Une pichenette à la thèse du complot

On se souvient de la polémique des chiffres du chômage. Pour faire court, les chiffres mensuels publiés par l’Insee sont des estimations provenant des statistiques de l’ANPE. Tous les ans, l’Insee réalise une enquête emploi pour recaler les estimations sur le réel. En janvier 2007, l’enquête emploi de 2006, qui devait être publiée en mars, a fait apparaître des écarts statistiques anormaux et l’Insee a choisi de reporter la publication de son réestimé pour septembre 2007, soit après l’élection présidentielle.

Le résultat ne se fait pas attendre. La presse inféodée retrouve exceptionnellement ses esprits pour s’emparer de cette affaire d’état. Un improbable collectif, « les autres chiffres du chômage » trouve que la France compte 4,4 millions de chômeurs. L’institut Européen Eurostat, sur la base de l’étude emploi jugée supecte par l’Insee calcule que le chômage Français s’élève à 8,8% et non à 8,4%. Le PS parle même de 9,5%, sans que personne ne juge utile de lui demander d’où sortent ses chiffres. L’affaire est entendue : le chômage ne baisse pas en France, il monte. Seul un maquillage administratif sordide permet de faire croire à une baisse. Et l’Etat-UMP, ne reculant devant aucune compromission, n’a pas hésité à faire pression sur l’Insee pour qu’il repousse la publication des vrais chiffres après l’élection présidentielle.

Pas besoin de plus. Le soupçon est sa propre preuve, comme dans toute théorie du complot. D’ailleurs l’inflation aussi est manipulée, si Ségolène Royal le dit, ça doit être vrai. Quelques faibles voix se font entendre pour appeler à ne pas casser le thermomètre. Las. L’Elysée vaut bien qu’on diffuse un peu de suspicion.

J’ai pensé à tout cela quand j’ai vu la note de conjoncture que l’Insee a publié aujourd’hui. Tenez vous bien, le taux de croissance de l’économie française est fortement réévalué à la hausse pour 2005 et 2006. La croissance de l’économie française a finalement été de 1,7% en 2005 et 2,2% en 2006 alors qu’on pensait jusqu’à présent qu’elle n’était que de 1,2% et 2,0% respectivement.

Comment? Ce gouvernement manipulateur et prêt à toutes les pressions aurait décidé de publier une excellente nouvelle pour son bilan économique 10 jours après l’élection? Si on est capable de repousser de 6 mois une statistique embarrassante, ne peut on pas avancer de 15 jours une autre plus favorable ? Faudrait il alors envisager l’impensable, que l’Insee soit un organisme indépendant qui prend ses décisions de publication sans demander la permission de l’UMP?

Nul doute que la presse à la botte du pouvoir ne consacrera pas une ligne à cette inopportune nouvelle, toute occupée qu’elle est à se pâmer publiquement sur les infâmes (et ô combien inefficaces) pressions qu’elle subirait des amis de Nicolas Sarkozy. Heureusement, les intrépides enquêteurs de Koztoujours se battent pour diffuser les informations que tout le monde voudrait voir censurées. On murmure d’ailleurs que Koz aurait reçu des appels téléphoniques l’enjoignant à ne pas publier ce billet, mais je ne peux pas vous en dire plus.

Billets à peu près similaires

48 comments

  • Très drôle votre billet ! Mais je dois avouer que je n’ai pas tout compris en consultant les sources que vous mentionnez. L’INSEE nous dit (première de vos sources): En 2006, le produit intérieur brut augmente en moyenne annuelle de 2,0 % en volume, après 1,7 % en 2005 et 2,5 % en 2004. Corrigée du nombre de jours ouvrables, l’accélération de l’activité d’une année sur l’autre est plus nette : la progression de 2006 s’en trouve majorée de 0,2 point à 2,2 %.

    Cela veut dire qu’il n’y avait pas le même nombre de jour ouvrable en 2005 et en 2006 ? Possible, mais comment cela expliquerait une variation si importante? C’est une autre méthode de calcul du PIB, ou c’est l’ancien calcul qui était faux et qui a été corrigée ? Pour 2005 quelle est l’explication ?

  • Voyons Libéral, quand bien même il n’y a pas manipulation, la droite ne peut s’attribuer ces bons chiffres pour l’économie française : tout le monde sait qu’il s’agit d’un effet positif des 35 heures, qui continuent à créer des emplois, bien entendu… Thomas PIKETTY lui-même ne dirait pas autre chose! Donc si lui le dit… 😉

  • Corto, Je n’en sais pas beaucoup plus que ce que dit le communiqué de l’Insee. Ceci dit, 0,2% n’est pas une variation si considérable que ça. En gros, une demi-journée fériée de plus ou de moins sur les 250 jours ouvrables font une variation de cet ordre de grandeur. A ma connaissance, l’Insee s’est arraché les cheveux pour savoir si le lundi de pentecôte de Raffarin devait finalement être pris en compte ou non comme un jour férié.

  • Le PIB a crû de 2.0 % en 2006, comme prévu. Où est l’info ? Ah j’ai compris, c’est pour dire qu’ils sont vraiment trop cons à l’INSEE, ils ne sont pas capables de prévoir à l’avance le nombre de jours ouvrables ?

  • Je crains que certains ne mettent toute leur énergie à ne pas comprendre le propos de Liberal. Pourtant, il y a des indices clairs, outre le billet que d’aucuns n’auront pas lu attentivement. Par exemple, le titre.

    Alors, l’info, le fond du billet de Liberal, c’est que, si ce gouvernement s’était avéré manipulateur comme le prétend la gauche – et ce collectif auquel on devrait faire aveuglément confiance, sans s’enquérir de ses présupposés idéologiques – si ce gouvernement avait voulu influencer le cours des élections via les chiffres de l’INSEE, il ne serait certainement pas privé de lui demander d’avancer la publication de ces chiffres. Et si l’INSEE était une institution servile, elle n’aurait pas manqué de lui en faire la proposition.

    En tout état de cause, l’effet d’annonce aurait été là.

  • @ Koz Bien entendu on a bien compris le propos de Libéral, très juste. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne va pas pinailler sur des détails, où serait donc le plaisir de commenter sans cela ? 😉

    Et cette affaire de chiffres fluctuants soulève une curiosité légitime, qu’il est sans doute difficile d’étancher, vu la complexité des statistiques…

  • Si vous allez lire le blog des économistes, Maurin ou Wasmer, vous verrez qu’ils ne crient pas la censure, mais plutôt à l’autocensure. Et sans qu’il y ait complot on peut penser que les chiffres de l’enquête emploi ou d’Eurostat sont plus fiables que ceux des agences de l’emploi, ce que peu contestent. Enfin, « les chiffres de l’inflation sont manipulés », notre cher et grand nouveau président en a fait de belles aussi…

  • Ce billet réinvente l’eau tiède, non?

    http://bsalanie.blogs.com/economie_sans_tabou/2007/03/les_chiffres_du.html

    Pour des raisons conjoncturelles, les chiffres du chômage sont peu fiables juste au moment de l’élection présidentielle 2007. Dans ces conditions, l’insee peut soit publier des chiffres faux, soit ne rien publier : dans les deux cas, un camp le lui reprochera.

    D’un côté, le gouvernement a cité des chiffres faux en pleine connaissance de cause pour redorer son blason : de l’autre, on a argué de la faible fiabilité de ces chiffres pour dénigrer. Dans les deux cas, on a piétiné les règles les plus élémentaires de prudence et d’honneteté intellectuelle. Mais il parait qu’en campagne électorale, piétiner la vérité est « de bonne guerre ». Alors, que dire? Maintenant que la campagne est finie, peut-on simplement espérer une sortie du bac à sable et un retour dans le monde réel?

  • Assez d’accord avec vous Kaem, même si le terme auto-censure est trop fort. Je penserais plutôt que l’Insee s’est retrouvé avec une enquête emploi donnant un chiffre beaucoup plus élevé que prévu et a hésité à la publier sans être capable d’expliquer l’origine des écarts. Vous noterez d’ailleurs que je me garde bien de prendre position sur la question de fond du « vrai » taux de chômage en France.

    Mais, comme le souligne Koz, l’objet de mon billet n’est pas de débattre sur le taux de chômage, mais d’ironiser sur les prétendues pressions exercées par le gouvernement.

  • Bon, comme je sers, avec d’autres, de mauvais esprit de ce blog, je vous dirai qu’il y a encore une élection dans trois semaines, les gars….

  • [quote comment= »22464″]Bon, comme je sers, avec d’autres, de mauvais esprit de ce blog, je vous dirai qu’il y a encore une élection dans trois semaines, les gars….[/quote]

    faudrait plutot prévenir les copains du parti car ils passent leur temps à se creper le chignon…

    euhhhh quel parti ???…

  • Oui, tiens, quel parti ? que je sache, ça se crèpe le chignon à peu près partout, y compris à l’UMP avec la constitution du gouvernement, alors….

  • [quote comment= »22464″]Bon, comme je sers, avec d’autres, de mauvais esprit de ce blog, je vous dirai qu’il y a encore une élection dans trois semaines, les gars….[/quote]

    Certes. Mais, avec des sondages qui donnent déjà à l’UMP près de 200 sièges d’avance sur le PS, j’ai des doutes. Cela étant, nous n’arrêterons pas si facilement les conspirationnistes. 😉

  • [quote comment= »22496″]

    Oui, tiens, quel parti ? que je sache, ça se crèpe le chignon à peu près partout, y compris à l’UMP avec la constitution du gouvernement, alors….[/quote]

    Alors vaut mieux discuter même fermement qui est le plus à même de mettre en pratique les actions promises par NS que de se battre pour LA place possible en 2012.

  • Quelle place en 2012 ? Je pensais que Sarko venait d’entamer un règne de dix ans ? Ah non, j’ai compris, vous essayez de me redonner espoir. C’est pas gentil gentil de se moquer des vaincus, Pexi

  • [quote comment= »22503″] Ah non, j’ai compris, vous essayez de me redonner espoir. C’est pas gentil gentil de se moquer des vaincus, Pexi[/quote]

    et moi qui voulait vous motiver pour aller rassembler vos troupes pour les législatives plutôt que de nous narguer, me voila bien mal récompensé…

  • Sympatique et prometteuse manière de jeter le discrédit sur quiconque s’aventure à contredire le petit père des people : pas besoin d’opposer le moindre argument, il suffit de l’estampiller comme « théorie du complot ». Á l’occasion, « gauchiste » peut suffir aussi comme argument. Si quelqu’un émet des doutes sur la nécessité d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale, renvoyez-lui à la figure les massacres de Staline, le Goulag et les Khmers rouges. Comment il ose parler après ça ? D’ailleurs c’est inutile.

    Un bon truc quand les arguments des contradicteurs sont génants est d’utiliser la rhétorique de l’homme de paille, on démonte une caricature des arguments du contradicteur ou on sélectionne habilement ceux qui défendent le même genre de positions de la manière la plus maladroite, on démonte ces arguments là, et on prétend avoir démotné les arguments originaux. Et hop, voilà des hauts fonctionnaires de l’INSEE, des universitaires chercheurs en économie, l’institut européen des statistiques relégués au rang de partisans de la théorie du complot.

  • @Koz:

    Les sondages, sur la présidentielle, chapeau. Bon, ils ont vu Bayrou trop beau, Le Pen trop dangereux, Ségo trop basse et Nico moins haut qu’au final, mais pour le score de Schivardi, dans le mille !

    Maintenant dans une élection qui est en fait 577 élections, je pense que c’est assez hasardeux. Qu’on dise que l’UMP a déjà gagné les législatives, même moi je suis prêt à l’admettre, mais 200 sièges d’écart….

  • Jmfayard : c’est au parti qu’on vous a appris cette technique de l’homme de paille ? C’est amusant comme, tout d’un coup, durant la campagne, tous les militants se sont mis à invoquer cette figure… Depuis, vous êtes tous tous fous à vouloir la recaser à toutes les sauces. Moi-même, quand j’étais petit, et que j’apprenais un nouveau mot…

    john.reed : les sondages ne sont que les sondages et je n’y accorde qu’un intérêt mesuré. Simplement, je vois mal le gouvernement (démissionnaire, au demeurant) tenter une manoeuvre de ce genre, après la polémique sur les chiffres du chômage, pour des élections plutôt bien engagées.

  • Bigre jmfayard, vous atteignez des sommets dans la récursivité circulaire autoréférente 🙂

    User le l’argument de l’homme de paille pour me le reprocher (faussement), c’est assez savoureux. L’étiquette de partisan de la théorie du complot ne vise pas ceux qui ont contesté les chiffres du chômage mais ceux qui ont vu la main manipulatrice du gouvernement dans le report de la publication de l’enquête emploi.

    Peut être est ce parce que vous faites partie des seconds que vous tentez de faire l’amalgame avec les premiers.

  • [quote comment= »22509″] john.reed : les sondages ne sont que les sondages et je n’y accorde qu’un intérêt mesuré. Simplement, je vois mal le gouvernement (démissionnaire, au demeurant) tenter une manoeuvre de ce genre, après la polémique sur les chiffres du chômage, pour des élections plutôt bien engagées.[/quote]

    oh mais moi non plus, je vous rassure, ce n’était vraiment qu’une boutade pour jouer les mauvais garçons

  • Mais si les résultats du gouvernement Chirac-Villepin sont si excellents en termes de croissance et de lutte contre le chômage, pourquoi faudrait-il une « rupture » ? Ne faudrait-il pas au contraire continuer dans cette voie ?

    A moins qu’il ne s’agisse tout simplement d’aller un peu plus loin dans le même sens, avec les mêmes ministres, mais en changeant le chef et le sous-chef… Oui, ce doit être quelque chose comme ça (genre le bouclier fiscal à 60%, on le met à 50%, les heures sup autorisées, on les rend encore plus attractives, etc.).

    Et si cette politique fait plaisir aux « libéraux » (et au Medef), faisons-leur confiance, ils savent ce qui est bon pour nous. Car eux connaissent l’économie, la vraie, celle qui marche dans tous les pays modernes – pas celle de ce gauchiste hérétique de Piketty vendu aux socialistes.

  • Comme je viens de le mentionner dans le chat, lorsque l’on entend le discours de Hollande suite au premier discours de NS (voir ICI) on comprend mieux certains intervenants ici… L’amertume est apparemment bien partagée à gauche.. Indécent.

  • Eh bien, SM, on perd ses nerfs ? On veut me faire toucher du doigt les raisons pour lesquelles vous modérez les commentaires, chez vous ?

  • [quote comment= »22510″]L’étiquette de partisan de la théorie du complot ne vise pas ceux qui ont contesté les chiffres du chômage […] [/quote]

    Ah que voilà une précision utile ! Il était donc tout à fait légitime de soutenir que des chiffres livrés au public et indispensables pour juger de la performance des gouvernements Raffarin-Sarkozy-Villepin étaient bel et bien biaisés. Merci, ça va mieux en le disant.

    [quote comment= »22510″][…] mais ceux qui ont vu la main manipulatrice du gouvernement dans le report de la publication de l’enquête emploi.[/quote]

    … mais hélas, personne n’est responsable de rien.

    C’est bien pratique tous ces braves gens qui de leur propre chef prennent des initiatives qui biaisent la perception de la réalité dans un sens favorables au pouvoir !

    Tout comme ce brave Espérandieu du journal du dimanche qui avait censuré l’article sur Cécilia Sarkozy. A la suite d’une pression d’Arnaud Lagardère prétendaient les complotistes de rue89.com ? Faux, en son âme et conscience s’écria t’il !

    Voilà ce qu’on apprend dans le Canard Enchaîné d’aujourd’hui à ce sujet :

    [quote] [Résumé de l’histoire et des dénégations d’Espérandieu]

    Mais hélas, l’âme et la conscience d’Espérandieu l’ont poussé à glisser ce demi-aveu : « J’ai eu un certain nombre de coups de téléphones de gens insistant sur le côté très privé de l’information ». Espérandieu aurait dû aller jusqu’au bout de sa pensée : les « gens » s’appelent Arnaud Lagardère, grand patro du groupe du même nom et propriétaire du « JDD ».

    Ce même 12 mai dans l’après-midi, en effet, après moult tergiversations, Espérandieu décide de téléphoner à Cécilia pour, explique-t’il à ses journalistes, solliciter une réaction de l’abstentionniste avant publication. Elle ne répond pas, un contact est pris chez Sarko… surprise : c’est Arnaud Lagardère qui rappelle Espérandieu ! Un miracle des nouvelles technologies sans doute.

    Au bout du fil, Lagardère se montre limpide : « Cécilia ne va pas très fort en ce moment, elle va très mal prendre cet article, il ne faut pas le passer. » Espérandieu tente une petite résistance. « Mais c’est un petit article très factuel ». Contre-attaque de Lagardère : « Ce sont les petits papiers qui font le plus mal ». Ultime charge héroïque d’ESpérandieu : « Censurer ce papier, ce serait contre-productif, il va se retrouver dans « Le Canard ». Ça fera encore plus de foin ». Et le même de craindre pour l’« image du journal » qui serait illico accusé d’« être aux ordres de Sarko ». Cet Espérandieu est un visionnaire… Mais, le patron, c’est Arnaud Lagardère ! lequel avait déjà averti sur les risques encourus par les sous-chefs désobéissants. En décembre 2005, il avait viré Alain Genestar de « Match » pour cause de manchettets sur Cécilia en goguette. [/quote]

    Complotisme ou méfiance légitime ?

    Autre exemple, Sarkozy nous avait fait pleuré récemment, lors de l’affaire du parachute de Foregeard, sur l’éthique qu’il comptait instituer dans le capitalisme, moyennant quoi, ça deviendrait le meilleur des mondes. Hélas, des complotistes avaient vu la main de Thierry Breton dans l’octroi du parachute doré. Dénégations sèches et définitives ! Hélas, nouvel article assez assassin du monde : Le coprésident allemand d’EADS affirme que Paris a imposé les indemnités de Forgeard

    Sarkozy a démontré lors de la bavure qui a entraîné la mort des deux jeunes de Clichy et servi d’étincelle déclanchant les émeutes de banlieues de 2005 qu’il ne rechignait pas à recourir au mensonge d’État. Il n’en a bien entendu pas le monopole, le pouvoir corrompt. Mais le pouvoir absolu qu’il détient désormais corrompt absolument ! C’est pour ça qu’il faut des contre-pouvoirs, qui exercent leur méfiance justement, qui permettront de limiter les dérapages. Alors les décridibiliser par avance avec mème bien commode de la « théorie du complot » entendez par là « protocoles des sages de Sion » et affinités, ça ne me plait guère !

  • [quote comment= »22552″] Voilà ce qu’on apprend dans le Canard Enchaîné d’aujourd’hui à ce sujet : [/quote] Savoureux de voir que les sources sont toujours les mêmes….

  • Hmmm… je ne crois pas à la thèse du complot, d’autant que pour autant que je puisse dire, toutes les informations ont été publiées même si elles n’ont pas été consolidées: La révision « complotée » des séries: http://www.insee.fr/fr/indicateur/indic_conj/donnees/chomrev.pdf et les résultats de l’enquête emploi: http://www.cnis.fr/agenda/DPR/DPR_0474.pdf (page 5 … qui donne une idée de l’endroit d’où peuvent venir les 9,5%).

    Mais en tout cas, si j’interprète bien l’article 9 du Décret n° 46-1432 du 14 juin 1946 ( http://www.insee.fr/fr/a_propos/connaitre/textes/decret461432.htm ), l’insee n’est pas un organisme indépendant. Il dépend directement du ministre des finances, et rien dans ses missions ne lui assure une indépendance ou une obligation d’informer impartialement. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il y a eu intervention, rappelons le.

  • C’est à dire qu’envoyer la Gestapo sarkozyste pour 0,4% de chômage en plus ou en moins, c’est franchement du gaspillage de ressources humaines.

    Tant qu’à faire donner la schlague à l’INSEE, moi j’aurais réclamé 2, 4 ou 5% de baisse du chômage. Minimum.

    Enfin ce n’est que mon avis. Je ne sais pas comment vous faites avec vos tortionnnaires à vous, au PS.

  • [quote comment= »22506″] Si quelqu’un émet des doutes sur la nécessité d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale, renvoyez-lui à la figure les massacres de Staline, le Goulag et les Khmers rouges. [/quote] Ah bon? Pour ma part, c’est plutôt du côté gauche que j’ai entendu évoquer Vichy, Pétain, Hitler et les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire, voyez. A propos du ministère de l’immigration et de l’identité nationale, précisément, et de plein d’autres trucs, aussi. De la part de la foule d’anonymes sur les blogs, mais aussi de la part des hommes politiques, des éditorialistes, des intellectuels…

    En gros, à chaque fois que Sarko se grattait le nez, c’était une preuve de vichysme. Et quand il parlait de Blum et de Jaurès — là, on pouvait décemment pas appuyer sur le bouton « Hitler » — c’était une imposture.

    En revanche, je ne me souviens pas avoir entendu aucun responsable sarkozyste invoquer Staline contre Ségolène Royal, voyez.

    La plus grosse vacherie dont je me souviens de ce côté, lors de la campagne, c’est celle de MAM disant de Royal qu’elle changeait d’avis comme de jupe. Ce qui sent son petit crêpage de chignon entre filles. Elle aurait pu s’en passer, mais par rapport au matraquage Sarko-facho, Sarko-le-fou venu des élites de gauche, on est chez les Bisounours, là.

    M’enfin, on est habitué à ce que la gauche accuse ses adversaires de ses propres travers, n’est-ce pas?

  • [quote comment= »22552″] Sarkozy a démontré lors de la bavure qui a entraîné la mort des deux jeunes de Clichy et servi d’étincelle déclanchant les émeutes de banlieues de 2005 qu’il ne rechignait pas à recourir au mensonge d’État. [/quote] Il est scandaleux d’affirmer qu’une bavure policière a entraîné la mort de Zyed et Bouna. Zyed et Bouna sont morts de leur imprudence, comme d’autres jeunes cons — il n’y a pas d’autre mot — meurent tous les ans en grimpant sur des wagons ou en traversant des voies électrifiées, par bravade, par défi stupide, par ignorance délibérée des avis de danger. La haute tension tue, et c’est pas la faute à Sarkozy.

    Personne ne leur tirait dessus quand ils sont entrés dans le local d’EDF.

    Je sais bien que Ségolène Royal a assisté à une inauguration de stèle à leur mémoire où l’on aurait bien cru que ces pauvres gamins étaient des héros au même titre que les fusillés du Bois de Boulogne, mais il y a quand même des limites au travestissement de la vérité, jmfayard.

    Vous exploitez la mort accidentelle de deux jeunes à des fins politiciennes. C’est honteux.

  • jmfayard,

    Quand le Canard écrit quelque chose dont il est impossible de prouver ni qu’il est vrai ni qu’il est faux, ça ne veut pas dire que c’est vrai.

    De même, le fait que toute la gauche affirme que Genestar a été viré sur ordre de Sarkozy, ça ne veut pas dire que c’est vrai.

    Enfin, vous m’apprenez que c’est une bavure qui a entraîné la mort des deux jeunes de Clichy. Mon impression était que les causes du drames étaient un terrible concours de circonstances, une énorme erreur de jugement des victimes et une indéniable légèreté de la part des policiers. Mais je suppose qu’à force d’esprit critique, on doit arriver à résumer tout cela en « bavure ».

    [quote comment= »22564″]Ne doutez jamais, c’est plus confortable ![/quote] Soupir…

  • [quote comment= »22550″]Eh bien, SM, on perd ses nerfs ? On veut me faire toucher du doigt les raisons pour lesquelles vous modérez les commentaires, chez vous ?[/quote]

    koz : On peut exprimer une déception. Il y a plusieurs façons de traiter cette question des statistiques publiques. Dire par exemple que tout le monde, à gauche et à droite, a intérêt à des statistiques publiques dignes de confiance. Que suggérer que celles-ci sont instrumentalisées par le pouvoir est donc un mauvais service rendu à tla société dans son ensemble. Quand on est lecteur habitué de ce blog, quand on apprécie « libéral » comme commentateur avisé, on se sent en droit d’attendre mieux parce qu’on a mieux d’habitude. Ne pas le dire, est-ce vraiment un service à rendre?

  • Il me semble que Liberal ne suggère pas que les statistiques soient manipulées, au contraire.

    Quant à exprimer son regret de voir une question mal tratée à son avis, il me semble qu’on peut l’exprimer autrement que par « un autre billet inutile« , non ?

    [quote comment= »22586″]Quand le Canard écrit quelque chose dont il est impossible de prouver ni qu’il est vrai ni qu’il est faux, ça ne veut pas dire que c’est vrai.

    De même, le fait que toute la gauche affirme que Genestar a été viré sur ordre de Sarkozy, ça ne veut pas dire que c’est vrai.

    Enfin, vous m’apprenez que c’est une bavure qui a entraîné la mort des deux jeunes de Clichy. Mon impression était que les causes du drames étaient un terrible concours de circonstances, une énorme erreur de jugement des victimes et une indéniable légèreté de la part des policiers. Mais je suppose qu’à force d’esprit critique, on doit arriver à résumer tout cela en « bavure ».[/quote]

    C’est pas moi qui ait écrit ça, c’est sûr ? J’aurais dû.

  • La bavure, c’est lorqu’un ministre d’Etat a déclaré sans l’ombre d’un doute le 28 octobre 2005 au matin : [quote]« Lors d’une tentative de cambriolage, lorsque la police est arrivée, un certain nombre de jeunes sont partis en courant. Trois d’entre eux, qui n’étaient pas poursuivis physiquement par la police, sont allés se cacher en escaladant un mur d’enceinte de trois mètres de haut qui abritait un transformateur. »[/quote]

    (Mensonges avalisés dans la foulée par un préfet et même un premier ministre)

  • Il y a un malentendu Alexandre. Ce billet n’avait d’autre but que d’user d’ironie pour défendre justement l’idée que l’Insee n’est pas (et ne doit pas être) un instrument du pouvoir.

    Une nouvelle illustration du fait que l’ironie passe mal à l’écrit.

  •  » L’institut Européen Eurostat, sur la base de l’étude emploi jugée supecte par l’Insee calcule que le chômage Français s’élève à 8,8% et non à 8,4%. Le PS parle même de 9,5% »

    Et pour cause : si j’ai bien compris (je ne recherche pas les sources avant de vous répondre), 8,8% selon les règles utilisées par Eurostat correspondent à peu près à 9,5% selon les règles utilisées en France.

    Ce billet a au moins le mérite de souligner LE problème actuel du chômage : contrairement à ce qui s’est passé dans les années 90, la croissance ne crée plus « automatiquement » de l’emploi (ou moins qu’avant). La politique de l’emploi ne peut plus être essentiellement fondée sur l’idée de relancer l’activité économique. Hélas, c’est l’approche que retenaient les projets de M. Sarkozy et (par le triste intermédiaire de l’emploi public et des emplois aidés) de Mme Royal.

  • jmfayard, je crois que le disque est rayé. On a évoqué ce point des dizaines de fois, répondu tout autant. Tu as ton opinion, nous n’avons, décidément, pas la même. Le recaser dans un billet sur le traitement des statistiques économiques devient un peu lassant.

  • [quote comment= »22592″]Dire par exemple que tout le monde, à gauche et à droite, a intérêt à des statistiques publiques dignes de confiance. Que suggérer que celles-ci sont instrumentalisées par le pouvoir est donc un mauvais service rendu à la société dans son ensemble.[/quote] Effectivement, c’est un point de vue constructif et fort intéressant. Mais anticipons un peu, comment faire pour que la polémique ne resurgisse pas en septembre ?

  • [quote comment= »22624″] » […]si j’ai bien compris (je ne recherche pas les sources avant de vous répondre), 8,8% selon les règles utilisées par Eurostat correspondent à peu près à 9,5% selon les règles utilisées en France. [/quote]

    @FredericLN: Si vous retombiez sur vos sources, cela m’intéresserait. En effet si je compare les données INSEE ( http://www.insee.fr/fr/ffc/figure/NATFPS03306.XLS et http://www.insee.fr/fr/indicateur/indic_conj/indconj_frame.asp?ind_id=16 ) et celles d’Eurostat ( http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page?_pageid=1996,39140985&_dad=portal&_schema=PORTAL&screen=detailref&language=fr&product=STRIND_EMPLOI&root=STRIND_EMPLOI/emploi/em071 et http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page?_pageid=1996,39140985&_dad=portal&_schema=PORTAL&screen=detailref&language=fr&product=EUROIND_LM&root=EUROIND_LM/euro_lm/lm_un/lm010rt ) je n’y retrouve pas une telle différence: en 2002: 8,8 et 8,7 en 2003: 9,8 et 9,4 en 2004: 9,9 et 9,7 en 2005: 9,8 et 9,7 et en mars 2007 nous aurions 9,5 et 8,8 pour Eurostat?

    Par ailleurs à lire la définition en haut des tableaux Eurostat et celle de l’INSEE: http://www.insee.fr/fr/nom_def_met/definitions/html/chomeur-au-sens-du-bit.htm, elles me paraissent pratiquement identiques.

  • Précision : le « another » n’était pas destiné à ce blog. En revanche, je me cale assez bien sur le premier commentaire d’Alexandre. D’où mon idée qu’il est inutile.

  • Eurostat et taux : c’est plus précisément une différence de date

    http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=2637

    « Eurostat évalue à 8,8% le taux de chômage sur ce mois précis contre 8,4% annoncé par l’Insee. Le taux de chômage de janvier est redressé à 8,9% contre 8,4% dans la précédente estimation d’Eurostat.

    En se basant sur les enquêtes sur l’emploi de l’INSEE pour les troisième et quatrième trimestres 2006, l’office statistique a relevé le taux de chômage moyen sur l’ensemble de l’année 2006 en France à 9,4% contre 9,0% selon l’estimation précédente. »

    J’ai été à l’époque très étonné que, tout en annonçant prendre en compte l’enquête Emploi INSEE (dont les chiffres ont été publiés à titre d’information mais ne sont pas pris en compte dans les statistiques officielles françaises), Eurostat retienne un chiffre qui me semble correspondre au bas du bas des estimations qu’on peut faire à partir de cette enquête emploi http://www.koztoujours.fr/?p=225#comment-12106

  • moi je n’y connais rien aux statistiques aussi je préfère utiliser la méthode préconisée par Casamayor

    si vous voulez savoir le temps qu’il fait vous pouvez toujours vous contenter d’écouter le bulletin météo à la radio mais le plus sûr est encore de regarder par la fenêtre .

    Et que vois-je de ma fenêtre ? Depuis le cours élémentaire on m’a appris le phénomène des vases communiquants . Lorsque le chomage diminue le nombre de RMIstes augmente et le nombre de travailleurs précaires et travailleurs pauvres aussi . Soyons précis et dénonçons un abus de langage . On ne diminue pas le chômage on diminue le nombre de chômeurs entrant dans les statistiques . T. Blair annonce un taux de chômage qui qui fait réver nos manipulateurs en chef . Mais lui , classe le surplus en « inaptes au travail » Elémentaire mon cher Watson

    le Canard enchaîné n’est soumis à aucune pression de la part de ses annonceurs publicitaires ou de son propriétaire en prise directe avec NS . S’il n’écrivait que des conneries il y a longtemps qu’il aurait disparu accablé par les procès en diffamation . Il n’est pas tendre à l’encontre de votre idôle , pas plus qu’avec les miennes d’ailleurs . Mais moi je lui pardonne

  • [quote comment= »22806″]Eurostat et taux : c’est plus précisément une différence de date [/quote] Merci pour ces précisions.

Les commentaires sont fermés