Lang, le bien-nommé

Dire que l’on a seulement pu imaginer un jour que cet homme rentre au gouvernement. J’en frissonne.Via Backchich, nous découvrons les chaudes nuits de notre ami Jack Lang à Abidjan, accompagné du député Jean-Marie Le Guen venus apparemment « exhorter les français à pratiquer de nouveau la destination Côte d’Ivoire ».

Et Lang le bien-nommé de s’en servir comme lui seul sait le faire pour nous créditer de la réaction suivante :

« Avec le Président Gbagbo, je me sens en harmonie, en connivence, en synchronie, en résonance. J’aime les gens comme lui qui sont à la fois patriotes et qui ont le sens de l’Etat. »

C’est beau, ça, « synchronie », « résonance ». Ah oui. Et puis, aussi, « patriote ». C’est le mot. Lang, en chantre du patriotisme…

Enfin, c’est idiot mais… ce terme, employé à propos de la Côte d’Ivoire, m’évoque irrésistiblement cette organisation, farouche soutien de Laurent Gbagbo, qui appelait à la « chasse aux français »… les « Jeunes Patriotes ». De quoi inciter à la synchronie, à la… connivence.

Il serait certainement malvenu de s’interroger sur les tenants et aboutissants d’une subite envie de promotion de cette charmante destination.

Billets à peu près similaires

26 comments

  • oui on va tous se précipiter en CI surtout si on lit sur le lien Backchich que tu donnes, l’article à droite relatif à Gbagbo et RFI !

  • Tiens: tu découvre qu’il y a des gens qui se revendiquent du patriotisme alors qu’ils ont tout autre chose en tête?

    Je m’abstiendrai de faire une longue comparaison avec liste des points communs entre la visite de Lang et certaines pratiques Sarkoziennes puisque tu n’as pas aimé le coup du tapis à souris, mais reconnais quand même qu’il y a des analogies et que dans tous les cas, on est loin d’avoir une belle résonnance entre la diplomatie et la défense des droits de l’homme.

  • Bon je vois qu’il y en a un qui s’est dévoué pour placer un reproche adressé à Sarko en contrepoint d’un fait reproché à un homme de gauche… Comme ça, c’est fait… on peut rediscuter sérieusement sur le sujet maintenant.

  • Oui, je crois que c’est devenu un TOC chez certains. Et chez Laurent Weppe en particulier. Mais une fois libérée la pression, je suis certain qu’il redevient quelqu’un de censé, accessible à la raison. Le tout, c’est de laisser ces personnes exprimer leur vision binaire du monde, avé l’axe du bien (eux) et l’axe du mal (sarkozy et ceux qui, ne faisant pas ce qu’ils apprécient, relèvent du sarkozysme).

    A moins qu’il ne faille voir dans cette virée une démonstration du sarkozysme latent du député Le Guen.

  • en fait vous êtes anti belges, weppe, c’ est belge non ? si c’est le cas attention en ce moment il ne fait pa bon critiquer les gens du ch’nord, normal c’est la reprise économique au moins au niveau du cinema français 🙂

  • Tu as peut-être raison, effigy, l’indifférence généralisée face à cette étrange visite doit relever des égards dus au député boulonnais.

    Autrement, on peut imaginer que l’un au moins de nos quotidiens nationaux se serait interrogé sur la possibilité morale, éthique, d’alller faire la fête avec Laurent Gbagbo, sur la possibilité de qualifier d' »humaniste » un homme qui a couvert des exactions contre les français, obligés de se terrer chez eux pendant des journées entières, un homme dont le régime semble responsable de l’assassinat d’un journaliste français, un homme que son « patriotisme » et son « sens de l’Etat » conduisent à définir un concept d’ivoirité doublement gênant dans sa dimension quasi-raciste et anti-démocratique (le but étant l’éviction de son principal opposant)…

    Quelle caution morale, pour Gbagbo, que de s’offrir un ancien ministre de la République Française ! D’ailleurs, Lang a été décoré par Gbagbo.

    Quelques questions que des journalistes inspirés pourraient lui poser.

    On pourrait aussi demander des explications au Parti Socialiste puisque Jack Lang n’y est pas allé seul, mais accompagné de Jean-Marie Le Guen qui n’est rien de moins que Vice-Président de l’Assemblée Nationale. Une facette de leur mission était semble-t-il de réintégrer le socialiste Gbagbo dans le concert des socialistes internationaux. On pourrait s’interroger sur l’opportunité de le faire, sur l’opportunité d’apporter la caution, donc, d’un ancien ministre et d’un actuel vice-président de l’Assemblée Nationale…

    Au vu de la maigre relation des faits dans la presse (un entrefilet dans le jdd, sans aucune question de fond, idem dans… France-Soir, plus passionné par le côté people), on peut se demander s’il n’y a pas comme une « synchronie, une résonance, une connivence » entre la presse et Jack Lang, ou si ce silence n’est dû qu’au fait qu’il soit, depuis peu, un homme du Nord.

  • « Il serait certainement malvenu de s’interroger sur les tenants et aboutissants d’une subite envie de promotion de cette charmante destination. »

    Non, ce n’est pas malvenu du tout. Merci de cette remarque pertinente. Je ne parle pas du tout par antiphrase.

  • Weppe, ce n’est pas belge, c’est le nom de l’un des anciens quartiers de la chatêleraie de Lille, mais ma grandeur d’âme m’oblige à dire que je m’abstiendrai de considérer que prétendre que constater que le gouvernement n’a pas besoin de Lang pour être „inspiré“ et que son hypothétique entrée n’y aurait rien changée est un TOC, comme le fait l’auteur de ce blog, dénote d’un racisme anti-chtit latant 😀

    Reste qu’en terme de diplomatie, la question „éthique“ ne peut s’appliquer au cas par cas: ce que je tentais de dire (mais dans ma grande tolérance, je considèrerai que tous ici ont avec une parfaite sincérité mal compris mon propos) c’est qu’aussi „difficilement justifiable“ soit le comportement de Lang et Le Guen, celui-ci se trouve être au milieu d’un grand nombre de comportements du même type: les tergiversations, la complaisance envers des chefs d’états contestables, qui ont pratiqué le discours nationaliste pour justifier le rejet de la critique-qui-vient-forcément-de-l’étranger-hostile, toujours au nom des „intérêts de la France“ (comme renouer les liens avec un partenaire commercial, ou un allié stratégique, ou un fournisseur potentiel ou effectif de matière première) forment quand même une part (trop) importante de la pratique de la diplomatie.

    Et il se trouve qu’il est difficile, en particulier pour le gouvernement et la majorité, de demander des comptes au PS au moment où on reparle du Tibet (boycottera, boycottera pas, en tout cas ne montrera pas trop les dents à un régime qui n’a pas de leçon à recevoir de Gbagbo) de l’Afghanistan (justifier, en 2008, l’envoi de soldats avec les arguments de la guerre en Irak tout en sautant par dessus le parlement pourtant majoritairement du même parti que le président, il fallait oser).

    Koz attaque la presse bille en tête en partant du principe du „qui ne dit mot consent“, mais un moyen de rendre la presse plus locace serait qu’une huile de l’UMP se décide à prendre à parti les deux députés: si aucune ne le fait, la „méchante presse pro-chtit“ pourra tout simplement en conclure qu’il y a consensus entrela majorité et Lang sur le cas Gbagbo, et l’info restera cantonnée à Bakchich, et éventuellement à Marianne.

  • Vous oubliez un point, Laurent, c’est que le PS en général et Lang en particulier n’ont de cesse de donner des leçons de morale à la droite, à la France et au Monde. Mais, en ce qui nous concerne, plus particulièrement à la droite. Ils sont les champions éternels de la liberté d’expression et des droits de l’homme. Et voilà que notre ami Lang en vient à qualifier de grand humaniste un homme comme Gbagbo !!!??? Que je sache, aussi realpolitik que soient certains comportements de Sarkozy, il n’est tout de même pas allé jusqu’à qualifier Hu Jintao de grand humaniste.

    Par ailleurs, l’opposition n’a même pas l’excuse de la raison d’Etat. Ne dirigeant pas le pays, j’aimerais comprendre quelle peut être la haute justification d’une telle compromission.

    Quant aux députés, ils ont malheureusement une tendance certaine à tenir leurs informations… de la presse.

  • franchement y en a marre de ce gouvernement de droite très bling bling qui s’affiche dans des soirées people :-)… tiens on m’apprend à l’instant que Lang n’est pas au gouvernement, ni à droite d’ailleurs… Mais que fait Hollande? je me demande qui a payé leur déplacement. je me souviens d’un certain estrosi cloué au pilori pour un voyage très cher! On ne les entend pas beaucoup là les égalitaristes anti paquet fiscal (= PS, MoDem, PCF etc)!!!!

  • Puis-je faire remarquer que si la droite a la spcificité de faire partie de l’axe du mal, la gauche a cette spécificité de faire partie de l’axe de la connerie? quoi qu’il , et vu par l’autre camp, naturellement. le modem ayant cette étrange particularité d’être à la fois bête et méchant, vu par tout le monde.

    je dis ceci en réaction à cette phrase, qui revient souvent : « Vous oubliez un point, Laurent, c’est que le PS en général et Lang en particulier n’ont de cesse de donner des leçons de morale à la droite, à la France et au Monde. »

    A part ça, comme plusieurs personnes dont Koz ont eu l’occasion de le dire : on a déjà Kouchner, heureusement qu’on a pas Lang (ni Allègre). Cela dit, même moi je n’arrive pas à croire que ça aurait pu arriver dans la vraie vie, l’un ou l’autre.

  • Certes, mais parler de « contribuable ivoirien », c’est déjà une déformation optique, surtout après six années d’économie de guerre. Ceci dit, bien vu, le coup de Lang… je le prendrais presque pour moi.

    @ Erick qui a demandé « N’ est-ce point surtout à gauche que se trouvent les détracteurs de la “Franceafrique” ?

    Pour s’en assurer, je pense qu’il faudrait demander à Bockel…

  • Pingback: FredZone » Blog Archive » Les blancs savent pas danser, sauf Jack Lang

  • Mal léché, sans vouloir être désagréable, et bien que j’ai parfaitement compris que, une fois de plus, il s’agit du rapport étonnant de la gauche à l’axe du bien / axe du mal, quel est le rapport ? Que Vincent Bolloré, homme d’affaires, travaille en Côte d’Ivoire ne me semble pas véritablement du même tonneau.

  • Vous avez raison, Koz, mais vous m’avez mal compris. Il s’agit juste de faire « bonne mesure », car si vous imaginez que le retour de Vincent Bolloré en Côte d’Ivoire n’a strictement rien à voir avec la Françafrique, vous pouvez vous mettre le doigt dans l’oeil. Ce qui est de bonne politique puisque, comme vous le savez, les borgnes sont rois au pays des ivoiriens !

  • « Jack Lang, invité par Laurent Gbagbo, y soutient ouvertement sa politique. A une question, « n’en avez-vous pas fait un peu trop ? », le député répond « non ». « J’ai été invité par l’ensemble des responsables ivoiriens. Je pense qu’il y a eu sur la Côte d’Ivoire une série de manipulations et de maladresses. […] J’ai rencontré tous les leaders qui naguère s’affrontaient militairement. Laurent Gbago, le premier ministre Soro qui était son adversaire d’hier, l’ancien président Bédier, d’autres responsables », a-t-il ajouté »

    S’est-il dit en « synchronie (…) en connivence » avec chacun d’entre eux ? Les a-t-il, chacun, qualifié d' »humanistes » ?

  • comme signalé par Olivier, Lang persiste et signe :

    « Gbagbo est un homme de gauche, un humaniste. Il connaît l’histoire du mouvement socialiste français mieux que certains socialistes d’aujourd’hui. C’est un patriote qui a été élu démocratiquement, autant que la démocratie fonctionne en Côte d’Ivoire. C’est un président légitime et légal. Il s’est trouvé confronté à une situation de rébellion et d’invasion de la part de troupes venant du Nord et notamment du Burkina Faso. On ne va pas reprocher à un président en fonction de se battre pour préserver l’unité de son pays. Après, un affrontement c’est un affrontement, on ne fait pas dans la dentelle. Ce qui n’est pas normal, c’est que l’agressé -Laurent Gbagbo et son gouvernement- ait été présenté dans les médias européens ou américains comme l’agresseur. Je ne suis pas enquêteur, je ne suis pas chargé de dire le bien et le mal, mais mon intuition et le témoignage de gens en qui j’ai confiance me permettent de dire que cet homme a été injustement calomnié, maltraité par le gouvernement français de l’époque. Et certains dirigeants socialistes français manipulés ou mal informés ont participé à cette diabolisation. »

    Guy-André Kiefer, Jean Hélène, les Jeunes Patriotes, l’attaque des soldats français… Tout ça, on oublie. Gbagbo est un humaniste.

  • Et il doit être borgne pour ne pas avoir vu, à côté de Laurent, Simone…

    Et il doit être alzheimérisé pour avoir oublié quelles conditions ont été réservées par Gbagbo à l’opposant légal Alassane Ouattara.

    La vieillesse est un naufrage. Il y a longtemps que le Jack-Lang-de-Blois est sous la ligne de flottaison. Qui peut m’expliquer que NS (peut-être coaché là-dessus par Georges-Marc-Jean-Foutre Benamou ?) ait pu penser récupérer un type pareil, dont même les gens de gauche ne veulent plus ?

    Il faudrait retrouver, sur Rebuts de Presse de Didier Jacob, une note vacharde consacrée à un livre-réquisitoire sur SR commencé par Lang-de-p…, puis abandonné =lors de son ralliement au tailleur blanc, cela sans que le nègre requis pour ce chef-d’oeuvre touche le moindre fifrelin. Amusant, hein ?

  • Pingback: Jack Lang en Côte d’Ivoire « Manif de Gauche

  • Pingback: » Gbagbo, dans “la famille socialiste”

Les commentaires sont fermés