François Guillot, la science au secours de l’évidence

François Guillot est un puits de science. François Guillot est un homme indépendant. François Guillot est un homme objectif. Il ne s’en laisse pas compter. Il cherche. Il expérimente. Il trouve. Il dit la vérité. Gloire et Louange à François Guillot.

Je ne vous parle pas souvent statistique et classement. Ceci s’explique aisément par des raisons que, rassurez-vous, vous les inquiets, je ne vous cacherai pas plus longtemps. La première est que j’ai tendance à considérer que vous ne pouvez légitimement montrer qu’un intérêt assez limité pour un nombril que j’ai pourtant fort délicat.

Non, bien qu’il scintille dans la nuit noire, il n’apporte pas la vérité et je ne peux que m’étonner chaque jour que vous manifestiez quelque intérêt pour mes écrits. Vous demander alors de le pousser jusqu’à vous inquiéter de mon intimité, non, non, non, je m’y refuse. Ordinairement.

L’autre raison est que, à l’image de ces créatures inconstantes, souvent classement varie. Prenez wikio, par exemple. Pendant un temps, ce classement m’a accordé une place valable, quoiqu’évidemment sous-évaluée, chacun en convient. J’étais 5ème. 5ème blog politique français. Bon. Eh bien, un mois après, pour des raisons que je ne peux ni ne veux m’expliquer, Koztoujours se trouvait en 17ème position. Avant de regagner 9 places, puis d’en perdre à nouveau 4. Admettez que c’est désobligeant. Et puis, comme je le disais récemment, la vie est déjà trop souvent compétition et classement. Lorsque je me suis aperçu, à la dernière gamelle, que ma réaction était de me demander sur quoi je pouvais bien écrire, et ce que je pouvais bien faire pour remonter dans ce classement, j’ai pensé qu’il serait bienvenu de me méfier de cette pente fâcheuse.

Il reste que vous pouvez souhaiter savoir si vous êtes seuls, ou ne l’êtes point, à lire koztoujours. Si vous ne passez un temps infini, chers commentateurs, à commenter ici, que pour la beauté du geste et qu’en raison de l’admiration effrénée que vous portez aux idées exposées là, ou si vos propres commentaires sont, peut-être, lus.

Alors, pour vous, pour vous tous, public adoré, voici la vérité qui, comme chacun sait, sort de la bouche de… François Guillot. Au nombre d’abonnés à son flux RSS (18 796), koztoujours est le 2ème blog français. Au titre du nouvel indice que je veux être définitivement l’indice de référence, cet indice d’audience relative qui, en rapportant le nombre d’abonnés à la fréquence de publication, sera peut-être aux classements habituels ce que l’IDH est au PIB, cet indice qui évitera peut-être la frénésie et sauvera quelques blogueursBref, au titre de ce nouvel instrument de mesure, koztoujours est le 1er media en ligne de France.

Juste après lui, un éminent camarade, Diner’s Room, que je salue, de la main droite.

Vous aurez l’amabilité d’observer un minute d’ébahissement. Stoppez toute activité, faites taire les enfants, débranchez l’aspirateur de votre épousez, mettez la cafetière sur off, revenez vous asseoir, levez la main gauche à hauteur de visage, ouvrez la bouches dans une expression de stupéfaction non feinte, quoique mêlée du sentiment profond qu’enfin, oui, ce que vous pressentiez est désormais connu : koztoujours est le premier media français en ligne. Si vous le pouvez, maintenez la pose et demandez à votre épouse, votre époux, votre fidèle assistant, votre voisin, de prendre une photo et adressez-la moi.

Je ne me fais pas d’illusions : ce critère va être contesté. Certains soutiendront que koztoujours ne peut pas piler L’Equipe, Le Monde, Libération, Le Figaro et alii. Après tout, Galilée ne fut-il pas démembré pour avoir osé affirmer que la Terre tournait autour de moi ? Alors ami, lecteur, toi mon prochain, toi mon frère, ne réprime pas en toi ce sentiment d’admiration intense et fugace. Laisse plutôt aller ce sentiment apaisant.

Auteur

Monoépoux, multipère, fidèle à plus d’un titre.

Avocat (associé fondateur BeLeM Avocats), auteur de Ca ira mieux demain (Sept. 2015) et de Identitaire – Le mauvais génie du christianisme (Janv. 2017)

Billets à peu près similaires

38 commentaires

  • Waouh!
    Vais je réussir à mettre le premier commentaire en ligne sur ce premier de classe, Moi qui venait par hasard

    Bravo
    Et en plus c’est mérité

    Mais j’avoue que j’aurais volontiers parié pour Eolas pour cette première place

  • Il n’y a pas à dire,même si c’est mérité, cela fait plaisir de te savoir premier de la classe. Et encore plus peut-être de savoir que tu as damé le pion à d’aucuns dont nous trouvions que la réputation était surfaite. Bravo donc Koz. Mais alors, pour nous, fidèles commentateurs, c’est une sacrée vacherie. Nous allons être obligés de soigner style et orthographe, veiller à ne pas dire trop de conneries. Rançon du succès de notre blog préféré…tu nous obliges à monter avec toi.

  • Dîtes, et merci à vous aussi, Liberal, Dang, Epo…

    Et indeed, merci aux commentateurs, qui, et c’est sincère, font grandement la qualité du blog, l’intérêt des échanges, et beaucoup pour la persévérance des auteurs.

    Cela dit, je tiens tout de même à souligner qu’il y a un poil de dérision dans mon billet. François lui-même ne prend pas cet indice au pied de la lettre et a bien précisé en commentaire : « aucun doute sur le fait que les médias écrasent les blogs, c’est même un truc que je répète constamment dans ma pratique professionnelle« . Je ne me fais évidemment pas d’illusions. François expérimente. Mais bon, il y a des expériences qui me plaisent plus que d’autres.

    Mais alors, pour nous, fidèles commentateurs, c’est une sacrée vacherie. Nous allons être obligés de soigner style et orthographe, veiller à ne pas dire trop de conneries.

    Je compatis.

  • Whaouh !
    Ca en fait deux qui se la pètent ce week-end : Koz avec son blog et Royal avec son PS …

    🙂

    ps : va falloir penser à mettre une caissière pour vendre les tickets de flux.

  • Mais alors, pour nous, fidèles commentateurs, c’est une sacrée vacherie. Nous allons être obligés de soigner style et orthographe, veiller à ne pas dire trop de conneries. Rançon du succès de notre blog préféré…tu nous obliges à monter avec toi.

    C’est vrai ça… moi je venais en jeans, baskets, tranquille relax, détendu de la souris… va falloir que je ressere les boulons.

    Sinon, si on ne peut pas lutter avec la presse mainstream – et d’ailleurs, est-ce le but – il n’empêche qu’il ne faut pas minimiser l’importance ni du phénomène en général, ni même de certains blogs dont celui de Koz. Quitte à précher pour ses idées, l’exercice a d’autant plus d’intérêt lorsque l’on ne s’adresse pas qu’aux dunes.

  • N’importe quoi de chez n’importe quoi. Dans Google Reader tu as :
    Ajouts par semaine : 5,1
    Abonnés : 18 007

    C-à-d qu’au rythme de 5 abonnements par semaine il t’aurait fallu plus de 30 ans pour constituer ton stock de lecteur, plus ancien que l’Internet.

    François Guillot signale Le problème mais rien que cette erreur réfute les résultats de son travail.

  • Je suis fort heureux d’être celui par qui ta reconnaissance méritée arrive, et salue ton retour d’ascenseur, qui, gageons-le, ne manquera pas, par ta plume interposée, de faire de moi un leader d’opinion incontesté de la société française.

    Et ne manquera pas de faire sortir ce billet sur les recherches Google sur « François Guillot ».

    Putain.

    Salaud.

    En bon chrétien que tu es, je vois que tu as immédiatement voulu expier ton pêché de moquerie envers ton prochain en allant me faire un cadeau de mariage sur 1001 listes. Donc merci, mais je te préviens : c’est la dernière fois que je t’invite à mon mariage.

  • All : sans entrer dans le débat technique puisque le billet est essentiellement humoristique, les 5,1 ajouts par semaine que tu mentionnes ne sont pas des nouveaux abonnés mais la fréquence de publication de Koz : 5,1 billets par semaine.

    L’expérience statistique que j’ai faite consiste simplement à diviser le nombre d’abonnés Google Reader par la fréquence de publication du média. Pour relativiser les audiences des médias et des blogs.

  • aïe, oui comme le disent epo et dang il va falloir se surveiller, ressortir la queue de pie de la naphtaline, affuter sa syntaxe, et se montrer à la HAUTEUR de notre hôte très estimé, mais baste ! que ne ferait-on pas.

  • Mais alors, pour nous, fidèles commentateurs, c’est une sacrée vacherie. Nous allons être obligés de soigner style et orthographe, veiller à ne pas dire trop de conneries.

    Je compatis.

    Merci de reconnaître à quel point le rôle de commentateur est épuisant, surtout s’il faut en plus bosser style et orthographe. Mais je vous suggère, avant de compatir sur ce sujet, de relire ce billet. Il y a quelques s et z qui traînent dans les coins, attendant désespérément que la bouche d’aspiration vienne faire le ménage.

    L’expérience statistique que j’ai faite consiste simplement à diviser le nombre d’abonnés Google Reader par la fréquence de publication du média. Pour relativiser les audiences des médias et des blogs.

    Pourquoi relativiser ? « Premier media en ligne de France » est un titre qui se passe très bien de nuances 😉

  • n’empêche, à bien regarder ton avatar, tu avais déjà ce quelque chose de divin ^^

    C’est vrai Palpitt, et c’est trop peu noté.
    ____

    @ All

    C-à-d qu’au rythme de 5 abonnements par semaine il t’aurait fallu plus de 30 ans pour constituer ton stock de lecteur, plus ancien que l’Internet.

    All : sans entrer dans le débat technique puisque le billet est essentiellement humoristique, les 5,1 ajouts par semaine que tu mentionnes ne sont pas des nouveaux abonnés mais la fréquence de publication de Koz : 5,1 billets par semaine.

    Et toc.

    ____

    En bon chrétien que tu es, je vois que tu as immédiatement voulu expier ton pêché de moquerie envers ton prochain en allant me faire un cadeau de mariage sur 1001 listes. Donc merci, mais je te préviens : c’est la dernière fois que je t’invite à mon mariage.

    Point de moquerie, point de moquerie, un peu d’auto-dérision et au final, sur l’esprit de ton indice, du vrai.

    Maintenant, pour ce qui est de ne pas être réinvité à ton mariage, je te dirai bientôt si c’est trop dur à supporter. Si c’est naze, une fois, ça suffira 😉

    Et puisque tu me cherches, tu l’auras voulu, je publie une photo de nu de ta future femme.

    (ps : je te laisse juger de l’effet, en tapant « françois guillot » dans google, effectivement)

  • Chapeau bas 🙂

    Et je suis contant de savoir que nous sommes si nombreux à appréciez vos écrits. Après tout, peut-être que les Français (dont je suis) ne sont pas tous si c#ns que je le crois 😉

    Réflexion : étonnant qu’autant de lecteurs d’un site non hight-tech utilisent les RSS (ça me semble encore très peu démocratisé même si c’est super pratique) !

  • Si je comprends bien, plus le nombre de billets publiés diminue,à nombre d’abonnés constant, et meilleur est le classement.

    Je serais vous, je prendrais donc les RTT accumulés tout au long de ces années de cadences infernales.
    L’étape suivante serait alors de faire de ce blog le premier d’Europe sur la base du rapport « nombre de mots pensés mais non publiés / nombre de lecteurs prêts à s’abonner mais lisant en catimini ».

    Quelle gloire !

  • Bravo,
    cependant attention, ta joie t’a fait faire quelques fautes de frappe. 🙂
    Sinon, vraiment bravo, un blog d’opinion comme celui-ci, ça vaut bien la plus haute marche du podium.
    Bonne continuation,
    Xime.

  • @François Guillot : si j’ai bien compris le mariage n’est pas prohibé dans la blogosphère. Vous êtes donc presque humains après tout.

  • Superbe ce classement, même si je n’ai pas très bien compris le calcul 😉
    Sans doute aimai – je trop les billets de Koz, mais je n’en lis pas 5,1 par semaine…Si, si, j’en vois un à deux de publiés seulement…Hélas…
    Mais les lecteurs assidus, comme moi, qui ne sont pas abonnés au flux RSS, ils comptent pour des prunes?
    Si on les rajoute, le blog de Koz est le premier blog européen, sans aucun doute là dessus !

  • Merci Tara de reconnaître ne pas avoir très bien compris le classement, je me sens moins seule pour dire que je n’y ai rien compris du tout.
    Mais cela n’empêche pas les félicitations.
    Bravo Koz…

  • … maintenez la pose et demandez à votre épouse, votre époux, votre fidèle assistant, votre voisin, de prendre une photo et adressez-la moi.

  • Tout ceci est d’une évidence qui se passe de discussion. Je veux dire, et pourquoi penserait-on que les augustes commentateurs de cet auguste blog commenteraient ailleurs que sur le meilleur?
    Non mais

  • Bravo, toutes mes félicitations même si tu le mérites amplement ! Bravo également à Athos, Porthos et Aramis, pardon, Libéral, Dang et Eponymus. 🙂

    Léger bémol pour ce petit passage machiste avec l’aspirateur de l’épouse, mais bon, je serai magnanime pour cette fois… ;D

  • 1)comme Delphine j’ai apprécié le coup de l’aspi !il manquait juste torcher les gosses…et toi prendre ta bière pour que le tableau soit complet.
    2)du coup je me suis inscrite au flux machin…Mais en disant simplement comment faire, (c’est facile j’ai réussi toute seule alors que je croyais que c’était une usine à gaz), tu augmenterais tes stats.
    3)Tous mes voeux de bonheur à François ! (que je ne connais pas)et bonne tuf !
    4)et félicitations z’aux quatre !

  • Bon, je n’ai pas reçu beaucoup de photos… Sinon, comment ça, c’est machiste de dire que c’est la femme qui passe l’aspirateur ? Ce n’est pas le cas dans chaque couple ?

    A part ça, pour ceux qui n’ont pas saisi les calculs, je vous copie-colle ici l’introduction du billet de François, puisque ça a l’air trop fatigant de cliquer pour aller le lire 😉

    La notion d’audience dans la presse écrite est relative : quand on dit que le journal Le Monde, par exemple, a une diffusion de 360 000 exemplaires, ou une audience de 2 millions, cela ne signifie pas que 360 000 personnes, ou 2 millions, lisent tous les articles tous les jours

    Les lecteurs font leur shopping, et le principe est que plus il y a de choses à lire, plus il y a de chances pour que la quantité d’information que l’on consomme par rapport à la quantité d’information proposée soit faible.

    On peut donc imaginer un indice “d’audience relative” : un indicateur d’audience (diffusion, audience) ramené à la quantité éditoriale produite. Si le Monde produit 100 articles par édition, on a une audience de 2 millions pour 100 articles, soit un indice d’audience relative de de 20 000.

    En soi, cela ne veut évidemment pas dire que chaque article du Monde est lu 20 000 fois, mais cela peut permettre d’effectuer des comparaisons entre des médias qui produisent beaucoup et des médias qui produisent peu.

    Et ne serait-ce pas un indice, finalement, d’influence ? Ou un indice “d’écoute” ou “d’attention” du lectorat ? (car l’influence, c’est aussi se faire écouter…)

    L’influence n’est pas l’audience, mais l’audience est un élément d’influence. On peut écrire peu, mais avoir un public relativement nombreux, fidèle, intéressé, à l’écoute : on sera plutôt influent. On peut écrire de façon stakhanoviste et générer une audience globale importante, mais chaque article sera lu peu de fois, et on sera plutôt pas très influent…

    (…)

    Si on applique ce raisonnement au web, on peut effectuer des comparaisons entre blogs et sites médias en ligne. Les blogs n’ont en général pas des audiences comparables à celles des sites médias, mais ils écrivent beaucoup moins. Il serait donc très intéressant de pouvoir comparer l’audience relative des blogs et l’audience relative des médias en ligne…

  • salut,
    et bravo pour cette belle place méritée, et qui vient récompenser ton nouveau design. il va falloir aller chercher la formule utilisée pour comprendre la pertinence du classement !
    à bientôt

  • Elle est assez simple : nombre d’abonnés au flux / nombre moyen de billets

    Et merci. Pour une fois que j’en tiens un où j’étais le premier, je n’allais pas le lâcher !

  • merci : ça me permettra de voir où j’en suis. Je ne comprend pas très bien dans son article pourquoi le nombre de billets par semaine vient faire diminuer le score…Est-ce à dire qu’il est facile d’avoir beaucoup d’abonnés en publiant énormément ?

  • Est-ce à dire qu’il est facile d’avoir beaucoup d’abonnés en publiant énormément ?

    Je ne pense pas qu’il y ait de corrélation évidente. Lorsque tu publies beaucoup, tu génères plus de visites. Tu accrois donc la possibilité que l’on souscrive à ton flux. Cela dit, on peut aussi penser qu’il est plus utile de souscrire au flux de quelqu’un qui publie moins pour s’éviter, précisément, d’aller vérifier sur le site l’existence d’une mise à jour. L’un dans l’autre, je ne sais pas ce qui prévaut.

  • Salut koz,
    moi non plus je ne pense pas que ça soit évident. Mais François Guillot a tranché pour faire son classement : pour lui, publier beaucoup est synonyme de facilité puisqu’il modère par une division le nombre d’abonnés. Ce qui conduit inévitablement à favoriser les blogs par rapport aux grands médias nationaux. A juste titre ou à tort, ce n’est pas à moi de le dire. Mais c’est le biais qu’il introduit, sans vraiment l’expliciter, je trouve. C’est peut être moi qui ait mal lu, cela dit.

    C’est marrant cette manie de vouloir comparer un blog d’ailleurs, avec un grand quotidien. Pour moi il faudrait comparer, à la limite, un blog et la rubrique « débats/opinions » d’un quotidien. On approcherait peut-être un peu mieux d’une comparaison pertinente…

    à bientôt !

  • Le chiffre important et plus pertinent à connaitre serait le nombre de lectures par billet, et par IP différenciées ; encore que l’IP peut changer d’un jour à l’autre pour un même lecteur venant revoir les com’s d’un billet et être compté plusieurs fois.

    Mais ce chiffre n’est pas public, seul le gestionnaire peut le connaitre.

  • LOmiG, François n’a pas « tranché ». Il s’est intéressé aux résultats donnés par un indice, en posant la question de la pertinence dudit indice.

    Es-tu certain que cet indice favorise nécessairement les blogs par rapport aux medias nationaux ? Un media national publie effectivement beaucoup plus (et encore, François n’a retenu que les articles en Une du site) mais du fait de leur renommée, ils ont aussi un nombre d’abonnés bien plus important.

    En fait, la question n’est pas la pertinence de l’indice. Cet indice existe, ce calcul existe. Ce qu’il faudrait déterminer plus précisément, c’est ce qu’il mesure.

    François comme moi sommes évidemment d’accord pour considérer qu’il ne s’agit pas de mesurer l’influence générale et nationale. A l’évidence, une info qui passerait sur koztoujours aurait un impact infinitésimal par rapport à celui qu’elle aurait si elle passe dans Le Monde ou Le Figaro.

    Olivier : c’est l’une des remarques que fait François dans son billet (ou en commentaire). Il a travaillé à partir des infos publiques, ce qui ne lui donne pas nécessairement les infos les plus pertinentes.

  • « A l’évidence, une info qui passerait sur koztoujours aurait un impact infinitésimal par rapport à celui qu’elle aurait si elle passe dans Le Monde ou Le Figaro »

    C’est l’inverse, voyons ! Ou as-tu la tête, Koz ?

  • on retombe là sur les éternelles et passionnantes discussions sur ce qu’est l »influence ». Le nombre d’abonnés, c’est objectif.
    L’influence inclut l’idée d’un pouvoir sur les lecteurs, sur leurs pensées ou sur leurs actes. C’est cela l’influence. Difficile à mesurer. Sauf peut-être en demandant à ses lecteurs d’aller se jeter dans la seine. Mais ça ne donnerait que le chiffre de parisiens malades qui lisent le blog…

    cherchons encore !

  • Il y a quelques jours, Eric Mainville demandait sur Facebook « qu’est-ce qu’un bon blog ? », j’ai répondu « celui qui rend son auteur un peu moins con ».

    Extrait de feu le blog d’Adam Kesher

    Désolée Adam, c’est finalement sur le blog de Koz que je me suis arrêtée. Je ne sais pas pour l’auteur s’il se sent moins con, moi, en tout cas, à lire ce blog je me sens un peu moins conne. Pas forcément par ce que j’y apprend (ça dépend des sujets) mais surtout parce que ce blog est pour moi déclencheur de curiosité, de réflexion qui me pousse à comprendre, le mieux possible, le sujet dont on parle. Il est trop tôt pour que cela est déjà influencé mes actions (quoique), mais parfois cela m’a apporté un regard différent sur des sujets que j’ai déjà « potassés » maintes fois.

    Bon, d’accord, avec un pseudo pareil, c’est une tendance naturelle chez moi d’aller chercher à comprendre, on ne peut donc pas mettre ça au crédit du maître des lieux. Par contre, vu les sujets abordés ici, il y a largement matière à se faire bousculer un peu dans ses certitudes, et ça c’est clairement un facteur d’influence sur le lecteur (en tout cas sur moi).

    @François Guillot

    Lomig: L’influence inclut l’idée d’un pouvoir sur les lecteurs, sur leurs pensées ou sur leurs actes. C’est cela l’influence. Difficile à mesurer.

    Eh bien, voilà un nouveau travail pour vous : calculer le nombre de commentaires remerciant le bloggeur à chaque billet (on peut faire des variantes par intérêt du sujet, qualité de la prose, facilité de lecture etc.), multiplier par le nombre de noms d’oiseaux que s’échangent les commentateurs et diviser par l’age du capitaine.

    Bon, sans rire, comme je l’ai dit sur votre site, trouver un moyen de prendre en compte les commentaires, ça pourrait pondérer les résultats de façon intéressante.

Les commentaires sont fermés