La République est en danger

Non, je ne parle pas des soutiens discrets mais appuyés apportés par Ségolène Royal aux indépendantistes de tous acabits, d’Oscar Temaru à Alfred Marie-Jeanne, en Martinique, « un très bon contact« , selon Rebsamen. Je ne parle pas non plus de son habitude de jouer les Régions contre l’Etat.

Non, en fait, c’est la République des blogs de demain qui n’a pas encore de lieu défini. Ne vous précipitez donc pas au Pavillon Baltard ! (peut-être + d’infos bientôt chez Versac)

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

4 comments

  • Au peloton, la Girondine ! A l’échafaud, la Poitevine !

    Fusillons les traîtres félons indépendantistes et factieux qui osent penser que notre Outre-Mer serait aussi une forme d’héritage colonial !

    Ah bas les provinces attardées ! Vive la république jacobine et les blogs parisiens éclairant le Monde !

  • Est-e que quelqu’un va, un jour, parler sérieusement de la réforme constitutionnelle à venir (Congrès de Versaille fin février) sur le corps électiral calédonien? Voilà un sujet non polémique, puisque tout le monde est d’accord : il faut figer le corps électoral.

    Or cette mesure : – est contraire à ce qui est exprimé par l’accord de nouméa – n’a pas été débattue en Nouvelle Calédonie depuis les accords de Nouméa (1998) – revient à introduire le droit du sang.

    les citoyens calédoniens, outre le bonheur d’avoir de pouvoir voter pour les élections provinciales, seront aussi protégés ar des lois du pays quant à l’accès au travail.

    la citoyenneté calédonienne s’inscrit dans une logique d’émancipation de la calédonie (vers un état associé). pour autant, rien n’imosait que les parlementaires français ailent vers le droit du sang! pour répondre à la sollicitation des indépendantistes, il suffisait de dire que la citoyenneté nécessitait 20 ans de présence. Ainsi : – il n’y aurait pas eu d’électeurs nouveaux durant la période d’application de l’accord de nouméa – mais on serait restés dans une logique de droit du sol

    le fait que cette affaire concerne peu de monde ne doit pas autoriser : – que l’on raconte n’iporte quoi, à savoir qu’il s’agit d’appliquer les accords de nouméa – que l’on impose aux calédoniens le programme du FN sur la nationalité

    d’accord, je sais, je m’énerve pour rien. mais j’ai plusieurs tares : je suis démocrate, et citoyenne calédonienne. et je déteste le programme du FN, même quand il est orté par des kanaks.

Les commentaires sont fermés