Capital indiscret

Merci à Alain Lambert de pointer les indiscrétions de Capital.fr. Deux d’entre elles ont attiré mon regard. La première : « Fisc : quand Nicolas Sarkozy payait trop de taxes locales« . La seconde : « Michel Pébereau, ministre des réformes de Nicolas Sarkozy ?« … Confirmation, infirmation ? Ah, les indiscrétions…

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

22 comments

  • Argh, mon dieu, le canard aurait il était un peu prompt à la dénonciation sur l’appart de l’ile de la Jatte sans aller au fond des choses ? Et Péberau est prêt à lâcher Bayrou alors qu’on croyait savoir que ses soutiens sont solides (cf france 2 hier soir) ?

    Tu vas nous mettre Lisette en pétard !

  • Argh, mon dieu, london, seriez-vous un peu prompt à dénoncer le Canard sans aller au fond des choses ? L’article du Canard parle bien d’un appartement de 233 m², autrement dit la superficie réel, et pas celle prise en compte par erreur par le fisc….

  • Attention, Damien, vous venez encore de poster un commentaire sur un blog « qui accumule la mauvaise foi, le mauvais sarcasme et l’ignorance » et sur lequel vous aviez juré de ne jamais revenir. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude.

  • Argh, Damien, seriez vous prêt à comprendre que je parlais du fait que mon petit canard n’a parlé que de cet pseudo histoire d’appart et de vives interrogation sur le paiement de l’ISF sans prendre la peine d’aller plus loin que ne l’a fait cette brêve de Capital ?

    Le canard n’avait donc rien trouvé sur le fait que NS avait été prélevé plus que nécessaire pour cet appart ? Ils ont eu accès qu’à la facture de l’escalier ?

    Non, Damien, vraiment vos posts sont de mieux en mieux : )

  • london, j’essaye de décrypter votre prose (mêlée des mauvais sarcasmes et de la mauvaise foi de votre modèle ?). Vous vous plaignez que le Canard n’ait pas dit aussi que notre pauvre Nicolas avait dû payer trop de taxes (avant de se faire rembourser)? Vous vous plaignez donc que le Canard soit, comment dire… partisan? Mon dieu, c’est là une fulgurante et bien sinistre révélation. Et ça peut tenir lieu de nuage de fumée, en attendant que NS publie son patrimoine. Un jour.

    Ou bien vous pensez que l’absence de cette information dans l’article du Canard n’est pas dû à leur esprit partisan, mais aux défaillances de leur enquête? Auquel cas, d’abord je ne vois pas le rapport, et ensuite il ne tient qu’à NS de pallier aux défaillances de cette enquête. Comment? Mais en publiant son patrimoine, par exemple.

    Désolé london, mais vous ne pouvez pas simplement sous-entendre que, tudieu! cet article de Capital permet de se gausser des prétendues imprécisions du Canard sans être vous-même plus précis. Ou alors, pour la précision, peut-être attendez-vous que NS publie son patrimoine? Je vous comprends.

    Koz, ça vous a vraiment vexé alors?

  • [quote comment= »13802″]Koz, ça vous a vraiment vexé alors?[/quote]

    Vous voudriez ?

    Non, heureusement. Avec ce que disent certains ici, et l’invocation continuelle de la « mauvaise foi », je ne me vexe pas pour ça. Je m’amuse, seulement, de votre inconséquence, ou de ce qu’en fin de compte, à votre corps défendant, vous y trouviez un intérêt, à ce blog.

  • [quote comment= »13813″] Vous voudriez ?[/quote]

    Nullement. Je me plais à croire que je fais ici oeuvre de pédagogie (un peu vive, rapide et impatiente, certes, mais nul n’est parfait). Gageons qu’après les élections, vous ne me lirez plus, et réciproquement. Mais vous savez ce que vaut ma parole…

  • Damien, juste comme ça, je ne suis pas le comptable de NS. Je n’ai pas accès à son patrimoine. Par ailleurs, je n’ai pas non plus d’accès à la déclaration d’impôt de SR. Mais en fait, je m’en fous éperdument. Comme je me fous des prétendus révélations du Canard, qui est partial comme vous me l’avez fait remarquer. Mon commentaire est juste une remarque sur l’impartialité du Canard. Juste une mise au point si vous voulez… Ce blog, dont je remercie encore son auteur de me donner du grain à moudre, n’est pas un catalogue de boules puantes, c’est ce qui en fait son charme.

    Par ailleurs, ce genre d’infos ne me donne pas de points positifs ou négatifs sur NS, c’est ce que j’appelle le déballage de caniveau et j’aurais adoré que vous soyez resté au dessus de la mêlée. Libre à moi de m’en moquer, libre à vous d’en faire quelque chose de fondamental à la campagne.

    Juste pour moi, Damien, je vous ai dit quelque chose qui vous a blessé lors de derniers commentaires ? Je sents que je vous agace, et je le regrette.

    Bien à vous.

  • [quote comment= »13816″] Gageons qu’après les élections, vous ne me lirez plus, et réciproquement. [/quote]

    Cela va faire bientôt deux ans (le 1er juin) que je tiens ce blog, lis tous les commentaires, et réponds à beaucoup. Il y a des chances que vous ne veniez plus faire « oeuvre de pédagogie » après les élections. Pour ma part, je continuerai. Et si vous venez, comme les autres, je vous lirai. Surtout si vous confirmez que vous abandonnez l’invective, qui n’est pas la marque des grands pédagogues.

  • [quote comment= »13817″] Juste pour moi, Damien, je vous ai dit quelque chose qui vous a blessé lors de derniers commentaires ? Je sents que je vous agace, et je le regrette. [/quote]

    Il n’y avait rien de personnel dans ma réponse. J’ai réagit à votre invocation de l’article du Canard. Cet article de Capital mis en lien par Koz n’est, en rien, un argument pour contester les informations du Canard. Laisser entendre le contraire me semble d’assez mauvaise foi.

    Quant aux « boules puantes », reste à savoir exactement d’où vient la mauvaise odeur. Pour un disciple de Pasqua qui a poussé à l’ombre de Chirac, Sarkozy peut sembler honnête. Ca ne devrait pas le dispenser de répondre clairement à des soupçons argumentés. L’indignation ne tient pas lieu de preuve, et sans donner à cette affaire une importance démesurée, je la trouve inquiétante.

  • Damien

    Puisque le sujet vous intéresse, nul doute que vous avez lu l’excellent billet qu’Alain Trannoy lui a consacré sur Telos : http://www.telos-eu.com/2007/03/sarko_le_mystere_de_lile_de_la.php

    Nous avons le choix : – faire le travail de Trannoy : à partir des éléments publics, comparer la plus-value réalisée par Sarkozy avec l’évolution du marché sur la même période. – croire le Canard sur parole, puisque ses dires sont invérifiables.

  • [quote comment= »13892″][quote comment= »13817″] Cet article de Capital mis en lien par Koz n’est, en rien, un argument pour contester les informations du Canard. Laisser entendre le contraire me semble d’assez mauvaise foi.

    Quant aux « boules puantes », reste à savoir exactement d’où vient la mauvaise odeur.[/quote]

    Laisser supposer l’inverse de ton inverse tout autant…(« Miroir! »)

    Pour les boules puantes, si tu souhaite continuer cette mission pédagogique dont tu as courageusement pris le sacerdoce… Je reste pour ma part persuadé que tu peux largement mieux faire. En toute sincérité.

  • Koz: oui, je m’inquiète. Si vraiment NS a obtenu un rabais, jusqu’où ira-t-il, président, pour dissimuler cette possible turpitude? Oui, je m’inquiète, et à ceux qui décide de compter les points comme on compte les moutons, pour mieux s’endormir, je dis « mes fesses », si vous le permettez.

    Liberal, london, le sujet ne m’intéresse pas outre mesure. J’ai laissé, en passant, un commentaire répondant par le sarcasme au sarcasme d’un commentateur qui prétendait invalider de manière partisane un article partisan, mais argumenté, du Canard. Mettre ainsi le doigt sur la ronde absurde de la dénégation. Car, pour mettre fin au soupçon, on attend toujours que le principal intéressé fasse la lumière. Un jour, peut-être, par exemple, NS rendra public son patrimoine.

    Mais je m’excuse. Il doit y avoir des « tabous » qu’il ne faut surtout pas briser. Ou de mauvaises odeurs que l’encens dissimule mal.

  • Je vous le permets. Mais je vous accorde tout de même deux points.

    Il faut aussi que je retrouve une info selon laquelle Nicolas Sarkozy a publié des éléments de déclaration que Ségolène Royal s’est refusée à communiquer. Si quelqu’un l’a vu passer…

    En attendant, j’ai retrouvé ceci, qui fait mention d’une lettre du Directeur Général des Impôts qui valide la déclaration de Nicolas Sarkozy, tant sur l’évaluation de son logement, que sur celle des parts de son cabinet, que d’une dette commune consécutive à un divorce… que de l’absence d’une collection de timbres dans la déclaration.

  • Retrouvée !

    La dépêche sur le Nouvel Obs : « Sarkozy le plus imposé, Royal refuse de communiquer »

    « Le candidat UMP, qui a déclaré 124.960 euros de revenu imposable (net après abattements), a été imposé à hauteur de 13.505 euros, compte tenu de trois enfants à charge (quatre parts) et d’une déduction pour emploi d’une personne salariée à domicile. Jean-Marie Le Pen, qui a acquitté un impôt de 6.679 euros en 2004, arrive en deuxième position. Les revenus du président du Front national s’étaient élevés cette année-là à 67.991 euros, essentiellement « ses indemnités de député européen », précise l’Express. Déclarations séparées François Bayrou, dont les indemnités de conseiller général sont soumises au prélèvement à la source, a été imposé en 2004 à hauteur de 3.978 euros pour des rentrées de 47.710 euros. Le candidat centriste, qui compte trois enfants à charge, a bénéficié de diverses déductions pour emploi salarié à domicile et dons à des associations caritatives. La candidate PS a été « la seule des quatre candidats interrogés par l’Express à refuser catégoriquement d’évoquer le montant de ses revenus ». N’étant pas mariée, Ségolène Royal a la possibilité, avec son compagnon François Hollande, numéro 1 du PS, « d’effectuer des déclarations séparées, en se partageant les parts des enfants à charge », souligne l’hebdomadaire. »

    Mais pourquoi refuse-t-elle ? Dans son cas, à la différence de Sarkozy, je suis persuadé que vous y verrez la traduction de sa haute conception du débat démocratique. En toute objectivité.

  • Damien, votre acharnement est impressionant. J’ai du mal à le comprendre, tout comme votre justification sur le « pourquoi du comment » et l’objet réel de vos commentaires, à part la nuisance qui à l’air de vous procurer une certaine jouissance.

    Encore une fois, je regrette que votre pédagogie ne soit pas mis au service d’une plus grande oeuvre que la défense d’un ragot. On ne vous voit par ailleurs jamais avancer une idée sur d’autres débats qui sembleraient être à votre « hauteur ».

    J’espère que nous aurons la chance prochainement d’en savoir un peu plus sur vos valeurs et vos convictions politiques. En toute pédagogie.

  • Damien

    Il ne s’agit pas d’opposer une position partisane à une autre, ça serait stérile. Il s’agit de se faire sa propre opinion à partir de données publiques que personne ne conteste.

    Les articles du Canard sont argumentés mais invérifiables par le commun des mortels. Selon le Canard, le promoteur a fait un cadeau d’environ 300 000 euros à Sarkozy, ce dernier dit que c’est faux.

    Qui croire?

    Trannoy nous propose un raisonnement qui permet d’éclairer le débat sans avoir à croire qui que ce soit sur parole.

    Sur la base des données publiques que personne ne conteste, on calcule que Sarkozy a réalisé en 10 ans sur cet appartement une plus-value de 122% alors que le marché croissait de 126% sur la même période.

    Si Sarkozy a bénéficié, comme le dit le Canard, d’une ristourne de 34% à l’achat, pourquoi ne la retrouve-t-on pas dans sa plus-value?

  • Je ne prétendais pas déclencher cette tempête de réponse avec mon petit sarcasme, mais quand on m’interroge, je réponds. Je croyais avoir mis une pointe perceptible d’ironie dans mon évocation de ma vocation « pédagogique ». Elle vous aura échappée, la faute est mienne. Ma position est simple: je n’ai pas à justifier mon désir de commenter, pas plus que je n’interroge le vôtre, ou les raisons pour lesquelles Koz blogue. D’une certaine manière, je ne m’adresse pas à des personnes, mais à des textes (c’est bien sûr une caricature). Enfin, london, vous trouverez des tentatives de commentaires plus « pédagogique » sous d’autres billets…

    Koz, j’ai peur de vous décevoir, mais je trouve la « discrétion » de Royal tout à fait condamnable. Je peux même dire « inquiétante » si vous le souhaitez (encore que, je m’excuserais presque de devoir le rappeler, les faits imputés à Sarkozy sont bien plus graves). Tout comme Sarkozy, elle ne contribue en rien à lever les doute sur son honnêteté. Bref, ça pue. Et je répète, une dernière fois, qu’il aurait suffit à Sarkozy de jouer la complète transparence pour faire taire les soupçons. Ni les suppositions plus ou moins bien informées, ni les sarcasmes ne pourront totalement faire oublier cette opacité.

  • [quote comment= »14002″]Et je répète, une dernière fois, qu’il aurait suffit à Sarkozy de jouer la complète transparence pour faire taire les soupçons.[/quote] Vraiment? Et comment donc? C’est bien là la perversité de ce genre de calomnies, on ne peut jamais prouver son innocence.

    Allons y. Supposons que Sarkozy publie l’acte d’achat de l’appart, l’acte de cession. Ses déclarations d’impôts, toutes ses fiches de paie, relevés de frais, la justification de toutes ses sources de revenu depuis 10 ans, l’ensemble de ses relevés bancaires sur la période. Un état détaillé de son patrimoine avec l’ensemble des titres de propriété et les emprunts et dettes qui leur font face.

    Ca ne prouvera toujours pas qu’il n’a pas fait de trafic d’influence et bénéficié d’une ristourne sur le prix d’achat de son appart.

    Les journalistes de Canard connaissent leur métier. Ils ne publient que les calomnies dont il est impossible de prouver la fausseté.

Les commentaires sont fermés