Mignon, mais couillon

Je ne crois pas un seul instant qu’Emmanuelle Mignon, ancien Commissaire Nationale Guide aux Scouts Unitaires de France, puisse faire preuve d’un quelconque laxisme envers les sectes. Aussi, j’accorde tout crédit à son démenti. Mais, comme le dit Jean-Pierre Raffarin, « s’exprimer, c’est un métier ». Un propos peut être juste, peut être juridiquement rigoureux, il peut aussi être politiquement inconcevable.

On se félicitera en revanche qu’Emmanuelle Mignon soit si peu focalisée sur les prochaines échéances électorales qu’elle ne voie pas l’incommensurable erreur qu’il y a à se laisser soupçonner une seule seconde de bienveillance à l’égard de la Scientologie.

Car elle a beau expliquer que les moyens de lutter plus efficacement contre les sectes sont à l’étude, qui l’entendra ?

Mais lorsqu’elle dit que « personne ne conteste aujourd’hui que certains mouvements n’auraient pas dû y figurer [sur la liste des organisations sectaires] », c’est vrai.

Lorsqu’elle dit « si ce mouvement ne crée pas de trouble à l’ordre public et s’il n’est pas à l’origine d’abus de faiblesse de gens, notre législation ne permet pas de l’interdire, c’est vrai.

C’est peut-être dommage, mais c’est le droit.

Rappelons que, juridiquement, il est difficile, voire impossible, de définir une secte, sinon par ses comportements déviants, qui sont susceptibles d’être réprimés par les dispositions pénales adaptées.

Mais ce n’est pas un propos qu’un politique peut se permettre d’exprimer, même interrogé précisément par un journaliste sur le sujet. Il y a la rigueur, il y a la politique, il y a l’à-propos. Emmanuelle Mignon a eu le sens de la rigueur, mais ni celui de la politique, ni celui de l’à-propos.

Billets à peu près similaires

93 comments

  • Allons, d’un cerveau comme E. Mignon, l’hypothèse de l’incompétence est peu plausible. Une secte qui décourage les gens de se soigner ne serait pas dangereuse ? Cf par ex. « Tom Cruise is dangerous and irresponsible ». On se rappelle aussi de toute une série d’incongruités (livre et discours présidentiels donnant des recommandations sur ce qu’il faut penser, scientologue en chef accueilli avec les honneurs au ministère, volonté de brouiller les pistes entres associations à but exclusivement cultuelles et associations type 1901 avec la réforme annoncée par MAM de l’article 19 de la loi 1905… Quand toute une série d’indices concordent vers quelquechose de désagréable, que faut-il faire ? Attendre d’être sûr, attendre qu’il soit trop tard ? Ou bien appeler à la vigilance pour pouvoir être prêt au moment décisif ?

  • Oui, jm, vous avez raison. Sarkozy tente de nous préparer psychologiquement à sa prochaine annonce: sa conversion à la scientologie.

    Je n’aime pas Sarkozy. Je vote Bayrou par défaut. Mais je vous promets, le jour où le PS a un vrai programme social-libéral, avec des vraies propositions et pas des fantasmes à deux balles sur l’adversaire, je vote pour. Des deux mains.

  • JM, ton article de prochoix est biaisé. De quoi parle-t-il ? De la possibilité pour les associations cultuelles de subventionner des associations non cultuelles. Prochoix, dont le laïcisme intégriste est clair, y voit « une des meilleures garanties contre les pratiques intégristes et sectaires ». Je n’en suis pas si sûr. Je n’ai pas eu vent du fait que cela ait empêché le bon développement des sectes. En revanche, je peux témoigner de ce que ça emmerde bien l’Eglise catholique. Oh, je sais que ce n’est pas un argument poru pro-choix. Mais l’Eglise souhaiterait parfois pouvoir financer des associations caritatives, et ne le peut pas. Alors, on peut, avec prochoix y voir un indice de laxisme pro-secte, mais bon, il faut être dans le moule « prochoix ».

    Pour le reste, j’avoue que je suis sceptique sur le propos d’Emmanuelle Mignon : « je ne connais pas assez bien le dossier ». Quand on ne connaît pas assez bien un dossier aussi sensible, ben, on ferme sa… Même si c’est pour énoncer une réalité incontestable, à savoir que, tant qu’il n’est pas démontré un trouble à l’ordre public, on ne peut pas interdire un mouvement. Tu noteras, tout de même, qu’elle ne dit pas que l’Eglise de Scientologie ne trouble pas l’ordre public. Même si le propos est trop ambigu.

    Ensuite, on a la liberté de conscience. Comment tu la gères, toi ? C’est « liberté de conscience » sauf quand c’est pas bien ? Au passage, le Conseil d’Etat a reconnu le statut de religion (grosso modo) aux Témoins de Jehovah, ce dont je ne me réjouis pas, mais ce qui implique qu’elle ne trouble pas l’ordre public. Pour avoir lu quelques-unes de leurs brochures, je crois qu’on peut leur reprocher au moins ce que tu reproches là à la Scientologie…

    Quant à la visite de Tom Cruise, à l’époque, je la mets davantage sur le compte de son plaisir à recevoir une star du cinema que sur une inclination quelconque pour la Scientologie. En revanche, je la trouve d’une très grande maladresse.

    Cela dit, si je n’ai pas la même allergie que certains à tout ce qui pourrait sembler s’écarter d’une laïcité intransigeante et exigeant le mutisme spirituel, j’avoue rester vigilant sur ce point précis.

    Bref, je crois qu’Emmanuel Mignon n’a fait que rappeler le régime juridique actuel. Mais avec une grande maladresse et un épouvantable sens du timing (« à propos », en français).

  • C’est assez extraordinaire, cette façon de s’enflammer pour éviter le débat. On hurle au scandale, on gesticule en tous sens, plus rien n’est audible et on donne l’impression d’être dans le camp des gentils agressés par les méchants ou leurs propos.

    C’est non seulement trop facile, mais surtout dangereux pour la démocratie.

    Que ce soit pour les propos sur les sectes de Mignon (au démenti de laquelle j’accorde également tout crédit), l’affaire Cavada (que je ne soupçonne vraiment pas d’antisémitisme), l’affaire Rama Yade (même si ses propos sont excessifs, il y a des racistes à gauche et pas des moindres et ça mériterait un peu d’introspection), l’affaire Karoutchi-Zay (ce qui ferait scandale m’échappe toujours), ou bien d’autres prétextes, on convoque les grands mots « tolérance, démocratie, respect, devoir, résistance,… », on s’enflamme, ça tient lieu de programme.

    Le rapport sur les sectes était imparfait, certains de ceux qui l’ont écrit ont été les premiers à le reconnaître. Le dire, c’est de l’honnêteté, pas une atteinte à la laïcité.

  • Bonjour,

    Je ne pense pas qu’il y ait lieu de s’émouvoir des propos d’Emmanuelle Mignon, qui ne fait que rappeler l’état du droit. Mais il est clair qu’elle a manqué d’a-propos.

    C’est d’autant plus piquant qu’elle avait jusque là pour principe de restreindre ses prises de position publiques.

    La morale de l’histoire est qu’il faut centraliser la communication au niveau des politiques ou de porte-paroles dont c’est le métier (au fait, que devient le titulaire actuel du poste ?).

  • « Mais je vous promets, le jour où le PS a un vrai programme social-libéral, avec des vraies propositions et pas des fantasmes à deux balles sur l’adversaire, je vote pour. Des deux mains. »

    🙂 quand les poules auront des dents ? JM Bockel l’a bien compris …

    Evidemment que certaines sectes ont des pratiques abominables et profitent des faiblesses psychologiques des gens.

    A l’inverse je pense que l’hystérie que certains développent à ce sujet n’est que le déplacement d’une « laïcité négative » pour continuer une guerre qui n’a plus lieu d’être ou qui est bien moins importante que la lutte contre l’intégrisme d’une autre grande secte. Il me semble qu’on se trompe de cible dans l’échelle des importances.

    Encore une polémique artificielle qui remue l’insignifiant et passe sous silence l’important. Encore un tabou à briser ? Les sectes, combien de bataillons ? L’intégrisme islamiste combien de bataillons ?

  • Oui chère DelphineD… Il n’y a pas tant de racisme que d’intolérance à gauche… Un comble si on s’en réfère… aux références justement de ladite gauche… On a l’impression de voir une mauvaise parodie où les « conservateurs » sont à gauche et les « progressistes » à droite. Contrairement à FC, je ne voterai pas des deux mains pour cette gauche qui est discréditée et pour longtemps! Je devrai dire et penser « tant mieux », mais çà me laisse un goût amer… Bah! Inch Allah, comme on dit chez Ron Hubbard!

  • Comme la plupart du temps, bien vu et senti KOZ ! C’est vraiment réjouissant de se rendre sur votre site et d’y lire des billets d’une haute valeur objective et morale avec des commentaires de bonne tenue

  • C’est ça, Authueuil… Tu veux qu’on fasse la liste des juristes en politique ? Voire des avocats ? En France, comme par exemple, aux Etats-Unis ? Sarkozy, Obama, Clinton, Mitterrand…

    lysanto, merci. Je suis tout à fait d’accord avec vous 😉

  • Vous mettez un lien vers le démenti, vers Raffarin mais en fait, personne ne sait exactement ce que cette nana a dit exactement à l’origine. On se dit juste que Fillon est débordé de tous les côtés, on ne sait plus bien qui gouverne, tout le monde annonce des machins, démentis le lendemain ou edulcorés. Quel foutoire ce gouvernement.

  • Je prends mes visiteurs pour des grands garçons. A même de lire Yahoo Actualités, Le Figaro, Libération, Le Monde, Google News etc… Ses propos sont repris partout. Je comprends votre déception, et votre niveau d’exigence envers ce blog à laquelle je n’aurais pas dû vous habituer, mais vous pouvez bosser un peu vous-mêmes aussi, non mais. Voir suivre le lien vers l’article du Figaro, qui comporte lui-même un lien vers les propos concernés.

    PS : Autheuil, elle n’est même pas juriste. C’est un peu le seul truc qui lui manque, avec l’ethnographie. Sinon, elle est diplômée de l’Essec, de Sciences-Po, et major de l’ENA.

  • Buzzocks voulait dire qu’on n’a pas d’enregistrement. Du coup on ne sait pas qui ment entre elle et VSD.

    Personnellement, c’est une question qui m’empêche de dormir. Je vais même porter plainte.

  • « elle n’est même pas juriste »

    En fait, un peu quand même, entre le Conseil d’Etat et ses fonctions de conseiller juridique au cabinet de NS tant place Beauvau qu’à Bercy.

  • Elle ira loin en tout cas cette nana, en langue de bois, elle peut rivaliser avec son maitre. Donc quand on lui demande de préciser sur l’église de scientologie, elle frappe en touche, « un mouvement que je ne connais pas précisément ». Bref, les journalistes sont encore un fois bien gentils avec cette péronnelle. Quand elle indique que la liste des mouvements sectaires ne lui parait pas conforme, personne pour lui demander des noms précis ??? Elle donne la corde pour se pendre elle même et personne ne saisit l’occasion de lui rentrer dans le lard. Elle dit donc que la liste est mal foutue mais elle ne connait pas précisément les mouvements qui y figurent. Et bin, avec ce genre de conseiller, on est vraiment dans de bonnes mains.

  • Ce n’est que mon opinion, mais je pense que le principal danger pour la religion catholique, pour l’Eglise, est le développement des diverses sectes, des faux-prophètes en tous genres : fondamentalistes de ceci, consolationnistes de cela, millénaristes de machin, thaumaturges de truc, Dieu à toutes les sauces. Si un « toilettage » de la loi de 1905 devait leur ouvrir des portes, pas sûr que les catholiques gagneraient au change.

    Les Jéhovah font le forcing (et ça marche dans certaines communes). Des témoins de cette secte alarmiste sont venus un jour devant chez moi. La porte était fermée à clé. De la fenêtre, je leur ai dit d’entrer. Bien sûr, ils n’ont pas pu. Je leur ai donc dit que s’ils n’étaient pas capables de faire de miracles, leur truc était de l’escroquerie, que certes il y avait de la souffrance dans le monde comme le disait leur baratin d’accroche du gogo, mais que dans cette souffrance des margoulins comme eux y avaient leur part. Ben, ils sont jamais reviendus !

    Que Mme Mignon dise ne pas bien connaître la Scientologie, avec ses responsabilités professionnelles c’est au minimum inacceptable. Alors qu’elle se documente, qu’elle aille voir les victimes de cette pieuvre, qu’on l’informe du lobbying dont est capable cette multinationale de la manipulation (UNE tonne de documents qui « disparaissent » du bureau de la juge Morrachini !). La Scientologie est autorisée aux USA ? Pas étonnant dans un pays où tout est autorisé, le meilleur comme le pire. Elle est interdite en Allemagne. Un pays où, suite à une expérience malheureuse avec un certain petit moustachu, on a comme une méfiance envers les manipulateurs.

    Peut-on espérer que cette mauvais affaire fasse que les conseillers ne fassent plus que ce qu’ils sont payés pour faire : conseiller ?

    PS Il faut voir la vidéo du faux-prophète Cruise. C’est effrayant. Goebbels a un fils caché.

  • Ah oui, Buzzcocks, ce serait si bon de « lui rentrer dans le lard ».

    Pour le principe.

    Pour autant, si je n’ai pas vraiment le temps de faire la recherche, il est parfaitement exact que la liste dressée à l’époque a été beaucoup critiquée, comme comportant nombre de mouvements qui n’auraient pas dû y figurer.

  • Comme d’habitude, on occupe le terrain médiatique avec du compassionnel, du choquant, de la « brisure de tabou »… pendant que les véritables questions économiques et sociales sont passées sous silence : relance de l’industrie française, contrôle de l’inflation, etc.

    La question des sectes est majeure. C’est une évidence. Mais, dans les faits, on est en train de banaliser dans le débat public la confusion entre citoyenneté, religions, sectes.

  • Oui, oui, oui… Franchement, compte tenu des dégâts que peut faire une telle polémique, croire que c’est volontaire et prémédité, c’est penser que le Président aime se faire mal.

  • Il n’y a pas à épiloguer quarante ans : jamais Mme Mignon n’aurait dû accorder d’interview. C’est bien le problème que pose l’équipe de Sarkozy à l’Elysée. Dès qu’ils l’ouvrent, là-bas, ils relancent la machine à perdre.

  • Si elle intervient sur le sujet des sectes et rouvre le dossier en disant que la liste est erronée, qu’elle cite les noms qui lui semblent farfelus sinon, qu’elle se taise. Or là apparemment elle parle d’un sujet qu’elle ne maitrise pas puisque elle avoue que la scientologie, elle ne connait pas bien. Bref, de l’amateurisme à l’état pur.

  • Buzzcocks > Vous voudriez que seuls les gens qui savent parfaitement et intégralement de quoi ils parlent aient le droit de parler d’un sujet, mais avec quoi remplira-t-on les journaux et les émissions de télé ?

    Si on ne peut même plus demander son avis sur la politique étrangère à un footballeur, les médias vont être bien mornes…

  • heu Delphine, c’est une conseillère à l’Elysée, pas une participante d’un blog ou d’un forum. Elle a une fonction officielle donc si elle ne sait pas de quoi elle parle, elle ne l’étale pas dans VSD avec ensuite des démentis plutôt vaseux.

  • Je ne vois pas où elle dit qu’elle ne connait pas ce dont elle parle. Elle dit : SI la scientologie ne pose aucun problème, elle ne doit pas faire partie de cette liste. Elle est catégorique sur les critères d’établissement de la liste, pas sur les mouvements qui doivent y figurer. Ca prouve juste qu’elle ne juge pas sans savoir, pas qu’elle exonère les yeux fermés.

    Avec les procès que la scientologie a perdus en France, il me semble que la démonstration d’abus de faiblesse est faite. Mais je n’ai ni l’intégrale des jugements, ni les connaissances juridiques nécessaires pour en juger réellement. Si j’avais à en parler officiellement, j’émettrais les mêmes réserves que Mignon.

    Vous souhaitiez plus d’arbitraire peut-être ?

  • Sur la scientologie, vous omettez étrangement la phrase où elle signale qu’elle ne connait pas le sujet. «ne pas connaître précisément» selon elle. Bref, qu’elle se taise …. La scientologie a été condamnée pour escroquerie et homicide involontaire, la liste des mouvements sectaires provient d’un travail parlementaire votée à l’unanimité. parlementaires = elus du peuple. Elle = rien du tout, à la rigueur, elle représente le pouvoir exécutif puisque proche du pacha de l’Elysée … bref, il y a quelques confusions, il me semble.

  • Il y a en tout cas quelque chose qui est un peu surprenant pour ne pas dire pénible à lire, c’est que « l’église » de scientologie se félicite des propos de E.Mignon :  » La France évolue dans le bon sens »…

  • Tentons d’être objectifs… Nous sommes actuellement dans un climat politique où tout fait polémique et où la moindre proposition ou prise de position de Sarko ou de son équipe déclenche une avalanche de réactions critiques. De même qu’il n’y a pas si longtemps, c’était le contraire : tout ce que touchait notre président était censé se transformer en or. De même que le PS, après sa défaite, est resté (et reste encore) inaudible : il peut faire les propositions qu’il veut, personne ne les entend (cela changera peut-être après les municipales). Cela peut paraître injuste mais c’est comme ça.

    Ceci étant dit, on ne peut nier non plus que Sarko et son équipe donnent quasiment chaque jour le bâton pour se faire battre. Cette interview, comme la proposition récente sur la Shoah, toutes deux signées d’ailleurs de la même personne, en sont les exemples les plus récents.

    Si le président se concentrait sur les quatre ou cinq dossiers les plus importants (l’économique, le social, l’international…) et n’avait pas pour stratégie avouée de sortir une nouvelle idée par jour, on n’en serait pas là. Si les conseillers de l’Elysée ne s’exprimaient pas à tort et à travers dans les médias et restaient à leur place, on n’en serait pas là.

    Les polémiques publiques entre ministres et conseillers de l’Elysée (Kouchner/Guéant ou Jouyet/Gaino) sont également du plus mauvais effet, sans compter celles opposant les conseillers entre eux (Gaino disant par exemple à propos de la proposition de Mignon reprise par Sarko sur la Shoah : « comme par hasard, celle qui a trouvé cette idée étrange est une énarque qui n’a pas d’enfant »). Et sans parler des annonces de Sarko lui-même sans aucune concertation préalable avec les ministres concernés (exemple parmi d’autres : la fin de la pub sur les chaînes de TV publique).

    Il faut remettre un peu d’ordre dans tout ça et les ministres et les députés UMP ne sont pas les derniers à le souhaiter. Selon un ministre, cité par Le Canard, « la machine marche sur la tête », Guéant faisant lui-même le travail de directeur de cabinet du premier ministre et court-circuitant sans cesse le titulaire du poste… Tout ceci n’est pas très professionnel ni très efficace et donne aussi du grain à moudre à tous ceux qui y voient une dérive vers un pouvoir personnel… Faudra-t-il attendre que Sarko descende à 30% d’opinions favorables pour qu’il se resaisisse ?

  • La vérité, c’est que tout cela n’a aucun intérêt ni aucune importance, et n’aura aucune espèce de conséquence sur quoi que ce soit.

  • Buzzcocks > « Sur la scientologie, vous omettez étrangement la phrase où elle signale qu’elle ne connait pas le sujet. «ne pas connaître précisément» selon elle. Bref, qu’elle se taise …. »

    Je n’omets rien du tout ! Avez-vous les attendus du jugement ? Pouvez-vous affirmer qu’il s’agit de l’Eglise de scientologie qui a été condamnée ou certains de ses membres seulement ?

    Même si je persuadée que les membres n’auraient pas agi sans incitation de leur hiérarchie, si je dis que c’est l’Eglise elle-même qui a été condamnée et que ce n’est pas le cas, je suis coupable de diffamation. La prudence dans les propos est peut-être regrettable, elle n’en est pas moins inévitable. Et cela n’implique pas que Mignon se taise.

    Cilia > Ils n’allaient pas louper une occasion pareille ! Mais oui, c’est désagréable à lire.

    Jeff > Toujours ce double discours : « un peu de calme, un peu de calme » + « qui sème le vent… ». Dommage, ça décrébilise les critiques justifiées.

  • Le problème, Jeff, c’est que, sur le fond, le gouvernement travaille. Ces épisodes malvenus le masquent. Comme la prédilection de l’opposition pour les polémiques stériles.

  • jeff > Attention aussi au syndrome de persécution. Je ne crois pas avoir entendu de mauvaus retours sur le dossier de X. Darcos et la volonté de réaffirmer ls cours de français et le civisme à l’école. Donc Nicolas Sarokzy n’est pas attaqué par tous ses projets. Mais uniquement sur les questions sociétales où l’on peut ne pas être d’accord avec lui.

  • Koz, la prédilection pour les polémiques stériles n’est pas, loin s’en faut, l’apanage de l’opposition. A moins que vous classiez par exemple Simone Veil et Jean-Pierre Raffarin dans l’opposition ? Et quand les ministres et les conseillers de l’Elysée se bouffent le nez, c’est aussi la faute de l’opposition ? Et qui les déclenche, ces polémiques ? Croyez-vous sincèrement que Sarko est surpris de déclencher des polémiques avec certaines de ses propositions ou de ses prises de position ? N’est-ce pas en fait ce qu’il cherche et ce qu’il aime par dessus tout ? N’est-ce pas sa stratégie de toujours ? Le problème est plutôt là, à mon avis : on n’est plus en campagne électorale, il doit désormais PRE-SI-DER, mais apparemment ce n’est pas trop dans sa nature… Et si le gouvernement travaille, pourquoi l’Elysée ne le laisserait pas travailler ? C’est pas une bonne idée, ça ?

  • « Lorsqu’elle dit “si ce mouvement ne crée pas de trouble à l’ordre public et s’il n’est pas à l’origine d’abus de faiblesse de gens, notre législation ne permet pas de l’interdire, c’est vrai. »

    Non seulement c’est vrai, mais en plus ce n’est pas domage. C’est même ce qui nous sépare d’une dictature. Qu’il soit encore besoin de le préciser est tout simplement hallucinant.

  • Pour Claude Goasguen, député UMP de Paris, « Nicolas Sarkozy a donné le feu vert à ses conseillers de parler et c’est bien là le problème ».

    « S’il y a eu une stratégie assez machiavélique qui consistait à dire: « on va essayer de faire oublier le pouvoir d’achat en faisant des déclarations sur tout autre sujet », c’est raté », a-t-il déploré sur Radio Classique.

    Bref, Mignon et toute la clique n’irrite pas que les socialos et Bayrou.

  • Comme d’habitude en France on critique d’abord et on réfléchit après … http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080221.OBS1597/mignon_conteste_toujours_la_liste_des_sectes_de_1995.html

    Ce n’est pas la structure qui est en cause mais son fonctionnement …

    Après une discussion animée autour de la table familiale sur cette nouvelle polémique je vais essayer de vous faire part de nos conclusions.

    1) E. Mignon agit en service commandé 2) Elle est chargée de mettre sur la table la discussion sur cette fameuse liste des sectes pour provoquer le débat et voir s’il ne faut pas la réviser ou tout au moins encourager les membres de la commission à réfléchir et à travailler sur son actualisation. 3) Nous nous sommes pendant un bon moment interrogés sur les critères nécessaires pour pouvoir juger si un groupe d’intégristes est susceptible d’y figurer ou pas. A l’unanimité mais après des âpres discussions nous sommes tombés d’accord pour souhaiter que les groupuscules « terroristes » islamistes soient rajoutés à cette liste de toute urgence si notre bonne commission Miviludes n’a pas encore jugée utile de les y faire figurer…

  • Je doute, sur le service commandé. Si proche des élections, je n’imagine pas que l’on puisse lancer un débat sur les sectes de façon aussi maladroite. Aucun bénéfice électoral à en attendre. C’est un truc qu’elle aurait pu faire en avril, mais pas maintenant.

  • à mon âge vénérable, je viens d’apprendre, en vous lisant un truc qui m’avait échappé pendant toutes ces années. pour dire la vérité, il faut respecter un « timming ». Hors les moments où on peut la dire – et de façon édulcorée – mieux vaut dire des mensonges, de préférence qui flatte dans le sens du poil…

    Eh bien je préfère le sens de la rigueur, de la droiture et de la vérité à « l’à propos et au politiquement inconcevable ».

    J’ai toujours eu horreur des tartuffes. je mourrais sans aucun doute avec ce même état d’esprit. je suis trop vieille maintenant pour changer et accepter l’enfouissement de la vérité pour raisons politiques.

    D’autant que lorsqu’on voit que l’un des premiers rapports de la millivilude ( désolée, mais je n’ai pas le courage de rechercher le lien ) encourageait à la délation si une de vos connaissances n’était pas dans les normes ou changeait de façon de vivre, tant sur la nourriture ( végétarisme ) que sur l’habillement ( genre seventies ) ou sur l’hypothèse de croyances n’entrant pas dans les normes…cela fait rêver les tenants de la liberté de penser! J’en sais quelque chose, puisque, en tant que sophrologue libérale spécialisée dans les soins palliatifs à l’époque, de bonnes gens ont été demander au maire de l’époque pourquoi il laissait une secte s’installer dans le village, puis chez mon patron du moment où je travaillais à la rééducation des malentendants par ces méthodes ! heureusement que ces personnes savaient que je faisais partie des mamans cathéchistes et que je fréquentais l’église sinon, j’allais au bûcher direct ;-))!

    S’il est vrai qu’il faille surveiller les « vraies sectes » ( au sens français de secte ) et les gourous de tous poils ( au sens occidental du mot gourou ), il me semble – enfin j’espère – que nous avons encore la liberté de croire et de vivre comme nous le voulons en France!

    Pourquoi veut on nous formater afin que nous soyons le reflet d’un homme ou d’une femme normosé(e) ? C’est le genre parfait de dictature de l’esprit qui m’inquiète! devoir ne dire que certaines choses à un certain moment et avec des mots choisis, ne croire qu’à ce qu’on nous dit de croire en prônant la liberté…de suivre le troupeau… je soutiens Melle Mignon ! Elle a cette simplicité, cette honnêteté qui manque à tant et tant aujourd’hui. Et tant pis si il ne fallait pas le dire. Pour une fois – ce n’est pas coutume – je regrette que N Sarkosy ait reculé devant ces vierges effarouchées qui osu prétexte de respecter la loi de 1905, nous oblige au contraire à adhérer à une pensée unique!

  • Comme quoi on est toujours la secte de quelqu’un d’autre…

    En fait je rejoins beaucoup les propos de margit, je pense que ces histoires de « lutte contre les sectes » sont le faux nez d’une laïcité « négative » et que s’il faut se montrer vigilant c’est très certainement dans les deux sens.

  • Pingback: Paso Doble n°53 : Analyse économique du marché religieux | “Toreador, un oeil noir … dans l’arène politique !”

  • @ Koz le titre : Mignon : « Renforcer l’action contre les sectes »

    puis extrait : « On cherche d’ailleurs les moyens de renforcer notre action contre ces mouvements. »

    Quand on veut agir et reformer on provoque la discussion, parfois maladroitement je veux bien l’admettre, mais c’est comme cela que nous sommes arrivés aujourd’hui à une discussion très animée en famille sur la nécessité de refaire cette liste des sectes interdites car il nous semblait qu’il y en avaient qui ne correspondaient pas aux critères (par exemple les Mormons que je connais très bien pour les avoir fréquentés pour mes recherches généalogiques) et d’y rajouter d’autres qui ont prouvé leur malfaisance, tel que par exemple les groupuscules intégristes musulmans qui n’hésitent pas à endoctriner femmes et enfants pour en faire des kamikazes.

    Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il s’agissait là de sectes et non pas de groupuscules politiques ou religieux quelconques. Je sais que c’est encore largement un tabou que d’en parler de cette façon, mais voilà nous n’avons pas de tabou de sujet de discussion en famille … 🙂

  • Je dubite toujours : pour le coup, il n’est pas vraiment nécessaire de brusquer l’opinion pour renforcer la lutte contre les sectes. On ne peut pas dire que le sort des sectes émouvraient beaucoup de monde.

  • Koz je ne suis pas juriste je ne connais pas quelles dispositions seraient plus « répressives » contre ceux qui forment des kamikazes. Terroristes déclarés ou sectes interdites quelle est la plus efficace en matière de lutte ?

    « On ne peut pas dire que le sort des sectes émouvraient beaucoup de monde. »

    Quand je pense quelle émotion saisit depuis un certain temps les journaleux en parlant de la scientologie on ne se pose plus la question …

  • Les sectes ne sont pas dangereuses pour certains politiques, elles constituent un excellent dérivatif. Je vais me faire incendier, mais bon, ce n’est qu’un mauvais moment à passer : il est normal que les religions « officielles » soient plus proches des religions « officieuses ». Les sectes font surtout peur aux laïcs. Pour les grandes religions, les sectes sont de petites soeurs qui seraient dangereuses si elles venaient à convaincre une grande quantité de population car elles chassent sur les mêmes terres toutes les deux, la terre de la crédulité, de la peur.

    Ca n’est pas parce qu’un scientologue a été condamné pour escroquerie qu’il faut combattre l’église de la scientologie (les curés et prélats pédophiles ne rendent pas pour autant l’église catholique favorable à la pédophilie), c’est parce que c’est une secte qui « emprisonne » ses adeptes et leur inculque des principes d’un autre âge.

  • Bah, Claudius, non pas incendier. Ca révèle plutôt un parti pris certain et une certaine ignorance. Non, pour parler de celle que je connais, l’Eglise catholique n’a aucune tendresse pour les sectes.

    « Elles chassent sur les mêmes terres toutes les deux, la terre de la crédulité, de la peur. »

    Je crois qu’il est tout à fait inutile d’argumenter.

  • Claudius > Si vous aviez moins envie de manger du curé, vous auriez remarqué que votre raisonnement ne tient pas la route.

    L’Eglise catholique n’a rien à gagner ou à perdre avec l’Eglise de scientologie. Son intervention n’a rien de stratégique, elle n’est que charitable. Ce qui ne veut pas dire qu’elle fait toujours au mieux, malheureusement.

    Voyez-vous, moi, ce qui me dérange dans les sectes, c’est qu’elles annihilent l’individu, l’exploitent, le privent de ses ressources et de son entourage, bref, le mettent en grand danger moral, voire physique. Les techniques de manipulation mentale pratiquées sur les adeptes font des dégâts lourds.

    Si le fait de suivre un gourou illuminé et de répéter sans réfléchir les c*** qu’il peut raconter est condamnable, alors Ségolène Royal et sa bande de Désirs d’avenir devraient figurer au plus vite sur la liste des sectes dangereuses.

  • Alors que Sarkozy et ses groupies, par contre … Tss tss Tss Quel aveuglement. Bientôt vous allez accuser Bayrou, notre curé en civil, de fomenter lui aussi une secte.

    Plus sérieusement, la représentante de l’église de la scientologie a reconnu dans un reportage de l’agence Kappa diffusé dans un n° de « Lundi investigation » sur Canal plus que le passage de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur avait grandement ouvert les portes à son organisation. Le groupe parlementaire qui enquêtait sur les sectes n’existe plus. Les lobbies sectaires peuvent maintenant poser le pied où ils veulent. Ce n’est pas propre à la France, il n’est pas question que de Sarkozy; d’autres pays sont touchés. L’Espagne si catholique (mes excuses) a autorisé l’église de scientologie; c’est bizarre, non; un mouvement de charité sans doute. Allons donc. C’est dans l’air du temps; c’est l’époque qui veut ça. Alors que des religions sont prêtes à beaucoup de choses pour recruter à cause de la raréfaction des vocations d’autres font flores. Des sectes amplifient leur influence.

    Avez-vous vu ces terribles points communs entre les camps d’entraînement pour enfants dans le désert lybien et les « écoles » américaines de la foi où l’on enseigne, en bourrant le crâne de pauvres mômes, comment le monde s’est vraiment créé en 7 jours. Les fous sont des deux côtés. Pour abrutir et décerveler les recettes sont les mêmes quelles que soient les sectes.

    Et cela passe peu à peu dans la « normalité », dans le courant de l’eau sans que personne n’y voit de gravité, une série de non évènements en somme.

    Alors oui, mademoiselle Mignon a certainement fait une faute avec sa sortie, commanditée ou non, mais tant mieux car cela remet ce danger rampant sous les feux de l’actualité, et ça, c’est bien.

  • On s’aperçoit que nos impôts vont filer aux sectes et que les néo-cons français sont plus cons que les faucons des USA !

    Votre article le confirme !

  • Attention, Darquier de Pellepoix, je suis moi-même un descendant du Maxillus Victorieux de Sirius. Chaque euro gagné par une visite me permet d’asseoir ma domination sur mes fidèles.

    Mon article le confirme !

  • « Sarkozy et ses groupies » ? Le phénomène sectaire autour de Royal, je ne l’ai vu nulle part ailleurs, même pas dans les mouvements d’extrême-gauche à qui on fait pourtant souvent ce reproche. La net-escouade qui débarquait sous les billets et les articles pour répéter les mêmes choses en boucle s’est souvent fait remarquer. Ils ont d’ailleurs quasiment tous disparus après les élections, il n’en reste que quelques éléments un peu perdus ici ou là.

    En parlant de Royal, elle s’est exprimée à propos de la scientologie : –> Les propos de la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy sur les sectes et l’église de scientologie « sont totalement irresponsables » et « il suffit d’écouter les victimes des sectes pour voir comment fonctionnent les sectes ». <– (Le Post)

    Je comprend mieux pourquoi elle apprécie la justice chinoise.

  • Plus largement, ce n’est pas étonnant que Mme Mignon, catholique frénétique, soit bienveillante envers le phénomène des sectes.

    Cela participe d’un valorisation plus générale du sentiment religieux, de l’importance de cette transcendance etc.

    Finalement pour certains, mieux vaut une secte, tant qu’elle est pas trop bizarre, que des athés.

  • Bonjour à tous,

    « Pour autant, si je n’ai pas vraiment le temps de faire la recherche, il est parfaitement exact que la liste dressée à l’époque a été beaucoup critiquée, comme comportant nombre de mouvements qui n’auraient pas dû y figurer. »

    … et des mouvements qui auraient dû y figurer n’y sont pas.

    En gros, je partage le point de vue de Claudius mais j’aimerais ajouter que les « grandes » religions ne sont jamais que d’anciennes sectes qui ont réussi. Elles aliènent les esprits autant que les sectes reconnues ou non et la tolérance dont elle bénéficie dans la conduite des affaires d’Etat est la porte ouverte à toutes les dérives sous le fallacieux prétexte de la « liberté de penser » (vraiment n’importe quoi cette expression : on dirait du F. Pagny). L’objectif premier des religions (leurs institutions, pas forcément leur « philosophie ») est d’empêcher de penser et d’accepter le dogme qui contient autant de contes pour enfants que de mensonges avérés.

    a+

    PS : Pendant que j’écris ce commentaire, je vois sous la fenêtre de saisie une annonce Google : « Sectes : la liste noire, comment la France a sombré dans le maccarthysme. » Carrément! On croit rêver… euh, cauchemarder, veux-je dire.

  • Toutes les causes sont défendues sur ce site dès qu’elles touchent à Sarkozy et son équipe, c’est génial (délirant d’aveuglement ou de mauvaise foi parfois).

    M’est avis que ça doit pas être facile tous les jours, parce que les conneries s’accumulent comme des petits pains à la table de Jésus…

    Bref, « les sectes sont un non-problème en France », c’est bien ça ? Dit par Marcel, du café du commerce, ça passe. Mais dans la bouche d’un conseiller du Président, ça fait un peu désordre. On ne nous fera pas croire qu’il n’y a rien derrière, surtout lorsque, quelques années auparavant, Tom Cruise, n°2 de l’Eglise de scientologie, rend visite au ministre de l’intérieur devenu Président, Mr Sarkozy, en grandes pompes.

    Heureusement, Mignon a peut-être trahi un secret d’alcôve… Du coup, l’opinion publique est focalisée sur ce sujet et les journalistes vont certainement enquêter sur les moyens donnés, en France, pour lutter contre le fait sectaire.

    Ca commence vraiment à faire beaucoup de cacophonie et de conneries diverses et avariées tout ça, isn’t it ?

  • « On ne nous fera pas croire qu’il n’y a rien derrière »

    Personne n’essaiera, non.

    « les “grandes” religions ne sont jamais que d’anciennes sectes qui ont réussi. »

    Les athées sont une secte comme les autres.

    Personne n’est « sans religion ». Une religion, c’est une cosmologie, une représentation du monde (implicite ou explicite), dont on tire en général des règles de comportement individuelles et/ou sociales.

    Tout le monde en a une. Et tout le monde y est plus ou moins « aliéné ». D’autant plus qu’on n’a pas conscience de l’être. Les scientologues et les athées, par exemple, présentent fréquemment un degré élevé d’aliénation. Croire qu’on a la « religion par défaut », et que les autres ont des croyances bizarres, c’est un signe certain d’aliénation.

  • Les athées ne sont pas une secte désolé : pas de gourou, pas d’Eglise, pas de dogmes, rien d’organisé, etc. Petit hors-sujet donc… Avec ce genre de raisonnement, effectivement, on devrait tout autoriser, même les sectes (et puis l’esclavage aussi tiens, c’est une religion l’esclavage tout bien considéré, non ?)… Malheureusement, ou heureusement, nous vivons dans un état de droit qui ne tolère pas certaines choses, comme la dérive sectaire.

    Il n’y a pas de religion par défaut, je suis bien d’accord, qui soit meilleure qu’une autre. Simplement, certains individus n’ont pas de religion. Ni bien, ni mal, le débat ne porte pas là-dessus.

    A force de tout relativiser, on ne se rend plus compte de rien. C’est une bien belle période d’anomie dans laquelle nous vivons actuellement, pas de doutes…

  • Petite précision : je réagis surtout aux commentaires, et pas forcément au billet (globalement, je suis d’accord puisque la maladresse de Mignon est actée et que deux éléments sur le fait sectaire sont précisés – sans esprit de polémique).

  • « A force de tout relativiser, on ne se rend plus compte de rien. C’est une bien belle période d’anomie dans laquelle nous vivons actuellement, pas de doutes… »

    Tout à fait d’accord. Un peu comme de dire qu’il n’y a pas une religion meilleure qu’une autre. Un point de vue d’athée, ça 😉

    Pour ce qui est du « non-problème », elle dément cette phrase. Et elle n’est pas conforme à ce qu’elle dit par ailleurs. On peut croire qu’elle dément une phrase qu’elle a, en fait, tenu. Mais exclure qu’un journaliste résume improprement sa pensée, ou lui attribue une phrase choc qu’elle n’a pas prononcé, ce n’est pas possible. C’est pas comme si ça ne s’était jamais vu.

    Et ce qu’elle dit par ailleurs est malvenu, mais exact. Il aurait juste été plus adroit, ne connaissant pas le dossier de la Scientologie, qu’elle refuse de dire quoi que ce soit. Mais là encore, ce qu’elle dit est exact.

  • Koz, que sous-entends-tu ? Il y aurait de la mauvaise foi chez tes lecteurs ? Ils interpréteraient volontairement mal des situations, des on-dits et des articles de journaux ? Simplement parce que ça viendrait de la droite ?? Que dis-je ? De l’équipe de Sarkozy ?!

    Allons, allons, on voit bien que tu es trop endoctriné pour comprendre ce que ces esprits libres ont compris. Eux, ils savent que Sarkozy, c’est le mal, que Sarkozy ouvre grand la porte à la scientologie, que Sarkozy, c’est le Bush français.

    Un peu d’ouverture d’esprit, s’il te plait !

    D’ailleurs, moi, j’aime bien quand on parle « des religions » parce qu’il est évident, sans même se pencher un minimum sur la question qu’elles sont toutes identiques. Et il est bien de rappeler le tort qu’elles font aux malheureux croyants.

  • @praxis: « Les athées ne sont pas une secte désolé : pas de gourou, pas d’Eglise, pas de dogmes, rien d’organisé, etc. »

    En êtes-vous bien sûr?…

    Tout le monde a une religion, je n’en démords pas. Et je ne suis aucunement relativiste: je ne crois pas une seconde qu’elles se valent toutes… L’athéisme est très inférieur, à bien des points.

  • C’est le dialogue interreligieux… Toute l’astuce de l’athéisme est de prétendre se placer hors de ce dialogue, au-dessus, pour échapper à la critique…

  • Bonjour! Je suis surpris que mon commentaire du 21/02/08 envoyé vers 19h15 ne soit pas lisible sur cette page, concernant le sujet ‘une levée de boucliers’ face aux propos de E. Mignon (les sectes) !! Un Journal se doit d’être impartial, non? Si je peux très prochainement lire mon avis (omis?) je ne serai pas persuadé du contraire… Merci au rédacteur.

  • Bonjour !

    Je suis surpris par votre commentaire :

    1. je n’ai pas trace de votre commentaire et pas souvenir de l’avoir supprimé;

    2. CECI N’EST PAS UN JOURNAL et je n’ai d’autres obligations que celles que je veux bien me donner dans la tenue de ce blog. Et, en particulier, je me réserve la possibilité de supprimer des commentaires quand ça me les brise vraiment, même si je m’efforce de ne pas en supprimer.

    3. JE NE SUIS PAS IMPARTIAL, je suis grave partial puisque CECI EST UN BLOG D’OPINION.

    Si vous entendez vous persuader du contraire eh ben, diable, ça ne m’empêchera pas de dormir.

    (au fait, vous ne vous tromperiez pas de blog ? Ici, c’est « Mignon mais couillon » pas « une levée de boucliers »).

  • J’aurais tendance à croire que les propos relatés par VSD ont été tenus. Egalement, que la rédaction de l’article a entraîné chez le lecteur, une interprétation un peu ou très différente du fond de la pensée d’E.Mignon, je le crois tout à fait probable.

    Et pour ce qui est spécifiquement de la question des sectes, je n’y connais rien donc m’abstiendrai de tout commentaire.

    Cependant, il y a au moins deux choses qui me dérangent dans cette histoire.

    La première relève du rapport avec la presse. Le côté « oui, mais non, ce n’était qu’une conversation informelle avec un journaliste de VSD, ce n’est pas du tout ce que j’ai dit etc… » me semble un peu difficile à avaler. Je veux bien admettre qu’il puisse y avoir des ratés dans les accords politiques/journalistes quant au respect du ‘off’, mais tout de même, parler avec un journaliste, exprimer ce qu’on pense d’un sujet précis, et/ou ce qu’est la position du président sur ledit sujet, ne pas imposer un droit de relecture et de rectification, et après coup, nier ce qui est publié (pas le titre comme Rocard, non, le corps même de l’article), désolée, mais ça fait franchement amateur pour ne pas dire irresponsable.

    La deuxième, c’est qu’il y a comme la silhouette d’une technique qui se dessine peu à peu. Est-ce une illusion ? Une complète erreur d’interprétation, de ma part en tout cas ? Peut-être. Mais, quelque chose semble se répéter. Quelque chose qui n’a rien à voir avec la gauche décomplexée de la candidate SR ou la droite décomplexée du candidat NS. Quelque chose qui si je voulais le ramener à une dimension très concrête pourrait ressembler à ça :

    Je vis à la campagne dans le sud de la France. Les « autorités » déclencheraient un incendie d’envergure inquiétante en laissant comprendre, sans que ce soit tout à fait reconnu officiellement , mais suffisamment su tout de même, que le feu a été déclenché par des martiens gays qui pique-niquaient, tandis que des vénusiens athées n’ont pas trouvé mieux que de souffler sur les flammèches du barbecue et que des jupitériens gôchistes ont trouvé marrant de mettre du petit bois bien sec sur le chemin des flammes. Une fois l’incendie maîtrisé, les habitants ont re-discuté entre eux , et réaffirmé à quel point leur tradition de tailler les herbes folles au pourtour de leurs terrains était bien-fondée, et les ‘autorités’ sus-nommées, pyromanes mais bien terriennes celles-là, considèrent qu’elles ont accompli une grande, utile et bonne action, puisque, effectivement, on a reparlé de la nécessité d’être responsable dans l’entretien des abords de nos jardins ou de nos champs ?

    Euh….on pourrait pas juste s’y prendre autrement ?

  • Ce n’est pas moi qui le dit, c’est François Fillon (vous savez, le premier ministre de Nicolas Sarkozy) : « Je n’ai pas de conseils à donner aux conseillers du Président de la République. C’est au Président de la République de gérer ses conseillers ». Il a également estimé que Mme Mignon avait « démenti » ses propos dans VSD, faisant allusion à une note adressée aux conseillers de Nicolas Sarkozy début décembre par la même Mme Mignon les rappelant fermement à leur devoir de confidentialité et leur interdisant notamment de donner des interviews « sauf autorisation exceptionnelle ».

    Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Edouard Balladur (vous savez, l’ancien premier ministre et ancien mentor de Nicolas Sarkozy) : « Un effort de cohérence est indispensable : les membres du gouvernement doivent se montrer plus solidaires, un terme doit être mis aux bavardages indiscrets qui nuisent à son image. Tous ceux qui ne sont ni des élus ni des membres du gouvernement doivent s’astreindre à une plus grande réserve ». Et à propos du « style » de Nicolas Sarkozy : « La sincérité n’est pas exclusive d’une certaine sobriété, la rapidité de la décision n’interdit pas la concertation préalable. Il n’est pas non plus indispensable de créer tous les jours un événement ».

    On ne saurait mieux dire…

  • @ FC,

    On parcourt tous ce curieux chemin qu’est la vie humaine. Sur quelles bases construisez-vous la certitude que les athées, plutôt que de chercher eux aussi, comme tout être humain, un sens à l’existence, prendrait leur pied à être astucieux en se plaçant hors de toute critique ?

  • Cilia, ma chère Cilia, attention… tu décris la martingale Sarkozy. Quand je la décrivais pendant la campagne, Koz était fou de rage! bon, plus sérieusement, il y a du vrai dans ce que tu dis. Je ne suis pas sûre que ça s’applique à ce cas précis (il faut voir la suite qui sera donnée à ce dossier, et si le traitement des sectes évolue), mais en tout cas le soupçon est légitime, puisque la méthode s’est vue appliquer de nombreuses fois avant. L’impeccable schéma, vu pour l’identité nationale, ou le yacht de Bolloré, les enfants juifs etc… 1. Je provoque, 2. je laisse râler (y compris éventuellement dans mon propre camp) 3. J’explique en faisant des raccourcis (d’une façon ou d’une autre il a pas dit ce qu’il a voulu dire, ou bien il est ami depuis 20 ans avec Bollo) 4. J’assume (t’as un problème avec la Résistance toi? t’as un problème avec les riches toi? t’as un problème avec les religions toi?

    Seulement, au bout d’un moment, ça a des effets pervers c’est sûr. Peut-être qu’on en voit un ici avec E. Mignon. C’est pas des façons de gouverner, je vous dis!

  • Exactement, fou de rage. Il paraît même que j’avais la bave aux lèvres et que mes yeux étaient injectés de sang. Et pendant ce temps, Lisette-la-brebis (eh oui, un coup Laura Ingals, un coup la brebis) tentait de nous éclairer. Le monde est si cruel…

    Mais, autant pendant la campagne c’était imaginable, autant là, ça relève du procès d’intention. Les enfants juifs ? Franchement, venant d’un autre, je reste persuadé que l’idée aurait été consensuelle. Les sectes ? Super. Y’a que des coups à prendre. Et franchement, vous pensez que ça satisfait qui ? L’électorat sectaire ?

    Moi, je te le dis, cilia, j’ai fait un bilan précis sur Rueil avec des dizaines de gourous et le résultat est clair : ça n’a pas marché.

  • Ouais, ben maintenant, c’est Autheuil qui le dit. Sur E. Mignon : je pense tout comme toi, Koz. (et sur les enfants juifs je vais pas redire ce que je pense…) (sauf que je suis pas SUF, surtout à Rueil. A Rueil, j’étais SE, moi, trop bien) Je suis désolée, c’est toujours le même schéma. A un moment donné, il faut peut-être envisager que c’est fait exprès, et que c’est une façon de communiquer. C’est ce que fait Autheuil dans ce billet, et il essaye d’analyser les points positifs et négatifs de cette démarche. http://www.authueil.org/?2008/02/19/725-la-methode-sarkozy

    PS : c’est vrai le coup de la bave aux lèvres et des yeux injectés de sang? N’oublie pas que nous t’imaginons sous les traits de ta vache fétiche.

  • « Tout à fait d’accord. Un peu comme de dire qu’il n’y a pas une religion meilleure qu’une autre. Un point de vue d’athée, ça 😉 »

    Pour ce qui est du “non-problème”, elle dément cette phrase. Et elle n’est pas conforme à ce qu’elle dit par ailleurs. On peut croire qu’elle dément une phrase qu’elle a, en fait, tenu. Mais exclure qu’un journaliste résume improprement sa pensée, ou lui attribue une phrase choc qu’elle n’a pas prononcé, ce n’est pas possible. C’est pas comme si ça ne s’était jamais vu.

    Et ce qu’elle dit par ailleurs est malvenu, mais exact. Il aurait juste été plus adroit, ne connaissant pas le dossier de la Scientologie, qu’elle refuse de dire quoi que ce soit. Mais là encore, ce qu’elle dit est exact. »

    Je ne suis pas athée, je suis agnostique… J’avoue ne jamais avoir eu d’attirance pour les religions, et mon point de vue sur elles est surtout historique (d’où ma méfiance pour l’Eglise, pour toutes les Eglises). Si Charles Fourier eut fondé une religion, j’eusse été Fouriériste avec passion !

    Pour en revenir à la petite phrase, il est possible qu’elle fut tronquée (je m’éclate au passé simple ce soir). Qu’a-t-elle voulu dire en s’exprimant sur les sectes alors ? A mon avis, qu’il n’y avait pas de problème de sectes en France aujourd’hui. Cela peut être entendu de diverses façons. Mais c’est vrai que le statut particulier de la scientologie transpire dans cette affaire, notamment parce que Tom Cruise a été invité par Sarkozy à une époque. Du coup je trouve ça bien que ça réagisse pour savoir s’il n’y a pas de dérives au sein de la miviludes, si le phénomène sectaire est bien combattu par la prévention…

    Mais, d’après ce que j’ai pu lire sur le sujet, il est vrai que les sectes n’ont pas profité, en France, du recul de la religion…

  • Comme par un fait exprès : en regardant le zapping aujourd’hui, j’ai entendu : « la première chose qu’a fait Mr Sarkozy, c’est de virer Mr Untel, qui était chargé de la surveillance de l’Eglise de Scientologie, à la demande de l’Eglise de scientologie… »

    Je ne sais pas si l’info est vraie, je vérifierai…

  • Sur les enfants juifs, un sondage donne 85% de Français contre. Je pense quand même que l’idée elle-même est franchement con.

  • @ FC Je constate que vous n’êtes qu’un des innombrables influencés des sondages qui demain pourrait conclure l’inverse, tout dépend comment la question est posée et à quelle point les gens ont été chauffés avant par nos ondes orientées …

  • Cittion : « Je constate que vous n’êtes qu’un des innombrables influencés des sondages … » Fin de citation . J’ai bien peur que nous en soyons tous là. Chez les sarkozyste ou chez les ségolènistes, c’est même un outil de travail. Du côté droite ils doivent d’ailleurs être assez déboussolés en ce moment, ce qui explique les gestes et dires désordonnés du patrons lui-même et de ses disciples. Et du côté PS (j’allais écrire gauche 🙂 ) ça évite de réfléchir à un programme, tellement sûrs sont-ils de remporter les municipales.

    Oui, la scientologie est satisfaite de la situation actuelle. Dans l’émission « C dans l’air » qui lui était consacrée elle avait délégué un maladroit qui n’a pas su exploiter la situation et se posait en victime (c’est la grosse mode en ce moment : se poser en victime, n’est-ce pas ?) alors que les contradicteurs ont été plutôt « soft » avec lui; seuls les reportages montraient la nocivité de telles idées.

    Ce retour au « religieux » est un véritable danger.

  • Ah c’est tellement bon, hein, de tout mélanger : les sectes et les religions… Un bon petit amalgame de derrière les fagots, ça a toujours été pratique

  • Moi je suis presque d’accord avec Emmanuelle Mignon: « Ou bien c’est une dangereuse organisation et on l’interdit, ou alors ils ne représentent pas une menace particulière pour l’ordre public et ils ont le droit d’exister en paix »: c’est une dangereuse organisation et je ne comprends pas qu’elle ne soit pas déjà interdite…

  • Mignon, la catho pratiquante…

    Pourquoi pas la scientologie religion officiel de France, tant qu’à faire ?

    Cette femme bafouille la laicité et la republique ! Comment un membre du gouvernement peut tenir de tels propos ?

    mais au fond, cela n’a rien d’étonnant, Sarkozy a déja tout fait pour alléger les interdictions contre les sectes >>> baisse du pouvoir de la mivlude, licenciement de ses membres (il y a quelques années), invitation de tom cruise, l’abruti sectaire scientologue, et maintenant, la catho extreme qui nous lache cette bombe…

    Les sectes sont le fléau de la pensée, elles sont à abolir… Des gens en meurent, ou perdent tous leur argent et leur moral

    Sarkozy ne comprend rien à la laicité, mot qui devrait d’ailleurs figuré dans notre devise « liberté égalité fraternité » (et laicité)

  • En ce qui concerne les déclarations de rama Yade, si j’étais un membre du ps, je porterais plainte contre elle.

    Dire d’une personne qu’elle est rasciste (en ce cas la, un parti entier) (mettons de côté Georges Freche, qui a d’ailleurs été viré du ps) alors qu’elle ne l’est pas est aussi blamant qu’un propos rasciste.

    Votre article est un tissu d’anerie, defendre Rama yade dans son discours sur la gauche est une abberation, vous faites honte, monsieur koz.

    Aucun membre de la gauche a critiqué rama yade, « parce qu’elle est noir ». Elle est juste critiquée parce qu’elle est totalement incompétente, et qu’elle ferait mieux de prendre consicence de ses paroles stupides et digne du roi des ânes (en l’occurence de la reine des anesses).

    Il est temps que notre monarque bling bling fasse un remaniement de tous ses ministres et secretaires d’etat incapables !

  • En ce qui me concernesi j’étais le Président, je porterais plainte à chaque fois qu’on m’accuse de fasciste ! Dire qu’on est fasciste alors qu’on ne l’ai pas est aussi blâmant qu’un propos fasciste

    pardon Koz, je me suis emportée, HS, qui plus est. je ne recommencerai plus . Vous pouvez supprimer mon com si vous le désirez !

  • Je suis super soulagé, Ncis, vous voyant débarquer, je me suis dit : « ah tiens, un nouvel « adversaire » ». Mais avec vous, c’est pas du lourd. Même si ça commence sur les chapeaux de roue : donnez-vous la peine de lire le billet et dîtes-moi où je parle de Rama Yade. C’est peut-être lorsque j’ai parlé d’Emmanuelle Mignon ? Mais, en même temps, ce n’est ni le même prénom, ni le même nom, ni, au final, la même personne. Du coup, sérieux, je vois pas.

    edit : je n’avais pas vu votre précédent com’ : « cette femme bafouille la laïcité ». Pas mal. Une innovation linguistique, certainement. Chapeau bas.

  • En même temps, Koz, tu remarqueras que Ncis a la solution : il faut abolir les sectes.

    Bon, maintenant, il va falloir faire les choses sérieusement, on a des abolitions sur la planche !

    Mesdames et messieurs les chefs de secte, vous êtes priés de venir vous faire recenser en préfecture en vue d’abolition.

    Pfff ! La puissance du yaka, ça m’a toujours sidérée !…

  • Citation : … Mesdames et messieurs les chefs de secte, vous êtes priés de venir vous faire recenser en préfecture en vue d’abolition. … Fin de citation

    Remarque (ou remarquez), cette déclaration a bien permis de renvoyer quelques sans-papiers chez eux.

    Ceci dit, pour en revenir aux sectes, les témoins de jehovah ratissent nos quartiers dés que les beaux jours arrivent. Est-ce normal qu’il n’y ait pas une loi ou un décret qui interdise ou règlemente cela ? Même les représentants de commerce draguant à domicile ont des règles à respecter, je pense.

  • C’est vrai et c’est ce à quoi je faisais un peu allusion. ; )

    En même temps, si on veut voir le verre à moitié-plein, c’est aussi ce qui a permis à des milliers de sans-papiers d’être régularisés.

    Pour le démarchage à domicile, je ne pense pas qu’il existe de loi contre ça, heureusement. Ce serait une entrave à la liberté d’information et d’expression. Il faut juste se rappeler que parfois, les Témoins de Jéhovah sont agressifs.

  • Je rappelle ce que je disais plus haut : le Conseil d’Etat a reconnu aux Témoins de Jehovah le statut d’association cultuelle. Dans ces conditions, comment réguler leurs allées et venues ? Ca ne me réjouit pas, mais c’est leur liberté.

  • Une fois encore il s’agit d’une tempête dans un verre d’eau L »hystérie se déchaine et au bout de quelques jours de réflexion on se demande pourquoi les journaleux et leurs copains de gauche ont fait un foin pareil… La liste de ces « scandales » artificielles est longue mais je crois que finalement c’est contreproductif pour ceux qui montent ces coups, à force les gens aperçoivent le dessous des cartes journalistiques… En tout cas c’est l’écho que j’entends partout autour de moi, la presse n’a pas bonne presse et aura de plus en plus de difficultés économiques. Ce qui pour certains me réjouirait plutôt 🙂

Les commentaires sont fermés