Goulard vote Sarkozy

Eh oui. Et l’esprit pervers qui est le mien ne peut s’empêcher de penser qu’il ne s’agit, pour lui, que de tenter de discréditer le processus de désignation de l’UMP. Surtout, lorsque l’on sait qu’il pourrait voter blanc… Alors, soit, il est « résolu à [s]e battre pour faire gagner [s]on camp« . Mais lequel ?

Billets à peu près similaires

9 comments

  • J’ai une faiblesse pour Goulard; c’est un type compétent dans un ministère cadenassé et assez peu mis en avant.

    Ceci dit, il n’exclut pas apparemment une candidature Villepin ou Chirac… 5 mois ça a beau être long, je commence à avoir du mal à imaginer de telles candidatures…

  • Il lui reste juste un défi à relever : se faire connaître pour autre chose que pour les points qu’il marque contre « son » camp.

  • S’il n’en restait plus qu’un, c’aurait été Goulard. Si même lui, l’archéochiraquien se rallie, c’est que c’est définitivement plié à Droite.

  • [quote comment= »111″]J’ai une faiblesse pour Goulard; c’est un type compétent dans un ministère cadenassé et assez peu mis en avant.[/quote]

    J’ai quelques doutes, quand même, mais ils ne demandent qu’à être levés.

    Bien qu’il soit mon ministre de tutelle, je suis incapable de nommer une seule de ses actions, ou même seulement un projet, concernant l’université ou la recherche. En fait, je n’ai connu son nom (et il me faut un effort de mémoire pour me rappeler son portefeuille) que par ses attaques contre « son » camp ; ce qui le place d’ailleurs au même rang qu’un J.-L. Debré. Chacun existe – médiatiquement – comme il peut…

    Quant à affirmer que la recherche est assez peu mise en avant, est-ce la cause ou la conséquence de l’insipidité du ministre ? Après tout, quelques personnes ont souligné l’importance de la question ces derniers temps.

  • [quote comment= »114″]S’il n’en restait plus qu’un, c’aurait été Goulard. Si même lui, l’archéochiraquien se rallie, c’est que c’est définitivement plié à Droite.[/quote]

    Ca, c’est de la méthode Coué, non ? Franchement, je n’y crois pas. Il est toujours facile de parler de « mon camp » : personne ne sait si son camp, c’est la droite, ou la droite chiraquienne. De la même manière que Ollier m’avait dit, lorsque je l’avais interviewé, que MAM ne ferait jamais rien qui puisse faire perdre « son camp ». Mais de quel camp parle-t-on ?

  • On est assez d’accord. Sauf que je ne l’ai pas entendu « clairement ». Il n’a eu ni cette franchise, ni ce courage. Il a préféré dire que le Président de la République ne s’étant pas prononcé sur son éventuelle candidature, il ne pouvait pas, lui, en tant que Premier Ministre, soutenir un candidat… Ils ont dû bûcher un paquet de temps pour trouver cette explication tordue. Parce que les ministres, eux, il ne semble pas que cela les ait empêchés de rallier en masse Sarko.

  • Tu as raison, « clairement » est de trop dans mon commentaire. peut-être en étais-je tellement persuadé que je l’ai entendu distinctement.

  • J’aime bien F. Goulard, c’est un gars bien. Je me souviens avoir eu l’occasion de discuter avec lui il y a quelques années au sujet de l’utilité de l’ENA. Quand à son travail à son ministere, il me semble qu’il fait très bien son boulot malgrès un budget serré. Et c’est peut etre bon signe qu’on n’entende pas trop parlé du ministre. Peut etre…

Les commentaires sont fermés