Rendez-nous Ma-rianne !

Appel à la vigilance médiatique : un homme au crâne dégarni se promène sur des plateaux de télévision en tentant d’incarner la République. Il est connu des services de vigilance pour avoir d’ores et déjà enlevé Marianne, qui ne s’exprime depuis quelques années que sous sa contrainte. Pourtant, ses méthodes sont guère recommandables, et ne relèvent manifestement pas de la parfaite transparence, ni de la vertu chère à Robespierre.

Il est ainsi parvenu à rassembler un assemblage hétéroclite et naïf d’opposants avides de passages medias.

L’un d’entre eux, dont la lucidité ne semble se réveiller qu’après un petit temps de latence, a protesté.


D’autres éléments attestent clairement de ce que l’initiateur de l’appel, avide de ventes et de renommée facilement acquise, a contacté isolément les protagonistes de la pantalonnade vigilante sans leur révéler l’intégralité du scenario, trompant les uns sur le sens ultime de l’appel qu’il leur faisait signer et les autres sur le compagnonnage qu’il leur imposait, lorsqu’il ne les a pas trompés sur les deux éléments tout ensemble.

Il semble donc urgent qu’un tel personnage se hâte de rendre Marianne au peuple français et cesse de ridiculiser des personnages politiques qui méritent, nul n’en doute, de meilleurs rôles.

16 comments

  • « Momo » est pathétique. Tout le texte conduit à l’accusateur « monarchie élective » repris de la conférence de presse de janvier. Il signe un texte de JFK, l’auteur du dossier sur la folie de Sarkozy sans se douter que… Il faut lui retirer 3 points.

  • Sarkozy a dit que les écoliers devaient ré-apprendre à respecter le drapeau, l’hymne et … Marianne… 😉

    Manquerait plus qu’il faille se lever quand Kahn cancane … Non mais !

  • Qu’il s’agisse de son éminence vociférant de Marianne ou de JD Vincent, éminent membre du CNRS, je suggère qu’ils consultent d’urgence le spécialiste que le premier pensait nécessaire au future chef de l’état.

    Je me souviens d’un mémorable passage de JFK chez FOG où il avait littéralement la bave aux lèvres d’excitation dans sa haine. Déjà à l’époque je me disais qu’il y avait quelque chose de pathologique dans son comportement.

    Quant à JD Vincent je pense qu’il faudrait lui signaler très fermement que son cirque est une honte pour l’institution qu’il représente et lui signifier son congé.

  • Franchement, faut-il ne serait-ce que daigner perdre de la salive et se fatiguer les doigts a commenter les initiatives de ringards qui, pour proteger leur pays en danger, se contentent d’ecrire et signer un appel? Je me demande ou serait la France si nos resistants n’avaient ete que des grattes-papiers, verbeux et autres gars qui, gonfles d’indignation, remettent leurs meches ou lissent leur crane sur les plateaux de tele … La couverture de Marianne est d’ailleurs risible et hautement meprisable : l’illustration de la vigilance republicaine, en pleine couv’, c’est le couple Sarko-Bruni. Rien d’autre. Racolage de caniveau…et quoi, Bruni l’italienne=arrivee du fascisme en France?!!! Marianne est un journal de beaufs qui, affales sur leurs canapes, deplorent que tout fout le camp…

    Bon, Leroy, hein, faudrait ptet eviter de lui faire de la pub. Car comme dit Ratafee, le coup de la vierge effarouchee est vraiment difficile a gober.

  • Marianne et l’EDJ, dans son temps, ont publiés plusieurs programmes de gouvernement lors de consultations importantes pour le pays, présidentielles et législatives. Mais il est exact que ces programmes de gouvernement ne sont faits que pour les « beaufs qui, affales sur leurs canapes, deplorent que tout fout le camp… ». J’avoue me compter parmis ces gens, les lecteurs de ce journal. Et nous savons tous que nos Hommes Politiques savent comment conduire notre société vers la félicité…

  • egdltp, Excusez svp mon langage ordurier. J’avais en tete les postures moralisatrices a peu de frais de JFK plus que je ne visais ses lecteurs (j’ai deja lu Marianne!).

    Mais je maintiens que malgre le fait que des programmes aient peut-etre ete pondus, il est bien facile de se faire defenseur de l’opprime et de la liberte par le verbe, et meme de pondre un programme (moi meme lors de certaines insomnies, j’ai bati des programmes electoraux! Avec des amis aussi, et a tous ages…).

    Ce qui distingue l’homme politique de toute personne simplement interessee par la politique, ce qui caracterise l’engagement, c’est la responsabilite. Certes on peut juridiquement engager sa responsabilite par le simple verbe, mais c’est avant tout l’action, la mise en oeuvre, qui est supposee distinguer le politique de l’intellectuel.

    Les petitions de principe ou les programmes, c’est sympa et c’est evidemment necessaire…comme prealable ideologique a l’action, comme ligne directrice. Mais quand on pretend defendre les plus hautes valeurs de l’humanite, se contenter du verbe est assez pitoyable. Par ailleurs, illustrer cette posture par des photos de Carla Bruni (cf la couv’ du Marianne en question) decredibilise passablement l’etendard brandi.

  • Je sais pas si vous avez vu comme moi l’émission du Grand Journal de Denisot sur Canal + avec en guest le seul et l’unique JF Kahn, mais il s’est fait rendre gorge par un Jean Michel Apathie moins apathique que jamais… On notera quand même l’attaque « vigilante républicaine » de JFK qui laisse supposer dans un magnifique point godwin que JMA est à la droite de Sarkozy, en fin d’interview et à bout d’argument. La grande classe…

    Canal + qui ne brille pas d’habitude par la mesure a trouvé en Denisot la force de dire stop à une certaine forme d’hystérie (qui correspond assez bien au comportement du JFK). Qu’ils en soient remerciés.

    Et que JFK prenne définitivement sa retraite. Son journalisme d' »approximation » et d’insinuation ne me manquera définitivement pas.

  • Pingback: » Pour Aphatie, évidemment

  • Les principaux signataires de l’appel du 14 ont ils une légitimité quelconque à lancer un cri d’alarme sur une hypothétique dérive du fonctionnement de la république ?

  • Les principaux signataires de l’appel du 14 ont ils une légitimité quelconque à lancer un cri d’alarme sur une hypothétique dérive du fonctionnement de la république ?

    Dans une démocratie, tout citoyen peut se permettre de le faire…

    Bon, l’identité des conjurés mis à part, quelle partie de ce manifeste vous gêne?

Les commentaires sont fermés