• Que reste-t-il ?

    Que reste-t-il ?

    Certes la production et le principe même de la valeur économique pourraient en être bouleversés. Est-ce la tout de l’Homme ? Pourrions-nous demain trouver une saveur décuplée à l’expérience humaine sans filtre ni écran ni enregistrement, le concert acoustique, le théâtre peut-être, la rencontre certainement ?

  • Etat de faillite

    Etat de faillite

    Le niveau de couverture sociale est-il soutenable lorsqu’il atteint 57% de la dépense publique ? Il est heureux que l’on soit couvert mais est-ce utile si l’on meurt sur un brancard dans un couloir ?

  • Pleurer la lumière

    Pleurer la lumière

    Nos mots, ces mots, sont insignifiants. Pâles, plats, inutiles, incapables d’approcher le désespoir d’une mère, la désolation d’un pays. Lâchés dans le monde, frappés d’impuissance, sans savoir si nous les posons pour eux ou les disons pour nous parce qu’il y a, bien en-deçà, de la douleur à voir les ténèbres ensevelir des peuples sans rien y pouvoir.

  • Eteignez un panneau, sauvez un enfant

    Eteignez un panneau, sauvez un enfant

    Une crise de l’énergie, deux décisions. La fermeture des classes le matin en cas de délestage. L’extinction des panneaux publicitaires. Seulement la nuit. Entre 1h et 6h du matin. Mais pas dans les gares. Ni les aéroports. Soutenable ?

  • Voyage vers Sirius

    Voyage vers Sirius

    Lancer une consultation à l’objectif fixé d’avance, la confier à une institution qui s’est distinguée par un avis d’un rare esprit partisan, sous la houlette d’une ministre dont la conviction est arrêtée, cela n’était pas encore suffisant. Il fallait aussi changer le vocabulaire.

  • C’était août en novembre

    C’était août en novembre

    Nous ne pouvons même plus profiter sereinement d’une douceur inattendue, sans songer que nos enfants ne verront plus la Mer de Glace. Alors, faut-il jeter de la sauce tomate sur des tableaux ? Le débat climatique recèle plus de raison.

Au-delà de la honte

Au-delà de la honte

13 août 2022 7 commentaires sur Au-delà de la honte

Alors, tout comme « les excuses ne sont pas un point final » (François, 25 juillet 2022), il faut dépasser la honte, inféconde. Respecter l’Histoire des premiers peuples d’Amérique nous invite à interroger notre culture, et le vertige de croissance et d’arrogance qui l’a alors emportée et la consume toujours aujourd’hui.

Le sens d’un devoir

Le sens d’un devoir

30 juillet 2022 6 commentaires sur Le sens d’un devoir

Le « plan de sobriété énergétique » qu’Emmanuel Macron affirme vouloir mettre en place ne pourra toutefois déboucher sans un récit mobilisateur. Or, cette sobriété a un sens. Tout l’impose. Le strict intérêt pourra même suppléer la dignité.

Considération Nationale

Considération Nationale

19 juillet 2022 12 commentaires sur Considération Nationale

Nous devrions tous épouser une enseignante. Outre les agréments propres à la personne, c’est l’occasion d’aller vérifier ce dont nos professeurs n’ont pas réussi à nous convaincre et d’évacuer les poncifs paresseusement relayés par des parents mal remis de leurs années d’écoles, ou confits en dévotion devant leur enfant-roi.

Qu’on repolitise !

Qu’on repolitise !

30 juin 2022 Commentaires fermés sur Qu’on repolitise !

Ce scrutin étourdissant pourrait avoir une leçon recevable : la dépolitisation macronienne, le renoncement à faire campagne, l’inactivation du Parlement, ont conduit à l’échec. La tactique ne mène à rien sans politique. 

Urgences

Urgences

21 juin 2022 2 commentaires sur Urgences

Emmanuel Macron est le premier président réélu depuis 20 ans. Le pays le connaît, il connaît le pays. Le temps n’est plus à l’observation et les artifices de communication ont fait long feu. On se moque de savoir que Jupiter annonce se faire Héphaïstos. On se fiche qu’une structure de plus, ce Conseil national de la refondation, voie le jour.

Slava Ukraini !

Slava Ukraini !

1 juin 2022 22 commentaires sur Slava Ukraini !

Faut-il se préoccuper de ne pas « humilier la Russie », d’«acculer » Vladimir Poutine, de lui faire « perdre la face » ? Se soucie-t-on maintenant de l’honneur d’un génocidaire ? Quelle face lui reste-t-il aujourd’hui, devant le monde, l’Histoire et même la Russie ?

Braqués

Braqués

19 avril 2022 20 commentaires sur Braqués

Faute de l’avoir été, c’est donc à nous que l’on demande d’être responsables. Il revient à Emmanuel Macron de nous décider, autrement que par le rejet viscéral de son adversaire. Mais quoi qu’il en soit, que la majorité actuelle ne revienne pas nous parler d’un mandat pour réaliser son programme si, grâce à nous, elle est reconduite à l’issue de ce braquage.

Le monde d’après

Le monde d’après

7 mars 2022 4 commentaires sur Le monde d’après

Une fois encore, l’impensable se réalise, l’impossible se produit. Qui peut prétendre aujourd’hui appréhender l’avenir ? Et pourtant, quand les menaces multiples viennent balayer nos polémiques de temps de paix, c’est le moment de tenter de dégager une vision structurelle.

Une guerre de civilisation

Une guerre de civilisation

22 février 2022 23 commentaires sur Une guerre de civilisation

Que reste-t-il de la civilisation occidentale sans les droits de l’Homme, sans la démocratie, la liberté, le pluralisme, l’autodétermination des peuples ? Que reste-t-il du christianisme quand c’est la force qui est magnifiée, quand l’un de ces candidats peut se revendiquer « pour l’Eglise, contre le Christ » ?

Le coup de la baguette

Le coup de la baguette

10 février 2022 Commentaires fermés sur Le coup de la baguette

Où est le rôle social quand la concurrence est si déséquilibrée ? On évoque les offensives de Leclerc, pourfendeur de monopoles, sur le carburant, l’or ou les médicaments : qu’y-a-t-il de commun entre la puissance d’un pétrolier et celle d’un boulanger ?

Celui qui ne prend pas sa croix

Celui qui ne prend pas sa croix

1 décembre 2021 12 commentaires sur Celui qui ne prend pas sa croix

Certains ne se sentent pas responsables. C’est oublier surtout que l’Eglise n’a qu’un seul patrimoine : la parole. La Parole, d’abord, qui fait de nous les gardiens de nos frères (Gn 4, 1-12) et qui fonde la nature de l’Eglise : celle-ci n’est pas précisément un syndicat ou un club, elle est un corps et « si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance » (1 Cor 12, 26). Nous ne sommes pas juridiquement responsables, nous sommes fraternellement engagés.