En meeting, en direct, là-bas

Attention, Koz vous livre là son plus beau calembour, particulièrement recherché.

Parce que le meeting, là-bas, il a lieu à Issy.

Eh oui, grande forme, le Koz …

Bref, ce soir à Issy-les-Moulineaux, Nicolas Sarkozy tient une grande réunion publique, en présence de Christian Blanc, André Santini et Simone Veil. Je souhaitais m’y rendre. Des nécessités professionnelles vont m’en empêcher.

En revanche, vous pouvez le suivre en direct sur NSTV. [edit 20h20 : en page d’accueil, en fait]

Probablement, j’imagine, dans l’onglet « Discours« . Vous me raconterez…

Mais au-delà de cela, ce meeting souligne l’adhésion de personnalités venues du centre, voire – initialement – de la gauche, en ce qui concerne Christian Blanc (si je n’m’abuse)… Il pose aussi une question : Simone Veil, qui connait Nicolas Sarkozy depuis plus de dix ans, qui n’a pas sa langue dans sa poche1, et dont chacun connait le passé, dirait-elle de lui que « c’est un gentil » et le soutiendrait-elle s’il correspondait au portrait que cette fin de campagne veut faire de lui ?

Si vous répondez « oui« , vous avez tort2.


  1. certains affirment qu’elle aurait même subrepticement tiré la langue à Sarko qui évoquait son caractère, à la Mutualité []
  2. je préfère préciser, certains sont vraiment capables de tout []

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

27 commentaires

  • Ben en fait OlivierA, l’UMP a pas réussi à avoir Rocard et Mauroy, ils font comme ils peuvent…

    J’espère ne pas vous brusquer OlivierA, mais vous faites dans le jeunisme. Ce même jeunisme qui fait des gens de plus de 50 ans des inemployables. Mes félicitations, jeune homme !

  • C’était juste une petite plaisanterie qui ne reflète en rien un quelconque jugement.
    J’ai en fait beaucoup plus de respect pour S. Veil et VGE que pour Nadine Morano et Christian Estrosi sans parler de Loic Lemeur, Steevy Boulay et doc Gyneco.

    Bon meeting.

  • Ok Olivier : )

    Et arrête avec ce pauvre Steevy, moi je trouve qu’il se bonifie. Sincèrement. Parce que le garçon était parti (peut être) de loin. Je crois en plus sincérement que son entourage agit comme un émulateur. Comme quoi, la discrimination positive : )

  • Sur Sarkozy.fr, il y actuellement l’interview de Sarkozy qui passe simultanément sur France 2. Il y a traduction en langue des signes sur l’image du net, le meeting est-il en cours, et dans ce cas, qu’est-ce qui est traduit en incrustation : le meeting, ou l’interview ?

  • Je pense qu’ils passeront au meeting quand Sarko aura quitté France2. Mais je ne peux pas être trop affirmatif, maitrisant assez mal la langue des signes. 😉

  • Visiblement, ils avaient interrompu le meeting pour retransmettre l’interview dans la salle (et c’est ça qui était traduit).

    Accessoirement, il me semble que Giscard soutenait Chirac plutôt que Bayrou en 2002 également.

  • [quote post= »253″]dirait-elle de lui que “c’est un gentil” et le soutiendrait-elle s’il correspondait au portrait que cette fin de campagne veut faire de lui ?[/quote]
    C’est une vendue Simone !! Ségolène l’a dit ce soir sur TF1 : « Nicolas Sarkozy est dangereux ». Et elle a bougrement raison. Il est très dangereux même…. mais pour le PS et sa candidate qu’il va laminer le 6 Mai 🙂

  • Simone Veil n’a, en effet, décidemment pas la langue dans sa poche : elle a fait son discours sur l’Europe, en commençant par déploré qu’on n’en ait pas parlé pendant cette campagne !

    Christian Blanc a raconté la sérénité de Sarko lorsque, à 5h de la réunion du Conseil des ministres qui devait décider du prononcé de l’état d’urgence en 2005, il l’a consulté (Blanc était, avant les émeutes de banlieue, le seul préfet à avoir prononcé l’état d’urgence sous la Vème République) à partir de 7h30 du matin, après 4 nuits blanches, et qu’il l’a questionné très précisément, très pertinemment, sur l’opportunité d’une telle mesure.
    Rien d’un agité irresponsable.

    C’est, selon ses dires, à ce moment qu’il a « compris » que Sarko était l’homme qu’il fallait à notre pays : volontaire et courageux… mais pesant et réfléchissant ses choix.

    Bien loin de la caricature qu’on en fait. J’adhère, à ce sujet, à l’explication de Fillon (qui apparemment n’était pas là ) : Sarko « fait peur » (cette phrase commence à m’agacer) principalement parce qu’il bouscule nos conservatismes. [On peut, d’ailleurs, lire « l’affaire des gènes » à cette aune, cf l’article de Philippe Froguel que je cite dans mon dernier billet sur touvabien].

    Santini a parlé de l’appareil de l’UDF, de la fidélité à son histoire et du fait que la « liberté » a été décrétée par le seul Bayrou, au mépris de toute décision collective et de ceux qui « le faisaient vivre ». Révélateur des contradictions de ce chantre du rassemblement et du collectif que tu as dénoncé par ailleurs (et qu’une certaine Marie-Christine Blin dénonce elle aussi régulièrement sur certains blogs).

    Devedjian a fait un discours sans intérêts sur les Hauts-de-Seine. Apparemment, le conseil général lui dirait bien.

    Robien a parlé des contradictions de Bayrou, de son mépris de ses électeurs, de son inconstance, de sa capacité à trahir, de son égocentrisme, de son absence de vision et de projet. Du fait qu’il a décrété tout seul, au mépris de ses électeurs, de ses soutiens etc., le passage de l’UDF à gauche.

    Et Sarko a fait un grand discours. Sans notes. Apaisé. Volontaire. Suivant une ligne directrice : la restauration de la volonté politique, la fierté d’être et la fidélité à ce qu’on est, le refus du confort intellectuel. Bref, sur les valeurs. Où 5 ans de campagne semblent avoir suivi une ligne directrice précise : oser avoir des valeurs, les affirmer et les faire vivre pour qu’on reprenne envie de demain.

    Et la petite pique « Bayrou est à gauche s’il est face à Sarko au 2ème tour, à droite s’il est face à Ségo ». Tout cela dans le pur mépris du peuple. Le dîner avec Rocard serait un avant-goût des combines d’appareil qui rythmeraient son éventuel mandat.

    Bon, tout ça à chaud… mais, pourtant pas à l’UMP ni fan des meetings politiques et des moutonneries, j’ai aimé.

  • Merci pour ce compte-rendu, Carolus ! J’espère pouvoir regarder les discours sur le Net un de ces 4.

    Cette règle d’équité du temps de parole est tout de même agaçante : j’ai regardé les infos hier soir tard. Trois fois rien sur ce meeting. En revanche, Bove, Buffet et Nihous… 🙄

  • Ah, tiens vous voyez c’est agaçant quand c’est votre tour.

    Nous étions 15000 il y a trois semaines dans un palai omnisport de Bercy gonflé à bloc, et les médias ont préféré parler des 300 touristes venus applaudir un animateur de télé people pseudo écolo et même pas candidat.

  • [quote comment= »13964″]Merci pour ce compte-rendu, Carolus ! [/quote]
    Merci pour la mise en forme, Koz !

    J’avais oublié un truc très juste de Robien : Bayrou a préféré se draper dans la posture et n’avoir aucun bilan à défendre pour jouer le rôle de l’homme vierge…

  • Une dernière Robienade oubliée, pour la route :

    Bayrou, l’homme qui ne fait pas quand il est au pouvoir, qui ne sait pas choisir quand il est candidat.

    A ce sujet, Bayrou semble lui même acquiescer :

    « «Il y a de la droite en moi : je veux de la rigueur, de la sécurité. […] Il y a de la gauche en moi : je veux l’égalité, la solidarité avec les plus faibles. […]Il y a du centre en moi : équité, justice, fraternité. Ces valeurs-là, nous allons les faire entrer dans la réalité. »

    Faudra m’expliquer en quoi fraternité et solidarité sont si différents. Justice (sociale) n’équivaut pas à l’acception générale de « l’égalité » ? Equité (souci d’organiser la coopération sociale selon des principes qui tiennent compte des éventuelles disparités entre les membres d’une même société) n’est pas extrèmement proche de solidarité et égalité? D’ailleurs, l’équité est le principe de justice selon Rawls…

    Ces cafouillages sémantiques, pour faire plaisir à tout le monde sans dire grand chose, sont révélateurs de l’imposture.

  • Il faudra aussi m’expliquer que, parce que je suis de droite, je ne serais que rigueur et sécurité. Bayrou est vraiment dans la facilité : bien entendu, nous portons tous l’ensemble de ces aspirations, pour qui se prend-il ? C’est vraiment du discours attrappe-tout. Simplement, une élection, une présidentielle, c’est un choix. Le choix de savoir quel mix de tout cela on veut mettre en avant, quels moyens d’assurer le respect de ces valeurs nous préférons.

  • Les ralliements venant du centre et de la gauche sont en effet nombreux pour Nicolas Sarkozy. C’est selon moi une illustration du fait que, malgré la multiplication des attaques en dessous de la ceinture contre Nicolas Sarkozy, elles portent de moins en moins, et avec un effet parfois négatif pour ceux qui les portent. Depuis son arrivée au ministère de l’intérieur en 2002, Nicolas Sarkozy est accusé d’être le grand Satan. A force de ne rien voir venir qui confirme cela, les français se lassent de ces attaques.. Et cela même à gauche. Et surtout à l’UDF je présume ou le discours « contre nature » anti Sarkozy de Bayrou lui aliène toute la base historique du parti.

    Les médias ont beau occulter les mesures importantes prises par Nicolas Sarkozy: Suppression de la double peine, évacuation des squats insalubres, création d’un organisme représentatif de l’Islam de France, etc, les personnalités qui se sont caractérisées par leur indépendance dans le passé se rapprochent du candidat de l’UMP.

    Quelques noms de « ralliés » pour info: André Santini, Christian Blanc, Pascal Bruckner, Max Gallo, André Glucksman, Eric Besson (+/- clairement), Véronique Vasseur, Bernard Tapie, VGE, Simone Veil, Gilles de Robien, etc.

    P.S: Christian Blanc a bien travaillé pour Rocard dans le passé Koz.

  • Ah bon, la double peine a été supprimée ? Si il y a eu autant de « reconduits » c’est parce que les préfets n’étaient pas au courant ?

    Ah bon le CFCM représente les musulmans ?
    Il est pourtant composé majoritairement d’islamistes (UOIF), alors que les islamistes représentent moins de 1% des musulmans. Un peu comme si on disait que Mgr Lefebvre représente les cathos de France.
    Mais j’imagine que quand on ne sait même pas ce que veut dire « sunnite » et « chiite », pourtant au programme d’Hist-Geo en classe de sixième, on ne doit pas trop voir la différence entre musulman et islamiste.

    Le candidat sortant (et bientôt sorti) semble avoir voulu s’expliquer à propos de sa célèbre saillie islamophobe lors de l’émission de PPDA.
    http://www.dailymotion.com/video/x1qttc_video-pirate-sarkosy-cho-bouillant

  • Oui c’est intéressant tout ça. Et c’est remarquable comme ça m’est égal.

    Ces gens _ respectables_ ne font pas partie de l’idée que je me fais du centrisme.

    Ce que dit Bayrou, les propositions qu’il développe dans son programme, ce sont les valeurs dans lesquelles j’ai été élevée, l’idée de l’Etat à quoi m’ont porté mon histoire personnelle et mes lectures de l’histoire de mon pays.

    Ces histoires de parti, de soutien, de gens « qui font vivre » : c’est pareil, ça m’est égal. Il est possible que je sois trop partisane, mais quand j’entends Santini ou Robien dire qu’ils ont fait vivre Bayrou, je me dis qu’ils n’étaient pas obligés de rester à l’UDF quand les autres sont partis. S’ils sont restés c’est qu’il y a une raison. Parce que ce sont des hommes du centre? Mais le parti était squatté par cet arriviste de François dont les intentions ne faisaient aucun doute…. Si Sarkozy défend leurs idées, que ne l’ont-ils rejoint plus tôt?
    Je me souviens d’un meeting au même endroit, à Issy, en 2003 ou 2004. Il était chaud, le Dédé. Je me souviens aussi de militants acharnés à soutenir sa candidature contre Coppé aux régionales. Il les a eu tout seul ses voix peut-être?

    Mon point de vue de militante de base (carte du CDS à 16 ans, en 94), c’est que Bayrou a pris le contrôle du CDS puis de l’UDF démocratiquement, et qu’il a toujours eu la même ligne d’indépendance. De mon point de vue de militante de base, donc, il a dit ce qu’il allait faire, et il a fait ce qu’il a dit.
    A présent, je le vois exprimer à voix claire tout ce en quoi je crois, et tout ce que je souhaite pour l’avenir de mon pays, et tout cela n’était que partiellement audible chez les uns ou les autres. Il rassemble hier 17 000 personnes sur ces valeurs-là, sur ces idées-là qui me font vivre.

    Alors, si vous saviez mon immense fierté…

    il ne faut pas confondre l’histoire de l’UDF et l’histoire du centre.

  • [quote comment= »14033″]
    Le candidat […] semble avoir voulu s’expliquer à propos de sa célèbre saillie islamophobe lors de l’émission de PPDA.
    http://www.dailymotion.com/video/x1qttc_video-pirate-sarkosy-cho-bouillant%5B/quote%5D

    Pourquoi évoques-tu « l’émission de PPDA » pour un lien qui envoit, en réalité, vers une vidéo pirate d’une réunion à Beauveau? A moins que quelque chose ne m’ait échappé, je trouves que tu pourrais au moins être honnête. Bref.

    Quant à cette vidéo, je ne vois pas ce qu’elle a de si choquant. Tu as tiqué sur « les Turcs ne s’intègrent pas parce qu’ils restent entre eux » ? C’est en tous cas ce que j’observe chez les membres de cette communauté à Paris.
    [D’ailleurs, là encore, on entend un Sarko loin de l’image qu’on veut en donner : loin du communautarisme il souhaite, a contrario, le mélange, l’intégration, l’échange.]
    Si je dis que les Turcs portent souvent la moustache, je suis raciste?!

    J’avoue que je ne sais pas d’où il sort ses stats pour dire qu’il y a plus de problèmes avec les enfants d’origine africaine (comprendre, issue d’Afrique noire) qu’avec les enfants d’origine maghrébine.
    Quant à son explication (dont il revendique la subjectivité, bon point pour lui) selon laquelle la famille maghrébine aurait « mieux tenu que la famille africaine » : si là encore je n’ai aucun élément pour la valider, je ne vois pas ce qu’elle aurait de choquante en soi.

    Il y a aussi le propos sur la détection précoce des « troubles du comportement ». Cette notion fourre-tout des psychiatres américains me dérange. Mais dire qu’on doit essayer de déceler tôt les comportements asociaux pour éviter qu’ils ne dégénèrent en violence irrésolvable n’a rien de choquant non plus. Tout dépend des modalités. S’il s’agit, par exemple, d’agir de concert avec les parents pour agir sur la cause du trouble (si celui-ci est réellement grave), ça me va très bien.

    Eclaire moi.

    Quant à la double peine, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Une reconduite à la frontière, c’est lorsqu’on n’a pas de titre de séjour. Rien à voir avec l’explusion, décidée en cas de « menace pour l’ordre public ». Là encore, je ne comprends pas trop ton propos.

    Au fait, les islamistes de l’UOIF soutiennent Bayrou…

  • Pingback: Jusqu'ici, tout va bien

  • [quote comment= »13990″]Il faudra aussi m’expliquer que, parce que je suis de droite, je ne serais que rigueur et sécurité.[/quote]
    Effectivement, c’est ce que je me suis dit en allant au meeting de Sarkozy à Toulouse la semaine dernière : les portiques de sécurité à l’entrée de la salle, ça doit être pour protéger son électorat des multirécidivistes en situation irrégulière. C’était pareil à ses autres meetings, ou on a eu droit à un régime de faveur ?

  • @ Lisette : bien que UDF junior (fin 2002), je confirme … m’étant tapé la lecture de milliers de pages écrites par Bayrou depuis 1978, je confirme sa fidélité à ses convictions … et sa constante détermination à faire vivre le centre comme une famille politique française à part entière, autant que la gauche et la droite.

    Tout comme je sais qu’il a accepté et justifié, très fréquemment et explicitement, le choix du centre de s’allier avec la droite plutôt qu’avec le Parti communiste, dans lequel il a vu, jusqu’à la chute du Mur de Berlin, un allié du totalitarisme soviétique.

  • [quote comment= »14296″]plutôt qu’avec le Parti communiste, dans lequel il a vu, jusqu’à la chute du Mur de Berlin, un allié du totalitarisme soviétique.[/quote]

    Ouaaah. J’aime bien la position du problème. Tu n’as pas parlé d’alliance avec le parti socialiste… 😉

    Quant à voir dans le parti communiste un allié du totalitarisme soviétique jusqu’à la chute du mur, c’est faire preuve d’une sacrée clairvoyance. Ca méritait d’être souligné.

  • « Attention, Koz vous livre là son plus beau calembour, particulièrement recherché.

    Parce que le meeting, là-bas, il a lieu à Issy.

    Eh oui, grande forme, le Koz … »

    C’est marrant, cette façon de parler de soi à la troisième personne…

  • Petit chahut, vous savez pourtant que le deuxième degré et l’ironie passent assez mal par écrit. Pourquoi donc rester allusif et insinuateur ? En procédant de la sorte, vous courrez le risque que certains ne comprennent pas bien le fond de votre pensée.

    Il ne faut pas avoir peur, lorsque l’on veut faire passer un message, d’utiliser les gros sabots. Vous reprendrez donc votre petit message pour préciser votre pensée, souligner que cette façon de parler à la troisième personne est révélatrice de l’ego surdimensionné de l’auteur de ce blog, de son orgueuil, ce qui n’est pas surprenant de la part d’un supporter de Nicolas Sarkozy, qui connait la même dérive mégalomaniaque et autoritaire, qui n’est pas sans nous rappeler les heures les plus sombres de notre Histoire, auxquelles Koz aurait probablement collaboré.

    Voilà. Ca, c’était du commentaire, du message. Et au moins ce n’était pas ambigu. Là, je crains que votre commentaire ait pu passer inaperçu.

    Vous aviez une autre solution. Avoir le sens de l’humour et percevoir l’auto-dérision.

    On y reviendra. A partir du 7 mai, probablement.

Les commentaires sont fermés