L'Histoire repasse les plats

«Cette liberté, on va la mettre à profit pour faire entendre notre vérité qui jusqu’à présent n’a malheureusement pas été entendue comme on l’espérait». Disons-le même si l’on ne devrait pas : et merde.

Voilà qu’ils ont la chance d’être graciés (je parle plus particulièrement des clients de celui qui s’exprime, le confrère Collard) et il va falloir qu’on se retape toute l’histoire. Ils seront de tous les plateaux : le JT de TF1 pour Breteau, celui de la 2 pour Lellouche avé son minois médiatique, puis Fogiel, Ardisson (il est toujours en ligne, lui ?). Paris Match doit déjà être sur le coup pour l’interview exclusive. Ils nous feront part de leur souffrance, joueront de l’indignation, feront vibrer la corde de l’abandon par les autorités et de l’hypocrisie des pouvoirs publics (ça devrait au moins exciter Marianne). Ils devraient déjà être contents de ne pas avoir fini dans les mines du Tchad et se faire oublier. Mais non. Lellouche et Breteau, je vous fiche mon billet qu’ils vont nous pourrir les 15 prochains jours. Comme si on ne l’avait pas déjà entendu, leur vérité. Comme si on l’avait pas assez entendu, Gilbert Collard.

Tiens, en voilà une autre qu’elle est bonne : le plus célèbre des caricaturistes danois (en fait, le seul caricaturiste connu) entrave la liberté d’expression ! Après que le monde occidental se soit levé comme un seul homme pour défendre son droit à faire des raccourcis stupides, voilà que Kurt (je vous la fais brève) entrave la liberté d’un brave facho d’exprimer son opinion. Kurt a trouvé plus con que lui. Il faut dire qu’il avait bien ouvert la voie. Mais rassurez-vous : tous les deux, ils ont réussi à s’entendre ! Comme larrons en foire ?

A propos de jouer au plus con, les supporters du PSG se posent là. Le succès de Bienvenue chez les chtis nous avait comme un air d’ambiance coupe du monde 1998 : personne n’a crié au génie cinématographique, mais tout le monde a apprécié ce moment d’humour simple, valorisant, cette chaleur, cette histoire d’un type du sud conquis par le ch’nord. Un peu de bonne cohésion nationale, en pleine campagne, ça faisait du bien. Et alors que près de 16 millions de français sont à moitié ch’ti depuis un mois, c’est précisément aux ch’tis et à ce film qu’ils s’en sont pris. Certains s’étonnent de l’émotion soudaine face à ce qui relèverait de la grande tradition de la provocation de supporters. Peut-être ont-ils raison et cela relève-t-il d’une chronique de la bêtise ordinaire. Puisque je vous dis que l’Histoire repasse les plats.

Et encore n’ai-je pas parlé de l’hommage de Max à Oswald.

Billets à peu près similaires

36 comments

  • -Arche de Zoé : t’inquiète ils devront quand même payer leurs 6 millions. Et ils restent poursuivis en france 😉 – J’ai vu une banderole similaire brandie lors du dernier OM-PSG, traitant les parisiens de « Pédo Sado Gay », et personne ne s’en est ému. L’indignation sélective selon l’air du temps (qui est en ce moment à la fois favorable aux Chtis et vigilant sur le racisme dans les stades), ce n’ets pas nouveau. Je comprends qu’on soit faché par cette banderole, mais delà à saisir jusqu’au président de la république… Sachons raison garder, zut!

  • Au sujet des pieds nickelés humanitaires j’ai décidé à mon humble niveau de tourner le bouton dès leurs futures apparitions dans nos chers médias commerciaux à la poursuite du moindre scoop pour dégouliner dans les chaumières.

    Je comprends que juridiquement, vu la grâce accordée pour leur condamnation au Tchad on ne pouvait faire autrement que de les libérer, mais j’espère qu’ils prendront un max dans la procédure française. Il faut en faire un exemple pour tous les illuminés et excités qui se croient au dessus des lois.

    Chaque sou que la république a du dépenser pour eux doit être récupéré sans pitié pour décourager d’autres initiatives de ce type. Quand je pense à ce que leurs c…. nous ont déjà couté sur le plan diplomatique je ne suis pas prête à leur accorder la moindre indulgence.

  • C’est à dire que les 6 millions d’euros il va bien falloir les trouver !!j e ne pense pas que nos pieds nickelés aient les moyens de leur connerie,donc interviews,couv de match,livre,dvd, tout ça devrait rapporter un max et leur permettre de payer l’amende .Ceci étant je pense que le Tchad est guignolesque de demander une telle somme à des gens manifestement incapables de payer c’est donc un racket organisé ,mais ça …

  • 6M€ c’est cher payé par rapport au Tchad, dont je ne suis pas sûr que les familles des 100 gamins verront un jour le moindre centime. Mais c’est très peu cher payé comparé à tout ce que nous avons du mettre en oeuvre pour les sortir du Tchad. Sans compter qu’ils ont failli foutre en l’air tout le déploiement européen dans l’est du pays et que ces abrutis ont renforcés le sentiment anti-français dont nos troupes devront subir les contre-coups. 6M€ ce n’est même pas le prix de la vie du premier soldat français qui mourra, tombé sous les coups des tchadiens instrumentalisés par Déby pour assoir son autorité, à l’image de ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire. Mais peut-être que S. Royal sauvera nos soldats en proposant un vote au parlement sur les conditions de leur déploiement, leur mission et leur sécurité….. [—]

  • Pour faire bonne mesure à la comédie tchadienne, vous avez oublié la danse du ventre de Lang à Gbagbo…

    Pour le reste, comme le faisait remarquer je ne sais plus qui, on peut aussi s’indigner qu’il faille attendre une banderole insultante à l’encontre des ch’tis pour qu’on prenne conscience que les mesures contre le racisme dans les stades sont loin d’être efficaces… les cris de singe ont émus, certes, mais bon jusque là, la « cohésion nationale » ne semblait pas être menacé.

  • Il y a quelques années les banderoles des lyonnais dans un match contre l’ASSE de Saint-Etienne disaient ceci :

    « On inventait la photographie, quand vos pères crevaient dans les mines »

    Cette phrase est à mes yeux pire que celle lue ce week end et pourquoi n’a-t-elle pas fait autant polémique ?

  • Eh bien, voici un billet court, mais bon ! (je n’ai pas dit que c’était une exception !)

    Pour l’arche de Zoé, nous les attendons de pied ferme ! Naïve, vous avez naïve ? Peut-être. Mais d’une certaine façon, je me réjouis que la grâce ait été prononcée. Nous allons au moins pouvoir maintenant parler des faits sans plus être ‘muselés’ par les différences entre la justice de l’état souverain français et la justice de l’état souverain tchadien. Et si je comprends très bien la réaction épidermique de Margit, je plusse celle de Stef.

    Pour l’histoire du PSG/Lens, si ça pouvait, enfin, faire avancer le schmilblick…ce serait presque un mal pour un bien. Alors, Monsieur Laporte, nous sommes dans l’ère de la droite décomplexée paraît-il. Pouvez-vous vous occuper du vrai problème de la co…… qui sévit dans les tribunes ? Je sais, la lutte contre le racisme c’est bien, c’est noble et tout et tout. Mais n’a-t-on pas plus de chance de résoudre un problème quand on l’identifie correctement ?

  • « Au sujet des pieds nickelés humanitaires j’ai décidé à mon humble niveau de tourner le bouton dès leurs futures apparitions dans nos chers médias commerciaux à la poursuite du moindre scoop pour dégouliner dans les chaumières. » Margit a tout dit. Et emcé aussi dans sa première phrase.

    Cependant, j’ai une question qui me turlupine, les 6 millions pour les familles, ils sont déjà répartis entre les accusés relâchés ou c’est au titre de l’association en tant qu’entité juridique ?

  • Question probablement naïve au sujet du foot : je ne suis absolument pas fan de tous ces jeux à grande foule et je n’ai jamais cherché à approfondir mes connaissances sur ce milieu, mais je me pose depuis un certain temps la question sur les différences de comportements des joueurs et des supporteurs du foot et du rugby. Pourquoi il y tant de dérapages en tous genres au foot et si peu au rugby ? Pourtant les foules excitées me semblent de même nature…

  • Je suis partagé, sur cette affaire de banderole. A l’inverse de fdesouche, je n’ai pas de raison particulière de défendre la tribune de Boulogne. Mais il semble bien que les supporters des autres clubs soient au moins aussi cons que ceux-là et que l’insulte et la provocation de bas étage soient devenues leur sport à eux. On en fait probablement un peu trop (quand je lis que le maire de Lens évoque des « réseaux subversifs », je crains qu’on ne tombe dans le ridicule) mais faut-il passer à côté d’une occasion de faire le ménage ? Revenons-en au rugby, comme d’habitude dans ces débats : il y a manifestement moyen d’être « supporter » sans tomber dans ces pratiques.

    Pour l’arche de Zoé, par instinct plus que par connaissance du dossier, je ne traiterais pas toutes les personnes en cause de la même manière. Aussi, pour certains, je me réjouis de leur grâce, d’autant que les peines n’avaient clairement pas été individualisées. Pour les autres, qu’ils profitent de leur liberté pour se faire oublier, et faire oublier le tort causé à toutes les organisations humanitaires sérieuses.

  • A Koz: il y certrainement plus con que des supporters du PSG. Mais ce qui se passe dans d’autres stades n’excuse rien. C’est juste de dire qu’à un moment ça suffit. Il faudrait qu’on dise stop. Le foot ce n’est qu’un jeu. S’il conduit à des débordements d’une telle débilité, et bien on arrête de jouer. On ferme les stades, on ferme les clubs (Paris peut bien se passer du PSG) et on se met à jouer au basket.

    Sur l’Arche de Noé, j’abonde!

  • J’ai cité fdesouche mais je trouve effectivement ce site vraiment limite car il semble implicitement excuser les fachos de boulogne. Il a l’avantage d’aovir la photo en question ceci dit 😉

  • Il faudrait à mon avis passer par une sociologie du sport et de ses supporters pour comprendre pourquoi une telle connerie aussi répandue dans le foot. Ensuite, les enjeux ne sont pas les mêmes, ainsi que les mentalités (au rugby, on se targue de respecter le fairplay ; l’équipe battue, lors des matchs internationaux applaudit l’équipe qui a gagné lorsqu’elle rentre au vestiaire) et je pense que cela a son importance.

    Quant à l’arche de Zoé, franchement, ces gens sont de vrais beatniks et ils se sont trompés de combat : le changement et la lutte contre les inégalités se font dans les règles, cela prend du temps, de l’acharnement, de la responsabilité (même si, humainement c’est très difficile, révoltant). Comme tu le dis Koz, ils ont fait mal à l’humanitaire en général (un peu comme l’Arc à son époque avait fait du mal aux associations : le contrepoids de cette dérive, c’est que les contrôles sont maintenant renforcés et on sait où part l’argent public et comment il est utilisé – enfin, on le sait mieux, les contrôles sont plus précis).

  • P.S : par contre il est totalement absurde de demander à rejouer le match. Tout comme il est idiot que Metz ait été sanctionné dans l’affaire ouaddou. Comme si les lensois avaient été perturbés dans leur jeu à cause de cette abdnerole ridicule!

    PPS : il est amusant de voir comment les « supporters » parisiens ont fait entrer la banderole. J’ai entendu dire qu’ils avaient chacun une feuille avec une lettre et qu’ils avaient assemblé le truc une fois à l’intérieur (c’est pour ça que le Z est à l’envers). Ils ont fait en sorte de simuler un début de bagarre avec les CRS pour faire diversion, et ceux qui possédaient les lettres ont profité des denriers instants pour entrer sans être fouillé de façon zélée (quand il y a le feu et que la file s’allonge, les stadiers sont moins regardants…)

  • @le chafouin : fdesouche « semble implicitement excuser les fachos de boulogne » parce qu’il est lui-même explicitement facho. Il est heureux que vous le trouviez « limite », à défaut d’imbuvable. Mais, au fait, nous sommes bien ici entre personnes « responsables », rassurez-moi ?

  • Ce qui me faire rire dans cette histoire de banderole, c’est que le terme chômeur soit devenu une insulte au même niveau que pédophile … Faut il y a voir rapport avec le discours récurrent sur les parasites qui profitent des avantages sociaux pendant que d’autres se lèvent tôt le matin ??? Discours vaguement entendu par un leader populiste. La chaine qui diffuse le foot, avait également diffusé un seul reportage à 20h30 l’année dernière, bizarrement à 5 jours des présidentielles, et le sujet était : les chomeurs qui ne foutent rien et profitent des caisses sociales. Donc au final, être chômeur est devenu insultant… c’est bien, c’est ce que voulez le leader populiste finalement élu. Je ne comprends pas pourquoi il s’indigne, il a réussi à faire passer son idée.

  • @le chafouin

    Oui, c’est bien cela qui apparaissait sur la banderole exibée par les lyonnais. (j’ai écrit « on », à la place des gones) Je ne m’en souvenais pas exactement ; à l’époque, j’enseignais à Saint-Etienne. Les stéphanois en avaient été choqués et vraiment blessés. Tous en parlaient et comme les stéphanois sont des gens très très sympathiques, il était émouvant de les entendre.

    On aurait dû obliger ces supporters à faire un tour au musée de la mine et peut-être, comme moi, y auraient-ils pleuré !

    Quand on voit les textes de certaines banderoles exibées dans les manif de lycéens voire de collégiens (aidés parfois dans leur prose par leurs profs – si, si, je sais ce que je dis !-) insultantes envers le Président ou les ministres peut-on s’étonner de tels débordements au cours d’un match ? Non, puisque tout est permis… Aux adultes de s’interroger.

  • Je ne vais pas souvent voir du foot, puisque je préfère effectivement le public plus familial du basket et du hand mais j’ai vu un derby Metz – Nancy il y a au moins 15 ans, et c’était entre les deux villes de lorraine, une rivalité basée sur des insultes entre Nancy capitale culturelle et universitaire et la Moselle plus industrielle et leur sponsor Sollac. il y a 15 ans, chère Mary, vos collégiens mal éduqués étaient probablement dans les couilles de leurs pères (oups, j’ai aussi un langage un peu cru) … bref, laissez les tranquilles sur cette histoire footballistique. Ce n’est pas un problème actuel mais très ancien. Il se trouve juste qu’il y a 20 ans, un Desproges ou un Coluche pouvait se moquer du chômeur, du juif, du belge, de l’ancien combattant, alors que maintenant, c’est interdit et on se retrouve vite poursuivi par le MRAP, les talibans, Sarkozy, la ligue des droits de l’homme, Danny Boon, Jean Pierre Papin, le député de Lens etc…

  • @mal léché

    fdesouche n’est pas le sujet, quoiqu’après être retourné lire d’un peu plus près les autres articles du site, vous ayiez sûrement raison.

  • « faut-il passer à côté d’une occasion de faire le ménage ? « 

    Là vous m’étonnez, Koz. Je ne connais rien au foot, je méprise assez largement les supporters, et je trouve normal de réprimer sévèrement toute forme de violence physique dans les stades; mais les banderoles??? La question ne devrait même pas se poser! Si les supporters ont envie de s’envoyer des vannes, qu’ils le fassent. Surtout qu’en l’occurrence, c’était plutôt drôle. Enfin moi ça m’a fait rire. Et je vous garantis pourtant que je n’échangerais pas mon baril de Ch’ti contre dix barils de Parisiens.

    Quand des libéraux commencent à tenir ce genre de propos, la liberté d’expression est mal barrée.

  • Bah, FC, il faut corriger deux erreurs : d’une part, j’ignore quel est mon degré de libéralisme et, d’autre part, la liberté d’expression, que l’on invoque à tort et à travers, n’inclut pas l’injure. Je trouve étonnant que l’on en fasse autant pour cette banderole, mais utile de faire le ménage dans un climat pitoyable et délétère.

  • J’espère que vous n’avez pas pris « libéraux pour une injure »?…

    En ce qui me concerne, je suis assez favorable à la liberté de l’injure.

    1. Non. Juste que j’ignore si je suis libéral ou pas. Je le suis plus que d’autres et moins que d’autres. C’est un peu tout ce que je sais.
    2. Pas moi. Mais nous parlons d’injures publiques (au demeurant, je ne suis pas sûr que cela s’applique)
    1. Je plaisantais, mais mon problème c’est que je suis contre les smileys, pour d’obscures raisons inconnues de moi-même.
    2. Je pense qu’il s’agit plus d’incitation à la haine en l’occurrence, non? Sur la base de l’origine géographique.
  • « Lellouche et Breteau, je vous fiche mon billet qu’ils vont nous pourrir les 15 prochains jours. Comme si on ne l’avait pas déjà entendu, leur vérité. Comme si on l’avait pas assez entendu, Gilbert Collard. »

    Chui pô toujours d’accord avec Koz, mais là, je signe des trois mains. Il a beau être prouvé par A+B que cette bande de bras cassés a fait infiniment plus de mal que de bien, et un mal qui fait comme les ondes d’un pierre jetée dans l’eau : des dégâts collatéraux, rien à faire, ça persiste et signe. Et les déclarations des autres membres de l’Arche de Zozozoé, dont le gentil médecin de Castellane montrent bien qu’on a affaire à une sorte de secte.

    « A propos de jouer au plus con, les supporters du PSG se posent là. ». Oh oui. Mais le plus impressionnant est ceci : tout le texte de leur sale banderole (entrée et étalée par des dizaines voire des centaines de s… (traduction : supporters) grâce, il faut le dire, au faible niveau de contrainte du PSG sur ses démons) montre ceci : ils se croient des civilisés au-dessus de barbares. Civilisés supérieurs comme se pensaient les nazis dont les plus extrémistes d’entre eux se réclament.

  • Et c’est parti ! Le bouquin est déjà écrit… Là, c’est lefigaro.fr, après on nous promet Canal+ et France Info. Là-dessus, il y aura nécessairement des gens pour dire qu’il doit bien y avoir quelque chose à creuser et que, ma foi, ma bonne dame « cette histoire est quand même pas très claire »

  • Bah, Breteau va nous ressortir Cécilia… Euh… ça ne s’annule pas une grace ? 😉

    Sinon, si est interviewé ce soir, il va être submergé entre chinois et tibétains ; va pas rester beaucoup de place today !

  • Ce matin, Breteau a fait faux bond à Aphatie, qui se faisait fort de le mettre en face de ses contradictions. Un migraine, paraît-il…

    Lire ici et surtout chez Aphatie

     » Le fondateur de l’Arche de Zoé raconte notamment la bonne volonté et la disponibilité des militaires français. Leur raisonnement semble simple : puisqu’ils sont là, on les aide. Dommage de constater que ceci, ensuite, peut-être utilisé contre eux.
    En effet, le piège peut se révéler diabolique. Voyez, un transall de l’armée nous transporte. C’est bien la preuve que le pouvoir politique, en France, nous connaît, nous encourage, nous soutient. C’est avec ce raisonnement qu’Eric Breteau a semé le doute. S’il a fait tout ce qu’il a fait, se disait-on, c’est bien qu’il a été soutenu. Et dès que les choses tournent mal, tout le monde est aux abris. Voilà l’idée qu’il a instillée, installée presque. (…)
    Donc la lecture. Et là, évidente, implacable, dérangeante, la mythomanie. Selon son propre récit, Eric Breteau n’a rencontré aucun des ministres ou des personnalités qu’il citait comme autant d’appuis : Bernard Kouchner, Rachida Dati, Cécilia Sarkozy. Il ne dispose d’aucun document écrit, d’aucune preuve, attestant que ces personnes connaissait son projet. Il relate, en revanche, des rencontres avec des conseillers, dont certains rencontrés dans des diners hasardeux. Et hop, il est comme un sparadrap. Puisqu’il a rencontré par l’intermédiaire d’ami d’amis un modeste conseiller de l’Elysée, il a un contact à l’Elysée. Sans doute, Nicolas Sarkozy est-il informé. Probablement Cécilia Sarkozy va-t-elle s’impliquer. »
    Rachida Dati ? Il a croisé, une fois, un « ancien journaliste » qui l’a connaît. Il lui a remis un dossier. « L’a-t-elle reçu ? » s’interroge-t-il benoîtement dans son livre ? En tout cas, la voilà enrôlé. »

Les commentaires sont fermés