Jésus était-il Juif ?

papyrusIl faut savoir se poser des questions. C’est la voie de la sagesse. Les gens qui ne doutent pas ne croient pas non plus, après tout, dira-t-on. Et que ma tante me pardonne, mais parfois je m’interroge : si elle en avait deux, est-ce que ce serait mon oncle ? Notez que cette question, qui a tout de même taraudé des générations d’écoliers et jusqu’à mon propre père, qui ne parlait pas de sa sœur à l’époque – et pourtant le problème se transmet – n’est pas aussi purement rhétorique qu’on pourrait l’imaginer et a regagné, sous l’effet des débats les plus récents, une actualité qu’elle avait peut-être perdue.

De même, vous riez, goguenards, à l’insinuation portée par mon titre. il est vrai que cette forme interro-négative n’est après tout qu’un procédé rhétorique insidieux.

J’introduis le doute, je le fais exister. Moi aussi.

Figurez-vous toutefois qu’un beau jour, ou non, de 2011 ou 2010, mon patron, juif lui-même, me fit venir dans son bureau et, avant de se pencher sur son humble servante et les conclusions que je lui apportais, tourna comme ça, autour du pot, l’air vaguement embarrassé et détenteur d’une information qui devait certainement me bouleverser. Je voulais te dire quelque chose… Enfin, je sais pas si tu sais… Mais bon… eh bien, Jésus était Juif ! Paf. Sans crier gare. Alors que toi, tu pensais peut-être que Jésus était chrétien voire même catholique, parce qu’Il n’aurait tout de même pas pu suivre Luther et que les orthodoxes, ma foi, c’est compliqué, surtout avec la crise ukrainienne.

Ceci pour vous dire que ça n’est pas la première fois que l’on m’annonce une info susceptible de bouleverser « des siècles de croyances chrétiennes« .

Depuis que je tiens ce blog, ont surgi l’hypothèse que Jésus ne soit pas mort et qu’il ait fondé une communauté juive avec Marie-Madeleine dans le port de Marseille, celle que l’on puisse cloner le Christ, et même que l’on ait retrouvé le tombeau du Christ, avec des vrais os dedans et pas que les siens, d’ailleurs, ceux de Marie-Madeleine aussi, et de leur fils commun, Judas.

Alors, pensez donc, que des medias américains et français fassent quelques clics avec une nouvelle théorie susceptible de remettre en question 20 siècles de doctrine, franchement : allez-y les gars, c’est la maison qui régale ! Open bar, on n’est pas chiens !

Comme c’est dans les vieux papyrus qu’on fait les meilleures soupes, on ressort donc la boîte à clics de 2012 et ce papyrus et l’on s’interroge : Jésus était-il marié ?

Qu’avons-nous ?

Un papyrus.

Bien.

D’où vient-il ? D’Egypte ou de Syrie, lis-jePas précis précis. Et je ne le dis pas que parce que je serais pointilleux mais parce que cela aurait pu être un indice sur la fiabilité du document.

Qui l’a écrit ? A ce que j’ai lu, s’ils le savent, ils préfèrent ne pas le dire, j’ignore pourquoi.

Nous avons donc un vieux bout de papyrus écrit par un inconnu, trouvé on ne sait où par là-bas.

Ok, on peut me soupçonner de partialité : je suis catholique et, d’après l’Église, le Christ n’était pas marié. D’après les Écritures non plus, d’ailleurs, dont on aimerait bien savoir pourquoi elles nous l’auraient caché alors que les rabbins sont mariés. Mais allons donc, si on commence à croire les Écritures, où va-t-on, ma bonne Caroline ?!

Bien qu’affligé de ce soupçon de partialité, permettez-moi malgré tout de demander : et si c’était une sorte de James Cameron des temps anciens ou encore le Dan Brown des bas-fonds mésopotamiens ? Un gars qui a écrit un truc, comme ça, un  jour, sur un papyrus ? Ou alors une secte quelconque, c’est pas ça qui manquait, que ça arrangeait d’écrire cela parce que tout de même, le célibat, c’est engageant ? Personne ne semble savoir qui donc a pu écrire ce papyrus et, entre nous, connaître l’auteur (ou un auteur probable) d’un document, cela peut pourtant avoir du sens.

Que dit-il ? « Jésus leur dit : ma femme« . C’est tout. Est-ce : ma femme n’est pas de ce monde ? Ma femme n’est pas née ? Ou : ma femme, si elle en avait deux, ce serait mon mari. Ok, je charrie, mais vous comprenez l’idée, n’est-ce pas ?

Et puis, olive sur le pain azyme, il y a cette question, ce bouleversement :

[Ce papyrus] témoigne surtout de l’existence d’un débat chez les premiers Chrétiens : les femmes pouvaient-elles suivre le Christ ?

Là, tout de même, je demande aux journalistes foutraques un peu de concentration.

Les premiers chrétiens se demandaient donc si les femmes pouvaient suivre le Christ, d’après vous ?

Enfin, ça n’est pas comme si l’on manquait de sources ! Tenez, par exemple, la Bible. Je sais, pour vous, c’est sujet à caution. Mais, pour les premiers chrétiens, et ceux d’après, ça a tout l’air d’un ouvrage de référence sur la foi chrétienne.

Bien sûr, lorsqu’il s’agit de les dénombrer, les Juifs, un peu misogynes et pédophobes, avaient tendance à ne pas compter les femmes et les enfants. Ainsi lors de la multiplication des pains, « ils étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants« . Cela ne signifie pas que les femmes ne pouvaient pas suivre le Christ, puisqu’Il laissait venir à Lui les petits enfants (vous suivez ? C’est une analogie). De même, vous avez Marthe et Marie. On nous a encore rappelé très récemment qu’elles avaient cette folle habitude de l’appeler « Seigneur« , ce qui laisse penser qu’elle Le suivait. Sinon, si vous vous penchez sur les premiers chrétiens, allez voir les Actes des Apôtres. Ou tant que vous y êtes, je sais pas, lisez les lettres de Saint Paul ! Et si ça ne vous suffit pas, bande d’enclumes, dîtes-vous que les femmes du premier siècle après Jésus-Christ ont dû considérer le débat suffisamment tranché pour suivre le Christ jusqu’à la mort dans les arènes de la Rome Antique.

Ah, me direz-vous, la question est peut-être que nos amis journalistes ont confondu « disciple » et « apôtre » (c’est assez proche : il y a un « e » dans les deux). L’hypothèse pouvait être soulevée. Malheureusement, nous en revenons au fameux papyrus sur lequel il n’est pas écrit « apôtre » mais « disciple« .

Voilà.

Mon billet est plus long que le papyrus d’origine.

Mais moi aussi, j’ai fait des clics, avec une question à la c…

Juste retour des choses.

Et Jésus était juif.

Author

Tête de pont ®, résolument à mon compte, quand j'y réfléchis bien.

29 comments

  • Tu ne me croiras jamais, mais dans l’article du huffpost, il y a un entrefilet qui dit :

    Des astuces culinaires pour une quotidien malin Découvrez comment sublimer simplement une tranche de saumon fumé et pleins d’autres astuces pour cuisiner plus malin

    Tu crois que ça vient du papyrus? Ca révolutionnerait ce qu’on pense de la multiplication des poissons. Non?

  • Note que j’ai un avantage sur toi : moi, il m’est révélé dans le même encadré qu’il s’agit des astuces de Perrette (sponsorisé par Bridelice). De là à en déduire quoi que ce soit sur le public ciblé par ce type d’articles…

  • J’ai un autre scoop: il y a une centaine de personnes nées en France ces 20 dernières années et qui se prénomment Jésus. Le mysterieux papyrus est-il une sorte de prédiction, annoncant aux Jésus le mariage pour tous ?? La coincidence me trouble !

  • Que du bonheur ! Grande forme à l’approche de la Semaine Sainte : eh oui, le chrétien doit être joyeux, de cette joie indicible qui nous est donnée l’approche de la Résurrection. Merci Koz, j’ai bien ri, et ça console à l’avance d’une liturgie des Rameaux qui ne nous empli pas d’envie de rigoler… En UDP et Hag Sameah ! François (un autre…)

  • C’est pas ça du tout ! Son entourage a soudoyé un « zig » pour être crucifié à sa place, et lui a été ex-filtré vers l’Inde où il a vécu peinardement avec femme et progéniture. On va voir apparaître un de ces jours les descendants qui, avocats à l’appui, viendront réclamer leur héritage au Vatican… Merci, j’ai ri de bon cœur ! Je n’ai pas encore regardé la vidéo d’une conférence de la Libre-Pensée attestant de la non-existence de Jésus, personnage inventé pour les besoins de l’Eglise catholique…. En fait, je ne crois pas que je la regarderai. Je n’ai plus de temps à perdre !

  • Tiens, je l’ai fait dans un tweet, hier, ça: « Un de ces quatre, on verra quelqu’un de ces comiques titrer « Panique dans les sacristies: selon un papyrus tenu secret, Jésus était juif ». Les esprits se rencontrent. Bon, je crois qu’il ne reste plus qu’à l’écrire, ce Da Papyrus Code Secret, ce thriller planétaire (un thriller est TOUJOURS planétaire, de même qu’une frappe est toujours limpide, une amour torride, un Vatican tentaculaire, etc) bouleversant vingt siècles de catholicisme, sans oublier d’insinuer ophidiennement sur la quatrième de couverture que ce n’est qu’un roman, certes, mais inspiré par quelques faits troublants soigneusement tenus secrets par Rome (et d’ailleurs les auteurs ont mystérieusement disparu après avoir expédié leur manuscrit, etc.) De la bombe je vous dis, de la bombe.

  • Et si tout simplement la Bible ne parlait pas du mariage de Jesus parce que ça n’a aucun intérêt pour la foi ?

  • Va savoir Charles, l’un de nous est peut-être un de ses descendants vu que nous sommes des Indo-européens. (pour beaucoup d’entre-nous du moins) Allez … c’est peut-être MOI ? ! tout à l’heure je vais essayer de marcher sur l’eau ! Ne vous inquiétez pas, pas avec deux mètres en dessous moi, pas malin peut-être, mais pas con à se point. Jésus débarquant dans le sud de la France avec femme et marmot est connu depuis bien avant l’autre malade d’Étatsuniens. N’y avait-il pas au premier siècle des chrétiens qui par la suite ont été déclarés schismatiques lors des , car leurs idées se basaient sur des écritures qui ont été détruites par la suite ? Peut-être que ce -morceau – de papy-russe est un reste de ses écrits ? (Quoique des livres sur les évangiles apocryphes paraissent de temps en temps. (j’en ai lu) Je vous quitte, car la bassine est pleine et je vais m’essayer de marcher …

  • @ Anne-Laure: De fait nous ne savons que peu de choses sur la vie de Jésus, qu’a-t-il fait jusqu’à ses fameux 33 ans ? Les Evangiles nous transmettent ce qui a du sens pour la foi, pour le reste, ils nous laissent libres d’imaginer ou de nous abstenir de projeter des présupposés.

  • Bonsoir Koz,

    je partage ton avis sur l’importance très relative de ce papyrus, dont la probabilité d’authenticité est plutôt faible. Et même si l’on trouvait un jour des indices sérieux que Jésus eût été marié, je ne vois pas tellement ce que cela changerait à la foi chrétienne, qui s’accomode très bien, sauf chez les catholiques jusqu’à présent, du célibat des prêtres.

    Par contre, le christianisme est un sujet d’études historiques légitimes, qui peut être déstabilisant.

    Les débats commencent avec Paul, qui n’est pas un 12 apôtres, et dont on peut penser qu’il a largement transformé selon ses propres convictions le message originel de l’évangile, en même temps qu’il a organisé l’église et l’a répandu hors du monde juif.

  • Merci! J’ai bien ri! =) Et par la même occasion j’ai pu découvrir vos anciens articles. Qui m’ont fait éclaté de rire aussi. Sainte semaine à vous et à votre famille. UDP

  • Que Jésus ait eu une femme ou pas n’a pas d’incidence sur le récit des Evangiles. Le choix du célibat par l’Eglise Catholique n’est pas lié aux Evangiles puisque d’autres Eglises ont fait des choix différents. Par contre, Jésus était Juif sur ce sujet, pas de polémique possible.

  • Dans le meme genre, on trouve aussi les pénibles polémistes qui veulent absolument appeler Jésus « Youssouf ben machin ».

    Amusant comme nos contemporains sont soudainement interessés par l’exégèse dés qu’ils croient pouvoir y trouver de quoi contredire les chrétiens.

  • Marie étant juive, Jésus est juif, sauf si Marie a été partie prenante d’une GPA avec donc d’ovule d’une « goy ».

    Hautement improbable malgré tout, encore que, miracle pour miracle… :-)

  • Bonjour,

    Pfff… Franchement… Pour les chrétiens, le fait de savoir que Jésus ait été marié ou non est en réalité sans intérêt. Cela ne change rien à son enseignement, à son parcours, à son statut… Après tout… Si Dieu a choisi une mortelle en la personne de Marie pour donner naissance à Son Fils Jésus, en quoi le statut de Fils de Dieu de Jésus serait-il altéré par cette éventuelle (et non prouvée) marque d’humanité? Bref… On s’en fout!

    Que Jesus eut une femme (donc une sexualité) est une obsession de notre époque, qui trouve inconcevable que les prêtres catholiques (moines et moniales on les oublie ceux là, tiens…) renoncent à une vie de couple (donc sexuelle)… Parce qu’aujourd’hui… S’envoyer en l’air a été érigé en 12ème commendament (pour moi le 11ème est celui de Jésus qui donne leur sens au 10 raportés par Moïse : « tu aimeras le Seigneur ton Dieu et ton prochain comme toi-même).

    Le sexe… C’est obligé. Qui renonce à baisouiller est un grand malade! La preuve… Quand on est vieux et qu’on a des problème d’érection, on doit prendre du Viagra, voire se faire mettre des prothèses erectiles dans le kiki… Sinon? On est un handicapé! Un débri! Le/la célibataire? C’est un handicapé social! Etc… Il faut aller sur les sites de rencontre, il faut consommer à la St Valentin, achter des sex toys hyper funs si on est seul un soir… regarder des sites de cul « comme tout le monde »… etc… Le sexe… ça fait vendre… Donc tout le monde doit avoir une sexualité. Ceux qui renoncent à en avoir une son des grands malades, des asociaux etc…

    Donc on veut que les prêtres se marient… Que Jésus eût été marié etc… Parce qu’une vie sans sexe est inconcevable pour notre société. S’en prendre au célibat supposé de Jésus et des prêtres c’est s’en prendre aux vertus de la chasteté, en nier l’intérêt… Parce que si l’humain prétend exister au-delà de ses instincts cela vient menacer un certain ordre du monde qui voudrait le voir réduit à l’état d’animal (cf les débats sur l’euthanasie : on achève les chevaux qui ne peuvent plus courir… pourquoi pas les humains qui coûtent plus qu’ils ne rapportent?).

    Au-delà de cette question… Pour en revenir à ce bout de parchemin dont l’authenticité reste à prouver… Il est écrit en copte… Donc bien longtemps après la présence terrestre de Jésus sur terre… Et bien loin de là où il vécut… Et on ne sait pas à quel écrit apocryphe (donc pas forcément fiable aux yeux de l’Eglise) il est rattaché. Et sa taille de timbre poste providentiellement rikiki rendra encore beaucoup plus difficile l’identification du texte global dont il est extrait… Et donc… de savoir jusqu’à quel point il est crédible ou pas… Pourtant est qu’il n’ait pas été fabriqué.

    Ah! Et si pour une fois les journaleux attendaient que les analyses soient finies, et interrogeaient un peu des spécialistes de ces papyrus anciens ou des textes bibliques pour faire des articles développés comprenant un contre-argumentaire? Oups! Suis-je bête… Un article un peu trop intello? Mais ça ne ferait aucun buzz… Alors que de dire qu’on a retrouvé la femme de Jésus… Là c’est plus vendeur…

    A bientôt

  • Je m’amuse toujours lorsque des personnes, me sachant catholique, croient me choquer et blasphémer en affirmant que Jésus était juif.

    Lorsque je leur réponds que je le savais et que c’était même dans les Évangiles, ils en ressortent tout tourneboulés :-)

  • Uchimizu a écrit :

    Les débats commencent avec Paul, qui n’est pas un 12 apôtres, et dont on peut penser qu’il a largement transformé selon ses propres convictions le message originel de l’évangile, en même temps qu’il a organisé l’église et l’a répandu hors du monde juif.

    Bonjour Uchimuzu,

    • Saint Paul n’a pas transformé le message originel des Evangiles. Il proclame comme tous les Evangiles canonique Jésus Christ, Fils de Dieu, crucifié, mort et ressuscité. Il proclame le même symbole de la foi que tous les autres apôtres. Il ne faut pas croire que saint Paul soit un electron libre qui fait la pluie et le beau temps dans l’Eglise d’alors.

      • Il n’a pas organisé l’Eglise ; l’Eglise était déjà organisée (avec les apôtres, les anciens ou presbytres, les diacres) lorsque Paul l’a rejointe. Cette organisation, tout comme en partie la liturgie, est d’ailleurs inspirée de l’organisation synagogale. En revanche il est sûr qu’il a fondé un certain nombre d’Eglises.

      • Il est vrai qu’il a élargi la communauté au non-juifs ; mais Pierre avait déjà commencé d’annoncer aux gentils les Evangiles avec le centurion Corneille – qui fut baptisé avec toute sa famille.

  • Courtlaïus a écrit :

    Saint Paul n’a pas transformé le message originel des Evangiles. Il proclame comme tous les Evangiles canonique Jésus Christ, Fils de Dieu, crucifié, mort et ressuscité.

    Bonsoir,

    vous énoncez ici une opinion dans un débat historique compliqué, qui commence en constatant que plus de la moitié du nouveau testament a été écrit par Paul, qu’il a eu seulement quelques jours de contacts dans sa vie avec l’église de Jérusalem, dont quelques débats houleux. Il existe une large palette d’opinion, spécialement dans les pays anglo-saxons, sur le rôle que Paul a eu. Les musulmans ont évidemment aussi une opinion, généralement assez sévère, sur la qualité du nouveau testament, et la façon dont le message de Jésus a été transformé.

  • J’aimerais vous souhaiter à tous de joyeuses Pâques. J’inclus dans « tous » les orthodoxes et les juifs car cette année les orthodoxes fêtent le même jour que les catholiques et dimanche de Pâques tombe dans la période de Pessa’h juif. C’est un sentiment agréable comparable à celui qu’on éprouve quand on actionne le levier de la machine à sous et que s’alignent les trois citrons. Cela n’arrivera pas en 2015 ni en 2016.

    J’exclue dans mes vœux à François Hollande. Je pense que s’il trouvait un œuf de Pâques suffisamment grand il se cacherait derrière. J’ai vu que dans certains pays orthodoxes ils mettent des décorations de Pâques dans les espaces publics, comme des œufs et des lapins géants sur la partie centrale des giratoires.

    Je dois avouer que j’ai sursauté quand j’ai lu le mot pédophobe dans le billet, pour une fraction de seconde j’ai confondu avec homophobe.

  • du coup, on comprend mieux Saint Jean, avec son histoire de feu du ciel sur les samaritains, des fois. …et puis là, on se souvient que c’est à pile une samaritaine qu’il a annoncé qui il était. :/ de quoi devenir chèvre, un peu.

  • le Pécheur a écrit :

    Pour les chrétiens, le fait de savoir que Jésus ait été marié ou non est en réalité sans intérêt. Cela ne change rien à son enseignement, à son parcours, à son statut

    Ca l’est tout de même si on prend le prologue de saint Jean au sérieux.

  • La question pourrait être  » Jésus était-il Grec ? » , ou plutôt « Jesus parlait il grec ? » , bref, en quoi Jésus était il « non juif » ? Le contraste cognitif , comme source de réflexion, c’est bien.

  • Bien intéressant ce petit article, mais en fait, que Jésus soit marié ou non, qu’il ait eu des enfants, qu’il ait eu une vie de famille … etc quel intérêt ? On s’en tamponne le coquillard comme disaient nos parents. Ok si on s’arrête quand même sur la question : et si Jésus avait été marié, ce serait une belle chose non ? Une super nouvelle. Son message, sa bonne nouvelle n’en serait que plus belle et plus grande. Quoi de mieux que de savoir que Jésus était de son temps, dans son temps, humain parmi les humains. Stop aux images du passé qui nous présentent un Jésus de carton pâte, sorti d’icônes mièvres, éthérées et limite ridicules. Ce qui fait la force de l’évangile c’est son ancrage dans notre humanité toute simple. C’est aux chrétiens d’aujourd’hui qu’il est donné la chance, à la suite du Pape François, de remettre le Christ dans la cité, de revenir aux vrais messages et de mettre un terme à cette remontée dogmatique d’un catholicisme plein d’images désuètes, d’auréoles, de bons bergers cul cul, etc. Moi j’adorerais que Jésus ait été marié, et je trouve génial qu’un simple papyrus fasse autant fantasmer. C’est la preuve que Jésus est toujours de ce monde, qu’il est perpétuellement d’actualité, et qu’il s’inscrit dans notre modernité. A l’heure ou nous devons penser aux rôle des femmes dans l’église, (pas juste celui que les cathos « coincés » tendent de justifier en limitant la femme à un rôle dans l’ombre, en disant d’ailleurs des stupidités sans nom) ou nous devons envisager le mariage des prêtres qui le souhaitent, ce papyrus tombe à pic. C’est juste ce que j’en dit :)

  • Uchimizu a écrit :

    plus de la moitié du nouveau testament a été écrit par Paul

    Le genre « évangile » et le genre « épître » ne répondent pas du tout aux mêmes objectifs et préoccupations – ça me paraît donc assez peu pertinent de raisonner en kilo de nouveau testament produit. Dites nous précisément en quoi l’évangile de Paul diffère de l’évangile originel avec les preuves dont vous disposez, ce sera plus simple pour la suite.

    Il a eu seulement quelques jours de contacts dans sa vie avec l’église de Jérusalem (…) dont quelques débats houleux.

    Pierre aussi eut des débats houleux avec l’Eglise lorsqu’il a baptisé des non-juifs (ac 11:3). Les débats houleux dans l’Eglise c’est du non stop depuis 2000 ans.

    Il existe une large palette d’opinions, spécialement dans les pays anglo-saxons, sur le rôle que Paul a eu.

    Certes, dont bien des fantasmes et des agendas plus ou moins clairs. Le fait que les opinions soient aussi partagées doivent nous inciter à une grande prudence sur les affirmations qui rendent Paul responsables de tous les soi-disant « maux » de l’Eglise. Le fait est que les sources à notre disposition concernant les premières communautés chrétiennes sont plutôt limitées. On trouve ainsi une influence paulienne assez fortes dans certains des premiers écrits chrétiens, et une quasi absence d’en d’autres à la même époque. On peut lire par ex. cet article.

Comments are closed.