La chute de la maison Buffet

Le 22 avril M.G.Buffet a donc obtenu moins de 2% des voix. Le parti communiste se trouve désormais ravalé au rang d’un simple groupuscule. L’événement était tellement attendu qu’il n’a pas mobilisé les commentateurs davantage intéressés par le recul du Front National.

Cet échec historique du PC a dû réjouir plus d’un vieux briscard de la droite.

Le socialiste Ramadier s’est sûrement retourné de joie dans sa tombe, lui qui avait eu a contrer de terribles grèves insurrectionnelles fomentées par un parti communiste qu’il chassera du gouvernement, en 1947. Il faudra attendre 1981 pour qu’il y revienne.

On a du mal a imaginer ce que pouvait être l’emprise du PC dans les années d’après-guerre et bien au-delà.

Le parti surfa longtemps sur l’incontestable héroïsme de ses militants dans la Résistance. Autoproclamé « parti des 75 000 fusillés » il en imposait tant que nul n’osait contester ce chiffre pourtant hautement fantaisiste, ou s’étonner publiquement de son entrée tardive dans la Résistance (il fallut tout de même attendre la rupture du pacte Molotov-Ribbentrop en 1941 pour que Moscou donne l’ordre de combattre les nazis).

Auréolé de prestige le PC était avant tout une formidable machine de guerre psychologique avec des centaines de milliers de militants, un appareil à l’organisation redoutable, de nombreux élus locaux et nationaux, des bastions inexpugnables comme la célèbre ceinture rouge de Paris, une mainmise sur nombre d’associations et syndicats ouvriers ou agricoles. Aucun aspect de la vie économique ou socio-culturelle n’échappait à la vigilance des camarades. Même les catholiques étaient l’objet de leur sollicitude avec des tentatives de noyautage du mouvement « Pax Christi ».

A toutes ces « courroies de transmission » dénoncées par la droite il fallait ajouter des maisons d’édition et une presse omniprésente. Les prolétaires et beaucoup d’intellectuels lisaient « L’Humanité » (ou « La Marseillaise » dans le midi). « L’Humanité dimanche » atteignait des tirages qui laissent rêveur. Du côté de Saint-Germain-des-Prés on se baladait avec « Les lettres françaises » dans la poche. Ailleurs c’était « France Nouvelle ». Dans les bars on se jetait sur « Miroir sprint », le magazine sportif. Dans les cours de récréation c’était sur « Pif ».

Le parti contrôlait aussi des hebdomadaires régionaux, économiques, féminins, professionnels, agricoles.

Jusqu’en 1974 le PC était un acteur incontournable de la vie du pays. Les intellectuels de gauche, comme un seul homme, se gargarisaient de la propagande diffusée à longueur de colonnes et niaient en bloc les dérives dénoncées par quelques courageux écrivains. La parution de « L’archipel du goulag » en 1974 ouvrit quand même les yeux des plus honnêtes.

Et si après tout l’URSS n’était pas le paradis sur terre décrit par la presse communiste?

Cette interrogation fut néanmoins longtemps encore balayée par les intellectuels communistes. En 1974 Pierre Juquin, normalien, agrégé d’allemand, clame que Soljenitsyne écrit des mensonges, qu’il n’y a que des prisonniers de droit commun en URSS, que les internements d’opposants dans des hôpitaux psychiatriques n’existent pas puisque l’association des psychiatres soviétiques n’en a jamais parlé (sic)… La ficelle est quand même un peu grosse. L’édifice se lézarde mais il tiendra bon encore un bout de temps.

Jacques Duclos obtient plus de 21% des suffrages en 1969, Georges Marchais plus de 15% en 1981, Robert Hue encore 8,65% en 1995.

Les 1,93% de voix de M.G. Buffet ne signifient cependant pas qu’un parti aussi structuré a disparu du jour au lendemain. Il reste des milliers de militants. M.G. Buffet en a réuni 12 000 pour son grand meeting de campagne. Il reste des élus locaux, des permanents.

Il manque simplement des électeurs.

Où sont donc passés ces millions d’électeurs communistes ?

A l’extrême-gauche ? Rien n’est moins sûr. S’il ne fait aucun doute que d’anciens communistes votent pour les candidats trotskistes, il n’y a pas eu de raz-de-marée LCR ou Gauche prolétarienne dans les banlieues rouges.

Au parti socialiste ? Pas vraiment. Le PS est trop devenu un parti bourgeois, un parti de bobos, coupé de son électorat d’autrefois. En 1995 Jospin n’a obtenu que 11% de l’électorat ouvrier.

Alors où sont-ils passés ?

Un examen attentif des résultats des élections dans les forteresses communistes du Nord ou du Pas-de-Calais ou encore de Seine-Saint-Denis montre clairement que beaucoup de voix ouvrières sont passées du PC au FN. La montée de Le Pen aux présidentielles coïncide avec la baisse du PC. Tous les sondages indiquent que 24% au moins des ouvriers votent FN.

Est-ce à dire que les anciens communistes sont devenus des suppôts de l’extrême-droite ? Certainement pas. Pas plus qu’ils étaient marxistes auparavant. Parmi les milliers de braves types qui allaient chaque année au Vél d’Hiv acclamer Maurice Thorez, combien avaient lu une seule ligne de Marx ? Ce qu’ils aimaient entendre c’était l’exaltation du travail et des travailleurs qui reconstruisaient la France.

D’ailleurs il faudrait une bonne fois pour toute s’interroger sur l’électorat de Le Pen. Les vrais fascistes y sont très minoritaires. Je sais, on y trouve encore des rescapés de Vichy dont un grand nombre venaient d’ailleurs de la gauche et qui n’ont pas pu ou pas voulu retrouver leur famille d’origine, contrairement à un Papon par exemple. On y trouve des nostalgiques de l’Algérie française, des soldats perdus de l’OAS et des guerres coloniales, des monarchistes, quelques authentiques fascistes. Tous ces gens réunis ne doivent pas représenter beaucoup plus que les deux ou trois cent mille voix qui se sont portées sur Le Pen et Renouvin en 1974.

Plus nombreux sont les conservateurs catholiques traditionalistes, les Pieds Noirs qui ont encore un compte à régler avec la gauche ou les gaullistes.

Il n’en reste pas moins que le gros des citoyens qui votent FN ressemble à l’électorat de Poujade en 1956 : des hommes et des femmes qui se sentent oubliés par les partis classiquesla bande des quatre » disait Le Pen) : petits agriculteurs, derniers petits commerçants menacés par les grandes surfaces, artisans désemparés par les complications administratives, ouvriers qui se sentent condamnés au chômage par la mondialisation.

Cette dernière catégorie votait souvent communiste. La seule ambition réalisable de ces ouvriers était de finir leurs jours propriétaires d’un pavillon même pas en meulières dans une banlieue industrielle. Pour ceux qui ont accédé à ce rêve, la délinquance dans leurs quartiers est devenue insupportable. Ils voient par ailleurs des immigrés récemment arrivés s’installer dans des HLM que leurs enfants mettront des années à obtenir.

Le PC pas plus que le PS n’a su répondre à leur angoisse, à leurs frustrations. Le PC s’est largement trompé sur les préoccupations de sa clientèle naturelle. En se mettant à la remorque du PS il est devenu le chantre de combats qui n’étaient pas ceux du prolétariat.

C’est sur ce terreau que Le Pen a prospéré, c’est évident.

Et c’est une grande partie de ces électeurs-là que Sarkozy a réintégrés dans son mouvement en leur tenant le langage que plus personne sauf Le Pen n’osait utiliser. Le chômage, la dignité perdue du travail bien fait, la délinquance, les immigrés…Voilà les sujets qui les intéressent. Qui oserait les en blâmer, surtout lorsqu’on n’habite pas dans les quartiers ? Sarkozy en récupérant les électeurs de Le Pen qui autrefois votaient communiste, et dont on oublie un peu vite que ce sont des français comme les autres, ne fait que renouer avec la tradition gaulliste. Dès son retour aux affaires le Général De Gaulle avait remis lui-même la légion d’honneur à cent ouvriers, signifiant ainsi l’orientation sociale de son mouvement.

L’UNR, le RPR et l’UMP ont toujours gardé une certaine assise populaire alors que dans le même temps le PS perdait la sienne. Si Sarkozy remplit le gros de ses promesses et ne donne pas trop l’impression d’être fasciné par le show biz, il peut garder longtemps encore ces électeurs ex-PC, ex-FN.

C’est à ce prix que la droite pourra conserver le pouvoir dix ans encore.

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

60 comments

  • D’accord avec votre développement. Mais est-ce à ce prix comme vous dites ? plutôt à cette condition non ? Obnubilé par la classes moyenne devant représenter « deux français sur trois » on oublie trop souvent que c’est finalement l’électorat populaire qui continue à faire la différence dans une élection générale.

    Au delà de la captation par Sarkozy d’une partie de l’électorat populaire qui votait FN, on peut penser aussi qu’il a peut être un peu plus bénéficié aussi du recul de l’abstention, laquelle frappait plus particulièrement les milieux populaires. Néanmoins, force est de constater que d’après les sondages « sortie des urnes », S Royal a elle aussi réussi à « reconquérir » une partie de l’électorat ouvrier. A vérifier.

  • Une bonne analyse, Dang. Il serait tout de même important de savoir si le vote utile pour Royal et le spectre du 21 avril 2002 ne cachent pas un nombre important de « vrais » communistes.

  • Vous avez surement raison Dang, quand vous décrivez la lente érosion de l’électorat PC puis FN. Cependant sans aucun parti pris, n’y aurait-il pas aussi un problème de leadership, de figure charismatique qui a disparu. Entre un G. Marchais et une MG Buffet d’une part et un J.M.Le Pen vieillissant et un Nicolas Sarkozy d’autre part, le contraste est saisissant. Et heureusement ou malheureusement (c’est un autre problème), je crois sincèrement que pour un certain nombre d’électeurs, l' »aura » d’un candidat prime sur les idées qu’il véhicule.

  • Hi hi, c’est rigolo ce passage sur la mainmise terrifiante du PCF once upon a time sur une partie des rouages de la société française. De quoi faire trembler dans les chaumières !

    Heureusement, la situation est de nos jours plus équilibrée. La gauche antilibérale est laminée, les verts balayés, le parti socialiste en proie à une crise existentielle et à des réglements de compte, le MoDem mis sans pitié à l’étouffoir par le rouleau compresseur sarkozo-cinqièmiste, la majorité de la presse de gauche (Libé, l’Humanité, …) et d’opinion (La croix…) au bord du dépot de bilan

    Ne noircissons pas la situation, il reste quand même le Canard Enchaîné pour soumettre devant une faible audience la pravada à l’esprit critique, les régions (bien trop faibles dans notre pays jacobin hélas) et quelques départements.

    En face, la droite dure maîtrise : la Présidence de ce régime quasi monarchiste, l’ Assemblée Nationale (massivement), le Sénat (génétiquement), le Conseil d’Etat, le Conseil Constitutionnel, la Cours des Comptes, le CSA, le Corps Préfectoral. Comme si cela ne suffisait pas, les pouvoirs économiques et financiers, le MEDEF, les médias publics[1] et privés et les principaux groupes de presses[2], les sondeurs (IFop, Opinionway, …) sont des alliés indéfectibles de cette droite monopolistique.

    [1] Il faudra observer dans les semaines qui viennent les possibles évictions de MM.Nahon, Leclerc, Moati, Schneidermann, Taddéi et les promotions attendues de MM. Elkabbach, Benamou, Bilalian ainsi que Mme Chabot.

    [2] Pour rappel, un petit nombre d’oligarques s’est arrogé 80% de notre temps de cerveau disponible : MM. Bouygues (TF1 LCI …), Arnault (La Tribune – Investir – Radio Classique,…), Dassault (Le Figaro La voix du Nord ) , Pinaut (Le Point – …), Bolloré, Lagardère (Action Auto Moto Corse-matin Dessain Édition Dunod Édition Larousse Elle Entrevue Europe 1 Europe 2 Fayard Édition (aucun lien) France Dimanche Grasset Hachette Ici Paris Jeune et Jolie La Provence Match du Monde Maximal Presse Nice-matin Paris Match Relay RFM Télé 7 Jours Toulon Plus Var-matin…)

    C’est bien simple, la mainmise de l’UMP sur les rouages de la société française est telle que Nicolas Sarkozy en est à mettre en scène des « pôles de droite, de centre et de gauche » (l’extrême-droite étant d’ores et déjà cannibalisée et assimilée) dans lesquels il répartit ses partisans pour créer l’illusion du maintien d’un certain pluralisme qu’il représenterait à lui tout seul, embrassant tout le cercle.

    La France c’est moi !

  • @somni : j’ai écrit  » à ce prix » parce que je suis persuadé que Sarkozy est fasciné par le show biz, comme l’était Pompidou d’ailleurs, et que ça lui coûtera de ne pas trop fréquenter ses copains. Je pense que les prolétaires n’apprécient pas les gens qui gagnent en une soirée ce qu’ils mettent dix ans à gagner. Je me trompe peut-être car après tout 58% des français ne trouvent rien à redire à l’escapade sur le yacht de Bolloré.

  • [quote comment= »21569″]Hi hi, c’est rigolo ce passage sur la mainmise terrifiante du PCF once upon a time sur une partie des rouages de la société française. De quoi faire trembler dans les chaumières ![/quote]

    Un peu d’Histoire ne nuit pas. Pourquoi voulez-vous qu’on l’occulte ?

    [quote comment= »21569″]la majorité de la presse de gauche (Libé, l’Humanité, …) et d’opinion (La croix…) au bord du dépot de bilan[/quote]

    La Croix voit régulièrement ses ventes augmenter et est un des journaux qui se porte le mieux, elle vous remercie. Comme elle vous remercie de ne pas l’enrôler sous votre étendard.

    [quote comment= »21569″]En face, la droite dure [/quote]

    Entraînez-vous à écrire : « la droite ». Poncelet et Debré en représentants de la « droite dure », de toutes façons, ça le fait pas des masses.

    [quote comment= »21569″][1] Il faudra observer dans les semaines qui viennent les possibles évictions de MM.Nahon, Leclerc, Moati, Schneidermann, Taddéi et les promotions attendues de MM. Elkabbach, Benamou, Bilalian ainsi que Mme Chabot.[/quote]

    Vous voyez que l’Histoire a du bon ! Ce doit être le souvenir de 81 qui vous fait écrire cela.

  • [quote comment= »21569″] En face, la droite dure maîtrise : la Présidence de ce régime quasi monarchiste, l’ Assemblée Nationale (massivement), le Sénat (génétiquement) [/quote]

    Oui, que c’est triste une République qui vote et qui choisit ses représentants! Plus qu’une solution : exterminer les français, et les remplacer par un peuple enfin soumis à la bien-pensance de gauche. Pour qu’on respire, enfin.

    Pffff…

  • Jmfayard,

    N’en avez vous jamais soupé de nous ressortir inlassablement le discours caricatural de la MMM (Main Mise sur les Médias) de NS ? N’est ce pas une certaine facilité d’esprit, un nouveau Godwin ?

    Les sondages (honnis, jusqu’à ce que Mr Bayrou décide qu’il faisait foi pour organiser un débat hors champ du CSA), les méchants actionnaires qui censurent la presse (mais qui ne serait pas forcément capable de survivre sans ce mécénat et dont les vilains propriétaire capitalistes mangeurs d’enfants n’arrivent pas à imposer discipline à un NO ou un Libé ou un Monde).

    Quand à la main mise des communistes sur la presse et l’idéosphère française, vous expliquerez ça mes deux grands parents instituteurs pieds noirs, vous savez ces « assassins », ces « voleurs », ces « exploiteurs » pour Le Monde ou l’Humanité. Il aura fallu attendre un Sarkozy et près de 50 ans pour que se lève cette chape de plomb. Je vous renvoie sur le post de Dang à ce sujet.

    Bref, trouvez un autre os à ronger car cela fait un peu réchauffé, vous ne trouvez pas ?

  • on peut aussi relever que le choix de la direction du pc de désavouer le maire communiste de Vitry, qui avait fait raser en 1980 un foyer sonacotra (j’ignore s’il s’agissait d’une voie de fait), a marqué une orientation fatale pour le parti.

  • Je partage en partie l’analyse de Dang sur le déclin du PCF, mais il ne faut pas l’enterrer trop vite. Le parti communiste a montré il y a deux ans qu’il pouvait encore servir de grain de sable dans la roue du capitalisme. Malgré les divisions, les meetings de MGB ont toujours fait salle comble. Et sans Steevy Boulay et Mireille Matthieu !

    Le militantisme y est très actif. Les militants communistes sont des gens qui possèdent un niveau culturel assez élevé, qui peuvent débattre d’économie, de philosophie, de politique internationale. Ce sont souvent des militants associatifs. Le contraste est saisissant avec les neuneus de l’UMP ou du FN avec leurs T-shirts « I love Sarko ».

    Nous avons perdu des électeurs en partie parce que nous manquons de figure médiatique. Mais surtout parce que le PCF tient à rester un parti de gouvernement, local ou national, jugeant que la contestation pure et simple est improductive. Il n’est donc pas attractif pour les révolutionnaires qui se tournent vers la LCR. Et pour ceux qui veulent un gouvernement de gauche, le vote PS est souvent plus confortable. Mais les salariés, ouvriers ou employés, ont bien conscience de tout ce que le PCF a fait pour eux, en particulier la sécurité sociale à laquelle ils restent très attachés et ils souhaitent que le PCF reste fort (sans voter pour lui paradoxalement) Le tirage de la presse communiste, comme le quotidien « l’humanité » ou l’hebdomadaire « HD », est en augmentation constante, ce qui laisse un espoir.

    Je reste confiant pour les législatives, et pour tous les combats à venir. Mais nous devons nous unir avec les autres forces de gauche pour essayer de créer un équivalent français du linkspartei. Même si le système électoral majoritaire ne nous y aide pas, c’est à ce prix que nous éviterons que la droite garde le pouvoir pendant dix ans.

  • à london

    Ce n’est pas une facilité d’esprit, ce n’est pas non plus une histoire de droite ou de gauche. Les médias étant le prisme déformant entre la réalité et les citoyens qui sont censés avoir le pouvoir, il n’y a pas de vraie démocratie sans un système médiatique sain (ni sans véritable éducation, …). Qui contrôle la perception de la réalité, qui est capable de faire en sorte que tel sondage soit formulé de telle façon, commandé à telle date et fasse la une de tel journal suivant telle formulation pour être repris ensuite partout possède une avance formidable. Sarkozy combine le pouvoir de séducation d’un Gerhard Schröder (surnommé en son temps le « Medienkanzler« ) sur les journalistes de base et leurs rédacteurs en chef avec la proximité avec une structure capitalistique semblable à celle qui a fait le bonheur de Berlusconi en Italie. Tout le monde voit où est le problème.

    à koz

    Si si, c’est bien l’histoire, je me réjouis que ce soit la place du parti communiste français désormais. Sans ces nationalistes archaiques, on va enfin pouvoir faire une politique vraiment moderne et vraiment à gauche.

    Pour « La croix », il m’avait semblé qu’ils étaient comme l’humanité sous perfusion de l’Etat, mais mes échos datent. Tant mieux si ils vont bien. Ceci dit de manière plus générale j’imagine que la presse s’est refait une santé avec la présidentielle et que pour l’avenir, la présidence de Sarkozy sera probablement des plus médiatiques.

  • [quote comment= »21569″]La France c’est moi ![/quote]Vous vous trompez, jmfayard. La France Présidente c’était le slogan de votre candidate.

    [quote comment= »21589″]Les militants communistes sont des gens qui possèdent un niveau culturel assez élevé, qui peuvent débattre d’économie, de philosophie, de politique internationale. Ce sont souvent des militants associatifs. Le contraste est saisissant avec les neuneus de l’UMP ou du FN avec leurs T-shirts « I love Sarko ».[/quote] Entre les vieux de Judith Bernard et les neuneus d’OlivierA, le respect du peuple souverain en prend un sacré coup à gauche en ce moment. Vous devriez aller au bout du raisonnement et proposer carrément une réforme constitutionnelle pour que les voix de gauche valent double. C’est vrai, les gens beaux, jeunes, intelligents et gentils devraient avoir plus de poids que les vieux cons moches et méchants. En plus, avec ça vous pourriez reprendre le pouvoir au moins pour 10 ans.

  • Non mais je peux pas te laisser dire ça Olivier, les T Shirts étaient hyper confortables et totalement tendance (et super bien assorti avec mon caleçon scoubidou). Et puis entre ça et un poster de Che Guevara…ou pire le petit fichu de la panoplie du parfait petit khmer rouge…

    Enfin, bon, si tu pouvais éviter de placer « UMP », « Neuneu » et « Mireille Matthieu » côte à côte, ce serait sympathique. Il ne faut pas avoir un complexe de supériorité ni morale ni intellectuelle sur nous pauvres électeurs sarkozystes lobotomisés. Ne serait ce que par pur charité !

    Je t’en remercie 🙂

  • [quote comment= »21589″] Le militantisme y est très actif. Les militants communistes sont des gens qui possèdent un niveau culturel assez élevé, qui peuvent débattre d’économie, de philosophie, de politique internationale. [/quote]

    entre en parler et le faire bien au jour le jour et dans le respect du plus grand nombre il y une marge que la réalité nous force parfois à reconnaître…

  • [quote comment= »21592″]Entre les vieux de Judith Bernard et les neuneus d’OlivierA, le respect du peuple souverain en prend un sacré coup à gauche en ce moment..[/quote]

    Bouge pas : sondage IPSOS, selon lequel certes, Sarko est très nettement majoritaire au-dessus de 65 ans, mais fait, aussi, 50% des 35-44 et 57% des 25-34, ce qui rend l’explication par l’âge assez peu pertinente.

    L’explication par la connerie, selon OlivierA, doit être plus pertinente.

    [quote comment= »21589″]Mais les salariés, ouvriers ou employés, ont bien conscience de tout ce que le PCF a fait pour eux, en particulier la sécurité sociale à laquelle ils restent très attachés et ils souhaitent que le PCF reste fort (sans voter pour lui paradoxalement)[/quote]

    C’est la méthode employée pour se convaincre en réunions ? Parce qu’à 2%, cela rend tout de même l’ingratitude assez massive.

  • @ jmfayard

    Mouais…oui je vous donne raison que les accusations peuvent porter à gauche ou à droite. Mais quant à voir partout manipulation des médias et main mise sur tous les lobotomisés de France, je crois qu’il faut être pragmatique et peut être plus respectueux de l’intelligence de chacun.

    Outre le fait que c’est sans doute très discutable, je trouve que les médias sont globalisés un peu vite et mis en bouc émissaire, surtout quand un candidat est en perte de vitesse.

    Entre guillemets, à qui profite cette dénonciation ? Je retiens pour ma part que Marianne a compris que ce marketing était porteur et s’est bien servi au passage (réédition du numéro sur Sarkozy avant le 1° tour). Donc je me pose toujours la question de « A qui profite le crime ? »

  • [quote comment= »21589″] Les militants communistes sont des gens qui possèdent un niveau culturel assez élevé, qui peuvent débattre d’économie, de philosophie, de politique internationale.[/quote]

    Ah, et c’est à quel moment que ça se gâte alors? Parce que honnêtement, que ce soit Robert Hue, Marie-George Buffet, et avant eux Georges Marchais… version « niveau culturel assez élevé » ou prédisposition à la rhétorique… cela reste confidentiel.

    Mais peut être que c’est la faute aux médias, noyautés par la droite vieillotte et neuneu, qui baillonne tous les prix nobels de communisme au fond d’un vieux placard poussiéreux… d’où l’urgence de hâter le Grand Soir pour les libérer au plus tôt?

    Allez, tous avec moi : « C’est la luuuuuutte finaaaaaale… »

  • @Olivier A : tout à fait d’accord pour reconnaître que l’appareil du PC est resté pratiquement intact. Je signale d’ailleurs dans mon billet la capacité de M.G. Buffet à réunir 12000 militants. Si les exPC devenus des ex.FN sont déçus par NS ils retourneront soit au PC (j’en parlais dans un commentaire récent sur un billet de Koz), soit au FN. La compétition sera rude alors pour récupérer les neuneus, les alcoolodépendants, les décérébrés et autres tarés en tous genres oubliés par la gauche Marrachech depuis longtemps. Pour ma part j’aimerais mieux que Sarkozy réussisse. Mais c’est vrai il ne faut pas vendre la peau de l’ours trop tôt. En 1958 le PC se retrouva avec seulement 10 députés et on eut le tort de l’enterrer un peu vite. Au FN on doit tenir le même raisonnement en ce qui les concerne.

    @jmfayard : vous comparez en quelque sorte la mainmise de l’UMP sur les grands corps d’état et les médias avec les fameuses « courroies de transmission » du PC dans les années 50. Pour ce qui est de l’UMP et des médias je crois que vous vous trompez. Koz l’a déjà dit, et je suis d’accord avec lui, la balance est plutôt en faveur de la gauche. C’est quand même inquiétant qu’un jeune stagiaire à BFM n’ose pas dire qu’il vote Sarko (cf. un post de Koz). Et quand bien même cela serait vrai (mainmise de l’UMP sur les médias) vous oubliez quand même une chose essentielle : le PC avait pour modèle l’URSS de Staline avec ses procés truqués, ses suicides bizarres, les purges et leurs millions de morts,le goulag, la police secrète, la parti unique, la censure, la dictature quoi… Les successeurs du tyran n’y sont pas allé de main morte non plus devenant eux-même les champions des internements de dissidents dans des unités psychiatriques. La comparaison UMP-PC n’est donc pas forcément judicieuse.

  • [quote comment= »21601″]C’est quand même inquiétant qu’un jeune stagiaire à BFM n’ose pas dire qu’il vote Sarko (cf. un post de Koz).[/quote]

    Plus précisément, mais cela tient du détail : mon camarade de BFM se réjouissait que tous les journalistes aient refuser de serrer la main à je ne sais plus qui (mais pas Le Pen). Et c’est le frère d’une amie, en stage au Parisien, qui constatait qu’il valait mieux la fermer quand on était de droite, tandis qu’être de gauche se criait dans toute la salle de rédaction.

  • [quote comment= »21596″] Bouge pas : sondage IPSOS, [/quote]

    http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/poll/8450.asp

    Selon celui-ci, il apparait clairement que le vote Royal est une femme fonctionnaire 45/59 .. Je propose que l’on enlève le droit de vote des femmes …

    Chez les diplômés, zéro diplôme à bac + mille, elle n’est devant nulle part. Donc con pas con, on ne vote pas Royal!!

  • Petite précision. Je n’ai pas voulu écrire que tous les électeurs et les militants UMP et FN étaient des neuneus. Je ne pensais qu’à ceux qui portaient ces T-shirts ridicules. Ah oui, et à Steevy aussi.

  • tu n’as certes pas tort mais tu vas un peu vite… Jospin a fait des scores ridicules chez les ouvriers, mais il me semble que Royal fait cette fois légèrement mieux que Sarkozy chez ces derniers, ou du moins qu’ils sont au coude à coude…

    et puis concernant l’assise populaire de l’UMP, j’ai des doutes… parlerais tu de ces 80% de voix dans le 16e ?

  • Ben ça, c’est la faute à Pif Gadget.

    Comment vous voulez préparer l’avénement du communisme avec des héros comme Docteur Justice, Rahan ou Corto Maltese ? C’est tous des anarchistes de droite qui s’ignorent .

    Et s ‘identifier aux Rigolus, c’est sympa, mais c’est pas facile à vivre.

  • [quote comment= »21630″]et puis concernant l’assise populaire de l’UMP, j’ai des doutes… parlerais tu de ces 80% de voix dans le 16e ?[/quote]

    53 et quelques %, avec 85% de participation, ça ne se fait psa avec les beaux quartiers.

  • une petite réaction à retardement sur la disparition du PC.

    Durant l’entre-deux tours, le bureau de l’Assemblée Nationale a décidé de réévaluer à la hausse le temps de parole de l’UDF pour les élections législatives, au vu des résultats de Bayrou à la présidentielle. (source: http://www.lesechos.fr/info/france/4571556.htm )

    Mais dans le même temps, c’est aussi le PCF qui a bénéficié d’une telle mesure, à la hausse bien sûr. En vertue de quoi? C’est un scandale politique, vraiment. Il n’y a eu ni commentaires, ni réactions. J’imagine que si on donnait au centre-droit, il fallait équilibrer en donnant à gauche. Le PC est déjà sur-représenté à l’AN, et il va l’être d’autant plus dans les médias.

    Pourquoi n’a-t-on pas fait de même pour le FN, et de surcroît, pourquoi pas en 2002? Et la LCR? Parce qu’ils n’ont pas de députés, et donc n’ont pas voix au chapitre pour de tels arrangements politiciens.

  • L’ennui, c’est qu’une nouvelle mauvaise herbe est en train de prendre le dessus. Elle a des militants jeunes et motivés, un porte-parole qui nous promet 20 ans d’emmerdes au bas mot (ou maux).

    Je ne suis pas aussi optimiste…

  • @Phix : Oui Sarkozy a fait 80% dans le 16e (et à Neuilly) mais si tu examines les résultats dans des villes réputées ouvrières, on a une illustration de mon propos. Le Havre qui certes est maintenant dirigée par Antoine Ruefenacht mais qui fut pendant longtemps le fief de René Cance (« Cance le rouge ») et qui reste une ville ouvrière a donné 49,69% à Sarkozy et 50,31% à Royal (premier tour : Sarko=28,90%, Royal=26,77%, Le Pen=11,05%, Buffet=3,61%). Plus intéressante encore est l’élection à Calais, qui a toujours une municipalité communiste et qui est l’une des villes les plus ouvrières de France. On s’attend à un score de 80%pour Royal. En fait le résultat donne 55,44% à Royal et 44,56% à Sarkozy(premier tour : Sarko=24,21%, Royal=25,35%, Le Pen=16,65%, Buffet=4,63%).

    @Koz : désolé de m’être quelque peu embrouillé en te citant.

    @Thaïs : « Pax Christi » existe toujours. Je crois que le mouvement est très réduit en France (le tentatives de noyautage des années 50-60 dont je parlais y sont peut-être pour quelque chose) mais il est important en Belgique, en Hollande et dans les pays émergents. Je crois me souvenir qu’il avait été fondé en Pologne dominée par les communistes(tiens, tiens). Le patron en est actuellement Michel Sabbah le Patriarche latin de Jérusalem. J’aurais pu aussi parler des mêmes tentatives de noyautage envers le « Conseil oecuménique des églises », d’inspiration protestante et dans lequel l’église orthodoxe russe (à l’époque totalement aux ordres du Kremlin) était très active, mais ce n’était pas en France.

  • [quote comment= »21669″]@Koz : désolé de m’être quelque peu embrouillé en te citant.[/quote]

    En même temps, sur le fond, le message était le même. Donc, franchement…

  • [quote comment= »21631″]Ben ça, c’est la faute à Pif Gadget.

    Comment vous voulez préparer l’avénement du communisme avec des héros comme Docteur Justice, Rahan ou Corto Maltese ? C’est tous des anarchistes de droite qui s’ignorent .

    Et s ‘identifier aux Rigolus, c’est sympa, mais c’est pas facile à vivre.[/quote]

    Ahhh mais yavait Le Grélé 7/13, une BD sur un jeune héros de la résistance, membre des FTPF (!), dont la particularité était d’avoir 7 taches de rousseur sur une joue et 13 sur l’autre.

  • Quelqu’un a-t-il une idée du nombre de mairies communistes qui subsistent? Et comment est-il possible qu’il y ait encore des élus locaux communistes, alors qu’il n’y a plus d’électeurs communistes, à en croire le billet de Dang? Enfin, y a-t-il des élus locaux frontistes? Et sinon, pourquoi, vu que le score du FN est beaucoup plus élevé que celui du PC?

  • « ouvriers qui se sentent condamnés au chômage par la mondialisation »

    Euh, la monté du FN (et la chute du communisme) sont bien plus précoce que le concept fourre-tout (miam) de mondialisation (dont les prémisses altermondialistes datent de 1995).

    Non ?

  • [quote post= »306″]Ahhh mais yavait Le Grélé 7/13, une BD sur un jeune héros de la résistance, membre des FTPF (!), dont la particularité était d’avoir 7 taches de rousseur sur une joue et 13 sur l’autre.[/quote]

    Soit, mais « Léo, bête à part », c’était bien une apologie de l’individualisme, non ?

  • [quote comment= »21735″] Soit, mais « Léo, bête à part », c’était bien une apologie de l’individualisme, non ?[/quote]

    J’avoue que le cas de « Leo, bête à part » est épineux. J’y vois pourtant une critique de second degré de ce même individualisme.

    Mais il est largement occulté par le GADGET, une preuve absolue de la supériorité de la dialectique comme moyen de compréhension supérieure de l’héritage historique de la classe proletarienne sur les certitudes idéaliste des valeurs bourgeoises de l’ordre, de la loi et de la démocratie. Il transcendait les absolus imposés par la classe des possédants. Il était la médiation idéal que le peuple attendait – une préfiguration révolutionnaire des solutions que l’intelligence des forces populaire ouvrières collectives étaient capables de mettre en oeuvre !

    Enfin, inutile de rapeller la force de la simplicité résumée par le « glop/pas glop » de Pifou, ni la violente critique des conditions sociales de la France d’après guerre dans les pages particulièrement fondatrice de « Basile, Hortense et Amédée » !!

  • Elviv Bulgroz a écrit :

    « ouvriers qui se sentent condamnés au chômage par la mondialisation »

    Euh, la monté du FN (et la chute du communisme) sont bien plus précoce que le concept fourre-tout (miam) de mondialisation (dont les prémisses altermondialistes datent de 1995).

    Non ?

    C’est vrai mais le chômage, les ouvriers connaissent depuis la fin des années 70 et ils n’ont pu que constater l’impuissance du programme commun de la gauche à y faire face. Le chômage existe toujours mais aijourd’hui on lui voit une cause bien précise : les délocalisations dues à la mondialisation. C’est plus compliqué que cela je suis d’accord mais pour l’ouvrier des filatures de Gérardmer qui perd son boulot parce que sa boîte a délocalisé en Asie il n’y a pas photo.

  • Personne n’a relevé lors des derniers jours de campagne et lors même du débat un phénomème essentiel de l’homo contraductus socialus! A savoir : NS est le candidat du CAC40 et du MEDEF réunis… Est-ce à dire que ces deux affreux réactionnaires sont les ennemis du peuple ? Depuis 81, 15 ans de législatures socialistes et à part les débilités du début, aucune remise en compte sur le fond sur le capitalisme! Alors une fois pour toutes, socialistes, devenez des socio-démocrates et laissez tomber les chimères marxistes de collectivisme. Si le PC n’existe plus c’est bien qu’il a abandonné la lutte des classes et la dictature du prolétariat, et qu’il est devenu un PS bis, sauf ses structures originales et historiques… Le fossé idéologique réel est plus grand entre l’extrême gauche et le PS qu’entre le PS et l’UMP! Et un Holland de dire que çà ne le gênerai pas de voter extrême gauche… Moi çà me gênerait de voter extrême droite! Et j’aurai préféré voter Jospin plutôt que Le Pen, dans mes tripes! Ne vous leurrez pas, Le Pen est un doux fumiste comparé aux néo-trotskistes! Il vous reste à faire votre révolution culturelle dans votre tête, vous l’avez déjà faite dans la pratique, aux affaires. Votre incohérence fondamentale est là. Si le couple vedette a minimisé son ISF, je suis persuadé que ce n’est pas pour gratter quelques milliers d’Euros… C’est la honte que d’avouer qu’on a gagné de l’argent en travaillant, c’est anti-socialiste! Eh bien çà n’est pas anti démocrate. On veut bien gagner de l’argent dans un monde capitaliste, mais chut, refoulons!! Vous en viendrez forcément à faire ce travail interne, malheureusement pour vous, vous trainez deux boulets, qui s’appellent Ségolène Royal, qui m’a fait peur pendant la campagne! et François Bayrou, dont les dents frottent le parquet… Bon courage et amitiés citoyennes!

  • Robert Marchenoir a écrit

    Quelqu’un a-t-il une idée du nombre de mairies communistes qui subsistent? Et comment est-il possible qu’il y ait encore des élus locaux communistes, alors qu’il n’y a plus d’électeurs communistes, à en croire le billet de Dang? Enfin, y a-t-il des élus locaux frontistes? Et sinon, pourquoi, vu que le score du FN est beaucoup plus élevé que celui du PC?

    Ce n’est pas Dang qui dit qu’il n’y a plus d’électeurs communistes, ce sont les chiffres (1,93%). Je voudrais cependant répéter ce que j’ai déjà dit plusieurs fois, à savoir que l’appareil communiste est toujours en place et qu’il permettra encore au parti de faire de bons scores aux élections municipales, d’autant plus que les maires communistes ont plutôt bonne réputation en ce qui concerne l’administration de leurs communes. Quant aux élus locaux frontistes, oui il y en a. Ce sont essentiellement des conseillers municipaux et régionaux. Quand l’élection comporte une dose de proportionnelle, leFN a des élus. Ceci montre bien la différence entre PC et FN. Le FN a des électeurs mais manque d’implantation et surtout d’appareil. Le PC, lui, est implanté depuis des décennies et ses militants locaux ont a leur disposition toute l’organisation de la place du Colonel Fabien.

  • [quote comment= »21922″]Ceci montre bien la différence entre PC et FN. Le FN a des électeurs mais manque d’implantation et surtout d’appareil. Le PC, lui, est implanté depuis des décennies et ses militants locaux ont a leur disposition toute l’organisation de la place du Colonel Fabien.[/quote] Par ailleurs le PC fait des alliances de parti avec la gauche qui lui permet d’avoir des élus (cf la remarque de Vétéran sur Hollande qui veut bien voter à l’extrème)

    Par contre la droite républicaine refuse ces alliances (et elle a raison) ce qui ne permet pas au FN de gagner dans des scrutins majoritaires

  • Et bien qu’ils disparaissent, je ne verserai pas la plus petite larme sur ces adeptes d’une ancienne secte mondiale, ces adorateurs d’un Marx et Lafargue, qui sous leurs utopies apparemment généreux idéalisent la dictature des uns et le vol et la vie aux crochets des autres. Nous sommes la risée de toute l’Europe en traînant encore autant de fossiles aveugles et le PSF paye très cher de s’être allié, d’avoir encore en son sein un grand nombre d’adeptes de cette secte malfaisante, qui n’a même pas eu la plus élémentaire honnêteté, celle d’admettre de s’être trompée. J’imagine les sentiments des nouveaux entrants d’anciens pays communistes, qui ont eu à supporter le joug de ces religieux politiques pendant des décennies, pendant qu’en France on se gargarisait et on se gargarise encore (PC, LCR, LO, Bovéistes, Schivardistes et une partie du PS) du fond de son salon douillet de leurs fumisteries malfaisantes. Sentiments d’effarement que j’ai connu en 1968 en arrivant en France devant l’aveuglement de plus de 20 % de français.

    Oui, leur nuisance est malheureusement encore importante du fait de leurs implantations et noyautages très anciens dans toutes les instances, notamment aussi à l’EN, qui forme chaque année des nouveaux bataillons de cervelles formatées.

  • [quote comment= »21925″] Oui, leur nuisance est malheureusement encore importante du fait de leurs implantations et noyautages très anciens dans toutes les instances, notamment aussi à l’EN, qui forme chaque année des nouveaux bataillons de cervelles formatées.[/quote] Oui, et l’on peut faire une petite expérience scientifique très simple pour le prouver.

    Ecrivez paisiblement, sur un blog où passent des gens de gauche, que l’école publique française se livre à une endoctrination socialiste sur ses élèves, et vous aurez toujours un prof anonyme qui va sortir du bois pour vous insulter personnellement, vous traîner dans la boue, mettre en cause votre votre santé mentale et votre moralité.

    Ce qui prouve bien que vous avez mis le doigt sur quelque chose de profond.

    C’est un peu la stratégie du « bouh! » décrite par Koz au sujet de Sarkozy et de mai 68.

  • [quote comment= »21925″]………….Nous sommes la risée de toute l’Europe en traînant encore autant de fossiles aveugles et le PSF paye très cher de s’être allié, ……….. J’imagine les sentiments des nouveaux entrants d’anciens pays communistes, ….., pendant qu’en France on se gargarisait et on se gargarise encore (PC, LCR, LO, Bovéistes, Schivardistes et une partie du PS) du fond de son salon douillet de leurs fumisteries malfaisantes. Sentiments d’effarement que j’ai connu en 1968 en arrivant en France devant l’aveuglement de plus de 20 % de français. ……….[/quote]

    Je ne peux m’empêcher de penser qu’une des raisons du déclin du PC (pas une raison majeure mais elle n’est jamais évoquée) est son incapacité à changer de nom et donc d’une partie de son look. Tout au plus s’est-il très vaguement démarqué du grand frère en rajoutant F comme français à son sigle. Comme si cela avait changé leur sentiment d’obédience à la grande fraternité du contraire de l’exploitation de l’homme par l’homme

    Eussent-ils changé de nom et rajeuni un peu la devanture, ils se seraient un peu délestés de la charge émotionelle négative que trimballe le mot Communiste. On voit quand même que Besancenot, ne fait pas un mauvais résultat (relativement) bien qu’il soit effectivement plus chargé de haine sociale que le PC. (Je répète cette raison n’est pas majeure).

    Margit, je peux témoigner de l’effarement des gens échappés aux tyrannies des pays totalitaires d’Asie devant les anciens 20% du PC. Je rencontrais ces malheureux tous les jours et en rencontre encore. C’était encore pire que le pire que vous puissiez imaginer, et ces réfugiés ne comprennent tout simplement pas qu’on puisse accepter un tenant de cette idéologie même si c’était devenu un peu light en perdant des %.

    Juste mes deux centimes. Merci d’éviter les insultes (Je ne dis pas cela pour Margit).

    Une petite question de nouveau: Qui est Dang ? Enfin je veux dire par rapport a Koz ? Merci

  • [quote comment= »21931″]Eussent-ils changé de nom et rajeuni un peu la devanture, ils se seraient un peu délestés de la charge émotionelle négative que trimballe le mot Communiste. On voit quand même que Besancenot, ne fait pas un mauvais résultat (relativement) bien qu’il soit effectivement plus chargé de haine sociale que le PC. (Je répète cette raison n’est pas majeure).[/quote]

    Pour info, LCR ca veut quand même dire Ligue Communiste Révolutionnaire…

  • @Michelfrowsw : il y a quelques semaines Koz a proposé à deux de ses commentateurs, Liberal et Dang, d’écrire un billet de temps en temps sur son blog. Koz doit être en we sur le yacht d’un ami sinon il vous donnerait les liens.

  • [quote comment= »21938″]@Michelfrowsw : il y a quelques semaines Koz a proposé à deux de ses commentateurs, Liberal et Dang, d’écrire un billet de temps en temps sur son blog. Koz doit être en we sur le yacht d’un ami sinon il vous donnerait les liens.[/quote] 🙂 Merci pour l’info Peut-être le croiserai-je au large Dimanche ?

  • Quand je lis ceci: « Je pense que les prolétaires n’apprécient pas les gens qui gagnent en une soirée ce qu’ils mettent dix ans à gagner. Je me trompe peut-être car après tout 58% des français ne trouvent rien à redire à l’escapade sur le yacht de Bolloré ». Je me dis qu’il y aura toujours des irréductibles communistes, trotzkistes et même socialistes (à la française) pour ne pas comprendre que la lutte des classes a été complètement bouleversée par l’évolution de nos sociétés occidentales.

    Les « prolétaires » de nos jours n’ont rien contre le fait que l’on puisse être riche, même rapidement – ils veulent simplement devenir riches eux aussi, et si possible rapidement! Et ils le veulent d’autant plus qu’ils pensent que ce n’est pas impossible. Le public qui rève de palaces et de fortune vite-fait en regardant Capital sur M6 le dimanche soir n’habite pas à Neuilly, il est smicard et il a voté pour Sarkozy. Alors le PC peut changer de nom s’il le veut, mais il faudrait qu’il change d’idéologie s’il veut aspirer à autre chose que quelques points de pourcentage. Mais dans ce cas, ce ne serait plus le PC, donc à quoi bon.

  • [quote comment= »21936″][quote comment= »21931″]Eussent-ils changé de nom et rajeuni un peu la devanture, ils se seraient un peu délestés de la charge émotionelle négative que trimballe le mot Communiste. On voit quand même que Besancenot, ne fait pas un mauvais résultat (relativement) bien qu’il soit effectivement plus chargé de haine sociale que le PC. (Je répète cette raison n’est pas majeure).[/quote]

    Pour info, LCR ca veut quand même dire Ligue Communiste Révolutionnaire…[/quote] C’est tt à fait exact. Mon erreur. Merci. 🙂

    Mais on n’y pense pas autant que pour le PC il me semble. « Pas assez connu ss doute » ou « n’existerait pas sans OB » ou « pas (encore) trop associé à de vilaines choses »

    Je ne m’en sortirai pas….. Mauvaise pioche. Je fais amende honorable. Rare hein ? 🙂

  • Que sont devenu les électeurs communistes d’il y a 50 ans ? Ben … ils sont morts ; et comme depuis 68 il y en a peu de nouveaux …

    Regarder le communisme de façon isolée est une profonde erreur ; il faut voir en face le mouvement chrétien qui suit la même pente fatale. L’importance de la presse catho, des mouvements sociaux (scouts, JAC, JOC …) n’etait pas moindre que le mouvement communiste. Pour les moins de 50 ans, Dom Camillo (les 3 premiers, faut pas pousser !) est probablement le témoignage le plus objectif, car fait pour être plus drole que politique. Quel est le plus difficile maintenant : recruter un militant communiste ou un curé ? 68 et son jouir sans entrave a gagné. Et nous avons perdu le sens social.

    @Marchenoir Pourquoi encore des municipalités communistes ? Je connait la réponse seulement pour Malakoff (ville limitrophe de Paris ; j’y travaille) : respect revendiqué de l’habitat pavillonaire ; du coup tous les cadres propriétaires de villas votent coco pour pas se faire exproprier. Et la gestion courante (sécurité, propreté, services …) est de trés bonne qualité.

    ENGUEULER KOZ : vos interventions sont judicieusement coloriées ; facilement identifiables. Quand vos hôtes publient un billet, ce ne serrait pas plus mal que ce soit eux que l’on distingue.

  • @ Michelfrom

    Par contre je pense que la LCR et Krivine ont fait une bonne pioche avec Besancenot, il a une bonne bouille, il fait jeune homme sympa, cool, bien dans ses baskets et ça plait mieux que Marie Georges Buffet qui fait un peu vieux jeu.

    Idem pour Arlette à qui les électeurs n’ont pas fait de cadeau pour son départ à la retraite.

    Comme quoi le communisme n’est pas mort, il suffit de rajeunir la tête pour faire un peu moins ringard, je n’irai pas jusqu’à dire à la mode…

    Par contre, comme le signale Aurel dans son commentaire, un peu peu plus haut, le postier, il l’a annoncé, va faire sa petite révolution et va essayer de semer la zizanie dans les universités pour commencer, avec les jeunes,et après ça suivra avec les syndicats des fonctionnaires de l’EN.

    La CGT n’attendant que cela pour faire aussi son cirque, comme d’habitude.

    Cela avait déjà commencé à Tolbiac, une grève préventive, pourquoi pas !!!…

    En ce qui concerne le PCF, ils doit avoir encore pas mal d’élus qui versent, comme c’est de rigueur, une grosse part de leurs indemnités, car pour entretenir le siége du parti, il faut des moyens.

    A moins qu’il l’ai transformé pour faire des logements sociaux…

  • [quote comment= »21954″]@ Michelfrom

    Par contre je pense que la LCR et Krivine ont fait une bonne pioche avec Besancenot, il a une bonne bouille, il fait jeune homme sympa, cool, bien dans ses baskets et ça plait mieux que Marie Georges Buffet qui fait un peu vieux jeu. …………………………. Comme quoi le communisme n’est pas mort, il suffit de rajeunir la tête pour faire un peu moins ringard, je n’irai pas jusqu’à dire à la mode… …[/quote]

    Oui c’est ce que je pense aussi (sauf que je me suis planté avec le mot communiste 🙂 ) Je voulais illustrer parce qu’on le dit rarement, qu’en « ravalant sa façade » et en secouant les vieux habits douteux, le PCF aurait pu, en partie grâce à cela, mieux survivre.

  • Pilou a écrit :[quote post= »306″]Quel est le plus difficile maintenant : recruter un militant communiste ou un curé ? 68 et son jouir sans entrave a gagné. Et nous avons perdu le sens social.[/quote]

    c’est vrai qu’on peut voir les choses comme cela.

    glc a écrit :[quote post= »306″]Par contre, comme le signale Aurel dans son commentaire, un peu peu plus haut, le postier, il l’a annoncé, va faire sa petite révolution et va essayer de semer la zizanie dans les universités pour commencer, avec les jeunes,et après ça suivra avec les syndicats des fonctionnaires de l’EN.[/quote]

    Sur l’A2 hier soir (Guillaume Durand) l’ex-maoiste Philippe Sollers annonçait un nouveau mai 68 pour bientôt. Façon de se donner un coup de jeune? Comme quoi il n’y a pas que les gens qui ont voté Sarko « qui se lèvent tôt le matin, mais pour aller pisser, avant de se recoucher dans leur transat à télécommande » (Judith Richard), à gauche aussi il y a pas mal de vieux nostalgiques de la chienlit.

  • [quote comment= »21931″]Une petite question de nouveau: Qui est Dang ? Enfin je veux dire par rapport a Koz ? Merci[/quote]

    L’explication est

    [quote comment= »21952″]ENGUEULER KOZ : vos interventions sont judicieusement coloriées ; facilement identifiables. Quand vos hôtes publient un billet, ce ne serrait pas plus mal que ce soit eux que l’on distingue.[/quote]

    Il veut une mornifle, le pilou ? ,-) C’était mon intention. Mais (i) qui c’est qui commande ici, bordel ? et (ii) mes capacité techniques ne me laissaient que le choix entre moi version colorée et mes hôtes version bordure pointillée ou l’inverse… Différencier en fonction de l’auteur du billet, pour le coup, ça dépasse totalement mes capacités, et je n’ai vu aucun blog qui le permette.

  • [quote comment= »21962″][quote comment= »21952″]ENGUEULER KOZ : vos interventions sont judicieusement coloriées ; facilement identifiables. Quand vos hôtes publient un billet, ce ne serrait pas plus mal que ce soit eux que l’on distingue.[/quote]

    Il veut une mornifle, le pilou ? ,-) C’était mon intention. Mais (i) qui c’est qui commande ici, bordel ? et (ii) mes capacité techniques ne me laissaient que le choix entre moi version colorée et mes hôtes version bordure pointillée ou l’inverse… Différencier en fonction de l’auteur du billet, pour le coup, ça dépasse totalement mes capacités, et je n’ai vu aucun blog qui le permette.[/quote] http://www.embruns.net/ 😉

  • On ne va pas squatter le billet de dang avec ça mais (i) Laurent n’utilise pas le même logiciel ni, a fortiori, le même thème, que moi et (ii) je ne vois pas d’autre auteur chez Laurent que lui…

  • [quote comment= »21951″]Mais on n’y pense pas autant que pour le PC il me semble. « Pas assez connu ss doute » ou « n’existerait pas sans OB » ou « pas (encore) trop associé à de vilaines choses »

    Je ne m’en sortirai pas….. Mauvaise pioche. Je fais amende honorable. Rare hein ? :-)[/quote]

    Amende honorée 🙂 Je vais t’aider en développant : La LCR bien que comportant le mot honni dans son appellation se reclame du trotskysme par opposition au stalinisme (OB n’est pas aussi clair sur la filiation trotskyste toutefois). Et si Staline c un vrai méchant qu’on savait pas qu’il était méchant, mais qu’on l’a appris a notre grande surprise que bien tard après sa disparition, Trotsky, c un homme de coeur, un vrai révolutionnaire purédur; et que si on l’avait écouté, le paradis du vrai socialisme aurait été établi sous son impulsion. D’ailleurs la preuve que c’est un gentil Trotsky, c que c le méchant Staline qui l’a fait tuer.

    Voila. Meditons donc pour terminer cette jolie phrase de ce vieil humaniste « « (C’est) la guillotine, cette remarquable invention de la Grande Révolution française, qui a pour avantage reconnu celui de raccourcir un homme d’une tête, qui sera prête pour nos ennemis. » (Dela Naroda, 3 décembre 1917) »

  • En fait le PCF paie le prix d’une campagne qui se bornait à critiquer Sarkozy sur le thème de battre la droite et en disant qu’au second tour il voterait Royal. C’était d’ailleurs la position des autres formations de la gauche antilibérale. Il est donc difficile de mobiliser les électeurs dans ces conditions. Si le PC avait eu une position « classe contre classe » comme lors de sa création dans les années 1920 il aurait certainement fait un score supérieur à 1,93 %. La seule solution c’est que le PCF retrouve son indépendance comme c’était le cas de 1920 à 1980

  • Pingback: Tranny Domme

Les commentaires sont fermés