• Faut-il brûler le pape ?

    Faut-il brûler le pape ?

    Dans la foulée des dubia et autres tartuffes suppliques, des « théologiens et universitaires reconnus », le pape utiliserait des ornements et objets LGBT et sataniques. Faut-il le brûler ?

  • Nous sommes Notre-Dame

    Nous sommes Notre-Dame

    Qui n’a pas vu, à travers cette cathédrale souffrante, sa propre Église ? Qui n’a vu sa charpente ruinée et sa flèche, main tendue vers le Ciel, emportée ? Qui ne s’y est vu, le cœur et l’esprit ravagés par la fournaise ? N’avons-nous pleuré que sur Notre-Dame, ce lundi-là ?

  • Des lions menés par des ânes

    Des lions menés par des ânes

    Ne serait-ce une inclination chrétienne persistante, je succomberais tout entier aux délices d’un sentiment antibritannique de bon aloi que les mauvaises performances du XV de France ne font qu’aviver, et à la joie coupable de voir projeté sur les falaises de Douvres le drapeau européen frappé d’un SOS

  • Nous pouvons espérer

    Nous pouvons espérer

    Espérer notamment que, humiliés nous-mêmes, nous rejoignions les humbles, les blessés, les esprits brisés, ceux qui n’attendent de nous rien de plus qu’une place à table, une main secourable et un cœur qui écoute.

  • État d’urgence ecclésial

    État d’urgence ecclésial

    Il ne s’agit pas d’accuser encore prêtres et évêques. Je sais ce que je leur dois. Mais nous sommes en plein état d’urgence ecclésial. La révolte qui habite les cœurs et les entrailles des fidèles de toutes sensibilités ne peut pas rester lettre morte.

  • Des profondeurs

    Des profondeurs

    L’Église se trouve une fois encore au centre de révélations qui laissent plus d’un fidèle abattu. Elles ne laissent pas indemnes, mais elles ne disent rien du cœur de la foi.