Lettre à Ségolène

Chère Madame,

Vous n’aurez pas manqué de relever la préoccupation qui anime un certain nombre d’observateurs, en ce début de campagne présidentielle. Ainsi, après deux de mes camarades lieux-communards, Bernard Henri-Lévy s’inquiète de la médiocrité de cette campagne. Vous-même, candidate « de la parole et de la vérité« , comme vous l’avez proclamé à Toulon, avez déclaré : « mon pire ennemi, c’est la médiocrité« . Et l’on ne peut que se réjouir que vous envisagiez de viser l’excellence.

Je partage sincèrement votre inquiétude quant au niveau de cette campagne. Avec d’autres, j’ai pu espérer – quoique je sois sceptique sur l’évolution de notre démocratie – que cette campagne soit l’occasion de débattre de vrais enjeux pour la France. Que les principaux candidats posent clairement sur la table leurs diagnostics, et leurs propositions.

Il est malheureusement manifeste que ces dernières semaines ont davantage été consacrées à vos néologismes, propos sur la justice chinoise, revirements quant à l’attitude du PS vis-à-vis de Georges Frêche, situation financière de votre couple, sur la mise au piquet d’Arnaud Montebourg, votre ignorance des lois votées contre les violences faites aux femmes, des moyens de notre Défense et l’ambigüité de vos propos sur la souveraineté du Québec, ou l’indépendance de la Corse.

Il me faut donc me ranger à votre avis : mises à part les questions suscitées quant à votre aptitude à gérer ce domaine réservé du Président qu’est la politique étrangère, à assurer le commandement des forces armées, ou encore l’attention que vous avez pu accorder, encore récemment, aux travaux législatifs de l’Assemblée dont vous êtes membre, rien qui ne concerne véritablement le fond des idées.

Or, voilà, je vous sens comme prise au piège de votre méthode, et je voudrais vous proposer une porte de sortie.

Je vous ferai grâce de mes doutes quant à votre méthode. J’en ai d’ores et déjà fait l’exposé théorique, et pratique. L’épisode du portable allumé dans la salle du Bureau National du PS démontre à suffisance que ces doutes sont partagés par un certain nombre de hauts représentants de votre parti.

Il est un fait que ceux-ci, dépourvus de programme à défendre, se trouvent bien nus face aux critiques de l’UMP, et s’en trouvent réduits à un anti-sarkozysme primaire qui les amène, après le livre de Monsieur Besson, à s’en prendre à la personne de Monsieur Sarkozy, plus qu’au projet qu’il expose. Donnez-leur la chance de se montrer constructifs.

Par ailleurs, vous connaissez trop bien le jeu politique pour imaginer que vos adversaires ne peuvent guère faire le choix de se soumettre au calendrier que vous avez unilatéralement fixé, et assister à vos prestations médiatiques sans réaction.

Enfin, les observateurs de la vie publique qui appellent de leurs voeux une campagne 2007 qui traitent les vrais enjeux, brûlent d’évoquer ces questions, et n’en peuvent plus de vous attendre.

Il serait malvenu de ma part de contester votre sincérité lorsque vous affirmez vouloir relever le niveau. Aussi, je voudrais vous en conjurer : ne vous retenez pas davantage, versez vos propositions aux débats !

Vous ne pouvez pas attendre le 11 février, soit encore quinze jours, pour clore la période d’écoute à laquelle vous dîtes vous livrer, ni encore quinze autres jours pour livrer « les premières pistes« , comme vous le déclariez récemment. La campagne ne vous attendra pas, vous-même serez contrainte de vous maintenir dans l’écume des choses pendant encore un mois, vos soutiens s’exaspèreront, s’inquièteront, vos adversaires ne pourront rester bras croisés…

Si vous n’accélérez pas votre calendrier, vous installerez de fait cette campagne dans un climat détestable, qui fera certainement le jeu de Jean-Marie Le Pen, peut-être aussi, mais c’est évidemment un bien moindre mal, de François Bayrou – ce qui le révèlerait plus habile qu’on ne l’a dit – mais certainement pas le vôtre.

J’ai conscience que vous ne pouvez présenter aujourd’hui un programme complet, au risque que l’on dénonce la supercherie de votre méthode participative, que l’on imagine qu’il n’en est pas issu. Mais vous pouvez sortir de ce piège en tirant des conclusions intermédiaires ! Nul ne vous reprochera, compte tenu du déroulé progressif de ces débats participatifs, de faire état des premières synthèses thématiques auxquelles vous êtes arrivée. Nous ne saurions imaginer en effet que vous attendez, inactive, le 11 février, pour élaborer fébrilement un programme présidentiel.

Puisque, pour débattre, il faut être deux, vous êtes certainement consciente de la responsabilité qui est la vôtre : encore une fois, apportez au débat vos premières conclusions.

Certain que votre conscience républicaine ne peut qu’être sensible à une telle préoccupation, je vous prie de recevoir, chère Madame, l’expression de mes salutations distinguées,

Koz

Billets à peu près similaires

102 comments

  • Pas d’affolement, espèce de koulack contre révolutionnaire ! La camarade Royal va bientôt prendre la parole et exposera également aux yeux des citoyens ébahis la nature réactionnaire de son « programme » destiné à maintenir toute une classe dans le servage !

  • Hum : la nature réactionnaire de Son programme, celui de Sarkozy bien entendu. Les lecteurs attentifs auront rétablis d’eux mêmes (et les autres iront en camp de rééducation).

  • Oh… elle a fait des propositions. Elle a dit que le discours du colonialisme d’Aimé Césaire doit être enseigné… On lui dit que c’est déjà le cas et qu’il figure dans les manuels de Français ?

  • Koz, ta lettre très élégante à Ségolène Royal tombe un peu après la bataille. Il est déja entendu que des mesures intermédiaires seront annoncées le 3 février.

  • Peut-être encore un lapsus révélateur, Guillermo… 😉

    Frigobus : –> par là

    Alice : j’admire votre réactivité, et votre connaissance de l’agenda ségoléniste. Je me réjouis, donc, qu’elle ait décidé d’avancer les choses, et en attends beaucoup.

  • [quote post= »85″]Certain que votre conscience républicaine ne peut qu’être sensible à une telle préoccupation,[/quote]

    Koz, votre optimisme me laisse parfois admiratif.

  • Ségolène Royal critiquant la médiocrité de la campagne, c’est vraiment l’hôpital se foutant de la charité.

    Cela dit, on a l’habitude. Ce n’est pas différent de la novlangue marketing de la société de consommation capitaliste, contre laquelle les socialos prétendent se battre, mais dont ils ne sont en réalité que l’une des expressions.

    Quand votre banquier ou votre fournisseur d’accès vous envoie une belle lettre qui vous explique qu’il vient de prendre telle mesure, pour répondre à la demande de ses clients, et que cela va améliorer son service, vous pouvez être sûrs que la réalité est exactement à l’inverse, et que vous êtes en train de vous faire mettre.

    Le mensonge plus le foutage de gueule: c’est la loi du capitalisme à la française. C’est aussi celle de la gauche.

  • Ah ! Mais pourquoi Sarkozy et ses amis n’utilisent-ils pas l’absence supposée de Ségolène Royal, pour développer leur programme ? Pourquoi au lieu de cela s’occupent-t-ils de seulement construire une image négative, infondée de Ségolène Royal ? (Je te laisse relire, la structure de ton texte) Pourquoi ?

    Cet acharnement à dénigrer Madame Royal, toute cette énergie à emmener la campagne dans l’anecdotique et s’indigner de s’y retrouver, vous sera de toute façon préjudiciable. Continuez ! Mais pour le calendrier de la campagne des socialistes, les socialistes et Ségolène Royal le détermineront.

  • C’est tout de même incroyable cette impatience ! Je vous retourne la question : pourquoi vouloir imposer à Ségolène Royal un calendrier alors que nous ne sommes même pas en campagne officielle ? Comme le dis Lucas, continuez donc à exposer le votre ; force est de constater que « le fils caché de Jaurès », s’il avance des propositions dont certaines assez contradictoires, en profite plutôt pour balancer des énormités !

  • Bon : puisqu’apparemment le loup sortira du bois le 3/2, on pourrait pas organiser un petit concours de dégommage de programme ségoliste ?

    Un pti jury citoyen d’électeurs UMP pour départager les arguments-ripostes produits au plus tard 24h après la publication du programme et un prix du militant de la semaine pour le vainqueur.

  • faite porter la responsabilité de ce piètre début de campagne à la méthode de Royal, voilà un raccourci que je déplore franchement de votre part, koz….

  • Mais la question n’est pas de l’impatience des électeurs/opposants ; seulement, faute d’ALIMENTER le débat avec des propositions concrètes et d’opposer des arguments de fond, on ne peut décemment déplorer sa tenue (le débat) et les commentaires sur son propre comportement (cf. la pêche aux voix aux Antilles).

  • Une des raisons du climat assez détestable de cette campagne me parait qu’elle est partie trop tôt. Il y a déjà plusieurs mois que j’entends des gens dire autour de moi qu’ils ferment le poste quand on en parle à la télé. D’où la tentation désespérée d’attirer l’attention par des coups plus que du fond. Dans ce registre c’est peut être Ségolène Royal qui est la plus sage en voulant respecter le rythme officiel de la campagne. Pour ce qui est de ses méthodes « participative » le billet précedent de Koz m’a inspiré un article

  • et si l’impatience supposée des français n’était que celle des médias, qui « font » la campagne avant la campagne ? ne serait ce pas l’agenda imposé par Ségolène, qui n’est certes pas en phase avec celui des journaleux (non ce n’est pas un néologisme ségolien… un état de fait tout au plus), qui les em…bête ? Pourquoi devrait elle calquer son pas sur celui de Nicolas Sarkozy ?

  • Un billet qui appelle BHL à la rescousse me paraît débuter assez mal. Ceci dit il ne faudrait pas inverser les rôles et imputer à Royal la responsabilité d’une campagne poubelle. Pour l’instant c’est elle la victime d’attaques niveau caniveau, pas Sarkozy. Un peu de patience, la campagne démarrera le 11 février, et sera largement assez longue. Toutes ces critiques sur son absence de programme sentent la fébrilité. Au passage une remarque : la page synthèse des débats sur Désirs d’avenir (lien) compte 19 items dont 4 avec « ce que je retiens » par Royal; la page ce que je vous propose de Sarkozy compte un pauvre document en pdf de 2,5 pages écrites très gros, et très vide (lien). Je ne suis pas fan, et c’est un euphémisme, de Royal, mais au rythme où ça va, je vais finir par voter pour elle au 2nd tour.

  • Koz,

    • Les socialistes ont mis 5 ans avant de s’intéresser à ce que les français attendent de leurs politiques.
    • Ils ont mis 5 ans à essayer de diaboliser N.Sarkozy.
    • Ils ont espéré pendant 5 ans que J.Chirac aille en prison pour tel ou tel passif.
    • Ils ont attendu pendant 5 ans que la droite implose à cause des conflits entre N.Sarkozy et J.Chirac.
    • Ils ont pendant 5 ans soutenu une frange infime de la population en essayant de nous faire croire que cela concerne la majorité d’entre nous.
    • Ils ont redoublé d’effort pendant 5 ans pour essayer de nous persuader qu’il faut redistribuer la fortune de moins d’un pourcent de la population pour redresser la France (et bien sûr sans créer de richesse … bah caca la richesse ! ).
    • Ils ont appelé les d’jeun’s (voyoux pied d’estalisés) à s’inscrire sur les listes électorales et se faisant ont motivé tous les autres qui cohabitent avec eux et en souffrent à faire de même. Il semblerait que ces derniers soient plus nombreux !!!

    Etant donné que tout ceci n’abouti à rien, il faut un certain temps et au moins 2000 débats participatifs pour préparer et servir une soupe minute la moins indigeste possible.

    Et alors, la métaphore explique tout ! Prenez une éponge humide et une éponge sèche. Lorsque vous versez la même quantité d’eau sur les deux, l’éponge humide absorbe plus que l’autre qui reste quasiment sèche (au moins dans un premier temps).

    Mme Royal est sèche ! Eloignée des préoccupations du pays depuis 5 ans, voilà qu’elle ne sait plus absorber et reste sourde par obligation physique et mentale ! Et quand vous la pressez pour faire sortir son jus … il ne reste plus que de la poudre … de la poudre aux yeux bien sûr !

    Et ses collègues du parti qui trépignent d’impatience, caffouillent, s’embrouillent, proposent, démentent, récupèrent, … Mais surtout, ils mettent en oeuvre leur technique favorite : le nivellement par le bas. « Nous n’avons pas de programme ! Qu’a cela ne tienne ! Ignorons les programmes et attaquons nous aux personnes ou parlons de tout et n’importe quoi et surtout n’importe comment ! »

    Vous n’aurez pas de comparaison des programmes car on ne peut combattre sans arme. (il n’y a qu’a voir le niveau de ceux qui s’y aventurent comme ceux qui essaient de faire croire que les comparaisons de bilans sont à l’avantage de la gauche)

    Alors, armons nous de patience. Parlons des programmes qui existent et ignorons ceux qui n’ont rien à proposer.

    Mais au fait … à part le programme de N.Sarkozy combien sont disponibles ?

    http://www.sarkozy.fr/download/?lang=fr&mode=programme&filename=propositionsnicolassarkozy2601.pdf

  • Du réchauffé et encore du réchauffe côté Solferino…un programme du parti digne du « programme commun », une candidate qui soit rabâche des lois déjà existantes, soit produit des inepties à la chaîne, c’est le trou noir au PS avec une stratégie unique, comment flinguer son adversaire, bref une campagne en dessous des racines des pâquerettes !

    Il ne faudra pas s’étonner que les français perdent le peu d’intérêt qu’ils manifestaient au début de cette campagne. Le PS fossoyeur de notre démocratie ?

    SR a été choisi parce femme et parce qu’elle était susceptible de battre Sarkozy ce qui montrait déjà à quel point on attachait peu d’importance et de sérieux au futur de notre pays. Mais quand il ne reste plus que comme seul argument « une femme sans bagages » on se fout carrément de notre avenir.

  • [quote comment= »1525″]faite porter la responsabilité de ce piètre début de campagne à la méthode de Royal, voilà un raccourci que je déplore franchement de votre part, koz….[/quote]

    J’en suis navré. Mais déplorez, donc. Cela ne m’empêche pas de penser que, lorsque l’on mise tout sur la forme, rien sur le fond, on s’expose à une critique… sur la forme.

    [quote comment= »1521″]Ah ! Mais pourquoi Sarkozy et ses amis n’utilisent-ils pas l’absence supposée de Ségolène Royal, pour développer leur programme ? Pourquoi au lieu de cela s’occupent-t-ils de seulement construire une image négative, infondée de Ségolène Royal ? (Je te laisse relire, la structure de ton texte) Pourquoi ?

    Cet acharnement à dénigrer Madame Royal, toute cette énergie à emmener la campagne dans l’anecdotique et s’indigner de s’y retrouver, vous sera de toute façon préjudiciable. Continuez ! Mais pour le calendrier de la campagne des socialistes, les socialistes et Ségolène Royal le détermineront.[/quote]

    Lucas, je crois que vous devriez vous ouvrir à ce que font les autres : l’UMP a élaboré un projet qui n’est, lui, pas jeté aux oubliettes par celui qui l’incarnera (avec ses nuances).

    [quote comment= »1530″]Un billet qui appelle BHL à la rescousse me paraît débuter assez mal. Ceci dit il ne faudrait pas inverser les rôles et imputer à Royal la responsabilité d’une campagne poubelle. Pour l’instant c’est elle la victime d’attaques niveau caniveau, pas Sarkozy.

    (…)

    Au passage une remarque : la page synthèse des débats sur Désirs d’avenir (lien) compte 19 items dont 4 avec « ce que je retiens » par Royal; la page ce que je vous propose de Sarkozy compte un pauvre document en pdf de 2,5 pages écrites très gros, et très vide (lien). Je ne suis pas fan, et c’est un euphémisme, de Royal, mais au rythme où ça va, je vais finir par voter pour elle au 2nd tour.[/quote]

    « Un prof » : vous ne me ferez pas croire que vous avez envisagé une seule seconde de voter Sarkozy.

    Pour ce qui est de BHL, c’était avec un peu de dérision que je le citais. Mais ce n’est probablement pas perceptible.

    Pour le reste, quid du caniveau ? Vous (et d’autres) vous y croyez bien vite. Si l’on peut dire que l’histoire de la SCI (au demeurant plus à l’initiative de l’extrème-gauche, certes reprise par l’UMP) est un peu au niveau des poubelles, je ne vois rien dans le reste du domaine du caniveau.

    Pour le programme, Boun a fait mon boulot. Vous pouvez aussi lire les interventions de Sarkozy dans la presse qui, si elles sont critiquables, sont un peu plus concrètes que les positions générales de Ségolène Royal.

  • Koz a écrit : [quote comment= »1539″] « Un prof » : vous ne me ferez pas croire que vous avez envisagé une seule seconde de voter Sarkozy. [/quote] Je n’essaie pas. Pour l’instant je pense m’abstenir.

  • Soyons honnêtes : l’UMP a son projet, le PS a le sien. Les candidats sont en train d’y mettre leur touche personnelle, de les ajuster (CNE or not CNE pour Sarkozy), voire de faire des choix différents de leur parti sur certains points.

    Patience : le 11 février, c’est dans deux semaines. Je propose que les snipers de l’UMP s’accordent une petite pause « peace and love » de 15 jours, et en profitent pour contribuer à affiner et à mieux vendre le projet de leur candidat.

    En attendant, rectifions un peu le bilan, Koz, sur les responsabilités de ce début de campagne de caniveau : – un matraquage quotidien sur la supposée « incompétence » de Ségolène Royal (« Bécassine », « la gourde du Poitou » et autres finesses), soutenu par un postage frénétique et organisé de vidéos sur Internet ; – une calomnie clairement signée par l’UMP (« Ségolène Royal aurait créé une SCI pour échapper à l’ISF »), permettant accessoirement de dire que Ségolène Royal paie l’ISF et appartient donc à la « gauche caviar » (ce qui est peu élégant et assez populiste) ; – de forts soupçons d’enquêtes des RG sur des personnes de l’entourage de Ségolène Royal, révélées par Le Canard enchaîné (à suivre) ; – une rumeur qui enfle sur Internet et déjà dans les médias sur la vie très privée de Ségolène Royal.

    De l’autre côté, un pamphlet d’Eric Besson, sévère sans doute, caricatural peut-être, mais fondé sur le positionnement idéologique de Nicolas Sarkozy (libéral, sécuritaire, atlantiste, communautariste). Aucune attaque sur la vie privée, aucune calomnie, aucune manoeuvre de basse police.

  • Ah oui, la thèse du complot sarkozyste. Gérald Dahan, membre de l’UMP. L’UMP qui traduit mal le créole (Reuters aussi : ici et ), c’est l’UMP qui a lancé la rumeur sur l’ISF (quand chacun sait qu’elle tourne depuis des mois et spécialement sur les sites d’extrème-gauche – quand tu dis « clairement signée », tu fais de la propagande, Jeff)… En fin de compte, les bourdes de Royal, c’est la faute de l’UMP.

    Vous ne seriez pas un peu parano, au PS ?

    Mais si Royal veut éviter ça, elle n’a qu’à prendre ses responsabilités de politique, et annoncer un projet. Car non, Jeff, on ne connaît pas de projet à Royal. Celui de la « nuit de l’improbable synthèse » ? Elle a suffisamment expliqué qu’elle n’y était pas tenue. Personne ne sait ce qu’elle en garde, ce qu’elle en jette. Et, malheureusement, quand on l’écoute, on peine à effleurer le fond. Et ce, depuis… septembre 2005 ?

  • Rectifions encore : – une info sur la SCI Sapinière qui circule depuis longtemps, et dont le PS tente de rejetter la responsabilité sur l’UMP faute de mieux ; – un conseiller spécial de Royal fiché depuis longtemps au RG, et dont le PS tente de tirer une ridicule accusation à l’égard de Sarkozy ; – des bourdes répétées d’une candidate mauvaise et dont l’image se déchire jour après jour (que n’avez-vous choisi DSK ou Fabius ?!) ; – un projet socialiste rétrograde et insipide. Et qui ne souffre pas la comparaison avec celui de l’UMP, par exemple sur le sujet des femmes, pourtant cher au coeur de Royal : http://ump13.typepad.fr/citoyens/2007/01/femmes_proposit.html

  • La rumeur sur la SCI a été largement diffusée sur Internet par des sarkozystes (comme l’a expliqué Le Canard enchaîné, désolé, encore lui) et dans la presse par un député UMP (Jacques Godfrain dans Le Midi Libre). C’est un fait avéré (même si l’origine de la publication de la fiche « societe.com » de la SCI est plutôt à chercher du côté de l’extrême gauche, voilà d’ailleurs un voisinage qui devrait vous gêner).

    Quant à « l’actualisation » de la fiche RG de Bruno Rebelle, je soumets ce petit raisonnement à votre sagacité. Bruno Rebelle, en tant qu’ancien directeur de Greenpeace France, est fiché aux RG. Soit. Il rejoint l’équipe de Ségolène Royal, c’est un fait nouveau, et donc on actualise sa fiche. OK, mais il suffit alors logiquement de rajouter une seule ligne : « rejoint l’équipe de Ségolène Royal en tant que, etc. ». Pourquoi cette actualisation nécessiterait-elle une nouvelle enquête ?

  • Joyeux anniversaire!

    Ca fait un an jour pour jour que je visite régulièrement ton blog Koz. Pour célébrer la chose, voici mon premier post.

    Pourquoi la planète blog s’excite comme ça ? Patience! On est pas pressé.

    J’ai l’impression que vous (indéfini) tombez dans la faiblesse des média : « Vite il nous faut un truc à dire! » Ce qui me plaisait (et me plait encore) dans l’univers blog c’est le recul, la recherche et surtout la temporisation. On essaie de ne pas s’exprimer dans l’agitation et surtout dans le bruit.

    Ca fini par ressembler à un combat cacophonique entre Sego et Sarko sur le net, déjà qu’il est dans la presse quotidienne…!

    Avec tout le respect et l’admiration que je dois à votre (tous) contribution au débat, ce n’est certainement pas sur les blogs que vont se jouer les élections. Je dis une bêtise là ou pas?

    Comme c’est un peu mon anniversaire voilà mon souhait (à part la paix dans le monde et le bonheur pour tous) 🙂

    voix d’un gosse de 8 ans :

    « Moi ce que j’aimerais, et ce dont je suis incapable, c’est une super analyse avec des croisemments et des mises en perspectives etc sur tous les candidats/programmes. Une méga matrice quoi! Et aussi qu’on aille trifouiller un peu les salles obscures des programmes. Sego n’a pas sorti le sien, qu’à cela ne tienne! Avec le nombre de candidat, il y a moyen de s’occuper. »

    Et pour cela, il faut du temps.

    Et du temps, on en a plein. Alors…

    Bisounours

  • Quelque part, il y avait plus de débat sur les idées lorsque l’hypothèse de Dominique de Villepin était au premier plan …

    Pour le salut de notre démocratie, Monsieur le Premier Ministre, revenez dans la course pour l’Elysée!

    En effet, les français attendre autre chose. Il n’est peut-être pas utile de leur promettre la lune mais il faut leur redonner confiance en l’avenir.

    Réduire le chômage, réformer le système éducatif, équilibrer les régimes de retraite, donner de la compétitivité aux entreprises françaises, respecter notre environnement … voici quelques uns des thèmes dont j’aimerai entendre des débats contradictoires. Malheureusement, rien.

    Sarkozy a essayé de lancer le débat lors de son discours au congrès, résultat : polémique sur le nombre de participants. C’est attristant … Je me demande de plus en plus s’il ne faut pas quitter ce pays immature et hostile aux réformes … une fois que plus rien ne pourra fonctionner, peut-être que nous aurons le courage d’ouvrir les yeux …

  • [quote comment= »1567″] Quant à « l’actualisation » de la fiche RG de Bruno Rebelle, je soumets ce petit raisonnement à votre sagacité. Bruno Rebelle, en tant qu’ancien directeur de Greenpeace France, est fiché aux RG. Soit. Il rejoint l’équipe de Ségolène Royal, c’est un fait nouveau, et donc on actualise sa fiche. OK, mais il suffit alors logiquement de rajouter une seule ligne : « rejoint l’équipe de Ségolène Royal en tant que, etc. ». Pourquoi cette actualisation nécessiterait-elle une nouvelle enquête ?[/quote] aisi donc les RG devraient se contenter de constaer des faits sans chercher plus avant ? Vous avez vraiment une drôle de conception de la recherche de renseignements……….

  • [quote comment= »1573″]Quelque part, il y avait plus de débat sur les idées lorsque l’hypothèse de Dominique de Villepin était au premier plan …[/quote]

    Tu gardes la foi, c’est bien. Il est vrai que l’an dernier, à la même période, et jusqu’au mois d’avril, on a eu l’occasion de s’intéresser de près au droit du travail. Ca a au moins eu cet intérêt.

    Mais crois-tu vraiment que ce soit dû à la personne, et non à la période, hum ?

    [quote comment= »1567″]La rumeur sur la SCI a été largement diffusée sur Internet par des sarkozystes (comme l’a expliqué Le Canard enchaîné, désolé, encore lui) et dans la presse par un député UMP (Jacques Godfrain dans Le Midi Libre). C’est un fait avéré (même si l’origine de la publication de la fiche « societe.com » de la SCI est plutôt à chercher du côté de l’extrême gauche, voilà d’ailleurs un voisinage qui devrait vous gêner).

    Quant à « l’actualisation » de la fiche RG de Bruno Rebelle, je soumets ce petit raisonnement à votre sagacité. Bruno Rebelle, en tant qu’ancien directeur de Greenpeace France, est fiché aux RG. Soit. Il rejoint l’équipe de Ségolène Royal, c’est un fait nouveau, et donc on actualise sa fiche. OK, mais il suffit alors logiquement de rajouter une seule ligne : « rejoint l’équipe de Ségolène Royal en tant que, etc. ». Pourquoi cette actualisation nécessiterait-elle une nouvelle enquête ?[/quote]

    Pour la SCI, nous sommes, donc, d’accord, pour dire que cela a été – très probablement – relayé par l’UMP. Mais tu écrivais toi-même que cette rumeur avait été lancée. Encore un effort, Jeff, encore un effort… 😉

    Pour Rebelle, même si j’aurais préféré que cet épisode n’intervienne pas (et pas pour des motifs partisans), il ne me semble pas aberrant, lorsqu’une personne avec son « actif » (et notamment des interventions plutôt musclées) rejoint l’équipe de campagne d’un candidat, on s’intéresse d’un peu plus près à ses activités. Il me semble qu’il y va aussi, en partie, de la Sécurité Nationale, quand on connait les actions de Greenpeace dans les centrales nucléaires. Le parallèlle est un peu forcé, mais Mitterrand a bien eu un agent du KGB comme Ministre de la Défense, on peut penser utile de se renseigner sur les activités exactes d’un potentiel ministre.

  • Je tiens à faire remarquer à mes camarades Sarkozystes que Le Pen n’est pas rentré en campagne, du tout.

    Qu’il est en forme olympique et qu’il n’aura qu’une obsession : manger Sarko ! Bah oui, il veut affronter Royal et prouver, faute d’être élu, que le droite nationaliste est capable de faire 30 % au deuxième tour… voire plus.

    Et quand il commencera sur le thème de Sarko l’héritier, il va faire des dégats dans l’opinion.

    Camarades Zyzystes, ne faites pas la même erreur que Jospin en 2002. Personne n’est au deuxième tour. L’espace de Sarko est beaucoup plus restreint que celui de Ségo au 1er. Il faudrait voir à balancer quelques scuds sur votre droite.

    Car Le Pen est capable de VRAIMENT nous confisquer le débat, lui.

  • J’aime beaucoup les propos de koz sur l’antisarkosime primaire présumé des socialistes et le merveilleux parallèle qu’offre ici les partisans de NS envers SR..

    Vraiment très constructif.

    Pour ce qui est du programme législatif UMP, mon dieu que de nouveauté , que de création et surtout que de propositions pratiques développées:

    Exemple parmi tant d’autres:

    « Permettre aux consommateurs de se regrouper pour faire valoir leurs droits dans le cadre de procédures collectives (class action à la française) » > c’est bizarre mais il me semble que ça existe déjà depuis peu et qu’en plus c’est fait n’importe comment.

    Aurait-on oublié de prévenir les rédacteurs du projet UMP du travail des parlementaires de leur groupe?

    Et il parait aussi que NS vient de changer d’avis sur le CNE..

    L’éternelle histoire de la paille et de la poutre..De plus en plus navrant en effet.

  • [quote comment= »1585″]

    Pour Rebelle, même si j’aurais préféré que cet épisode n’intervienne pas (et pas pour des motifs partisans), il ne me semble pas aberrant, lorsqu’une personne avec son « actif » (et notamment des interventions plutôt musclées) rejoint l’équipe de campagne d’un candidat, on s’intéresse d’un peu plus près à ses activités. Il me semble qu’il y va aussi, en partie, de la Sécurité Nationale, quand on connait les actions de Greenpeace dans les centrales nucléaires. Le parallèlle est un peu forcé, mais Mitterrand a bien eu un agent du KGB comme Ministre de la Défense, on peut penser utile de se renseigner sur les activités exactes d’un potentiel ministre.[/quote]

    C’est bien mal connaitre les modes d’actions de GP et l’interaction qui existe entre les différents groupes internationaux.

    Pour ce qui est de la sécurité nationale, là on vire carrément dans la science fiction. Les actions de GP ont toujours été non violentes, contrairement aux réactions des forces de l’ordre. Et l’intrusion à la Hague si c’est à cela que tu pensais n’aurait jamais eu de conséquence sur la sécurité nationale…

    Enfin bon, le roman que vous vous faites en ce moment continue d’être écrit avec une belle régularité..

  • Dans l’eau, Fred !

    Tiens, sinon, j’ai la suite de la déclaration de Royal sur la « médiocrité » :

    « J’éprouve vraiment une souffrance physique lorsque je m’y trouve confrontée. Aujourd’hui, aidez-moi à me soustraire à la médiocrité du débat politique. »

    J’hésite entre deux vacheries : l’une sur l’humilité qui caractérise la « candidate de la parole et de la vérité », l’autre sur la difficulté qu’ils ont dans ce couple à s’assumer, entre l’un qui n’aime pas les riches et l’autre qui éprouve de la souffrance physique quand elle est confrontée à la médiocrité. Mais ce serait vache, et vous me connaissez, ça ne me ressemble pas…

  • [quote comment= »1589″]J’hésite entre deux vacheries : l’une sur l’humilité qui caractérise la « candidate de la parole et de la vérité », l’autre sur la difficulté qu’ils ont dans ce couple à s’assumer, entre l’un qui n’aime pas les riches et l’autre qui éprouve de la souffrance physique quand elle est confrontée à la médiocrité. Mais ce serait vache, et vous me connaissez, ça ne me ressemble pas…[/quote] Bon, alors, qu’est-ce que t’attends ? 😀

  • effectivement je m’étais un peu emballé, le débat avait commencé..

    Ce n’est qu’a moitié à l’eau remarques parceque février c’est quand même tout proche et le vote interviendra donc avant l’élection de la nouvelle assemblée.

    Je ne suis d’ailleurs pas bien sur qu’elles voient le jour comme aux EU… trop dangereux pour nos amis industriels qui veulent bien vendre mais n’assument ensuite qu’a moitié..

  • Tu n’es plus à ça près Koz. De toutes les façons ta candidature au poste de Premier Secrétaire du PS est fortement compromise alors lache-toi 🙂

    Elle ne manque pas d’air la « Dame du Poitou » (ce n’est pas un gros mot ça hein ?). Venir nous sortir un couplet sur la médiocrité de la campagne et sa souffrance physique…… Elle enchaine bourde sur bourde et quand elle n’en fait pas elle ne dit rien et elle accuse ses compétiteurs de rabaisser le niveau de la campagne. Encore un bel exemple de son humilitude 🙂

  • Un extrait de son discours de fin de tournée Antillaise :

    « Je ne veux pas faire un discours plus long pour garder du temps pour vous parler, pour vous toucher, pour vous écouter et pour repartir toute regonflée »

    La voilà maintenant qui se met au gang-bang 🙂 Bon OK je sors….

  • « Le concept de nation est-il discutable » ???

    Suis très étonnée que personne n’ait réagi sur cet article que Koz a mis en lien hier.

    Ce que certains essaient de faire passer pour une plaisanterie, un simple dérapage ou carrément des attaques primaires de la part des adversaires critiquant les paroles de SR, pourrait se relever bien plus grave que nous imaginions avec nos commentaires hilares.

    Je vous livre un petit extrait de cet article qui m’a fait longuement réfléchir hier soir et qui continue à m’interroger sur les véritables intentions de cette candidate farfelue, inconsciente ou pas des conséquences de ses paroles.

    « Ségolène Royal s’est inclinée en faveur de la souveraineté et de la liberté du Québec, alors tout est possible » s’est exclamé samedi Xabi Larralde, porte-parole en France du parti basque Batasuna, bras politique des séparatistes armés de l’ETA. Et d’ajouter, devant les centaines de sympathisants réunis à Uztaritz, dans les Pyrénées Atlantiques: « Il suffit de comprendre que le Pays basque est le Québec de la France et de l’Espagne ». Applaudissements nourris, dont ceux de l’invité corse Jean-Guy Talamani, chef de file de Corsica Nazione Indipendente. On en déduira que séparatistes basques et corses misent sur la candidate socialiste à la présidence de la République française. Logique, car la Zapatera a eu la bravitude d’exprimer au vrai leader du Parti Québecois, le souverainiste André Boisclair, des « affinités » quant à « la liberté et la souveraineté du Québec », avant de confier par téléphone au faux Premier ministre de la Belle Province, Jean Charest étant imité par Gérald Dahan, que « les Français ne seraient pas contre » l’indépendance de la Corse. Cette voie royale vers la relativité des Etats et des frontières a été tracée par le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement espagnol. Sa conviction, maintes fois réaffirmée, que « le concept de nation est discuté et discutable » a dû impressionner la Zapatera. »

  • Lucas Clermont a écrit :[quote post= »85″]Cet acharnement à dénigrer Madame Royal, toute cette énergie à emmener la campagne dans l’anecdotique et s’indigner de s’y retrouver, vous sera de toute façon préjudiciable. Continuez ![/quote] Votre enthousiasme royaliste m’impressionne toujours, je l’ai déjà écrit ici. Vous me faites penser à ces vieux socialistes qui gardaient en 1981 une nostalgie de l’âge d’or de la quatrième république où on rasait gratis tous les jours c’est connu. Eux au moins avaient l’excuse du temps. En 23 ans les mauvais souvenirs avaient eu le temps de s’estomper. Aujourd’hui c’est bien différent. Les socialistes étaient aux affaires il y a 5 ans et ils y sont restés longtemps. Qu’ont-ils fait de remarquable? Vivait-on mieux il y a 5 ans qu’aujourd’hui?

  • [quote comment= »1546″]Mon cher Koz (eh oui, moi aussi je te sers du « mon cher » !),

    Puisque mademoiselle Royal ne semble pas prête à défendre elle-même ses idées, reportons-nous pour l’instant sur le projet du parti socialiste, et comparons à celui de l’union pour un mouvement Populaire.

    C’est instructif : http://ump13.typepad.fr/citoyens/2007/01/femmes_proposit.html%5B/quote%5D

    Humm… C’est vrai ça, on pourra comparer, par exemple la proportion de femmes présentées aux prochaines legislatives par l’UMP.

    On prévoit un pique-nique en 2008.

  • @ Dang

    [quote comment= »1602″] Votre enthousiasme royaliste m’impressionne toujours, je l’ai déjà écrit ici. Vous me faites penser à ces vieux socialistes qui gardaient en 1981 une nostalgie de l’âge d’or de la quatrième république où on rasait gratis tous les jours c’est connu. Eux au moins avaient l’excuse du temps. En 23 ans les mauvais souvenirs avaient eu le temps de s’estomper. Aujourd’hui c’est bien différent. Les socialistes étaient aux affaires il y a 5 ans et ils y sont restés longtemps. Qu’ont-ils fait de remarquable? Vivait-on mieux il y a 5 ans qu’aujourd’hui?[/quote]

    De mon point de vue, on vivait mieux en effet il y a 5 ans, en particulier parce que le gouvernement Jospin a appliqué une politique cohérente. De gauche. Je comprends très bien que qui a une orientation de droite ne porte pas le même jugement.

    La Sécurité Sociale était excédentaire, la dette a reculé. Sous l’impulsion de ce gouvernement la France a réussi à rentrer dans les critères de Mastricht. Les Socialistes ont porté les premières franches impulsions à la parité en politique. Sur ce blogue ce ne sera pas très populaire, mais le PACS est aussi une mesure de gauche. Etc.

    Vous pouvez contester les trois mesures suivantes (que moi j’ai approuvées) parce qu’elles sont connotées de gauche : les emplois jeunes, les 35 heures, le développement de la police de proximité (nous n’avons par exemple pas connu 28 jours d’émeutes). Etc.

    Voyez que nous aurons quelques arguments quand nous évoquerons les bilans.

  • C’est ce même gouvernement socialiste qui a laissé le dossier des retraites en souffrance mais comprenez bien, ils ont une excuse, ils n’avaient pas dit qu’ils allaient s’en occuper ?

    Je ne relève pas l’argutie concernant les émeutes. C’est comme dire que la droite est responsable de la canicule.

  • Parce que N. Sarkozy mise beaucoup sur le fond ? -En montant au créneau pour rappeler que l’instant est grave : on a fait une vanne sur la Corse, et ça il peut pas tolèrer… -En publiant 5 communiqués par jour pour nous faire croire notamment qu’un candidat qui ne connait pas le nombre de sous marins, de Mirage 2000, ou de poils dans la barbe du capitaine, c’est une catastrophe? -Ou un autre pour tenter de nous expliquer que Royal veut casser la République, alors que, quelle tristesse, cela ne fait que révèler les lacunes flagrantes de l’appareil UMP en matière de créole? -Parce qu’un député UMP déclare publiquement, par voie de presse, que Royal fraude sur ses impôts (je ne parle même pas des blogs UMP qui l’ont relayé, soyons beau joueur)?

    Et ne me dites pas l’UMP est obligé d’en arriver de là pour occuper le champ médiatique 🙂 L’énoncé est un peu long, je m’en excuse, mais je vous en épargne bien d’autres… Il est évident qu’étant en désaccord vous la critiquiez, et vous le faites bien, alors malgré tout je prends plaisir à lire ce blog…

    Mais là, non, vraiment, je suis perplexe, faire assumer le marasme et la nullitude de la campagne présidentielle dans son ensemble à S. Royal, vraiment, ça m’échappe… peut-être si vous aviez écrit une lettre à Ségolène ET Nicolas… ?

  • jpe > mais n’est elle pas responsable du traitement de la canicule? oh non vraiment, ils ne pouvaient rien faire! il fait chaud on regarde les gens mourrir, on se rafraichit au Canada, que voulez vous faire de plus?

  • Sur le problème des séparatismes régionaux : vous semblez oublier que les tenants d’une remise en cause des frontières actuelles de notre état ne sont qu’une extrème minorité extrèmement agissante. Posons franchement la question et rien ne dit que la réponse soit différente de celle qui a eu lieu par deux fois au Quebec : Oui à l’unité, Non au séparatisme. Quand on aura bien expliqué à chacun ce que l’unité apporte à l’entité concernée, Corse ou Pays Basque, je ne suis pas sûr que la majorité de la population soit prête à lacher la proie de la péréquation nationnale pour l’ombre de l’indépendance. Alors cessons de laisser perdurer une « victimisation » de ces groupuscules qui ne représentent qu’eux même car l’ogre central ne veut pas leur poser la question de leur indépendance. Posons là et que chacun assume les conséquences de la réponse. Que faisons nous du « droit des peuples à disposer d’eux même » que nous promouvons au Kosovo ? Si un groupe veut se débrouiller tout seul sans le soutien d’un groupe plus grand, qu’il le fasse, mais qu’il ne vienne pas pleurer ensuite si c’est la misère ou la mise en coupe réglée par des groupes particuliers.

  • @egdltp

    Je ne suis pas pour que la question soit posée. Même si je suis certain que la réponse verra les séparatistes se trouver fort marris. Une et indivisible, ce n’est pas un voeu, ça ne se remet pas en cause, ça ne passe par par les suffrages, c’est un dogme. C’est mon côté républicain (j’ai tendance à penser que la différence démocrate / républicain est parfois plus marquée que droite / gauche. Droit à la différence / Droit à l’indifférence).

    Je sais, il y a des contre-exemples (Algérie, Nouvelle-Calédonie), mais qui se fondent sur des paramètres différents.

    Car le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un principe fort qui s’oppose toutefois à un autre principe fort et né (il me semble) exactement au même moment: celui de la stabilité des frontières. Autant dire que chaque cas est particulier, qu’il doit se traiter avec des pincettes et qu’il est impossible de faire des généralités.

  • Lucas Clermont a écrit :[quote post= »85″]Vous pouvez contester les trois mesures suivantes (que moi j’ai approuvées) parce qu’elles sont connotées de gauche : les emplois jeunes, les 35 heures, le développement de la police de proximité (nous n’avons par exemple pas connu 28 jours d’émeutes). Etc.[/quote] Les emplois jeunes? Et que fait-on des jeunes employés une fois qu’ils ne sont plus jeunes? C’est le genre de mesure qui a un effet unique, ponctuel, sur l’emploi. Les 35h? Une mesure qui a coûté cher pour créer assez peu d’emplois (300 000 en étant généreux), qui a mis le désordre dans nombre d’entreprises, et encore plus dans les services hospitaliers. Surtout c’est une mesure pour les bobos dont le parti socialiste est devenu le plus fervent soutien. Les RTT ont changé en bien la vie de beaucoup de cadres. En revanche les 35h ont imposé des cadences intenables pour les ouvriers qui en plus ont touché moins. Pas mal pour une mesure sociale. La police de proximité? Son efficacité n’a pas convaincu sur place. Demandez aux habitants du 9-3 s’ils ont vu beaucoup de flics de proximité dans les cités le soir après 19h. Moi je croyais naïvement que c’était le soir que les femmes seules avaient peur de rentrer chez elles dans les banlieues, et ailleurs. Une question toute simple : si le bilan dont vous êtes si fier a été positif, pourquoi les socialistes ont subi une humiliante défaite en 2002? Pourquoi ont-ils perdu la classe ouvrière? Pourquoi les classes laborieuses ne se reconnaissent pas dans ce parti de bourgeois? Franchement ce n’est pas le PACS qui a changé la vie de ceux qui triment, il faudrait s’en persuader.

  • [quote comment= »1603″]Humm… C’est vrai ça, on pourra comparer, par exemple la proportion de femmes présentées aux prochaines legislatives par l’UMP.[/quote] Avec 360 députés sortants, il est plus difficile pour l’UMP d’arriver à la parité que pour le PS. Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas le voir. Ca n’empêche pas les efforts considérables qui sont faits, mais sans faire du sexe d’un candidat un critère suffisant pour l’investir.

    Si vous voyez ce que je veux dire. [quote comment= »1604″]De mon point de vue, on vivait mieux en effet il y a 5 ans, en particulier parce que le gouvernement Jospin a appliqué une politique cohérente. De gauche. Je comprends très bien que qui a une orientation de droite ne porte pas le même jugement.

    La Sécurité Sociale était excédentaire, la dette a reculé. Sous l’impulsion de ce gouvernement la France a réussi à rentrer dans les critères de Mastricht. Les Socialistes ont porté les premières franches impulsions à la parité en politique. Sur ce blogue ce ne sera pas très populaire, mais le PACS est aussi une mesure de gauche. Etc.

    Vous pouvez contester les trois mesures suivantes (que moi j’ai approuvées) parce qu’elles sont connotées de gauche : les emplois jeunes, les 35 heures, le développement de la police de proximité (nous n’avons par exemple pas connu 28 jours d’émeutes). Etc.[/quote] Les 35 h ont été synonymes de gel voire de baisse de salaires pour les couches les plus fragiles de la population, les emplois-jeunes quasi exclusivement dans la fonction publique ont empêché la mise en oeuvre de gains de productivité au sein de cette même fonction publique par ailleurs pléthorique.

    Je ne parle même pas du passage calamiteux aux 35 h dans les hôpitaux, avec la désorganisation et démotivation qui a suivi. Couplé à la politique déresponsabilisante de l’APA (les familles se désintéressent des vieux sous prétexte que l’Etat doit désormais s’en occuper en les maintenant à domicile), et l’ampleur de la crise au moment de la canicule se comprend un peu mieux.

    En matière de retraite, face aux évolutions démographiques lourdes, Jospin a été incapable d’assumer des réformes sous prétexte qu’elles auraient été impopulaires.

    La Sécu n’était excédentaire que grâce à l’artifice du FOREC, que Raffarin a eu le courage de réintégrer aux comptes de l’Etat (dans la case « déficits », évidemment) (pour info, le FOREC était la caisse chargée de compenser les moins rentrées de cotisation dues à la baisse des charges qui a accompagné les 35 h) (pour précision encore, les économistes estiment que c’est bien davantage cette baisse des charges qui a permis une baisse ponctuelle du chômage, et pas du tout la réduction du temps de travail) (pour précision toujours, le chômage a recommencé à augmenter fortement dès avril 2001, bien avant Raffarin et bien avant le 11/09 : 156 000 chômeurs en plus sur les 12 derniers mois du Gouvernement Jospin)

    Et quant à la police de proximité, on parle des emplois-jeunes avec une formation sommaire qu’on envoyait dans les cités aux heures de bureau ? On parle de cette période où l’insécurité a explosé, où l’Etat et les lois étaient bafouées parce qu’on laissait les délinquants en paix ? Et ben c’était pas une réussite. Oui à une police municipale de proximité, mais ce n’est pas le boulot de la police nationale.

  • [quote comment= »1604″]@ Dang

    Les Socialistes ont porté les premières franches impulsions à la parité en politique. Sur ce blogue ce ne sera pas très populaire, mais le PACS est aussi une mesure de gauche. Etc.

    Vous pouvez contester les trois mesures suivantes (que moi j’ai approuvées) parce qu’elles sont connotées de gauche : les emplois jeunes, les 35 heures, le développement de la police de proximité (nous n’avons par exemple pas connu 28 jours d’émeutes). Etc.

    Voyez que nous aurons quelques arguments quand nous évoquerons les bilans.[/quote]

    Les socialistes sont très forts sur les mesures symboliques et qui ne coûtent rien (sinon, éventuellement, en délitement social; mais ça, ils s’en foutent, c’est quand ils seront morts): le PACS, la repentance vis-à-vis du colonialisme, l’adoption des homosexuels, etc.

    Sur les trucs plus compliqués, qui impliquent des arbitrages entre des intérêts contradictoires, des sacrifices et pas seulement des belles paroles, bref sur l’économie, c’est catastrophique. Pourquoi? Parce que les socialistes ne croient pas à l’économie. Parce qu’ils pensent qu’ils peuvent la récuser, comme ils récusent la religion.

    Je ne vois pas comment vous pouvez soigner les gens si vous dites d’emblée: je ne crois pas à la médecine, c’est un complot des médecins pour garder leur pouvoir.

    Or c’est ce à quoi reviennent, au fond, tous les discours de la gauche française, une fois qu’on a évacué les circonlocutions, les « on va faire une autre politique », etc.

    Concernant les émeutes des banlieues, on n’a pas beaucoup vu la gauche, ni l’extrême-gauche, sur place, pendant les faits. Ce n’est pas un hasard. Il y a combien de « sections » des partis de gauche implantées dans les cités, qui représentent directement les Français issus de l’immigration? Nix. Nada.

    La gauche ne représente l’immigration qu’en paroles. La crédibilité du PS dans les cités est plus que problématique. Rendez-vous compte qu’il y a eu en 2002, et qu’il y aura sans doute encore plus en 2007, un vote immigré, beur et noir, en faveur de Le Pen, raciste assumé!

    Ca, évidemment, on en parle beaucoup moins sur les blogs que de la petite taille de Sarkozy, qui est en effet le débat crucial de la campagne, mais faut-il que le désespoir règne pour que ces gens-là en soient réduits à choisir ce moyen pour exprimer leur révolte face aux politiciens, de droite comme de gauche!

    Concernant les banlieues, les socialos n’ont vraiment pas à la ramener. Le débat sur la police de proximité est un vrai débat, mais si l’on doit en discuter, il faudra d’abord que les socialos nous expliquent qu’ils ont vraiment, sincèrement abandonné le point de vue qui, pendant des décennies, les a amenés à nous expliquer que la délinquance n’existait pas, que c’était une illustion d’optique fabriquée par TF 1 et Le Pen, et que de toute façon, même si elle existait, c’était la faute à la société et au capitalisme. Et donc que la répression, ben, c’était pas vraiment nécessaire, et ,en fait ,carrément injuste.

    D’ailleurs, les socialos ont-ils vraiment abandonné ce point de vue? Le vide intersidéral du discours de la Candidate permet d’en douter.

  • > Phix

    Ah, je n’ai pas dit ça.

    Elle n’est pas responsable de la chaleur. La lenteur de réaction, oui.

    Dans le même ordre, on ne peut faire aucun reproche à l’action de police durant les émeutes.

    Il ne faut pas confondre les circonstances et le régalien.

  • Je ne peux répondre à tous sur le bilan Jospin. Chaque point mérite un débat documenté. Point par point, je peux répondre à chacun de vos contre arguments. Bataille de chiffres et de points de vue en perspective. Débat intéressant. Cependant être contre c’est très facile, songez à notre défaite au référendum sur le TCE, ou au vote protestataire. Mais votre bilan, il est où ?

    Et c’est le cœur du problème du billet de Koz. Est-ce que pour vous débattre ce ne serait pas être contre ? Êtes-vous surs que le bilan de la droite n’est pas hétéroclite, qu’il ne manque pas de souffle ? Pourquoi avez-vous besoin que nous exprimions notre propre programme, vous devriez être contents que nous vous laissions le champ libre pour nous exposer votre bilan et vos projets. Au lieu de ça, sans cesse vous recherchez l’escarmouche, comme s’il fallait un ennemi pour exister. Nous avons notre calendrier. La période officielle de la campagne électorale est encore plus restreinte.

    P.-S @ dang « Une question toute simple : si le bilan dont vous êtes si fier a été positif, pourquoi les socialistes ont subi une humiliante défaite en 2002? »

    Vous pensez qu’au premier tour le résultat du Président sortant était si brillant ? Ou bien que nous avons tous été pénalisés par le vote protestataire ?

  • Evidemment, il est plus facile d’être contre que d’être pour.

    Mais vous conviendrez qu’on peut être difficilement pour Ségolène Royal, vu qu’elle ne propose rien. Votre soutien a donc toutes les apparences du « contre Sarkozy » et vous mordez la queue des grands chevaux sur lesquels vous êtes juché.

    D’autre part, fustiger la position « contre » a priori, par simple assimilation facile avec le vote « protestataire », c’est exactement le même système de pensée dédaigneux qui consistait à promouvoir le courage du « Non » prétenduement gaullien.

    Ne faites pas insulte à votre intelligence. Je comprends tout à fait que de votre point de vue partisan (ce n’est pas péjoratif, je suis un partisan assumé), peu importe qu’on parle de Royal en bien ou en mal du moment qu’on parle d’elle.

    Enfin, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Si Jospin est arrivé troisième en 2002, ce n’est pas la faute de Chevènement, de Taubira ou du vote protestataire. C’est parce que le PS a fait une campagne nullissime. Avec une meilleure campagne, plus socialiste en fait, le PS aurait mieux rassemblé ses votants. Faites le compte. Il se trouve que le bilan comptable en terme d’électeurs de l’extrême droite est tout à fait stable entre 1995 et 2002.

  • [quote comment= »1615″]. Il y a combien de « sections » des partis de gauche implantées dans les cités, qui représentent directement les Français issus de l’immigration? Nix. Nada.[/quote]

    Euh, sarcelles, goussainville tout près de mon lieu de boulot avec une tres forte population « colorée »…

    Mais je peux me renseigner plus avant si vous voulez éviter de parler de choses dont visiblement vous ne maitriser pas tous les aspects..

    On se couchera moins bête ce soir..

  • Je suis assez déçu Lucas de vos propos sans argumentation si ce n’est de la dénégation des résultats de la politique des 2 derniers gouvernements et l’encensement des mesures socialistes qui, au mieux, n’ont pas pénalisé la France (le PACS par exemple n’a pas fait de mal même si sa sute voulue par Ségolène Royal, l’adoption homosexuelle, ne me plait pas du tout), au pire l’ont gravement handicapée (35 heures, emplois poubelle jeunes qui ont précarisé des milliers de jeunes en leur mentant honteusement et en aggravant les dépenses publiques, police de proximité chargée d’encadrer des matchs de foot et de rentrer chez elle à la tombée de la nuit, …).

    Non sincèrement c’est plus qu’inquiètant que la candidate socialiste méconnaisse la plupart des sujets dont doit se saisir un Chef de l’Etat (politique Internationale, Défense, Unité de la Nation). Et oui, désolé de le redire, mais par ses déclarations sur la Corse et dans les DOM-TOM, Ségolène Royal fragilise l’unité Française et renforce les positions nationalistes de façon éhontée dans un but bassement électoraliste. Elle sert la soupe aux ennemis de l’unité Nationale et ça c’est en effet inacceptable.

  • [quote comment= »1622″]Faites le compte. Il se trouve que le bilan comptable en terme d’électeurs de l’extrême droite est tout à fait stable entre 1995 et 2002.[/quote]

    Oui faisons le compte:

    95: Le Pen 15% et 4 571 138 voix 02: Le Pen 16.86% et 4 804 713 auxquelles s’ajoute les 667 026 de Bruno mégret (2.34%)..

    Effectivement 1 millions de voix suppélementaires et 4.1 points de plus… ça se maintient même très correctement. On aimerait même que la croissance se maintienne comme ça tient !!

  • [quote comment= »1626″] Non sincèrement c’est plus qu’inquiètant que la candidate socialiste méconnaisse la plupart des sujets dont doit se saisir un Chef de l’Etat (politique Internationale, Défense, Unité de la Nation)[/quote]

    Au niveau de la caricature ça se passe bien? Une tempête dans un verre d’eau là non?

    D’ailleurs cette gourdasse n’a pas été foutue de distinguer des torpilles F17mod2 et des missiles Exocet SM39…navrante, vraiment.

    Quant à l’unité de la nation, ne me faites pas trop rire, la spécialité française est de multiplier les statuts particuliers pour les collectivités « à la marge » au rang desquelles la Corse.

    Allez lire les articles 72 à 77 de la constitution et loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse… Le principe est beau mais les adaptations un peu moins idealistes.

    Quand on rajoute à cela la reconnaissance des langues régionales…

  • [quote comment= »1624″][quote comment= »1615″]. Il y a combien de « sections » des partis de gauche implantées dans les cités, qui représentent directement les Français issus de l’immigration? Nix. Nada.[/quote]

    Euh, sarcelles, goussainville tout près de mon lieu de boulot avec une tres forte population « colorée »…

    Mais je peux me renseigner plus avant si vous voulez éviter de parler de choses dont visiblement vous ne maitriser pas tous les aspects..

    On se couchera moins bête ce soir..[/quote]

    Puisque vous, vous « maîtrisez visiblement tous les aspects » de la représentation politique des Français issus de l’immigration, expliquez-moi donc pourquoi, lors des émeutes de banlieue, on n’a pas vu de représentants de la Ligue communiste révolutionnaire, de Lutte ouvrière, du Parti des travailleurs, d’Attac, du fan-club de José Bové, du Parti communiste, du Parti socialiste, dans les cités, au milieu des voitures qui brûlaient, devant les flics, soit pour diriger la révolte et prendre la tête des émeutiers (au nom de la lutte légitime contre l’oppresseur capitaliste), soit, au contraire, pour raisonner les émeutiers et calmer les esprits (au nom de la lutte politique de fond qui serait mise en péril par des provocations violentes)?

    Car ce sont bien ces gens-là, n’est-ce pas, qui prétendent, dans notre pays, défendre les damnés de la terre, les opprimés d’entre les opprimés? Et si les opprimés d’entre les opprimés, en France, ce ne sont pas les chômeurs, pauvres, sans diplômes, membres des minorités ethniques, parqués dans les cités, alors, expliquez-moi où l’on doit les chercher?

    Si, comme vous le prétendez, ces minorités ethniques étaient correctement représentées par les partis de gauche et d’extrême-gauche, ils auraient dû faire, pendant les émeutes, exactement ce que je décris.

    Ce que le Parti communiste et l’extrême-gauche ont fait, il y a plusieurs décennies, lors de Mai 68, ou avant, quand ceux-ci pouvaient encore prétendre, avec une certaine légitimité, défendre les pauvres de ce pays (mais pas les immigrés, qui n’ont jamais compté politiquement en France).

    Indépendamment de ce que l’on peut penser sur les positions politiques de la gauche à l’époque, il est indéniable qu’elle avait une certaine légitimité, car elle exerçait une certaine forme de représentation.

    Au lie de quoi, pendant les émeutes, tout le monde s’est éperdument raccroché aux « imams » pour tenter d’obtenir un semblant de calme, de trouver un semblant d’interlocuteurs et de leaders locaux.

    Et ce sont, ici ou là, les habitants eux-mêmes, la base, non encartés dans quoi que ce soit, qui ont fait des rondes, qui sortaient la nuit pour tenter de calmer les jeunes, pour éviter les incidents.

    Ce qui est le plus frappant concernant les immigrés aujourd’hui, c’est que personne ne les représente. C’est d’ailleurs ce que la gauche et la droite, pour une fois d’accord, ont unanimement reconnu et déploré, lors des émeutes, faisant pour une fois une auto-critique fort bienvenue.

    Mais visiblement, ces bonnes résolutions ont été vite oubliées, si j’en juge par votre réaction, et par beaucoup d’autres sur les blogs. Cette ignorance, cette invisibilité délibérément maintenues depuis des décennies, c’est l’apartheid à la française. La gauche n’en est pas moins responsable que la droite.

  • [quote post= »85″]Et oui, désolé de le redire, mais par ses déclarations sur la Corse et dans les DOM-TOM, Ségolène Royal fragilise l’unité Française et renforce les positions nationalistes de façon éhontée dans un but bassement électoraliste.[/quote] Rien que cela… Ségolène Royal fragiliserait l’unité française pour avoir dit à propos de l’indépendance de la Corse que « tous les français ne seraient pas contre », ce qui est la stricte vérité, sauf à faire preuve d’une sacré dose de mauvaise foi. L’excès de votre propos est assez « raccord » finalement avec ceux de l’UMP rapportés par le figaro, UMP qui déclarait sans craindre le ridicule que Ségolène Royal voudrait « casser la république ». Alors que sa citation créole « On va tout casser » se comprend facilement par un « on va casser la baraque » servant à motiver les troupes. Tout ce qui est excessif étant insignifiant, quelle fébrilité réjouissante malgré tout ! 🙂

  • Bon, à un moment, va falloir se mettre d’accord.

    Soit elle est dangeureuse, soit elle est vide.

    Soit c’est Bécassine, soit elle est assez maligne pour confisquer le débat.

    Soit il n’y a rien dans son programme, soit son programme est archaïque.

    Parce qu’à force de tirer sur elle dans tous les sens, on y comprend plus rien à vous argument anti-royal.

    On vous a dit la plateforme, c’est à partir du 11 février et ça dure jusqu’en mars. Koz fait une belle lettre pour qu’elle sorte du bois, c’est son droit et c’est vrai que tout le monde est impatient.

    Je rappalle que sous la pression, elle a déja dérogé à sa règle en annonçant quelques propositions très concrètes : la suppression du CNE (sans attendre son audit) et le plafonnement des frais bancaires. Parlons-en si vous voulez…

    Mais encore une fois, à mon humble avis, les militants sarkozystes se trompent de cible en ce début de campagne… Le programme du FN est prêt depuis longtemps et c’est avec eux que vous luttez pour le second tour.

  • >frednetick

    hmmm. Interloqué je suis, et même je tremble sur mes vieilles certitudes mathématiques, issues d’un calcul opéré en 2002.

    Et je m’aperçois que tout à ma volonté de me persuader que non l’extrême droite n’est pas en train de gagner du terrain, j’avais ajouté au score de Le Pen de 95 une partie du score de Villiers. C’est trompeur, certes, puisqu’il est difficile de savoir quelle part de ces votes serait tombée dans l’escarcelle de Le Pen, mais pas si pétri de malhonnêteté intellectuelle que ça, quand on y réfléchit bien (enfin je trouve. Ca permet de me dédouaner…)

    Bref.

  • [quote comment= »1637″]Mais encore une fois, à mon humble avis, les militants sarkozystes se trompent de cible en ce début de campagne… Le programme du FN est prêt depuis longtemps et c’est avec eux que vous luttez pour le second tour.[/quote]

    Tu peux dire la même chose aux ségolistes, parce qu’en l’occurence, c’est un socialiste qui a été éliminé des présidentielles en 2002.

    Pour ce qui est de l’esprit de cette lettre, il s’agit surtout de souligner que l’on ne peut pas pointer et regretter l’absence de débat de fond, lorsque soi-même, on n’en apporte pas. La nature, et la politique, ont horreur du vide. Les adversaires de SR ne peuvent guère se contenter de la regarder promener sourire émail diamant et tailleur virginal sur les plateaux télés…

    Quant au projet, il ne faut pas se moquer du monde : l’UMP a produit un projet qui donne somme toute les grandes lignes de celui de Sarko, alors que Royal maintient l’incertitude la plus totale sur les passages qu’elle voue aux gémonies (les 35h qui sont la source de difficultés pour les classes populaires… mais qu’il faut généraliser ?) et ceux qu’elle endosserait. Et ceux qui le souhaitent peuvent sans difficulté retrouver tous les discours de Nicolas Sarkozy en ligne, et y trouver du fond, ce qui reste plus difficile à réaliser avec Ségolène Royal.

  • >Tom Hagen

    Vous oubliez la proposition suivante : « Elle est dangereuse parce que vide. »

    D’ailleurs, le risque (et je peux vous promettre que ça me déplait), c’est qu’à force, la lutte soit contre Le Pen au second tour (et non pas « pour le »).

    Cela explique sans doute en partie notre impatience.

  • NSi > « Non sincèrement c’est plus qu’inquiètant que la candidate socialiste méconnaisse la plupart des sujets dont doit se saisir un Chef de l’Etat (politique Internationale, Défense, Unité de la Nation) »

    Frednetick > « Au niveau de la caricature ça se passe bien? Une tempête dans un verre d’eau là non?

    D’ailleurs cette gourdasse n’a pas été foutue de distinguer des torpilles F17mod2 et des missiles Exocet SM39…navrante, vraiment.

    Quant à l’unité de la nation, ne me faites pas trop rire, la spécialité française est de multiplier les statuts particuliers pour les collectivités « à la marge » au rang desquelles la Corse.

    Allez lire les articles 72 à 77 de la constitution et loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse… Le principe est beau mais les adaptations un peu moins idealistes.

    Quand on rajoute à cela la reconnaissance des langues régionales… »

    Je pensais être resté correct avec mes interlocuteurs mais visiblement les règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde…. Pour répondre quand même à ces questions pour le moins agressives :

    • Elle n’a pas confondu deux types de missiles mais simplement montré qu’elle ne connaissait pas la répartition de la Force de dissuasion Nucléaire qu’elle ambitionne de diriger. Sans parler de ses inepties sur le nucléaire iranien qui est également d’une certaine façon du domaine de la Défense Nationale.

    • Il est une certaine différence entre les statuts particuliers inclus dans les textes que vous citez et l’appel du pied aux voies Indépendantistes Antillais (et plus si affinités) »tout ne se décide pas depuis Paris ». La preuve en est la réaction des partisans de l’indépendance Corse et basque qui n’ont pas manqué d’applaudir des deux mains ces déclarations. Mais suis-je caricatural : ils étaient téléguidés par l’UMP bien sûr !!

    • quant à la reconnaissance des langues régionales je ne vois pas bien le rapport…

    [quote comment= »1636″][quote post= »85″]Et oui, désolé de le redire, mais par ses déclarations sur la Corse et dans les DOM-TOM, Ségolène Royal fragilise l’unité Française et renforce les positions nationalistes de façon éhontée dans un but bassement électoraliste.[/quote] Rien que cela… Ségolène Royal fragiliserait l’unité française pour avoir dit à propos de l’indépendance de la Corse que « tous les français ne seraient pas contre », ce qui est la stricte vérité, sauf à faire preuve d’une sacré dose de mauvaise foi. L’excès de votre propos est assez « raccord » finalement avec ceux de l’UMP rapportés par le figaro, UMP qui déclarait sans craindre le ridicule que Ségolène Royal voudrait « casser la république ». Alors que sa citation créole « On va tout casser » se comprend facilement par un « on va casser la baraque » servant à motiver les troupes. Tout ce qui est excessif étant insignifiant, quelle fébrilité réjouissante malgré tout ! :)[/quote] Cf ma réponse à votre condisciple ci-dessus. Je vois que le nuage de fumée tient bon…

  • [quote comment= »1614″][quote comment= »1603″]Humm… C’est vrai ça, on pourra comparer, par exemple la proportion de femmes présentées aux prochaines legislatives par l’UMP.[/quote] Avec 360 députés sortants, il est plus difficile pour l’UMP d’arriver à la parité que pour le PS. Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas le voir. Ca n’empêche pas les efforts considérables qui sont faits, mais sans faire du sexe d’un candidat un critère suffisant pour l’investir. .[/quote]

    Argument rigolo, en sachant que la loi sur la parité date d’avant 2002…

    Et non, le sexe n’est pas un critère pour investir un candidat. Le sex-appeal, par contre, faut reconnaitre…

  • Pour faire suite à la réponse de nsi, ce qui me chagrine (outre qu’elle n’ait visiblement aucune idée de la façon dont fonctionne une dissuasion nucléaire, mais ça arrive à tout le monde, elle peut apprendre, ce n’est pas son terrain de prédilection), c’est qu’elle ait eu l’audace de répondre au pif sur une question bête à laquelle il était simple (et même malin) de répondre « je ne sais pas ».

    Comme à une interro. Avec un peu de bol, elle serait tombée sur la bonne réponse (si elle avait écouté l’énoncé qui sous-entendait qu’il y en avait plusieurs, des sous-marins), ce que nous n’aurions jamais su puisque le journaliste ne la connaissait pas non plus, la bonne réponse.

    Comprenons-nous bien. Je ne lui demande pas d’avoir réponse à tout. Je n’exige cela de personne d’autre non plus, ce donc n’est pas une question d’exigence mysogine. Certains sujets sont mieux maîtrisés que d’autres, ça se comprend. Qu’on n’ait aucune idée de certains détails peu signifiants dans un prime abord, c’est tout à fait normal. Mais avoir la simple honnêteté intellectuelle de le reconnaître, c’est tout de même la moindre des choses.

  • J’avais bien lu Koz, j’avais bien lu.

    Et c’est vrai qu’elle joue avec le feu en se faisant attendre comme ça. C’est une façon assez maligne de jouer avec le calendrier et de reprendre à son compte le rythme de la campagne, mais elle laisse un vide dans le débat, c’est sûr et certain.

    Est-ce cela qui donne du champ à Le Pen, je me permets d’en douter.

    Et puis, il y a une chose assez remarquable aussi, c’est que le gars Nicolas, j’ai comme l’impression qu’il l’attend.

    Rien de marquant depuis 10 jours dans la campagne de Sarko. Il avait pourtant dix fois le temps de créer l’événement… Non ?

  • @jpe : Nous nous sommes compris. Je ne lui reproche pas non plus de ne pas TOUT savoir mais de raconter des inepties au lieu de s’abstenir. C’est la raison pour laquelle je réfute l’argument de l’acharnement car elle créee elle-même ces situations. Il en va de même pour l’ISF (que je la félicite de payer) qu’elle donne l’impression de ne pas assumer en déclarant par exemple « je ne suis pas riche, je suis aisée »….. Pour elle qui se pose en candidate de « la vérité de la parole » ça la fiche mal non ?

  • [quote comment= »1644″] Je pensais être resté correct avec mes interlocuteurs mais visiblement les règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde…. Pour répondre quand même à ces questions pour le moins agressives : [/quote]

    Elles sont sarcastiques mais je ne voios pas trop où vous voyez de l’agressivité

    [quote comment= »1644″] – Elle n’a pas confondu deux types de missiles mais simplement montré qu’elle ne connaissait pas la répartition de la Force de dissuasion Nucléaire qu’elle ambitionne de diriger. Sans parler de ses inepties sur le nucléaire iranien qui est également d’une certaine façon du domaine de la Défense Nationale.[/quote]

    C’était de l’humour sur la précision que l’on attend d’un candidat. J’aurai effectivement préféré qu’elle réponde je ne sait pas. Remarquez que la france ne possède qu’un SNLE et trois SNLE/NG donc ce n’était pas si faux que ça..

    [quote comment= »1644″] – Il est une certaine différence entre les statuts particuliers inclus dans les textes que vous citez et l’appel du pied aux voies Indépendantistes Antillais (et plus si affinités) »tout ne se décide pas depuis Paris ». La preuve en est la réaction des partisans de l’indépendance Corse et basque qui n’ont pas manqué d’applaudir des deux mains ces déclarations.[/quote] Rappelez vous le processus en nouvelle-calédonie, les revendications kanaques sont bien à l’origine d’un processus qui va aboutir à l’indépendance ou en tout cas la question va fiir par se poser.

    [quote comment= »1644″] Mais suis-je caricatural : ils étaient téléguidés par l’UMP bien sûr !![/quote]

    C’est vous qui le dites, je n’ai rien dit sur ce sujet [quote comment= »1644″] – quant à la reconnaissance des langues régionales je ne vois pas bien le rapport…![/quote]

    La reconnaissance d’un élément culturel comme cela est bien souvent le premice d’un mouvement de revendication , non?

  • Je suis, précisément, en train de me pencher sur ses propositions. Tu les trouveras ici. Tu m’indiqueras, je n’en doute pas, l’endroit où je peux trouver la même chose pour Ségolène Royal.

  • [quote comment= »1644″] Cf ma réponse à votre condisciple ci-dessus. Je vois que le nuage de fumée tient bon…[/quote] De quel nuage de fumée parlez-vous. Qui vous-a dit que je n’étais pas conscient des qualités et défauts de la candidate de mon parti ? J’ai d’ailleurs soutenu un autre candidat lors de la campagne interne, mais cela n’interdit pas le rassemblement, ni de dénoncer certains excès (le votre en l’occurence).

  • Robert Marchenoir a écrit :[quote post= »85″]Ce que le Parti communiste et l’extrême-gauche ont fait, il y a plusieurs décennies, lors de Mai 68, ou avant, quand ceux-ci pouvaient encore prétendre, avec une certaine légitimité, défendre les pauvres de ce pays (mais pas les immigrés, qui n’ont jamais compté politiquement en France). [/quote] Ce n’est pas parce que Mai 68 c’était dans une autre vie qu’il faut y voir une révolte des pauvres. Ce n’était pas du tout cela. C’était une révolte des bobos de l’époque contre De Gaulle et tout ce qu’il représentait, contre l’ordre bourgeois, contre les flics, contre la Sorbonne, contre le lycée de papa, contre une morale sexuelle qui n’avait pas évolué, contre des examens difficiles…que sais-je encore? Mais pas une révolte des pauvres contre leur condition.Et n’oublions pas qu’au début au moins l’extrême-droite a joué un rôle important dans les manifs, pour déstabiliser De Gaulle, venger le largage de l’Algérie. Les communistes ont été les premiers surpris et n’ont pas accompagné le mouvement étudiant pétris qu’ils étaient de la lecture de « La maladie infantile du parti communiste : le gauchisme » de Lénine. Ils ont été assez malins pour faire dévier la révolte étudiante sur un grand mouvement de revendications ouvrières, c’est tout. En Mai 68 aussi il y avait des casseurs sans aucune conscience sociale. Ils s’étaient même emparé de la Sorbonne (les fameux katangais)et ont beaucoup fait pour discréditer le mouvement. Et ce mouvement lui-même n’a jamais réuni plus de 30 000 personnes dans les rues du quartier latin. C’était beaucoup et peu à la fois. Revenir sur Mai 68 devrait nous aider à mieux comprendre la révolte des banlieues : quelques milliers de casseurs, quelques dizaines de milliers si on veut, et on dit c’est une révolte de toute la population immigrée ou issue de l’immigration contre la pauvreté. Voire. En Mai 68 aussi au quartier latin tout avait été cassé et les arbres sciés par des groupuscules, issus de la bourgeoisie ceux-là, et sans liens avec le parti communiste non plus.

  • à Koz

    http://www.bayrou.fr/propositions/ confirme ce que disait Jean-Louis Bianco :

    Le projet présidentiel de François Bayrou sera présenté dans un livre dont la publication est prévue fin février.

    Pour le reste, je confesse que faute de temps, j’ai survolé cette page en me contentant de regarder 3 thèmes où je j’étais à priori respectivement en phase (Logiciels libres), sceptique (Presse) ou pas du tout d’accord (Turquie) avec lui.

    Sur ce que j’ai vu, ça ne me semble effectivement pas être un programme présidentiel, mais une compilation d’interview qu’il a donné sur les différentes sujets, soit quelque chose de tout à fait équivalent aux deux liens Discours et interviews et Ce que j’ai dit sur… qu’on trouve facilement sur Desirs d’avenir.

    Personellement et très subjectivement, je pense que la déclaration la plus importante qu’ai fait Ségolène Royal, c’est sa lettre à Nicolas Hulot, un travail précis et soigné, qui vient de loin, on voit qu’elle s’intéresse et pratique depuis longtemps le sujet, qu’elle s’est entourée de spécialistes (Rebelle de Greenpeace, Aurélie Filippetti transfuge des Verts, …). On peut être pour ou contre, dans tous les cas, les implications de cette lettre sont profondes, c’est un vrai pré-discours de politique générale ; j’y vois une évolution spectaculaire (pour quii a connu la période Jospin-Chevènement-Allègre-PCF) de la gauche de la (très honorable) sociale-démocratie classique incarnée par DSK vers cette sociale-démocratie moderne qu’est l’écologie politique théorisée par René Dumont, Daniel Cohn-Bendit, Alain Lipietz, …. et dont l’heure semble avoir sonné.

    Sur ce sujet, je recommande d’ailleurs le livre pas cher qui vient de sortir : L’économie verte expliquée à ceux qui n’y croient pas (c’est pas cher : 13 euros 50).

  • koz> propositions c’est vite dit… j’ai cliqué sur CHINE, en effet, je ne comprenais d’abord pas que venait donc faire la Chine en pareil lieu, de plus, un astérisque rouge signalait l’entrée comme étant des plus récentes.

    Il se trouve que la page sur la Chine ne fait que dresser un constat. on pourra le trouver fort juste, voire courageux, mais enfin il n’y a nulle proposition. Si on excepte bien sûr l’idée que le France doit taper sur la Chine quand il le faut.

    Je n’ai pas tout lu, je ne le ferais pas. mais j’en lirais probablement d’autres.

    Simplement si la page de propositions est rempli de constats, il y a bien plus de forme que chez Royal mais tout autant de fond.

    [quote comment= »1621″]Tu te défiles, Lucas… Et ça se voit.[/quote] Ôtez-moi d’un doute, vous ne feriez pas de même avec mon commentaire précédent?

    • certes vous n’êtes pas forcément en mesure de répondre à TOUT le monde, mais enfin je ne peux m’empêcher d’afficher ma déception. *
  • @Frednetick et curious Mind : nos échanges tournent de votre part aux attaques personnelles (mes excès, mon insignifiance, mes propos caricaturaux, etc…). Ce n’est pas ma conception du dialogue alors pardonnez-moi mais je ne vous répondrai pas. Je comprends que vous ne partagiez pas mes opinions et n’appréciez pas de voir développée mon argumentation mais la meilleure façon de débattre n’est pas, selon moi, l’invective ou la mise en cause personnelle. Notre hôte méritant mieux que ces pratiques (vues également ce soir érigées en principe de débat par Julien Dray sur France 3), je me contenterai donc de vous lire et vous remercie d’en faire de même car nos échanges n’ont rien de constructif.

  • [quote comment= »1647″]Argument rigolo, en sachant que la loi sur la parité date d’avant 2002…[/quote] Réponse rigolote, dans la mesure où les candidats élus ne respectent pas forcément la parité des candidats investis.

    Et sachant surtout qu’on ne constitue pas une classe politique féminine en claquant des doigts. Gagner des élections peut prendre du temps, comme tout apprentissage politique ou autre, d’ailleurs.

    [quote comment= »1647″]Et non, le sexe n’est pas un critère pour investir un candidat.[/quote] A voir le PS, on ne dirait pas.

  • Le candidat est il a son service ou au service d’un programme ou d’un idéal ? Dans le second cas, il n’est que la partie emergée d’un ensemble et que la partie emergée soit homme ou femme importe peu sur le fond. Mais la classe politique s’est tellement professionnalisée en France que certains n’imaginent pas faire autre chose… Alors le respect de la parité au niveau des candidatures, c’est possible. Les électeurs choississent, mais pour le renouvellement, rien n’oblige a reconduire toujours les sortants : notre espace politique y gagnerait en qualité à mon avis. Mais, la professionnalisation,… tout cela … et on voit le résultat .

  • Je reviens un instant sur l’épisode des sous-marins pour signaler que Ségolène Royal souffre probablement de troubles de la mémoire car Jean-Pierre Elkabbach lui a donné la réponse 2 jours avant son vautrage sur RMC Infos sur Europe 1 le 23/1/2007…(quand on sait que son staff a justifié cette nouvelle bourde en arguant qu’elle avait confondu Sous-marins et porte-avions :))

  • Pour info, selon Désert d’avenir, Le Point publierait jeudi un sondage donnant Sarko à 54 et Royal à 46… Ce n’est qu’un sondage, à prendre avec des pincettes, bien sûr. Mais quand on sait que les sondages influencent eux-mêmes la réponse des futurs sondés… On le regrette bien sûr, mais on vit avec.

    Enfin bref, elle devrait sortir du bois encore plus vite que prévu.

    [quote comment= »1669″]

    [quote comment= »1621″]Tu te défiles, Lucas… Et ça se voit.[/quote] Ôtez-moi d’un doute, vous ne feriez pas de même avec mon commentaire précédent?

    • certes vous n’êtes pas forcément en mesure de répondre à TOUT le monde, mais enfin je ne peux m’empêcher d’afficher ma déception. * [/quote]

    Phix, je suis désolé que vous en soyez déçu. J’arrive effectivement à un stade où je peux difficilement tenir le rythme de réponse que j’avais jusque là. Je peux encore, globalement, tout lire.

    Pour ce qui est de Bayrou, il est vrai que certains des propos placés sous « propositions » n’en sont pas. Ainsi de la « proposition » Autoroutes : c’est du passé. Il est vrai aussi que certaines sont très générales. Il semble d’ailleurs que certains commentateurs attendent de voir les réactions que suscitera un vrai programme économique et social.

    Mais, même si c’est le jeu, le PS ne peut pas vraiment compter faire diversion en pointant Bayrou : même s’il monte, l’écart avec Royal reste important. Et la stratégie de Royal, qui évit(ait) autant que possible de s’exprimer et qui, à plusieurs reprises, a semblé plus qu’indécise (turquie, ordre juste, amnistie des PV) fait, que ce soit juste ou non, peser sur elle une présomption de vacuité du discours qu’il lui appartient de renverser. Il ne suffit pas de dire que les autres c’est pas mieux pour donner envie de voter pour elle.

    ps : bon, quelqu’un a salopé mes balises, et je ne retrouve pas le message où le merdoiement commence (pas sûr que ce soit toi, nsi)… Va y avoir des gages !

  • Désolé Koz d’en rajouter une couche..

    [quote comment= »1670″]@Frednetick et curious Mind : nos échanges tournent de votre part aux attaques personnelles (mes excès, mon insignifiance, mes propos caricaturaux, etc…). Ce n’est pas ma conception du dialogue alors pardonnez-moi mais je ne vous répondrai pas. Je comprends que vous ne partagiez pas mes opinions et n’appréciez pas de voir développée mon argumentation mais la meilleure façon de débattre n’est pas, selon moi, l’invective ou la mise en cause personnelle. Notre hôte méritant mieux que ces pratiques (vues également ce soir érigées en principe de débat par Julien Dray sur France 3), je me contenterai donc de vous lire et vous remercie d’en faire de même car nos échanges n’ont rien de constructif.[/quote]

    Je vous « reprochais » d’être « caricatural » dans certains de vos propos, voilà la définition que j’ai trouvé de caricature: Caricature :portrait ridicule en raison de l’exagération des traits.

    Cela ne veut donc pas dire faux mais exagéré. Or dire:

    [quote]Non sincèrement c’est plus qu’inquiètant que la candidate socialiste méconnaisse la plupart des sujets dont doit se saisir un Chef de l’Etat (politique Internationale, Défense, Unité de la Nation)[/quote]

    En prenant pour exemple trois phrases parmi des dizaines pour en arriver à la conclusion un peu péremptoire si vous voulez mon avis que « la candidate socialiste méconnaisse la plupart des sujets dont doit se saisir un Chef de l’Etat » c’est au moins forcir le trait sinon subsumer, partir du particulier pour en déduire le général..

    Je lis vos propos avec l’attention qu’il convient et bien que non convaincu je vous laisse bien évidement libre de vos conclusions.

    Mais ne m’en voulez pas de relever lorsque vous quittez les raisonnements parfois très intelligents pour des raccourcis sommaires.

    Vous le dites vous même ce blog mérite mieux que ça.

  • je propose une souscription pour acheter une aureole à Sainte Juste si vilement attaquée alors qu’elle ne cherche qu’a elever le débat en ….n’apportant rien sauf une suite de bourdes qui démontre un amateurisme et une pretention inouis.Pauvres éléphants du PS ,ils doivent faire un urticaire géant ces temps derniers. Digne fille de Mitterrant ,elle va bientot nous expliquer que ces lacunes sont à mettre au compte de sa virginité politique, ce n’est que depuis 1981 qu’elle prepare cemoment.Heureusement il semble bien que les français aient perçu la grosse supercherie

  • Vous savez, il y a un précédent de « brave gars » pareil à l’electeur qui c’est trouvé « propulsé » à la magistrature suprème. J’espère simplement que l’entourage de notre « bécassine » sera de meilleur facture que celui de ce « brave gars ». Pourquoi vouloir a tout prix débattre. Que ceux qui ont des propositions les développent, écoutent les objections qui viennent de tous, les blogs peuvent être un moyen de collecte de celle-ci. Que l’UMP débatte avec les français qui se posent des questions au lieu de tapper sur le vide de ses désignés adversaires. Enfin nous pourrions avoir une campagne d’adhésion et non de rejet. « Oui NS passera car il a réussi a convaincre une majorité de français que son programme est bon pour eux ». Cela a quand même plus de gueule que « Oui NS passera car il est meilleur que ses adversaires ». Alors a vous qui connaissez sur le bout des doigts le programme UMP, comment allez vous enrichir les travailleurs en diminuant leur salaire « indirect », vous savez ce qui est payé par l’employeur pour assurer en cas de maladie, de chomage et après la période active ?

  • @frednetick : merci de ces arguments qui me redonnent le goût du dialogue avec vous. Je reconnais ne pas manquer une occasion de relever les incohérences ou les marques d’incompétence de votre candidate. Mais je réfute l’accusation de forcer le trait. Elle s’en charge mieux que moi. Je ne demande qu’à constater le contraire et appelle de mes voeux une élévation du débat pour enfin débattre du fond sur des arguments solides et des connaissances avérées. Jusqu’à présent dans les exemples que j’ai cités je n’en ai pas eu l’occasion.

  • J’attends le 11 février pour connaitre les propositions de « ma candidate », d’ici là je continue chaque soir et le plus pieusement possible à éplucher celles de « votre candidat » afin que nous soyons a même d’élever le débat si cela est possible…

    J’ai eu la curiosité hier d’aller faire un tour sur désirs d’avenir, lire quelques synthèses, et quelques forums.

    Le niveau y est tres disparate, beaucoup de poncifs, de jérémiades mais aussi quelques bonnes propositions.. Cela n’est pas sans rappeler quelques propositions UMP censées dans le programme législatif de celui-ci. Pas identiques mais partageant 1 chose : le pragmatisme !

  • [quote post= »85″]Ce n’est pas parce que Mai 68 c’était dans une autre vie qu’il faut y voir une révolte des pauvres. Ce n’était pas du tout cela.[/quote]

    Nous sommes bien d’accord. Mais 68 n’était qu’un exemple, bien qu’il y ait eu aussi une dimension ouvrière à ce mouvement, et pas seulement une dimension bobo avant la lettre. Est-ce que ouvrier de 1968 = pauvre? On peut en discuter.

    Mais ce n’est pas l’essentiel. Je parlais de « Mai 68 et avant ». Le fond de mon propos est celui-ci: il fut un temps où les partis de gauche représentaient vraiment les classes inférieures de la société (ça va mieux que pauvres?). Indépendamment des buts politiques qu’ils se donnaient, et de l’opinion que l’on peut en avoir.

    Les partis de gauche ont gardé cet ADN dans leur logiciel: ils prétendent toujours représenter les classes inférieures. Tout leur discours politique s’effondre si on leur retire cela. Or, en gros et pour aller vite (bien entendu, on pourra toujours trouver des contre-exemples et des exceptions), ils ne les représentent plus.

    Il ne faut pas aller plus loin pour expliquer l’ascension de Le Pen, qui résiste obstinément à tout: boycott médiatique, vertueuses indignations des « no pasaranistes » professionnels, épouvantail d’Auschwitz, etc.

    15% des Français seraient-ils subitement devenus néo-nazis? Croire cela serait se bercer d’illusions (si l’on peut dire).

  • Superbe exercice de style, mon bon Koz. Mais je ne te trouve pas d’une lumineuse bonne foi.

    Pourquoi la presser? C’est finalement elle qui décide du tempo (et s’expose ainsi, certes, aux coups bas) et c’est assez bien joué. Sarko a son programme solide depuis quelque temps déjà ; elle a tout à perdre à se précipiter.

    2 mois pour exposer un programme, c’est largement assez. Pourquoi la presser? Comme je l’ai déjà écrit à Fillon, ceux qui parient sur le vide de Royal risquent fort de se retrouver avec la gueule de bois. Elle aura un programme qui tiendra la route. Les commissions du PS, les débats participatifs, les missions solitaires comme celle de DSK, il en sortira de la matière, c’est évident.

    Et je ne vois pas très bien en quoi son actuel vide sidéral ferait le jeu de Le Pen ou de Bayrou. La campagne se joue sur le dernier rush.

    Si Royal a cherché les noises avec ses déclarations sur le Québec, la justice chinoise et ses néologismes, si son ordre juste s’est révélé une véritable poudre aux yeux avec le bonnet d’âne pour Montebourg, si elle a montré que la Défense n’était pas son fort (franchement, je crois hélas que les Français s’en balancent totalement…), on ne peut lui reprocher quoi que ce soit sur Frêche (pas de revirement, une procédure qui a suivi son cours et Royal qui s’est abstenu de s’exprimer dans l’intervalle), sur la situation financière de son couple ou sur l’indépendance de la Corse (un piège à la con, une réponse à la con type discussion de comptoir).

    En revanche, je trouve en effet très grave qu’elle mette en avant le dossier des violences conjugales alors qu’elle était absente des débats. Très grave que la seule solution qu’elle ait à proposer pour qu’une loi soit appliquée soit de voter une nouvelle loi, contenant substantiellement les mêmes dispositions.

    En fait, j’ai surtout tiqué sur un élément de ton propos : le scepticisme que tu affiches quant à l’évolution de notre démocratie. Ca me rappelle lorsque tu dégommais ma naïveté en considérant qu’électoralement, le jeu de la vérité (diagnostic lucide et propositions ambitieuses mais réalistes…), présentait quasiment 100% de chances d’être perdant…

    Un candidat qui dit toute la vérité n’est pas élu. Un candidat qui ment pour être élu risque fort de ne pas bénéficier dela légitimité nécessaire à l’accomplissement de son programme (si celui-ci est réformateur). Que faire?

    J’avoue que je suis un peu perplexe quand je lis, par exemple, les volées de bois vert que je me suis prises (maso ok, c’était notamment sur Agoravox!) en défendant le soutien de Blanc à Sarko. Les réactions, en gros : machine à promesses, machine à appâter les naïfs et les opportunistes. Alors que le coeur de son projet est foncièrement modernisateur. Que faire, bordel ?!

  • @Carolus on ne peut lui reprocher quoi que ce soit sur Frêche, (pas de revirement, une procédure qui a suivi son cours et Royal qui s’est abstenu de s’exprimer dans l’intervalle)

    Ce n’est pas exact. Elle a toujours condamné (et c normal) mais elle a quand même tergiversé publiquement sur son expulsion, étant contre jusqu’à ce que son voyage aux antilles soit menacé et qu’elle soit sûre que c’était bien l’expulsion que le PS prononcerait.

  • S’EGO doit avoir des actions au Canard Déchainé qui lui sort 1 fois par semaine une fausse polémique pour combler le vide actuel de sa campagne. Apres mr Rebelle et son patrimoine ,2 scoops de 1ere grandeur on devrait bientot nous dire qu’elle n’est plus en menage avec Hollande mais avec …..

  • Apparemment, elle a lu ta lettre, Koz : voici son « point de campagne » à J-82 :

    « Je veux construire des fondations solides au projet présidentiel. Je travaille sereinement.

    J’ai déjà fait beaucoup de propositions. Beaucoup plus que certains autres candidats.

    Le moment venu, il y aura le fruit du travail, du mien mais aussi de celui des Français qui viennent dans les débats participatifs. Ce n’est pas facile de voir que la politique change. Mais c’est indispensable. Il y a une crise démocratique, les gens ne croient plus en rien. Une colère monte. »

    http://www.desirsdavenir.com/index.php?c=actualites&actu=718

    « Je suis serein »…ça y est, l’info est lâchée, Ségo couche avec Villepin !

    J’adore la conclusion : je n’ai rien à dire, mais qu’est-ce que les gens sont pas contents…

  • [quote comment= »1780″][quote comment= »1745″]Frigobus a raison et Koz l’a largement démontré dans ce billet.[/quote] bing dans ma face[/quote] T’as qu’à lire les bons articles 😉

  • [quote comment= »1587″] Pour ce qui est du programme législatif UMP, mon dieu que de nouveauté , que de création et surtout que de propositions pratiques développées:

    Exemple parmi tant d’autres:

    « Permettre aux consommateurs de se regrouper pour faire valoir leurs droits dans le cadre de procédures collectives (class action à la française) » > c’est bizarre mais il me semble que ça existe déjà depuis peu et qu’en plus c’est fait n’importe comment.

    Aurait-on oublié de prévenir les rédacteurs du projet UMP du travail des parlementaires de leur groupe? [/quote] Il me semblait même avoir lu que cette proposition de loi avait été récemment enterrée par les députés de la majorité sous l’impulsion de NS et de ses relations avec le MEDEF. http://info.france2.fr/eco/27931400-fr.php

    M. Sarkozy promet donc des mesures qu’il n’appliquera jamais ?

    Quelle surprise…

  • Pingback: » Sanity Check

Les commentaires sont fermés