D'accord avec tout le monde. Ou presque

Eh oui. Figurez-vous que, sous le masque « dur, arrogant, sans principe et sans vertu républicaine » – si l’on en croit la définition de la droite donnée par Ségolène Royal, dans le cadre de sa France du respect – se cache une chiffe molle. C’est en tout cas l’image que me renvoie Sexy Centriste, le nouveau site de l’UDF, dont Laurent m’a rappelé l’existence.

Je trouve l’idée très bien trouvée. Habile mais, pour autant, très imparfaite sur le fond. Le côté ludique de l’affaire attire, alors que l’on commence à saturer un peu avec ces sites qui se veulent tous interactifs et créateurs de débats. Au passage, sur quelques thèmes, l’hôte du site en profite pour glisser un lien vers « la position de François Bayrou », ce qui est une manière très habile d’inciter les uns et les autres à en prendre connaissance.

Mais la volonté d’ouverture du système – ce doit être dans le cahier des charges pour être fidèle à la ligne politique – fait que cela part parfois un peu en sucette sur certaines questions. Est-on favorable à la reconduite massive à la frontière ? Veut-on augmenter les petites retraites (posée comme ça, comment peut-on avoir assez peu de coeur pour vouloir laisser crever la vieille) ? Est-on favorable à l’autonomie des régions (quand l’explication donnée est la suivante : une décentralisation responsable et volontariste, on sent un peu la question orientée) ? La France a-t-elle été arrogante au début du conflit en Irak (un bon petit condensé, en toute objectivité) ? Le service public (ça me fait penser à la blague : quelle est la différence entre un pigeon ? Comment voulez-vous que je me dise d’accord ou pas d’accord avec le service public ?) ? Fonctionnarisation des médecins : faut-il rendre les médecins du public des salariés (il m’a fallu quelques secondes pour comprendre que la question ne voulait rien dire) ?

Résultat : j’ai commencé à répondre à tout, persuadé que toutes les questions étaient validées, ou émanaient peu ou prou de l’UDF, puis un peu moins sérieusement, comme face à un questionnaire de Elle (pour lequel la démarche est plus compliquée puisqu’il faut, avant que je ne commence à répondre, que j’imagine que j’ai une trop forte poitrine, avant de savoir si j’en conçois quelque complexe).

Et voilà :

Je me trouve presque autant d’affinités avec Ségolène Royal qu’avec Jean-Marie Le Pen… Cela diabolise-t-il Ségolène Royal ? Ou est-ce que cela respectabilise Jean-Marie Le Pen ? Il est vrai que je n’ai finalement pas jugé utile de me prononcer sur l’opportunité d’entonner des chants nazis dans les réunions du FN… J’aurais certainement gagné des points en m’affirmant « tout à fait contre ».

J’imagine que ma proximité avec Jean-Marie Le Pen s’explique par mes réponses aux questions « de moeurs », comme à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne. Qu’il me soit permis de penser que ce ne sont pas des critères nécessairement pertinents d’une proximité iédologique avec le Front National. Sauf à penser que l’ensemble du clergé catholique y est inscrit.

Il me semble qu’il y a un manque de positions suffisamment discriminantes, et de coefficients : si l’on me présente un programme du Front National toiletté par ses soins, sans me dire que cela vient de lui, il est probable que seuls quelques thèmes me permettront de comprendre quelle est en est l’inspiration générale. Une position sur l’euthanasie doit-elle être affectée du même coefficient qu’une position sur une « reconduite massive à la frontière » ? Le fait que je sois personnellement opposé à l’avortement fait-il de moi quelqu’un de spécialement proche de Jean-Marie Le Pen ? Je connais un certain nombre de personnes de gauche qui n’y sont pas favorables…

Bon, bref, je commence amusé, je finis pour le moins sceptique.

Je note une chose amusante : l’UDF donne dans une insupportable quadripolarisation du débat public. Que sont Marie-Georges Buffet, Olivier Besancenot, José Bové, Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan devenus ? On écrase les petits, c’est ça ? Saloperie de système.

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

15 comments

  • Je salue la pertinence satirique de la petite note amusante de la fin du post. Entre un bipartisme schlérosant et un multipartisme quasi-personnel, il va falloir encore un peu de temps pour qu’un modèle d’engagement citoyen viable se fasse jour. Personnellement, mon seul véritable souhait est que l’engagement de chacun prenne corps sur des idées plus que sur un corpus idéologique qui par définition stigmatise.

  • [quote]Je note une chose amusante : l’UDF donne dans une insupportable quadripolarisation du débat public. Que sont Marie-Georges Buffet, Olivier Besancenot, José Bové, Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan devenus ? On écrase les petits, c’est ça ? Saloperie de système.[/quote]

    D’accord sur le côté « insupportable quadripolisation du débat public », en revanche accablé de voir que ma candidate du premier tour n’a même pas le droit de figurer parmi la liste des petits candidats. C’est dur la vie politique 🙁

  • J’ai voulu tenter l’expérience de ce baromêtre mais le site a dû voir que j’avais une carte de l’UMP car je n’ai toujours pas reçu la validation de mon compte 🙂

    Cela dit le résumé que tu en fait me conforte dans mon opinion sur François Bayrou. A l’instar de Ségolène Royal, François Bayrou semble bien décidé à lutter contre la pluie, le coucher du soleil et la dminiution de la glace dans l’eau tiède…

  • Ce n’est globalement pas aberrant : env. 68% d’adhésion à Sarkozy, env. 56 à Bayrou et 46.5 à Royal. Mais ça me fait quand même mal au derrière de me retrouver à 40% d’affinités avec Le Pen, alors qu’il y avait tellement peu de questions permettant de faire valoir ses oppositions. Si les questions auxquelles j’ai répondu suffisent à me classer avec 40% d’affinités Le Pen, j’ai plus tendance à m’inquiéter des questions et de leur prise en compte.

  • J’aime bien l’idée de Sexy centriste, je la trouve plutôt drôle et c’est plutôt bien joué. Et en me baladant sur les blogs je sens vraiment monter les opinions en faveur de François Bayrou. U exemple : j’ai été sur un blog qui s’appelle http://yahoo.elyseerepublique.com. Le candidat présenté est un candidat virtuel (Le Héros de la BD Elysée République) et il est censé être neutre.

    Mais…dans un de ses articles « Le crépuscule de bipolarisation ? » on sent bien que l’auteur ne peut pas s’empêcher d’avoir de la sympathie pour Bayrou et sans le soutenir, il rend hommage à son profil et à son combat…et j’ai pas le sentiment qu’il fasse la même chose avec les autres candidats…et c’est le cas, je trouve, dans beaucoup d’autres blogs…

  • C’est vrai que c’est dommage pour les autres candidats, ça fausse complètement le jeu de toute façon. Espérons que leurs alias seront créés dans quelques temps. Je trouve que c’est une idée géniale. Je connaissais le politest http://www.politest.fr/ . D’après lui je ne suis rien, et personne ne me correspond, (par ordre : les Vers, C. Lepage, Bayrou) Sinon, je me souviens avoir fait ce genre d’exercice en 2002. Bon sang, j’étais plus proche de Bové!!!

    C’est juste une façon de s’ouvrir l’esprit, ce n’est pas ça qui fait changer les gens d’avis. Ca incite à voir les convergences.

  • J’ai eu le même malaise que toi en voyant mes résultats. Bayrou 54.26% Le Pen 44.56% Royal 44.04% Sarkozy 70.52% Franchement, Le Pen 44% çà m’a fait tout autant mal au derrière que toi.

  • Y-a-t il une réponse du type « je suis un peu de l’avis de tout le monde », « j’ai l’opinion du peuple français », « je suis de l’avis des représentants démocratiquement élus du coin concerné » ou encore « Pouce, je demande à Christophe Chantepy » ? Voilà comment avoir 100% d’affinités avec Royal Koz !

  • [quote comment= »3956″]J’aime bien l’idée de Sexy centriste, je la trouve plutôt drôle et c’est plutôt bien joué. [/quote]

    [quote comment= »3976″]Je trouve que c’est une idée géniale. [/quote]

    Au moins, les UDF sont convaincus 😆

    Bon, mais je suis vilain, je me gausse. Je trouve l’outil perfectionnable, mais l’idée très bien vue, très fine de la part de l’UDF.

  • « Le seul troisième homme possible, on le connaît, c’est Le Pen » se récrie François Hollande.

    C’est un peu ambigu, bonhomme. D’aucuns mal intentionnés pourraient y entendre « si vous ne votez ni PS, ni UMP, votez LePen ». Ce n’est pas ce que tu as voulu dire, je le sais bien (enfin je crois, enfin je pense, enfin j’espère).

    Il faut dire que plus le risque Le Pen sera fort, plus cela fera le jeu du PS et de l’UMP. Le sacro-saint « vote utile » (je vous en prie, restons polis)

    (au fait. N’est-ce pas le signe que la campagne se relève ? Il n’y a pas si longtemps, ç’aurait été une méga bourde, ça.)

  • Les centristes ne sont pas trop en pointe sur la technologie, je viens seulement d’avoir mon login/mot de passe.

    Bon alors j’ai : Royal (73%) Bayrou (65%) Sarkozy (32%) Le Pen (28%)

    • Il manque un « Voynet (85%) » en tête
    • mon différentiel entre Sarkozy et Le Pen est ridiculement sous-évalué. Le test de lepéno-combilité de ce test n’a aucune pertinence tout simplement parce que Le Pen n’a pas de programme, aucune liste de propositions crédibles avec lesquelles on pourrait être d’accord ou non. Sa posture se résume à renforcer et exploiter les peurs et à faire croire aux gens qui n’ont pas le bagage suffisant pour se défendre intellectuellement que l’ « immigration est la cause du chomage et de l’insécurité ».
    • La calculette de l’UDF est bien foutue, Bayrou est en bonne position quoiqu’il arrive 😉
  • [quote comment= »4153″]Sa posture se résume à renforcer et exploiter les peurs et à faire croire aux gens qui n’ont pas le bagage suffisant pour se défendre intellectuellement que l’' »immigration est la cause du chomage et de l’insécurité ».[/quote]

    Il est vrai que, s’il y avait eu une proposition « s’il y avait moins d’immigrés, il y aurait moins de chômage », je n’aurais peut-être pas répondu, trouvant la question stupide.

Les commentaires sont fermés