Itw | "Huchon, c'est la victoire du mensonge, de la trahison et du reniement"

En fin de compte, Jean-Paul Huchon se félicitera peut-être que ce mandat ne dure que quatre ans. Si Patrick Karam tient durant quatre ans le programme qu’il se fixait hier soir, sur le ton qu’il a adopté hier soir, ce mandat risque en effet d’être long pour Huchon.

[dewplayer:audio/karam1.mp3]

Pour Patrick Karam, que l’on m’a présenté hier à la péniche de Valérie Pécresse comme un Lefebvre en puissance – sacré programme – l’heure est effectivement à l’offensive frontale : Jean-Paul Huchon est nuisible à la politique française et il mènera, contre lui, durant quatre ans, une opposition de combat, sous la direction de Valérie Pécresse, « chef de guerre ».1

[dewplayer:audio/karam2.mp3]

Nous verrons, au prochain épisode, que David Douillet se veut moins « impulsif« . Une autre technique de combat peut-être.


  1. ma deuxième question, que l’on n’entend pas, portait sur la perte éventuelle des électeurs de centre-droit. Remarquez que, puisqu’il ne répond pas à la question posée, la coupe n’est pas une perte insupportable []

13 commentaires

  • C’est à tout le moins plus intéressant que la langue de bois que j’ai pu récupérer d’un autre. D’ailleurs, fausse manip, je n’ai même pas gardé l’enregistrement. Mais quel que soit l’opinion sur le fond, je comprends pourquoi ces types sont de « meilleurs clients » pour les medias. Même si ce n’est pas l’essentiel, au moins, on ne s’emmerde pas.

    Après, laisse-lui le temps d’être installé en tant que conseiller régional : difficile de « commencer par mettre en œuvre » avant ça.

  • il faut le prendre au mot sur ses promesses:
    qu’il soit présent au conseil régional, qu’il propose, contrôle, débatte….et on verra s’il a les moyens de es propos de campagne!

  • En voilà un qui n’a pas bien pigé que la campagne était terminée. Un peu décalé quand même d’expliquer que Huchon a failli et qu’il faut se débarrasser de lui… le soir même où le peuple vient de le réélire confortablement. Mais bon, il veut simplement dire qu’il va faire son boulot d’opposant. Le ton est inattendu, pas le fond du discours.

  • Merci Koz pour nous avoir fait partagé cette intervention.

    Le fait est que Huchon a bien failli et qu’il fallait se débarasser de lui ! Il y a un ou deux ans j’ai eu l’occasion d’assister à une espèce de table ronde organisée dans ma commune sur le thème de la situation du RER. Invité par un de ses amis politiques pour rassurer la population sur ce qui allait être fait, il s’est contenté d’assurer pendant toute la soirée que tout se passait très bien, et que les différents habitants qui prenaient la parole pour évoquer leur galère quotidienne exagéraient, que ça ne se passait pas comme ça. J’entendais Valérie Pécresse ironiser sur le plan « d’urgence » des transports lancé l’année dernière alors qu’il était au pouvoir depuis douze ans, ça me laissait en effet songeur…

    Sur Patrick Karam, je ne sais pas si son action d’opposant peut avoir le moindre effet. Qu’il soit énergique ou pas, ce n’est pas lui qui aura la moindre influence pour décider quoi que ce soit. Comme personne ne se soucie de la région, il ne pourra même pas dénoncer ce qui est fait par le pouvoir en place, donc bon…

  • Je ne connaissais pas ce Karam. Effectivement, cela ne vole pas très haut et on comprend la comparaison avec Lefebvre. On remarquera également que l’essentiel de son discours consiste à dire qu’il veillera personnellement à ce qu’Huchon tienne les promesses de son programme. Comme s’il l’approuvait dans sa totalité et que la seule crainte qu’il avait était qu’il ne soit pas intégralement appliqué. Assez bizarre pour un opposant…

  • J’avais un a priori plutôt favorable pour Karam, je dois avouer que je suis un peu déçu. Ça reste de la langue de bois et un discours assez creux. Ce genre de propos, on pourrait l’appliquer à peu près à n’importe quel politique de droite ou de gauche : repassez-vous l’enregistrement en remplaçant Huchon par Sarkozy et en imaginant un type de centre droit non sarkozyste ou de gauche : ça passe aussi.

    Question diplômes il fait un peu mieux que Lefebvre, mais moi aussi je comprends la comparaison ! Il roule des mécaniques, mais de toute manière il ne pourra pas faire grand chose.

  • Est-ce que quelqu’un peut expliquer à Karam que la campagne des régionales est finie et que les électeurs n’ont pas voté pour un programme régional mais sur les polémiques à deux balles au niveau national ?

  • Oh, ça, il le sait. Il me disait, sur l’absence de vrai débat régional, que lors d’une conférence de presse sur [je sais plus quoi] les journalistes n’ont posé aucune question sur le sujet et n’ont évoqué que l’affaire Soumaré. Bon, cela étant, et même si ça ne venait pas de Pécresse, il n’est pas possible de se défausser sur les journalistes alors que l’affaire Soumaré a été déclenchée par une tête de liste départementale.

    hipparkhos a écrit:

    Il roule des mécaniques, mais de toute manière il ne pourra pas faire grand chose.

    Compte tenu de l’absence d’intérêt pour les régionales, comme le dit xerbias, c’est possible. Mais peut-être, avec un peu d’imagination et d’habileté…

    Jeff a écrit:

    On remarquera également que l’essentiel de son discours consiste à dire qu’il veillera personnellement à ce qu’Huchon tienne les promesses de son programme. Comme s’il l’approuvait dans sa totalité et que la seule crainte qu’il avait était qu’il ne soit pas intégralement appliqué.

    C’est vrai que c’est un peu contradictoire. On n’imagine pas Aubry veiller à ce que Sarko applique toutes ses promesses.

  • Très intéressant, ça permet de découvrir le personnage. Que Huchon ait des tares, nul n’en doute, et puis il est depuis trop longtemps à la tête de la région, il aurait fallu une autre personnalité. Il est lamentable que les mandats de président de région s’enchainent ainsi, considération de parti mise à part. Mais compte-t-il consacrer toute son énergie à tracer Huchon ? S’il y parvient, on se demande si cela tiendra plus de l’acharnement obsessionnel ou de la méticulosité pugnace.

Les commentaires sont fermés