Le pire mode de sélection de candidats

C’est terrible ce qui m’arrive. Ma foi en la démocratie, ma foi dans le scrutin populaire est férocement ébranlée. Pour un peu, j’en viendrais à songer au rétablissement du suffrage censitaire ou, plutôt qu’une sélection basée sur le pognon, l’organisation d’une élection à deux temps. On élirait d’abord des grands électeurs, dont le vote serait ensuite affecté d’un coefficient multiplicateur, de façon à écarter les plus cons. Bon, allez, je vous l’accorde, tout ceci n’est ni très constitutionnel, ni très très clean. Au demeurant, je ne suis même pas certain que ce soit très praticable. Parce qu’il faudrait bien organiser un vote, pour sélectionner les moins cons. Or, si les cons votent, quelle garantie a-t-on qu’ils ne voteront pas pour leurs semblables ?

C’est fou comme, lorsque l’on se penche sérieusement sur les questions institutionnelles, on affronte d’insondables difficultés.

Mais le fait est qu’il faut que nos politiques intègrent une chose : les primaires, comme dirait ma fille, c’est cacaboudin ! Je ne sais pas si vous avez des enfants. Moi, oui, et l’âge pipi-caca, croyez-moi, c’est pas un mythe. Ca fait tout de même deux bonnes semaines qu’elle nous accueuille presque systématiquement, au lever, d’un sonore « cacaboudin » accompagné d’un rire gras qu’elle aurait éventuellement pu choper auprès de son père si seulement ce dernier ne limitait son activité « salace saillie » (saillie de l’esprit, bien entendu) aux périodes de coucher de ladite fille. En tout cas, cacaboudin (ou sa variante : caca boudin), c’est un peu rustre mais c’est efficace. Pourquoi, donc, dis-je que les primaires, c’est cacaboudin /caca boudin ?

Eh bien, il suffit de reprendre les résultats des dernières consultations. Voyez le match Royal / Sarkozy, et la pilée que ce dernier lui a collée. Voyez le match Panafieu / Delanoë, et la taule que ce dernier lui a mise. Enfin, va lui mettre, mais c’est tellement évident qu’on pourrait déjà en parler au passé.

Vous me direz que, dans chaque cas, les alternatives proposées n’étaient guère enthousiasmantes : Fabius, Dsk, Lellouche, Goasguen… Bon, au moins, une femme, ça l’affichera bien.

Seulement voilà, depuis que Françoise de Panafieu s’est mise en tête d’investir la Toile, tout ce que cette dernière compte de personnes expérimentée est affligé du même syndrôme. Mains sur les oreilles, pupilles dilatées, tout le monde court en rond dans la pièce en poussant des hurlements stridents.

Dernièrement, c’est Laurence qui s’y est mise. Laurence qui, pourtant, n’est pas véritablement des plus hostiles de l’UMP. Laurence qui, de surcroît, ne pourra pas être accusée de mysoginie. Parce que Laurence, c’est une fille (oui, je sais, je présume qu’il n’y a pas que des grands électeurs qui me lisent). Elle est, même, asiatique, et les asiatiques sont sensuelles, pas mysogines.

Laurence nous a infligé un terrible extrait de PanafTiVi :



Inutile de munir vos blogs de bannière pour la libération de Françoise de Panafieu : elle n’a pas été prise en otage par un groupe islamique et n’est pas en train de réciter un texte dicté sous la menace. Le fond a été choisi volontairement et, si elle a l’air dramatiquement coincée et artificielle dans cette vidéo, ce n’est malheureusement pas l’effet de la contrainte.

Après Laurence, c’est IPol qui s’y est mis. Voilà que, sur l’une des videos de la tivi, des citoyens choisis au hasard posent des questions à Françoise. Seulement, comme la video a été tournée par un borgne et qu’il a collé son oeil aveugle dans le viseur, il ne s’aperçoit pas que lesidts parisienschoisisaupif sont visibles en arrière-plan, en train de distribuer des tracts… Salut, Patrick, d’ailleurs !

Panaf TiVi : faux électeurs envoyé par iPolTV



Oh, ce n’est pas que le procédé soit véritablement choquant en lui-même. Croyez bien que tous pratiquent de même. Et que si, dans le meilleur des cas, des citoyens sont vraiment choisis au hasard, leurs questions sont ensuite scrupuleusement passées au tamis. Ce qui surprend, ici, c’est la visibilité du procédé. Et je ne parle pas du charmant garçon qui détaille le projet de Panafieu car, c’est dans mon Guide, je rechigne aux attaques personnelles.

Pourquoi généraliser, me direz-vous ? Pourquoi évoquer Ségolène, qui ne m’a rien demandé, et publiera bientôt un livre dans lequel elle se livrera à l’autocritique des autres et ne parlera pas de sa vie privée, ni de la souffrance qu’elle a endurée lorsque le François Hollande, pour lequel elle garde tout le respect que la vie publique lui impose de garder au père de ses enfants, a foulé aux pieds le pacte de confiance qui les liait et l’amour tendre qui les unissait, la contraignant à lui demander d’aller vivre sa vie, qu’elle respecte, ailleurs, si ce n’est pour être désagréable à son encontre ce qui, mon bon koz, est assez mesquin de ta part ?

Eh bien, parce que voyez-vous, elle aussi, elle est un produit des primaires. Si. Et, lorsque je me repasse les voeux de Ségolène pour cette année 2007, j’ai tendance à penser que le bidonnage amateur du spot, le flou, le bougé, et la diction de la candidate sont un assez fidèle décalque, au niveau supérieur, de la PanafTivi.



D’où ma perplexité sur la démocratie.

Enfin… On sait tous ce qu’il en est. Le meilleur et le pire des régimes à la fois.

Ceci étant dit, je tiens à assurer tous les militants UMP parisiens du respect que m’inspire leur engagement. C’est dans l’épreuve que l’on reconnaît les vrais.

Billets à peu près similaires

23 comments

  • Eh man, t’a qu’à faire un tour au 6.6, et tout ira mieux, tu verras que Panaf est cool et va tout déchirer.

    Heureusement que son QG est pas au 666 ou au 69…[rire gras cacaboudin]

  • Koz depuis qu’il a dit qu’il causerait moins n’en finit plus de causer plus 🙂

    Mais la triste réalité de votre post est également avérée dans les divers extraits télévisés qu’on voit ici ou là sur les soirées de campagne de Panafieu qui ont l’air de ressembler à des soirées Tupperware, en plus ch…t.

    Bref, ça suinte de partout qu’elle ne la sent pas cette élection la Panafieu… Ça donne l’impression qu’elle porte sa croix et fait juste le boulot … parce qu’il faut bien que quelqu’un s’y colle !

    Pour Royal, vous auriez aussi pu parler de sa réunion « à l’improviste » chez un banquier et son client pour leur parler de je ne sais plus quoi. En réalité, tout était bidonné d’avance…

  • Ce qui me paraît assez fou, c’est ce que « l’irruption des campagnes électorales sur internet » montre d’impréparation, de franc amateurisme et de maladresse.

    De la part des entreprises que sont les partis politiques, manipulant des budgets très importants et supposées avoir une certaine expertise en matière de gestion et de communication, ça me paraît vraiment étonnant. Ces mêmes partis dont les membres aspirent à gérer l’argent public ne sont même pas au niveau de certaines semaines promotionnelles d’une association de commerçants d’un quartier (remarquez, pour ces associations, c’est l’argent des commerçants en question qui est en jeu).

    Bon, je caricature sûrement un peu…

  • olivier tu dis… « Pour Royal, vous auriez aussi pu parler de sa réunion “à l’improviste” chez un banquier et son client pour leur parler de je ne sais plus quoi. En réalité, tout était bidonné d’avance… »

    je ne sais pas ce qui était « bidonné », mais c’était un docteur, qui n’était d’ailleurs pas le sien….

  • Au temps pour moi Francis… Pour Royal il s’agit bien d’une entrevue chez un médecin avec son patient, au sujet des franchises médicales; Vrai médecin mais patient bidon … Vu la démonstration sur « LCI est à vous » hier soir. Le podcast n’est pas encore dispo sur le site de LCI; Demain je pense…

  • Elle me fait mal au coeur, Françoise de Panafieu. J’ai une certaine empathie pour cette candidate qui est là, comme Olivier le dit, pour faire le boulot. Les soutiens sont rares, et surtout pas de l’Elysée d’ailleurs… Bref, un soldat au casse pipe. Pas que Delanoe soit génialissime ou ne souffre d’aucun défaut quant à la gestion de Paris. Mais la ressemblance avec Ségolène est assez fappante : les primaires, les débats et les interview pseudo participatifs, un dictionnaire anti Delanoe qui ressemble vaguement à un certain tract socialiste de 80 pages dont un des co auteurs n’était autre que Besson. Il ne manquerait plus qu’elle qualifie les auteurs des attaques contre elles de mysoginie et le tableau serait complet…

    Bref, elle ne me semble toujours pas avoir les épaules pour le job. Je l’aime bien pourtant. Mais elle n’est pas prête.

  • [quote comment= »58063″]ok olivier j’aurais écrit plus tôt « autant pour moi » plutôt que « au temps »…[/quote]

    A la guéguerre sur la forme exacte de l’expression : un puriste dira « au temps pour moi », mais les deux formes sont en passe d’être acceptée.

  • Je tiens sincérement à remercier l’UMP pour ce parachutage inespéré, qui va permettre à Bertrand Delanoë de poursuivre son investissement dans le domaine de l’environnement de la ville de Paris (oui plus de couloir de bus, plus de Velib’, plus de logements sociaux aux normes HQE.). Et tant pis si ça fait chier certains parisiens qui prennent leurs caisses pour faire 2 bornes !

  • C’est terrible ce qui m’arrive. Ma foi en la démocratie, ma foi dans le scrutin populaire est férocement ébranlée.

    C’est pour cela que montesquieu defendait le tirage au sort pour choisir les representants du peuple (parmi des volontaires)

  • [quote comment= »58079″]Je tiens sincérement à remercier l’UMP pour ce parachutage inespéré![/quote]

    Parachutage ?? Euh, elle est quand même député maire du 17ème depuis 2001…et au service des parisien depuis 1979. Le mot de parachutage est sans doute un peu excessif, non ?

  • [quote comment= »58066″]Bref, elle ne me semble toujours pas avoir les épaules pour le job. Je l’aime bien pourtant. Mais elle n’est pas prête.[/quote]

    Est-on prêt un jour ?

    Ce qui me gêne, c’est plutôt qu’elle n’a pas l’air d’avoir envie d’être maire. Qu’elle perde ou qu’elle gagne, on dirait que ça sera pareil pour elle. Pas très motivant pour un électeur.

    Vite ! Un coach pour Panaf !

    [quote comment= »58067″]A la guéguerre sur la forme exacte de l’expression : un puriste dira « au temps pour moi », mais les deux formes sont en passe d’être acceptée.[/quote]

    Etant donné que la formule « autant pour moi » est présente dans les ouvrages anciens et que « au temps pour moi » n’est apparu que récemment, y compris comme correction dans les ré-éditions, les puristes préfèreront la première. C’est d’ailleurs la seule correcte sur le plan de la syntaxe.

  • [quote comment= »58089″] Est-on prêt un jour ? [/quote]

    La dernière élection, certes présidentielles, me ferait dire oui. On est prêt quand on a réfléchit aux choses depuis plusieurs année, qu’on a développé des convictions. La préparation a été la clé de l’élection de Sarkozy. Il s’agit de ne pas se mettre en ordre de bataille 6 mois avant et seulement dire que le Maire a eu tout faux. Il faut proposer et surtout montrer qu’on sait s’investir !

    [quote comment= »58089″]Etant donné que la formule « autant pour moi » est présente dans les ouvrages anciens et que « au temps pour moi » n’est apparu que récemment, y compris comme correction dans les ré-éditions, les puristes préfèreront la première. C’est d’ailleurs la seule correcte sur le plan de la syntaxe.[/quote]

    Tututu ! Il n’y a rien de moins sûr (dixit l’Academie Française). ‘cherchez la guerre, soldat Dumont ? 😉

  • [quote comment= »58079″]Je tiens sincérement à remercier l’UMP pour ce parachutage inespéré, qui va permettre à Bertrand Delanoë de poursuivre son investissement dans le domaine de l’environnement de la ville de Paris (oui plus de couloir de bus, plus de Velib’, plus de logements sociaux aux normes HQE.). Et tant pis si ça fait chier certains parisiens qui prennent leurs caisses pour faire 2 bornes ![/quote]

    Ouiiiiiiii, plus de couloirs de bus et de double-voies à double-sens… si vous ne voyez pas bien ce que ça donne, venez faire un tour près de chez moi sur le Bd Saint-Marcel. Les piétons y vivent dangereusement surtout ceux du 3e âge, pour traverser en une seule étape, il leur faut le vent dans le dos,il a fallu mettre des panneaux  » regardez à droite puis à gauche  » sur le refuge au milieu du Bd, une vraie réussite… Et Yesssss! plus de vélib’ qui roulent sur les trottoirs, les contre-allées, qui passent au feu rouge, déboulent derrière les piétons, finis les trottoirs à la papa sur lesquels on marche tranquille le nez au vent… la ville appartient aux jeunes urbains écolos, les trottoirs aussi. Et les bus ( quand ils ne sont pas en grève ) ils devraient donc rouler sur une voie royale ( vu le coût énorme des travaux d’aménagement ) Perdu…! les bus sont arrêtés tous les 200m par des feux et je peux témoigner- n’étant pas une de ces parisiennes qui prend sa caisse pour faire 2 bornes- que le 91 ne roule pas plus vite qu’avant. Alors je trouve que Bertrand Delanoë a beaucoup de chance d’avoir une adversaire aussi peu charismatique ( c’est vrai qu’elle donne l’impression de ne pas y croire et qu’elle est à peu près aussi à l’aise que Ségolène ) dommage, j’ai un faible pour les femmes qui assument leurs cheveux blancs.

  • [quote comment= »58098″]–Est-on prêt un jour ?–

    La dernière élection, certes présidentielles, me ferait dire oui. On est prêt quand on a réfléchit aux choses depuis plusieurs année, qu’on a développé des convictions. La préparation a été la clé de l’élection de Sarkozy. Il s’agit de ne pas se mettre en ordre de bataille 6 mois avant et seulement dire que le Maire a eu tout faux. Il faut proposer et surtout montrer qu’on sait s’investir ![/quote]

    C’est vrai que ce n’est pas du tout du tout du tout l’impression que donne Panafieu. Pourtant, je suis à peu près certaine qu’elle serait une bonne maire, pas le genre révolutionnaire, mais bonne gestionnaire. Elle ne semble pas avoir des choses à prouver contrairement à Delanoë.

    [quote comment= »58098″]–Etant donné que la formule « autant pour moi » est présente dans les ouvrages anciens et que « au temps pour moi » n’est apparu que récemment, y compris comme correction dans les ré-éditions, les puristes préfèreront la première. C’est d’ailleurs la seule correcte sur le plan de la syntaxe.–

    Tututu ! Il n’y a rien de moins sûr (dixit l’Academie Française). ‘cherchez la guerre, soldat Dumont ? ;-)[/quote]

    Oh que si, je suis sûre de ce que j’affirme. Il y a quelque part dans la bibliothèque familiale, plusieurs livres parus entre 1890 et 1910 où l’on retrouve cette orthographe. N’ayant pas ces livres sous la main, j’ai un lien qui fera parfaitement l’affaire : http://mawwic.free.fr/blob/index.php?2005/05/12/77-autant-au-temps-otan

    Scoute, toujours prête ! ;D

  • TEMPS, subst. masc.

    [Pour commander la reprise du mouvement depuis son début] Au temps! Au temps pour les crosses. Recommencez-moi ce mouvement-là en le décomposant. Au temps! Au temps! Je vous dis que ce n’est pas ça! Nom de nom, La Guillaumette, voulez-vous mettre plus d’écart entre le premier temps et le second! (COURTELINE, Train 8 h. 47, 1888, p. 240). Au fig. [Pour admettre son erreur et concéder que l’on va reprendre les choses depuis leur début] Au temps pour moi! Un peu plus tard, il avait fait une erreur dans un raisonnement délicat et il avait dit gaiement: « Au temps pour moi ». C’était une expression qu’il tenait de M. Fleurier et qui l’amusait (SARTRE, Mur, 1939, p. 170).

    Rem. La graph. autant pour moi est plus cour.: Autant pour moi! Où donc aussi, Avais-je la cervelle éparse? (PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 157).

    Trouvé sur http://www.atilf.fr

    Je crois que la question ne sera jamais tranchée, et sans doute n’est-ce pas plus mal, ou bien ?

  • la plupart des maires sont réélus après leur premier mandat…. voire beaucoup plus longtemps si affinités il faut du temps pour voir les résultats d’une politique municipale… françois de panafieu le savait, elle sait que l’échéance principale se situe sans doute en 2014, je ne sais si elle la vise… je pense plutôt que jean-marie cavada, utilisant sa notoriété, sera sur les rangs, mais que NS place ses pion(nes) christine lagarde et rachida dati… à mon sens la constitution des listes doit s’analyser dans la prespective du « coup d’après » …..

  • [quote comment= »58170″] (COURTELINE, Train 8 h. 47, 1888, p. 240). (SARTRE, Mur, 1939, p. 170). [/quote]

    La source de Courteline est intéressante mais le sens est totalement différent. Dans le sens qui nous concerne ici, Dunetot cite une source de 1640. Il a une belle longueur d’avance. : )

    C’est vrai que cette histoire est un véritable serpent de mer… ; )

    Pour en revenir au sujet, qui pouvait y aller avec de bonnes chances ? L’UMP a-t-elle dans ses rangs un véritable champion ?

  • [quote comment= »58262″] Pour en revenir au sujet, qui pouvait y aller avec de bonnes chances ? L’UMP a-t-elle dans ses rangs un véritable champion ?[/quote]

    Oui, Sarkozy 🙂

    Au tantps pour moi, il est déjà occupé..

  • françoise fait de la figuration pour quelqu’un, quelqu’une… rachida je ne suis pas certain… je pense que nicolas a plusieurs fers au feu… chrstine lagarde me paraît avoir pas mal de qualités pour rayonner à la tête de la capitale… mais ses « amis » comme pierre lellouche ne l’entendent sans doute pas ainsi….

Les commentaires sont fermés