Yacht toi d'là que j'm'y mette

Ma voisine de bureau a estimé que ce titre était plus signifiant que l’alternative que je lui proposais : « comment vas-tu yacht poil ? ». Bref, l’un comme l’autre traduisent somme toute l’intérêt relatif que j’accorde à cette affaire, contrairement à ce qu’aurait souhaité nombre de commentateurs qui, dans leurs rêves les plus fous, me voient revêtir leurs costumes d’anti-sarkozystes survoltés.

Alors quoi ? Nicolas Sarkozy a passé deux jours et demi sur le yacht de son ami Vincent Bolloré. Il s’y est rendu en Falcon, après avoir couché au Fouquet’s.

Disons-le tout net : j’aurais largement préféré que Nicolas Sarkozy choisisse « Le Gros Lulu » pour son premier dîner, et qu’il s’abstienne de tous ces choix. Qu’il s’en tienne à ce qui était prévu, ce qui était annoncé : quelques jours dans un monastère, celui de l’île de Lerins, qui avait été évoqué, étant particulièrement indiqué pour « habiter la fonction ».

Disons-le tout net aussi : j’ai tendance à y voir une belle erreur politique. Annoncer une retraite pour « habiter la fonction », et se retrouver ainsi sur un yacht offre un contraste pathétique. Je n’irai pas jusqu’à dire, comme Alain Finkielkraut, que « pendant trois jours, il nous a fait honte » . Mais j’admettrai que cette initiative me fait fortement penser à une faute de goût évidente, un manque évident d’à propos.

Cela étant – et mes amis de gauche, si disposés à faire la leçon, remarquant la distance dont je veux bien faire preuve envers celui pour lequel j’ai voté, ne manqueront pas de se sentir incités à réveiller leur propre sens critique – que peut-on en penser d’autres ?

Que, si ce choix de vacances m’a déplu, les français, eux, semblent bien s’en tamponner. Comme le rapporte Le Monde, 58% des français selon OpinionWay et 65% selon CSA, ne sont pas choqués, sans compter le sondage maison qui, sur plus de 40 000 votes, donne un résultat de 54% de personnes pas choquées. Le nombre ne faisant pas la raison, on ne se satisfera pas de ces seuls sondages, mais cela relativise les épanchements fielleux de ceux qui – on les comprend – ne sont pas remis de leur soirée de dimanche.

Que certains évoquent l’influence de sa femme, ce qu’Alain Finkielkraut même sous-entend : « Il avait peut-être ses raisons que la raison ignore ». Si Nicolas Sarkozy aurait peut-être dû, si tel est le cas, résister à son épouse, cela m’apparaît somme toute assez sympathique.

Que toute cette agitation est somme toute bien stérile. Les français qui, donc, ne lui en tiennent déjà pas rigueur, auront oublié cette polémique de bas niveau d’ici peu. Et, si Nicolas Sarkozy se montre à la hauteur des espoirs placés en lui, s’il permet à la France de se réaliser, ils seront prêts à lui pardonner des vacances aux Maldives sur un plus grand yacht, si l’idée lui en vient.

Que nos camarades de gauche se montraient manifestement moins sourcilleux avec les petites habitudes et amitiés de François Mitterrand, entre Schlumberger, Riboud, hôtels de luxe et hébergement de sa maîtresse et de sa fille aux frais de l’Etat. Avec le temps, tout passe, tout s’efface.

Que les français ont élu un président dont les bonnes relations avec des grands patrons étaient connues de tous, et dénoncées régulièrement par les autres candidats, marquant, par là, l’importance relative qu’ils accordent aux relations et au programme, certains, prétendument dépourvus des premières n’étant au demeurant guère plus pourvus du second.

Que si, bien évidemment, il faut se préserver des risques de soupçon – ce que de telles vacances ne facilitent pas – quoi qu’en dise ou insinue la gauche, les grands patrons ne sont pas une espèce de français à part, dont seule l’exécration serait autorisée et que l’on peut – c’est un fait – avoir de l’admiration pour ces capitaines d’industrie.

Qu’il y a, aussi, dans cette histoire, un peu de cette relation française étonnante avec l’argent, la réussite, qui font de vous une personne suspecte dès lors que vous en disposez, que vous les obtenez. Sauf bien sûr si c’est sur un terrain de football ou à la star-academy, mais certainement pas dans l’industrie ou le commerce, grands dieux non, pas ça.

Que, peut-être aussi, et par voie de conséquence, il y a, dans la décision prise par Nicolas Sarkozy dont on peut être certain qu’en très fin politique il a pesé tous les tenants et aboutissants, il y a une volonté assez cohérente d’assumer, de dire aux français que l’argent, la réussite, ne sont pas sales par nature, qu’ils doivent se réconcilier avec des personnes qui ne sont pas, parce qu’ils en sont là, des délinquants par nature. C’est peut-être, là aussi, un peu de l’esprit de gauche qui s’efface opportunément. Peut-être, encore, est-ce aussi, comme le camarade gtab le souligne « l’élément d’une conviction qui veut que l’effort doit être récompensé et que la récompense profite à celui qui la mérite ».

Enfin, que deux petites journées et demi de vacances auront décidément bien occupé les discussions…

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

82 comments

  • Comme je l’ai déjà écrit ici quelque part, je vois deux raisons à cette bravade mais ne sont que les deux faces d’une même pièce.

    La première face destinée aux Francais qui pensent toujours que tout leur est adressé qui dit aux Français en général il n’y a pas de honte à être riche et que l’on l’être et l’assumer aujourd’hui en France grace à lui, une deuxième plus subtile aux riches Français de l’étranger qui dit n’aillez pas peur de revenir en France, elle change et je vais faire tout ce que je peux pour qu’elle change.

    La deuxième, beaucoup plus importante mais que les nombrilistes ne voient jamais, c’est le besoin de NS d’améliorer l’image de la France à l’étranger pour permettre entre autres et j’en oublie, réparer la néfaste épopée des banlieux qui a été présenté comme une guerre civile par les principaux médias américains (fox news, le TF1 local), montrer que la France change et est prête à assumer une politique plus volontariste en matière économique et qu’elle l’assume, montrer uax partenaires européens qu’il ne se préoccupe pas des cans-cans mais mène seul contre tous les médias et même en désapprobation des membres de son propre parti la politique que lui trouve juste et qu’il est capable de l’imposer à ses électeurs (…58% de Koz) et à son parti et surtout de redorer le blason de la France et de ses produits que l’on devra bien exporter pour financer toutes ces mesures.

    pour la petite histoire, il aurait mieux fait de prendre un Falcon 7X que ce vieux 900 et un yacht moderne avec un pont pour hélico car celui-ci n’a provoqué que l’hilarité et à été traité de juste digne de la Reine Mère par certains.

  • Si 58% des français (prenons le sondage le moins favorable à Sarkozy) ne sont pas choqués, cela signifie qu’au grand maximum 42% des français le désapprouvent sur ce point, et suivent le PS et Hollande dans sa nouvelle campagne de diabolisation. Or 42%, c’est 5 points de moins que ce qu’a réuni Royal le 6 mai… Le PS devrait commencer à changer de stratégie!

  • Bien que ne partageant pas avec toi le léger trouble que tu semble éprouver je souscris au reste de ton billet. Cet épisode de politique-poubelle de nos amis socialistes montre à quel point en est arrivé ce parti qui, s’il n’y prend garde, passera bientôt pour un repère de vieux réacs moralistes….. Il démontre également la vacuité toujours aussi pesante du projet socialiste, vacuité largement évoquée au sujet de la candidature de Mme Royal mais dont on constate qu’elle est bien plus inquiètante qu’il n’y paraissait. lors donc, à quelques semaines de l’échéance des législatives, le PS n’a pas autre chose à faire que de déblatérer sur 2 jours de vacances, amenant immédiatement la polémique sur de supposés avantages reçus de Vincent Bolloré (dixit M.Hollande). Si Nicolas Sarkozy aurait dû écouter sa femme, que François Hollande arrête d’imiter la sienne……

  • Bonjour,

    Premièrement, ce point m’a personnellement peu choqué, si ce n’est la différence entre la retraite annoncée et les vacances effectuées, différence mineure, en tout cas moins que l’acharnement des médias à jouer à Voici et à être le premier à le montrer en privé.

    Ensuite, le reproche principal dès le premier jour trouvé chez Jean-Michel Aphatie sur son blog est le risque de collusion entre relations personnelles et direction de l’état, de surcroît dans ce cas où Nicolas Sarkozy est maintenant redevable à V. Bolloré. Le précédent des 10 années de Tony Blair montre qu’il a lui aussi toujours passé de richissimes vacances chez ses amis, et la presse anglaise (assez saignante généralement) n’a jamais réussi à trouver la moindre collusion. De plus, il se dit beaucoup actuellement que N. Sarkozy privilégie la compétence sur l’amitié ou la fidélité pour construire son gouvernement, on peut donc lui faire confiance par défaut a priori sur son honnêteté, mais cela n’empêchera pas d’être vigilant sur ces points, surtout de la part des journalistes qui lui sont farouchement opposés. Je leur fais totalement confiance pour dénoncer vertement toute collusion, le cas échéant.

    Enfin, un autre blog parle aussi de ce point ce jeudi 10 mai.

    Luc

  • Je trouve qu’Alain Finkielkraut et Christophe Barbier, qui ne sont, comme chacun sait, ni des « ségolistes » ni des anti-sarkozystes primaires, ont bien résumé, chacun dans leur style, ce choix malencontreux, au moins en termes de symbole et de communication :

    Alain Finkielkraut : « On ne peut pas se réclamer du général de Gaulle et se comporter comme Silvio Berlusconi. On ne peut pas en appeler à Michelet, à Péguy, à Malraux et barboter dans le mauvais goût d’une quelconque célébrité de la jet-set ou du show-biz. On ne peut pas prononcer des odes à l’Etat impartial et inaugurer son mandat en acceptant les très dispendieuses faveurs d’un magnat des affaires. Contrairement à ce qu’il avait annoncé sur un ton grave, Nicolas Sarkozy ne s’est pas retiré du monde pour habiter la fonction présidentielle : entre le Fouquet’s, Falcon et palace flottant, il a oublié qu’il venait d’être élu président de la République. Il avait peut-être ses raisons que la raison ignore. Espérons cependant qu’il s’en souviendra, une fois de retour sur le plancher des vaches, et qu’il saura, comme il l’avait promis dans des discours de très haute tenue, incarner la France. Pendant trois jours, il nous a fait honte ».

    Christophe Barbier : « Un dîner au Fouquet’s et une nuit au Fouquet’s Barrière, une scène, à la Concorde, où Arthur voisine avec Mireille Mathieu, une virée en yacht au large de Malte… Dans ces débuts de président, il y a un mélange de mauvais goût et de comportement de nouveau riche, de ringardise et de « beaufitude ». Sarkozy, en fait, se comporte comme une vedette de show biz, pas comme un chef d’Etat. Rien de grave, mais rien d’élégant. Certes, la période est un peu ambiguë, puisqu’il ne sera président que le 16 mai. Mais déjà, il devrait être exemplaire, et ce n’est pas le cas. Il m’avait assuré, au téléphone il y a deux semaines, qu’il se retirerait en France. « Bien entendu, ce sera sur le territoire national », avait-il insisté. Il n’y a pas de crime de lèse-majesté ni de haute trahison, mais une faute de style ».

  • Koz, vous dites que « les bonnes relations de Nicolas Sarkozy avec des grands patrons étaient connues de tous et dénoncées régulièrement par les autres candidats ». C’est vrai. Effectivement, tout cela n’est pas une surprise. Mais n’oublions pas quand même que quand on pointait la proximité du candidat UMP avec les grands patrons, le camp sarkozyste criait aussitôt à la diabolisation. N’oublions pas non plus que Sarko s’est autoproclamé « candidat du peuple » et a ironisé sur le débat Royal-Bayrou en disant que pendant que ses concurrents discutaient dans un grand hôtel parisien, lui était sur le terrain à visiter des usines…

    Le premier signe donné par le président Sarkozy clarifie en tout cas la situation. Mais il y a plus grave : comment peut-on penser que quand on reçoit un cadeau d’une telle valeur, l’on ne soit pas un peu redevable ? Outre le fait que Bolloré a quelques contrats avec le ministère des Affaires étrangères ou de la Défense, il se développe également dans les médias et pourrait lorgner sur TF1… De plus quand on réalise une bonne partie de son chiffre d’affaires en Afrique et que l’on se fait connaître comme l’ami du président français, ça peut aider dans le business… De même Martin Bouygues considère qu’avec l’élection de Nicolas, l’acquisition d’Areva est acquise… Lagardère et EADS savent également qu’ils n’auront pas affaire à un ingrat… etc. etc. L’Etat impartial est quand même un peu mal barré, non ?

  • Cette histoire m’a rappelé les soucis qu’avait eu Julien Dray, qui avait acheté en 1997 une montre à 250 000 francs (38 000 euros), dont plus de la moitié (150 000 francs) avait été payée en liquide. Il ne me semble pas avoir vu poindre l’indignation chez ses amis socialistes.

    Et puis avoir de bonnes relations avec les grands patrons français, cela peut être utile quand on dirige le pays. Ils ont quand même quelques leviers de pouvoir qui peuvent utilement accompagner la politique de la nation. Quand il faut trouver un chevalier blanc pour sauver une entreprise française, soit de la faillite ou d’une OPA étrangère. Les socialistes savent ce que veut dire « le mur de l’argent », qu’ils se sont pris en pleine gueule plusieurs fois. Cela ne risque pas d’arriver à Sarkozy, et cela ne peut qu’être bon pour le pays.

  • [quote comment= »21608″]Mais n’oublions pas quand même que quand on pointait la proximité du candidat UMP avec les grands patrons, le camp sarkozyste criait aussitôt à la diabolisation. [/quote]

    Quant aux conclusions que l’on en tirait.

    [quote comment= »21608″] Mais il y a plus grave : comment peut-on penser que quand on reçoit un cadeau d’une telle valeur, l’on ne soit pas un peu redevable ?[/quote)

    Cela fait 20 ou 30 ans qu’ils sont amis, alors, franchement, qu’est-ce que cela changera ?

    [quote comment= »21606″]Alain Finkielkraut : « On ne peut pas se réclamer du général de Gaulle et se comporter comme Silvio Berlusconi. [/quote]

    Donner le lien est, pour moi, une façon de ne pas recopier un article dans son intégralité. Mais bon, cela ne suffit pas à nos rigoureux camarades…

    Or, précisément, là-dessus, je trouve que Finkielkraut fait preuve de faiblesse de caractère. Pourquoi évoquer Berlusconi ? Pourquoi, précisément Berlusconi ? Il intègre vite la propagande adverse. Que je sache Tony Blair est allé aux Barbades, puis à Charm-el-Cheik. Cela lui a été reproché. Finkielkraut pouvait évoquer Blair, il choisit Berlusconi. Soit. Mais c’est un choix un peu biaisé.

    [quote comment= »21606″] une scène, à la Concorde, où Arthur voisine avec Mireille Mathieu,[/quote]

    Je supporte difficilement Arthur et M. Matthieu n’est pas ma tasse de thé mais… so what ? Ca fait peuple ? Ils ne portent pas de charmantes écharpes rouges autour du cou comme l’ami Barbier ?

  • Bof ….

    Et alors ? Moi ce que je lui demande est de respecter ses promesses, il peut aller passer ses vacances sur Mars en string invité par E.T, je m’en tape.

    La souris accouche d’une montagne et le peuple français ne doit pas être si malheureux que cela pour ne parler que de cela.

    L’argent n’est PAS sale quand il est bien gagné.

  • [quote comment= »21613″]Pourquoi évoquer Berlusconi ? Pourquoi, précisément Berlusconi ? Il intègre vite la propagande adverse. Que je sache Tony Blair est allé aux Barbades, puis à Charm-el-Cheik. Cela lui a été reproché. Finkielkraut pouvait évoquer Blair, il choisit Berlusconi. Soit. Mais c’est un choix un peu biaisé.

    [/quote]

    Si je puis me permettre de faire remarquer que Berlusconi est propiétaire de son yacht, de ses groupes de presse et des ses télévisions et a recu le premier falcon 7X produit par Dassault (35 millions d’euro) et qu’il a pour habitude d’offrir une rolex à tous ses invités de là à y voir de la jalousie de Dray qui le sait et envie NS d’être surement l’invité de Berlusconi il y a une marge que je ne franchirais pas.

  • @ Jeff

    « mélange de mauvais goût et de comportement de nouveau riche, de ringardise et de “beaufitude”… J’aime bien les journalistes qui montent sur leurs grands chevaux moraux et qui laissent passer sans aucun filtre leurs propres prejuges de classe, leur mepris et leur detestation de categories qu’il est « normal » de detester! Bah oui, je suis sure que beaucoup de francais beaufs et ringards aimeraient bien passer une nuit au Fouquets et partir en croisiere sur un yacht a Malte, n’en deplaise aux bobos et aux intellos qui le pourraient mais trouvent cela « teeelllement vuuuulgaire! ».

    A part ca sur le fond j’ai l’impression, sans vouloir surjouer le cote « tout est controle » (apres tout c’est peut etre une bourde), que Sarkozy fait expres de titiller la gauche pensee unique, pour a chaque fois lui demontrer que finalement elle n’a plus son pouvoir d’intimidation. C’est assez facile de prevoir les reactions de fausse indignation, ce sont toujours les memes, il suffit de pousser le bon bouton et tout le monde se rue sur le petit chiffon rouge. La Sarkozy agite le chiffon: eh les gars, je ne paie pas mon obole a l’hypocrisie ambiante, je ne fais pas semblant d’etre pauvre, pas comme vous qui jouez avec les journalistes une petite comedie dont personne n’est dupe, toute la presse debite son texte, olala, quelle conduite indigne d’un president, les riches patrons ceci…Les francais qui ne sont pas des abrutis rigolent de tant de persistance a les prendre pour des idiots, et la cabane de Mougins et le riad de Marrakech prennent un relief particulier. Cela rend finalement Sarkozy sympathique par comparaison. CQFD: 1- l’intimidation de la pensee unique ne se nourrit que de la faiblesse qui constitue a lui ceder; 2- que la gauche se discredite a lancer polemique apres polemique, et que loin de reussir a diaboliser Sarkozy elle le rend de plus en plus populaire.

  • Aucune remarque à faire sur les habitudes de nouveau riche de Nicolas Sarkozy, grand bien lui fasse et si c’est ça qui le fait jouir, pourquoi pas. Ca ne coûte effectivement, pour l’instant, aucun argent au contribuable, contrairement aux prédécesseurs.

    Il suffira juste d’être vigilant sur la future politique africaine de la France, comme le seront certainement Vincent Bolloré et Martin Bouygues ou sur les textes régissant les groupements de médias comme le seront Arnaud Lagardère et Serge Dassault, ces majestueux et méritants fils à papas.

    L’argent n’est pas sale quand il n’est pas salement gagné, je suis entièrement d’accord.

  • Petite précision : contrairement à Bouygues ou Lagardère, Bolloré n’est pas un ami intime de Sarkozy, loin de là. Ce cadeau est plutôt le signe de la confirmation d’une réconciliation (Bouygues et Bolloré étaient fâchés à mort après que le second a lancé une OPA hostile sur le premier en 1997 et Sarkozy était alors l’avocat de Bouygues dans cette affaire). Et Sarko a dit lui-même que c’était la première fois qu’il acceptait une telle proposition de la part de Bolloré…

    Mais vous nous dites que cela ne changera rien… et que Sarko ne se sentira en aucune manière obligé par ce somptueux cadeau… Ben voyons. Tu me prêtes ton jet privé et ton yacht, mais quand tu m’appeleras pour me demander un petit service, je ferais comme si je ne te connaissais pas… Cela doit être effectivement comme cela que ça marche. Les renvois d’ascenseurs n’existent pas et ne sont qu’une vue de l’esprit. Seuls comptent le mérite et la compétence.

  • Il y a 14 ans de cela, Pierre Bérégovoy se suicidait. On lui avait reproché d’avoir accepté un prêt sans intérêts pour acheter un appartement à Paris.

    Quatorze ans plus tard, notre président élu, en T-Shirt de la police de New-York, nous explique qu’il assume complètement le fait d’accepter les invitations gratuites d’un grand PDG qui n’a aucun lien avec l’Etat (ce qui est un mensonge pur et simple).

    ==> de Gaulle, reviens ! Ils sont devenus fous.

  • C’est la stratégie habituelle (celle du Kärcher, de l’identité nationale, de la pédophilie innée, etc, etc…)

    1. Je choque. Tout le monde appelle ça « une bourde », même mes amis ont l’occasion de s’émouvoir, ce qui montre au passage qu’ils ne sont pas mes adorateurs mais que s’ils me font confiance c’est sur mon projet (ouais, parce que moi j’ai un projet, m’sieurs dames)
    2. J’explique, au besoin en faisant des raccourcis (ça fait 20 ans qu’il m’invite, 20 ans que je refuse / je voulais pas dire « inné », je voulais dire que c’est du déterminisme, inné-acquis c’est pareil quoi)
    3. J’assume. Et puis quoi alors? (vous avez un problème avec l’argent/la fierté nationale/ le fait que des gens soient des malades mentaux et qu’il faut les soigner)
    4. Je prends tout le monde à témoin de la méchanceté de mes adversaires, moi qui ne cache rien et suis tout dévoué à la cause des français.

    Gageons que nous verrons ce genre de vaguelettes inoffensives se reproduire souvent. Ca me fatigue déjà. [quote post= »305″]Que, peut-être aussi, et par voie de conséquence, il y a, dans la décision prise par Nicolas Sarkozy dont on peut être certain qu’en très fin politique il a pesé tous les tenants et aboutissants, il y a une volonté assez cohérente d’assumer, de dire aux français que l’argent, la réussite, ne sont pas sales par nature, qu’ils doivent se réconcilier avec des personnes qui ne sont pas, parce qu’ils en sont là, des délinquants par nature.[/quote] Au passage, soulignons la stratégie sarkozienne pour aborder les débats de fond, déjà soulignée par un commentateur de ce blog (sympathisant UMP il me semblait) : Sarko, c’est trois conneries, une idée intéressante.

    Sinon, Le Monde est assez bon là-dessus. Inutile d’en rajouter. Ma seule conviction là-dedans? notre président se fiche royalement (pour le moment) de l’impartialité de l’Etat. La publicité faite autour de ses relations avec les milieux d’affaire doit faire figure de transparence, et suffire à tout le monde. De toute façon, il a été magistralement élu en disant bien à tout le monde que ça ne lui poserait pas de problème de se moquer éperdument de ce genre de critique, il va pas commencer maintenant à se préoccuper de ce que les gens disent.

    Les gens en question s’en foutent majoritairement, et ils ont bien raison. Sarkoshow que tout ça.

  • [quote comment= »21623″] Gageons que nous verrons ce genre de vaguelettes inoffensives se reproduire souvent. Ca me fatigue déjà.[/quote]

    Il y a un moyen très simple de faire cesser ces vaguelettes: que la gauche cesse ses réflexes pavloviens anti-sarkozystes. Si on l’avait laissé faire son break tranquille 5 jours durant, il n’y aurait pas eu de stratégie déployable en 4 points. C’est aussi simple que cela.

    Mais non, Hollande en avait assez d’être sensé, depuis le 6 mai au soir : il lui fallait un peu rajouter de l’eau sur les braises. Ce fut efficace, il est encore moins crédible maintenant.

  • Personnellement je me fiche comme de l’an 40 de là ou [Nicolas Sarkozy] et sa famille passent leurs vacances.

    Ceci étant dit, je ne peux pas m’empêcher de penser que l’effet est entièrement calculé, sachant très bien les réactions qui seraient suscitées. S’il avait voulu réellement se retirer dans le calme, avec sa femme et son gamin, croyez moi, il l’aurait fait et pu le faire.

  • Perso, j’hésite entre 2 explications de son geste infâme :

    • Trop heureux, il a accepté trop vite de prendre des bonnes petites vacances sans penser que ça pouvait faire un foin (la bonne foi, quoi)
    • Calculateur, il s’est dit : je vais faire péter une bonne fois pour toutes le tabou de l’argent, je vais renforcer la fascination des lecteurs de voici, je lance la course à la réussite, je montre au monde que la France a changée, et je vais encore une fois mettre le PS face à ses contradictions mitterrandiennes.
  • Comme beaucoup de gens de gauche, je n’ai pas été choqué. J’aurais été choqué si je débarquais d’une autre planète, ou d’un pays scandinave. Mais il se trouve que je n’ignorais rien des relations entre l’ancien maire de Neuilly et Bouygues, Lagardère, Arnault, de son goût pour le luxe tape à l’oeil, et de sa totale imperméabilité à toute notion de décence et de bon goût. Je n’ai été ni choqué, ni surpris. Je n’attendais rien d’autre de sa part.

  • [quote post= »305″]Il y a un moyen très simple de faire cesser ces vaguelettes: que la gauche cesse ses réflexes pavloviens anti-sarkozystes. [/quote] Mais c’est toute l’habileté du truc, Damoclès! On ne peut pas ne pas réagir! C’est énorme! Même Koz se sent obligé d’en dire un mot!

  • Lisette, c’est toi qui, dans ce dernier commentaire, comme dans l’autre fait dans la sur-interprétation.

    Notamment, là :

    [quote comment= »21623″]1. Je choque. Tout le monde appelle ça « une bourde », même mes amis ont l’occasion de s’émouvoir, ce qui montre au passage qu’ils ne sont pas mes adorateurs mais que s’ils me font confiance c’est sur mon projet (ouais, parce que moi j’ai un projet, m’sieurs dames)[/quote]

    Bien sûr, Sarko est stratège, mais tout de même… Je pense que l’on peut s’arrêter au stade du : la gauche va hurler et alors, grand bien me fasse. Après, aller jusqu’à se dire : cela permettra à mes amis de se désolidariser (au passage, sans vouloir invalider ton raisonnement, tu en as compté combien ?), ça devient un raisonnement bien tordu.

    [quote comment= »21634″]Mais c’est toute l’habileté du truc, Damoclès! On ne peut pas ne pas réagir! C’est énorme! Même Koz se sent obligé d’en dire un mot![/quote]

    Si je n’en parle pas, on me le reproche. Si j’en parle, on me le reproche. Finalement, on n’est jamais aussi bien que quand on ne fait vraiment que ce que l’on veut.

  • C’est quand même triste que la plupart ne voit qu’un truc franco-francais alors que le moyen que vous évoqué à raison n’est qu’un moyen d’éviter les bêtes réactions internes françaises.

    Et quand je lis dans le figaro que la  »fortune » de NS est estimée à deux millions d’euro je comprend mieux qu’il ait besoin d’emprunter le vieux avion d’un ami et faire un tour sur ce rafiot pour essayer de donner une nouvelle image de la France. Car il suffit de vérifier le prix de n’importe quel résidence sur le bord de mer en France et se rendre compte qu’avec 2 millions on ne va pas bien loin et je comprend bien mieux Cécilia qui se dit qu’avec son cerveau il gagnerait 3 ou 4 fois ces 2 millions par an en étant CEO dans une boîte à sa mesure. Il en faut du courage pour quand même essayer de faire tout ce qu’il peut pour faire avancer la France.

  • Du moment que c’est lui ou ses amis qui payent, je m’en f… Je dis simplement qu’aller au Fouquets pour quelqu’un qui boit de l’eau, c’est du gachis. (car j’imagine que la cave est bonne là-bas)

  • @Koz : il y avait une petit pique, évidemment. Mais le fait reste : on ne peut pas ne pas s’émouvoir de ces provocations. C’est très très fort… Sur le coup des amis, je veux bien admettre que j’ai été un peu loin. Le premier point est alors : 1. Je choque. Tout le monde appelle ça « une bourde ».

    Je ne pense pas surinterpréter. Ca s’est passé comme ça à chaque fois. A chaque fois il a fait l’événement, et utilisé la tempête pour avancer ses propositions. Je pensais qu’il n’arriverait à rien comme ça, et que ça l’empêcherait de gagner, parce qu’il se ferait détester. J’ai eu complètement tort. C’est probablement un des aspects de sa personnalité qui le rendent sympathique. J’aime pas, mais j’ai plus rien à en dire, il a été élu.

  • ah oui, qui se désolidarise. D’abord, j’ai pas dit désolidariser. C’est plutôt « faire remarquer que c’est pas malin ». Finkielkraut, Barbier, Bourlanges (dixit Le Monde), toi… euh… j’ai pas compté en même temps. Pas forcément des amis, mais des gens qui l’ont choisi comme président, disons, et ont clairement signifié qu’ils l’aimaient bien (« vous voyez bien qu’ils ne perdent ni leur indépendance, ni leur liberté de parole! »). A l’époque, il y avait eu S. Veil sur l’identité nationale.

  • @ Lisette et Koz,

    Il est effectivement très fort, on ne peut pas lui enlever cela. L’enregistrement audio de sa réaction à la polémique, disponible sur le Net, est un modèle du genre, en termes d’argumentation bien préparée et de numéro d’acteur de haut vol. Pour l’instant, les Français marchent et ne sont pas choqués. Le président vient d’être élu, il bénéficie d’une forte légitimité, il est avant tout attendu sur ses promesses de réformes… C’est normal et c’est très bien comme ça. Mais à sa place, je n’abuserais quand même pas de ce type de symboles et de grosses ficelles de communication… Car cinq ans, c’est long, et l’état de grâce, c’est court… L’indulgence ne durera qu’un temps et ce qui est vu aujourd’hui comme un petit travers sympathique (l’attirance pour tout ce qui brille) pourra être vu demain comme une tare rédhibitoire (la collusion avec les puissances financières et la non-représentation de l’intérêt général).

  • [quote comment= »21623″]1. Je choque. Tout le monde appelle ça « une bourde », même mes amis ont l’occasion de s’émouvoir, ce qui montre au passage qu’ils ne sont pas mes adorateurs mais que s’ils me font confiance c’est sur mon projet (ouais, parce que moi j’ai un projet, m’sieurs dames)[/quote] Pour moi, c’est exactement l’inverse : il oblige ses amis à le soutenir aveuglément, sinon il les lourde (je doute qu’on entende encore parler de Veil et Bourlanges à l’UMP), et ils avaleront des couleuvres de plus en plus grosses.

  • Peut-être que c’est une bonne chose, finalement. Peut-être que c’est une très bonne idée de montrer aux Français que la richesse, c’est bien, et qu’il n’y a pas à en avoir honte.

    Et puis, sur ce reproche ridicule d’ « être ami » avec les patrons et les propriétaires de médias.

    Ben, ça vaut mieux, quand on est chef de l’Etat. Vous préféreriez qu’il soit ennemi avec eux?

    Quand on est homme politique, qu’on soit de gacuhe ou de droite, il y a évidemment intérêt à être pote avec les patrons des médias. Depuis quand le but d’un homme politique est-il d’être au plus mal avec les médias, qu’on parle de lui en termes les plus négatifs possibles, que sa politique soit le moins comprise et le moins bien expliquée?

    Ne pas être pote avec les patrons des médias, pour un homme politique, c’est une faute professionnelle.

    Quant aux patrons, ben, j’ai une bien mauvaise nouvelle à vous annoncer. Tenez-vous bien, ça va vous faire un choc: ce sont eux qui ont le pouvoir de créer des emplois en France. D’investir. De peser sur la croissance.

    En conséquence de quoi, nos grandes consciences de gauche nous expliquent que la vertu d’un président se mesure à la haine qu’il entretient envers les grands patrons, à la distance qu’il met avec eux, au petit nombre de ceux qu’il connaît. Qu’il doit avoir le monde de l’entreprise contre lui et non avec lui.

    Ah! mais j’oubliais: pour nos amis de gauche, les seuls bons emplois sont les emplois de fonctionnaires ou de crypto-fonctionnaires (emplois-jeunes, etc).

    Et c’est bien sûr avec ces emplois-là qu’on va supprimer le chômage en France.

    Voyez la remarque de Bernard Tapie — qui n’est pas spécialement un modèle de probité, mais qui m’a bien fait marrer: les deux tiers des noms connus qui hurlent contre le yacht à Sarko, je les ai invités sur mon Phocéa, ils sont venus, et je vous assure qu’ils n’ont pas eu l’air de trouver ça scandaleux du tout.

    Et puis il y a un autre truc qui me fait immensément marrer: le nombre de blogueurs de gauche qui, ces jours-ci, se sont répandus sur la « vulgarité » de Sarkozy, sur son manque de culture qui déshonorerait la France, sur son absence de raffinement, sur ses goûts de parvenu (écrans plats pour karaoké sur yacht de luxe), sur ses Rolex trop voyantes, sur son blazer trop grand porté sur un jean, sur ses goûts de chiottes en matière de chanteurs, etc.

    Ah! évidemment, s’il portait des bottines Berlutti sur mesure, s’il avait des Jaeger-le-Coultre discrètes mais coûtant la peau des couilles, s’il accrochait des maîtres flamands aux murs de son appartement de la place des Vosges, s’il passait ses vacances dans un vieux palace à Venise, s’il fréquentait la Scala de Milan, là ce serait un véritable homme de gauche, respectable et tout.

    Ces commentateurs confirment ce qu’on savait déjà — mais la naïveté avec laquelle ils se trahissent fait plaisir à voir: la gauche, c’est la bourgeoisie snob qui refuse aux pauvres les avantages dont elle jouit.

  • bouh! c’est honteux qu’un futur président de la république prenne 3 jours de vacances, et qu’en plus il choisisse délibérement de ne pas aller les passer à Brégançon.

    On lui fait le procès d’être hyperactif et de se mêler de tout, et sur ce, il se permet de respecter la fin de mandat de Jacques Chirac. Il se fout vraiment de nous.

    Plus sérieusement, il mérite des vacances, et ce n’est pas cet été qu’il va pouvoir partir puisque son gouvernement et les parlementaires seront alors au travail.

  • [quote comment= »21634″] Mais c’est toute l’habileté du truc, Damoclès! On ne peut pas ne pas réagir! C’est énorme! [/quote]

    Mais Lisette, c’est la définition même du réflexe que de mener à une réaction incontrôlée et prévisible… D »où la nécessité de reprendre les fondamentaux, y compris par l’exemple… ce que fait Sarkozy 😉

  • Je ne sais pas si c’est mon esprit anticonformiste qui me fait tant apprécier NS. Dès que j’ai appris qu’il se rendait au Fouquet’s j’ai commencé à sourire et à partir en franche rigolade voyant les tartuffes s’offusquer d’un petit séjour sur un yacht de milliardaire. Certains devraient se mettre au régime et faire du sport parce que si j’ai bien saisi le caractère de notre nouveau président ils vont frôler la crise cardiaque de nombreuses fois pendant les 5 ans à venir. Je m’en réjouis d’avance et espère de tout cœur qu’il ne se laissera pas intimider par les vieux jetons englués dans le politiquement correct et poussiéreux édicté depuis des décennies par la nomenclature des tartuffes et autres jansénistes de la grisaille et du larmoiement.

    Pour le fond de l’analyse je rejoins totalement l’avis de pexi ci-dessus. NS cherche à incarner la réussite, à promouvoir, encourager la réussite. Ce serait faire injure à l’intelligence de cet homme politique de penser qu’il s’agit d’une erreur d’appréciation, pour moi ce n’est que le premier d’une série de signaux destinés aux créateurs de richesses d’un côté et montrer de l’autre aux français qu’officiellement cette fois, franchement, ont peut montrer et doit être fier de sa réussite.

    PS : Franchement, pour ceux qui ont pris la peine de chercher à connaître le véritable caractère de NS, vous l’imaginez au monastère des Iles de Lérins ? 🙂 🙂

  • J’ajoute qu’en matière de chanteuses, il est bien évident que Mireille Matthieu, qui fête la victoire à Sarkozy, est d’une vulgarité crasse.

    En revanche, Dalida, icône de la gauche caviar et du monde gay branché, qui bénéficie en ce moment d’une exposition gratuite à la Mairie de Paris, est un sommet de raffinement artistique, un monument de l’histoire de la musique, quelque chose comme Callas et Schwarzkopf réunies.

    Pour ne pas parler de Diam’s, qui en remontrerait à Bach lui-même — encore un vieux con qui devait se lever tôt pour aller pisser, tiens.

  • Effectivement, je ne vois pas en quoi être choqué. Olivier a raison, je pense qu’on commence à bien le connaître Sarkozy; et dans la vie on connait aussi des gens comme lui que l’argent éblouit, que la fréquentation de « people » fait grandir. C’est tout à fait humain. C’est un gosse qui découvre ses jouets.

    Je pense qu’il faut plus s’intéresser à ceux qui lui font des cadeaux qu’à lui qui les accepte.

  • j’ai entendu ce midi sur RTL que Sarko avait petit-déjeuné avec Fillion et Guéant au bar du coin et avait mangé une omeltte salade. Amis socialistes, ça devrait vous plaire, ça fait assez peuple pour vous ??

  • Je préfère voir Sarkozy sur un yacht que faisant une retraite dans un monastère. Cela m’aurait ennuyé de voir un lieu de spiritualité transformé en plateau de télé-réalité. À vrai dire je me demandais quel monastère conviendrait, en terme d’image, à la mise en scène de sa carrière politique. Et quelle communauté pourrait supporter sa frénésie de communication.

    Sur le yacht, les choses sont claires. On a même voté pour cela : 2 jours de vacances au prix d’une vingtaine de voitures, les soupçons de conflit d’intérêt, le mauvais goût et le manque d’imagination… On a les modèles qu’on peut.

    Et puisqu’ici on se pique de religion, je recommande à quelques uns de justement aller faire retraite. Ils y découvriront que : « l’argent ne procure rien qui vaille la peine de vivre ». C’est de Saint-Exupéry, dans Terre des Hommes.

  • Ah la la. En tout cas, on va se marrer avec Sarko. Parfois, je me demande si Koz trouve aussi parfois que les réactions des partisans sarkozystes sont (un brin) militantismement correctes.

  • [quote comment= »21643″]ah oui, qui se désolidarise. D’abord, j’ai pas dit désolidariser. C’est plutôt « faire remarquer que c’est pas malin ». Finkielkraut, Barbier, Bourlanges (dixit Le Monde), toi… euh… j’ai pas compté en même temps. Pas forcément des amis, mais des gens qui l’ont choisi comme président, disons, et ont clairement signifié qu’ils l’aimaient bien (« vous voyez bien qu’ils ne perdent ni leur indépendance, ni leur liberté de parole! »). A l’époque, il y avait eu S. Veil sur l’identité nationale.[/quote]

    Lisette, vous m’excuserez, mais vos interprétations me paraissent tortueuses et… torturées. Ainsi donc, Nicolas Sarkozy adopterait des comportements visant à permettre à ses soutiens présumés de lui en faire le reproche, ce qui signifie tout de même que ce qui ne le soutiennent pas se déchaînent grave pendant ce temps. En fin de compte, le bisounours est bien perverti.

  • On m’a dit que Sarko n’avait jamais annoncé lui-même qu’il comptait se retirer dans un monastère. Quelqu’un est allé vérifié les déclarations et m’a dit que rien de tel n’était sorti de sa bouche.

    Et puis ok avec gtab : Sarko a mené campagne sur la valorisation de la réussite -avec l’argent (gagner ) pour premier critère. Pas étonnant, dès lors, que 58% des Français s’en tamponnent.

    58% des Français…la révolution des esprits serait donc déjà à l’oeuvre : ce que je veux, c’est pouvoir y accéder, pas haïr ceux qui l’ont (lorsqu’ils l’ont mérité ; et on peut pas dire que Sarko s’est pas cassé le popotin pour y avoir droit, à ses 2 misérables jours de milliardaire).

    Fin de la haine sociale, début de la saine émulation?

    Il n’empêche que Bolloré a perdu plusieurs bonnes occasions de se taire (jamais un marché public…).

  • oh, Koz. J’aime bien jouer les Lisettes, mais faut lire les deux commentaires. Tu m’invitais à donner des noms, j’ai donné. Mais auparavant j’avais admis qu’il y avait un peu d’exagération dans mon point 1, et en avais proposé une autre formulation. De toute façon, ce qui me paraît remarquable, c’est le système utilisé, la méthode. On retrouve toujours les mêmes phases, avec le même résultat au bout. Je conviens d’ailleurs, du bout des lèvres mais je conviens, que ça lui permet d’avancer des idées de fond. D’où mon espoir : on va bien se marrer Auquel s’ajoute une question : que va-t-il inventer la prochaine fois?

  • @ Carolus

    « fin de la haine sociale, début de la saine émulation »

    Là je ne vous suis pas. Il n’y a plus de haine sociale depuis fort longtemps. La rage, dans les milieux populaires, est tournée vers les étrangers, les fonctionnaires, les politiciens, les homosexuels, le contremaître et non vers les riches. On s’est ému de la phrase de Hollande : « je n’aime pas les riches », mais on n’a pas vu qu’elle était complètement coupée de la réalité. Et tout le monde se regarde de travers (dans ce blogue où une partie des lecteurs est aisée).

    Quant à la saine émulation, j’ai du mal à voir quelque chose à prendre en exemple dans l’équipée de Sarkozy. Passer deux jours à la mer, bronzer, faire des footings, etc et ça coûte 200 000 euros ! J’espère pour vous que vous utilisez vos revenus à meilleur escient !

    Tenez, je vous donne le truc : vous prenez votre sac à dos, vous marchez deux jours sur un GR, ça vous coûtera une cinquantaine d’euros. Si vous choisisez bien vous aurez en plus de la nature et de la camaraderie, quelque église romane où vous étonner.

  • C’est très bien analysé. Moi aussi j’aurais préféré le voir dîner non pas chez Lulu mais « au rendez-vous des camionneurs » qui est encore plus peuple. On aurait dit « il veut faire peuple alors que c’est un bourgeois ». Je l’aurais bien vu au monastère des îles de Lérins où les moines font un merveilleux vin (mais Thaïs nous dit qu’il ne boit que de l’eau, est-ce pour cela qu’il est si mince?). On l’aurait traité de calotin. Dans tous les cas il aurait été critiqué. Il a donc eu raison de s’en ficher et de suivre les goûts people de son épouse. On ferait bien nous aussi d’assumer. N’est-ce pas mon copain Koz qui s’excusait presque d’avoir une bouteille de Dom Pérignon dans sa cave en précisant que c’était un cadeau de M.Toujours père? Et moi-même quand j’ai exprimé mon soulagement de voir Sarko élu parce que Royal m’aurait pris ma maison, j’ai écrit « ma petite maison » et non pas « ma maison bourgeoise ». Il est peut-être temps en effet de changer nos rapports à l’argent et à la réussite.

  • [quote comment= »21675″] Tenez, je vous donne le truc : vous prenez votre sac à dos, vous marchez deux jours sur un GR, ça vous coûtera une cinquantaine d’euros. Si vous choisisez bien vous aurez en plus de la nature et de la camaraderie, quelque église romane où vous étonner.[/quote]

    Je ne parlais pas de moi.

    Allez demander au Français « de base » quels sont ses vacances de rêve… Pourquoi plus de monde profite de ses vacances pour se dorer la pilule à vivre comme un pacha et à se faire servir des cocktails sur le sable blanc plutôt que pour faire de la randonnée dans les Cévennes? Je ne sais pas trop.

    Mais je pense que vous ne voudriez pas pas parier sur le résultat d’un sondage sur les vacances rêvées des Français…

    Quant à la disparition de la jalousie amère envers le riche qu’on considère comme un « voleur » ou un « fils de », je ne serais pas aussi catégorique que vous. Mais vous n’avez probablement pas parfaitement tort non plus!

  • On croit rêver :

    « Après un dîner vendredi soir avec le Premier ministre britannique, le futur président va pouvoir se reposer. Il a prévu de se reposer ce week-end à la Lanterne, lieu de villégiature des Premiers ministres contiguë au parc du château de Versailles, dans les Yvelines. »

    Désolé, koz, mais avec Authueil, vous semblez si groupies, que je ne peux m’empêcher de vous soumettre cet article. le lien : http://minilien.com/?boQcNlh1if ou sur tf1.fr : http://tf1.lci.fr/infos/elections-2007/0,,3446312,00-sarkozy-week-end-lanterne-.html

  • Sarkozy en difficulté ? Pas de problème. Telle la cavalerie arrivant toujours à tant, des sondages commandés par des gens bien intentionnés arrivent à point nommé, des journaux pas trop irrévérencieux braquent la lumière sur les chiffres qu’il faut (si certain font désordre ou relativisent, il n’est point très nécessaire d’en parler) avec une touche d’interprétation favorable si affinité, puis toute la presse/radios/télévisions reprend sans aucun esprit moutonier, ravis de se retrancher derrière l’objectivité et l’impartialité absolue des chiffres. Et vlan pour les contradicteurs ramenés au rang d’ennemis du peuple !

    Ceux qui pensaient que cette instrumentaliation de bas étage cesserait après les élections en seront pour leurs frais 😉

    Allez un scoop : [quote] Il me paraît utile de donner dès maintenant les résultats des prochains sondages Opinion Way, pour que nous soyons préparés, et ça évitera à Opinion Way d’avoir à faire semblant d’interroger les français :

  • Bon je reprends : « La semaine n’a recommencé que jeudi matin pour Nicolas Sarkozy,(…) »

    Bon.

    « Après un dîner vendredi soir avec le Premier ministre britannique, le futur président va pouvoir se reposer. Il a prévu de se reposer ce week-end à la Lanterne, lieu de villégiature des Premiers ministres contiguë au parc du château de Versailles, dans les Yvelines. »

    La semaine de deux jours, c’est mieux que trente cinq heures. Bon, je blague, mais avouez qu’il commence fort…

  • (Message précédent tronqué pour des raisons techniques, milles pardons)

    Le sccop donc :

    [quote] Il me paraît utile de donner dès maintenant les résultats des prochains sondages Opinion Way, pour que nous soyons préparés, et ça évitera à Opinion Way d’avoir à faire semblant d’interroger les français :

    > 78,2% approuvent le bouclier fiscal amélioré
    > 88,4% approuvent le service minimum dans les transports publics
    > 68% approuvent les peines plancher
    > de façon générale, 85,76% approuvent les mesures du président Sarkozy.
    

    Garanti 100% scientifique, marge d’erreur : (Sin (354)/Cos(175))*3 % [/quote]

    Blague à part, j’attends avec impatience une une du Figaro qui nous apprendrait ce que « les français » pensent des prises de position pro-OGM de Sarkozy.

  • Koz, vous faîtes une erreur. Monsieur SARKOZY n’a jamais dit qu’il allait faire une retraite dans un monastère. Il a dit : » je vais prendre du recul quelques jours avec ma famille, dans un endroit tenu secret, pour me préparer et habiter la fonction présidentielle et oublier un peu le fracas de la campagne. » Cela ne lui a même pas été accordé. C’est affligeant ; la cruauté et la jalousie de certains sont innommables. Cette histoire de monastère c’est Hollande (comme d’habitude) qui l’a lancé et cela a bien été démenti par des journalistes

  • [quote comment= »21689″]On croit rêver :

    « Après un dîner vendredi soir avec le Premier ministre britannique, le futur président va pouvoir se reposer. Il a prévu de se reposer ce week-end à la Lanterne, lieu de villégiature des Premiers ministres contiguë au parc du château de Versailles, dans les Yvelines. » [/quote] Scandale. Après quasiment 5 ans sans vacances et une campagne de 6 mois absolument éreintante tant physiquement que psychologiquement, il prend 4 jours de repos. Waaaahhh le nouveau riche, il nous a bien eu, maintenant il est rentier.

    Remember : au départ il voulait une semaine de repos. Il est revenu plus tôt pour manifester sa solidarité avec les victimes de la traite des Noirs. Il a raccourci ses vacances et se reprend ensuite 2 jours.

    Allez, bataillez politiquement, ne faites pas les cafards.

  • [quote comment= »21692″] Le sccop donc :

    [quote] Il me paraît utile de donner dès maintenant les résultats des prochains sondages Opinion Way, pour que nous soyons préparés, et ça évitera à Opinion Way d’avoir à faire semblant d’interroger les français :

    > 78,2% approuvent le bouclier fiscal amélioré > 88,4% approuvent le service minimum dans les transports publics > 68% approuvent les peines plancher > de façon générale, 85,76% approuvent les mesures du président Sarkozy.

    Garanti 100% scientifique, marge d’erreur : (Sin (354)/Cos(175))*3 %[/quote]

    En fait il n’y a même pas besoin de tout cela… 53,06% des français ont approuvé l’ensemble de ce programme par le biais des urnes. Cela suffit à lui donner une légitimité incontestable, et donc à assurer son application si celui qui l’incarne, M. Sarkozy, s’en donne la peine. Et n’ayez aucun doute à ce sujet.

  • Pôvre Koz Ben oui voila cela est arrivé et vous ne pouvez plus rien en dire finalement … et votre point de vue va etre obligé de devenir de plus en plus lache, de plus en plus complaisant car le petit Nicolas n’est pas encore President, il n’a pas encore acces au budget spécial de l’Elysee … il n’en est qu’au début !

    Vous allez voir bientot soit vous allez avoir honte vous aussi … du moins c’est ce que je vous souhaite !

  • [quote comment= »21677″]

    Je l’aurais bien vu au monastère des îles de Lérins où les moines font un merveilleux vin (mais Thaïs nous dit qu’il ne boit que de l’eau, est-ce pour cela qu’il est si mince?). [/quote]

    Cf : au salon de l’agriculture il s’est forcé pour en boire un tout petit peu. Lors d’une fête privée, il était à l’eau . Je pense effectivement qu’il fait attention à sa ligne. En fait, il faisait peut-être une thalasso sur son bateau. C’est plus discret qu’ à Oléron ou Biarritz. Ou peut-être n’aime-t-il que le coca ? Bref tout çà pour dire que c’est important qu’il fasse attention à sa ligne, mais que quand on est Président, les marchés ne se gagnent pas en offrant de la piquette ou du coca.

  • [quote comment= »21712″][quote comment= »21677″]

    Je l’aurais bien vu au monastère des îles de Lérins où les moines font un merveilleux vin (mais Thaïs nous dit qu’il ne boit que de l’eau, est-ce pour cela qu’il est si mince?). [/quote]

    Cf : au salon de l’agriculture il s’est forcé pour en boire un tout petit peu. Lors d’une fête privée, il était à l’eau . Je pense effectivement qu’il fait attention à sa ligne. En fait, il faisait peut-être une thalasso sur son bateau. C’est plus discret qu’ à Oléron ou Biarritz. Ou peut-être n’aime-t-il que le coca ? Bref tout çà pour dire que c’est important qu’il fasse attention à sa ligne, mais que quand on est Président, les marchés ne se gagnent pas en offrant de la piquette ou du coca.[/quote]

    Genial Bravo Merci

    Alors la vraiment c’est top ! Mais franchement vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

  • [quote comment= »21675″].Quant à la saine émulation, j’ai du mal à voir quelque chose à prendre en exemple dans l’équipée de Sarkozy. Passer deux jours à la mer, bronzer, faire des footings, etc et ça coûte 200 000 euros ! J’espère pour vous que vous utilisez vos revenus à meilleur escient ![/quote]

    Qu’est-ce que c’est que ces pisses froids! Juste que parce que c’est pas votre truc. Vous faites quoi vous, des partis de Scrabble?

    Franchement, les gens font ce qu’ils veulent. Désolée, mais si on me proposait 3 jours de vacances sur un yacht gratos à Malte, je ne dirais pas non.

    Quel condescendance!

  • [quote comment= »21655″]Effectivement, je ne vois pas en quoi être choqué. Olivier a raison, je pense qu’on commence à bien le connaître Sarkozy; et dans la vie on connait aussi des gens comme lui que l’argent éblouit, que la fréquentation de « people » fait grandir. C’est tout à fait humain. C’est un gosse qui découvre ses jouets.

    Je pense qu’il faut plus s’intéresser à ceux qui lui font des cadeaux qu’à lui qui les accepte.[/quote]

    Merci Claudius Vous nous apprenez enfin qu’une bande de grand-peres egoistes vient d’elire un mome a la tete de l’etat et lui donner comme jouet l’arme atomique

    Bravo les gars !

  • Gérard75,

    « Ce qui est excessif est insignifiant ». A bon entendeur…

    (Surtout que vous ne semblez pas savoir qui vous vous adressez en interpellant ainsi Carolus mais ça devient habituel chez vous de déposez votre petit paquet et de repartir sans prendre la peine de débattre).

  • Pour son premier mandat de Président, N.Sarkozy va se donner pendant près de 2000 jours à la France.

    Que vallent 2 jours et demi de vacances dont je vous rappelle qu’il souhaitait que le lieu soit gardé secret.

    Vous allez dire qu’il n’y avait pas de meilleur moyen pour qu’on s’y intéresse davantage … Ok !

    Et alors ?

    Les symboles de la France vu de l’étranger c’est : – La tour Eiffel et l’arc de triomphe, – Maxim’s, la Tour d’Argent et tous les autres grands restaurants, – Le Festival de Cannes, – Les champs Elysées, – La grande couture et ses grands couturiers, – Les chateaux, – Les oeuvres d’art et leurs artistes, – Saint Tropez, – Les joueurs de foot milliardaires, – …

    Et selon certain le Président de tout ça devrait être un pouilleux misérable se mélant au peuple comme n’importe quel anonyme ?

    Je me moque pas mal d’où N.Sarkozy passe ses vacances pourvu qu’il se repose. Cependant, je préfère pour l’image de la France qu’il témoigne d’une certaine image de la réussite quitte à faire quelques envieux pétris de jalousie malsaine (comme la colère). Je veux même bien payer des impôts pour ça si ça peut aider un bonne quantité de français à se bouger le cul pour en avoir autant !

  • @Weemee

    Vous n’y êtes pas du tout. Moi je ne suis pas un pisse-froid, mais un gros con, avec un physique de gros con et les doigts et l’intelligence qui vont avec. Et vous savez comment nous sommes nous les gros cons : on s’amuse d’un rien. Et on n’est pas capable d’imaginer que des gens dépensent des fortunes pour faire exactement la même chose qu’une personne équilibrée fait au bord de la plage. Ou d’un lac. Ou dans son jardin…

    Alors maintenant décontractez-vous, ni la Patrie, ni Sarkozy ne sont en danger ! Personne n’exige qu’on défende à tout prix le mauvais goût et le manque d’imagination. Tout cela n’a rien à voir avec la richesse mais au contraire avec une insondable pauvreté !

  • @Gerard75 , y a 3 commentaires trop marrants de ta part … LOL Aller pour etre solidaire de Gerard je vais faire un bon gros commentaire dans le même style : J’ADORE SARKO ! voilà et je rassure tout le monde , j’assume 😉

  • « Les symboles de la France vu de l’étranger c’est : – La tour Eiffel et l’arc de triomphe, – Maxim’s, la Tour d’Argent et tous les autres grands restaurants, »

    Mais le Fouquet’s n’est pas un grand restaurant

  • @Gérard75 « Mais franchement vous vous rendez compte de ce que vous dites ? » Tout ça pour dire que je m’en f….

  • comme réhabilitation de la valeur travail, commencer par trois jours de repos, suivis de deux jours de boulot, suivis de deux jours de repos à la lanterne, en faisant manquer la classe au petit louis, en se foutant du 8 mai, du 9 mai chez un héritier avec quelques approximations sur l’absence de marches entre son groupe et l’état…. il fait fort..il provoque…

    perso j’en retiens trois éléments… 1-pour l’instant il n’ a pas l’air très performant le speedy sarko 2- être un invité c’est devenir un obligé, chacun le sait

    3 -imagine t on de gaulle ayant ce comportement?

    francis

  • [quote comment= »21894″] 3 -imagine t on de gaulle ayant ce comportement? [/quote]

    Dieu sait si j’ai du respect pour De Gaulle. Mais De Gaulle n’est pas transposable dans la France de 2007. Laissez donc sa mémoire et son parcours nous inspirer quant à l’esprit de notre République, mais n’essayez pas d’imaginer ce qu’il aurait fait dans tel ou telle situation… c’est d’un anachronisme assez peu pertinent.

    De Gaulle en son temps lui aussi défrayé la chronique, notamment – tant pis, je l’ose – lors de l’affaire du Québec Libre. Voici son analyse rétrospective :

    « Du balcon de Montréal, j’avais vu une balance: dans l’un des plateaux de la balance, il y avait les anglo-saxons qui de toutes manières ne m’aiment pas. Dans le même plateau, il y avait les journalistes. Et ce que peuvent écrire les journalistes importe toujours peu, puisque ce n’est pas l’Histoire. Dans ce plateau, il y avait aussi les diplomates: tant pis pour eux! Mais dans l’autre plateau, il y avait le destin d’un peuple, votre peuple, à qui je pensais, en quittant Montréal, avoir fait gagner dix ans. »

    Bien sûr, les enjeux et le contexte des deux polémiques n’ont rien à voir. Mais je pense que la stratégie est la même : il a mis dans la balance les critiques qu’il ne manquerait pas de devoir assumer, peut être plus facilement lors de l’état de grâce de tout début de mandat qu’à un autre moment, et le temps qu’il ferait gagner à la France en la plaçant par le biais d’un électrochoc médiatique devant son hypocrisie et sa pruderie quant au sujet de la richesse. Il a en même temps désamorcé les critiques sur ses relations en les faisant toutes sauter en même temps, au moment où il le voulait.

  • J’aime assez certaines réactions… J’en comprends l’amertune. Mais nom d’un chien, ce qu’elles sont mesquines. Ca n’appelle même pas de réponses. Il vous faudra trouver mieux pour les 5 ans à venir.

    Pepito, je me dois tout de même de préciser que les deux titres étaient de moi.. Enfin tout d’même.

  • Il y a eu des bouquins sortis sur Mitterrand et certains analystes qui le connaissaient bien disaient que celui-ci n’avait qu’un seul but, la magistrature suprême (que c’est pompeux cette expression, mais bon, ça évite les répétitions :o) ) et qu’à partir du moment où ce but a été atteint, il s’est assez vite désintéressé du poste et de ses responsabilités.

    Bien sûr, c’est un peu court comme analyse lorsqu’on sait ce qu’ont été les 14 années qui ont suivi, que l(‘on soit d’accord ou non avec le bonhomme.

    Je me demande s’il n’en est pas un peu de même avec Sarkozy qui l’a tellement voulu ce poste qu’il en a tellement fait pour l’avoir. Maintenant il l’a. Que faire ? Réformer ! mais oui, bien sûr, tout le monde veut réformer, de l’extrême-gauche à l’extrême droite, tous les présidents ont utilisé ce mot. Laisser sa trace ? Il la laissera, comme les autres, quelques monuments, quelques changements (même au prix de retours en arrière); il vient d’entrer dans le dictionnaire, page « présidents de la République, il a surpassé ses frangins, enfin; un pays est, semble-t-il, à ses pieds. Il savoure.

    Et ces petites gâteries font partie de la saveur. Pourquoi pas. Je comprends très bien cela, et je l’aurai également compris d’une Ségolène Royal qui n’est pas trop à plaindre non plus en matière d’aisance de vivre.

    Tout ce qu’il faut espérer, sans faire de mauvais procés, c’est que cela n’interfère pas dans la politique menée, c’est tout.

    Pour ma part, tant que ça ne mène pas à un gaspillage des deniers de l’Etat (comme durant les présidents précédents), Nicolas Sarkozy a le droit de mener sa vie comme il l’entend.

  • [quote comment= »21744″] Et on n’est pas capable d’imaginer que des gens dépensent des fortunes pour faire exactement la même chose qu’une personne équilibrée fait au bord de la plage. Ou d’un lac. Ou dans son jardin… [/quote]

    Un, nous sommes très nombreux en France à ne pas avoir de jardin.

    Deux, je crois que ce que vous n’êtes pas capable de faire c’est imaginer des personnes qui ne pensent pas comme vous.

    Et vous savez quoi? C’est bien là la différence, Sarko and co vous regarderont toujours faire votre GR en vous prenant pour supérieur aux autres en haussant les épaules, mais vous, vous érigez en poseurs de ligne jaunes de bon gout à ne pas dépasser. Je ne peux pas imaginer des vacances plus enquiquinantes que de faire des GR. Mais, il est vrai, je ne lis pas Télérama …

    Eh bien, 53% des français iront se dorer la pilule sur un yacht à Malte si ça nous chantent, et on vous emm … de

  • [quote comment= »21900″]J’aime assez certaines réactions… J’en comprends l’amertune. Mais nom d’un chien, ce qu’elles sont mesquines. Ca n’appelle même pas de réponses. Il vous faudra trouver mieux pour les 5 ans à venir. [/quote]

    C’est vrai mais je trouve qu’elles ont quelques fondements et ce n’est pas en cachant le problème que l’on trouvera une bonne solution.

    C’est comme les gens de gauches qui posent de vrais problèmes sociaux sans y apporter les bonnes réponses, ou les gens d’extrème droite qui mettent le doigt sur des vrais problèmes d’immigrations et d’intégrations sans apporter les bonnes réponses.

    Je crois qu’il serait intelligent de donner une sorte de dot au nouveau président élu et un salaire annuel de grand patron.

    Ainsi il pourrait :

    • se payer des vacances de chef d’Etat sans devoir être invité chez des amis

    • avoir une épouse qui ne le prend pas pour un con car il a choisi une voie politique pour sa carrière personnelle

    • pouvoir aller déjeuner avec qui il veut où il veut sans que l’on ne le considère comme un pique assiette ou un magouilleur qui essaye d’y trouver quelques avantages

    • ne pas finir en SDF devant aller se loger chez des anciens réfugiés ou la version allemande de laquais de Poutine (pardon Gazprom)

    • avoir des vrais raisons de ne pas succomber à la tentation alors qu’il doit passer 5 ans dans le jardin des délices sans prendre une bouchée ou même regarder dans l’assiette du voisin.

    • pouvoir prendre de vrais décisions qui pourraient ne pas plaire aux grands patrons

    -pouvoir avoir la sérénité mentale qu’il peut se consacrer à son sacerdoce pour la France sans devoir assurer ses arrières ou finir comme un con qui fait honte à son pays.

  • carolus, le 11.05.07 à 19:36, a écrit :

    « On m’a dit que Sarko n’avait jamais annoncé lui-même qu’il comptait se retirer dans un monastère. Quelqu’un est allé vérifié les déclarations et m’a dit que rien de tel n’était sorti de sa bouche »

    Exact !

    Il a dit qu’il comptait se retirer… de « retirer », on a conclu « retraite »… et de « retraite », il n’y avait plus qu’un pas à faire pour le monastère !!

    En fait, il a dit qu’il se retirerait, et il s’est retiré.

    Sur un yacht, et alors ??!!

    Il n’avait jamais dit qu’il irait dans un monastère.

    Vue la diabolisation qui a été faite de lui, ne perdez pas de vue qu’il a été élu pour son programme davantage que pour sa personne (quoi que…)

    Bref… Il est revenu, et maintenant… au il est au boulot ! (si tant est qu’il l’avait jamais cessé) 😉

  • On peut penser que SARKOZY prenait des risques. Cela est-il certain ? Il vient d’être élu, largement qui plus est. Il bénéficie donc d’un état de grâce amplifié. Il sort d’une campagne où il a déjà été très attaqué : d’autres attaques seraient irrémédiablement perçues comme de simples gouttes d’eau supplémentaires dans un océan déjà insondable. Il n’est même pas encore investi, ce qui l’affranchit de toute responsabilité officielle. Enfin, les législatives ne sont que dans un mois : au train où va la vie politique ces dernières semaines, chaque polémique est très vite remplacée par une autre plus aiguisée encore (HOLLANDE et ROYAL l’apprennent à leurs frais).

    Aujourd’hui l’on peut avancer que Nicolas SARKOZY a réussi, cette fois aussi, son coup de poker. Entre 58% et 65% des français (selon les instituts de sondages que cite Koz) déclarent n’être pas choqués par ses vacances, c’est-à-dire beaucoup plus que le pourcentage qui a voté pour lui. Il a donné de la France une image autre que celle d’un pays morose éternellement en proie à ses vieux démons marxistes, que ce soit sous l’angle de l’exorcisme ou de la messe noire. Il a délivré aux français, mais aussi au monde, un message fort sur l’emploi, le travail et leur légitimité incontestable au sein du pays. Enfin, il a désamorcé les bombes posées par la gauche sur ses relations avec les industriels et patrons français, en les faisant exploser au moment où il le décidait. Hier, après qu’il ait proposé à Hubert VEDRINE le Quai d’Orsay, la gauche hébétée et pétrifiée a même oublié le nom du yacht. Carton plein.

  • Ma première réaction fût : « nous ne sommes pas du même monde ». Une banalité ; pas un crime ; au plus un motif de vote.

    Mais je suis bon en calcul mental (merci à mon instit) et je réalise que Nicolas Sarkozy n’est pas non plus du même monde que Bolloré et autres. Pour prouver que le prix était exorbitant, certains l’on exprimé en années de SMIC ; c’est idiot de mesurer les dépenses de riches avec des revenus de pauvres ! Le bon salaire de référence est celui d’un ministre d’état ; il est égal au salaire du mieux payé des fonctionnaires (en gros, je ne suis pas TPG, c’est le principe que j’avais lu). Avec les primes, çà doit bien dépasser les 100 000 € par an, mais pas de beaucoup. Donc, pour 3 jours de super vacances, s’il avait voulu se les payer, NS eût dù claquer un an de sa paye de ministre.

    Pour Bolloré, le coût est trés inférieur : il posède déjà le yacht et l’avion ; il n’a a payer que le carburant et quelques primes d’équipage. Disons quelque dizaine de millier d’euro. Pour quel bénéfice ? Il parait que les règles et taux des droits de succession pourraient être évoqués au parlement cette année. Si l’idée qu’une taxation trop forte des hauts revenus/patrimoines était mauvaise pour la France, çà pourrait aider. Une baisse de 1% du taux sur 1 millard (la fortune de Bolloré est estimée à 2.5 millard) çà fait 10 millons de gain !

    Je suis d’accord : beaucoup taxer les riches est TRES mauvais pour les riches !

  • @ WeeMee

    Je vous adore. Tout le monde va en effet passer des vacances à s’ennuyer à Malte à 200 000 € (le prix d’une vingtaine de voitures).

    Mais je vous rassure pour pas un rond je fais la même chose que Sarkozy, en plein Bâle. On peut nager dans le Rhin sur deux kilomètres et s’arrêter sur de petites plages désertes, en plein cœur de la ville, pas très loin de la Cathédrale et son toit aux tuiles vernissées. Là, on y peut bronzer nu. Et si vous avez le naturisme grégaire, 300 mètres plus loin vous avez 50 mètres de quai où vous pouvez bronzer en groupe.

    Vous pouvez aussi attraper une bouteille de vin modeste mais bien équilibrée, saisir votre femme par la taille et lui refaire la cour. Gratos ! Si vous êtes attentionné elle ne rêvera pas d’un publicitaire. Mais vous pouvez aussi prévoir un peu plus de vin pour aller blaguer avec quelques amis de tout autre chose que de la prétention pitoyable des membres de la Jet set et de ceux encore plus niais qui les singent.

    Une dernière chose, une bonne partie des lecteurs de ce blogue doit vraisemblablement être à peu près sur la même ligne. Aux modalités près.

  • Seulement, vous n’êtes pas cher Lucas Clermont, Nicolas Sarkozy et vous n’avez autour de vous une meute de journaliste et de curieux… Sur un bateau, il a eu un moment de tranquillité, et encore ….

  • Vous avouerais-je que bien que sarkozyste à 95%, je partage votre opinion sur cette faute de goût que j’appelle personnellement un bévue de débutant à propos de ce séjour de 3 jours sur un « yauchte ». Bien que je m’en tamponne aussi le coquillard, refiler aux PasSéistes (*) un tel bâton pour se faire mesquinement battre relève de la quasi bêtise.

    Pour faire bonne mesure, j’y ajouterai volontiers la station prolongée au Fouquets, la déclaration légèrement pâteuse de Jounny Allday à la sortie et les indices de soirée privée dans un club chébran de sous le pont AlexIII …… Par rapport aux 5 minutes de discours de remerciement aux gens qui s’étaient cassé le .. tronc pour lui c’était un peu naze. Il a du être mal conseillé car ce n’est pas son genre habituel. Cécilia kes t’as fait encore ?

    Cela a fait les trois jours du PS et autres ExtraGauches, mais il ne faut quand même pas en faire une pendule à treize coups. Moi-même, je m’en accuse devant vous, il m’est arrivé au lendemain d’une promo, de payer à mon épouse et moi, un voyage avion en 1ere classe. (Ils faisaient une promotion). Mal m’en a pris car après avoir roulé 10 mètres l’avion est retourné au bercail et n’est reparti que le lendemain…. Ma femme qui est une optimiste me dit qu’on a eu deux voyages en 1ere pour le prix d’un. Un de 20mètres et l’autre de 6000km. Pardon de m’être égaré…..

    (*) Pas pu m’en empêcher….

  • @ Lucas Clermont Chacun son rêve de vacances Perso je suis peu branché par la zigounette à l’air sur les plages du Rhin 🙂

    Mais je respecte votre choix

    Alors par pure politesse merci de respecter les choix des autres et, par pitié, arretez de vouloir imposer votre vision du monde et vos choix à la majorité sous pretexte que vous prétendez détenir LA vérité

    Alors vos prochaines vacances, c’est pour où ?

  • [quote comment= »21926″]@ WeeMee

    Je vous adore. Tout le monde va en effet passer des vacances à s’ennuyer à Malte à 200 000 € (le prix d’une vingtaine de voitures).

    [/quote] 10 000 € la voiture ! On n’a rien pour ce prix-là ! A part une Logan (dont la majorité des acheteurs est de tendance socialiste dixit une étude parue il y a quelques semaines sur un blog auto :)) Excusez-moi Lucas mais nous n’avons pas les mêmes valeurs. Moi j’ai LA vérité : une voiture c’est minimum 45 000 € voyons ! Quant à aller se faire bronzer le kiki en groupe, ma pudeur naturelle n’y résisterai pas. Je préfère de loin le pont de mon bateau en Méditérannée (et oui moi aussi j’ai un bateau, mais moins grand que celui de l’ami Vincent ;)).

    Vous aurez compris que tout ceci est de l’humour (quoique…) destiné à vous faire toucher du doigt que chacun trouve son bonheur là où il lui chante.

  • [quote comment= »21903″] Un, nous sommes très nombreux en France à ne pas avoir de jardin.

    Deux, je crois que ce que vous n’êtes pas capable de faire c’est imaginer des personnes qui ne pensent pas comme vous.

    Et vous savez quoi? C’est bien là la différence, Sarko and co vous regarderont toujours faire votre GR en vous prenant pour supérieur aux autres en haussant les épaules, mais vous, vous érigez en poseurs de ligne jaunes de bon gout à ne pas dépasser. Je ne peux pas imaginer des vacances plus enquiquinantes que de faire des GR. Mais, il est vrai, je ne lis pas Télérama …

    Eh bien, 53% des français iront se dorer la pilule sur un yacht à Malte si ça nous chantent, et on vous emm … de[/quote]

    Moi ma conception des vacances c’est d’enquiller les GR à VTT. Chacun son truc. Me dorer la pilule non merci, je préfère le bronzage du travailleur en plein air :avant bras et mollets. Sous la pression de ma femme, je fais le reste sur ma terasse (et oui, je suis propriétaire et millionnaire, en francs)

    Faut-il être à court d’arguments pour sortir des idioties pareilles …

  • [quote comment= »21917″][quote comment= »21900″]J’aime assez certaines réactions… J’en comprends l’amertune. Mais nom d’un chien, ce qu’elles sont mesquines. Ca n’appelle même pas de réponses. Il vous faudra trouver mieux pour les 5 ans à venir. [/quote]

    C’est vrai mais je trouve qu’elles ont quelques fondements et ce n’est pas en cachant le problème que l’on trouvera une bonne solution.

    C’est comme les gens de gauches qui posent de vrais problèmes sociaux sans y apporter les bonnes réponses, ou les gens d’extrème droite qui mettent le doigt sur des vrais problèmes d’immigrations et d’intégrations sans apporter les bonnes réponses.

    Je crois qu’il serait intelligent de donner une sorte de dot au nouveau président élu et un salaire annuel de grand patron.

    Ainsi il pourrait :

    • se payer des vacances de chef d’Etat sans devoir être invité chez des amis

    • avoir une épouse qui ne le prend pas pour un con car il a choisi une voie politique pour sa carrière personnelle

    • pouvoir aller déjeuner avec qui il veut où il veut sans que l’on ne le considère comme un pique assiette ou un magouilleur qui essaye d’y trouver quelques avantages

    • ne pas finir en SDF devant aller se loger chez des anciens réfugiés ou la version allemande de laquais de Poutine (pardon Gazprom)

    • avoir des vrais raisons de ne pas succomber à la tentation alors qu’il doit passer 5 ans dans le jardin des délices sans prendre une bouchée ou même regarder dans l’assiette du voisin.

    • pouvoir prendre de vrais décisions qui pourraient ne pas plaire aux grands patrons

    -pouvoir avoir la sérénité mentale qu’il peut se consacrer à son sacerdoce pour la France sans devoir assurer ses arrières ou finir comme un con qui fait honte à son pays.[/quote]

    comme Dang vient de me lustrer dans le sens du poil dans un autre billet je me permet de reposter celle-ci qui pourrait aussi faire un bout de chemin dans les esprits torturés et tortionnaires …

  • pas de réponses sur la valeur travail incarnée ici par sarko le repos…..

    sur le fait qu’un invité devient vite un obligé…

    sur cette ostentation du luxe, des relations avec les puissants, qui n’entre pas dans les moeurs en france, ni me semble til, ailleurs en europe,

    on y rajoute depuis l’autocensure du JDD sur le comportement peu civique de cecilia S (on comprend son patron quand on voit comment celui de Match fut débarqué….)

    il commence fort le NS….

  • @francis

    elles doivent être adressées personnellement les réponses pour que tu les lises…???

    pour les autres pays, je dirais seulement qu’avec le nombre de monarchie en Europe ou la reine ou le roi (et je n’ose évoquer les épouses, enfants…) occupe le poste d’un président francais je crois que je pourrais te trouver quelques exemples mais rien ne vaut l’imagination…

  • Vivons-nous dans un pays de jaloux et d’aigris ?

    Aux Etats-Unis quand vous avez réussi grâce à votre travail à vous acheter une belle voiture, vos voisins vous admirent et essaient de faire la même chose.

    En France on vous traite de pourri, d’exploitateur ou autre et on vous la raye ou on vous la brûle….

    Je crois que c’est pour cela que 53% des Français ont voté NS, pour retrouver les vraies valeurs, celles du travail et du respect de l’autre.

    Respectons notre Président et laissons-le vivre comme tous nous souhaitons qu’on nous laisse vivre… en paix.

    En France la durée légale du travail hebdomadaire est de 35 heures et certains trouvent que c’est encore trop et les mêmes voudraient que notre Président soit en service jour et nuit 24 h sur 24 et qu’il n’aie pas droit aux vacances ? Quelle mentalité !. Et si l’on cherchait comment tous ces gens (journalistes, politiques….) passent leurs vacances, on serait certainement surpris. Mais cela ne nous regarde pas !

    La seule chose importante est que nous avons élu un nouveau Président, que la majorité des Français espèrent beaucoup de lui, et j’espère pour ma part qu’il pourra travailler pour le bien de tous dans la sérénité et pas dans ces petites guéguerres stériles et déprimantes dans lesquelles on oublie l’important : que la France avance et se tourne vers l’avenir !

  • @ Odile

    Vous n’y êtes pas du tout, la rage anti riches est marginale en France ; à mon sens une fiction. Cette rage est au contraire tournée vers les fonctionnaires, les arabes et les noirs, les politiciens, l’encadrement proche, et de manière plus locale les juifs et les homosexuels.

    L’agacement que suscite Nicolas Sarkozy est en partie lié à l’amertume pour quelques uns, c’est exact. Il n’en reste pas moins que l’épisode du Yacht qui ne lui appartient pas a agacé au delà du clivage droite gauche, pour un ensemble de raisons que je ne reprends pas ici mais qui ont été abondamment commentées ici et dans la presse en général.

    Maintenant je suis d’accord avec vous. Il a la légitimité, sans restriction, pour présider la France. Il s’est présenté comme un réformateur : il sera jugé sur sa politique.

Les commentaires sont fermés