Conspiration

Au micro d’On refait le monde, hier soir, Claude Askolovitch, journaliste d’investigation au Nouvel Obs’ et aux convictions de gauche affirmées, fait une réponse singulièrement légère à la question de savoir si Nicolas Sarkozy aurait provoqué, par un refus de disposer d’une même heure d’audience, l’annulation du débat Royal/Bayrou.

« Je pense également que Nicolas Sarkozy se promenait au bord de la Vologne quand le petit Grégory a été noyé et, à mon avis, il devait empoisonner les puits au Moyen-Âge »

Passons encore sur le fait qu’il écarte toute participation de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Grégory. Il est en revanche inacceptable qu’un journaliste qui ose se dire « d’investigation » puisse balayer d’un revers de la main toute possibilité que Nicolas Sarkozy ait pu empoisonner des puits au Moyen-Âge. Quand on sait ce qu’on sait…

Peut-être n’a-t-il, comme l’autre, pas de preuves. Mais il doit bien avoir quelques certitudes, non ?

Billets à peu près similaires

51 comments

  • Tiens j’ai vu que tu avais laissé un pti message de réconfort à Asko. Et il en a bien besoin ! Le pire, je crois que ça doit être sur son blog du nouvel obs. Insultes, coups bas, invectives des supporters de Ségo (les ségolatres comme il dit) à chaque billet. Et après on fera le procès du « clan » Sarkozy…

    C’est marrant quand même : c’est le mec qui par excellence est de gauche, un vrai de vrai, de la tête au pied. Et il a « osé » critiquer la famille et sa candidate ! Que n’a t’il pas fait là ! Le traître pour certains…l’esprit critique pour d’autres. C’est un des rare journaliste à ne pas se rouler dans le TSS. C’est même une forme de résistance quand on lit le Nouvel Obs.

    Merci à lui (et gros bisous s’il passe dans le coin !).

  • Askolovitch, j’avais eu le plaisir de le rencontrer, il y a un peu plus d’un an, pour une interview sur les blogs (ouais, ouais). Un peu décontenançant mais très sympa. Si je le revois prochainement, peut-être dimanche à Bercy, vu que je l’ai croisé Porte de Versailles le 14 janvier dernier, je lui réitèrerai tout le bien que je pense de lui.

    Dans ce message, sur son blog, je fais allusion à la polémique sur l’appartement de Sarko. Toujours dans On refait le monde, Askolovitch refusait clairement d’utiliser la polémique, laissant même entendre qu’on aurait tort de prendre ce que raconte le Canard Enchaîné pour argent comptant. De la part d’un journaliste de gauche, j’apprécie.

    Et pourtant, de gauche, il l’est (d’ailleurs il s’habille tout en noir – si c’est pas une preuve…), il le revendique, le répète, et ne transige pas là-dessus. Mais il ne succombe pas aux délires partisans.

  • Juste pour relativiser un peu le commentaire de london: Asko, que je connais et apprécie depuis 1983 (je suis de la même promo du CFJ que lui) est le genre de type qui tuerait père et mère plutôt que de rater une occasion de faire rire. En l’occurrence il n’est ni traître ni esprit frondeur: il est drôle, c’est tout.

  • Est-ce que Sarko a empêché le débat Ségo/Bayrou ? Moi je n’ai pas de certitude… sauf qu’il n’a rien fait pour le faciliter. Il y a même un ou deux zigotos dans son camp qui ont dit que ce serait anticonstitutionnel ! Et on sait que Sarko contrôle soigneusement ce que les membres de son équipe peuvent dirent ou pas (au vu du bazar dans la maison d’en face, je ne le lui reproche d’ailleurs pas).

    Anticonstitutionnel… je me marre. Faudrait relire le texte de temps en temps, surtout quand on est député.

    Maintenant, si Sarko avait voulu faire preuve d’ouverture, en parfaite cohérence avec sa déclaration du 22 au soir, il aurait très bien pu faciliter le débat en question. Et même, à la rigueur, accepter de débattre avec Bayrou. Ou est le problème ? Il aurait même pu jouer le coup du « vous voyez, ils sont tous contre moi, mais moi je suis prêt à parler avec tout le monde ».

    Moi, en tant qu’électeur de Bayrou qui suis encore indécis, ça m’aurait intéressé. Beaucoup plus en tout cas que le « blog » de pure propagande monté par Raffarin.

  • Toute cette écume médiatique se dispersera au vent de l’Histoire qui sera écrite le 6 mai au soir. Mr Bayrou devrait plutot faire attention à ne pas se faire emporter dans cet élan.

  • Schivardi s’estime lésé car il souhaite débatre de l’avenir de la ruralité anisée et saucissonnarde dans le cadre du projet européen de De Villiers. Besancenot a refusé de prendre part à cette discussion à la télévision et souhaite s’exprimer dans la rue.

  • [quote comment= »17400″] peut-être dimanche à Bercy [/quote]

    Tiens, moi aussi je serais dimanche au Meeting avec ma ptite femme.

    Je dois avouer que ce sera le premier meeting de ma vie. Jusque là j’avais jamais osé car j’ai toujours eu un peu peur de l’impact de la foule sur ma raison. C’est le baptème !

    Il y a un B.A BA ou on peut y aller mains dans les poches ?

  • [quote comment= »17418″]

    Il y a un B.A BA ou on peut y aller mains dans les poches ?[/quote]

    Il faut y aller habillé en orange. La meilleure façon d’être bien reçu :p

  • Aux griefs à l’encontre de Nicolas Sarkozy, il faut ajouter aussi d’avoir implanté un récepteur avec micro dans le cerveau de Zidane avant la finale de la coupe du monde. Proférant des propos belliqueux comme « nique ce connard de macaroni » ou « ben quoi, tu vas pas t’laisser marcher dessus par ce spaghetti tatoué ! Cogne le. », il a provoqué l’irréparable. C’était ingénieux. Il faut se rappeler qu’une nuit Zidane a entendu une voix lui dire de rejouer en équipe de France. Et il a foncé. La France a le droit de savoir.

  • C’est également Sarko qui aurait droguer le coiffeur de Bernadette Chirac en dissimulant du LSD dans son café. Il ne doit jamais être pardonné pour cet acte ignoble de terrorisme capillaire.

  • Enorme KaG ! Et pourquoi pas ma foi, je suis sûr que les gens me jeterai des pétales de roses sur mon passage. Je pourrais bénéficier de pas mal d’égards (Lisette spirit).

    Et dès que y en a un qui moufte, je fais :

    « ah je sais pas pour le 6 Mai, blanc, ségo, sarko…pfff…c’est difficile de trancher…Vous avez un appartement à Bandol ? Oui mais ça me gêne vous savez, on devrait être une petite dizaine et je sens que j’abuse de votre hospitalité. D’un autre côté, c’est vrai que ça pourrait éclairer mon choix »

  • quote comment= »17418″

    Tiens, moi aussi je serais dimanche au Meeting avec ma ptite femme.

    Je dois avouer que ce sera le premier meeting de ma vie. Jusque là j’avais jamais osé car j’ai toujours eu un peu peur de l’impact de la foule sur ma raison. C’est le baptème !

    Il y a un B.A BA ou on peut y aller mains dans les poches ?[/quote]

    Bah, pour la foule, ça devrait aller. Ne prévois pas en revanche de pouvoir rentrer dans le premier métro. Sinon, moi, j’ai trouvé un moyen d’éviter la compression : j’ai une accréditation presse (na na nère, euh). Enfin, s’ils l’ont bien enregistrée.

    [quote comment= »17422″]Aux griefs à l’encontre de Nicolas Sarkozy, il faut ajouter aussi d’avoir implanté un récepteur avec micro dans le cerveau de Zidane avant la finale de la coupe du monde. Proférant des propos belliqueux comme « nique ce connard de macaroni » ou « ben quoi, tu vas pas t’laisser marcher dessus par ce spaghetti tatoué ! Cogne le. », il a provoqué l’irréparable. C’était ingénieux. Il faut se rappeler qu’une nuit Zidane a entendu une voix lui dire de rejouer en équipe de France. Et il a foncé. La France a le droit de savoir.[/quote]

    M’étonne pas. Comment peut-on encore lui faire confiance après ça ?

  • J’ai entendu cette petite phrase également, mais dans le brouhaha (c’etait assez chaud hier) je n’ai pas compris que c’etait lui.. ca m’a bcp fait rire en tout cas.

    Sur le même sujet, le dernier billet d’Aphatie est assez juste.

  • Arès le « coup » Éric Besson, efficace au début mais très mal ressenti au vu des derniers évènements (convictions à géométrie variable, cynisme, caricature, diffamation, retournage de veste, traîtrise, autocritique ridicule tournant à la génuflexion devant le Chef, tout ce que la politique offre de pire), le coup de sortir un « sarkozyste de gauche » (il y a eu des « gaullistes de gauche », pourquoi pas des chiraquiens de gauche, mais là ça relève de la pure oxymore) pour parer aux critiques commence à être éculé.

    De conspiration, il n’y a point, tout est assez limpide au contraire :

    http://www.bigbangblog.com/article.php3?id_article=606

    Encore une fois, Nicolas Sarkozy n’a pas pu s’empêcher de recourir à sa stratégie préfére, celle du rouleau compresseur. Ca va lui apporter le débauchage de quelques apparatchiks, mais ça va se payer cash dans l’électorat le 6 mai.

    Du grain à moudre (j’ai pu le constater à la cantine ce midi) pour tous ceux qui craignaient une dérive Berlusconienne, et tonton n’a pas manqué de l’exploiter :

    [quote] J’ai attentivement écouté François Bayrou ce matin sur Radio Luxembourg. Il va devoir bientôt tirer, pour lui-même, la conclusion qu’impose sa dénonciation du danger représenté par le candidat de l’UMP. D’ici quelques jours, il va indiquer qu’il ne peut que voter Ségolène Royal si, comme il le dit si bien, les libertés publiques sont à ce point menacées par le nouveau Napoléon le petit.

    Il est vrai que tout bien comparé, les vieilles figures de la droite française profanatrice de libertés que furent les Frey, Marcellin, Peyrefitte, Poniatowski et autres, apparaissent désormais comme de bien pâles ancêtres de ce qu’est devenu le candidat de l’UMP, cette hydre médiatique engendrée par les puissances d’argent, brutale et arrogante, et qui s’apprête, sans trop se dissimuler, à faire main basse sur une nation.

    Cette affaire de débat Royal Bayrou est révélatrice. La France est devenue le seul Etat démocratique du monde où une confrontation courtoise, souhaitée, décidée par deux candidats à une élection présidentielle, ne peut se tenir parce qu’un individu s’y oppose. Ce même individu peut ainsi imposer sa volonté à l’ensemble de la presse quotidienne régionale, à toutes les chaînes de télévisions, à toutes les stations de radios et à tout le CSA. Tout cela pour éviter une image qui serait pour lui assassine: Royal et Bayrou se serrant la main, tout sourire, puis débattant sereinement, et constatant, qu’au bout du compte, ce qui importe, c’est la défense des libertés publiques et leur volonté commune de faire obstacle à un candidat qui s’apprête à les bafouer.

    Je souhaite que chacun réfléchisse, en conscience, à ce que cette situation signifie au regard de l’Histoire. Cette affaire ne doit pas être jugée comme une anecdote de campagne ordinaire, une péripétie commune d’entre deux tours d’élection présidentielle. Cette affaire est révélatrice de la nature profonde du changement de régime qui se prépare dans les antichambres médiatiques et financières du sarkozysme: une France confisquée puis enchaînée. Si le candidat de l’UMP est élu, la Ve république sera morte et nous assisterons de fait, et pour un temps, à la résurrection de la IIe. Cette résurrection sera éphémère, car l’Histoire nous enseigne que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. [/quote]

    Voilà une « bourde » de l’adversaire qui me fait bien marrer 😉

  • Encore raté pour un vrai Parti Démocrate

    Quand Bayrou profère ses accusations, il le fait dans le cadre d’une « République impartiale » dont il a fait l’éloge durant son début de campagne.

    Cette « impartialité » lui permet de diffamer (dans le sens de porter des accusations sans la moindre preuve) protégé par une totale immunité (à la fois parlementaire et de fait).

    La nouvelle façon de faire de la politique à l’heure actuelle semble renier une position ou un principe quelques jours après l’avoir adopté. Ou de recourir à des méthodes de propagande éculées qu’un môme de 12 ans arriverait à déméler et que l’on n’a pas cessées de dénoncer pendant toute sa campagne. C’est réellement indigne, pitoyable, et finalement bel et bien dangereux pour la démocratie sur le fond.

    La création d’un Parti Démocrate qui pouvait être une grande et intéressante idée afin de se débarasser de l’éternel clivage est maintenant détruit par les manoeuvres et les postures de François Bayrou. Ce type vient de se disqualifier. Il va falloir trouver quelqu’un d’autre !

    Les arguments de militants bayrouistes de type – c’est de « bonne guerre » – « oui ok, mais faut le comprendre » – « c’est normal dans sa position » – « il va pas faire le jeu de Sarko quand même » renvoient aux mêmes conneries qui m’a fait fuir tout les militantismes politiques depuis ma prime jeunesse.

    Plus grave : Les accusations de Le Pen contre le Sarkozy « apatride » à peine relevées par la Gauche ou Bayrou – les échos de « Sarko = juif » que j’entends de la part de militants gauchistes sont de même nature.

    Dans ces élections, le seul vainqueur pour l’instant, c’est Poujade.

    Encore un écoeurement comme celui-ci et je me délocalise !

  • [quote comment= »17452″]Arès le « coup » Éric Besson, (…) le coup de sortir un « sarkozyste de gauche » (…) pour parer aux critiques commence à être éculé.[/quote]

    Tu penses que j’ai demandé à Askolovitch de faire cette intervention ? Grands dieux…

    Sinon, puisque tu nous sors cet extrait de blog, je m’en voudrais de ne pas redonner un peu de lecture à nos amis :

    « Comment répartir le temps de parole ? A ce stade, le débat Bayrou-Royal devait durer une heure sur Canal le samedi matin. Donc, on s’était mis d’accord pour obtenir 30 minutes de temps d’antenne en faveur de Nicolas Sarkozy dès le samedi soir. La difficulté était de savoir comment faire si Bayrou, sans appeler à voter pour Ségolène Royal, se mettait à dire des choses très désagréables sur Nicolas Sarkozy. Jack Lang a eu son mot à dire ? Bien sûr. C’est lui-même qui a dit à ce moment-là que les règles du CSA n’avaient rien prévu et que donc, ce temps de parole négatif pour Sarkozy ne serait pas compensé. Les membres du CSA étaient présents et n’ont pas pipé mot. Ensuite, chacun est reparti de son côté pour réfléchir. Patrice Duhamel a précisé que nous avions jusqu’à lundi 5 heures du matin pour caler cette émission de compensation. Personne de chez vous n’a appelé Renaud Le Van Kim, le producteur du Grand Journal de Canal , pour empêcher le débat Bayrou-Royal ? Mais vous plaisantez ! Renaud Le Van Kim est un ami, mais c’est surtout un homme libre. Ma parole que je ne l’ai pas appelé. Il aurait été très fâché qu’on essaie de l’intimider. Et vous pensez sérieusement que Canal , dont les Guignols ne sont pas tendres avec Sarkozy, est une chaîne aux ordres de Nicolas ? Nos adversaires socialistes n’apportent pas la moindre preuve de ce qu’ils avancent, et c’est aux innocents de prouver leur innocence. Pardon d’employer les grands mots, mais on nous fait un procès stalinien. J’ai deux frangins socialistes. Nous ne sommes pas du même bord mais on se respecte. Quand je leur raconte ce que je suis en train de vivre, ils sont écoeurés, et peut-être qu’ils ne voteront pas pour Ségolène. C’est nul ! »

    On attendra avec intérêt un démenti de Lang. Ce que rapporte Goudard s’étant déroulé devant des témoins impartiaux, cela pourrait être utile…

  • à Koz,

    Oui et alors ? Même en la prenant pour argent comptant, je ne vois rien dans cette interview qui démente l’analyse de Schneidermann dont je parlais ( http://www.bigbangblog.com/article.php3?id_article=606 ).

    C’est kafkaïesque les annulations successives de ce débat, c’est tout, et ce débat aura été destructeur pour Sarkozy avant même d’avoir eu lieu.

    Que les bâtons dans les roues aient été légaux ne changent rien à l’affaire. Au contraire on sait que la Ve république offre de nombreuses possibilités d’abus de pouvoir à son monarque, c’est bien pourquoi les français tiennent – en attendant de la changer – à y placer quelqu’un de particulièrement magnagnime (pas sûr de l’orthographe, vous m’excuserez si besoin est). Ainsi George Pompidou qui s’est toujours abstenu, alors qu’il en avait le droit, de poursuivre pour offense à chef d’État tel journaliste qui n’y allait pas de main morte, a été particulièrement aimé. Sarkozy, s’il avait eu de la présence d’esprit, aurait lâché du lest, ne serait-ce que pour des questions d’efficacité, mais « chassez le naturel et il revient au galop ».

  • Dans la même veine, et sur le même sujet, une dépeche AFP du monde sur la visite de NS à Michel Charasse (sénateur PS) :

    Prié de dire s’il soutenait Nicolas Sarkozy, Michel Charasse a répondu : « Attendez, n’exagérez pas, n’attaquez pas comme cela! ».

    « Il y a une tradition républicaine dans ce département qui fait qu’on a l’habitude d’accueillir les candidats quand ils passent, sauf s’ils appartiennent à des partis violents ou extrémistes. Nicolas appartient à ce que j’appellerais la grande famille politique de la droite républicaine », a-t-il ajouté.

    sur http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,[email protected],0.html

    Encore un vendu aux puissances financières à épurer ! Plus on en tue, plus il en vient…

  • [quote comment= »17400″]d’ailleurs il s’habille tout en noir – si c’est pas une preuve…[/quote]

    j’ai des amis architectes et tous pour la plupart s’habillent en noir sauf un qui aime trop les couleurs, une fois que nous pouvions discuter librement je lui ai demandé pourquoi les autres étaient toujours en noir, il me répond en rigolant:

    • qu »il les surnomme les  »no-progress » car ils s’habillent en noir pour ne pas avoir de choix à faire…
  • [quote comment= »17481″]A la différence près que d’après l’interview, il n’y a pas eu un seul bâton dans les roues.[/quote]

    J’ai graissé le passage le plus explicite, pour ceux qui l’ont manqué.

  • [quote comment= »17473″]

    C’est kafkaïesque les annulations successives de ce débat, c’est tout, et ce débat aura été destructeur pour Sarkozy avant même d’avoir eu lieu.

    [/quote]

    Vous rigolez, j’espère ?

    Il faut lire les réactions du syndicat de la presse régionale pour voir que c’est Royal qui prend le plus cher dans l’histoire…

    Elle est pas foutu de préparer correctement un débat. Ça fait encore plus amateur que d’habitude…

    Enfin, si ça permet de rigoler, ça sera pas inutile… 😀

  • [quote comment= »17473″]

    C’est kafkaïesque les annulations successives de ce débat, c’est tout, et ce débat aura été destructeur pour Sarkozy avant même d’avoir eu lieu.

    [/quote]

    Comme cela devait être en clair, je vais te faire une version en claire de la situation,

    Mlle SR drapée dans la justification du CSA respirait enfin et pouvait reprendre les points de son programme (NS est méchant, NS n’aime pas les centristes moi seul peut les aimer, et autres points cruciaux pour la France comme NS a annuler le débat entre moi et un non-candidat dont j’ai besoin des voix) car elle avait une peur bleue du débat avec FB car celui-ci n’aurait eu aucun mal à atomiser le PS qui pour rester dans la course aux présidentielles et aux législatives a besoin des très dérangeants trotkystes, maoïstes et autres 68 frustrés, elle ne peut pas en se moment lâcher ces fidèles alliés sans se faire dézinguer par le politbureau. Alors FB aurait pu taper tant qu’il voulait dans ce PS d’un autre siècle qui ne correspond pas aux désirs de beaucoup d’électeurs de gauche progressistes, démocrates, chefs d’entreprise sans qu’elle ne puisse avoir de réponses intelligentes.

    FB bien que déçu de ne pas pouvoir atomiser le PS, profite quand même de la tribune qui lui est donnée pour faire encore un peu de anti-sarko, ça plait aux centristes et surtout ça plait aux électeurs de gauche progressistes qui commencent à voir en lui quelqu’un qui pourrait incarner leurs aspirations légitimes modernes et de ce siècle, chose que le PS ne parvient pas à faire en restant englué dans ce passé révolutionaire.

    NS sachant que quoi qu’il dise il se trouvera quelqu’un pour trouver une version différerente de ce qu’il pensait dire à préféré la fermer et attendre que cette parodie qui nous a coûté trois jours de débat sur les programmes se termine de sa belle mort naturelle sans qu’il ait besoin de faire quoi que ce soit.

  • à Polydamas

    Non, je ne veux pas rire. Lisez ce communiqué par exemple :

    [quote] « L’arithmétique pointilleuse du CSA d’un côté, le poids des sympathies auprès du candidat Sarkozy de l’autre, font que le devoir d’informer subit une entrave insupportable dans une démocratie », souligne le Syndicat national des journalistes dans un communiqué.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html [/quote]

    Croyez-moi, l’artillerie lourde utilisée à cette occasion (« immoral », « antidémocratique et même anticonstitutionnel ») va se retourner contre ses auteurs.

  • [quote comment= »17455″]La création d’un Parti Démocrate qui pouvait être une grande et intéressante idée afin de se débarasser de l’éternel clivage est maintenant détruit par les manoeuvres et les postures de François Bayrou. Ce type vient de se disqualifier. Il va falloir trouver quelqu’un d’autre ! [/quote]

    Vous prenez vos désirs pour des réalités. Ce que les « gens » (pas les militants UMP) attendaient pour croire au pacte démocrate, c’est une rupture nette avec la droite de Sarkozy. Elle est maintenant avérée !

    [quote comment= »17455″] Plus grave : Les accusations de Le Pen contre le Sarkozy « apatride » à peine relevées par la Gauche ou Bayrou – les échos de « Sarko = juif » que j’entends de la part de militants gauchistes sont de même nature.

    Dans ces élections, le seul vainqueur pour l’instant, c’est Poujade.

    Encore un écoeurement comme celui-ci et je me délocalise ![/quote]

    Il vous faut un communiqué à chaque fois que Le Pen dit quelquechose qui nous révulse ? Cela ne risque t’il pas de le mettre de manière artificielle au centre du jeu ?

    Bon soit, disons-le : je trouve immonde d’attaquer quelqu’un, y compris Nicolas Sarkozy, sur ses origines ethniquo-religieuses. L’important dans une république laïque, ce n’est pas d’où on vient, c’est où on veut aller

  • [quote comment= »17500″]à Polydamas

    Non, je ne veux pas rire. Lisez ce communiqué par exemple :

    [quote] « L’arithmétique pointilleuse du CSA d’un côté, le poids des sympathies auprès du candidat Sarkozy de l’autre, font que le devoir d’informer subit une entrave insupportable dans une démocratie », souligne le Syndicat national des journalistes dans un communiqué.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html [/quote]

    [/quote]

    Le Syndicat national des journalistes n’est pas précisément ce qu’on appelle une source neutre politiquement. Ce n’est pas parce qu’il y a marqué « syndicat » au début et « journalistes » à la fin que ces gens-là sont objectifs. Il sont à peu près aussi impartiaux que le Syndicat de la magistrature, alors voyez…

  • [quote comment= »17500″] »L’arithmétique pointilleuse du CSA d’un côté, le poids des sympathies auprès du candidat Sarkozy de l’autre, font que le devoir d’informer subit une entrave insupportable dans une démocratie », souligne le Syndicat national des journalistes dans un communiqué. [/quote]

    Pas mal.

    Un syndicat de gauche qui n’a rien à voir avec le sujet se fend d’un communiqué anti-Sarkozy, voila qui est renversant.

    Le Monde relaie le communiqué dans le contexte de la saga du débat Royal-Bayrou, espérant peut être que le lecteur inattentif ou partisan confondra ce SNJ avec le Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale.

    Et voila, le tour est joué. On a fait croire que la PQR a annulé le débat à cause d’une pression de Sarkozy alors que le SPQR l’a formellement démenti.

    La stratégie de la campagne de Royal est désormais limpide :

    Lancer les accusations les plus basses et les plus improbables contre Sarkozy. Dans le meilleur des cas, il ripostera et on aura la preuve de sa violence. Au pire, il ne relèvera pas mais on arrivera bien à faire tenir les accusations jusqu’au 6 mai.

    C’est pas joli-joli mais bon, c’est pour la bonne cause.

  • Utile mise au point du directeur de la Rédaction de Ouest-France, sur l’absence de pressions et l’indépendance de la PQR.

    Bayrou et Royal ayant déjà dénoncé des pressions du Grand Méchant Loup à cet égard, quand donc va-t-on comprendre qu’ils mentent éhontément ?

    « Les cafouillages intervenus autour de l’organisation du débat Ségolène Royal / François Bayrou ont pu laisser à penser que la presse régionale, un moment sollicitée, avait renoncé sous la pression de Nicolas Sarkozy. Des propos émanant de l’état major de Mme Royal ont accrédité cette thèse. Des internautes s’inquiètent légitimement. Une mise au point est nécessaire car la PQR n’est pas aux ordres, de qui que ce soit. (…) Le Syndicat de la presse régionale a refusé et il a pris sa décision en dehors de toute pression. (…) Ce sont donc essentiellement des questions déonotlogiques qui ont motivé le refus de la PQR opposé à la proposition de Mme Royal. En outre, les éditeurs ont aussi estimé qu’ils n’avaient pas à faire évoluer leur projet en fonction des désiderata des candidats. Que n’eut-on pas dit de leur indépendance s’ils avaient cédé à la demande de Mme Royal ! »
  • [quote comment= »17463″]

    <

    blockquote> »Comment répartir le temps de parole ? A ce stade, le débat Bayrou-Royal devait durer une heure sur Canal

    le samedi matin. Donc, on s’était mis d’accord pour obtenir 30 minutes de temps d’antenne en faveur de Nicolas Sarkozy dès le samedi soir. La difficulté était de savoir comment faire si Bayrou, sans appeler à voter pour Ségolène Royal, se mettait à dire des choses très désagréables sur Nicolas Sarkozy. […]

    [/quote]

    D’où vient cette interview, Koz, pour qu’on comprenne un peu mieux?

    En tous cas, elle tend à prouver que le CSA, bien loin d’être à la botte des porte-flingue à Sarkozy, est un repaire de gauchistes permissifs: alors qu’on évoque devant lui le problème auquel je faisais allusion, c’est à dire quid du temps de parole de Bayrou s’il se met à attaquer Sarkozy pendant le débat, aucun de ses membres n’y voit le moindre problème!

    Et cela, alors même que Jack Lang vient d’exposer cyniquement devant eux le noeud de l’arnaque ségoléno-bayroutiste: il soutient explicitement que dans ce cas, il n’y aura rien à décompter du tout!

    Un gars qui représente 18% des voix du premier tour, et qui n’a pas accès au second, pourra librement dégoiser sur le favori du second tour, en direct à la télé à une heure de grande écoute, pour mieux négocier son propre avenir politique, et faire gagner le challenger! Et ça ne fera pas partie du décompte officiel du temps de parole!

    Mais il y a de quoi faire annuler l’élection si Sarkozy perd, ma parole! A côté de ça, les soupçons de manipulations bushistes des bulletins de vote, c’est de la petite bière…

    Donc moi je dis, hein: je veux bien voter pour toi, mon p’tit Sarko, mais faudra me promettre de resserrer un peu les boulons dans tout ça, et rappeler un peu à l’ordre tes esclaves dans la haute finance et chez les patrons des médias, parce que là, vraiment, c’est un peu le bordel. Tout le monde se croit tout permis, je trouve. Non mais ho.

  • Plus ça va, plus l’attitude du PS, de Royal, de Bayrou et de quelques autres m’effrayent. Dans un délire total, ils créent un personnage terrifiant que décrit parfaitement Askolovitch, un monstre capable de tout et de pire encore.

    A l’arrivée, j’entends des gens dire qu’ils approuvent le programme de Sarkozy, désapprouvent celui de Royal, reconnaissent la compétence du premier et doutent lourdement de la seconde, mais que « non, décidément, Sarkozy est trop effrayant, alors tant pis, ce sera Royal ! »…

    Bien sûr, quand on leur demande ce qui leur fait peur chez Sarkozy, on a droit à un vague « ben… tout ça, quoi ! tu sais bien… » qu’ils sont bien en peine d’étayer, et encore moins de prouver. En discutant avec eux, on peut les inviter à se renseigner, ils découvrent facilement l’énormité de la construction mais le malaise demeure.

    Savoir que cette stratégie puisse être payante, qu’un tel procédé ne dérange pas les grands défenseurs de la démocratie tels qu’ils s’auto-proclament, c’est épouvantable. Pour cette fois, il ne s’agit « que » de Royal, rien n’interdit que la prochaîne fois, ce soit pour un Hitler 2.0.

    Askolovitch est un prince, décidément !

  • Mais… comment se fait-il que Jean-Louis Bourlanges dise qu’il votera Sarkozy ? Il est député européen, n’a donc rien à faire des prochaines échéances, et surtout, il est élu à la proportionnelle ? Comment Sarkozy a-t-il pu faire pression sur lui ? A moins… qu’il pense vraiment que Sarkozy est le meilleur des deux restants ?

    Oh, je n’ose y penser !

  • [quote comment= »17529″]D’où vient cette interview, Koz, pour qu’on comprenne un peu mieux?[/quote]

    J’avais mis le lien, mais m’étais planté dans les balises. Interview dans Le Point.

  • Imaginez que N.Sarkozy donne une baffe à un gamin qui fouillerait dans ses poches …

    Imaginez que N.Sarkozy réponde de manière humiliante à une militante qui pose une question embarrassante …

    F.Bayrou et S.Royal seraient les premiers à vociférer contre un comportement de personne violente qu’il faudrait empêcher d’accéder au poste de président sous peine de mettre en place un régime proche du totalitarisme …

    Et pourtant !!!

  • Merci, Koz, c’est édifiant.

    On constatera avec quelle vitesse Bayrou est passé de sa posture de type transparent, honnête, impartial, respectueux de l’adversaire, aux mensonges les plus gros, aux manoeuvres les plus déloyales et aux attaques les plus ignobles.

    Remarquez, j’avais déjà rappelé à quel point était récent son soutien à la grève de la faim de Jean Lassalle, contre la prétendue délocalisation d’une usine japonaise dans le département (ou le canton) voisin.

    Ca aussi, c’était un beau travestissement de la vérité, sous la défroque du type ben brave, ben d’cheux nous, ben inoffensif, qui cherche simplement à vivre tranquille avec ses chevaux face à tous ces requins du libéralisme mondialisé (et sarkozyste) — mais qui est parfois obligé de pousser une gueulante, ses souliers crottés aux pieds au milieu de la soirée de l’ambassadeur, parce que merde, quoi.

    Quand je vois ça, je finis par comprendre pourquoi des gens d’extrême-gauche rejoignent les rangs de Le Pen.

  • [quote comment= »17520″][quote comment= »17500″]à Polydamas

    Non, je ne veux pas rire. Lisez ce communiqué par exemple :

    [quote] « L’arithmétique pointilleuse du CSA d’un côté, le poids des sympathies auprès du candidat Sarkozy de l’autre, font que le devoir d’informer subit une entrave insupportable dans une démocratie », souligne le Syndicat national des journalistes dans un communiqué.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html [/quote] [/quote]

    [quote]Le Syndicat national des journalistes n’est pas précisément ce qu’on appelle une source neutre politiquement. Ce n’est pas parce qu’il y a marqué « syndicat » au début et « journalistes » à la fin que ces gens-là sont objectifs. Il sont à peu près aussi impartiaux que le Syndicat de la magistrature, alors voyez…[/quote]

    Comme dans le programme de votre champion, il y a écrit en gras je m’appuierai fortement sur le dialogue social, sous la condition qu’il soit représentatif (ce qui est le cas de ce syndicat qui représente ~45% de la profession), j’avais pensé que cette information vous intéresserait.

  • @ jmfayard

    Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle… Imaginez que Plantu dessine SR en tenu maoïste kalachnikov au poing surveillant des jeunes délinquants dans des camps de redressement militaire … Je ne pense pas qu’elle trouverait cela particulièrement drôle !

    J’aimerais aussi vous rafraîchir la mémoire sur certaines lettres, mises en demeure envoyées par Me Mignard à des blogueurs ayant eu le mauvais goût de se moquer de la candidate d’une façon outrageante…

  • @margit

    pour eux c’est normal, c’est le niveau moral naturel des partisants de S2haine qui est en phase avec leur candidate

    et qu’en tu le coinces sur un point il ne te réponds plus vexé…

  • à margrit

    Mais je n’ai rien contre que Sarkozy est son entourage flinguent leurs forfaits de téléphone de cette manière si près de l’élection !

    Une des choses qui révulse une grande partie des 70% qui n’ont pas voté Sarko dimanche dernier c’est le côté Je suis un homme préssé, un homme présséééé, un homme préssééééééé de Sarkozy.

    Donc s’attaquer ainsi à Plantu (après avoir affirmé lors du procès de Charlie Hebdo Je préfère l’excès de caricatures à l’absence de caricatures) est un reminder tout à fait honnête de sa part 😉

  • Pourquoi cette information sort aujourd’hui en pleine élection?

    Ce ne peut être une coïncidence mais certainement une malveillance de plus orchestrée par ses opposants malveillants.

    Mais pourquoi Plantu n’a-t-il pas accepté l’invitation de Mr Sarkozy lorsque celui-ci était ministre de la république?

    Le dialogue proposé est un gage de démocratie et d’ouverture, non l’inverse, comme certains semblent s’en offusquer!. Celui qui se sent injustement attaqué dans son intégrité n’a-t-il pas droit au minimum à demander à son accusateur fut-il dessinateur satirique une explication entre gens civilisés?

    La gauche est tombée bien bas en lançant des accusations de toutes sortes en rafales. Cela ne l’honore pas et de plus en plus je pense que l’intelligence fine, la respectabilité et l’honneur ont totalement quitté une partie de la gauche. L’équipe de SR ne fait que confirmer tous les jours davantage les méthodes decrites par E. Besson dans son livre.

  • [quote comment= »17974″]Je m’excuse du hors sujet, mais cette dépêche AFP est vraiment trop drôle :

    Sarkozy s’est plaint à Plantu de ses caricatures

    J’assiste avec délectation à ce processus d’auto-élimination de la présidentielle de celui qui se réclamait il y a peu de l’excès de caricature.[/quote]

    Première chose : jmfayard, il ne suffit pas de s’excuser de faire des hors sujets, il faut s’en abstenir, par respect pour celui qui tient ce blog, et par respect pour ceux qui voudraient avoir des fils de discussion un minimum cohérents.

    Parce que d’autres ont répondu, je ne supprime pas mais si ça se reproduit, je supprimerai.

    Deuxième chose : so what ? Plantu dessine Sarkozy avec les mêmes attributs que Le Pen. Sarkozy lui écrit pour s’en plaindre. Et alors ? Imaginez-vous dans son cas, ne le feriez-vous pas ? Et que je sache, il s’agit d’un courrier, rien de plus. Plantu l’a reçu, n’a pas donné suite et voilà… Alors, franchement, il faut avoir une sacrée volonté de monter la moindre info en épingle.

  • Soyons clairs, nous sommes dans les petites phrases mesquines et sans fondements entre les 2 tours, je ne comprends meme pas comment vous arrivez a en faire autant de commentaires….

    Ce journaliste exprime fort bien ma position, sarkozy est surement un serial killer (américain evidemment … lol). Compte-tenu de nos institutions, je trouve navrant que l’on puisse croire que ce type, même brillant soit capable de transformer la france en dictature fasciste. ce n’est qu’une posture des altercomprenants TSS en guise de programme, ca marche bien sur les 1eres années de socio a poitiers, pourquoi pas sur les plus agés…

    je suis perplexe.

    J’ai l’impression d’une cours de recré d’école primaire… pathétique cette élection non ?

  • Sarko rappelait fort à propos, dimanche, que certains n’avaient pas hésité à constituer une « coalition des républicains » contre De Gaulle, qui l’avait pourtant sauvée deux fois… Les propos actuels de la gauche sont dans la continuité. Même si Sarko prend un certain plaisir à les chatouiller.

  • certe Koz, remarquez bien (je sais pas si l’on se tutoie), je suis allé à un meeting de Copé, pour prendre la température (et c’est clair qu’ils se delectent de la posture de la gauche sarko fascite, tueur en série, ultra-libéral mangeur d’enfant), avant le déjeuné « citoyen » de la Présidente du conseil régional de Poitou-charente à Poitiers (SR). Il s’avère qu’elle n’aime pas trop l’humour… surtout celui de Copé et Raffarin… lol et que pour notre chère Présidente (enfin je dis notre, je parle pour les poitevins), il est évident que les « acquis sociaux » seront tous abrogés, le code du travail brulé, et les soldats à nos portes… J’en frémis,je me demande si je vais pas faire du vélo dimanche avant qu’il faille allez à la préfecture pour demander une autorisation de sortie pendant le couvre-feu dominical! lol PTDR

    Je déprime de voir notre pays loin des enjeux vitaux pendant la campagne, et le petit jeu des temps de paroles et des phrases assassines… Enfin l’avantage c’est que si on a SR élue, au moins a Poitiers on sera un peu plus peinard, on partagera les emm…dements avec le reste de la France, c’est ca la solidarité, pitié ! debarrassez le poitou de SR…. lol

    Franchement je commence à devenir comme je ne sais plus quel bloggeur qui me disait que « l’état et les politiciens sont une nuisance (comme le mauvais temps en août), du moment que l’état lui fiche la paie, il ne lui demande rien ». Moi, je demande un président qui élise un premier ministre qui soit un bon gestionnaire, point.

  • Pingback: » Sanity Check

  • Pingback: Koztoujours, tu m’intéresses ! » Schneidermann, Procureur indélicat

Les commentaires sont fermés