Appel à manifester

Aujourd’hui, c’est un jour off. J’ai accompagné les deux grands à l’école, mis un mot dans le cahier de l’aînée pour prévenir la maîtresse qu’elle ne déjeunerait pas à la cantine. J’ai probablement ajouté le « exceptionnellement », parce que c’est exceptionnel pour moi , même si elle s’en fout un peu. J’ai changé la couche du petit, lui ai chatouillé le bidon, je l’ai consolé quand il a involontairement mangé la table basse. Il a collé sa joue très fort contre la mienne, et mouillé mon épaule. Ce billet sera cent fois interrompu par les appels de cet Ewok étonnamment blond. J’irai aussi  acheter les ingrédients nécessaires à la réalisation de ma meilleure recette : des steacks hâchés, des frites et du ketchup. Et tout à l’heure, après les cours, une femme magnifique, douce, et amoureuse de moi depuis plus de dix ans, nous rejoindra. On jouera aux legos. Ce billet en sera légitimement plus court que d’habitude.

Une vie heureuse ordinaire. Des enfants beaux et joyeux, un appart’ sympa, des amis, et une femme qui m’aime et que j’aime.

C’est aussi un peu pour cela que je répondrai à l’appel à manifester pour les chrétiens d’Irak dimanche 14 à 14h00 au départ du pont de Grenelle à Paris.

Rassurez-vous : pas de mauvaise conscience. Si la mauvaise conscience servait à quelque chose, on aurait sauvé l’Afrique depuis longtemps. Pas de mauvaise conscience donc, mais la conscience de ce que j’ai, que d’autres n’ont pas. Quand l’idée imbécile me vient que tant de bonheur, c’est louche, et que ça va bien s’arrêter un jour, il m’arrive de penser à ces familles dont le bonheur déjà difficile s’arrête dans le sang et l’horreur.

Ces familles sont chrétiennes et cela crée un lien particulier entre elles et moi. La solidarité à l’égard de tous est une idée belle et légitime, mais une idée illusoire. Quand elle veut s’exercer pour tous, elle ne s’exerce en fin de compte plus pour personne.

On trouve bien des cyniques pour vous soutenir, les bras croisés une fois de plus, que votre mobilisation est sélective. Mais les chrétiens d’Orient n’ont que nous. La moindre des choses est d’être là pour eux.

Et il ne faut pas se tromper de perspective : il ne s’agit pas de simples affrontements interconfessionnels – on se demande bien, d’ailleurs, qui les chrétiens d’Irak affrontent – mais d’une entreprise d’éradication des chrétiens. Elle est le fait d’une minorité sanglante, qu’une manifestation de ce genre indifférera évidemment. Mais elle s’opère aussi sous l’oeil passif des autorités locales, pour lesquels les chrétiens ne sont pas un enjeu, et c’est ce que des manifestations de ce type peut changer.

Les choses bougent toujours trop tard, mais elles bougent enfin un peu. Le carnage de la Toussaint, suivi des derniers attentats anti-chrétiens ont réveillé quelques politiques, stimulé quelques plumes. Parmi les réactions, l’une m’a davantage marqué. Celle de Nadia Hamour et Mohammed Abdi, conseillers au cabinet de Fadela Amara, musulmans, qui ont fait paraître une tribune, Pour nos frères d’Orient. Elle sera la conclusion de ce billet :

« Il n’est plus un jour qui passe sans que les Chrétiens d’Orient, en survie permanente, ne paient dans leur chair le prix de l’intolérance et du fanatisme. Il n’est plus un jour qui ne creuse un peu plus le sillon vers une mort annoncée. (…)
Après les femmes, que les fanatiques tentent de marginaliser et d’exclure de la société et du monde, les chrétiens d’Orient, qui ont été, ironie du sort, les premiers à aborder la question des femmes, sont devenus le nouveau bouc émissaire, le symbole d’une modernité insupportable. Ces Chrétiens arabes, que l’on assassine ou que l’on jette sur les routes de l’exil, sont chez eux, en Orient, où leur présence bimillénaire est antérieure à l’islam. Leur rôle et leur influence ont été déterminants tant dans l’histoire du monde arabe. C’est pourquoi avec la disparition des chrétiens d’Orient, disparaît un élément dynamique des sociétés arabes. Sans remonter à la place essentielle des intellectuels chrétiens dans la renaissance culturelle et politique arabe du 19ème siècle, la Nahda, les communautés chrétiennes ont joué un rôle décisif dans le grand mouvement national qui a marqué la région. (…)
Notre silence, notre ignorance et les non-dits sont autant de menaces mortifères, non moins dangereuses que la « croisade » ou le « djihad » que certains veulent mener. C’est pourquoi, ici en France, nous, citoyens français, militants laïques et de foi musulmane, nous crions notre souffrance et notre colère contre l’injustifiable. Arabes chrétiens ou Chrétiens arabes, nous ne dissocions pas l’un de l’autre, nous dénonçons cette barbarie et nous appelons à la mobilisation de tous les citoyens épris de justice et de liberté. Si l’on ne réagit pas, il n’y aura bientôt plus de chrétiens en Orient. Il faut donc s’y employer d’extrême urgence. Aider les chrétiens d’Irak ou d’Égypte à rester, chez eux, sur leur terre. Ce n’est pas en organisant leur sortie d’Orient que l’on tarira la source des morts et de l’exode. Pour écraser l’infâme, comme dirait Voltaire, tous les esprits éclairés doivent se mobiliser pour que la barbarie ne dicte pas sa loi. Les chrétiens d’Orient sont en train de mourir. Et cela nous concerne tous. »
Chrétiens d'Irak
crédit photo : Andreas Neufstister

Auteur

Monoépoux, multipère, fidèle à plus d'un titre. Avocat (associé fondateur BeLeM Avocats), auteur de Ca ira mieux demain (Sept. 2015) et de Identitaire - Le mauvais génie du christianisme (Janv. 2017)

Billets à peu près similaires

33 comments

  • J’irais bien pour une fois manifester, (c’est pas mon truc) mais je n’habite pas Paris.

    Cette manifestation est-elle organisée dans d’autres villes ?

  • Je ne pourrai malheureusement pas m’y rendre.

    @Hervé : je ne sais pas si ça peut vous aider, mais la veille (le samedi) une manifestation semblable est organisée à Bruxelles.

  • Pingback: Les tweets qui mentionnent Appel à manifester | -- Topsy.com

  • Pingback: Variae › Il est plus facile pour un Chrétien …

  • Je suis athée et ne ressens aucun sentiment particulier de solidarité communautaire avec quelque chrétien que ce soit. Mais le texte de Nadia Hamour et Mohammed Abdi est un magnifique exemple de hauteur de vue et de dépassement de la solidarité communautaire, justement. Rien que pour ça je serai présent à la manifestation.

  • Je me permets de citer un § que vous n’avez pas repris, et qui me semble être d’une grande lucidité :

    « Par effet de miroir, les chrétiens d’Orient nous renvoient à notre propre altérité et à la place des musulmans dans nos sociétés occidentales. Les chrétiens d’Orient et les musulmans de France et d’Occident représentent dans leur société respective, l’image de l’autre. Ils doivent à la société qui est la leur d’être des remparts contre toute forme de régression et de fanatisme, des outils du dialogue et du vivre-ensemble. Ils sont tout les deux les garde-fous contre l’intolérance et l’obscurantisme. Et à ce titre, l’avenir des communautés chrétiennes est inséparable du nôtre.« 

  • Bonsoir Koz,

    je te souhaite une bonne manifestation. Je ne pense pas que cela change quoi que ce soit sur le fond, mais peut-être cela réchauffera le coeur de chrétiens persécutés, et c’est déjà beaucoup.

    Après, je vous souhaite sincèrement que ce rassemblement ait un certain succès: il pourrait aussi révéler en cas de demi échec une vérité beaucoup plus triste: que les gens sont beaucoup plus motivés pour les manifestations par leur égoïsme (des régimes spéciaux à la défense de l’école libre) que par le sort de leur prochain. La manifestation pourrait aussi être manipulé: si j’étais un militant d’extrême droite, je m’inviterais sans doute avec ma chemise noire et ma croix celtique à votre manifestation.

  • Joyeux Acier a écrit : :

    une vérité beaucoup plus triste: que les gens sont beaucoup plus motivés pour les manifestations par leur égoïsme (des régimes spéciaux à la défense de l’école libre) que par le sort de leur prochain.

    Ben, il suffit de comparer le nombres de manifestants à la manifestation pour les droits des roms et plus largement des travailleurs étrangers, et quelques semaines plus tard à celles « pour » les retraites. Dans les deux cas le bien-être des travailleurs, notamment, est mis en avant, mais bon, on n’est pas au même niveau de mobilisation, quoi.

  • Toute cette pleurnicherie sans que jamais ne soit évoquer les agressions et les déstabilsations occidentales qu’a connu cette région du monde depuis le début du 20eme siècles.

    Pourquoi faire semblant que l’Irak est un pays apaisé,sans tensions, quasi ordinaire qui ne subit en aucune façon et de la manière la plus obscène( les droits de l’homme à la boutonnière et la bonne conscience pourrie de faire le Bien) les agressions de l’Occident depuis près de trente ans?

    Qu’ont fait les occidentaux assimilés qu’ils le veuillent ou non aux Chrétiens sinon semer la destruction lors de leurs interventions indignes et illégales en Irak?

    Pourquoi les Arabes d’Irak de confession chrétienne devraient-ils être épargner par le désordre et le chaos que connait leur malheureux pays et qu’ont à subir l’ensemble de leurs compatriotes: Kurdes , Arabes, Sunnites, Chiites, Zorastriens, Soufis, Yézidis…Cette évacuation de la question politique ( c’est d’impérialisme qu’il s’agit) n’est pas seulement idiote mais terriblement honteuse.

    Cet émoi bidon de la diplomatie française est à rapprocher de sa politique continue de déstabilisation du Proche-Orient et de sa lutte contre l’unité Arabe: accord Sykes-Picot, manipulation des minorités et coups-fourrés au Levant, agression de l’Egypte lors de l’affaire du canal de Suez, soutien de la création de l’Etat israélien.

  • Koz :

    il ne s’agit pas de simples affrontements interconfessionnels – on se demande bien, d’ailleurs, qui les chrétiens d’Irak affrontent – mais d’une entreprise d’éradication des chrétiens

    Tout à fait exact et je suis heureuse qu’on commence à s’en apercevoir.

    « Par effet de miroir, les chrétiens d’Orient nous renvoient à notre propre altérité et à la place des musulmans dans nos sociétés occidentales. »

    –> J’ignorais que les musulmans dans nos sociétés occidentales étaient tués à l’intérieur des mosquées pendant de leurs offices. Curieux, cela m’a échappé

    Même le nombre de profanations de mosquées ou de carrés musulmans -que je déplore, parce que c’est malvenu, tant par la bêtise de l’acte, que par l’intolérance sous jacente- sont minoritaires : sur les 485 sites profanés, 410 sont chrétiens (dont 231 lieux de culte), 40 musulmans et 35 israélites .

    Curieux aussi, qu’on tente, dans ce triste cas, de la ramener sur ces étranges victimes des sociétés occidentales. Un besoin pour ces « victimes » de tenir la première place?

    Je ne défilerai pas cet après midi : 3h 30 minimum de transport aller et autant retour, ça fait beaucoup.

    Je me demandais, par contre, si, lorsqu’il faudra les accueillir, il y aurait des listes où on peut s’inscrire pour les recevoir. Il est vrai qu’en pleine campagne, au milieu de rien ou presque, je ne sais pas si c’est bien intéressant. Mais cela pourrait peut être permettre de se ressourcer, dans le calme et la tranquillité d’une petite ville de province.

    Si tous ceux qui ont une petite place pour accueillir ces frères d’Orient (oui, je pratique une solidarité sélective et ne m’en ressens absolument pas coupable!) tentaient de le faire, ne serait ce pas formidable?

  • Tara a écrit : :

    Si tous ceux qui ont une petite place pour accueillir ces frères d’Orient (oui, je pratique une solidarité sélective et ne m’en ressens absolument pas coupable!) tentaient de le faire, ne serait ce pas formidable?

    Bonjour Tara,

    cette solidarité sélective me gène quand même un petit peu, surtout quand on voit la façon assez dure dont l’on traite par exemple les réfugiés afghans, dont certains sont probablement dans une situation aussi difficile, voir plus difficile que beaucoup de chrétiens d’orient. Tout le monde se fout aussi du Pakistan, qui est en train de connaitre, avec ses inondations, un drame d’une très grande ampleur.

    J’ai une petite théorie qui considère que la plupart des gens font de la politique comme on supporte une équipe de football (avec les mêmes slogans et les mêmes plongeons dans les fontaines quand on gagne, et la satisfaction de faire partie d’un « clan »), mais je devrais peut-être l’étendre aussi à certaines pratiques religieuses (certes, les slogans sont plus élaborés, mais j’ai l’impression qu’il y a au fond les mêmes phénomènes de groupe). Je pense que cette sensation d’appartenir à un groupe est nécessaire à l’être humain, mais qu’il est préférable d’obtenir cette sensation par quelque chose de finalement peu important comme le football, plutôt que de le mélanger à la politique ou la religion.

    Koz,

    j’ai une petite remarque: je suis ravi pour ton bonheur familial, mais je pense que pour tous ceux qui ne réussissent pas à construire une famille comme ils le souhaitent (célibataires, couples ne pouvant avoir d’enfants, couples séparés géographiquement, personnes dont le conjoint a pêté les plombs sans qu’ils n’y peuvent rien), ton article est aussi insupportable qu’un chômeur qui lirait comment ce matin, j’étais ravi d’enfiler mon manteau en cachemire (qui se marie remarquablement à ma chevalière en or blanc), et de contempler le lever du soleil depuis le balcon de mon hôtel particulier, avant de me rendre au meilleur restaurant de la ville (dont le voiturier est un paresseux notoire) dans mon coupé sport dont les sièges en cuir amortissent remarquablement les harmonieuses mais puissantes vibrations du V8.

    Il me semble qu’il s’agisse de la richesse ou du bonheur personnel, on doit avoir la même pudeur à de ne pas l’exposer en public, même si, dans les deux cas, on a travaillé dur (et on a aussi eu un peu de chance) pour l’obtenir.

    PS: le récit ci-dessus est fictif. De toute façon, je n’aime pas les sièges en cuir ni les coupés.

  • @ Joyeux Acier: ce n’est pas en soulevant le risque qu’elle soit manipulée qu’on obtiendra le succès de cette manifestation. Toute manifestation court de toutes façons toujours ce risque. Faut-il rappeler les débordements des dernières manifs ? Si on s’arrête à ça, alors restons chez nous les bras croisés.

    Joyeux Acier a écrit : :

    Je pense que cette sensation d’appartenir à un groupe est nécessaire à l’être humain, mais qu’il est préférable d’obtenir cette sensation par quelque chose de finalement peu important comme le football, plutôt que de le mélanger à la politique ou la religion.

    Vous avez raison : l’effet de groupe au football est un tel exemple pour tous 🙂

    Pour le reste, j’ai déjà dit ce que j’en pensais : je serais curieux de mettre en regard ceux qui évoquent une solidarité sélective et ceux qui ne foutent rien pour soutenir qui que ce soit.

    Et puis, parlons-en de la solidarité sélective. Si le simple citoyen ne peut pas être actif sur tout, solidaire de tout, certaines organisations font profession de l’être. Alors, faisons un petit tour. Les chrétiens d’Irak, une réaction à l’actualité ? Pas un mot sur Amnesty International, pas un mot sur le site du MRAP et faut-il rappeler l’édito de Jacques Julliard dans le Nouvel Obs : « Pour ma part, ayant passé la plus grande partie de ma vie militante à défendre des populations musulmanes (Tunisie, Algérie, Bosnie, Darfour), j’ai pu constater que, chaque fois qu’il fallait le faire pour des chrétiens (Liban, Sud-Soudan), on voyait, à quelques exceptions près (Bernard-Henri Lévy Bernard Kouchner), les professionnels des droits de l’homme se défiler ». Elle est là, la solidarité sélective !

    Alors, que ceux que ça emmerde de soutenir les chrétiens d’Irak l’assument, mais qu’ils cessent de nous bassiner avec une prétendue solidarité sélective.

    Le reste de votre commentaire est dérisoire, et n’appelle pas de remarque de ma part si ce n’est de vous inviter à relire le billet pour mieux comprendre.

  • @Tara

    Si tous ceux qui ont une petite place pour accueillir ces frères d’Orient […] tentaient de le faire, ne serait ce pas formidable?

    Non, ce serait assez pitoyable. Des gens prêts à accueillir la misère du monde et des lois qui les en empêchent. Rien de neuf, en fait.

  • La lecture de ce jour est assez à propos pour les chrétiens d’Irak : « on portera la main sur vous et l’on vous persécutera (…) à cause de mon Nom ».

    @ Philippe Edmond : je vous en prie.

  • Vendredi soir, j’ai été écouter Joseph Fadelle, l’auteur du « Prix à payer », Irakien de grande famille musulmane qui s’est converti au christianisme. Nos tiédeurs en prennent un coup !

  • Koz a écrit : :

    Et puis, parlons-en de la solidarité sélective. Si le simple citoyen ne peut pas être actif sur tout, solidaire de tout, certaines organisations font profession de l’être. Alors, faisons un petit tour. Les chrétiens d’Irak, une réaction à l’actualité ? Pas un mot sur Amnesty International, pas un mot sur le site du MRAP et faut-il rappeler l’édito de Jacques Julliard dans le Nouvel Obs

    Bonjour Koz,

    J’espère que tu as eu une manifestation agréable malgré la météo chaotique de ce week-end. Je ne suis pas surpris que le MRAP ou la LICRA ne se préoccupent pas de ce problèmes: ces deux satellites du parti socialiste ont comme but principal d’empêcher les alliances entre la droite et l’extrême droite française: chaque article présent sur le site s’explique comme cela. Les chrétiens d’Irak ne leur servent à rien.

    En revanche, Amnesty International est une organisation plus sérieuse, et certains des sujets qu’elle met en première page me semblent effectivement très importants, par exemple le sort des tribus aborigènes indiennes qui est beaucoup plus précaire que celui des chrétiens d’orient, et il y a quelques références aux problèmes politiques du monde arabe, qui ne se limitent pas aux chrétiens. Il y a peut-être un léger préjugé anti-catholique de la part d’une organisation issue de la gauche anglo-saxonne, mais je ne suis pas sûr que cela soit si important dans ce cas, d’autant que la plupart des chrétiens d’orient ne sont pas catholiques (rites arméniens, orthodoxes…). Cela peut-être aussi parce que cette association préfère dénoncer les abus des gouvernements plutôt que les abus des groupes militants. Et peut-être aussi parce que, même si je déteste ce genre de comptabilité morbide, les chrétiens d’orient ne sont pas le groupe le plus à plaindre sur la planète.

    Pour le reste, Koz, j’étais peut-être un peu injuste sur ma critique des tes récites familiaux qui ne sont pas le coeur de ton article, mais je pense vraiment qu’en France, nous manquons de pudeur sur ce point, en particulier dans la bourgeoisie traditionnelle.

  • Merci Koz de votre billet et à tous ceux qui vont à cette manifestation. Elle n’aura peut-être que peu d’échos avec le foot, le remaniement et… et… Pour l’initiative « 1000 » lettres , nous avons noté les coordonnées que nous transmettons ! Avez-vous, aussi celles de Joseph Fadelle ? Nous sommes plusieurs associations intéressées par son témoignage ! N…

  • Nous savons tous combien les medias s’intéressent rarement à ce qui se passe chez les chrétiens à part pour les critiquer… de l’intérêt de la parole libre des blogs !

  • Merci pour avoir tweeté l’information sur cette manif. Ça m’a permis de me déplacer et de faire partie de la cortège.

  • Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez suivre quelques-uns des tweets déposés durant la manifestation en suivant ce lien.

    Par ailleurs, j’ai dit quelques mots sur lacroix.com en cours de manif en direct du cortège.


    @ Joyeux Acier: en l’occurrence, s’il y a une organisation que je n’ai pas citée, c’est bien la LICRA et pour cause, puisqu’elle est intervenue et qu’elle était représentée – et bien représentée par René Guitton – à la manifestation. Par ailleurs, votre mot sur le sort des chrétiens d’Orient est effectivement très mal venu. Vous auriez dû venir à cette manifestation pour en croiser quelques-uns, des chrétiens d’Orient, et essayer d’abandonner vos présupposés confortablement assis sur votre ignorance. Vous ne reculez en effet ni devant les affirmations péremptoires ni les généralisations hâtives, comme pour ce que vous avancez sur la « bourgeoisie traditionnelle ». En ce qui me concerne, je pense davantage qu’on a une vraie tendance, tous milieux sociaux confondus, à nous plaindre sans cesse et à être incapables de voir notre bonheur, ce qui est d’autant plus ridicule lorsque l’on pense un instant au reste du monde. Mon propos est, précisément, de dire que, lorsque l’on peut profiter de ce bonheur, notre responsabilité est de se soucier des autres. J’aurais pensé qu’une petite relecture vous aurait permis de le saisir.

    Inutile de me dire que je suis énervé et que mon commentaire n’est pas agréable. Oui, vos propos m’irritent et non, mon commentaire n’est pas fait pour être agréable.


    @ azerty: on devrait pouvoir trouver ça.

  • Il est scandaleux que l’on puisse reprocher à la France d’accueillir des victimes de l’attentat sordide de Bagdad contre une église chrétienne, pendant que ceux-ci participaient à un office. Les chrétiens d’orient sont nos frères, n’en déplaise aux islamophiles.

  • Bon, finalement, je ne ne suis pas venu à la manifestation. Désolé. Je suis allé à la messe pour les chrétiens irakiens célébrée par Monseigneur Eric Aumonier (mon évêque) à l’église Saint-Pierre Saint-Paul des Mureaux.

    Aucun commentaire dans les médias à propos de cette manifestation. Ça me rappelle la Marche pour la Vie. C’est proprement scandaleux. Gageons qu’il n’y aura rien non plus dans les médias à propos de la prochaine veillée pour la Vie le 27 novembre. Qui parle d’information à 2 vitesses ?

  • Koz a écrit : :

    Vous auriez dû venir à cette manifestation pour en croiser quelques-uns, des chrétiens d’Orient, et essayer d’abandonner vos présupposés confortablement assis sur votre ignorance.

    Bonsoir Koz,

    J’ai vécu au Liban, je connais aussi un peu la Syrie (Alepp notamment) et Israel, certes pas l’Egypte ni l’Irak. J’ai partagé quelques temps le quotidien de chrétiens d’Orient qui ont refait leur vie aux Etats-Unis ou au Canada. C’est certes partiel, et j’ai rencontré sans doute plutôt les chrétiens d’Orient les plus aisés, mais ce n’est pas de l’ignorance complète non plus. Encore une fois, je n’aime pas ce genre de comptabilités morbides, mais ce ne sont pas les gens qui m’ont semblé le plus à plaindre dans le monde. Par exemple, le sort des intouchables indiens m’a beaucoup plus touché. Maintenant, cela ne me dérange pas du tout que tu milites pour améliorer leur sort, car effectivement, leur situation n’est pas satisfaisante.

    Au passage, je viens juste de terminer de lire un article a priori sérieux racontant la semaine de violences qu’a connu l’Irak. Les morts de la cathédrale de Bagdad sont un attentat affreux, mais ce sont aussi une petite partie des je crois 200 morts qui ont émaillé une semaine de violence, le plus gros attentat ayant eu lieu je crois contre des shiites, et n’est pas moins abject: ses victimes soignent probablement leur blessure toutes seules dans leur bidonville, sans que personne ne s’émeuve. Tu fais une certaine lecture de ces évènements, mais ce n’est pas la seule possible: on pourrait aussi, sans donner un sens religieux à cette affaire, expliquer la politique irakienne de ces derniers mois, en particulier des promesses non tenues aux sunnites et le dysfonctionnement du gouvernement, qui a relancé une lutte armée générale dont les seules victimes ne sont pas les chrétiens.

Les commentaires sont fermés