Etre économe de son mépris ?

Il a germé, me dit Le Chafouin, une idée géniale dans l’esprit d’un « créateur« , secondé en cela par la société La Redoute : vendre un collier « rock » Corpus Christi. Oui, c’est du latin. Cela signifie « le corps du Christ« . Cela a un sens en soi. Il se trouve que c’est également ce que dit le prêtre lorsque, à la communion, il vous présente l’hostie. Pour les catholiques, la communion, l’eucharistie, est le centre de la messe. Elle évoque la mort du Christ, son dernier repas.

Cela va encore au-delà mais j’estime qu’il ne faut pas être trop ambitieux en matière de catéchisme et noyer inutilement nos incultes bienheureux sous trop d’information.

Ce collier, de marque Corpus Christi, représente un squelette, coiffé d’une couronne, et assorti d’une perle.

Vous noterez donc que notre « créateur » n’est pas totalement ignare puisque le Christ, avant d’être crucifié, a été ceint d’une couronne d’épines et qu’il a été placé, au-dessus, de sa tête, un écriteau disant « celui-ci est le roi des juifs« .

Je ne sais si ce serait pousser loin la critique artistique de cet objet que d’imaginer que la perle entend également évoquer l’hostie…

Voyez que notre « créateur » n’est pas un ignorant. C’est un piètre créateur, c’est certain, mais pas un ignorant. Et que faites-vous, lorsque vous êtes un piètre créateur, et que votre imagination, votre fulgurance, se limite à proposer la réplique à 90 € du bijou que vous n’achetiez même pas dans les tirettes de la fête du paté à la carmen à Montesson ? Que faites-vous lorsque votre talent vous cantonnera toujours aux pages d’un catalogue de VPC ? Il vous reste le ressort semble-t-il inusable de la provocation.

Vous me direz : le procédé, rebattu, est à la hauteur du talent du créateur. Il était effectivement assez peu probable que l’auteur d’un tel bijou soit doté des capacités nécessaires à développer une stratégie de communication élaborée. Nous sommes dans la même facilité, le même mercantilisme stupide, la même misère intellectuelle.

Mais cela fonctionne : pensez-vous que j’aurais évoqué dans ces colonnes le catalogue de La Redoute, sans cela ? J’aurais certes pu un jour dire un mot des pratiques commerciales de cette entreprise, de ces mails non sollicités que je ne cesse de recevoir, de ces courriers commerciaux agressifs qui encombrent ma boîte à lettres mais parler d’un objet vendu sur son site, non, ça, c’est peu probable.

C’est d’ailleurs probablement davantage La Redoute qui escompte un retour sur cette opération : briser l’image trop sage du catalogue – même si le choix du mannequin contredit cette velléité. Laisser penser que des « perles » peuvent s’y trouver. Susciter la curiosité.

Le collier, pour sa part, est probablement trop irrémédiablement laid et incroyablement cher pour que le recours au procédé minable susvisé puisse susciter des achats en nombre conséquent. 90 € la tirette, c’est dissuasif.

La Redoute a probablement très consciemment anticipé l’effet produit par la vente de ce bijou. Peut-on même exclure qu’elle ait elle-même indirectement attiré l’attention dessus, pour « amorcer la pompe » ? Des chrétiens, des catholiques, d’autres peut-être, réagiront, c’est probable. Alors, on entendra s’élever le couplet de l’intolérance religieuse, ces catholiques qui exigeraient que l’on respecte leur croyance imbécile, qui voudraient brider la liberté d’expression, l’expression artistique qui, comme chacun sait, ne se libère que dans la transgression – en oubliant toutefois que toute transgression n’est pas de l’art. Peut-être même une consigne de boycott sera-t-elle lancée par un groupe catholique quelconque, un évêché du sud de la France, et là, ce sera les colonnes des quotidiens, les blogs… La Redoute, victime de l’intégrisme religieux ! La Redoute, fille aînée de Voltaire ! La Redoute, catalogue des Lumières ! Une gloire rare pour un catalogue de VPC…

Et de petits messieurs emploieront des mots trop grands pour eux pour signaler toute la portée symbolique de l’affaire.

Cela vaut-il, alors, de se mettre en colère, fulminer quelque imprécation, comme l’attendent probablement le créateur – s’il existe – et La Redoute ? Se taire ? Le choix est bel et bien perdant/perdant : tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds aussi… Voyez comme la technique est facile à mettre en oeuvre.

« Heureux êtes-vous lorsqu’on vous insulte, que l’on vous persécute et que l’on dit faussement contre vous toute sorte de mal, à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux » ? Bon, allez, ne pas ressentir de joie à cet égard ne sera probablement pas mon plus grand péché du jour. Je vais encore devoir reporter ma quête de la sainteté.

Quant à Chateaubriand, il aurait dit : « il faut être économe de son mépris, il y a tellement de nécessiteux« . Etre économe, oui. Mais l’Eglise nous recommande si souvent de donner aux nécessiteux… La Redoute et ce créateur mystère me sauront peut-être gré de la grande générosité qui est à l’instant la mienne à leur égard.

Billets à peu près similaires

113 comments

  • Quand je vois ce genre de provocations stupides, je me demande si ces « créateurs » auraient le courage de faire le même genre d’oeuvres à l’effigie de Mahomet, avec tous les risques que ça implique… Ce qui m’énerve avec toutes ces « oeuvres » à la Piss Christ, c’est que c’est tellement FACILE.

  • [quote post= »465″]Cela va encore au-delà mais j’estime qu’il ne faut pas être trop ambitieux en matière de catéchisme et noyer inutilement nos incultes bienheureux sous trop d’information.[/quote]

    Ouf, j’ai eu peur !

    [quote post= »465″]La Redoute, fille aînée de Voltaire ![/quote]

    Bizarrement, cela fait quelques temps que la question trotte dans ma tête, mais ne voyant pas de billet consacré au sujet, je profite de cette très lointaine référence pour la poser au maître de ces lieux : Koz, as-tu un avis sur Voltaire et son oeuvre ? Si je suis trop éloigné du sujet initial, désolé. Ce genre de provocation ne mérite pas vraiment que l’on entre dans le jeu.

  • Bonjour,

    Je rejoins un peu le commentaire ci-dessus de PEG.

    Koz, tu anticipes (certainement à raison) quelques réactions un peu fortes du monde catholique en France et voire dans le monde.

    J’invite alors chacun à se remémorer (et à chercher dans les archives éventuellement) les réactions lors de caricatures de Mahomet (ambassades brûlées, menaces de mort, etc).

    Ma réaction d’athée est que la parole, l’humour et l’art doivent être libres, mais que la provocation et l’envie de blesser les croyances les plus profondes et intimes d’autrui ne méritent que le mépris envers leur créateur. Mérite-t-il le titre d’humain adulte celui qui ne sait pas lui même trouver et s’imposer les limites ?

    Bonne chance aux catholiques pour trouver dans leur foi l’amour et le pardon prônés, face à cette nouvelle provocation. Mon soutien moral leur est acquis

    Luc

  • C’est clair qu’il n’y a pas photo sur le fait qu’on peut se permettre « d’y aller » à l’époque où nous vivons sur l’Eglise catholique, et plus généralement, sur les religions chrétiennes.

    Je rejoins tout à fait la pensée de PEG. D’autres religions, ayant des siècles « d’évolution » de retard, sont beaucoup plus « frileuses »… Ca me rappelle cet artiste allemand, qui dans son spectacle, coupait la tête de Bouddha, du Christ et de Mahommet. Devinez quel personnage a causé des risques d’attentats et l’arrêt du spectacle…

    Enfin oui, je pense qu’en parler leur fera la meilleure des publicités, c’est d’ailleurs ce qu’ils attendent, un buzz qui fasse office de campagne publicitaire gratuite.

  • Tu sais, Koz, c’est pareil pour Plug TV, on n’a pas fini de se battre, si on veut attaquer tout ceux qui insultent les catholiques. J’avoue que je préfère laisser couler, ça ne leur fait pas de pub.

    Par contre, envoyer un mail bien senti me parait nécessaire…

  • [quote comment= »45541″]Ce genre de provocation ne mérite pas vraiment que l’on entre dans le jeu.[/quote]

    Il me semble qu’entrer dans le jeu, ce serait appeler au boycott. En l’occurrence, je trouve que cette petite affaire illustre assez bien la mesquinerie du procédé, que d’autres utilisent à volonté. Certains se draperont, à l’occasion de productions de plus grande envergure, dans les oripeaux de la liberté de penser, liberté d’expression, la transgression artistique. Je ne trouve pas inutile de voir ce procédé appliqué à une production de si basse valeur. Cela éclaire un peu en retour les grands élans des autres.

    Pour ce qui est de Voltaire, j’avoue que ce que j’en avais lu m’avait assez profondément ennuyé. Je me souviens en particulier de Zadig, sur lequel je suis tombé au bac de français, et que je trouvais un peu « bouffon ». Il faudrait probablement que je m’attaque à des oeuvres un peu plus majeures.

    [quote comment= »45542″]Bonne chance aux catholiques pour trouver dans leur foi l’amour et le pardon prônés, face à cette nouvelle provocation. Mon soutien moral leur est acquis

    Luc[/quote]

    L’avantage de celle-ci, c’est qu’elle est assez minable. Elle rendrait presque service.

    [quote comment= »45552″]Tu sais, Koz, c’est pareil pour Plug TV[/quote]

    Tu as raison, c’est exactement du même acabit. Là aussi, le recours à la provocation sert à camoufler la médiocrité de l’idée du publicitaire.

    Certains grands créateurs, grands auteurs, grands journaux, qui se piquent de transgression lorsqu’ils ont recours à la même provocation devraient tout de même s’interroger en constatant qu’ils partagent avec l’auteur de ce clip, ou le créateur de ce collier, les mêmes procédés vulgaires.

  • Il faudra tout de même que la sensibilité des chrétiens soit un peu exacerbée pour se trouver blessé par quelque chose d’aussi négligeable, non ? Vous me direz que si c’était le cas ce ne serait pas la première fois.

    Les catholiques n’avons-nous pas mieux à faire que de jouer aux martyrs à chaque manifestation de mauvais goût imbécile (tare dont nous ne sommes pas toujours exempts par ailleurs)?

    Tiens, « martyr », après « corpus christi », encore un mot du vocabulaire chrétien accomodé à toutes les sauces y compris les plus aigres et saumâtres. Et aucun catholique ne réagit jamais.

    Qu’est-ce qui scandalise, dans cette affaire ? Le blasphème ? À notre époque il est à peu près permanent…

  • @Luc:Ca fait toujours plaisir de voir qu’il y a des hommes de bonne volonté! Même si en théorie je sais qu’il y en a plein (heureusement que les croyants n’ont pas le monopole de l’intelligence, y a le même taux de cons partout!), çà fait toujours plaisir! En plus t’as bien pigé la notion de pardon! Effectivement va falloir choisir de passer pour des faibles aux yeux du monde, tout en se faisant néanmoins respecter, pas évident!

  • « tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds aussi« 

    En quoi le fait de parler te ferait-il « perdre » ?

    Il y aura certes toujours quelqu’un pour t’opposer, à tort ou à raison, la liberté de création (au moins), mais les deux opinions seront sur la place publique, à l’occasion d’un débat qui – de toute façon – de modifiera pas les points de vue respectifs des catholiques d’une part, et des non-catholiques d’autre part.

    Ce n’est probablement que si tu (impersonnel, bien entendu) agis, par exemple en demandant en justice l’interdiction de la commercialisation de l’oeuvre, que tu (impersonnel toujours) augmentes sérieusement le risque d’entendre « s’élever le couplet de l’intolérance religieuse« .

  • Je ne suis pas catholique, mais je suis croyant, et loin de trouver cette démarche anodine, déjà pour ce qu’elle révèle quant à l’irrespect de son auteur envers la communauté chrétienne, mais surtout pour sa légèreté envers certaines réalités qui dépassent de loin l’homme, et qui devraient le pousser à l’humilité, qu’il soit ou non croyant.

    Cela dit je pense aussi que ce genre d’attitude relève désormais d’un marketing spécialisé qui se sert des réactions qu’il provoque pour se propager. S’il n’y avait eu de si nombreuses manifestations religieuses d’hostilité avant chaque concert de Marilyn Manson, ce dernier n’aurait peut être jamais gagné sa renommée actuelle, par exemple.

    Donc je comprends que l’on s’indigne. Mais médiatiser cette indignation reviendrait à faire en sorte qu’à Noël chaque adolescent gothique demande ce bijou comme cadeau… alors qu’il disparaîtra avec le catalogue qui l’exhibe si personne n’en parle.

    J’aime la citation de Chateaubriand, mais pour moi comme pour d’autres avant moi, le meilleur des mépris reste le silence.

  • Une petite remarque, à propos du « créateur » comme tu appelles le type qui a conçu le pendentif :

    Il n’y a aucune référence chrétienne dans le bijoux. Ni la couronne, qui n’est pas d’épines, ni le squelette, ni la perle, ni rien. Rien, absolument rien n’évoque quoi que ce soit de religieux dans cette création… Sauf… le nom !

    Il existe des boutiques qui vendent par exemples, des croix à l’envers et autres babioles ouvertemlent blasphématoires pour leur petite clientèle « gothique » afin que nos jeunes rebelles en quète d’identité puisse se révolter contre la toute puissance main-mise de l’Eglise Catholique sur le monde, par exemple. Mais dans ce cas, il s’agit d’une démarche ouvertement provocatrice de la part même du concepteur.

    Mais ce qui est remarquable dans cet exemple, c’est que le seul blasphème ou disons, l’allusion blasphématoire, réside dans le nom du bijou. Et donc, qui a attribué le nom à ce bijou qui n’est pas une sculpture, une oeuvre d’art mais bel et bien un simple bijou ? Les services marketing de la Redoute ? Les services marketing du sous-traitant ?

  • Tiens, j’avais envie de dire ceci : « koz, je ne suis pas souvent d’accord avec ce que vous dites, mais vous le dites toujours très bien… »

    Je me rends compte que c’est un peu pompé sur un certain Voltaire, dont on parle également. Pas tout à fait hors sujet, alors ? 🙂

  • On sait que les squelettes, têtes de mort et autres os sont à l’ordre du jour pour la mode vestimentaire et les accessoires. Si les femmes veulent porter un squelette comme bijou, aussi laid soit-il, c’est leur affaire. J’ai du mal à croire que le squelette de la Redoute remplace les croix gothiques « in » dont le design peut être assez grotesque également. La femme qui porte une croix au style punk ne pense jamais qu’il s’agit effectivement d’une Croix, elle suit tout simplement le code vestimentaire.

    Je ne comprends pas la raison de nommer « Corpus Christi » ce bijou de la Redoute, si ce n’est pour faire le lien avec une croix ou le Christ. Si la mode me fait porter quelque chose qui n’est pas dans l’absolu joli, ni qui évoque quelque chose de joyeux, dois-je me dédouaner parce que c’est le Corpus Christi ? (de la Redoute acheté par correspondance pour €90). Ce sont Corpus et Christi les mots qui font cocher la case dans le formulaire de commande, ça ne peut être que «class» et mystérieux, à la limite du sacré. Ca aurait pu être Pirates des Caraïbes, mais c’est moins convaincant pour claquer €90 et ça serait un peu plus cher compte tenu des royalties qu’il faut payer à Walt Disney. Je crois qu’un nom plus approprié serait « Tu es poussière et à la poussière tu retourneras ».

  • Messieurs vous n’avez rien compris, ce pendentif, porté en ras du coup naturellement, vise à protéger les chrétiens des coups de sabre des fanatiques musulmans, voilà pourquoi il s’appelle Corpus Christi.

    De toute façon, étant donné la débâcle logistique de la redoute, ceux qui commanderont ce collier ne pourront jamais le porter.

    P.S. Koz, pas taper, hein, c’était pour rire once again

  • Pingback: Communication & Religion

  • [quote comment= »45574″] »<em>tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds aussi</em> »

    En quoi le fait de parler te ferait-il « perdre » ?

    Il y aura certes toujours quelqu’un pour t’opposer, à tort ou à raison, la liberté de création (au moins), mais les deux opinions seront sur la place publique, à l’occasion d’un débat qui – de toute façon – de modifiera pas les points de vue respectifs des catholiques d’une part, et des non-catholiques d’autre part.[/quote]

    Je suis malheureusement assez d’accord avec toi sur l’issue probable du débat. Outre le fait que le nom de ce collier, ou le nom de la marque accolée au collier, m’a tout de même apitoyé, c’est aussi un peu pour ça que je n’ai pas voulu traiter la question sur le mode de la totale indignation.

    Encore une fois, je trouve que l’utilisation du procédé classique de la provocation marketing est tellement flagrante et appuyé sur un objet si dérisoire que ça illustre bien le mécanisme que d’autres utilisent.

    Mais lorsque je dis « tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds », c’est que, si tu parles, tu contribues au buzz et si tu te tais, tu laisse tranquillement certains utiliser l’insulte en permanence.

    Dans cette histoire tordue, on en finirait presque par se demander s’il ne serait pas plus efficace de sur-réagir à la moindre vétille : au moins, les provocateurs stériles se diront qu’ils n’ont pas besoin de passer à l’étape supérieure…

    [quote comment= »45579″]Mais ce qui est remarquable dans cet exemple, c’est que le seul blasphème ou disons, l’allusion blasphématoire, réside dans le nom du bijou. Et donc, qui a attribué le nom à ce bijou qui n’est pas une sculpture, une oeuvre d’art mais bel et bien un simple bijou ? Les services marketing de la Redoute ? Les services marketing du sous-traitant ?[/quote]

    C’est en fait la marque du « créateur »… Bien évidemment, avoir accolé cette marque et cette représentation est un hasard complet.

    [quote comment= »45577″]Donc je comprends que l’on s’indigne. Mais médiatiser cette indignation reviendrait à faire en sorte qu’à Noël chaque adolescent gothique demande ce bijou comme cadeau… alors qu’il disparaîtra avec le catalogue qui l’exhibe si personne n’en parle.[/quote]

    Tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds aussi…

  • « la réplique à 90 € du bijou que vous n’achetiez même pas dans les tirettes de la fête du paté à la carmen à Montesson »

    Tu vois, qu’on peut aussi en rire… 😉

    Jecomprends bien l’hésitation, l’histoire de marketing. Si on en parle, La Redoute gagne. Si on n’en parle pas, est-ce qu’on témoigne de notre foi?

  • Heureusement, Koz, que vous gardez le sens de la mesure car enfin question blasphème ou sacrilège on fait parfois très fort au sein même des Eglises. Les marchands du temple ils étaient bien dedans si je ne m’abuse…Et à combien de prétendus croyants faudrait-il dire : « Ce que tu fais à l’un des miens c’est à moi que tu le fais » ?

  • [quote comment= »45625″]Tu sais Koz, ça serait pas mal que tu réussisse à monter tout cela en épingle à la manière de Veuve Tarquine (tape go sport dans Google, 4eme lien).

    Et là, ils vont peut-être nous écouter.[/quote]

    Il faut être lucide, ça ne marcherait jamais. La meilleure des diatribes vous feraient passer pour des bigots agités.

    Koz a entièrement raison, je vois le titre : « Lever de bouclier chez les cathos pour un collier », vous passeriez pour des intégristes (ce que vous êtes peut-être mais là n’est pas la question), et vous l’auriez dans l’os. C’est dommage, c’est une stupide question de mode, de posture et – même athée – je suis le premier à le regretter.

  • je suis a 100% d’accord a Polyamas. Ce serait genial d’arriver a se faire ecouter. le succes de veuve tarquine est largement due aux reponses des employees de Go Sport eux meme qui se sentaient critiques. On Verra bien.

  • @Koz

    « C’est en fait la marque du “créateur”… Bien évidemment, avoir accolé cette marque et cette représentation est un hasard complet. »

    Je cherche juste à comprendre les faits, et à qui revient la responsabilité de cette stupide provoc…

    Mais, tu veux dire que c’est la marque du concepteur, et qu’ils sortent d’autres bijoux sous la même marque ? Ou une marque enregistrée et accollée spécifiquement à ce bijou ?

  • [quote comment= »45625″]Tu sais Koz, ça serait pas mal que tu réussisse à monter tout cela en épingle à la manière de Veuve Tarquine (tape go sport dans Google, 4eme lien).

    Et là, ils vont peut-être nous écouter.[/quote]

    Ca pourrait mais, au final, n’est-ce pas justement là qu’on leur ferait surtout de la pub ?

    [quote comment= »45635″]Heureusement, Koz, que vous gardez le sens de la mesure car enfin question blasphème ou sacrilège on fait parfois très fort au sein même des Eglises. Les marchands du temple ils étaient bien dedans si je ne m’abuse…Et à combien de prétendus croyants faudrait-il dire : « Ce que tu fais à l’un des miens c’est à moi que tu le fais » ?[/quote]

    J’ai du mal à voir où vous voulez en venir avec les marchands du temple. D’autant plus que, précisément, ils en ont été éjectés prestement…

    Si c’est pour dire que les croyants ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu’ils devraient être, que certains ne mettent pas en pratique ce en quoi ils affirment croire, que parfois même le clergé est « à côté de la plaque », nous sommes d’accord, mais je vois mal le rapport avec le sujet qui nous intéresse.

    [quote comment= »45644″]@Koz

    « C’est en fait la marque du “créateur”… Bien évidemment, avoir accolé cette marque et cette représentation est un hasard complet. »

    Je cherche juste à comprendre les faits, et à qui revient la responsabilité de cette stupide provoc…

    Mais, tu veux dire que c’est la marque du concepteur, et qu’ils sortent d’autres bijoux sous la même marque ? Ou une marque enregistrée et accollée spécifiquement à ce bijou ?[/quote]

    Ca me semble assez bien partagé.

    J’ai jeté un oeil sur le Net : visiblement « Corpus Christi » est la marque d’un créateur de « bijoux gothiques ». En matière de colliers, tu ne trouves guère que celui-là, sur le Net, vendu partout en tant que « Collier Corpus Christi ».

  • Je me demande si ça mérite vraiment un billet.

    En la matière il y a eu pire, et même de la part de l’Eglise elle-même.

    Je suis sûr, Koz, que si la Redoute avait déclaré à Benoit que la moitié des bénéfices iraient à l’Eglise (pas aux nécessiteux, à l’Eglise elle-même), cela aurait été apprécié favorablement.

    Je revient sur ma première phrase, ça mérite tout de même un billet.

    Contrairement à certains athées, cette affaire me fait plutôt sourire, comme m’ont fait sourire les réactions aux affiches du film de Costa-Gavras ou l’affaire des caricatures de Mahomet. C’est là qu’on s’aperçoit que la tolérance (pour des images, il faut le rappeler) prônée a vraiment des limites.

    On ne supporte pas les images, les « blasphèmes », on supporte très bien par ailleurs les ignominies des reconduites dans des pays où ils risquent la mort de familles entières.

    Oui, je sais, il ne faut pas mélanger les sujets, mais désolé, l’actualité ces jours-ci me révolte, beaucoup plus que ces questions de statuettes, bijoux, dessins ou affiches qui ne causent pas de torts « physiques ».

  • Je crois que tout le monde devrait peut-être relativiser un peu : je sais que mon blog a une importance considérable, mais le fait que je consacre un billet à un sujet ne signifie pas que les plus hautes autorités de l’Etat ou de l’Eglise se sont emparées de l’affaire. Cela ne mérite probablement pas une intervention directe du Pape mais est-ce que ça mérite un billet sur koztoujours ? Ca a été mon opinion et, puisque – ça tombe bien – c’est moi l’auteur du blog, je l’ai écrit.

    D’ailleurs, dire qu’un sujet ne mérite pas un billet, est-ce que ça mérite vraiment un commentaire ?

    Il ne me semble pas, non plus, avoir appelé à brûler les catalogues La Redoute place de l’Eglise ou à saisir la justice. Ou d’avoir dit que toute actualité devait cesser séance tenante pour se consacrer à ce sujet.

    Je ne suis donc pas certain d’être celui qui doit relativiser.

    Cela dit, je vous remercie de bien vouloir me communiquer à l’avenir la liste des sujets qui selon vous mériteraient un billet. Cela me permettra de savoir de quoi parler.

    Ton paragraphe sur le reversement des bénéfices à l’Eglise est assez piteux. Tu nous as habitué à mieux.

    Pour le reste, il y a effectivement des choses terribles qui se passent dans le monde, au regard duquel ce sujet est mineur. Ok. Mais je ne vois pas très bien à quoi ça nous avance de le dire. Tu es encore sur ton fauteuil, Claudius ? Tu ne devrais plus y être : il y a tellement plus important à faire.

  • [quote comment= »45649″] Contrairement à certains athées, cette affaire me fait plutôt sourire, comme m’ont fait sourire les réactions aux affiches du film de Costa-Gavras ou l’affaire des caricatures de Mahomet. C’est là qu’on s’aperçoit que la tolérance (pour des images, il faut le rappeler) prônée a vraiment des limites. [/quote] Quand on dénature la vérité historique, on a encore plus raison de gueuler…

    [quote comment= »45649″]On ne supporte pas les images, les « blasphèmes », on supporte très bien par ailleurs les ignominies des reconduites dans des pays où ils risquent la mort de familles entières.[/quote]

    Quels sont ces pays où on risque sa vie ? En outre, je pense que la France prend plus que sa part des maux de la planète, donc il faut aussi savoir ne pas accueillir toute la misère du monde.

    Et tant qu’à faire de tout mélanger, je vous rappellerais aussi qu’ici, tue à loisir, via l’avortement et les IMG.

    [quote]Ca pourrait mais, au final, n’est-ce pas justement là qu’on leur ferait surtout de la pub ?[/quote] Pas sûr qu’à ce niveau, ce soit de la pub qu’ils désirent (4eme lien sur Google, tout de même). Mais je le reconnais, ça ne fera qu’encourager les athées, qui seront tout heureux d’y trouver un moyen de contrer les intégristes que nous sommes.

  • [PROVOC ON] En tant qu’athée je suis chaque jour choqué par les diverses manifestations de religiosité qui m’assaillent jusque dans mon salon. Marre de ces prières, de ces églises, de ces mosquées, de ces synagogues, de ces temples… [PROVOC OFF]

    Franchement, on ne vous oblige pas à les acheter ces pendentifs ( hideux par ailleurs ) ?

    Je ne vois absolument pas ce qui peut vous déranger là dedans.

  • [quote comment= »45649″]Contrairement à certains athées, cette affaire me fait plutôt sourire, comme m’ont fait sourire les réactions aux affiches du film de Costa-Gavras ou l’affaire des caricatures de Mahomet. C’est là qu’on s’aperçoit que la tolérance (pour des images, il faut le rappeler) prônée a vraiment des limites..[/quote] Et les petites phrases sur les homos ou les juifs, ça te fait marrer aussi? Juste pour savoir où commence ton indignation. Je tolère qu’on m’insulte, où qu’on insulte ce à quoi je crois. ça ne veut pas dire pour autant que c’est bien. Tolérer, ça veut dire se taire?

  • [quote comment= »45661″]

    Je ne vois absolument pas ce qui peut vous déranger là dedans.[/quote]

    Ce qui me dérange, moi, c’est qu’on se fasse de l’argent en insultant le Dieu auquel je crois.

  • @koz (mais tous les commentaires sont @koz ! 🙂

    Ton point de vue est interessant, et dans ton message je perçois une réfléxion sur le thème « comment s’indigner lorsqu’on vous place d’emblée dans le role du rétrograde »… Aîe que j’ai du mal à m’exprimer, foutu vendredi, mais bon tu auras saisi l’essentiel je l’espère…

  • Je vois que vous ne m’avez pas comprise, aurais-je été trop profonde ? 🙂

    Claudius a exprimé un point de vue assez proche du mien me semble-t-il. Pour le dire autrement encore : sous couvert de religion on vend de l’eau bénite, des miracles et d’immondes statues fluorescentes. Quant à la conduite de certains croyants de parade, quand autrui compte moins à leurs yeux que la première breloque venue, elle me paraît attenter bien plus au corps du christ (cf ma citation plus haut) qu’il s’agisse de sanctifier des guerres ou encore de confondre amour du prochain et pédophilie.

    Est-ce plus clair ou va-t-il me falloir invoquer Tartuffe ?

  • Soyons clairs, avant tout, ce truc est moche. Mais alors, vraiment moche. Irrémédiablement moche. Il devient alors clair qu’il ne restait que la provoc’ pour qu’on en parle.

    Personnellement, je préfèrerais m’acheter un plaisir d’offrir-joie de recevoir mais la fête du paté à la carmen à Montesson, ça me fait trop de route.

    Sinon, on découvre que ce collier n’est pas la seule mocheté commise par Thierry Gilardon (alias le-gars-qui-s’y-croit) sur ce blog également moche (désolée pour la donzelle à l’agonie qui le rédige) : http://bloodytearsofastrangeangel.over-blog.net/article-3861528.html http://bloodytearsofastrangeangel.over-blog.net/article-3860792.html http://bloodytearsofastrangeangel.over-blog.net/article-3860704.html

    Bref, ce collier s’adresse clairement à ceux qui ont un goût de ch… et tu n’es pas plus concerné que moi. D’autres sujets t’attendent. Il y a tellement de gens intéressants, comme Sandrine et Sabine Bonnaire, par exemple… (ce soir, 20h55, France 3) (non, je n’insiste pas)

  • [quote comment= »45669″]Quant à la conduite de certains croyants de parade, quand autrui compte moins à leurs yeux que la première breloque venue, elle me paraît attenter bien plus au corps du christ (cf ma citation plus haut) qu’il s’agisse de sanctifier des guerres ou encore de confondre amour du prochain et pédophilie.[/quote]

    Pour ma part je ne me permettrais pas de juger le comportement des croyants. Certains ont besoin de « breloques », comme vous dites, pour manifester leur foi. JE trouve que çaz n’a rien à voir avec se moquer de la foi des autres!

  • C’est un fait : vos propos profonds ont dû dépasser notre capacité d’entendement.

    Et j’avoue que je persiste à ne pas en comprendre la pertinence, même si cette fois, je crois que j’ai compris ce que vous vouliez dire.

    [quote comment= »45669″]Quant à la conduite de certains croyants de parade, quand autrui compte moins à leurs yeux que la première breloque venue, elle me paraît attenter bien plus au corps du christ (cf ma citation plus haut) qu’il s’agisse de sanctifier des guerres ou encore de confondre amour du prochain et pédophilie.[/quote]

    Il y a des problèmes, oui. So what ? Nous sommes d’accord : ceux qui seraient moins choqués par la pédophilie d’un prêtre ou la sanctification d’une guerre (vous ne manquerez pas de me donner des exemples récents) que par ce bijou seraient de vilains personnages.

    Et après ? Ca vous soulage certainement de l’avoir dit mais je ne vois pas trop l’intérêt de cette précision, sauf à ce que vous vouliez m’expliquer que je rentre, ainsi que ceux qui se sont exprimés dans le même sens que moi, dans cette catégorie.

    Quelque chose me dit que cet étiquetage doit être assez automatique chez vous.

    [quote comment= »45661″]Franchement, on ne vous oblige pas à les acheter ces pendentifs ( hideux par ailleurs ) ?

    Je ne vois absolument pas ce qui peut vous déranger là dedans.[/quote]

    Ce qui m’apitoie, c’est l’utilisation des convictions profondes d’autrui à des fins mercantiles. C’est l’utilisation de l’insulte pour faire du business.

    C’est une autre constante de ce genre de sujets : ceux qui ne partagent pas ces convictions viennent vous expliquer que vous êtes bien tâtillons. Eh oui. C’est un fait que l’on se sent moins concerné dans ce cas.

  • L’utilisation des convictions profondes à des fins mercantiles vous dérange ? La vente de pin’s à la fête de l’huma doit être un grand choc alors. Sans parler de la e-boutique ici : http://www.u-m-p.org/site/index.php/ump/e_boutique

    Ni même évoquer après la vente d’indulgences il y a quelques siècles ( j’espère que c’est aussi vieux que ça ), voici l’arrivée du e-catholicisme dans le e-commerce : http://www.vaticanstate.va/FR/shop/

    C’est triste d’utiliser les convictions d’autrui à des fins mercantiles. Mais la société actuelle est toute entière d’une tristesse à pleurer.

    Je trouve juste qu’il y a bien d’autre sujets pour s’émouvoir, et que le catalogue de la Redoute est bien futile au milieu du reste.

  • Suis-je exclue ou est-ce l’opération du Saint Esprit ? La machine m’interrompt en m’accusant de faire un doublon… Je retente le coup. J’ai écrit : « certains croyants » et j’ai précisé « de parade ». C’était assez de précaution pour que vous ne vous sentiez pas visé. Ancienne croyante – devenue, je l’avoue, trop voltairienne pour vous plaire – j’aurais tenu le même discours à l’époque où la question religieuse m’importait. Mon intention n’était donc pas de vous agresser le moins du monde mais d’essayer de dire ce que je pensais du corps du christ qui ne saurait se limiter à sa représentation sans tomber dans la bondieuserie.

  • [quote comment= »45680″]L’utilisation des convictions profondes à des fins mercantiles vous dérange ? [/quote]

    Je vois que vous ne comprenez pas. Il ne s’agit pas de vendre sur des convictions profondes mais de vendre en raillant des convictions profondes. La nuance vous échappe-t-elle ?

  • [quote comment= »45680″]L’utilisation des convictions profondes à des fins mercantiles vous dérange ? [/quote]—[quote comment= »45693″]

    Je vois que vous ne comprenez pas. Il ne s’agit pas de vendre sur des convictions profondes mais de vendre en raillant des convictions profondes. La nuance vous échappe-t-elle ?[/quote]—

    Surtout sans servir son propos d’arguments. Ce « créateur » n’a rien à dire alors il fait de la provoc’. On n’est pas obligé d’être d’accord avec une théorie, de partager des croyances, on peut s’élever contre, mais pas sans argumenter. Sinon, c’est du niveau crise d’adolescence et il est quand même pénible que La Redoute joue sur ce registre…

  • [quote comment= »45686″]J’ai écrit : « certains croyants » et j’ai précisé « de parade ». C’était assez de précaution pour que vous ne vous sentiez pas visé.

    Ancienne croyante – devenue, je l’avoue, trop voltairienne pour vous plaire – j’aurais tenu le même discours à l’époque où la question religieuse m’importait. Mon intention n’était donc pas de vous agresser le moins du monde mais d’essayer de dire ce que je pensais du corps du christ qui ne saurait se limiter à sa représentation sans tomber dans la bondieuserie.[/quote]

    Sur ces points, nous sommes donc d’accord. Je crois d’ailleurs que l’Eglise l’est également. C’est à tout le moins ce que j’entends assez souvent de sa part.

    Et je vous accorde volontiers qu’il serait malvenu et gage d’une mauvaise compréhension de la foi catholique que de s’opposer à une telle utilisation de termes et symboles chrétiens, et de ne pas être ému par la misère. L’un n’empêchant pas l’autre, « tout va bien ».

    [quote comment= »45699″]Bonjour, petite visite sur le site, le collier a été retiré de la vente[/quote]

    Effectivement : « cet article n’est plus disponible' ». Et je ne l’ai pas retrouvé sur une autre page du site. C’est une bonne nouvelle.

  • Je reconnais que ma tirade sur l’âpreté financière de l’Eglise relevait plus de la provoc que d’autre chose (… quoique, il serait peut-être bon qu’on s’intéresse un jour aux affaires financières du Vatican, mais ceci est une autre histoire).

    Ce qui me paraît bizarre c’est que l’on puisse reprocher à la Redoute ce que font depuis pas mal d’années les vendeurs de bondieuseries en tout genre, bondieuseries d’un goût parfois plus douteux que ce squelette en forme de croix. A ce compte, c’est toute une industrie qu’il faudrait faire disparaître; une industrie qui fait vivre pas mal de gens (souvent sur la crédulité d’autres gens). Dans un autre genre de dévoiement, mais pas tellement éloigné finalement, si j’étais croyant, plus que par le nom d’un bijou, je serais assez peiné que l’on « bénisse » un départ en guerre, une chasse à courre, un match de foot et pourquoi pas, c’est peut-être pour bientôt, l’ouverture d’une grande surface (… qui vendrait éventuellement du « matériel » d’inspiration religieuse)

    Pour Polydamas, la Tchétchènie est en guerre et son peuple est martyrisé et l’on expulse de chez nous des familles tchétchènes, y compris des enfants. Ce qui rassure, c’est qu’on ne les tue pas nous-mêmes.

    Pour Le Chafouin, beaucoup de choses m’amusent, y compris les petites phrases sur mes propres origines ou sur mes propres « travers ». Avec l’âge on acquiert très vite le don de relativiser qui s’arrête lorsqu’on provoque la mort de quelqu’un ou simplement que l’on attente à son intégrité physique.

  • [quote comment= »45718″]Pour Le Chafouin, beaucoup de choses m’amusent, y compris les petites phrases sur mes propres origines ou sur mes propres « travers ». Avec l’âge on acquiert très vite le don de relativiser qui s’arrête lorsqu’on provoque la mort de quelqu’un ou simplement que l’on attente à son intégrité physique.[/quote]

    Vous m’intriguez, je ne comprends guère le sens de cette phrase…

  • Ce que je veux dire c’est que je n’accorde pas d’importance aux phrases ou aux blagues (que cela soit sous la forme de paroles ou d’images) sur qui que ce soit tant que ça ne conduit pas à provoquer des dégâts physiques sur un être humain.

    Une histoire drôle (ou réputée telle), une représentation quelconque, image ou affiche a pour moi peu d’importance. Si cela conduit à des violences physiques ou à un ostracisme, c’est autre chose. Par exemple, je fais une différence entre les blagues sur les homos et les déclarations du député UMP qui les dénonçait comme des malades ou des « pas normaux ». Je fais également une différence entre les histoires juives et les appels au meurtre que l’on pouvait voir sur les murs pendant les années 30 et 40.

    La composition ou le nom donné à un bijou, comme la représentation d’un « prophète » dans un journal, cela n’a vraiment aucune importance au regard de la manière dont on traite certains émigrés de religion musulmane chez nous ou certains chrétiens dans d’autres contrées.

  • [quote comment= »45699″]Bonjour, petite visite sur le site, le collier a été retiré de la vente[/quote]

    Effectivement il n’est plus disponible, et je ne crois pas que se soit une rupture de stock, cela devient intéressant!

  • @Koz

    Autant les remarques anti-cléricales primaires, la provoc de ce style et l’athéisme à deux sous me gonflent, autant il me semble utile dans ce débat d’apporter un point de vue médian qui déplacera le sujet peut être là où il devrait se trouver. De ce fait, je crains de me faire l’avocat… du Diable.

    Comme tu l’as fait remarquer après ta recherche sur le Web, Corpus Christi est une marque, ce n’est pas le nom du bijou en question. Le bijou, ne s’appelle donc pas « Corpus Christi ». Pour parler simple, il n’a pas été dans l’intention du concepteur de directement associer le squelette comme étant le corps du christ.

    La meilleure preuve en est que sous la même marque on trouve des bagues sans motif religieux et sans provoc s’appelant Corpus Christi, un pendentif représentant une couronne royale de l’ère baroque re-stylisée, en argent frappé, etc. http://www.femmeactuelle.fr/mode/news_mode/au_nom_de_la_rose/(page)/6

    Les inspirations du créateur reposent sur l’imagerie souvent morbide, moyenâgeuse utilisée alors, comme les crânes, les squelettes, les sceptres, les couronnes, les fleurs de lys, etc.

    Il s’inscrit clairement dans un courant de la mode influencé par le mouvement gothique. S’inscrire dans un courant, en termes de mode, ça s’appelle aussi, récupérer une mode ado pour se faire du fric.

    Mais cette mode est loin d’être nouvelle, puisque l’on en retrouve les origines dans les groupes de rock dont le premier fut certainement Black Sabath (créé en 1971 !), ensuite Iron Maiden (quelques années plus tard) qui ont depuis leurs origines utilisé une imagerie d’influence satanique, mélangeant baroque, sorcières, et autres lutineries maléfiques.

    C’était du marketing… dans le hard rock naissant il fallait déjà se faire une place, et comme tu le dis très justement, une bonne astuce marketing consiste à choquer pour attirer l’attention (c’est pas nouveau non plus, le premier mythique était Diogène probablement). C’est tomber dans la facilité, ça ne demande pas du génie loin s’en faut, mais ça marche dans une certaine mesure. Les membres de Black Sabbath, s’ils n’ont pas été tués par la came sont probablement de braves sexagénaires ventripotents aux cheveux un peu longs et gras aujourd’hui qui ne dansent pas autour d’un menhir les soirs de pleine lune. Les fondateurs d’Iron Maiden, ne dorment plus dans un cercueil, même capitonné, on y est à l’étroit surtout à deux.

    Mais il y a eu une suite bien sur. Le propre de la provocation (et surtout de la provocation à visées mercantiles ce qui est le cas dans le show biz, même underground), c’est d’aller toujours plus loin. Alors on est passé des sorcières au satanisme, des squelettes au dépeçage d’animaux vivants sur scène, voire la défécation sur des symboles religieux en public, le port d’insignes et de symboles nazi, un antisémitisme militant et provocateur, les incitations à brûler des églises dans les paroles, et même la victoire du mal absolu par la destruction finale de la terre à l’aide d’une bombe H artisanal, (le doom metal rock ce que l’on appelle) etc. les groupes vont de Marilyne Manson, à Cathedral, Paradise Lost, Reverend Bizarr, Anathema. Le rock nazi d’extrême droite rentre peu ou prou dans cette mouvance.

    Oui, il y a des gens graves dans ce domaine, au point que certains leaders de ces courants rock en Norvège en particulier se sont même réellement entretués, certain étaient adeptes de snuff movies, de tortures pédophiles, pour les plus fous à lier. Pour beaucoup d’autres, il s’agit d’exploiter en se payant grassement sur la propension des ados à aimer la provoc, les extrêmes, les premiers émois sexuels mal contrôlés, la terreur qui s’empare d’eux par rapport à ce qui les attendent, le refus de se conformer, la fuite du monde des adultes, l’envie d’emmerder le monde, l’envie d’appartenir à un groupe aux codes vestimentaires reconnaissables, etc.

    La musique là dedans ? Cela va de la daube la plus pure à des choses qui ne sont pas sans intérêt et rassemblent parfois de véritables virtuoses.

    De la même manière que les fabricants de vêtements divers ont récupéré le style popularisé par les gangs « gansta » comme le « large », ou la taille s’arrêtant au milieu des fesses, « la mode » commence à récupérer la mode satanique, ou plus généralement gothique. Certains se sont dit que les anciennes gothiques assagies et embourgeoisées (les gogo ?) cultiveraient bien leur nostalgie en portant un bijou de cette inspiration aux allusions semi-implicites à 90€.

    Il n’en faut pas plus pour retrouver une marque au nom évocateur de Corpus Christi – c’est plus vendeur que « cadavre de rat », « sorcière lubrique » ou autre. Un peu comme les groupes de Doom s’intitulent Cathédrale. C’est la même veine. C’est le même marketing en plus friqué.

    De la simple récup mais de quelque chose qui fait peur quand on commence à véritablement mettre le nez dedans.

    Pourquoi ? Parce que, outres les outrances criminelles de certains leaders, on trouve plus proche de nous des gosses de 14 ans qui s’amusent à visionner à longueur de journée des clips montrant des femmes les veines ouvertes baignant dans leur sang et proférant des obscénités anti-chrétiennes aux fortes connotations sexuelles, parce que ce culte du mal absolu, de la dépression et du désespoir, finit par avoir un impact non négligeable sur l’équilibre de gamins impressionnables qui ne prennent pas de recul et qui finissent par se taillader les bras, à brûler une église en Bretagne ou à sauter des immeubles main dans la main pour faire comme les grands.

    Si, en plus, cette tendance est en vente dans le catalogue de la Redoute, alors allons-y gaiement dans la provoc de la provoc.

    What’ll be next ? Venir en costume de petite soeur des pauvres au Lycée ? Ou la mode chasuble ou robe de bure ?

    Il n’empêche que se serait certainement moins dangereux que ce qui se passe actuellement.

    En conclusion voilà où se situe le débat, à mon sens. Vous avez à faire à la version soft, policée, tranquille et commerciale de la chose, dans cette histoire. Si vous remontez aux vraies sources, vous allez en revenir passablement secoués.

    Dans ce cas, ce n’est même pas une provoc antireligieuse, et si elle existe in fine, elle est beaucoup plus indirecte que dans le sens où tu l’as interprétée et surtout, bien dissemblable de la représentation de la cène en remplaçant les apôtres par des femmes ou des films de JP Mocky.

    Pour finir sur une note plus légère, suivez ce lien qui n’est pas sans rapport : http://fr.youtube.com/watch?v=3I_gO6IKKcw

  • J’ai noté, effectivement, que Corpus Christi n’était probablement pas le nom direct du collier. J’ai d’ailleurs modifié mon billet en ce sens, en précisant : « de marque Corpus Christi ». Mais (i) le fait de s’intituler « Corpus Christi » pour représenter des objets tels que des crânes, des squelettes etc… dans une mouvance qui n’est pas spécialement artistique me parait être globalement de même nature et (ii) quid de La Redoute qui intitule bien sa page « Collier Corpus Christi » ? Bref, à jouer avec le feu…

    Pour le reste, là aussi, ce n’est pas parce que je réagis sur ce cas précis que je ne trouve pas plus préoccupante la montée du gothisme, du satanisme parmi les ados. Ma femme est prof, et ce phénomène , elle le constate assez aisément, avec renfermement sur soi, scarifications, dépression etc. Pas systématiquement, évidemment, mais…

    Il me semble tout de même que l’ironie – plus que la colère ou l’indignation – est assez perceptible dans mon billet. Non ?

  • [quote comment= »45744″] Il me semble tout de même que l’ironie – plus que la colère ou l’indignation – est assez perceptible dans mon billet. Non ?[/quote]

    Bien sur, comme d’hab, d’ailleurs. C’est ce qui fait que ton blog est ce qu’il est..

    Et ton point, sur « Le choix est bel et bien perdant/perdant : tu parles, tu perds, tu te tais, tu perds aussi… Voyez comme la technique est facile à mettre en oeuvre. » est tout à fait intéressant et de portée encore plus large.

    Mon propos était d’apporter un complèment d’info sur le phénomène et quelques précisions afin que certaines voix anti-cléricales qui se sont exprimées dans ce fil sachent ce qu’ils sont exactement en train de défendre.

  • [quote comment= »45735″]Notre ami Koz a une influence certaine.

    Pourvu qu’il ne vienne pas nous écrire un billet incendiaire sur les yaourts aux kiwis, j’adore ça.

    :)[/quote]

    P’tin, ne le provoque pas surtout, ne le provoque pas !!

  • [quote comment= »45728″]Ce que je veux dire c’est que je n’accorde pas d’importance aux phrases ou aux blagues (que cela soit sous la forme de paroles ou d’images) sur qui que ce soit tant que ça ne conduit pas à provoquer des dégâts physiques sur un être humain.

    Une histoire drôle (ou réputée telle), une représentation quelconque, image ou affiche a pour moi peu d’importance. Si cela conduit à des violences physiques ou à un ostracisme, c’est autre chose. Par exemple, je fais une différence entre les blagues sur les homos et les déclarations du député UMP qui les dénonçait comme des malades ou des « pas normaux ». Je fais également une différence entre les histoires juives et les appels au meurtre que l’on pouvait voir sur les murs pendant les années 30 et 40.

    La composition ou le nom donné à un bijou, comme la représentation d’un « prophète » dans un journal, cela n’a vraiment aucune importance au regard de la manière dont on traite certains émigrés de religion musulmane chez nous ou certains chrétiens dans d’autres contrées.[/quote]

    Tout à fait d’accord avec vous Claudius. Quels dégâts provoque ce bijou ? A part remplir de commentaires ce blog et froisser quelques susceptibilités très susceptibles, je ne pense pas que son impact sur la civilisation sera d’envergure….

  • [quote comment= »45746″][quote comment= »45744″] Mon propos était d’apporter un complèment d’info sur le phénomène et quelques précisions afin que certaines voix anti-cléricales qui se sont exprimées dans ce fil sachent ce qu’ils sont exactement en train de défendre.[/quote]

    Hmmmmmmm

    je pense faire partie des voix anticléricales ( et je le revendique même haut et fort si certains ne s’en étaient pas rendus compte ).

    Je pense qu’il vaut mieux que les défenseurs de la religion catholique, cette religion à l’humanisme sans limite, qui n’a jamais connu aucun débordement, dont les fidèles n’ont jamais commis aucune exaction, dont les dirigeants n’ont jamais soutenu, provoqué ou béni la moindre guerre, le moindre génocide, je pense donc que les défenseurs de cette religion devraient commencer par balayer devant leur porte avant de venir critiquer les gothiques et autres qui si ils ne me semblent pas très sains ont certainement moins de sang sur les mains que votre mère l’église.

    Pour être bien complet et bien clair, je ne défends pas le droit des zozos à s’entre-tuer, je ne défend pas le droit à massacrer des animaux sur scène ou à prôner quelque idéologie malsaine et/ou criminelle que ce soit.

    Mais on parle là d’un bijou, qui est un squelette avec une couronne !!!! Et même pas joli en plus. Une cochonnerie de plus parmi les milliards de cochonneries produite par notre société.

    Il y a d’autres combats je pense plus importants que la lutte contre les pendentifs squelettes…

  • [quote comment= »45735″]Notre ami Koz a une influence certaine.

    Pourvu qu’il ne vienne pas nous écrire un billet incendiaire sur les yaourts aux kiwis, j’adore ça.

    :)[/quote] Je précise que Koz n’a pas été tout seul à gueuler. Heureusement, d’ailleurs. Il y a d’autres réseaux qui se sont mis en branle sur cette histoire.

    [quote comment= »45779″] je pense donc que les défenseurs de cette religion devraient commencer par balayer devant leur porte avant de venir critiquer les gothiques et autres qui si ils ne me semblent pas très sains ont certainement moins de sang sur les mains que votre mère l’église. [/quote]

    Ça pourrait se discuter. Parceque le gothiques qui virent au satanisme avec tous les effets collatéraux, ça existe aussi. Parceque la dévotion à Satan n’est pas non plus innocente, etc.

  • @Eric

    Petite précision, ce n’est pas Koz qui a « écrit plus haut », mais moi et donc je me permet de te répondre sur chacun de vos points.

    a. « Je pense qu’il vaut mieux (…) que votre mère l’Eglise. »

    D’une part je ne suis pas catholique, le votre mère l’Eglise ne s’applique donc pas à moi – mais cette petite dose de mépris me conforterait presque dans l’idée de la défendre bec et ongle.

    D’autre part vous venez d’atteindre le « Point de Saint Isidore » qui s’énnonce comme suit :

    « Plus une discussion traitant des croyances dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver les accusations de fomenter des guerres et des génocides s’approche de 1 »

    b. « Il y a d’autres combats (…) squelettes »

    Je ne pense pas ici qu’il s’agisse d’un combat ou d’une lutte contre les squelettes, mais d’une simple réflexion à ce sujet, d’une discussion entre gentlemen et gentes dames… ça doit quand même devoir être possible ça, non ?

  • Y’a un point qui me chiffonne : ce sujet étant sans importance, et ne méritant pas une réaction, n’avez-vous pas le sentiment de perdre un temps précieux en réagissant à une réaction inutile. L’impact de votre réaction à mon billet, Eric C, sur la civilisation ne vous parait-il pas minime ? Vous y avez pourtant passé un certain temps, avec quatre commentaires, plutôt que vous concentrer sur ce qui met en péril « la civilisation ».

    Bien vu pour le point Isidore, eponymus. C’est assez fort de voir que l’on ne peut pas aborder la religion sans que l’on vienne vous expliquer qu’il y a des croyants qui ne sont pas tout à fait exemplaires, des prêtres pédophiles, et des guerres de religion…

    La prochaine qu’un syndicaliste CGT émet une revendication sur la durée de la pause pipi, il ne faudra pas manquer de lui rappeler que, vu les morts du communisme, il ferait mieux de fermer sa gueule, d’autant que y’a des communistes de façade qui, en vrai, sont de beaux enfoirés.

  • Mince ! j’ai répondu au point « Isidore » dans la boîte à dialogue.

    En bon flemmard, je copie-colle

    Claudius : Certes mais le point « isidore  » reflète tout de même une réalité. Si l’on veut interrompre toute discussion il ne reste plus qu’à inventer un point quelconque qu’on aurait pas le droit d’aborder, c’et un peu facile.

    Claudius : ça me rappelle que notre avocat (pas koz, un autre 🙂 ) avait inventé le point « éolas » lorsque chaque discussion durant la campagne présidentielle abordait invariablement à un moment ou à un autre Nicolas Sarkozy … ce qui ne devait certainement pas déplaire à l’intéressé d’ailleurs 🙂

    Et puisque c’est comme ça, pas très loin du sujet d’ailleurs et pour dédramatiser un peu la situation j’utilise ce commentaire comme la boîte de dialogue qui est trop éphémère, j’en profite pour vous conseiller de vous rendre aux différents endroits de la célébration du patrimoine. Ce n’est pas être passéiste, c’est prendre conscience que nous avons la chance de vivre dans un beau pays.

  • Et moi, j’ai répondu au type qu’a répondu au point Isidore là où il fallait pas, alors, je copie-colle aussi (attebntion : le chat, ça se lit de bas en haut) :

    # Koz : Parce qu’il y a peu de sujets qui supportent la comparaison # Koz : Bien évidemment, au regard de la détresse d’un immigré expulsé, au regard de la guerre au Soudan etc… ça n’a guère de pertinence. So what ? On ne parle plus de rien ? # Koz : Seulement, Claudius, j’ai du mal à comprendre la pertinence de rappeler que le sujet abordé dans ce billet n’est pas le plus grave qui soit. Il ne me semble pas avoir lu que quiconque affirme le contraire
  • [quote post= »465″]Je fais également une différence entre les histoires juives et les appels au meurtre que l’on pouvait voir sur les murs pendant les années 30 et 40.[/quote]

    Le contraire serait inquiétant…

    [quote post= »465″]cela n’a vraiment aucune importance au regard de la manière dont on traite certains émigrés de religion musulmane chez nous ou certains chrétiens dans d’autres contrées.[/quote]

    Chez nous, en France donc, nous traitons ( mal ) certains émigrés du fait qu’ils sont de religion musulmane ?

    [quote post= »465″]on supporte très bien par ailleurs les ignominies des reconduites dans des pays où ils risquent la mort de familles entières.[/quote]

    De quelles familles et de quels pays parlez-vous ?

    Koz exprime ce qu’il ressent en tant que catholique devant l’association d’ un bijou en forme de squelette et le nom de Corpus Christi. Il n’appelle pas à brûler les catalogues de la Redoute ! Les grandes religions ont renoncé aujourd’hui à s’imposer par la violence sauf l’Islam, otage d’extrémistes omniprésents qui veulent baillonner les femmes, endoctriner les enfants et convertir le monde entier en utilisant la terreur. Alors les musulmans me semblent victimes de l’intégrisme de leurs coréligionnaires bien plus que d’ostracisme de la part des non-musulmans. Quand j’étais jeune ( hier donc ) les femmes arabes, algériennes le plus souvent, portaient un foulard, le même que portaient toutes les femmes non musulmanes à l’époque. Aujourd’hui, beaucoup de femmes musulmanes se singularisent ( car c’est une manière de se démarquer des autres ) en portant le voile ou le tchador noir alors que parait-il, rien ne l’impose dans les textes du Coran. Alors moi qui suis orpheline de la foi chrétienne et qui suis dans l’incertitude la plus totale quant à la vie éternelle, je ne me sens pas affectée par les caricatures ou par le mercantilisme à caractère religieux, par contre, je suis en colère quand je vois ces femmes se soumettre à des diktats masculins, car c’est bien de cela dont il s’agit, il n’y a rien de religieux là-dedans, juste une oppression, Dieu dont l’essence m’échappe ne peut se confondre avec une ménagère soucieuse de vêtements ou de cuisine. Chacun de nous est amené à réfléchir de façon quasi-permanente à ce qu’est la tolérance et c’est un privilège car d’autres ailleurs ne connaissent pas ce mot.

  • [quote post= »465″]Y’a un point qui me chiffonne : ce sujet étant sans importance, et ne méritant pas une réaction, n’avez-vous pas le sentiment de perdre un temps précieux en réagissant à une réaction inutile.[/quote]

    Diantre ! c’est une véritable mise en abîme de la blogosphère !

  • Bon, pour remettre un peu d’ordre dans les points :

    Déjà un petit lien sur Saint Isidore : http://fr.wikipedia.org/wiki/Isidore_de_S%C3%A9ville

    Une formulation plus précise du Point Saint Isidore :

    “Plus une discussion traitant des croyances religieuses dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver les accusations de fomenter des guerres et des génocides s’approche de 1?

    Et enfin, l’ajout du Point Krazucki évoqué par Koz :

    « Plus une discussion traitant d’une revendication CGTiste dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver l’évocation des meurtres du communisme s’approche de 1 »

    @Claudius, il faut quand même savoir que les Points Godwin, St Isidore, Eolas ou Krazuki s’apparentent au trollisme.

    En effet, ils sont utilisés pour fermer toute discussion et sont par définition hors sujet. Mais ils ne doivent pas non plus être évoqués abusivement.

    Dans un débat sur la montée du nazisme dans les années 30 ou les résurgences skinheads, il serait bien sur abusif d’évoquer le Point Godwin.

    Dans un débat sur les relations Merkel/Sarkozy, il peut l’être bien évidemment.

    Il faudrait d’ailleurs mettre à jour la liste des points : les problèmes des banlieues sans le « il a dit racailles », le sport sans le « ils sont tous dopés », Koz sans le « votre maître Sarkozy », etc.

    A tel point qu’il me vient à l’idée, un tout nouveau qui me parait important :

    Le Point Eponymus :

    “Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité de voir Eponymus évoquer un « Point » quelconque, s’approche de 1. »

  • [quote comment= »46209″] … A tel point qu’il me vient à l’idée, un tout nouveau qui me parait important :

    Le Point Eponymus :

    “Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité de voir Eponymus évoquer un « Point » quelconque, s’approche de 1. »[/quote]

    🙂

    … ou plutôt smiley admiratif et rigolard.

  • Devant tant de commentaires, la tentation est grande de renoncer à en ajouter un … Les propriétaires de la Redoute sont probablement des bons gros cathos du Nord qui se gardent bien de porter les mochetés qu’ils vendent . Comme disait Voltaire « sales capitalistes ! » Plus sérieusement, merci de votre capacité de révolte, elle est justifiée à tous les points de vue.

  • très simple : ne rien acheter à la Redoute : Il suffit: 1-. de boycotter 2.- de le faire savoir autour de soi 3.- de le faire savoir à leur direction générale ou conseil de direction Le « créatif » ira après pleurer à l’ANPE

    Il doit bien y avoir parmi les lecteurs de Koztoujours quelqu’un qui peut connaître les nom du staff de cette entreprise?

    Je vous garantie que cette attitude est très efficace…

  • Effectivement le boycott n’est pas une attitude ancrée dans les habitudes françaises et c’est dommage parce qu’il s’agit pourtant d’une arme d’une efficacité redoutable. Alors, oui, faisons connaître autour de nous cette sinistre histoire et demandons à tous les clients de la redoute d’en tirer toutes les conséquences qui s’imposent car un tel comportement est intolérable.

  • la provocation est d’autant plus facile qu’elle n’est pas risquée:j’imagine que le créateur n’a pas fait de « Corpus Mahomet » (heureusement pour les musulmans)… le scandale est comme catherine breillat:confortable quand il est sur

  • C’est certain et j’avoue que, même si je comprends l’évolution, je trouve qu’il y a bien du mérite, parfois, à garder la mesure. Les démocrates ne sont pas toujours bien récompensés. Je me souviens notamment de cette jurisprudence administrative qui veut que telle affiche ne soit retirée, tel film suspendu, que s’il y a un risque de troubles à l’ordre public. Il faut savoir, aussi, prendre garde à ce que cela ne finisse pas inciter certains à faire la démonstration de ce que trouble à l’ordre public il peut y avoir. Mais c’est tout le « contrat social »… qui suppose des « sacrifices » pour d’autres bénéfices.

  • Il y a en effet une certaine difference entre la comparaison qu’en fait Chafouin. D’un cote des dessins a caractere humoristique et de l’autre ce que tu as la gentillesse d’appeler de l’art et qui plus est, destine a la vente…

    La difference est donc notoire entre un dessin a caractere distractif et un objet de vente, un « bijou ».

    Au final cet objet et d’une laideur sans nulle autre pareille, il faudrait me payer pour porter cette m*** !

    A bientot

    http://careagit.blogspot.com

  • Trois jours et un peu plus de six heures, c’est le temps qui’ils vous aura fallu pour faire ployer La Redoute qui retire son bijou de la vente….

  • [quote comment= »47312″]Trois jours et un peu plus de six heures, c’est le temps qui’ils vous aura fallu pour faire ployer La Redoute qui retire son bijou de la vente….[/quote]

    Moins que ça :

    [quote comment= »45699″]Bonjour, petite visite sur le site, le collier a été retiré de la vente[/quote]

    Une journée. Mais je ne suis pas le seul à avoir réagi. Même si j’aurais préféré, pour tout le monde, que la réaction dépasse certains cercles.

  • Entendu ce matin sur RTL (journal de 6h30, je crois) que la Redoute avait fait marche arrière concernant ce médaillon (en vente depuis juillet), suite à plusieurs e-mails, et au bruit qu’il commençait à produire sur certains blogs… Koz, tu te sens (agréablement) visé?

    Ils ont aussi cité le précédent des islamistes, qui avaient fait interdire à la vente, toujours chez la Redoute, un vêtement comportant un verset du Coran. Il faudra les remercier pour la mise au même niveau des deux affaires.

    Mais en matière de blasphème, c’est encore Royal la plus forte, il n’y a pas photo. Elle a quand même réussi hier à se mettre dans la même phrase tour à tour à la place du Christ et de Dieu le Père…

    A quand le médaillon de Ségolène Royal en tailleur blanc, intitulé « Corpus Dei » ?

  • oui, lu dans 20 minutes ce matin que l’article avait été retiré.

    @damocles : en quoi la mise au même niveau des deux affaires est-elle génante ? Verset du Coran sur un vêtement contre corps du christ dans un collier, deux « sensibilités » religieuses offensées, où est le problème ?

  • [quote comment= »47451″]@damocles : en quoi la mise au même niveau des deux affaires est-elle génante ? Verset du Coran sur un vêtement contre corps du christ dans un collier, deux « sensibilités » religieuses offensées, où est le problème ?[/quote]

    Aucun problème, en tout cas pas le mien. Cependant je ne suis pas certain que les deux démarches puissent être mises en correspondance exacte, en tout cas je ne l’espère pas, d’une part en raison de la violence et la régularité des revendications islamistes, d’autre part du fait de la différence qu’il y a entre les deux affaires.

    Dans le cas du verset, il n’a à aucun moment été tronqué, ou sali. Il était utilisé comme un élément mis en valeur dans le cadre d’une démarche esthétique, maladroite certainement. Je comprends que cela en gêne certains, mais la disproportion des réactions est lassante.

    Par contre, le médaillon s’attaquait à un dogme de l’Eglise Catholique, qui est la vie et la résurrection du Christ. Le fait de représenter sous les traits d’un squelette désarticulé revenait à nier à la fois la divinité et la vie du Christ, dans une démarche d’ironie moqueuse, du fait du titre. C’est autre chose, je pense.

    Cela dit, je l’ai déjà dit, pour ce qui me concerne, je pense que ceux qui se lancent dans de telles démarches s’attaquent à bien plus que la dignité des croyants, et j’aurais plus tendance à espérer silencieusement les voir revenir sur leur démarche du fait de sa gravité plutôt que de nourrir leur marketing par mes réclamations. C’est peut être aussi une question de caractère.

  • [quote comment= »47450″]Koz, tu te sens (agréablement) visé?[/quote]

    et le chafouin il est pas visé aussi ?

    [quote comment= »47450″] Elle a quand même réussi hier à se mettre dans la même phrase tour à tour à la place du Christ et de Dieu le Père…

    [/quote]

    Quand ce n’est pas la Vierge Marie aussi !

  • Il faut faire attention, lorsque l’on tient un blog : on réagit, on réagit, et finalement, ça fait du bruit… Bon, je n’ai pas été le seul à réagir (c’est d’ailleurs effectivement le chefouin, cité en début de billet, qui m’a alerté sur le sujet, via le chat). Nombre de catholiques traditionnalistes ou de sites Front National l’ont fait aussi 🙄 J’ai eu droit à un petit billet sur pointblog me présentant – ainsi que le chafouin – à la suite de ces sites dont je ne partage pas les convictions… Au final, j’assume totalement, et je regrette que ces réactions doivent être majoritairement cantonnées à des sphères tradis ou intégristes, ou d’extrème-droite. Le reste des chrétiens semble bien anesthésié. Trouille de paraître intolérant. Auto-censure.

    Il ne me semble pas aberrant, pourtant, de revendiquer le droit de faire valoir notre sentiment, d’exprimer notre lassitude à voir l’opportunisme commercial de ces gens qui ne viennent chercher les symboles religieux que pour faire du pognon et pallier leur incapacité à percer par leurs seules qualités. N’y a-t-il pas, pourtant, dans le monde, suffisamment de sujets d’inspiration pour qu’il ne soit pas incontournable d’appeler une collection de bijoux pseudo-sataniques « Corpus Christi » ?

    Là où je rejoins Damoclès, dans sa première réaction, et où il est un peu désagréable d’être mis dans le même panier que les musulmans – ou islamistes – c’est que je n’ai pas souvenir de « fatwas » lancées par l’Eglise (dans une époque récente certes). En ce qui me concerne, sans illusions, je n’ai même pas cherché à appeler au retrait du collier. Bref, en l’occurrence, ce n’est que par l’usage d’un droit – notre liberté d’expression – que l’on fait valoir notre déplaisir, notre opposition, à l’utilisation libre également mais mercantile et provocatrice de ce qui nous est cher. Nul appel au meurtre, nul appel à brûler des magasins, pas de manifestations agressives.

    Agacement aussi parce que j’ai déjà pu remarquer que nombre de français (et pas seulement) font des amalgames rapides : catholiques et musulmans, c’est pareil, c’est des religions tout ça, modéré ou extrémiste, c’est la même chose, de toutes façons un modéré n’est qu’un extrémiste en devenir. Et au final, un intégriste catholique et un islamiste, c’est kif-kif. Or, non seulement on peut penser que le catholicisme est moins sujet à un risque de déviance violente que d’autres (cf. Elie Barnavie, les religions meurtrières, notamment) mais je préfère tout de même me retrouver face à un catho intégriste que face à un islamiste.

  • Je ne sais pas, mais il me semble que tu as un préjugé favorable pour la religion catholique et pas pour les autres. 🙂

    Quelle est ton opinion sur les yaourts au kiwis ?

  • [quote post= »465″]La Redoute a probablement très consciemment anticipé l’effet produit par la vente de ce bijou. Peut-on même exclure qu’elle ait elle-même indirectement attiré l’attention dessus, pour “amorcer la pompe” ? [/quote] En fin de compte, il s’avère que le bijou en question était présent dans le catalogue à la suggestion de Lou Doillon, sur son quota personnel, plutôt que par volonté consciente de provocation, tout du moins du commerçant. Après, pour le concepteur…

  • Je doute fortement – mais alors très fortement – que La Redoute ne s’octroie pas un droit de regard sur ce qui est publié dans son catalogue. En termes de responsabilité, cela me parait même inconcevable. Rejeter la responsabilité sur Lou Doillon n’est ni très crédible ni très élégant.

  • Il me semble que vous ne connaissez pas bien le sujet. Corpus Christi n’est pas le nom du bijou mais de la marque. Ce bijou n’a pas de nom et n’a rien à voir avec la religion catholique, ce n’est pas le squelette du christ. Il faut arrêter de voir le mal partout. Franchement être choqué pour si peu, il y a tant de choses véritablement choquantes dans notre monde.

    Et pour info Corpus Christi est le nom d’une ville américaine. Enfin dernier point, le bijou se vendait très bien à La Redoute. Et le créateur est très connu dans le monde entier et n’a pas besoin de la Redoute pour exister. A bon entendeur…

  • Eric E, franchement je veux vous aider à prendre cette décision importante dans un sens ou dans l’autre. Il faut que vous sachiez une chose. Si vous l’achetez et que vous venez nous le dire sur ce blog, ça me déplaira énormément et me choquera profondément dans mes convictions.

    J’ajouterais que si vous organisez une collecte autour de vous pour convaincre plein d’anti-cathos de dépenser 90€, ça me fera encore plus de peine.

  • L’important étant qu’il n’oublie pas de venir nous le dire, bien sûr, pour contribuer utilement à la discussion.

    En tout cas, j’appuie Liberal : faites-moi mal, Eric E.

  • Quelle avalanche de commentaires!

    Koz, je voulais juste apporter une petite précision : dans le quotidien nordiste Nord Eclair, j’ai lu cet entrefilet (La Redoute est du Nord…), qui vient sans doute de l’AFP :

    « La société de vente par correspondance La Redoute a retiré de la vente un pendentif de la marque Corpus Christi (le corps du Christ en latin), représentant un squelette couronné, car jugé blasphématoire par certains de ses clients. «Nous avons décidé de retirer ce pendentif vendredi, après que quelques dizaines de clients eurent fait part à notre centre d’appel de leur émotion quant au nom donné à ce bijou», a déclaré un porte-parole de la société. La Redoute a également reçu six mails de la part de clients «émus». »

    Franchement, six mails et des dizaines de lettres (combien, 20,30, 40?), ça paraît peu. On retire un objet de la vente pour un nombre de réclamations aussi faible? Si c’est le cas, ça pourrait en tout cas vouloir dire que La Redoute n’avait peut-être pas pris conscience de l’éventualité de l’émotion.

  • J’ai bien lu que vous avez noté que Corpus Christi était le nom de la marque et non du bijou. Mais cette correction semble pour vous de moindre importance. Pourtant elle est essentielle. Ne permettant plus d’associer le corps du christ prétendumment blasphémé au bijou lui-même, votre critique tombe à plat. Et un rapide aperçu (http://bloodytearsofastrangeangel.over-blog.net/article-3860792.html) de quelques autres pièces du créateur vous aura fait comprendre qu’il s’agit avant tout pour lui de s’inspirer d’une inconographie mortuaire et symboliste plutot que de détourner à des fins provocatrices les représentations catholiques. Ainsi retrouve-t-on les classiques Cranes, Crucifix, Courrones, Roses, Pierres Précieuses, Steles, Epées et dans le cas présent, un squelette orné d’une cournonne baroque et non une éventuelle représentation du Christ. Je suis catholique et ce bijou ne m’a absolument pas choqué. En revanche ça m’a immédiatement fait penser à l’univers macabre mexicain et à la peinture symboliste. Quant au fait d’appuyer votre critique de fond sur la vulgarité de l’objet et le manque de talent du créateur, je trouve ça absolument pas pertinent. Auriez-vous été moins choqué si l’objet en question avait correspondu à vos critères esthétiques ? Ou bien est-ce le constat qu’ils ne sauraient – par définition – être atteints dès lors que votre morale religieuse est touchée. (Ce que je ne saurais vous reprocher par ailleurs)

  • C’est une excellente remarque. En matière de « censure », l’imagination des censeurs dépasse parfois celle des créateurs. Autant je trouve que le billet de Koz acceptable (parce que je sais qu’il est un familier de l’ironie), autant je trouve que certains commentaires frisent l’intolérance; de la même manière d’ailleurs que je déplore que La Redoute ait tenu compte du courrier reçu. Une petite bouteille représentant Marie et remplie d’eau « bénite » est parfaitement acceptée, alors qu’elle devrait plus soulever le coeur des chasseurs de marchands du Temple. Je suis assez étonné qu’un fabricant de matériaux Lourdais (et lourdeau) n’ait pas pensé à créer un marteau en forme de crucifix. La Redoute devrait diversifier son catalogue.

  • Blih, non, ça ne m’a pas été indifférent. J’ai même hésité à supprimer mon billet, comme je l’ai dit plus haut. Mais, comme je l’ai dit plus haut aussi, il me semble que, à jouer avec le feu, à la fin on se brûle… Je suis plutôt sceptique sur l’ingénuité du créateur en question et peu convaincu par les explication sur les symboliques mortuaires. C’est un créneau. Et ce nom « Corpus Christi », utilisé à des fins commerciales, dans un tel contexte, m’irrite de toutes façons.

    Claudius, je suis d’accord avec toi sur l’excès de certains commentaires. Pour ce qui est de Lourdes, Claudius, que je connais bien pour y être allé cinq fois, qu’est-ce qui te permet de penser que cela choque moins (que ce soit moi ou d’autres) ? Je n’aime pas ces petites vierges en plastique, je n’aime pas ces visages de Marie en terre cuite moulée en creux pour que son regard vous suive partout, je n’aime pas ces panneaux sur lesquels le visage du Christ est remplacé par celui de marie selon l’endroit d’où on le regarde mais (i) tu veux nous inciter à protester dans ce cas également ? (ii) si cela te choque, comme ça en a l’air, pourquoi ce cas-là ne te choque-t-il pas et (iii) surtout, je connais un peu ces commerçants et l’esprit dans lequel ils le font. Ils répondent à un mode d’expression de la piété qui n’est pas le mien et, si je suis aussi agacé par le côté mercantile, je n’y vois pas de dimension insultante. C’est de mauvais goût – à notre sens, à tous les deux – mais ce n’est pas utilisé pour tourner en dérision la foi catholique ou à des fins de provocation.

  • Je crois que vous confondez volontairement inspiration et récupération. Je pense le débat assez vain finalement si vous refusez de voir que votre billet reflète avant tout un manque de culture artistique. Je vous encourage à discuter avec n’importe quelle personne un tant soit peu érudite en la matière des thèmes récurents du symbolisme et de l’iconographie mortuaire en général. Tenez, un petit cadeau pour pallier vos lacunes : http://filiation.ens-lsh.fr/mort/default.htm (et pages suivantes)

    P.S : J’imagine que vous devez bondir dès qu’il est question de Madonna à la radio, mais j’ai le sentiment que ce ne sont pas que vos oreilles qui souffrent.

  • En tous cas, ce retrait de la vente fait cracher Rue89 et ses lecteurs : http://rue89.com/2007/09/18/la-redoute-retire-de-la-vente-un-bijou-blasphematoire

    Etonnant, toute cette colère qu’ils ont en eux. Le point Eolas est atteint dès le premier commentaire, c’est assez sidérant.

    Au final, La Redoute a gagné un point (on parle d’elle autant pour dire qu’elle ne vend pas que du « mémère » que pour dire qu’elle est à l’écoute de ses clients) et le créateur de l’objet aussi (on parle de lui avec un parfum de soufre qui va faire exploser ses ventes).

    Moi, je dis que tu devrais demander une com’ ! 😉

  • Compte tenu de mon inculture et de votre suffisance, blih, je vous concède volontiers un point : tout débat me parait vain.

    [quote comment= »47700″]En tous cas, ce retrait de la vente fait cracher Rue89 et ses lecteurs : http://rue89.com/2007/09/18/la-redoute-retire-de-la-vente-un-bijou-blasphematoire

    Etonnant, toute cette colère qu’ils ont en eux. Le point Eolas est atteint dès le premier commentaire, c’est assez sidérant.[/quote]

    Oui, j’ai commencé à regarder ce qu’ils disaient, puis j’ai fermé la page en me demandant pourquoi je m’infligeais cette peine. Il s’agit de Rue89, et je n’attends rien de ses commentateurs.

  • [quote comment= »47615″]J’ai bien lu que vous avez noté que Corpus Christi était le nom de la marque (…) Ainsi retrouve-t-on les classiques Cranes, Crucifix, Courrones, Roses, Pierres Précieuses, Steles, Epées et dans le cas présent, un squelette orné d’une cournonne baroque et non une éventuelle représentation du Christ.[/quote]

    Pour aller jusqu’au bout du raisonnement, il faut quand même souligner aussi que les inspirations du créateur et même sa revendication personnelle – lui qui petit adorait la morbidité sanguinolente comme il l’a confié dans un interview – sont clairement gothiques. Que le gothisme s’appuie sur un satanisme bouffon d’ados pour lesquels l’éditorial du Figaro Madame suffit à provoquer des émois. Mais que cela s’inscrit aussi dans une provocation clairement anti-catholique avec incitation à la haine associée. La dénomination de la marque elle-même n’a donc pas été choisit par hasard. Sans parler de l’exploitation mercantile de ce « filon ». De fait, la présentation faite par La Redoute porte à confusion, que ce soit volontaire ou pas, et contribue à la banalisation d’une provoc anti-religieuse. C’est au moins une faute de goût. Si l’on sait qu’ici et là des églises ont été incendiées ou saccagées sous ce prétexte « gothique » – un peu comme on peut saccager une mosquée ou une synagogue – voir La Redoute exploiter ce filon commercial est en effet douteux. Cela invite au moins à la réflexion.

    Les questions que soulèvent Koz ou le débat qu’elles provoquent est loin d’être tranché – cela met en évidence tellement de point de vue (respect des religions et des croyances, liberté d’expression, liberté de religion, mercantilisme, art et création, réaction face à une provocation, frilosité de certains croyants, intolérance de part et d’autre, tolérance de part et d’autre, lassitude face à la banalisation, demande légitime de considération, intégrisme, phénomènes de mode, discrimination et incitation à la haine, etc.) que quelques thèses universitaires ne suffiraient pas à en explorer toutes les implications ou les pistes de réflexion. A la fois un appel au boycott fait peur dans son principe – à la fois, face à une commercialisation, à une exploitation primaire de ce type, il peut faire prendre conscience qu’il peut exister des limites.

    Oui, Koz pose les bonnes questions. Oui l’exemple de Koz est limite. Mais c’est peut être pas plus mal justement car il est symptomatique d’une certaine banalisation.

    [quote comment= »47615″]Votre morale religieuse est touchée.[/quote]

    Il ne s’agit pas je pense pour Koz, sans me placer en exégète de sa pensée, de « morale religieuse » mais plus de morale tout court. Et il arrive à un moment qu’un principe moral fasse consensus parce qu’il repose sur le bon sens et sur un point en particulier dans ce domaine mais aussi dans d’autres – si tu ne respecte pas les croyances des autres, il ne faut pas espérer que les tiennes le seront.

  • Etrange position, blih.

    Votre érudition semble s’arrêter au coté morbide du gothisme en ratant complètement sa dimension sataniste/antéchrist. J’ai écouté pas mal de gothic à une époque et il faut vraiment le faire exprès pour rater la volonté blasphématoire de certains groupes.

    Chiosir le nom de corpus christi et faire des petits squelettes avec des couronnes d’épines en fait partie.

  • Koz, cessez de jouer les vierges effarouchées à propos du ton cinglant de certains commentaires. Ce n’est que la réponse à votre article qui n’est qu’un procès d’intention teinté du mépris bon teint des gens qui parlent sans (chercher à) savoir.

    Vous foncez la tête la première sur ce titre de La Redoute, relayant un autre article sans prendre la peine de vérifier si Corpus Christi est oui ou non le nom de l’objet de votre opprobre. Il m’a suffit de 2 clicks de souris pour connaitre la réponse. La suite de votre article n’est que ricanement et mépris :

    « Vous noterez donc que notre “créateur” n’est pas totalement ignare puisque le Christ, avant d’être crucifié, a été ceint d’une couronne d’épines et qu’il a été placé, au-dessus, de sa tête, un écriteau disant “celui-ci est le roi des juifs“. » Notez-vous. Cher Koz, depuis quand représente-t-on le Christ par un squelette orné d’une couronne de roi ? Ou bien est-ce votre désir d’en découdre à tout prix avec ces « créateurs » (Ah… ces guillements qui fleurent bon le dédain) qui fait passer la votre d’ignorance pour parole d’évangile.

    « Que faites-vous lorsque votre talent vous cantonnera toujours aux pages d’un catalogue de VPC ? Il vous reste le ressort semble-t-il inusable de la provocation. » écrivez-vous. Encore une fois, quelques clicks vous auraient permis d’apprendre que le « créateur » a une enseigne parisienne et, entre autre, un stand au Printemps. Mais raillons, c’est tellement plus facile.

    « Il était effectivement assez peu probable que l’auteur d’un tel bijou soit doté des capacités nécessaires à développer une stratégie de communication élaborée. » Et ça continue… Outre le manque total de pertinence du propos, on reste dans l’attaque ad hominem soupoudré du mépris des justes.

    Et avec tout ça, vous déplorez la suffisance de vos détracteurs ? C’est l’hopital qui se moque de la charité.

    Au fait, avez-vous seulement lu les 3 courtes pages que je vous ai mis en lien ?

    Concernant ceux qui amalgament à l’envie le gothisme moderne émo kawai, les rites satanistes sanglants, le goth’ and roll baroque et bouffon, la dépression adolescente, les profanations de cimetières, les rites funéraires, l’incitation à la haine et la peinture symboliste, je ne sais que dire devant un tel salmigondis. Mais ca prouve bien que le débat ici se fait surtout autour de la représentation de la mort et non du Christ. C’est finalement ça qui doit profondément choquer.

  • Eh, blih (rassurez-moi, vous n’êtes pas le « créateur » en question), un scoop : le billet est intitulé « être économe de son mépris ? » et se conclut sur le fait qu’en fin de compte, il faut savoir se montrer généreux… Alors, effectivement, vous n’y trouverez pas une grande considération pour le « créateur ». Pas nécessaire de vous évertuer à la démontrer.

    Pour le reste, s’agissant de ce que modifie le fait que le collier soit de nom ou de marque Corpus Christi, ayant répondu 3 ou 4 fois, je pense pouvoir me permettre de m’économiser la cinquième.

  • Raaah !… Mais Koz, tu le fais exprès ou quoi ? Le monsieur t’explique ce que tu dois penser et tu persistes à n’en faire qu’à ta tête ! Tu cherches les coups quand même !

    Blih détient la Vérité et tu ne l’écoutes pas, c’est navrant, tout simplement…

    Bon, je te laisse, je vais lire l’évangile selon Blih (7 tomes).

  • [quote comment= »47817″] Concernant ceux qui amalgament à l’envie le gothisme moderne émo kawai, les rites satanistes sanglants, le goth’ and roll baroque et bouffon, la dépression adolescente, les profanations de cimetières, les rites funéraires, l’incitation à la haine et la peinture symboliste, je ne sais que dire devant un tel salmigondis. Mais ca prouve bien que le débat ici se fait surtout autour de la représentation de la mort et non du Christ. C’est finalement ça qui doit profondément choquer.[/quote]

    Il y a deux sorte de gens qui se sentent obligés d’étaler leur science : les premiers le font non pas dans un but un tant soit peu informatif ou même pédagogique afin d’enrichir un débat mais dans l’objectif de « clouer le bec aux ignorants » en utilisant un jargon et des références non connues du profane sur un ton méprisant ; les deuxièmes le font non pas dans un but un tant soit peu informatif ou même pédagogique afin d’enrichir un débat mais dans l’objectif de « clouer le bec aux ignorants » en utilisant un jargon et des références non connues du profane sur un ton méprisant mais ils le font mal.

    Votre énumération de styles vestimentaires, artistiques, mouvements et tendances sociales vous donne peut être le sentiment d’une érudition supérieure aux autres mais finalement vous dessert parce que les points que vous soulevez sont interessants sur le fond (mais du coup il faut trier) et pourraient amener une pierre au débat et sont loin d’être tranché comme je l’expliquais plus haut. Vous vous discréditez parce que personne ici n’a amalgamé les emo kawai, le goth ‘n roll, l’art funéraire mexicain ou autre et les profanation de cimetières.

    Par contre, si on veut être technique, on peut s’en donner à coeur joie et vous faire remarquer que classer le style emo kawai dans le « gothisme moderne » est pour le moins stupide car cest généralement considéré comme un mouvement neo punk mâtiné fashion; que le goth ‘n roll n’est pas nécessairement « bouffon » et encore moins « barroque » dans le sens strictement historique et artistique du terme, le premier adjectif étant plutôt attribués sans allusion péjorative à des artistes dans la veine de Cooper, et encore, en fonction de l’époque, etc… Bref, on peut en débattre tout les deux dans notre coin bien que ce soit complètement inutile surtout dans le cadre de cette discussion. Elle porte, pour rappel, sur la vente par la Redoute d’un bijou sous une marque revendiquée comme « créateur de bijoux gothiques » portant le nom « Corpus Christi ».

    Si vous ne savez que dire face à ce « salmigondis gothique », c’est que justement, c’est un salmigondis… surtout dans la tête des gosses et ceux qui exploitent ce filon. Et oui, il y a bel et bien un mouvement qui mêle satanisme, profanations, dépressions ado, anti-catholicisme et incitation à la haine et qui, oui, s’inscrit généralement dans la veine dite « gothique ». Désolé, j’ai eu à faire directement au problème et c’est juste un constat.

    Je n’ai pas plus envie de faire une redite de ce que j’ai déjà posté mais globalement, à vous lire, je ne sais plus qui est l’hôpital et qui est la charité en termes de suffisance.

  • [quote comment= »47593″]

    Franchement, six mails et des dizaines de lettres (combien, 20,30, 40?), ça paraît peu. On retire un objet de la vente pour un nombre de réclamations aussi faible? Si c’est le cas, ça pourrait en tout cas vouloir dire que La Redoute n’avait peut-être pas pris conscience de l’éventualité de l’émotion.[/quote]

    Ben non, parceque c’est comme pour les lettres de lecteurs aux journaux, on considère toujours que pour un mail écrit de désaccord, il y a 10, 20, 50 voire 100 insatisfaits qui n’ont pas pris la peine d’écrire, mais qui sont en désaccord et en parleront autour d’eux. Et plus le moyen de communication est impliquant (une signature sur une pétition est beaucoup moins impliquante qu’une lettre en bonne et due forme), plus l’on considère que la colère est importante.

    Il suffit donc de mettre en branle les réseaux habituels pour que tout le monde balance des messages d’un peu partout, et l’entreprise est rapidement inquiète. D’autant qu’avec Internet, il y a de quoi s’amuser…

  • Ah mais je suis bien d’accord avec vous eponymus. Je vous remercie même de considérer mes 3 références comme de la science. Ca me fait plaisir mais fallait pas. (Fallait vraiment pas). Quant au ton volontairement suffisant que j’ai employé dans mon second message c’est uniquement pour répondre au mépris affiché de Koz. Mépris d’autant plus flagrant qu’il n’a manifestement pas pris le temps de lire (ou comprendre) 3 petites pages sur l’art funéraire. 3 petites pages (notemment la seconde) qui permettent de faire un peu retomber le soufflé de l’indignation. Mais quand ça veut pas, ça veut pas.

    [quote post= »465″]Et oui, il y a bel et bien un mouvement qui mêle satanisme, profanations, dépressions ado, anti-catholicisme et incitation à la haine et qui, oui, s’inscrit généralement dans la veine dite “gothique”.[/quote]

    C’est là où je bloque. Je ne nie pas la réunion (rare, en passant) de toutes ces composantes mais de là à en conclure que le moindre gamin qui achète un squelette en pendentif fait le jeu d’une mouvance violente, haineuse et destructrice, j’en doute fort. C’est cet almagame là que je pointe.

    De toute façon c’est pas ce qui fait jaser ici. C’est d’avoir osé utiliser les termes Corpus Christi pour en faire une marque de bijoux gothiques et ainsi de prêter au créateur une volonté de récupération là où la prudence oblige, selon moi, à ne voir que de l’inspiration. Pour ce que j’en ai vu, il ne vend sous cette marque ni crucifix inversés, ni madones sanguinolantes ni pentagrammes. Il s’inspire simplement, entre autre, de la symbolique religieuse. On peut trouver ça vulgaire et banalement fashion mais c’est un autre débat qui n’intéresse pas la morale. (Et est il encore besoin de rappeler que le bijou incriminé n’est PAS une représentation du Christ ?)

    Une question que je vous pose. Sans malice. Trouvez vous le titre « like a virgin » chanté par Madona blasphématoire ? Trouvez vous d’ailleurs le fait de vendre de la musique sous le nom de Madona blasphématoire ou tout du moins visant à ridiculiser l’église catholique ? Je me souviens d’un groupe qui avait samplé des chants grégoriens, ca avait eu son petit succès. Qu’en pensez vous ?

  • [quote comment= »47862″]Mépris d’autant plus flagrant qu’il n’a manifestement pas pris le temps de lire (ou comprendre) 3 petites pages sur l’art funéraire. 3 petites pages (notemment la seconde) qui permettent de faire un peu retomber le soufflé de l’indignation. Mais quand ça veut pas, ça veut pas.[/quote]

    Ca, c’est une chose que j’aime beaucoup : recevoir des leçons de tolérance et d’ouverture par quelqu’un qui parvient à multiplier à ce point les partis pris et présupposés en quelques lignes.

    Présupposé que je n’aurais pas lu ces trois incontournables pages du web, presupposé que, si je les ai lues, je ne les ai pas comprises, présupposé qu’elles sont susceptibles de m’apprendre quelque chose etc… Quand on s’adresse à quelqu’un dont on ignore tout, je trouve cela assez piquant.

    Bref, j’avoue que là aussi, comme lorsque, récemment et à un autre égard on tente d’introduire un sous-entendu de racisme à mon encontre, on atteint assez vite les limites que je me fixe pour le « débat ». Répondre à quelqu’un qui vous traite d’imbécile à mots à peine couverts… Alors, franchement, répondre au blabla de blih et à ses objections, que, du très-haut de sa fatuité, il croit neuves pertinentes et fondamentales, cela va au-delà de ce à quoi je veux bien m’astreindre.

  • Pingback: » Pensée profonde n°1 : vanité, capitalisme, euthanasie, et ADN

  • Pingback: Si Pure Si Pure Eau De Parfum Spray

  • Pingback: Herve Leger Eau De Parfum Spray

Les commentaires sont fermés