Un seul François vous manque…

François (Yahoo) ? François (Le Figaro) ? François (Libération) ? François (Le Monde) ? Pas de traces d’une déclaration de François Bayrou. La sueur perle sur mon front. Se peut-il qu’il ne soit pas intervenu ?

Constatant que rien n’affleure non plus sur bayrou.fr, là, je le dis tout de go, j’ai commencé à m’angoisser. Pas de bon point à distribuer ? Pas de mauvais point ? Rien qui aille dans le bon sens à soutenir ? Rien qui irait dans le mauvais à condamner ?

François Bayrou aurait-il mauvaise grâce à reconnaître, comme Hubert Védrine, comme Dominique Strauss-Kahn, comme Jacques Delors, comme Jack Lang, quelque mérite à ce compromis, quelque mérite à Nicolas Sarkozy ? Se ferait-il déborder au centre par la gauche ? Se pourrait-il que la haine mauvaise conseillère que certains lui prêtent à l’encontre de ce dernier le pousse au silence sur le coeur même de ses convictions ?

Je m’inquiétais.

Google News m’a rassuré. Trois jours après, François Bayrou a envoyé un communiqué. Discret. Il n’est lisible que sur ce site phare de l’information française qu’est Newspress, entre la mise en place d’un courant transpartisan de réflexion sur l’écologie par Cap21 et l’inauguration du Musée du Cristal à Saint-Louis-lès-Bitche.

Ségolène Royal s’est exprimée hier. Il pense pareil. Vivement l’alliance.

42 comments

  • @Koz J’ai du mal à comprendre ta démarche visant à promouvoir, de façon un peu excessive, le modeste mais néanmoins intéressant Musée du Cristal à Saint-Louis-lès-Bitche.

    Certe tu écris ce que tu veux dans ton blog mais j’ai souvent remarqué qu’il était souvent motivé par une actualité qui compte… Alors que là… J’ai beau te relire… A part le Musée, (et encore) je ne vois rien…

  • Ca marche pô les liens du fil info de Figaro.fr

    Pour Hubert Védrine, ce n’est pas une référence mais au contraire un partisan de l’Europe des gouvernements, donc sa réaction positive est sans surprise.

    La réaction de Bayrou par contre est parfaite, équilibrée, merci de nous en faire part et même si c’est pas pour tout de suite – faut nous laisser le temps de (re)naître -, pleinement d’accord avec votre conclusion 😉

  • Déclaration publique de Bayrou le 1er juin : « Il [Sarkozy] a abandonné l’idée d’un mini traité pour aller vers un traité simplifié » « On ne sera peut-être pas d’accord sur le mode de ratification, mais l’orientation vers un traité plus simple, plus limpide, plus compréhensible me convient ». http://www.bayrou.fr/depeches/bayrou-traite-europe-010607.html

    Déclaration à la sortie de son entrevue avec le Président, le 18 juin : Pour le reste, « j’ai dit au président de la République que naturellement je le soutiendrai dès l’instant que le texte qui sortira de cet accord sera un texte qui respectera l’essentiel des principes qui justifiaient le traité constitutionnel ». Ces principes sont selon lui: « plus de démocratie, des institutions qui fonctionnent (…) qu’il y ait dans le texte une référence à la charte des droits fondamentaux, qu’il y ait un président » et « une personnalité chargée des Affaires étrangères ». « L’idée d’un traité simplifié est une bonne idée », a-t-il ajouté. Seul « regret »: « il semble qu’on s’oriente vers un texte ou un accord qui abandonnerait tous les symboles de l’Europe en train de se construire, c’est-à-dire le préambule, la référence au drapeau, la référence à l’hymne européen, à la devise de l’Europe ». « Ce serait vraiment beaucoup mieux qu’on puisse conserver quelque chose qui tient à la foi européenne », a-t-il estimé. Car « je ne crois pas que l’Europe soit seulement une mécanique. L’Europe c’est aussi une foi, un engagement, une maison qu’on est en train de construire ». Interrogé sur le rôle de Nicolas Sarkozy dans ces négociations, François Bayrou a « espéré que c’est un rôle utile et je le soutiendrai chaque fois que cela le sera ». François Bayrou a affirmé que les deux hommes n’avaient pas évoqué lors de leur entretien le résultat des élections législatives: « non. On n’a parlé que de l’Europe ».

    http://fr.news.yahoo.com/18062007/5/nicolas-sarkozy-envisage-de-repousser-plus-tard-la-question-de.html

    Tu veux pas non plus qu’il se répande en compliment à propos de Sarkozy ?! Il a déjà dit que ça lui allait, alors c’est bon on remue pas le couteau dans la plaie…

  • Ce Bayrou, c’est quand même une catastrophe. Au niveau de la mentalité et de l’esprit tordu il est vraiment ségocompatible. Ils finiront bien par s’allier, comme le dit Koz, chacun pensant triompher de l’autre au moment voulu… avant de se déchirer sans ménagement ni scrupule. Oui, vivement l’alliance.

    Non, mon commentaire n’est pas constructif ni nuancé. Parce qu’il y en a marre. Non content d’ériger la mythomanie au rang de stratégie aux Présidentielles, puis de faire les poubelles de la République aux Législatives, le voici qui brûle ce qu’il a adoré, parce que Sarkozy y a touché. Mercenaire de la politique. Qu’il ramasse son butin, et qu’il disparaisse dans les oubliettes que l’Histoire a réservé aux ursupateurs qui l’offensent par leurs avances indécentes.

  • Que tu ne sois ni constructif ni nuancé, passe encore. Mais au moins tu pourrais lire les déclarations que Bayrou a faites et par lesquelles, précisément, il apporte son soutien aux initiatives de N. Sarkozy sur la scène européenne.

    Bon, concernant l’alliance avec Ségolène inutile que je m’attarde sur quelque chose que rien ne vient accréditer.

  • [quote comment= »33007″] au moins tu pourrais lire les déclarations que Bayrou a faites et par lesquelles, précisément, il apporte son soutien aux initiatives de N. Sarkozy sur la scène européenne.[/quote]

    Oui, sauf que ces déclarations datent des 1er et 18 juin, quand le consensus sur le traité réformateur date du 24 juin. Mais je n’en attendais pas moins de Bayrou, à vrai dire. D’autant que le silence lui sied comme un gant.

    Ce doit être la faute aux médias, qui le censurent, non?

  • Hmm… Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec Koz… Je ne vois, dans ces dernières déclarations, ni les prémices d’une alliance avec le PS (et heureusement je dirais…), ni une inflexion franche de la position politique. Bayrou exprimait ses préférences avant l’avènement du « mini traité », une fois celui ci fait, il exprime ses approbations et ses regrets, il n’y a là, pas de quoi vermifuger un abri-bus.

  • Je viens de relever que le communiqué figurait sur udf.org.

    Mais la discrétion de Bayrou reste frappante. Aucune mention sur les sites de quotidiens, aucune mention sur les fils de dépêches un peu plus reconnus que « Newspress ». A priori, pas d’intervention dans les JT, mais je ne peux juger que de ceux de France2. J’ai beaucoup, beaucoup de mal à penser que cette discrétion soit fortuite.

    Le mandat donné n’est pourtant pas strictement identique à ce que proposait Nicolas Sarkozy.

    Je note que même BeM n’avait guère connaissance de sa réaction. Quant à dresser des lauriers à Sarkozy, je ne pousserais pas jusque là. Juste le sentiment que, pour appliquer le fameux adage du « soutien quand ça va bien, pas soutien quand ça va pas bien« , il faudra que ça aille plus que bien…

    [quote comment= »33102″]ni les prémices d’une alliance avec le PS (et heureusement je dirais…), ni une inflexion franche de la position politique.[/quote]

    C’est plus un « clin d’oeil » ou une pique qu’une prédiction.

    Quoique.

  • [quote comment= »33104″] Je viens de relever que le communiqué figurait sur udf.org.[/quote]

    Pardon pour le bug.

    Je m’apprêtais à dire, avant que mon auriculaire gauche ne heurte intempestivement une touche non visée, que cela me permet de remarquer que le MoDem n’a toujours pas de site internet… Quand on s’appelle le MoDem, ne pas figurer sur la toile, c’est quand même un comble…

  • Bayrou et Royal : alliance incompatible…Qui serait le chef de ce parti improbable? PArtager le pouvoir?? Ils ont tous les 2 un grand désir de « gouverner » seuls et une grande peur de s’entourer de personnalités qui pourraient leur faire de l’ombre.

  • [quote comment= »33125″]Bayrou et Royal : alliance incompatible…Qui serait le chef de ce parti improbable? PArtager le pouvoir?? Ils ont tous les 2 un grand désir de « gouverner » seuls et une grande peur de s’entourer de personnalités qui pourraient leur faire de l’ombre.[/quote]

    Certes mais dans ce cas là avec qui pourrait t’il s’allier? Serait il Dieu possible que Bayrou veuille le pouvoir pour lui et pour lui seul? J’en tombe des nues ;^)

  • Manifestement, deux questions ici : 1. Koz s’interroge sur la discrétion de Bayrou. Ben moi aussi. Il y a toujours un décalage de plusieurs jours sur Bayrou.fr, cela dit. A l’origine, ce site c’est plutôt pour relayer les interventions publiques. Comme il n’a pas dû être invité pour causer de tout cela, ça n’est pas relayé sur Bayrou.fr. On voit juste quelques communiqués de presse. Mais bon, moi aussi je me pose des questions. C’est quand même pas bien compliqué de poster une news sur internet.

    Je te trouve juste un tout petit chouilla (de mauvaise foi)(partisan) injuste quand tu te demandes pourquoi il n’est intervenu sur aucune chaîne publique. C’est peut-être juste qu’on ne lui a pas demandé son avis tu ne crois pas? Tu connais un seul homme politique qui refuserait d’être invité dans une émission télé? a fortiori un JT?

    1. Damoclès : là, désolée, mais ce que tu dis n’a pas de sens. Pour ne prendre que le communiqué de presse cité par Koz, je ne vois aucune critique de Sarkozy. Une appréciation sur le texte adopté, voilà. A aucun moment il ne dit qu’on aurait pu faire mieux. Y’a juste pas tellement de quoi pavoiser, même si on peut se réjouir (dit-il) qu’on ait pu sauvegarder « des choses essentielles ». Ce que tout le monde dit, à part Sarkozy et Merkel qui expliquent gentiment que tout est génial et que c’est grâce à eux. Le rapprochement avec Royal est infondé. Encore une fois, la proximité avec Strauss Kahn est plus grande, qui parle d’une « bonne base de travail » (l’expression est d’ailleurs bien mieux trouvée que celle de Bayrou, plus positive)
  • [quote comment= »33144″] Mais bon, moi aussi je me pose des questions. C’est quand même pas bien compliqué de poster une news sur internet. [/quote]

    On est d’accord. Seulement, pour le faire, il faut en avoir envie, et quand on a averti de façon éhontée la France du danger en matière de dictature et de censure que représentait un homme politique, on n’a pas trop envie de manger son chapeau béarnais en reconnaissant sa responsabilité incontournable dans la relance de l’Union européenne. Surtout après avoir sous-entendu que « sans moi, rien n’est possible ». Non, il ne l’a pas dit, il a juste tout le temps laissé entendre qu’il était le seul à prendre le problème au sérieux.

    [quote comment= »33144″] Tu connais un seul homme politique qui refuserait d’être invité dans une émission télé? a fortiori un JT? [/quote]

    Non, et surtout pas Bayrou, qui doit l’évanescence de ses 7 millions d’électeurs fantômes aux médias. Comme Ségo, mais en moins doué, en fait.

    [quote comment= »33144″] Damoclès : là, désolée, mais ce que tu dis n’a pas de sens. Pour ne prendre que le communiqué de presse cité par Koz, je ne vois aucune critique de Sarkozy. [/quote]

    Evidemment, il n’est pas téméraire. D’ailleurs je n’ai pas dit qu’il critiquait Sarkozy. Seulement il est le premier à calomnier Sarkozy, et à lui cracher dessus, à remettre en cause son intégrité morale, ses compétences, son éthique, tout en se proclamant le chantre de l’objectivité démocratique et responsable (ni-ni…). Sauf que lorsqu’il s’agit de mettre en accord ses propos et ses actes, il n’y a plus personne. Lorsqu’il s’agit d’effectivement pratiquer l’acquiescement républicain parce que la France doit être unie face à l’Europe, il se tait. Pourquoi? Parce qu’il fulmine de n’être pas Sarkozy, et de n’être pas à sa place. En fait, Iznogood, c’est lui.

  • [quote comment= »33140″]Dans tout ça, nous attendons surtout avec impatience les conclusions de M. le fondateur de l’UDF, ancien Président de la République, soutien public de M. Sarkozy à la présidentielle 2007, sur http://vge-europe.eu/index.php?post/2007/06/25/Conclusions-du-Conseil-europeen-de-Bruxelles-21-et-22-juin-2007%5B/quote%5D

    Effectivement, son avis serait intéressant.

    Mais j’ai tendance à penser que François Bayrou a plus d’avenir politique que Valéry Giscard d’Estaing, pas toi ? A cet égard, il me semble d’un intérêt autre que théorique de connaître son avis. Enfin, je ne les mettais pas exactement sur le même plan. Tu as une explication, sinon, au mutisme de Bayrou ?

    [quote comment= »33144″]Mais bon, moi aussi je me pose des questions. C’est quand même pas bien compliqué de poster une news sur internet.

    Je te trouve juste un tout petit chouilla (de mauvaise foi)(partisan) injuste quand tu te demandes pourquoi il n’est intervenu sur aucune chaîne publique. C’est peut-être juste qu’on ne lui a pas demandé son avis tu ne crois pas? Tu connais un seul homme politique qui refuserait d’être invité dans une émission télé? a fortiori un JT?[/quote]

    François Bayrou, c’est pas Brice Lalonde, dont l’avis est pourtant certainement intéressant. Je pense que sa discrétion est volontaire. Quand on en arrive à ne pas trouver la moindre mention d’une réaction sur les sites de Libé, du Figaro, du Monde, ou sur les sites de reprise de dépêches, ce n’est plus une coïncidence. Son communiqué, s’il l’avait balancé largement, il aurait été reprise largement : en tout cas, le Net permettrait de le retrouver si sa durée de vie à l’écran avait été faible.

    Il est certain qu’avec le Conseil National du PS, le temps disponible dans les JT s’amenuisait. Déjà que le temps consacré au résultat du sommet de Bruxelles n’était pas énorme… Mais il n’y a pas que la bonne volonté des medias, il y a aussi l’énergie mise à apparaître ou non. Si tu annonces, sur un thème sur lequel tu as une certaine crédibilité, que tu vas faire une déclaration à la presse, je doute que chaque chaîne ne t’envoie pas à tout le moins un preneur de son et un cameraman.

  • Il semble me rappeler que ce très cher François avait eu depuis longtemps une révélation que son destin était de devenir président. Il est entrain de consulter la pithie pour savoir si son destin n’était pas en fait de devenir président du musée de…ou président de région ou ? Il fait sa marche du désert et il faut compter 40 jours après quelle date ? pour le voir réapparaitre…

  • C’est moi qui souligne : [quote comment= »33202″]Lorsqu’il s’agit d’effectivement pratiquer l’acquiescement républicain parce que la France doit être unie face à l’Europe, il se tait. [/quote]

    Intéressante théorie que vous me permettrez de ne pas partager 😉

  • VGE est très prévisible sur ce coup là, il a dit qu’il se prononcerait par rapport à la conservation de neuf avancées essentielles (se référer à cette page et les suivantes)

    Il suffit de comparer les différences entre le traité Merkel et le TCE sur ces 9 points pour savoir ce qu’il va dire : 1) aucun changement donc OK 2) aucun changement donc OK 3) changements négatifs (« haut représentant de l’Union » au lieu de « ministre des affaires étrangères ») donc KO 4) aucun changement donc OK 5) changements négatifs (termes « directive » au lieu de « loi européenne ») donc KO 6) changements positifs avec une procédure nouvelle d’intervention des parlements nationaux et un article nouveau bien plus clair qui affirme leur rôle donc OK 7) aucun changement donc OK VIII) aucun changement donc OK 9) réforme de la double majorité remise aux calendes grecques 2014-2017 contre 2009 dans le TCE (espérons que nos compétiteurs, les E-Us, la Chine et l’Inde nous attendent d’ici là !) donc KO

    Bref, la position de Giscard est équilibrée, c’est comme pour Lipietz, « 70% des avancées du TCE sont conservées ».

  • [quote comment= »33236″]C’est moi qui souligne : [quote comment= »33202″]Lorsqu’il s’agit d’effectivement pratiquer l’acquiescement républicain parce que la France doit être unie face à l’Europe, il se tait. [/quote]

    Intéressante théorie que vous me permettrez de ne pas partager ;-)[/quote]

    Je vous permets 😉 et au passage je reconnais que je fus elliptique. Ce que je voulais dire, c’est que le problème de l’Europe fédère, que ce soit pour ou contre elle, bien au-delà des partis. Et qu’en tant qu’européiste convaincu, Bayrou a ainsi raté l’occasion de défendre ses idées, en acquiescant aux initiatives de Sarkozy.

    Mais ce qu’il essaie très mal de cacher sous le blanc manteau de sa neutralité pudibonde, c’est une haine viscérale. D’où son silence, dû à son incapacité à prononcer à l’encontre de Sarkozy autre chose que des anathèmes vengeurs.

  • hum… y’a eu un blème @Koz : Je répète, je m’interroge. Attention à ne pas sous-estimer la désorganisation au siège de l’encore-UDF (qui fonctionne quasi uniquement avec des bénévoles qui s’étaient libérés le temps de la campagne). Ca a des implications sur la qualité de la communication. Et permet moi d’exprimer des doutes sur le fait que les chaînes soient prêtes à envoyer un caméran chaque fois que Bayrou a qqch à dire. Même su l’Europe, et même si on peut le regretter. Son intervention a été coupée le soir du second tour des présidentielles, et elle est passée en différé. Idem, en beaucoup plus court, au moment du premier tour des législative. Alors, sur l’Europe, tu penses. Mais je pense comme toi qu’il devrait y avoir qqch sur Bayrou.fr. Je ne comprend pas qu’il n’y ait rien.

    Damoclès, il faut vraiment que tu relises le contenu de la dépêche. Tes lunettes partisanes t’empêchent de voler… 😉

  • [quote comment= »33264″]Je répète, je m’interroge.[/quote]

    Et je t’en sais gré

    [quote comment= »33264″]Attention à ne pas sous-estimer la désorganisation au siège de l’encore-UDF (qui fonctionne quasi uniquement avec des bénévoles qui s’étaient libérés le temps de la campagne). [/quote]

    Invoquer le bordel comme argument politique, ça ne peut pas marcher longtemps. Le jour venu, on ne vote pas pour un bisounours mais pour quelqu’un qui doit gérer le pays. La « désorganisation », elle est invoquée depuis bien avant les dernières turbulences.

    [quote comment= »33264″]Son intervention a été coupée le soir du second tour des présidentielles, et elle est passée en différé.[/quote]

    Si je peux me permettre, il n’aurait peut-être pas été coupé s’il avait essayé de faire synthétique.

    [quote comment= »33266″]Bon ben on dirait qu’il suffit de demander : http://www.bayrou.fr/depeches/bayrou-traite-simplifie-230607.html%5B/quote%5D

    Oui, effectivement. Mais ça ne vaut pas la Une. Ceci étant, c’est assez dérisoire, et encore une fois, je persiste à penser que l’absence de dépêches dans les medias traduit une discrétion très volontaire.

  • Lisette, j’ai (re)lu ce passage, et l’ensemble du billet, qui n’a pas changé d’un iota depuis tout à l’heure. Et à propos de lunettes partisanes… quelques remarques.

    1) La phrase que tu cites est la seule contenant une allusion positive sur ce qui s’est passé à Bruxelles. Elle est immédiatement suivie de ce constat : « mais le prix à payer est lourd ». Les 13 autres lignes du communiqué visent à relativiser le travail accompli, et à en dénoncer l’insuffisance, ou le caractère caduque.

    2) Ceci nous amène à cette forme de conclusion, qui fera école en matière de non-sens politique. Je cite : « On est sorti de l’ornière, mais en retardant pour une décennie ou en abandonnant ».

    Résumons : « on est sorti de l’ornière » suppose donc la fin d’une situation d’échec, et la reprise d’une (bonne) marche, la continuité d’un processus.

    MAIS,

    « en retardant pour une décennie ou en abandonnant ». Et là, pas besoin d’être prix Nobel pour comprendre que l’on contredit la 1ère partie de la phrase. « Abandonner », ce serait rester dans l’ornière dont on vient précisément de dire qu’on en est sorti… Où est la cohérence?

    Et là, si on y était encore, ce serait effectivement retarder un process. Sauf qu’alors il faut y retourner, en dénigrant par exemple les efforts des partenaires européens pour avancer. Vive la conviction européiste de Bayrou.

  • @Koz : je ne fais pas du bordel un argument politique. Désolée de ne pas être Mélanchonne du centrisme (lol, c’est rigolo non Mélanchonne?). Quand je dis « je m’interroge », ça veut dire « je m’interroge ». Quand je dis « c’est le bordel », ça n’est pas une louange voilée. Bordel est un terme à la connotation très négative, surtout chez les démocrates-chrétiens. 😉 Bordel dans la communication, ça veut dire que pour l’instant on est incapables de porter un message politique. Comme on a pas non plus de groupe à l’Assemblée, c’est grave. Ca ne veut pas dire que qui que ce soit met ses convictions à la poubelles, ni qu’il faille voir une machination politique là-dedans… « Bayrou se tait sur le traité simplifié, alors que le monde entier de la blogosphère politique de droite et du centre attend sa réaction… c’est sûrement pour déstabiliser Nicolas Sarkozy… si ça se trouve Agoravox va publier un article sur le fait que Sarkozy a provoqué le silence de Bayrou!!! Vite, mobilisons-nous »

    @Damoclès : il y a donc du positif ET du négatif. Il faudrait être super contents? Je te signale que personne n’est super content de ce traité. Sarkozy est content de son action, c’est bien normal, et c’est son boulot de le dire. De là à en faire un sauveur de l’Europe qui n’a pas été sauvée et en tout cas pas par lui tout seul, il y a un pas que seuls les partisans franchissent. Si je suis bien ton raisonnement, sur ce coup, Damoclès, nous avons : Sarkozy est le meilleur défenseur de l’idée européenne (1) en France, et il parvient toujours à ses fins car il est très fort (2). Par conséquent, toutes négociation à laquelle il participe est la meilleure possible (3) et lui convient parfaitement (4). Donc, une négociation sur l’Europe à laquelle Sarkozy participe est la meilleure possible (5) et doit convenir parfaitement à tous les « européistes » (6). Ce qui signifie que tout commentaire tendant à montrer que le résultat des négociations n’est pas extraordinaire vient forcément d’un anti-européen (7). Bayrou est anti-européen, CQFD.

    Je ne suis pas d’accord avec 1 (sauf qu’il est président, donc c’est entre ses mains que repose la construction européenne), partiellement d’accord avec 2 et 3 (comme pour n’importe quel être humain), et je pense que 5 résulte essentiellement d’une communication politique efficace. Donc je refuse 6 et 7 qui découlent des précédentes.

    Quand à la nature des propos de Bayrou, y’a qu’à comparer avec Prodi ou Juncker. Ils ont des convictions très proches sur l’Europe. Le ton est carrément agressif chez Prodi. http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html

  • Je le comprends très bien, Prodi. Lorsque l’on dirige un pays qui s’est montré favorable au TCE, l’amertume est plus que compréhensible.

    Malheureusement, nous sommes d’un pays qui a voté majoritairement « non ». J’aurais aimé que ce soit l’inverse. Mais il faut bien en tenir compte.

  • [quote comment= »33290″] Sarkozy est le meilleur défenseur de l’idée européenne (1) en France, et il parvient toujours à ses fins car il est très fort (2). Par conséquent, toutes négociation à laquelle il participe est la meilleure possible (3) et lui convient parfaitement (4). Donc, une négociation sur l’Europe à laquelle Sarkozy participe est la meilleure possible (5) et doit convenir parfaitement à tous les « européistes » (6). Ce qui signifie que tout commentaire tendant à montrer que le résultat des négociations n’est pas extraordinaire vient forcément d’un anti-européen (7). Bayrou est anti-européen, CQFD. [/quote]

    Sur ton 1) : Sarkozy est effectivement le seul à avoir trouvé le moyen de sortir de la crise dans laquelle tout le monde pataugeait en regardant honteusement ses chaussures.

    Sur les autres points, on est d’accord, ils sont d’ailleurs une conséquence ponctuelle du 1), à ceci près : Sarkozy n’a jamais prétendu que ce traité était le meilleur. Il est juste le seul possible en l’état actuel des choses, du fait de la m… dans laquelle on s’est mis tous seuls comme des grands.

    De fait, pour en sortir, il nous faut d’abord remettre l’Europe sur ses pieds (c’est fait, grâce à Sarkozy et Merkel), avant d’amorcer les premiers pas. Dans ce contexte, Bayrou a beau jeu de déplorer qu’elle ne fasse pas encore le 100 m en moins de 10 s.

    Donc de deux choses l’une : soit il ne connaît rien à l’Europe (même moi qui ne l’apprécie pas, je n’irais pas jusque là) ; soit il projette sur l’Europe actuelle des critiques basées sur un manque de pragmatisme étonnant, que seule l’envie de nuire à Sarkozy, au travers de ce traité, pourrait motiver. CQFD.

    Quant à Prodi… franchement, il a dû avoir les oreilles qui sifflaient durant toute la campagne de Sarkozy, qui l’a cité régulièrement et à juste titre comme un chef de gouvernement incapable de gouverner efficacement du fait de sa coalition centriste de 109 ministres. Il y a de quoi se sentir complexé, et donc aigri. En tout cas je le serais à sa place.

    Il faut s’y habituer, d’ailleurs, ils seront nombreux à ne pas supporter la capacité de Sarkozy à prendre les problèmes à bras le corps, et surtout à obtenir des résultats. D’autres en France en suffoquent un peu plus jour après jour. Suivez mon regard.

  • [quote post= »390″]Sur ton 1) : Sarkozy est effectivement le seul à avoir trouvé le moyen de sortir de la crise dans laquelle tout le monde pataugeait en regardant honteusement ses chaussures.[/quote] Tout le monde était d’accord sur le principe d’un traité simplifié. Même Ségo, qui avait juste du mal à le sortir, sûrement à cause de Fabius. C’est même comme ça que les choses ont été lancées si vite, qu’est-ce que tu crois? Tu crois vraiment que les autres dirigeants européens regardaient honteusement leurs chaussures? Au lendemain du non, j’ai entendu (alors que je pensais à bien d’autres choses) plusieurs personnes dire que la prochaine fenêtre d’opportunité se situerait après les élections françaises, sous la présidence allemande. Que le temps aurait passé, qu’on pourrait voir alors sur quels points on peut quand même s’accorder. Il n’y a rien de miraculeux là-dedans.

    Et qui a relancé le calendrier européen, crois-tu? qui a provoqué la tenue de ce congrès? et a mis « les moyens de sortir de la crise » à l’ordre du jour? en disant bien que attention attention il ne faudrait pas revenir à un référendum c’est trop risqué? Merkel… à l’époque où les questions européennes étaient inaudibles dans la campagne.

    Bon mais tout ça est une question de tonalité. Je te reproche juste d’être incapable de voir qu’on peut critiquer une partie du résultat de la négociation sans dire que c’est Sarkozy qui a tout foiré. Et de réduire les choses à la plus petite politique politicienne. Donc quand Prodi fait des remarques, c’est parce que c’est un grand méchant … elle est bien bonne. Il a été un des premiers à dire que le traité simplifié était une bonne idée, avant le congrès. Il y a eu des dizaines d’articles là-dessus. Genre « Prodi soutient Sarkozy ».

    La remarque de Koz est juste : Sarkozy tenait un rôle un peu particulier…. il voulait représenter les français qui ont dit non, et comme il ne veut pas passer par le référendum, c’était difficile pour lui. C’est son pari. Mais d’autres ont le droit de penser différemment, sans être ni des imbéciles, ni des antieuropéens, ni des trolls du TSS

    « Ach, la nuance, c’est une des choses que je préfère »

  • [quote comment= »33312″] Tout le monde était d’accord sur le principe d’un traité simplifié. [/quote]

    Oui, tout le monde est contre la guerre, aussi. Pourtant la majorité des gens « n’y peuvent rien, et c’est très malheureux » (le dire avec les bras ballants, et l’air désespéré).

    [quote comment= »33312″] Tu crois vraiment que les autres dirigeants européens regardaient honteusement leurs chaussures? [/quote]

    Oui. Ils parlaient, ils regrettaient, ils espéraient. Alors peut être qu’ils attendaient la présidence allemande et l’élection française, mais j’ai bien peur que la chanson n’ait pas été la même si Ségolène Royal avait été élue.

    [quote comment= »33312″] Et qui a relancé le calendrier européen, crois-tu? qui a provoqué la tenue de ce congrès? et a mis « les moyens de sortir de la crise » à l’ordre du jour? en disant bien que attention attention il ne faudrait pas revenir à un référendum c’est trop risqué? Merkel… à l’époque où les questions européennes étaient inaudibles dans la campagne.[/quote]

    Tout à fait d’accord. Mais elle l’a fait aussi parce qu’elle a pu s’appuyer sans réserve sur Sarkozy, qui le lui a fait savoir énergiquement dès l’après midi (!) de son entrée en fonction. Pardonne du peu.

    Quant à la campagne, un candidat parlait de son projet, les autres parlaient de lui, de sa personnalité, du danger (?) qu’il représentait, et des complots qu’il conspirait sournoisement. Honte à eux.

    [quote comment= »33312″] Je te reproche juste d’être incapable de voir qu’on peut critiquer une partie du résultat de la négociation sans dire que c’est Sarkozy qui a tout foiré.[/quote]

    Alors je me suis mal exprimé. Ce que je dis, c’est que Sarkozy n’a pas porté un projet personnel, il a porté un projet de sortie de crise. Or une convalescence ne sera jamais synonyme de forme olympique. Reprocher à Sarkozy l’état de l’Europe, je trouve que c’est petit, c’est tout. Qu’on déplore cet état, je le comprends. Qu’on tente d’accuser le ou les médecins de l’état de leur malade… c’est le signe d’un autre trait de caractère, dont au hasard Bayrou a déjà fait 500 fois la preuve.

    [quote comment= »33312″] Donc quand Prodi fait des remarques, c’est parce que c’est un grand méchant … [/quote]

    Mais non, Prodi n’est pas un grand méchant. S’il a soutenu le projet, c’est parce qu’il reconnaissait que l’Europe était en crise. Après avoir relu sa réaction, il me semble avoir compris qu’il déplorait surtout un certain état d’esprit réfractaire à l’unité de l’Europe. Mea culpa donc, car d’après le titre du Monde (MM. Prodi, Verhofstadt et Juncker dénoncent un traité illisible et « le recul de l’esprit européen ») j’avais compris que c’est le traité qu’il reniait, après l’avoir soutenu.

  • Quand je disais que tout le monde était d’accord sur le principe d’un traité simplifié, ça veut dire que quel qu’eût été le résultat des élections, c’est ce qui aurait été fait (parmi les 3 premiers). A part Chirac, personne n’a rien regardé les bras ballants, alors qu’ils pouvaient faire qqch. N’oublions pas que le non français a permis d’éviter des votes dans des pays où le non était également donné gagnant (genre la Pologne) Je t’explique également que pas grand’chose ne pouvait être fait avant cette année, notamment parce qu’il fallait que la France ait un autre président, et tout le monde comptait sur la conjonction de la présidence allemande avec les présidentielles françaises pour faire jouer le coupole franco-allemand. Ce système valait quel que soit le résultat de l’élection. Sarkozy a prit acte, et a donné très vite des garanties. En même temps, il le fallait parce que certaines de ses déclarations avaient été moyennement appréciées de l’autre côté du Rhin.

    [quote post= »390″]Qu’on tente d’accuser le ou les médecins de l’état de leur malade… c’est le signe d’un autre trait de caractère, dont au hasard Bayrou a déjà fait 500 fois la preuve.[/quote]

    Qui a fait cela aujourd’hui? A part Ségolène, je veux dire. Qui? c’est sur ce point-là que je te reproche ton militantisme. Et c’est quoi le trait de caractère? l’irresponsabilité?

  • Faut-il que le François t’ait fait peur pour que tu lui voues une telle haine ! Moi qui croyais que les chrétiens étaient magnanimes !

  • F. Bayrou se bat depuis des années (décennies ?) pour que l’Europe devienne une construction politique démocratique, citoyenne. L’UDF qu’il présidait déjà a été le premier auteur d’un projet de Constitution (1999), d’ailleurs simple et pas mal du tout.

    Il a critiqué le projet de TCE lors de sa rédaction comme trop compliqué, insuffisamment démocratique, mais l’a soutenu lors du référendum car tout de même bien mieux que l’existant (Nice).

    Il constate aujourd’hui que toutes ces années de débat – y compris l’exigence d’une Europe plus sociale et/ou plus démocratique exprimée par beaucoup de « nonistes » – ont accouché d’une souris : des améliorations ponctuelles des processus de décision (essentiellement une meilleure coopération judiciaire, si j’ai bien compris).

    Il me semble assez logique que, tout en appréciant le déblocage des négociations, il regrette de voir la perspective d’une Europe politique renvoyée très loin. Mais il peut espérer (et moi en tout cas, j’espère) la ressusciter lors du débat électoral pan-européen de 2009.

  • [quote comment= »33697″]Faut-il que le François t’ait fait peur pour que tu lui voues une telle haine ! Moi qui croyais que les chrétiens étaient magnanimes ![/quote]

    Ni peur, ni haine. Déception, probablement. Scepticisme quant au personnage. Et agacement face à quelqu’un que je trouve assez pontifiant.

    [quote comment= »33715″]Il me semble assez logique que, tout en appréciant le déblocage des négociations, il regrette de voir la perspective d’une Europe politique renvoyée très loin. Mais il peut espérer (et moi en tout cas, j’espère) la ressusciter lors du débat électoral pan-européen de 2009.[/quote]

    Bien évidemment, mais c’est toujours un peu facile de se placer en inspecteur des travaux finis. Qu’aurait-il obtenu de mieux ? Représentant d’un pays qui a dit Non à une large majorité, mis en face de la Pologne et de la Grande-Bretagne, qu’aurait-il fait de plus ? Lorsque l’on n’est pas aux responsabilités, la vie est plus simple. On approuve les avancées obtenues par d’autres, et on ne prend pas les contingences.

  • [quote comment= »33697″] Faut-il que le François t’ait fait peur pour que tu lui voues une telle haine ! [/quote]

    La haine, comme l’admiration, ne s’agrippe que sur les personnages ayant un minimum de relief, ce qui n’est pas le cas de Bayrou. Un TSB n’aurait jamais été possible, par exemple.

    Quand Bayrou attaquait si violemment Sarkozy durant la campagne, je ne comprenais pas que ce dernier ne lui réponde pas, parfois. Je le comprends maintenant : Bayrou n’est pas un Cyrano, il reste un Don Quichotte, qui n’a même pas l’excuse de sa folie pour légitimer des combats contre les ennemis qu’il invente. Seul compte le sentiment d’être un preux chevalier. Lui répondre aurait été donner vie à ses fantasmes.

  • Amusant : Le site « mouvementdemocrate.fr » pointe directement sur « bayrou.fr ». Je savais qu’ils n’étaient pas nombreux, mais là…

  • koz  » inspecteur des travaux finis »

    Je crois avoir indiqué dans mon commentaire que, contrairement à N. Sarkozy, F. Bayrou n’est pas un inspecteur des travaux finis en matière de construction européenne : s’il faut le rappeler encore, il s’y est attelé depuis une bonne trentaine d’années, il a siégé au parlement de Strasbourg contrairement à un certain Sarkozy Nicolas qui n’a pas tenu son engagement de le faire, il a écrit 3 livres à ce sujet, il a proposé un texte de Constitution dès 1999, il a fondé un parti politique européen, etc.

    Cela lui donne, je crois, les moyens d’avoir un point de vue fondé sur l’action des pouvoirs publics, en l’occurrence celle du Président de la République (légitimement élu, on sait !).

    Et, comme F. Bayrou n’a pas été élu Président (eh non !) mais député, il faut t’attendre à le voir faire dans les 5 prochaines années le métier de député, non celui de Président …

  • Pingback: Buy Tramadol

Les commentaires sont fermés