Retour sur diverses cloches

On sait que l’information donnée dans les medias n’est pas toujours exacte. On imagine, aussi, les exagérations vendeuses de certains. Bien évidemment, l’irritation est encore plus grande lorsque la faute en revient à un quotidien que vous lisez régulièrement. Elle est pire encore lorsque vous vous êtes indigné de concert. Et elle virerait presqu’à l’humiliation lorsque vous y avez consacré un billet.

Puisque Le Figaro ne rectifie pas les erreurs qu’il commet. Puisqu’il ne répond pas aux demandes d’explication qu’on lui adresse. Puisqu’Ivan Rioufol, sauf à ce que cela m’ait échappé, n’en a pas davantage ressenti la nécessité, voici simplement ce que le prêtre de la paroisse a fait paraître dans le courrier des lecteurs de La Croix du 27 juin dernier.

« Je souhaiterais rassurer Mme Gueyrand qui se disait scandalisée dans le courrier des lecteurs du 24 mai parce qu’elle apprenait en lisant un article que notre église à Sartrouville serait sans cloche… Pour l’instant, c’est vrai, le clocher de notre nouvelle église Jean-XXIII ne porte pas de cloche. Mais contrairement à ce qui a été écrit ici ou là, ce n’est pas pour ne pas « provoquer » la population du quartier à majorité musulmane. C’est avant tout une question financière. Nous n’avons pas pour l’instant les moyens suffisants pour installer une cloche à Jean-XXIII. Quand les chrétiens le souhaiteront et nous en donneront les moyens par leur générosité, nous pourrons alors l’envisager. Je rappelle enfin que nous avons de bonnes relations avec la communauté musulmane de Sartrouville que nous rencontrons régulièrement. Un respect et une amitié sont nés. Nous n’avons rien à craindre les uns des autres. Père Alexandre de Bucy »

J’ai donc eu le tort de manquer de vigilance à l’égard de cette information, de ne pas la vérifier – aussi parce que je peux difficilement vérifier toutes les informations données par les medias… Et une leçon pour moi !

Cet épisode traduit-il une négligence passagère ? Le journaliste qui a rédigé le premier article a visiblement prêté au Père de Bucy une intention – ne pas provoquer la population musulmane – qu’il n’a jamais eue. A-t-il attribué au Père de Bucy une intention que d’autres lui auront prêtée, durant son reportage ? S’agissait-il pour lui de revenir avec un article plus croustillant qu’un simple : « ils n’ont pas d’cloches parce qu’ils n’ont pas l’argent » ? Plus grave, entretenait-il quelque visée politique ? Quant à Ivan Rioufol, les quelques lignes que je rapportais dans mon précédent billet avaient-elles vocation à rectifier la mauvaise information initiale, sans remettre en cause le journaliste concernée et la réputation du quotidien ? A-t-il simplement accordé du crédit à l’information parce qu’elle s’accordait bien à certains de ses présupposés et qu’il n’a pas estimé nécessaire de remettre en cause une information publiée par le journal auquel il appartient ? Ou l’a-t-il transmise en pleine connaissance de son inexactitude ?

Toujours est-il que cette petite affaire agite bien imprudemment des thèmes sensibles.

Billets à peu près similaires

45 comments

  • Je n’y vois pas trop matière à me réjouir. L’attitude étonnante du curé de la paroisse est certes invalidée. Mais, à titre personnel, je me suis fait manipuler. Même si ce n’est pas une découverte, cela rend un peu amer, et inquiète un peu quant à la fiabilité de nos informations. Sauf à se mettre à vérifier toutes les informations que l’on nous livre, ce qui, en termes de temps, n’est pas très envisageable.

  • Koz, Néophyte des blogs et même de l’informatique, je viens sur la pointe des pieds vous posez cette question : Ai-je bien compris votre billet ? Ai-je bien compris que votre malaise vient d’avoir été manipulé ? C’est-à-dire que lorsque vous aviez des raisons de croire que, derrière cette absence de cloche, se tenait l’excusez-moi-de-vous-demander-pardon-d’exister-en Europe du catholicisme, et qu’au contraire aujourd’hui, vous comprenez qu’il ne s’agit que d’un déficit de financement ! Est-ce bien de cela qu’il s’agit ?

  • Personnellement j’avais trouvé ça un peu gros, mais en l’absence de plus d’information, je m’étais abstenu de commenter.

    Une bonne question à se poser serait, pourquoi cette histoire vous avait-elle paru suffisamment crédible pour la relayer ?

  • Lorsque je la pose au sujet de Rioufol :

    [quote post= »395″]A-t-il simplement accordé du crédit à l’information parce qu’elle s’accordait bien à certains de ses présupposés[/quote]

    je n’oublie pas de me sentir concerné par la question. Personnellement, effectivement, cela ne m’avait pas semblé « gros ». Les cités sont souvent très communautaires, Sartrouville a connu des émeutes (même si ça date : je ne suis pas certain qu’il y en ait eu à Sartrouville en 2005, mais il y en a eu en 91), et, comme le glisse cilia, il y a, chez certains cathos et même quelques prêtres, une tendance à l’excusez-moi-de-demander-pardon-d’exister… Tout cela fait qu’une telle information me paraissait crédible.

  • Quelle pression ! Je découvre depuis quelques jours seulement votre blog et le niveau de culture que j’y constate n’est objectivement pas le mien. Pourtant, j’ai envie d’oser dire… 1. Cette église aurait donc été financée, mais précisément pas jusqu’à la cloche ! 2. Ne pas provoquer les riverains mulsulmans semble se mêler voire équivaloir au désir de ne pas imposer de ‘bruit’ aux habitants fussent-ils donc chrétiens ! 3. Les nouvelles déclarations, articles, explications ne ressemblent-elles pas beaucoup à ce que la politique a de plus nécessaire ? La paix dans la cité ! Suis-je une mauvaise personne ou ce que mon petit doigt me dit n’est pas faux ?

  • [quote comment= »34512″]Sincèrement, je ne sais pas quoi en penser en lisant cela :

    http://www.islamisation.fr/archive/2007/05/05/eglise-incendiee-de-sartrouville -le-cure-auto-censure-ses-c.html [/quote]

    Le nom du blog, et son ton, incitent tout de même à la prudence. Les types qui focalisent sur « l’islamisation » de la société, qui emploient le terme de dhimmitude toutes les quatre lignes, m’inquiètent.

    Maintenant, sauf à se rendre sur place et enquêter soi-même… Me dira-t-on que le curé avance désormais cette version pour faire taire le « scandale » ? Mais aurait-il pris le temps et la peine d’envoyer une réaction au courrier des lecteurs de la Croix ?

    Bref, dans tout ça, ce qui me fait « peur », c’est que l’on soit si souvent réduits à réagir sur la base d’informations d’une fiabilité très relative. C’est abyssal. Au bout du compte, finit par se poser la question : peut-on se permettre d’avoir un avis ?

  • [quote comment= »34505″]Une bonne question à se poser serait, pourquoi cette histoire vous avait-elle paru suffisamment crédible pour la relayer ?[/quote]

    A votre avis, quand l’islam est la première religion de France en termes de pratiquants, pensez vous vraiment que l’on a besoin de s’interroger longtemps ?

  • Polydamas, la question est aussi : si cette information, sur les cloches de l’église Jean-XXIII, est fausse, alors, sur combien de fausses informations basons-nous nos opinions, et « présupposés » ?

  • J’ai grandi dans ce Val d’Oise, ce 9-5 comme on dit. Le temps a passé, les problèmes ont grandi. La faute à qui ? Je ne sais pas. Mais ce que je sais en revanche, c’est que la douceur, la rondeur, la générosité des jugements des CSP supérieures, aussi nobles soient-elles ont largement contribué et contribuent encore à l’aggravation de la vie en cité. Etre citoyen n’est pas le synonyme d’être philosophe.

  • [quote comment= »34520″]Polydamas, la question est aussi : si cette information, sur les cloches de l’église Jean-XXIII, est fausse, alors, sur combien de fausses informations basons-nous nos opinions, et « présupposés » ?[/quote]

    A la fin, il y a quand même des choses que l’on subodore. Quand l’INSEE dit qu’elle a volontairement trafiqué les chiffres de l’immigration, quand on voit certaines mosquées beaucoup plus remplies que les églises, il y a quand même un certain nombre de faits convergents qu’il faudrait être aveugle pour refuser de voir.

    Que sur un fait en particulier, on se plante, oui, comme tout le monde, est-ce que ça retire quoique ce soit aux tendances de fond ?

    Absolument pas.

  • [quote comment= »34509″] 1. Cette église aurait donc été financée, mais précisément pas jusqu’à la cloche ![/quote]

    Au moyen-âge de nombreuses cathédrales ont vu leur construction interrompue, parfois pendant des années, par manque d’argent. Ça n’a donc rien d’extraordinaire.

    Et puis ça coute cher, une cloche. C’est fabriqué artisanalement et tout. Je ne serais même pas étonné que ça coute plus cher que le clocher.

  • Heu… Le questionnement sur la nature des informations me semble judicieux. Evidemment. J’ai dit suffisamment ici à quel point il était important de faire en sorte qu’il n’y ait aucun soupçon possible de manipulation « par le pouvoir » des informations diffusées. La presse partisane, c’est une chose. Le soupçon de manipulation en est une autre, le soupçon détruit tout. « On nous cache tout, on nous dit rien ».

    Mais réjouissons-nous qu’il n’y ait pas de raison de craindre que le son d’une cloche réveille en France une guerre de religions. J’ajoute, après lecture du lien proposé par Thaïs : réjouissons-nous du témoignage porté par ce jeune prêtre.

  • @ Pablo

    Au Moyen-Age, il s’agissait bien de la construction en général des cathédrales, des églises qui se trouvait interrompue faute d’argent. Ce que je trouve curieux dans cette histoire contemporaine, c’est la coïncidence entre le manque d’argent, l’appel à la générosité des ‘passants’ et la non-existence de la cloche. Ce que je crains, c’est que cette église ait en réalité bien besoin d’aide et de soutien extérieurs. Et qu’au lieu de lire entre les lignes, nous ne faisions en fait que la laisser se dépatouiller toute seule dans une réalité difficile, mais difficile bien au-delà des considérations pécuniaires. Ceci dit, j’amerais tant avoir tort !

  • Polydamas, De la part de Rioufol, il ne s’agissait pas d’une « erreur », mais bien d’une information non vérifiée découlant d’un présupposé idéologique comme le suggère Koz qui, d’ailleurs, avait procédé de la même manière (mais se montre plus spontané que le type du Figaro dans la, comment dire, repentance).

    Ce qui est rigolo, c’est que même l’établissement de la réalité des faits ne t’empêche pas d’en rajouter sur le mode de « ça aurait pu être le cas ».

  • [quote comment= »34539″]Polydamas, De la part de Rioufol, il ne s’agissait pas d’une « erreur », mais bien d’une information non vérifiée découlant d’un présupposé idéologique comme le suggère Koz qui, d’ailleurs, avait procédé de la même manière [/quote]

    Deux questions : es-tu certain de n’être jamais le « jeu » de tes propres présupposés ? Es-tu certain qu’Ivan Rioufol n’ait pas eu de bonnes raisons de croire l’information véridique, ou est-ce qu’un présupposé à son encontre t’amène à quelque certitude à cet égard ?

  • J’ai cherché sur Youtube et Motion s’il n’y avait pas une vidéo off du Père de Bucy, mais hélas, trois hélas, je n’ai rien trouvé !

  • [quote comment= »34539″]Polydamas, De la part de Rioufol, il ne s’agissait pas d’une « erreur », mais bien d’une information non vérifiée découlant d’un présupposé idéologique comme le suggère Koz qui, d’ailleurs, avait procédé de la même manière (mais se montre plus spontané que le type du Figaro dans la, comment dire, repentance).

    Ce qui est rigolo, c’est que même l’établissement de la réalité des faits ne t’empêche pas d’en rajouter sur le mode de « ça aurait pu être le cas ».[/quote]

    Vous êtes gentil, Hugues, mais j’ai fait partie des premiers commentateurs à rétablir la vérité, sur le blog de Philippe Bilger, notamment, qui avait été le premier à évoquer cette histoire. Je vous l’avais déjà signalé sur le billet précédent.

    En outre, si vous ne souhaitez pas voir les signes qui montrent que cette info est parfaitement crédible, c’est votre problème, mais ne venez pas dire qu’il n’y a pas de danger. Cette info sur laquelle tout le monde s’est mépris n’enlève rien au fait qu’il y a un danger à laisser l’islam de manière incontrôlée, cela n’enlève rien au fait que l’intégrisme le plus dangereux n’est plus chez les catholiques, cela n’enlève rien au fait qu’on sait qu’il y a des imams qui appellent à la guerre sainte et je pourrais continuer (très) longtemps.

  • Koz, Encore une fois, c’est une question de méthode professionnelle. Dans le cadre du boulot, si je suis Rioufol, je prends mon téléphoe et j’appelle les acteurs de l’histoire. Ca prend dix minutes mais ce n’est pas facultatif avant de publier. Maintenant, bien entendu qu’il m’arrive de réagir de manière automatique mais c’est justement la raison pour laquelle j’explique sur com-vat que le journalisme et le blogage (?) sont deux choses distinctes.

    Polydamas, C’est marrant, tu continues à expliquer que même si c’est faux, c’est vrai. Ca tourne un peu en rond, non ? L’info est totalement, rigoureusement, entièrement fausse. Elle n’est pas vraie. Elle n’est pas la réalité.

  • Si cette fausse information a eu un tel écho, c’est qu’elle était parfaitement vraisemblable.

    En Angleterre, des écoles ont renoncé à leur arbre de Noël pour « ne pas offenser les musulmans ». La vogue politiquement correcte y enjoint (ainsi qu’aux Etats-Unis, je crois) de ne plus dire « Joyeux Noël » mais « Joyeuses fêtes » pour la même raison. Cela fait l’objet de débats dans les journaux.

    Et l’on trouve d’innombrables faits et prises de position, en France, témoignant de la propension à s’excuser du catholicisme et à multiplier symétriquement les égards envers l’islam.

  • [quote comment= »34560″]Polydamas, C’est marrant, tu continues à expliquer que même si c’est faux, c’est vrai. Ca tourne un peu en rond, non ? L’info est totalement, rigoureusement, entièrement fausse. Elle n’est pas vraie. Elle n’est pas la réalité.[/quote]

    Mais vous êtes bouché ou quoi ?

    Je sais bien que l’info est fausse.

    Mais, b… de m…, pouvez vous m’expliquer en quoi le cadre général de l’islamisation rampante de la France est faux ?

    La réalité, c’est qu’il y a plus de musulmans pratiquants que de cathos pratiquants.

    La réalité c’est qu’on peut être imam, appeler à battre sa femme et au djihad, et finalement, rester sur le territoire français.

    La réalité, c’est qu’il est possible d’exiger des menus compatibles avec le ramadan et sans porc à la cantine de l’EN.

    La réalité, c’est que les médias évoquent plus facilement le Ramadan que le Carême.

    La réalité, c’est que les pouvoirs publics financent la construction des mosquées.

    La réalité, c’est que dans certaines banlieues, il ne fait pas bon d’être juif ou homosexuel, ou un simple défenseur de Rushdie.

    La réalité, c’est que des caricatures danoises déclenchent la colère d’innombrables musulmans au travers du monde. Il serait bien illusoire qu’une exception française nous garantisse de ces maux…

    Vous voulez que je continue ?

  • [quote comment= »34560″]Dans le cadre du boulot, si je suis Rioufol, je prends mon téléphoe et j’appelle les acteurs de l’histoire. Ca prend dix minutes mais ce n’est pas facultatif avant de publier. [/quote]

    Dans le cadre de ton boulot, si tu veux faire référence à une info que ton propre journal a publié, tu prends ton téléphone pour appeler les acteurs de l’histoire et vérifier que ton journal n’a pas publié une info bidon, ou tu as tendance à penser que, si ton journal l’a publié, c’est que d’autres ont dû faire ce travail de validation ?

    Je ne tiens pas à défendre particulièrement Rioufol, que je trouve parfois excessif, mais il faut envisager les hypothèses défavorables comme favorables.

  • Je commence par demander des précisions à l’auteur de l’info initiale, surtout pour en tirer un billet d’humeur : c’est le minimum absolu. Mais je crois que je passe de toute façon un coup de fil à la source, même si l’info a été publiée chez nous, quelles que soient les réponses du confrère et pour me faire une opinion avant d’écrire sur un truc aussi sensible.

  • [quote comment= »34543″]J’ai cherché sur Youtube et Motion s’il n’y avait pas une vidéo off du Père de Bucy, mais hélas, trois hélas, je n’ai rien trouvé ![/quote]

    si tu veux un off de lui va te confesser…

  • [quote comment= »34568″]Eh ben. Si même les journalistes d’un même canard ne se font pas confiance, il ne nous reste plus qu’à brûler les journaux.[/quote]

    C’est bien là une des failles majeures du système : que l’un d’entre eux passe une info bidon et tous les autres la reproduiront de peur de manquer à leur bienséance corporatiste. Et l’info, si bidon soit-elle se verra reproduite et amplifiée dans des proportions telles qu’il ne servira même plus de la démentir.

    Vous rappelez-vous seulement, à l’époque ou l’Iran Khomeiniste était l’ennemi « officiel », de la quantité d’articles de presse dans lesquels on affirmait que ce pays avait envahi l’Irak ? (Saddam Hussein était un grand ami de la France, à l’époque).

    Il n’aurait pourtant guère été compliqué de descendre consulter les archives.

    La morale de cette histoire, c’est qu’il ne sert à rien de contrôler la presse : il suffit de contrôler quelques journalistes, et tous les autres suivent.

  • Bien que cela ne relève pas absolument directement du sujet, quelqu’un a-t-il un lien sur ce rapport officiel qui signalait que dans certaines écoles, certains auteurs ne pouvaient plus être enseignés ? Merci par avance.

  • En gros, Koz, vous voyez l’info du Figaro, elle vous fait bondir, vous voyez le démenti, il vous fait bondir aussi? Personnellement, je serais le curé de la paroisse, et je voudrais construire une église sans cloche pour ne provoquer personne, je ferais exactement le même courrier des lecteurs à la Croix. Pour ne pas choquer ceux qui sont choqués qu’on ne fasse pas de clocher pour ne pas choquer. Bref! le curé dit ça, dont acte, je l’ai déjà lu je ne sais plus où il y a quelque temps. De là à le prendre pour parole d’évangile… Une ifno serait donc vraie ou fausse selon la teneur des propos des intéressés? Je chafouine, désolé…

  • Cette affaire montre au moins une chose : la suoeriorite des blogs sur la presse. D’une part sur un blog les lecteurs ne se privent pas de rectifier et d’autre part le blogueur peut en tres peu de temps retablir la verite.

  • [quote comment= »34577″] Bref! le curé dit ça, dont acte, je l’ai déjà lu je ne sais plus où il y a quelque temps. De là à le prendre pour parole d’évangile… Une ifno serait donc vraie ou fausse selon la teneur des propos des intéressés? Je chafouine, désolé…[/quote]

    Oui, mais non.

    Des prêtres tradis qui n’auraient eu aucune raison d’être « tolérants » envers ce type de comportement, ont eu l’occasion de le voir et de confirmer la réalité des faits….

    Mais j’aime bien votre formule sur les personnes choquées… 😀

  • [quote comment= »34566″]Je commence par demander des précisions à l’auteur de l’info initiale, surtout pour en tirer un billet d’humeur : c’est le minimum absolu. Mais je crois que je passe de toute façon un coup de fil à la source, même si l’info a été publiée chez nous, quelles que soient les réponses du confrère et pour me faire une opinion avant d’écrire sur un truc aussi sensible.[/quote]

    Voici un site interessant.

    http://batissonsasartrouville-78.cef.fr/jean/jean.htm

    Nulle part on ne parle de cloches, mais ce qu’on y apprend quand même, c’est que les prix sont tirés vers le bas étant donné les divers projets sur Sartrouville. Et il y a une équipe projet…

  • D’ou la question de NS : que souhaitons nous ? un Islam en France ou un Islam de France . Certains beau penseurs etaient déjà choqués par le fait même de poser la question.

    J’avoue que face à cette histoire de clocher je suis comme certains …. je m’interroge J’avoue aussi que face aux quelques réalités énumerés par Polydamas …. on se dis : « oui …mais … »

    [quote comment= »34563″]

    La réalité, c’est qu’il y a plus de musulmans pratiquants que de cathos pratiquants.

    La réalité c’est qu’on peut être imam, appeler à battre sa femme et au djihad, et finalement, rester sur le territoire français.

    La réalité, c’est qu’il est possible d’exiger des menus compatibles avec le ramadan et sans porc à la cantine de l’EN.

    La réalité, c’est que les médias évoquent plus facilement le Ramadan que le Carême.

    La réalité, c’est que les pouvoirs publics financent la construction des mosquées.

    La réalité, c’est que dans certaines banlieues, il ne fait pas bon d’être juif ou homosexuel, ou un simple défenseur de Rushdie.

    La réalité, c’est que des caricatures danoises déclenchent la colère d’innombrables musulmans au travers du monde. Il serait bien illusoire qu’une exception française nous garantisse de ces maux…

    Vous voulez que je continue ?[/quote]

    Désolé Koz mais je suis plus sur ce sujet que sur celui (interressant aussi) de l’info traité par « des sites de confiance »

  • On se pose moins la question de savoir si la construction d’un minaret et l’appel à la prière génerait la population locale de majorité catholique. Si les musulmans (modérés) doivent s’excuser d’être musulmans. Si des musulmans (modérés) peuvent ressentir une certaine indignation, voire ressentir comme une forme d’incitation à la discrimination et d’ester en conséquence, lorsque sont publiées des caricatures représentant leur leader spirituel avec une bombe dans le turban. S’il n’y a pas amalgame abusif entre « islamisation » et progression sociologique d’une pratique religieuse sur un territoire donné à une époque donnée. Enfin, si un imam est obligatoirement non français.

    La question de NS : « que souhaitons nous ? un Islam en France ou un Islam de France ? » est bel et bien posée.

    Et la question de P. Bilger : “à quand la prochaine église sans église, pour ne pas gêner le regard de ceux qu’elle pourrait troubler dans leur foi différente ou dans leur indifférence ?” peut être retournée facilement de cette façon “à quand la prochaine mosquée sans mosquée, pour ne pas gêner le regard de ceux qu’elle pourrait troubler dans leur foi différente ou dans leur indifférence ?”.

    Celle-ci prend alors un relief particulier lorsque l’on connait l’existence de centaines de mosquées sans mosquées établies dans des caves ou des sous sols. Lorsque l’on connait la différence de traitement à l’égard d’une religion pourtant majoritaire dans ce pays (selon Poly). Lorsque l’on sait également la foultitude de précautions prises justement par les musulmans (modérés) lorsqu’une mosquée est construite pour ne pas effaroucher les voisins de majorité catholique.

    J’imagine que ces questions ont été déjà discutées ici dans les deux dernières années, peut être pas… mais je doute fort qu’elles aient été répondues ou tranchées de manière satisfaisante.

  • [quote comment= »34668″]une religion pourtant majoritaire dans ce pays (selon Poly)[/quote]

    Poly précisait bien : en nombre de pratiquants. Le fait est que le catholicisme est majoritaire en France mais que ses fidèles ne pratiquent pas. Et ce n’est pas aux musulmans qu’il faudra en faire grief : c’est quand même pas de leur faute si l’Église catholique laisse s’échapper toutes ses brebis.

    La population musulmane n’est que la population d’immigrés venant de pays musulmans ainsi que leurs descendants, autant dire une minorité (non négligeable, certe, mais une minorité tout de même). La part de français de souche convertis à l’Islam est totalement marginale. Autant dire que l’expression « islamisation rampante » me laisse sceptique.

  • Le communiqué de l’évêché est particulièrement clair, notamment en son dernier paragraphe, qui vise directement Le Figaro.

    Peut-être un petit souci de com’, du côté de l’Evêché : le communiqué est du 14 mai et on en peut pas dire qu’il soit si facile à trouver.

    En tout cas, merci Thaïs, d’avoir fait ces recherches !

  • En tout cas, excellent communiqué de la part de l’évéché comme du prêtre de cette paroisse. Si certains laïcs pouvaient faire preuve d’autant de tolérance….

  • @ Pablo, Il est rare de pouvoir dater précisément l’origine d’un phénomène et pourtant c’est le 27 novembre 1989 que l’islamisation, non pas rampante mais rapide de la France a commencé, encouragée, initiée par le conseil d’état lui-même.

    Le désaveu du principal du collège de Creil qui s’opposait au voile à l’école, d’abord par son ministère de tutelle puis par le conseil d’état a aiguisé les appétits des radicaux barbus qui se régalent aujourd’hui, indirectement aidés dans leur entreprise par la lâcheté, le renoncement et la culpabilité du poids de l’histoire ; par le mépris aussi, le mépris d’une certaine gauche qui considère « qu’après tout ces gens-là ne seront jamais vraiment français et que s’ils veulent voiler leurs filles ça les regarde ».

    Le 27 novembre 1989 nous avons autorisé les groupes islamistes radicaux à placer sous tutelle des milliers de jeunes filles, qui ne pouvaient plus se définir que comme musulmanes, sous peine d’être harcelées et exclues de leur environnement social. Ce 27 novembre nous avons autorisé les nouveaux antisémites à nier la Shoah, à relancer le succès des « protocoles des sages de Sion », à se réjouir des succès d’un Ben Laden. Ce 27 novembre, nous avons renoncé à distinguer une culture avancée d’une culture rétrograde. Ce 27 novembre, le relativisme culturel a gagné.

  • Pingback: » Les cloches, fin.

Les commentaires sont fermés