Pink, Martini !

Aucune implication politique à ce billet. Ni François, ni Nicolas, ni Ségolène. Mais Thomas, China, Martin, Paloma, Phil, Timothy… Casino de Paris, 24 mai. Oui, là, vraiment, « Toute la musique que j’aime« , pas exactement celle à laquelle fait allusion ce titre-là. Cuba, Rio, Jazz. Des musiciens issus d’orchestres symphoniques.

Swing, aussi. Une pensée pour les « Swing Kids« . Trompette. Années 40, 50. Mazurka. Dosvedanya Mio Bombino.


Sagement délirant.Une vraie orchestration. Plaisir de constater, sur scène, que c’est de la vraie musique, jouée par des vrais gens avec de p… de vrais instruments. Jusqu’aux castagnettes !

Une déception toutefois. On n’écoute pas Pink Martini et, en particulier, Hey Eugene !, leur dernier album, assis. Merde alors. Il aura fallu attendre les rappels pour que la salle, debout, ne se rasseye pas. Enfin, en tout cas, moi, je ne me suis pas rassis, et ceux qui étaient derrière moi non plus, d’ailleurs. D’ailleurs, je vois bien mieux debout.


Pink Martini me facilite la vie, d’ailleurs : j’avais la ferme intention de le faire connaître à ceux qui ne connaissent pas encore le groupe, malgré son double disque d’or sur Sympathique et le succès de Hang on Little Tomato.


Pink Martini dispose d’un site de présentation de son dernier album assez bluffant… Et d’une technique de promotion version participative plutôt futée.

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

26 comments

  • Ah oui ! Pink Martini, et leur fameux tube « Je ne veux pas travailler », je me souviens…

    Et je… Non, en fait, je m’abstiendrai de faire finement allusion à un slogan politique entendu et réentendu pendant les quelques mois qui viennent de s’écouler…

  • je sais pas j’écoute, j’écoute et ca ne passe pas trop bien sur le net c’est surement mieux en Live avec de vrais instruments mais je suis dans une période destroy et si je dois être debout (cfr. On n’écoute pas Pink Martini et, en particulier, Hey Eugene !, leur dernier album, assis.) je préfère un truc du genre :

    http://www.videocodezone.com/videos/s/shop_boyz/party_like_a_rock_star-3.html

    ou encore

    http://www.videocodezone.com/videos/b/breaking_benjamin/the_diary_of_jane-2.html

  • Désolé pour la pub qui vient avec…mais ils n’ont pas party like star sur ton lien; ils ont bien par contre diary of Jane en acoustic mais il commence à faire vieux ce morceau.

  • sinon pour ceux qui aime le jazz ancien ou moderne (norah jones) et pas leur imitation pop locale; je recommande le site:

    http://www.bluenote.com/jukebox.asp

    je sens que je vais bientot devoir faire une retraite…mais cela fait du bien de parler d’autre chose que de politique…

  • Merciiiiiii Koz ! Je découvre Pink Martini, et j’adore. Ca me fait penser à Paris Combo. Oui, bon, c’est pas pareil… mais j’ai dit que ça m’y fait penser, c’est tout 😉

    Une pause politique, c’est ok… mais pas trop longue, hein ? Paske j’me culture vach’ment moi zici !

    Merci à toi, ainsi qu’à Dang et Libéral pour vos billets toujours riches et enrichissants et pour les commentaires des fidèles souvent intéressants.

    Signé « une fidèle lectrice discrète »

  • J’aime beaucoup les chansons que tu as mises là Koz, je ne connaissais Pink Martini que de nom jusqu’ici… Voilà une chose de réparée :p Quel album conseillerais tu en premier ?

  • à Zeb

    Hang on little tomato

    à Koz

    Amusante la perche que vous nous tenez avec la biographie. Est-ce une invitation à succomber à l’esprit de polémique en suggérant que vu les dernières élections chez eux et chez nous, peut-être serait-il temps que par souci de réciprocité émerge un Pink Martini français ?

    Il est vrai qu’après le 6 mai, ma première réaction a été de compatir avec Norah Jones. Outre des désaccords avec leur gouvernement, à quoi tenter de remédier Pink Martini par ses accords ? Le multilinguisme ? (pour la petite histoire, Hang on little tomato m’a fait plonger dans l’italien). Aïe, ce n’est pas notre point fort à nous autres gaulois. L’ouverture au monde ? Entre le 29 mai 2005, les lois Chevènement puis Sarkozy sur l’immigration, la focalisation presque exclusive sur l’hexagone de la campagne présidentielle, il y a de quoi se lever tôt et travailler dur pour aller à nouveau de l’avant. L’imagination, l’optimisme ? Denrée devenues tout aussi rare de ce côté-ci de l’atlantique.

    Mmh, finalement votre idée me plait. Si vous souhaitez aller plus loin, j’ai quelques modestes talents de pianiste et de bassoniste. Quel nom pour notre futur groupe ? « Pastis rose » ?

  • [quote comment= »23929″] Si vous souhaitez aller plus loin, j’ai quelques modestes talents de pianiste et de bassoniste. Quel nom pour notre futur groupe ? « Pastis rose » ?[/quote]

    hehehe et moi de parolier, j’ai d’ailleurs déjà commencé ici la rédaction de l’hymne rose pastichois.

    La moutoniaise par jmf

    sautons moutons de la bêtise, le jour de choir est arrivé,…”

    ref

    pexi, le 28.04.07 à 1:55, a écrit : dans socialiste pour un vrai débat (p=272)

    jmfayard a écrit plus haut :

     »C’est bien simple : il est suicidaire d’opposer le parlement et le référendum, démocratie représentative et directe, de jouer l’un contre l’autre en naviguant à vue au gré des besoins du moment. Quant on a choisi une voie, on l’emprunte jusqu’au bout. »

    pexi a répondu :

    méthode idéale pour éradiquer les moutons, qu’un mouton (JC) voulant jouer les bravaches pour se montrer devant les femelles combien il est beau, combien il est fort, combien il est intelligent ( ok arrêtont là car il commence à y avoir un stuuuut) décide de sauter dans le précipice en pensant sauter d’un seul coup sur l’autre rive et ramasser toutes les femelles s’écrase pathètiquement dans la vallée, doit pour toi obliger les autres moutons à faire de même en bêeelant en coeur la moutoniaise ‘’sautons moutons de la bêtise, le jour de choir est arrivé,…”) me semble être une attitude débile et suicidaire…

  • à pexi :

    Une métaphore animale et humoristique ? Pas mal du tout, cependant, comme précisé ci-dessus, le « pastis rose » va s’efforcer comme son alter-égo californien de ne pas chanter en français avec des références héxagonales comme la marseillaise mais en étranger tout en s’ouvrant sur le monde. Si ça vous titille, bienvenue comme parolier !

  • [quote comment= »23935″]à pexi :

    cependant, comme précisé ci-dessus, le « pastis rose » va s’efforcer comme son alter-égo californien de ne pas chanter en français avec des références héxagonales comme la marseillaise mais en étranger tout en s’ouvrant sur le monde. Si ça vous titille, bienvenue comme parolier ![/quote]

    question 1.0.

    • Demande d’un concept concret à mettre en parole.

    Remarque 1.0.

    • il y a comme un stuuuut avec le nom du groupe en anglo-américain…

     »PINK PASTIS »

    me fait penser

    PINK PANTHER

    PINK

    P(arti) D(émocrate)

    un peu trop de références à des segments de niche que je ne suis pas vraiment sur de vouloir explorer…

  • [quote comment= »23929″]Est-ce une invitation à succomber à l’esprit de polémique (…) ?[/quote]

    Non, précisément. C’était une occasion d’en sortir.

    [quote comment= »23919″]Merciiiiiii Koz ! Je découvre Pink Martini, et j’adore. Ca me fait penser à Paris Combo. Oui, bon, c’est pas pareil… mais j’ai dit que ça m’y fait penser, c’est tout 😉

    Une pause politique, c’est ok… mais pas trop longue, hein ?[/quote]

    J’ai entendu une fois Paris Combo, dans un bar, à Evian. Mais j’avais aimé.

    La pause ne sera pas trop longue, c’était juste une exception parce que, de temps en temps…

    [quote comment= »23924″]Quel album conseillerais tu en premier ?[/quote]

    J’ai les trois et je les aime tous les trois, mais pour un premier, pourquoi ne pas commencer par… le premier, Sympathique : Lullaby, Brazil, Que Sera Sera, Andalucia, Donde Estas, Yolanda, No hay problema… Je crois qu’il n’y en pas une seule que je n’aime pas. La seule pour laquelle j’ai presque un doute est probablement la plus connue, la chanson titre de l’album (Je ne veux pas travailler…).

  • deuxième essai de ce martini rose, après une tisane pour me faire passer cette tendance destroy, et je me demande si la référence au Titre hey Eugene n’a pas quelque chose à voir, directement ou indirectement, avec le marchand de frites à Brel dans madeleine…

    faudrait trouver quelque chose entre le café et les tisanes…

  • Je ne connaissais pas. C’est sympa mais en ce moment je découvre Mika et j’adore !!!! (bon je sais pas le même style)

  • Rhooo, Pink Martini…

    ça va pas non, et pourquoi pas Gotan Project, dis… Et puis allons-y, achevez-nous, mettez-nous du Truffaz…

    C’est très dangeureux, ce règne du bon goût dans l’industrie musicale. On va vers l’indigestion de noix de cajou généralisé.

    Tiens, blague à part, les cousins (en terme de rythme, de sonorité et de chaleur des cuivres) djeun’s destroy et électroniques de Pink Martini s’appellent « Le peuple de l’herbe. » Honnêtement, pour créer, un léger mouvement de hanche saccadé-chaloupé, ils n’ont pas leur pareil.

    Pour ma part, je suis pour une rubrique culturelle sur ce blog. A voté.

  • Ah, Pink Martini, enfin une raison d’être en phase avec Koz ! Merci. Les trois albums sont bons, et c’est rare lorsqu’on a cartonné avec le premier de ne pas se laisser aller à la facilité ensuite.

    C’est géant.

    … et contrairement à d’autres, j’aime bien lorsque Koz quitte un peu la pesante politique aux sujets parfois lourds pour venir se promener sur des sentiers bien plus sympathiques sur lesquels il est plus facile de faire un bout de route ensemble.

  • Oui, mais…

    « Notre but est vraiment de divertir, pas d’exprimer de la colère ou des idées politiques. »

    😉

    Pour autant, tout est politique…

  • aprés un deuxieme album magnifique, grosse deception avec ce troisieme opus ou on ne retrouve pas la magie de hang on little tomato(leur meilleur a ce jour). Les chansons s’enchainent sans vraiment atirer l’atention. Il n’y a mème pas sur l’album un titre de la trempe d’amado mio du 1er album. Peut etre au 4ieme. Moi je retourne ecouter le 2ieme album.

  • C’est très personnel… Taya Tan et Dosvedania Mio Bambino retiennent mon attention, moi. Idem de Mar Desconocido, Bukra Wa’bdo… ah oui et aussi Ojala ,-)

  • Tu veux dire que tu as apprécié la dernière question posée… ou sa réponse. tu pourras nous scanner ta carte postale un jour ?

  • [quote comment= »24043″]Je ne connaissais pas. C’est sympa mais en ce moment je découvre Mika et j’adore !!!! (bon je sais pas le même style)[/quote]

    Thais, je situerais Mika dans la même veine que l’était les « Sparks » – le rock sophistiqué… Sur Youtube tu trouveras des extraits de concerts ou les vieux tubes des Sparks.

Les commentaires sont fermés