AaaahaAAAaahAAaa…

… en apesanteur… AaaahaAAAaahAAaa… Vous connaissez l’air, hein ?

Bon bref, Alain Duhamel est actuellement en apesanteur, suspendu. Il n’interrogera pas ce soir François Bayrou. Il ne participera pas à la campagne électorale sur l’antenne de France2… Pour un chroniqueur politique, c’est rude. Surtout si RTL devait emboîter le pas de France2… Pour quelle raison ?

Parce qu’il a, en novembre dernier, affirmé devant des étudiants de Sciences-Po que François Bayrou était quelqu’un qu’il aimait bien, et qu’il voterait pour lui. L’épisode n’a intéressé personne à l’époque, mais il ressurgit sur le Net, via une vidéo, que vous trouvez notamment sur le site du Figaro.

Et, j’avoue un certain malaise.

Ok, on doit assumer ses positions…

Ok, la déontologie du journaliste. Ok, il n’est pas censé être personnellement impliqué. Ok, Schönberg. Ok, Drucker. Mais quoi, la question des opinions des journalistes est-elle taboue ? Croit-on à la fiction d’une quelconque neutralité ? N’est-il pas préférable de savoir qu’Askolovitch est de gauche, qu’Alain Duhamel votera Bayrou, qu’Imbert est de droite, que, que, que… et d’écouter toutefois leurs questions, tout en sachant d’où ils s’expriment, en déterminant autant que faire se peut s’ils font leur boulot sérieusement et savent faire la part de leurs a priori dans les questions qu’ils posent ?

Ok, Duhamel n’est pas un bleu et ce qu’il dit à des étudiants de Sciences-Po, il sait que cela peut sortir. Mais si chacun ne parle plus devant un public pourtant restreint que dans l’idée que son propos pourrait être diffusé sur le Net, nous risquons de ne plus avoir droit qu’à des propos très édulcorés, non ?

Ok, il faut probablement s’adapter à un mouvement qui ne fera que s’amplifier, mais quelle est cette mentalité qui amène à vouloir piéger l’interlocuteur, archiver, pour publier ensuite, à un moment choisi ? Devient-on, nous, citoyens, autant de petits espions, autant d’yeux dans le trou de la serrure, d’oreilles collées à la porte1 ? N’y a-t-il pas comme un parfum, ô léger, de délation ? Combien de « citoyens », demain, le portable au poing, en quête du propos croustillant ?

Question d’éthique personnelle, non ?


  1. j’ai bien saisi, ne vous inquiétez pas, qu’en l’occurrence, les personnes étaient dans la salle []

Billets à peu près similaires

48 comments

  • Souhaitons la réintégration de Duhamel. Son éviction est un triomphe du politiquement correcte et une insulte à l’intelligence.

    Il vote Bayrou, comme un certain nombre de Francais (pas moi), c’est son choix.

    Qaund à la diffusion devideos sur Daily Motion, je pense que les juges si prompts à sanctionner les magazines peoplesà coup de dommages et intérets en dizaines de milliers d’euros pour atteinte à la vie privée des stars pourraient se demander si la diffusion d’une conférence privée à bien repsectée le droit à l’image de Mr Duhamel

  • Oui, c’est ridicule. Surtout que Bayrou n’est pas vraiment le mec qui connait le plus de soutiens dans les médias à priori. En étant cynique, je vois deux possibilités: – Il s’agit de prouver que meuh non, la télé n’est pas entièrement sous la coupe de Sarkozy – Bayrou lui-même tient à ce qu’on ne puisse pas lui reprocher ce qu’il condamne toute la journée.

    (de la même façon qu’à mon avis le seul intérêt des « expériences » Drucker et Schonberg est d’avoir prouvé que non, les journalistes ne sont pas des gauchistes comme on avait l’habitude de l’entendre… mais cela s’est fait au prix d’une injustice: la mise en doute, à priori, du professionnalisme de ces journalistes comme le dirait un Ségoliste (pour la provoc): l’aurait-on exigé d’un homme marié à une femme politique?)

  • Catherine Nay va-elle rester sue Europe? Et Elkabach? En plus, concernant Duhamel, il ne s’agit pas d’un Présentateur, mais d’un chroniqueur… alors, Serge July? Ockrent? …etc…. Il y a comme un parfum de chasse au sorcière….

    (et pourtant je ne suis pas un grand fan de Duhamel)

  • cette affaire est assez ridicule en effet.

    Mais elle est aussi cocasse quand on pense au discours de Bayrou sur les média-qui-le-maltraitent-et-qui-sont-tous-avec-les-deux-autres! Quelle imposture!

    Alain Duhamel après Jean-François Kahn, Bayrou est en train de faire l’union des fossilles du journalisme politique français!

  • Je crois que tu l’as déjà dit, ça, Jeff. Une troisième fois ?

    [quote comment= »4175″]cette affaire est assez ridicule en effet.

    Mais elle est aussi cocasse quand on pense au discours de Bayrou sur les média-qui-le-maltraitent-et-qui-sont-tous-avec-les-deux-autres! Quelle imposture![/quote]

    Le tout avec – si je n’m’abuse – Marielle de Sarnez à ses côtés, qui sait donc, depuis novembre, qu’un des plus grands chroniqueurs français (à tout le moins en notoriété) votera Bayrou.

  • Quand j’ai vu la vidéo en début d’après midi, je m’attendais à une telle décision, connaissant France 2 mais tout de même ca devient ridicule. Et puis ca revient à dire que Duhamel n’est pas un bon journaliste capable de faire la part des choses. De telles décisions sont compréhensibles lorsqu’il s’agit de relations intimes avec le candidat mais là… Laurence Ferrari soutient Royal, ca ne l’empêche pas de faire Dimanche +. Encore heureux. Le politiquement correct exercé par France 2 (et RTL) devient étouffant et écoeurant… D’autant plus que Duhamel, dans la vidéo est assez nuancé sur le candidat qu’il soutient, ce n’est pas aveugle.

  • <

    blockquote cite= » »>

    ouupss pardon pour les balises, je voulais voir comment ça faisait.

    Bon, pour Duhamel, c'est nul. Hypocrisie. Voile pudique. Et j'en passe.

    L'impartialité est un absolu inatteignable. Est-ce que c'est seulement souhaitable.

  • Bon, pour Duhamel, c’est nul. Hypocrisie. Voile pudique. Et j’en passe.

    L’impartialité est un absolu inatteignable. Est-ce seulement souhaitable ?

  • Précision à mon billet : je trouve tout de même que Duhamel n’a pas été très malin d’afficher sa préférence dans un amphi (dans un salon, à la rigueur)…

    Ceci étant dit :

    • Quid d’un journaliste qui n’aurait pas envie d’affirmer une quelconque orientation politique ? Ne risquerait-on pas de finir par exiger de chacun (à tout le moins moralement) qu’il se dévoile ?

    • Aux Etats-Unis, il me semble que l’on sait que tel chroniqueur est démocrate, tel chroniqueur est républicain et que, précisément, on sait : tiens, là, ça va être chaud, Untel va se faire interroger par Truc ? Ne serait-ce pas plus franc du collier ?

    • J’ai un ami qui bosse dans une radio. Selon lui, et il en conçoit quelque fierté, tous les journalistes de la rédaction sont de gauche. Ils s’étaient d’ailleurs, à ses dires, efforcer d’éviter d’avoir à serrer la main de je ne sais plus quel politique de droite. Doit-on l’ignorer ? En même temps, lui-même me disait récemment qu’il aimerait mieux ne pas avoir à annoncer chaque nouvel épisode « Royal ». Ce qui signifiait que, tout en ayant l’intention de voter pour elle, il faisait la part des choses…

  • Ce que reproche Bayrou aux médias (avec un peu trop d’insistance d’ailleurs) ce n’est pas leur complaisance avec les candidats, c’est la couverture qu’ils en font.Jusqu’à il y’a peu, les titres de la presse et du 20h étaient exclusivement sur Royal ou Sarkozy. Il oublient bien vite que Le Pen a fait 20 % aux élections précédentes.De même, depuis 2 mois, pas un mot sur 2 villiers, NDA, Voynet, … Bayrou défend avant tout le pluralisme qu’il considère comme une chance. Il a de l’estime pour les idées différentes aux siennes. Mieux, il les défend. Pour ceux qui voit en cela un acte opportuniste, vous remarquerez qu’il continue à en parler alors que le problème ne se pose plus pour lui. D’ailleurs il serait temps qu’il passe aux autres point de son programme.(si il en a un mais forcement ca va pas de 1 à 100 alors c’est moins facile à lire) Son livre va sortir à la fin du mois, à relativiser avec le fait que la campagne présidentielle n’a jamais démarrée aussi tôt.

  • [quote comment= »4184″] Il a de l’estime pour les idées différentes aux siennes. Mieux, il les défend.[/quote]

    Il défend les idées des autres ?

  • [quote comment= »4185″] Il défend les idées des autres ?[/quote] J’ai pas précisé, pour ne pas allonger un commentaire que je trouvais déjà trop long, j’aurais du. Ca précède la phrase dans laquelle je dis qu’il continue sa critique des médias alors qu’aujourd’hui il est en une partout. En ce sens il défend les autres candidats peu entendus, et donc leurs idées.

    J’en profite pour revenir sur ton dernier commentaire. En effet il serait beaucoup mieux que tous journaliste assume ses positions, ca rendrait les débats plus vifs, et le spectateur se sentirait sûrement moins éloigné de ceux-ci.

    D’ailleurs un journaliste politique neutre, ca ne veut pas dire grand chose.

  • A titre d’exemple, savoir que Jean-François Kahn soutient Bayrou permet d’apprécier différemment sa position. Et voir qu’il évoque une « coupe réglée » de l’audiovisuel à ce sujet est un peu ridicule quand on sait que les deux exemples précédents étaient dus au mariage de l’une avec Borloo et à la proximité de l’autre avec Baroin.

    De fait, je préfère qu’on en reste au cas Duhamel, parce que si l’on en passe au cas Bayrou, ça va m’agacer 😉

  • « Je crois que tu l’as déjà dit, ça, Jeff. Une troisième fois ? » Si vous insistez… Je trouve que ça vaut vraiment le coup d’oeil en tout cas. Et j’avais peur que cela soit passé inaperçu (peut-être du fait de l’absence de commentaire…).

    Belle prestation de Bayrou ce soir. Dommage pour la France qu’il ne soit pas le principal candidat de droite, car son « parler vrai » et ses propos équilibrés contrastent avec ceux de son concurrent (et futur allié ?).

  • Pingback: LaPeniche.net, le webzine des étudiants de Sciences Po

  • On dit la presse complaisante avec la droite … – Pourquoi Mme Borloo et Mme Baroin (alias Schoenberg et Drucker) se font écarter ? – Pourquoi A.Duhamel est il excommunié ? – Pourquoi ne parle t’on pas de Mme Kouchner (alias Ockrent) ? – …

    Chassez le naturel et il revient au galop. La gauche est depuis toujours pour la chasse aux sorcières … On retrouve les bonnes vielles habitudes …

    A mon avis aucun d’entre eux ne mérite d’être traité comme un paria.

  • [quote post= »131″]quelle est cette mentalité qui amène à vouloir piéger l’interlocuteur, archiver, pour publier ensuite, à un moment choisi ? Devient-on, nous, citoyens, autant de petits espions, autant d’yeux dans le trou de la serrure, d’oreilles collées à la porte[/quote]

    Koz, il n’y avait pas ici l’idée de voler une confidence à coup de Nokia. La vidéo diffusée sur Internet par les Jeunes UDF de Paris, c’est la vidéo de l’intégralité du débat du 27 novembre, qui portait sur l’Europe. Vidéos à voir là : http://www.jeunesudfparis.fr/?p=28

  • Totalement hypocrite et digne du soviet, ridicule et dangereux. Pour quelqu’un qui s’intéresse ne serait ce qu’un tout petit peu à la politique et qui suit les chroniqueurs sait parfaitement au bout d’un certain temps de quel bord ils sont et les estime d’autant plus s’ils savent faire leur métier correctement sans agresser et sans avantager outrageusement les uns et les autres.

    Quoiqu’il faudrait avant tout connaître le contrat qui le lie à France 2 et les clauses qu’il contient. Est ce qu’il y a une clause qui lui interdit de donner publiquement son avis politique ?

  • Bon, et bien voilà.

    Les médias français ont institutionnalisé le délit d’opinion.

    Comme si le fait d’ignorer les préférences d’un journaliste le rendait neutre.

    On croit rêver.

  • Bien sur, A. Duhamel n’est pas un bleu. Du point de vue de l’ego, il n’est pas en reste et a bien conscience du rôle de prescripteur qu’on lui prête. En même temps, c’est un has been incapable de mesurer l’ilmpact de sa parole devant des jeunes à l’heure d’internet. Davantage que l’appesanteur, je suggère la mise à la retraite. En plus, il n’avait vraiment pas besoin de dire clairement qu’il allait voter Bayrou. C’est une évidence.

  • excessif bien sûr cette reaction mais cela m’amène à une autre consideration.Quand j’achete un quotidien je connais à peu pres sa coloration politique,quand j’ecoute un journaliste qui fait semblant d’etre objectif je ne connais pas toujours sa sensibilité et je ne pense pas qu’on y gagne en honneteté intellectuelle

  • Ces suspensions n’ont lieu que sur le service public puisque ni Canal +, ni TF1 ne semblent s’émouvoir des liens entre leurs journalistes/animateurs et les différents candidats.

    Schöenberg, Drucker,Duhamel mais quid d’Ockrent par exemple? Elle n’est pourtant pas exempt d’un certain esprit partisan si je ne m’abuse? Lors du référendum sur le TCE les médias ont tous pris et fait et cause pour le oui, je n’ai pas vu, lu ou entendu que qui que ce soit ait été suspendu pour engagement dans un camp ou l’autre?

    Le service public estime donc d’une que les journalistes incriminés sont incapables de faire le distinguo entre leur situation personnelle et leur travail (c’est bien la première fois que cela pose un problème) et de deux que nous (les benêts du public) sommes tout aussi incapables de faire la part des choses, comme si nous étions en danger d’être « manipulés »?

    Ouh le vilain mot….

  • Je crois qu’Alain Duhamel, au delà de ses préférences centristes, fait très bien son travail. On l’a au fond utilisé comme prétexte pour pouvoir crier à la manipulation. Je suis sûr que ceux qui ont fait ça n’ont qu’un regret : que A. Duhamel ne se soit pas déclaré pour N. Sarkozy : cela aurait été tellement plus scandaleux encore !!! on aurait pointé du doigt les accointances entre les media et la droite… Mais bon un journaliste centriste à immoler, c’est toujours bon à prendre !

  • Non, mais vous vous rendez compte du tremblement de terre ? Duhamel n’animera pas le débat de l’entre deux tours !

    C’est pas un signe annonciateur de l’Apocalypse ?

  • J’ai trouvé 3 raisons valables pour ne pas avoir d’opinion en politique, et donc être neutre : – être trop con pour s’en faire une ; – tout ignorer dans ce domaine ; – s’en foutre totalement .

    France 2 et RTL sont invités à préciser la catégorie où se range les journalistes qui s’expriment.

  • Je suis scandalisé par les faits… et par la tiédeur des réactions ! Plus que le fait isolé, ce genre de sanction est à mon sens gravissime par ce qu’il implique: la banalisation du mépris d’un principe constitutionnel, et des droits fondamentaux de la liberté d’expression !

    Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen (26 août 1789) dispose dans son Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

    or, sauf erreur de ma part

    La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est citée dans le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958, elle a valeur constitutionnelle dans la Ve République depuis les décisions des 16 juillet 1971 et 27 décembre 1973 du Conseil constitutionnel. Elle fait partie du « bloc de constitutionnalité » …

    C’est tout, mais c’est beaucoup!

  • Tiédeur des réactions, tiédeur des réactions… Les blogs sont majoritairement défavorables à sa suspension, alors même que nombreux sont les blogueurs qui le traitent de fossile.

    Et puis, les journalistes tiennent à leur principe de neutralité. Sa suspension me semble regrettable parce que je n’ai pas eu le sentiment qu’il se montrait spécialement de parti pris dans ses interviews, mais le milieu journalistique y tient.

    C’est probablement un peu factice : je me souviendrai longtemps de la déclaration de Françoise Laborde selon laquelle il y avait « peut-être un préjugé anti-sarko à la rédaction », restée sans suite.

    Les autres ont-ils vraiment envie de devoir donner des indications quant à leur orientation politique ? S’ils commencent à la donner, ne risquent-ils pas qu’on leur pose systématiquement la question ? N’y a-t-il pas aussi un droit à ne pas révéler opinion et croyances ?

    Bref, au delà du fait que je trouve la suspension un peu regrettable, il y a tout de même un ensemble de débats qu’on ne peut pas négliger, et des principes éthiques que les journalistes ne sont pas prêts à lourder comme ça …

  • Bon, et bien pour ma part, je me permettrai d’affirmer qu’il l’a bien cherché, et qu’il n’est rien d’autre que la victime collatérale d’un système médiatique qui ne peut pas supporter que l’on brise certaines règles intangibles, et notamment, l’illusion de la neutralité.

    Cela dit, quand cela s’exerce contre d’autres, je n’entends pas les cris d’orfraie de tous ceux qui se sont exprimés aujourd’hui.

    Réveil les gars! Ce système médiatique n’a RIEN de pluraliste ou de démocratique….

    Penser le contraire n’est rien d’autre une douce illusion. Le royaume des bisounours, comme disait l’autre.

  • …/…

    Et puis, les journalistes tiennent à leur principe de neutralité. Sa suspension me semble regrettable parce que je n’ai pas eu le sentiment qu’il se montrait spécialement de parti pris dans ses interviews, mais le milieu journalistique y tient. …/…

    rien à redire… je suis d’accord.

    Ma crainte reste que certains d’entre eux finissent par se montrer, par prudence, incolore, inodore et sans saveur…

  • etait ce bien intelligent pour un commentateur politique de dire pour qui il allait voter…. il s’exposait à être traité de partisan dans ses interviews c’est peut-être pas si mal qu’il soit plus dicret à l’antenne, cela étant beaucoup de commentateurs, éditorialistes, sont clairement « situables »…je vois pluyôt JM Sylvestre de TF1/LCI/France inter voter sarko que ségo… mais il a l’habileté de ne pas le dire explicitement…

  • @ Francis

    « JM Sylvestre de TF1/LCI/France voterait sarko mais il a l’habileté de ne pas le dire explicitement », dites-vous. Il est sans doute vrai qu’il n’a jamais dit à l’antenne qu’il voterait Sarko. Par contre, sa présentation de l’information, militante, ne laisse aucun doute. Beaucoup plus « partisan », sans discussion, qu’Alain Duhamel. Donc bonjour l’hypocrisie dans cette affaire ! Ceci dit, dans le cas d’Alain Duhamel pour France 2, il s’agit du service public. Et cela crée nécessairement une différence. C’est aussi pour cela que nous croyons (tous, j’espère) au service public.

  • Pour le cas Ockrent, si Kouchner jouait un rôle important dans la campagne, il y a fort à parier que Christine devrait faire une pause…

  • Duhamel a reconnu chez Apathie que c’était une erreur, mais il s’en prend également directement à la Société des Journalistes de France 2 tout en dédouanant la direction de cette chaîne. A lire entre les lignes, il critique cette rédaction clairement de gauche et incapable depuis 37 ans d’accepter un confrère de centre/droite. Lamentable. Bravo à RTL pour son soutien à Duhamel qui, même s’il ne fera plus sa rubrique du matin, restera présent dans bon nombre d’émissions politiques de cette radio.

  • Que la rédaction de France 2 soit clairement à gauche ne fait en effet aucun doute quand on laisse à l’antenne en access prime-time Ruquier qui dit ouvertement ses préférences. Il y a quelques jours témoignait sur Europe 1 dans l’émission de Morandini une journaliste de la rédaction de France 2 (anonyme) qui reconnaissait cette partialité.

    RTL fait preuve d’un professionalisme qui l’honore. Et Duhamel reste le meilleur analyste politique actuel. Pour preuve de son impartialité il suffit de se souvenir qu’en 2002 il a rédigé un livre avec Lionel Jospin…

  • Bonjour,

    Jeff, je crains de ne pouvoir souscrire à ton assertion, [quote post= »131″]C’est aussi pour cela que nous croyons (tous, j’espère) au service public.[/quote], sans une définition précise du service public. Je ne vais aps plus loin dans ce hors-sujet.

    De plus, peux-tu préciser en quoi Baroin, rare membre du gouvernement n’ayant pas encore soutenu officiellement Nicolas Sarkozy nécessite d’ôter de l’antenne sa compagne par rapport à un Bernard Kouchner, invité, lui par exemple, sur RTL par Jean-Michel Aphatie le 22 Janvier 2007 ? [quote post= »131″]Pour le cas Ockrent, si Kouchner jouait un rôle important dans la campagne, il y a fort à parier que Christine devrait faire une pause…[/quote] : ne parie pas trop fort, ou ne prend pas une trop grande mise…..

    Et donc, quelle serait ta règle à imposer pour choisir qui suspendre ou non ?

    Merci

    Luc

  • [quote comment= »4484″]Duhamel a reconnu chez Apathie que c’était une erreur, mais il s’en prend également directement à la Société des Journalistes de France 2 tout en dédouanant la direction de cette chaîne. A lire entre les lignes, il critique cette rédaction clairement de gauche et incapable depuis 37 ans d’accepter un confrère de centre/droite.[/quote]

    La SDJ a eu Schönberg, pour cause de mariage avec un ministre de droite, elle a eu Drucker pour cause de liaison avec un ministre de droite, elle a (aurait ?) eu Duhamel pour cause de soutient à Bayrou, et Françoise Laborde nous dit qu’il y a un « préjugé anti-sarko à la rédaction »… Tout va bien.

    [quote comment= »4505″]Que la rédaction de France 2 soit clairement à gauche ne fait en effet aucun doute quand on laisse à l’antenne en access prime-time Ruquier qui dit ouvertement ses préférences. [/quote]

    Oui mais, être de gauche, c’est bien. Etre de droite, c’est mal.

  • @ Luc

    Je n’ai pas la prétention de fixer des règles. Et la non-suspension d’Alain Duhamel ne m’aurait pas choqué. Je faisais remarquer simplement que dans ces affaires, il y a une vaste hypocrisie d’une part et que les règles ne sont pas les mêmes dans le service public que dans les médias privés (et qu’on peut le comprendre). La preuve : le nombre de commentaires qui soulignent que la rédaction de France 2 serait majoritairement à gauche, en omettant de préciser que la grosse machine TF1, première chaîne d’Europe, s’est mis entièrement et ostensiblement au service d’un candidat, du sommet à la base. Bref, j’essayais simplement de trouver une cohérence dans tout ça. Mais ce n’est pas évident…

  • [quote comment= »4528″]La preuve : le nombre de commentaires qui soulignent que la rédaction de France 2 serait majoritairement à gauche, en omettant de préciser que la grosse machine TF1, première chaîne d’Europe, s’est mis entièrement et ostensiblement au service d’un candidat, du sommet à la base. Bref, j’essayais simplement de trouver une cohérence dans tout ça. Mais ce n’est pas évident…[/quote]

    Effectivement, comment trouver une cohérence à la dénonciation constante par certains du fait que TF1 soit à droite, alors qu’ils n’ont pas un mot sur le service public… L’essentiel est que tu sois conscient de ce défaut de cohérence. Pour une fois, nous sommes d’accord.

    Ceci étant dit, je venais signaler :

    « Chacun sait que c’est sur une demande insistante d’un représentant d’une organisation syndicale qui ne cache guère ses sympathie avec la gauche, voire même l’extrême gauche, qu’Alain Duhamel a été suspendu par la direction de France Télévision. Voilà une information qui ne va pas contribuer à apaiser les craintes de ceux qui pensent que le service public de la Radio et de la Télévision pratique une autogestion qui donne à quelques minorités agissantes une influence excessive sur les programmes et sur le traitement de l’actualité ! »
    « Dans un pays comme la France où la démocratie est ancienne et les citoyens majeurs, je pense qu’il serait préférable de laisser afficher, sans ostentation je le répète, les sympathies des uns et des autres, qui sont d’ailleurs secret de Polichinelle pour la plupart des Français. »
  • Dans la série des citations, en voici deux autres, qui se respectent :

    DSK : « La sanction qui frappe Alain Duhamel pour des propos privés tenus devant ses étudiants de Sciences Po est injuste et hypocrite. Injuste parce que Duhamel est une voix libre, qui n’a jamais été le thuriféraire de quiconque, et qui n’a jamais ménagé ni la gauche ni la droite. Hypocrite, quand certains de ses confrères font ouvertement campagne sous couvert d’objectivité, et cela en toute impunité. Même dans une campagne électorale, faisons attention au délit d’opinion ! ».

    de Carolis : « Aucune autre décision n’était possible. A l’heure où tout circule sur internet, chacun doit se souvenir que le métier de journaliste impose dans des périodes sensibles des règles strictes et rigoureuses… Compte tenu des responsabilités de son frère Patrice, à mes côtés à la direction générale du groupe, on peut imaginer quelles auraient été les réactions si notre choix avait été différent… Le service public se devait d’être irréprochable, tout particulièrement en période de campagne électorale, en respectant rigoureusement les principes d’indépendance, d’impartialité et de neutralité ».

  • La réaction de DSK est parfaite (pourquoi ne l’avez vous pas choisi ?).

    En revanche je suis très déçu de celle de Patrick de Carolis qui mèle maintenant Patrice Duhamel aux propos de son frère Alain. C’est du grand portanawak ! Mais attention car il parait que la belle-soeur du gardien de l’immeuble de la voisine de la tante du secrétaire du Notaire de l’Avocat de PPDA connait très bien le vendeur de beignets de Sarkozy quand il avait 6 ans….. Alors TF1 on réagit !!!!

  • Pour TF1, il n’y a vraiment pas besoin d’aller chercher « la belle-soeur du gardien de l’immeuble de la voisine de la tante du secrétaire du Notaire de l’Avocat de PPDA ou le vendeur de beignets de Sarkozy quand il avait 6 ans »…

    Il suffit de regarder l’actionnaire, le PDG, le vice-président, le directeur de l’information, les principaux cadres de la rédaction, les présentateurs vedettes, les chroniqueurs politiques ou économiques… Même si je suis sûr qu’à la base, il doit aussi y avoir à TF1 quelques journalistes de gauche.

Les commentaires sont fermés