Aider Zenit

Zenit est une agence d’information internationale. Son domaine est précis, circonscrit, puisqu’il s’agit essentiellement voire exclusivement de l’actualité catholique dans le monde.

Plus précisément, Zenit couvre les thèmes suivants :

  • Les activités quotidiennes du pape Benoît XVI : voyages, interventions publiques, documents, audiences aux chefs d’Etats et de personnalités ayant un impact culturel, social, religieux, etc.
  • L’actualité du Saint-Siège : activité diplomatique, humanitaire, culturelle, portraits.
  • Des entrevues d’hommes et de femmes engagés dans l’Eglise ou les mondes de la politique, la culture, des spectacles, du sport, sur des sujets touchant la foi.
  • Le point de vue des différents media du Saint-Siège : Radio Vatican, L’Osservatore Romano, Agence internationale Fides.
  • Une revue de presse concernant l’Italie et le Saint-Siège.
  • Les événements du monde et l’Eglise catholique tels qu’ils sont perçus à Rome.

C’est, comme je l’avais précisé, grâce à Zenit que, en septembre dernier, lors de la controverse sur les propos du pape à Ratisbonne, j’ai pu avoir connaissance des propos exacts du Pape, quand la presse se montrait pour le moins « imprécise« , tronquant même des passages déterminants, dans des traductions-trahisons.

Depuis quelques semaines, Zenit a engagé sa campagne de dons. Tout à l’heure, j’ai contribué. Modestement, mais j’ai contribué. Car Zenit ne fonctionne que grâce aux dons. Or, pour la raison expliquée au paragraphe qui précède, j’estime que sa mission est malheureusement – si je puis dire – essentielle.

Comme dit dans leur mail, ils ont besoin, pour couvrir leurs frais de fonctionnement de 290 000 €. A ce jour, ils ont réuni 179 000 €. Il leur faut donc, pour pouvoir continuer, réunir les 111 000 € restants.

Si nous n’atteignons pas cet objectif, Zenit se trouvera dans l’impossibilité de continuer à garantir le service assuré jusqu’à présent, mais nous sommes confiants. Vous nous avez toujours donné les moyens nécessaires pour poursuivre cette mission cruciale au service de l’information.

Encore une fois, Zenit me parait assurer une mission d’information essentielle. Vous pouvez voir que les sommes rassemblées ne sont pas englouties dans des dépenses inconsidérées en design. Quant au formulaire de don, je suis certain que vous l’auriez trouvé seuls, mais dans le cas contraire, c’est par là.

Billets à peu près similaires

11 comments

  • Le budget du Vatican est d’environ 300 millions d’euros, dans le rouge jusqu’à l’année dernière. Ne pas confondre avec le budget de l’Eglise en France, celle-ci finançant le Vatican (alors qu’il y a un siècle, c’était l’inverse). Ne pas confondre non plus avec le patrimoine du Vatican, estimé quant à lui à 1 milliard de dollars. Le problème de la chapelle sixtine, c’est qu’elle est difficilement revendable sur e-bay.

    Toréador

  • En quoi ce site est différent de ce que l’on trouve sur vatican.va + la croix + magazines style FC, la vie C’est une synthèse de tout cela avec une vision internationale ?

  • C’est un peu à l’image de l’AFP, Reuters ou AP. Si tu lis l’ensemble de la presse, tu retrouveras globalement l’ensemble de leurs infos. Mais là, c’est la source de certains de leurs papiers. Et ils fournissent parfois aussi d’autres infos utiles non reprises ailleurs. Sur le cas du discours du Pape, il se trouve que même La Croix, en fin de compte, avait une traduction un peu expurgée du discours, par rapport à Zenit.

  • ah zut alors, je me suis fiée à la Croix pour le discours; Tu as tout comparé ? alors là tu m’épates…et je ne sais pas comment tu fais pour tout lire (en politique, en religion etc. ) superman (de la lecture en tous cas) 😆

    Dans un autre registre, comme je te l’ai signalé via le contact, il y a quelque temps, il est dommage que tu n’aies pas signalé la réconnexion de ton espace librairie. Cela peut servir au SC.

    Bye

  • J’ai déjà entendu parler de Zénith.. Je crois qu’on peut même s’abonner gratuitement et recevoir les infos sur son mail (alors que pour l’AFP ou Reuters, tu peux toujours courir!!). Mais est-ce indépendant du Vatican ou pas? C’est vrai qu’il y a de très bonnes infos là-dessus…

  • [quote comment= »23689″]J’ai déjà entendu parler de Zénith.. …[/quote]

    juste une précision si je peux me permettre. Ce n’est pas un endroit pour écouter de la musique…(pas de h) 😆

  • Merci pour ce blog très bien fait, et aussi pour l’aide apportée à Zénith qui en a bien besoin et qui le mérite. C’est en général une très bonne souce d’information, même si un peu réductrice sur certains points (cf. article sur les limbes). A soutenir !

  • Tenez, je prends le cas de la livraison du jour. Il est fait état du « Projet Rachel ». Ce projet vise à aider les femmes qui ont subi un avortement à se reconstruire. Et non, la démarche n’implique pas de les converti au catholicisme (je dis ça pour ceux qui…).

    « « Après un avortement, la femme peut se sentir coupable, se sentir seule ou éprouver de la honte, et cela ne fait qu’accentuer ses souffrances – a poursuivi Victoria Thorn –. Même si la femme a été contrainte d’avorter, voire sous la menace d’une arme, elle se sentira toujours coupable. Car elle réalise, en tant que femme, que son devoir était de protéger son enfant et qu’elle ne l’a pas fait ». Pour apporter la guérison dans la vie de toutes ces femmes, la fondatrice du projet estime que « la meilleure chose à faire est de ne pas chercher à les convaincre par une série d’arguments. La meilleure solution est de les écouter, de ne pas poser de questions, mais d’écouter car c’est de cela dont elles ont besoin : être écoutées ». »

    L’Eglise est souvent perçue à travers l’édiction d’interdits. On lui reproche aussi de ne pas prendre en compte la souffrance de l’avortement. Je sais que tel n’est pas le cas mais…

    Ce genre d’infos passe-t-il dans les medias généralistes ? Généralement pas, que ce soit volontairement ou seulement parce qu’une bonne prise de position un peu polémique fera davantage parler d’elle qu’un projet de ce genre, de longue haleine, et discret.

Les commentaires sont fermés