Avoir été là

Je ne l’aurais pas mise en exergue (si l’on peut parler d’un exergue lorsqu’elle orne le bas de page) si je ne pensais pas qu’elle devait trouver une large application.

Mais aujourd’hui que la flamme olympique traverse Paris, je repense à cette phrase de Jacques Maritain :

« L’important n’est pas de réussir, ce qui ne dure jamais, mais d’avoir été là, ce qui est ineffaçable »

On peut discuter de l’impact de ces manifestations mais Jacques Rogge aurait-il appelé à la paix sans les incidents de Londres ?

A Paris aussi, la flamme sera protégée par un délirant cordon de policiers1, signe patent du malaise latent. Les tentatives de perturbations seront probablement efficacement maîtrisées. Pour autant, parce que l’on ne peut pas célébrer avec le sourire les valeurs de l’olympisme alors que l’on sait que dans le même temps la répression continue au Tibet, je regarderai2 avec un certain plaisir ceux qui se feront forts de se faire entendre. D’être là.

PS : et au passage, je suis assez d’accord avec Guillermo sur l’inanité du badge dévoilé hier

  1. notez l’emplacement de la caravane publicitaire []
  2. oui, je sais, ce n’est guère actif []

Billets à peu près similaires

28 commentaires

  • oui un badge nul, des sportifs qui n’acceptent pas de porter le chapeau, des politiciens qui se planquent derrière la realpolitik, bref, ça ne sent pas le boycott vigoureux tout ça, et comme je l’avais mis en chat, les droits de l’homme? c’est tintin au tibet.

  • Bonjour, Le Tibet certes, mais les sans-papiers qui se défenestrent ou se jettent à l’eau ??? Qu’en pensent Rama Yade, Bernard Kouchner ou notre président qui disait : « Je veux être le Président de la France des droits de l’homme. Chaque fois qu’une femme est martyrisée dans le monde, la France doit se porter à ses côtés. La France, si les Français me choisissent comme Président, sera aux côtés des infirmières bulgares condamnées à mort en Libye. Elle sera aux côtés de la femme qui risque la lapidation parce qu’elle est soupçonnée d’adultère. Elle sera aux côtés de la persécutée qu’on oblige à porter la burka, aux côtés de la malheureuse qu’on oblige à prendre un mari qu’on lui a choisi, aux côtés de celle à laquelle son frère interdit de se mettre en jupe. Aux côtés de l’enfant que l’on vend ou que l’on exploite. »
    Le jeune malien noyé dimanche était venu en France pour donner un rein à sa soeur. Et le jeune Ivan défenestré à 13 ans pour échapper à la Tchétchénie…
    Ecoeurement ? Mieux vaut assister aux défilés de mode de l’épouse du président…
    Je suis très en colère. Et je ne dis pas que le PS est mieux (donc l’argument , « en face c’est pareil ou pire », je ne veux pas l’entendre), je constate simplement l’écart entre discours et action, moins d’un an après l’élection…
    Et le dégoût de la politique qui s’installe et représente le vrai danger des démocraties.

  • Si le badge avait été dévoilé le 1er avril, je n’aurais pas cru à l’info. Avec un message aussi faible que « pour un monde meilleur », nos sportifs sont les vrais champions de l’eau tiède.

  • xerbias, comment veux tu qu’ils aient pu inventer l’eau chaude?, bon ceci mis à part quelle pantalonnade que ce parcours de la flamme à paris, j’ai presque honte.

  • Oui bon il est nul leur badge. Mais en même temps vous voulez dire quoi d’intelligent et de constructif sur un sujet pareil?
    Il a raison Koz, ce qui compte c’est d »avoir été là », d’avoir dit quelque chose, d’avoir manifesté qu’on est pas d’accord, bon.
    Et quand on en est à ce point d’impuissance, c’est vain, forcément.

    Mais c’est pas parce que ça sert à rien qu’il faut pas le dire : c’est mal, je suis pas d’accord avec vous et si je pouvais ben j’irais pas chez vous.

  • Les sportifs chinois auront eux aussi un badge ; dessus sera marqué « Mêm’ pas peur ».

    Pour l’eau chaude, le mieux est de dire qu’ « ils ont inventé l’eau chaude mais l’ont … laissée refroidir ! ».

    Et c’est vrai que le badge, c’est vraiment le minimum syndical.
    Quant au relais de la flamme à Paris, quel désastre !
    Finalement, je ne sais quoi en penser, car trop de trop tue le trop… et ça pourrait se découvrir contre productif à souhait cette affaire…
    A voir si dans les autres pays ça se passera de la même manière…

  • On a perdu le soldat « Ménard ». Ce matin il devait être sur « RMC » aucune nouvelle! Des sous entendus sur une éventuelle mise à l’écart se sont faits entendre! Quelqu’un a-t-il des nouvelles? Etonnant, non ce silence!

    Personnellement je trouve pitoyable la façon dont se sont comportés les manifestants! Pourquoi ne pas avoir déployé les banderoles, agité les drapeaux au passage de la flamme dans le respect des sportifs et avec de la dignité. Cela aurait je pense eu plus d’impact que la vue de ce désordre et agressivité!

  • Je suis un peu d’accord avec Olivier. J’ai du mal à avoir, en cette fin de journée, une opinion claire sur son déroulement. Un relais pathétique, sous haute sécurité. Des incidents peut-être parfois excessifs. Le sentiment désagréable que certains en ont profité pour faire leur show. Je lis que ça ne fera pas avancer les choses. Soit. Mais accepter que la flamme passe à Paris, accepter que les JO se déroulent normalement, est-ce que cela ferait avancer les choses ? A tout le moins, dans un cas, on n’a pas le sentiment de n’avoir rien fait, rien dit, et fait la fête pendant que dans le même temps, on réprime (et pas uniquement les tibétains).

  • @Enée : la mort de cet homme est une tragédie nul ne le conteste, mais ce drame ne doit pas nous empêcher de dénoncer ce que fait la Chine au Tibet. Un véritable génocide culturel s’y déroule et jusqu’à maintenant c’était dans l’indifférence générale. Aujourd’hui ce n’est pas le cas. Dans quelques décennies on se souviendra que des gens avaient été là, comme le dit Koz, pour dire leur désapprobation. Les JO de Pékin auront été oubliés mais on saura encore qu’il y eut des protestations contre la façon dont on traitait les tibétains.Lorsque les étudiants parisiens manifestèrent contre l’occupant le 11 novembre 1940 je suis bien persuadé que nombre de gens trouvèrent qu’il y avait mieux à faire mais l’histoire, elle, n’a pas oublié qu’ils avaient été là.

  • A ceux qui ne l’auraient pas lu, je recommande vivement « Voyage au pays du coton » d’Erik Orsenna, ou comment ouvrir les yeux sur l’évolution du monde. Page 255, l’auteur rapporte un échange avec son interprète chinois de 32 ans:
    « – Comment vois-tu l’avenir de la Chine?
    – Pas différent de son passé. Mon pays a toujours été la première puissance du monde. Sauf durant les deux derniers siècles. Dans vingt ans, elle aura recouvré son rang.
    – Et vous ne craignez pas la concurrence indienne?
    – L’Inde est trop démocratique. Elle y perd beaucoup trop d’énergie. »
    Je vous épargne ce que ce jeune interprète chinois, ancien membre actif du PC pendant ses années d’études, pense de la France.

  • J’étais sur les Champs-Elysées cet après-midi pour raisons professionnelles et j’ai assisté au passage de la flamme. J’ai été choqué et dérangé de cette débauche de présence policière (ces braves gens ne faisaient que leur travail et je ne les attaque surtout pas). La flamme fût accompagnée de huées et de cris en l’honneur du Tibet et je dois dire que nous nous sentions tous un peu Tibétains. Ces Jeux resteront pour moi les Jeux de la Honte.

  • @Enée,
    il ne faudrait pas tout mélanger. L’Etat français n’emprisonne pas ses opposants politiques pendant 3 ans… ou alors nous avons un clone de François Hollande, le vrai étant sous les verrous, de même pour Villepin, Bayrou, Royal. Pitié, des drames personnels humains il y en a partout. je ne pense pas qu’on peut rapprocher la mort d’un sans-papiers défénestré et des centaines de tibétains massacrés, des monastères boudhistes détruits, des étudiants écrasés sous les chars (1989).
    A vous lire, il semblerait que le PS ait réactivé sa cellule de propagande bloggiste de la campagne présidentielle.

  • Entièrement d’accord avec Dang. Bien sûr, il faut manifester encore et encore pour le Tibet. Mais ne pas oublier non plus ce qui se passe dans notre pays !!!

  • C’est grave si je dis que je n’en ai rien à cirer de ces manifs ? Les Chinois sont des crapules finies mais qui ont été les premiers à soutenir Mao ? Menard et sa clique de soixante-huitards qui aujourd’hui protestent au nom des droits de l’homme. Ce serait à mourir de rire si ce n’était pas aussi grave.

    Fallait se réveiller avant mes gaillards, fallait pas être communiste dans sa jeunesse, fallait protester contre l’attribution des JO à la Chine, faut boycotter TOUS les produits venant de Chine, etc. Foutre maintenant le boxon au nom de valeurs qu’ils avaient complétement oubliées à une autre époque est à peine ironique.

    Il y a un moment où il faut arrêter la comédie, sérieux. D’autant que si on veut vraiment blesser les chinois, il faut boycotter les JO, pas se contenter de tenter médiocrement d’éteindre la flamme avec un extincteur….

    Non, c’est pitoyable, il n’y a pas d’autre mot.

    Et on ferait mieux de s’occuper de ce qu’il se passe en France, plutôt que de donner des leçons à la Terre entière (rappel, il y a des manifs de Français contre des clandestins faisant la chasse aux Blancs, ça se passe en France, à Mayotte). Décidément Revel avait raison: “Depuis le temps que la France “rayonne”, je me demande comment le monde entier n’est pas mort d’insolation”

    Et merci à Sam…

  • KOz, entendu parler d’une idée pas tres differente d’un badge, mais un peu plus implicante et symbolique pour les sportifs : se raser la tete . comme un bonze . tous des bonzes tibetains.

    le must serait evidemment que sarko sorte tondu de son hotel ….;-)

  • Bien sûr…
    Demandons aux sportifs de se raser le crâne pendant que nous continuerons d’acheter à nos enfants des jouets made in China

    L’arrogance et l’ignorance d’une certaine partie des occidentaux et des français notamment est sidérante, toujours prêts à donner des leçons aux autres sans se préoccuper de savoir comment ces  » autres  » voient le monde, sans s’intéresser à leur histoire, et les relations Chine-Tibet sont une longue histoire.

    Je reconnais que se coller sur le front un bandeau Tibet libre, ça vous donne l’impression exaltante d’être ( presque ) sur la place Tien Anmen face au char qui avance, et l’exaltation manque cruellement aux français.
    Je reconnais qu’il est moins exaltant de regarder dans les rues de Paris le nombre de femmes strictement voilées qui augmente.

    Où sont-ils donc les défenseurs des droits de l’homme qui ne veulent pas voir que les droits de ces femmes sont à l’image de la surface de peau qu’elles laissent libre, réduits…

    Oui mais bien sûr, elles décident de se voiler en toute liberté
    Oui mais il s’agit du domaine religieux
    Oui mais que faire

    Ah, si seulement elles étaient tibétaines ce serait plus facile…

  • My 2 cents:

    1er – Le CIO a eu raison de donner l’organisation des Jeux à la Chine parce que sans les JO, parlerai t on aujourd’hui du tibet? Parce que la Chine est un grand pays qui doit retrouver le concert international et s’ouvrir aux valeurs que nous considérons comme universelles. Le CIO a tord aujourd’hui de faire comme si de rien n’était.

    2e – Les sportifs font ce qu’ils veulent. Ils ont une conscience, si il souhaitent manifester d’une facon ou d’une autre, ca ne me choque pas du moment qu’ils respectent les droits de ceux qui ne veulent rien faire. Si ils considèrent que l’évènement sportif est plus important pour leur carriere que leur boycotte le serai pour la situation des minorités chinoises ils ont le droit de participer aux jeux sans qu’on leur tombe dessus. Mais le droit qu’ils revendiquent pour eux ils doivent le reconnaitre aux entreprises, aux gouvernements, au CIO, etc. Et ne pas de défausser sur les autres comme je l’ai trop entendu depuis quelques jours.

    3e – Les entreprises qui font des affaires en Chine on les même droit et la même conscience que les sportifs. En quoi il serai moins important pour areva de vendre des centrale que pour un sportif de finir 19 eme du marathon des JO? A nous leurs clients de connaitre leur décision et d’en tirer pour nous même les conséquences. Ca vous dérange que Adidas ne disent rien? Arretez d’acheter du Adidas !

    4e – Les gouvernements étrangers font ce qu’ils veulent, ils peuvent approuver ce qui se passe (après tout les choinois disent que le tibet est chinois depuis le 13 e siecle, soit 600 ans de plus que la Corse n’est francaise) ou le dénoncer et se battre pour des valeurs qu’ils défendent et ne pas se rendre en Chine et prendre des mesures diplomatiques. Chaque gouvernement devra bien entendu en répondre devant ces citoyens.

    5e – les manifestants pro tibets usent de tous les moyens à leurs dispositions pour faire avancer leur cause, qu’ils soient légaux ou non, et s’il ne sont pas légaux il encourt des risques édictés par la loi.

    enfin et le plus important:

    6e – Chacun d’entre nous a également sa conscience et sa liberté d’expression. Il doit s’en servir.
    Pour ma part j’ai écrit au ministere des affaires étrangeres et à la présidence, ainsi qu’à mon président de région, mon conseillé général et mon maire pour leur demander de profiter des JO pour faire ce qui est en leur pouvoir pour que cesse les emprisonements, les fusillades, les brimades etc pour toutes les minorités chinoises.

    J’ai également décidé de ne pas regarder une seule seconde d’une émission ou retransmission des JO cet été et j’ai fait part de cette décision à France Télévision et au CIO par mail également.

    Voilà, peut etre que mes élus ou les chaines se foutent de mon avis. Si c’est le cas et bien je sais quelle chaine déprogrammer sur mon poste télé, et je saurai pour qui ne pas voter aux prochaines élections.

    Voilà. En gros, pour moi l’esprit c’est chacun prend ces responsabilités. Et critiquer les autres c’est un peu trop facile. En démocratie, dans un monde de liberté (oui, un monde libéral) c’est comme ca. On peut donner son avis et prendre à son niveau les décisions qui nous parraisent justes.

  • @Enée:

    Merci de ne pas mélanger les tués par balle au tibet ou ailleurs avec la décision d’un homme ,à qui nous avons permis de sauver, grace à nos impots, la vie de sa soeur et qui, contre la loi francaise décide de rester dans notre pays, de fuir un simple controle de police (que je sache il ne risquait pas une balle dans la tete) et ce faisant se noie.
    C’est malheureux que cet homme soit mort, mais personne ne l’a poussé, personne ne l’a maltraité, personne ne l’a privé de ses droits élémentaires.

    Idem pour le petit Ivan. Sa mort est malheureuse mais les policiers ne l’ont pas poussé, les responsables de sa mort sont ses parents et personne d’autre.

  • Margit, Pascale, vous irez lire ce qu’en dit Aphatie« Jean-Luc Mélenchon pose notamment cette question: « Dans quel pays au monde y-a-t-il des endroits où des émeutes urbaines ne sont pas réprimées? » Tenter de répondre à la question serait déjà une erreur. On pourrait pourtant objecter au sénateur socialiste que sans aller chercher plus loin que la France, quelques émeutes urbains ont été contenues sans que l’armée ait été amenée à tuer des gens pour faire cesser les troubles.

    Mais seulement répondre à la question est une erreur parce que la question elle-même est monstrueuse. Cette manière de reconnaître à un État le droit à la répression revient à nier les valeurs humaines les plus élémentaires, et au passage celles de la République qu’il représente. Il y a dans cette expression publique tellement de cynisme, de froide raison d’Etat, que l’on frémit à l’idée qu’au XXI° siècle encore, et en France, des responsables politiques soient porteurs de pensées aussi violentes. »

    Vous noterez d’ailleurs l’amalgame assez odieux qu’il fait entre les diverses « répressions ». Oui, effectivement, en France aussi, en Grande-Bretagne aussi. Mais chez nous, ce n’est pas sur des motifs politiques, et la répression ne passe pas par des dizaines de morts.

    *

    A part ça, je venais surtout m’étonner de ce qu’un badge aussi lénifiant que le badge français soit interdit de JO. Voilà une décision d’une maladresse (pour le moins) insondable.

  • @Koz,
    Je n’affirme rien, je tiens à le préciser. Mais n’est-ce pas la police qui est intervenue pour réprimer les émeutes et non pas l’armée ? C’est en tout cas ce qu’il m’avait semblé comprendre. Encore une fois, je n’affirme rien.

    Pour ce qui est du badge, on peut, c’est certain, douter de la sincérité de Sérandour, le président du CNOSF, mais son argumentaire n’est pas insensé :
    « On ne peut pas mettre un badge pour la cause d’untel, un badge pour une autre cause…il y en a qui veulent porter des badges mais pour d’autres causes que celle-là, parce que leTibet n’est pas leur priorité principale, leur priorité principale c’est de donner à manger à leurs enfants, c’est de vivre ».

    A-t-il dit cela parce que commencent à arriver d’autres demandes de port de signes distinctifs émanant d’autres pays pour d’autres causes ? Je l’ignore. Mais si c’est le cas, son revirement est explicable.
    Cela ne m’empêche pas de considérer la Chine comme une dictature par ailleurs, que ce soit clair.

    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/04/15/jo-les-athletes-francais-prives-du-badge-pour-un-monde-meilleur_1034313_3216.html#ens_id=1020806

  • Oui comme quoi, vraiment, ce qui compte avec ces JO et la Chine, ce n’est absolument pas ce qu’on dit.
    Le tout c’est de dire quelque chose, n’importe quoi. La plus grande banalité, la plus énorme généralité… ça suffit pour les mettre en rogne et avoir un poid symbolique important.

    En soi, le fait même que la présence de Sarkozy à l’ouverture soit mise en question par des membres du gouvernement, ou la presse, est un événement. Il n’a même pas besoin d’être trop vindicatif lui-même.
    Tout cela est d’une efficacité politique maximale pour un investissement intellectuel minimal.
    J’ai envie de dire : beau boulot.

Les commentaires sont fermés