Koz dans l'poste…

Chers amis, chères amies, Koz fait ses débuts à la TSF. Je participerai en effet à l’émission « Café des medias » sur RCF vendredi prochain de 9 heures à à peu près 10 heures.

L’émission aura pour thème la réception des thèses heideggeriennes sur la mortalité infantile dans les communautés bénédictines ou « la folie des blogs« .

Ci-dessous, la présentation de l’émission :

Etes-vous blogueur ?
Dans Café Médias ce vendredi Stéphanie Gallet sera entourée de blogueurs impénitents et de spécialistes de la blogosphères.
Le blog est une sorte de journal intime accessible au public sur internet et dont tout un chacun peut, (dans des règles qui peuvent varier), commenter les billets. Ces dernières années le phénomène a pris une ampleur considérable et les blogs sont désormais un rouage supplémentaire de la fabrique de l’opinion publique. Homme politique, journaliste, avocat, artiste mais aussi mère de famille ou bricoleur du dimanche, ils sont de plus en nombreux à créer un blog pour faire partager états d’âme, regard sur le monde ou recettes de cuisine.

Je présume que je ferai davantage office de « blogueur impénitent » – i.e le mec qui blogue et qu’a même pas honte – plus que de « spécialiste de la blogosphère« , quoiqu’on fasse moins informé que moi, tout de même.

Je serai (bien) accompagné de  Gilles Klein (le Phare), Stéphane Dreyfus (La Croix.com), Pierre de Charentenay (rédacteur en chef de la revue Etudes, et blogueur sur Un seul monde) ainsi que Anne (Blogbio).

Nous deviserons donc de la « folie des blogs », quoiqu’elle me semble s’être calmée mais bon, nous pourrons alors deviser de la maturité des blogs, qui sait ?

Précision : RCF doit être girondine, puisqu’elle n’émet pas en Région Parisienne (bien fait). Elle est toutefois esuchable en ligne, sur RCF.fr, et disponible sur la TNT.

A vendredi, donc.

Billets à peu près similaires

22 comments

  • C’est pas un blog de recettes de cuisine ici?

    Bon, les thèses heideggeriennes c’est plus mon truc mais j’ai hâte de mettre une voix sur Monsieur Koz.

    Bonne émission.

  • Mais si à la radio, quand ils te présentent, ils disent « Koz, de Koztoujours », comment les auditeurs vong-ils savoir que le journaliste n’est pa sen train de faire preuve d’impolitesse à ton égard?

    Tu y as pensé, ça, hein? 😉

    Bon ben sinon bravo. Je fais plus que jamais partie de tes fans.

  • @Lisette : parce qu’un jour il a pleuré ici même car il s’est fait bobo en posant du carrelage je crois. Et on a versé notre petite larme de compassion. Et pourquoi pas artiste…(de la pensée) ?

    Je constate une fois de plus Koz que tu nous pousses à ne pas travailler…que va dire N.

  • Si jamais on te demande « avez-vous des enkikineurs de première catégorie parmi vos commentateurs?' » n’oublies pas de mentionner mon nom.

  • Euh…et pour tes kozettes qui ne pourront pas écouter le poste à ce moment-là et laisser voguer leur imagination fertile, il y aura une sauvegarde de l’émission ?

  • Je note en tout cas que le lectorat féminin est spécialement représenté sous ce billet, et je vous remercie, mesdames, mesdemoiselles, de rendre ainsi un légitime hommage à ma force de séduction.

    Thaïs, tu abuses ! Je n’ai jamais pleuré. Mais bon, la main tranchée jusqu’au sang qu’on aurait dit un bifteck chez le boucher, ça vous ralentit le blogging, c’est intolérable.

    Lisette, je bricole exclusivement le samedi.

    Pauline, tu verras : en plus, j’ai la voix chaude et envoûtante. Moi-même, parfois, je m’envoûte.

    Pepito, si tu y tiens, je te mentionnerai comme commentateur emmerdant. Encore faut-il que l’occasion m’en soit donnée.

    Cilia, je l’ignore. J’essaierai de demander si c’est possible. J’ai vu que certaines émissions pouvaient être téléchargées en mp3 mais j’ignore si ce sera le cas pour celle-ci. Peut-être quelqu’un saurait-il enregistrer l’émission, éventuellement à partir d’une freebox (j’ignore si c’est possible, et je vais peut-être voir ça moi-même ce soir) ?

  • RCF, c’est le réseau des « Radios Chrétiennes Francophones ».

    Je vais vous parler d’un temps que les moins de 30 ne peuvent pas connaitre. A l’époque, les radios en France c’était Radio-France (France Inter, et les régionales), Europe 1 et RTL. Point. Sur la bande FM, c’était le désert, à part France Inter.

    Puis, quelques pionniers, au défi de la loi, se sont emparé des ondes et ont commencé à émettre. Certains ont vu leurs matériels saisis, leur ondes brouillées… Puis nombreuses radios locales ont vu le jour. Souvent associatives, certaines étaient libertaires, homo ou même chrétiennes. La plupart ont disparu, rachetées par les grands réseaux de la bande FM : NRJ, RFM …

    Pour survivre, les radios chrétiennes sont sont unies sous le sigle RCF, ce qui leur permet de proposer des émissions nationales, de partager ainsi les coûts de production tout en gardant des décrochage locaux.

    A Rennes, ma ville natale où j’ai vécu cette libéralisation de la bande FM et mes 15 ans, RCF, c’est Radio Alpha, qui existait déjà à l’époque. Ailleurs, je vous invite à consulter cette page.

  • Bonjour,

    Je ne sais pas si les archives sont toujours toutes disponibles, mais il fut un temps où Koz nous honora d’un billet enregistré. Si si ! Avec des vrais morceaux de voix de Koz dedans !

    Donc sa voix chaude, suave, envoûtante, posée et grave nous est déjà connue, mesdemoiselles et mesdames.

    🙂

    Luc

  • RCF est basé à Lyon, dans le 5e, place Saint Irénée… Radio Fourvière a été englobée dans RCF… Ils ont des émissions hyper pointues pour certains sujet, et notamment en matière de jazz ! Et évidemment dans les sujets propres à ce genre de radio.

  • J’ai entendu Koz ! \o/

    Mais pas tout. :'( Qui a une session de rattrapage en mp3 ?

    Koz, rrrrr, cette voix que tu as… mmmhhh… aaaahh… (tu m’arrêtes si j’en fais trop, mais c’est sincère)… mmmmhh…

  • Salut, salut, j’en sors. Effectivemment, l’écoute ne semble pas avoir été facile. Je leur ai demandé un fichier son, si ce n’est pas possible, j’essaierai de l’enregistrer lors d’une prochaine rediffusion (dimanche, je crois).

    En tout cas, expérience sympa, journaliste charmante, content d’avoir fait la connaissance de Stéphane Dreyffus, et de Pierre de Charenteney.

    Bon, sur ce, il faut que je me remette la tête dans le boulot.

Les commentaires sont fermés