Le secret le mieux gardé de France

Chaque évènement peut être lu à plusieurs niveaux.

Le premier niveau est l’évènement lui-même, l’information qu’il contient, ce qu’il révèle sur les protagonistes.

Le deuxième niveau c’est la façon dont l’évènement est rapporté par la presse, l’intensité de la couverture, la façon dont le contexte est traduit. Généralement, on s’arrête là. Mais ces derniers temps, avec la floraison des critiques sur l’indépendance de la presse, on voit se développer une analyse de troisième niveau. Le troisième niveau, c’est la façon dont la presse rapporte le traitement médiatique de l’évènement, et en pointe notamment le caractère partisan ou l’absence d’indépendance.

Je voudrais parler dans ce billet des différents niveaux de lecture d’un évènement en particulier : la rupture entre François Hollande et Ségolène Royal.

Le premier niveau est bien entendu le moins intéressant. Les histoires d’amour de célébrités m’ont toujours ennuyé et je ne suis pas du genre à me réjouir des malheurs personnels des gens, même ceux que je n’aime pas. Il n’en reste pas moins que l’existence ou l’absence d’un lien aussi puissant entre les deux principales personnalités (le premier secrétaire et la candidate) du deuxième parti de France est une information utile pour décrypter les rapports de force au sein de ce parti.

C’est pourquoi le deuxième niveau de lecture est surprenant. La réaction des media français face à cette information a été… un blackout total. A en croire le bouquin de Bacqué et Chemin, la rupture date de plusieurs mois, pleut être plus d’un an. A en croire l’absence totale de surprise manifestée par les commentateurs, tout le monde était au courant depuis un moment. Ce matin, un des premiers liens de Google news pointait vers cet article du Corriere della Sera, aimablement relayé par Courier International qui avoue candidement que ce n’était un secret pour personne. Et pourtant, personne n’a rien dit. Certains media ont même continué à entretenir la fable de cette relation de couple alors qu’il est maintenant établi qu’ils savaient que c’était faux.

Nous en arrivons au troisième niveau de lecture, le plus intéressant, l’objet de ce billet. Que nous disent nos media sur cet incroyable blackout de plusieurs mois ? Rien. Ils ne le reconnaissent pas, n’en parlent pas, donc ne le critiquent pas. La blogosphère sent instinctivement que quelque chose ne va pas. Jules laisse ainsi paraître son agacement envers la désinvolture de nos journalistes. Car on a envie de comprendre. Comprendre ce qui s’est passé, comprendre par quel mécanisme l’ensemble des media français ont pu s’accorder à taire cette information.

Serait ce par élégance ? L’ensemble des journalistes de France considérant que leur honneur leur interdisait d’étaler cette fange ? On aimerait s’en convaincre. Il ne manque (mal)heureusement pas en France de publications que n’étouffe pas le mauvais goût.

Des media partisans alors ? L’hypothèse est tentante à première vue. Comparer d’une part le séisme provoqué par la décision du JDD de ne pas dire que Cecilia Sarkozy s’était abstenue le 6 mai et d’autre part le silence qui entoure l’incroyable discrétion des media français sur ce secret de Polichinelle a quelque chose de vertigineux. Mais le parti pris n’explique pas tout. Même les journaux de droite se sont tus. Et les media ont aussi ignoré le comportement étonnant de Sarkozy au G8. Il n’était vraisemblablement pas ivre, mais son état un peu confus aurait pu être mentionné.

Alors quoi? Panurgisme? Timidité? Il y a aussi une dernière explication qui m’est venue à l’esprit en lisant la défense par Guy Birenbaum de l’anonymat du blogueur « François Mitterrand ».

« Aucune raison de gacher le plaisir du ou des auteurs, de ses nombreux lecteurs. Ni surtout d’abandonner le bonheur quotidien de voir monter l’NRVement du landerneau journalistique !  » (…) « Vous l’avez compris, je ne dirai pas qui est « François Mitterrand ». Je l’encourage même chaleureusement à continuer à narguer le mundillo le plus longtemps possible. »

Il transparaît assez clairement que Birenbaum éprouve infiniment plus de plaisir à savoir qu’à révéler. En fait, ce n’est pas seulement savoir, c’est savoir tout en sachant que les autres ne savent pas. Et crier à la face du monde que lui sait ce que personne d’autre ne sait, voila quelque chose dont il ne peut s’empêcher.

Alors, faut il voir dans le mutisme généralisé de ceux dont la mission est d’informer ce plaisir narcissique, ce sentiment d’appartenance à une élite ?

Petit flashback. Revenons au débat Royal-Bayrou d’entre les deux tours de la présidentielle. Ce moment où Bayrou gagna une bataille mais perdit la guerre. Rappelons nous la fin du débat. Le journaliste constatant que finalement ils sont d’accord sur beaucoup de choses, leur demande s’ils seraient prêts à vivre ensemble… dans un parti. Tout le monde éclate de rire, Bayrou rigole : « j’ai eu peur! »

Royal éclate de rire et déclare « Il s’appelle François mais n’exagérons rien… »

A ce moment, Royal ment. Bayrou le sait, mais ce n’est pas son job de rétablir la vérité. Plus intéressant, les journalistes présents sur la plateau le savent. Bien sûr, ils ne disent rien. Ils applaudissent à tout rompre le trait d’esprit. Qu’ont ils pensé à ce moment là ? Ont ils éprouvé une forme de gêne à trahir ainsi la confiance de ceux qu’ils ont la charge d’informer ? Ou se sont ils réjouis d’être dans la confidence ?

Billets à peu près similaires

55 comments

  • Ce que tu soulignes révèle une formidable hypocrisie qui m’insupporte au plus haut point.

    Combien de fois a-t-on évoqué des medias complaisants à l’égard de Nicolas Sarkozy et de sa vie privée ? Combien de fois a-t-on parlé d’instrumentalisation des medias, de sa part ? Combien de fois a-t-on parlé de connivence entre Sarkozy et les medias ? Combien de fois a-t-on lu, sur ce blog ou ailleurs, qu’il était légitime de s’interroger sur le couple Sarkozy ?

    Tout cela ne vient pas seul. Il est si facile d’organiser la spontanéité. Notamment celle d’internautes qui, en plus, se paieront le ridicule de croire que la polémique est montée du Net, alors que, de toutes parts, des personnes liées aux partis viennent innocemment distiller des informations. Je me souviens du bouquin Rumeurs de Kapferrer, lu il y a maintenant près de 15 ans. Il évoquait des entreprises chargées, aux Etats-Unis, de créer des rumeurs. Deux personnes se postaient par exemple dans une rame de métro et commençait une discussion sur l’absence de fiabilité de tel produit concurrent de celui du client. Avec le Net, plus besoin de se déplacer.

    Hyprocrisie d’un Birenbaum, auteur de « nos délits d’initiés« , dont le credo prétendu serait la transparence, la révolution démocratique, la confiance dans le citoyen… mais qui s’asseoit rudement bien sur ces principes quand l’opacité lui est sympathique.

    Je vois aussi une différence de nature entre l’épisode G8 et ce cas : le mensonge, comme tu le soulèves. Vous vous souvenez de la comédie sur le mariage en Polynésie ? Royal qui le confie aux journalistes qui la suivent, avant d’être démentie par Hollande, et d’engueuler dès le lendemain les journalistes qui s’intéresseraient de trop près à sa vie privée.

    Ici même un commentateur rappelait que, dans son bouquin, « Maintenant« , elle certifiait qu’ils étaient toujours ensemble.

    Il faut, aussi, sur ce sujet, lire le billet de JPP.

    Je ne crois pas à cette histoire d’annonce faite à contretemps. Je crois Ségolène Royal suffisamment retorse pour avoir elle-même organisé la fuite dans Marianne qui devait amener l’AFP à publier sa dépêche. Et cette délicatesse consistant à annoncer dans la même dépêche la séparation et son intention de briguer la tête du parti…

    Enfin, comme le souligne Jean-Pascal, et pour en revenir à l’hypocrisie, il faut la voir parler du « père de ses enfants », contre lequel elle ne ferait rien, tout en distillant les informations qu’elle estime nécessaire pour se donner, en filigrane, le beau rôle dans cette séparation. Certains entendent-ils se pencher un peu également sur d’autres secrets bien gardés, pour la ramener à un peu plus de mesure ? Dans tout cela, j’ai comme dans l’idée qu’en réalité, le plus délicat, le plus élégant, c’est bien François Hollande. Elle, en revanche, s’est copieusement servie de sa vie privée, tout en poussant des cris d’orfraie.

  • Bonjour Libéral,

    Autre exemple daté (comme quoi rien en change) Mazarine Pingeot.

    Que le président de le république française ait des relations extra conjugales ne nous regarde pas.

    En revanche, les conséquences nous regardent, risque de moyen de pression sur lui ou, dans ce cas, frais d’hébergement, de sécurisation pris sur nos impôts et paranoïa donnant lieu aux écoutes téléphoniques sauvages.

    Là encore, une frange savait, dont c’est le métier d’informer, de transmettre les connaissances, et n’a rien dit.

    On peut croire ou espérer que l’accès de plus en plus ouvert aux médias étrangers (télévision par satellite, internet, etc) ouvrira ce petit monde fermé. Force est de constater qu’il n’en ait rien. Il y a effectivement plus d’un an que la rumeur de séparation du couple se trouve de manière anonyme dans les commentaires de blogues de journalistes, mais elle n’a jamais décollé de ce stade de rumeurs, malgré les commentaires demandant confirmation ou infirmation.

    Maintenant, pour prolonger ton billet, le constat étant fait, quelle solution apporter ?

    Le libéralisme dirait : laisser totale liberté. Il faut ainsi espérer avoir une presse levant les secrets, que ce soit au niveau caniveau (tabloïds anglais) ou au niveau analyse des conséquences politiques (coûts de Mazarine ou conflit PS candidate). Ces journaux doivent savoir susciter l’intérêt du public pour faire des bénéfices et montrer que cette voie est non seulement leur devoir mais aussi rentable. Mais cela ne peut se faire que si aucune pression du pouvoir n’est faite en retour (contrôle fiscal, menaces diverses, etc..). Sommes nous prêts à cela en France ?

    Luc

  • Koz,

    Je suis comme toi intimement convaincu qu’elle a elle même choisi le soir des résultats pour laisser diffuser l’information, pour pouvoir être le centre de la soirée.

    Mais de plus, elle vient maintenant protester contre cette information, qu’elle ne voulait rendre public que le lendemain, à la croire. Je suis persuadé que ce n’est là que pure hypocrisie pour ce donner un beau rôle de victime d’un conjoint volage et des medias cherchant à l’abattre.

    Luc

  • J’ai lu moi aussi le fait que Ségolène se plaint du travail des journalistes qui ont divulgué la rumeur. Il faut une naiveté à tout épreuve, quand on a comme elle une bonne expérience des médias, pour croire que cela n’a pas été parfaitement orchestré…

    Ce qui me déplait le plus, c’est toujours la même chose. A force de taper sur les médias, nous aurons une réaction de rejet. Nous n’écouterons plus les médias. En l’absence de médias publiques, qui ont défini des chartes déontologiques, avec une certaine objectivité, je vous laisse imaginer vers quelle monde de l’information on ira. Ce sera tendance Marianne et Schneidermann. Un monde de peur, un monde totalitaire.

    Toutes les semaines, on crie à la censure, on crache sur les journalistes. Même les journalistes s’insultent par journaux ou blogs interposés. Je crois que les défenseurs de la liberté ne peuvent s’empecher de réver à leur chaîne. C’est dommage, car la presse est libre en France.

    A force de crier au loup…

  • Conjoint volage… Puisque Madame Royal, tout en poussant des cris d’orfraie sur le respect de sa vie privée, choisit de prendre à témoin les français en évoquant la vie sentimentale de François Hollande, qu’elle lui aurait demandé de poursuivre ailleurs (admirer l’élégance du procédé !), alors, en tant que témoins, rappelons tout de même que parmi les rumeurs, un certain nombre lui prêtent une ou des (successives, tout de même) relations suivies, à elle également.

    Je ne suis absolument pas prêt à croire la version des faits qu’elle rapporte avec cette hypocrisie détestable qui veut que, tout en expliquant qu’elle voulait faire une clarification, mais que c’est sa vie privée t qu’on doit la respecter, elle donne les détails nécessaires.

    J’y suis d’autant moins prêt qu’elle a menti à plusieurs reprise sur ses relations avec François Hollande. Elle ne s’est pas contentée de renvoyer à sa vie privée comme, au contraire, François Hollande l’a fait.

    Au fait que va devenir la plainte contre « Le Femme Fatale » ? Aujourd’hui, la crédibilité du passage incriminé – déjà relaté dans Le Parisien – selon lequel elle aurait menacé François Hollande de le priver de ses enfants s’il allait chercher Jospin contre elle, paraît considérablement renforcée. Et François Hollande, brave homme (j’exagère peut-être un peu, mais…), se sera associé à la plainte…

    Tout ceci prend de l’importance dans la mesure où tous deux sont des personnages publics, dans la mesure où elle a menti, dans la mesure où cela permet de cerner la personnalité de Ségolène Royal car, au final, en mettant en avant la « protection de ses enfants », le « père de ses enfants », elle les instrumentalise, tous autant qu’ils sont. Un communiqué plus laconique était possible.

    Pour en revenir à la presse, qu’elle garde une certaine discrétion en me dérange pas. Je ne suis pas de ceux qui veulent une transparence sur tout, absolument, pour qu’au final, comme tu le relèves, les journaux passent leur vie la tête dans les poubelles des politiques, à chercher s’il n’y aurait pas des capotes usagées alors que l’épouse est absente.

    Ca aussi, c’est peut-être un facteur qui retient les journalistes d’évoquer ces sujets. Entre le fait qu’ils ne considèrent pas nécessairement l’info utile, et la réticence à passer pour des fouilles-merde – ou caniveau.

    Je n’ai pas besoin de savoir si Ségolène Royal et François Hollande sont ensemble ou non pour faire mon choix, pas plus que je n’ai besoin de savoir si Cecilia Sarkozy et Nicolas Sarkozy ne sont plus mariés que par convenance.

    Nicolas Sarkozy a pêché un temps en exposant sa famille aux medias. Il semble en être revenu. Pour Ségolène Royal, nous n’en sommes donc toujours pas là. Mais qu’elle ne proteste pas contre la peoplisation de la société. Et que ses admirateurs ne donnent pas de leçons aux autres.

  • « distillant les informations qu’elle estime nécessaire pour se donner, en filigrane, le beau rôle dans cette séparation »

    J’ai même dans l’idée qu’elle va se faire passer pour la femme bafouée et Hollande pour le compagnon salop. Le pire c’est que ce type tient la barque du PS depuis 5 ans malgré tous les écartelements internes et tout ce qu’il récolte c’est mépris et ingratitude (je ne partage quand même pas son rapprochement avec la LCR). Il fallait voir le sondage donné sur France 2 le soir de l’élection : il présentait deux panels, un parmi tous les français, un parmi les militants PS : chez les militants PS il y avait une majorité beaucoup plus écrasante demandant le départ de Hollande, et pour son remplaçant, Royal arrivait en tête chez ses militants, mais Stauss-Kahn pour l’ensemble des français. C’est incroyable qu’il y ait un tel gap entre les militants et le reste de la population, il ne faut pas s’étonner après du peu d’adhésion que leur campagne a suscité.

    ps : Liberal je t’ai vu discuter de la TVA sociale dans les commentaires d’un camarade blogueur, nous préparerais-tu un billet sur le sujet ?

  • Magnifique coup d’éclat de Ségolène Royal qui réussit alors qu’elle n’est pas candidate à attirer les feux des projecteurs sur elle. Et très cohérent avec la méthode appliquée pendant la campagne présidentielle. Garder sa part de voix, être onstamment au centre du dispositif médiatique, quel que soit le message. L’interview donnée le lendemain sur France Inter est emblématique de la méthode: on reste dans le registre compassionnel qui a finalement bien marché, la femme blessée. La mère-courage qui va élever seule ses enfants, malgré un compagnon volage (et accesoirement en perte de vitesse au sein du PS). Un coup de maître en termes de communication car sortant une fois de plus des codes classiques de la communication politique!

  • Je regrette que les journalistes n’aient pas le courage de divulguer une information « privée » quand celle ci concerne des mensonges donnant une image fausse des candidats à la présidence de la République et de leur contexte familial : personne ne peut nier qu’il y a forcément des interférences entre la vie privée et la vie publique quand les acteurs jouant la même pièce sur la même scène publique avec des ambitions sur les mêmes objectifs. (mais si SR avait été élue ? tout le monde en aurait pris pour son grade ! vive le courage ! ) La protection des enfants n’est qu’un prétexte : comment les enfants d’un couple peuvent-ils vivre des réconciliations médiatiques orchestrées et hypocrites… ne souffrent-ils pas plus que si leurs parents (et leur mère dans ce cas) ne jouent pas la comédie disent simplement qu’ils ne vivent plus ensemble depuis …plusieurs … mois ( ou années ?)

    La pire farce à mon avis est cette demande en mariage ! comment ne pas imaginer que leurs enfants n’en subiront pas les conséquences et un traumatisme longtemps ?

    Non Ségolène, tout n’est pas permis en ce bas monde et j’espère que le retour de baton de la vie saura vous l’enseigner un jour.

  • « Je ne crois pas à cette histoire d’annonce faite à contretemps. Je crois Ségolène Royal suffisamment retorse pour avoir elle-même organisé la fuite dans Marianne qui devait amener l’AFP à publier sa dépêche. Et cette délicatesse consistant à annoncer dans la même dépêche la séparation et son intention de briguer la tête du parti… »

    Beaucoup d’entre nous ont la même conviction que toi Koz, et que les média, rue 89 y compris cautionnent la véracité de cette soit disant « fuite » et que France Inter par la voix de f. degois, la groupie, nous abreuve de la volonté de transparence, de clarté de royal, me ..scrgrrr…j’en perds mon calme. Par contre, à part qques inconditionnels , beaucoup de bloggeurs ne sont pas dupes de cette supercherie cousue de fil blanc et grossièrement préméditée. On a pas fini, j’vous le dis. mais qu’est ce qu’on a fait pour mériter cette calamité???

  • Désolé, mais vous avez des infos qui indiquent que cette rupture est ancienne? Moi non. Je n’ai pas d’avis précis sur le sujet, mais je trouve que vous allez bien vite en conclusion à partir de rumeurs. Pour la comparaison avec Sarko, il ne faut certainement pas comparer avec « l’affaire » de l’abstention de son épouse (qui était un fait établit, sourcé… etc…) mais plutôt avec les rumeurs sur sa soi-disant violence conjugale comme cause de la première rupture qui elle me semble tenir de la rumeur. Ce que l’on peut dire, c’est que Royal et Hollande étaient jusqu’à ces derniers jours un couple de concubins qui déclaraient leurs impôts ensemble avaient une même et unique résidence principale. Qu’ils partageaient la responsabilité parentale sur leurs enfants. On peut aussi préciser qu’une rumeur persistante indiquait que François Hollande aurait les caractéristiques du mari volage. Cependant les infidélités d’un des conjoint n’a jamais été synonyme de divorce (même s’il est fréquent que les premières entrainent le second). Rappelons que les rumeurs dont vous vous faites l’echo donnaient en pâture le nom d’une élue socialiste alors qu’il semble bien qu’elle n’est rien à voir avec la rupture… D’après ce que j’ai pu comprendre la rupture effective (Hollande qui vide ses affaires du domicile conjugal) date d’il y a une dizaine de jours… je ne sais pas si c’est vrai, mais cela devrait pousser à la plus grande prudence.

  • Bonjour, sans insister sur Royal qui est minable sur ce coup-là, je voudrais parler « d’hypocrisie »

    En militant avec les jeunes UDF de Paris, il m’est arrivé souvent, dans les derniers temps de la campagne, de participer à des événements où les journalistes étaient conviés pour filmer des djeunes. Débat Bayrou-Royal, Débat Royal-Sarkozy, différents événements de campagne, petites interviews au coin de la rue à la pause de midi pour des radios. Bref. LCP, france télévision, europe 1, rtl.

    Figure-toi, Koz, qu’il y a deux choses dont ils parlent avec un très grand naturel entre eux, quand ils arrivent un peu avant l’heure pour se préparer. 1. le couple royal-hollande. Tout le monde sait qu’ils sont séparés depuis plusieurs années, et que les choses se sont empirées récemment. 2. le couple désormais présidentiel, entre qui le torchon brûle depuis quelques mois seulement. Les journalistes commentaient chez qui l’un ou l’autre dormait, qui est là ou pas, qui on voit ou pas. D’où viennent les voitures, quelles tête on tire hors des caméras, avec qui les uns ou les autres repartent. Je rappelle quand même que Cécilia Sarkozy n’a pas voté pour son mari au second tour, même par procuration.

    L’autre information venait des nouveaux venus, qui nous rejoignaient après 10 ans au PS, ou qui venaient de l’UMP. L’état des couples des uns et des autres n’est même pas un sujet de conversation.

    Il y a hypocrisie des deux côtés. Franchement, ça m’est égal.

    Pour Royal, effectivement, autant officialiser, et elle aurait dû le faire plus tôt. Cette histoire de mariage était ridicule, et carrément scandaleuse en fait. C’est une mise au point. On peut se demander comment cela se serait passé si elle avait été présidente? Pour Sarkozy, l’histoire est plus récente, a été partiellement médiatisée, et on peut penser que le couple cherche à se protéger, à protéger ses enfants, et, finalement, à vivre entre eux une période douloureuse. On peut aussi penser qu’on doit présenter une certaine image, quand on est président de la république.

    Après tout. Vous tenez au courant les uns et les autres de l’état de votre ménage? A supposer qu’elle aille chez sa mère avec les enfants quelques semaines pour prendre du recul, tout le monde doit le savoir? Un jour, les collègues apprennent que vous avez entamé une procédure de divorce, et voilà tout. Vous leur avez pas raconté tout ce qui vous a mené là. Et éventuellement, dans certaines circonstances particulières, vous faites semblant pendant longtemps. Pour les enfants, pour la galerie parce que ce n’est pas le moment vu que untel va se marier ou que grand-mère est malade. Ou parce que vous avez des responsabilités publiques et que des fois il faut prendre sur soi. Bon…

    C’est une des caractéristiques de la vie politique française. On ne parle pas de la vie privée. On peut appeler ça « hypocrisie », ou bien « le respect des convenances », et ça j’aime bien, ça a un petit côté vieille France qui ne me dérange pas, et que je comprends assez bien.

    Je trouve comme toi Koz, que c’est sur le traitement médiatique qu’il faut s’interroger, mais je déplacerais un peu le curseur. Ca ne me pose pas de problème que les gens essayent, éventuellement de façon « hypocrite », de cacher leur vie privée.

    Le problème, c’est que ce sont les journalistes qui servent de paravent, et décident de ce qui est privé ou pas. Royal comme Hollande ne font aucun mystère de leurs attachements, chacun de leur côté, et ne vivent pas ensemble. Cécilia et Nicolas ne vivaient pas ensemble jusqu’à une date récente, et elle n’a même pas été voter pour lui au second tour. Ce n’est pas ce que j’appelle « respecter les convenances ». Ils pourraient au moins sauvegarder les apparences pour les journalistes : à charge pour ceux-ci de ne pas enquête sur ces sujets, de ne pas aller plus avant. Alors que là, ils doivent carrément fermer les yeux, mentir par omission. Au besoin, on leur explique. Tu as parlé ici de coups de fil des Hollande, et on a parlé de l’article du JDD jamais sorti.

    Les médias sont intrumentalisés. Un peu comme les domestiques des grandes maisons d’autrefois, qui « ne comptaient pas » et devant qui on pouvait dire ou faire bien des choses, puisqu’ils faisaient partie de la maison. Je vous ai déjà dit que pour moi c’était un des problèmes de notre vie politique.

    La presse est un pouvoir, qui devrait être indépendant. Ca veut dire que le pouvoir politique devrait lui cacher des choses, au lieu de lui laisser les cacher.

  • Jack, procurez vous d’une façon ou d’une autre la femme fatale. Très éclairant à lire dans son intégralité. Et puis, le pb c’est pas de savoir si une rupture est récente ou ancienne. Moi j’men fous total. Ce qui nous fait « causer » c’est la manipulation, c’est l’indécence, c’est…le degré d’exaspération que nous atteignons. Alors, effectivement devrions arrêter de parler de cette meuf, de cette hydre, car c’est son unique fond de commerce .

  • Je souhaite que le mépris pour ces cochons de votants qui suinte à chaque instant de toute cette affaire se paiera un jour. Sans compter, effectivement, le mépris de l’équilibre futur des enfants. Les mantes religieuses au moins se contentent de dévorer leurs compagnons. Elles ne piétinent pas leurs enfants !

  • Bonjour,

    Excellent texte et démonstration. Audelà de la paranoïa liée à la croyance en une caste de dirigeants médiatico-artistico-politique, je vois cependant une explication à cet événement non-médiatisé : la volonté de laisser d’égal à égal les couples Cécilia-Sarko et Hollande-Royal durant la campagne afin de rester le plus proche possible d’une campagne « pseudo »-démocratique (si tant est que l’on puisse qualifiée de « démocratique » une campagne d’éléction … pour rappel la démocratie ne prend pas ses fondements dans l’élection en soi, mais dans la souveraineté du peuple) … C’est une explication, mais il est vrai qu’a posteriori, et vous le montrez bien, cela reste troublant.

    Nathan

  • [quote comment= »31036″]Figure-toi, Koz, qu’il y a deux choses dont ils parlent avec un très grand naturel entre eux, quand ils arrivent un peu avant l’heure pour se préparer. 1. le couple royal-hollande. Tout le monde sait qu’ils sont séparés depuis plusieurs années, et que les choses se sont empirées récemment. 2. le couple désormais présidentiel, entre qui le torchon brûle depuis quelques mois seulement. Les journalistes commentaient chez qui l’un ou l’autre dormait, qui est là ou pas, qui on voit ou pas. D’où viennent les voitures, quelles tête on tire hors des caméras, avec qui les uns ou les autres repartent. Je rappelle quand même que Cécilia Sarkozy n’a pas voté pour son mari au second tour, même par procuration.

    L’autre information venait des nouveaux venus, qui nous rejoignaient après 10 ans au PS, ou qui venaient de l’UMP. L’état des couples des uns et des autres n’est même pas un sujet de conversation.

    Il y a hypocrisie des deux côtés. Franchement, ça m’est égal.[/quote]

    Cela m’est égal aussi. La différence qui existe entre les deux cas, c’est qu’il y a moins de répercussions politiques aux relations des Sarkozy qu’à celles de la famille Hollande. Ou tout du moins, c’est ce que je souhaite : si Cécilia Sarkozy ne veut pas assumer le rôle de première dame, on ne lui en voudra pas. On peut même rappeler Bernadette Chirac pour le rôle de mère de la nation. Qu’on laisse Cécilia tranquille, et si elle joue la femme invisible dans les affaires du pays, tout ira bien.

  • je ne peut m’empecher de rappeler un passage de sa biographie (desir d’avenir) » « Elle est ainsi à l’origine de réformes emblématiques qui ont marqué l’évolution de la société : la création du congé de paternité qui concilie pour la première fois, de façon concrète, l’égalité homme/femme ; – l’instauration de la garde alternée de l’enfant, dans le cadre d’une médiation familiale efficace ; – la protection de l’enfance, …… »

  • Franchement, c’est du délire ces commentaires. « Mante religieuse », accusation d’hypocrisie… Comment pouvez-vous condamner ces gens aussi facilement ? Hollande trompe Royal. Et elle devrait faire comme si de rien n’était, au motif que « c’est le père de ses enfants » ? Et nécessairement, elle ne l’aime plus et ment quand elle affirme qu’elle a un bon feeling avec les François ? Quant à sa sortie sur le mariage (quand était-ce, en 2005, non ?), si la rupture était engagée, j’y vois surtout une tentative de se raccrocher aux branches, dans l’espoir que les choses s’arrangent. Dans les couples ayant vécu des situations semblables, il y a un mélange d’amour -haine, d’espoir et de résignation; on n’en sort pas intact, et on n’est certainement pas toujours cohérent sur le plan sentimental. Ajoutez à cela la situation professionnelle difficile et le stress de la campagne…

    Mais non, tout le monde dissèque, juge, affirme que Royal n’est qu’une odieuse manipulatrice (on attend les commentaires sur la manipulation cosubstantielle de la gauche – beurk la gauche), organisant les fuites dans la presse. Allez, je suis sûr que bientôt quelqu’un va dire que cette rupture la sert politiquement et qu’elle l’a sûrement bien cherchée.

  • [quote comment= »31031″]Désolé, mais vous avez des infos qui indiquent que cette rupture est ancienne? Moi non.

    (…)

    Ce que l’on peut dire, c’est que Royal et Hollande étaient jusqu’à ces derniers jours un couple de concubins qui déclaraient leurs impôts ensemble avaient une même et unique résidence principale. Qu’ils partageaient la responsabilité parentale sur leurs enfants. On peut aussi préciser qu’une rumeur persistante indiquait que François Hollande aurait les caractéristiques du mari volage. Cependant les infidélités d’un des conjoint n’a jamais été synonyme de divorce (même s’il est fréquent que les premières entrainent le second).[/quote]

    Ce que l’on peut dire, c’est qu’ils ont maintenu les apparences, oui. En revanche, je me souviens de la première de France 2007, l’émission d’Europe1, à laquelle j’assistais. A un moment donné, nous étions hors du plateau, avec Catherine Nivez (d’Europe 1), Versac, Eolas, peut-être Jules aussi, et également l’assistant parlementaire de Maurice Leroy… Les propos allaient bon train sur le fait qu’Hollande et Royal n’étaient plus ensemble. L’assistant parlementaire semblait assez amusé de voir que ça se savait si largement, et confirmait…

    C’était en janvier.

  • @ Koz « Aujourd’hui, la crédibilité du passage incriminé – déjà relaté dans Le Parisien – selon lequel elle aurait menacé François Hollande de le priver de ses enfants s’il allait chercher Jospin contre elle, paraît considérablement renforcée. »

    Tu fais bien de mentionner ce point car, en effet, au delà de l’analyse de Liberal, C’EST la question la plus importante dans toute cette affaire !

    Si effectivement, ces informations parues dans la Femme Fatale sont avérées (est-ce qu’elles sont seulement réellement contestées ?), c’est bel et bien sur la base d’un chantage privé exercé sur un homme publique et leader du deuxième parti de France que le paysage politique s’est dessiné ces derniers mois – même s’il est difficile de mesurer maintenant l’impact de la présence de Jospin dans la lutte pour l’investiture.

    Peut être Jospin aurait eu assez d’autorité sur le Parti pour empêcher certains ralliements à Royal ; peut être aurait-il obtenu un débat interne moins controlé que celui imposé par SR ; peut-être aurait-il décroché une prolongation afin qu’un vrai échange s’installe au lieu du simulacre publique passant des jeux de pupitres télévisuels au chahuté meeting du Zenith. Dans tous les cas, le match Jospin / Royal aurait été épique !

    Après tout, il n’en reste pas moins qu’un chantage et une pression sur un homme de l’envergure d’Hollande, qu’il soit exercé par sa compagne/concurrente ou pas, demeure un chantage ! Peut être même, le chantage en question en est encore plus grave. Il ne s’agissait pas de « convaincre » Hollande de la laisser se présenter, mais de le forcer à barrer la route au retour de l’ancien Secrétaire Général du Parti. En muselant son opposition, elle savait qu’elle battrait DSK et, bien sur, Fabius. Elle ne savait pas quelle serait la réaction de l’ensemble du Parti à la longue si Jospin revenait dans le jeu.

    Alors oui, ce chantage devrait disqualifier Royal à longs termes.

    Les pressions existent en politique entre courants dans les luttes de pouvoir, ne soyons pas naïfs. Mais rarement de cette manière, rarement en jouant sur des sentiments de ce genre, rarement en instrumalisant ses propres enfants.

    Et là, il ne s’agissait pas de mendier un parachutage dans une obscure circonscription, mais d’accéder à la Présidence de la République d’un pays du G8, d’un pays à la tête d’un arsenal nucléaire.

  • Bien vu. Admettons quand même que la plupart d’entre nous le savait également.

    On peut décrire un autre phénomène qui accompagne celui de ce billet : la diffusion de l’info par bouche à oreille dans la population. Quand on n’est pas exactement dans les milieux autorisés on peut recevoir ce genre d’info, mais on a inévitablement du mal à les distinguer de l’intox. Cette réserve contribue à ne pas propager la rumeur à toutes les oreilles, non par narcissisme, mais par prudence.

    Pour illustrer, quand j’ai appris cette histoire il y a un an, on m’a aussi donné Louis Schweitzer comme compagnon de Royal et pour Hollande une nana de la mairie de Paris (c’était certainement déjà obsolète). Mais on disait aussi que tous les enfants de Royal n’étaient pas de Hollande, que Martine Aubry avait des portes de sortie à l’arrière des salles de resto lillois pour quand elle était trop bourrée, des trucs sexuels pas très nets sur son père (voyez : j’ose pas dire exactement ce que c’est), des histoires hussardes de notre Président au parc des princes, des trucs de queutards sur DSK. Qu’est-ce qu’on fait de ces histoires? L’agent de rumeur a une propension à ne pas relayer ce qui lui parait trop gros et peine lui-même à déterminer ce qui est crédible de ce qui est pure fantaisie.

    Et naturellement, il y a aussi la crainte de représaille vis-à-vis de la source…

  • L’auteur du billet initial (sur un sujet délicat) a manifestement été débordé par ce déchaînement de commentaires délirants. On dit n’importe quoi, on parle sans savoir, on juge de manière péremptoire ce qu’il y a de plus intime et de plus complexe (la vie d’un couple), on étale son manque de vécu et son esprit étroit, on déverse un torrent de haine partisane difficilement compréhensible… Vraiment affligeant. Puisse ce blog retrouver un peu de tenue et de hauteur de vue !

  • lisette a dit

    [quote post= »379″]C’est une des caractéristiques de la vie politique française. On ne parle pas de la vie privée. On peut appeler ça “hypocrisie”, ou bien “le respect des convenances”, et ça j’aime bien, ça a un petit côté vieille France qui ne me dérange pas, et que je comprends assez bien. Je trouve comme toi Koz, que c’est sur le traitement médiatique qu’il faut s’interroger, mais je déplacerais un peu le curseur. Ca ne me pose pas de problème que les gens essayent, éventuellement de façon “hypocrite”, de cacher leur vie privée. [/quote]

    et je suis assez d’accord: c’est une tradition qui honore la presse française de ne pas aller fouiller dans les vies privées sentimentales, inspecter les lits pour savoir qui, avec qui, comment…. nous avons tous lu beaucoup de rumeurs sur le net, certaines justes, d’autres fausses ( cf mambo). Je trouve normal qu’il y aie un accord des deux partenaires pour pouvoir faire état d’une séparation qui a des conséquences sur l’entourage, la famille, etc… SR a choisi la semaine après les élections pour anoncer cette séparation, il me semble logique de la respecter. Pour ma part j’aurais préféré qu’elle attende la torpeur moite de juillet/août…

    de même, pour être franc, je m’intéresse peu à la vie sentimentale du PR, mais le fait que sa femme ne soit pas allée voter (pourqui elleveut) m’interpelle car le vote est un devoir citoyen et il me semble que lees valeurs exemplarité, ou effort, ou respect, sont alors bien absentes…

  • Jeff n’a pas complètement tort (même s’il le dit peu diplomatiquement). J’ai écrit ce billet pour parler des media plus que pour parler d’Hollande et de Royal.

    Merci Koz de rappeler l’épisode du mariage en Polynésie qui m’était sorti de la tête. Là encore, le mensonge de Royal est préoccupant, mais pas autant que le fait que les media la couvrent. De même, dans le procès contre « la femme fatale » pas assez de journalistes ont dénoncé l’intimidation.

    Luc, oui Mazarine est un autre exemple. Mais moins frappant car je pense que moins de monde était dans la confidence. Tu poses la bonne question : quelle solution apporter ? A ma modeste échelle et grâce à l’hospitalité de Koz, j’ai écrit ce billet. Plus généralement, je pense que les blogs, en démocratisant l’accès aux media, peuvent utilement servir d’empêcheurs de tourner en rond. L’exemple de « François Mitterrand » est encourageant. Ceux qui savaient se taisaient, un blogueur a mis les pieds dans le plat.

    MamboJoel souligne d’ailleurs que la plupart de ceux qui fréquentent les blogs étaient déjà plus ou moins au courant. Mais cette information n’a pas filtré dans les « vrais » media, tant pis pour les cons qui n’ont pas internet.

    London soulève un autre point important. Prenons garde à ne pas trop accabler nos media. J’ai essayé de ne pas sombrer dans le « tous pourris » (ou « tous de gauche ») en écrivant ce billet, mais il n’en reste pas moins que je dénonce une faiblesse des journalistes. Pour modérer mon propos, il faut remarquer que les travers que je critique sont très humains, et ne dénotent pas forcément une malice de la part des journalistes. Raison de plus pour les dénoncer. Je suis un incurable optimiste et suis certain que la plupart des journalistes sont soucieux de s’améliorer.

  • @Jeff, on parle de faits : C’est dimanche soir, soirée électorale. Les divers intervenants sont à 2 doigts de lâcher la langue de bois, on essaie de comprendre ce que peut être une TVA sociale, quel en est éventuellement l’intérêt, on va parler d’Europe , on constate que l’opposition est loin d’être laminée, cela ouvre des horizons et patatra, STOP parceque madame marie segoléne nous fait annoncer tout à trac, parceque cela ne pouvait pas attendre, parce que ce que cela urgeait, qu’elle se sépare d’hollande et qu’elle est par conséquent totalement dispo pour la prise du parti. Oh, le flottement…Oh le malaise … On s’endort la dessus et le lendemain, au saut du lit, on essaie de nous vendre par medias interposés, qu’il s’agit là d’une regrettable fuite..indépendante de sa volonté. Alors Jeff, c’est avec beaucoup de tenue et de sobriété, après avoir suivi de très près ces 2 campagnes, que je suis au regret de te dire que mme royal et sa communication me déplaisent au plus haut point . Le reste n’est que littérature.

  • [quote comment= »31097″]

    London soulève un autre point important. Prenons garde à ne pas trop accabler nos media. J’ai essayé de ne pas sombrer dans le « tous pourris » (ou « tous de gauche ») en écrivant ce billet, mais il n’en reste pas moins que je dénonce une faiblesse des journalistes. Pour modérer mon propos, il faut remarquer que les travers que je critique sont très humains, et ne dénotent pas forcément une malice de la part des journalistes. Raison de plus pour les dénoncer. Je suis un incurable optimiste et suis certain que la plupart des journalistes sont soucieux de s’améliorer.[/quote]

    Salut Libéral !

    Non je ne t’accablais pas loin de là car je visais davantage les journalistes type Libé ou Rue89 ou Canard Enchainé. Ils sont amusant. Mais le venin ne doit pas achever la bête.

    Et je pensais encore davantage aux politiques. Il ne doivent sous aucun prétexte instrumentaliser les médias. Et eux ont le pouvoir de dissoudre l’opinion pour mieux la récupérer et pour un but que je trouve dangereux. C’est le cas de Mme Royal, et dans un temps record, soit 2 fois dans la même semaine. Ca a été le cas de Mr Bayrou pendant toute la campagne. La fameuse MMM (Main Mise sur les Médias : j’ai trouvé ça dans un commentaire sur Agoravox et je trouve le concept intéressant).

    Nous, en tant qu’internaute ou électeur, nous sommes dispersés au final, nous avons un pouvoir limité sur l’opinion. On va dire que nous parlons à titre privé et non public (les politiques, les journalistes ou les responsables associatifs).

    Mais j’ai trouvé ton post très bon car effectivement l’éclairage était pertinent !

  • perso je ne crois pas beaucoup que SR aie, le soir du second tour, décidé d’organiser cette fuite, cela étant, son calendrier trop juste laissait la possibilité de cette fuite… restons calmes: les vies sentimentales de nos politiques sont leur « propriété », je trouve bien que les journalistes la respectent.

  • Si la presse, notamment écrite, veut survivre, elle va traquer les peopolitiques qui tiennent à faire connaître leur vie publique/privée, sinon, ce sont les blogs qui s’en chargeront, eux qui n’ont de patron que leur créateur, eux qui n’ont pas forcément la même « éthique journalistique »; d’accord pour le respect de la vie privée mais si elle interfère sur la vie publique, alors tant pis, c’est pour cela qu’il faut respecter un livre comme « La femme Fatale », par exemple.

  • @ Pascale, Si c’est effectivement Ségolène Royal qui a décidé d’annoncer la nouvelle dimanche soir, je trouve également (et j’ai déjà eu l’occasion de le dire ici) que le moment était mal choisi. Mais l’on a appris ensuite qu’elle souhaitait en fait l’annoncer lundi matin (via une interview radio) et que l’info ayant « fuité » dès dimanche soir sur certains médias Internet, l’AFP a décidé de lâcher l’info après avoir prévenu Ségolène Royal et malgré son opposition. Certains ici prétendent pouvoir affirmer que cette version « officielle », confirmée par l’AFP, est fausse. Ils doivent être particulièrement bien informés ou alors ils s’affranchissent de la réalité parce que c’est plus simple pour taper sur leur punching-ball favori. Je vous laisse le choix de l’explication…

    @ Libéral « Peu diplomatique » ? Pourtant je me suis retenu. Parce que vraiment, je trouve certains posts inqualifiables et surtout complètement délirants.

  • Concernant la fuite , je pense qu’elle etait parfaitement orchestrée par MME Royal , MAIS qu’elle n’avait pas prevu le « moins-mauvais » score du PS. Cette « fuite » avec une debandade pour le PS aux législatives et Hop! S.Royal prenait la tête du parti vite fait , bien fait , mais dommage pour elle , c’est le contraire qui c’est passé , F.Hollande est sauvé provisoirement et elle apparait sous son vrai jour (ENFIN). N’oubliez pas que son « interview  » etait enregistré a l’avance donc tout etait prevu , planifié !

    Elle a menti aux Français , en nous prenant pour de poires, elle LA Femme , elle LA Mere ,elle LE Poing serré sur son ventre, elle qui aime a dire que tel ou tel personne est un menteur , nous avons tous vu son indignation , sa saine colère feinte, tous cela etait mensonge , aujourd’hui on se rend compte qu’elle a cultivé ce mensonge pour son interet , jusque dans la publicarion recente de son livre, c’est un comble quand même ! Madame Royal fait du Mitterand jusque dans les moindres détails !

    Mais tout le monde n’est pas Mitterand et en plus elle n’a pas beneficié d’un appui de poids comme Mitterand à l’epoque , j’appelerai Jacques Chirac , qui à preferé pour cette fois sortir son « Missile-Bayrou » pour descendre Sarko dès que Villepin fut definitivement grillé en Janvier .

  • Moi, qui ne suis ni journaliste, ni politicien, ait aussi eut droit aux ragots à ce sujet et comme certains ici je n’apprécie pas cette instrumentalisation en bien comme en mal de ca vie privée et surtout de ses proches ( pour ne pas dire ses propres enfants) et je revois le petit Thomas qui donnait son avis ôôôô combien éclairé ôôôô combien important sur la campagne et bien évidemment retransmis sur tous les JT. Mais sur le reste black-out complet, rien de rien. Et si quelqu’un se permettait une simple allusion on entendait tout de suite les cris  » c’est sa vie privée…et patati et patata… »

    Comme elle est au blanc ne reste plus que le noir qui n’a pas été employé…Noir comme l’absence de couleur, l’absence de programme, l’absence de morale, l’absence de coeur,….

    Et en parlant d’absence il n’en mauque qu’une…

    ELLE

  • Je suis d’accord avec l’hypothèse de Libéral sur les journalistes qui aiment être les seuls à savoir, parce que cela leur donne l’impression d’être importants. Cela joue certainement, là comme sur de nombreux autre sujets.

    Mais n’y a-t-il pas aussi, depuis quelque temps, la loi, tout simplement, qui protège très sévèrement la vie privée des gens?

    Anyhow a balancé sur son blog, il y a peu de temps, le nom de la maîtresse de François Hollande. Enfin, il n’a pas écrit son nom, mais il a donné tous les éléments pour qu’elle soit facilement identifiable. Quelques heures plus tard, il supprimait son billet en affirmant avoir été fermement contacté par les conseillers du susdit qui lui ont rappelé la loi.

  • Ségolène Royal se done d’autant plus le beau rôle qu’elle a fait fuiter des infos selon lesquelles hollande la trompait avec une journaliste. Il ne la trompait pas, en réalité, puisque cela faisait plusieurs années qu’il n’étaient plus ensemble. Dans le « landerneau » journalistique dont parle birenbaum (comme dit koz, bel hypocrite après son bouquin nos délits d’initiés, faites ce que je dis, faites pas ce que je fais), il se disait depuis des mois et des mois que ELLE, Ségolène Royal, vivait avec un autre mec. Bizarre. Nos paparrazis si prompts à « sortir » les infos lorsqu’il s’agit d’une star, se taisent lorsqu’il s’agit d’un ou d’une politique. Je ne suis pas pour TOUT dire a priori. Mais lorsqu’on met en avant un mensonge, les journalistes se doivent de rétablir la vérité.

  • Très bien vu, ce billet, bravo.

    J’ajouterais un point:

    « Comparer d’une part le séisme provoqué par la décision du JDD de ne pas dire que Cecilia Sarkozy s’était abstenue le 6 mai et d’autre part le silence qui entoure l’incroyable discrétion des media français sur ce secret de Polichinelle a quelque chose de vertigineux. »

    Pas si vertigineux que ça, c’est très cohérent avec votre analyse de la motivation : « savoir tout en sachant que les autres ne savent pas ». En effet, le savoir en question est aussi et surtout un pouvoir: Celui de taire ou de publier. En bloquant la publication, la direction du JDD enlève ce pouvoir à ses journalistes et par extension l’ensemble de la communauté médiatique est menacée de voir ce pouvoir limité. Pas étonnant que la réaction soit vigoureuse !

    Enfin, une dernière remarque: Koz nous apprend que les bloggeurs politiques étaient tout autant au courant. Et ils n’ont pas été tellement plus bavards que les journalistes… Alors ? Le plaisir de savoir les emporte-t-il eux aussi ? Ou est-ce juste la crainte de poursuites judiciaires ?

  • [quote comment= »31296″]Enfin, une dernière remarque: Koz nous apprend que les bloggeurs politiques étaient tout autant au courant. Et ils n’ont pas été tellement plus bavards que les journalistes… Alors ? Le plaisir de savoir les emporte-t-il eux aussi ? Ou est-ce juste la crainte de poursuites judiciaires ?[/quote]

    Davantage la crainte, en ce qui me concerne et probablement aussi mes camarades, de passer pour un blogueur de tabloïd, pour un type qui veut faire des visites à tout prix, ainsi que le fait qu’être au courant qu’une rumeur circule avec insistance n’est pas être au courant d’un véritable fait (des rumeurs circulent à propos de beaucoup de gens…).

  • le chafouin a dit

    [quote post= »379″]Il ne la trompait pas, en réalité, puisque cela faisait plusieurs années qu’il n’étaient plus ensemble. Dans le “landerneau” journalistique dont parle birenbaum (comme dit koz, bel hypocrite après son bouquin nos délits d’initiés, faites ce que je dis, faites pas ce que je fais), il se disait depuis des mois et des mois que ELLE, Ségolène Royal, vivait avec un autre mec.[/quote]

    et hop, on continue sur la rumeur, on en ajoute une autre, sur elle, laissez les hommes et femmes politiques en paix sur leur vie privée, sentimentale… tromperie, mensonge? peut-être mais nous n’avons pas vu de photo de sego et françois ensemble, à titre privé…je pense que ségolène n’a pas instrumentalisé son couple, comme sarko, qui en a beaucoup fait dans ce domaine…

  • Jeff, dans ce feuilleton qui va cesser, et c’est tant mieux, je reste persuadée qu’elle a expressément choisi ce moment. Pourquoi? car c’est son mode de « com », Pouquoi? parceque c’est le samedi matin qu’elle enregistre cette « révélation » en vue d’un laminage à venir du PS qui est infirmé dimanche soir. Donc, se remettre en lumière urgemment. Pourquoi? car elle a déjà beaucoup utilisé l’excuse de la fuite et de la « malignité » des journalistes à son égard. Pour en finir, il n’est pas inutile d’aller lire les commentaires d’autres blogs. Pas grand monde n’est dupe, et beaucoup apprécient très modérément de cette tentative de duperie. cqfd. Mélenchon , qui a vécu en live le feuilleton, nous gratifie entre autre d’une analyse , à pas piquer des vers.

  • Jeff,

    Tu as peut être raison effectivement sur le fait que la fuite soit involontaire. Globalement, ce sera difficile à déterminer. En bon normand que je suis, ptet ben qu’oui, et ptet ben qu’non.

    Ceci dit, si tu veux éviter que ça fuite, tu fais ton enregistrement le Samedi, la veille d’une élection où les journalistes sont sur les dents à choper la moindre réaction ? A titre personnel, je ne la crois pas assez naive. Je crois au contraire que les fuites sont toujours organisées à dessein. Les « off » sont, je crois, une vue de l’esprit entre politiques et journalistes

  • Ce qui m’énerve au plus haut point dans cette histoire c’est que l’électeur lambda est pris pour un con…

    Il y a une différence fondamentale entre les histoires des « peoples » relatées par des journalistes spécialisés dont c’est le gagne pain de fouiller les poubelles et d’espionner en permanence les moindres faits et gestes d’une star ; et ce à quoi nous avons assisté pendant des mois en ce qui concerne la candidature de SR.

    Je ne sais pas si vous avez conscience de l’énormité de la mystification, des mensonges que les journaleux politiques ont servis aux électeurs à longueur de chroniques, reportages et éditos et à quel point la candidate, non pas actrice d’une pièce de boulevard, mais candidate à la présidence d’un pays, s’est moquée des citoyens électeurs.

    Et je ne suis pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle le traitement journalistique était identique dans les cas SR/FH et NS/CS. L’histoire du couple présidentiel a fait les grands titres avant la campagne, a été et est suivie depuis dans ces moindres détails. Avez-vous souvenir de grands titres sur SR/FH alors que leur rupture date, selon Raphael Baquet, du congrès du Mans ?

  • J’ajouterais que les explications de NS sur les plateaux de télé et dans son livre « Témoignage » sont autrement plus sincères et respectueuses de ses électeurs que l’hypocrisie et le faux semblant joué par SR jusqu’au lendemain des élections.

  • margit a dit: [quote post= »379″]Avez-vous souvenir de grands titres sur SR/FH alors que leur rupture date, selon Raphael Baquet, du congrès du Mans ?[/quote]

    il n’y a eu ni titre ni photos de couple pour SR/FH depuis ?? l’été dernier? je ne me souviens plus elle, au moins, n’a pas mis sa vie decouple en avant comme le fait en permanence NS…

    je continue à dire que les rumeurs colportées par des journaleux en mal de copie feraient mieux de passer à la trappe Chacun a droit au respect de sa vie privée.

  • [quote comment= »31367″]J’ajouterais que les explications de NS sur les plateaux de télé et dans son livre « Témoignage » sont autrement plus sincères et respectueuses de ses électeurs que l’hypocrisie et le faux semblant joué par SR jusqu’au lendemain des élections.[/quote]

    En êtes-vous bien sûre ou est-ce l’amour qui vous aveugle ? Jouer à la télé et dans les médias l’homme blessé, abandonné et seul, alors que l’on file le parfait amour avec une autre, c’est sans doute votre définition de la « sincérité » ? L’intéressée n’aurait en tout cas pas apprécié, notamment une fameuse photo parue dans la presse où Nicolas Sarkozy apparaît seul et triste dans son grand bureau (snif snif…). Ce que l’image ne montre pas, selon les journalistes auteurs du livre « Sexus Politicus », c’est que celle-ci était juste à côté au moment où a été prise la photo…

    Le terrain de la manipulation et de l’exploitation de la vie privée à des fins politiques est à mon avis beaucoup plus glissant du côté de NS que de SR…

  • [quote comment= »31389″]je voudrais ne plus recevoir coppie des commentaires[/quote]

    Un déçu du Kozisme ? 😉

    eponymus ——> dehors

  • Z’aviez qu’à pas vous abonner. Y’a une fonctionnalité de désinscription. Dans le mail ou sous le formulaire de coms, si je n’m’abuse.

    [quote comment= »31382″]Le terrain de la manipulation et de l’exploitation de la vie privée à des fins politiques est à mon avis beaucoup plus glissant du côté de NS que de SR…[/quote]

    Vous n’avez jamais l’impression, juste après l’avoir reproché à d’autres, que vos présupposés entrent en ligne de compte ?

  • [quote comment= »31316″] Davantage la crainte, en ce qui me concerne et probablement aussi mes camarades, de passer pour un blogueur de tabloïd, pour un type qui veut faire des visites à tout prix, ainsi que le fait qu’être au courant qu’une rumeur circule avec insistance n’est pas être au courant d’un véritable fait (des rumeurs circulent à propos de beaucoup de gens…).[/quote]

    Compris.

    Les journalistes peuvent partager cette crainte également, me semble-t-il.

  • [quote comment= »31394″]Vous n’avez jamais l’impression, juste après l’avoir reproché à d’autres, que vos présupposés entrent en ligne de compte ?[/quote]

    Sans doute, tout autant que les vôtres…

  • [quote comment= »31330″]… mais nous n’avons pas vu de photo de sego et françois ensemble, à titre privé…je pense que ségolène n’a pas instrumentalisé son couple, comme sarko, qui en a beaucoup fait dans ce domaine…[/quote]

    Euh… il y a quelques années nous avions eu droit a des pleines pages photos de Royal/Hollande en famille, buvant le café, dans leur salon, dans leur cuisine… Sans oublier son accouchement quasi en direct de la maternité lors de son ministère… (j’exagère un peu mais nous avions eu les images dans le 20h de Ségolène dans sa chambre avec le bébé et les autres enfants avec…)

    Si tout cela n’est pas de le mise en scène et de l’instrumentalisation de la vie de famille, que l’on me dise ce que c’est !

  • @olivier…

    oui, il y a quelques années, SR a mis en scéne dans les médias sa vie de famille, et surtout valorisé son rôle de mére… en octobre 2005 encore elle posait avec sa fille en une de Match pour annoncer sa candidature à la candidature…

    ce que je disais, c’est qu’il me semble qu’elle n’a jamais, ou depuis très longtemps, valorisé dans les médias les photos de couple, au contraire de NS, qui adorait se faire tirer le portrait avec son épouse…. à telpoint que certains ont pu comprendre qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre eux rien qu’en notant la diminution des frequences d’apparition de Cecilia dans le bulletin municipal de neuilly…

  • Pitié…Est ce qu’on pourrait éviter les enchères sur qui instrumentalise le plus ou le moins les médias ? Nous avons deux grands compétiteurs et il n’y a pas plus de noblesse d’un côté ou de l’autre.

    Je crois que ce qui est intéressant c’est, par jeu de miroir, comment les médias sont prêts à se faire instrumentaliser. Et parfois à se faire brutaliser.

  • @Francis

    Justement, les « journaleux en mal de copie » sont obligés de se taire. ça vous plait? D’autant que ça ne concerne pas que les « secrets de couples ». Ce qui m’étonne dans vos commentaires, Francis, c’est que vous persistez à dire que royal n’a pas mis en avant son couple. Mais ce projet de mariage ridicule, alors que le couple était « probablement » déjà mort, comme par hasard au début de la campagne, ça s’appelle comment? Sarkozy s’est brûlé les doigts en allant encore plus loin, il en est revenu. Faut-il donc donner un passe-droit à Royal à cause de cela? Je ne crois pas. Et au sujet de la « rumeur » que vous m’acusez de colporter, excusez moi, mais lorsque les journalistes ne peuvent écrire qq chose qu’ils jugent important dans leurs journaux, il ne fait pas s’étonner qu’ils les balancent sur internet.

  • @le chafouin

    nous ne tomberons pas d’accord… je suis pour la préservation de la vie privée des hommes, femmes politiques sauf, bien entendu, s’ils la mettent en avant, en général de façon positive alors qu’elle ne l’est pas.

    je n’accorde donc aucune importance aux multiples rumeurs sur internet dont beaucoup sont issues de personnes voulant essentiellement se donner de l’imortance, voire de l’audience.

    je ne me souviens pas de quand date ce propos de SR sur un projet de mariage en pirogue, je ne peux pas dire que j’apprécie ce genre de thème… mais comme les guillements de votre « probablement » le soulignent nous ne savons pas où en était leur couple à ce moment là, non plus que d’éventuelles tentatives de « raccomodage », se traduisant par des actes sympoliques forts, éventuellement fantasmés, comme un voyage à deux, un mariage…

    pour ma part je m’arrêterai là sur mes commentaires « gala »

  • En un communiqué de 3 lignes au lendemain de la dernière élection primordiale du quinquenant, Ségolène Royal en a dit plus qu’en 6 mois de campagne battie sur des phrase creuses vides de sens: Directement: – Casses toi (de chez nous) – Je veux ta place (de premier secrétaire) Et en creux: – J’ai mentit tout au long de la campagne sur ma vie privée – La presse m’a bien protégée

    Ecoeurant

Les commentaires sont fermés