Bouger les lignes

Les lignes, elles n'arrêtent pas en ce moment. A tel point que l'on ne sait plus où on en est. Nicolas Sarkozy cite Jaurès, nomme Kouchner au Quai, Jouyet, l'ancien ami de Hollande au gouvernement, donne les commandes de la solidarité à Martin Hirsch et se remarie avec une femme épidermiquement de gauche.

Royal reconnaît des vertus à Blair, veut envoyer les d'jeunes dans des colonies de vacances contrôlées par des militaires, ne croit plus aux 35 heures ni aux augmentations du SMIG. On ne chante plus l'Internationale au PS, mais la Marseillaise. La gauche prie dans les églises et lit Closer à la plage. La CGT négocie et surtout s'accorde avec le MEDEF.

La droite conservatrice est devenue le clan des réformes. La gauche celui des archaïsmes. Elle souhaite de la publicité sur la télévision publique ; la majorité, plus d'émission culturelles. La droite nomme les "minorités visibles" aux postes les plus importants de la République. La gauche paye l'ISF. Pour couronner le tout, Delanoë, le favori des sondages du PS se déclare libéral. Il paraît même que Fabius se situerait à la gauche de son Parti. Même le Nouvel Observateur, l'organe emblématique du socialisme, rivalise avec Voici ou Ici Paris pour le concours de la rumeur la plus crasse.

Je ne suis pas le seul à le constater. Quelqu'un comme Jouyet, qui pourtant devrait comprendre la perméabilité des positions, s'interroge :

"Le rôle des néo-conservateurs américains dans le référendum irlandais a été quelque chose de tout à fait important", a souligné M. Jouyet, en ajoutant, sous les applaudissements du public: "quand je vois des socialistes français s'allier, au nom du non, à l'extrême droite irlandaise, cela m'interpelle également".

Et c'est partout pareil. Tiens, juste un exemple : il paraît que l'équipe de France de rugby peut battre les All Blacks, mais pas les Argentins. C'est peu dire que l'on manque de repères.

Attention. Il y a de la résistance. Une inertie. De la mémoire de forme on va dire. Les grands patrons de droite se versent des faramineux parachutes dorés. Ils tapent dans la caisse de l'UIMM. Les Tiberi sont toujours réélus. Que tout le monde se rassure. Les méchants sur qui planent les ombres funestes du Mal sont bien à droite ; les grands patrons pillent toujours les entreprises qui les embauchent ; les gentils sont toujours à gauche.

*

Quoique... Quoique ? Oui, quoique...

Dans Le Figaro, nous apprenons que :

"Pierre Mauroy a été mis en examen vendredi pour un «détournement de fonds publics» durant son mandat de président de la communauté urbaine de Lille. Ces fonds auraient été utilisés pour fournir un emploi fictif à Lyne Cohen-Solal. Selon une source proche du dossier, les sommes concernées se monteraient au total à quelque 19.000 euros représentant un salaire versé à l'actuelle adjointe au maire de Paris, pour un emploi d'attachée de presse de la communauté urbaine, pendant dix mois en 1992. Le délit visé est passible de 3 ans d'emprisonnement et 375.000 euros d'amende."

Si un des piliers du Mitterandisme peut être soupçonné de ce genre de choses n'est pas fondamentalement surprenant - que l'affaire cite aussi Lyne Cohen Solal, actuelle adjointe du Maire de Paris, la Madame Propre du 5ème arrondissement qui tente depuis 2001 de déboulonner l'inamovible couple, c'est déjà plus dérangeant. Peut être que c'est un coup de crocs en retour à la bergère de la part du loup. On va lui laisser le bénéfice du doute comme celui de l'innocence réservée aux personnes non condamnées. Et puis bon, 19 000 €...

Mais je disais quoique...

On se souvient évidemment des scandaleuses indemnités de départ de Noël (le bien nommé) Forgeard, le fameux parachute doré de 8,5 millions d'euros. Jusque là, tout va bien, on reste dans les limites du clivage. Mais, hier à la Une du Figaro.fr, on pouvait aussi apprendre que :

"L'ancien président de Canal+ Pierre Lescure a été mis en examen le 26 mai dernier pour «faux et usage de faux», selon une source judiciaire qui a confirmé une information de MediaPart.
Cette mise en examen intervient dans le cadre de l'enquête sur des «parachutes dorés» consentis par l'ancienne direction de la chaîne cryptée à une quinzaine de ses cadres. Lescure, président de Canal+ de 1994 à 2002, est soupçonné d'avoir produit des avenants antidatés aux contrats de travail de quatre cadres pour leur permettre de toucher des primes de départ."

Et ensuite, une fois la première stupéfaction digérée, on se frotte les yeux :

"Les faits remontent à 2000, année de la fusion de Canal+ avec le groupe Vivendi Universal (VU), en juin. Un mois plus tôt, quelques hauts dirigeants de la chaîne cryptée avaient négocié des primes de départ sous forme d'avenant à leur contrat en cas de départ de Canal+. Parmi cette quinzaine de cadres figurent notamment Alain de Greef, ancien directeur des programmes de la chaîne, et Denis Olivennes, ancien directeur général de Canal+ et actuel président du directoire du Nouvel Observateur."

De Greef, c'est "Nul part Ailleurs", "les Guignols", non ? La télé de gauche par excellence ? Et puis, que lis-je ? Qu'ai-je peur de ouïr ? Denis Olivennes, le patron du Nouvel Obs ? Pas l'organe du SMS quand même ? Ben si. Mais, il est cachottier Denis. Depuis le 26 mai, il s'est bien gardé d'aller voir Airy pour annoncer en salle de rédaction : "Vous allez rire. J'ai un scoop !"  Non c'est d'abord sorti chez MediaPart.

La somme totale de ces parachutes plaqués jonc serait de 60 millions d'euros. 60 divisés par 15, au cas où la somme aurait été partagée équitablement, ça nous fait quand même 4 millions d'euros par personne. C'est la moitié de celui de Forgeard. Mais c'est tout de même multiplié par 15. Et tout ça, grâce à des "avenants anti-datés" selon les motifs de mise en examen ? C'est clair, les lignes, elles bougent.

Allez, nous allons nous quitter sur une note d'humour de gauche, progressiste, façon Guignols.

"C'est très avenant, un avenant." "C'est artisanal, c'est ourlé à la main, sous les aisselles."

67 comments

  • Par définition même, quiconque recherche, accepte ou profite de quatre millions d’euros ne peut guère se dire de gauche qu’épidermiquement.

    Fort heureusement, il existe toujours et fort heureusement, une gauche qui n’a rien à perdre à l’effondrement du système, et une gauche de contremaitres et valets du capital qui ne font que demander le droit de domestiquer les masses laborieuses dès trois ans.

  • Ca va durer longtemps ce petit jeu il-y-a-des-méchants-a-droite- non-a-gauche-non-a-droite-non-a-gauche … ?

    Je me permets de citer un de mes pères spirituels pour clôre le débat :

    « Le temps ne fait rien à l’affaire / Quand on est con, on est con / Qu’on soit de gauche, qu’on soit de droite / Quand on est con, on est con / Entre vous, plus de contreverses / Cons caducs ou cons débutants / petits cons d’la dernière averse / Vieux cons des neiges d’antan / Petits cons d’la dernière averse / Vieux cons des neiges d’antan ! »

  • > se remarie avec une femme épidermiquement de gauche mais qui voterait Sarkozy s’il se représenterait, et qui ne s’intéressent pas à la politique :/ Dommage ça.

    > La gauche prie dans les églises et lit Closer à la plage Royal n’est pas la gauche tout de même.

    > le Nouvel Observateur, l’organe emblématique du socialisme Tiens j’aurais dit Libération pour les socialos.

    >De Greef, c’est “Nul part Ailleurs”, “les Guignols”, non ? La télé de gauche par excellence ?

    Alors là quand même, il faut développer plus Eponymus. Comment tu peux dire que les Guignols ou NPA font de la propagande de gauche ?! Ces cons ont même favorisé la réélection de Chirac.

  • @ —

    Par définition même, quiconque recherche, accepte ou profite de quatre millions d’euros ne peut guère se dire de gauche qu’épidermiquement.

    De quelle définition parlez-vous ? A partir de quel montant est-on définitivement exclu du peuple de gauche ?

    Pierre Mauroy et Pierre Lescure en valets du pouvoir ( et du capital ) les lignes bougent en effet. Eponymus, fais-tu partie de la France qui se lève tôt y compris le dimanche ou de celle qui s’éclate toute la nuit à la fête de la musique ?

    Je trouve l’affaire des avenants en or de Canal très représentative parce que Canal, Alain de Greef, c’est typiquement la gauche propre et pleine d’esprit qui étrille la droite sale et stupide.

    Olivier Besancenot va encore gagner 5 points d’avis favorables…

    @ jmfayard

    Mais oui, il y a des méchants à droite et puis à gauche et puis au centre… Mais les donneurs de leçons de morale sont à gauche et un donneur de leçons de morale pris la main dans le sac, ça passe mal.

    @ Bob

    Curieusement, d’un coup S.Royal, le Nouvel Obs, Canal et les guignols, plus personne n’est à gauche… S’il s’avère que les faits reprochés à Pierre Lescure sont vrais, cela ne rend pas la gauche entière vénale. Est-ce si difficile de reconnaître ses propres faiblesses ?

  • Très bien vu Eponymus. Tu vas faire grincer des dents de bobos car il est des vérités qu’on déteste entendre. Je comprends que j.m fayard ait envie de clore le débat dès le 2e commentaire, il ne doit pas se sentir à l’aise pour défendre l’indéfendable.

  • @Carredas : J’ai dit que ce n’est pas parce que Royal était une catho, que la gauche sont des grenouilles de bénitier. Que le NObs n’était pas « l’organe emblématique » de la gauche, mais plutôt Libé.

    Quand à Canal et les guignols, je ne vois vraiment pas du tout ce qu’ils viennent faire en symboles de la gauche.

  • Par définition même, quiconque recherche, accepte ou profite de quatre millions d’euros ne peut guère se dire de gauche qu’épidermiquement.

    C’est quoi « se dire de gauche »? Avoir le cœur pur et les poches vides? Si ça, c’est pas de la « mémoire de forme »!

    Le fait que tout le gratin « tape dans la caisse » ne montre pas que tout le gratin passe à droite. Ça nous montre, encore une fois, que la partie rose du spectre politique est encore fascinée par la statue du commandeur révolutionnaire à sa gauche et effrayée par le croque-mitaine capitaliste à sa droite.

    Qu’un parti prône une meilleure répartition des richesses, ça me séduit assez. Encore faut-il accepter de les créer, ces richesses, ne pas dévaloriser ceux qui les génèrent, ni mettre en douce la main dans le pot de confiture en essayant de garder son auréole sur la tête.

    @jmfayard: mais qu’est-ce qu’on ferait le dimanche matin si Eponymus ne relançait pas la machine à baffes? Pour ceux qui ne se rassasient pas des nourritures spirituelles de la grand messe, se retrouver pour la multiplication distribution de pains me semble une bonne alternative ;-)

    @carredas: Caramba! pas assez rapide! J’ajoute mes interrogations aux vôtres: d’où? quoi? comment? etc.

  • Dang, si tu veux jouer dans le bac à sable, loin de moi l’envie de te priver de ce plaisir :)

    Je voulais juste faire remarquer que ça fait au moins 6000 ans que se contenter de dire qu’il y a des maichants dans le camp d’en face ne suffit pas à faire avancer le schmillblick :)

  • carredas: ce n’est pas tant la somme en elle-même que la démarche : désirer, pour soi, ou accepter, un capital qui se chiffre en dizaines d’années de revenu réel d’un travailleur ordinaire. Quel « mérite » pourrait justifier cela ?

  • Je voulais juste faire remarquer que ça fait au moins 6000 ans que se contenter de dire qu’il y a des maichants dans le camp d’en face

    Certes, certes, mais je crois que le propos serait plutôt d’espérer que le camp d’en face comprenne qu’il a des méchants dans ses rangs.

    Ukail

  • Voire de relever que ceux-là sont de fieffés enf… qui ne se privent pas de donner parallèlement des leçons de morale, et qu’il faut bien qu’un jour la réalité rattrape des gens comme eux.

  • Ukail suggérait :

    Certes, certes, mais je crois que le propos serait plutôt d’espérer que le camp d’en face comprenne qu’il a des méchants dans ses rangs.

    Ben voilà, je vous l’accorde une fois pour toutes, comme ça c’est réglé.

    Donc, dans les quelques dizaines de millions de français de gauche et parmi les quelques milliers qui les représentent, il y a : des pourris, des hypocrites, des tartuffes, des ambitieux, des gens creux, des égoïstes, des conducteurs de 4×4 en centre-ville, des maris qui trompent leur femme, …

    Toute l’astuce consistant à aimer les hommes malgré eux et à essayer de bâtir des institutions qui soient plus sages qu’eux. Les pourris sont à présenter devant la Justice, les égoïstes contribuent comme les autres à la solidarité nationale, les conducteurs de 4×4 paient une écotaxe plus lourde, …

    Sur ma lancée, je concède de bon gré la possibilité (voire la probabilité) de l’existence d’une droite intelligente, humaine, sincère, bonne dans ses intentions.

    De peur d’être allé trop loin, je mets toutefois un sérieux bémol (pour plus d’impartialité, je précise aussi tôt que cela vaut pour tout le monde) à mon affirmation précédente :

    IL N’Y A PAS D’AMOUR, IL N’Y A QUE DES PREUVE D’AMOUR


    Prenons (au hasard hein ? c’est pas comme si c’était la question qui m’obsédait) l’exemple de la directive « Retour » imposée par nos gouvernements et approuvée par nos représentants majoritairement à droite dans les deux cas.

    Où sont passés dans cette affaire les chrétiens sociaux qui considèrent tout homme comme un frère à aimer comme soi-même ? Où sont passés les libéraux-démocrates qui se veulent (et c’est super !) les meilleurs défenseurs des libertés ? C’est typiquement le genre de cas où, au-delà des discours, on aimerait être moins seuls à défendre certains principes.

  • Voilà. Comme de critiquer systématiquement du seul fait de l’étiquette de la cible, sans même regarder les faits. Il y a comme un fil de pensée qui se poursuit ici. Koz vient juste d’épingler Télérama sur des faits qui ne sont pas sans rapeller cette façon de penser par clichés.

    Je voulais juste faire remarquer que ça fait au moins 6000 ans que se contenter de dire qu’il y a des maichants dans le camp d’en face ne suffit pas à faire avancer le schmillblick

    Très content de t’entendre le dire jm. ;)

  • Sur ma lancée, je concède de bon gré la possibilité (voire la probabilité) de l’existence d’une droite intelligente, humaine, sincère, bonne dans ses intentions.
    De peur d’être allé trop loin

    En effet, jm, t’emballe pas non plus.

  • Ukail: L’opposition sémantique UMP/PS sera toujours d’autant plus violente qu’il y aura peu de différences idéologiques entre elles. Puisque, pour l’un comme l’autre, la question n’est pas de savoir s’il faut faire des « réformes », mais si celles-ci doivent d’abord toucher les pêcheurs ou les cheminots, les taxis ou les enseignants, les notaires ou les avoués, il est logique de préparer l’alternance pour finir le travail de « réforme » qui sera toujours à moitié fait par l’un, à moitié par l’autre.

    Encore faut-il pour cela qu’une fraction suffisante de l’électorat ait confiance en la volonté du PS à réformer les notaires, pêcheurs, taxis, pharmaciens, agriculteurs et autres réservoirs électoraux de l’UMP.

  • Merci pour ce billet, ça fait « plaisir » de voir que le « camp d’en face » n’est pas si pur que ça (même si on le savait dejà…)

    HS: ça serait bien de rendre le nom de l’auteur d’un billet plus évident, par exemple près du titre comme dans l’ancienne skin…

  • Jm, effectivement, sur la directive « recours », non que ce soit une directive que j’ai absolument envie de défendre, il semble que l’appréciation ne doive pas être si catégorique que ça. La seule disposition qui modifie véritablement l’état du droit semble être celle qui interdit à un étranger expulsé d’être régularisé pendant une période de 5 ans. On en a discuté en chat, visiblement, ça ne t’a pas convaincu. Est-ce vraiment utile de réintroduire le débat ici ? Eponymus fait un billet ponctuel sur un sujet ponctuel, ironique. Je ne crois pas que lui reprocher implicitement de ne pas s’attacher aux vrais problèmes du monde soit terriblement pertinent. Sauf à brûler les 3/4 des magazines, effacer les 3/4 des blogs, et bannir 98% des sujets de conversation.

  • Alors là quand même, il faut développer plus Eponymus. Comment tu peux dire que les Guignols ou NPA font de la propagande de gauche ?! Ces cons ont même favorisé la réélection de Chirac.

    Ils ont favorisé la réélection de Chirac ? Bob, avez-vous regardé les guignols depuis 1995 ? Cela fait longtemps qu’ils sont ouvertement de gauche, cherchant à taper sur Chirac, Sarkozy et la droite en général en toutes occasions, oubliant par la même occasion de faire de l’humour à force de rester dans les règlements de compte.

    Canal Plus est structurellement de gauche depuis sa création par André Rousselet, l’une des personnes les plus proches de François Mitterrand. Depuis le départ de Pierre Lescure, ce n’est plus forcément le cas à la direction, mais dans les équipes créatives et à la rédaction, le combat contre la droite reste de tous les instants.

  • Ils tapent sur ceux qui sont au pouvoir, autant à droite qu’à gauche. Et oui ils ont clairement favorisé l’élection de Chirac en rendant sa marionnette sympathique.

  • @j.m fayard : tu te demandes où sont passés les chrétiens sociaux, laissant entendre qu’ils approuvent par leur silence les mesures que tu condamnes. Moi je croyais que les chrétiens sociaux étaient surtout à gauche. Il faudrait en finir avec l’équation simpliste catho=facho. Je trouve au contraire que le langage de la gauche est devenu drôlement chrétien. Cela ne va pas faire plaisir à certains mais les gens de gauche sont souvent des chrétiens qui s’ignorent. Attention les mecs de gauche, vous êtes en train de vous laisser manipuler par les cathos.

  • Canal Plus est structurellement de gauche depuis sa création par André Rousselet, l’une des personnes les plus proches de François Mitterrand. Depuis le départ de Pierre Lescure, ce n’est plus forcément le cas à la direction, mais dans les équipes créatives et à la rédaction, le combat contre la droite reste de tous les instants.

    C’est tellement vrai qu’au moment du rachat, le personnel de Canal+ a demandé un engement clair de la nouvelle direction afin qu’ils puissent conserver « leur ligne éditoriale ».

    Quand à l’élection de Chirac, c’était un « dommage colattéral » dans leur esprit puisque Gaisso s’en ait même excusé. D’ailleurs, encore une fois, leur a-t-on un jour reprocher de favoriser l’élection d’un type de gauche ?

  • Certes, certes, mais je crois que le propos serait plutôt d’espérer que le camp d’en face comprenne qu’il a des méchants dans ses rangs.

    Eponymus enfonce là une porte qui est déjà béante depuis bien longtemps (Bernard Tapie, Urba, Carrefour du Développement, Péchiney-Triangle, ça vous rappelle quelque chose?). Mais c’est une porte qui a besoin d’être enfoncée à intervalles réguliers, parce que sinon, on oublie.

    L’expression « camp d’en face » est évidemment réversible, c’est pourquoi j’apprécie qu’Eponymus cite non seulement C+ mais aussi l’UIMM et Tibéri.

    Voilà. Comme de critiquer systématiquement du seul fait de l’étiquette de la cible, sans même regarder les faits. Il y a comme un fil de pensée qui se poursuit ici.

    Bien sûr, mais ce fil de pensée traverse équitablement la gauche comme la droite. On en a la preuve tous les jours un peu partout, y compris chez les commentateurs de ce blog. jmfayard, dans son com no 13, ci-dessus, nous offre une rafraîchissante exception, pour laquelle je le remercie.

  • > Moi je croyais que les chrétiens sociaux étaient surtout à gauche. Edumund Stoiber par exemple ?

    > Il faudrait en finir avec l’équation simpliste catho=facho. Alors là, je suis stupéfait. Je ne me souviens plus ni quand ni où j’ai posé cette équation.

    > Je trouve au contraire que le langage de la gauche > est devenu drôlement chrétien. Ouh là, et c’est grave ? Si même sur koztoujours on bouffe du curé :)

  • beh oui les lignes bougent, celles de l’Europe : peut-être bien une finale Russie/Turquie…Bon tout dépend quelles critères on retient, c’est tout ! :-)

    …Mais les donneurs de leçons de morale sont à gauche et un donneur de leçons de morale pris la main dans le sac, ça passe mal.

    carredas a tout dit !

  • Et oui la Turquie et et la Russie appartiennent au Conseil de l’Europe :) Mais bon l’équipe Turc me semble malheureusement un peu fatiguée, avec des joueurs blessés. La Russie par contre…

  • Je n’ai jamais trop compris cette espèce de théorie comme quoi il y aurait circonstance aggravante à être de gauche quand on est malhonnête, ou qu’on détourne des fonds, parce que soi-disant on « donne des leçons ». On doit être jugé sur ses faits, pas sur ses dires ou ses opinions. Un acte malhonnête est un acte malhonnête, quelle que soit la couleur de son auteur; Longuet et Balkany ne valent pas mieux que des types de gauche qui auraient commis les mêmes actes sous prétexte qu’ils sont de droite. Mais bon, je reconnais bien là une certain essentialisme.

    Personnellement et vu de l’étranger, le scandale politique qui me choque le plus en ce moment, c’est le népotisme au profit de Sarkozy fils. Qu’un blanc-bec fils à papa de 21 ans, qui voulait se lancer dans le théâtre il y a seulement un an, puisse monter si vite est fascinant et surréaliste connaissant l’habitude en France des vieux qui s’accrochent à leur poste et empêchent tout jeune de leur faire de l’ombre. Imagine-t-on la même chose s’il ne s’appelait pas Sarkozy ? Quand on pense que Sarkozy (père) a mouché Joffrin sur « l’héridité » en politique… Mais bon, apparemment cela n’indigne personne sur la blogosphère politique; le népotisme est tellement normal que personne ne prend la peine de s’indigner et on préfère en rajouter sur les ennuis judiciaires des « has-been » du monde politico-médiatique tels que Mauroy ou Lescure . C’est sûr que Sarkozy (père) ne donne pas de leçons sur la nécessité de reconnaître les talents seuls ou les inégalités à la naissance; cela le rend-il plus vertueux et ce népotisme moins scandaleux ?

  • etonant comme une affaire de 1992 ressurgit aujourd’hui…laissons faire la justice: mis en examen ne veut pas dire coupable/condamné… il y a des « mis en examen » actuellement au gouvernement… pour pierre lescure et sa bande il y a longtemps que leur gauche (?)a disparu devant leur ambition et leur amour du pognon…

    les neos-cons dans le referendum irlandais…quelqu’un peut il développer?

    sur la suppression dela pub de la télé publique, j’espére que nous pourrons revenir sur les copé’s propsals: bien calibrée pour diminuer le budeget et l’impact de la télé publique pour augmenter la part de marché et les benéfices de TF1 et M6…

  • Réaction d’un honnête homme de gauche comme Francis

    1) Mmmmfff…. une affaire de 92 (?) qui ressort maintenant… bizarre !

    Première réaction donc, attention, cette histoire qui tombe maintenant c’est peut-être un coup monté ( par Sarkozy je suppose ) pour discréditer la gauche, restons vigilants

    2) mais laissons faire la justice, mis en examen ne veut pas dire coupable/condamné

    vigilants mais respectueux des institutions, la justice fera son travail ( ce qu’elle fait d’ailleurs à la demande de Canal+ ) – évitons de commenter

    3) pour Lescure et sa bande, il y a longtemps que leur gauche (?) a disparu devant leur ambition et leur amour du pognon

    Evitons de commenter mais un peu quand même… Comme Bob, Francis considère que Lescure et sa bande – limite maffieuse la bande – n’est plus de gauche, l’a-t-il jamais été d’ailleurs souligne le point d’interrogation Et d’ailleurs ambition et pognon sont incompatibles avec la gauche… on retrouve la fameuse « définition » du commentaire 1 qui postule que quelqu’un de gauche ne peut pas avoir des millions d’euros et l’affaire est pliée…

    4) j’espère qu’on pourra revenir sur la suppression de la pub dans le service public…

    un petit coup de coude au maître des lieux pour lui rappeler qu’il y a des sujets autrement sérieux à aborder sur son blog

    5)… bien calibrée pour diminuer l’impact de la télé publique et augmenter les parts de marché de TF1 et M6

    stigmatisation gauchienne de la droite au pouvoir fossoyeu(se?)r du service public. Le vrai scandale est là où l’homme de gauche pointe son doigt.

    Il y a quand même là un étonnant escamotage…

  • La droite conservatrice est devenue le clan des réformes. La gauche celui des archaïsmes.

    Quoi, il y a une droite conservatrice en France ? Je veux dire, au gouvernement ? :-)

  • Eponymus semble avoir une obsession ces derniers temps : montrer à tout prix qu’il est gentil. Je lui laisse volontiers ce plaisir et ce vocable, d’autant plus que comme dirait Coluche, « je n’aime pas dire du mal des gens mais c’est vrai qu’il/elle est gentil(le) ».

    Comme j’avais déjà essayé de le développer dans un un commentaire précédent, vous n’êtes pas très original dans cette analyse Eponymus, le « monopole du coeur », c’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une nouveauté… Par ailleurs, c’est la droite qui a aussi toujours souhaité reléguer les personnes de gauche dans le rang des Bisounours. Cela finalement lui a toujours servi d’argument électoral, pointant d’un côté les « idéalistes » de gauche face aux pragmatiques et « mains dans le cambouis » de droite. Ceux qui ont repris cet adage, ce que j’appellerai effectivement la gauche morale dans les années 1980, n’ont fait que servir la soupe à la droite. Encore aujourd’hui d’ailleurs. Mais ces personnes ne sont qu’une frange très parisienne et très médiatique de la prétendue gauche, que l’on retrouve, seul point sur lequel je suis d’accord avec vous, sur Canal+, qui a d’ailleurs oublié d’être… drôle !

    En revanche, votre article est bourré de poncifs et de contre-vérités factuelles assez nombreuses :

    1. On ne dit plus « SMIG » mais « SMIC »… Excusez-moi, ca peut paraitre mesquin comme commentaire mais qu’aurait-on dit si Royal avait utilisé ce vocable, qu’elle était restée dans les années 1980 ?

    2. Lyne Cohen-Solal n’est pas candidate depuis 2001 face à Tibéri mais depuis 1997. Et d’ailleurs, entre nous, c’est une mauvaise candidate mais passons.

    3. Denis Olivennes, pour qui je n’ai pas d’amitié particulière, n’était pas encore PDG du Nouvel Obs quand l’affaire du vrai-faux SMS s’est déroulée. Et d’ailleurs, comme je l’ai déjà souligné ici, je n’ai jamais vu de démentis sur la fausse affaire du Cercle des économistes avec Royal dans le Figaro tandis que le Nouvel Obs s’est excusé chaque fois.

    Ensuite, excusez-moi mais vos comparaisons sont plus que douteuses : 1. L’affaire Mauroy est vieille de 12 ans. Elle est ressortie soit, mais n’a pas encore été jugée. Il me semble que André Santini, comme le souligne jmfayard, est encore au gouvernement… Par ailleurs, la grande différence entre la gauche et la droite je la vois en une chose. En dehors de Juppé, qui a vraiment payé ? Emmanuelli a payé pour l’affaire Urba, Bérégovoy s’est suicidé pour un prêt de 1 million de… francs. Les Balkany, les Tibéri, les Ceccaldi-Raynaud, les Chirac, les Bédier et j’en passe ont-ils vu à un seul moment leur carrière remise en cause par leurs casseroles ? La gauche bénéficie peut-être, de la part de la population, d’une réputation de « gentils », mais cela passe avec l’exigence pour elle d’être irréprochable alors qu’à droite, on trouve cela quasiment normal. Encore une fois, se faire passer pour les « méchants », je vous dis, cela arrange bien la droite.

    1. De manière plus générale, je suis assez stupéfait par ce mode d’argumentation à droite qui consiste à dire : on se comporte mal, et alors, vous avez les autres (càd les prédécesseurs ou les adversaires) :
      • Le Président dépense beaucoup, trop (+8%) : vous avez vu les prédécesseurs (qui dépensaient déjà énormément ?
      • La majorité, c’est le bordel, vous avez vu les socialistes ?
      • On a des pourris chez nous, qu’on nomme au gouvernement en plus ou qu’on présente aux élections en plus (Vanneste, Simonpieri, Balkany, Aeschlimann…), vous avez vu Frêche et cie ?

    C’est ça la « rupture » ? Reproduire le pire parce que le pire existait avant ou persiste de l’autre côté ?

    Pour ma part, tout cela ne va pas dire du tout que les frontières ont bougé. Au contraire, de manière plus claire maintenant parce qu’il est au sommet, la droite n’a jamais autant été la droite (immigration, fiscalité, éducation) sans parler de dérives propres au sarkozysme (atlantisme). Il ne s’agit pas de juger cela sur un plan normatif mais sur le plan de l’efficacité. Et sur ce point, je reste persuadé que les options de gauche sont aujourd’hui plus que jamais valables. Mais cela serait l’occasion d’une nouvelle discussion qui montreraient que les frontières ont bougé à l’intérieur de chaque camp sans doute (la droite sarkozyste n’est certainement pas le droite juppéiste et la gauche de Royal-DSK-Delanoë n’est pas celle de Mitterrand).

  • Personnellement et vu de l’étranger, le scandale politique qui me choque le plus en ce moment, c’est le népotisme au profit de Sarkozy fils.

    Oui c’est fou. Et d’ailleurs, le fils Hollande/Royal n’a pas eu, très jeune, de hautes reponsabilités au sein de la machine électorale de Ségolène Royal ; et au PS, bien sur, il n’y a strictement aucun/aucune fils/fille de.

    Je n’ai jamais trop compris cette espèce de théorie comme quoi il y aurait circonstance aggravante à être de gauche quand on est malhonnête, ou qu’on détourne des fonds, parce que soi-disant on “donne des leçons”.

    Et Lycée de Versaille, je dirais. C’est justement le sujet du billet comme quoi, vous l’avez bien lu.

    Ceci dit… Il faut malgré tout se souvenir de cette phrase « nous sommes le Parti de la morale ». Slogan abandonné depuis quelques temps, on se demande pourquoi. Ou des vieilles utopies communistes/maoïstes comme quoi avec la suppression de la propriété privée, la criminalité allait disparaître. Le « j’aime pas les riches ».

    Bon, « aggravant », sur un plan moral au fond, n’est pas le terme que j’aurais choisi. « Social traitre » peut être ? ;) Voire carrément, comme insulte, « de droite ».

    pour pierre lescure et sa bande il y a longtemps que leur gauche (?) a disparu devant leur ambition et leur amour du pognon…

    Justement. Le « (?) » derrière « leur gauche » est savoureux si on y prête un peu d’attention et de réflexion.

  • Oui c’est fou. Et d’ailleurs, le fils Hollande/Royal n’a pas eu, très jeune, de hautes reponsabilités au sein de la machine électorale de Ségolène Royal ; et au PS, bien sur, il n’y a strictement aucun/aucune fils/fille de.

    Ah oui ? Et il est élu où le fils Royal ? Il a été pistonné dans la région Poitou-Charentes ? Et sa maman elle est Présidente de la République peut-être ? Il a fait la couverture de Challenge et a été interviewé par Hondelatte ? Qui sont les Balkany de gauche qui le favorisent ? Vous ne voyez pas quand même une petite différence ?

    Et encore une fois, c’est le népotisme en général qu’il faut dénoncer; je trouve particulièrement choquant que personne dans ces blogs politiques ne relève alors que c’est un problème français assez crucial.

  • Et encore une fois, c’est le népotisme en général qu’il faut dénoncer; je trouve particulièrement choquant que personne dans ces blogs politiques ne relève alors que c’est un problème français assez crucial.

    C’est pas un problème français, c’est une tradition française héritière des temps féodaux, tradition contre laquelle je n’ai pas grand-chose.

  • Et encore une fois, c’est le népotisme en général qu’il faut dénoncer; je trouve particulièrement choquant que personne dans ces blogs politiques ne relève alors que c’est un problème français assez crucial.

    On va dire que le problème n’est pas neuf, et contribue certainement grandement au poids de la présence des partis extrémistes en France. Dès lors, à quoi bon en parler puisque tout le monde en est parfaitement conscient ?

  • @Tom Roud : oui il faut condamner le népotisme à la française qui outre les fonctions généreusement allouées au fiston Sarko permirent au fils Mitterrand de se faire élire dans une circonscription sûre, de devenir le monsieur Afrique de l’Elysée (la justice d’ailleurs trouva à redire sur sa gestion, je crois même qu’il tâta un peu de la prison). Sans parler du frère de Jack Lang, en taule pour meurtre, qui bénéficia de surprenantes (mais légales paraît-il) remises de peine.

  • le népotisme, un problème crucial français…? et qui contribue grandement au poids des partis extrémistes ??

    Vous affirmez que Jean Sarkozy a bénéficié d’un abus d’influence de la part de son père président de la république, quelles sont vos sources ?

  • Tom Roud> Qu’un blanc-bec fils à papa de 21 ans, qui voulait se lancer dans le théâtre il y a seulement un an

    Ben quoi, la politique, le théâtre, c’est très proche.

    @carredas> Comme Bob, Francis considère que Lescure et sa bande – limite maffieuse la bande – n’est plus de gauche, l’a-t-il jamais été d’ailleurs souligne le point d’interrogation Et d’ailleurs ambition et pognon sont incompatibles avec la gauche… on retrouve la fameuse “définition” du commentaire 1 qui postule que quelqu’un de gauche ne peut pas avoir des millions d’euros et l’affaire est pliée…

    Tention, je n’ai pas dit ça. Que Lescure et autres soient de gauche, je m’en fiche un peu, et ça ne me semble absolument pas incompatible avec l’avidité et les magouilles. Ce que je conteste c’est que Canal+ et notamment les Guignols soient taxés de pro-gauche. Ça ne me parait absolument pas flagrant.

  • Génial, c’est un problème spécifiquement français, présent depuis la nuit des temps donc faisons l’autruche et n’en parlons pas. Il ne faut pas venir pleurer sur la fuite des jeunes.. Moi qui croyais que Koztoujours adorait pourfendre ce qu’il y a de honteux dans la vie politico-médiatique française (genre les sondages qui confondent supérieur et supérieur ou égal)…

    @ Dang : encore une fois, les turpitudes passées ne justifient pas ce qui se passe à présent. Plus généralement, l’indignation et la dénonciation, fond de commerce local, c’est plus crédible quand cela tape à droite et à gauche; j’ai souvent l’impression ici que l’aller retour c’est la gauche dans le billet, la droite dans les premiers commentaires (jmfayard, ici moi), puis le retour de bâton sur la gauche via Koz, Dang ou Eponymus. C’est lassant à force; ce n’est pas possible de faire un truc plus équilibré ?

    @ carredas : je n’ai aucune source, simplement, je trouve pour le moins étonnant que le seul conseiller général en France d’à peine 20 ans se trouve être le fils du Président de la République. Je pose la question, suis-je le seul ici ? Et vous savez très bien qu’il n’y amême pas besoin d’action de Sarkozy lui-même; ce peut-être juste un excès de zèle des uns et des autres ; du reste, je serais étonné que tout le monde soit très content de cette situation à l’UMP. Mais bon, on est là pour discuter, non, si vous pensez sincèrement que Jean Sarkozy ne doit rien à son nom de famille, je suis tout à fait près à vous écouter.

  • @Tom Roud : quand Koz m’a demandé de me présenter il y a un peu plus d’un an, j’ai écrit que j’étais résolument de droite. Vous ne vous attendez pas à ce que je fasse machine arrière maintenant. J’en ai d’ailleurs marre de voir les gens de droite baisser casaque dès que la gauche montre les dents. Pour une fois que la droite peut s’exprimer sur un blog, ne comptez pas sur moi pour dire que c’est la gauche qui a raison, surtout quand les faits relevés par Eponymus montrent que les donneurs de leçons feraient bien de balayer devant leur porte. Si je vous suis il faudrait seulement condamner le népotisme à la Sarkozy parce que c’est aujourd’hui et oublier celui de Mitterrand parce que c’était hier? Morale politique à sens unique ou quoi?

  • Je rappelle que le mec que les français ont mis au pouvoir est le représentant de la France qui se lève tôt, va à Rungis pour quelques euros alors que les autres (donc la gauche) brulent les abribus, profitent des subventions et ne foutent rien. Bah voilà, pourquoi s’étonner que Mauroy vole quelques millions ? En France, y a les bons qui se lèvent tôt, et les autres qui brulent les abribus. C’est quand même simple. Allez, une fois ce constat fait par notre génie de l’Elysée, Pecresse peut fermer les labos de sociologie.

  • @ Dang : mon avis est qu’il serait plus crédible de balayer devant la porte de tout le monde plutôt que d’accuser uniquement la gauche de ne pas le faire. Ce qui n’est pas constructif, c’est quand la droite reproche systématiquement les turpitudes de la gauche et vice-versa; et qu’il n’y a absolument personne pour dénoncer les travers généraux de la vie politique française communs à la droite et à la gauche (genre ce népotisme choquant). On préfère toujours systématiquement taper sur un camp ou l’autre en fonction de ses propres orientations; ici on s’indigne toujours face à la gauche parce que « c’est un blog de droite ». On ne peut pas être de droite ou de gauche sans être partisan ?

    Et non, justement, je ne dis absolument pas qu’il faut oublier le népotisme de Mitterrand. Seulement Mitterrand est mort il y a douze ans, Pierre Mauroy était premier ministre il y a quasiment trente ans, Canal Plus a été fondé il y a 24 ans (!) et on disserte ici sur sa gauchitude onthologique ; assez de naphtaline, personnellement les turpitudes de cette époque me laissent aussi froid que celles de Foccart, De Gaulle ou Napoléon. Le Président aujourd’hui, c’est Sarkozy, ce qui m’intéresse c’est la France d’aujourd’hui (Sarkozy père) ou de demain (Sarkozy fils), pas celle de mes parents. C’est sur cette France là qu’on peut agir et travaille; si au nom de ce qui se faisait dans la France d’hier on accepte toutes les turpitudes de la France d’aujourd’hui, je ne crois pas qu’on progressera beaucoup. Et mince alors, n’est-ce pas Sarkozy lui-même qui en appelle à la Rupture ?

    (bon sur ce, je vous laisse, ou je vais finir par dire n’importe quoi)

  • Vous avez peut-être remarqué Tom Roud que je n’ai pas approuvé la nomination du fils Sarkozy à de hautes fonctions au sein de l’UMP des Hauts-de-Seine. S’il a obtenu ce poste parce que c’est le fils de son père je désapprouve. S’il a obtenu ce poste pour ses qualités propres, pourquoi pas? Il ne faudrait pas non plus que les talents soient brimés parce qu’il y a eu un père avant.Joxe est fils de ministre et Jean-Noël Jeanneney aussi, et avant eux il y en a eu bien d’autres. Ce qui est choquant c’est qu’un fils de ministre ou un fils de président obtienne un poste auquel il ne pourrait pas prétendre autrement par ses seules qualités. Si c’est cela que vous voulez dire je suis entièrement d’accord avec vous. Pour résumer, à la place de Sarko j’aurais conseillé quatre ou cinq ans de patience à mon rejeton, mais l’avenir nous dira peut-être qu’on assiste au début de carrière d’une nouvelle bête politique, car rassurez-vous, ni à droite ni à gauche il ne lui sera fait de cadeaux pendant très longtemps.

  • Concernant l’engagement des auteurs des Guignols, il faut se rappeler qu’en 2002, ils ont essayé de faire annuler le résultat du premier tour en donnant le résultat avant l’heure. Ils ont d’ailleurs été condamnés pour cela. Gaccio parle de l’épisode de 2002 (vidéo) Il est peu vraisemblable qu’ils en auraient fait autant si ça avait été Jospin face à Le Pen.

    Concernant le fils Sarkozy, à la différence du fils Mitterrand, ses résultats seront très visibles. Il sera alors très facile de contrôler son efficacité. Nul doute qu’il bénéficie des meilleurs conseillers payés par papa, mais si, après tout, ainsi soutenu, il est meilleur qu’un homme élu par son seul mérite et sans soutien d’aucune sorte, cela n’a rien de dommage. On ne peut pas écarter un candidat sous prétexte qu’il est fils de, on ne doit l’écarter que pour un défaut de compétences. Défaut qui devrait apparaître très vite si c’est le cas chez Jean Sarkozy.

    Enfin, je ne demande pas qu’on mette au pilori les personnalités impliquées (Olivennes, Lescure, Mauroy, Cohen-Solal, etc…), ni qu’elles se mettent à genoux pour implorer notre pardon. Ca ne m’intéresse pas. Mais si on pouvait enfin sortir du manichéisme stupide qui affirme « la gauche, c’est bien et la droite, c’est mal », on pourrait peut-être commencer à avancer. Oui, bien sûr, il faudrait aussi que le PS devienne constructif, mais une chose à la fois.

  • Ce que je conteste c’est que Canal+ et notamment les Guignols soient taxés de pro-gauche. Ça ne me parait absolument pas flagrant.

    Et bien, c’est que vous êtes aveugle… :-)

    Quand on voit que la droite est constamment ridiculisée avec un regard menaçant et vindicatif, alors que la gauche est gentiment chambrée, oui, on peut considérer qu’il y a un biais…

    Allez, question à 1 franc, quelle est la seule personnalité en France à n’avoir eu droit à AUCUN applaudissement sur le plateau du Grand Journal et ce, pendant toute l’émission ? Je vous rassure, la réponse est facile.

    Génial, c’est un problème spécifiquement français, présent depuis la nuit des temps donc faisons l’autruche et n’en parlons pas. Il ne faut pas venir pleurer sur la fuite des jeunes..

    La fuite des jeunes, c’est pas à cause du népotisme. C’est à cause des charges fiscales, de l’immobilisme des diverses corporations que compte notre beau pays, des plates-bandes reservées, etc. Ce n’est un problème que pour les naïfs qui croient vivre dans une démocratie pure et parfaite.

    En outre, qui mieux que le fiston de «  », peut connaitre les arcanes du système et la façon dont on peut l’utiliser ? Que je sache, on a vu de très belles réussites grâce à ce système, le royaume de France, et pour aller moins loin, une entreprise comme Bouygues…

  • @ carredas : je n’ai aucune source.

    Bon ben voilà, tout est dit. Parce que népotisme c’est un abus d’influence. Donc une accusation claire et nette. Que Jean Sarkozy soit à la fois très ambitieux et particulièrement malin et qu’il a profité d’une situation de fait, je n’ai pas beaucoup de doutes. Que « népotisme » soit une de ces accusations lancées comme ça sans preuve pour détourner le débat vers un hors sujet, ne fait pas de doute non plus. Donc, c’est bon, ça va une fois. C’est peut être assez inutile d’en faire 10 posts. je crains que vous ne commenciez un peu à tourner en rond sur la fin.

    Comme le dit Delphine, c’est bien du manichéisme, dont il faut sortir. De la réthorique de l’axe du bien et du mal. Vraiment, en France, la gauche s’en est servi plus que de raison. L’appellation « de droite » suffit à disqualifier, individus et groupes.

    Je me souviens d’une émission de Ruquié au cours de laquelle Basile De Koch et Frigide Barjot avaient été reçus pour la publication d’un excellent ouvrage de vulgarisation de la philosophie sur un ton humoristique. Au cours de son intervention, Gérard Miller avait rappellé que Basile, 15/20 ans auparavant, avait été le nègre de Pasqua pour ses discours. Que donc, ce livre, fort drole au demeurant, avait tout de même un énorme défaut. Cet humour était un humour « de droite », ce n’était pas un humour « de progrès », et que donc il déconseillait à quiconque de l’acheter.

    C’est un guignol ? Peut être, mais Miller avait ensuite occupé un poste au bureau de campagne du PCF pour je ne sais plus quelle élection. C’est pas vieux cette histoire. C’est pas sorti de la naphtaline.

    Désolé mais ce genre de raisonnements est toujours archi ancré dans la tête de certaines personnes et bien solidement. Un petit effort, vous allez trouver plein d’exemples je suis sur.

  • pour le fils sarkozy, j’aimerais savoir quelle menace a subi ou plus surement quelle recompense a négocié herve marseille, maire de meudon qui devait être président du groupe…

    les sénatoriales sont en septembre?

  • pein d’ exemples comme le souhaite eponymus: la droite qui demande la suppression de la vignette auto et critique jospin quand il le fait… la droite qui dépose une motion de censure contre la CSG au point que rocard, qui a une très faible majorité, en est à quelques voix d’être renversé… avant d’augmenter la CSG plusieurs fois de suite en vantant ses louanges… le PR qui critique la police de proximité, la supprimme, une idée de gauche, avant de la remettre en place…

  • @ Tom Roud

    C’est du népotisme ? ou bien de l’excès de zêle à l’UMP ? peut-être du culot de la part d’un jeune  » blanc-bec  » Vous n’avez pas de source, pas de preuves, peu importe c’est selon vos propres termes le » scandale politique » qui vous choque le plus en ce moment… Vous ne cessez pas d’utiliser le terme  » népotisme  » en y ajoutant parfois le qualificatif de choquant pour en rajouter une couche mais il ne s’agit là que de votre conviction que vous voulez absolument imposer comme une évidence pour étayer votre anti-sarkozysme.

    Dans le Figaro figure une de ces questions stupides auxquelles les gens n’hésitent néanmoins pas à répondre :

    Jean Sarkozy a-t-il selon vous un avenir politique ? ( on est pas loin de Mme Irma )

    plus de 60 % ont répondu non Le Figaro… journal à la botte du pouvoir ! tssss…

  • « La gauche paye l’ISF. »

    La droite non ? D’ailleurs, d’où est venu le soudain enrichissement de Sarkozy qui lui a valu de commencer à payer l’ISF peu avant son élection ? Christine Lagarde avec son ancien salaire de $600000 par an paie t-elle l’ISF ? Si non, pourquoi ?

    Ou si je lis la phrase différemment, doit on obligatoirement oublier ses convictions politiques de gauche quand on paie l’ISF ?

    Rappelez-vous que si vous partez dans la stigmatisation des contribuables élus soumis à l’ISF, vous y trouverez sans doute une confortable majorité de droite…

  • @carredas: Allons, faites taire ces rumeurs sur le fils Sarkozy, apportez donc la preuve de ses compétences et de sa connaissance aiguë des problématiques du département dont il devra s’occuper.

  • @ carreda et eponymus : après tout c’est vrai, vous avez raison. Je suis peut-être trop partisan. L’accession au premier plan de Sarkozy et Hollande junior, c’est en fait un bon signe pour la France : à 20 ans et quand on est pétri de talent, on peut aujourd’hui passer devant les caciques des deux plus gros partis politiques. Et puis les électeurs, dans leur grande sagesse, favorisent la progression de ces jeunes pousses. Il faut faire confiance à la démocratie !

    Quant au népotisme (qu’il prenne la forme de reproduction sociale ou de localisme), il est très difficile d’en trouver des preuves, donc il n’existe pas, et en plus il n’est pas forcément choquant. Si mon fils est plus doué que les autres, pourquoi ne devrais-je pas le favoriser ?

    En ce qui concerne mes suspicions, je suis heureux de voir que tout tourne rond en France en fait, je lis trop le Canard (voir quand même celui de cette semaine p2 en bas pour avoir quelques compléments sur le destin de Sarkozy junior, ce sont mes « sources » comme vous dites). De plus, mes propos sont légèrement diffamatoires quand j’y songe, je pense que Koz devrait me censurer. Je vais d’ailleurs m’auto-censurer et m’abstenir de revenir par ici.

  • La capacité à assumer son népotisme en politique est une démonstration de puissance et un message : ceux qui servent celui qui favorise ses proches peuvent espérer être un jour récompensés pour leur simple loyauté.

    Les exemples à gauche ne manquent pas : on pensera assez naturellement à Martine Aubry, ou Ségolène Royal, pour laquelle sans l’intervention personnelle de Mitterrand, il n’aurait sans doute jamais été question de députation, vu son refus précoce et affiché de ne pas se soumettre au filtre du part.

    Dans un cas comme dans l’autre, tant le peuple que la classe politique valident le plus souvent par leur inaction cette stratégie par laquelle on affirme son pouvoir sur les autres en osant transgresser pour soi les règles morales qu’on impose aux autres : qui disait donc que le stalinisme était mort ?

  • le cas du fils Sarkozy semble être un cas à part… son nom, sa filiation et ses rapports intimes avec de nombreux pontes des hauts de Seine expliquent son parcours éclair, mais son père semble « subir » les ambitions de son fils plus qu’il ne les encourage… devant parfois faire machine arrière pour laisser la place que revendique son fils, ce « petit malin » qui sait tirer profit de la confusion générale et des divergences au sein de l’UMP à Neuilly en particulier et dans les Hauts de Seine en général.

  • Sur ma lancée, je concède de bon gré la possibilité (voire la probabilité) de l’existence d’une droite intelligente, humaine, sincère, bonne dans ses intentions.

    Eh bien voilà, c’est dit. Formidable, Grâce à Epo, on avance, on avance !

    Pour le reste des commentateurs de « gauche », que je respecte au demeurant, car leurs commentaires sont respectueux et j’apprécie, je ne peux constater qu’effectivement, on trouve: - des arguments non valables, car toujours les mêmes, ceux là justement qu’Epo met en valeur : »oui, mais la droite c’est pareil, voire pire! - des tentatives de faire glisser le sujet sur d’autres domaines (le népotisme) - et surtout tenter un retournement de situation afin que tous ceux de droite se sentent obligés de se défendre!

    En revanche, votre article est bourré de poncifs et de contre-vérités factuelles assez nombreuses :

    Pourtant ce billet n’est ce pas le contre pied, humoristique de surcroît, à tous les articles, bourrés de poncifs qu’on retrouve dans toute la presse bien pensante? (genre déblatérer sur le président « bling « bling », sur « le nain », sur « la gauche épidermique » de Carla, etc, etc…) Parce que les poncifs ne sont pas réservés à ceux de droite ! C’est quelque chose de partagé entre toutes les croyances, qu’elles soient de droite comme de gauche. Ce que j’apprécie particulièrement dans ce billet d’Epo, c’est que les lecteurs de gauche se sentent « agressés », « incompris » : cela leur permet de mieux comprendre ce que nous, peuple de droite ressentons quotidiennement, à la lecture des journaux, à la vision des émissions de TV, voire celles de variétés (comme « le plus grand cabaret du monde de P Sébastien, qui ne peut s’empêcher de polluer son excellente émission de poncifs sur N Sarkosy)

  • Rappelez-vous que si vous partez dans la stigmatisation des contribuables élus soumis à l’ISF, vous y trouverez sans doute une confortable majorité de droite…

    @ les gens

    Il faut se calmer je pense. C’était un humble petit billet d’humour, « de droite » peut être, mais d’humour.

    Plus sérieux, serait d’examiner comment ce genre de comportements peut favoriser la montée de la « radicalité » et en d’autres termes plus parlant, des extrêmes. Celles qui ne s’embrassent pas de détails du genre « démocratie ».

    Ce qui nous amène au prochain billet de Koz, beaucoup plus esssentiel sur le fond je crois.

  • Il faut se calmer je pense. C’était un humble petit billet d’humour, “de droite” peut être, mais d’humour.

    Effectivement. Certains ont l’air un peu « sur les dents »… Je crains que leur façon de postuler que le raisonnement dans le camp d’en face est nécessairement sommaire ne mette à mal leurs capacités….

    Plus sérieux, serait d’examiner comment ce genre de comportements peut favoriser la montée de la “radicalité” et en d’autres termes plus parlant, des extrêmes. Celles qui ne s’embrassent pas de détails du genre “démocratie”.

    Effectivement. Tout cela crédibilise ces extrêmes.

  • Il faut se calmer je pense. C’était un humble petit billet d’humour, “de droite” peut être, mais d’humour.

    Très juste. Cependant le sujet n’est pas si léger que ça:

    Plus sérieux, serait d’examiner comment ce genre de comportements peut favoriser la montée de la “radicalité” et en d’autres termes plus parlant, des extrêmes. Celles qui ne s’embrassent pas de détails du genre “démocratie”.
    Effectivement. Tout cela crédibilise ces extrêmes.

    Très très juste. C’est pourquoi la discussion sur le fils Sarkozy, contrairement à ce que certains aimeraient croire, est en plein dans le sujet.

  • @Francis : le petit jeu « la droite l’a combattu avant de le faire quand elle a accédé aux affaires » a son double « la gauche n’en voulait pas et l’a fait quand même », je ne suis pas certain que la droite ait quoi que ce soit à envier à la gauche.C’est bonnet blanc et blanc bonnet dans ce domaine. Les exemples sont multiples dans un camp comme dans l’autre. Pour ce qui est de la gauche tout commence après la guerre de 14 quand la droite veut faire voter une loi sur les congés payés. Cette loi est battue en brêche par la gauche… qui la reprend à son compte sous le Front Populaire.

    @Fx_Peretti : vous reprochez à Epo de dire SMIG au lieu de SMIC. Bientôt si ça continue, vous allez lui reprocher de dire TSF au lieu de radio. Je regrette cher Fx_Peretti, mais quand j’entends TSF je sais de quoi il s’agit et c’est pareil pour SMIG.

    @Michel v :pourquoi Christine Lagarde devrait-elle payer l’ISF? Parce qu’elle gagnait $600 000 ? L’ISF serait donc un nouvel impôt sur le revenu? Je croyais que c’était un impôt sur la fortune, donc sur les biens possédés, ou si on préfère sur le patrimoine. Mme Lagarde a quand même le droit d’avoir croqué tout ce qu’elle gagnait aux Etats-Unis. Que vous le vouliez ou pas le contribuable qui paye l’ISF ne paraîtra jamais aux yeux des prolétaires comme un homme de gauche capable de les comprendre. C’est bien cela le drame du parti socialiste actuel, c’est un parti de bourgeois friqués qui sont à des années-lumières des préoccupations du petit peuple.

  • C’est pas un problème français, c’est une tradition française héritière des temps féodaux, tradition contre laquelle je n’ai pas grand-chose.

    Bien vu! Vous avez mis le doigt dessus.

    Evidemment, je ne partage pas votre avis sur la valeur de cette tradition :-)

  • C’est pas un problème français, c’est une tradition française héritière des temps féodaux

    Enfin, une tradition franco-français, le népotisme, un système moyenâgeux… Soyons sérieux. (Pour commencer, le népotisme est une vieille tradition papale, alors essayons de rester discrets).

    Par exemple, Tom Roud nous écrit (écrivait) depuis New York, USA. Pays des Bush, Kennedy, Roosevelt, Clinton. Purs produits de la haute chevalerie française.

    Qu’on s’interroge sur leur réelle compétence, c’est une chose. Mais de là à s’offusquer et à jeter l’opprobre sur les bénéficiaires putatifs… On peut aussi essayer de considérer, par exemple, qu’un « neveu » n’est pas nécessairement un incapable. Et pour cela, la loi du marché est implacable: soit on est élu, soit on ne l’est pas.

  • Fx_Peretti, 31

    Et d’ailleurs, comme je l’ai déjà souligné ici, je n’ai jamais vu de démentis sur la fausse affaire du Cercle des économistes avec Royal dans le Figaro tandis que le Nouvel Obs s’est excusé chaque fois.

    La « fausse » affaire du Cercle des Economistes avec Royal était VRAIE. C’est une différence majeure avec les coups tordus du Nouvel Hoax. Si le premier démenti venu vous fait conclure catégoriquement à la fausseté d’une info, cela en dit long sur votre sens critique.

  • @ Liberal,

    fantastique, vous y étiez ? Je vous signale que Jean-Hervé Lorenzi, pas vraiment un ségoléniste, a menacé de porter plainte et que la brève a été retiré du site du Figaro qui est le seul à avoir repris ce « confidentiel ». Mais évidemment, c’était « VRAI ».

    Ceci dit, je constate que le reste de mon commentaire ne suscite aucune réaction, ce qui signifie qu’il n’intéresse personne ou simplement qu’on a du mal à y répondre.

  • Pingback: Koztoujours, tu m’intéresses ! » Au Général !

Comments are closed.

La publication d'un commentaire implique l'acceptation des conditions d'utilisation