Un peu d'couilles

Il a suffi d’une défaite. Une seule. Imprévue ? Certes. Déconcertante ? Aussi. Eh oui, les pénalités ratées… Eh oui, ces ballons perdus, ces ballons interceptés. Bah oui. J’y étais. Oui, d’accord, tout ce barouf pour se prendre une (petite) rouste par des argentins certes en forme mais certainement pas à la mesure des autres équipes de l’hémisphère sud. Mais quoi, une défaite et c’est la débâcle ? Une gamelle est c’est l’bourdon ? Chabalait dans tous les sens et chabalerait plus du tout ? L’amateur de rugby reprend ses billes ? « Aux chiottes, les bleus« ?! « De toutes façons, je l’ai toujours dit, avec l’argent, tout ça… » ?!

Avant de lire la suite, que ceux qui ont le son au taf’ baissent le volume.

Non mais oh. C’est Marconnet qu’a raison : « Ils ne sont pas devenus des chèvres du jour au lendemain !« . Au demeurant, les chèvres ne sont pas nécessairement ceux qu’on croit.

Hein, écoutez-vous, depuis vendredi soir : « ils ont intérêt à se ressaisir« , « s’ils ont quelque chose dans le ventre, c’est le moment de le montrer« .

Vous leur demandez de se reprendre. Mais vous, vous vous ressaisissez ? Hum ? Pourtant, pour vous, c’est pas si difficile : une bière, une télé, un cul, un canapé, et hop.

Se ressaisir, pour eux, c’est aller au contact. Certes, ils sont payés pour, et pas vous. Mais vous ne voudriez pas en plus que l’on vous paie pour ça.

Parce que soutenir une équipe, se dire amateur de rugby, ce n’est pas arborer le maillot de l’équipe quand elle gagne et reprendre son quant-à-soi en cas de difficulté. D’ailleurs a-t-on vraiment le droit de prendre sa part des réjouissances en cas de victoire lorsque l’on n’est pas là dans la défaite ?

Le rugby, ça reste la virilité courtoise, le respect de l’adversaire, l’explication sur le terrain, l’alignement qui se déroule, le magret de canard, le cul noir et les vertes pyrénées ! Ah, « I-ma-nol Hari-nor-do-quy »… Ca sent son fromage de brebis, son etorki, et son irouleguy. L’accent d’Ibañez, celui de Pelous… C’est toujours le Sud qui vient faire chanter Paris la pointue.

Alors, tout oublié sur un match ? Allons donc.

* * *

Ensemble :

Mon père m’a donné la permission de minuit pour aller me saoûler la gueule à la pitxuri ma mère m’a donné la permission de minuit pour aller me saouler la gueule à la pitxuri la pitxuri, la pitxuri le rendez-vous de tous les basques du pays la pitxuri, la pitxuri le rendez-vous de tout l’dimanche après-midi la, la, la, la, la, la la, la, la, la, zim, boum.

* * *

Pour finir, hommage au collectionneur de perles de vestiaires de rugbymen, dont celle-ci : “Putain, on va arrêter de parler technico-tactique et tactique… on va y aller avec une grosse paire et on va les destroncher

* * *




Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

54 comments

  • Bien dit.

    Ça me rappelle quelques chansons de vestiaire.

    Allez, tout n’est pas perdu, on se reprend contre la Namibie, et ensuite, tout est possible. On va refaire un scénario à la Coupe du Monde de foot 2006.

    En tout cas, tes perles sont excellentes. 😀

  • Bonjour Koz,

    Je ne fais pas partie des supporters d’un jour que vous évoquez, je serais plutôt du genre inconditionnel. Et je sais bien que la défaite fait partie du sport (je l’ai vérifié maintes fois… dans mon canapé… mais aussi sur différents terrains). Vendredi, je me suis efforcé d’y croire jusqu’à la dernière minute… et j’espère toujours une victoire de l’Irlande sur l’Argentine qui nous permettrait d’éviter les Blacks en quart de finale. Je sais que cette équipe vaut beaucoup mieux que ce qu’elle a montré contre l’Argentine.

    Mais je trouve aussi que cette défaite, pour le premier match de « notre » coupe du monde, contre une nation qui ne prétend pas à la victoire finale, fait vraiment tache et, pour tout dire, est impardonnable (elle ne sera d’ailleurs pas pardonnée si nous perdons contre les Blacks dès les quarts de finale et je n’imagine même pas une défaite contre l’Irlande).

    Et cette défaite, elle est avant tout imputable à l’encadrement, qui a failli complètement dans la préparation de ce match. Le fait que cette coupe du monde de rugby en France est un grand événement, que le match d’ouverture va lancer la compétititon, et que nos joueurs vont avoir une grosse pression ce jour-là, est tout sauf une surprise. Et force est de reconnaître que l’événement a été très mal géré : les joueurs se sont présentés pétrifiés par la peur, sans aucune lucidité, aveuglés par leur fébrilité (Laporte le reconnaît lui-même, à demi-mots… je ne m’étendrai pas sur la lecture de la lettre de Guy Mocquet quelques heures avant le match).

    Le jeu argentin n’est pas non plus une révélation (nous avions perdu quatre fois sur cinq contre eux avant ce match). Le match-piège qu’ils nous ont proposé (à coups de petits tas, de chandelles, de pression défensive et de ralentissement des ballons sur les rucks), on le connaît par coeur. Là encore, force est de reconnaître qu’aucune solution n’a été trouvée, ni en amont, ni pendant le match. Ni les leaders de jeu ni l’entraîneur n’ont su réagir, s’adapter pour changer le cours des choses, ni sur le plan de l’envie, ni sur le plan de l’intelligence tactique.

    Pour moi, il s’agit donc d’une grave faute professionnelle (et quand on se souvient d’un triste après-midi pluvieux, il y a quatre ans à Twickenham, on pourrait même parler de récidive). Moralité : je continuerai jusqu’au bout à soutenir les Bleus, mais je ne peux que regretter qu’ils traînent un lourd handicap qui s’appelle Bernard Laporte.

  • Content de vous revoir, Jeff. Et persuadé que votre retour à cette occasion, et votre diagnostic, n’ont strictement rien à voir avec le futur job de Laporte. Haro sur l’entraîneur, et sur l’encadrement, dont la préparation a été une erreur évidente. De ces évidences qui vous sautent aux yeux après la défaite.

    La lecture de la lettre de Guy Môquet, je l’ai déjà dit sur le chat (francis sera témoin), c’est doublement déplacé. D’une part, parce que ce n’est qu’un match de rugby. D’autre part, parce que, peu importe la sincérité de Laporte, ça fera lèche-bottes. Maintenant, si nos gros nounours ne peuvent pas entendre cette lettre sans s’effondrer…

    En plus d’avoir perdu, les bleus ont mal joué vendredi soir, c’est évident. Mais quelques jours auparavant, on n’entendait guère de discours inquiets sur leurs capacités.

    Faudrait voir à ce que les commentateurs, même inconditionnels, ne cèdent pas à la… fébrilité.

  • « son etorki » pffff mauvais choix si on veut un bon fromage de brebis, on va prendre celui de l’abbaye de belloc http://www.belloc-urt.org/ laquelle abbaye avait aussi comme spécialité (en dehors des messes en basques) le fait de cacher les types d’iparretarrak. eheh

    à part ça? à part ça depuis des années le jeu de cette équipe est ennuyeux. à force de défendre, on a oublié d’attaquer et on a enfermé les joueurs dans un carcan. nous n’avons absolument pas le niveau des équipes du sud, c’est évident.

    ajoutons aux erreurs répétées de coaching les attitudes plus que douteuses du coach envers les arbitres ou les adversaires.

    bref ce type m’est odieux, en tant qu’entraîneur de rugby.

    différence incroyable entre laporte et berbizier : le second dit que la branlée des italiens face aux blacks, c’est sa faute, pas celle des joueurs. oui, dans la défaite berbizier a plus de classe (en même temps, c’est difficile d’en avoir aussi peu que laporte)

    là où on a de la chance, c’est qu’a priori les irlandais sont faibles et qu’on devrait passer. enfin, si on ne passe pas, ce n’est pas grave du tout, on verra quand même du beau rugby.

    « Parce que soutenir une équipe, se dire amateur de rugby, ce n’est pas arborer le maillot de l’équipe quand elle gagne et reprendre son quant-à-soi en cas de difficulté. »

    se dire amateur de rugby, c’est aimer ce jeu. et donc au final je me moque que les français passent ou non pourvu que l’on voit du beau jeu.

  • C’est bien ce que disait Dang sous un autre billet : y’a toujours quelqu’un pour te dire que ce que tu as écrit, ce n’est pas ce qu’il aurait fallu. Et, aussi incroyable que cela soit, même sur un fromage de brebis. Belloc, ça rime avec brebis, Haridornoquy et Irouleguy ? Hum ?

  • La lecture de la lettre de Guy Môquet, c’est tellement absurde qu’il devient difficile, pour moi, de commenter en restant dans un niveau de langage acceptable. Laporte est-il un bon ou un mauvais sélectionneur ? Les spécialistes de ce blog vont en débattre.

    Mais, petite supporter sans grande connaissance, une chose me semble certaine, dans une compétition, on franchit les étapes les unes après les autres. C’est déjà un peu vrai en sport individuel, ça devient une règle d’or en sport co. C’est un match après l’autre. On peut travailler le physique, on peut travailler la technique, restera toujours le mental. Qui se travaille aussi d’ailleurs…Mais précisément, penser plus aux quarts de finale qu’à la rencontre à jouer présentement est-il judicieux lors d’un premier match de poule ?

  • [quote comment= »44346″]C’est bien ce que disait Dang sous un autre billet : y’a toujours quelqu’un pour te dire que ce que tu as écrit, ce n’est pas ce qu’il aurait fallu. Et, aussi incroyable que cela soit, même sur un fromage de brebis. Belloc, ça rime avec brebis, Haridornoquy et Irouleguy ? Hum ?[/quote]

    ben quoi, pour une fois que je fais la promotion de l’église!

    en plus, on ne plaisante pas avec des choses aussi sérieuses que la qualité du fromage de brebis ou le rugby.

    je vous laisse les histoires de religions.

    PS : j’ai été conditionnée par belloc : tous les dimanche, un père venait à pied depuis l’abbaye. on avait au village un curé genre refusant vatican II, grand lecteur de Minute (je laissais mon chien le courser, j’avoue, et sans remords) et de plus ivrogne. le père, lui, nous faisait dans ses sermons la promotion de l’indépendance basque. vif contraste, qui égayait un peu la messe.

  • En fait, la vraie connerie de Sarko d’avoir nommé Laporte, c’est que maintenant il y a 17 millions de Français qui veulent qu’on perde.

    Naaaaan, je déconne.

    En fait, il aurait fallu coller Lagarde à la place de Laporte. Parce que entre « il faut arrêter de penser et se mettre au travail » et « Putain, on va arrêter de parler technico-tactique et tactique… on va y aller avec une grosse paire et on va les destroncher”, il n’y a que le vocabulaire qui change.

  • Ah, tu déconnes pas tant que ça. Regarde : je n’ai pas dit un mot sur Laporte dans mon billet et pourtant, le v’là sur le tapis. Et coïncidence des coïncidences, pas par les plus sarkozistes des commentateurs de koztoujours. Mais aucun lien de cause à effet, évidemment, ce serait mesquin de ma part que de le penser.

    Disons simplement que 17 000 000 de français seront vite consolés si la France perd en pensant que ça emmerdera Sarko.

    [je précise tout de suite, avant qu’un commentateur ne relève mon manque de précision, que j’ai bien conscience qu’il faudrait ôter de ces 17 millions les français qui ne s’intéressent pas au rugby, mais que je ne dispose pas de stats faisant état de la proportion d’amateurs de rugby parmi les électeurs de Ségolène Royal]

  • Moi je n’y connais rien en rugby, j’aime le sport et je ne dirais qu’une chose « Bravo les Argentins » et à Fédérer aussi.

    Quant à la lettre de Guy Moquet c’est aussi incongru que par exemple chanter une chanson grivoise avant un enterrement . Du non sens !

  • [quote comment= »44351″]

    Disons simplement que 17 000 000 de français seront vite consolés si la France perd en pensant que ça emmerdera Sarko.

    [/quote]

    c’est cela. 17 millions de français sont assez cons pour croire que ce qui emmerde vraiment sarkozy c’est une défaite au rugby. c’est cela oui.

    et les 53% en face sont assez cons pour croire qu’un mauvais sélectionneur fera un bon ministre et qu’il est forcément compétent (en dehors des casinos, hein)?

  • Je vais aller encore plus loin que Because. Je suis convaincu que sur les 17 millions, il y en a quelques uns qui ont d’autres priorités que d’emmerder Sarko.

  • Le futur job de Laporte n’est pas la question du moment. Et l’heure n’est pas à ironiser sur l’attelage pourtant surréaliste qu’il formera avec Roselyne Bachelot à la tête du sport français (la promotion de l’incompétence est la soeur du copinage, ce n’est pas nouveau ni exclusif au gouvernement actuel).

    Non, la question du moment, c’est son job actuel (entraîneur de l’équipe de France de rugby depuis 8 ans), et sa mission actuelle (aller au moins en finale de « notre » coupe du monde). Et on ne peut pas dire que ce soit très bien parti ni que l’intéressé ait démontré pour l’instant son professionnalisme et sa valeur dans cette mission. C’est tout ce qui m’intéresse et c’est tout ce que je voulais dire. Je trouve cette défaite incompréhensible tout simplement parce que les deux principales données de ce scénario catastrophe (la pression et la tactique argentine) auraient dû être prévues et donc gérées. Il y a dans ce grand rendez-vous manqué une grave faute de management. Je ne crois pas que cela puisse être contesté.

  • [quote comment= »44364″]Le futur job de Laporte n’est pas la question du moment. [/quote]

    Nous voilà infiniment rassurés, et entièrement convaincus.

    [quote comment= »44364″]Et l’heure n’est pas à ironiser sur l’attelage pourtant surréaliste qu’il formera avec Roselyne Bachelot à la tête du sport français (la promotion de l’incompétence est la soeur du copinage, ce n’est pas nouveau ni exclusif au gouvernement actuel).[/quote]

    Vous avez raison, prenez un peu d ‘avance.

  • Je ne sais pas qui, de vous ou de moi, prend le plus d’avance et qui est le plus influencé dans sa réflexion par les amitiés de Laporte et son futur job… Mais sur le fond, sincèrement, et indépendamment de la dimension politique de l’affaire (sur laquelle vous revenez sans cesse), ne pensez-vous pas que l’entraîneur a nécessairement une grande part de responsabilité dans ce qui est arrivé ?

  • En tout cas personnellement je suis content et intéressé dans le fait que le sélectionneur d’un sport qui porte particulièrement des valeurs tels que le courage, l’effort, l’engagement, l’esprit fonceur sans pour autant se libérer de la solidarité, l’esprit d’équipe, le respect, aussi bien sur le terrain que dans les stades, se situe sur le droite de l’échéquier.

    Puisque certains ici s’autorisent à faire des raccourcis, j’en fais aussi (non mais ho).

    En tout j’ai une connaissance communiste (le père d’un bon copain), de profil bobo fonctionnaire, grand fan de rugby, n’est pas ce qu’on peut appeler enchanté de se poser devant TF1 pour regarder le match de l’équipe de France dirigé par Bernard Laporte, et est bizaremment beaucoup plus critique qu’à l’accoutummée…

    PS : Mais bon entre nous, ce n’est pas nouveau que les gens de gauche sont les plus sectaires, on est habitués à leur étroitesse d’esprit…

  • Pas si sûr que ça que because que ça n’embête pas Sarkozy de perdre un match de rugby. Il ne faut pas sous-estimer l’importance des symboles dans notre société du spectacle. Bernard Laporte… certes certes l’ironie est facile…. mais pas vide d’enseignements symboliques comme le montre Lipietz

    [quote] Cette impression de piétinement militant semble contraster avec l’activisme dévorant de Nicolas Sarkozy. Et pourtant, j’ai le sentiment que cet activisme n’est qu’une autre forme de piétinement.

    Voyons les faits : depuis que Sarkozy est élu, il n’a pratiquement pas cessé de pleuvoir, la croissance française est de 20% au-dessous de la moyenne européenne, et pourtant le déficit commercial devient abyssal, comme l’endettement de l’État. La France subit une déroute à la coupe du monde d’athlétisme et perd son premier match en coupe du monde de rugby contre l’Argentine… Aucun rapport ? Pour la pluie, je le concède, aucun. Mais pour le reste !

    L’exemple sportif est particulièrement éloquent, car le secrétaire d’État aux sports, Bernard Laporte, caricature le comportement même de Sarkozy. On le voit partout, jusque dans les pubs télé, il entraîne l’équipe de rugby, il est théoriquement responsable des autres sports, dont l’athlétisme, et finalement, il n’a le temps de rien faire correctement.

    Idem pour Nicolas Sarkozy. A part parasiter ce que l’Europe fait très bien sans lui (le maxi-traité, la libération des otages bulgares), il semble ne pas avoir réalisé que la campagne est finie, qu’il est élu, que maintenant il faut qu’il s’asseye, consulte, conseille son gouvernement, en un mot : travaille. Et travailler, pour un élu, c’est passer de longs mois à trouver de difficiles compromis, pour de nécessaires changements radicaux, mais le moins douloureux possibles.

    Exemple particulièrement grotesque, les lois de cet été. Déjà, sur les 13 milliards offerts aux plus riches contribuables sans aucune utilité macro-économique, le Conseil constitutionnel en a retoqué plus d’un tiers. Plus grave encore, la loi sur la récidive votée en urgence (ça devait bien être la septième loi répressive depuis cinq ans que Sarkozy est au gouvernement ou à la présidence). C’est le genre de loi qui demande mûre réflexion. Au contraire, on fait voter n’importe quoi à la va vite, sans s’interroger sur les raisons qui font que les récidivistes récidivent. Et quinze jours plus tard, un récidiviste viole un enfant… Eh bien tant pis, on expédiera une huitième ou une neuvième loi ! [/quote]

    Celà dit j’aime bien le rugby et le grand sud-ouest, terre de rugby, est aussi la grande région qui a donné ses meilleurs scores à la candidate de la gauche. Entre emmerder Sarkozy et nous avec, ou faire plaisir aux deux, je tranche sans états d’âme dans le sens de Libéral pour la seconde solution : Allez les bleus !

  • Je reste fascinée par cette fascination qu’ont les gens de gauche pour Sarkozy… 🙂

    Koz > Tu n’as pas précisé, pour regarder le match, il faut une corne de brume ou non ? Parce que là, je pars faire des courses, s’il faut s’équiper, c’est maintenant qu’il faut le dire, hein. Check-list : – Canapé : ok – Cul : ok – Télé : ok – Bière… Euh… sans faire hurler au sacrilège, on peut remplacer par de la limonade ?

  • [quote comment= »44385″]Je ne sais pas qui, de vous ou de moi, prend le plus d’avance et qui est le plus influencé dans sa réflexion par les amitiés de Laporte et son futur job… [/quote]

    Ah. Bon. On fait un « c’est celui qui dit qu’y est », donc ?

    [quote comment= »44385″]Mais sur le fond, sincèrement, et indépendamment de la dimension politique de l’affaire (sur laquelle vous revenez sans cesse), ne pensez-vous pas que l’entraîneur a nécessairement une grande part de responsabilité dans ce qui est arrivé ?[/quote]

    Je ne sais pas si vous avez remarqué – en même temps, je vous crois assez perspicace – mais l’objet de ce billet n’était pas spécialement de procéder à une recherche de responsabilités entre les joueurs et l’entraîneur, de dresser un acte d’accusation, mais uniquement, de façon bon enfant et sans arrière-pensées, de me gausser un peu de l’attitude de ces aficionados qui brûlent dès le lendemain ce qu’ils avaient adoré la veille, et d’inciter quelque peu à positiver. Soit, grosso modo, précisément le contraire de ce que vous faites, surtout pour énoncer une évidence, à savoir qu’un entraîneur a une grande part de responsabilité dans la défaite d’une équipe.

    Par conséquent, voyez, ce n’est pas que je doute de la grande pertinence de votre question ni de votre sincère et absolu détachement quant à « la dimension politique de l’affaire », mais l’attitude de l’amateur un peu sentencieux qui, le lendemain de la défaite, aligne les raisons pour lesquelles, à l’évidence, l’entraîneur/le sélectionneur/les joueurs n’ont pas fait ce qu’il fallait, est assez précisément ce qui me gonfle.

    Libre à vous de vous y consacrer. Libre à moi de ne pas le souhaiter.

    [quote comment= »44388″]… mais pas vide d’enseignements symboliques comme le montre Lipietz

    « L’exemple sportif est particulièrement éloquent, car le secrétaire d’État aux sports, Bernard Laporte, caricature le comportement même de Sarkozy. On le voit partout, jusque dans les pubs télé, il entraîne l’équipe de rugby, il est théoriquement responsable des autres sports, dont l’athlétisme, et finalement, il n’a le temps de rien faire correctement. »[/quote]

    Pour avoir une chance de crédibiliser un peu le propos d’Alain, pourriez-vous avoir l’obligeance de lui signaler que, si Bernard Laporte ne s’occupe guère des autres sports, c’est que, précisément, il n’a pas encore été nommé Secrétaire d’Etat ? S’il ne veut pas vous croire, vous pourrez éventuellement lui suggérer de se renseigner sur le Net : un site très utile, celui de Matignon, donne la liste des membres du Gouvernement et précise que Bernard Laporte sera Secrétaire d’Etat à compter de la fin octobre. Alain Lipietz est-il toujours aussi au fait de l’actualité ? Personne ne lui a signalé, sur son blog ? En tout état de cause, cela rend l’exemple moins « éloquent ».

    Cette page donne d’ailleurs le palmarès de cet entraîneur si manifestement défaillant :

    * Vainqueur des tournois des six nations, en 2006 et 2007 * Demi-finaliste de la Coupe du monde en 2003 * Grand chelem dans le tournoi des six nations en 2002 et 2004 * Distinction honorifique de l’International Rugby Board Award, en 2002, du meilleur entraîneur du monde

    Pour le reste, nous sommes d’accord : Allez les bleus !

    [quote comment= »44389″]Je reste fascinée par cette fascination qu’ont les gens de gauche pour Sarkozy… :)[/quote]

    Oui, c’est effectivement fascinant. Même lorsque vous leur parlez Rugby, ils vous répondent Sarkozy. Ca vire à l’obsession. [quote comment= »44389″] Koz > Tu n’as pas précisé, pour regarder le match, il faut une corne de brume ou non ? Parce que là, je pars faire des courses, s’il faut s’équiper, c’est maintenant qu’il faut le dire, hein. Check-list : – Canapé : ok – Cul : ok – Télé : ok – Bière… Euh… sans faire hurler au sacrilège, on peut remplacer par de la limonade ?[/quote]

    Si tu t’es équipée de la corne de brume, alors ok, il y a des dérogations envisageables. Laisse-moi juste le temps de retrouver le formulaire adéquat.

  • [quote comment= »44390″]

    Je ne sais pas si vous avez remarqué – en même temps, je vous crois assez perspicace – mais l’objet de ce billet n’était pas spécialement de procéder à une recherche de responsabilités entre les joueurs et l’entraîneur, de dresser un acte d’accusation, mais uniquement, de façon bon enfant et sans arrière-pensées, de me gausser un peu de l’attitude de ces aficionados qui brûlent dès le lendemain ce qu’ils avaient adoré la veille, et d’inciter quelque peu à positiver. [/quote]

    le problème de votre argument de base c’est qu’il n’y avait pas d’adoration de Laporte avant. et que la critique existait avant. je viens d’ailleurs de retrouver, sur un forum, un fil d’un supporter (et pourtant sarkozyste, voyez à quel point je vais chercher les meilleures références) qui réclamait la tête de laporte en mars dernier. il y avait avant le match de l’argentine un article dans le monde, signé d’un anglais, qui disait toute la nullité de cet entraîneur. et ça ne parlait que rugby. voyez, ce match d’ouverture de la coupe du monde est plus la confirmation d’une médiocrité qu’autre chose.

  • [quote comment= »44392″]voyez, ce match d’ouverture de la coupe du monde est plus la confirmation d’une médiocrité qu’autre chose.[/quote]

    En matière de confirmation de médiocrité, je vous renvoie au palmarès mentionné quelques lignes plus haut.

    Quant à l’article du Monde signé par un anglais… Si vous en venez à vous fier aux anglais, on n’en sortira jamais.

  • Excusez-moi, Koz, je ne savais pas que l’interdiction de critiquer en vigueur s’appliquait aussi à tous les amis de Sarkozy et à ses futurs secrétaires d’Etat… Mais, désolé, j’ai du mal à ne pas en vouloir à celui qui a ainsi gâché la fête et le fait que cela puisse emmerder notre grand président bien-aimé ne me console pas le moins du monde. Pour moi, en ce moment, le rugby passe avant la politique (où il ne se passe d’ailleurs pas grand-chose, en dehors des gesticulations habituelles auxquelles nous sommes désormais habitués depuis plus de cinq ans, et qui sont manifestement sans aucun effet sur le dynamisme de l’économie française).

  • [quote comment= »44393″]

    En matière de confirmation de médiocrité, je vous renvoie au palmarès mentionné quelques lignes plus haut.

    [/quote]

    et alors? le palmarès? qu’est-ce qu’il a de fabuleux? huit ans à la tête de cette équipe, quatre ans pour préparer notre coupe du monde, et un potentiel joueurs pas des plus nuls au monde, pour aboutir à cet ennui?

    notre dernière victoire contre les Blacks, c’est en 2000. formidable, en effet.

    vous devriez lire plus souvent les anglais, rubrique sport.

  • [quote comment= »44388″]depuis que Sarkozy est élu, il n’a pratiquement pas cessé de pleuvoir[/quote] Ca me fait plaisir de voir que Lipietz et vous reconnaissez que Sarkozy, en à peine 4 mois, a réglé le problème du réchauffement climatique 🙂

    [quote comment= »44388″]Entre emmerder Sarkozy et nous avec, ou faire plaisir aux deux, je tranche sans états d’âme dans le sens de Libéral pour la seconde solution : Allez les bleus ![/quote] On est de plus en plus souvent d’accord, ça en devient presque inquiétant 🙂

  • [quote comment= »44400″]Excusez-moi, Koz, je ne savais pas que l’interdiction de critiquer en vigueur s’appliquait aussi à tous les amis de Sarkozy et à ses futurs secrétaires d’Etat… [/quote]

    Ah, vous vous posez plutôt bien, en victime. Doit y avoir du savoir-faire là-dessous.

    [quote comment= »44400″]Pour moi, en ce moment, le rugby passe avant la politique (où il ne se passe d’ailleurs pas grand-chose, en dehors des gesticulations habituelles auxquelles nous sommes désormais habitués depuis plus de cinq ans, et qui sont manifestement sans aucun effet sur le dynamisme de l’économie française).[/quote]

    C’est un jeu ? A chaque fois que je réponds, vous casez une considération sur Nicolas Sarkozy assortie d’un « le rugby avant tout, l’heure n’est pas à la politique » ?

    [quote comment= »44401″]et alors? le palmarès? qu’est-ce qu’il a de fabuleux?[/quote]

    Meilleur entraîneur mondial en 2002,Vainqueur du Tournoi des VI Nations en 2006 et 2007, vous avez raison : le match de vendredi soir est « la confirmation d’une médiocrité ». Mais j’imagine que les victoires, c’est malgré Laporte et que les défaites, c’est de sa faute.

    Entre Jeff, vous, et Lipietz qui reproche à Laporte de mal remplir le rôle de Secrétaire d’Etat qui n’est pas encore le sien, j’avoue que je ne vais bientôt plus savoir où donner de la tête en matière de bonne foi rugbystico-politique…

  • [quote comment= »44404″]

    Meilleur entraîneur mondial en 2002,Vainqueur du Tournoi des VI Nations en 2006 et 2007, vous avez raison : le match de vendredi soir est « la confirmation d’une médiocrité ». Mais j’imagine que les victoires, c’est malgré Laporte et que les défaites, c’est de sa faute.

    [/quote]

    vainqueur du tournoi. ah, quelle merveille! gagner le tournoi quand il n’y a que deux équipes qui prétendent à la victoire, sauf exception irlandaise une fois. fabuleux, en effet.

    coupe du monde 2003 : quatrième, notre place, « naturelle ». exceptionnel donc? quel dommage qu’il ait été meilleur entraîneur en 2002, sans compet’ mondiale, plutôt qu’en 2003 avec une coupe du monde.

    quand on a le potentiel joueurs que possède l’entraîneur de l’équipe de france de rugby, on peut avoir d’autres ambitions que le palmarès présenté

  • [quote comment= »44390″] Pour avoir une chance de crédibiliser un peu le propos d’Alain, pourriez-vous avoir l’obligeance de lui signaler que, si Bernard Laporte ne s’occupe guère des autres sports, c’est que, précisément, il n’a pas encore été nommé Secrétaire d’Etat ? S’il ne veut pas vous croire, vous pourrez éventuellement lui suggérer de se renseigner sur le Net : un site très utile, celui de Matignon, donne la liste des membres du Gouvernement et précise que Bernard Laporte sera Secrétaire d’Etat à compter de la fin octobre. Alain Lipietz est-il toujours aussi au fait de l’actualité ? Personne ne lui a signalé, sur son blog ? En tout état de cause, cela rend l’exemple moins « éloquent ».

    Cette page donne d’ailleurs le palmarès de cet entraîneur si manifestement défaillant : (…) [/quote]

    Bernard Laporte n’est pas encore secrétaire d’état ? Sans blague. Chacun son style d’écriture, celui d’Alain Lipietz est un ton polémiste bon enfant parsemé de piques qui maintiennent le lecteur et son esprit critique en éveil, même sur des sujets plutôt hardus. Ayant confiance en l’intelligence du lecteur de faire la part entre la pique et le fond de l’argument, je ne vois pas en quoi ça « discrédite » le propos. Même si le style académique avec rien qui dépasse et une note de bas de page par phrase a son charme lui aussi. Et il ne s’agit pas de dénigrer les capacités de Bernard Laporte mais de suggérer qu’à force de courir derrière toutes les proies, on risque de n’avoir le temps de rien faire correctement. Apparaît alors une différence de philosophie : plutôt que de demander à ceux qui travaillent déjà de « travailler plus » (ce qui est plutôt une stratégie de pays en voie de développement), « travaillons mieux » individuellement et « travaillons tous » (soyons collectivement plus nombreux à travailler).

  • Koz, vous êtes manifestement un observateur plus avisé de la politique que de la chose rugbystique. C’est sans doute pourquoi vous ramenez sans cesse le sujet sur ce terrain. Mais apprenez que parmi les spécialistes, anglais ou français, Laporte n’est pas considéré comme un grand entraîneur, loin s’en faut (et ce, depuis bien avant que l’on apprenne que c’était un ami personnel de Sarkozy et que celui-ci allait le nommer secrétaire d’Etat).

    Son jeu restrictif, uniquement basé sur la puissance physique et brimant les initiatives individuelles (le fameux « french flair » que le monde entier nous envie), fait l’objet de nombreuses critiques depuis huit ans qu’il est à la tête de l’équipe de France et qu’il y est resté, malgré son échec patent en 2003.

    Qu’il soit un excellent communiquant, avec un gros carnet d’adresses, certainement… Gérant de bodegas, de campings et de casinos, je ne dis pas… Icône publicitaire pour une marque de jambon, pourquoi pas… Secrétaire d’Etat, on verra à l’usage… Mais grand entraîneur de rugby, non, définitivement non. Le non-match de vendredi est la grosse goutte de faute professionnelle qui fait déborder le vase des amateurs de rugby et des amoureux de l’équipe de France.

  • @jeff [quote post= »461″]Mais grand entraîneur de rugby, non, définitivement non.[/quote]

    Laporte n’est peut-être pas un grand entraîneur. Je pense cependant qu’il est, à tout le moins, un entraîneur de valeur. Qu’on le veuille ou non, ce qu’il (avec Guazzini et les joueurs) a fait avec le Stade Français est loin d’être anodin, et sûrement pas à la portée du premier entraîneur venu. Et ce n’est pas le jambon qui l’a conduit là où il est. Mais bien ses résultats avec le Stade Français. Quand à ses résultats avec l’équipe de France, ils ne me semblent pas pires que ceux de ses prédécesseurs.

    Enfin, sur le jeu lui même : Quel jeu proposaient les équipes (hormis les blacks) qui ont été championnes du monde jusqu’ici ?

  • pour moi, perso, cette histoire de laporte, c’est tout bon…

    soit nous, l’equipe de France, gagne… et jesuis fier et content,

    soit nous perdons, et outre se payer l’entraîneur/looser,

    nous pourrons clamer partout…

    « sarko gagne les élections mais perd les matches, avec jospin, on a peut être perdu les élections mais, au moins, on a gagné la coupe du monde… »

    j’essaierai de mettre ça en musique au cas où…

  • @ Jeff

    Je serais assez d’accord avec le manque de « french flair » qui semble manquer à l’équipe de France de rugby, un peu comme il manquait à l’équipe de France de football en … 1998…

    C’est tout le problème – on a longtemps attribué la différence entre l’hémisphère Nord et le Sud ou même entre l’équipe d’Angleterre et la France (quand la première gagnait tout), à la différence physique des joueurs, à la rigueur défensive, à l’importance du pack, à l’importance du jeu au pied, à l’application des fondamentaux (une passe propre plutôt qu’une chistera de génie, etc.), à l’importance de la préparation purement athlétique, à la discipline sur le terrain.

    Tout cela tend peu ou prou à nuire à l’impro, au french flair, à la folie créatrice, etc. mais c’est pourtant ce qui faisait gagner dans l’ère moderne du rugby, les grandes nations dans un univers de plus en plus professionnalisé.

    Le même phénomène a été observé au foot. Les défenses se sont tellement améliorées d’un point de vue technique que même des « petites » équipes sont dures à jouer. Et que même les équipes africaines qui sacrifiaient souvent les fondamentaux pour laisser parler la vista, ont adopté des défenses de fer et montent ainsi dans les hiérarchies.

    Je ne veux pas défendre ici ce point de vue, mais les supporters préfèrent probablement l’équipe de zidane à celle de platini.

    Lorsque le physique, la préparation, la tactique, la rigueur défensive, la rigueur technique s’allient à la vista, vous avez l’équipe de France de l’Euro 2000, le Brésil 2002, les All Blacks dans leurs meilleures années et j’en oublies. Mais c’est rare, très rare. Quand il n’y a que la rigueur sans la vista, vous avez l’équipe d’Angleterre d’il y a 4 ans.

    Que n’a-t-on dit sur Aimé Jacquet, le besogneux, l’ancien fraiseur à l’accent stéphanois dont la réputation en tant qu’entraîneur ne faisait guère d’envieux.

    En d’autres termes : « Le résultat on s’en fout ce qu’il faut c’est gagner ! »

  • Sur le site de Libé, à la rubrique chat, on pouvait s’entretenir avec le specialiste de la discipline du journal avant la coupe du monde. De mémoire, il a dit : j’ai une crainte concernant heymans à gérer le bombardement de chandelles de Hernandez.

    Or, c’est exactement ce qui s’est passé. bref, j’en déduis de ce témoignage que le jeu argentin était ultra prévisible.

    La réponse de Laporte était donc de mettre un néophyte au poste de 15 ….

    Alors, bon ou mauvais, j’en sais rien mais j’ai ma petite idée.

  • La vraie question est de savoir si Laporte est mauvais parce qu’il est de droite ou s’il serait une tanche même s’il avait voté Ségolène.

    De même, Roger Lemerre était il à l’évidence de droite parce qu’il perdait ou parce qu’il s’habillait comme un plouc?

    Et comment expliquer que Laure Manaudou soit devenue de droite en franchissant les Alpes?

  • Merci pour ce beau billet, Koz !

    Ce que j’aime c’est que Laporte est (pour certains au moins) devenu mauvais d’un coup après cette défaite. Alors que j’ai longtemps regretté son arrivée aux commandes du XV de France parce qu’elle nous (le SF ) privait d’un super entraineur. Et qu’il à quand même réussi pas mal de trucs positifs depuis qu’il s’occupe de l’équipe de France, aussi…

    Et sans le n’importe quoi profond des 35 premières minutes (mais ça c’est la faute des joueurs, hein, quand on fait une passe de travers à ce niveau, c’est qu’on panique, qu’on s’énnerve, qu’on est pas serein, quoi ) on aurait pu gagner quand même.

    Et puis Laporte va rentrer dans un gouvernement de droite certes, mais il est et restera « de gauche ». Mais bon, quand il (sic.) perd certains trouvent d’un coup qu’il est un vil social traître, un homme de droite, quoi 😉

  • @ Koz

    « Le rugby, ça reste la virilité courtoise, le respect de l’adversaire, l’explication sur le terrain, l’alignement qui se déroule, le magret de canard, le cul noir et les vertes pyrénées ! « 

    Et les équipes féminines de rugby Koz, c’est quoi ? En particulier à propos du cul noir et de la virilité courtoise !

    Le cul rose et la féminité rugueuse peut être ? Le magret light et les vertes boutiques du Faubourg St Honoré ?

    J’imagine d’ailleurs à peine les perles dans les vestiaires féminins… mais elles peuvent toujours « y aller avec une grosse paire », ceci-dit !

  • @ eponymous,

    Assez d’accord avec vous sur l’ensemble de votre post : « seule la victoire est belle ». Le problème, c’est qu’avec Laporte, non seulement on ne joue pas le jeu flamboyant que nous aimons tous mais en plus, on perd… contre l’Argentine.

    J’ai aussi été frappé lors de ce match de voir les joueurs qui pouvaient faire la différence derrière (Rougerie, Heymans, Jauzion) chercher systématiquement, après une percée, une solution de soutien et de recentrage (ce qui n’est pas mauvais en soi), plutôt que de se laisser aspirer par l’appel de l’extérieur et de la ligne, à l’image d’un Habana ou d’un Sivivatu. Ce qui me fait dire que les joueurs semblent un peu « corsetés » dans leurs initiatives individuelles par un schéma de jeu trop « prédéfini » et stéréotypé.

    Mais ce que je voulais dire surtout, c’est que ce premier grand rendez-vous a été à l’évidence mal géré, à la fois sur le plan de la pression et sur le plan de la tactique. Et que tout cela aurait dû être prévu. D’où une indéniable grave responsabilité de l’entraîneur.

    Mais je suis d’accord avec vous, si la France gagne malgré tout cette Coupe du monde, Bernard Laporte sera le meilleur entraîneur du monde (et je veux continuer à y croire). Par contre, si nous sommes éliminés en quarts, ce match restera comme une faute professionnelle qui aura vraiment gâché la fête.

  • Bon…

    On s’est gamellé…

    On a joué comme les provisions au fond du panier…

    On a pas été foutu de garder la balle…

    Pas foutu non plus de réceptionner une chandelle…

    C’est la chouma quoi…

    Mais quelque chose me dit que c’est peut être mieux ainsi et que les français, qui ne sont des tueurs que quand ils sont outsiders ou donnés perdant, peuvent encore nous étonner.

    Par contre, je remplacerai bien la lettre à Guy Moquet (qui nous avait ému dans certaines circonstances mais qui tient au ridicule pour ne pas dire à l’indescence tant les symboles s’assimilent difficilement) par un truc canon genre l’Internationale, tout simplement. Ce serait un peu notre haka à nous.

  • @Jeff

    En fait, j’aurais du rajouter, la rigueur, sans la vista, et la peur de faire une connerie à la place du désir de gagner envers et contre tout, ça donne l’équipe de France de foot 2002.

  • Le XV de France a perdu ce match parce qu’ils n’avaient pas assez envie de le gagner, en tout cas pas comme les Argentins. Pour moi, c’est assez mauvais signe quand je vois que certains joueurs du XV français imitent les joueurs de foot de l’équipe nationale en arrivant au stade vendredi soir avec les écouteurs du iPod aux oreilles. A quoi peut penser un joueur avant un match quand il a son mp3 branché sur son cerveau ? A rien. Est-il concentré sur le match ? Bien sûr que non. Il a l’approche du mec en vacances, pas le mental d’un joueur de rugby de haut niveau.

    On jugera la performance de l’équipe et de ses dirigeants à la fin du premier tour et non seulement sur la base du match d’ouverture. Après tout, l’équipe de rugby français a été la plupart du temps ces derniers douze mois la deuxième équipe mondiale après les All Blacks. On verra déjà si leur attitude change lors des matchs contre les «petites équipes» et après ce sera le match contre l’Irlande qui va décider le sort de la France. Entre temps, l’Argentine a eu du mal contre la Georgie en première mi-temps et l’Irlande n’a pas été brillante contre la Namibie, mais elles ont tout de même obtenu le point de bonus pour quatre essais.

    On fait confiance aux dirigeants pour que physiquement l’équipe soit prête, au joueurs et aux tacticiens pour que les aspects cognitifs du jeu soient au point, mais sans le mental, on ne gagne pas une coupe du monde de rugby.

  • Entre chaque coupe du monde, nos seuls référentiels sont les matchs contre l’Angleterre. Je ne veux pas faire insulte à l’Italie, l’Ecosse et autre pays de Galles, l’irlande a quelques individualités sympas mais ça reste faible aussi.

    Donc, pas de soucis, on bat les anglais tout le temps ou presque donc fatalement, dans nos petites têtes, on est les rois de ce sport. En préparation, encore deux roustes pour l’équipe à la rose.

    Or, j’ai quand même l’impression que l’angleterre n’est plus très terrible également. Donc en nous etalonnant à une équipe plutôt mou du genou, on s’est vu un peu trop beau.

    Bref, on est une équipe médiocre …

  • [quote comment= »44743″]@Jeff

    En fait, j’aurais du rajouter, la rigueur, sans la vista, et la peur de faire une connerie à la place du désir de gagner envers et contre tout, ça donne l’équipe de France de foot 2002.[/quote]

    Exact et vendredi soir, ça ressemblait plutôt à ça…

  • et il est tellement mauvais ce BL qu’il réussit à nous faire perdre en foot, au parc des princes… contre les écossais, les cousins de nos futurs adversaires d’irlandais…

  • c’est marrant comme apparemment les commentateurs de gauche n’ont que Laporte en ligne de mire. c’est pas qu’il faille absolument incriminer les joueurs mais il y a une telle unanimité à ne critiquer que Laporte qu’on aimerait vraiment être certains qu’il n’y ait que des considréations rugbystiques dans ces commentaires. Quand on lit buzzcocks terminer sur « on est une équipe médiocre », on y verrait presque de la jouissance.

    et pour suivre francis, sûr que domenech, hier, il était sarkozyste.

  • Pingback: » “L’actualité qui vous ressemble”

  • [quote post= »461″]et pour suivre francis, sûr que domenech, hier, il était sarkozyste.[/quote]

    marinette…je plaisantais…

  • Bravo koz pour ce coup de gueule. Au plaisir d’un Iroulégui à Guétary ou d’un Patxaran à San Sebastian…. Allez voir l’expo sur http://www.cocoricopyright.com.. Après les chants vous aurez la couleur du coq (et je conseille à vos contributeurs de ne pas plumer le gallinacé trop tôt). A tout les critiques, récemment converti à l’ovalie, je leur propose une place sur le pré 3 petites minutes face à notre pack…allez je plaisante! On se calme. Ouvrez une Kalsberg et zappez sur le foot messieurs : 90 minutes de passes plus ou moins habiles ça repose son client…vos femmes préféreront la lecture du calendrier. Chacun son truc.

    Imaginons qu’une formidable pression soit mis pendant trois mois sur 30 beaux coquelets nourris au maïs Basque ou Landais (sans OGM et sans piment d’Espelette ) avec visite quotidienne du banc et de l’arrière banc de la politique. Voilà le résultat. Des personnalités qui s’effilochent et des initiatives qui n’existent plus.Mauvaise tactique du coach (pas le frisé mais le chauve à lunette d’intellectuel) ! Yes mon gars, une erreur de manageuumaaant. Chez nous on appelle cela la cagadeuuh. Rien n’est perdu ; il suffit de les désinhiber avec un peu de liqueur locale. AGOUR

  • Pingback: » Aux armes, citoyëng !

Les commentaires sont fermés