27 commentaires

  • Voui mais non. Franchement je trouve pas ça juste comme analyse. On dit la même chose à gauche, aussi. C’est pas parce que vous arrivez vivant après avoir conduit comme un chauffard que la chauffardise est souhaitable, ou que vous ne risquez pas de vous viander.

    Il est clair que Le Pen a failli ne pas les avoir, ses signatures. Qu’il a eu beaucoup de difficultés. Que d’innombrables maires — ils l’ont dit, leurs témoignages ont été recueillis — n’ont pas voulu signer, par peur des représailles, électorales, budgétaires, politiques ou morales. Que les efforts qu’il a dû mettre en oeuvre pour recueillir une seule signature sont disproportionnés.

    Et ce n’est pas normal. 10 à 20 % d’électeurs se verraient privés de représentation, alors que les 0% qui déclarent avoir l’intention de voter pour Gérard Schivardi (qui ça? vous avez jamais entendu parler de ce type?), dirigeant du Parti des travailleurs (c’est quoi, ça? qui connaît ne serait-ce que le nom de ce « parti »?) a obtenu ses 500 signatures les doigts dans le nez (cela fait de nombreuses semaines qu’il s’était dit sûr de les avoir).

    Mais voilà: le Parti des travailleurs est trotskyste. (Ce n’est jamais que le troisième trotskyste à se présenter à la présidence cette année.) Trotskyste, en France, c’est un passeport de respectabilité. Nationaliste, ou d’extrême-droite, c’est un stigmate d’infamie.

    Et Edouard Fillias, président d’Alternative libérale? Il les a pas eues, lui, ses signatures. Moins de 300. Pourtant, il ne se réclame pas d’une idéologie totalitaire, Fillias.

    Il se réclame d’une idéologie qui a donné naissance à toutes les démocraties du monde (et à la démocratie française, entre autres), qui est pratiquée par la plupart des démocraties des pays occidentaux développés (sauf la France), qui est représentée par de nombreux partis de gouvernement plutôt centristes dans le monde, tout à fait raisonnables et respectueux des libertés…

    Et son programme est absolument remarquable, lucide, créatif, construit, moderne, et très largement exempt de démagogie et de langue de bois.

    Ben non. Trois trotskystes auront sans doute le droit de se présenter, mais pas lui. Et Le Pen, qui, aussi répulsives que soient ses thèses, représente un front du refus populaire dont tout le monde s’accorde qu’il est urgent de le prendre en compte, a failli ne pas pouvoir se présenter.

    Désolé, mais il y a quelque chose qui cloche dans ce pays.

  • Et on remercie François Bayrou de sa montée dans les sondages qui a permis à le Pen d’avoir ses signatures. On devrait certainement avoir quelques parrainages UMP dans la liste, ce qui est une bonne nouvelle.

    Sans ça, il aurait bien été possible de ne pas l’y voir, Koz.

    [quote comment= »7134″]
    Désolé, mais il y a quelque chose qui cloche dans ce pays.[/quote]

    Nous sommes d’accord.

  • Il était certain qu’il les aurait. Mais quand à savoir à quel point le contraire aurait été illégitime, je ne sais pas. Evidemment, 15%, ça fait un peu de monde. Mais d’un autre côté, on ne peut pas dire que Le Pen soit bien représenté au niveau local. Personne ne s’en offusque.
    Comme le dit Eolas, on nous rabache les oreilles avec le 21 avril, mais on oublie un peu le 5 mai.

  • à Robert Marchenoir

    Tiens, il m’arrive bizarrement d’être d’accord avec vous (sauf sur Le Pen, pour moi s’il n’avait pas été présent, ça aurait été sobrement : « Un salaud de moins »)

    Oui, je trouverais normal qu’il y ait en France un parti libéral-libertaire comme le FDP allemand.

    Sarkozy est ultralibéral quand il veut abolir les droits de succession (comme Bush) ou encore la notion de temps de travail légal au-delà duquel les heures sup’ coûtent plus cher, mais il incarne très mal le libéralisme véritable de part sa pratique bonapartiste de la politique, son programme sécuritaire qui empiète sur les libertés publiques et ses prises de position réactionnaires sur les questions sociétales. Quant à Bayrou, qui siège au parti libéral-démocrate et auquel Edouard Fillias s’est rallié, c’est plus un « ni-niste » anti SarkoEtSégo qu’autre chose.

    Mais le problème plus large à mon avis, c’est que l’élection présidentielle très peoplisante et marginalisant les idées soit au coeur de notre système politique.

    Je pense qu’il y eu une catastrophe structurelle en douce lorsqu’au lendemain de la réforme du quinquennat, Jospin et Chirac ont décidé d’inverser la calendrier des élections législatives et proportionnelles. D’où nos déboires actuels et entre autres le « phénomène Bayrou ».

  • Le Pen, un salaud de moins: peut-être. Mais X millions de salauds de moins? (X = 15% x le nombre de Français qui votent.)

  • [quote comment= »7153″]Sarkozy est ultralibéral quand il veut abolir les droits de succession (comme Bush) [/quote]

    Dites, si vous cherches les points communs, vous devriez faire une liste :

    – c’est un homme (comme Bush),
    – il a plus de 50 ans (comme Bush),
    – il est marié (comme Bush),
    – il a serré la main de Chirac (comme Bush)…

    Il me semble, confusément, que la suppression des droits de succession n’a pas attendu l’arrivée de Bush au pouvoir pour être évoquée. Et qu’il n’y a pas que Bush, dans le monde, qui le prône.

  • Non franchement koz, je ne comprends pas qu’il propose l’abolition de l’essentiel des droits de succession.

    Il y avait un consensus historique entre les républicains et les libéraux sur l’utilisation de droits de successions pour bâtir une société de la méritocratie contre les privilèges de la naissance.

    Un très bon article là-dessus qui évoque le cas de Bill Gates et Warren Buffet :

    L’abolition des droits de succession est en contradiction avec l’éthique fondamentale du libéralisme »

    Quelle urgence y a t’il à revenir sur ce consensus ? Je trouve vraiment ce choix politique absurde.

  • Je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que rien n’est joué pour le second tour.

    Lorsque l’on voit Sarko changer de stratégie tout les deux jours en ratissant dans tous les sens et tenir un discours démago au possible.

    Lorsque l’on voit Royal qui joue les blanches colombes et qui à défaut de vouloir inventer la politique de demain pratique le populisme d’avant veille.

    Alors oui, je comprends que les gens en ait ras le bol (coucou Denis Castel) et qu’il s’orientent vers Bayrou ou Le Pen..par dépit

  • C’est un peu plus « compliqué »…

    « Je tiens également et tout particulièrement à une autre proposition : je suis favorable à la suppression totale des droits de donation et de succession pour les patrimoines petits et moyens.  »

    « C’est pourquoi j’ai proposé la suppression des droits de succession pour une majorité de Français. J’estime que, quand on a travaillé toute sa vie, on a le droit de donner à ses enfants le produit de son labeur. »

    « Nous supprimerons les droits de donations et de successions pour tous les patrimoines petits et moyens. Cette mesure sera d’application générale : entre époux bien sûr, vers les enfants, mais aussi vers les petits-enfants
    et toute autre membre de la famille dans le respect bien sûr du droit des successions. Elle sera valable également pour les personnes seules qui ont bien le droit de transmettre librement leurs biens à la personne de leur choix. Pour des raisons d’équité, les grosses fortunes et les gros patrimoines, par exemple à caractère financier ou industriel, continueront d’être assujettis. » (projet UMP)

  • Tsss, Koz, c’est trop chiant à lire tout ça, y a au moins 3 paragraphes, des liens, plein de mots compliqués, de la nuance…

    « Sarkozy veut abolir les droits de succession (comme Bush) » c’est quand même plus facile à comprendre non?

    Le plus beau, c’est que jmfayard après avoir ainsi caricaturé la position de Sarkozy n’est pas du tout gêné, le paragraphe d’après, de regretter que la campagne marginalise les idées…

  • Nous ne sommes pas à un paradoxe près.
    Marginalisation et caricature sont les deux mamelles de la campagne de fond voulue par tous les candidats.

  • [quote comment= »7161″]

    « C’est pourquoi j’ai proposé la suppression des droits de succession pour une majorité de Français. J’estime que, quand on a travaillé toute sa vie, on a le droit de donner à ses enfants le produit de son labeur. »

    [/quote]

    Mais c’est déjà le cas ! L’habillage est habile, rien à y redire, mais il n’y a plus déjà qu’une petite minorité qui paye des droits de succession vu qu’ il y a eu de nombreuses réductions depuis 2002. Avec ce que propose Sarkozy il n’en restera plus grand chose, plus assez en tout cas pour que la France ne se transforme pas d’ici 2-3 générations en une société de rentiers.

    Rentrez dans les chiffres, vous verrez.

    C’est comme cette histoire de « bouclier fiscal ». Une anecdote révélatrice dans le « Canard Enchaîné » de cette semaine : une riche héritière du Ve arrondissement qui a un patrimoine de 900 millions d’euros mais qui ne gagne « que » quelques centaines de milliers d’euros et ne doit donc pas payer plus de 60% de cette somme s’est vu retourner par Bercy un chèque de 7.7 millions d’euros ! C’était vraiment urgent de donner une telle somme à une personne aussi richissime ? Vous pensez qu’on peut fonder un pacte social dans ces conditions ?

  • Oh le vilain !! :
    [quote comment= »7166″]
    une riche héritière … s’est vu retourner par Bercy un chèque de 7.7 millions d’euros ! C’était vraiment urgent de donner une telle somme à une personne aussi richissime ?[/quote]

    Bercy n’a rien donné à cette pauvre dame, les fonctionnaires de Bercy se sont aperçus qu’elle avait trop payé et lui ont RENDU son cheque.

    Ce qui est anormal c’est qu’une personne qui gagne 100 000 € doivent payer 1 000 000 € parce que dans le passé elle, ou son mari, ou ces ancêtres on suffisamment travaillé pour qu’elle vive dans un appartement confortable en plein centre de Paris.

    Heureusement le Bouclier Fiscal empêche désormais des situations aussi absurdes.

    Lorsque l’impôt atteint ces proportions croyez-vous qu’il contribue au pacte social que vous évoquez?

    Il me semble évident qu’au-dessus de 50% d’impôt, ce n’est plus une juste contribution mais une véritable spoliation.
    Mais nous ne serons sans doute pas d’accord.
    Je suppose que vous non plus vous « n’aimez pas les riches » …

    Pour revenir au sujet, je suis tout à fait d’accord avec Robert Marchenoir.

    Il est bien malheureux que dans notre pays qui a vue naître le libéralisme, les libéraux n’aient même pas droit au chapitre. Au moins la dernière fois Madelin avait pu se présenter.

  • [quote comment= »7166″]mais il n’y a plus déjà qu’une petite minorité qui paye des droits de succession vu qu’ il y a eu de nombreuses réductions depuis 2002. Avec ce que propose Sarkozy il n’en restera plus grand chose, plus assez en tout cas pour que la France ne se transforme pas d’ici 2-3 générations en une société de rentiers.

    Rentrez dans les chiffres, vous verrez.[/quote]

    Rentrez dans les chiffres vous-même et vous verrez qu’aux niveaux dont parle Sarkozy, on n’est exonéré que sur des niveaux de patrimoines qui ne peuvent servir qu’un intérêt de l’ordre de grandeur du SMIC. Bref, on parle de tout sauf de rentiers.

    [quote comment= »7166″]Vous pensez qu’on peut fonder un pacte social dans ces conditions ?[/quote]
    Je ne pense effectivement pas que la jalousie puisse servir de socle à un pacte social.

  • « bien malin qui peut prédire qu’il ne sera pas au deuxième tour »

    Loin de moi cette malignité.

    Pour info, si les tendances des dernières semaines se maintenaient (ce qui n’arrive jamais dans le monde réel), les intentions pour François Bayrou doubleraient celles pour Ségolène Royal dans 1 à 2 jours, et celles pour Nicolas Sarkozy dans 4 à 6 jours.

    Pour la 2ème place, Ségolène Royal doublerait Nicolas Sarkozy vers fin mars.

    Et le 22 avril, la 2ème place se jouerait autour de 18% des voix.

  • Suffit de demander, les dernières données sont les suivantes, dans l’ordre alpha FB / JMLP / NS / SR, date d’enquête, dernier %, évolution // vague précédente (prise au moins 1 semaine avant) :

    IFOP 9 mars : 23 (+4) / 13 (+1) / 28 (-1) / 23 (-2,5)
    Sofres 8 mars : 23 (+5,5) / 12 (=) / 27 (-4) / 25,5 (=)
    BVA 6 mars : 21 (+4) / 13 (-1) / 29 (-2) / 24 (-1)
    CSA 14 mars : 21 (-3) / 14 (=) / 27 (+1) / 26 (+1)
    LH2 10 mars : 22 (+2) / 13,5 (-0,5) / 28 (=) / 26 (-1)
    IPSOS 13 mars : 23 (+4) / 13,5 (+1) / 28,5 (-3,5) / 24 (+1)

    A part ça, il y a sur mon blog une demi-douzaine d’articles sur les limites des sondages, les raisons de leur peu de fiabilité etc. : comme je l’ai écrit juste au dessus, dans le mondre réel, les tendances de sondage passées ne se prolongent jamais.

  • Je parlais des sondages du 14 mars 2002, à une date où les sondeurs avaient, indubitablement, perçu le risque d’un Le Pen au second tour.

  • C’est en effet moins la valeur absolue des sondages que la tendance qu’ils montrent qui est instructive. Sans avoir vu les chiffres de 2002, je me risque a parier (une bonne bouteille ?) au vu des tendances actuelles que le second tour opposera Bayrou et Royal.

    Plus Bayrou monte, plus Sarkozy se raidit a droite, reduit son espace. Il est par ailleurs beaucoup moins visible dans les campagnes… que fait il encore place Beauvau ???!!!

    rv le 22 avril.

  • [quote comment= »7288″]Je parlais des sondages du 14 mars 2002.[/quote]

    ouh là là, moi qui ne sais pas lire ! désolé.

    Et – avec les immenses réserves à faire devant une projection de court terme, qui n’a rien d’une prévision de long terme – ma remarque consistait à signaler que les projections de court terme suggèrent un second tour Bayrou-Le Pen comme très vraisemblable.

    Mais pour ce qui me concerne et à la date du 14 ou 15 mars 2007, je pense toutes les 6 configurations de second tour entre FB, JMLP, NS et SR aussi vraisemblables les unes que les autres.

  • [quote comment= »7329″] que fait il encore place Beauvau ???!!!
    [/quote]

    Ca, c’est une question que je me pose depuis le mois de novembre. Si ce n’est depuis le mois de juin 2005 (enfin, là, j’exagère)

  • [quote comment= »7134″]Désolé, mais il y a quelque chose qui cloche dans ce pays.[/quote]

    C’est l’Angelus des fin de quelque chose…

Les commentaires sont fermés