Ségolène Royal est-elle seulement digne d’intérêt ?

Dépassée - c'est une performance - par Martine Aubry dans un récent sondage, Ségolène Royal, affolée, court en tous sens pour attirer l'attention. Même pas échaudée par sa campagne présidentielle : une participativité croupion et, le temps de simuler une remontée d'opinions, une réduction du débat à des petites phrases d'un ridicule achevé.

Son but ? Se poser en meilleure opposante à Nicolas Sarkozy. On ne sera pas étonné qu'elle n'ait pas conçu qu'elle pouvait se singulariser par la pertinence de ses propositions. "Meilleure opposante" se résume donc à "opposante la plus vindicative". Tant pis si le propos est sommaire, mensonger, voire diffamatoire.

Après avoir simplement affirmé que Nicolas Sarkozy "croule sous l'argent", ce qui situe bien le niveau auquel elle place le débat public, la candidate malheureuse, celle qui rejetait farouchement l'idée même d'attaques personnelles, celle qui n'a pas hésité à assigner Jean-Pierre Raffarin pour avoir osé parler de "délinquance sociale", affirme tout bonnement que le pouvoir serait derrière la "mise à sac" de son appartement parce qu'elle aurait, la veille, mis en cause "le clan Sarkozy".

L'accusation mérite-t-elle seulement un haussement de sourcil apitoyé ? Oh, j'imagine bien que, pour les plus chauds antisarkozystes, elle est crédible. Après tout, Marion Cotillard pense bien "qu'on nous ment sur énormément de choses : Coluche, le 11 septembre". On en trouvera évidemment pour endosser une théorie du complot à peine moins fumeuse. Les autres pourront se demander s'il n'y avait pas un deuxième tireur ou plutôt (i) pourquoi elle n'a produit aucun élément permettant d'étayer sa "coïncidence", (ii) pourquoi le pouvoir lui donnerait ainsi l'occasion rêvée de se remettre en selle, (iii) pourquoi le pouvoir prendrait le risque de sauter pour le propos aigre, mais d'une banalité affligeante (comme au demeurant le reste de ses propos d'hier soir), d'une candidate désemparée, (iv) s'il est imaginable d'envoyer, du jour au lendemain, sans repérage, des hommes mettre à sac son appartement alors que d'autres n'ont pas été foutus, après une longue préparation, de mettre le feu à une paillote sur une plage isolée et de nuit, sans se faire prendre et, surtout... (v) pourquoi y a-t-il eu si peu de cambriolages d'appartements d'opposants depuis que Nicolas Sarkozy est au pouvoir. On ne me fera pas croire que c'est l'ébouriffante originalité des propos de Ségolène Royal qui l'y auront incité.

Car, enfin, pour quelle raison aurait-il focalisé sur Ségolène Royal, alors que le ridicule évident de ses déclarations achève de la décrédibiliser, épargnant à la majorité la peine d'avoir à le faire elle-même ?

Pourquoi l'appartement de François Bayrou n'a-t-il pas été mis à sac ? Pourquoi l'appartement de Jean-Louis Debré n'a-t-il pas été mis à sac ? Pourquoi l'appartement de Laurent Joffrin n'a-t-il pas été dévasté ? Pourquoi ne pas avoir anéanti ceux de Jean-François Kahn et Joseph Macé-Scaron ?

Enfin... Ségolène Royal pense-t-elle convaincre les militants socialistes et, au-delà, les français, que ses gamineries et ses critiques à la pertinence plus qu'aléatoire rendraient le pouvoir si fébrile qu'il en arriverait là ? On l'imagine plutôt goguenard et ce, d'autant plus que cette faute de Royal permettra d'éclipser des débats plus dérangeants dans l'actualité immédiate... Non, l'évidente manoeuvre pour gagner de la visibilité est tellement manifeste qu'elle ne parvient qu'à convaincre de son affolement.

Encore quatre mois avant le congrès de Reims...

Author

Tête de pont ®, résolument à mon compte, quand j'y réfléchis bien.

315 comments

  • Le plus amusant dans les déclarations passablement dérangées dont Royal accable les médias ces derniers jours est son impayable mauvaise foi concernant Sarko et « ses amis riches ». Je trouve surprenant que personne ne lui rétorque une fois ou l’autre qu’elle est la seule personnalité politique française à vivre aux crochets d’un milliardaire: c’est Pierre Bergé qui finance ses bureaux et son personnel parisien… Après le congrès du PS (sa dernière excuse pour parader à Paris) ses administrés (dont je fus) de Poitou-Charentes vont peut-être finir par se demander pourquoi leur présidente de région, dont c’est le seul mandat et la seule source de revenus, habite toujours Boulogne-Billancourt…

  • Je suis épuisé de la naïveté déconcertante de celle qui représente la gauche trop souvent dans les médias (avec des interviews souvent qualifiées de « paroles de l’opposition »). Je suis épuisé de voir comment elle s’accapare l’attention, au détriment comme vous le soulignez de sujets bien plus préoccupants pour les français. On peut dire ce que l’on veut, Royal joue à 200% le jeu navrant de la real politique. Broutons, citoyens, nous sommes au ras du sol…

  • Un conseil à mes zamis de droite qui veulent un vrai débat avec des vrais gens dignes et intéressants dans quatre ans : laissez-la se griller.

    Si tout le monde tape sur elle, avec plus ou moins de raisons et de discernements (plutôt un bon billet, Koz, au passage) elle va être victimisée pour la énième fois et elle en ressortira grandie, ce qui serait un comble après la séquence politique qu’elle nous a joué ce dernier mois.

    Au-delà des sorties récentes, que très franchement j’ai trouvé basses et bêtes, il devrait apparaitre à tous qu’elle est incapable d’assurer une opposition, dans les médias et sur les terrains politiques qu’il reste à la gauche, utile et cohérente.

    À mes camarades de gauche qui serait tenté de la défendre et de voir encore en elle la meilleure des candidates, je rappelerai que ces trois thèmes (mon cambriolage c’est toi, Bétancourt c’est pas toi, le fric roi c’est toi) sont mis sur la place publique au moment où les 35 heures sont désintégré par la majorité et ou les syndicats crient dans le désert.

    Le PS dans sa globalité ne brille pas toujours par ces propositions fortes et ses engagements novateurs, mais je pense définitivement qu’il mérite mieux qu’elle.

  • Ca y est, nous y sommes, à force de se jeter sur le moindre petit os à ronger, Ségolène Royal en est arrivée à l’indigestion, la madone du Poitou commence à se fissurer de tous les bords. Manquerait plus qu’elle nous annonce que Nicolas Sarkozy est le responsable du 11 septembre et que en 1963 il se baladait du côté de Dallas… A l’heure d’aujourd’hui je ne voudrais pas être à la place d’un militant socialiste.

  • Le problème avec Ségolène Royal c’est que quand elle dit que c’est le clan Sarkozy qui a mis à sac son appartement, elle ne donne aucune indication supplémentaire qui pourrait permettre aux gens de croire que ce qu’elle dit est vrai. Par exemple, elle pourrait donner une indication de ce que pense la police. La police peut penser que le cambriolage est différent des dizaines de cambriolages qui ont lieu à Paris chaque jour, ou dire quelque chose sur la probabilité que ce soit autre chose qu’un cambriolage banal compte tenu de la sécurité de l’immeuble, des serrures de la porte de l’appartement, etc. Ce genre d’information elle doit l’avoir. Si elle est intelligente elle poserait des questions aux enquêteurs, a son assurance, s’il est possible que ce soit une mise à sac commandée. Si la réponse est oui, elle devrait le mentionner. Si la réponse est non, elle devrait être plus prudente et ne pas faire des accusations sans fondement.

    Ma conclusion c’est qu’elle est d’une bêtise incroyable ou qu’elle est en train de devenir folle.

  • Effectivement, le seul fait qu’elle ne mentionne aucun indice à même d’étayer son propos, il s’agit d’une faute majeure de Ségolène Royal. L’insinuation, la théorie du complot…

    Elle avait déjà été prise en flagrant délit de « je veux-qu’on-parle-de-moi-à-tout-prix » lorsqu’elle avait malicieusement dénié toute participation de la France dans la libération d’Ingrid Bétancourt, la semaine dernière…

    De plus en plus, ça sent la fin pour l’imposture Royal.

  • Pratique tous ces gens qui parlent au nom des militants de gauche ! Comme ça ils n’ont plus besoin de penser par eux-mêmes, c’est moins fatiguant.

    Bon rapidement, je rappelle le contexte des 3 pseudo-évènements

    1) Mise à sac à répétition de son domicile avec, pour mettre en scène l’intimidation, sa précédente plainte pour effraction mise en évidence et déchirée sur un meuble (sûr que si ça arrivait à l’un de vous, vous réagiriez avec une lucidité et une modération exemplaires)

    2) « C’est une très belle opération des colombiens à laquelle la France n’a pas pris part » (Claude Guéant) Voir sa réaction sur France Info http://www.dailymotion.com/video/x5zxca_liberation-dingrid-betancourt-react_news (un peu comme 90% des gens quoi…) Bref, vraiment de la polémique à deux balles, montée de toutes pièces. Peut-être pour faire diversion avec la bourde de François Fillon jouant les De Gaulle au Québec ?

    et surtout : 3) « Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit ! » (Nicolas Sarkozy) (rires gras parmi les barons UMP)

    Vous stigmatisez la réaction suivante : « Je pense que c’est pire que de la provocation. Il ne se rend même plus compte de ce qu’il dit, au sens où, ça y est, il vit dans un autre monde. Pour lui, l’argent n’a pas d’importance puisqu’il croule sous l’argent. Il ne se rend pas compte que les gens sont désespérés et qu’il est très difficile pour les salariés, modestes en particulier, de perdre une journée de salaire pour une journée de grève »

    Soit. Que fallait-il réagir alors ? Merci de vos lumières.

  • Bof, Madame Royal a une qualité qui la rendra toujours sympathique à certains : C’est une femme et elle est assez jolie.

    Et puis oui, on l’a si souvent reprise pour ses bêtises qu’elle en devient une frêle poupée à protéger. Avouez, Koz, en fait elle vous émeut notre dame Ségo?

  • Je n’avais pas remarqué que nous parlions de cela, jm. Sa réplique sur « Sarkozy croule sous l’argent » me semble déjà ridicule mais le sujet est bien davantage ses accusations non étayées contre le président.

    Qu’elle soit visée, que quelqu’un essaie de lui faire peur, c’est possible. Mais les suspects éventuels sont nombreux. Et si l’on veut vraiment donner dans les thèses complotistes alors, on n’hésitera pas à se demander si cela ne pourrait pas venir carrément de chez elle. D’elle-même ou de ses collaborateurs, qui ont évidemment une copie de la plainte.

    Une façon de faire parler de soi lorsque la campagne a un coup de mou. Après tout, son grand mentor, François Mitterrand, a bien organisé l’attentat de l’Observatoire.

  • Or chacun sait que, si rien n’est fait, les mêmes causes produiront les mêmes effets et ce que la France a connu hier ne sera rien en comparaison de ce qu’elle connaîtra demain. Il y aura des émeutes d’une violence extrême, et qui ne seront plus limitées aux seuls quartiers dits sensibles. Il y aura des gestes de désespoir radical, des actes de nihilisme sans pareil, qui laisseront les pouvoirs publics sans ressource et sans voix. La France entrera en crise.

    Le Pacte présidentiel de Ségolène Royal, 11 février 2007, Villepinte

    Alors il faut garder son calme, son sang-froid et réformer la France avant qu’elle ne se soulève.[...] Nous savons à quoi va conduire le passage en force et la brutalité.[...] Prenons acte que la fameuse rupture annoncée, c’est purement et simplement une fracture républicaine et cela n’est pas une fatalité, cela va se décider dimanche prochain car qui veut de ces violences qui en résulteraient ?

    Ségolène Royal à Charléty, le 1er mai 2007

    Au delà du besoin de faire parler d’elle pour ne pas se faire manger par ses opposants au sein du PS, je crois qu’elle pensait vraiment que la politique de Nicolas Sarkozy entrainerait des réactions violentes, un rejet massif de la part de la population et des institutions. Elle seule avait et a la vision claire de ce qui se passe vraiment en France. D’ailleurs, elle se pose comme « la seule responsable politique à dénoncer très clairement ce qui se passe contre le service public de l’audiovisuel » (AFP). Patrick Bloche, Michel Françaix et Didier Mathus, a fortiori Jack Lang et même Jean-Pierre Jouyet qui s’expriment sur le sujet n’ont bien sur aucune légitimité lorsqu’ils critiquent les projets annoncés. Alors, malgré l’immense impopularité de Sarkozy, la France avance cahin-caha (en politique intérieure comme étrangère) et Ségolène Royal ressemble de plus en plus à Paco Rabanne.

  • Une façon de faire parler de soi lorsque la campagne a un coup de mou. Après tout, son grand mentor, François Mitterrand, a bien organisé l’attentat de l’Observatoire.

    A accusation, contre-accusation? Allons, Koz, c’est un peu facile, et votre insinuation est aussi diffamatoire que ceux qui accusent, sans preuve, Sarkozy d’être à l’origine de ces cambriolages.

    A ce sujet, les questions de Daniel Schneidermann me paraissent bien plus pertinentes: http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#id1100

    A signaler également: http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=1103

  • jmfayard, je ne comprends rien à votre commentaire… certes ce n’est pas un critère, pour d’autres il sera sans doute limpide mais tout de même… vous trouvez les interventions de S.R. pertinentes ? vous trouvez qu’elle incarne la gauche française d’aujourd’hui ? vous trouvez qu’elle a raison de faire naître une rumeur en associant ses propos visant le chef de l’état et son appartement visité pour la Xeme fois ? il me semble que même des gens de gauche peuvent la trouver consternante sans renier leurs convictions.

    Et je rejoins Jack, elle vit sur les subsides de Pierre Bergé qui ne doit pas savoir quoi faire de son argent !

  • Soit.Que fallait-il réagir alors ?Merci de vos lumières.

    différement.

    Il y a bien quelqu’un quelque part qui doit considérer que l’outrance décrédibilise, quand bien même cela viendrait en réaction à l’outrance, rassurez-moi ? Il est en tout cas urgent qu’elle lui fasse appel.

    Royal ne semble pas particulièrement portée à l’introspection ces derniers temps, les vacances tardent à arriver. Car il me semble tout de même étonnant, pour quelqu’un qui aspire à de plus hautes responsabilités, qu’il lui soit paru pertinent d’écraser un propos qui aurait pu prêter à discussion intéressante et opposition sérieuse sous un amas de singulières allégations.

    Prenez les propos que vous citez:

    il est très difficile pour les salariés, modestes en particulier, de perdre une journée de salaire pour une journée de grève »

    Oui, c’est vrai. Voilà qui est mesuré.

    Mais introduisez cette idée par

    Il ne se rend même plus compte de ce qu’il dit, au sens où, ça y est, il vit dans un autre monde. Pour lui, l’argent n’a pas d’importance puisqu’il croule sous l’argent.

    et vous dépassez la mesure. Surtout si dans le même mouvement, vous donnez l’impression de plonger dans le délire paranoïaque et l’amalgame douteux (« l’Ancien Régime », c’est l’étape juste avant « les heures sombres » ?)

    Vraiment c’est dommage. Car Sarkozy prête suffisament le flanc à une critique constructive pour qu’il soit inutile et contre-productif d’anéantir préalablement tout velléité d’opposition.

    Peut-être que Royal gagnera son pari et son parti. Mais à ce rythme, il faut craindre que ce soit une victoire à la Pyrrhus.

  • Soit. Que fallait-il réagir alors ? Merci de vos lumières.

    1 – La mise en cause plus ou moins directe sans le moindre début de quart de preuve n’a jamais été un bel outil démocratique. L’émotion due à la violation de l’espace intime est une excuse. encore une. Marre de l’excuser, la Ségo.

    2 – Ok, elle n’a pas dit de choses fausses, et après ? C’était utile ? C’était important ? C’était un acte d’opposition constructif ? Non. Posture médiatique que tout cela. Fallait que son nom soit associé à une actualité brûlante. Total, c’est nul puisque Sarko n’a jamais revendiqué une quelconque intervention dans l’opération de libération.

    3 -

    Vous stigmatisez la réaction suivante : « Je pense que c’est pire que de la provocation. Il ne se rend même plus compte de ce qu’il dit, au sens où, ça y est, il vit dans un autre monde. Pour lui, l’argent n’a pas d’importance puisqu’il croule sous l’argent. Il ne se rend pas compte que les gens sont désespérés et qu’il est très difficile pour les salariés, modestes en particulier, de perdre une journée de salaire pour une journée de grève »

    Oui, elle est à contretemps et met en cause directement la personne intime de Sarko. Répondre à la provocation par l’insulte, ça n’a jamais grandi le débat ni remobiliser qui que ce soit. Plus généralement, elle ne parle que de Sarko, ça en vient à l’obsession. Et elle le fait assez maladroitement pour tendre des perches à la droite.

    Plus généralement je renvois à ce que dit Cheng :

    On peut dire ce que l’on veut, Royal joue à 200% le jeu navrant de la real politique. Broutons, citoyens, nous sommes au ras du sol…

    100 % d’accord. J’ajoute que ce faisant, elle confisque l’espace médiatique au détriment de débats autrement plus importants. Il s’est passé un truc à l’assemblé hier, par exemple…

  • Il est évident que Royal n’élève pas le débat en agitant ce type d’insinuation, mais il est tout aussi instructif de voir a quel point ce niveau de débat sied bien à nos polémiqueurs préférés de la toile et des médias. Pas Koz, bien sur, il est évidement exempté de tout soupçon depuis son récent billet Papal, une perte aussi vertigineuse de hauteur de vue lui aurait certainement été fatale ;-)

    Une question soulevée par Schneidermann ce matin dans un édito qui aurait pu s’intituler « mais que fait la Presse?? ».

    <

    blockquote>(D. Schneidermann sur @si- « 9h15″) « De deux choses l’une. Soit, la « visite » avec effraction du domicile de Ségolène Royal a réellement eu lieu; les détails livrés par son avocat sont vrais : il est notamment vrai, par exemple, que l’on a retrouvé sur un meuble le procès-verbal de plainte de la précédente « visite » déchiré, ce qui conforte l’hypothèse d’intimidations à répétition, provenant, selon les termes de l’avocat de Royal, « d’un maniaque ou d’une officine ». Et alors, on ne comprend pas que toute la classe politique ne se déclare pas solidaire. On ne comprend pas que l’UMP, la ministre de l’Intérieur et le président de la République ne proclament pas leur intention de faire, d’urgence, toute la lumière sur l’affaire. On ne comprend pas que ne soient pas mobilisés des moyens aussi importants que ceux qui cherchent à retrouver Surcouf, dans les ordinateurs de l’Etat-major, ou qui servirent naguère à établir la réalité du SMS « Si tu reviens, j’annule tout »

    <

    blockquote>

    <

    blockquote>Soit, Royal ment, affabule, ou bien les visites proviennent de son entourage. Et dans ce cas aussi, il faut l’établir d’urgence

    <

    blockquote>

    <

    blockquote>Exceptionnellement, dans cette enquête, aucune pièce ne fuite, ni d’un côté ni de l’autre. Et l’on cherche en vain dans la glorieuse presse française toute trace d’investigation sur ce sujet. On cherche même en vain des lieux où ces simples questions soient sérieusement posées. Sauf, tiens, dans Le Figaro, où l’on apprend ici que certains policiers remettraient en cause la réalité de l’effraction, lourde accusation qui renvoie seulement là. Et c’est tout. Au lieu de cela, on « tamtamise » les accusations de Royal, notant (sans aucune preuve) l’étrange coïncidence entre ces visites et ses attaques contre Sarkozy, et les rituelles répliques UMP l’accusant de péter un plomb. Bien sûr, il y a le tour de France, et les chaussettes rouges de Bétancourt le 14 juillet. Mais c’est à de telles impasses, que se mesure la vertigineuse démission du journalisme »

    <

    blockquote>

  • Christine, bien évidemment, oui, mon « accusation » est sans fondement aucun. Je le reconnais, le dis, le redis. Comme celle de Ségolène Royal. C’est un peu ce que je voulais mettre en lumière.

    Et j’imagine bien, d’ailleurs, que l’attitude de Ségolène Royal reçoit de votre part la même désapprobation.

    Voire un peu plus, Ségolène Royal n’ayant pas précisément les mêmes responsabilités que moi.

    Allez, Christine, prouvez-moi que je ne me trompe pas.

    Quant à Schneidermann, c’est à peu près le type de raisonnement que l’on retrouve dans toutes les théories conspirationnistes. Avec des si, et des insinuations. Si un avion s’est écrasé sur le Pentagone, comment se fait-il que l’on ne dispose pas d’une vidéo pour le prouver ?

  • les vacances tardent à arriver.

    100 % d’accord !

    La critique ne porte pas sur l’argent per se mais sur le fait d’avoir perdu dans le sens commun et de ne même plus penser à la manière dont de tels propos peuvent être ressentis parmi les plus fragiles de la société qui n’ont parfois (et c’est bien dommage) que la grêve pour se faire entendre : « personne ne s’en rendra compte ».

    Ca me rappelle un texte de Victor Hugo dans le « Lagarde et Michard » du XIX° siècle prémonitoire sur la révolution de 1848 : ce qui va aboutir à une explosion, ce n’est pas seulement les inégalités alors prodigieuses, c’est surtout qu’à un moment donné, les riches vivent dans leur bulle et ne voient plus la misère tandis que les miséreux voient que la richesse, « décomplexée », ne les voit plus.

    Surtout si dans le même mouvement, vous donnez l’impression de plonger dans le délire paranoïaque et l’amalgame douteux (”l’Ancien Régime”, c’est l’étape juste avant “les heures sombres” ?)

    C’est pourtant le thème favori de Dominique de Villepin qui ne cesse de stigmatiser l’ « esprit de Cour ». Certes, j’imagine que ce n’est pas une référence pour vous, mais je ne vois pas pourquoi on devrait interdire à un membre de l’opposition d’être aussi peu modéré sur Sarkozy dans ses propos que son prédécesseur UMP.

  • C’est amusant, jmfayard, cette constance que tu as, sous ce fil, à ne pas évoquer le sujet principal. Quelque inconfort, peut-être ?

    Sinon, effectivement : pourquoi n’a-t-on pas mis à sac l’appartement de Villepin ?

  • Quant à Schneidermann, c’est à peu près le type de raisonnement que l’on retrouve dans toutes les théories conspirationnistes. Avec des si, et des insinuations. Si un avion s’est écrasé sur le Pentagone, comment se fait-il que l’on ne dispose pas d’une vidéo pour le prouver ?

    On parle bien du même article de Schneidermann????

  • Je n’avais pas lu l’article de D. Schneidermann de la même façon que vous mon cher KOZ.

    Quand bien même, comment encore accepter de voir Madame Royal invitée aux 20 heures de France 2 pour ces sornettes? Ne pourrait-on pas avoir un peu de publicité à la place?

  • Que martine Aubry puisse encore figurer dans un sondage en 2008 est tout de même le signe d’un sérieux manque de renouvelement du personnel politique à gauche…

  • C’est pourtant le thème favori de Dominique de Villepin qui ne cesse de stigmatiser l’ “esprit de Cour”.

    Rapidement, parce que ce n’est pas tant le sujet: je vois une légère différence entre l’esprit de Cour (la clique des courtisans, la flagornerie, tout ça) et l’Ancien Régime (Marie-Antoinette, les brioches, tout ça). D’autre part, je ne porte effectivement pas beaucoup plus ce type d’anachronismes en haute estime.

    Et encore une fois: oui, mais lorsque vous noyez un propos sensé (en tout cas ça se discute) sous 15 énormités, il ne faut pas s’étonner que les observateurs ne sachent plus où donner de la tête.

    Il y a quand même un truc qui devrait vous titiller dans cette histoire, que ce soit les déclarations de Royal ou l’article de Schneiderman. Il me semble qu’il en a déjà été question par ailleurs, sur un autre sujet: comment voulez-vous vous défendre contre de telles accusations et insinuations ?

    Je veux dire: il n’y a pas un principe de base, quelque part, qui dit que c’est à l’accusation d’apporter les preuves ? Ne serait-ce que parce qu’il est compliqué de démontrer qu’on n’a pas fait quelque chose ?

    Je sais pas, soyons fous, prenons un exemple: prenez un chef d’Etat. Non, deux chefs d’Etat. Et disons que l’un accuse l’autre de détenir des armes nucléaires, et qu’il prenne pour prétexte d’envahir son pays le fait qu’il se trouve incapable de démontrer le contraire. Ca ne vous semblerait pas un tantinet exagéré (comme l’exemple, je le concède) ?

    Ségolène Royal a-t-elle cherché à allumer un contre-feu, comme le pensait Fillon ce matin sur RTL (le même pensait que la pauvre n’avait plus toutes ses facultés, mais c’est un jugement dont je lui laisse la responsabilité) ? Est-ce juste une méthode comme une autre d’occuper le terrain avec des gros sabots ? Ou croit-elle vraiment qu’on lui veut du mal ? Je ne sais pas quelle réponse est la plus inquiétante. Mais ça me conforte dans mon idée: le meilleur remède contre l’anti-sarkozysme, c’est de se rappeler que l’alternative, c’était Royal.

  • Ségolène Royal est au moins fidèle à elle même. Sa victimisation a toujours été son seul argument … et sa profonde bêtise sa marque de fabrique.

    Si j’ai bien compris, elle était venue à France 2 pour vendre son bouquin dans lequel elle tente de changer son image pour faire croire qu’elle a pris le temps de réfléchir aux problèmes du monde après de nombreux échanges avec de grands intellectuels.

    Et on n’aura retenu de sa prestation que ces accusations délirantes. Décidemment, elle est vraiment très douée pour la politique !

  • Le titre du billet de Koz : «  »Ségolène Royal est-elle seulement digne d’intérêt ? »" aurait pu être plus simplement : «  »Ségolène Royal est-elle seulement digne ? »"

    Je l’avais déjà dit il y a un an de cela, mais on aura probablement un de ces jours l’étape psychiatrie pour notre Royal…

    Bof, Madame Royal a une qualité qui la rendra toujours sympathique à certains : C’est une femme et elle est assez jolie.

    Ben nous n’avons à l’évidence pas le même avis sur la jolieesse…

    Sans rire, cela mériterait plainte en diffamation et rien d’autre.

    Même pour le PS, c’est à pleurer… ils ne devraient avoir qu’une seule priorité au PS : la virer définitivement la bougresse ; tant qu’elle est là, le PS n’aura aucun avenir, c’est évident. Mais il leur faut encore du temps pour s’en rendre compte.

  • Je l’avais déjà dit il y a un an de cela, mais on aura probablement un de ces jours l’étape psychiatrie pour notre Royal…

    D’abord on dit à l’opposition ce qu’elle doit faire (faut faire trois courbettes avant de pouvoir émettre non pas une critique mais bien entendu une remarque technique constructive), ensuite on la criminalise (« ceux qui sont du côté des voyous », « qui brûlent des abribus », Deveijdan qui appelle les « innocents » les non-grévites avec un bon gros sous-entendu bien dégeulasse). J’attendais l’étape suprême : sa médicalisation.

    Heureusement que tout ceci est risible, sinon ça serait inquiétant.

  • Heureusement que tout ceci est risible, sinon ça serait inquiétant.

    Mais justement, c’est inquiétant !

    Rappelez-vous sa déjà demi-hystérie au micro de Aphatie le matin du vendredi 4 mai 2007 quand elle prédisait une France à feu et à sang pour le lundi 7 mai dans le cas d’une victoire de Sarkozy…

    Mais, restez aveugle si c’est plus confortable pour vous… C’est vous qui voyez hein !

  • Oui, Ségolène Royal est risible. Mais elle est inquiétante aussi. Entretenir ce climat de soupçon, accuser l’Etat sans le moindre commencement preuve, n’est pas digne d’une Femme d’Etat, comme le souligne Jean-Pascal à juste titre. Et, au final, on aimerait effectivement avoir plus d’infos sur ces cambriolages parce qu’en matière de coïncidences, on peut aussi relever que ces « cambriolages » interviennent avec un certain à-propos quand ses campagnes patinent.

  • Où diable avez-vous tiré cette brillante idée d’utiliser la psychiatrie comme instrument de répression politique ? On n’avait pas vu ça depuis l’URSS.

  • Où diable avez-vous tiré cette brillante idée d’utiliser la psychiatrie comme instrument de répression politique ? On n’avait pas vu ça depuis l’URSS.

    Euh… comprenez moi mieux : pas de répression politique (où ai-je parlé de ça ?!), mais de soins pour soulager sa souffrance personnelle, rien d’autre.

    on peut aussi relever que ces “cambriolages” interviennent avec un certain à-propos quand ses campagnes patinent.

    …ou quand elle sort un « livre » …

  • « Mais ça me conforte dans mon idée: le meilleur remède contre l’anti-sarkozysme, c’est de se rappeler que l’alternative, c’était Royal. »

    Ou comment résumer en quelques lignes 90% des textes de ce blog militant (commentaires inclus). Il serait temps de se réveiller. La campagne présidentielle est finie depuis longtemps; et parmis ceux qui ont voté Sarkozy par anti-Royalisme, beaucoup se demandent finalement si l’idiotie et la prétention de la seconde sont vraiment pire que l’amateurisme et la mégalomanie du premier.

    A t’on enfin le droit de trouver Sarkozy, littéralement, nul sans pour autant avoir l’air de soutenir Royal?

  • Ou comment résumer en quelques lignes 90% des textes de ce blog militant (commentaires inclus). Il serait temps de se réveiller. La campagne présidentielle est finie depuis longtemps; et parmis ceux qui ont voté Sarkozy par anti-Royalisme, beaucoup se demandent finalement si l’idiotie et la prétention de la seconde sont vraiment pire que l’amateurisme et la mégalomanie du premier. A t’on enfin le droit de trouver Sarkozy, littéralement, nul sans pour autant avoir l’air de soutenir Royal?

    Evidemment. Ici c’est Bayrou le méchant. (Avant que vous n’utilisiez cette phrase aussi à l’emporte-pièce: il s’agit d’une boutade)

    Mais il ne me semble pas que ce soit le sujet. Et en l’occurence, c’est un pro-Royal (semble-t-il) qui a amené Sarkozy sur le tapis.

    Cela étant, en cherchant un peu, vous devriez trouver sur ce blog quelques motifs de satisfaction.

  • C’est curieux qu’on préfère se rappeler l’affaire de l’Observatoire plutôt que celles des plombiers du canard enchaîné par exemple.

  • C’est curieux qu’on préfère se rappeler l’affaire de l’Observatoire plutôt que celles des plombiers du canard enchaîné par exemple.

    C’est curieux qu’on préfère parler de tout plutôt que de l’irresponsabilité des propos d’une femme politique en particulier.

    Et avant qu’il n’y ait d’autres tentatives de détourner l’attention: je ne connais personne qui soit tout à fait irréprochable, pur, cohérent et dont les actes sont en totale fidélité avec ses idées et idéaux (sauf Robespierre, et encore). Et encore moins qui ne dise jamais de bêtises.

  • je ne connais personne qui soit tout à fait irréprochable, pur, cohérent et dont les actes sont en totale fidélité avec ses idées et idéaux (sauf Robespierre, et encore). Et encore moins qui ne dise jamais de bêtises.

    Certes. Mais la question avec Royal, c’est que c’est devenu chronique chez elle. Il y a 12/18 mois elle sortait une bêtise par mois ; avec le fil du temps qui passe, elle en est maintenant à 2 par semaine. Ceci est renforcé par le fait qu’elle ne dit quasiment rien d’autre que des bêtises. Et encore plus renforcé que ses bêtises sont de plus en plus grosses…

    Et ça, oui monsieur, il y en a peu, voire très peu, voire qu’une seule.

  • Je note que jm fayard et ses brillantes références à 1848 oublie que son héroïne: - a habité toute savie adulte le 7eme arrondissement ou Boulogne-Billancourt, lieux connus pour leur brassage social; - a mis ses enfants à l’école alsacienne, l’école privée la plus chère et la plus exclusive de France; - vit aux crochets d’un milliardaire (Pierre Bergé) qui lui fournit les moyens de son action politique.

    Cela ne ressembleratit-il pas un tout petit peu à une « bulle »? Ségolène Royal en représentante du peuple face aux riches, ce n’est même pas grotesque, moi qui suis né en Seine Saint Denis je le prends pour une insulte.

  • koz (avec quelque retard) Evidemment que les insinuations de Royal ont toute ma désapprobation. Désapprobation que j’étends à vos propres insinuations, qui sont exactement du même niveau, c’est-à-dire lamentables. Et où avez-vous bien pu lire que Schneidermann crédibilisait l’accusation de Royal? Mais sur le fond, on est je pense tous d’accord: on aimerait en savoir plus sur ces cambriolages. Et la réponse de Fillon ce matin (« ça arrive à tous les Français ») est loin d’être satisfaisante, et renforce en passant le propos de Schneidermann.

  • Cela ne ressembleratit-il pas un tout petit peu à une “bulle”? Ségolène Royal en représentante du peuple face aux riches, ce n’est même pas grotesque, moi qui suis né en Seine Saint Denis je le prends pour une insulte.

    oui, enfin bon, je ne porte pas particulièrement Royal dans mon coeur (loin de là), mais on peut aussi considérer que c’est pousser la vindicte un peu trop loin. Sans même préjuger de la pertinence de l’avis de Royal, ou de l’action politique de qui que ce soit, nul besoin d’être François (d’Assise, hein, pas de Bagnières) pour embrasser la cause des have not.

    Il n’y aurait que les pauvres qui soient légitimes pour parler de la pauvreté ? Que les militaires pour parler de l’armée ? Que les profs pour parler de l’éducation nationale ? Que les dépressifs pour parler de la dépression et que les morts pour parler du suicide ?

  • Pourquoi personne ne fait référence à l’affaire de la voiture -soit disant – visitée de Bernard Thibault : une annonce fracassante, des preuves indiscutables, la police enquête, et … un pétard mouillée.

  • @Christinne

    A accusation, contre-accusation? Allons, Koz, c’est un peu facile, et votre insinuation est aussi diffamatoire que ceux qui accusent, sans preuve, Sarkozy d’être à l’origine de ces cambriolages.

    Dans les liens que vous mentionnez, c’est pourtant ce que Daniel Schneiderman fait.

    Soit, Royal ment, affabule, ou bien les visites proviennent de son entourage. Et dans ce cas aussi, il faut l’établir d’urgence

    Personne d’ailleurs ne songerait à lui reprocher dans son analyse. La question se pose bien évidement au même titre que le soupçon contraire. Voire même plus…

    Il y a plusieurs attitudes. Soit prendre les faits bruts, en s’abstenant de commenter et souhaiter tout simplement une enquête de police qui est d’ailleurs en cours. Soit apporter des éléments et/ou des insinuations pour faire pencher la balance dans un sens en termes de soupçon et/ou envisager une exploitation politique de l’affaire.

    C’est la dernière option que Ségolène Royal a choisie. D’une part en communiquant au lendemain des faits en laissant entendre qu’elle ne se laissera pas abattre, etc. Mais bon, dans l’hypothèse où il ne s’agit pas d’un montage, ou d’un montage dans lequel elle n’est pas directement impliqué, cette réaction à chaud est cependant compréhensible. Comme le souligne jmfayard plus haut :

    (sûr que si ça arrivait à l’un de vous, vous réagiriez avec une lucidité et une modération exemplaires)

    Mais ce n’est plus le cas ici et maintenant et ce n’est pas le cas non plus dans les jours/semaines qui précèdent. L’affaire ne faisant plus de bruit, c’est le président de Désirs d’Avenir, Mignard, qui est monté au créneau plusieurs fois pour apporter des éléments au dossier et à l’ensemble de la presse, accordant des interviews de ci de là. Ce genre de démarche n’est pas innocente. Il faut le décider, y travailler de façon active. Peaufiner ses arguments. Insistez pour que ses propos soient bien repris. etc. Un travail d’attaché de presse.

    Ensuite, comme l’affaire ne rebondissait que mollement, Ségolène Royal, à froid, « sereinement », en choisissant une déclaration volontairement extrême et clairement accusatrice, a décidé de relancer cette affaire. Elle ne s’est pas plainte de la lenteur des services de police par exemple. Elle l’a fait en se victimisant et en désignant à l’avance vers qui les soupçons devraient peser. Et là, désolé, elle n’a plus l’excuse de la réaction à chaud que lui a concoctée jmfayard plus haut. Il s’agit bel et bien du choix délibéré de l’exploitation politique d’un fait. Et cette exploitation utilise une « théorie du complot » dans un style habituellement réservé à l’extrême droite. Le timing n’est pas innocent non plus.

    Pourquoi quelqu’un comme Schneiderman, justement, n’hésite pas à évoquer la possibilité d’un montage réalisé par Royal ou ses proches ou d’une affabulation ? Parce que, sur le papier, c’est une théorie largement aussi crédible, voire plus probable, que les soupçons que Royal a voulu faire naître – à partir du moment où l’on raisonne en termes de possibilités ou à partir du moment où un journaliste d’investigation décide de bâtir une ou plusieurs théories de travail servant de base à son enquête.

    En effet, s’il s’agit d’intimidations, le montage d’un coup incroyablement risqué – quasiment suicidaire pour le pouvoir s’il était découvert – ne rendant service qu’à Ségolène Royal au fond au vu du timing – et surtout, un coup absolument inutile exclut pratiquement l’implication, justement, du clan Sarkozy, comme elle dit.

    Mais puisque l’affaire est avérée (dans le sens où il y a eu bel et bien plainte) et si cette hypothèse est pratiquement exclue, la seule autre qui semble un tant soit peu substantielle, c’est qu’il s’agit d’un montage. Même l’hypothèse d’un coup provenant de « son camp » tient difficilement la route pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus.

    Juste, en survolant : les seules autres personnes qui pouvaient avoir une copie de la procédure précédente (en dehors du « pouvoir ») c’est bel et bien l’entourage de Royal. Ceci exclut même, le cambriolage crapuleux (vandalisme) ou obsessionnel (maniaque). L’absence d’installation d’une porte renforcée et d’un système d’alarme efficace alors qu’il y a eu un cambriolage précédent, penche également dans ce sens. (Il suffit de se rappeler que Royal a fait installer un système sophistiqué de brouillage des portables au PS lorsqu’un cadre de ce parti avait laissé son téléphone branché pour permettre à un journaliste du Monde de suivre les débats internes.) A la question à qui profite le « crime », la réponse est bien entendu largement favorable à la thèse du montage.

    Bref, je ne vais pas me lancer dans une liste complotiste à mon tour parce que mon propos n’est pas de lancer des soupçon dans l’autre sens, mais de simplement souligner que, sans être extravaguant, un journaliste ou un policier en charge de cette enquête devrait examiner aussi cette possibilité. De fait, il semble bien que la police ait décidé d’enquêter dans toutes les directions – y compris celle qui accréditerait la thèse d’un montage.

    Par contre, faire la moindre déclaration publique dans ce sens, serait effectivement tout aussi stupide que ce que l’on reproche à Royal aujourd’hui. Et de fait, il n’y a eu aucune déclaration que se soit de la part du pouvoir ou même du PS à l’époque. Cette affaire n’est pas aussi claire qu’elle veut bien le dire. Cette affaire sent mauvais. Le silence et la continuation de l’enquête s’impose en effet.

    Mais que voit-on finalement ? Ayrault qui surenchérit en évoquant « un climat dans lequel tout peut se passer » ou « Si elle dit ça, c’est qu’elle a de bonnes raisons de le dire ». Aurélie Philippetti n’hésite pas : « La France de Sarkozy c’est la télé de Berlusconi et les méthodes de Poutine » (Poutine que l’on accuse de tuer des opposants) qui qualifie les membres de la majorité de « porte flingues ». Jusqu’à Montebourg qui commente ainsi : « a raison d’exiger que la police fasse une enquête indépendante et que le parquet, qui n’est pas malheureusement indépendant, là aussi fasse son travail ». (au cas où le Parquet de trouverait rien, il faut rappeller qu’il n’est pas indépendant). Rebsamen, Batho ont aussi apporté leur « soutient » à Ségolène Royal. Elle semble compter ses troupes… En ce qui me concerne, je me permet aussi de compter qui a encore un peu de dignité au sein du PS.

  • oui, enfin bon, je ne porte pas particulièrement Royal dans mon coeur (loin de là), mais on peut aussi considérer que c’est pousser la vindicte un peu trop loin.Sans même préjuger de la pertinence de l’avis de Royal, ou de l’action politique de qui que ce soit, nul besoin d’être François (d’Assise, hein, pas de Bagnières) pour embrasser la cause des have not.

    Je suis bien de votre avis… à condition que Madame Royal ne se vautre pas dans des attaques outrancières de Sarkozy précisément sur ce thème. L’entendre dire « eux, la haut, il ne nous comprennent pas, nous les petits » (déplacement à Argenteuil pendant les municipales) ou « Sarkozy l’ami des milliardaires » cela dépasse les limites de la décence et même de la crédulité des Français.

    Je ne lui conteste pas, comme à tout autre de gauche, de droite ou d’ailleurs, de parler de pauvreté ou d’épouser la cause des pauvres. Comme je l’ai dit dans mon précédent commentaire, je lui reproche de se présenter comme une « représentante du peuple » (au sens, désolé pour l’anglicisme, de membre de cette catégorie)

  • Il n’y aurait que les pauvres qui soient légitimes pour parler de la pauvreté ? Que les militaires pour parler de l’armée ? Que les profs pour parler de l’éducation nationale ? Que les dépressifs pour parler de la dépression et que les morts pour parler du suicide ?

    Excellente chute :-D

  • Visiblement il ne s’agit pas d’un cambriolage « normal ». PV de la plainte déchiré sur un meuble… Cela veut dire que c’est le même cambrioleur que la dernière fois. C’est l’interprétation logique qu’un tel geste veut donner. Mais d’où est sorti le document en question ? Est-ce qu’il traînait sur une pile. Est-ce qu’il était soigneusement classé dans un dossier? Est-ce qu’il a été apporté sur les lieux par le cambrioleur ? Je comprends que SR ne sait plus où elle est. Mais est-ce qu’elle accuse le « clan Sarkozy » (il n’y a qu’elle qui sait ce que cela veut dire) parce qu’elle est convaincue que ce genre de chose puisse exister, ou elle profite de cet évènement pour attaquer gratuitement le Président de la république ? Beaucoup l’on déjà dit : ce n’est pas digne d’une personne qui brigue de si hautes responsabilités.

  • Et pourquoi ce ne serait tout simplement pas une méprise ? (voir l’affaire Thibault) L’appartement de Royal doit être rempli de papiers, documents, etc… Elle n’y est pas seul, de nombreux va et viens. Il est facile pour quelqu’un rentrant d’un voyage de plusieurs jours de confondre une pagaille avec une situation anormale….

  • les seules autres personnes qui pouvaient avoir une copie de la procédure précédente (en dehors du “pouvoir”) c’est bel et bien l’entourage de Royal

    Le « cambrioleur » l’aura peut-être même trouvé sur place why not ? Mais j’y crois peu.

    Je crois que l’un des buts visés par Royal c’est d’interpeler directement Sarkozy. Elle voudrait que Sarkozy lui réponde lui même à elle même. Manière de se faire passer pour l’opposante et l’interlocutrice première « en chef ». Elle veut que le président l’adoube comme étant « celle d’en face », la « légitime » pour assoir son projet de prise du PS. Car, tous comptes faits, elle voit bien que les militants PS commencent vraiment à la déserter.

  • Mais il ne me semble pas que ce soit le sujet. Et en l’occurence, c’est un pro-Royal (semble-t-il) qui a amené Sarkozy sur le tapis.

    Sur le sujet : « Ségolène Royal est-elle seulement digne d’intérêt ? ». Ma réponse est : non. Ce qui ne m’empêche pas de trouver ridicule, aussi, les protestations de l’UMP sur l’affaire des otages colombiens, alors que pour une fois Royal ne disait que la stricte vérité. Tout çà, c’est de l’agitation politicienne de très bas étage. Seulement voilà, quand on se fait – comme Koz il me semble – un devoir de défendre le président contre les critiques (d’où l’adjectif « militant » dans mon précédent post), on commente les travers des uns sans voir ceux des autres. En particulier, on passe à côté de la part de vérité contenue dans cette déclaration de Royal :

    « Je pense que c’est pire que de la provocation. Il ne se rend même plus compte de ce qu’il dit, au sens où, ça y est, il vit dans un autre monde. »

    Outrancier? Pas plus que ce qu’on entend sur Royal de la part des UMP. Pas un pour rattraper les autres je vous dis…

  • Puisque de toutes façons, Koz m’a attribué ce rôle, je vais me lancer.

    Je réagis d’autant plus tranquillement que je ne suis pas sûr que Royal ait eu raison de lancer cette polémique, en tout cas de cette façon. Mais je m’élève une fois de plus contre la façon qu’ont l’UMP (c’est attendu vous me direz) et certains commentateurs de ce blog de traiter cette affaire. Certains n’hésitent pas à évoquer la psychiatrie !

    Revenons au fond : pendant la campagne, les bureaus de Sophie Bouchet-Petersen, conseillère de Royal ainsi que ceux du siège social de Désirs d’Avenir faubourg Saint Martin ont été cambriolés. L’ordinateur de Bouchet-Petersen, qui fait partie des très proches de Royal (rédactrice de ses discours notamemnt) a disparu. L’enquête n’a – évidemment – jamais rien donné. A la même période, l’appartement de SR à Boulogne-Billancourt avait été visité. Pourtant, durant la campagne, SR faisait l’objet d’une protection du SPHP (Service de Protection des Hautes Personnalités) et/ou des RG. Etrangemment, ils n’ont rien vu.

    De la même manière, la veille de la présentation de sa contribution alors qu’elle présente sa contribution, son appartement est à nouveau visité, avec une mise en scène rappelant la première visite. Encore une fois, je ne comprends pas comment cela est possible alors que les RG doivent continuer à la protéger, au moins de loin.

    Il est évident qu’au bout d’un moment, de tels soupçons viennent à naître dans son esprit, compte tenu de coïncidences plus que troublantes. Comme le dit justemenet Michèle Delaunay : « Elle s’est interrogée. Cela ne me parait pas un crime de lèse UMP. Il y a dans tous les partis des imbéciles et des barbouzinets qui sont capables de coups foireux SR a quelques raisons de s’interroger: la fidélité des monte-en-l’air pour son appartement et ses ordinateurs devient troublante. Le même jour exactement l’an dernier, on volait son ordi dans son appartement et le mien dans mon bureau de l’Assemblée. Ces ordinateurs n’ont pas réémis depuis, ce qui ne manque pas de poser question. Ma certitude est qu’il y a des imbéciles partout, même à l’UMP. Mais ce n’est pas un scoop! » http://www.20minutes.fr/article/241110/Chats-Vous-interviewez-Michele-Delaunay.php

    Quant au long post de Eponymus, je m’insurge réellement contre ce que vous avez écrit. Vous dites que « le pouvoir a plus à perdre dans cette histoire que SR ». Mais vous rêvez ou quoi ? Qui dispose de l’appareil d’Etat, d’un procureur général (Philippe Courroye) fidèle parmi les fidèles, qui a toutefois fait le déplacement et a sans doute la possibilité, si les services sont impliqués, d’étouffer l’affaire ?

    Ce qui est incroyable, c’est que dans cette histoire on a réussi à retourner la charge de la preuve. Si le Figaro et d’autres journaux n’avaient pas minimisé honteusement l’affaire, en traitant grosso modo SR de menteuse, peut-être cela ne serait jamais allé aussi loin. D’ailleurs, les propos de Mignard que vous évoquez ont été très peu relayés ou alors étiez-vous à la Maison de la Chimie Eponymus ?

    En résumé, elle a pris un risque fondamental mais personnellement, je ne doute pas de sa sincérité dans une démarche qui doit être pénible pour elle.

  • d’après ségolène elle-même, ce n’est pas un cambriolage, mais (notez l’impact du mot, voire les souvenirs) une mise à SAC, normal un cambriolage c’est pour voler quelque chose, qu’aurait-on voulu dérober, un programme peut-être? allons ça se saurait.

  • Bonjour,

    Et avant qu’il n’y ait d’autres tentatives de détourner l’attention: je ne connais personne qui soit tout à fait irréprochable, pur, cohérent et dont les actes sont en totale fidélité avec ses idées et idéaux (sauf Robespierre, et encore). Et encore moins qui ne dise jamais de bêtises.

    Je conseille de bien écouter aussi le début de l’entrevue (on doit pouvoir trouver la rediffusion sur le site de France 2). Elle commence par se mettre très au dessus des autres en disant qu’elle a toujours été rigoureusement et exclusivement honnête, elle, au moins.

    Sa conception de l’honnêteté comprend donc la condamnation pour travail non rémunéré.

    Quand elle commence par placer le débat en séparant le monde entre elle, solitaire, d’un côté et les méchants de l’autre, ces propos, justes, sur les tâches de chacun ne peut s’appliquer à la défense de Sa Hauteur Absolue.

    Luc

  • @ effigy,

    va falloir songer à renouveler un peu vos « blagues » éculées, dans la mesure où la sémillante porte-parole de l’UMP, Chantal Brunel, l’a déjà utilisée et elle fait fureur sur les forums du Figaro.

  • Rhaaaaaa…… le procureur Philippe Courroye a la possibilité d’étouffer l’affaire ! Le clan Sarkozy entre et sort comme il veut chez S.R. et les RG ne voient rien ( elle est surveillée de loin par les RG ?? ) et en plus le procureur risque d’ étouffer l’affaire ! Il y a un vent de paranoïa qui souffle à gauche !

  • Bonsoir,

    Ce qui est incroyable, c’est que dans cette histoire on a réussi à retourner la charge de la preuve. Si le Figaro et d’autres journaux n’avaient pas minimisé honteusement l’affaire, en traitant grosso modo SR de menteuse, peut-être cela ne serait jamais allé aussi loin. D’ailleurs, les propos de Mignard que vous évoquez ont été très peu relayés ou alors étiez-vous à la Maison de la Chimie Eponymus ?

    Désolé, je ne suis pas juriste, mais je ne peux acquiescer à ces propos. A ma connaissance, la charge de la preuve est toujours du côté de l’accusation, donc de celle prétendant être victime de l’Élysée.

    A titre d’exemple, je propose de prétendre : il existe au moins un arbre qui pousse les feuilles dans la terre et les racines en l’air. Je prétends moi cela en sachant pertinemment que cela est faux, mais je te laisse, mon cher Fx_Perreti, perdre ton temps et épuiser ton énergie à essayer de prétendre le contraire.

    Elle peut signaler qu’elle est spécialement agressée dans son logement, on peut certes la plaindre et essayer de l’aider à trouver les coupables, mais on ne peut en aucun cas tolérer des accusations gratuites, sans aucune preuve.

    Luc

  • Bonsoir,

    Et dans le cadre des accusations gratuites et des attaques ad nominem, on peut lancer :

    doit-on confier la France à quelqu’un incapable de protéger son appartement, et surtout incapable d’apprendre de ses erreurs suite à la première effraction ?

    Et hop, un petit Troll bien velu en passant !

    :-)

    Luc

  • Fx, il n’est pas nécessaire que je vous attribue le rôle de défenseur attitré de Ségolène Royal : je ne crois pas que vous soyez intervenu sur ce blog pour une autre raison que pour la défendre.

    Quant à vos développements, ils sont intéressants mais en quoi permettent-ils d’accréditer spécialement le rôle du pouvoir ?

    Pas d’effraction ? L’entourage de Royal a la clé.

    La copie de la plainte ? L’entourage de Royal dispose d’une telle copie.

    Vous vous insurgez contre le long post d’Eponymus ? Référez-vous simplement aux propos, assez remarquablement faux-cul, de Delaunay : Eponymus s’est interrogé, ce n’est pas un crime de lèse-majestéRoyal.

    Quant aux dates auxquelles sont intervenus les cambriolages, effectivement, on les avait notés. Marrant, cela coïncide avec des dates autour desquelles Royal montrait des signes de faiblesse dans ses campagnes.

    L’hypothèse de Royal est tout simplement ridicule : le sarko-bashing est devenu un sport national. Les politiques qui s’y livrent et les journalistes sont légion. Sarko se serait donc concentré sur elle parce que, oh my god, elle a parlé du « clan sarkozy » ? Ou parce qu’elle est super terrifiante ?

  • Pour ma part, je cherche encore l’intérêt que le mystérieux « clan Sarkozy » aurait à cambrioler son appartement. La vanne du programme a fait long feu, dixit FX, mais elle est pourtant bien vue. Que peut-il bien y avoir à trouver chez Ségolène Royal ????

    Quels barbouzes pourraient être capables de telles manœuvres alors qu’ils peuvent rentrer, fouiller et ressortir sans laisser la moindre trace ?

    Seconde hypothèse, ils voulaient l’intimider ? Pourquoi ? Quelle menace peut-elle bien représenter ???

    Soyons sérieux deux minutes, si intimidation il devait y avoir, croyez-vous que Royal en serait la cible ? Oh mon Dieu, la présidente de Poitou Charente fonce droit sur nous, tâchons de lui faire peur ???

    Il faut vraiment être un inconditionnel de Royal pour croire que quiconque puisse avoir peur d’elle.

  • Oh mon Dieu, la présidente de Poitou Charente fonce droit sur nous, tâchons de lui faire peur ???

    Tu as raison, arrêtons la à Poitiers !

  • Elle sent le PS lui échapper, elle veut exister et utilise la tactique de Le Pen : il y a un complot contre moi. Ca a assez bien réussi à noenoeil pendant un temps, cela suffira-t’il à la punaise ?

  • C’est un positionnement politique que de faire du Sarko bashing (copyright Koz). Bayrou a prospéré sur ce thème, pourquoi Royal ne le ferrait pas ? C’est une tactique comme une autre. C’est petit, c’est vil mais bon, la politique, ça reste l’affaire de bonimenteurs. ce n’est pas pire que de se prétendre être du côté de ceux qui se lèvent tôt, alors que les autres soutiennent ceux qui cassent les abri bus. C’est bien demago, bien degueulasse, mais ça ne vaut pas un billet chez koz. Quand sarko dit à un pêcheur que si il n’avait pas été avocat, il aurait été pêcheur, il se fout autant de la gueule du monde que Royal jouant Cosette. Bref, y en a pas un pour rattraper l’autre dans ce milieu de margoulins.

  • d’après ségolène elle-même, ce n’est pas un cambriolage, mais (notez l’impact du mot, voire les souvenirs) une mise à SAC, normal un cambriolage c’est pour voler quelque chose, qu’aurait-on voulu dérober, un programme peut-être? allons ça se saurait.

    Mettre à sac signifie piller. Ce qui signifie, tout dérober. Mais « rien n’a été pris ». (ce qui est contradictoire avec une autre déclaration d’ailleurs comme quoi un appareil photo avait disparu). On comprends que ce qu’elle veut dire, c’est « retourné », « fouillé » en laissant le désordre apparant. Sauf que ce n’était pas assez fort, pas assez frappant, et donc : « mis à sac ». C’est encore une volonté d’exagérer qui donne le ton de son intervention.

  • Les déclarations de Royal sont une bénédiction pour la majorité, qui s’est jetée a corps perdu sur la polémique… Tout de meme, deux « cambriolages »/mise à sac en si peu de temps , il y a de quoi voir rouge… Et pendant ce temps la, la majorité évite les problèmes de fond …

    Quid du deficit commercial français qui continue de se creuser au mois de mai ?

    Sans parler de Thierry saussez qui a déjà prévendu son plan com’ 2009 à son vieux copain Sarkozy . Il réclame, outre la reconduction en 2009 du budget précédent ( 5,7 millions d’euros), qu’il tient pour acquise, la modique somme de 16,7 millions d’euros, avant de détailler la facture ( ci-dessous) qui s’élèvera au total à 22,4 millions d’euros. Soit une hausse de 292% ! Force est de constater que les caisses de l’Etat sont toujours aussi déséspérement vides…

  • Désolée jm, mais je crois que les chances, pour que les attaques de Royal soient spontanées, simplement venues du cœur, sont presque inexistantes. Elle a adopté la stratégie de l’attaque systématique avec option outrancière pour capter l’intérêt des medias, et de fait, ça marche. On ne parle de personne d’autre qu’elle après chacune de ses sorties. D’autant que pour un coup joué, elle obtient deux passages, le premier sur ses déclarations, puis quelques jours plus tard, le deuxième sur le ton de la victimisation, oooh mais pourquoi tant de haine, avec entre temps, petite déformation à posteriori de ses propres propos.

    Alors que devrait-on faire, ou plus précisément, que devrait faire la droite ? Il me semble souvent que ne pas être choqué mais plutôt faire ressortir le ridicule et l’outrance des déclarations de Royal par des arguments posés et bien réalistes serait plus efficace.

    Mais puisque la mode est à la théorie du complot, j’y vais de ma petite contribution. Cela fait un moment que l’intérêt pour NS que son opposante, ou adversaire aux élections soit SR est connu de tous. En cela, il peut même y avoir un certain conflit d’intérêt entre l’UMP et une partie de l’électorat de droite. Car pour, à mon avis, bon nombre d’entre nous, le problème que SR pose n’est pas d’être opposante mais de flinguer une part importante de crédibilité du PS. Et cela, quand on tient à la démocratie, c’est très très ennuyeux. C’est-à-dire que pour l’UMP, le maintien de SR au premier plan est peut-être intéressant. Pas pour nous !

  • Dépêche qui vient de tomber :

    Royal/appartement : la police confirme Source : AFP 09/07/2008 | Mise à jour : 19:20 | . Les policiers chargés d’enquêter sur le cambriolage de l’appartement de Ségolène Royal à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) évoquent une « mise en scène » et une absence de vol, ont affirmé mercredi des sources proches du dossier.

    « L’appartement a été visité, le terme de mise à sac peut être utilisé », a expliqué une source proche du dossier, en confirmant que le procès verbal d’un précédent cambriolage (août 2006) a bien été « déchiré et mis en évidence à dessein, de façon à ce que ce soit repérable ».

    « Il y a eu effraction, mais il n’y a pas eu vol », selon cette même source, qui a ajouté que les enquêteurs ne « privilégiaient aucune piste ». Selon une autre source proche de l’enquête, il s’agit du troisième cambriolage au domicile de Mme Royal depuis trois ans. Son appartement situé en rez-de-chaussée a effectivement été déjà « visité » en juillet et août 2006.

    Le cambriolage d’août 2006 avait fait l’objet d’une plainte, « classée sans suite pour auteur inconnu en mars 2007″, a confirmé le parquet de Nanterre. De plus, en novembre 2007, le fils de Mme Royal, Thomas, avait mis en fuite des individus qui tentaient de pénétrer dans l’appartement.

    Mardi soir sur France 2, la présidente PS de la région Poitou-Charentes a déclenché une polémique en faisant « un rapport » entre « la mise à sac » de son appartement le vendredi 27 juin 2008 et ses attaques contre M. Sarkozy, s’étonnant d’ »une drôle de coïncidence ».

    L’enquête a été confiée au Service départemental de police judiciaire (SDPJ) des Hauts-de-Seine.

    Ca doit sans doute être une dépêche de policiers gauchistes adeptes des théories de Thierry Meyssan.

    En réalité, c’est donc près de 4 fois que son appartement a été ou failli être cambriolé ! Sans que cela n’ait généré chez le procureur la volonté de lui adjoindre une protection particulière, alors qu’on en fait beaucoup plus pour n’importe quelle petite starlette.

    Et après, vous allez encore me dire que cette info ne sent pas le souffre? N’avez-vous pas remarqué qu’aucun vaillant dignitaire UMP n’indique qu’il faut « laisser la justice faire son travail ». En tout état de cause, j’espère, quelle que soit l’issue, qu’elle va le faire, et sérieusement !

  • Il ne faudrait pas croire que Ségolène Royal soit la seule à avoir ses locaux « visités », les autres en font moins de pub, c’est tout. Il n’y a rien « d’inquiétant », c’est juste Royal qui joue sa misère une fois de plus.

    Autre chose, chez Aphatie, Mignard dit que cela s’est produit « à la veille d’une intervention politique extrêmement importante de Ségolène Royal ». Ah oui, c’est vrai ! Elle venait vendre son bouquin, le monde entier retenait son souffle, oui, oui, tout à fait, oui.

  • Pour FX, c’est facile de reprocher à l’Etat de ne pas assez protéger Royal qui est une personnalité de 3ème ordre alors qu’elle-même ne fait aucun effort pour protéger ou changer d’appartement alors qu’il semble si vulnérable.

  • @ Delphine,

    toujours les commentaires aussi subtils : 1. Renseignez-vous, Mignard n’évoquait pas la présentation du bouquin mais celle de sa contribution, qui était effectivement attendue. 1500 personnes à la Maison de la chimie (salle de 1000 places);

    1. Je ne sais pas très bien comment vous classez les gens mais il me semblque que Royal a été candidate à la présidentielle et finaliste au 2nd tour. Quoiqu’on pense d’elle, cela l’a exposé et l’Etat via le SPHP qui emploie 800 personnes est notamment censé s’occuper de cela. Je ne comprends pas pourquoi le procureur (c’est de sa responsabilité) ne l’a jamais proposé.
  • @ Koz, il faut tout de même que je vous réponde.

    • Sur la défense de SR : il me semble être intervenu sur d’autres sujets (PPE, RSA, politque internationale…) mais c’est vrai que je manque parfois de temps. Je ne manque pas de vous lire néanmoins. Je reste, ô horreur, assez proche de SR pour ce qu’elle a fait pendant la campagne et encore maintenant. Je trouve sa contribution de très bonne facture. Et vous êtes particulièrement agressif, sans nuances, avec elle. Je reconnais toutefois que je peux l’être également avec Sarkozy. Voilà pourquoi je vous apporte la contradiction ;

    • Sur le fond :

      1. Il y a eu effraction (cf ce que dit la police) ;
      2. Sur la « coïncidence » entre les cambriolages et ses moments de faiblesse, vous lui reprochez d’en faire et vous faites de même ? Je ne comprends plus très bien. Ceci étant, il ne semble pas en avoir particulièrement entendu parler à l’époque. Il est toutefois vrai qu’après la 4ème intrusion ou tentative d’intrusion, on finit par se poser des questions. Et ce que je ne comprends pas, pour connaitre un tout petit peu cela, c’est que les RG doivent forcément la suivre (pour la protéger) de loin. Pourquoi n’ont-ils jamais rien vu ?
      3. Quant au sarko-bashing, que cela vous plaise ou non, elle est la seule à remplir les salles à gauche et à avoir la voix qui porte, malgré tout. Donc effectivement, elle est la plus exposée. Et elle le fait d’une manière radicale que n’utilisent pas les autres, quand ils ne sont pas d’accord avec Sarkozy. Le trouble de la prétendue ouverture est resté fort à gauche, d’où la popularité – factice – de Besancenont.

    Bien plus qu’un positionnement au sein du PS, Royal sait qu’elle ne doit pas abandonner le rôle cathartique de l’opposition à Besancenot. Ceci étant, encore heureux que cela dérange les sarkozystes !

  • Ca doit sans doute être une dépêche de policiers gauchistes adeptes des théories de Thierry Meyssan.

    Ah la Police confirme la thèse de Royal ou qu’il y a eu une effraction ? Parce qu’elle confirme également qu’aucune piste ne sera privilégiée. La police confirme qu’il ne s’agit pas d’une exploitation politique ? Que le lien entre les attaques sur le clan Sarkozy et ce cambriolage est avéré ? Qu’il est totalement exclu qu’il puisse s’agir d’un montage ?

  • toujours les commentaires aussi subtils : 1. Renseignez-vous, Mignard n’évoquait pas la présentation du bouquin mais celle de sa contribution, qui était effectivement attendue. 1500 personnes à la Maison de la chimie (salle de 1000 places);

    Cette intervention aurait été d’extrême importance ? Comme d’habitude, elle a attaqué Sarkozy. Je ne crois pas que quiconque ait pu être surpris par ses propos et, encore moins, les redouter par avance.

    Et selon France 2, il n’y avait que 800 personnes.

    Ce n’est pas une « une intervention d’extrême importance », restons sérieux. Votre militantisme est touchant, mais il vous aveugle un tantinet.

  • J’ajoute qu’une personne dont l’appartement est visité à 2 reprises et manque de l’être une troisième, qui ne déménage pas et ne prend pas de mesures de sécurité supplémentaire n’a pas l’air de se sentir réellement menacée. Pourquoi le procureur devrait-il alors fournir des moyens supplémentaires ?

    Comme l’a fait remarquer Eponymus, elle a su faire brouiller les téléphones quand le danger a été réel. Et là, rien ?

  • Non, l’évidente manoeuvre pour gagner de la visibilité est tellement manifeste qu’elle ne parvient qu’à convaincre de son affolement.

    Euh Non, même pas.

    Elle dit ce qui lui passe par le cerveau, à un instant t;

    Rien de plus et de moins.

    Bon penser ceal doit faire de moi un affreux macho indifférent à la juste cause des femmes.

  • Fx, je ne vois pas l’impact évident de cette dépêche, que j’ai lue, aussi. Ce que dit la police, on le sait depuis la semaine dernière. Il y a eu effraction. Et ?

    Une fois de plus, l’idée que Sarko entre en transe parce que ouh la la, la Ségo elle a dit « clan sarkozy » me semble suffisamment ridicule pour faire marrer la France entière.

    Reste plus qu’à mettre à sac l’appartement du toutou Bayrou qui court après Ségo qui lui a piqué un créneau ah trop trop pas cool. On va devoir péter ta télé, François.

  • @Celluloid : vous prenez donc à la lettre ce que dit Wikipédia sur le faux-vrai attentat de l’Observatoire. Eh bien je crois que vous avez tort. Pour commencer Robert Pesquet n’était pas un ancien député gaulliste mais un ancien député poujadiste. Le personnage, haut en couleur, est surtout connu pour ses affabulations et ses multiples versions de l’affaire.Wikipédia dans le début de l’article, omet un fait important : Pesquet s’était écrit une lettre décrivant le faux attentat,adressée en poste restante. Cette lettre fut retirée en présence du juge Braunsweig qui l’avait inculpé. Tout le mécanisme du faux attentat y était décrit. De deux choses l’une : ou bien Mitterrand était un naïf personnage qui se laissa berner, manipuler par un aventurier sans envergure, ce que je n’arrive pas à croire de la part d’un homme qui avait été Garde des Sceaux et ministre de l’intérieur, ou bien il était partie prenante, ce qui semble plus probable. D’ailleurs si Pesquet s’était vraiment joué de Mitterrand, pourquoi celui-ci aurait-il proposé (d’après l’un de ses proches)de venir en aide à un Pesquet ravagé par la maladie et ruiné? Naïf, roué, charitable? Quel est le vrai Mitterrand (le Mythe Errant comme on l’avait surnommé alors)?

  • Ah ben ! Si il faut que SR sorte autant de co…. pour que Dang vienne nous visiter et nous faire partager ses connaissances, moi je dis, vas-y Ségo !!!

  • Con tinuer a parler de ça ,est pire que de la pub pour un produit inutile :-> Bonnet blanc et blanc bonnet pour le citoyen travailleur (rien a foutre )

  • Sur la couverture de Libé de jeudi 10 juillet on lit en grandes lettres:

    LA GAFFITUDE

    « Victime d’un cambriolage fin juin, Ségolène Royal a mis en cause « le clan Sarkozy ». Des accusations que rien ne vient étayer. Indignation à droite, embarras à gauche. »

  • Ah ben ! Si il faut que SR sorte autant de co…. pour que Dang vienne nous visiter et nous faire partager ses connaissances, moi je dis, vas-y Ségo !!!

    Veux tu dire par là que Dang serait une sorte d’ermite errant ?

  • Où diable avez-vous tiré cette brillante idée d’utiliser la psychiatrie comme instrument de répression politique ?On n’avait pas vu ça depuis l’URSS.

    Oubliez-vous les récentes campagnes de presse faisant la « psychanalyse » de Sarkozy ? Vous n’ avez rien contre la « répression médiatique » ?

  • Bonjour,

    Je conseille le billet du jour de Jean-Michel Aphatie, montrant la violence excessive de Marie-Ségolène Royal, et essayant d’analyser les raisons et les conséquences.

    Oui elle a subit un traumatisme, et oui, elle va trop loin.

    Luc

    PS : j’attends toujours la démonstration de la non existence d’un arbre poussant à l’envers pour me prouver que des accusations gratuites sont fondées, et que c’est à l’accusé de prouver son innocence.

    Sans vouloir faire de procès en incompétence comme le dénonce JMA dans son billet. :lol:

  • Sur le sujet : “Ségolène Royal est-elle seulement digne d’intérêt ?”. Ma réponse est : non.Ce qui ne m’empêche pas de trouver ridicule, aussi, les protestations de l’UMP sur l’affaire des otages colombiens, alors que pour une fois Royal ne disait que la stricte vérité.Tout çà, c’est de l’agitation politicienne de très bas étage.Seulement voilà, quand on se fait – comme Koz il me semble – un devoir de défendre le président contre les critiques (d’où l’adjectif “militant” dans mon précédent post), on commente les travers des uns sans voir ceux des autres.En particulier, on passe à côté de la part de vérité contenue dans cette déclaration de Royal :

    Mais non ! Alors que personne ne disait que la libération d’ IB était le fait de Sarkozy, elle se précipite pour le clamer haut et fort afin de prévenir toute polémique sur le sujet. En fait, elle crée la polémique pour pouvoir s’ en dire victime. C’ est cela qui est exaspérant et affligeant.

  • Sur RTL, Ségolène Royal a déclaré que Nicolas Sarkozy ne « se rend même plus compte de ce qu’il dit » : « Il croule sous l’argent et ne se rend pas compte que les gens sont désespérés ». Croule, du verbe crouler: » s’affaisser,s’effondrer;crier en parlant de la bécasse. » Bécasse:  » femme sans esprit.  » Sans commentaires…

  • A QUI PROFITE LE(S) CRIME(S)?

    Dans toute enquête, c’est la première question que se posent les enquêteurs.

    1/ SARKOZY : Ben je vois pas bien, Royal n’est plus une opposante à risque(l’a t’elle seulement été?). Voire même c’est sans doute la moins dangereuse pour la prochaine élection et sa prise de pouvoir au PS entrainerait sans doute l’implosion déjà initiée de ce dernier, ses meilleurs amis étant également ses meilleurs ennemis. Ensuite, elle n’a rien démontré de révolutionnaire dans ses idées et ne cache certainement pas de secret d’Etat, elle aurait déjà fait un livre. ;-)

    2/ LE PS : Là encore, a moins qu’elle ne possède des secrets honteux de famille et vu sa popularité à 4 mois du congrès et la vacuité (habituelle) de sa contribution, ses faibles soutiens dans l’appareil, je ne vois pas bien encore.

    3/ ROYAL : En mal dans les sondages, en mal au PS en vu du congrès, en mal dans les médias (c’est pourtant pas les sujets d’une opposition constructive qui manquent), en mal d’idées, en mal d’Amour (y compris chez ses militants) remplacée par Ingrid, une post partum électorale difficile, un livre à vendre… Etrangement mais comme un cheveu sur la soupe, un évênement « observatorien » invervient à chaque coup de mou consommé. Sa vie fantasmée c’est un peu le mix de Fantomette (dont je ne doute pas qu’elle se soit abreuvée enfant) et des mémoire de son ancien mentor, Tonton.

    Enfin, comment peut-on imaginer une seconde que des barbouzes du renseignement commandités par le Clan Sarkozy, auraient mis en scène le fait de déchirer un procès verbal précédent, de mettre les boucles d’oreille de sa fille sur le lit? Quel intérêt, pour faire peur à qui ou à quoi? c’est des trucs à 2 balles 50…. Mignard le Gentil fossoyeur des blogs de gauche nous a tous tiré des larmes. Là encore c’est digne de Fantomette et du Club des 5, mais est-elle seulement beaucoup plus avancée qu’à cette douce époque?

    Heureusement qu’on ne lui a rien volé, aucun assureur n’accepterait de lui rembourser quoique ce soit devant de telles présomptions de mise en scène et d’escroquerie à l’assurance (et à la France). Un check up psychiatrique s’impose.

  • UneIl faut lire le Libé du jour. On n’en revient pas. Un flingage en règle.

    A commencer par l’édito de Joffrin ::

    « Que dire pour défendre Ségolène Royal ? Rien. On cherche vainement une raison qui pourrait justifier un tant soit peu les accusations à peine voilées qu’elle a portées mardi soir contre le «clan Sarkozy». L’ancienne candidate a bien été cambriolée, expérience toujours traumatisante d’autant qu’elle s’est répétée. Mais des millions de Français ont été cambriolés au fil des années. Rares sont ceux qui ont incriminé le président de la République…
    D’où vient cette hypothèse sensationnelle ? On ne sait. Rien dans l’enquête, rien dans l’appartement mis à sac, rien dans les milieux judiciaires. Une hypothèse fondée sur une supposition montée en soufflé dans un 20 Heures. Un «J’accuse» écrit sur du vent.

    Et ça se poursuit…

    Une piste très douteuse

    Micmac autour d’un fric-frac qui, après avoir rappelé que la police suivait tout à fait normalement l’affaire, se conclut ainsi :

    « Quant à l’auteur du fric-frac, «c’est quelqu’un qui sait très bien où il est et ce qu’il fait, poursuit Jean-Pierre Mignard. Cette femme est à l’attaque, elle dénonce, dans un langage clair et concret, une multiplicité d’intérêts qui en sont froissés». Et le défenseur – et président de Désirs d’avenir, l’association de soutien à l’ex-candidate – de Ségolène Royal d’évoquer deux pistes : «celle d’un psychopathe politique ou celle d’une officine. Laquelle ? Agissant sur instruction, ou pas ? Toutes les hypothèses sont ouvertes». Mais aucune mise en avant. Sans parler de preuve. »

    La polémique, un choix tactique pour Royal

    Et s’achève sur l’accusation ultime : L’opposante préférée de l’UMP.

    « Ils l’adorent. En privé, ils parlent entre eux de «Ségolène» et se frottent les mains à chacune de ses sorties ; en public, ils ne lui donnent que du «Madame Royal» pour mieux la valoriser. Les dirigeants de l’UMP raffolent de l’ex-candidate socialiste à la présidentielle qui résume à leurs yeux toute la crise du PS. «Surtout qu’on me la garde et qu’on ne la change pas. C’est une opposante qui me va très bien», confiait récemment Nicolas Sarkozy, en marge d’un déplacement à l’étranger. « 

    Dans Le Figaro, ce serait passé pour de l’acharnement, de l’agressivité. Le message de Libé est clair :c’est « casse-toi, pauv’… ». Ils écument de voir qu’elle risque d’être Premier Secrétaire.

    Du coup, je suis un peu obligé de prévoir une hypothèse conspirationniste de plus : et si c’était vraiment Nicolas qui avait commandité cette « visite » ? Pas pour la déstabiliser, non… Pour la faire exister.

  • Il faut lire le Libé du jour. On n’en revient pas. Un flingage en règle.

    La bande à Joffrin a changé de cheval il y a déjà quelques temps. Delanoë est quand même plus Libé-compliant.

    Cela étant, vu le talent du journal pour faire valoir son point de vue, j’en viens à me demander si c’est vraiment une mauvaise nouvelle pour Royal.

  • Enfin, comment peut-on imaginer une seconde que des barbouzes du renseignement commandités par le Clan Sarkozy, auraient mis en scène le fait de déchirer un procès verbal précédent.

    C’est le point le plus surprenant dans toute cette affaire. En fait, soit ils ont trouvé le PV sur place, ce qui est incompatible avec la rapidité avec laquelle ils semblent avoir opéré et totalement improbable de retrouver dans un apart de plus de 100 m2 un papier précis, soit ils l’ont apporté sur place. Dans ce dernier cas, c’est encore plus halluciant. Seuls des services proches des milieux judiciaires, du pouvoir (officines privées comprises) peuvent avoir accès à ce genre de documents. Le mettre ainsi en évidence, peut constituer une sorte d’intimidation en effet, mais surtout ça signe la provenance.

    Ca voudrait signifier « nous sommes une officine proche du pouvoir et nous souhaitons que vous le sachiez mais aussi que la France entière sache que le pouvoir peut faire preuve de ce genre d’ignominie ». C’est là que je ne comprends pas bien l’avantage à en tirer pour Nicolas Sarkozy himself… Et que je vois mieux l’exploitation qu’elle peut en faire. Suis-je le seul à voir dans ce genre « d’indices » quelque chose d’un peu trop simple ?

    On voit bien que les flics « même de gauche » ont du mal à ne pas y voir un truc louche :

    «Si elle a des billes, il faut qu’elle les montre», affirmait un ancien ponte de la police réputé proche du PS, pour qui cette affaire de cambriolage «est trop simple et trop flagrante pour mener directement aux politiques». Un ancien grand flic reconverti dans la sécurité privée «[voit] mal un président de la République, quel qu’il soit, faire cambrioler l’appartement de Ségolène pour la déstabiliser» : «Je n’y crois pas une seconde. D’ailleurs, avec mes réflexes de flic, je soupçonnerais tout le monde, y compris son propre camp, où elle a suffisamment d’ennemis pour lui jouer de mauvais tours.» «Qu’il s’agisse d’une tentative de déstabilisation ou d’une opération de Pieds Nickelés, cette affaire permet à Ségolène Royal d’exister», estimait un autre spécialiste de la sûreté en France.

    Pour revenir sur ceux qui ont argumenté en disant que Ségolène Royal n’a rien dit de différent du communiqué de presse de Guéant. Rien qu’un constat que même l’Elysée a fait, il faut quand même ne pas oublier que Royal a cette étonnante aptitude à dire tout et son contraire dans la même semaine. On peut lire dans Libé (qui selon la formule consacrée, sont « bien connus pour être des affreux droitistes ») :

    Réagissant au déluge d’indignations qu’elle a provoqué, Royal estimera qu’on a «monté en épingle» des propos «sortis de leur contexte». Mais une semaine après, elle persiste : plutôt que de céder à «l’unanimisme bêlant», elle estime avoir répondu par «la réalité des faits» en soulignant l’inefficacité des initiatives de Sarkozy. Et signe : «Mes déclarations ont empêché une mise en scène encore plus avantageuse. C’est pour cela qu’ils sont fous de rage.»

    Comme tout cela serait stratégique selon ses propres aveux et ceux de ses amis politiques, ( http://www.liberation.fr/actualite/politiques/338189.FR.php ) on se demande vraiment vers quoi elle se dirige. Suicidaire disent beaucoup. On a parlé de la Lipietzisation, peut être on peut parler aussi de Laguillerasiation.

  • L’ancienne candidate a bien été cambriolée, expérience toujours traumatisante d’autant qu’elle s’est répétée. Mais des millions de Français ont été cambriolés au fil des années. Rares sont ceux qui ont incriminé le président de la République…

    Tout d’abord, je me réjouis de lire sur ce fil que la théorie d’un montage effectué par Royal elle meme, annoncée hier comme étant la plus probable, ait laissé place à une hypothèse pour le moins tout aussi solide, celle d’une rélle infraction.

    Ensuite, avant même que Royal insinue un « j’accuse » à 20h ce soir là, le figaro mettait en doute sa version des faits, en relatant des propos présumément tenus par un policier :«Sa clé a simplement accroché dans la serrure quand elle est entrée chez elle avec son officier de sécurité» apprenait on en parcourant les lignes du journal en ligne. D’autres articles de Figaro renvoyaient à ce « témoignage ». le reste de l’article est disponible ici (http://www.lefigaro.fr/politique/2008/06/30/01002-20080630ARTFIG00289-nouveau-cambriolage-chez-segolene-royal-.php) article à lire absolument, ne serait-ce que pour parfaire votre usage du conditionnel, dont le journaliste n’est vraiment pas avare.

    Un cambriolage donc? ce n’est pas ce que disent les sources « proches du dossier ». Ils parlent bien d’infraction dans le but d’intimider. La seconde en 14 mois. Et puis l’argument concernant « les milliers de français qui-ont-été-victimes-d’un-cambriolage sans pour autant venir-s’en-plaindre », chacun sait que ce n’est pas le sujet.

    Qui est derrière cette infraction? pas la moindre idée pour ma part. Comme tout le monde, j’attends les suites de l’enquête.

    La seule chose dont je sois sure, c’est qu’il règne vraiment une atmosphère délétère dans ce pays… Si Sarko peut revendiquer une grosse part de responsabilité dans les tensions, les suspicions, les rancœurs entretenues entre « la france à gauche » et la « france à droite », Royal n’est pas loin derrière pour approfondir la brèche.

  • Je réagis tardivement et naïvement avec cette seule réflexion : Ségolène Royal habite toujours à Boulogne ? Mais je croyais qu’elle n’était plus députée pour se consacrer à temps plein à son job de présidente de région…

  • Tout d’abord, je me réjouis de lire sur ce fil que la théorie d’un montage effectué par Royal elle meme, annoncée hier comme étant la plus probable, ait laissé place à une hypothèse pour le moins tout aussi solide, celle d’une rélle infraction.

    Vous avez une faible idée de ce que le mot « montage » signifie dans ce domaine.

    Je vous renvoie à l’avis de professionnels :

    «un ancien ponte de la police réputé proche du PS, pour qui cette affaire de cambriolage «est trop simple et trop flagrante pour mener directement aux politiques». Un ancien grand flic reconverti dans la sécurité privée «[voit] mal un président de la République, quel qu’il soit, faire cambrioler l’appartement de Ségolène pour la déstabiliser» : «Je n’y crois pas une seconde. D’ailleurs, avec mes réflexes de flic, je soupçonnerais tout le monde, y compris son propre camp, où elle a suffisamment d’ennemis pour lui jouer de mauvais tours.»
  • @xerbias je crois que c’est aussi l’appartement pour ses enfants. C’est évidemment pratique comme pied-à-terre parisien (interviews à la radio/télé, lancement de livre, etc.) Par contre, ils devraient tout de même mettre l’alarme quand elle ou ses enfants ne sont pas là. Ca fait un peu nonchalant, dans cette famille.

  • une seule solution que l’on retrouve rapidement les auteurs de cette effraction… j’ai connu parfois un nicolas véhément proclamant que chaque crime ne serait pas oublié que les auteurs seraient sans faiblesse poursuivis jugés et châtiés c’est le moment de tenir cette promesse de montrer que la police a, depuis un an, retrouvé toute son efficacité, maintenant…

  • Gasper, le sujet n’est pas non plus de savoir si c’est un cambriolage ou une intimidation. Manifestement, c’est la seconde hypothèse. Le seul sujet est de savoir d’où cela peut venir. Et le moins que l’on puisse dire est que l’hypothèse d’une opération montée par SR elle-même (ou par son entourage) n’est pas moins crédible que celle du pouvoir. Je ne vois pas ses critiques d’une affligeante banalité paniquer le pouvoir, surtout lorsqu’on l’on sait tout ce qui est écrit sur lui chaque jour.

    Sinon, que Laurent Joffrin utilise des arguments de mauvaise foi, oui, c’est assez clair. Le coup du « ça arrive à des millions de français » est assez remarquable. Et c’est ça qui est énorme.

    Entre emmerder Sarko ou dézinguer Ségo, à Libé, ils ont choisi.

  • Y a-t-il sens de la responsabilité ou, noblesse de cœur à snober cette discussion sur SR ? Ou est-ce la continuation d’une cécité revendiquée face aux réalités pour se maintenir confortablement dans l’indignation des laideurs de la vie humaine ?

    Intro obscure ? On parle aussi sur le chat. Koz nous gronde souvent, et très gentiment, parce que nos échanges à la marge auraient leur place dans les commentaires. Alors pour une fois, avec l’accord de jm, je franchis la ligne. Jmfayard, commentateur régulier de koztoujours, et plus personnellement, interlocuteur avec qui j’apprécie depuis un an de dialoguer, plaisanter, et parfois, souvent, de nous houspiller sur nos convictions politiques très différentes, jm donc, à qui je demandais pourquoi il ne participait pas plus à ce fil de discussions, laisse à penser par les liens qu’il donne sur le chat qu’il y a bien plus important dans la vie.

    Alors, bien sûr, je respecte la volonté plus que probablement sincère de s’élever et de ne se préoccuper que des vrais gros et grands problèmes humains (en l’occurrence par ex immigration, reconduites à la frontière). Mais n’est-ce pas précisément là que la principale erreur est commise en toute bonne foi ?

    On parle de SR et de sa stratégie pour prendre la direction du PS. Mais il faudrait se désintéresser de la question parce qu’il y a plus grave ? Mais comment imaginer qu’un jour les sujets graves seront traités si on ne s’applique pas à choisir les personnalités socialistes qui peuvent les traiter (ces sujets), tout autant qu’être élues pour avoir la possibilité d’agir ?

    Dans un commentaire précédent je parlais du conflit d’intérêt qui me semble exister entre la volonté à court terme de l’UMP, du gouvernement, du chef de l’Etat à maintenir SR dans son rôle d’adversaire principale tant elle leur semble facilement battable, et d’autre part, notre intérêt à nous, à nombre d’entre nous en tout cas, à plus long terme, d’avoir dans notre pays un véritable parti d’opposition, crédible, élisible. Suis-je donc la seule à penser cela ?

    A quoi sert de s’indigner sur ce qui est , si on néglige de faire en sorte qu’une opposition et son représentant soit crédible et donc capable une fois élus de changer les choses ?

  • Entre emmerder Sarko ou dézinguer Ségo, à Libé, ils ont choisi.

    L’idée , si j’ai bien compris, étant aussi qu’en faisant ceci, ils aboutissent à cela.

  • Sinon, que Laurent Joffrin utilise des arguments de mauvaise foi, oui, c’est assez clair. Le coup du “ça arrive à des millions de français” est assez remarquable. Et c’est ça qui est énorme.

    Exact. Enormes aussi, les commentaires de Lang et de quelques autres socialistes après les remarques de Royal sur la libération d’Ingrid Betancourt. Ceci montre bien que toute une partie de la gauche a décidé d’en finir avec le cas Ségolène. Ce n’est pas très beau à voir, bien sûr, mais c’est quand même assez normal. Dans toutes les autres démocraties, le candidat battu à l’élection au poste de numéro 1 prend presque systématiquement sa retraite politique. Il est sans doute temps de faire un sort à l’exception française en la matière.

  • Dans toutes les autres démocraties, le candidat battu à l’élection au poste de numéro 1 prend presque systématiquement sa retraite politique. Il est sans doute temps de faire un sort à l’exception française en la matière.

    Vous voulez parler de Romano Prodi et de Silvio Berlusconi (élus après avoir été battus) ou de Willy Brandt (candidat battu en 1961 – perdu -, 1965 – perdu – , 1969 – gagné -) ?

    Exception française mon cul ! Pourquoi avoir honte de son pays pour des raisons foireuses, alors que les vrais raisons ne manquent pas ? (Voir les liens dans le chat)

  • Vous voulez parler de Romano Prodi et de Silvio Berlusconi (élus après avoir été battus) ou de Willy Brandt (candidat battu en 1961 – perdu -, 1965 – perdu – , 1969 – gagné -) ?

    Dans la catégorie exceptions, l’Italie en est une autre, et ce n’est pas exactement un modèle.

    Il y a évidemment quelques exceptions ponctuelles ici et là, comme le cas de Brandt. Aux US, la dernière exception est, je crois, Nixon, ça date aussi des années 60. Au Canada, le premier ministre actuel a perdu une élection avant de parvenir au pouvoir, mais son parti a considéré que son résultat était tout de même bon, et lui a donné une seconde chance.

    Dans le cas du PS, j’ai du mal à croire qu’il ne parviendra pas à trouver mieux que Royal pour la prochaine fois.

    Ceci dit, je suis d’accord avec vous sur l’importance relative de ce sujet par rapport à ce que vous citez dans le chat.

  • et donc jm ? Toujours rien sur l’importance du choix du ou de la candidate ? Enfin, pas en Italie, au Canada, en Allemagne, aux Etats-unis… Non, juste ici et maintenant. En France, en 2008 ?

  • Qui est derrière cette infraction? pas la moindre idée pour ma part. Comme tout le monde, j’attends les suites de l’enquête.

    Qui sait ce que cette enquête pourrait révéler !!!

    Personnellement, un détail m’a interpellé : Les premières dépêches de presse (il y a une douzaine de jours, avant le buzz déclenché par SR mardi soir concernant la soit disant « mise à sac ») parlaient simplement d’un appartement en désordre, avec la chambre de SR en particulier dans un état de « grand remue ménage » …

    Si ça se trouve, on a peut être juste affaire à un maniaque qui en voulait aux petites culottes de Ségo !

    C’est croustillant, non ? mais alors la théorie du complot en prend un coup. C’est dommage : En fait, ça doit forcément être Sarko, qui entre deux étreintes avec sa chanteuse à textes, prend plaisir à renifler les strings à Ségo qu’il a fait dérober par ses barbouzes … Je ne vois pas d’autre explication.

    Cet homme est vraiment le diable !

  • En tout cas, ce devra être quelqu’un qui cogne fort sur Sarkozy. Face à un tel déluge d’insultes, d’humiliations et de mensonge, l’opposition gentilette n’est pas une option.

    Donc tous ceux qui s’estiment meilleurs que Ségolène Royal savent ce qu’il leur reste à faire pour faire leurs preuves…

    (« Ici et maintenant », c’est pas un bouquin de Mitterand ça ?)

  • On parle de SR et de sa stratégie pour prendre la direction du PS. Mais il faudrait se désintéresser de la question parce qu’il y a plus grave ?Mais comment imaginer qu’un jour les sujets graves seront traités si on ne s’applique pas à choisir les personnalités socialistes qui peuvent les traiter (ces sujets), tout autant qu’être élues pour avoir la possibilité d’agir ?

    C’est très exact. Ségolène Royal, a choisi une stratégie qui consiste à taper, taper et retaper en utilisant tous les moyens, tous les arguments, même faux, même vils, même indignes. Elle a décidé d’adopter une ligne populiste d’attaque, comme elle a décidé d’adopter une ligne populiste de séduction dans le passé. Tous les hommes politiques le sont dans un sens, mais il y a une ligne jaune qui limite l’outrance. Elle la franchit régulièrement, sans scrupule, avec des méthodes propagandiste d’autres temps.

    Elle est assez éduquée en politique pour savoir ce que ce genre de stratégie engendre. La haine chez certains, la violence comme moyen d’expression d’un « raz le bol », l’impasse sur les analyses de fond au profit de l’émotionnel, la réaction plutôt que la réflexion. On peut hausser les épaules lorsque c’est un Le Pen, une Laguiller, qui utilise ce genre de méthodes. Cela devient beaucoup plus préoccupant lorsqu’il s’agit de la dernière candidate au deuxième tour d’une présidentielle.

    On parlait de Lipietzisation. C’est très au delà. Lipietz a peut être eu le tort d’exprimer clairement ses convictions pour quelque chose que la gauche avait entamée plus discrètement et il s’est fait lynché. Mais là, c’est pas du « politiquement incorrect » qu’elle nous sort. C’est du « il croule sous l’argent » ; c’est « il faut distribuer le bénéfice de Total aux gens pour qu’ils puissent partir en vacances » ; c’est les « 15 milliards pour les riches » redistribués 10 fois pour tout les problèmes rencontrés ; c’est « la mainmise » ; c’est le TEPA « qui distribue des millions à ses amis milliardaires pour les rembourser de ses vacances » ; c’est « je suis suivi » ; c’est « ça peut pas être une conincidence » ; c’est « le clan » ; à force ça pourrait meême devenir « ils sont partout ».

    Parce que la vraie question c’est : si elle décide d’adopter cette stratégie, cette méthode, cette réthorique, ces manoeuvres juste pour prédominer dans son propre camp, qu’en serait-il si elle se retrouvait au pouvoir ? Et même, qu’en serait-il si elle se retrouvait effectivement à la tête de l’opposition ?

    Je pense que ce n’est pas sans intérêt.

  • En tout cas, ce devra être quelqu’un qui cogne fort sur Sarkozy. Face à un tel déluge d’insultes, d’humiliations et de mensonge, l’opposition gentilette n’est pas une option.

    C’est curieux de lire un opposant sous-entendre que la seule alternative à une opposition outrancière (et est-elle seulement efficace se demandent ceux qui ne te prennent pas pour un demeuré fini) est une opposition gentillette ! Il y a ceux qui considèrent que le déluge dont tu parles est précisément celui dont elle a ouvert les vannes…mais bon…

    Donc tous ceux qui s’estiment meilleurs que Ségolène Royal savent ce qu’il leur reste à faire pour faire leurs preuves…

    Le Figaro du jour en parle justement. Curieusement, ils (les opposants socialistes à SR) semblent apprendre de leurs erreurs et s’interdire de servir la cause de Royal en participant à sa victimisation.

    Donc, ta réponse, à tous les problèmes de société, d’économie, est toute simple : les autres, z’ont qu’à faire mieux ! Et donc tu penses, le plus sérieusement du monde, que SR, présidente, résolverait tous les problèmes ? Donc, tu fais déjà ou fera tout ton possible pour que ce soit SR qui soit élue à la tête du PS !

  • Ben oui Eponymus, d’où le titre de sa contribution.

    Il faut Combattre (taper, taper, Sarkozy ne comprend que ça) et Proposer.

    Lipietz a peut être eu le tort d’exprimer clairement ses convictions pour quelque chose que la gauche avait entamée plus discrètement et il s’est fait lynché

    Oh, un troll dans le troll :-D

    Si tu veux qu’on parle du problème de la justice transitionnelle, à ta disposition ! A vue de nez, il me semble que la seule erreur d’Alain Lipietz (mais elle est de taille !), est d’avoir abordé un sujet d’une complexité qui dépasse de loin la capacité d’analyse de France Info et du Monde.

  • Tant qu’on y est, envisageons TOUTES les hypothèses.

    Sait-on si la PJ a contrôlé dans cette affaire l’emploi du temps de François B.?

    L’amant peut avoir en quatorze mois résolu sa panne mais conservé son esprit d’escalier…

  • Le Figaro du jour en parle justement. Curieusement, ils (les opposants socialistes à SR) semblent apprendre de leurs erreurs et s’interdire de servir la cause de Royal en participant à sa victimisation.

    Je vois mal comment ils pourraient s’en sortir en se cantonant dans le rôle d’opposant à Royal. Ce que les deux tiers de la population attendent, c’est un opposant à Sarkozy !

  • Concernant l’argent sous lequel on peut crouler ce n’est pas une première. Je me souviens, à l’époque des primaires, d’un article (site du Monde ou de Libé, vite enlevé d’ailleurs) où elle dénonçait le luxe des réceptions de Fabius quand il présidait l’Assemblée nationale; ou encore de Sophie Bouchet-Petersen déclarant que DSK et Fabius étaient « pétés de thunes ».

  • Tiens, j’y vais de mon hypothèse-à-la-con : En fait, ce sont les fils Hollande-Royal (je ne sais pas quel nom ils portent) qui ont mis la zône chez Moman. Ils avaient invité des copains qui avaient un peu trop bu et voila le résultat. Sales gosses ! :D

  • «un ancien ponte de la police réputé proche du PS, pour qui cette affaire de cambriolage «est trop simple et trop flagrante pour mener directement aux politiques». Un ancien grand flic reconverti dans la sécurité privée «[voit] mal un président de la République, quel qu’il soit, faire cambrioler l’appartement de Ségolène pour la déstabiliser» : «Je n’y crois pas une seconde. D’ailleurs, avec mes réflexes de flic, je soupçonnerais tout le monde, y compris son propre camp, où elle a suffisamment d’ennemis pour lui jouer de mauvais tours.»

    je ne comprends pas très bien en quoi ce témoignage abonde dans le sens du montage…

  • je ne comprends pas très bien en quoi ce témoignage abonde dans le sens du montage…

    Je ne tiens pas à prouver qu’il s’agit d’un montage. Juste que ça peut être un montage comme n’importe quoi d’autre et que si on veut ouvrir la boîte de Pandorre et jouer aux conspirationistes il y a plus d’éléments en faveur du montage que de l’affaire d’Etat. Je souligne que des flics, prôches du PS qui plus est, et qui peuvent faire preuve d’une grosse expérience, disent : « que c’est trop simple et trop flagrant ». Je comprends qu’il faut regarder au delà des apparences.

    Il faut Combattre (taper, taper, Sarkozy ne comprend que ça) et Proposer.

    La phrase pourrait se retourner contre Royal sans problème dans l’esprit de certains.

    Et venant de toi, si vigilant à propos du Ségo Bashing et si dénonciateur des attaques ad hominem, je suis surpris que tu te fasses l’apologiste de ces méthodes.

    Il se fait que les propositions de Royal méritent d’être combattues figure toi. Au moins les deux tiers de la France comme tu dis pensent qu’elles sont soient nulles, soit dangereuses, soit vides de substance.

    Faut-il alors prendre le parti de « taper fort, fort très fort » en utilisant les mêmes arguments et le même style que cette femme ? Je ne pense pas que la démocratie gagne beaucoup à réduire la politique à un échange d’arguments de type engueulade avinée de comptoir.

    A vue de nez, il me semble que la seule erreur d’Alain Lipietz (mais elle est de taille !), est d’avoir abordé un sujet d’une complexité qui dépasse de loin la capacité d’analyse de France Info et du Monde.

    Ta Lipietzolatrie t’aveugle jm. C’est exactement ce que je voulais dire. Le politiquement incorrect de Lipietz a été effectivement d’aborder tout haut une conviction en matière de justice (partagée par certains au PS comme Joinet par exemple à l’époque mais beaucoup plus discrètement) qui dépassait effectivement la capacité d’analyse ou même la volonté d’analyse de France Info et d’autres, (que l’on soit d’accord avec lui ou pas).

  • Tant qu’on y est, envisageons TOUTES les hypothèses.

    Oui, d’ailleurs voici une nouvelle théorie du complot :

    Ségolène Royal dit n’importe quoi intentionnellement dans le cadre de sa stratégie de rapprochement avec le Modem : elle cherche à attirer les médias pour que personne ne parle du tour foireux que prend le plébiscite la consultation menée par François Bayrou dans son parti, et ainsi lui rendre service en le couvrant. Espérons qu’il lui en soit reconnaissant. :shock:

  • J’ai relu l’ensemble des posts et je vous fais part de ma modeste réflexion (un poil décalée, c’est assumé ^^) :

    Posons : c’est la même équipe qui a fait ça. C’est évident. La mise en scène aussi, rien a disparu, et pour cause, ce n’était pas le but recherché. Et puis un objet volé ça se retrouve, donc mauvais.

    Sarko : Même en creusant beaucoup, l’intérêt d’une initiative de l’exécutif et plus que faible.

    Le cercle Royal* : J’y crois pas. Trop tordu. Je peux pas imaginer que SR soit assez bête pour monter un truc aussi fumeux. D’autant plus que si ça éclate c’est finito sa carrière. C’est un peu comme jouer à la roulette russe.

    Mais qui alors ? Qui a intérêt à faire pression sur SR, en calculant méticuleusement les conséquences ?

    Des personnes bien malignes à gauche-gauche. On fait pression sur SR, on la sait dans le creux. Un petit remake d’une intrusion, une mise en scène à sensations (mais pas choc dommage) et voilà les dès sont lancés. La mise en scène est nécessaire si on veut que la mayonnaise prenne vraiment : sur une simple intrusion on peut dire ensuite « et alors ça arrive à des millions de français », oui mais là, non.

    Le message ? « Dégage » bien sur. Mais suffisament flou pour que SR ne sache pas d’ou vienne le vent. Parce que ce faisant, elle n’a de toute façon qu’une seule possibilité de réaction, et « ils** » le savent : tirer sur Sarko.

    Dégage, parce qu’elle continue son chemin dans le PS, et qu’elle a prouvé qu’elle avait de la ressource (ainsi qu’une étrange faculté charismatique qui semble séduire les militants). Elle peut faire exploser le parti comme j’ai pu le lire sur une contribution fort à propos.

    Donc il faut la saper. Et la voir lancer cette attaque assez ridicule contre Sarko est un bon moyen de parvenir à cette fin : on la disjoncte et banco. Libé a tranquillement commencé le feu de joie.

    Du coté de SR l’occasion est trop belle pour ne pas être exploitée. Bien sur il est tentant de ne rien faire, ou de se contenter des déclarations d’usage (ce qui l’aurait déjà victimisée de toute façon). Mais la Ségo, elle se dit : et si je tentais le coup double ? Je renforce le sentiment anti-sarko (c’est toujours bon à prendre, les tenants du complot***) et je m’impose (inclu : à gauche) comme LA figure anti-sarko par excellence. Tour de passe-passe et message à faire passer à la base : « Si Nicolas Sarkozy m’en veut autant c’est qu’il me considère comme la seule dangereuse pour lui, maintenant vous savez quoi faire ». Elle colle au passage la pression à l’exécutif : trouver les coupables qu’ils soient à droite ou à gauche ça sera bon pour elle, en fait, surtout si ils sont à gauche. Et peut être bien que l’enquête sera faite le plus rigoureusement possible, finalement…

    Bon c’est prévu qu’il y ait des vagues et tout ça. Mais on a rien sans rien.

    Donc l’hypothèse des fils de Hollande n’est pas si décalée. Naan, Je déconne. Il faut quelqu’un de vraiment motivé par la cause.

    Ukail

    • hors une possible et même probable taupe.

    ** loin de moi l’idée d’exclure la gente féminine dans ce scénario bien entendu ^^.

    *** A ce sujet vous seriez surpris voire attérés : beaucoup plus de gens qu’on ne croit mettent en doute la réalité du 11 septembre sous une forme ou une autre.

  • Je suis devant le JT en ce moment : 3 « intrusions » dont une crapuleuse avérée (là, il y eu vol et on sait qui c’est. Enfin la police).

    Celle-ci ne compte pas ! Par contre les deux autres…hum hum hum…

    Ukl

  • On dit que rien n’a été volé. Mais en réalité c’est « presque rien » qu’il faut dire puisqu’un appareil photo a disparu.

    Ben moi il me semble que trouver un appareil photo peut nécessiter de fouiller un appart. Si tant est qu’il y aurait quelques clichés indésirables pour certains…

  • Pas sûr. Cf le lien donné par Philo

    le lien qui révèle qu’ »une suspecte d’origine yougoslave, possédant de multiples identités, bien connue pour des faits de cambriolages », identifiée mais pas encore arrêtée, pouvant être l’auteur de l’infraction d’Aout 2006? Curieux que cette piste fasse surface au lendemain de la polémique lancée par Royal, 2 ans après les faits, non? Tout ceci me laisse perplexe…

  • mais qu’on se rassure, si il a fallu 2 ans pour trouver un suspect sur le dossier Royal, d’autres dossiers avancent à une rapidité époustouflante: « des Officiers de Surcouf auraient été identifiés » (le Figaro)

  • Curieux que cette piste fasse surface au lendemain de la polémique lancée par Royal, 2 ans après les faits, non? Tout ceci me laisse perplexe…

    Haha ! Quand j’ai lu qu’on avait identifié un suspect, j’ai immédiatement pensé que certains trouveraient la coïncidence bizarre ! :D

    Ca ne veut pas dire que vous ayez tort, Gasper, juste que la remarque était un peu prévisible. ;)

  • Curieux que cette piste fasse surface au lendemain de la polémique lancée par Royal, 2 ans après les faits, non? Tout ceci me laisse perplexe…

    Selon le Parisien, c’est plutôt simple. Après le premier cambriolage, l’empreinte relevée n’était pas fichée. Puis l’affaire avait été classée en mars 2007. C’est à la suite du 2ème cambriolage qu’on a refait une recherche qui cette fois a abouti à un résultat car la femme yougoslave en question a été arrêtée début 2008.

    http://www.leparisien.fr/home/info/faitsdivers/articles/UNE-JEUNE-YOUGOSLAVE-IDENTIFIEE-DANS-LE-PREMIER-CAMBRIOLAGE-DE-SEGOLENE-ROYAL_298620985

  • Comme le dit Cilia, l’explication que la police donne est la suivante : En 2006, ils avaient relevé une empreinte et à l’époque cela n’avait rien donné (on regarde si l’on trouve cette empreinte dans le fichier de police). Comme il y a eu encore une « visite » le 27 juin dernier et qu’ils ont relevé des empreintes, ils ont comparé les nouvelles empreintes avec celles de 2006 et elles ne sont pas les mêmes. En repassant l’empreinte de 2006 dans la moulinette, l’empreinte a été cette fois ci identifiée comme celle d’une cambrioleuse connue (entre 2006 et 2008 cette empreinte a été ajoutée dans le système).

    Bien sûr on va dire que tout ça a été monté de toutes pièces par le clan Sarkozy, mais à mon avis il y a des procédures bien précises de protection des preuves, des données, etc. qui permettent de vérifier de manière indépendante que ce que dit la police est vrai.

    S’il est prouvé que le cambriolage de 2006 (en pleine campagne présidentielle) est un cambriolage « classique » et qu’il n’a rien à voir avec celui de 2008, la thèse de Royal est sérieusement discréditée.

  • Euh oui donc la jeune yougoslave en question aurait saccagé de nouveau l’appart et déchiré le PV ? Ou c’est uniquement pour le premier cambriolage qu’on l’a arrêtée ?

  • Ah mais, eh, si ça se trouve, c’est Ségolène Royal qui a déchiré la plainte, en rageant que franchement à quoi ça sert de porter plainte si c’est pour que ça recommence et que la police c’est que des amateurs pire que les militaires et que quand elle sera présidente bah on verra ce qu’on verra. Et puis ça lui est sorti de l’esprit.

    C’est ça qui est bien avec les complots. Tout le monde peut jouer.

  • mais qu’on se rassure, si il a fallu 2 ans pour trouver un suspect sur le dossier Royal, d’autres dossiers avancent à une rapidité époustouflante: “des Officiers de Surcouf auraient été identifiés” (le Figaro)

    Moi je trouve fabuleuse la réaction de Mignard.

    Les flics identifient la voleuse et tout ce qu’il trouve à faire c’est de protester ! De trouver ça bizarre. Limite scandaleux quoi. « Quoi l’affaire fermée aurait été fermée puis réouverte ? Sans qu’on nous prévienne ? » dit-il en gros. « Mais c’est une honte de nous faire ça dans notre dos. C’est carrément une manoeuvre du pouvoir, une de plus. On fait quoi, on dit quoi maintenant ? Vous voulez nous faire passer pour des cons, c’est ça ? » aurait-il aussi bien rajouté !

    Je ne sais plus qui a dit quelque part que « monter une opération de propagande est très risqué si on oublie de prendre en compte ce que connait « l’adversaire »".

    Effectivement.

    Il faut savoir que ces flics sont d’une vilainie que ça en devient insoutenable. Je lève mon petit poing et je dis « à bas, la France des flics et des patrons ».

  • L’alarme de l’appartement n’était pas branchée ! les personnes ayant été « visitées » à plusieurs reprises, normalement, ne quittent plus leur appartement sans brancher l’alarme. Enfin… normalement…

  • Moi je trouve fabuleuse la réaction de Mignard.

    Sans compter celle d’Aurélie Filippetti, qui estime que Royal n’a pas à fournir les preuves d’un lien entre l’affaire et le Sarko-clan.

    Ca frise l’hystérie. J’entendais un polémiste hier annoncer sans rougir des oreilles que c’était une nouvelle affaire Ben Barka.

    Entre ça et les appels à la mise au repos psychiatrique…

    Ils feraient bon usage d’une bonne verveine, tiens.

  • On a de quoi rire ! tant mieux, c’est tout ce qui imprte on dirait !

    blague tendance : quelle est la différence entre un sapin et SR ?

    le sapin est un conifère. SR est une co… , mais on ne peut rien y faire.

  • Il faut savoir que ces flics sont d’une vilainie que ça en devient insoutenable. Je lève mon petit poing et je dis “à bas, la France des flics et des patrons”.

    Epo, tu es beau quand tu te rebelles. :’)

  • Répète après moi : cette affaire ne sent pas le souffre, cette affaire ne sent pas le souffre…

    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=1135

    11h14 flash Royalgate : Guéant informe la presse en direct Par la rédaction le 11/07/2008 Etrange circuit de l’information…

    Hier après-midi, une dépêche de Reuters signalait qu’ »une suspecte de droit commun a été identifiée comme le possible auteur du cambriolage du domicile de Ségolène Royal en août 2006 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) » et qu’elle est actuellement recherchée.

    Information sourcée du ministère de l’Intérieur, qui tombe à point nommé depuis que l’appartement de Ségolène Royal a été visité une seconde fois, le 27 juin 2008. La socialiste Royal, établi « un rapport » entre les visites de son appartement et ses prises de position politiques, ce qui a déclenché une certaine ironie dans la presse. L’information a été citée, en quelques phrases allusives, dans le JT de TF1. Elle fait aussi l’objet d’un article dans Libération ce matin. Mais cette fois, la source est désignée comme « un conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Elysée ».

    Selon nos informations, ce conseiller n’est autre que Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée et bras droit du chef de l’Etat. Il a déjeuné hier midi avec Emmanuel Jarry, de Reuters et Antoine Guiral, de Libération, et leur a livré cette information.

    Alors que les caciques de l’UMP se moquent ouvertement de Royal, l’Elysée semble donc suivre l’affaire de très près.

  • Il ne faut pas oublier que les dirigeants du PS sont en campagne électorale. Leurs propos, jusqu’à cet automne, s’adressent donc uniquement à leurs électeurs, c’est-à-dire aux militants du PS. Et là, finalement, c’est peut-être bien joué. En tous cas, ça va caresser dans le sens du poil tous les socialos qui aiment à penser qu’ils font tellement peur à Sarko qu’il va en être réduit à organiser des cambriolages tellement peu discrets que le rainbow warrior, à côté, c’est presque une réussite.

  • Répète après moi, Fx :

    Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir Cette affaire sent le soufre, Ségolène Royal tient des propos pertinents et sa critique fait peur au pouvoir

    Le premier de nous deux qui rira aura une… tapette.

  • Selon les Dupondt, le cambriolage de 2006 est sans doute un cambriolage « classique », le fait qu’il y ait eu lieu en pleine campagne présidentielle est juste une coïncidence et non étrangement une « étrange coïncidence ». Les Dupondt pensent également, et ceci est tout à fait confidentiel, que la « visite » du 27 juin 2008 est bel et bien une affaire « personnelle », mais là ça n’engage que les Dupondt.

  • c’est effectivement entre ça

    Il ne faut pas oublier que les dirigeants du PS sont en campagne électorale. Leurs propos, jusqu’à cet automne, s’adressent donc uniquement à leurs électeurs, c’est-à-dire aux militants du PS. Et là, finalement, c’est peut-être bien joué. En tous cas, ça va caresser dans le sens du poil tous les socialos qui aiment à penser qu’ils font tellement peur à Sarko qu’il va en être réduit à organiser des cambriolages tellement peu discrets que le rainbow warrior, à côté, c’est presque une réussite.

    et ça

    Je ne sais plus qui a dit quelque part que “monter une opération de propagande est très risqué si on oublie de prendre en compte ce que connait “l’adversaire” ».

    que ça se joue…

  • En tout cas Mignard persiste, il veut pas lacher le complot :

    « Une identification qui conserve des zones d’ombre, pour l’avocat de Ségolène Royal, Jean-Pierre Mignard. «Aucun vol n’a été commis chez Madame Royal lors de cette visite», rappelle -t-il. «La suspecte, présentée comme délinquante d’habitude, aurait donc ce soir-là exercé son activité habituelle à titre bénévole, mue par la seule curiosité. C’est assurément une originalité», ironise l’avocat. »

    La branche yougoslave du Clan Sarkozy, sans doute… Même s’il s’agit d’une simple délinquante, qui dit que celle-ci n’est pas manipulée par le Clan, hein ?

    Royal est grande, et Mignard est son prophète !

  • La branche yougoslave du Clan Sarkozy, sans doute… Même s’il s’agit d’une simple délinquante, qui dit que celle-ci n’est pas manipulée par le Clan, hein ?

    Franchement, je n’y avais pas pensé. Il semble bien qu’il y ait une piste à creuser autour de l’axe Budapest/Belgrade…

    bon sinon, j’avoue avoir accueilli avec surprise le soutien (du bout des lèvres, certes) des cadres du PS:

    le monde.fr: http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2008/07/11/les-socialistes-soutiennent-avec-reserve-l-offensive-de-segolene-royal_1072533_823448.html?xtor=RSS-3208

    Durement critiquée par François Fillon et l’UMP pour avoir relevé « une drôle de coïncidence » entre la mise à sac de son appartement et ses attaques contre le président de la République, Ségolène Royal voit le Parti socialiste lui témoigner – pour l’occasion – sa solidarité, non sans une certaine gêne.

    Alors que Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, a considéré jeudi que Mme Royal, « qui a vécu, comme des centaines de milliers de Français, un cambriolage (…) devrait avoir droit à une aide psychologique », François Hollande, a dénoncé « des faits graves qui n’ont pas concerné que Ségolène Royal ». « Il y a un climat », a assuré M. Hollande, qui a évoqué le cas de Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, qui a porté plainte le 11 juin après avoir découvert sa porte de garage ouverte et du matériel électronique dans sa voiture ; et celui d’Olivier Besancenot : une enquête préliminaire a été ouverte après la publication d’informations affirmant que le porte-parole de la LCR avait été espionné par une officine de renseignement privé.

    Candidat au poste de premier secrétaire, Pierre Moscovici a jugé « normal » que Mme Royal « demande des explications au pouvoir », tout en se disant « réservé sur son positionnement ». Laurent Fabius a refusé « d’entrer dans la polémique », mais a affirmé déjà avoir eu le sentiment d’être « suivi, écouté, espionné ». Les socialistes s’indignent en particulier que la deuxième mise à sac, depuis 2006, de l’appartement de Mme Royal à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) n’ait suscité aucune réaction de la part du gouvernement. « Dans n’importe quelle démocratie, une autorité aurait réagi. Là, rien ne s’est passé », s’indigne Jean-Louis Bianco, député des Alpes-de-Haute-Provence.

    « FORMULATION MALADROITE »

    Mme Royal n’en a pas moins provoqué une certaine gêne parmi les socialistes. Sans rien céder sur le fond, certains dans son entourage regrettent « une formulation maladroite ». « Même si ce que j’ai dit est un peu carré, ce n’est rien à côté de ce que les gens vivent et de l’exaspération que je constate autour de moi », a indiqué au Monde l’ancienne candidate. « Elle a raison, Sarkozy durcit sa politique mais il faut éviter de le présenter comme une victime car c’est le rôle qu’il préfère », tempère Julien Dray, candidat lui aussi au poste de premier secrétaire. « Ségolène Royal doit éviter de se laisser entraîner sur le terrain de la violence verbale. Elle doit, aussi, prendre garde à l’effet-miroir Sarkozy-Royal hérité de l’élection présidentielle », suggère de son côté Michel Sapin, député de l’Indre et proche de M. Hollande.

  • “Une identification qui conserve des zones d’ombre, pour l’avocat de Ségolène Royal, Jean-Pierre Mignard. «Aucun vol n’a été commis chez Madame Royal lors de cette visite», rappelle -t-il. «La suspecte, présentée comme délinquante d’habitude, aurait donc ce soir-là exercé son activité habituelle à titre bénévole, mue par la seule curiosité. C’est assurément une originalité», ironise l’avocat.”

    mon petit doigt me dit (il se trompe parfois me direz vous) que la piste de la cambrioleuse de l’Est va faire pschiiiitt… c’est juste un feeling, je l’admets, mais ça m’a pas l’air solide, solide. Surtout quand c’est Géant lui même qui passe les plats.

  • “Elle a raison, Sarkozy durcit sa politique mais il faut éviter de le présenter comme une victime car c’est le rôle qu’il préfère”, tempère Julien Dray.

    Si c’est pas beau, ça ! J’suis zémue, tiens ! :’)

  • mon petit doigt me dit (il se trompe parfois me direz vous) que la piste de la cambrioleuse de l’Est va faire pschiiiitt… c’est juste un feeling, je l’admets, mais ça m’a pas l’air solide, solide.Surtout quand c’est Géant lui même qui passe les plats.

    Sans vouloir m’immiscer dans l’isoloir, vous n’auriez pas voté Royal par hasard vous ? ;)

  • je pense qu’on ne devrait pas permettre ,même en politique, de diffamer sans etre poursuivi.Accuser sans preuves c’est trop simple et peut conduire a des dérives tres inquiétantes.Les sorties de Mme Royal relevent des tribunaux et ce ne serait pas lui faire trop d’honneur que de la faire condamner pour propos diffamatoires ,ce n’est pas parce qu’elle a perdu le nord et le reste qu’il faut etre indulgent . Ces pratiques sont intolerables en démocratie

  • Azerty, vous avez raison. Le fait, d’ailleurs, que Sarkozy, qui n’a pas peur des procédures judiciaires, n’attaque pas Royal, suggère qu’il y a suffisamment de vrai dans ce qu’elle dit pour qu’il hésite à étaler tout ça sur la place publique.

  • Azerty, vous avez raison. Le fait, d’ailleurs, que Sarkozy, qui n’a pas peur des procédures judiciaires, n’attaque pas Royal, suggère qu’il y a suffisamment de vrai dans ce qu’elle dit pour qu’il hésite à étaler tout ça sur la place publique.

    C’est oublier que le Président ne peut pas se trouver en présence d’un juge, hein.

    Il y a eu suffisament de pataquès avec le coup du SMS.

    Voilà, l’impunité est à double sens.

  • et pour la royalade du jour, nous avons en magasin :

    « Ségolène Royal affirme mardi 15 juillet que la majorité cherche à la faire taire car elle est détentrice d’une « vérité qui dérange ». » «  »Quand on dénonce des vérités qui dérangent, ceux qui portent ces paroles de vérité sont traités de dérangés et c’est ce qui est en train de se passer », a-t-elle estimé. » « Ségolène Royal a indiqué qu’elle ne comptait pas porter plainte pour diffamation « parce que sinon c’est tous les jours, je ne voudrais pas encombrer les prétoires ». »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080715.OBS2919/segolene_royal_se_dit_porteuse_dune_verite_qui_derange.html

    Si on pouvait m’expliquer en quoi Elle détient cette Vérité qui dérange… Mais, n’oublions pas de la remercier de ne pas porter plainte pour diffamation. Quelle diffamation au fait ? Ah oui, la sienne propre…

  • Si « on » cherche à la faire taire, « on » se débrouille tout de même comme un manche de pioche moisie, si je peux me permettre.

  • Si “on” cherche à la faire taire, “on” se débrouille tout de même comme un manche de pioche moisie, si je peux me permettre.

    Excellente image ! :D

    Si je devais voir un complot, ce serait plutôt un complot qui viserait à lui faire dire tout et n’importe quoi pour qu’elle s’auto-discrédite. S’il n’y a pas de complot, c’est qu’elle est son pire ennemi et que les autres se contentent de regarder le bateau couler.

  • On peut voir un tout petit peu plus loin.

    Voilà un an que le concept d’hyper-président nous est présenté pièce après pièce, par les spécialistes de la politique en kit.

    Bon, bah maintenant, on a l’hyper-opposante.

    On reprend les ingrédients fournis par les mêmes spécialistes, sans se demander une seule seconde si on peut avoir confiance dans la traduction coréen-français du manuel de construction, et hop c’est parti.

    Donc nous avons là un spécimen qui a toutes les apparences du président de la République d’après Marianne-Obs-Libé. Si la mayonnaise prend avec lui, pourquoi pas avec elle ?

    Je liste: être partout, tout le temps, avoir un avis sur tout, le dire tout haut, attendre quelques instants pour voir si des fois on n’a pas sorti une énormité. Le cas échéant, démentir avec la plus grande véhémence (d’autant plus grande que l’énormité est énorme) en accusant les autres de mal comprendre et/ou de déformer les propos. Et compter de toute façon sur le temps et la lassitude pour que ça se tasse et qu’on passe à autre chose. Si ça se tasse pas vraiment, tirer un avantage du fait de s’exprimer à tout va: l’avis suivant devra être encore plus hénaurme afin de détourner l’attention.

    C’est une tactique de conquête comme une autre.

    Il faudrait juste qu’on m’explique comment le même comportement présumé conduit d’un côté à une intolérable atmosphère digne du moyen-âge sombre ou des heures noires de notre Histoire, et de l’autre servir à l’Union Socialiste Pour Un Monde Vraiment Meilleur ET Un Ordre Vraiment Juste.

  • C’est juste. Les deux se ressemblent étonnamment. Les deux ont déconnecté leur pensée politique de leur démarche médiatique. Leurs propos n’ont donc plus aucun intérêt, puisqu’ils servent juste à plaire, ou provoquer, ou dissimuler. La seule différence, c’est que les propos de Sarkozy, de par sa fonction, engagent la France (mais il faudrait lui dire, on dirait qu’il a oublié), alors que les propos de Royal n’engagent qu’elle.

  • Ce n’est pas Sarkozy et Royal qui se ressemblent (bien heureusement !), c’est le passage obligé qu’ils empruntent pour parvenir à exister dans cette foire médiatique.

    La racine du mal, c’est le mauvais fonctionnement des médias français.

    Changez les médias et les politiques s’adapteront.

  • Ca me rappelle ce papier d’Elisabeth Levy dans Causeur.fr (je n’ai pas plus de références, désolé), où elle reprenait l’idée de coup d’état médiatique qu’aurait réalisé Sarkozy pour préciser: « La singularité du Coup d’Etat Médiatique est qu’il est perpétré par les victimes ».

  • 163 commentaires, ça fait un peu trop pour quelqu’un sans intérêt aucun.

    Je crois surtout que, comme nous n’avons plus de billets à commenter, il nous faut bien nous contenter de celui ci! Et pendant les vacances, Miss Couscous, comme nous l’appelons chez nous, (elle patauge dans la semoule en faisant des boulettes) nous permet de plaisanter, sans nous forcer, gentiment, sans nous creuser les méninges. C’est sa grande force, à Ségolène : tous les jours, il y a de quoi s’amuser! Ce n’est pas diffamer, comme elle se plaît à le croire, non, c’est pouvoir faire de l’humour à bas prix, puisqu’elle nous donne la matière première gratuite quotidiennement ou presque! L’Université d’été va sans aucun doute nous apporter son lot de polémiques, faux débats, tous basés sur le TSS, fort à la mode en ces derniers mois.

    Pour en revenir à Ségolène, entre : - « le gouvernement qui se goinfre », - le paiement par Total d’une partie de la prime à la cuve (ce qui a déjà par ailleurs été proposé par Total et sera fait, même si cette prime est moins importante que celle proposée par Melle Royal, qui ferait mieux de distribuer une partie de ses revenus à ses employées, soit dit en passant !!!), - « l’intolérable épreuve » pour les soldats français de défiler devant un parterre d’officiels dont le président syrien («Je dénonce l’intolérable épreuve infligée à tous les Français et à nos forces armées républicaines contraintes de défiler devant la présence inadmissible de Bachar al-Assad, présent à la tribune officielle du 14 juillet, jour de fête pour les libertés républicaines») - « la mise en scène humiliante du 4 juillet » (pour qui ?) - « le caractère théâtral » d’Ingrid Bétancourt - son TSS continuel = [« (….) *Thierry STEINER Ségolène ROYAL, vous vous défendez de tirer à boulets rouges sur Nicolas SARKOZY. Tout de même, quand vous comparez le chef de l'État à un mélange de Doc Gynéco et de BERLUSCONI, ou quand vous dites qu'il croule sous l'argent, est-ce que ce n'est pas tirer à boulets rouges, ça ? Est-ce qu'on n'est pas là dans une sorte d'exagération ? *Ségolène ROYAL Je pense que je suis en dessous de la réalité, surtout par rapport à ce que j'entends partout. )] (lu sur désir d’avenir) …Je crois que la diffamation ne vient pas du côté qu’elle croit !

    Ajoutez à cela, la désinformation totale de Badinter ce matin (flash info Afp de ce matin : Pour l’ancien Garde des Sceaux et sénateur, Robert Badinter, interrogé sur RTL ce matin, « l’accroissement du pouvoir présidentiel » voulu par Nicolas Sarkozy nous prépare à « un sacre présidentiel à Versailles », qui consistera à « le faire entrer en majesté devant le congrès », « à délivrer un message pour louer son bilan, un autre pour annoncer son programme et donc une ovation de la droite ». « Et c’est ce que retiendra le public, estime Robert Badinter. L’ovation d’un seul homme, alors que son premier ministre sera tout petit sur son banc, avec les autres. Fustigeant un « système monocratique », Robert Badinter a également trouvé « insupportable » que « la majorité sénatoriale soit ancrée à droite ». Alors que tout le monde sait que la réforme va augmenter le pouvoir du parlement et que N Sarkosy veut bien donner un droit de réponse à l’opposition à chaque fois qu’il s’exprimera devant les français. (c’est à mon avis une erreur, car il donne la corde pour se faire battre, étant donné le niveau des propos de l’opposition, qui n’ont rien de constructif ! Hollande a, par ailleurs, décrété que cette proposition de Sarkosy venait trop tard pour qu’on puisse la prendre en considération ! ça, c’est de l’argument fort !!!) Et quand on sait que le Sénat va voir augmenter sa proportion d’élus de gauche puisque les électeurs sont choisis au sein des Conseils municipaux, avec possibilité de choisir les électeurs suppléants parmi tous les électeurs français (ceci dit, ces suppléants sont en nombre limité et en plus ont peu de chance de voter..), on peut constater les mensonges éhontés de Badinter, qui pourtant va avoir des répercussions sur le ressenti des français, car une personnalité comme lui « sait forcément ce qui est vrai » !

    Je crois que j’ai fait le tour du programme de l’opposition avant l’Université de la Rochelle ! Pauvres contribuables du Poitou Charentes que nous sommes ! Dire qu’on va peut être payer, avec nos impôts qui n’arrêtent pas d’augmenter dans cette région, comme dans toutes les régions PS, une partie du séjour de ces pauvres gens qui n’ont pour tout programme que de casser ce que fait le gouvernement, en prenant bien soin au passage de conserver leurs revenus et leur popularité, tout en sirotant une bière fraîche, au bord de l’eau après une « dure » journée de labeur estudiantin !

    Voilà pourquoi nous commentons ce billet!

  • Bonjour Tara,

    s’agissant du Sénat, ce que vous ne dîtes pas, c’est que les communes de moins de 3500 habitants dans lesquelles vivent 20 millions d’habitants pèsent 49% du Sénat tandis que les communes de plus de 100 000 habitants dans lesquelles vivent 10 millions d’habitants pèsent 8% du Sénat. Je vous laisse faire une règle de trois pour voir où est le problème.

  • Oui.

    Le problème est que les riches habitants des grandes villes votent à gauche alors que les pauvres habitants des petites villes votent à droite.

    Et plutôt que de se demander pourquoi les « bénéficiaires » de leurs mesures sociales et de leur aménagement du territoire ne les aiment pas, les socialistes préfèrent parler du mode de scrutin.

  • Euh non, les habitants des grandes villes peuvent voter aussi bien à gauche (en 2008) qu’à droite (en 2001). Mais dans les deux cas, il s’agit d’un vote politique, alors que les élections dans les communes de moins de 2500 sont apolitiques : on vote pour le brave gars qui se coltine la tâche ingrate d’être le maire de proximité qui assumera les emmerdes de proximité.

    Autant en 2001, la France locale était dominée (bravo !) par la droite (et rien de plus normal alors qu’il en soit de même pour le Sénat)

    Autant aujourd’hui la gauche domine dans toutes les collectivités locales : * 20 des 22 régions métropolitaines * 58 des 102 départements * 60 % des Français vivent dans des communes gérées par la gauche qui gère : – 184 villes de 15 à 30 000 habitants contre 153 à droite, – 82 villes de 30 à 50 000 habitants contre 61 à la droite, – 52 villes de 50 à 100 000 habitants contre 31 à droite ; – et 32 villes de plus de 100 000 habitants contre 17 à droite.

    C’est donc bien le mode de scrutin qui est en décalage total avec la réalité politique et institutionnelle de la France locale de 2008.

  • s’agissant du Sénat, ce que vous ne dîtes pas, c’est que les communes de moins de 3500 habitants dans lesquelles vivent 20 millions d’habitants pèsent 49% du Sénat tandis que les communes de plus de 100 000 habitants dans lesquelles vivent 10 millions d’habitants pèsent 8% du Sénat. Je vous laisse faire une règle de trois pour voir où est le problème.

    Il est évident qu’une ville de 100000 habitants est bien plus importante qu’une ville de 3500 et que franchement, ces tricheries éhontées visant à donner un peu de poids parlementaire à des conglomérats futiles de gens sans importance ne sont pas dignes d’un état républicain. De toute façon, elles ne sont pas concernées par les décisions qui sont prises.

    Le seul truc, en fait, c’est de se demander si c’est vraiment important de batailler pour une assemblée que d’aucuns voulaient voir disparaître, tant elle est réputée pour ne servir à rien.

  • Il est évident qu’une ville de 100000 habitants est bien plus importante qu’une ville de 3500 et que franchement, ces tricheries éhontées visant à donner un peu de poids parlementaire à des conglomérats futiles de gens sans importance ne sont pas dignes d’un état républicain. De toute façon, elles ne sont pas concernées par les décisions qui sont prises.

    Elles sont tout à fait concernées et c’est bien pourquoi je veux en effet leur donner un poids parlementaire. Mais leur poids démocratique (20 millions d’habitants sur 65), pas un surpoids ! Gare à l’obésité !

    Le seul truc, en fait, c’est de se demander si c’est vraiment important de batailler pour une assemblée que d’aucuns voulaient voir disparaître, tant elle est réputée pour ne servir à rien.

    En fait, les deux options me vont : supprimer le Sénat ou rendre le Sénat démocratique.

    La seule option pas valable – surtout pour un gouvernement qui affiche l’ambition de réformer l’état de ses archaïsmes (c’en est un beau !) et d’établir une « démoratie irréprochable » (et là elle est critiquable !) – c’est le status-quo actuel.

  • Elles sont tout à fait concernées et c’est bien pourquoi je veux en effet leur donner un poids parlementaire. Mais leur poids démocratique (20 millions d’habitants sur 65), pas un surpoids ! Gare à l’obésité !

    Je vois bien l’idée. Je n’ai pas d’avis tranché, je trouve juste qu’il n’est pas forcément légitime de dire qu’une ville de 100000 habitants est 20 fois plus importante qu’une ville de 5000.

  • Je rejoins Guinea Pig. Donner un poids proportionnel aux grandes villes, c’est avoir la garantie à court terme d’un exode rural massif. Les petites gares seront fermées, les dessertes de car supprimées, les écoles regroupées dans des complexes scolaires en banlieue, etc, etc… La population sera bien obligée de rejoindre les grandes villes.

    Par la force de leurs divers outils (comme la communauté de communes, par exemple), les grandes villes savent déjà s’octroyer la part du lion dans les conseils généraux et régionaux, ce déséquilibre du Sénat vient en compensation et c’est heureux.

  • s’agissant du Sénat, ce que vous ne dîtes pas, c’est que les communes de moins de 3500 habitants dans lesquelles vivent 20 millions d’habitants pèsent 49% du Sénat tandis que les communes de plus de 100 000 habitants dans lesquelles vivent 10 millions d’habitants pèsent 8% du Sénat. Je vous laisse faire une règle de trois pour voir où est le problème.

    merci JM fayard de m’apprendre que les petites communes de moins de 3500 habitants votent à droite. ainsi, 20 millions d’habitants au moins ont voté à droite aux municipales? Nous aurait on menti? Vous dites que les gens votent de façon apolitique dans ces petites communes, pour la personne qui se coltine les responsabilités. Si la plupart des maires de ces petites communes se disent SE, pour ramasser des voix, en réalité, le conseil municipal est rarement SE. Et dans notre région pourtant sinistrée par une dame que je ne nommerai pas, les petites communes SE sont administrées par la gauche. (je n’ai jamais compris pourquoi les gens étaient aussi masochistes, mais bon!) Et malheureusement pour nos finances et notre porte monnaie, vous avez raison lorsque vous dites que 20 régions sont gérées par la gauche! Dans votre calcul, j’aimerai bien d’ailleurs savoir ce que vous faites des villes entre 3500 ha et 15000 habitants…. C’est pourquoi je pense qu’aujourd’hui, le pourcentage global est bien en faveur du PS ou assimilés, grâce au lynchage médiatique régional (il suffit de lire la presse régionale pour objectivement se rendre compte qu’elle n’est certainement pas noyautée par le « clan Sarkosy ») et le bourrage de crâne quotidien des électeurs par l’opposition. Ceci dit, j’admire la méthode et je félicite les publicitaires de gauche qui en ont eu l’idée. Je n’imaginais pas qu’on puisse, au XXIeme siècle faire prendre aux gens des vessies pour des lanternes, comme le fait la gauche quotidiennement.

    Par la force de leurs divers outils (comme la communauté de communes, par exemple), les grandes villes savent déjà s’octroyer la part du lion dans les conseils généraux et régionaux,.

    C’est tout à fait ça chez nous. Nos petites communes ont simplement le plaisir de voir leurs impôts locaux augmentés de la part de la CdeC, qui est même parfois plus importante que la part communale et qui va à la grande ville de la CdeC pour la piscine, l’école de musique, le stade de foot, la bibliothèque pour les quels les habitants de la grande ville paient moins cher d’entrée, contrairement aux habitants des petites communes avoisinantes! et pour la rénovation des rues, trottoirs , massifs de fleurs, dont nous, pauvres campagnards, ne bénéficions pas!

    En fait, les deux options me vont : supprimer le Sénat ou rendre le Sénat démocratique.

    Là, je vous rejoints. En ces périodes de récession, je ne vois pas très bien à quoi sert le Sénat. Gardons le si les sénateurs sont prêts à faire du bénévolat. Sinon, supprimons le!

  • Je n’en reviens pas ici :

    1. On a censuré mon dernier message. Je viens de me rendre compte et j’aurais aimé avoir un explication.

    2. Je constate que le sujet change mais contrairement à ce que dit Koz, je vais intervenir tellement c’est énorme. On lit effectivement tranquillement sous les plumes de Delphine Dumont ou de Guinea Pig des défenses du Sénat tel qu’il fonctionne, la seule institution d’un Parlement dans un pays démocratique qui ne peut ou ne doit mécaniquement changer de majorité. L’instituion parlementaire où l’alternance est impossible. On peut dire ce que l’on veut de l’obstruction ou non des socialistes. La « revalorisation » du Parlement ne pouvait passer sans la redéfinition du collège électoral du Sénat. Comme l’explique très bien Jean-Pierre Bel, cela devait passer par la Constitution, dans la mesure où la réforme de 2000 a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Il faut donc y inscrire que le « Sénat représente les collectivités territoriales en fonction de la population » pour que les modifications ultérieures ne soient pas remises en cause.

    Et le pire, c’est que Sarkozy reconnait que certains sénateurs de droite élairés y sont prêts ! Mais il a préféré s’appuyer sur la (très) vieille garde qui refuse de renoncer à ses places autodésignées. Comment peut-il ensuite demander que les socialistes, même (je ne suis pas aveugle) en plein Congrès, approuvent une telle « réforme »?

    Par ailleurs Liberal, le fait que le Sénat soit à droite n’a rien à voir avec le clivage que vous évoquez. C’est simplement que les communes rurales sont effectivement surreprésentées et qu’en général, elles élisent des maires dits sans étiquettes qui par le jeu des amitiés savamment entretenues (les sénateurs de droite étant présent depuis des lustes) se sentent souvent « redevables » auprès de ces chers parlementaires. Tant que le mode de scrutin n’aura pas changé, on ne pourra pas changer ce système entretenu depuis… 50 ans!

  • Tout d’abord, c’est pas ma faute.

    Ensuite, j’aimerai bien savoir où vous avez lu une défense du système actuel sous ma plume. J’ai pourtant bien fait attention d’écrire « Je vois bien l’idée. Je n’ai pas d’avis tranché ».

    Est-ce que je veux que le Sénat soit plus utile et représentatif d’une réalité française ? Comment voulez-vous que je réponde non à cette question ?

    Je ne suis juste pas sûr de la méthode à employer. Et ne suis juste pas certain qu’un décompte du nombre de têtes soit paradoxalement tout à fait équitable.

    J’ai par ailleurs lu quelque part (ça doit être le Figaro) que l’un des projets de ce méchant Sarkozy est justement de tirer un peu au clair ces découpages de collectivités territoriales. Ca ne s’approcherait pas d’une redéfinition du collège électoral ?

  • Et dans notre région pourtant sinistrée par une dame que je ne nommerai pas…

    @Tara Pensiez-vous à ceci?

    « Sa gestion politique des institutions de la région est néanmoins la cible de critiques. Ainsi la totalité des décisions du comité régional de tourisme (CRT) de Poitou-Charentes a été annulée par la justice pour l’absence de convocation d’une élue de l’opposition. L’UMP parle de clientélisme pour certaines affectations de subventions et donne l’exemple du Fonds Régional d’Intervention Locale (FRIL) dont 24% des subventions sont destinées à la circonscription de Ségolène Royal qui ne représente que 5.3 % de la population. Dans Le Livre noir des régions socialistes, l’UMP affirme aussi que les investissements dans l’action sociale ont chuté de 87 % entre 2005 et 2006 et que les frais de personnel ont augmenté de 57 % depuis le début de sa présidence. »

    Concernant les subventions, l’application de la règle de trois semble un tout petit peu biaisée, non?

  • Pepito et Tara : votre auteur favori ne serait-il pas Roger Karoutchi ? Vos chiffres ne valent rien.

    Au-delà du cas singulier de la région Poitou-Charentes, il est tout de même invraisemblable d’entendre régulièrement sur les ondes le sémillant Lefebvre nous expliquer que le déficit de la France serait à mettre sur le compte des collectivités locales. Pour deux raisons essentielles :

    • l’endettement des collectivités locales de manière générale ne représente que 7% du PIB (sur 66,4% au total)- tous les ans, contrairement à l’Etat, les collectivités locales ont l’obligation de voter les budgets en équilibre ;

    Un peu de lecture qui vous changera de Roger Karoutchi : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1190#inter3

  • Ma lecture n’est pas Karoutchi mais ma feuille d’impôts locaux. Si elle est fausse, dites moi donc comment y remédier . Vous feriez un bien fou à mon porte monnaie! Bien sûr que les collectivités locales ont l’obligation de voter un budget en équilibre. Et qui paye les charentaises offertes aux étudiants, d’après vous? La dame en blanc? (et encore ça, ça ne va pas chercher loin, même si c’est d’une stupidité rare, parce que je vois mal un étudiant porter des charentaises) Il est pourtant évident que nombre d’entreprises de cette pauvre région ont eu bien des problèmes financiers dus à une ségrégation et une discrimination incroyables (perte de marchés, pertes de subventions ou d’exonérations lorsque les dirigeants n’avaient pas la belle couleur rose. Etonnant pour une dame qui aime le blanc, non? Bref, je ne vais pas polémiquer, ça ne set à rien. je vais sans doute encore râler en aout lorsque je recevrais ma feuilles d’impôts. Rassurez vous : je vérifierai si elle est signée par Karoutchi…

  • On lit effectivement tranquillement sous les plumes de Delphine Dumont ou de Guinea Pig des défenses du Sénat tel qu’il fonctionne, la seule institution d’un Parlement dans un pays démocratique qui ne peut ou ne doit mécaniquement changer de majorité. L’instituion parlementaire où l’alternance est impossible.

    Je n’ai jamais dit ça, je vous croyais capable d’argumenter sans déformer à ce point les propos. C’est plus que pénible…

  • @ Delphine,

    il me semble que je ne transforme pas vraiment vos propos quand vous déclarez :

    Par la force de leurs divers outils (comme la communauté de communes, par exemple), les grandes villes savent déjà s’octroyer la part du lion dans les conseils généraux et régionaux, ce déséquilibre du Sénat vient en compensation et c’est heureux.

    @ Tara,

    les « exemples » que vous prenez suffisent, excusez-moi, à démontrer leur portée excessivement limitée.

  • Pepito et Tara : votre auteur favori ne serait-il pas Roger Karoutchi ? Vos chiffres ne valent rien.

    Je ne sais pas d’où sortent les chiffres, mais ma source semble être bien informée.

    Pour les subventions, ça mérite d’être creusé car les données sont officielles. C’est tellement gros, que ça doit être vrai. On a vu déjà des exemples comment SR ne respecte pas la démocratie dans sa région.

    Le prestige de Mme Royal est au ras des pâquerettes en ce moment.

  • J’ai une reflexion un peu segolienne a faire mais tantpis:

    Je trouve ce billet un peu « facile », Segolene, personne n’en a rien a cirer, la couler alors qu’elle le fait toute seule.

    Alors a part avoir des bonnes stats de lecteurs il sert a quoi? un debat? bof perso je vois juste des commentaires qui se repetent plu sou moins (et je suis d’accord que le mien est tout aussi sterile mais ca augmentera tes statistiques aussi…)

  • @Kwizi On vous l’a dit, ce sont les vacances. Alors, oui , c’est un peu facile. Mais entre le bronzage, les pieds dans l’eau, la séance ballon sur la plage , les mots croisés sous le parasol, un verre à la main, ça fait du bien et ça ne fait pas de mal! Au fait, je ne suis pas à la plage, mais dans mon jardin. Hum, je crois bien que je me suis trompée de billet, j’aurais du écrire mon com sous Kenavo ar c’hentan

  • Je trouve ce billet un peu “facile”, Segolene, personne n’en a rien a cirer, la couler alors qu’elle le fait toute seule.

    Facile, le billet ? Certes, oui ! Royal nous sort une perle quotidienne, voire plus quand elle est en promotion.

    Mais que personne n’en ai « rien à cirer » de cette dame, ça non ! Elle a encore une bande d’admirateurs qui sévit, entre autres, sur le Net (sur commande ou de leur propre initiative, je n’en sais rien).

    Mais surtout, elle pourrit les chances d’avoir un vrai débat. En diabolisant Sarkozy à la manière d’un Besancenot, elle ne se pose pas en opposante mais en extrêmiste. A cause d’elle (mais pas que d’elle), le PS n’est plus un parti modéré. C’est un parti qui a déjà du mal à proposer et à discuter, il n’a pas besoin de son œuvre destructrice à elle.

    Regardez un forum sur le net, un topic peut être « tué » par un troll. C’est exactement le même phénomène avec Royal et c’est là que c’est grave.

    En revanche, on peut effectivement dire que personne n’en a « rien à cirer » dans le sens où, effectivement, ses chances d’accéder à la Présidence de la République doivent frôler le zéro. Beaucoup de ceux qui l’ont suivie l’an dernier s’en mordent amèrement les doigts maintenant que leurs yeux se sont ouverts.

  • Hum, je crois bien que je me suis trompée de billet, j’aurais du écrire mon com sous Kenavo ar c’hentan

    Non Tara, il faut profiter de ce billet parce que Koz étant en vacances hors réseau (probablement tout de même en train de pondre des billets) il nous laisse la possibilité d’atteindre, au rythme de sénateur, gentiment sans stresser, la barre des 200 commentaires et profiter pleinement du numérotage automatique des coms, ô combien agréable, depuis la version V3.0.0.1.0.0 Bêta.

    Pour ceux qui ne sont pas encore en vacances, la lecture d’un peu de Ségo-bashing, ça soulage du stress aussi.

  • Merci Franz. Ca fait peur de passer le 200.

    Le record en 2008 du nombre de commentaires a été pour le billet « Besancenot pour ce qu’il est », du 23 juin, 227 coms. Comme quoi…

    Il y a deux hypothèses en ce moment: soit Mme Royal est en vacances, soit on lui a dit de se taire pendant un certain temps et garder profil bas.

    Prenez une cure thermale, Madame, c’est bon pour les nerfs. Préparez vos diatribes contre le « clan Sarkosy » en vous relaxant et en plus ça promeut la branche.

  • Elle n’est pas en vacances! Elle est là, avec le clan PS, en train d’applaudir je ne sais qui, en photo sur le figaro! Dans un éditorial superbe : http://www.lefigaro.fr/debats/2008/07/18/01005-20080718ARTFIG00024-le-congres-de-versailles-otage-du-congres-de-reims-.php ..qui dit en substance :« Le PS nous a joué une bien belle comédie. Il est à court d’idées quand il s’agit de lui-même, mais pas d’imagination quand il s’agit de guerroyer contre Nicolas Sarkozy.[...] Car le congrès que les socialistes ont dans la tête, c’est moins celui de Versailles que celui de Reims. En novembre, on y sacrera un nouveau premier secrétaire, dont la première qualité, aux yeux des militants, sera d’avoir son brevet d’antisarkozysme. » Ceci exprime bien la réalité des choses. Mais puisque ça marche -on le constate dans tous les sondages qui mettent Sarkosy à la baisse malgré ses récents succès notamment sur le plan international- pourquoi ne pas continuer! Et maintenant que F Bayrou en rajoute en hurlant avec les loups, l’été va être chaud! Car figurez vous qu’après que Sarkosy eut cambriolé l’appart de Ségolène, vlà t-y pas qu’il vient de forcer les juges à disculper Tapie! « Depuis le temps qu’on vous dit que Sarko est un monstre…. » Je n’arrive pas à croire qu’il y ait encore des gens pour croire toutes ces bêtises! A penser que plus c’est gros, plus ça passe!

    Bon, vous croyez qu’on va y arriver aux 227, pendant les vacances de notre Koz adoré? (pardon, Mme Koz; rassurez vous au demeurant, je pourrais quasiment être sa mère)

  • Tara : Sur la photo du Figaro, je ne la vois pas applaudir, plutôt bouder ou s’ennuyer ferme… Il n’y en a d’ailleurs qu’un qui applaudit sur la rangée (Peillon, non ?), ils ont été un poil vaches au Figaro en choisissant ce cliché. :)

    Puisque le chat bronze au milieu des vaches, les souris peuvent faire monter le nombre de coms et danser. Musique d’ambiance La chenille Sobre et de bon goût…

  • lisette etant aussi absente qu’eponymus en ces temps de vacances et 207 me convenant bien, surtout en coupecab, je m’y colle pour dire que, sur ce coup là, bayrou n’a pas tort… le « tribunal arbitral » dont il est question ici pour BT n’a rien à voir avec la justice: ce sont trois personnes choisies « pour leur compétence » afin d’éviter de faire trancher par un tribunal… le canard enchaine explique très bien la manaoeuvre qu’il avait annoncée dès fin 2007 avec la nomination du patron du CDR… effectivement bayrou peut être furieux et notre dette publique un peu peu élevée: disposer d’un BT pour marcher sur les platebandes du centre gauche est un atout qui déjà montré une certaine efficacité….

  • Francis, comment, vous n’êtes pas en vacances?

    D’habitude vous êtes nettement plus clair dans vos commentaires et plus soigné dans la frappe, ou c’est l’heure du pastis?

  • Ah le coup de la chenille, j’ai dû faire une retouche make-up !

    Sinon, Francis, le coupé cabriolet, c’est pas un peu cher et frime ? En même temps…c’est branché de payer l’ISF et de ne pas aimer les riches…

  • « Ségolène Royal est-elle seulement digne d’intérêt ? »

    Réponse, après une semaine parsemée de 211 réactions toutes passionnées et vindicatives (+ les stats de l’article que je soupçonne élevées), = OUI !

    CQFD !

    Si elle ne vous faisait pas peur, vous n’en parleriez pas autant avec tant de hargne.

  • si pepito ne comprend pas les commentaires sur tapie, je soupçonne plutôt whisky ou martini, puisque le dénigrement a l’air de servir d’argument…

    pour l’instant, sur cette affaire, je n’ai vu que jules de diner’s venir péniblement au secours de l’arrangement précité en disant qu’il y a longtemps, les socialistes, chirac, ont beaucoup péché avec le Crédit Lyonnais. mais sur le fond de l’affaire…rien, nada

    quant au coupe cab, merci à cilia de se soucier de mes fionances ou mes impôts, elle démarre à 20 000 euros, on est assez loin de l’ISF…

  • Si elle ne vous faisait pas peur, vous n’en parleriez pas autant avec tant de hargne.

    Oui ! Et on a même lâché les chenilles hargneuses tellement on tremble !! :)

  • le mieux, c’est encore de lire l’article du Canard Enchaîné !

    JM, tu veux sûrement dire « le mieux pour conforter l’hypothèse d’une collusion Sarkozy/Tapie » ? Ou « le mieux pour prouver au monde que tu as raison » ?

    Parce que, quand même, dans l’absolu, le Canard n’est certainement pas « le mieux » tout court. :)

    Je regrette quand même de voir ces trois personnalités traînées dans la boue du soupçon de collusion. Pas terrible comme façon de terminer une carrière honorable…

  • @Pazmany Ce n’est pas le fait de critiquer le Président qui est en jeu, mais c’est de dire n’importe quoi a tel point que même ceux de son propre camp sont embarrassés.

    Si vous croyez que Sarkozy est derrière les cambriolages de l’appartement de Mme Royal, dites-le clairement. Rien ne vous empêche d’être seul(e) et avoir raison.

    Two hundred and seventeen.

  • C’est gentil Pazmany de venir défendre Royal. En ses jours d’été, il y a tant de socialistes en vacances qu’on pourrait croire qu’il n’y a que des gens de droite chez Koz. Il faut arriver à combien de com’ au fait ?

  • le « canard » vaut le « figaro « en matière d’exactitude d’infos, et lui donne même quelues leçons d’objectivité….

  • Cilia, il pourrait y avoir beaucoup de socialistes en vacances (et même tous), et des gens de gauche chez Koz (mais peut-être ceux-là ne sont pas excessivement motivés pour défendre Royal). Mais de fait, il y a quand même surtout des gens de droite, par ici, non?

  • Mais de fait, il y a quand même surtout des gens de droite, par ici, non?

    Si si ! Notez quand même que j’avais écrit « que des gens de droite ». Mais, la vraie question reste d’atteindre les 228 avant le billet d’eponymus ;)

  • Voici une perle de Royal qui figure dans sa contribution:

    « Les diplômés des écoles d’ingénieur s’orientent massivement vers les métiers de la finance et de la banque, appauvrissant le monde au lieu de créer de la richesse dans l’industrie. »

    Souvenez-vous: le cambriolage a eu lieu le lendemain de ses déclarations contre le « clan Sarkozy » et la veille du dépôt de sa contribution.

  • La perle est intéressante, en l’occurence. Il y a bien un problème d’innovation en France, lié au fonctionnement des grandes écoles (même si je ne crois pas que la finance s’approprie massivement leurs élèves). Royal est résolument dans le cadre de la stratégie de Lisbonne, qui fait partie de ces magnifiques consensus de fond entre l’UMP et le PS.

  • “Les diplômés des écoles d’ingénieur s’orientent massivement vers les métiers de la finance et de la banque, appauvrissant le monde au lieu de créer de la richesse dans l’industrie.”

    Parmi les cadors de l’économie qui, paraît-il, la conseillent, s’en trouvera-t-il un pour lui apprendre que ça fait bien un demi siècle que l’industrie ne crée plus l’essentiel des richesses sous nos latitudes?

  • il y a un assez large consensus pour considérer que les diplômés scientifiques ne sont pas assez nombreux à choisir des carrières autour des métiers « traditionnels » d’ingénieur…y compris les télécommunications, l’informatique, mais aussi l’industrie, le BTP (qui à eux deux pésent 40% du PIB, autant que les services, et dans lesquels l’innovation est aussi cruciale, les besoins en matière grise importants)…

    nos écoles, nos universités ont acquis une reconnaissance internationale en matière de mathématiques financières et je ne n’aurais personnellement pas choisi le terme « appauvrissant le monde » pour une large palette de ces métiers… certes, certains sont parasites, mais d’autres indispensables, et beaucoup utiles,….

    • 1 Francis ! Faire en sorte que plus de lycéens se dirigent, osent se diriger vers des formations d’ingénieurs permettraient de satisfaire nos besoins en matière ‘financière’ ainsi qu’en matière industrielle.
  • La « perle » me parait un diagnostic très pertinent. Et pour une fois, je sais un peu de quoi je parle puisque c’est exactement ce qui passe dans l’école d’ingénieurs dont je suis frais émoulu : 1) beaucoup de monde qui s’oriente vers la filière « mathématiques financières » alors que ce n’était pas la vocation d’origine 2) les interlocuteurs de l’école (industrie, recherche, région) qui nous disent que la formation est très bonne, mais tapent sur le malthusianisme élitiste à la française. Le message : vous formez très bien les jeunes, mais formez en plus !

  • @jm, Je ne comprends pas vraiment ton com’. Voudrais-tu développer ?

    Le diagnostic en question, comme le soulevait très justement Francis est tout à fait connu et pas depuis quinze jours. Après, à partir d’un diagnostic connu, ce qui importe n’est-t-il pas une ou des solutions ? Et en quoi le fait de dire : formez plus d’ingénieurs est un problème quand précisément on a besoin d’un plus grand nombre ? Est-ce une solution de dire en gros, les ingénieurs qui choisissent la « finance » au sens le plus large sont de mauvais citoyens ?

  • Du 14 au 16 novembre se tiendra le congrès de Reims moment festif sans nul autre pareil où le PS va sacrer son nouveau chef. Ségolène Royal qui avait eu la modestie en septembre 2007 de se comparer à Jeanne d’Arc sur le bûcher devrait méditer les prophéties de son héroïne. Jeanne d’arc avait prophétisé quatre évènements : la libération d’Orléans, le sacre du roi à Reims, la libération de Paris et la libération du duc d’Orléans.

    Petit devoir de vacances :

    de nos jours avec vos connaissances du PS qu’elle est la prophétie qui pourrait se réaliser ?

    Attention au piège il peut y avoir plusieurs bonnes réponses voire liées !

    Merci de sourire gentils amis socialistes ceci est amical si je devais m’exprimer sur l’état du PS je n’oserai le faire de peur d’être impolie. Petite info supplémentaire Jeanne a conduit le dauphin Charles VII au sacre à Reims. Mais le roi fut ingrat qui délaissa Jeanne et ne fit rien que la laisser monter sur le bûcher. Faire gaffe et conseiller à Ségolène d’éviter Orléans à l’avenir… Eh,oui Koz a bien raison encore quatre mois….

  • @ras le bol. je ne sais pas répondre à vos questions. Mais je m’en pose plusieurs autres. Va t il y avoir le sacre de l’impératrice Marie Ségolène Royal au milieu des ors de Versailles demain?..en attendant le Sacre à Reims?

    D’autres raisons de voter non sont moins avouables. Dans la perspective du congrès de Reims en novembre, les arrière-pensées sont nombreuses. Difficile de sortir de l’antisarkozysme alors que la dénonciation de la politique du chef de l’État fait figure d’exercice de style obligé pour espérer peser sur les débats socialistes. «Il n’était pas question d’offrir à François Hollande l’occasion d’affaiblir ceux qui auraient soutenu la réforme en les rejetant dans la minorité», explique ainsi un cadre du parti. http://www.lefigaro.fr/politique/2008/07/19/01002-20080719ARTFIG00222-institutions-le-ps-peine-a-justifier-son-non-.php

    Pendant ce temps là, Marie ségolène se prélasse à La Rochelle. A t elle participé aux « francofolies »? Un nom tout à fait indiqué pour la belle dame… Que ça fait du bien, lorsqu’on ne part pas en vacances, de faire un peu de ségo bashing!

  • En lisant les journaux ce matin – en vacances, je prends le temps- j’ai trouvé ceci : http://madame.lefigaro.fr/celebrites/en-kiosque/1445-carla-bruni-une-femme-tout-a-fait-eprise J’ignorais ce côté subtile et plein d’humour léger d’une belle dame qui risque de faire de l’ombre à la dame du Poitou! Attention aux représailles, Mme.Il est mal vu d’être intelligente, belle et ne pas être Cendrillon en 2008!

    Et attention à ne pas être Blanche Neige, non plus! D’autant que certaine Dame, digne d’intérêt interroge son miroir tous les jours: »miroir, gentil miroir, suis je la plus belle, suis la plus intelligente? Dis moi, gentil miroir, combien de fois a t on parlé de moi aujourd’hui? » Grâce à nous, fidèles de Koztoujours, le miroir va pouvoir lui donner de bons chiffres et lui faire passer une journée agréable. Pas besoin aujourd’hui encore de chercher à fabriquer une pomme empoisonnée. Le score d’intérêt est bon.

    Ouf, vous avez vu? j’ai réussi à parler de Dysneyland! Ségolène va être contente.

    Ce serait bien si on allait jusqu’à 250, non ?

  • Il y a du relachement ici. Comment va-t-on atteindre les 300 commentaires, hein ? Allez hop hop ! On sort sa hargne et on donne raison aux Bisounours. Tous ensemble, on va montrer comme on a peur.

    « Tous ensemble »… C’est pas copyrighté depuis la défaite de Royal, au moins ?

  • Tara

    Franchement je suis déçue je sais bien que les devoirs de vacances c’est pas marrant mais quand même ce n’est pas très compliqué. Allez un petit effort pour rêver au PS de demain celui qui va faire élire ……. et nous libérer …..

    Là c’est vraiment trop facile!

  • je suis désolée mais j’ai du aller sur wikipédia pour prendre des infos sur Guy Birembaum, à vrai dire je ne sais que penser alors je vais me coucher! Si quand j’ai la chance à une heure tardive d’avoir l’énergie de faire un point actualité et blogs avant repos mérité c’est pas pour me faire traiter de guy Birembaum !

    sans rancune

  • Delphine, je fais des efforts, mais franchement, là, je me demande si Ségolène Royal est suffisamment digne d’intérêt pour me donner envie de poster afin d’arriver aux 300 coms! je suis à court d’idées – ou là là, pourvu que je commence pas à lui ressembler! – et ne sais plus que dire . Et comme c’est dimanche, les journaux ne racontent pas grand chose sur elle. Hormis cette dépêche de l’AFP, lu sur le Figaro ce matin: Ségolène Royal estime que si la réforme des institutions n’est pas adoptée lors du congrès de Versailles qui s’ouvre lundi, on ne pourra pas parler d’une victoire du PS, mais d’un « échec du pouvoir en place qui a cru pouvoir acheter des parlementaires ou faire pression sur eux pour faire adopter un texte médiocre« . Dans un entretien publié demain dans « Le Parisien » et « Aujourd’hui en France », l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle remarque notamment qu’il n’est « malheureusement pas question » du mandat unique dans le texte, et qu’ »il y manque tant de choses ». Elle souligne aussi qu’« il ne serait pas moral de donner quitus à un gouvernement qui, tous les jours, donne de mauvais exemples de gestion des affaires publiques« . Est elle digne d’intérêt? sait on, mais elle, au moins, elle a le sens des valeurs morales. Qu’on se le dise dans les chaumières.

  • C’est vrai que tout le monde aura constaté à quel point Royal aura largement contribué à la conception du texte de modification institutionnelle ! Quel travail énorme elle a fourni, je suis vraiment impressionné par un tel dévouement et de tels efforts de sa part… Elle a fourni de belles idées, elle a favorisé les consensus, elle a motivé les parlementaires, bref elle a vraiment fait un « good job » en vue de ce congrès.

    Mais qui se dévouera enfin pour l’anesthésier, l’abattre, l’enfermer, lui faire un croche-pattes en haut de l’escalier de la rue de Solférino, lui faire prendre une bonne cuite … n’importe quoi, mais mesdames et messieurs du PS : débarrassez nous d’elle quoi ! Et c’est surtout le PS qui s’en portera que mieux..

  • Tara, je te rejoins pour dire que Ségolène Royal n’est pas digne d’intérêt en tant que personne. En revanche, je pense qu’elle est digne d’intérêt en tant que phénomène.

    Comment quelqu’un peut-il dire un tel ramassis de conneries sans fond et sans limites ? Comment les membres du PS peuvent-ils la laisser phagocyter le parti sans réagir ? Comment ceux qui sont sensés nous informer peuvent-ils ne pas fournir la moindre analyse un peu sérieuse sur le personnage ?

    En gros, pourquoi peut-elle tout se permettre ? C’est une vraie question, le phénomène est inquiétant. S’il y a un échec à la réforme demain, il sera dû à Royal mais aussi au PS tout entier et aux médias, bien plus qu’à Sarkozy et son gouvernement.

    Le texte à voter est le fruit de longues négociations dans lesquelles l’opposition s’est exprimée et a été entendue. Un vote négatif ne signifiera qu’une chose : le PS n’en a rien à battre de la France et des Français. Ils s’en cachent à peine, d’ailleurs…

  • si on repart sur la réforme des institutions…. le PS a raison de ne pas la voter… certaines dispositions sont consensuelles, mises là pour amadouer, mais sur le fond, elles ne sont destinées qu’à permettre au président de satisfaire le caprice de s’exprimer devant le parlement, sans rien céder sur l’essentiel: les modes de scrutin de l’assemblée et du sénat, le cumul des mandats…

  • La commission qui a élaboré cette réforme était mixte, les révisions profitent à l’opposition et ça ne va toujours pas ? Le PS ne devrait voter qu’un texte parfait ? C’est bien, c’est constructif, ça fait bien avancer les choses. Bravo !…

    Par ailleurs, Sarkozy est le premier président qui limite ses propres pouvoirs depuis Giscard. Continuer dans le fantasme délirant du super-dictateur va devenir de plus en plus difficile.

  • 246… En relisant le résumé du projet, j’ai du mal à croire que seuls les caprices du président sont satisfaits! D’autant que le fait de parler devant le parlement au sujet, par exemple , de l’envoi des troupes à l’étranger – ce qui est exclu dans la constitution jusque là- a été réclamé à cor et à cris par l’opposition! Mais on en est pas à une incohérence près, n’est ce pas.

    Un petit rappel, un résumé très bien fait copier sur : http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/ Certes, c’est un site de droite, militant, pro UMP et anti PS. Néanmoins, c’est là où j’ai trouvé le meilleur petit résumé, accessible aux nulles comme moi pour comprendre les méandres de textes tels que ceux ci.

    [CONGRES DU PARLEMENT DU 21 JUILLET 2008 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS DU PROJET DE REFORME

    POUVOIRS DU PARLEMENT * chaque assemblée maîtrise la moitié de son ordre du jour * "un jour de séance par mois", l'ordre du jour est fixé par l'opposition * veto du Parlement (majorité des 3/5èmes en commission) sur les nominations les plus importantes du chef de l'Etat * la Cour des comptes assiste le Parlement dans le contrôle de l’action du gouvernement * l'examen des projets et propositions de loi, sauf budget, porte en séance sur le texte adopté par la commission * "une séance au moins" de questions au gouvernement par semaine, y compris durant les sessions extraordinaire * commissions permanentes portées de 6 à 8 dans chaque assemblée * recours à l'article 49-3 (adoption sans vote) limité aux budgets de l'Etat, de la Sécu et à "un autre texte par session" * lorsque l'exécutif engage les forces armées à l'étranger, il en informe le Parlement dans les trois jours. Au delà de 4 mois, la prolongation est autorisée par un vote

    PRÉSIDENT DEVANT LE PARLEMENT Le chef de l'État peut s'exprimer devant le Parlement réuni en Congrès. Débat ensuite sans vote en dehors de sa présence. Aucune périodicité prévue

    MANDAT PRÉSIDENTIEL Pas plus de deux mandats consécutifs

    OPPOSITION La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation

    MÉDIAS L'indépendance, le pluralisme et la liberté des médias sont garantis par la loi

    DROIT DE GRÂCE Disparition du droit de grâce collectif

    DÉFENSEUR DES DROITS Nommé pour 6 ans par le chef de l'État, il recueillera les "réclamations" des personnes s'estimant lésées par un service public

    RÉFÉRENDUM D'INITIATIVE POPULAIRE Un référendum peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenus par un dixième des électeurs

    EXCEPTION D'INCONSTITUTIONNALITÉ Tout citoyen peut saisir le Conseil constitutionnel à travers le filtre du Conseil d'État et de la Cour de Cassation

    PLEINS POUVOIRS Saisine possible du Conseil constitutionnel par les parlementaires après 30 jours, puis examen de plein droit un mois plus tard

    LANGUES RÉGIONALES Reconnaissance de l'appartenance des langues régionales au patrimoine de la Nation

    PARITÉ La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales

    GOUVERNEMENT Les ministres issus du Parlement retrouvent automatiquement leur siège en cas de démission ou renvoi

    REPRÉSENTATION ÉLECTORALE . les Français de l'étranger sont représentés par des députés comme par des sénateurs

    . 577 députés (inchangé) et 348 sénateurs (contre 331)

    ADHÉSION A L'UE Ratification par référendum sauf si une majorité des 3/5èmes, dans chaque assemblée, saisit le président qui peut opter soit pour le référendum soit pour une ratification parlementaire à la majorité des 3/5èmes

    CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE (CSM) Il n'est plus présidé par le président de la République. Les formations du siège et du parquet restent composées à parité de magistrats et de non-magistrats lorsqu'elles siègent en matière disciplinaire Source : Projet de loi constitutionnelle de modernisation des institutions de la Ve République]

    Et comme diraient 4 républicains de gauche, dont j’admire l’honnêteté, il vaut mieux faire un petit pas, qui pourra amener à d’autres réformes -essentielles?- que rester immobiles en faisant de ce vote un vote partisan et non un vote en âme et conscience pour le bien de la France.Ils vont même jusqu’à dire que cette réforme -qui ne consiste qu’à plaire à N Sarkosy selon Francis- permettrait d’aller en direction d’un VIème république (pourtant chère à Ségolène Royal -et oui, est elle digne d’intérêt?- et au Sieur Bayrou!) –> voir les éditoriaux du Figaro de ce matin, nombreux et intéressants à lire

  • > PRÉSIDENT DEVANT LE PARLEMENT > Le chef de l’État peut s’exprimer devant le Parlement réuni en Congrès. Débat ensuite sans vote en dehors de sa présence. Aucune périodicité prévue

    Voilà ce que veut Sarkozy. Voyons ce qu’il y a en échange.

    > POUVOIRS DU PARLEMENT > chaque assemblée maîtrise la moitié de son ordre du jour > « un jour de séance par mois », l’ordre du jour est fixé par l’opposition Un jour par mois ? Non là, vraiment, c’est trop !

    > veto du Parlement (majorité des 3/5èmes en commission) sur les nominations les plus importantes du chef de l’Etat Sachant que le président a la maîtrise totale du parti majoritaire, c’est du foutage de geule ! Le projet initial était que le parlement devait approuver les nominations aux 3/5° Là ça consiste à permettre à la main droite du président de refuser ce que fait sa main gauche.

    > commissions permanentes portées de 6 à 8 dans chaque assemblée dont une seule pour l’opposition. Peanuts.

    > MANDAT PRÉSIDENTIEL > Pas plus de deux mandats consécutifs Ca c’est la clause qui ne servira jamais.

    > OPPOSITION > La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation > MÉDIAS > L’indépendance, le pluralisme et la liberté des médias sont garantis par la loi Concrètement ?

    > RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE > Un référendum peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenus par un dixième des électeurs

    Un dixième des électeurs ? C’est énorme. Encore une clause qui ne servira jamais.

    > LANGUES RÉGIONALES > Reconnaissance de l’appartenance des langues régionales au patrimoine de la Nation

    Je croyais que ça avait été retoqué par les sénateurs ?

    > PARITÉ > La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales

    La parité est une noble cause, mais ce n’est pas dans les grands principes constitutionnels qu’il est aujourd’hui besoin de la favoriser. C’est concrètement au moment de répartir les postes, candidatures aux élections, …

    > GOUVERNEMENT > Les ministres issus du Parlement retrouvent automatiquement leur siège en cas de démission ou renvoi Je suis favorable à cette mesurette.

    > REPRÉSENTATION ÉLECTORALE > les Français de l’étranger sont représentés par des députés comme par des sénateurs Je suis favorable à cette mesurette.

    > ADHÉSION A L’UE > Ratification par référendum sauf si une majorité des 3/5èmes, dans chaque assemblée, saisit le président qui peut opter soit pour le référendum soit pour une ratification parlementaire à la majorité des 3/5èmes

    Contre. Un référendum national n’a aucun sens. S’il faut faire un référendum, c’est au niveau européen.

    Et surtout surtout, rien sur les sujets importants : - supprimer le Sénat ou rendre son mode d’élection démocratique - cumul des mandats - décentralisation - démocratie sociale - …

    Bref, il s’agit d’une non-réforme sans contenu réel et qui n’est en fait qu’une opération de comm’ visant à faire avaliser la dérive de la république en monocratie.

    Le vote contre est une évidence comme le rappelle Robert Badinter

  • Jm : On n’a pas dit que le texte était parfait, mais qu’il apportait une amélioration. Le PS devrait faire l’enfant gâté et refuser tout accord bénéficiant à l’ensemble des Français parce que le Père Noël ne lui a pas apporté tout ce qu’il avait mis sur sa liste ???

    Quant à Badinter… Vu son grand âge et les errements de sa pensée actuelle, no comment…

  • jm,

    Je n’ai pas d’avis tranché sur cette réforme, certainement comme beaucoup de français…

    Cependant, tu dis que la clause sur les mandats présidentiels ne servira jamais. Qu’est ce qui te permet d’être aussi affirmatif ? Tu pourrais jurer que jamais l’envie de se présenter pour un troisième mandat n’est venue à l’esprit de Chirac, ou même Mitterand s’il n’avait pas été malade ?

    Et pour l’adhésion d’un pays à l’Union, quel intérêt à ton point de vue puisque -alors que je ne suis pas loin de le partager-, ce n’est pas la France et sa propre constitution qui ont le pouvoir d’imposer des votes européens ?

    Sur la parité, les progrès doivent être accomplis dans la réalité, on est bien d’accord. Mais alors, en quoi est-il scandaleux d’en écrire le principe dans notre constitution ? Pour l’indépendance des médias, c’est un peu pareil. Suis-je naïve de penser qu’au plus c’est écrit noir sur blanc, au plus on peut y faire référence en cas de litige ? Et puis que voudrais-tu que soient inscrites dans une constitution comme règles pour protéger l’indépendance des médias ? Que la télévision publique doit être de gauche ? Que les journaux doivent être financés par des smicards et des RMistes ?

    Et je peux te demander ce que tu mets derrière ‘démocratie sociale’ ?

  • Merci à Tara et JM pour la synthèse

    Il est intéressant de voir que deux des mesures des cinq que propose la Mère Royal dans sa contribution sont prévues. Celles de Royal sont :

    • Le mandat unique des parlementaires, avec un vrai statut des autres élus.

    • Le rattachement de la Cour des comptes au Parlement, pour y mettre sa capacité d’évaluation des politiques publiques.

    • La constitution par les commissions parlementaires de forums citoyens pour évaluer l’impact des politiques publiques.

    • La démocratisation du mode de scrutin du Sénat et la modernisation de son fonctionnement (avec, pourquoi pas, l’idée ancienne d’une intégration du Conseil économique et social).

    • La création d’un référendum d’initiative populaire.

    @JM Je ne vois pas pourquoi on appliquerait pas la clause des deux mandats présidentiels consécutifs si cela est inscrit dans la constitution. Par ailleurs, si un(e) président(e) est élu(e) pour un deuxième mandat, au moins on sait que c’est le dernier.

    Pour le référendum d’initiative populaire, à mon avis, il faut procéder par étapes. Le référendum d’initiative populaire c’est la démocratie directe et c’est le peuple qui est le vrai patron, je suis tout à fait pour. C’est sa mise en place qui est difficile et il faudrait un vrai débat en profondeur et un changement plus radical des institutions.

  • Et je peux te demander ce que tu mets derrière ‘démocratie sociale’ ?

    Par exemple la présence de représentants de salariés dans les conseils de surveillance et les conseils d’administration des entreprises, comme ça se fait en Allemagne ou encore au journal « Le Monde ».

    @JM Je ne vois pas pourquoi on appliquerait pas la clause des deux mandats présidentiels consécutifs si cela est inscrit dans la constitution.

    Je veux dire que je ne crois absolument pas les français susceptibles d’élire le même président trois fois de suite. Dans d’autres lieux en d’autres temps, cette clause aurait son intérêt, mais en France au XXI° siècle, il y a beaucoup plus urgent que ça. Si on veut lutter contre la gérontocratie, on peut par exemple limiter le nombre de mandats consécutifs des députés et des sénateurs.

  • > OPPOSITION > La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation > MÉDIAS > L’indépendance, le pluralisme et la liberté des médias sont garantis par la loi

    Bon après vérification, http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000019209445&dateTexte=&oldAction=rechJO il s’agit juste d’un amendement tautologique pour dire qu’il est possible de faire une loi sur les médias ou sur la participation des partis à la vie démocratique de la nation.

    Franchement, modifier la moitié de la constitution française (sans les français) pour ne rien changer d’important, quel intérêt ?

  • Par exemple la présence de représentants de salariés dans les conseils de surveillance et les conseils d’administration des entreprises, comme ça se fait en Allemagne ou encore au journal “Le Monde”.

    Est-ce inscrit dans la constitution allemande ? Et ce qui se passe au Monde devrait être inscrit dans la constitution française ? Quelle est la raison majeure, devant emporter l’adhésion de tous les français pour des décennies, voire plus, simplement parce que cela se passe dans un autre pays ou dans un journal français actuel et qui te convient à toi ?

    Et pour les mandats présidentiels, quoique ta réponse s’adresse à Pepito, tu penses que l’on devrait rédiger une constitution sur ce que certains (dont toi) pourraient croire de ce que les français sont susceptibles de penser et de voter aujourd’hui, et éventuellement au regard des vingt dernière années !? Mais n’est-on pas en train de parler d’une réforme constitutionnelle ? Tu parles de la France du XXIème siècle. Tu aurais donc la vision de ce que sera ce siècle ?

  • dans cette réforme il y a du bon, et du moins bon, et du symbolique la question du vote pour ou contre devient alors politique et il n’est pas absurde que l’opposition s’oppose… sans doute aurait on pu trouver un consenssus… cela aurait nécessité du doigté, du dialogue, et non du clivage, de l’agressivité… dommage, gâchis… la gauche aurait pu dire je prends le tout, en désignant nommément ce qui est inacceptable et sur lequel elle reviendra… mais le président, le premier ministre auraient dit avoir « idéologiquement gagné » ils ont semé la dureté, ils récoltent l’opposition….

  • Il est compréhensible que le PS vote contre : la majorité n’a pas fait preuve d’une vraie volonté de consensus. C’est dommage, car la Constitution est l’affaire de tous.

    Ceci dit, ce n’est pas très malin de jeter le bébé avec l’eau du bain du fait que la réforme ne va pas assez loin. Et il y a des trucs importants – pas assez, mais il y en a. En particulier, les députés PS devraient réfléchir aux avantages qu’ils en tireront quand ils seront redevenus majoritaires. Par exemple :

    • Le contrôle sur l’envoi de forces armées à l’étranger, et notamment: Lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement (art. 35).

    • La discussion des projets et des propositions de loi (sauf le budget) porte sur le texte adopté par la commission parlementaire compétente et non plus sur le texte du gouvernement (art. 42). Ca n’a l’air de rien, mais ça veut dire que le travail des parlementaires en commission, ce n’est plus de la blague.

    • Le contrôle partagé de l’ordre du jour, par exemple: Une semaine de séance sur quatre est réservée par priorité et dans l’ordre fixé par chaque assemblée au contrôle de l’action du gouvernement et à l’évaluation des politiques publiques (art. 48).

    Bien sûr, c’est à la majorité de décider si elle se comporte façon « godillots » ou pas. En tout cas, elle a plus d’outils qu’avant pour être indépendante.

    Après, on peut aussi regarder l’intérêt pour les citoyens, quelle que soit la majorité au pouvoir. Par exemple:

    • Lorsque, à l’occasion d’une instance en cours devant une juridiction, il est soutenu qu’une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit, le Conseil constitutionnel peut être saisi de cette question sur renvoi du Conseil d’Etat ou de la Cour de cassation (art. 61). Résultat: la France se fera un peu moins souvent couvrir de honte par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    Il y a même, surprise, un truc qui a un peu de valeur concrète pour l’opposition:

    • Une commission indépendante, dont la loi fixe la composition et les règles d’organisation et de fonctionnement, se prononce par un avis public sur les projets de texte et propositions de loi délimitant les circonscriptions pour l’élection des députés ou modifiant la répartition des sièges de députés ou de sénateurs (art. 25). Bon, d’accord, ce ne sera pas suffisant pour rendre équitable le prochain redécoupage électoral – faut pas rêver. Mais, au moins, les astuces seront visibles sur la place publique. Ca compte.

    Tout ceci rappelle un peu la discussion sur le TCE ou le traité de Lisbonne. La réforme proposée est-elle suffisante pour régler les problèmes de fonctionnement de notre démocratie ? Certainement pas. La réforme proposée est-elle meilleure que le statu quo ? Tout à fait. Il vaut donc mieux voter oui même si c’est frustrant. Après tout, le PS n’a pas de plan B. En cas d’alternance, rien ne dit qu’il parviendra à faire passer une meilleure réforme (en fait, ce sera probablement impossible, sauf à faire le même coup que de Gaulle avec l’élection du président au suffrage universel).

  • Cilia, on s’en fout un peu de savoir si le mode du scrutin du Sénat par exemple relève de la constitution ou pas. C’est une négociation voilà tout : un échange de bons compromis.

  • J’ai regardé le texte soumis au vote aujourd’hui, et je crois bien que le plus important pour ceux qui vont voter, c’est - est-ce que Sarko arrivera à s’organiser son petit plébiscite versaillais sur un texte tellement mal préparé qu’il en est devenu quasi inexistant? Ca ne parait pas gagné d’avance (voir chez Autheuil: http://www.authueil.org/?2008/07/18/953-de-legeres-pressions). La plupart des non, de droite ou de gauche, répondront à cette question. - si ça échoue, quel(le) élu(e) PS empochera la mise d’avoir fait trébucher le leader minimo?

    Rien à voir avec le TCE de 2005: c’était un référendum populaire (vous savez, avec les vrais gens qui votent). Nous, au moins, on n’a pas l’angoisse d’un redécoupage électoral défavorable, ou d’une subvention qui disparait.

    Je ne sais pas si l’objectif était de renforcer le pouvoir du parlement, mais pour son image, et quel que soit le résultat, c’est déjà raté.

  • Cilia, on s’en fout un peu de savoir si le mode du scrutin du Sénat par exemple relève de la constitution ou pas. C’est une négociation voilà tout : un échange de bons compromis.

    Je m’en rappellerai jm quand un prochain jour tu donneras des liens ou expliqueras que le plus important de tout, c’est la constitution, l’organisation de notre République…enfin, la VIème parce qu’à part ça, c’est tous des c…

    dans cette réforme il y a du bon, et du moins bon, et du symbolique, la question du vote pour ou contre devient alors politique

    Francis, c’est une démonstration ça ? Donc, si une majorité de français veulent pour la pérennité et la santé de leur république une constitution plus juste et durable, ils doivent renoncer à quoi ? Au bon ? Au moins bon ? Au symbolique ?

  • Tous ont déjà fourbi leurs armes pour rejeter la responsabilité sur l’autre. Tous responsables, tous coupables.

    Ce n’est pas le modus operandi gouvernemental qui est à l’origine de l’opposition à oeillères du PS: c’est le PS lui même. Plutôt le vide intersidéral du projet politique socialiste. Impotents, incapables, inactifs, le seul moyen qu’ils ont trouvé pour rappeler aux médias (parce qu’ils s’en foutent des Français, on dirait bien) qu’ils étaient l’Opposition est de se dresser sur leurs ergots de poulardes déplumées contre le seul élément sur lequel, s’ils avaient la moindre once d’honnêteté politique, ils n’ont pas grand chose à redire. Mais las, il semble bien que la Chose Publique ait été jetée avec le bébé et l’eau du bain.

    Il est certain que l’attitude de la majorité n’a pas facilité les choses, le Sénat passant à l’émeri ce que le gouvernement et l’Assemblée avaient bien voulu laisser.

    Il reste tout de même un corpus qui me semble aller dans le bon sens. Un chapelet de mesurettes ? Peut-être. Mais certaines sont fortes symboliquement, et pas que négativement. Par exemple, le referendum d’initiative populaire donne l’impression d’un outil impossible à manoeuvrer. Mais c’est aussi la première reconnaissance (avec le pouvoir de saisine) d’une participation directe de l’électeur au-delà de l’urne.

  • Je m’en rappellerai jm quand un prochain jour tu donneras des liens ou expliqueras que le plus important de tout, c’est la constitution, l’organisation de notre République…enfin, la VIème parce qu’à part ça, c’est tous des c…

    Je veux dire que le mode de scrutin du Sénat n’est pas hors sujet dans la discussion : la discussion ne porte pas que sur la constitution, elle porte sur le (mauvais) fonctionnement de la démocratie française.

  • Je veux dire que le mode de scrutin du Sénat n’est pas hors sujet dans la discussion : la discussion ne porte pas que sur la constitution, elle porte sur le (mauvais) fonctionnement de la démocratie française.

    Le Sénat est élu par les élus. Les élus sont élus par le peuple. Pourquoi serait-il un mauvais fonctionnement de la démocratie française?

    Quelle est l’alternative? Elire le Sénat de la même façon que l’Assemblée nationale? On obtient un doublon. Tant qu’à faire le supprimer.

    Proposez autre chose.

    La Royal dit la même chose. Que l’élection du Sénat n’est pas démocratique, mais elle ne propose rien non plus.

  • Quelle est l’alternative? Elire le Sénat de la même façon que l’Assemblée nationale? On obtient un doublon. Proposez autre chose

    Que le Sénat soit élu directement par les français mais dans des scrutins région par région (pour que ça reste des élus locaux) et à la proportionnelle (plus pertinente qu’à l’assemblée nationale).

  • En choisissant la région comme unité géographique et la proportionnelle, cela permettrait d’avoir plus d’élus verts, mais il y aurait une sur représentation des villes par rapport aux petits territoires. Ce n’est pas bien.

    Si les Verts veulent être crédibles, ils devraient se placer entre les socialistes et le centre comme dans les autres pays où ils récoltent plus de voix et non à gauche de la gauche, hein JM ?

  • > veto du Parlement (majorité des 3/5èmes en commission) sur les nominations les plus importantes du chef de l’Etat Sachant que le président a la maîtrise totale du parti majoritaire, c’est du foutage de geule !

    c’est voir avec une courte vue! Aujourd’hui, la majorité parlementaire est du même côté que le gouvernement. Mais demain? Quid du cas de cohabitation, quid du « fifty/fifty »? Et là, où sera le « foutage de gueule »? Qui essaie de nous faire du « foutage de gueule » en ce moment, hum?

    > RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE > Un référendum peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenus par un dixième des électeurs
    Un dixième des électeurs ? C’est énorme. Encore une clause qui ne servira jamais.

    Heureusement que c’est 10% ; cela limite les référendums pour rien. Et limite les dépenses : organiser un référendum coûte cher. Et si personne ne peut mobiliser 10% des électeurs, je vois mal l’intérêt d’une telle consultation!

    Voilà quelques remarques qui me viennent à la lecture de l’argumentation de Jm

    Que le Sénat soit élu directement par les français mais dans des scrutins région par région (pour que ça reste des élus locaux) et à la proportionnelle (plus pertinente qu’à l’assemblée nationale).

    Mais bien sûr, étant donné que, systématiquement, au niveau régional c’est la gauche qui gagne : autant faire en sorte qu’elle ait aussi les sénateurs, tiens, bien sûr. C’est pas un peu « politicien » cela?

  • Mais bien sûr, étant donné que, systématiquement, au niveau régional c’est la gauche qui gagne : autant faire en sorte qu’elle ait aussi les sénateurs, tiens, bien sûr. C’est pas un peu “politicien” cela?

    Si le résultat du vote rend politicien l’avis sur le le mode d’élection, alors le votre sur le sénat est politicien. Quant à moi (et je suis trop à gauche pour être réellement content d’une victoire du PS), la proposition de jm me paraissait pleine de bon sens. Je ne suis absolument pas convaincu par l’argument de la sur-représentation des villes. La seule chose qui peut être représentée dans une démocratie représentative, c’est des citoyens. Et s’ils sont plus nombreux en ville, ben ils sont plus représentés. Ou alors, il faudrait dénoncer la sous-représentation des « qui n’ont pas de voiture », ou des « habitants du centre-ville », pour rester sur des exemples non polémiques.

  • La norme dans les systèmes à deux chambres c’est d’avoir une chambre qui représente les citoyens et une autre chambre qui représente les territoires (départements, provinces, états, etc.) qui forment la nation, en donnant le même poids aux différents territoires. Aux USA, deux sénateurs par état, peu importe la taille de l’état, en Suisse deux Conseillers aux Etats par canton, peu importe la taille du canton. C’est une approche de principe qui a fait ses preuves.

  • Les USA oui. La Suisse oui. Tu pourrais rajouter l’Allemagne (les Länder qui ont entre 2 et 5 représentants aux Bundesrat, suivant la taille de la population mais moins que proportionellement : Bavière = 5 voix alors Brême = 2 voix).

    Et l’équivalent en France serait quoi ? Ben justement d’élire les sénateurs région par région.

  • Koz avait raison, certains de gauche ont fini par voter oui, puisque la majorité des 3/5 est acquise (à une voix près, celle de J Lang?) Pari gagné! Maintenant, attendons les commentaires de la Belle du Poitou. Ce sera surement édifiant.

  • @Jm En France les collectivités territoriales que le Sénat représente sont les départements (à part les Français de l’étranger et quelques îles).

    La région est un territoire trop grand.

  • C’était chaud, mais je crois que les socialistes seront bien contents, dans quelque temps, que la réforme soit passée. En tout cas, j’espère qu’ils sauront exploiter ce qu’il y a dedans.

  • Trop grand par rapport à quoi ? Aux cantons suisses, aux Länder allemands ou aux états américians ?

    C’est dans chaque cas le niveau administratif « n-1″

  • Trop grand par rapport aux départements français.

    Il faudrait regarder en détail ta proposition. Combien de sénateurs par région. Comment devient-on candidat. Quel type de liste, etc.

  • Oups Tara, j’ai fait une erreur d’interprétation : Dans les 10 du PS ayant voté Pour, en fait il y a les radicaux….

    Il y a aussi Michel Charasse qui a donné son coup de pied de l’âne au PS en s’abstenant ;)

  • restons sur la réforme du sénat: je réitère ma proposition « à l’américaine » 2 sénateurs par département, élus au sufrage direct 2 par région, idem 2 par grande Communauté urbaine, si on le souhaite en tout moins de 300, pour participer à la diminution des dépenses publiques… et pas de sénateur de l’étranger, maintenant que les français de là bas seront représentés par des députés… c’est tout bête, facile…. un référendum ferait, j’en suis certain, un grand 80%…

  • Francis: pourquoi pas, en effet. Par contre je crois que vous aurez du mal à obtenir une participation décente pour ce projet, qui concerne une assemblée à laquelle les électeurs s’intéressent peu et dont les pouvoirs sont plutôt limités. Rappelons le résultat plutôt malingre du référendum sur le quinquennat en 2000.

    Maintenant, figurez-vous que ça se tente: vous pouvez désormais lancer un référendum d’initiative populaire. Il suffit de rassembler 4 millions de signatures environ, dont celles de moins de 200 parlementaires. Merci qui ? ;-)

  • Eh bien, il n’y a pas à être patient, on est tout de suite servi. Hollande explique que Sarko est le perdant. Delanoë que ce n’est assurément pas un succès pour la démocratie. Pour Royal, le sujet serait plutôt la trahison de Lang. Pour le PC, on avance dans l’hyperprésidentialisation. Pour Bayrou, il s’agit d’une preuve d’absence de soutien.

    Nous en aurons tellement plus demain certainement… C’est tellement merveilleux de vivre dans un pays qui donne des leçons de démocratie au monde entier et qui considère que dans ses affaires internes, une majorité des 3/5èmes de votants démocratiquement élus n’a pas de valeur…

    http://www.20minutes.fr/article/242541/Politique-Francois-Hollande-Le-perdant-c-est-Nicolas-Sarkozy.php

  • Francis: pourquoi pas, en effet. Par contre je crois que vous aurez du mal à obtenir une participation décente pour ce projet, qui concerne une assemblée à laquelle les électeurs s’intéressent peu et dont les pouvoirs sont plutôt limités.

    Ben oui, ils ont juste un droit de véto sur toute tentative de démocratisation de notre république bananière dont ils n’hésitent pas à se servir (remember 1997-2002 ?). Une paille quoi ! Et dans le registre « halte à la mémoire courte », n’oublions pas que le Sénat nous a fait perdre plusieurs décennies sur les démocraties modernes dans l’octroi du droit de vote aux femmes !

  • Eh ! oui c’est ça la vie au PS .

    Dame Ségo confuse va bien accompagner Sire Delanoë se faire sacrer Roi des socialistes à Reims mais grâce à cette action à l’insue de son plein gré elle va contribuer à libérer Paris de l’influence par trop pesante de celui-ci . Cela va nous faire des vacances pour les années à venir et franchement c’était temps. Alors en définitive reconnaissons lui au moins cet intérêt!

    Et au diable les institutions et les grands discours sauf au message 255 de Gwynfrid qui résume simplement et très bien les enjeux à leur juste envergure !

    C’est quand déjà les vacances ?

  • pour le référendum d’initiative populaire, merci au PS qui l’a proposé, et merci à la majorité, qui l’a voté… mais j’attends de voir les décrets d’application, et la manière de compter les 4 millions de signature, ce qui me semble quand même une sacrée barrière…

  • en matière de commentaire déplacé, j’ai surtout entendu hier sur europe frederic lefevre « porte flingue »de qui vous savez, traiter à répétition ses adversaires politiques de politiciens ringards.. en matière de respect de l’opposition, j’ai entendu mieux..

  • @Olivier

    Ce n’est pas si trivial Tara.
    En fait,10 du PS ont voté Pour, dont J.Lang. 7 UMP ont voté Contre. Plus un 10aine d’abstentions réparties 3 à gauche, 7 à droite ce qui a pour effet de reculer les seuil des 3/5ème…

    Avant de dire que c’est un vote limite, il faudrait peut être lire les chiffres obtenus autrement! Certes, le résultat des 3/5 a été juste : seulement 2 voix supplémentaires (il en fallait une). Mais si on regarde les résultats de plus près, on constate que: la réforme des institutions a été adoptée par 539 voix contre 357 soit une voix de plus que la majorité des 2/3 requise, ce qui fait 182 voix de plus pour le « oui aux réformes » . C’est tout de même énorme, c’est à dire 60% des voix exprimées plus deux voix!

    Il est facile de faire croire que seuls deux votes séparent les oui des non. C’est encore et encore , la méthode de lavage de cerveau de l’opposition. Les électeurs vont retenir « une voix » (et non deux, d’ailleurs, passons, ce n’est pas important) plutôt que 182 voix d’écart.

    C’est tellement merveilleux de vivre dans un pays qui donne des leçons de démocratie au monde entier et qui considère que dans ses affaires internes, une majorité des 3/5èmes de votants démocratiquement élus n’a pas de valeur…

    Eh oui, Cilia, Ségolène va encore pouvoir amener ses partisans à d’autres victoires…

  • C’est un peu normal qu’ils fassent la gueule, ils se croyaient importants, ils pensaient qu’ils allaient bloquer un projet important. Et puis non.

    J’aimerais croire que ça va les amener à changer mais j’y crois moyennement.

    En attendant, ils continuent dans la propagande et le mensonge, c’est classe…

  • pour le référendum d’initiative populaire, merci au PS qui l’a proposé, et merci à la majorité, qui l’a voté… mais j’attends de voir les décrets d’application, et la manière de compter les 4 millions de signature, ce qui me semble quand même une sacrée barrière…

    C’était un petit clin d’oeil de ma part. En fait, sur ce point je suis d’accord avec jmfayard: le référendum d’initiative populaire est si strictement encadré que les chances d’en voir un sont très réduites. Il faudrait que ce soit sur un sujet vraiment chaud (le mode d’élection du Sénat, c’est plutôt frisquet comme sujet). Et une idée issue de la base ou d’un petit parti ne suffit pas, car il faut l’appui d’un très gros bataillon de parlementaires.

  • C’était un petit clin d’oeil de ma part. En fait, sur ce point je suis d’accord avec jmfayard: le référendum d’initiative populaire est si strictement encadré que les chances d’en voir un sont très réduites. Il faudrait que ce soit sur un sujet vraiment chaud (le mode d’élection du Sénat, c’est plutôt frisquet comme sujet). Et une idée issue de la base ou d’un petit parti ne suffit pas, car il faut l’appui d’un très gros bataillon de parlementaires.

    Comme disait l’autre, il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre !

    Allonzenfants à l’assaut de ses faramineuses 4.5 millions de signatures.

    Le sujet chaud est tout trouvé : grosso-modo il va s’agir d’abolir notre banana republic et de rattraper notre retard démocratique sur nos voisins allemands, anglais, espagnols, scandinaves, …

    Il doit bien y avoir moyen d’élaborer de manière très large un programme en dix points. Cumul des mandats. Parité dans les faits comme résultats. Démocratisation du sénat. Statut de l’élu. Médias du tiers secteur. ….

  • Le sujet chaud est tout trouvé : grosso-modo il va s’agir d’abolir notre banana republic et de rattraper notre retard démocratique sur nos voisins allemands, anglais, espagnols, scandinaves, …

    Il me semble aussi compliqué de parvenir à 4.5 millions de signatures. Cependant, il me semble, tu pourras me contredire jm, que si dans l’intitulé ou même dans la campagne, on commence par traiter la France de république bananière, on n’arrivera jamais à rien.

    Pour mémoire, sur wiki, république bananière : « Une république bananière est une expression péjorative pour décrire un pays dirigé par un gouvernement corrompu. Cette expression s’est par la suite étendue et appliquée, par extension et par analogie, aux pays qui, sous les apparences de républiques constitutionnelles, ne sont en fait que des dictatures. L’appareil étatique, corrompu à tous les échelons, permet à une caste détenant tous les pouvoirs de s’y maintenir indéfiniment par divers moyens, en général toujours les mêmes : prévarication sur le bien public, corruption, détournement ou captation des revenus économiques par appropriation ou surtaxation ; maintien des populations dans la terreur grâce à une police, une milice ou une armée au service exclusif du pouvoir ; élections truquées assurant aux caciques leur réélection quasi-automatique. »

  • Cilia, Tara, Delphine, cela fait plaisir de vous retrouver en pleine forme…

    J’aime beaucoup l’expression  » anti-sarkozysme pavlovien  » utilisée par les quatre députés du PS pour qualifier la stratégie de leur parti ( article paru dans le monde aujourd’hui ) Dommage qu’ils n’aient pas eu le courage de dire la même chose avant le vote.

    Dire que certains sont en vacances et regardent les vaches s’ébrouer en sortant des ruisseaux…

  • Allonzenfants à l’assaut de ses faramineuses 4.5 millions de signatures.

    La proposition des parlementaires est transmise au Conseil constitutionnel qui, après déclaration de sa conformité à la Constitution, organise la collecte des pétitions des électeurs et, après vérification de leur nombre et de leur validité, les transmet au Parlement. Si la proposition n’a pas été examinée par les deux assemblées parlementaires dans le délai d’un an, le Président de la République soumet la proposition au référendum.

    Il doit bien y avoir moyen d’élaborer de manière très large un programme en dix points. Cumul des mandats. Parité dans les faits comme résultats. Démocratisation du sénat. Statut de l’élu. Médias du tiers secteur. ….

    Un référendum sur un programme en dix points, ça ne marchera jamais.

  • Je suis ouvert à toute meilleure formulation, mais dans tous les cas, il est indispensable de mettre des mots sur les maux !

    Le mérite de « banana republic », c’est que comme le souigne la partie « par analogie » de ta définition, une république bananière garde toutes les apparences d’une république constitutionelle mais fonctionne dans les faits de manière parfaitement perverse. Toutes proportions gardées, il y a le même décalage entre la France imaginée (certains parlent même de « démocratie irréprochable » sans rire de leur oxymore) et les maux qui la rongent profondément de l’intérieur.

    Peut-être « Monocratie » comme le propose Robert Badinter ?

  • Précisément jm, mettre des mots sur les maux impose de les faire justement correspondre. Je ne veux pas faire ma sachante, ce serait un gag, mais, n’y aurait-il pas un vague rapport entre le fait que nos voisins ont accompli des progrès que nous avons rejetés et le fait que l’on puisse trouver chez nous une certaine complaisance à comparer un ongle incarné avec une double amputation ? Pour ce qui est de la monocratie, G. Carcassonne est, me semble-t-il, assez lucide. http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/07/22/guy-carcassonne-on-ne-constitutionnalise-pas-le-sarkozysme_1075815_823448.html#ens_id=1031893

  • Pas la moindre déclaration publique de Ségolène Royal digne d’intérêt en ce moment. L’équipe de Ségo-bashers s’ennuie. Et l’objectif des 300 com’s ? So near and yet so far…

  • • lu dans les brèves du figaro

    Royal attristée par le vote de Lang

    Source : AP 22/07/2008 | Mise à jour : 20:22 | . Interrogée mardi sur le vote de Jack Lang en faveur de la réforme des institutions, Ségolène Royal s’est déclarée « triste de ce qui s’est passé ».

    « Il faut avoir le courage de dire non et on aurait eu besoin de la capacité de résistance de Jack Lang et de tous les démocrates qui pensent qu’aujourd’hui le pouvoir ne va pas dans la bonne direction et que les inégalités se creusent », a-t-elle déclaré lors d’un déplacement à Poitiers où elle est venue dédicacer son livre « Si la gauche veut des idées ».

    Evoquant le vote du Congrès à Versailles sur la réforme des institutions, Ségolène Royal a estimé que « ce n’est pas une victoire de la démocratie ». « C’est une victoire de la monocratie, c’est-à-dire du pouvoir d’un seul homme et d’un pouvoir qui est mal exercé. C’est surtout une occasion manquée de faire avancer le pays », a-t-elle affirmé. Aujourd’hui, « il faut rester debout, avoir la capacité de dire non et, en même temps, l’imagination pour proposer des idées. C’est ce que je fais ».

    FRANCHEMENT QUE POURRAIT-ON RAJOUTER ?

    On a de quoi rire pour la soirée…

  • « C’est surtout une occasion manquée de faire avancer le pays”, a-t-elle affirmé. Aujourd’hui, “il faut rester debout, avoir la capacité de dire non et, en même temps, l’imagination pour proposer des idées. C’est ce que je fais”.

    Sur le site désirs d’avenir il est dit le 19 juillet que le livre se vend bien: « 3ème des meilleures ventes de la fnac ». Aujourd’hui il est à la 93ème place.

    Par contre, le disque de Carla Bruni-Sarkozy est à la première place des ventes de la fnac. C’est bien pour la Fondation de France qui est bénéficiaire des recettes!

  • Le livre est en 3 071ème position chez Amazon. Pour un livre qui se serait arraché, ça me parait peu… Il y a aussi des gens qui le proposent en occasion. Vite lu, vite revendu ? :)

  • « Sur le chemin de la trahison, il n’y a que le fleuve de la honte à traverser » (SR visant le vote de Lang)

    Ah, les belles phrases de tonton… Plus pragmatiques, les amis de Lang rappellent que « Quand elle a négocié avec François Bayrou dans l’entre deux tours de la présidentielle, quelles instances du PS l’ont autorisé à ce changement d’alliances et à lui proposer le poste de Premier ministre? » (libé)

    298, ça devient dur ;)

  • Eh bien non, ce n’est pas mon dernier mot. Pour ce 300ème, et pour rester honnête, oui Royal est digne d’intérêt. Parce qu’elle n’a mis le couteau sous la gorge de personne pour être la candidate du PS. Parce qu’une femme qui parvient à ce niveau de responsabilités en politique, ce n’est pas si courant. Parce qu’elle sait encaisser les coups. Parce qu’il lui arrive même de dire des choses sensées. Et qu’en plus, elle est vraiment jolie !

  • C’est 50-50. Il faudra attendre jusqu’à lundi matin pour avoir les résultats de la Guadeloupe et départager le résultat.

  • A la questure de l’Assemblée, où sont rassemblés des proche d’Aubry, il y aurait eu des cris de joie… Mais il est encore trop tôt pour affirmer quoi que ce soit.

  • Debout ! les damnés de la terre Debout ! les forçats de la faim La raison tonne en son cratère : C’est l’éruption de la fin Du passé faisons table rase Foule esclave, debout ! debout ! Le monde va changer de base : Nous ne sommes rien, soyons tout !

  • Le scénario idéal, une extrêmement courte victoire de Martine et tout le PS bloqué pendant un bon moment.

    Et par la même occasion on bat le record des commentaires!

  • Je crois qu’à 311 on atteint les limites du système.

    Un pour toi, Epo:

    On a le résultat de la Royaloupe et la Martinique!

  • Elle ne va pas se laisser faire et réclame un nouveau vote des militants…

    Du pain béni pour les médias !

    Tout de même, est-ce à dire que le tiers des pro-Hamon ont voté pour elle ???

    Ou son score est-il du à une augmentation de la participation ?

  • Dîtes, je comprends tout à fait votre impatience mais à ce train-là, demain, je publie un billet et vous, vous n’aurez plus rien à dire…

  • Faux…

    Les commentateurs de Koz toujours causent toujours même quand ils n’ont plus rien à dire…

    C’est à ça qu’on les reconnait !

    ( essai pour le 315 )

Comments are closed.

La publication d'un commentaire implique l'acceptation des conditions d'utilisation