Solitudes

Etonnement, devant la situation des deux challengers de Nicolas Sarkozy. Voilà deux ex candidats à la présidentielle, placés dans une situation qui, en temps normal, les porte naturellement à la tête de leur parti, les amène à en être les porte-voix et chefs naturels, et qui se retrouvent en fin de compte isolés et inaudibles.

C’est spécialement le cas de François Bayrou. Difficile pour ceux qui ne sont pas abonnés au flux RSS de bayrou.fr – et ça en fait quelques-uns – d’avoir des nouvelles régulières de sa part. J’ai à cet égard été frappé par cet article du Figaro, du 27 juillet dernier. Une photo illustrait l’édition papier, bien plus évocatrice que celle de la version électronique, montrant Bayrou, en haut de l’hémicycle, avec son copain Lassalle. « Il siège tout en haut à droite de l’hémicycle. Parmi les non-inscrits. Presqu’au poulailler. Au Palais Bourbon, son bureau a été réattribué au sarkozyste Frédéric Lefebvre, suppléant d’André Santini, l’ancien complice, devenu ministre du gouvernement Fillon« . Son bureau… occupé par Frédéric Lefebvre… Rhâ, le coup de Jarnac. Comme la politique est cruelle, parfois.

Pire que ça, au sein même de l’UDF-Modem, parmi les cadres et élus, il s’en trouve pour l’isoler. Il est vrai que, compte tenu de l’effectif, l’isolement est vite atteint. Mais il faut lire l’article. Voilà l’un des quatre députés (rappelons que l’un d’entre eux, de Mayotte, a rejoint en dernière heure le Modem, ce qui n’en fait pas véritablement un pilier) que l’on pourrait croire fidèle, convaincu et déterminé. Or, il remet totalement en question la stratégie de François Bayrou en émettant des réserves sur la création du MoDem et en souhaitant faire revenir les députés du Nouveau Centre. C’est aussi une figure du centrisme, et il n’y en plus tant, Didier Bariani, qui se montre lucide dans son scepticisme sur l’avenir du Nouveau Centre, et surtout cinglant dans ses appréciations de la stratégie du MoDem prônée par François Bayrou :

« Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’être uniquement les contempteurs de la vie politique. Pour garantir l’indépendance, il ne suffit pas de distribuer bons et mauvais points au gouvernement. Je ne souhaite pas qu’on creuse davantage le fossé avec la majorité présidentielle. De parti indépendant, ne devenons pas insidieusement un parti d’opposition. »

Lorsqu’il dit, plus loin, qu’ils ne pourront pas échapper à un vrai débat, on le croit, au vu de ses propos.

On dira que le débat est sain, fructueux, démocratique, mais lorsque le doute porte sur la stratégie même portée par le président du parti et son égérie, c’est une situation quelque peu différente, comme un parfum de remise en cause de sa légitimité. On sait que le MoDem a intégré des Verts, on se demanderait presque s’il n’en viendrait pas à adopter aussi les habitudes… et le destin ?

Mais cette situation ne semble pas toucher que l’un des ex-candidats. Le Monde rapporte ce qu’il appelle « l’OPA ratée de Ségolène Royal sur les Régions« , où l’on apprend que sa candidature à la présidence de l’Association des Régions de France aurait fait long feu devant le manque flagrant d’enthousiasme des présidents de Région. Candidature présentée par un autre président de Région, et en l’absence de Ségolène Royal – que l’on ne savait pas occupée ailleurs – preuve du peu d’illusions qu’elle se faisait sur ses chances de succès. La conclusion nous ramène à nos solitudes :

« La candidate socialiste à la présidentielle n’a plus désormais d’autre mandat que celui de présidente de Poitou-Charentes. Plusieurs présidents de région se demandent si elle pourra continuer à exister médiatiquement et politiquement sans mandat national. »

Cette situation, dans laquelle les deux principaux challengers du président élu se retrouvent somme toute isolés n’est probablement pas totalement inédite. Elle mérite toutefois d’être remarquée. PS, UDF : année zéro ?

Mais, vous me direz, c’est le mois d’août… Et il est pourri pour tout le monde. Ou presque.

* * *

Je profite de ce billet pour porter à votre connaissance ce que j’ai découvert à la suite de ce billet de Jean Quatremer, 34ème au rang général et inexplicablement absent du classement politique, à savoir que ce blog est 10ème au top des blogs politiques, dûment encadré de nombre de compères de Lieu Commun. Il gagne 6 places… Après avoir quitté, au mois de juin les profondeurs du classement où il occupait, si mon souvenir est bon, la 85ème place (raison pour laquelle, bien évidemment, je n’ai pas touché mot de ce classement précédemment. Entre autres interrogations).

Wikio - Top des blogs - Politique

22 comments

  • tant que Sarkosy occupera le devant de la scene avec autant de pertinence, nos deux battus n’auront pas d’espace politique. Seul Hollande, parce que secretaire du P.S. parvient à dire quelques mots et au passage on peut qualifier ses interventions de pitoyables, le pauvre,mais est ce bien chretien de tirer sur une ambulance? Au passage, félicitations, KOZ dans le top ten et en forte progression

  • Merci Azer. Pour vos félicitations et pour votre contribution, qui vient égayer cette morne journée du mois d’août durant laquelle si peu se seront aperçus des grands changements de koztoujours…

    Effectivement, avec un Président élu fort habile, l’espace médiatique se réduit. Mais il me semble qu’ils ne doivent pas leur isolement qu’à son habileté. Dans chacun des cas, on sent bien qu’il y a aussi une remise en cause de la stratégie, voire de la personne. Dans le cas de Bayrou, il est tout de même notable que ceux dont on pourrait penser qu’il constituerait le dernier carré des fidèles soit si critique… et sur une ligne qui n’est clairement pas celle qu’a imposé Bayrou, et qui lui a fait perdre tous ses élus.

    En ce qui concerne les interventions du PS, ils s’efforcent effectivement d’entretenir des polémiques. Faut-il penser que l’état du parti ne leur permet plus de s’exprimer sur le fond ? Qu’une telle stratégie est nécessaire pour ne pas être totalement oublié ? Lorsque l’on a, peu ou prou, cinq ans devant soi, on pourrait tout de même envisager de ne pas chercher querelle sur les faits les plus insignifiants. Surtout au mois d’août, durant lequel, globalement, tout le monde s’en fout.

  • [quote post= »418″]Dans le cas de Bayrou, il est tout de même notable que ceux dont on pourrait penser qu’il constituerait le dernier carré des fidèles soit si critique… et sur une ligne qui n’est clairement pas celle qu’a imposé Bayrou, et qui lui a fait perdre tous ses élus.[/quote]

    Et pas seulement ses élus ! Personnellement je me sens depuis longtemps proche de l’UDF, mais, n’ayons pas peur des mots, je me suis sentie trahie par Bayrou !

  • Comme toi, je me suis senti trahi alors que je suis historiquement plutôt favorable à l’UDF, mais le pari de Bayrou et du MoDem, c’est que, s’il perd un nombre certain d’électeurs, il se constitue un électorat neuf. Bref, il est désolé que l’on se sente trahis mais il s’en cogne un peu puisqu’il constitue un nouveau pôle. Ce qui parait aléatoire, c’est qu’il n’est pas très identifiable. J’avais lu son programme législatif : il était à droite. Or, on voit que des personnes telles que Benhamias le rejoigne… Bref, où est-il ? Difficile de se contenter de dire : je suis du côte des réponses intelligentes. Outre le fait que cela peut faire un tantinet présomptueux, je pense que l’électeur veut en savoir davantage. Il veut plus de prévisibilité.

    Avec lui, il me semble que la dimension imprévisible – réelle ou perçue, mais une fois encore, la perception, c’est un peu la réalité, en politique – était trop importante pour qu’il puisse s’imposer.

  • Pour ce qui est de ses objectifs, je ne vois pas bien comment j’aurais pu y adhérer vu que pendant la campagne, j’ai vainement attendu qu’il dise à posteriori ce qu’il considérait comme positif dans l’action du gouvernement ; et que depuis, j’attends toujours aussi vainement qu’il attribue ces fameux bons points ! Alors je ne suis certes pas à la pointe de l’actualité, mais, par exemple sa réaction sur le traité simplifié m’a parue celle d’un opposant systématique.

  • Je trouve assez sain que les battus d’une élection présidentielle s’effacent. Ils ont eu de long mois et une présence médiatique maximale pour exposer leurs idées, et les Français n’en ont pas voulu. Place à autre chose!

    Les socialistes ont 5 ans pour bâtir un projet crédible, en phase avec la société Française et avec le monde moderne. Il serait à mon avis absurde qu’ils repartent sans se poser de question avec Blanche Ségolène et les sept nains.

    Quant à Bayrou, sa candidature était une aventure personnelle, il est donc logique qu’il finisse par se retrouver tous seul (avec de sarnez, certes)

    Autre remarque, il n’y a qu’en France que l’on considère une défaite électorale comme un tremlin vers le pouvoirs. En Allemagne, aux Etats-Unis, en Angleterre, au Japon… les battus – à de rares exceptions près – tirent les conséquences de leur échec et laissent à d’autres le rôle de bâtir une opposition constructive.

  • à Koz

    Non fausse info, Benhamias est toujours eurodéputé vert. Il y a bien eu quelques eu transfuges verts =

  • [quote]Autre remarque, il n’y a qu’en France que l’on considère une défaite électorale comme un tremlin vers le pouvoirs. En Allemagne, aux Etats-Unis, en Angleterre, au Japon… les battus – à de rares exceptions près – tirent les conséquences de leur échec et laissent à d’autres le rôle de bâtir une opposition constructive.[/quote]

    C’est ça, et Willy Brandt n’a été président du parti social démocrate allemand de de 1964 à 1987 malgré quelques cuisantes défaites avant et après son accession à la chancellerie.

    Carton rouge à toutes les désolations sur le mode c’est très français de patati patata Ce n’est pas un argument, c’est le plus souvent faux et en plus c’est de l’auto-flagellation permanente donc pas dans la ligne de votre parti.

  • <

    p>Eh bien, Jean-Marie, on n’utilise pas Google ? Votre affirmation est un peu rapide, non ? Au hasard des résultats : Marianne, e-soutiens.bayrou.fr, modem écologieet… tiens, marrant, le blog de Jean-Luc Benhamias

    Et puis, toujours au hasard du web, une petite vidéo ?

    Stop ou encore ? [quote comment= »40126″]Ce n’est pas un argument, c’est le plus souvent faux et en plus c’est de l’auto-flagellation permanente donc pas dans la ligne de votre parti.[/quote] Ah. Et vous avez des infos sur le parti dont serait membre Sindelaar ?

  • La vidéo date d’il y a deux mois.

    Mes sources sont plus récentes : c’est Jean Quatremer qui a été assez aimable pour répondre à ma question. Sur le blog de Benhamias le premier lien est bien « le groupe des verts/ale au parlement européen » et pas le groupe libéral ! Ca tombe bien, les électeurs du sud-ouest à moins d’être daltoniens n’avaient pas voulu voté pour la liste orange en 2004 !

    Donc il y a eu quelques transferts, tout comme il y avait quelques chiraquiens au meeting de Charletty (plutôt sympas d’ailleurs) mais pas plus, et bien moins qu’au sein des apparatchicks du PS en tout cas. Je prends les paris que les verts vont repasser devant le modem dans pas mal des élections à la proportionelles (municipales, européennes, régionales), les seules où ils ont une chance.

  • Load comment failed

    Rajouter à la fin du paragraphe 1 :

    « Mais bien sûr, chacun a le droit de changer d’avis aussi Benhamias pouvait tout à fait laisser sa place à la candidate suivante (rappelons que les européennes se jouent par scrutin de liste et pas au scrutin nominal). Mais apparemment le charisme de Bayrou n’était pas aussi fort que ça, ou l’écologie politique pas si dénuée de sens que ça »

    Addendum : quant à MoDemEcolo, ça parle avant tout de Corine Lepage qui depuis 10 ans s’est présentée une fois sur deux de manière indépendante (Cap21) une fois sur deux comme candidate de l’UDF. Donc son adhésion au modem n’est pas vraiment une surprise (mais c’est une personne respectable, ça va de soi).


    PS : Il n’y aurait pas moyen d’augmenter la durée d’édition (10 minutes par exemple) pour ceux qui ont l’esprit d’escalier ?

  • [quote comment= »40143″]La vidéo date d’il y a deux mois.

    Mes sources sont plus récentes : c’est Jean Quatremer qui a été assez aimable pour répondre à ma question. Sur le blog de Benhamias le premier lien est bien « le groupe des verts/ale au parlement européen » et pas le groupe libéral ! Ca tombe bien, les électeurs du sud-ouest à moins d’être daltoniens n’avaient pas voulu voté pour la liste orange en 2004 ![/quote]

    Jean-Michel, voyons… Tu sais bien que les groupes au Parlement Européen sont plus larges que les partis. Le fait qu’il siège au groupe Vert ne signifie pas qu’il soit toujours membre du parti français Les Verts, et je soupçonne, au vu de tes connaissances du fonctionnement des institutions européennes, que tu le saches parfaitement…

    Dans la même réponse, il est précisé que Jean-Louis Bourlanges est membre du groupe ADLE… On dirait qu’il n’y a pas coïncidence entre le nom des groupes au PE et le nom des partis français, n’est-ce pas ?

    Quant à la vidéo, elle date d’il y a deux mois, certes, la question posée étant celle de son ralliement au MoDem. Et je n’ai pas eu vent que Jean-Luc Bennahmias soit une éolienne, et qu’il soit revenu chez les Verts. Tu noteras que son blog est dépourvu de tout lien vers Les Verts. Que la troisième note de son blog, qui date du 4 juillet dernier, porte sur l’organisation du MoDem… et qu’il reprend dans celle-ci une dépêche de l’AFP qui le présente comme membre fondateur du MoDem…

    A quoi cela sert-il de nier l’évidence ? Chagrin d’amour ?

  • Et Fillon, il ne se sent pas seul ???? Tout l’espace médiathique consacrée à la politique est vampirisée par le couple Sarkzoy et le petit Louis. Le reste de l’actualité est pour Laure Manaudou ….

  • Vous datez un peu, Buzzcocks. Ca, c’est la polémique que souhaitait entretenir le PS il y a deux mois, avide d’enfoncer un coin entre le Président et le Premier Ministre. Il semble visiblement difficile à certains d’admettre que la répartition actuelle des rôles ait pu être voulue de concert par l’un et par l’autre, François Fillon l’ayant clairement décrite et appelée de ses voeux dans son dernier ouvrage.

    Si votre commentaire voulait avoir un sens, au-delà de l’aigreur qu’il manifeste, vous vous y seriez réjoui que Fillon se consacre avant tout à l’action gouvernementale au contraire de ce vil Sarkozy qui court les caméras. Il faudra gagner en cohérence, dans la critique.

  • Vous pouvez quand même admettre qu’en quelques mois, Pecresse a été shuntée sur le dossier des universités, Kouchner sur la Lybie, Borloo prié de se taire sur la TVA sociale et finalement muté à l’écologie où il somnole. Et Fillon, même si c’est un souhait de sa part comme il le confie dans son précieux ouvrage (que je n’ai pas lu), reste dans l’ombre en executeur des hautes oeuvres. Bref, dans le petit monde politique, tout le monde est enterré, pas seulement Bayrou, Royal.

  • Pas de chagrin d’amour non, juste un respect minimal des électeurs. Comme je l’ai dit, Benhamias n’a pas été élu sur son nom propre mais sur un scrutin de liste. S’il ne souhaite plus en faire parti, c’est son droit le plus strict mais alors il doit démissionner de son mandat et se faire remplacer par la suivante sur la liste, c’est l’évidence même. J’avais cru comprendre qu’il avait tranché. Peut-être faudra t’il qu’il clarifie encore sa situation.

    Je ne comprends pas la remarque sur les groupes politique ? Il n’y a pas coïncidence entre les partis français et européens, il y a tout simplement inclusion des premiers dans les seconds. Un déptué UMP siègera au groupe conservateur, un député modem chez les libéraux démocrates, un député vert au groupe verts/ALE, … Ferais-tu une confusion entre ADLE (libéraux-démocrates dont la filiale française était il y a deux mois l’UDF donc Bayrou et Bourlanges) et ALE (groupe vert) ?

  • Jean-Michel, Jean-Michel, voyons… Je ne fais que répondre à ton commentaire selon lequel dire que Benahmmias aurait rejoint le MoDem serait « une fausse information », ce qui était inexact, un tantinet péremptoire et donc, au final, quelque peu déplacé. Mais ça ne semble pas te gêner.

    Pas de confusion, non. Merci de t’en inquiéter.

    Pour le reste, je ne te contredirai pas spécialement. Si ce n’est qu’il semble que Jean-Luc Benahmmias n’ait pas le sentiment de trahir l’écologie, et ses convictions, en rejoignant le MoDem. Après, faire la part des électeurs qui ont voté pour l’homme et ses convictions de ceux qui ont voté pour le parti…

    ps : si tu peux, comme chacun, utiliser un seul pseudo. L’un ou l’autre, qu’importe, mais en choisir un…

  • Dites donc ! en plein mois d’août, le blog pro-sarkozy le plus célèbre (ou kasi 😉 ) consacre un billet entier à François Bayrou (ou kasi). Faut le croire incontournable, alors ?…

    PS – bon retour de vacances, bonnes vacances, etc. !

  • Oui, j’avoue, c’est déloyal. J’en ai presque des scrupules. Je ne sais pas si c’est qu’il est incontournable, ou moi qui suis attentionné, soucieux, anxieux de son devenir…

  • 85ème à 10ème quelle remontée ! tu sais ce qui te restes à faire pour être dans les premiers (et je n’ai pas cliqué dans les annonces google à droite).

  • A vrai dire, je ne sais pas si cette dixième place est méritée. Mais je n’étais pas non plus certain que la 85ème le soit… D’autant que j’avais fait à peu près le même chèque à Wikio au mois de juin.

Les commentaires sont fermés