Par chance, Madame Taubira, nous sommes même économes de notre mépris

taubiraIl faut cela pour vous sortir de la prétendue torpeur estivale.

Mais cela vous en sort net. Froidement mais assurément.

Et vous relisez la citation surréaliste au bas de l'illustration. Après l'autobiographie, elle inaugure le genre de l'auto-hagiographie.

Car l'humilité de Christiane Taubira ne souffre pas devant cette affirmation :

"Ma conscience est mon patron, et ma conscience me dicte des règles qui sont extrèmement, je dirais, élevées - elles sont dures mais magnifiques."

Madame Taubira, placez-vous l'honnêteté au rang de ces exigences morales ?

Question rhétorique, me direz-vous : ce n'est pas le cas, d'évidence.

Je peux accepter beaucoup de choses sur les Manifs Pour Tous et Dieu sait si j'en lis beaucoup sur les réseaux sociaux. Comme tous, j'ai entendu le reproche, inévitable, d'homophobie. J'ai lu cent fois que nous serions animés par la haine. Et je veux bien, même, comprendre que certains en soient sincèrement persuadés. Parce qu'il y a des France qui ne se parlent pas, parce que ce mensonge est abondamment relayé. Mais si, comme dans tout rassemblement, une minorité a pu se montrer extrème, la haine était à cent lieues de ce qui a animé des dizaines de mes amis, jusqu'au coeur des manifestations.

Puis vient ce mensonge caractérisé de Christiane Taubira qui, une nouvelle fois, met en cause l'honneur de ces amis, en même temps que le mien.

She has been the object of similar resistances herself, she says. She once wrote that she “became black in Paris,” though not by choice, and she has not been made to forget her otherness. In protest chants this year, opponents of the marriage bill initially identified themselves as “families” — “Taubira, you are beat, families are in the street!” — but later as “the French,” Ms. Taubira recalled, as if to cast her as a foreigner. There were more overt racist slurs, as well, she said. “I don’t believe there have been other protests, or that it would be conceivable that a protest address another minister with the slogan ‘You are beat, the French are in the street,’ ” said Ms. Taubira, who has tight-braided cornrows and a slight vocal lilt. “There’s a message of exclusion. So, I hear it! That’s all. I want to be lucid. I know what’s going on, I know what a word means, what an attitude signifies, but it is out of the question that a word or an attitude determine my life or my behavior.”

Ainsi, non contents d'êtres haineux et homophobes, nous étions donc également racistes.

Dans un développement destiné à souligner à quel point Christiane Taubira a été victime du racisme, celle-ci explique en effet que les manifestants ont scandé "Taubira, t'es foutue, les Français sont dans la rue", de façon à la stigmatiser comme une étrangère. Il y a même eu, dit-elle, des insultes racistes plus patentes, ce qui suffit à souligner qu'il s'agissait bien de racisme.

Madame Taubira peut se permettre cette calomnie, à la fois parce qu'elle s'exprime dans une publication étrangère et parce qu'elle bénéficie d'une complaisance médiatique manifeste. Complaisance du journaliste du New York Times, qui ne met pas son propos en doute. Complaisance des medias français qui auront relayé le fait que Christiane Taubira ne supporterait pas "d'avoir un patron" - la nouvelle madone peut se permettre cet avertissement à Hollande et Ayrault - mais qui n'ont pas jugé utile de relever cette introduction.

Elle y affirme pourtant ne pas croire qu'il y ait eu d'autres manifestations qui aient utilisé un tel slogan, ou qu'il soit même imaginable qu'une manifestation vise un autre ministre avec le slogan : "__, t'es foutu(e), les Français sont dans la rue".

Chaque Français sait pourtant que cette antienne est un classique de nos manifestations depuis des décennies. Et s'il devait subsister une quelconque ambiguïté, rappelons que ce n'est pas seulement un autre ministre qui a été pareillement visé, mais le Président de la République. Pour stigmatiser sa diversité Corrézienne, peut-être ?!

Que je le prouve ? J'ai la meilleure des preuves. Je serais taquin et devant un tribunal, j'irais même jusqu'à dire qu'elle me provient de la partie adverse (les meilleures) : un journaliste du Monde.

 

Si "t'es foutue" renvoie des résultats mentionnant "Taubira", une simple requête Google, à la portée de la première ministre intègre venue - ou, à défaut, de son cabinet scrupuleux - renvoie d'ailleurs un nombre très conséquent de résultats mentionnant "François"1.

Alors non, Madame Taubira, ni haine, ni homophobie, ni racisme. Pas même de mépris puisque, comme l'aurait dit Chateaubriand, "il faut être économe de son mépris, il y a tant de nécessiteux". On ne desespère pas de trouver plus méritant encore.

Disons que l'on plaindra la duplicité qui vous permet de vous gargariser d'exigences morales supérieures pour aussitôt, dans les mêmes lignes, vous accomoder avec la plus élémentaire honnêteté et jouer à des fins bassement politiciennes du sujet concrètement douloureux pour beaucoup qu'est le racisme. Et que dire encore d'une Ministre d'une République dont elle diffame les citoyens dans une publication étrangère ?

Mais, allez, Madame le Ministre, on peut au moins vous savoir gré d'avoir éveillé une génération qui sait affirmer ses convictions aussi résolument que paisiblement et que vos accomodements avec votre conscience ne manqueront pas d'édifier, une fois encore.


  1. notez également qu'une recherche sans guillemets, encore plus à la portée de n'importe qui, renvoie des résultats parfaitement mélés, de sorte que j'exclus la bonne foi []

Author

Tête de pont ®, résolument à mon compte, quand j'y réfléchis bien.

57 comments

  • Que Taubira ait fait l’objet d’attaques racistes, c’est une évidence. Qu’elle les monte en épingle, c’est un métier. Boutin ne crie-t-elle pas à la cathophobie dès qu’elle est attaquée ? Les femmes politiques crient au machisme, les musulmans à l’islamophobie, et même parfois les homos à l’homophobie ;-)

    A chaque fois, une part de vérité, une part d’exagération. Tempête dans un verre d’eau. Bonnes vacances !

  • je ne crois pas qu’en lisant ce slogan, les lecteurs du NYT vont y voir du racisme. elle aurait du s’inventer une phrase plus percutante.

  • @ Tilt : je n’apprécie pas davantage la tendance de certains, plus proches de mes idées, à emboîter le pas aux habitués de la victimisation. Le fait est que ce qu’elle cite, pour l’imputer globalement à l’ensemble des manifestants, n’est en rien du racisme. Alors, tempête dans un verre d’eau ? Oui, comme toujours, quand ce sont les autres qui sont concernés. On relativise toujours mieux.

    @ loupiot: c’est possible mais elle a fourni les explications nécessaires pour qu’ils ne se trompent pas.

  • Il y a longtemps que madame Taubira a montré qu’elle n’était pas une ministre de la République, mais uniquement d’un camp. Je ne suis pas étonnée par ces déclarations, seulement choquée.

    Je suis soulagée cependant que les Américains se moquent royalement de sa petite personne. Beaucoup d’entre eux ne savent pas situer la France sur une carte et/ou ignorent qui en est le Président. Quant aux Français, ils ne lisent pas le NYT.

    Taubira s’est fait plaisir dans le NYT, ça l’abaisse et la discrédite un peu plus, il n’y a qu’elle pour ne pas le comprendre.

  • Tiens, jusqu’à présent je n’avais vu l’arme de l’allégation de racisme qu’entre les mains de petits voyous, genre dans un magasin, un jeune homme marron clair qui double la queue, on lui fait remarquer : « Qu’est-ce qu’il y a, tu es raciste ? ». Ça manquait au niveau ministériel, ce genre de mesquinerie…

    PS : Koz, ton flux RSS est cassé on dirait.

  • « François » n’est pas un ministre, donc le fait qu’aucun autre ministre n’ait été attaqué par cette formule n’est pas invalidé …

    La formule traditionnelle est plutôt « Machin t’es foutu, le peuple est dans la rue ». En cherchant dans Google des résultats pour « t’es foutu » + « les Français sont dans la rue » datant d’avant fin 2012, on ne trouve quasiment rien (alors qu’avec « le peuple est dans la rue », beaucoup plus). Et si « le peuple est dans la rue » exprime une opposition entre peuple et élite (une décision ou une loi venant des élites est jugée illégitime parce que refusée par « le peuple » qui en manifestant démontre son refus), qu’exprime donc « les Français sont dans la rue », si ce n’est une opposition entre ceux qui sont Français, et d’autres qui ne le sont pas vraiment ?

    Quant à « François », je pense que c’est une victime collatérale, une fois la formule « les Français sont dans la rue » utilisée contre Taubira, élaborée par racisme plus ou moins conscient, les mêmes manifestants l’ont utilisé aussi contre Hollande, par copié/collé.

  • @Bladsurb: il est vrai qu’on ne trouve pas souvent ce slogan, en cherchant rapidement. C’est aussi que les manifestations de droite sont plus rares, et que la formulation « les Français » (qui signifie à peu près la même chose que « le peuple » est plus volontiers employée à droite.

    L’expression, en revanche, revient assez fréquemment dans les médias. tapez « les Français sont dans la rue » + retraite, ou +CPE, vous trouverez un nombre appréciable de résultats.

    Envisager que ce slogan ait pu être inventé dans un objectif raciste, même inconscient, n’est pas sérieux.

  • @ Bladsurb:

    Intéressante remarque. Il est très probable en effet que contrairement aux manifestations habituelles les manifestants LMPT ne se vivaient pas comme l’émanation du Peuple mais de La Vraie France. Pertinemment, ils n’ont pas clamé « Taubira t’es foutue, la Vraie France est dans la rue », ce qui aurait été encore plus mal interprété, mais ils auraient pu choisir « La Tradition est dans la rue » ou « La Réaction est dans la rue » ;-)

  • Je pense plutôt que le slogan « les Français sont dans la rue » s’oppose aux promesses du président qui avait dit qu’il voulait réconcilier les Français (les 2 candidats n’avaient que le mot France et Français à la bouche lors du débat entre les 2 tours – le mot peuple a été très peu prononcé). FH nous a suffisamment bassiné en répétant qu’il voulait être le président de tous les Français pour que les Français en question lui signalent que, justement, ils étaient dans la rue car pas d’accord avec lui. (Je rajoute que de plus les manifestants majoritairement n’étaient pas des habitués des manifs et peu au fait des slogans habituels). Aucun racisme donc dans ce slogan mais un ras-le-bol généralisé. J’avoue avoir scandé indifféremment « François », « Hollande », « Ayrault » et « Taubira » avec ce fameux slogan (et plus souvent avec François d’ailleurs).

    PS: Je confirme que le lien RSS ne marche plus (403 Forbiddden « You don’t have permission to access on this server.)

  • Apparemment, il y a même ici des gens pour croire Taubira. Comme les journalistes du NYTimes, c’est observer la France d’un côté. Contrairement à la gauche, depuis toujours la droite (sauf extrême) et aussi le centre répugnent à parler au nom du « peuple ». Quand de Gaulle employait le mot il le faisait suivre de l’épithète « français ». Tout ça, c’est le procès habituel, sans bonne foi ni honnêteté, fait par les chiens de garde de la doxa, histoire de maintenir la tête baissée à qui ne pense pas bien pour rendre inaudibles ses propos.

  • Bladsurb a écrit ::

    « François » n’est pas un ministre, donc le fait qu’aucun autre ministre n’ait été attaqué par cette formule n’est pas invalidé …

    C’est assez grand ça. Transmettez vite à Christiane Taubira, elle manque encore un peu de mauvaise foi.

    Bladsurb a écrit ::

    Quant à « François », je pense que c’est une victime collatérale, une fois la formule « les Français sont dans la rue » utilisée contre Taubira, élaborée par racisme plus ou moins conscient, les mêmes manifestants l’ont utilisé aussi contre Hollande, par copié/collé.

    Décidément, vous êtes un virtuose. Courrez donc à son cabinet, elle aura besoin de renfort. Vous êtes donc capable de déterminer que les deux slogans n’étaient pas concomitants mais que l’intention première était bien raciste et que ce pauvre François en a malencontreusement pâti. Sur la base de quoi ? De quels faits ? Mystère… D’autant qu’à la base, le racisme était « plus ou moins conscient ». Voilà qui est définitivement pratique pour accuser autrui. Vous feriez merveille dans un tribunal totalitaire.

    @ Logopathe : et notons aussi que ce slogan intervient après les polémiques sur le nombre de manifestants, de sorte qu’il s’agissait aussi d’une façon de dire au pouvoir qu’il ne pouvait pas minimiser l’ampleur de la manifestation.

    @ Tilt : la pratique du smiley est parfois utile pour souligner l’état d’esprit véritable. Elle confine parfois à l’hypocrisie. Face à une accusation mensongère, vous parvenez encore à instruire le procès de la Manif Pour Tous. C’est éclairant, mais malhonnête.

    Claribelle a écrit ::

    J’avoue avoir scandé indifféremment « François », « Hollande », « Ayrault » et « Taubira » avec ce fameux slogan (et plus souvent avec François d’ailleurs).

    Le fait est que nous n’avons pas à nous justifier. Face à une accusation calomnieuse comme celle qui est portée par Taubira, ce serait elle de prouver les faits. Or, en l’occurrence, les faits sont bien que ce slogan, qu’il faut déjà interpréter avec beaucoup de « bonne » volonté pour y trouver une dimension raciste, a été employé indifférement à l’encontre de François Hollande.

  • il manque à mon sens un argument à votre démonstration : parmi d’autres versions du slogan maintes fois expectoré ces derniers temps « les familles dans la rue » étaient opposées aux François, Hollande, Taubira et plus rarement Christiane. Pas les familles blanches, pas les familles cathos, même pas les familles françaises : les seules familles. La mauvaise foi de Madame Taubira à se victimiser n’en est que plus évidente, de mon point de vue.

  • on pourrait avoir une traduction du passage en anglais? je suis sûre que ça aiderait à la compréhension! parce que là, on ne sait pas ce qu’elle a dit, et ce serait sûrement intéressant de le savoir!!! merci à tout traducteur bénévole!!!

  • En 1997, à 8 ans, j’accompagnais mes parents dans la rue pour chanter : « Aubry t’es foutue, les familles sont dans la rue ! » Ce n’est donc pas contre la couleur de peau de Mme Taubira que les familles s’escriment mais contre les lois qui visent à démolir le système français qui participe au dynamisme des familles. Mme Taubira ferait bien de relire son histoire politique de la France (plus d’un on refait les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs).

  • Je tombe des nues en lisant ce qu’a affirmé Mme Taubira dans la presse étrangère. Quelle malhonnêteté ! Et en plus en anglais, pour être bien sure que cela passe inaperçu pour la majorité des Français… C’est lamentable ! Je ne m’étendrai pas non plus sur le travail du journaliste, mais je trouve cela absolument indigne.

  • @ C.C.:

    En traduction un peu rapide, l’article anglais dit :

    « Elle a elle-même été l’objet de résistance similaires, dit-elle. Elle a écrit une fois qu’elle était ‘devenue noire à Paris’, contre son gré, et qu’elle n’a pas pu oublier sa différence. Dans les chants scandés dans les manifestations contre le mariage pour tous cette année, les opposants se sont d’abord identifiés aux ‘familles’ – ‘Taubira, t’es foutue, les familles sont dans la rue’ – mais se sont ensuite identifiés aux ‘Français’, rappelle Mme Taubira, comme pour l’attaquer en tant qu’étrangère. Il y avait également des insultes racistes plus explicites, dit-elle. ‘Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu d’autres manifestations, ou même qu’il soit concevable qu’au cours d’une manifestation les manifestants s’adressent à un ministre via le slogan ‘T’es foutu, les Français sont dans la rue’’, dit Mme Taubira, qui a les cheveux attachés en tresses serrées et une petite voix. ‘Il y a un message d’exclusion. C’est ainsi que je l’entends ! C’est tout. Je veux être lucide. Je sais ce qui se prépare, je sais ce que les mots veulent dire, ce qu’une attitude signifie, mais il est hors de question qu’un mot ou qu’une attitude détermine ma vie ou mon comportement ».

  • @ esperonstoujours:

    Merci pour cet effort. A mon sens plutôt que « elle n’a pas pu oublier sa différence » elle dit plutôt « on ne lui a pas permis d’oublier sa différence », ce qui souligne le caractère prégnant du racisme auquel elle dit avoir été confrontée.

    Par ailleurs plutôt que « elle a une petite voix » ce serait plutôt « elle a un charmant accent » http://oaadonline.oxfordlearnersdictionaries.com/dictionary/lilt J’aurais bien mis un smiley mais ces choses là se manipulent avec précaution.

  • Bonjour; décidément, elle vous obsède cette ministre et vous la chargez de bien défauts. Vous êtes après tout bien sévère, elle a porté ce projet de loi et vous avez quand même bien chargé la barque la concernant: la fameuse affiche ou des membres de la manif pour tous l’avaient représenté en singe était on va dire au moins limite. http://www.lexpress.fr/actualite/politique/christiane-taubira-en-singe-sur-une-affiche-anti-mariage-gay_1247175.html N’importe quelle personne de couleur, à bon droit , pourrait se sentir insulté représentée de cette façon. Enfin, je constate que vous avez mis moins d’empressement à commenter le fait que « La Manif Pour Tous » présente la Russie de Poutine comme une grande démocratie alors que ce pays vient d’adopter des lois réprimant les homosexuels et limitant leur droit d’expression; mais il parait que La Manif Pour Tous n’est pas homophobe… Dans la même veine, vous avez oublié cette brave Christine Boutin s’attaquant à un mourant: en effet, elle a estimée lors d’une conférence de l’Institut pour la démocratie et la coopération, un think tank pro-russe que si Nelson Mandela était célèbre, ce n’était pas pour sa lutte contre l’appartheid mais parce qu’il était pro-gay. Cette attitude est quand même plus choquante que les propos de Christiane Taubira dans un canard américain, je dirai même que cela tend à lui donner raison. Bonne journée

  • Bel exemple de mauvaise foi. BIen entendu, en affirmant cela dans la presse étrangère, la ministre ne risque pas la contradiction de la part de la personne qui l’interroge. C’est un coup bas, mais efficace. Mme Taubira se rêve sans doute en nouvelle Simone Veil, encouragée en cela par une frange de la presse qui s’est distinguée par un journalisme partisan et courtisan., à l’occasion du débat sur le mariage. Il lui faut pour cela être victime d’insultes de la part de ses opposants, comme l’a été (mais pour de vrai) son illustre devancière. En l’abesnce de vraie injure, il ne lui reste qu’à en inventer.

  • @ dites-moi-donc… : j’espère au moins que vous me serez reconnaissant de vous répodnre en détail. Je crains de me heurter à un bloc d’ingratitude.

    dites-moi-donc… a écrit ::

    Bonjour; décidément, elle vous obsède cette ministre et vous la chargez de bien défauts.

    Le dernier billet que je lui ai « consacré » date du mois de janvier. S’agissant de la miistre de la Justice actuelle, porteuse du projet de loi le plus symbolique de ce début de quinquennat, il faut s’accrocher pour parler d’obsession.

    dites-moi-donc… a écrit ::

    la fameuse affiche ou des membres de la manif pour tous l’avaient représenté en singe était on va dire au moins limite. http://www.lexpress.fr/actualite/politique/christiane-taubira-en-singe-sur-une-affiche-anti-mariage-gay_1247175.html N’importe quelle personne de couleur, à bon droit , pourrait se sentir insulté représentée de cette façon.

    Chaque personne, ici ou sur Twitter, qui veut accréditer l’hypothèse d’un racisme mentionne ce visuel. Pour un racisme généralisé, il est tout de même remarquable qu’il y ait un seul et unique exemple à mentionner.

    Notez ensuite que cet article est mensonger : il ne s’agit pas d’une affiche, il s’agit d’une image, un visuel, un jpeg. Un truc qu’un gars qui manifeste a concocté dans son coin. Ca n’a aucune représentativité.

    dites-moi-donc… a écrit ::

    Enfin, je constate que vous avez mis moins d’empressement à commenter le fait que « La Manif Pour Tous » présente la Russie de Poutine comme une grande démocratie alors que ce pays vient d’adopter des lois réprimant les homosexuels et limitant leur droit d’expression

    C’est faux. Et vous ne trouverez aucun élément étayant cette assertion. Tout au plus des manifestants ont pris l’initiative personnelle de se rendre à l’ambassade de Russie. Pour tenter d’impliquer la Manif Pour Tous en tant qu’organisation, on les présente alors comme des « militants de la Manif Pour Tous ». Sachant qu’il n’y a aucune adhésion à la Manif Pour Tous, qu’est-ce donc qu’un « militant de la Manif Pour Tous » ? Un gars qui manifeste ? Encore une initiative individuelle. Et l’on s’éloigne du racisme, mais passons.

    dites-moi-donc… a écrit ::

    Dans la même veine, vous avez oublié cette brave Christine Boutin s’attaquant à un mourant: en effet, elle a estimée lors d’une conférence de l’Institut pour la démocratie et la coopération, un think tank pro-russe que si Nelson Mandela était célèbre, ce n’était pas pour sa lutte contre l’appartheid mais parce qu’il était pro-gay.

    Chrsitine Boutin est dans les choux. Je le lui ai d’ailleurs dit directement à d’autres occasions, via Twitter. En l’occurrence, c’est une belle connerie, mais nous sommes de nouveau loin du racisme.

    Dès lors, au vu de ce qui précède, dites-moi-donc… a écrit ::

    Cette attitude est quand même plus choquante que les propos de Christiane Taubira dans un canard américain, je dirai même que cela tend à lui donner raison.

    Je ne vois pas en quoi.

    En revanche, ce que je note, c’est que, pour expliquer – à base d’exemples foireux – aux autres que, s’ils veulent protester contre les propos de Taubira, ils devraient protester contre ceux des autres, vous cautionnez en revanche totalement le mensonge de Taubira. En toute logique, cela devrait vous conduire, par souci de cohérence, à vous imposer vous-même le silence. Mais chercher la cohérence dans tout cela…

    Gwynfrid a écrit ::

    Bel exemple de mauvaise foi. Bien entendu, en affirmant cela dans la presse étrangère, la ministre ne risque pas la contradiction de la part de la personne qui l’interroge.

    Et par la même occasion, elle sait que le lectorat auqeul elle s’adresse n’a aucune culture des manifestations françaises, et ne connait pas ce type de slogan, si fréquemment utilisé.

  • dites-moi-donc… a écrit ::

    Cette attitude est quand même plus choquante que les propos de Christiane Taubira dans un canard américain, je dirai même que cela tend à lui donner raison.

    Habituellement, la rhétorique militante consiste à minimiser les fautes de son camp, en pointant du doigt les fautes adverses. Argument nul et non avenu, car une faute n’en excuse jamais une autre. Mais vous, vous poussez le bouchon de la mauvaise foi militante encore plus loin: vous prenez carrément prétexte des fautes d’opposants au mariage pour tous pour donner raison à Mme Taubira. Compliments, vous avez des dispositions pour la politique.

  • J’avais noté différentes attaques racistes contre Christiane #Taubira lors de sa nomination en mai/juin 2012 : • Canteloup imitant #Taubira avec l’accent Leeb : « Quand on m’a dit tu es nommée garde des sceaux, j’ai cru que j’étais concierge à l’Elysée » • Christiane Taubira, l’insupportable transgression de Jean-Marc Ayrault http://goo.gl/XaERiX’ • Christiane Taubira cristallise les rancœurs sur le Web http://goo.gl/cI3QzR • Ce titre http://goo.gl/9KfWIH • Christiane Taubira dans le viseur de l’UMP http://goo.gl/IxK2DJ • Pour Jean-Marie Le Pen « Il semble que Christiane Taubira ait mangé son chapeau à fleurs » http://goo.gl/izIrPT • Taubira et les drapeaux français brûlés : démontage d’une rumeur http://goo.gl/E20x4J Evidemment personne ne s’était excusé. Lors du « débat » sur le MPT je me souviens d’une affiche faite par un twittos qui s’était excusé :

  • En effet. Encore faut-il bien noter qu’il ne s’agissait pas d’une « affiche », mais d’une image, composée par un gars isolé, qui n’a jamais été tirée, et pour laquelle l’auteur – il est vrai « léger » – s’est excusé, contrairement à tous les autres.

    Ce visuel est totalement monté en épingle, avec l’aide des medias qui le qualifient d’affiche, pour tenter d’incriminer l’ensemble de la Manif Pour Tous, alors qu’il ne s’agit que d’un truc bidouillé dans un coin par un individu isolé.

    Une nouvelle fois, je relève que, si la Manif Pour Tous avait été raciste, on devrait nous sortir 10 exemples et non ce pauvre visuel isolé qui tourne en boucle.

  • @Anna, Si Canteloup a imité Taubira avec « l’accent Leeb », il y a là effectivement une connotation raciste. C’est beaucoup moins flagrant pour vos autres liens : la personnalité et les engagements de Taubira ont souvent suscité les frictions et la polémique, en particulier son soutien aux séparatistes guyanais, ou sa candidature à la présidentielle qui a contribué à propulser Le Pen au deuxième tour. Brandir la carte du racisme à chaque fois qu’elle suscite la critique – et même si cette critique est infondée comme dans l’affaire des drapeaux – est abusif.

  • @ Koz: Bonjour, non, je ne suis pas un ingrat et je relève votre gant lorsque vous dites que je ne trouverai aucune assertion prouvant que la Manif Pour Tous présente la Russie poutinienne comme un exemple de démocratie; il suffit pour cela de se référer à l interviews que Mme De La Rochère a accordé au média pro-russe prorussia tv, elle ne dit pas autre chose que les péquins qui manifestaient devant l’ambassade de Russie… http://www.prorussia.tv/Entretien-avec-Ludovine-de-la-Rochere-la-presidente-de-la-Manif-pour-tous-et-une-femme-de-conviction_v379.html Ludivine de La Rochère, c’est bien la présidente de La Manif Pour Tous, on peut donc dire qu’elle représente quand même un peu la Manif Pour Tous lorsqu’elle tient ses propos. Concernant les accusations de racisme, @Anna gueye a répondu, pas la peine de paraphraser.Une dernière chose quand même, puisque vous parlez des responsables de la Manif Pour Tous vierge selon vous de toute ambiguïté, comment se fait il que le blog du monde « Droites Extrêmes » a pu lister les soutiens peu recommandables (venant de l’extrême droite) qui drivent les dirigeants de La Manif Pour Tous notamment « Secours de France » (issu de l’OAS) et « Ichtus »… http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2013/04/19/manif-pour-tous-quand-les-vieux-reseaux-oas-sen-melent/ La Manif Pour Tous devrait faire attention à ses fréquentations… Concernant le fameux visuel ou Mme Taubira a été représenté en singe, même s’il n’ pas été utilisé officiellement, il a été largement diffusé auprès des sympathisants, il est symptomatique d’un état d’esprit pas très républicain de certains opposants au projet de loi. Bonne journée, merci de m’avoir donné la possibilité de vous répondre.

  • Je m’étonne que personne n’ait encore mentionné ces deux affiches officielles « un peu limites » de la manif pour tous, toutes deux retirées par la suite. Sur la première, on voit C. Taubira fesser un enfant avec un code civil, et sur la deuxième, on la voit avec une tronçonneuse découper des arbres représentant la filiation.

    Ce n’est certes pas suffisant pour faire une généralité sur tous les manifestants opposés au mariage, mais c’est tout de même une assez grosse bourde.

    De même, même si le glissement depuis « les familles sont dans la rues » à « les Français sont dans la rue » n’est peut-être pas suffisant à lui seul pour crier au racisme (et il est maladroit de la part de la ministre de le faire sur ces termes spécifiques), il n’est pas impensable qu’elle ait pu recevoir un certain nombre de courriers insultants et racistes. Après tout, le rapporteur du texte du mariage pour tous, Erwann Binet, avait reçu énormément de lettres d’insultes (et même des lettres contenant des excréments). J’imagine que les courriers sont triés avant de parvenir à la Garde des Sceaux, mais si un nombre particulièrement important de courriers à teneur raciste sont arrivés pour elle pendant la période du mariage pour tous, elle aura tout de même été au courant. La droite a aussi concentré ses attaques contre Taubira à plusieurs périodes, comme lorsque Copé l’utilisait comme un épouvantail face au vote FN (« quand on vote FN on a la gauche qui passe et on a Taubira », par exemple…).

    Tocquevil a écrit ::

    la personnalité et les engagements de Taubira ont souvent suscité les frictions et la polémique, en particulier son soutien aux séparatistes guyanais, ou sa candidature à la présidentielle qui a contribué à propulser Le Pen au deuxième tour.

    Justement, d’où vient à votre avis cette idée (encore répandue aujourd’hui) que ce serait spécifiquement la candidature de Taubira à la présidentielle qui aurait fait tomber Yoyo ? À part elle et Jospin, il y avait tout de même cinq autres candidats de gauche (Laguiller, Mamère, Besancenot, Hue et Glückstein), six si on compte Chevènement, et tous sauf Glückstein ont fait un score largement plus élevé que Taubira !

  • @Jor, de plus en plus fort : « il n’est pas impensable qu’elle ait pu recevoir un certain nombre de courriers insultants et racistes. »

    Je crois que cet argument rhétorique là, même Schopenhauer n’aurait pu l’imaginer. Il faudra que j’y pense lorsque je devrai justifier une accusation alors que je ne peux m’appuyer sur aucun fait probant.

    Quant aux deux projets d’affiche que vous citez, cela conforte mon précédent commentaire : s’il s’était agi de toute autre personne que Taubira, ce type de caricature n’aurait pas fait se lever un sourcil. Faut-il en conclure que toute caricature – voire toute critique – de Taubira, est forcément raciste ? Quand Copé concentre ses critiques sur elle, le fait-il par racisme ? Ou le fait-il parce que, par ses prises de position, elle symbolise une certaine idéologie de gauche ?

    Sur votre dernier point, relisez-moi : j’avais écrit qu’elle avait « contribué », et je me contentais de reprendre un élément évoqué dans l’article du NY Times à propos des inimitiés qu’elle suscite, y compris dans son propre camp.

  • Jor a écrit ::

    Je m’étonne que personne n’ait encore mentionné ces deux affiches officielles « un peu limites » de la manif pour tous, toutes deux retirées par la suite. Sur la première, on voit C. Taubira fesser un enfant avec un code civil, et sur la deuxième, on la voit avec une tronçonneuse découper des arbres représentant la filiation.

    Ces affiches ne sont peut-être pas très opportunes en effet ; mais j’ai du mal à voir en quoi elles seraient « racistes ». On est typiquement dans l’erreur (ou la malhonnêteté) consistant à imputer un mal imaginaire mais universellement condamné à son adversaire au lieu de l’écouter vraiment (et de le critiquer sur ce qu’il a de réellement critiquable).

    Par ailleurs dans votre réponse à Tocquevil, « Justement, d’où vient à votre avis cette idée (encore répandue aujourd’hui) que ce serait spécifiquement la candidature de Taubira à la présidentielle qui aurait fait tomber Yoyo ?  » Il n’a rien dit de tel, il a dit : « contribuer ». même type d’erreur ! Lisez-le plutôt que de lui inventer des préjugés que pour ma part, je n’a pas lus souvent ailleurs que sous la plume de socialistes déçus de l’élimination de Jospin et n’aimant pas C. Taubira pour une raison ou une autre. Je ne crois pas que Tocquevil en soit (même si je ne le soupçonne pas de priser exagérément notre garde des Sceaux).

  • Pingback: Démissionner Delaunay | Koztoujours

  • Humpty-Dumpty a écrit ::

    des préjugés que pour ma part, je n’a pas lus souvent ailleurs que sous la plume de socialistes déçus de l’élimination de Jospin et n’aimant pas C. Taubira pour une raison ou une autre

    Pour le coup, c’est quelque chose que j’ai lu et entendu plusieurs fois, et certainement pas que de socialistes déçus. La dernière fois c’était dans la bouche du député UMP Le Fur, qui, à l’Assemblée Nationale, « remerciait » avec toute la classe qui le caractérise (c’est à dire pas beaucoup) la Garde des Sceaux pour la « dette » que l’UMP aurait envers elle pour la victoire de 2002. Et une petite recherche à « taubira jospin 2002 » (ou d’autres termes similaires) sur un moteur de recherche le confirme: l’idée comme quoi l’échec de Jospin en 2002 serait dû à Christiane Taubira est très répandue, et pas seulement à gauche.

    Et c’est bien Taubira, plus que n’importe lequel des autres candidats de gauche, qui est accusée en priorité. Je crois bien n’avoir quasiment jamais lu pour n’importe lequel des autres candidat, individuellement, qu’il aurait « contribué » au fiasco du 21 avril 2002. D’ailleurs il suffit de remplacer le terme de recherche précédent par « chevènement jospin 2002 » ou « mamère jospin 2002 » (ou n’importe lequel des autres que j’ai cité) pour obtenir des résultats très différents (quasiment aucune accusation spécifique ou vague pour aucun des candidats précités).

    Maintenant je n’accuse pas Tocquevil de racisme, je pense qu’il a simplement voulu dire que c’est souvent ce qui était reproché à la ministre, sans reprendre le reproche à son compte.

  • Tocquevil a écrit ::

    @Jor, de plus en plus fort : « il n’est pas impensable qu’elle ait pu recevoir un certain nombre de courriers insultants et racistes. »

    Je crois que cet argument rhétorique là, même Schopenhauer n’aurait pu l’imaginer. Il faudra que j’y pense lorsque je devrai justifier une accusation alors que je ne peux m’appuyer sur aucun fait probant.

    Non, je pensais à sa phrase « There were more overt racist slurs, as well, she said. » (« Il y a eu d’autres insultes racistes ».). Si, et c’est probable, nombre de courriers d’insultes sont arrivés pour elle, alors sa phrase pourrait se référer à ça.

    Tocquevil a écrit ::

    Quand Copé concentre ses critiques sur elle, le fait-il par racisme ?

    La citation exacte de Jean-François Copé est: « Je dis aux Français qui ont envie de voter Front national qu’en votant Front national, on a la gauche qui passe. [...] Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l’annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison. »

    Or Copé est plus intelligent qu’il n’en laisse paraître, il sait à peu près ce que les mots signifient. Lorsqu’il s’adresse explicitement aux électeurs du FN, sous couvert de dénoncer une mesure, il choisit d’insister spécifiquement sur la Garde des Sceaux. Or cette mesure était une promesse de campagne de François Hollande, Christiane Taubira n’en fait que l’application. Elle n’en est pas « responsable », dans le sens où elle se contente de faire le job.

    @ Koz, @ Humpty-Dumpty et @ Tocquevil, sur les affiches:

    Ces deux affiches sont des caricatures « méchantes », où C. Taubira est représentée sous une apparence effrayante. Elles sont plus proches de l’attaque personnelle que de la revendication. Comparez donc ça aux autres affiches du même collectif, la plupart d’entre elles réalisées sur le mode de l’humour. Regardez par exemple comment Hollande était représenté à la même période, ou plus tard. J’avais aussi vu une affiche « Hollande nettoie tes lunettes le peuple est dans la rue », ou un truc dans le genre, avec une photo de lui sous la pluie. Même celle avec le slogan le moins humoristique et le plus revendicatif « François, ta loi on n’en veut pas » ne représente pas Hollande de manière méchante, se contentant de mettre une photo bonhomme de lui, façon affiche électorale déchirée.

  • Jor a écrit ::

    Non, je pensais à sa phrase « There were more overt racist slurs, as well, she said. » (« Il y a eu d’autres insultes racistes ».). Si, et c’est probable, nombre de courriers d’insultes sont arrivés pour elle, alors sa phrase pourrait se référer à ça.

    Je sais que vous pensiez à cette phrase, et je ne vois pas ce que cela change. On reste dans la pure supposition. Par ailleurs, l’adjectif « overt » laisse entendre que ces insultes ont été publiques.

    Concernant Copé, même étonnement : comme je le soulignais, il focalise sur la dimension idéologique de l’action de Taubira. Je ne vois pas où est le racisme, sauf à qualifier de raciste toute communication plus ou moins dirigée vers l’électorat du FN, quelle que soit son contenu.

    Enfin, pour Taubira, sommé de justifier votre accusation de racisme, votre seul argument : la caricature est « méchante », c’est donc du racisme.

    Les bras m’en tombent…

  • dites-moi-donc… a écrit ::

    @ Koz: Bonjour, non, je ne suis pas un ingrat et je relève votre gant lorsque vous dites que je ne trouverai aucune assertion prouvant que la Manif Pour Tous présente la Russie poutinienne comme un exemple de démocratie; il suffit pour cela de se référer à l interviews que Mme De La Rochère a accordé au média pro-russe prorussia tv, elle ne dit pas autre chose que les péquins qui manifestaient devant l’ambassade de Russie… http://www.prorussia.tv/Entretien-avec-Ludovine-de-la-Rochere-la-presidente-de-la-Manif-pour-tous-et-une-femme-de-conviction_v379.html Ludivine de La Rochère, c’est bien la présidente de La Manif Pour Tous, on peut donc dire qu’elle représente quand même un peu la Manif Pour Tous lorsqu’elle tient ses propos. Concernant les accusations de racisme, @Anna gueye a répondu, pas la peine de paraphraser.Une dernière chose quand même, puisque vous parlez des responsables de la Manif Pour Tous vierge selon vous de toute ambiguïté, comment se fait il que le blog du monde « Droites Extrêmes » a pu lister les soutiens peu recommandables (venant de l’extrême droite) qui drivent les dirigeants de La Manif Pour Tous notamment « Secours de France » (issu de l’OAS) et « Ichtus »… http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2013/04/19/manif-pour-tous-quand-les-vieux-reseaux-oas-sen-melent/ La Manif Pour Tous devrait faire attention à ses fréquentations… Concernant le fameux visuel ou Mme Taubira a été représenté en singe, même s’il n’ pas été utilisé officiellement, il a été largement diffusé auprès des sympathisants, il est symptomatique d’un état d’esprit pas très républicain de certains opposants au projet de loi. Bonne journée, merci de m’avoir donné la possibilité de vous répondre.

    Que de choses fausses dans ce commentaire. Il faudrait déjà faire la part des choses entre ce qui relève de notre sujet et ce qui n’en relève pas. Nous parlions de racisme…

    Je note déjà que nous avons abandonné l’idée idiote d’obsession, c’est un progrès.

    1) En ce qui concerne les visuels : je note que vous abandonnez, sans le dire, le qualificatif d’ »affiche ». Ce visuel n’a pas été « utilisé officiellement » ? C’est encore un autre point. Le fait est qu’il n’a pas été utilisé du tout. Personne n’a jamais vu ce visuel ailleurs que sur Twitter. Enfin, il est au choix faux ou mensonger de prétendre qu’il a « été diffusé auprès des sympathisants ». On notera enfin que c’est l’unique exemple tendancieux dans le cadre d’un mouvement qui a rassemblé plus d’un million de personnes. L’auteur a même réalisé sa faute et s’en est excusé. On voit ce que l’on tente de monter en épingle.

    2) ce qu’Anna Gueye souligne, si vous aviez pris la peine de la lire, c’est que s’il y a eu des propos tendancieux contre Christiane Taubira, la plus grande part n’émanait pas de personnes liées à LMPT, que ces personnes n’ont jamais songé à s’excuser et que personne ne leur est rentré dans le lard. Le seul et unique exemple émanant d’un manifestant inconnu est monté en épingle et a conduit à des excuses.

    3) Je ne peux pas lire de vidéos actuellement (et j’ai aussi un peu autre chose à faire). Je ne lis pas dans le texte de l’itw d’éloge de la démocratie russe par Ludovine de la Rochere. Sous le contrôle des autres commentateurs, il vous faudra vous montrer plus précis.

    4) Je m’étonne que le blog concerné n’ait pas réussi à mettre en exergue des réseaux vichyssois. Évoquer les réseaux de l’OAS est grand-guignolesque, quant à Ichtus, l’auteur ferait bien de se mettre à jour. Je n’en suis pas membre mais en connais quelques-uns et les qualifier d’extrême-droite est là aussi de la blague. Cela étant, ça ne nous dit toujours rien de prétendues attaques racistes et ne vient aucunement accréditer le mensonge de Taubira.

  • Jor, Taubira était en première ligne. Ces caricatures la visent donc spécialement. Elles ne sont pas sympas mais depuis quand une caricature, de la part d’opposants, devrait l’être ? Quant à celle de François Hollande, inexistant dans le débat, il est représenté en poire, ou avec une tête d’imbécile (qui est certes la sienne), ce qui ne me semble pas éminemment sympathique.

    Bref, on peut disserter à loisir sur la caricature mais rien n’en fait une caricature raciste. Pour le reste, l’appréciation d’une caricature relève d’un débat sur le sexe des anges.

  • autre manifestation insensée de notre ministre de la justice qui accusée de laxisme n’a pas hésité à traiter de laxisme la droite sur l’affaire du décret qui aurait du être une loi sur la durée de prescription . Erreur ,certes , couac certes , bévue certes mais quand on sait que ce texte était destiné à durcir les conditions , il est pour le moins inexacte de parler de laxisme . Mais qu’importe , calomniez , calomniez il en restera toujours quelquechose

  • Tocquevil a écrit ::

    Je sais que vous pensiez à cette phrase, et je ne vois pas ce que cela change. On reste dans la pure supposition. Par ailleurs, l’adjectif « overt » laisse entendre que ces insultes ont été publiques.

    Au temps pour moi, j’avoue avoir sauté l’adjectif overt.

    Pour ce qui est des lettres par contre, même si c’est une supposition, à partir du moment où le rapporteur a reçu des centaines de lettres d’insultes (et certaines contenant des excréments), je crois que la probabilité que Christiane Taubira ait reçu au minimum des lettres d’insultes est très élevée non ?

    Sinon pour les insultes publiques, je suis retombé sur cette vidéo, où ça scande notamment « Taubira, tête de rat » (1’57), et cette page où c’est plutôt « Taubira au bûcher ». Mais bon, il n’y a aucune référence à la couleur de sa peau, alors ce n’est probablement pas raciste.

    Tocquevil a écrit ::

    Concernant Copé, même étonnement : comme je le soulignais, il focalise sur la dimension idéologique de l’action de Taubira. Je ne vois pas où est le racisme, sauf à qualifier de raciste toute communication plus ou moins dirigée vers l’électorat du FN, quelle que soit son contenu.

    Copé dit en substance: électeurs d’extrême droite, si vous votez FN, vous aurez des mauvaises surprises. Or il n’y a pas de surprise dans la suppression des tribunaux pour mineurs: c’était une promesse de FH. Pas de surprise non plus dans le fait que le ou la ministre de la justice soit de gauche, Hollande et le PS étant de gauche. Quelle mauvaise surprise reste t-il, à part l’identité de la ministre ?

    Tocquevil a écrit ::

    Enfin, pour Taubira, sommé de justifier votre accusation de racisme, votre seul argument : la caricature est « méchante », c’est donc du racisme.

    Non, l’argument est plutôt « les caricatures sont méchantes comparées à celles de Hollande, la seule autre personne représentée, plus proches de l’attaque personnelle que de la revendication, et pas du tout dans le style des autres affiches, quasiment toutes sur le mode de l’humour ».

    Koz a écrit ::

    Jor, Taubira était en première ligne. Ces caricatures la visent donc spécialement. Elles ne sont pas sympas mais depuis quand une caricature, de la part d’opposants, devrait l’être ? Quant à celle de François Hollande, inexistant dans le débat, il est représenté en poire, ou avec une tête d’imbécile (qui est certes la sienne), ce qui ne me semble pas éminemment sympathique.

    « Pas sympas » au point que ces deux affiches ont été retirées presque immédiatement, et que même Frigide Barjot, la diva de la manif pour tous, trouve que ces affiches représentent la ministre comme « une méchante sorcière » et prétend avoir demandé à ce qu’elles ne soient pas mises en ligne ?

    Sinon en effet, Hollande est tellement inexistant dans le débat qu’il est représenté à trois reprises sur la page des visuels officiels de LMPT (une fois en caricature, et deux en photo), et Taubira pas une seule fois.

    D’ailleurs, des élus représentants de la manif pour tous avaient apparemment exigé d’être reçus par lui en personne, et avaient, curieusement, refusé d’être reçus par la ministre de la justice pourtant en charge du projet de loi.

  • Pas de chance, les propos racistes existent bel et bien.

    http://gauchedecombat.com/2013/08/10/les-militants-ump-ne-sont-pas-seulement-homphobes-mais-aussi-racistes-la-preuve-inside/

    Il y a aussi l’UMP @stellavidal12 qui traite Taubira de « guenon guyanaise » : http://www.stellavidal.com/article-menaces-insultes-propos-lapidaires-le-quotidien-des-oisifs-de-twitter-119450516.html

    On peut donc tenir des propos racistes dans la « droite décomplexée » de France en 2013 qui vous vaudraient une exclusion dans la Ligue du Nord en Italie. Pas de quoi pavoiser, non ?

  • C’est amusant, dans les cortèges où j’étais on scandait plutôt si ma mémoire est bonne  » les familles sont dans la rue ».

  • @ Pierre : bravo, vous avez trouvé deux cons sur Twitter. Demandez-moi, la prochaine fois, j’en ai croisé bien plus. Pour étayer le racisme de la Manif Pour Tous, on tourne donc sur deux exemples : une initiative isolée d’un gars anonyme et Stella Vidal. Apparemment, cela vous suffit pour vous sentir à l’aise dans vos a priori. Mais, dîtes-moi, si la Manif Pour Tous était vraiment raciste, avec les centaines de milliers de personnes mobilisées, vous pensez vraiment que vous n’auriez que deux exemples à fournir ?

  • @ Jor: Il est vrai que le journal pro – russia a mentionné le titre de Présidente de la Manif pour Tous mais la vraie question est : est ce un interview de Mme de la Rochère ou de la présidente de la Manif pour Tous ? Vous remarquerez que ce n’est pas la même chose. Et puis, de toute façon : pourquoi n’aurait elle pas le droit d’aller en Russie ? Qu’est ce que ça peut vous faire ? Malheureusement, le gouvernement fait de la propagande sur l’homosexualité donc forcément ça les gêne.

  • @ Pierre: Facile la généralisation, n’est – ce pas ? Je pourrai faire la même chose en disant que tous les socialistes sont cathophobes alors que je sais très bien que c’est faux. La propagande marche, chez vous, on dirait.

  • Je remarque que la victimisation est de mise à chaque fois qu’il y a un débat sur un sujet de société, comme sur l’avortement, le divorce, l’immigration, etc.

  • Dmitri Manouilsky disait : « Accusez vos adversaires de fascisme, le temps qu’ils se justifient, vous avez tout le loisir de leur porter de nouvelles attaques ».

    L’accusation de racisme et une modernisation de la tactique de Manouilsky. C’est très efficace. On peut ainsi énoncer une sorte de deuxième loi de Godwin.

    « Dans une conversation politique avec des gens de gauche, la probabilité d’être traité de raciste tend vers 1. »

  • @ Jor:

    Le reproche de la division de la gauche a été fait à Taubira ET à Chevènement. Beaucoup moins aux autres, parce qu’ils étaient d’extrême gauche et pas de gauche. Chevènement avait un message à porter, la gauche souverainiste. On peut penser ce qu’on veut de ce message, et de sa différence réelle avec le message socialiste. Mais Chevènement est une personnalité de conviction, et un bon paquet d’électeurs a préféré voter Chevènement que Jospin (ou d’autres). Mais quelle est la différence de message entre le PRG et le PS? Franchement? La candidature Taubira, c’était le PRG et l’Outre-Mer qui voulaient montrer leurs petits muscles. D’ailleurs, candidature peut-être téléguidée par le PS, pour ratisser au premier tour en vue du second, qui leur aurait explosé dans les doigts.

    C’est à peu près comme si Lionel Lucas se présentait à la présidentielle au nom de la droite forte, contre l’UMP. Ou Philippe Richter au nom de la droite alsacienne. C’est du gadget, sans conviction, qui peut faire perdre son camp.

  • Peut on imagine ce slogan pour un autre ministre ? Euuuuuhhhh…. oui

    Les rues de Nice, paraît-il, n’avaient jamais vu ça. Pour ce qui est d’entendre, en revanche : « Mitterrand, t’es foutu, les Français sont dans la rue ! »,« Savary, ça suffit f », « Impôts, c’est trop ! » Même pas fichus d’inventer leurs cris. http://referentiel.nouvelobs.com/archives_pdf/…/OBS0991_19831104_068.pdf

    Les cortèges régionaux ont défilé en scandant: «Chirac, t’es foutu, les Français sont dans la rue» http://www.liberation.fr/evenement/1995/05/02/le-pen-ne-choisit-pas-entre-chirac-et-jospin_134527

    Plus de 20 000 personnes, se réclamant de la gauche et de l’extrême gauche, ont défilé aux cris de « Le Pen facho, le peuple aura ta peau », « Le Pen, t’es foutu, les Français sont dans la rue » http://www.leparisien.fr/une/de-lille-a-marseille-22-04-2002-2003006677.php

    les organisations syndicales, parfaitement ordonnées et désormais bien rodées, ont délivré leur message. « Non, non, je ne veux pas travailler deux ans de plus. Il n’en est pas question », « Sarko t’es foutu, les Français sont dans la rue » http://www.lunion.presse.fr/article/marne/plus-de-10-000-a-reims

    A Paris, la veille, c’est pour la Palestine qu’on a marché. Près de 30 000. Ça scande : «Sharon, t’es foutu, les Français sont dans la rue.» http://www.liberation.fr/evenement/2002/04/08/en-france-la-rue-au-rythme-du-proche-orient_399566

    « DSK, t’es foutu ! Les français sont dans la rue ! » http://gauchedecombat.com/2010/09/23/il-nous-faudra-plus-qu%e2%80%99une-greve-pour-faire-plier-ces-fous/

  • @ Marsouin: c’est amusant que quelqu’un « réveille » ce billet juste au moment où la suite des événements donne de plus en plus raison à Mme Taubira sur le point en controverse ici. Au mois d’août, elle n’avait rien à l’appui de ses accusations et en était réduite à surinterpréter des slogans très banals. Depuis, par contre, les éléments factuels en faveur de la vision qu’elle donnait de ses opposants se sont accumulés, on est obligé de le reconnaître.

    Après, bien sûr, cela vaut-il disqualification des centaines de milliers de personnes qui ont défilé contre sa loi ? Certainement pas. Il n’en reste pas moins que quelques dizaines ou centaines d’irréductibles énervés suffisent à créer la confusion.

  • Gwynfrid a écrit :

    ce billet juste au moment où la suite des événements donne de plus en plus raison à Mme Taubira sur le point en controverse ici.

    Non. Si Mme Taubira avait reçu des insultes racistes à l’époque, elle les aurait mentionnées. Le fait qu’elle n’ait invoqué que l’ultrabanal « les Français sont dans la rue » indique qu’elle n’avait rien de mieux à proposer.

    Cette triste histoire illustre plutôt l’extraordinaire force des postures victimaires. Il suffit d’une insulte raciste pour légitimer l’accusation de racisme envers toute critique passée ou future. On retrouve le même phénomène sur le sexisme. Quelle que soit la stupidité ou la WTF-itude de leurs actes, Mme Royal ou Mme Duflot savent qu’elle peuvent taxer leurs critiques de sexisme.

    A contrario, Hollande ou Sarkozy se font injurier quotidiennement, mais ils n’ont pas la couleur de peau ou la paire de chromosomes qui sert de talisman protecteur. D’ailleurs, on ne s’embarrasse pas de M. pour eux, pas besoin de feindre un respect factice pour éviter la disqualification automatique.

    Le débat en France est complètement ruiné par ces postures victimaires. Apparemment il est impossible à la majorité des commentateurs de faire abstraction du groupe auquel appartient une personne pour juger de la pertinence des critiques qui lui sont adressées.

    Bien sûr, ceux qui jouent de ces postures victimaires cultivent l’essentialisme qu’ils prétendent abhorrer. Mme Taubira fait tout pour qu’on la voie comme une noire avant de la voir comme une personne. C’est un jeu très dangereux.

  • Lib a écrit :

    Si Mme Taubira avait reçu des insultes racistes à l’époque, elle les aurait mentionnées.

    … À l’époque. Effectivement, à l’époque, elle avait tort. Aujourd’hui, on la compare à un singe: si ce n’est pas une injure raciste, je ne sais pas ce que c’est. Les Hollande, Sarkozy, Royal etc ne sont pas victimes d’injures de la même nature.

    L’honnêteté impose de reconnaître que la posture victimaire existe, et que les injures de cette sorte existent aussi, indépendamment. Je ne fais pas, ici, un concours entre les torts des uns et des autres. J’observe simplement que les injures envers Mme Taubira sont, aujourd’hui, des faits avérés.

  • @ Gwynfrid

    En fait j’ai « réveillé » ce post après être allé voir l’article complet sur le site du NY Times et sur quelques sites qui l’ont repris : avalanche de commentaires des lecteurs qui sont choqués de découvrir à quel point les français sont racistes, en particulier sur la base de ce « Taubira you’re beat, the French are in the street ».

    Et ça m’a terriblement énervé. Je n’ai pas pu commenter l’article sur le site du NYT car il faut être abonné. Mais j’ai vraiment (vraiment !) été choqué (à mon tour…) qu’une ministre française mente pour se poser en victime, au risque de pourrir l’image des français auprès des américains peu au fait de nos slogans éculés !

    Je dis bien « mente » car on ne me fera pas croire qu’elle n’avait jamais entendu ce « t’es foutu les français sont dans la rue » avant. Dans le genre slogan resservi à chaque manif depuis 30 ans…

    Je ne dis pas qu’elle n’est pas victime de racisme, je sais bien qu’il y a malheureusement des milieux où la traiter de guenon est un lieu commun. Mais juste sur le coup cet article, je le trouve scandaleux…

    Bref, très énervé que personne (à part Koz) ne le relève et ne souligne la mauvaise foi éhontée de Madama Taubira et la mauvaise image de la France qu’elle colporte pour se faire valoir.

  • @ Gwynfrid : il est certain qu’aujourd’hui, cela donne un relief différent. Cela étant, sur l’affaire d’Angers, je trouve que l’on en fait beaucoup. Les propos sont odieux, c’est absolument incontestable. Mais ce sont des propos tenus par des gamins d’une dizaine d’années. Pour tenter d’impliquer largement, je lisais dans l’Express que le journaliste avait indiqué que cela se produisait « sous le regard amusé des parents » ou avec leur « complicité ». Or la vidéo ne montre rien de tel.

    Je reste d’ailleurs un peu surpris d’une chose : samedi matin, les auteurs de cette vidéo attirent mon attention dessus. Je la visionne, je vois effectivement une gamine montrer une peau de banane, mais je n’entends strictement rien. Les sirènes de mégaphones hurlent. On n’entend rien. Je leur fais remarquer. L’après-midi, nouvelle vidéo, dans laquelle des textes sont incrustés, ainsi qu’une loupe, et dans laquelle on entend très distinctement le slogan litigieux. La vidéo du matin en revanche n’est plus accessible. Je leur ai demandé de la repasser en public, ils ne l’ont pas fait. J’aurais voulu m’ôter tout doute de l’esprit en regardant si elles correspondaient au même moment. Ca peut tout à fait être la bonne explication mais cela m’irrite de ne pas pouvoir vérifier. On connait trop de manipulations pour ne pas prendre quelques gants.

    Cela n’exclut pas que les propos ont été réellement tenus mais cela aurait une autre importance sur l’importance de l’évènement : personne ne réagit, en effet, ni les manifestants, ni les policiers, ni même le journaliste d’Angers Mag qui rapporte les faits. J’ai tendance à penser que ce n’est pas parce que les gens approuvaient mais parce que c’était inaudible dans le brouhaha.

    En tout état de cause, c’est faire beaucoup de bruit pour des propos – certes inacceptables – d’enfants. Malgré la mobilisation de centaines de milliers de personnes, depuis janvier, on nous sort deux exemples : un visuel et cet épisode, et l’on veut nous faire croire que « la Manif Pour Tous » est raciste ? Si tel était le cas, les exemples se compteraient par dizaines.

    Pour info, la condamnation des propos, par Ludovine de la Rochère

Comments are closed.

La publication d'un commentaire implique l'acceptation des conditions d'utilisation