La République nous appelle

La victoire en chantant nous ouvre la barrière ;
La liberté guide nos pas,
Et du nord au midi la trompette guerrière
A sonné l’heure des combats.
Tremblez, ennemis de la France,
Rois ivres de sang et d’orgueil !
Le peuple souverain s’avance ;
Tyrans descendez au cercueil.

La République nous appelle,
Sachons vaincre ou sachons périr ;
Un Français doit vivre pour elle,
Pour elle un Français doit mourir.

(suite)

Je fais les comptes : pour ce soir, il nous faut donc (i) des mères de famille, (ii) deux vieillards minimum, (iii) des enfants, (iv) des épouses (à la rigueur, on pourra faire avec les mères de famille), (v) au minimum trois guerriers, (vi) Polydamas fera les « rois ivres de sang et d’orgueil »1, et surtout il nous faut (vii) des jeunes filles, plein de jeunes filles. Le texte ne le dit pas mais, évidemment, s’ils pouvaient s’agir de jeunes vierges, cela renforcerait la dimension mythique de notre rassemblement. Comme me le fait remarquer Yogi, il conviendra que les jeunes filles soient vierges (« Et nous, sœurs des héros, nous qui de l’hyménée Ignorons les aimables nœuds« ) afin de préserver tout l’élan mythique de notre rassemblement.

Vous pouvez vous inscrire en utilisant le formulaire de contact. Merci à chacun de bien vouloir préciser le groupe dans lequel il souhaite être versé. S’agissant des jeunes filles, merci de préciser aussi si vous acceptez que je transmette vos coordonnées à quelques camarades qui se chargeront plus particulièrement d’encadrer ce groupe, et d’indiquer, en cochant la case requise, si vous acceptez de recevoir des sollicitations futures de nos partenaires (bien évidemment, en vertu de la loi informatiques et liberté, vous bénéficiez d’un droit de retrait). Les vieillards, les enfants, les épouses, les mères de familles et les guerriers sont dispensés d’inscription.

Le rendez-vous est donc fixé à ce soir, Pavillon Baltard, 9 rue de la Coquillière, Paris 1er (visez le forum des halles, l’église Saint-Eustache et criez « blog blog blog » si vous êtes perdu, en évitant la sortie Lescot, où est situé le poste de police).

Nous sommes mercredi 30 janvier, ie le dernier mercredi du mois. C’est donc République des Blogs et, as usual, c’est ouvert à tout le monde. Même aux tâcherons qui ne viennent que dans l’espoir de prendre la pose de l’opprimé le lendemain matin en ligne. Mais que voulez-vous, y’a de tout dans une République. Même des opprimés. Ca valait vraiment la peine de se casser le cul à racourcir les aristocrates…


  1. Désolé, mais c’est ainsi. On te mettra de l’encre rouge sous les lèvres []

Billets à peu près similaires

25 commentaires

  • Non, pas le rôle du roi, je vais encore passer pour un facho….. 🙂

    Mais c’est vrai qu’une mention à France 3 te met l’orgueil en forme, fusse-t-elle d’une durée de quelques secondes.

    Bon, je garantis rien, je vais essayer de passer.

    PS: Quid du cas de What’s next ? Tu fais comment pour préserver ton anonymat quand, dans le même temps, pour qu’on te situe, tu es tout de même obligé de te présenter ?

  • Ah pardon, le texte précise clairement que les jeunes filles sont vierges, je cite : « nous qui de l’hyménée Ignorons les aimables nœuds ».

  • Non, pas pour un facho, pour un royaliste.

    Re-PS : je compte sur la courtoisie de mes interlocuteurs, ce qui n’est effectivement pas une garantie véritable, comme en témoigne le cas What’s Next il est vrai. Je compte aussi sur le fait que mes interlocuteurs ne souhaitent pas se faire démonter en ligne le lendemain pour avoir sacrifié une certaine éthique des blogueurs. Je compte enfin sur le fait que mon identité est d’un intérêt modéré (ah, si seulement, j’étais la fille de Hollande). Et que mes convictions ne sont pas suffisamment scandaleuses pour exciter le petit délateur masqué qui sommeille en certains.

    Après, c’est aussi une question de stratégie. En ce qui me concerne, je serais davantage adepte de la pratique des « représailles massives » davantage que de la « riposte graduée ». Je ne mourrai pas de la révélation de mon identité. Mais celui qui s’y risquerait aurait tout intérêt à être prêt à assumer la sienne.

    Jusqu’à maintenant, après plusieurs participations régulières à la République des blogs et à d’autres évènements blogs, je n’ai rencontré aucune difficulté.

    Yogi, tu as raison, je corrige. Comme quoi les républicains sont des pervers : « aimables noeuds ».

  • @Polydamas
    Allez Poly, be a sport.
    What’s next c’est recyclé dans le business du pyjama pour bébés.
    Oui, c’était quelques secondes sur FR3, mais on voyait clairement le visuel avec le Mont St-Michel.

  • Je suis bien tenté de venir vous voir, camarages bloggers !
    Va pour les trois guerriers car sur le reste je ne ferais pas longtemps illusion 😉

    Mais : j’ai un diner prévu ce soir, alors vers quelle heure vous y aller, car à maxi 20h je devrais lever le camp. Et comment concrêtement on fait pour se retrouver dans cette salle le cas échéant ?

    Ensuite, juste pour préciser : tu donnes ton vrai nom ? Le mien a aussi peu d’importance, surtout que tu connais le mien grâce au formulaire de commentaire, mais c’est parce que je te fais entière confiance pour ne pas le divulguer effectivement.

    A ce soir ?

  • Moi je viendrais, mais comme je suis invisible, je n’ai pas ce problème d’identité. D’un autre côté, ma contribution sera de ce fait assez minimaliste… une vague pensée transmise par télépathie.

  • on pourrait convoquer la DASS, des enfants dans cet univers glauque !
    bon je ne vous dirais pas dans quelle catégorie je me serais inscrite mais
    – 300 kms pour vous voir c’est un peu too much
    – j’ai hâte d’être dans mon lit pour cause de grippe.
    Bonne soirée quand même vaillants guerriers et guerrières !
    on va bientôt parler des guerres koziennes dans la blogosphère ! 🙂

  • thais à raison, moi c’est 800 bornes qu’il faudrait que je me tape, donc désolé mais vous ne m’y trouverez pas, quand à ton identité koz tu as bien vu qu’il est très simple d’y arriver, mais bien sûr de ma part tu ne crains rien, bonne soirée donc.

  • Tu as raison Epo, il faut que ça reste une soirée Kozy (« oui alors donc c’était tout droit, c’est ça et après le panneau lumineux, ça marche ! »)

  • A toutes fins utiles, je tiens à avertir les aimables participants à son blog que Koz n’apprécie que très peu l’utilisation de son nom à des fins humoristiques. Moi même auteur d’un brillant Koz’hatif et d’un Koz’alité, j’ai eu droit en retour à un cinglant épo’le d’agneau. Il m’a semblé important de vous signaler que certains comportements ne resteront probablement pas impunis.

  • Tiens Koz version jupon :
    http://franck.paul.free.fr/dotclear/?2006/10/01/688-koz-fan-addict-club-bulletin-n1

    @criticus : »Je serai également présent…en tant que blogueur cette fois.;-) »
    et alors ! ça donne droit à dix vierges de plus ? 🙂

    Koz est tres macho ! version masculine des jeunes vierges ? A croire qu’ils n’existent pas…

    @epo : « certains comportements ne resteront probablement pas impunis. »
    Tant que cela sera écrit en épo(de), cela ne pourra qu’être doux à nos oreilles

  • Ne juge pas hâtivement ! Faut voir…

    Euh… pardon…

    Donc, nous disions qu’en cas de Koz’ticité, il y aurait sûrement un phénomène connu sous le nom de « Koz à effets » ? Quelle Epo’que ! ;D

  • Malgré un âge comment dire… ? mûr…?
    j’ai gardé de la jeune fille, un côté un peu effarouché, si si, et je ne me vois, pas au milieu de jeunes guerriers inconnus soufflant dans des trompettes, guerrières elles-aussi.
    D’autant qu’hier soir déjà, l’AG de la copropriété s’est terminée à presque minuit ( Tyran, descendez au cercueil, ont crié au Syndic les vieux guerriers chenus du Conseil Syndical… )
    Je vous souhaite beaucoup de jeunes filles vierges ou non pour un bel élan mythique.

    Koz’ette

  • Ah tiens ca me ferait plaisir de savoir, que c’est-il passer avec le site de Jules de What’s next, je le lisais occasionnellement et il a disparus de l’atmosphère…

  • Son auteur préférait que l’on ne s’étende pas sur le sujet. J’y avais consacré un billet que j’ai supprimé pour tenir compte de son avis donc… désolé…

Les commentaires sont fermés