Why lead me through a life of misery when you don't care a bag of beans for me. So unchain my heart, oh please, please set me free.

librecoeurIl n’y manque que l’avertissement ultime : si vous n’envoyez pas ceci à plus de quinze blogueurs, votre hébergeur détruira votre base de données, il supprimera vos fichiers,  votre fournisseur d’accès coupera votre connexion, vous serez considéré comme un terroriste, on vous fera une fouille rectale et même votre mère ne pourra pas vous reconnaître.

Comme je n’ai pas l’habitude de céder aux ultimatums, pas plus que de propager des hoaxes, je refuse systématiquement de répondre aux chaînes. J’ai cédé une fois, je ne sais plus à quelle occasion. J’ai refusé en revanche de répondre à la chaîne de propagande pour le MoDem, dans laquelle nous étions censés exprimer des craintes et des espoirs pour ce parti et je sais pourquoi. Il y avait trois raisons : la première, c’est que je ne crains rien, la deuxième, c’est que je n’ai aucun espoir pour le MoDem, la dernière, c’est que certes François Bayrou a vu sa capacité d’expression réduite à la mesure de son poids politique et c’est malheureux pour lui, mais compter sur moi pour assurer la présence online du MoDem, franchement, hein, ho, vous m’avez bien regardé ? Ou alors, François Bayrou vient au pied de mon immeuble en chemise blanche avec une corde au cou et il admet publiquement que son intervention le jour de la mort de Jean-Paul II témoignait outrageusement  de son exécrable propension à fouler aux pieds les convictions les plus hautes pour bénéficier d’un peu de temps médiatique et satisfaire son ambition démesurée. Je relisais hier l’édito d’Alain Genestar dans le Paris-Match retrouvé par ma femme sur les obsèques de Jean-Paul II et il témoignait si bien de l’incoryable mesquinerie de ceux qui s’étaient opposés à ce que l’on incline les drapeaux de la République, face à l’incroyable dimension de cet homme, et cet évènement qui a vu défiler des heures durant des millions de personnes dans les rues de la Ville éternelle. Sinon, non. Inutile de me taguer de nouveau sur une chaîne de promotion du MoDem ou j’en remets une couche (tiens, par exemple, je pourrais parler de Projet d’Espoir, à chaque fois que j’en parle, ça me met en joie).

Deux raisons me font changer d’avis cette fois-ci. La première, c’est que pourquoi pas. La deuxième, c’est que ce sera l’occasion de vous montrer mon nouveau plugin, trop la classe. Et puis, ce sera un vrai billet de week-end. Pas trop rude. Ni pour vous, ni pour moi.

Alors où me situe-je, politiquement parlant ?

A droite, probablement. Figurez-vous que j’ai pensé que toute autre déclaration susciterait l’incrédulité générale. Et qu’il ne s’agissait donc pas de ma part de prétendre à toute autre originalité.

La vraie difficulté qui s’impose à moi, c’est que je ne suis encarté nulle part. Impossible de me référer à une maison précise. Ne me reste alors que cette définition d’une imprécision diabolique. De droite. Ouais, ok, de droite. Mais c’est quoi, ça, la droite ?

Alors, si je dois me situer, je me placerais dans le tiroir démocrate-chrétien / droite sociale / droite gaulliste. Pour Vendredi, qui me demandait de me définir, j’ai fait un package : droite canal gaullo-christiano-sociale.

Pourquoi m’y situe-je, politiquement parlant ?

Il en a de ces questions, le Romain. Tiens, j’ai retrouvé dans les entrailles du web, un vieux billet, datant du 12 décembre 2005… Flippant, ce billet : il y a trois ans, je me posais déjà une question similaire. Elles ne m’ont donc servi à rien, ces trois années ? Être à droite… C’est quoi ? Mis à part le fait d’être favorable aux inégalités pour faire chier les pauvres et penser la même chose de Carla Bruni et de ses talents musicaux avant et après son mariage ? Placer devant la responsabilité individuelle et refuser le caractère systématique de l’excuse sociale ? Ouais peut-être. Considérer que l’ordre doit être préservé et la sécurité assurée ? Aimer son pays ? Et vouloir le dire ? Ma conception de la laïcité ? Aimer les traditions, ou plutôt refuser de cracher dessus ?

Être à droite, serait-ce être pour moins d’Etat ? Considérer que toute entreprise est avant tout une richesse nationale, plutôt qu’une tirelire où puiser et le lieu de toutes les injustices ? Penser qu’il est à aussi urgent de créer de la richesse que de la redistribuer ? Possible… Mais quand je lis ce qui suit, par exemple, je ne me sens pas indisposé : « Avec Nicolas Sarkozy, je peux organiser un colloque d’inspiration sociale-démocrate et issue de l’école régulationniste et je le fais pour un gouvernement de droite !« . Pourtant, c’est un type de gauche qui le dit.

Quand je lis en revanche que Jean-François Copé – que j’aime bien, comme Alain Juppé, n’en déplaise à tous ces gros cons de gauche1considère, à la suite du débat sur le travail dominical qu’il serait révélateur de ce que la droite n’a pas « crevé l’abcès » sur les questions de société, je tords le cou : dans quel sens la droite est-elle censée opérer sa clarification ?

En fin de compte, à ce sujet, je reprendrais deux mots du billet auquel je faisais référence :

« Ce n’est pas la gauche, la France, ce n’est pas la droite, la France ». Le Général.

Et puis,

« Je suis assez près de penser que le nombre de la réalité n’est pas le duel mais le pluriel ». René Rémond.

Ajoutez à cela qu’il n’y a pas une mais des droites, et qu’il n’y a pas de raisons de penser qu’il n’y aurait pas des gauches. Voyez dans quelle panade je suis. En fait, j’ai dans l’idée que mes références fondamentales sont ailleurs que sur l’échiquier politique.

Mais il vient une idée : de la même manière qu’on ne sent jamais autant français qu’en Angleterre, on ne se sent jamais autant de droite que face à une belle truffe de gauche. Finalement, c’est nécessairement l’autre qui me situe. Sinon, je serais à droite de quoi, de qui ? Alors, tiens, si je vous renvoyais la balle ? Pour vous, là, où suis-je, et pourquoi y suis-je ? Opération travaux pratiques et démocratie participative : vous allez m’aider à me définir. Sans trop vous planter, hein, car je suis susceptible. Mais au final, on verra si on arrive à quelque chose de fiable. Si vous êtes seulement de gauche, sans être une grosse truffe, vous avez le droit de jouer. Et si vous êtes une grosse truffe de droite, aussi.

Où aurais-je pu me situer si je ne me situais pas où je me situe pour les raisons exposées… politiquement parlant ?

Difficile, sans savoir où je suis, de savoir où je pourrais être d’autre. C’est marrant en remarque comme exercice : prenez un mec, bandez-lui les yeux, faites-le tourner quinze fois sur lui, demandez-lui où il est, et où il pourrait être d’autre.

Enfin cela dit, j’ai bien des idées. Si je n’étais pas là où je suis, c’est-à-dire je ne sais trop où, je pourrais être… à l’UDF, peut-être. Il paraît que Jean Arthuis ne s’est pas résolu à la dénaturation du centre, et a constitué une association, Rassembler les centristes. Je pourrais peut-être être là. Il y a aussi le FRS, sous quelques réserves. Il pourrait y avoir aussi La gauche moderne, de Bockel, dans l’histoire.

Le mistigri. Politiquement parlant.

C’est la dernière étape d’une chaîne. Après avoir répondu, vous refilez le bébé à d’autres. A ce jeu, il m’intéresserait d’entendre les aveux du Chafouin, la confession d’Autheuil, l’analyse de Sôter et l’autocritique de Raveline.

*


Découvrez Joe Cocker!

  1. oups []

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

100 comments

  • « En fait, j’ai dans l’idée que mes références fondamentales sont ailleurs que sur l’échiquier politique. »

    Bon ben mes aveux se réduiront probablement à ça, mais ce sera déjà pas mal 😉

    J’y répondrai cette semaine.

    Quant à cette phrase de Bayrou sur la mort de JP II, c’était quoi? Je ne m’en souviens pas.

    Bon week-end à tous.

  • Etre de droite c’est : « penser la même chose de Carla Bruni et de ses talents musicaux avant et après son mariage »

    Avant même de finir l’article, je décerne le Prix de l’Humour politique 2009 catégorie Blog à Koz… Faut pas essayer, on fera pas mieux !!!

  • Ouaip ben Mélenchon, lui, il est un fan de Carla Bruni… Et c’est vrai en plus !

    Je plussoie Polydamas : à chaque reload ça redémarre …

  • Je m’incline. Je trouvais ça marrant, en WE.

    le chafouin Quant à cette phrase de Bayrou sur la mort de JP II, c’était quoi? Je ne m’en souviens pas. Jean-Paul II est mort un samedi vers 21h. Le dimanche vers 10h, j’écoute France Info. Jean-Paul II à peine mort, donc, François Bayrou déclare qu’il ne mettrait « certainement pas » les drapeaux de la République en berne. Symptomatique pour moi de sa précipitation à suivre ce qu’il a cru être le vent, au prix de ses convictions profondes. Dans le même journal, seules deux personnes ont adopté la même position que lui (je rappelle que Delanoë, lui, proposa immédiatement de renommer le parvis de Notre Dame « parvis Jean-Paul II« ).

    Alain Genestar, dans le Paris-Match du 11 avril 2005, écrit :

    « Les millions de fidèles, les autres millions de non-croyants ou de croyants en d’autres religions, ces dizaines de millions d’hommes et de femmes se sont inclinés, vendredi, à Rome, en Pologne et partout dans le monde, devant la mémoire d’un grand personnage qui a combattu les inégalités, les injustices, le communisme et le capitalisme, les guerres, toutes les guerres, militaires et économiques. Jean-Paul II incarnait l’amour pour les autres. Comprendre cela, c’est réduire à la mesquinerie les débats sur l’opportunité de mettre les drapeaux français en berne. »

    Et pourtant, ce n’est que Paris-Match.

    Donc, si l’on veut que je parle du MoDem, je peux, mais je n’oublie pas. Il faut donc pas espérer que j’exprime un quelconque espoir vis-à-vis de Bayrou.

  • Si je comprends bien, pour être de droite il faut aimer à la fois Carla Bruni ET Joe Cocker.

    Super vendeur ton truc 😉

  • Ce qui paraît étonnant, c’est que l’on puisse penser la même chose de Carla Bruni et de ses talents musicaux avant et après son mariage… même lorsque l’on est de droite !

  • En l’occurrence, j’ai écrit « penser la même chose« , sans préciser si j’aimais ou non.

    Liberal a écrit:

    Si je comprends bien, pour être de droite il faut aimer à la fois Carla Bruni ET Joe Cocker. Super vendeur ton truc

    Je n’ai pas parlé de Mireille Matthieu.

  • alain juppé, que vous aimez bien, en dépit de gens comme moi!!, vient de déclarer sa candidature à la députation pour 2012 après avoir jurépromis de se consacrer « uniquement à bordeaux », lors des municipales…

    incorrigible alain…. il a du mal à supporter une « inconnue » michele delaunay, PS, sur « sa » circonscription…

    merci pour joe cocker en musique de fond…

  • Je te trouve un peu trop humain pour être de droite, trop intelligent pour être socialiste, ne te reste que la gauche … mais tu es déjà catholique pur et dur, et il y a rarement de la place dans un bonhomme pour deux religions. Disons que tu es z’ailleurs. Tu es déjà à l’écoute des autres et ça, c’est nettement meilleur que n’importe quelle affiliation.

  • j’ai un problème! j’ai lu le lien et je ne vois pas le rapport avec le MoDem puisque le monsieur, qui fait cette chaîne dit clairement qu’il est PS!

    Mais bon.

    Où vous situai je? -de droite (encore que parfois, je me le demande), mais genre social de droite. Oui chrétien démocrate (au sens français du terme démocrate et non au sens américain)

    -Pourquoi? Parce que j’ai le sentiment que vous ne confondez pas liberté et laxisme, droits et devoirs, fraternité et démagogie et que vous aimez les débats constructifs, basés sur la réflexion et non sur la manipulation par l’émotionnel.

    -Où pourriez vous vous situez si vous ne vous situiez pas dans ce no man’s land? Au MoDem? (hum, c’est de l’humour que vous n’apprécieriez pas) je n’en sais rien, je ne suis pas vous.

    Voilà, c’est le point de vue d’une « grosse truffe de droite ». …et qui n’a pas honte d’être une grosse truffe de droite…hormis que le grosse me gêne tout de même un peu, surtout après les fêtes de Noël et la quantité phénoménal de chocolats avalés. Mais promis, je me mets au régime demain 😉

  • francis a écrit:

    alain juppé, que vous aimez bien, en dépit de gens comme moi!!, vient de déclarer sa candidature à la députation pour 2012 après avoir jurépromis de se consacrer “uniquement à bordeaux”, lors des municipales…

    Je ne vois pas la difficulté. Al1JuP aura consacré 5 années de sa carrière politique à Bordeaux exclusivement. Il n’a pas fait vœu de chasteté. Il n’aura pris aucune responsabilité nationale, alors qu’il le mérite plus que d’autres. Enfin et surtout, où avez-vous vu qu’être député de Bordeaux, ce ne serait pas aussi se consacrer à Bordeaux ?

    Claudius a écrit:

    Je te trouve un peu trop humain pour être de droite, trop intelligent pour être socialiste, ne te reste que la gauche … mais tu es déjà catholique pur et dur, et il y a rarement de la place dans un bonhomme pour deux religions. Disons que tu es z’ailleurs. Tu es déjà à l’écoute des autres et ça, c’est nettement meilleur que n’importe quelle affiliation.

    Je prends le positif, et t’en remercie. Pour ce qui d’être trop humain pour être de droite, je n’ai pas le sentiment de faire exception parmi mes amis. Quant à être trop intelligent pour être socialiste, je connais des socialistes pas cons !!! 😉

    Il reste qu’effectivement, le catholicisme interfère pas mal dans mon positionnement politique.

    Tara a écrit:

    j’ai un problème! j’ai lu le lien et je ne vois pas le rapport avec le MoDem puisque le monsieur, qui fait cette chaîne dit clairement qu’il est PS!

    Ah meuh non, je parlais de la chaîne initiée par un autre.

    Sinon, oui, votre positionnement est probablement bien vu. Et je jure et crache par terre que je n’ai aucunement pensé à vous en pensant aux éventuelles grosses truffes de droite.

  • Intéressante, l’idée d’utiliser les commentateurs comme miroir. Si même les truffes peuvent jouer, alors je ne vois aucune raison de ne pas me lancer.

    « Pour vous, là, où suis-je ? » Nettement trop à droite au goût de ceux de gauche. Un peu trop à gauche pour ceux de droite. Beaucoup trop modéré du point de vue des extrémistes de tout poil.

    « Pourquoi y suis-je ? » Pourquoi trop à droite: parce que, dans l’ensemble, conservateur. Pourquoi trop à gauche: parce que sensible au sort de ceux qui ne sont pas du côté du manche. Pourquoi trop modéré: parce que plutôt optimiste, curieux, et intellectuellement honnête.

    Autre chose, je vois que c’est à l’occasion de la mort de Jean-Paul II que vous avez définitivement écarté l’option Bayrou. Chacun d’entre nous, qui nous intéressons de près à la politique, n’a-t-il pas en mémoire un « moment de vérité » pour tel ou tel politicien, un point auquel on s’est dit que non, vraiment, voter pour celui-là, ce ne sera pas possible ?

  • Bon tu me rassures, je ne suis pas de droite, j’ai en effet changé d’avis sur Carla Bruni. Avant son mariage, je ne savais pas qui c’était ni donc si elle avait ou non des talents musicaux et après je m’en fous!

    Pour ce qui est de F Bayrou, je ne savais pas qu’il avait des convictions profondes, à part d’être désigné spécialement par Dieu pour devenir président de la République

    Pour ce qui est de toi, je ne penses pas que tu sois de droite, la vraie, celle de ceux qui pensent qu’il y a trop d’étrangers (à cause du bruit et des odeurs mais pas seulement) et qu’un sans papier de moins dans notre pays c’est toujours cela de gagné, ceux qui pensent qu’un délinquant doit être fourré en prison le plus longtemps possible et qu’on devrait en plus les faire travailler comme on faisait à Cayenne, ceux qui pensent qu’on devrait donner moins d’argent aux chômeurs qui ne sont tous que des fainéants

    En fait tu es seulement un bon bourgeois catholique, essayant de vivre avec en même temps des convictions de bourgeois et des convictions de catholique, ce qui, tu l’avoueras, n’est pas toujours facile

  • « Être à droite. C’est quoi ? Mis à part le fait (…) de penser la même chose de Carla Bruni et de ses talents musicaux avant et après son mariage ? »

    héhéhé… ayons aussi une petite pensée pour Enrico Macias et Jean Marie Biguard, sacrifiés sur l’autel de l’intolérance et de l’anti sarkosiste primaire.

    bon, sinon, sérieux, tu l’a écoute l’album de Carla? 1h20 sous les draps des Sarko, je te jure faut vraiment avoir le cœur à droite pour apprécier. 😉

  • Tiens, je navais pas vu que tu azvais mis la fameuse une de l’Huma sur ton blog 😉

    Pour le coup, ça interfère sans doute pas mal sur ton positionnement politique 😉

  • « Pour ce qui est de toi, je ne penses pas que tu sois de droite, la vraie, celle de ceux qui pensent qu’il y a trop d’étrangers » (Verel)

    Le refus de l’étranger est-il typiquement de droite ? Des racistes de gauche, j’en connais un paquet dans mon entourage…

  • Vous êtes de droite parce que vous croyez au péché originel (à la catastrophe originelle pour ceux qui n’aiment pas Saint Augustin), mais pas de la droite extrême parce que vous admettez être tout autant concerné que votre adversaire. Je partage ces convictions.

    Pour ce qui est de Joe Cocker, je préfère Seven Days, sur l’album Sheffield Steel.

    Bien à vous.

  • Qu’est-ce qu’être à droite ? Les positionnements gauche/droite sont relatifs, on est généralement plus à droite que quelqu’un, et plus à gauche qu’un autre. Selon mes humbles vues, la manière de s’y retrouver c’est de voir où se trouvent les différentes familles de pensées (un critère plus fixe) sur le spectre politique français à l’heure actuelle. Inspiré par René Rémond, celles que je classe à droite sont : le radicalisme, la démocratie chrétienne, le libéralisme, le bonapartisme et le conservatisme.

    Koz, à l’instar de Tara, je te classerais assez facilement du côté des chrétiens démocrates, m’appuyant pour cela sur la force de tes convictions pro-européennes, spirituelles et sociales.

  • En l’occurrence, j’ai écrit “penser la même chose“, sans préciser si j’aimais ou non.

    Je n’avais pas lu autre chose… je pensais, quant à moi, à ceux qui, après son mariage, aimaient davantage.

  • Gwynfrid a écrit:

    “Pour vous, là, où suis-je ?” Nettement trop à droite au goût de ceux de gauche. Un peu trop à gauche pour ceux de droite. Beaucoup trop modéré du point de vue des extrémistes de tout poil. “Pourquoi y suis-je ?” Pourquoi trop à droite: parce que, dans l’ensemble, conservateur. Pourquoi trop à gauche: parce que sensible au sort de ceux qui ne sont pas du côté du manche. Pourquoi trop modéré: parce que plutôt optimiste, curieux, et intellectuellement honnête.

    Pas mal comme contribution. En fait, je m’aperçois que j’ai fait un billet incroyablement narcissique : j’y parle de moi et je demande aux autres de parler de moi !

    Verel a écrit:

    Pour ce qui est de toi, je ne penses pas que tu sois de droite, la vraie, celle de ceux qui pensent qu’il y a trop d’étrangers (à cause du bruit et des odeurs mais pas seulement) et qu’un sans papier de moins dans notre pays c’est toujours cela de gagné, ceux qui pensent qu’un délinquant doit être fourré en prison le plus longtemps possible et qu’on devrait en plus les faire travailler comme on faisait à Cayenne, ceux qui pensent qu’on devrait donner moins d’argent aux chômeurs qui ne sont tous que des fainéants

    Mais est-ce la « vraie droite- » ? Il est certain qu’il y a une droite qui pense de cette manière-là, mais est-ce « _la vraie » ? Je connais un grand nombre de personnes qui ne pensent pas comme tu le dis et pourtant estiment être de droite. Je ne crois pas que nous soyons minoritaires. Tiens, je pourrais parler d’Etienne Pinte, qui n’a jamais estimé devoir s’affirmer de gauche.

    Est-ce que la « vraie » droite serait celle qui serait exempte de tout humanisme, de toute générosité ? Est-ce que l’humanisme, la générosité, seraient nécessairement la marque d’une goutte de gauche dans un océan de droite ? J’ai tout de même du mal à le penser, et un peu tendance à penser que ce n’est ainsi que lorsque l’on regarde la droite depuis la gauche.

    Il est possible que, étant catho, je n’aie pas besoin, pour mon équilibre personnel, d’être de gauche.

    gasper a écrit:

    bon, sinon, sérieux, tu l’a écoute l’album de Carla? 1h20 sous les draps des Sarko, je te jure faut vraiment avoir le cœur à droite pour apprécier.

    Ah, quelle ironie mordante 😉 On ne compte pas ceux qui se sont soudainement mis à déclarer que Carla Bruni n’a pas de voix, alors que ça ne les dérangeait pas avant, qu’ils écoutent Gainsbourg religieusement et qu’elle n’est pas moins dépourvue de voix que certains dont on vante le succès, par exemple Cocoon, que j’aime assez.

    Aristote a écrit:

    Vous êtes de droite parce que vous croyez au péché originel (à la catastrophe originelle pour ceux qui n’aiment pas Saint Augustin), mais pas de la droite extrême parce que vous admettez être tout autant concerné que votre adversaire. Je partage ces convictions.

    C’est elliptique, ça , Aristote, je n’aurais pas spontanément raccroché mon éventuelle « droitisme » au péché originel, mais je vous écoute pour les éclaircissements?

    xerbias a écrit:

    Koz, à l’instar de Tara, je te classerais assez facilement du côté des chrétiens démocrates, m’appuyant pour cela sur la force de tes convictions pro-européennes, spirituelles et sociales.

    Mais où est la démocratie-chrétienne aujourd’hui ? Et a-t-on « le droit » de se revendiquer démocrate-chrétien en France aujourd’hui ?

  • Koz a écrit:

    Mais où est la démocratie-chrétienne aujourd’hui ?

    En matière de partis, la démocratie chrétienne est coupée en trois : un premier morceau se trouve à l’UMP depuis sa création (exemple : Jacques Barrot), un deuxième a quitté Bayrou pour constituer le Nouveau Centre, le troisième est constitué des ultimes fidèles de Bayrou, soit le Modem.

    Koz a écrit:

    Et a-t-on “le droit” de se revendiquer démocrate-chrétien en France aujourd’hui ?

    Ben, euh, pourquoi pas ? C’est vrai que Bayrou a préféré retirer l’adjectif chrétien pour ne garder que le « démocrate », mais dans la mesure où la droite allemande est elle-même largement basée sur la démocratie chrétienne, et que celle-ci est respectée en France, il n’y a rien de honteux en soi dans le qualificatif. Et puis c’est « un droit » que l’on prend, pas un qui est accordé par ceux qui sont hostiles à ce courant de pensée.

  • Tocquevil a écrit:

    Le refus de l’étranger est-il typiquement de droite ? Des racistes de gauche, j’en connais un paquet dans mon entourage…

    certes, la droite n’a certainement pas le monopole du racisme. J’ajouterai même que ce racisme là est encore plus vicieux, il avance caché. Il se diffuse par le biais du bon sentiment dans une sorte de posture condescendante inconsciente.

    MAIS

    à ma connaissance, aucune des lois contraignants le droit d’asile, aucune mesures répressives ou discriminatoires vis à vis de l’immigration n’ont jamais été proposées et votées par un gouvernement de gauche. même pas sous Chevénement.

  • Considérons que je suis un « gros con de gauche » (92 kilos, ça le fait), que je ne sais pas qui tu es, que je me sens insulté, mais que je suis quelqun de plutôt censé, malgré mes humeurs… je vais donc m’enquérir illico des balises exactes permettant de nous départager idéologiquement… sinon humainement (je ne parle pas pour ma part de gros cons de droite, bien que je ne comprenne généralement pas qu’on puisse en être, un homme ou une femme ne se résument pas toutefois pour moi à leurs idées politiques)et je reviendrai te voir sous la forme d’un billet qui s’intitulera « lettre d’un gros con de gauche à koztoujours ». Te voila prévenu.Et comme un homme prévenu en vaut deux… qui se retrouve avec un poids de connerie considérable ?

  • xerbias a écrit: En matière de partis, la démocratie chrétienne est coupée en trois : un premier morceau se trouve à l’UMP depuis sa création (exemple : Jacques Barrot), un deuxième a quitté Bayrou pour constituer le Nouveau Centre, le troisième est constitué des ultimes fidèles de Bayrou, soit le Modem.

    En termes de visibilité, ce n’est pas trop ça…

    xerbias a écrit:

    C’est vrai que Bayrou a préféré retirer l’adjectif chrétien pour ne garder que le “démocrate”, mais dans la mesure où la droite allemande est elle-même largement basée sur la démocratie chrétienne, et que celle-ci est respectée en France, il n’y a rien de honteux en soi dans le qualificatif. Et puis c’est “un droit” que l’on prend, pas un qui est accordé par ceux qui sont hostiles à ce courant de pensée.

    Précisément, xerbias, tu vois bien que, pour faire référence à un courant démocrate-chrétien constitué et respecté, tu dois faire appel à l’exemple allemand. On accepte la référence au christianisme parce que cela vient d’un autre pays, d’une autre culture.

    En France, j’ai quelques doutes. Certaines réactions sur ce blog m’y invitent d’ailleurs. Ici, la démocratie-chrétienne est implicite, jamais revendiquée comme telle.

    Un « droit » que l’on prend ? C’est possible, effectivement. Si l’on attend l’autorisation de ceux qui y sont hostiles, il est certain que l’on pourra toujours attendre. Mais il faudrait vouloir agir avec la conscience que cette seule référence sera pour certains l’indice de votre défaillance intellectuelle.

    Et puis, à vrai dire, je ne suis pas certain qu’il faille mêler visiblement le christianisme à une action politique.

    gasper a écrit:

    à ma connaissance, aucune des lois contraignants le droit d’asile, aucune mesures répressives ou discriminatoires vis à vis de l’immigration n’ont jamais été proposées et votées par un gouvernement de gauche. même pas sous Chevénement.

    Je ne suis pas vraiment persuadé que cela relève du racisme. Au passage, je dinais hier chez des amis qui ont un frère qui bosse au Canada. Personne n’a jamais prétendu que le Canada soit un pays raciste et pourtant notre politique de l’immigration est vraiment laxiste par rapport à la leur.

    gauchedecombat a écrit:

    Considérons que je suis un “gros con de gauche” (92 kilos, ça le fait)

    Je suis vraiment navré. Je n’entendais pas m’adresser spécialement à vous. Si j’avais su que vous faisiez 92 kg, j’aurais retiré « gros« .

    gauchedecombat a écrit:

    Et comme un homme prévenu en vaut deux… qui se retrouve avec un poids de connerie considérable ?

    ‘sais pas. Pince-moi ?

  • gauchedecombat a écrit:

    Considérons que je suis un “gros con de gauche” (92 kilos, ça le fait), que je ne sais pas qui tu es, que je me sens insulté

    Bon eh bien moi, je suis une truffe de droite et je ne me sens pas du tout insultée. Pour la grosseur, bien sûr, une femme qui a pris quelques kilos à cause de sa gourmandise se sent un peu gênée…mais un bon régime et c’est parti! (il est vrai que je fais la moitié de votre poids à 4-5kg près, malgré le chocolat absorbé. Tout vient sans doute de là! 😉

    Je crois qu’un point capital est d’apprécier l’humour. Mais votre commentaire était peut être humoristique?

    Notre hôte, en plus de son ouverture d’esprit et sa gentillesse à accepter toutes les opinions sur son blog, a cet humour qui permet de relativiser d’une part et de donner un espace d’air frais d’autre part, tout en étant sérieux dans la plupart de ses billets, certains étant quelque peu plus légers.

    Je trouve ces qualités remarquables … des vraies qualités de quelqu’un qui ne se prend pas pour Le meilleur des meilleurs – tout en connaissant sa propre valeur-, qui sait se remettre en question, et qui a du cœur. Et beaucoup de tolérance…Une qualité de droite?

    Bref un blog intelligent, intéressant et qui a de la classe.

    (je n’en jette plus Koz, promis! Mais sachez que c’est sincère)

    VGE avait dit « la gauche n’a pas le monopole du cœur » Je crois qu’aujourd’hui nous avons tendance à l’oublier un peu. Et avoir du cœur n’est pas synonyme (enfin pour l’idée que je m’en fais) de démago-populisme.

    @gasper: Comme Koz, je ne crois pas que le problème d’immigration soit un problème raciste (sauf pour une certaine « ultra droite » très minoritaire, je pense), plutôt un problème de sentiment d’injustice, d’après ce que de nombreuses personnes (dont j’ignore l’étiquette politique et à qui je n’ai pas demandé de préciser ce point) m’ont dit. Un sentiment d’injustice devant cette discrimination positive , qu’ils vivent mal. (avec raison ou tort?). –> ce qui me fait dire avec certitude que notre hôte ne fait pas partie de cette ultra droite.

  • Pingback: Lettre d’un gros con de gauche à koztoujours « Humeurs de Gauche

  • C’est toujours intéressant d’entrer au coeur des convictions, quand on n’y trouve pas simplement l’atavisme. Souvent quand on est de droite on ajoute qu’en fait, on n’est ni de droite ni de gauche.

  • Koz demande qu’on lui colle des étiquettes et qu’on lui affecte une petite boîte… chose que tout être humain normalement constitué fuit à grandes enjambées.

    Masochisme typiquement catholique sans doute (j’essaie de me mettre au niveau de la discussion hein, faut pas m’en vouloir).

    Vous n’êtes pas spécialement de droite, sauf en matière électorale.

    Cette exception vient du fait que vous êtes plus sensible au populisme de droite qu’au populisme de gauche, si bien que vous restez en général persuadé que l’UMP correspond un peu mieux à vos valeurs que le PS. Vous considérez les crétins de l’UMP comme des exceptions, tandis que les crétins des autres partis sont la règle.

    Cette plus grande tolérance vis à vis de la bêtise de droite vous vient de votre père, évidemment.

  • Koz a écrit:

    En fait, je m’aperçois que j’ai fait un billet incroyablement narcissique

    Si vous vous mettez à participer à des chaînes, ça risque d’arriver souvent 🙂

    Koz a écrit:

    tu vois bien que, pour faire référence à un courant démocrate-chrétien constitué et respecté, tu dois faire appel à l’exemple allemand. On accepte la référence au christianisme parce que cela vient d’un autre pays, d’une autre culture. En France, j’ai quelques doutes.

    Oui, en France ce serait perçu comme incompatible avec la notion de laïcité. Et d’ailleurs:

    Koz a écrit:

    Et puis, à vrai dire, je ne suis pas certain qu’il faille mêler visiblement le christianisme à une action politique.

    +1.

    gasper a écrit:

    à ma connaissance, aucune des lois contraignants le droit d’asile, aucune mesures répressives ou discriminatoires vis à vis de l’immigration n’ont jamais été proposées et votées par un gouvernement de gauche. même pas sous Chevénement.

    Racisme et restrictions à l’immigration ne sont pas équivalents. Faire une telle association, c’est torpiller le débat sur le sujet.

    Koz a écrit:

    u passage, je dinais hier chez des amis qui ont un frère qui bosse au Canada. Personne n’a jamais prétendu que le Canada soit un pays raciste et pourtant notre politique de l’immigration est vraiment laxiste par rapport à la leur.

    Il faudrait que vous nous donniez plus de détails sur ce qui, dans cette conversation, vous permet d’affirmer ceci. En tout cas, mon expérience personnelle ne va vraiment pas dans ce sens. Plus largement, qualifier la politique canadienne d’immigration de laxiste (ou de restrictive) n’est pas très pertinent, à mon avis. C’est voir la chose au travers de lunettes trop françaises. Si je prenais le temps de tenir un blog, j’aurais la matière de plusieurs billets sur ce sujet… En attendant, voici la description qu’en fait le gouvernement canadien. Comparez-la avec ce que ça donne côté français. La différence de philosophie saute aux yeux.

  • Gwynfrid, je crois qu’il y a méprise, Koz a dit que la politique d’immigration française était laxiste contrairement à la politique canadienne. La politique d’immigration française est surtout plombée par des décisions administratives lentes, souvent arbitraires, des centres de rétention aussi merdiques que nos prisons etc. Il y a comme qui dirait une volonté politique de laisser pourrir cette situation. On peut avoir une politique d’immigration ferme tout en respectant les individus.

    @Gauchedecombat: augmenter votre traffic en venant troller ici, cela ne vous dessert pas.

  • Je me souviens d’un interview de Jacques Dutronc à qui on demandait s’il était de gauche ou de droite. Sans hésiter il répondit : « De gauche bien sur. » Mais il ajouta goguenard (mais bon, il est toujours goguenard Jacques Dutronc) : « Etant donné que la France a cette particularité qui fait que dans la presse en général, dans l’inconscient politique des gens, les gens de gauche se sont les gentils et les gens de droite les méchants indépendamment de ce qu’ils font vraiment, il faudrait vraiment que je sois con, quoi que puissent être mes opinions politiques réelles, pour vous répondre « de droite ».

  • Il fut un temps où moi aussi je n’osais pas dire ouvertement mes opinions politiques … au mieux « j’avouais » être centriste 🙂 Bayrou et son comportement étrange m’ont incité à ne plus me servir de cette béquille … Grâce à un petit livre et suite à la dernière campagne présidentielle j’ai jeté mes scrupules stupides (ahhh la propagande de la gauche avait bien réussi son coup de culpabilisation) par dessus bord. Maintenant je ne tourne plus autour du pot j’affirme haut et fort mon appartenance à la droite, une droite pragmatique (sans dogme), sarkozyste 🙂 Avancer, reformer, adapter, corriger, stabiliser, utiliser ce qui marche sans se poser la question à savoir si c’est de gauche où de droite. Et je pense que c’est ce pragmatisme qui cimente la droite libérale, chrétienne, gaulliste, sociale et centriste sur la plupart des sujets en question. C’est ce pragmatisme qui fait qu’un Koz, chrétien-démocrate et une vieille agnostique de droite, moitié bonapartiste, moitié libérale puissent trouver sur l’essentiel un terrain d’entente 🙂 Tout au moins je l’espère … 🙂

  • Un billet de week-end un peu léger…

    Cher Koz, c’est sans compter avec les grandes consciences de gauche de plus en plus nombreuses à fréquenter ton blog, tu parlais de bienveillance dans un autre billet, certains en manquent singulièrement.

    Comme tu le dis, on se situe toujours par rapport à l’autre et je me sens bien plus proche d’un bienveillant de droite que d’un condescendant de gauche.

  • Au cas où il y aurait des gens qui n’ont pas compris pourquoi Koz a écrit ce billet, je donne le lien déjà donné par lui: http://romainblachier.typepad.fr/mon_weblog/2009/01/chaine-de-conviction.html

    Romain Blachier a expressément ciblé Koz.

    La réaction de gauchedecombat me paraît totalement illogique puisqu’il na pas été visé ni par Koz ni par Romain Blachier. Bon, il faut dire qu’en ce qui me concerne, certaines susceptibilités envieuses subtiles me dépassent…

  • je me croyais de gauche, viscéralement de gauche, car, enfant, je détestais Oui-Oui : cette petite mentalité, qui le pousse à se lever au petit matin, tout cela pour conduire un petit taxi et faire systématiquement payer comptant tous ceux qu’il prétend être ses petits « amis », se précipiter pour « rendre service », des services à 2 balles qui ne coûtent rien, qui donnent bonne conscience et air satisfait… Mais comme je suis toujours d’accord avec vous, j’ai un doute… je suis peut-être de droite élevé dans une famille de gauche…

    Est-ce que vous détestiez Oui-Oui ? Si oui oui, vous êtes catho de gauche élevé dans une famille de droite Sinon non, vous êtes de droite.

    Tous ça pour dire que je suis persuadé que les opinions politiques relèvent essentiellement du caractère. Regardez les fascistes… ou les extrêmes gauchistes… Et la liberté, on en fait quoi de la liberté ? Ben justement, c’est la force de caractère qui fait la liberté, la réflexion, le questionnement et la modération.

  • Gwynfrid a écrit:

    Il faudrait que vous nous donniez plus de détails sur ce qui, dans cette conversation, vous permet d’affirmer ceci.

    Il semble que le Canada pratique une immigration choisie depuis un moment.

    Sinon, les parents de la femme de cet ami, vénézueliens, ont voulu venir voir leur petit-fils à sa naissance. Leur visa leur a été refusé.

    Nous ne sommes peut-être pas tellement mieux sur ce point, mais je ne me souviens pas que l’on ait été très virulent à l’encontre du Canada.

    Eponymus a écrit:

    “Etant donné que la France a cette particularité qui fait que dans la presse en général, dans l’inconscient politique des gens, les gens de gauche se sont les gentils et les gens de droite les méchants indépendamment de ce qu’ils font vraiment, il faudrait vraiment que je sois con, quoi que puissent être mes opinions politiques réelles, pour vous répondre “de droite”.

    Excellent, ça. C’est vrai que, si l’on a un peu l’esprit de contradiction, en revanche…

    margit a écrit:

    Il fut un temps où moi aussi je n’osais pas dire ouvertement mes opinions politiques …

    De ce côté-là, je pense plutôt pas mal assumer mes opinions, sur ce blog. A priori, donc, je suis bien de droite mais cela ne m’empêche pas de me poser des questions.

    menfin a écrit:

    Est-ce que vous détestiez Oui-Oui ?

    Je commence à peine à regarder Oui-Oui. J’avoue ne pas avoir été choqué pour le moment 😆 Quant à mes enfants, il semble qu’ils se préparent à être de droite.

  • Pitié margit, ne venez pas dire que la droite sarkozyste est libérale, vous faites un contresens malheureux, que les libéraux essayent tant bien que mal de combattre.

  • @ Koz « De ce côté-là, je pense plutôt pas mal assumer mes opinions, sur ce blog. A priori, donc, je suis bien de droite mais cela ne m’empêche pas de me poser des questions. »

    On se pose tous des questions sur divers sujets, on réfléchit, on discute, on décide, on essaie, on corrige si ça ne marche pas, mais ça ne doit pas nous empêcher de nous apprécier et de travailler ensemble dans l’intérêt de tous. En tout cas c’est comme cela que j’aimerais que ça marche…

    @ Bob Tout dépend de ce que l’on entend par « libéral »! Mais on ne va pas recommencer cette discussion là! Du pragmatisme que diable 🙂

  • Impossible de laisser passer ça ! Il faut vraiment être de droite pour oser comparer Carla Bruni à Serge Gainsbourg… Je comprends aussi pourquoi vous aimez Cocoon… et Oui-oui.

    PS : Pour vos enfants, méfiez-vous, aimaient-ils aussi Barbapapa ?

  • @Koz, Tara et Gwynfrid: Évidement, le rapport direct que je fais entre contrôle de l’immigration et racisme est abrupte, et surtout, totalement contre-productif. Ok, autant pour moi.

    Pour autant, on ne m’enlèvera pas de l’idée que la politique actuelle est une politique discriminatoire.

    J’en veux pour preuve les différentes lois votées depuis 2003 qui réservent un accès extrêmement restreint aux candidats à l’immigration en provenance d’Afrique. Alors qu’un accès beaucoup plus large, et requièrant une moindre qualification, est réservé aux actuels et futurs ressortissant de l’UE.

    L’immigration présentée comme choisie sur des critères de compétences ou de mobilité (à l’instar du Canada, de l’Australie…) se transforme en immigration choisie sur des critères de provenance. Je vous renvoie au commentaire de la Halde dans lequel elle s’inquiète « des modalités de sélection variables en fonction des pays d’origine des migrants » pouvant ouvrir « la voie à la sélection des travailleurs sur des bases ethniques, et non uniquement sur les compétences professionnelles ».

    Il y a aussi, bien sur, la traque des sans papiers visant plus particulièrement les ressortissants africains (vous me direz, c’est quand même carrément plus simple), il y a encore le durcissement des conditions du regroupement familiale.

    Cette politique discriminatoire n’est que le reflet du « repli identitaire » que Sarkozy a cru déceler dans l’opinion depuis 2003 (sentiment certainement conforté par le Non au TCE), qu’il prend bien soit d’alimenter régulièrement à grand renfort de chiffres et de déclarations stigmatisantes. Après tout, les électeurs du Front National ne se sont pas ralliés à lui par hasard. Mine de rien, Sarkozy a basculé d’une ligne pragmatique a une ligne idéologiquopportuniste.

    C’est d’autant plus dommage que, jusqu’en 2002, Sarkozy avait plutôt été moderne sur les questions de l’intégration et de l’immigration : discrimination positive, abolition de la double peine, promotion de la diversité. Autant de principe qu’on a du mal à retrouver dans les faits aujourd’hui.

    Pour finir, je sais que la ligne de Nicolas Sarkozy en matière d’immigration est loin d’être approuvée par tous dans les rangs de la majorité ainsi que dans les rangs de ses partisans.

  • Koz, j’ai bien cherché ce weekend quelle étiquette politique (ou politicienne), la grosse truffe libérale mais catholique que je suis, pourrait vous coller ou vous accoler en cette période de soldes… Alors allons-y, cela vaudra ce que vous en voudrez !

    Comme vous l’indiquez par votre absence « d’encartement », votre engagement politique est avant tout un engagement quotidien au travers votre blog. Un blog qui n’a, me semble-t-il, pas d’autre visée politique que de partager une conversation avec vos concitoyens, dans un retour louable au sens premier du terme « politique ». J’y vois pour ma part (avec d’autres indices concordants) une preuve de « Gaullisme »… Il me semble que le Général ne croyait guère aux partis avec leurs querelles d’appareil et d’égos. Vos convictions vous poussent donc au débat, mais elles vous épargnent l’irresponsabilité de la prise de position partisane, trop souvent indissociable de la possession de la carte d’un parti !

    Votre suspicion envers un libéralisme que vous jugez souvent débridé, vous qualifierait sans aucun doute de gaulliste social. L’homme doit être au cœur du système économique plus qu’a son service. Votre engagement pro-européen et votre fibre chrétienne marquée, dont vous reconnaissez l’influence jusque dans vos choix politiques, vous placent probablement dans la catégorie des démocrates chrétiens.

    C’est une belle tradition politique, a laquelle Francois Bayrou fait malheureusement bien des torts. L’un des ses plus éminents représentants français était Robert Schuman… Je pense qu’une telle parenté de pensée politique, de formation éducative et de vision philosophique ne devrait pas vous laisser indifférent !

    En fait, Koz, au delà de tout qualificatif politique réducteur et au final bien inintéressant, je crois pour ma part que la description qui vous sied le mieux est celle d’un « honnête homme ». Et au-delà de toute flatterie que mon commentaire pourrait laisser poindre, je ne pense pas que vous ayez a en rougir. http://fr.wikipedia.org/wiki/Honn%C3%AAte_homme

  • Koz a écrit:

    Excellent, ça. C’est vrai que, si l’on a un peu l’esprit de contradiction, en revanche…

    Certes… mais il faut déjà déclarer cette première vérité. Et seulement ensuite, se déclarer de droite (par esprit de contradiction). Sinon, on pense que tu es simplement de droite tout court. Et là, tu es cuit. Faut savoir faire aussi.

  • gasper a écrit:

    J’en veux pour preuve les différentes lois votées depuis 2003 qui réservent un accès extrêmement restreint aux candidats à l’immigration en provenance d’Afrique. Alors qu’un accès beaucoup plus large, et requièrant une moindre qualification, est réservé aux actuels et futurs ressortissant de l’UE.

    En effet, la France a des politiques communes avec les autres pays européens, notamment celle de libre circulation. Elle ne connait pas d’intégration politique de ce niveau-là avec les pays d’Afrique, et vu déjà la complexité de la construction européenne, je peux difficilement lui reprocher.

    Pour le reste, puisqu’on ne vous enlèvera pas d’idée de la tête, je n’essaierais pas, surtout que ce serait s’éloigner du sujet du billet, c’est-à-dire Koz.

    Koz a écrit:

    En termes de visibilité, ce n’est pas trop ça…

    Ah, certes. Sans l’aventure personnelle d’un homme, peut-être cette famille de pensée aurait davantage d’influence à l’heure actuelle, alors que ses idées sont partagées par un très grand nombre de personne.

    Koz a écrit:

    Et puis, à vrai dire, je ne suis pas certain qu’il faille mêler visiblement le christianisme à une action politique.

    C’est un très bon argument. En tant que laïcard, j’ai spontanément tendance à me méfier de l’insertion de la religion avec la politique. La crainte est que l’argument soit « la Bible dit que…, donc… ». Pourtant, ma vision de la démocratie chrétienne est celle d’une pensée plus « compatible » que « tirée » de la doctrine chrétienne. C’est d’ailleurs l’argument de fond que je crois souvent lire ici, selon lequel il n’y a pas besoin de faire référence à des convictions religieuses pour faire valoir des arguments compatibles avec celles-ci. Ils peuvent être rationnels en soi.

    Si le terme « chrétien » n’est pas obligatoire et si l’on veut éviter toute confusion il manque seulement un mot pour qualifier de façon laïque la pensée développée par les chrétiens démocrates. Est-ce là la source de ce problème d’étiquette ?

  • Koz a écrit:

    Il semble que le Canada pratique une immigration choisie depuis un moment. Sinon, les parents de la femme de cet ami, vénézueliens, ont voulu venir voir leur petit-fils à sa naissance. Leur visa leur a été refusé. Nous ne sommes peut-être pas tellement mieux sur ce point, mais je ne me souviens pas que l’on ait été très virulent à l’encontre du Canada.

    A ma connaissance, la politique de visas canadienne est à peu près aussi restrictive que celle de la plupart des pays occidentaux. De mon côté, je connais des Français qui ont épousé qui une Africaine, qui une Mexicaine, et le jour du mariage, il manquait des invités du côté de la famille de la mariée: refus de visa. Match nul, donc.

    La politique d’immigration du Canada est un sujet plus large: c’est une politique de ressources humaines (donc, par définition, une politique d’immigration choisie). Ses objectifs sont d’ordre économique et culturel. En ce sens, la mesurer sur une échelle allant de laxiste à ferme, c’est passer à côté de la question. Ces qualificatifs s’appliquent, par contre, à la politique française d’immigration, qui est avant tout une politique judiciaire. Ou, du moins, une politique présentée come telle par la gauche comme par la droite : les termes du débat français sont « expulsions », « amnistie », « rétention », « double peine », etc.

  • @Gasper

    C’est d’autant plus dommage que, jusqu’en 2002, Sarkozy avait plutôt été moderne sur les questions de l’intégration et de l’immigration : discrimination positive, abolition de la double peine, promotion de la diversité. Autant de principe qu’on a du mal à retrouver dans les faits aujourd’hui.

    Houlà, je me garderais bien de considérer cette politique comme moderne ! Les américains font marche arrière depuis dix ans sur ce genre de choses. Je juge surtout cette politique très dangereuse, très contraire à notre tradition universaliste, et surtout très propice à la montée des communautarismes.

    Quand à l’immigration africaine, je pense qu’il serait bon de cesser de promouvoir la venue de main d’œuvre au profit des étudiants et chercheurs qui sont d’une grande valeur pour nous. Bien sûr cela implique de réformer nos universités pour en améliorer l’attractivité par rapport aux canadiennes et américaines.

  • Koz a écrit:

    En fait, je m’aperçois que j’ai fait un billet incroyablement narcissique : j’y parle de moi et je demande aux autres de parler de moi !

    Ca ne m’a pas échappé 🙂

    Verel a écrit:

    Pour ce qui est de toi, je ne penses pas que tu sois de droite, la vraie, celle de ceux qui pensent qu’il y a trop d’étrangers (à cause du bruit et des odeurs mais pas seulement) et qu’un sans papier de moins dans notre pays c’est toujours cela de gagné, ceux qui pensent qu’un délinquant doit être fourré en prison le plus longtemps possible et qu’on devrait en plus les faire travailler comme on faisait à Cayenne, ceux qui pensent qu’on devrait donner moins d’argent aux chômeurs qui ne sont tous que des fainéants

    Wow. Verel a bouffé du troll ce week-end?

    Imaginons la symétrie : La gauche, la vraie, celle de ceux qui pensent qu’on doit ouvrir nos frontières à tous les étrangers sans restriction, contrainte ou contrôle d’aucune sorte, ceux qui pensent que police et justice sont des institutions bourgeoises, ceux qui pensent qu’il faut punir les patrons et donner l’outil de production aux ouvriers comme on faisait au kolkhoze, ceux qui pensent que les riches ont spolié le bien des pauvres et que la propriété c’est le vol.

    Je ne sais pas vous, mais je n’imagine pas une demi-seconde Koz écrire un truc comme ça. Moi-même, si je regrette que des gens (heureusement moins nombreux que leur poids médiatique le laisse entendre) pensent cela, je ne me permettrais jamais de définir la « vraie gauche » de la sorte. Et s’il me prenait l’idée de le faire, la réponse de Koz serait du style « je ne sais pas ce que tu as fumé, mais tu devrais arrêter tout de suite » plutôt qu’une patiente explication du style « tu sais, c’est peut être un peu excessif, il y a des gens bien à droite aussi »

    Si j’étais taquin, je dirais qu’être de droite traduit une capacité à ne pas caricaturer l’adversaire politique. Mais ce serait caricatural… Alors je vais renoncer à être taquin 🙂

  • henri a écrit:

    Votre suspicion envers un libéralisme que vous jugez souvent débridé, vous qualifierait sans aucun doute de gaulliste social. L’homme doit être au cœur du système économique plus qu’a son service. Votre engagement pro-européen et votre fibre chrétienne marquée, dont vous reconnaissez l’influence jusque dans vos choix politiques, vous placent probablement dans la catégorie des démocrates chrétiens.

    Ma définition, en droite canal christiano-gaullo-sociale n’était donc pas mauvaise.

    Merci pour votre commentaire. C’est pas inintéressant de voir comment les autres vous situent. Et pourquoi.

    Eponymus a écrit:

    Certes… mais il faut déjà déclarer cette première vérité. Et seulement ensuite, se déclarer de droite (par esprit de contradiction). Sinon, on pense que tu es simplement de droite tout court. Et là, tu es cuit. Faut savoir faire aussi.

    Tu as raison : la séquence est à respecter scrupuleusement.

    Liberal a écrit:

    Si j’étais taquin, je dirais qu’être de droite traduit une capacité à ne pas caricaturer l’adversaire politique. Mais ce serait caricatural… Alors je vais renoncer à être taquin

    Si j’étais taquin, je dirais que je rencontre assez souvent à gauche une forme de sectarisme faite de la certitude d’être dans le camp du Bien qu’on retrouve moins à droite. Toujours plus complexée. D’ailleurs, quand Sarko a voulu parler d’une « droite décomplexée« , n’était-ce pas une façon de reconnaître qu’elle l’est, complexée ?

    Bon mais, d’accord, je connais aussi des mecs de droite sectaires. Mais c’est pas le même sectarisme.

    Sôter a écrit:

    Je préfère la version par le grand Ray. Bon, y a un délai pour ce truc ?

    Ray Charles, c’est « Angelina », et « Sous les sunlights des tropiques ». Il n’a jamais chanté « Unchain my heart », jamais.

    Sinon, moi, j’ai mis 10 jours…

  • Ah si, Ray Charles a chanté Unchain my heart, disponible par exemple sur la compilation The very best of Ray Charles !

  • darcy a écrit:

    Dommage quand même de se dire aujourd’hui de droite.

    Si ça vous fait plaisir, je peux me dire de gauche. Ca m’empêchera pas de penser ce que je pense.

  • Koz : « Bon mais, d’accord, je connais aussi des mecs de droite sectaires. Mais c’est pas le même sectarisme. »

    Sentiment de supériorité voir mépris :

    « Les gauchistes sont avant tout des cons, dangereux parce que manipulateurs, ou au mieux des doux rêveurs qui ne voient pas la réalité du monde et baignent dans leurs utopies d’un autre temps, bref majoritairement des fonctionnaires qu’il faut sans arrêt pousser au cul et qui ne sont généreux qu’avec l’argent des autres » … etc., etc.

    Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa 🙂

  • Aristote a écrit:

    Ah si, Ray Charles a chanté Unchain my heart, disponible par exemple sur la compilation The very best of Ray Charles !

    Eponymus a écrit:

    C’est même initialement une chanson créée par Triny Lopez puis Ray Charles. Reprise bien plus tard par Joe.

    Eh oh, c’est qui le chef ici, bordel ?!

    (c’est pas une réaction d’droite, ça ?)

  • Koz a écrit:

    Eh oh, c’est qui le chef ici, bordel ?! (c’est pas une réaction d’droite, ça ?)

    Si, si. Mais avec la touche sociale qui fait que l’admonestation est malgré tout bienveillante tout en rapellant les grands principes d’une organisation hiérarchisée en fonction du mérite. C’est ton côté gaullo social chrétien.

  • Liberal a écrit:

    Excellent ce test gasper, il illustre parfaitement mon point du comm 51

    en effet! vous avez été assez patient pour aller jusqu’au bout?

  • gasper a écrit:

    et pour ceux qui hésitent encore entre droite et gauche, un petit test, tout en finesse, pour vous aider a y voir plus clair: freewarriors.org/testgd.htm

    Vachement fin. Si fin qu’il est impossible de répondre aux questions (j’ai pas pu passer la 2, impossible de répondre).

  • Bob a écrit:

    Vachement fin. Si fin qu’il est impossible de répondre aux questions (j’ai pas pu passer la 2, impossible de répondre).

    Je suis sur que le mec qui a conçu ce test est de gauche donc….

  • Bob a écrit:

    Vachement fin. Si fin qu’il est impossible de répondre aux questions (j’ai pas pu passer la 2, impossible de répondre).

    Je suis sur que le mec qui a conçu ce test est de gauche donc…

  • Eponymus a écrit:

    Bob a écrit: Vachement fin. Si fin qu’il est impossible de répondre aux questions (j’ai pas pu passer la 2, impossible de répondre). Je suis sur que le mec qui a conçu ce test est de gauche donc….

    Oui rien qu’à lire le poncif arrogant et prétentieux du début, tu sais où tu t’aventures.

  • Ca ne peut être que du 2ème degré. Au contraire, je pense que l’auteur est de droite. Y’a que la droite pour pratiquer l’autodérision. D’ailleurs, ne dit-on pas : « à gauche, z’ont pas d’humour » ?

  • Je viens de faire le test, je suis une truffe de droite…et dixit le monsieur du test, je le savais avant de faire le test!

    Pourtant, j’ai coché tout plein de cases qui me paraissaient à gauche toute:

    Je regarde le côté humain en premier, je crois en l’impermanence, je préfère quelqu’un de modeste et cultivé à un imbécile riche, j’ai élevé les enfants dans un esprit de tolérance et de respect de l’autre ( si, si,et ça se voit), j estime que parfois, il vaut mieux perdre en gardant l’estime de soi que de gagner à tous prix, j’accorde ma préférence au partage, je crois que le cœur peut faire bien des choses (et je m’en rends compte tous les jours en Soins Palliatifs), je préfère Gandhi à Bill Gates (là, j’ai du réfléchir, car B Gates donne beaucoup de sa fortune à de nombreuses associations caritatives, mais la non violence de Gandhi me plaît assez car elle n’est pas passive et surtout pas bruyante et théâtrale), etc, etc…je ne vais pas vous dévoiler tout le test (que j’ai fait en entier).

    Seulement voilà! Je préfère le Point au Nouvel Obs, télé7 jours à Télérama et je n’ai aucune compassion lorsque je regarde des reportages de guerre bidon…

    Seulement trois réponses de droite pour le reste de gauche! (il ne faut pas être grand clerc pour identifier le côté politique des questions!)…et je suis de droite! (ce qui est vrai au demeurant)

    J’ai vérifié pour voir : il suffit de lire le NO et ses infos truquées, de lire télérama , de regarder les reportages de la 2 en pleurant à chaudes larmes, et hop, on est catalogué de gauche!

    Comme quoi, il suffit de peu de choses pour être une truffe de droite. Ainsi va la vie!

    C’est un test sublime, effectivement tout en finesse.

    Je suis sûre que ça va aider Koz dans sa recherche intérieure.

    Merci Gasper, j’ai passé un bon moment, et c’est sincère

  • Koz a écrit:

    Ca ne peut être que du 2ème degré. Au contraire, je pense que l’auteur est de droite. Y’a que la droite pour pratiquer l’autodérision.

    certainement. ou un mec de gauche qui racole a qq jours d’un scrutin, et qui tente de faire basculer les indécis par le biais de l’humour. Tous ceux qui se seront résignés à répondre 20 fois « jesuis en gros en**lé de droite » et tous ceux qui ont répondu 20 fois de suite « je suis un gros démago de gauche », ont obtenu, finalement, la même réponse: « vous êtes à gauche, voire à l’extrême gauche ». Dieu merci, Epo n’est pas allé jusqu’au bout de test! imganez les dégats qu’une telle révélation aurait pu provoquer chez lui. 🙂

  • Tara a écrit:

    Seulement voilà! Je préfère le Point au Nouvel Obs, télé7 jours à Télérama et je n’ai aucune compassion lorsque je regarde des reportages de guerre bidon…

    incroyable, je croyais avoir coché toutes les réponses de « droite », et pourtant, j’ai obtenu a chaque fois la même réponse. Gauche/Extreme Gauche. marrant.

    sinon, vous soulevez un très bon point, être vu avec « le Point » sous le bras, vous classe à droite ad vitam eternam. Je ne savais pas, par contre, que télé 7 jours était aussi « marqué » 😉

  • gasper a écrit:

    incroyable, je croyais avoir coché toutes les réponses de “droite”, et pourtant, j’ai obtenu a chaque fois la même réponse. Gauche/Extreme Gauche. marrant.

    Oui, je l’ai fait 5 fois en essayant de me faire de plus en plus à droite et le test me disait toujours que j’étais de gauche. Il a vraiment fallu que je le fasse exprès, que je dise que j’enseignais à mes enfant d’écraser les autres, que je ne pensais qu’à mes intérêt et que je me foutais de voir les pauvres agoniser pour être enfin classé à droite 🙂

    Sinon, j’ignorais que le point était à droite, toute mon éducation est à refaire.

  • Pingback: La page de Bryaxis » La question de pharaon : De quel bord politique te réclames tu ?

  • Me too, tout pareil que koz !

    Merci, pour votre sens de l’humour en plus que j’apprécie tout particulièrement moi qui pratique trop souvent le cynisme !

  • gasper a écrit:

    Dieu merci, Epo n’est pas allé jusqu’au bout de test! imganez les dégats qu’une telle révélation aurait pu provoquer chez lui.

    Faut noter tout de suite une chose : rien qu’aux typos dans cette phrase et à l’invocation de Dieu au début, on voit bien que Gasper en est toute émotionnée.

    Sauf que… vu la quantité d’hommes ou de femmes de droite qui ont fait ce test et qui se retrouve « à gauche » à la fin, on ne peut qu’en conclure qu’en France en tout cas, la droite non extrême est « de gauche ».

    Loin de constituer une révélation pour moi, j’y verrais surtout un motif d’inquiétude pour Gasper et les prémices d’une révélation qui risque de provoquer chez elle, personne n’en doute, de terribles dégâts.

    En effet, après tout et inversement, si tant d’hommes de droite se trouvent à gauche à l’issue du test, c’est peut être qu’en France, la gauche serait « de droite ».

    Finalement, la chose se trouve être plus dans la revendication en elle-même que dans ses motifs.

    Et ceci devrait une source d’inquiétude sans bornes pour Gasper.

    On peut le voir par exemple dans la propension qu’ont les gens de gauche aujourd’hui de louer Barack Obama qui pourtant serait indiscutablement classé à droite en France. Et, pour corser le débat, dans l’avertissement que lui a lancé Sarko qui en substance lui disait que « la réforme du capitalisme se fera « avec ou sans les américains » mais se fera et se fera pour beaucoup par l’Europe. Que le temps où les Américains pouvaient dicter les règles financières au reste du monde était maintenant terminé.

    Le monde à l’envers quoi… Non mais franchement, rien ne va plus…

  • @eponymus… si barack obama met en place une sécurité sociale aux USA, ser atil classé à droite en France par les libéraux qui voient en la sécu une des sources majeures de nos problémes?

    mais nous reviendrons certainement ici sur obama je ne reprendrai la parole qu’après m’être interrogé, positionné, testé!

  • à eponymus

    je suis aussi content d’apprendre que taxer plus les revenus au delà de 250 000$ annuels est une mesure de droite…. faudra qu’Obama le dise à l’UMP…

  • Eponymous,

    Vous le savez, je vous lis toujours religieusement, et j’admire votre aptitude à jongler avec des sujets d’apparence, pour les moins bien lotis d’entre nous, déconnectés pour de parvenir à former une synthèse riche de sens.

    Si il fallait démontrer votre ouverture d’esprit, je brandirais comme preuve irréfutable de votre bienveillance le crédit scientifique que vous accordez à l’auteur de ce test, pourtant techniquement, avant le recadrage que vous effectuez ce matin, d’un bord différent du votre.

    c’est donc avec, c’est vrai, beaucoup d’émotion, et non sans fierté, que je réalise, que nos positions ne sont pas si différentes et que nous appartenons, finalement, à la même belle et grande famille politique. Vous avez raison, laissons à Obama ses dérives droitières, et profitons de cet état de grâce dont seules les unions nationales ont le secret.

  • LOmiG a écrit:

    Pourquoi n’irais-tu pas te situer sur ce test : theadvocates.org/quizp/index.h…

    Parce que (i) je préfère nos matières grises réunies aux tests automatiques nécessairement sommaires et trop souvent dépourvus de nuance, parce que (ii) c’est pas inintéressant ces tests anglo-saxons, mais ça reste assez anglo-saxon et (iii) parce que tous ces tests sont orientés, tant dans leurs questions que dans leurs résultats et qu’ils relèvent bien souvent de la manipulation grossière.

    A titre d’illustration, je suis qualifié de « Statist, Big Government » :

    STATISTS want government to have a great deal of power over the economy and individual behavior. They frequently doubt whether economic liberty and individual freedom are practical options in today’s world. Statists tend to distrust the free market, support high taxes and centralized planning of the economy, oppose diverse lifestyles, and question the importance of civil liberties.

    Ce qui me semble un tantinet exagéré mais guère surprenant pour un site dont la bannière affiche fièrement « advocats for self-government, Libertarian education« .

    Pourquoi suis-je « statist » ?

    Parce que je ne suis pas d’accord avec (i) le fait d’abroger les lois prohibant la possession et l’usage de drogue, (ii) le fait qu’il ne devrait pas y avoir de carte nationale d’identité (?!), (iii) le fait que le gouvernement en devrait pas s’impliquer dans l’économie, (iv) le fait d’abroger les systèmes sociaux pour les remplacer par la charité personnelle. Pour le reste, j’ai répondu « maybe » partout.

    Notamment parce qu’on ne peut pas déclarer en bloc qu’il faut réduire de 50% les dépenses de l’Etat. C’est possible, en fonction des situations de fait, mais l’affirmer ainsi, c’est du dogmatisme.

    Si, à la réflexion, je réponds ok à la question de savoir s’il doit ou non y avoir des lois relatives aux relations sexuelles entre adultes consentants, je deviens « centrist« . Mais j’avoue ne pas voir quelles sont les lois en France ou aux Etats-Unis qui répriment les actes sexuels entre adultes consentants. J’ai bien pensé à l’inceste, mais entre adultes consentants, ce n’est pas réprimé.

    CENTRISTS espouse a « middle ground » regarding government control of the economy and personal behavior. Depending on the issue, they sometimes favor government intervention and sometimes support individual freedom of choice. Centrists pride themselves on keeping an open mind, tend to oppose « political extremes, » and emphasize what they describe as « practical » solutions to problems.

  • francis, je suis surpris d’apprendre que les libéraux voient dans la sécu une source majeure de nos problèmes. Ca ne m’avait pas frappé. Pour tout dire, je n’ai jamais entendu une personnalité politique tenir de tels propos. Alors de 2 choses l’une. Soit les libéraux ne pensent pas cela et vous vous montez le bourrichon tout seul. Soit ils sont incroyablement sous-représentés dans la classe politique de notre pays. Soit les 2.

    Sinon, il faudra qu’Obama explique au PS qu’être de gauche c’est s’interdire de surtaxer les gens tant qu’ils ne gagnent pas 250k$ par an.

  • @ gasper

    Quoi ? vous n’êtes pas sur le Paris Grenoble de 6h50 ? Je me suis fait des soucis pour rien.

    @ Koz

    T’as bien reçu mon colis avec le tu sais quoi ?

    Désolé pour le HS, mais je crois que ce billet n’est pas surveillé.

  • Pepito a écrit:

    Quoi ? vous n’êtes pas sur le Paris Grenoble de 6h50 ? Je me suis fait des soucis pour rien.

    quelle mémoire Pepito, je suis bluffée…. va falloir que je trouve le moyen de réprimer mon penchant pour les fables grossières…

  • salut Koz, merci d’être allé faire le test et de nous en avoir fait un retour détaillé. oui, c’est un test trop succinct, orienté (clairement la liberté y est présenté comme quelque chose de structurant les opinions politiques). Si tu en connais d’autres, je suis preneur. Et il a le mérite de ne pas se contenter d’un axe gauche/droite souvent très mal explicité, et souvent plus le lien d’affrontement de convictions implicites et basées sur des références historiques jamais partagées dans la discussion.

    Par exemple : j’ai été élevé dans une famille sans conditionnement politique fort. Je ne sais pas ce que gauche et droite veulent dire. Sincèrement. Et ce petit test m’aide un peu à voir ce que ça peut vouloir dire.

    Je ne demande qu’à trouver une méthode plus complète pour décrire le positionnement politique. En connais-tu ?

  • à liberal 84 pour les contempteurs de la « sécu » vous connaissez aussi bien que moi les sites de l’Ifrap, liberté cherie, ou wikilibreral… ou, daans un autre style, le patron d’axa expliquant que, comme en tant que gestionnaire de mutuelle, il vient d’être sollicité pour « boucher le trou » de la sécu que la droite a creusé (sécu équilibrée en 99 2000 2001, merci lionel et martine)il serait normal qu’il aie son mot à dire dans la gestion… et pour les revenus 250 000 dolars annuels, c’est à peu pré le seuil de la tranche maximale de l’IR français pour la famille moyenne de 2 adultes et deux enfants (68000 euros par part). c’est donc ceux qui ont le plus bénéficié des baisses récentes, faites par la droite, des tranches supérieures, du taux marginal d’impôt sur le revenu. voilà un élément de positionnement droite-gauche!

  • francis,

    C’est bien ce que je pensais. Pour vous, demander à avoir son mot à dire dans la gestion de la sécu équivaut à y voir une source majeure de nos problèmes. Selon moi, il semble possible de considérer à la fois que le principe de la sécu est bon mais qu’on pourrait en améliorer la gestion. Par ailleurs, je suis allé sur le site de l’ifrap qui ne me semble pas présenter la sécu comme « une source majeure de nos problème ». Leurs propositions en matière de santé tournent autour de la réforme de l’hôpital public et paraissent beaucoup plus animées par le souci d’améliorer la gestion des dépenses de santé plutôt que de prôner l’abrogation de la sécu.

    S’agissant de fiscalité, les parts sont plafonnées en France. Pour un couple marié avec 2 enfants, la tranche maximale commence à 160k€. Pour un célibataire, c’est 80k€. Bref, si Obama applique son programme, les riches Américains après 4 ans de présidence dite « de gauche » seront toujours moins taxés et sur des tranches de revenus plus élevées que les riches Français après 17 années de présidence dite « de droite ».

    Mais bien entendu, toute cette discussion part du principe que la principale différence entre la droite et la gauche réside dans leur hostilité respective envers les riches. Si on lit les discours d’Obama, on s’aperçoit qu’il en est très loin. Il se préoccupe beaucoup plus d’aider les pauvres que de nuire aux riches. Et en cela il se distingue de 99% de la gauche française.

  • à liberal : et là je réponds « démocratie participative »: qu’axa aie son mot à dire me paraît nettement moins logique que le pouvoir confié aux assurés. L’ifrap parle en ce moment de l’hôpital, mais il y a plus longtemps de mise en concurrence des systémes de protection.

    pour la taxation des revenus, nul ne sait ce qu’il en sera après 4 ou 8 ans de démocrates: avant l’arrivée de reagan au pouvoir, la tranche marginale était beaucoup plus élevée aux USA qu’en France. amis je note que cela te semble compatible avec un programme que tu qualifies « de droite » d’augmenter les impôts au dessus de 200 000 euros de revenus par foyer. Peut-être l’esquisse d’un consensus droite-gauche ??

  • Soyons fous 🙂

    Pour ma part je pense qu’on devrait réduire les charges sur les salaires en augmentant l’impôt sur le revenu notamment vers les hauts revenus mais aussi un peu vers les bas revenus. Une tranche maximale d’IR à 40% me paraît trop bas, mais que moins d’un Français sur deux paie l’IR n’est pas sain non plus.

    Et dézinguer quelques niches fiscales ne ferait pas de mal non plus. Payer des impôts est normal. L’écrasante majorité des gens les paient sans rechigner. Mais ils préfèreraient avoir le sentiment que leurs impôts ne sont pas gaspillés.

  • @ liberal: je pense que tu n’es pas loin du programme fiscal du PS: la CSG pour tous et l’IR en progressif avec un taux margibal plus haut sont des instruments efficaces.. et l’efficacité des biens publics, des activités publiques,bien entendu…

  • Tu vois francis, je ne suis en rien opposé au principe de la Sécu, mais je pense qu’il serait plus judicieux de laisser ceux qui en ont les moyens payer leur propre assurance santé privé, et de concentrer les moyens de la Sécu sur ceux qui n’ont pas les revenus nécessaires pour ce faire. Ça implique de diminuer les charges salariales et patronales pour que les citoyens utilisent les sous ainsi gagner sur la différence brut-net pour financer sa santé (tout en gardant une partie des charges quand même pour financer la santé des plus nécessiteux). Comme Libéral, je préfère qu’on se concentre sur les variations d’IR pour la politique fiscale, en supprimant la plupart des niches à la noix (celle de l’investissement dans les DOM par exemple).

  • à bob, je veux bien échanger ici sur la sécu mais je crains de troller trop fort: en un mot seulement: on peut inventer des systémes différents avec des compléments type CMU ici, Medicaid là-bas, la grande difficulté est d’éviter que les risques coûteux soient laissés « aux autres » et que la concurrence se concentre sur les gens jeunes, en général bien portants, auxquels des tarifs intéressants peuvent être proposés. ici, sur ce blog, avec les positions de Koz sur la fin de vie, je pense qu’on comprend mieux le risque d’oublier les personne âgées, impotentes, et coûteuses. au plaisir d’en reparler: notre système de soins peut encore être amélioré, et optimisé!

  • Pour distinguer les gens de droite et de gauche, il y a le bon vieux test qui distingue selon la préférence pour la liberté (de droite) et l’égalité (de gauche). ça marche pas mal. Bien sûr, ceux qui parviennent à la synthèse par la fraternité ont gagné le gros lot républicain & national.

  • Pingback: La vérité est ailleurs « Pensées d’outre-politique

Les commentaires sont fermés