Les chrétiens d’Irak seraient-ils déjà morts ?

nazareenAvez-vous le temps de lire un billet inutile ? Si oui, poursuivez. Je suis un peu comme Romain : ce billet ne sera pas le dernier des billets risibles d’inutilité que j’aie pu écrire à propos des chrétiens d’orient. Ce sont les limites de l’écriture. A quoi sers-tu, avec tes petits tweets et  tes billets ? A donner un dérisoire écho au cri de souffrance des chrétiens irakiens tout au fond de leur puits ? Echo misérable, loin, loin, si loin du petit cercle de lumière ? A quoi sers-tu ? A te réconforter en te disant que tu marques un peu de solidarité ? A te donner bonne conscience ? A avoir fait ta part – ça y est, tu as écrit ton billet, parfait ? Ou est-ce que mon écriture n’est pas méprisable ? A ce niveau d’indifférence et d’inaction, soit tu pars sur place soit tu fermes ta gueule. Je sais que certains vont partir bientôt. Mon cœur est avec eux. Et mon cul sur ma chaise.

Mais non, Koz, ça n’est pas inutile. Je sais ce que l’on peut me répondre, je me le dis moi-même. Bouger un peu le petit milieu du web, c’est mieux que ne rien faire. Laisser transparaître la solidarité, la peine, la prière, ce n’est pas rien pour un chrétien irakien qui verrait passer ces lignes. Je sais que Mgr Sakho nous demande juste, ou nous demande au moins, de leur permettre de ne pas se sentir oubliés. Et, en 2010, je quittais le parvis des droits de l’Homme avec cette phrase en tête : « nos frères qui souffrent en Irak ont besoin des images de votre solidarité ». Ils ont besoin des images de notre solidarité, oui. Ils ont besoin de ne pas crever, aussi.

Mais relayer leur cri du fond du puits, pourquoi ? Qui nous entend ? Un interlocuteur me rappelait récemment l’existence de « son homologue » au Quai d’Orsay, spécialement en charge des chrétiens d’orient. Non, la France ne les oublierait pas. Il relevait lui-même que le risque était que cela devienne la routine. La France a-t-elle encore une capacité de réaction sur le sujet ? Ou se borne-t-elle à émettre le communiqué de condamnation qui convient ?

Faire du bruit. On me répondait que l’usage solidaire de ce symbole, sorte d’étoile jaune mais rouge sang apposée sur les maisons des chrétiens à Mossoul1, n’arrêterait pas l’EIL. Bien sûr. Nous sommes stupides mais avec un reliquat de lucidité. Non, faire du bruit, ne serait-ce que pour alerter nos propres responsables. Et en fait d’alerte, quoi ? Oui, le Quai d’Orsay a réagi, par la voix de Romain Nadal, son porte-parole. Il a même fait un tweet. Que demande le peuple ?! Que l’on dépasse le service minimum et l’indignation protocolaire. A-t-on entendu Laurent Fabius ? A-t-on entendu Manuel Valls ? A-t-on entendu François Hollande ? Quand Nicolas Sarkozy s’exprimait, j’avais le mauvais goût de m’interroger sur sa sincérité, mais au moins le faisait-il. Mais là…

Vous me direz qu’il y a une actu très chaude actuellement et que l’exécutif est occupé à autre chose. Mais ça ne devrait pas être le cas du Ministère des Affaires Etrangères ne serait-ce qu’au titre de notre engagement international séculaire. Je me souviens avoir lu que lors du génocide rwandais, les diplomates tournaient autour du pot pour ne surtout pas prononcer le mot « crime contre l’humanité« , parce qu’une fois prononcé, les pays seraient contraints d’agir. Eh bien ce mot a été prononcé. A l’ONU. Par le Secrétaire Général. Et en France ? On la moule. Fabius, Valls, Hollande, une déclaration un tant soit peu solennelle ? Non, rien.

Vous me direz que l’on bougera quand il y aura des massacres. On peut attendre, et on attendra ça. Vous êtes réalistes. Mais en partie seulement. Parce que les chrétiens irakiens, on les a déjà massacrés. Souvenez-vous en 2010, l’attentat contre la cathédrale de Bagdad. « Le sang du prêtre a été versé sur le sol de l’église. Il y a des morceaux de corps humain accrochés sur les étoiles qui ornent le plafond de l’église ». « Je pensais mourir aussi. Puis, l’un deux voyant que mon père n’était que blessé, il l’a achevé. Il tentait de protéger mon neveu de 3 ans sous son corps, ils ont pris l’enfant et lui ont tiré une balle dans la tête…« . En 2010, nous avions un peu frémi. Et nous nous étions trouvés des milliers dans la rue l’après-midi à répondre à l’appel à manifester. Mais le soir, pas même une seconde aux JT. Il faut dire que l’actu était chaude : sur France2, Laurent Delahousse interviewait Bruce Willis. Dans Le Monde,  un éditorialiste qui, pour être un bon éditorialiste, devait nécessairement trouver un enjeu là où on ne l’attend pas, avait cette phrase ambigüe : « Que l’Occident s’indigne des attaques contre « ses » chrétiens après être resté indifférent aux Saint-Barthélemy irakiennes est bien la preuve de sa duplicité« .

Et c’est probablement au nom de cette ambiguïté et d’autres raisons encore moins avouables que notre gouvernement est aujourd’hui silencieux. Ne pas trop défendre les chrétiens, c’est pour leur bien. Et puis, en filigrane aussi, les chrétiens, qui sont assimilés à l’Occident là-bas, sont assimilés aux dominants ici par ceux que le marxisme contamine encore. Et enfin très certainement l’idée qu’on ne pourra pas les protéger là-bas et qu’il vaut mieux qu’ils en sortent. Alors on attend que ça se passe. Alors on valide l’apartheid, on valide l’épuration. Alors silence.

Voilà, j’ai fait mon billet. Les chrétiens vont disparaître d’Irak, morts ou exilés. Nous allons seulement soulager un peu leur fardeau. Quand ils auront disparu, je pourrai me dire que je n’en ai pas rien eu à foutre. Eux seront morts ou déportés. Et j’aurai la honte, la très grande honte d’être avec vous un enfant de ce siècle qui aura vu disparaître les chrétiens de Mossoul, l’antique Ninive, cette terre sur laquelle ils sont depuis dix-huit siècles. Dix-huit siècles traversés de guerres, de luttes, de vie, de rires, d’enfants, de foi.

Et puis nous.

 

*

 

Pour soulager leur fardeau, pensez à faire un don à Fraternité en Irak, l’Oeuvre d’Orient, l’Aide à l’Eglise en détresse. Rappelez-vous : chez toutes ces associations, les dons sont déductibles à hauteur de 66%. Un don de 100€ revient à 34€. Un don de 250, à 85€. De 500, à 170€.

Mise à jour - rectificatif
[Le passage ci-dessous figurait initialement dans mon billet. Le Chafouin me fait remarquer que ce tweet ne correspond pas au propos de Bernard Cazeneuve. Il est regrettable que celui qui l'a rédigé ait justement fait sauter la référence aux chrétiens d'Orient, parmi toutes les mentions. Mais puisque cela ne correspond pas au propos et à la pensée de l'auteur, je supprime.]

Et ce matin, pour parfaire la déprime, le Ministre de l’Intérieur passe à la radio. Et il tweete. Oh, je veux bien que son propos s’insère dans un échange. Mais, tout de même, alors que depuis quatre jours, les uns et les autres tentent d’alerter sur la situation des chrétiens de Mossoul, lui est capable de mentionner la ville en oubliant précisément ceux-là. Précisément ceux-là… « Quand on est républicain« .


  1. les chiites ayant eu droit à un autre symbole []

Author

Tête de pont ®, résolument à mon compte, quand j'y réfléchis bien.

Related Posts

56 comments

  • Dommage Koz que nous ne puissions relayer votre pos sur FB….. « …Bouger un peu le petit milieu du web, c’est mieux que ne rien faire… » surtout lorsque le discours n’est plus conformiste ou conventionnel…..Ne sommes nous plus au delà de la bonne conscience ????

  • C’est amusant que le seul fait que je n’y sois plus dissuade quiconque de partager un billet. Vous pouvez copier-coller l’adresse du billet, ou utiliser le bouton de partage sous le billet. Celui avec le logo Facebook.

  • Simplement le respect pour les raisons que vous avez exposées sur la fermeture de votre page FB. Je suis heureuse de pouvoir partager sur MON fb ce qui illustre mieux et plus clairement mes propres pensées ….. ;-)

  • Hé, Ho. Vous voulez agir pour les chrétiens d’Orient? Commencez par aider ceux qui sont en France. Nous sommes quelques Français à nous remuer comme des dingues depuis 4 ans pour nous occuper des rescapés de la cathédrale syriaque de Bagdad qui ont été accueillis en France. De fil en aiguille, on en connaît maintenant un sacré nombre, plus des Syriens chrétiens réfugiés, et puis quelques autres, tout aussi Orientaux et tout aussi chrétiens (et quelquefois sans le statut de réfugiés, car arrivés illégalement). Bref, on fait ce qu’on peut pour eux et on la ramène pas. On n’a pas créé d’association, on ne nous voit pas à la télé, on n’attire pas l’attention sur nous ni sur nos amis orientaux parce que la discrétion nous sied, certaines paroisses nous aident quand elles comprennent (la mienne, par exemple, où j’ai récemment fait une vente de gâteaux pour financer un groupe de 11 chrétiens d’Orient -6 Irakiens et 5 Syriens- qui participent au pèlerinage national à Lourdes via le pélé Mosaïque). Le bien ne fait pas de bruit, et on tente de le faire (le bien), avec nos pauvres forces, nos manquements, nos ratés. Et surtout avec l’aide de Dieu. Alors OUI, ON PEUT FAIRE DES CHOSES POUR LES chrétiens d’Orient encore vivants, bon sang de bois !!! Le tout c’est d’y aller ! C’est rigolo, mais là, à ce moment du truc, quand on parle de ceux qui sont en France, il y a nettement moins de monde que quand il s’agit de coller le N arabe sur sa page FB. Ben c’est qu’il faut payer de sa personne, sortir du pognon parfois, faire la queue à la préfecture pour les aider dans les papiers, que sais-je… Oui, j’en ai marre de ceux qui geignent en disant qu’ils ne peuvent rien faire. Aider à trouver des logements, du boulot, aller aux offices orientaux pour rencontrer les gens, leur téléphoner pour prendre des nouvelles de ce qui se passe à Mossoul, à Bagdad, à Alep, c’est AGIR en chrétiens ! Aider à leur payer un pèlerinage à Lourdes pour qu’ils prient à la grotte, c’est aussi agir en chrétiens! Et je vous assure que malgré mes méls, relayés par des amis de bonne volonté dans pas mal de communautés ou de paroisses, je n’ai pas réussi à réunir la somme dont ils ont besoin. C’est fou, non? Alors, c’est vrai que l’urgence aujourd’hui est d’aider en Irak, car il y a de vrais besoins tant les choses ont mal tourné rapidement, mais sur le long terme, de grâce, remuez-vous là où vous êtes, même si vous ne parlez pas arabe. Il y a des réfugiés chrétiens d’Orient dans de multiples villes de France. Yalla, comme disait soeur Emmanuelle.

  • Beau billet.

    On pourrait rajouter qu’agir réellement là-bas serait :

    1. Une question de volonté politique -> vous soulignez à juste titre qu’elle est ténue

    2. Une question de moyens -> malheureusement ce pays est endetté au point de gratter les fonds de tiroir des budgets militaires. Question annexe : combien de français seraient prêts à accepter une réorganisation du système social, pour dégager de vrais budgets militaires.

    3. Une question de défense d’un idéal : qui est prêt en France à mourir pour que les chrétiens orientaux de Mossoul puissent vivre un jour en paix ?

    4. Sommes-nous prêts à endurer les mêmes critiques morales internes au pays ou internationales que subissent les américains ou israéliens quand ils décident d’agir : c’est à dire qu’il n’existe pas de guerre propre et que beaucoup nous reprocheront le moindre travers et la moindre bourde (et il y en a dans une opération sur le terrain !)

    Corollaire du point 4. : soutenir les troubles intérieurs au pays, sachant qu’on voit par effet de solidarité comment se passent les rassemblement pro-palestiniens. Là, on pourra s’attendre à une solidarité communautaire encore beaucoup plus méfiante des institutions républicaines que ce que nous avons connu jusque là.

    Alors, oui on peut mettre le joli petit symbole signifiant « nazaréen » sur notre compte Twitter ou Facebook ou Google +… Pour ma part, je n’ai pas envie de retirer les bénéfices psychologiques d’une « personne concernée » sur un réseau social, alors que personne en France n’est prêt à payer le prix.

  • je me disais exactement la même chose. Nous réagissons sur le web, nous braillons, changeons nos pictos, mais tout ça, les chrétiens d’Irak, est-ce que ça les sauve ?

    Ok, c’est inutile, factuellement. Mais en même temps quel pouvoir avons-nous ? Celui d’aller sur place nous prendre une balle en interposant nos corps entre le canon et la victime ? Celui d’aller poser des bombes contre les islamistes, comme les résistants contre l’occupant nazi jadis ? Soyons réaliste, le seul pouvoir que nous ayons, c’est celui de pousser, sinon contraindre, CEUX qui ont le pouvoir à réagir. Comment les contraindre ? Comment les motiver ?

    C’est toujours compliqué, mais la seule chose qui fonctionne, c’est quand les médias mainstream mettent la pression (ces idiots de politiques continuent à croire que seuls les mainstream font l’opinion). Notre rôle est donc de convaincre les médias que le sujet est assez important pour mettre la pression sur les politiques. les medias sont de gauche et bobos pour la plupart, la mention de « chrétiens » dans le titre nous met déjà en portafaux. Il faut donc trouver des porte drapeau, des stars qui accepteront de faire du bruit sur cette affaire, comme G. Clooney en son temps.

    Il est déjà trop tard, mais pas à ce point trop tard !

  • Tu dis qu’ c’est pas mon rôle de parler de tout ça, Qu’avant d’ prendre la parole il faut aller là -bas. Tu dis qu’ c’est trop facile, tu dis qu’ ça sert à rien, Mais c’t encore plus facile de ne parler de rien.

    — Patrick Bruel

  • Thierryl a écrit :

    Question annexe : combien de français seraient prêts à accepter une réorganisation du système social, pour dégager de vrais budgets militaires.

    Question annexe : combien de Français seraient prêts à accepter une réorganisation du système militaire, pour dégager de vrais budgets sociaux.

  • Merci pour ce billet. Il est difficile, en effet, de trouver les mots justes pour relayer les souffrances des Chrétiens d’Orient. La lâcheté de nos politiques, révoltante, laisse également sans voix. Quant à Bernard Cazeneuve, peut-être devrait-il s’abstenir de tweeter…

  • Catho en marche a écrit :

    je vous assure que malgré mes méls, relayés par des amis de bonne volonté dans pas mal de communautés ou de paroisses, je n’ai pas réussi à réunir la somme dont ils ont besoin

    Peux-tu nous indiquer de quelle manière nous pouvons contribuer à réunir cette somme ? Y a-t-il une cagnotte en ligne quelque part ?

  • @KPM : Il y a une cagnotte ouverte à l’Association Notre Dame du Salut (ANDS) section Mosaïque (groupe Chrétiens d’Orient). L’ANDS est l’assoc (http://www.pelerinage-national.org/l-association1) qui organise le pèlerinage national depuis ses débuts, elle est reconnue d’utilité publique. Si vous voulez participer, il faut envoyer un chèque avec ordre ANDS Mosaïque, à l’adresse suivante 63 avenue Denfert Rochereau, 75014 Paris. Les dons sont déductibles des impôts à ce qu’on me dit. Merci pour votre intérêt, KPM. Cela me touche beaucoup.

  • @ Catho en marche : je ne vous reprocherais pas votre ton un peu véhément, je le comprends parfaitement. Je ne suis pas certain qu’il faille absolument « commencer » par aider ceux qui sont en France. Il faut le faire aussi. Je me permets juste de vous faire remarquer que, par esprit de responsabilité, j’évite autant que possible d’appeler aux dons si je ne le fais pas moi-même. Ne m’engueulez donc pas sans savoir ce que je fais vraiment.

    Pour le reste, bravo, même si j’ai bien saisi que vous n’attendez pas les féloches du public pour agir.

    @ Noix Vomique : en ce qui concerne Cazeneuve, @ le chafouin a raison : le tweet ne correspond pas au propos du ministre. C’est très bête de la part du rédacteur mais, de fait, j’ai mis à jour le billet.

    @ KPM : Patrick Bruel est un grand philosophe. Il n’a pas complètement tort.

    @ XavDeb : pour être franc, ce que j’en espère, c’est juste un effet cascade. Que les medias voient qu’il se passe quelque chose sur les réseaux. Que les politiques voient qu’il se passe quelque chose sur les réseaux et dans les medias. Et que l’exécutif se bouge un peu les fesses. La France ne peut rien seule, mais elle peut aussi, si elle en a la volonté, faire quelque chose au niveau international/ONU. La réalité, je le crains, c’est effectivement que personne ne bougera s’il n’y a pas de massacres, et que personne n’a envie de foutre le doigt de pied en Irak. Mais, une fois ceci dit, j’ai tendance à penser que l’exécutif dispose de relais vers des personnes qui auront des idées plus concrètes que les miennes pour agir autrement, au minimum par une aide humanitaire. J’y pense, d’ailleurs, et je trouve invraisemblable que l’on n’ait même pas proposé un soutien humanitaire.

  • Merci à vous, Koz, pour ce billet… je l’attendais … !

    Quelques idées peut-être pour essayer de faire un peu de bruit…

    Sur le site d’Amnesty International : pas une ligne, pas un mot sur Mossoul… je leur ai écrit un message pour m’en étonner…. : peut-être que beaucoup de messages pourraient avoir un impact ?

    Il y a en ce moment une pétition d’Aleteia sur le site Citizengo : http://citizengo.org/fr/9742-stop-aux-exactions-irak?sid=MA%3D%3D

    <

    p>il y a une manifestation pacifique de soutien prévue samedi à à Paris (14h au Troca) et à Lyon (14h aux Terreaux), à laquelle appelle à participer Faraj Benoît Camurat, président de l’association Fraternité en Irak, mais je n’arrive pas à trouver l’info ailleurs que sur les sites rougeetnoir, fdesouche, ou ndf….

    Enfin, pour le soutien spirituel, outre la prière universelle de dimanche prochain, une initiative d’un prêtre de Versailles propose de participer à une journée de « jeûne et de prière » vendredi 25 …

  • En ce qui concerne les manifestations, je suis en contact avec Faraj-Benoît Camurat, de Fraternité en Irak et viens de contacter Marc Fromager de l’AED. Pour le moment, j’aurais quelque réticence à me joindre à une manifestation marquée idéologiquement, comme celle que vous citez (et à laquelle n’appelle pas précisément à participer Faaraj) dont je pressens le discours. J’attends ces retours parce que je préférerais des organisations plus légitimes sur le sujet.

  • Je suis comme vous au sujet de cette manifestation, et je ne l’aurais pas citée si je n’avais pas lu ces mots de FB Camurat, dans un interwiew de famille Chrétienne « Les chrétiens nous demandent d’être vraiment leurs frères. Il est important de manifester, ce week-end, à Paris ou à Lyon, pour leur montrer qu’ils ne sont pas seuls »… s’il s’agit d’une autre manifestation en train de se monter, tant mieux, attendons vos retours !

  • Merci pour votre compréhension, Koz. En me relisant, je réalise que j’ai été un peu véhémente. Je vous présente mes excuses pour cela. Vous l’aurez compris, le sujet me tient à coeur et j’avoue avoir un peu de mal à prendre de la distance. Mais je ne vous engueulais pas à vrai dire. je voulais simplement dire que toutes les assocs dont on parle (Oeuvre d’Orient et cie, à part l’AED qui nous a donné pas mal de coups de main) nous renvoient au fait qu’elles ne sont pas faites pour aider les chrétiens d’Orient qui sont en France. D’accord, entièrement d’accord pour donner la priorité à ceux qui sont dans l’urgence, mais qu’est-ce qu’on fait des autres? Les accueillir dans les foyers CADA et leur verser un RSA, ce que fait l’Etat français, serait-ils suffisant? C’était ça ma question : quand ils sont chez nous, on se décharge de tout sur l’Etat et puis voilà? Mais bon, c’est promis, je vais prendre un petit calmant et ça ira mieux la prochaine fois que je commenterai. Sinon, pour info, j’ai envoyé un mél d’interrogation au site de la confédération des évêques de France pour connaître leur point de vue sur la question. Sans réponse à ce jour. Et puis, avec certains de mes camarades impliqués dans cette aventure, sans attendre de mots d’ordre de rassemblement (car je suis comme Koz, un peu suspecte sur la politisation des manifestations selon qui appelle), nous pensions faire un sitting dimanche devant Notre Dame. Une idée, comme ça…

  • @ Catho en marche : et je vous le redis, je comprends que vous ayez été véhémente et je ne vous en pas le moins du monde. L’idée d’un sit-in dimanche à Notre-Dame peut valoir la peine. J’espère avoir des retours et pouvoir donner une idée ici ou sur Twitter.

    @ Béatrice : voilà. L’article de Famille Chrétienne est modifié.

  • Pingback: Agir pour les Chretiens d'Irak | Cahiers libres

  • Oui.. ce tweet, bien qu’il ne soit QUE cela, m’a fait sursauter. Pour certains de nos politiques, le mot « chrétien » semble être devenu une obscénité. Même associé à « chiite », il n’est pas prononçable. Je ne suis pas pour une victimisation personnalisée, en omettant les musulmans, athées etc…mais cet ostracisme continuel ou presque est exaspérant.

  • @ Catho en marche: C’est déjà fort bien d’agir à son niveau, mais un lien avec une association serait peut-être une bonne idée. Je pense à la CIMADE-GISTI par exemple. Vous parlez de travail etc… Ce n’est possible que s’il y a autorisation préfectorale (carte de séjour, de travail…) Toutes ces démarches ne s’improvisent pas. Ceci pour éviter de nouvelles déceptions à ceux qui ont tout perdu. De nouveaux règlements sont en cours au nom de la sacro-sainte lutte contre les clandestins. Un bon accompagnement est nécessaire, y compris pour les bénévoles, ne serait-ce que pour ne pas s’épuiser trop rapidement. Car le flux ne s’arrêtera pas de sitôt. Amitiés.

  • j’ai donc reçu la 1ère version du billet avec le tweet ! J’avais posté sur Fb un post d’Humeur que j’ai donc annulé… forcément ! ☻ ☼ ♫

  • Bonsoir,

    vous avez raison de souligner la situation difficile que subissent les chrétiens en ce moment dans la zone contrôlée par les rebelles sunnis en Irak. C’est terrible comme d’ailleurs sont terribles toutes les guerres civiles et les « épurations ethniques » qui les accompagnent. Ces épurations ethniques fonctionnent dans tous les sens: les prochains seront peut-être les tatars de Crimée. Il y a même des bouddhistes qui font de l’épuration ethnique anti-musulman entre la Birmanie et la Thailande, bien loin de l’image « fleur bleue » de cette religion. Je ne souhaite pas spécialement commenter ici si la France devrait particulièrement se soucier des chrétiens d’orient.

    Mais je pense qu’on a cru, à tort, que l’on pouvait agir dans ces situations. Il y a eu à une certaine époque un alignement de « cas faciles » (la Yougoslavie toute proche, des pays africains à l’armée peu développée et à la géographie facile, l’absence de toute puissance en dehors des Etats-Unis) qui nous ont donné l’impression qu’arrêter un génocide n’était que l’affaire de motiver nos dirigeants à prendre le risque de voir 10 soldats morts revenir.

    Dans un monde qui est plus dangereux et plus multi-polaire, nous n’avons pas cette surpuissance militaire qui permet d’agir dans tous les cas par la force. La diplomatie n’a de prise que si nous avons quelque chose à offrir, et qu’envers des états constitués ayant une conduite rationnelle.

    Peut-être avons nous fait une erreur à trop insister sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes (démantellement des empires russes, ottomans, autrichiens), au lieu de chercher dans ces régions des états stables.

  • @ Uchimizu : l’action ne se cantonne pas à l’action militaire, surtout dans ce qui est devenu un « bourbier » irakien. Mais relevez que la France (1) est muette alors que l’ouvrir ne coûte rien et (2) que l’on pourrait au minimum en passer par une assistance humanitaire spécifique sur place. N’envoie-t-on pas des vivres et du matériel, habituellement ? Pourquoi n’en parle-t-on même pas ?

  • Merci, Koz, pour votre billet qui me « remonte le moral ». Eh oui ! je me disais justement que je me sentais bien seule dans mon coin. Alors qu’en fait, non. Nous formons une communauté (encore un peu trop invisible pour l’instant, mais bon…), communauté de prière, communauté de partage via les différentes associations que vous mentionnez, etc. Il est vrai que dans ce cas précis, j’ai un peu l’impression de faire partie des « serviteurs inutiles », et pourtant ! Tout ce que nous faisons, tout ce que nous écrivons, tout ce que nous disons, tout ce que nous donnons, aussi dérisoire que cela puisse apparaître à nos yeux, n’est pas perdu.

  • Bonsoir, Est-ce agir qui nous manque, ou de voir une efficacité à nos actes ? Les chrétiens de Mossoul n’ont pas été exterminés. Il y a eu des gestes de solidarité de Musulmans sur place . Un professeur d’université en est mort… Des habitants du quartier de l’évêché atteint par le feu se sont opposés… Ce sont des graines de vie. Les Chrétiens sont partis en majorité (j’ai lu des témoignages de gens qui restaient à Mossoul). Qui dit que c’est sans retour ? Certains spécialistes de l’Islam affirment à la fois que les pays arabes ne veulent pas d’un califat, et le retour en arrière… Que tout ceci signe la fin de ces combats qui seraient donc d’arrière garde… Les Chrétiens réfugiés chez les Kurdes partagent leurs aides avec les Musulmans réfugiés. Il y a là une parole en acte très forte… Contribuer à l’existence de ces aides n’est donc pas rien. En Syrie deux femmes ont été lapidées -pour adultère- dans la région aux mains de l’EIL. Témoignages selon lesquels, pour la deuxième, veuve, les populations, musulmanes, ont refusé de coopérer… Des jeunes partis en Syrie avec malgré tout comme un idéal reviennent parfois désabusés, et conscients d’avoir été manipulés… Quels fruits porteront-ils maintenant ? On a entendu en Jordanie les paroles d’un roi et de son cousin de ministre qui sont fortes… L’EIL l’a à l’œil… Mais là aussi quels fruits viendront. Avec la quantité de réfugiés accueillis dont les Chrétiens (en Turquie apparemment il ne fait pas bon être réfugié syrien chrétien). Comme les mouvements de l’an passé, de cette année, ces événements ne contribuent-ils pas à un réveil des chrétiens lambda, à une nouvelle lucidité ? Les medias occidentaux ont pris l’habitude de se focaliser sur le mal, le malheur. Choix certainement philosophique et idéologique… Pourtant nous arrivons à avoir des échos des semences de bien… La mort du juste paraissait marquer sa fin… La prière n’est pas vaine, d’autant que c’est l’Esprit Lui-même qui l’habite… Regardons la force d’espérance de Marie. Déjà à l’Annonciation. Ce que l’ange lui annonce est attendu, en vain, par Israël depuis… 10 siècles. La descendance davidique concernée par la prophétie n’est plus sur le trône. Il n’y a d’ailleurs plus de trône… Pas même de pays libre. Occupation des Romains… Et pourtant … Elle a cru. Et le fruit de cette foi, nous nous en nourrissons encore… Son Magnificat se réalisera. Complètement… Ce que nous pouvons, faisons-le. Sans peser, mesurer le poids de ce « possible » . Car il crie à la Face de Dieu. Et Dieu entend ce cri.

  • @ doenerth: Merci pour vos encouragements. Heureusement, pour la plupart, l’OFPRA a fait le nécessaire et ils ont tous le statut de réfugiés (politiques, même que ça leur plait pas car ils ne s’estiment pas réfugiés politiques). Pour d’autres, arrivés par les moyens du bord parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer un visa, c’est effectivement plus compliqué. C’est vrai que je, que nous nous sentons souvent isolés dans notre aventure commune (nous sommes peu mais vraiment notivés!) mais je vous assure que les amitiés et la confiance qu’on y a gagnées valent toutes les fatigues du monde.

  • @ Catho en marche: Pour vous aider il y a une adresse ? Peut etre à minima celle de votre paroisse ? Merci Nb: il y a des gens de bonne volontė qui n ont pas votte sens de l organisation …

  • @ Catho en marche: Catho en marche a écrit :

    Hé, Ho. Vous voulez agir pour les chrétiens d’Orient? Commencez par aider ceux qui sont en France. Nous sommes quelques Français à nous remuer comme des dingues depuis 4 ans pour nous occuper des rescapés de la cathédrale syriaque de Bagdad qui ont été accueillis en France.

    Bonjour Catho en marche,

    Le groupe dont vous parlez, c’est la Famille ND d’Orient et d’Occident ?

    Bien à vous, Farah

  • @ Farah89: en partie. Cette famille, à laquelle j’appartiens d’ailleurs, s’occupe surtout des jeunes et a une mission de proximité fraternelle via la prière et la foi partagée. Avec d’autres personnes, nous nous occupons des familles, des parents (il y a même des grands-parents!) au gré des besoins, pas souvent exprimés d’ailleurs car nous avons affaire à des personnes très dignes, pas habituées à être bénéficiaires de la charité d’autrui. C’est un peu schématique comme répartition, mais c’est assez près de la réalité.

  • @ Publicain: Merci de votre intérêt Publicain, je suis vraiment touchée de voir que les lecteurs de Koz ont lu mon premier commentaire avec intérêt. Je le remercie de son accueil mais je ne suis pas là pour squatter son blog. J’ai répondu plus haut pour le pèlerinage National. Si vous voulez aider autrement, c’est-à-dire en mettant la main à la pâte si je peux dire, il faudrait que nous trouvions le moyen d’entrer en contact hors de ce site. Dites-moi…

  • Merci pour ce billet très juste, très réaliste, je suis protestant reformé donc pas tout à fait la même sensibilité sur plusieurs sujets que les catholiques traditionnalistes. Mais là n’est pas le sujet et L’heure n’est pas au clivage, je suis fatigué de ce manque d’unité chez les chrétiens, et je ne vise personne en particulier. en disant ça.

    Comme vous je regrette que des identitaires ou des personnes d’extreme droite se servent des chrétiens d’Orient pour taper sur les musulmans de France ou pour pouvoir en faisant de multiples amalgames « cracher » leur haine des musulmans des maghrébins, des immigrés en faisent des racourcirs lamentables.

    Je fais parti d’une ONG qui s’appelle Portes Ouvertes (le frère protestant de l’AED), et je connais bien l’Oeuvre d’orient aussi, il me semble important de nous rapprocher de ces associations sans oublier « Fraternité en Irak » et de nous rapprocher de nos prêtres et nos pasteurs et de les mobiliser, afin de ne pas laisser l’extrême droite dire que seuls eux défendent ou parlent des chrétiens d’Orient ce qui est faux ! Les catholiques, les protestants et les orthodoxes, et quelque soit leur sensibilité doivent laisser leurs « divergences » de côté et être présents pour les chrétiens d’Orient et tous les chrétiens persécutés à travers le monde (200 millions).

    Fraternellement en Christ !

  • Koz a écrit :

    N’envoie-t-on pas des vivres et du matériel, habituellement ? Pourquoi n’en parle-t-on même pas ?

    Bonsoir,

    c’est vrai que l’on pourrait probablement faire plus pour rendre moins amer la pilule ineluctable de l’exil des chrétiens loin d’un proche-orient qui va se déchirer entre chiites et sunnites, et aussi entre alliés de l’occident et alliés de l’Iran. C’est triste mais probablement aussi ineluctable que l’exil des allemands de l’est de l’Europe (Prusse Orientale, Volga) après la guerre, et l’affaire est déjà bien en cours (il y un nombre importants de syriens chrétiens aux US, de libanais chrétiens en France…).

    Pourquoi la France n’est elle pas spécialement motivée ? Je pense que la réponse est simple: chacun s’indigne avec des arrières-pensées politiques, ethniques ou confessionnelles, (et souvent pour se mettre en valeur et faire parler de soi). Les ‘intellectuels de gauche’ spécialistes de l’indignation, et dans une moindre mesure le gouvernement ne voient aucun intérêt à montrer une ‘solidarité chrétienne’ spéciale. Parce que les chrétiens en France sont souvent leurs adversaires politiques, parce qu’il est nécessaire par ailleurs de maintenir l’image d’une neutralité laïque dans une population qui est majoritairement athée et avec une grosse communauté musulmane.

    Parce que, aussi (et là, je pense à d’autres sujets), la grande tradition de « marchands d’armes » de tous les pays européens les poussent à mettre en avant avant tout les intérêts économiques.

  • Des ONG ont été reçues aujourd’hui à l’Elysée à propos de l’aide humanitaire à apporter à Gaza : http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140724trib000841478/11-millions-d-euros-l-aide-humainitaire-de-la-france-pour-gaza.html Je n’ai pas entendu parler d’une démarche semblable concernant les chrétiens qui viennent d’être chassés de Mossoul, ni du déblocage d’une somme quelconque à leur bénéfice. J’ai pour ma part écrit à deux de ces ONG pour leur demander si une action était en cours, ou envisagée, pour ces chrétiens en danger. Pour l’instant je n’ai pas encore reçu de réponse.

  • Merci Koz pour ce billet. Encore une fois tu auras été là, aux côtés de cette si anciene communauté chrétienne, l’une des plus anciennes du monde, au moment où on lui donne le choix entre partir ou mourir, et surtout à un moment où tout le monde s’en fiche. Notre société est devenue si achrétienne qu’un drame mettant en danger de mort des chrétiens n’émeut plus personne. N’oublions pas non plus que les chrétiens qui sont encore en Irak sont les plus fargiles, les plus pauvres, les plus âgés. Et pourtant les chrétiens d’Irak ne méritent pas ces persécutions chez eux, ils ont toujours fait leur devoir de citoyens, ils ne sont pas une cinquième colonne de l’occident, ils ont eu 10 000 des leurs tués au combat lors de la guerre Iran-Irak. Ne les abandonnons donc pas à leur triste sort, pensons à eux, parlons d’eux aidons-les, faisons pression sur le gouvernement français pour qu’il ne les oublie pas non plus. En marge de ce drame ayons une pensée pour une petite communauté chrétienne dont personne ne parle jamais, celle de Gaza. Les 6000 chrétiens de Gaza vivent des heures atroces, ils ont droit à notre solidarité.

  • @cathoenmarche : Votre initiative est top, et je souhaiterais vous aider. Mais vos indications restent super floues ! Sur le site de l’ANDS je ne trouve pas la section Mozaique dont vous parlez, etc. Pourriez-vous être plus précise ? Désolée, les gens sur le web, comme moi, son un peu empotés quand on ne les guide pas avec exactitude, et nous somme sollicités sans cesse pour des dons, donc nous avons besoin de savoir réellement où l’argent part :-) mon adresse mail : [email protected]

  • Pingback: En soutien aux chrétiens du monde | Val Carrier

  • Pour info :

    @ Dang : en reprenant les archives du blog sur le sujet, j’ai eu le plaisir de retrouver un billet de ta main, écrit en 2007. Ravi d’avoir de tes news, cher Dang.

  • Cher Koz, je romps ma trêve estivale pour te remercier pour ce billet, qui me fait chaud au coeur. Mon optimisme naturel me fait penser qu’il est possible d’agir, notamment en écrivant chacun à notre député, et à inonder l’Elysée de courriers. Cela a bien été fait au moment du mariage pour tous, pourquoi ce sujet ne pourrait-il pas faire l’objet d’une même mobilisation ? Si l’AED, l’Oeuvre d’Orient et Fraternité en Irak se mettent d’accord sur un courrier type que chacun puisse ensuite envoyer, je suis sûre que cela peut avoir un impact. Puissions-nous cet été nous ressourcer et trouver l’énergie et les idées qui nous permettront à la rentrée de nous bouger.

  • LSD a écrit :

    Cela a bien été fait au moment du mariage pour tous, pourquoi ce sujet ne pourrait-il pas faire l’objet d’une même mobilisation ?

    Bonjour,

    Il y a eu une mobilisation importante pour la manif pour tous qui n’a obtenu aucun des objectifs concrets affichés.

    Je ne sais pas si c’est un exemple sur un sujet autrement plus important.

  • Du temps de Saddam Hussein on ne s’en prenait pas aux chrétiens d’Irak. Est-ce que je me trompe en faisant cette affirmation? A la question qui a fait tomber Saddam Hussein je sais répondre. A la question pourquoi je ne sais pas vraiment répondre. Qui peut m’expliquer le sens de tout ça?

  • Non, on ne s’en prenait pas aux chrétiens. Mais on s’en prenait à d’autres, on enlevait des pères de famille, on torturait dans des sous-sols. N’idéalisons pas non plus, rétrospectivement, le régime de Saddam. Il reste vrai que nous ne faisons pas tomber les tyrans qui ne présentent pas d’intérêt économique pour nous.

    L’analyse la plus sensée que j’ai lu soulignait la responsabilité des américains moins dans l’invasion que dans la gestion de la période immédiate après l’invasion. Ils n’ont pas su mettre en place les conditions d’une unité nationale, ont cherché à abattre tous les représentants de l’ancien système, ce qui n’est pas une surprise de leur part, et qui allait nécessairement de pair avec leur scénario d’un Saddam hitlerisé.

  • @Koz, merci de votre réponse. Je n’avais pas vu effectivement l’aspect « après guerre » . « Il reste vrai que nous ne faisons pas tomber les tyrans qui ne présentent pas d’intérêt économique pour nous. » ni les tyrans qui ont la bombe atomique…

  • Je ne remets absolument pas en cause la bonne volonté de chacun sur ce sujet (qui au passage est désormais très médiatisé) mais pourquoi spécialement les chrétiens d’Irak et pas également les chiites qui sont tout autant persécutés dans la même région ?

    Pourquoi faire cette distinction sur la religion dans l’aide que nous devrions apporter aux victimes ? Personnellement, je ne me sens pas moins proche des uns que des autres et, pour connaître un peu la pratique religieuse dans les pays d’orient, je constate souvent que, dans les faits, un chrétien d’orient est sans doute bien plus proche d’un compatriote musulman dans ses croyances que d’un catholique français. N’est-ce pas contre-productif et faire justement le jeu des extrémistes religieux qui les oppressent que de faire cette distinction dans la compassion ?

  • @ job: pardon? On ne doit pas parler des mêmes. Que les chrétiens irakiens soient des Arabes, ça oui, sans problème. Ils le revendiquent d’ailleurs, ce qui les rend 1/ différents de nous, 2/ très éloignés de cette appellation d’Assyro Chaldéens tout à fait inappropriée, et du drapeau qui va avec. Mais je ne vous laisserai mas dire qu’ils ressemblent aux musulmans dans leurs croyances. Jésus reconnu comme Fils unique de Dieu, Marie, la Sainte Trinité, le Notre Père, le chapelet pour les syriaques catholiques et les chaldéens, le credo et j’en passe, ils connaissent, ils pratiquent, ils aiment. Le Pape aussi (moins du côté des orthodoxes, quoique). Je ne vous conseille pas d’aller leur dire en face que leurs croyances sont semblables à celles des Musulmans. Ils ont beau être pacifiques, je suis pas sûre qu’ils apprécient.

  • @ job : le sujet est en effet, cette fois, médiatisé. Je m’en réjouis après de longues années de crasse ignorance.

    Je n’oublie pas la violence contre les Chiites et plus encore contre les autres minorités religieuses. Mais oui, certains sont véritablement mes frères dans la foi. Oui, j’assume parfaitement d’être tout spécialement touché par ceux qui me donnent une incroyable leçon de foi dans leur attachement au christianisme dans la tourmente, par leur refus de recourir à la violence, par ce christianisme puissant et intégral. Oui, je me sens proche par le coeur. Je crains d’ailleurs que beaucoup – ne parlons pas de vous – qui nous invitent à ne pas distinguer ne se sentent finalement proches d’aucun de ceux qui sont persécutés, et ne viennent en aide à aucun, de sorte que l’absence de distinction devient une façon commode de se draper dans une prétendue compassion globale, en n’aidant personne.

    Je note surtout qu’ils sont tout aussi véritablement abandonnés, dépourvus d’appuis locaux, sans puissance locale pour les défendre, comme les Chiites avec l’Iran ou les Sunnites avec d’autres pays frontaliers.

    Alors oui, je me sens responsable d’apporter mes prières, mon secours, mon soutien, spécialement à ceux qui, isolés, vivent puissamment la foi du Christ. Ne pas le faire serait être sans coeur de ma part.

  • Je serai un peu hors sujet, mais c’est lié au fait de pouvoir intervenir, au Levant ou en Irak par exemple :

    KPM a écrit :

    Question annexe : combien de Français seraient prêts à accepter une réorganisation du système militaire, pour dégager de vrais budgets sociaux.

    Le système militaire est réorganisé en permanence depuis 1990. On attend même pas la fin d’une réorganisation pour pour en démarrer une autre. L’armée de terre a perdu la moitié de ses régiments depuis cette date, l’armée de l’air la moitié de ses avions et la présence à la mer est ridicule pour un pays baigné par tous les océans du globe. L’armée de terre en entier tient aujourd’hui dans le Stade de France (un Florange par mois depuis 2007). Les grands-pères des soldats actuels peuvent avoir posé leurs fessiers dans certains équipements encore aujourd’hui utilisés.

    Nos forces armées ont pris plus que leur part et le déficit, ainsi que la dette, n’ont même pas été stabilisés. Pire encore, une bonne partie des militaires n’est toujours pas sûr d’être payée, encore aujourd’hui. Les budgets sociaux sont conséquents. Je ne souhaite pas leur réduction drastique, mais je souhaite qu’ils aient la même efficacité que le maigre budget alloué à notre sécurité, sans laquelle il n’y a rien de tout le reste.

Comments are closed.