De l'Europe

Forum de Paris

Chat avec Dany le Rouge, en ce moment sur le site du Monde, sur le thème « Présidentielle : les candidats parlent-ils suffisamment d’Europe ?« .

J’arrive un peu tard pour vous inviter à y participer. Mais au moins pourrez-vous en lire le compte-rendu.

En outre, je vous en avais parlé dernièrement : ce week-end a lieu un évènement de grande ampleur autour de l’avenir de l’Europe. Le programme laisse présager des interventions d’importance. Et, si je ne m’abuse, il est encore possible de s’inscrire. Pour ma part, j’espère pouvoir y être lundi après-midi…. Faut qu’j’en parle à ma boss.

15 comments

  • Dany le Vert est excellent comme à son habitude ! Il n’y a pas une ligne de son interview avec laquelle je ne sois d’accord.

    Notamment :

    Quel est le candidat le plus européen selon vous ? Dans l’ordre : Dominiquue Voynet, François Bayrou et Ségolène Royal à égalité, José Bové et Nicolas Sarkozy

    Sarkozy a une conception de l’Europe qui est dans la tradition gaulliste, une Europe simplement à la française

    Ralliement de Tapie et de Roger Hanin Ils sont conséquents. Ils veulent un chef, ils ont une âme de macho donc ils votent macho

    Bayrou : C’est à lui de décider ce qu’il fera au deuxième tour. S’il rentre au bercail et s’allie comme toujours avec la droite dure, autoritaire de Sarkozy ou s’il est prêt à tenter une alliance de l’Olivier telle que le tente et réalise son copain Romano Prodi

    Problème no I de la gauche : Sur Chevènement : Ségolène Royal doit faire comprendre à cette gauche national souverainiste qu’une politique de la France doit s’émanciper de cette maladie infantile. J’avoue que ce ne sera pas facile. C’est pour ça que nous aurons besoin à l’Assemblée National d’un groupe vert pro-européen, fédéraliste et politiquement autonomne mais allié, serein et solidaire d’un gouvernement de gauche

    Gauche de la gauche : José Bové doit revendir dans son camp d’origine de pro-europééen altermondialiste. C’est par l’Europe qu’on arrivera à un monde plus solidaire. José Bové le sait, Arlette Laguiller l’ignore, Besancenot attend la révolution et Marie-George Buffet l’effondrement définitif de l’idéologie communiste.

    Et enfin le plus important : comment sortir l’Europe de l’ornière Il est temps que ça change. Il faut, même au risque de perdre, redonner à la société donc aux électeurs le pouvoir de construire ou de déconstruire l’Euopre.

    C’est pour cela que les verts européens proposent pour l’adoption d’un traité constitutionnel le Plan A+ (le TCE séparé en une partie Constitution et une partie Traité) un référendum européen à double majorité, majorité des citoyens européens et majorité dans au moins quinze des vingt-sept pays de l’Union Les pays qui refuseraient la constitution acceptées par la majorité des pays l’Union devraient se prononcer s’ils veulent rester dans une union unie par ce traité constitutionnel ou sortir de l’Union

    (Exemple de la Bavière qui a refusé de ratifier la loi fondamentale allemande en 1950 mais est tout de même rentrée dans la RFA)

    Merci Dany. C’est cela ma Gauche !

  • Eh ben. Si ça, ça te réjouit… Il intervient sur le fait de savoir si l’on parle assez de l’Europe dans la campagne, et il parle de Hanin, de ce que fera Bayrou au 2ème tour, aux petits problèmes de la gauche avec sa gauche. Et il nous fait un gentil classement avec, en premier, ma candidate, mes copains, José Bové, puis le vilain vilain vilain Sarkozy.

    Bref, exactement le contraire de ce que l’on aurait pu attendre de lui, dans le cadre d’un chat en partenariat avec le Forum de Paris, qui s’efforce justement (i) d’être transpartisan et (ii) de remettre l’Europe dans la campagne.

    C’est plutôt triste ce que tu soulignes.

  • Je profite de ce billet sans trop de commentaires pour pousser un coup de gueule! Pardon Koz! Je travaille à l’ANPE et je suis révolté par le décalage entre ce qui est dit sur les chômeurs et la réalité! Aujourd’hui j’ai reçu 4 personnes de bonne volonté cherchant un emploi de caissière. Leur seul tort? Avoir autour de 50 ans!!! et moi je ne peux RIEN faire! Je suis révolté! J’ai beau être de droite j’ai des poussées de loi de discrimination positive à l’embauche! Ca serait un moindre mal! Plus largement ,notre société a vraiment un problème! Il faut vraiment une changement de mentalité! Car c’est l’employeur qui embauche, pas moi! Cette pression à la productivité fait que pour des emplois peu qualifié les « vieux » sont disqualifiés car pas assez rapides! Mais ou va t’on? Cà n’est plus possilble!!

  • à koz :

    Bof, que l’Europe soit transpartisan, OK, mais a-partisan non merci.

    La démocratie, c’est le paradoxe qui consiste à se mettre d’accord sur un cadre qui nous permettra d’exprimer nos désaccords perpétuels.

    Sarkozy n’est pas méchant, méchant, simplement je n’ai globalement pas aimé ces 5 dernières années de gouvernement, donc à fortiori la poursuite et l’amplification de cette politique qui viendrait si Sarkozy venait à être élu.

    Le classement de Cohn Bendit peut paraître prétentieux, mais je le partage. Je suis convaincu que les Verts sont pour l’instant en tous cas un cran au-dessus des autres sur le plan de la relance démocratique de l’Union européenne avec cette idée de Plan A+ et de référendum européen.

    Bien évidemment, je n’ai absolument rien contre si un autre candidat veut faire de la surenchère pro-européenne !

  • @ Blogblog

    [quote comment= »3083″] J’ai beau être de droite (…) Il faut vraiment une changement de mentalité! [/quote]

    Surtout pas de changement de mentalité en ce qui vous concerne : vous êtes de gauche.

    Hum ! Ça va faire des histoires. Je m’échappe.

  • @Lucas Clermont: C’est justement ce genre de propos qui font que je suis de droite! « Vous n’avez pas le monopole du coeur! » 😉 Je suis énervé au plus haut point de voir le hold up, l’assimilation du soucis de l’autre au mot « gauche »! Eh non, je suis de droite sociale! De droite car je crois à l’initiative individuelle, pas au « tout état » ou « tout public »;je crois à l’économie de marché régulée, je vois bien combien il s’agit de réduire le coût du travail, mais pas sans prise de risques du coté de l’entrepreneur; et comment réduire le coût du travail sans réduire la dette publique, les charges sociales servant à financer les dépenses publiques qui ne peuvent plus l’être par la dette du fait du surrendettement de l’Etat? Je fais beaucoup de raccourcis, mais c’est l’idée! Je suis de droite car il y a un anthropologie de gauche que je ne peux pas partager!

  • De toutes façons, aujourd’hui, je suis desespéré. Alors, continuez, foutez l’souk dans mon blog, c’est pas grave, on vous en voudra pas. 😉

  • @Koz: bon ben merci çà me remonte le moral de savoir que tu l’as pas! C’est bête mais tout de suite çà fait relativiser!! N’empêche qu’un taux d’activité des plus de 50 ans à 36% y a un problème!!

  • [quote comment= »3087″]à koz : (…)[/quote]

    Désolé, tu as été victime de mon antispam. Je ne sais pas si c’est la campagne qui provoque chez certains une utilisation malvenue d’Akismet mais, de plus en plus, des commentaires de personnes que je n’ai jamais marquées comme spammeurs se retrouvent dans la liste de spams.

    Ca a été ton cas, ça l’a été aussi pour FrédéricLN, et d’autres.

    Le fonctionnement de l’antispam dépendant des utilisateurs, je crains que ce ne soit une conséquence des crispations de campagne.

    Je le dis pour toi, et pour prévenir les autres : si vos messages ne s’affichent pas tout de suite, il est possible que le pb vienne de là. Et c’est indépendant de ma volonté (pas comme pour la liste de modération a priori).

  • Je poursuis dans le piratage de ce post puisque Koz a baissé les bras 😉

    Blogblog, je dispose d’un test infaillible pour savoir si tu es de droite ou de gauche. Un constat est partagé par tout le monde, les entreprises n’embauchent pas assez. De quelle position te sens tu le plus proche?

    1. les patrons sont des salauds
    2. il n’y a pas assez d’entrepreneurs

    Pour avoir été entrepreneur (et m’être planté), j’ai une admiration sans borne pour ceux qui y arrivent. Ils sont à l’intersection de toutes les contraintes : financières, sociales, juridiques, reglementaires, logistiques, humaines, fiscales etc…

    Tout le monde peut créer une entreprise et un (des) emploi(s). C’est une question de volonté, de travail, d’audace et (oserais-je le dire?) de générosité. Je suis toujours sidéré de voir des gens qui ont choisi de ne pas créer d’emploi reprocher vertement à ceux qui le font de ne pas le faire assez bien.

  • Pingback: » Lepénisation. Avec des vrais morceaux de Sarkozy dedans.

  • @Liberal

    Tu fais commencer la gauche à Olivier Besancenot ?

    Le point de vue de la gauche, c’est plutôt que le capitalisme est un moteur de création de richesse sans équivalents, mais qu’il est 1) instable (cheval fou, cf les bulles financières à commencer par celle des bulbes de tulipes en hollande) 2) créateur d’inégalités et de misère 3) destructeur de l’environnement. La gauche accepte donc le capitalisme mais tente de l’encastrer dans une correction publique et syndicale, légale pour contre-carrer ses effets négatifs.

    Je dirais plutôt que la frontière entre la droite et la gauche est assez bien tracée par l’appel « Pourquoi nous consentons à l’impôt ? » d’Alternatives économiques.

Les commentaires sont fermés