Voteriez-vous pour moi…

Authueil a, sur la campagne d’Aides, l’un de ses billets quelque peu provocateurs qu’il affectionne. Les faits, en bref : Aides a décidé de lancer une campagne reprenant l’existante, sur le thème de la discrimination envers les personnes atteintes du Sida. Celle-ci devait faire figurer des candidats affirmant : « voteriez-vous pour moi même si j’avais le Sida ? ». François Bayrou et Ségolène Royal ont accepté. Nicolas Sarkozy n’a semble-t-il pas répondu, ou répondu négativement. Le résultat est que Aides, pour lui forcer la main, lance une campagne médiatique détournant cette phrase en : « voterez-vous pour moi même si j’en ai rien à cirer du Sida ?« .

Et Authueil de s’indigner légitimement contre cette conception de cette association qui revient à considérer que, si l’on ne s’associe pas à sa campagne, c’est nécessairement qu’on se moque du Sida et des malades. Ce n’était donc pas une demande, mais une injonction. Entre outings, coups de force et injonctions, les associations de lutte contre le Sida semblent avoir une étonnante conception de la liberté individuelle.

J’ai vu ces affiches et d’autres questions me sont venues en tête :

Voteriez-vous pour moi même si j’avais le paludisme ?
Voteriez-vous pour moi même si j’avais la tuberculose ?
Voteriez-vous pour moi même si j’avais un cancer ?
Voteriez-vous pour moi même si j’avais la mucoviscidose1 ?
Voteriez-vous pour moi même si j’étais aveugle ?
Voteriez-vous pour moi même si j’étais en chaise roulante ?
Voteriez-vous pour moi même si j’étais manchot ?

Non, bien évidemment, ce n’est pas parce qu’il existe d’autres maladies, et des handicaps, qu’il ne faut pas agir résolument contre le Sida, qu’il ne faut pas faire de campagnes mais cette forme de hold-up médiatique des associations de lutte contre le Sida m’insupporte.

Tellement médiatique même qu’en voyant les émissions qui lui sont consacrées ou les différentes actions soutenues par des personnalités, on finirait par s’interroger, plus encore que pour d’autres causes : est-ce vraiment le Sida qui les intéresse… ou les retombées médiatiques ?

Bien évidemment, une fois de plus, cette cause est légitime mais l’est-elle au point d’occuper systématiquement un tel espace, comme s’il n’y avait d’autre urgence sanitaire, d’autre urgence en termes de discriminations que celle-ci ?

Et l’on se presse, donc, à la convocation de LA cause, comme à l’appel d’un autre intérêt électoral à concilier, après avoir signé la charte des Don Quichotte, le Projet de Nicolas Hulot etc etc… Surtout ne pas froisser une fraction quelconque du corps électoral.

Que d’autres signent en émettant des réserves, ou ne soumettent pas nécessairement lorsqu’ils se voient intimés d’apporter leur concours à une cause, aussi médiatique soit-elle, ne me semble pas spécialement malvenu.


  1. ah non, là, je serais mort avant d’avoir l’âge d’être candidat []

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

44 commentaires

  • Mais pourtant, il y a eu une pub « est ce que vous voteriez pour moi si j’étais séropositif » avec NS. Elle est parue le mois dernier dans Métro. Je vais vérifier car maintenant j’ai des doutes…

  • je viens de voir rue de Grenelle cette publicité avec François Bayrou et à côté la même avec Nicolas Sarkozy, il me semble. Mais peut-être que je commence à avoir des hallucinations et à voir des NS partout !

  • Ah, ça. C’est qu’on voudrait me mettre en difficulté. Un complot ? D’après les infos que j’avais eues, il n’avait pas accepté d’apparaître en affiche. Serait-ce, uniquement, qu’il a été long à répondre ? Si oui, l’attitude d’Aides n’est-elle pas tout aussi disproportionnée ?

  • bingo Koz ! Et je pense aussi que malheureusement des combats tout à fait louable comme la lutte et la prévention contre le sida se transforme comme AIDES ou ACT UP en militantisme anti-droite primaire au quotidien. C’est assez idiot et assez excluant. Un peu comme ceux qui sont les tenants du commerce équitable aujourd’hui. Mais pépère il aurait pu être plus réactif quand même ! Surtout que le ministre de la santé n’a pas à rougir de son bilan et qu’il aurait pu largement s’en occuper.

  • Voyons Koz’ tu sembles découvrir que les causes humanitaires sont l’apanage de la Gauche et que la Droite est un condensé de pourris égoïstes, individualistes qui ne pensent qu’à s’en foutre plein les poches sur le dos des autres ! Allons révise tes fondamentaux : être de Gauche c’est bien, être de Droite c’est mal.

  • Pépère aurait peut-être pu être plus réactif, oui. Peut-être. Mais combien de sollicitations reçoit-il par jour ? Combien d’interpellations au sujet d’intérêts divers ? Et si, bien sûr, il faut rester mobilisé pour lutter contre le Sida, chez nous et surtout en Afrique, il ne me semble pas aberrant ni scandaleux d’avoir éventuellement passé une autre question en priorité. Est-ce une raison pour entamer une action dénigrante comme le fait Aides ?

  • La question concernant Sarkozy est plutôt « Voteriez-vous pour mois si je risquais d’être élu ? » C’est vrai, quoi. Une affiche de ce genre ferait réfléchir les gens, les mettrait face à leurs responsabilités citoyennes…

  • La question concernant Sarkozy est plutôt « Voteriez-vous pour mois si je risquais d’être élu ? » C’est vrai, quoi. Une affiche de ce genre ferait réfléchir les gens, les mettrait face à leurs responsabilités citoyennes…

  • Je reconnais que la réponse est un peu forte, surtout qu’AIDES présente un argumentaire de l’équipe de NS contre le SIDA. Alors mauvaise gestion de l’équipe dans les relations avec ces ultra-activistes ? Un sous marin gauchiste qui profite de cette maladresse pour decendre en flamme le candidat ?
    Dans l’atmosphère de cordiale compétition que nous vivons aujourd’hui, tout est possible. Ne serait-ce pas plus facile de passer son chemin après une communication sur les positions du candidat ?

  • Mise à jour ! Ségolène Royal en a fait son affiche officielle !

    Affiche de Ségolène Royal

    merci eklektik

    D’où la nouvelle question : voteriez-vous pour quelqu’un qui conçoit une affiche pareille ?

  • De toutes façon, la campagne pour provocatrice qu’elle soit (et difficilement acceptable dans sa seconde formulation), s’appuye sur une situation improbable… jamais un candidat n’évoquera la maldaie quelle qu’elle soit comme argument. La maladie n’est pas un argument vendeur….

  • Et j’avoue que, sans discrimination envers les personnes séropositives, je ne peux pas exclure que le fait qu’un candidat à la présidence soit atteint d’une maladie mortelle, dont on peut certes ralentir la progression – mais on dont ne peut que ralentir la progression – puisse avoir une influence sur mon vote. De sorte que je doute un peu de la pertinence de la campagne.

  • La question, dubuc, est plutôt de savoir si ses adversaires oseraient la brandir comme argument.
    L’âge du capitaine, passe encore. Mais a priori seuls Le Pen ou de Villiers oseraient attaquer un adversaire pour sa séropositivité. Du moins l’espère-je (le mauvais jeux de mots m’a tenté…).
    L’attaque, en dehors des extrèmes, se révèlerait-elle contre-productive électoralement? Ce serait intéressant de disposer d’un sondage.
    Mais les Français répondraient certainement « in abstracto » : aucun problème. Alors il faudrait une fausse info, pour tester. Et là on saura si un tel argument pourrait être utilisé par des candidats mainstream.
    La politique fiction, c’est cool.

  • Dubuc a raison : cette campagne est effectivement improbable : imagine-t-on, en 1988, une affiche de la Ligue contre le cancer avec une photo de Mitterrand :

    voteriez-vous pour moi si j’avais un cancer de la prostate ?

    Y a des questions qui sont sans objet. 😉

  • Non , je ne voterai pas pour eux pour les raisons suivantes:

    – je n’ai pas envie de subir des campagnes tous les ans, suite au décés des différents protagonistes ( ce n’est pas de l’humour noir)
    – avez vous lu « ces malades qui nous gouvernent »? et les décisions souvent catastrophiques prises par eux du fait de leur maladie?

    Etre président d’un pays n’est pas un jeu, ni un moyen d’insertion, ni un outil anti discriminatoire. On ne vote pas pour quelqu’un par pitié.

    Le sens de l’Etat doit aller au dela de ca.

  • Bien sûr que non, je ne voterais pas pour un séropositif, et tous les gens qui auraient réussi à conserver leur bon sens malgré des décennies de propagande victimaire et anti-discriminatoire en feraient de même.

    On n’élit pas, au poste extrêmement difficile de président de la République, un grand malade, dont les capacités sont affaiblies et qui n’est pas en pleine santé pour diriger la nation.

    Cela va de soi. Les hommes ne sont pas égaux. Un grand malade n’a pas les mêmes facultés qu’un homme en bonne santé. Un handicapé ne peut faire tout ce que peut faire un homme valide. Une femme ne peut faire tout ce que peut faire un homme. Un imbécile ne peut faire tout ce que peut faire un homme intelligent.

    Pendant des millénaires, ces évidences n’ont été contestées par personne. Aujourd’hui, on se voit contraint de les rappeler, voire de les démontrer.

    Que des clowns malfaisants du style d’Aides aient réussi a conditionner les gens de façon à ce qu’une campagne de ce genre puisse être prise au sérieux montre l’abîme de bêtise et de corruption morale où nous sommes tombés.

  • [quote comment= »10742″]
    Cela va de soi. Les hommes ne sont pas égaux. Un grand malade n’a pas les mêmes facultés qu’un homme en bonne santé. Un handicapé ne peut faire tout ce que peut faire un homme valide. Une femme ne peut faire tout ce que peut faire un homme. Un imbécile ne peut faire tout ce que peut faire un homme intelligent.
    [/quote]

    J’ai failli être d’accord avec vous, Robert, mais le passage sexiste m’a fait sursauter. On ne peut pas dire qu’il ne s’agit que d’une différence logique entre 2 genres alors qu’on insère cette différence au milieu d’une liste de différences fort/faible.

    Une femme a un comportement différent, mais pas moins bon, de celui d’un homme, elle ne sera jamais son égale, ni sa supérieure, de même qu’elle n’a jamais été son inférieure et ne le sera jamais, même si certains esprits pauvres ont pu le croire.

  • Etonnant : Nicolas Sarkozy a, donc, répondu aux revendications de l’association Aides. Or, cette dernière polémique de nouveau en publiant sur son site une éclairante réponse aux propositions de Nicolas Sarkozy. Et l’on se prend à comprendre les réserves qu’ont peut-être pu ressentir certains à l’UMP avant de répondre…

    Au détour de la réponse d’AIDES, on note :

    « A la place du mariage entre personnes de même sexe, il propose une « nouvelle forme d’union civile » ;

    A la place de l’adoption plénière que nous revendiquons pour les couples de même sexe, il défend « la création d’un statut de beau-parent ». « 

    Je ne suis probablement pas au fait des publications scientifiques en la matière.

    Mais la revendication d’un mariage homosexuel, plutôt que d’une union civile, est-elle censée permettre de combattre le SIDA ?

    L’adoption – plénière ! – d’un enfant par un couple homosexuel est-il censé combattre le SIDA ?

    Peut-être aussi certains contre-rapport, comme contre-rapport sur l’immigration et le droit d’asile, qui se présente lui-même comme destinée à « dénoncer et combattre le projet de loi Sarkozy réformant le CESEDA« , expliquent-ils que, plus que d’en avoir « rien à cirer du Sida », Nicolas Sarkozy en aurait soûpé, d’AIDES.

  • [quote comment= »10751″]
    J’ai failli être d’accord avec vous, Robert, mais le passage sexiste m’a fait sursauter. On ne peut pas dire qu’il ne s’agit que d’une différence logique entre 2 genres alors qu’on insère cette différence au milieu d’une liste de différences fort/faible.

    Une femme a un comportement différent, mais pas moins bon, de celui d’un homme, elle ne sera jamais son égale, ni sa supérieure, de même qu’elle n’a jamais été son inférieure et ne le sera jamais, même si certains esprits pauvres ont pu le croire.[/quote]
    Encore un petit effort, Delphine. Vous semblez être d’accord sut tout… Sauf sur ce qui vous concerne directement. Je n’ai pas parlé de « différence logique », dont je ne vois pas bien, au demeurant, ce que cela signifie.

    J’ai dit: « Une femme ne peut faire tout ce que peut faire un homme ». C’est une stricte réalité biologique. Le corps des femmes et celui des hommes est différent. Les performances physiques des femmes sont inférieures à celles des hommes. A quantité d’alcool bue égale, une femme a une alcoolémie supérieure. Une femme ne peut en ensemencer une autre. Etc. Autrement dit, « une femme ne peut faire tout ce que peut faire un homme ».

    A force d’oublier d’où il vient, à force de vivre dans le virtuel, la mythologie, la propagande, la publicité et le bavardage, l’homme en arrive à oublier sa réalité physique et corporelle, sa fragilité, sa mortalité, tout ce qui s’impose à lui et contre quoi il ne peut rien.

    Et finit par s’indigner qu’il fasse soleil à midi, et que la pluie soit mouillée.

  • Bien sûr que tout cela n’a aucun rapport avec la choucroute. Mais les associations de gauche étant bien en peine pour soutenir une candidate qui se montre elle-même plutôt molle et versatile (encore !) sur ce thème, il leur est bien plus simple de taper encore et encore sur la droite et en particulier sur le champion de la droite. Il n’y a que toi, cher Koz, pour relever l’absurdité du procédé.

    De mon coté, je m’attends à ce que Royal nous dise prochainement que son élection rendra la confiance aux systèmes immunitaires des malades et qu’ils guériront si elle est élue.

  • Pffff ça va être galère si jamais il y a un second tour Sarkozy/Royal, 2 semaines seront courtes si je veux faire un bon choix :/

  • Robert > Je vous invite à vous renseigner auprès des pompiers ou autres métiers physiques (routiers, déménageurs, etc…) où l’on constate que les femmes font tout aussi bien que les hommes. L’insertion de cette comparaison est donc soit la preuve de votre ignorance, soit de votre sexisme. J’espère qu’il ne s’agit que de la première.

    N’oubliez pas que la réputation de faiblesse des femmes date de l’époque où on les sanglait dans des corsets qui les empêchaient de respirer.

  • Au moins, on peut dire que c’est rafraîchissant de voir arriver une femme sur ce blog / un blog. Mais bon, Delphine, si l’insertion de la distinction hommes/femmes après valides/handicapés est un peu « délicate », peux-tu véritablement nier que les capacités physiques des femmes ne soient pas à la hauteur de celles des hommes ? Il n’y a qu’à prendre les performances sportives pour le constater (natation, athlétisme donnent des résultats mesurables, mais imaginons aussi une confrontation en tennis – vitesse du service ? – ou en boxe…).

  • Je suis allé voir tes liens Koz. Instructif ! Là c’est vrai que je me suis rendu compte que, en dehors de la recherche médicale, d’autres domaines sont concernés comme l’accès au travail et l’aménagement pour pouvoir intégrer un séropositif en stade avancé. Mais je suis aussi allé voir les réponses de la candidate socialiste…et, pardon, mais si on retire les mots creux, elle ne donne pas mieux, voire moins en ce qui concerne la revalorisation des allocations pour les malades : +25 % pour NS, +5% pour SR (avec la promesse de l’aligner « un jour » sur le SMIC).
    Ce qui est pour le moins étrange, c’est que NS est le seul candidat à bénéficier de cette faveur de la réponse aux réponses. Démagogie, militantisme…c’est au moins une chose de trop dans un combat comme la lutte contre le Sida.

  • Te laisse pas faire Delphine !!!!
    Je peux pas dire solidarité féminine compte tenu de ma constitution, mais je ne suis pas d’accord non plus avec le discours de la femme inférieur à l’homme ! J’ai vu autant de femme que d’homme avoir les même compétences intellectuelles et physiques. Moi perso, je suis pas hyper baraque (j’évite volontairement de parler de l’intelligence) et je pense que Manaudou elle me met ma misère !

  • Puisqu’il semble qu’il y ait de la réticence à voter pour un séropositif à la présidence, est-ce qu’il y la même réticence dans le cas d’une députation ? Cela me gênerait que ce soit le cas, vu la situation d’un candidat actuel plein de qualités.

  • Je voudrais voler au secours de Robert …

    Il n’a pas énoncé selon moi de notion de supériorité ou d’infériorité entre femmes et hommes. Il a juste parlé de différences. Et dans ces différences, selon les cas c’est l’homme ou la femme qui prend le dessus …
    J’interprète peut être, mais je pense qu’à ce moment là de ses propos il n’était plus question de capacité d’être président de la république. Il était donc sorti du cadre pour essayer de se faire comprendre et cela a apporté la confusion. Personne n’est donc parfait !

    Ce que j’ai compris et ce à quoi j’adhère dans les propos de Robert c’est :
    – Un séropositif diminué physiquement par la maladie ne peut assumer la fatigue que la responsabilité de la Présidence de la République implique.
    – Un homme ne pourra jamais mettre au monde un enfant.

  • Juste une petite remarque: qu’est ce qui me prouve que le candidat pour lequel je m’apprête à voter n’est pas séropositif? ce ne serait pas marqué sur son visage non? Après tout peut-être qu’il l’est sans le savoir lui-même! Il ne serait pas le seul dans ce cas malheureusement.

  • Merci London ! 😉

    Il n’y avait peut-être pas d’intention volontairement sexiste, il n’empêche que comparer celui qui est capable à celui qui n’est pas capable et y inclure la femme et l’homme, c’est sexiste.

    Koz > La plupart des petites filles ne sont toujours pas éduquées pour utiliser leur corps autrement que pour séduire. Il est donc normal, qu’adultes, elles ne disposent pas d’un capital physique équivalent à celui de l’homme. Mais il y a de nombreuses femmes qui feraient pleurer leur mère à de nombreux hommes sur le plan physique. Et je ne parle pas d’athlètes.

    La comparaison est d’autant plus mal venue que l’on parlait d’aptitudes à la présidence. Effectivement et malheureusement, un sidaïque ou un cancéreux (on l’a constaté) n’ont pas la forme nécessaire aux exigences du poste. Par contre, on ne peut pas dire la même chose d’une femme sous le seul prétexte qu’elle est une femme. Il ne faut pas croire les téléfilms lamentables de France 2 ! 😀

    Boun > « Un homme ne pourra jamais mettre au monde un enfant. »
    Il ne faut jamais dire jamais, des scientifiques y travaillent…

  • En dehors de cette recherche particulière entre DD et RM sur le sexe des anges … je suis absolument excédée par le défilé de toutes ces corporations et communautés, leurs chantages électoraux avec exigence de signatures de pactes et engagements en grande pompe totalement ridicules. Comme si le nouveau président(e) (tout au moins ceux qui sont susceptibles d’être élus …) risquait ne pas continuer la lutte contre le sida et autres grands fléaux sans signature, la main sur le cœur, d’un manifeste…
    Quant à l’affiche de campagne de SR, elle m’inspire une petite remarque sur un certain manque « de classe » de cette prétendante, réflexion qui m’est déjà venue à l’esprit plusieurs fois.
    Mes goûts personnels sont peut-être quelque peu classiques en ce qui concerne l’image que je me fais d’une personnalité responsable à la tête d’un grand état, mais je ressens un certain malaise de cette « modernité » forcée, parfois même kitch (côté vestimentaire) et me pose des questions sur ses conseillers en com et les goûts personnels de la candidate …qui entraîne une autre réflexion sur la personnalité de la candidate, sur sa conviction profonde, sur sa faculté de choisir une ligne de conduite claire …

  • [quote comment= »10969″]Koz > La plupart des petites filles ne sont toujours pas éduquées pour utiliser leur corps autrement que pour séduire. Il est donc normal, qu’adultes, elles ne disposent pas d’un capital physique équivalent à celui de l’homme. Mais il y a de nombreuses femmes qui feraient pleurer leur mère à de nombreux hommes sur le plan physique. Et je ne parle pas d’athlètes.[/quote]

    Sauf que, Delphine, en parlant des athlètes, on parle précisément de jeunes filles qui ont consacré enfance et adolescence à développer leur capital physique. Je crains que tu ne cherches à nier une différence qu’il ne convient pas de nier, tout simplement parce qu’elle est magnifique et porteuse de sens.

  • Delphine, vous vous obstinez à ne pas lire ce que j’ai écrit, et à répondre à côté.

    Je vous dis que les performances physiques des femmes sont inférieures, ce qui est évident à partir de l’exemple sportif, et vous me répondez que les femmes font des métiers réputés être des métiers d’homme. Cela n’a rien à voir.

    Ensuite la discussion dérive sur les capacités intellectuelles des femmes, et leur capacité à être présidentes d’une association de boulistes ou de la République française, ce que je n’ai jamais contesté.

    Enfin, vous m’accusez d’être soit ignorant soit sexiste, retombant ainsi dans le bon vieux terrorisme intellectuel de la gauche, qui, elle 1) sait, 2) accole maints qualificatifs infamants à ceux qui ne sont pas d’accord avec elle.

    Je vais vous dire une chose: c’est un honneur d’être sexiste, quelle que soit la signification de ce terme, face à des gens comme vous.

    Je n’ai jamais dit qu’une femme ne pouvait pas être pompier, ou policier. En revanche, on ne leur donne pas tout à fait les mêmes choses à faire qu’aux autres au sein de ces métiers.

    Je n’ai pas vu beaucoup de femmes au sein des premiers rangs des CRS, qand il s’agit de charger des manifestants. Je n’ai pas vu beaucoup de femmes chez les agents de sécurité charger de dissuader physiquement des foules susceptibles de devenir violentes. Chez les infirmiers psychiatriques, ce n’est pas à des femmes qu’on confie le soin de maîtriser physiquement les malades violents et dangereux.

    Et, non, je n’ai jamais vu une seule femme déménageur, et j’en ai vu pas mal. Pour déménager des placards Ikea avec des élévateurs mécaniques, oui, il est possible qu’il y en ait. En revanche, cela m’étonnerait qu’on trouve beaucoup de femmes parmi les déménageurs de pianos ou de coffres-forts. Cela n’est pas totalement impossible; mais il y aussi des femmes phénomènes de foire.

    Dans le domaine des compétitions sportives, où la réalité biologique, la réalité statistique et la pression impérieuse en faveur de la justice sont des critères de preuve objectifs échappant à la casuistique féministe, jésuitique, gauchiste et blogueuse, les femmes ne concourent pas dans les mêmes catégories que les hommes.

    Je vous mets au défi de réfuter les exemples factuels que j’ai donnés dans mon commentaire précédent.

    Mais votre réaction est un symptôme éclatant de la façon dont l’idéologie, le politiquement correct et les discussions sur le sexe des anges ont supplanté la raison, le bon sens et les débats pragmatiques depuis longtemps dans ce pays.

  • [quote post= »213″]Cela va de soi. Les hommes ne sont pas égaux. Un grand malade n’a pas les mêmes facultés qu’un homme en bonne santé. Un handicapé ne peut faire tout ce que peut faire un homme valide. Une femme ne peut faire tout ce que peut faire un homme. Un imbécile ne peut faire tout ce que peut faire un homme intelligent.[/quote]

    Il y a des « maegeri » qui se perdent…
    Bon restons zen. En lisant ce texte, je n’y avais personnellement pas vu d’intention sexiste mais de discrimination positive (discrimination : dans le sens premier c’est à dire le fait de différencier en vue d’un traitement séparé et donc sans aucune connotation péjorative).

  • Robert > Je ne vais pas user mon joli clavier à démonter votre démonstration de mauvaise foi. Je vous invite seulement à aller faire un tour chez les policiers ou les pompiers ou encore les routiers ou les déménageurs, vous verrez si les femmes y sont épargnés. Si elles manquent de force physique, elles savent s’équiper pour compenser et sont donc, au final, capables des mêmes choses.

    Merci de me traiter de gauchiste, c’est raffraichissant ! 🙂

  • Delphine,
    Tout de même, soyez compréhensive. Parmi les multiples compétitions plus ou moins avouées que se plait à s’infliger notre espèce, celui homme/femme tourne à votre avantage.

    Les dernières decennies ne révèlent qu’une suite de renoncements masculins et les dernières bastilles ne survivent que par force d’inertie.
    Cette ‘débandade’ est largement intériorisée, acceptée, voire revandiquée : Robert a usé son joli clavier à l’argumenter ! Sous la bénédiction de Koz !

    Ne soyez pas cruelle, ne faites pas semblant de ne pas le comprendre, soyez large dans votre victoire programmée, soyez GALANTE …… et laissez leurs , je vous en prie, cette ultime consolation à notre amour-propre :

    OUI, oui oui , une femme ne pourra JAMAIS être déménageur !!!

    PS1/Ou bien cela relève de la teratologie ou alors ce n’est pas une femme ! … Ou bien c’est une très mauvaise ‘déménageuse’ …

    PS2/@Robert:amicalement!

  • @ Delphine
    Pouvez-vous m’expliquer ce que gagnent les femmes en essayant à tout prix d’égaler les hommes en toutes occasions ?
    J’ai souvent constaté que celles qui forcent trop de ce côté-là ne manquent pas de se plaindre d’être traité en retour sans galanterie, d’homme à homme.
    SR en joue parfaitement pour éviter les critiques. D’un côté elle milite pour cette égalité, de l’autre côté, à la moindre critique, elle se dit victime de machos et se plaint des rudesses de la campagne …
    C’est une des clés de sa réussite, cela lui a permis et lui permet encore maintenant de masquer son piètre niveau de compétences et de préparation.

  • [quote comment= »11247″]Sous la bénédiction de Koz ![/quote]

    Là, vous allez trop vite. Ne parlons pas de ce cas précis mais, tout de même, je signale que le fait que je n’intervienne pas ne signifie ni approbation ni désapprobation… Tout de même… Fort heureusement, je ne suis tout de même pas le censeur de ces lieux.

  • [quote comment= »11321″][quote comment= »11247″]Sous la bénédiction de Koz ![/quote]

    Là, vous allez trop vite… [/quote]

    C’était une formule amicalement taquine…
    que j’avais basé sur ceci … :

    [quote comment= »10779″]… peux-tu véritablement nier que les capacités physiques des femmes ne soient pas à la hauteur de celles des hommes ? Il n’y a qu’à prendre les performances sportives pour le constater (natation, athlétisme donnent des résultats mesurables, mais imaginons aussi une confrontation en tennis – vitesse du service ? – ou en boxe…).[/quote]

Les commentaires sont fermés