Guy Môquet

C’est, je crois, à la station de métro qui porte son nom que j’ai lu, pour la première fois, la dernière lettre qu’il a écrite, avant d’être exécuté.

Nicolas Sarkozy a annoncé aujourd’hui qu’il demanderait au futur Ministre de l’Education Nationale que cette lettre soit lue dans tous les lycées de France en début d’année scolaire.

« Si j’ai tenu à faire ici ma première commémoration en tant que président, c’est parce que je crois qu’il est essentiel d’expliquer à nos enfants ce qu’est un jeune Français, à travers le sacrifice de quelques-uns, l’anonyme grandeur d’un homme qui se donne à cause plus grande que lui. Que les enfants mesurent l’horreur de la guerre et à quelles extrémités barbares elle peut conduire »

Je ne la reproduis pas par anticipation, ni déférence, mais parce que chaque occasion de la relire est bonne, chaque occasion de penser à lui, et aux autres résistants… mais spécialement à celui qui fut exécuté à 17 ans, et dont le « tout petit frère adoré« , de 12 ans, traumatisé, ne lui survécut que quelques jours.

« Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée. Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme. 17 ans et demi, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine. Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d’enfant. Courage ! Votre Guy qui vous aime Guy Dernières pensées : Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir ! « 

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

111 comments

  • Pfff, voila qu’il va falloir lire (et étudier) en classe la prose d’un millitant actif des jeunesses communistes ! Ah bah bravo la France, bravo Sarkozy (ce message est à forte teneur en ironie).

    Au fait Koz, c’est vous qui avez modifié la notice « Guy Moquet » sur Wikipedia en allant chercher le texte ?

  • Non, et je trouve ça un peu « empressé« . Cela dit, c’est tout de même une proposition d’un Président de la République, ce qui lui donne une dimension notable, mais ça fait tout de même un peu too much.

  • Pour ma part, j’y vois un hommage caché à Chirac. En effet, lui et Guy Môcquet ont étudié au même lycée, le lycée Carnot, à Paris 17e.

  • Je n’avais jamais lu cette lettre. Elle est vraiment très belle, cette évocation de l’adolescence et de l’homme naissant qui saisit son destin. En acceptant qu’il va mourrir.

    Merci à Mr Sarkozy d’avoir voulu la donner en partage. Le fait d’évoquer Blum, Jaurès mais aussi Mandel, De Gaulle, prend une dimension tout autre et loin du déchainement des passions partisanes.

    Merci à toi Koz de l’avoir publiée.

  • Ce à quoi je pense est que si on avait proposé un texte d’un jeune saint, on aurait eu droit à des levées de boucliers pour l’atteinte à la laïcité….

    Oui, je sais, je suis jamais content, mais bon, il y a bien une étude qui est sortie pour dire que c’était une spécificité française… 😉

  • Post scriptum qui n’a qu’un intérêt relatif: ma grand-mère habitait jusqu’il y a peu à la station Guy Moquêt (rue des Joncquières, dans le XVIIIE, précisément). Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est « un ami d’enfance », mais j’ai bien souvent eu l’occasion de la lire et la relire en grandissant. J’ai même eu ma phase où je me désespérais que ma vie ne me mette jamais dans une situation aussi dramatique, mais ça m’est passé (si, si).

  • [quote comment= »22515″]Pour ma part, j’y vois un hommage caché à Chirac. En effet, lui et Guy Môcquet ont étudié au même lycée, le lycée Carnot, à Paris 17e.[/quote]

    C’est effectivement très probable, d’autant que l’on connait aussi le passé communiste de Chirac…

    [quote comment= »22516″]Je n’avais jamais lu cette lettre. Elle est vraiment très belle, cette évocation de l’adolescence et de l’homme naissant qui saisit son destin. En acceptant qu’il va mourrir.[/quote]

    Oui, à 17 ans, de plus, ça laisse sans voix.

    [quote comment= »22517″]Ce à quoi je pense est que si on avait proposé un texte d’un jeune saint, on aurait eu droit à des levées de boucliers pour l’atteinte à la laïcité….[/quote]

    Oui, c’est probable. Mais bon, en l’occurrence, c’est Guy Moquêt qui l’a écrite.

    [quote comment= »22519″] J’ai même eu ma phase où je me désespérais que ma vie ne me mette jamais dans une situation aussi dramatique, mais ça m’est passé (si, si).[/quote]

    Je connais ça…

    Etonnante collision : j’allais faire un mot sur la jeunesse, me vient à l’esprit la phrase de Rimbaud, « on n’est pas sérieux quand on a 17 ans« … l’âge de Guy Moquêt à sa mort.

    [quote comment= »22520″]Et oui, ce fut aussi cela le communisme…[/quote]

    Je crois que ça nous a effleuré.

    Mais j’y vois aussi une jeunesse française, qu’elle soit communiste, ou non. J’y vois aussi le sens de l’idéal d’une certaine jeunesse. De militants communistes. J’aurais plus de réserves (nettement) sur l’attitude des dirigeants (au moins) en 40-41.

    Bref, oui, Guy Moquêt était communiste. Et nul n’a jamais songé, je pense, à nier qu’il y ait des personnes admirables et courageuses parmi les communistes. Comme nul ne prétendra sérieusement que le communisme soit un gage de courage et d’honneur. Comme pour tout mouvement d’opinion.

    Je n’ignore pas le militant communiste, mais je vois surtout l’homme.

  • @ Jeff: plus précisément ce fut aussi cela « les communistes ». Les communistes sans le communisme, c’est plutôt chouette. La mise en pratique a salement foiré, mais les millitants étaient souvent des gens adorables et admirables.

  • [quote comment= »22523″] les millitants étaient souvent des gens adorables et admirables.[/quote]

    Vous savez que c’est la même chose au FN ? Cela dit, il faut se garder d’angéliser, ça reste la dictature du prolétariat…

    @ Koz:

    J’envisagerais bien un autre texte, que tu as déjà présenté. Du style, le testament de Louis XVI, histoire de se souvenir des dégâts de la guerre civile…

    Au fait, l’accent circonflexe dans Moquet, il est sur le « o » ou sur le « e » ?

  • @Polydamas Non je ne le sais pas, mais je suis sur que vous vous porterez garants pour certains…

    Cela dit, je n’ai pas souvenir d’affaires de riches dézingués à la Fête de l’Huma (où ils se rendent pourtant, pour les concerts notamment) alors que j’ai distinctement le souvenir d’arabes jetés dans la Seine « en marge », comme on dit pudiquement » de la Fête de Jeanne d’Arc.

    Différence de style tout de même, vous en conviendrez j’espère.

  • Moi à 7 ans, j’étais communiste dans le sens que je trouvais inacceptable qu’il y est des pauvres et je voulais distribuer tout l’argent équitablement à tout le monde, mais ça m’est passé.

  • Très beau texte et que c’est dur d »imaginer une maman (et peut-être un papa) recevant cette lettre. Ce n’est pas ce qu’il avait promis lors de son meeting à Bercy ? bon début il tient ses promesses !

  • @ JR:

    Vous devriez pourtant le savoir puisque je croyais que le vote populaire était passé du PC au FN. Les gens n’ont pas changé…

    Si les riches ne sont pas dézingués à l’Huma, c’est parcequ’ils ont trop besoin de leur argent. Attention, humour ! 😉

    Sinon vous mettez « arabe » au pluriel. Il n’y en a eu qu’un seul à ma connaissance.

    Et si on veut fouiller dans les poubelles, on pourra trouver des exemples de meurtres abjects dans tous les partis.

    Est-ce pour autant que les partis sont responsables de tous les meurtres commis par certains de leurs sympathisants ? Je ne le pense pas.

  • Personnellement cette lettre m’humidifie les yeux. Quelle intensité dans les mots, quelle lucidité à quelques heures d’une mort si précoce. Que l’on vienne en commentaires évoquer le communisme comme un gage de courage et de bravoure me semble pour le moins déplacé. Je ne vois pas de communiste derrière cette lettre mais un gamin qui sait qu’il va mourir et qui trouve le courage de rassurer ceux qui restent. Un peu de décence devant ce texte qui mérite comme le propose notre Président d’être le plus largement diffusé et ainsi montrer qu’il a existé des atrocités qui ne doivent plus se reproduire. L’exploitation politique faite par certains est « gerbante » (désolé de cette virulence mais je ressens la même chose que lorsque j’entends parler de « rafle » par exemple).

  • mappy.fr Recherche « rue Guy Mocquet, Neuilly sur Seine » « Cette rue n’a pas été trouvée »

    Cet homme n’a décidément aucune décence. La famille et les camarades de Guy Mocquet sont ulcérés par cette récupération honteuse. Les camarades de Guy Mocquet défilent dans la rue aujourd’hui. Et prennet des coups de matraques par les collègues de ceux qui l’ont arrêté en 40.

  • Bel exemple de récupération crade et inacceptable OlivierA. Même Marie-George Buffet sait reconnaitre le bienfondé de cette démarche de Nicolas Sarkoy………. Quant à vos affirmations sur la famillede Guy Môcquet, quelles sont vos sources ??? Enfin comparer les forces de l’ordre aux nazis est vraiment pitoyable. Ah si j’étais modérateur du blog…

  • Bon, là, je vais faire ma fille. Cette idée m’est INSUPPORTABLE.

    Bien sûr que j’ai les yeux humides. Mais vous savez pourquoi? Ce n’est pas parce que c’est un héros ! C’est juste parce que c’est un gosse qui va mourir et que c’est inconcevable. Mais comme les enfants malades il est capable de soutenir ceux qu’il aime dans cette épreuve. Parce qu’il est tendre, et que les mots de l’amour touchent toujours. Parce que c’est un écrit intime, et qu’on est forcément saisis d’être inclus dans le cercle restreint des destinataires premiers de cette lettre.

    Mais bon sang, un président de la République ne doit pas décréter ce genre de choses! Il peut nous la lire toutes les fois qu’il veut, cette lettre, à chaque discours officiel, s’il veut! Mais l’héroïsme, le patriotisme, le sacrifice, la mort des jeunes, le deuil, le courage, tout ça, il y a des milliards de textes qui peuvent en parler. Des milliards d’occasion au cours des programmes de français, d’histoire, de philo, pour ne parler que des trois matières principales. Au nom de quoi on choisirait ce texte-là? Parce que ça émeut Nicolas Sarkozy? (et l’AFP d’évoquer la petite larme écrasée)? Mais c’est indécent!

    Vous voulez que je vous dise ce que j’ai toujours pensé de cette lettre, au plus profond de moi ? Si j’avais été sa mère ou sa soeur, je me serais sentie toute ma vie coupable de l’avoir laissé s’engager « là-dedans ».

  • Lisette prenez un peu de hauteur et voyez simplement que cette idée de faire lire cet texte est avancée dans le but de montrer ce que l’Homme peut faire d’atroce et la nécessité de s’unir contre ces barbaries. N’allez pas y chercher autre chose. L’indécence n’est pas là….

  • @OlivierA

    [quote comment= »22537″] La famille et les camarades de Guy Mocquet sont ulcérés par cette récupération honteuse. Les camarades de Guy Mocquet défilent dans la rue aujourd’hui. Et prennet des coups de matraques par les collègues de ceux qui l’ont arrêté en 40.[/quote]

    Mouais, 17 ans, communiste par tradition familiale et avant tout jeune résistant, je ne sais pas si la récupération des « camarades » d’aujourd’hui est moins indécente que l’hommage sarkozien.

    La famille devrait s’enorgueillir d’un hommage national. La nation, ça a plus de gueule que le PC moribond…

  • Non, Lisette, il n’est pas indécent d’en demander la lecture dans tous les lycées de France. Il n’est pas indécent de vouloir un peu montrer à tous les jeunes français ce que peut être un jeune, ce que peut être le courage et la dignité. Il est fidèle à ce qu’il a dit en campagne : parlons des moyens, des programmes, d’accord, mais parlons surtout de ce que nous voulons faire de nos enfants.

    [quote comment= »22537″]mappy.fr Recherche « rue Guy Mocquet, Neuilly sur Seine » « Cette rue n’a pas été trouvée »

    Cet homme n’a décidément aucune décence. La famille et les camarades de Guy Mocquet sont ulcérés par cette récupération honteuse. Les camarades de Guy Mocquet défilent dans la rue aujourd’hui. Et prennet des coups de matraques par les collègues de ceux qui l’ont arrêté en 40.[/quote]

    Là, OlivierA, vous venez faire preuve d’un dommageable sectarisme, et vos propos sont – eh oui – d’une bêtise crasse. Les policiers d’aujourd’hui, collègues de ceux de Vichy. Bien sûr…

    Autre chose, OlivierA, que j’ai souligné chez embruns, les 27 otages fussillés ont refusé qu’on leur bande les yeux. Ils sont morts en criant « Vive la France ». Eux. Ne pensez-vous pas que vous devriez bien à Guy Môquet d’être fidèle à son dernier cri ?

    Vous savez quoi, si un communiste, un jour, s’avisait de rendre hommage à un catholique, je n’en prendrais pas ombrage, je m’en réjouirais…

    Au demeurant, Marie-Georges a été un peu plus fine que vous. Faites gaffe, vous allez vous faire engueuler par le Parti.


    Sinon, Laurent proposait déjà en 2003 des lettres de fusillés. Allez les lire aussi, si vous pouvez. En hommage à leurs auteurs.

  • Mes sources ? L’humanité, après la première évocation de Môcquet par le guide suprême de la révolution conservatrice. Vous devriez acheter plus souvent ce journal. Ca vous changerait de « National Hebdo » et « Valeurs actuelles ». Et si vous aviez un minimum de culture vous sauriez que Guy Mocquet n’a pas été arrêté par les nazis, mais par la police française.

    La petite amie de Guy Mocquet est venue au meeting de MGB à Bercy pour exprimer sa colère.

  • [quote post= »315″]Lisette prenez un peu de hauteur et voyez simplement que cette idée de faire lire cet texte est avancée dans le but de montrer ce que l’Homme peut faire d’atroce et la nécessité de s’unir contre ces barbaries. N’allez pas y chercher autre chose. L’indécence n’est pas là….[/quote]

    Mais pourquoi ce texte? pourquoi ce jeune homme? En quoi est-il plus héroïque que les autres? Pourquoi faut-il lire sa dernière lettre à chaque rentrée?

    Pourquoi ça ne suffirait pas que Sarkozy en fasse son antienne personnelle et nous la lise à chaque fois qu’il le juge bon?

    Personne ne vous a jamais parlé d’héroïsme à vous, à l’école?

    Et je maintiens : si cette lettre arrache des larmes, ce n’est pas parce qu’elle est héroïque. J’ai les mêmes en lisant le témoignage d’un enfant malade. Exactement les mêmes. L’héroïsme, ça n’arrache pas de larmes, ça donne du courage. Et pour ça, pardon, mais rien ne vaut un bon Serge Dalens (allez, surtout ici, y’en aura bien un pour savoir ce que c’est)

    Tiens, voilà. Cette lettre, c’est T. Trilby (genre Moineau la petite libraire). Si on veut parler d’héroïsme et de camaraderie aux jeunes, qu’on leur fasse lire la série du Prince Eric.

  • Effectivement, OlivierA devrait ravaler sa rancoeur et se calmer un peu, parce qu’il devient insultant. A nouveau, je lui conseille de méditer l’exemple de la Secrétaire Générale. Il fait plus de mal à ceux qu’il croit défendre qu’autre chose.

    Lisette, avec un tel raisonnement, on ne lit plus aucune lettre, puisqu’on ne peut les lire toutes…

  • [quote comment= »22546″]Mais pourquoi ce texte? pourquoi ce jeune homme? En quoi est-il plus héroïque que les autres? Pourquoi faut-il lire sa dernière lettre à chaque rentrée?[/quote] Et pourquoi pas ? Il est emblématique du don de soi pour la Patrie, sa lettre est empreinte de dignité et de courage. Et en effet c’est d’abord un gamin.

  • [quote post= »315″]Lisette, avec un tel raisonnement, on ne lit plus aucune lettre, puisqu’on ne peut les lire toutes…[/quote] Mais exactement, cher Koz. Je ne vois pas pourquoi il faudrait lire un truc pareil à chaque rentrée. Il y a tout un tas de choses à lire. La seule raison qui fait qu’il propose de mettre celle-là en avant, c’est que ça le touche. Ben voyons.

    Tu dis « too much ». Je dis « indécent » parce que ça me fait pleurer.

    Je dis « déplacé » parce que je suis littéraire et que je sais d’où vient l’émotion que déclenche un texte.

    Je dis « insupportable » parce que moi aussi je voudrais qu’on puisse expliquer aux jeunes ce que c’est que l’honneur, et que pour moi ça implique de dépasser les enthousiasmes adolescents qui peuvent amener à soutenir toutes les causes.

  • [quote post= »315″]emblématique du don de soi pour la Patrie[/quote]

    S’il était communiste, ce n’est pas à sa Patrie qu’il s’est donné.

    Et puis c’est quoi le don de soi à la Patrie? Ca veut dire quoi aujourd’hui, au hasard en Palestine? Cette lettre est trop facile à détourner. Elle n’a pas été écrite pour porter ce que l’on y met aujourd’hui. C’est une lettre d’adieu à sa famille. Point.

    Notre histoire ne manque pas de saints ni de héros. Qu’on parle d’eux tous, régulièrement dans les programmes. Qu’on réfléchisse à enseigner une histoire moins désincarnée que celle qu’on apprend aujourd’hui aux jeunes. Que le président de la République lui-même choisisse des exemples privilégiés.

    Mais une lettre, quelle qu’elle soit, à chaque rentrée, c’est forcément absurde. Et celle là en particulier, c’est insupportable.

  • Ah mais pardon… Je suis tombée dans le piège.

    C’est un autre tsunami à deux francs. Tout le monde va hurler. Il va expliquer (« je voulais pas dire à chaque rentrée, je voulais dire qu’il faut que ce soit dans des manuels scolaires de 3è »). Et puis il va traiter ceux qui auront râlé de gens sans coeur ni valeurs (« ça vous pose un problème que cette lettre me touche et que je veuille parler aux jeunes français de valeurs et de patriotisme? »).

    Et puis après il inventera autre chose.

  • [quote comment= »22551″]Tu dis « too much ». Je dis « indécent » parce que ça me fait pleurer.

    Je dis « déplacé » parce que je suis littéraire et que je sais d’où vient l’émotion que déclenche un texte.

    Je dis « insupportable » parce que moi aussi je voudrais qu’on puisse expliquer aux jeunes ce que c’est que l’honneur, et que pour moi ça implique de dépasser les enthousiasmes adolescents qui peuvent amener à soutenir toutes les causes.[/quote]

    Je dis « too much » sur la modification un peu rapide de la page Wikipedia. Celui qui a fait ça a manqué de délicatesse. Elle est d’ailleurs désormais verrouillée.

    Pour le reste, « tu dis » beaucoup de choses. Je ne suis pas certain que l’exemple de Guy Môquet suscite des « enthousiasmes adolescents ». Et je ne vois pas de raisons a priori de discréditer l’émotion, tant qu’elle n’est pas utilisée à mauvais escient. Lorsqu’elle est un appel à se dépasser, ça ne me parait pas véritablement condamnable.

    Quant à Guy Môquet, il est probablement, pour le coup, « indécent » de spéculer sur ses motivations. Il était communiste, ce qui a priori, s’accorde plus avec l’internationalisme qu’avec le patriotisme, mais il est mort en criant « Vive la France », tout de même.

    Alors, déterminer aujourd’hui ce qui l’a fondamentalement motivé…

    Relisez d’ailleurs ce qu’en a dit Nicolas Sarkozy :

    « Si j’ai tenu à faire ici ma première commémoration en tant que président, c’est parce que je crois qu’il est essentiel d’expliquer à nos enfants ce qu’est un jeune Français, à travers le sacrifice de quelques-uns, l’anonyme grandeur d’un homme qui se donne à cause plus grande que lui. Que les enfants mesurent l’horreur de la guerre et à quelles extrémités barbares elle peut conduire »

    Il a pris soin, visiblement, de ne pas qualifier la « cause » en question.

    Pourquoi ne pas y voir – excepté les considérations partisanes – une remarquable occasion de rassemblement ?

    [quote comment= »22554″]Ah mais pardon… Je suis tombée dans le piège.[/quote]

    Allez, retirez deux secondes vos lunettes partisanes…

  • [quote post= »315″]Je dis “too much” sur la modification un peu rapide de la page Wikipedia. Celui qui a fait ça a manqué de délicatesse. Elle est d’ailleurs désormais verrouillée.[/quote] OK, lu un peu rapidement.

    Concernant les motivations : l’objet de ma remarque était précisément de dire qu’on en pouvait rien savoir. En réponse à nsi qui, contrairement à Sarkozy, qualifiait ces motivations.

    [quote post= »315″]Relisez d’ailleurs ce qu’en a dit Nicolas Sarkozy :

    “Si j’ai tenu à faire ici ma première commémoration en tant que président, c’est parce que je crois qu’il est essentiel d’expliquer à nos enfants ce qu’est un jeune Français, à travers le sacrifice de quelques-uns, l’anonyme grandeur d’un homme qui se donne à cause plus grande que lui. Que les enfants mesurent l’horreur de la guerre et à quelles extrémités barbares elle peut conduire”[/quote]
    

    Mais je trouve ça très bien!!! Au contraire! C’est même le genre de chose qui me plaît! Il fait ça très bien, ça change un peu. C’est très bien qu’il parle de Guy Môquet à cette occasion, et je suis pour qu’il en parle à chaque fois qu’il veut, si ça le touche. Je l’ai écrit plusieurs fois.

    En revanche je trouve insupportable qu’il la fasse lire aux enfants à chaque rentrée. Il sort de son rôle de président.

    Mais bien sûr ce n’est qu’un provocation (pas l’allusion à Guy Môquet, l’idée de lire sa lettre à chaque rentrée). Il va tempérer dans les prochains jours. Pas de lunettes partisanes.

  • [quote comment= »22546″] Mais pourquoi ce texte? pourquoi ce jeune homme? En quoi est-il plus héroïque que les autres? Pourquoi faut-il lire sa dernière lettre à chaque rentrée? [/quote]

    Tout simplement parce que ce jeune homme, à un âge où d’autres ne savent toujours pas qu’ils sont vivants, a choisi par amour d’un certain nombre de valeurs, dont une certaine idée de la France, de risquer sa vie pour changer le monde.

    Parce que lorsque la mort est venue, il est resté digne là où d’autres se sont mis à genoux.

    Parce qu’il a eu l’occasion de transmettre cette dignité en quelques mots, en s’adressant à sa famille, et que par là il est en mesure de parler à chacun, parce qu’il prend ainsi appui sur ce qui nous est commun à tous, et qu’il nous permet de percevoir que le courage n’est pas réservé aux héros mythologiques.

    Alors ensuite bien sûr, il y a d’autres courages, d’autres morts, d’autres lettres. Mais ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. Un enfant malade, cela tord les tripes, mais son combat pour la vie n’est pas le même que celui, citoyen, de l’adolescent qui défie la Milice. Ce n’est pas vrai. Il n’est ni supérieur ni inférieur, il est différent. Or l’école est un apprentissage de la citoyenneté.

  • A propos de lunettes partisanes, parce que ça m’agace : Bayrou a parlé plusieurs fois dans la campagne de Gilbert Dru le lyonnais. Son nom fait même partie des exemples donnés dans le livret d’accueil de l’UDF de Paris. Et il a récité la rose et le réséda d’Aragon en entier à Bercy.

    Bref, je le répète : le discours de Sarkozy aujourd’hui, et toute sa journée d’aujourd’hui, est très bien (pour ce que j’ai suivi en tout cas, dans les dépêches AFP). L’horreur de la guerre, la nécessité de l’Europe, c’est tout ce que je pense. J’aurais dû le dire.

    Mais un texte à lire tous les ans à la rentrée, c’est une provocation. Et celle-là, c’est insupportable parce qu’elle me fait pleurer. (j’ai commencé mon premier commentaire en disant « je vais faire ma fille »)

    Mais voilà, je suis tombée dans le piège. Je n’ai plus vu que la provocation.

  • [quote comment= »22559″] Mais un texte à lire tous les ans à la rentrée, c’est une provocation. [/quote]

    Non, c’est un symbole, dont vous reconnaissez vous-même qu’il est fort. Et ce qui vous agace, c’est juste que cela vienne de Sarkozy.

    D’où les lunettes dont parle Koz.

  • [quote post= »315″]Tout simplement parce que ce jeune homme, à un âge où d’autres ne savent toujours pas qu’ils sont vivants, a choisi par amour d’un certain nombre de valeurs, dont une certaine idée de la France, de risquer sa vie pour changer le monde.[/quote]

    Relis le dernier commentaire de Koz : on ne peut pas savoir pourquoi est mort ce jeune homme. C’est nous qui relisons ce texte aujourd’hui avec notre regard, et en sachant où était le sens de l’histoire.

    [quote post= »315″]Alors ensuite bien sûr, il y a d’autres courages, d’autres morts, d’autres lettres. Mais ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. Un enfant malade, cela tord les tripes, mais son combat pour la vie n’est pas le même que celui, citoyen, de l’adolescent qui défie la Milice. Ce n’est pas vrai. Il n’est ni supérieur ni inférieur, il est différent. Or l’école est un apprentissage de la citoyenneté.[/quote]

    Je n’ai pas comparé à la mort d’un enfant malade. Je dis qu’en l’occurrence, sur ce texte précis, les ressorts de l’émotion sont les mêmes. Ce qui fait qu’on pleure à ce texte, ce n’est pas parce qu’on peut admirer le comportement de ce jeune homme. C’est « seulement » parce qu’il va mourir, et qu’il reste digne et tendre, et qu’il est jeune

    Personne n’a lu Serge Dalens alors? Personne?

    Parce que sinon vous sauriez ce qui a bercé mon adolescence. Et pourquoi, forcément, j’ai une haute idée de l’honneur. Je rappelle à ceux qui voudraient me traiter de sale gauchiste amorale et probablement traître à la patrie 😉 … que ce texte me fait pleurer, comme dans « arracher des larmes », et que c’est pour ça que c’est insupportable.

  • Si des policiers qui ont lu mon com se sont sentis insultés je les prie de m’en excuser. Ils ne sont bien sûr pas responsables des actes de leurs collègues de 1940.

    Je suis heureux qu’on célèbre, même tardivement, la mémoire des héros de la résistance, et j’espère qu’on va commencer à enseigner la vérité sur cette période de l’histoire (même si j’en doute un peu, après les déclarations du guide sur la solution finale).

    Plutôt que de lire une lettre il faut dire la toute la vérité. Les communistes et les socialistes ont été pourchassés par un gouvernement français, celui de Philippe Pétain, figure de la droite. C’est un peu facile de le décrire 60 ans après comme un résistant à l’envahisseur.

    Et j’espère que dans la lancée, on va enseigner à nos jeunes têtes ce qui s’est passé le 8 février 1962 à la station de métro Charonne. A moins qu’on ait peur que les enfants ne fassent quelques parallèles….

  • [quote post= »315″]Non, c’est un symbole, [/quote] Ouais, ben moi, mes gosses ils iront dans le privé pour qu’on leur donne plusieurs exemples à suivre (à suivre dans la vie), et que ça s’inscrive dans un projet éducatif global de la personne, que ce soit pas juste un symbole répété tous les ans, qui perdra tous les ans un peu de son sens. (et si possible, que parmi ces exemples il y en ait qui correspondent complètement à mes propres valeurs et choix de vie).

    Je trouve que ce n’est pas le rôle du président de la République, d’intervenir dans ce qui se passe dans les cours de récré. Mais je dois être beaucoup trop libérale pour Nicolas Sarkozy. 😀

    Encore une fois, je préfèrerais qu’on réfléchisse, à l’Education Nationale, à la façon dont on enseigne l’histoire à nos jeunes : on peut tout à fait penser que les manuels et les programmes sont désincarnés, et qu’on pourrait remettre à l’honneur les hommes et les femmes qui ont fait cette histoire. Régulièrement. Qui ils étaient, ce qu’ils ont fait, ce qui les poussait, etc…

  • [quote comment= »22565″]Partageant le sentiment de Lisette, je juge ce choix déplacé [/quote]

    On peut vous demander en quoi cela vous paraît déplacé?

  • OlivierA, tu m’obliges à dire aussi ce que racontait mon grand-père à ma mère. Officier de l’armée de l’Air, en 40, lui comme ses camarades pilotes procédaient eux-mêmes à al vérification de leurs engins, parce que les mécanos communistes n’étaient pas fiables, du fait de cas de sabotage avérés. Alors, le tri dans l’Histoire, on peut le faire, mais je ne suis pas sûr que qui que ce soit rigole beaucoup.

    [quote comment= »22563″]par un gouvernement français, celui de Philippe Pétain, figure de la droite. C’est un peu facile de le décrire 60 ans après comme un résistant à l’envahisseur.[/quote]

    Youhou, OlivierA, on se réveille ! Personne ne décrit plus depuis longtemps Philippe Pétain comme un résistant à l’envahisseur. Il ne faut pas nécessairement croire les camarades lorsqu’ils vous disent ceux que sont censés croire les gens de droite…. Quant au gouvernement de Philippe Pétain, « gouvernement de droite » – petite tentative d’en faire porter le « chapeau » historique à la droite actuelle – vous voulez que l’on relève le nombre de socialistes qui ont rejoint la collaboration ? Le PSF, ça vous dit quelque chose ? Doriot, ça vous dit quelque chose ? Marcel Déat, jamais entendu parler ?

    Et De Gaulle, homme de gauche ?

  • [quote comment= »22565″]Partageant le sentiment de Lisette, je juge ce choix déplacé et regrette qu’il ne lui ait pas préféré, dans un même élan de récupération des icônes communistes, le très beau poème d’Aragon : La Rose et le Réséda http://www.frmusique.ru/texts/a/aragon_louis/roseetlereseda.htm%5B/quote%5D Anne, t’es une pote. Mais les valeurs invoquées à cette occasion sont les mêmes. Cette lettre là nous fait pleurer, mais sur le fond, ce sont les mêmes idées.

    Si Sarko (ou Bayrou) avait voulu nous faire lire tous les ans à la rentrée la rose et le réséda, j’aurais râlé aussi.

  • [quote comment= »22569″] Anne, t’es une pote. Mais les valeurs invoquées à cette occasion sont les mêmes. Cette lettre là nous fait pleurer, mais sur le fond, ce sont les mêmes idées.

    Si Sarko (ou Bayrou) avait voulu nous faire lire tous les ans à la rentrée la rose et le réséda, j’aurais râlé aussi.[/quote]

    Je vous suis encore sur cette position : ce n’est évidemment pas son rôle d’intervenir sur les programmes d’histoire.

    Cette sortie Sarkosienne est de toute façon assez ridicule puisque nos chers bambins ont depuis longtemps l’occasion de découvrir Guy Môquet, Manouchian, les poèmes d’Aragon ou d’Eluard dans leurs livres d’histoire et/ou de littérature.

    Mais à choisir, s’il maintient cette proposition et impose une lecture héroique annuelle à nos enfants, je préfère leur lire et relire Aragon que leur infliger chaque année les mots, émouvants certes mais si larmoyants, de cet enfant fusillé. Le texte d’Aragon me semble avoir une portée bien plus forte et célébrer en rassembleur le combat de ces années là. Ses mots et ses symboles supporteraient plus longtemps la répétition.

  • De toute façon cette lettre ne sera lue qu’à la rentrée prochaine. On verra si entre temps Nicolas Sarkozy aura montré son souci de mettre en accord ses actes avec les déclarations de sa campagne.

    Il est clair qu’avant d’avoir à se sacrifier pour la Patrie, il convient que cette Patrie ait un sens. On voit toujours ceux qui se sacrifient fortement encouragés par ceux à l’arrière qui prospèrent. Sarkozy limitera-t-il les excès inhumains du capitalisme sauvage qui a l’insolence de se parer des bienfaits et de l’apparence du libéralisme ? Modérera-t-il ce paganisme sinistre de l’argent adoré aussi ostensible qu’il est gagné aisément ? Aura-t-il le souci de ne laisser personne au bord de l’évolution qu’il nous promet ? Réconciliera-t-il les Français avec l’idée de France ? Etc.

    Alors on pourrait parler de Patrie, et lire cette lettre ou celle de tout autre. De l’éventail si vaste des sensibilités de ceux, peu nombreux, qui résistèrent.

  • @ Koz Désolé, j’écris vraiment mal. Je voulais dire : présenter Mocquet comme un résistant à l’envahisseur, pas Pétain évidemment. Parce que présenter Mocquet et les communistes comme résistants à l’envahisseur c’est oublier un peu vite qu’ils étaient résistants au gouvernement français.

    Sur Doriot et consorts, vous vous méprenez. Qu’ils soient issus de la « gauche » comme Besson, Kouchner et Tapie n’a pas d’importance. Ce sont les idées qui comptent. Ce qui caractérise la droite en 40 c’est certaines idées comme l’anti-communisme, l’anti-syndicalisme, la célébration du travail, de la famille, de la patrie, la désignation de bouc-émissaires, le culte de la personnalité…

    Tiens, bizarre, ça me rappelle quelque-chose… 🙂

  • OlivierA, nous passerons sur les dirigeants déserteurs (certes en se soumettant aux consignes de l’Internationale Communiste) réfugiés à Moscou, alors que notre pays était en guerre.

    La Résistance ne se résume pas aux communistes. Royalistes, nationalistes, car non, la Nation Française n’était pas soluble dans le mouvement nazi.

    Mais au-delà des étiquettes partisanes, c’est l’ensemble de ces combattants pour la France Lible auxquels il faut rendre hommage.

    Le chant des Partisans est volontiers repris, voire même récupéré, par des militants du PCF, et pourtant ses compositeurs étaient anticommunistes. Anna Marly ayant fuit l’URSS. Maurice Druon lui aussi affirme ses convictions à cet égard.

    Alors un peu de hauteur et de dignité en regardant notre Histoire. Une Nation en effet, unie dans sa diversité, et sachant se rassembler face à un péril trop grand pour laisser la place aux luttes partisanes.

  • Je n’ai pas l’impression que le nouveau Président cherche à dicter une histoire officielle. Et il me semble dans son rôle. Lui donne les axes. Personnellement, je ne vois dans cette lettre que celle d’un jeune résistant, très chargée émotionnellement, sans que l’on puisse définir ses motivations profondes lors de son engagement dans la Résistance. Après tout, la Résistance ce ,n’était pas un super marché ou on avait tout le temps de choisir le réseau que l’on voulait intégrer, selon ses goûts.

    Il fait se garder d’une tendance (qui a été un temps celle d’une certaine historiographie étasunienne) à l’histoire psychologique. Les témoins nous disent qu’ils (les fusillés) sont mort en criant « Vive la France ». On peut donc considérer qu’ils sont morts pour la France, et il est difficile d’aller au delà, puisque que G. Môquet n’en fait nulle mention dans sa lettre, et de dire qu’autre chose soit entré en ligne de compte. Après s’il y a d’autres textes … Enfin le « Parti des fusillés » ça fait quelques années que tout cela a été bien nuancé.

    Je pensais que l’on pourrait faire de l’Histoire une fois que la mémoire vive des témoins serait éteinte. Je me trompe peut-être … L’absence de contextualisation des évènements du passé peut être …

  • [quote comment= »22561″] Personne n’a lu Serge Dalens alors? Personne? [/quote]

    Si moi, et j’ai pas aimé, justement, ça joue beaucop trop sur ce ressort sentimentaliste, et sur le côté chevaleresque, qui m’a toujours paru très naïf.

    Très beau, mais naïf.

    Et vous avez totalement raison de mettre vos enfants dans le privé. 😉

    Sur le sujet, je suis partagé, parceque ça vaut la peine de faire un geste, on a besoin d’exemples, clairement, mais qu’en même temps, Lisette n’a pas tout à fait tort.

    Au final, je crois que c’est un petit saint de la République honoré comme tel. On en a besoin, même si je trouve que l’on a assez soupé avec cette seconde guerre mondiale.

    On pourrait et on devrait passer à autre chose, si on veut vraiment retrouver l’unité.

    @ OlivierA:

    Il faudrait voir à ne pas simplifier exagérément, j’ai toujours douté que Pétain, le vainqueur de Verdun, faut-il le rappeler, ait agi par gaité de coeur, pour envoyer la milice et déporter les juifs.

    Au fait, si il était aussi coupable que cela, pourquoi n’a-t-il pas été fusillé comme traitre à la patrie? Pourquoi a-t-on laissé le silence sur cette question jusqu’à ce que la majorité des protagonistes de l’époque disparaissent ? Pourquoi la tombe de Pétain a-t-elle été fleurie par différents présidents ?

    Au fait, Pétain ne disait-il que des conneries? Si un communiste dit qu’il fait beau, je ne vais pas dire l’inverse si il y a du soleil. Reprendre ces valeurs ne fait pas de vous un collaborateur.

    Et que vient faire Octobre 62 ici ? Dans ce cas, on pourrait parler de Mars 62 AUSSI.

    Etre borgne en histoire n’a jamais été un atout…

    @ Lucas Clermont:

    Que vient foutre la critique habituelle du capitalisme dans un acte patriotique exemplaire ?

    Pas sûr que tout cela soit lié…

  • [quote comment= »22574″]Cette sortie Sarkosienne est de toute façon assez ridicule puisque nos chers bambins ont depuis longtemps l’occasion de découvrir Guy Môquet, Manouchian, les poèmes d’Aragon ou d’Eluard dans leurs livres d’histoire et/ou de littérature.[/quote]

    Ah oui ? Personnellement j’ai découvert Guy Môquet le 14 janvier dernier (mais j’ai eu le temps de le connaître depuis, vu le nombre de fois où il a été cité). Quant à Manouchian… Je n’ai nulle envie de vanter mon manque de culture, mais il ne faut pas surestimer non plus les programmes d’histoire ou de littérature.

  • Son nom ne m’a longtemps été familier qu’en tant qu’usager de la ligne 13, et pourtant j’étais féru d’histoire durant ma scolarité.

  • [quote comment= »22583″]Sur Doriot et consorts, vous vous méprenez. Qu’ils soient issus de la « gauche » comme Besson, Kouchner et Tapie n’a pas d’importance.[/quote]

    Toute la mesure du militant communiste. Allez, une petite analogie entre Doriot et Kouchner, pour la nuit. Si ça vous amuse entre camarades de section, c’est bien, ça vous conforte dans vos certitudes. Mais c’est terriblement pathétique.

  • [quote post= »315″]Il est clair qu’avant d’avoir à se sacrifier pour la Patrie, il convient que cette Patrie ait un sens.[/quote]

    Effectivement. Et ce qui, aux yeux du jeune Môquet, lui donnait du sens, c’était sa foi en l’idéal communiste. Mais aucune référence à ses idéaux n’apparait dans la lettre.

    Qu’on lise des textes patriotiques dans les écoles pour exalter la jeunesse, je l’admet. Mais franchement cette lettre est parfaitement gnangnan. Ce gosse qui dit son amour à ses parents, c’est très mignon mais si on espère que ça va redonner aux jeunes le goût du sacrifice, je crains qu’il ne faille vite déchanter. Parce qu’il faudrait surtout expliquer aux jeunes pour quoi au juste il conviendrait de se sacrifier. Et personne n’a de discours très clair là-dessus. Pas même Sarkozy.

    Alors oui, autant aurait valu Aragon : au moins c’est bien écrit.

  • Attention, attention. N’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’une tempête dans une verre d’eau! Nous assistons à la célèbre méthode Sarkozy : trois conneries pour une idée qui fait avancer le débat. En l’occurrence inversée, puisqu’on a eu aujourd’hui plutôt trois bonnes idées pour une connerie. Parmi les bonnes idées : parler de Guy Môquet le jour de son investiture pour évoquer l’horreur de la guerre, évoquer la guerre et la nécessité d’Europe précisément sur notre continent, applaudir le président sortant. La connerie : lire la lettre d’adieu de Guy Môquet à chaque rentrée des classes. Bon, on peut dire provocation si on veut, c’est un peu moins fort que connerie.

    C’est une provocation à plusieurs niveaux : 1. L’intensité émotionnelle ne laisse personne indifférent. Elle permet de servir un discours excellent le jour de l’investiture, sur l’horreur de la guerre. Mais ce n’est pas l’émotion qui justifie l’admiration qu’on peut ressentir pour les idées défendues aujourd’hui par Sarkozy. Les qualités de bravoure et d’héroîsme ne déclenchent pas les larmes, mais une fierté. C’est donc un détournement d’émotion annuel dans les cours de récré à quoi nous invite Nicolas Sarkozy (évidemment, moi aussi, Anne et Pablo, tant qu’à faire je préfère Aragon, et comme « saint » Guy Dru, pour reprendre Poydamas). Sauf que c’est très dur de le dire sans avoir l’air de critiquer, soit Guy Môquet, soit les héros en général. 2. Le président de la République sort manifestement du rôle auquel la Vè république nous avait habitués. Ce n’est pas à lui de définir les programmes d’histoire ou de littérature, ni même de donner de cette façon des exemples à la jeunesse : libre à lui de parler de qui il veut dans ses discours présidentiels, on applaudit, mais il n’a pas à imposer quoi que ce soit de ce genre à la rentrée. C’est du jamais vu chez nous. (et c’est pour ça que Aragon ou pas, je suis contre l’idée même) 3. Pour ceux à qui ça pose encore des problèmes, il y a bien sûr la fin du clivage droite/gauche. Mais je fais partie de ceux qui ne croient plus à ce genre de chose. (désolée OlivierA)

    Donc, provoc. Hollande réagit au quart de tour.

    Bientôt, Nicolas Sarkozy va nous expliquer quelque chose de parfaitement raisonnable, qui nous fera comprendre que nous n’avions pas compris ce qu’il avait pourtant clairement énoncé (oui mais sur le coup de l’événement). Par exemple, il demandera à ce qu’il soit question de cette lettre à un moment de l’année, ou bien plus souvent, ou bien ce sera un appel aux enseignants. Du coup, les choses reprendront une place raisonnable. Et les imprécateurs auront l’air ridicules.

    Alors, Nicolas Sarkozy pourra dire que lui, il n’a pas peur de ses émotions, et que la France il l’aime comme une personne à qui il doit tout, et que par conséquent Guy Môquet c’est un peu son frère, et qu’il ne voit pas pourquoi il devrait considérer que c’est son ennemi sous prétexte qu’il était communiste. Que lui il souhaite rassembler tous les français, ah mais.

    Il est possible qu’au passage il réussisse à faire passer chez nos concitoyens qqch d’essentiel sur l’Europe, leur rappeler la nécessité absolue de sa construction, précisément à cause de notre histoire, et des tourments endurés (endurés également par les jeunes allemands, soit dit au passage, et pour les mêmes raisons, car eux aussi avaient été endoctrinés à l’amour de la Patrie _ et du chef)

    S’il arrive à ça, je dirai chapeau. Ca m’aura bien hérissé le poil, mais je suis très probablement un peu snob, et incapable de faire pleurer dans les chaumières pour faire passer mes idées (et exploser mes adversaires). J’admets cela très volontiers. D’autant plus que je fais partie des chaumières qui pleurent et que j’ai horreur qu’on me rappelle mon côté peuple 😀

  • Lisette, je ne savais pas les militants bayrouistes si désabusés. Autant d’ardeur, et deux commentaires, pour ramener cela à une petite provocation politicienne…. 🙄

  • Taratata. Tu refuses de voir l’ouverture politique! Provocation il y a, je parie un paquet de carambars contre une fraise tagada qu’on va voir les événements se dérouler dans l’ordre que j’indique. Il a fait le coup plusieurs fois.

    Mais si finalement ça sert aussi des idées qui comptent pour moi, je suis d’accord.

    Et l’allusion à Guy Môquet ne peut pas ne pas déclencher les passions. Ca ne laisse personne indifférent.

  • decidément ce quinquenat ne vas pas être simple, quand je vois les commentaires sur un sujet comme celui là. y a vraiment du n’importe quoi , effectivement certains n’ont pas d’oeilleres mais carrement des volets sur les yeux.

    Que ce soit cette lettre ou une autre n’a pas d’importance , c’est la valeur de ce temoignage, de ce symbole pour notre jeunesse qui compte. Cette jeunesse qui partout ou elle tourne le regard voit la demission des valeurs , alors leur montrer que l’on peut être jeunes et avoir des valeurs c’est tres important . Tant mieux pour vous si vous êtes de super parents mega hyper fort et capable d’enseigner toutes les belles valeurs de la vie à vos enfants , mais admettez au moins que certains parents n’ont ni vos capacité ni votre intelligence et que pour eux l’ecole reste le meilleur endroit pour cela, et dans cette ecole les livres ne suffisent plus , vouss avez pleuré … alors peut etre que notre jeunesse a aussi besoin de ces larmes pour se voir et se regarder et grandir.

    Je vais faire mon mec ^^ : la premiere fois que j’ai pleuré c’est quand N.S l’a lue justement , aujourd’hui j’ai pleuré à nouveau . Et je souhaite ardement que cette lettre soit lue et relue , car dans les livres d’hisoire de l’ecole il n’y a pas d’émotion.

  • [quote post= »315″]dans les livres d’hisoire de l’ecole il n’y a pas d’émotion.[/quote]

    C’est vrai. Et ça n’est pas sa place. L’Histoire sert à réfléchir, à prendre du recul. Et à l’école on est censé apprendre à penser et acquérir des références culturelles pour exercer cette pensée. L’émotion n’a rien à voir là-dedans.

  • Le fait qu’on puisse mourrir pour une cause, je pense que la jeunesse de France s’en rend compte tous les jours à la télé, et la lettre de Guy Môquet, aussi émouvante soit-elle, n’éclaire en rien sur la teneur de sa cause ou de ses valeurs.

    La lettre de Brancadoro, autre jeune fusillé (et cité par Embruns) : « Ce sont les Français qui me livrent, mais je crie “Vive la France”, les Allemands qui m’exécutent, et je crie “Vive le peuple allemand et l’Allemagne de demain” aurait quand même eu une autre portée.

  • [quote comment= »22515″]Pour ma part, j’y vois un hommage caché à Chirac. En effet, lui et Guy Môcquet ont étudié au même lycée, le lycée Carnot, à Paris 17e.[/quote]

    Avec tout ce qu’il lui a balancé dans son discours d’investiture? Vous manquez de perspicacité cher Maitre!

  • [quote comment= »22546″][Mais pourquoi ce texte? pourquoi ce jeune homme? En quoi est-il plus héroïque que les autres? Pourquoi faut-il lire sa dernière lettre à chaque rentrée?[/quote]

    Parce qu’il veux sortir l’idée de la France de la boue ou certains la trainent dans l’esprit de jeunes en ce moment.

    Je connaissais pas ce texte. Je remercie Sarkozy de nous le montrer d’ailleurs, c’est magnifique. Je pense que beaucoup de jeunes sortie de l’immigration ne connaissent pas ce texte non plus. Ces dernières années la France s’est beaucoup trainée dans la repentance de ses mauvaises actes (à tort ou à raison), il n’est pas mal de rappeler aussi ses grandeurs.

    Personnellement je pense que se rappeler ce que c’est de vraiment souffrir n’est pas mal. nous vivons tous très bien en France par rapport à d’autres pays, ou même par rapport à d’autres temps. On l’oublie par fois.

  • « Parce que présenter Mocquet et les communistes comme résistants à l’envahisseur c’est oublier un peu vite qu’ils étaient résistants au gouvernement français. »

    Ah bon, parce que l’envahisseur Nazi, ils s’en tapaient? Je ne suis pas communiste, mais jamais je n’insulterai les Résistants communistes de la sorte. Il s’appelle « Môquet » entre parenthèses. Apprenez au moins à orthographier son nom.

    «  »Sur Doriot et consorts, vous vous méprenez. Qu’ils soient issus de la « gauche » comme Besson, Kouchner et Tapie n’a pas d’importance. »  » Citer ces noms dans la même phrase est honteux. Je vois que le travail de mémoire est vraiment d’actualité, vous n’avez pas la moindre idée de quoi vous parlez.

    la célébration du travail »

    C’est bizarre, mais il fut un temps ou la gauche célébrait aussi le travail, d’où son nom « travailliste » dans de nombreux pays. Je n’arrive pas à m’habituer à cette gauche fainéante.

  • Cette cérémonie d’investiture passée, j’espère que l’on va passer aux choses sérieuses, c’est à dire nous tourner vers le futur et dialoguer sur les réformes dont la France a besoin. De toute façon, le SNES et consors s’opposera à la lecture de cette lettre car elle parlera de récupération de l’Histoire par un président de droite ; ce sera son premier acte de « résistance » à la défaite de la gauche dans les urnes. Arrêtons donc de faire de la mousse sur de la mousse. Ma grande inquiétude, pour ma part, est qu’il n’y aura pas de véritable opposition à la Droite après les élections législatives. Le PS de Hollande est presque mort et ce vide politique risque d’être comblé par des extrêmistes de tout poil qui utiliseront la rue pour s’opposer aux réformes. Certains « intellectuels » de gôche ont déjà mis la machine en route. Il suffisait de regarder l’émission de Frédéric Taddeï mercredi soir pour comprendre dans quel état d’esprit, ils sont. Eux, vont manipuler les jeunes, tout en restant bien au chaud, dans leurs salons.

  • Lisette,

    Si vous en avez le temps et la curiosité, vous pouvez écouter l’émision « le club Europe 1 » d’hier soir (16 mai), avec Pierre Louis BASSE :

    http://www.europe1.fr/recherche/resultats-recherche.jsp?motCle=pierre louis basse

    Pierre Louis BASSEest journaliste, il a écrit en 2000 un livre sur Guy Môcquet. Il n’est pas vraiment de droite, à ma connaissance (!). Il est invité de l’émission, lui-même entouré d’hommes politiques de toutes tendances (Mélenchon, Lelouch, etc.)

    Cela vous permettra peut être d’affiner votre définition de la provocation… 😉

  • [quote comment= »22583″] Ce sont les idées qui comptent. [/quote] oui vous avez raison Olivier, c’est pourquoi Georges Marchais a fait acte de résistance en allant travailler chez Messerschmitt de 40 à 43 …….

  • d’accord avec lisette, anne, yogi, il y avait d’autres lettres aussi émouvantes écrites par d’autres jeunes fusillés, certaines jouant, au delà de l’émotion, sur le sens de leur sacrifice, comme celle de brancadoro, du groupe manouchian… d’ailleurs à ce propos lire « l’affiche rouge » et le « rose et le reseda » donnerait me semble t il une vraie perspective à ces lettres… les lettres de jeunes qui vont mourir, surtout durant une guerre, sont en général émouvantes, à pleurer, qu’elles soient écrites dans les tranchées par les poilus, dans un cachot par des résistants, à stalingrad par des soldats allemands encerclés… je pense que si on veut lire un texte à chaque rentrée, il vaudrait mieux y réfléchir un peu, changer de texte chaque année, pourquoi pas consulter les enseignants, le conseil des programmes dans le cadre du dialogue prôné par notre président…….

  • « Much Ado about nothing ». (Film très bien d’ailleurs) C’est beau. C’est tout. Et pourquoi pas ce témoignage mais… La marseillaise qui est je crois au programme de l’éducation nationale pour les CE2, mon fils ne l’a pas étudié ni même lu.

  • Pingback: Jean-Pascal Picy

  • Lisette, je crois que tu pourrais t’inspirer du billet de Jean-Pascal, qui m’incite d’ailleurs à publier un autre billet sur ce sujet. Vouloir voir dans cette initiative une manoeuvre politicienne me semble être une véritable erreur d’analyse. Ces législatives sont gagnées d’avance (je ne devrais pas le dire, ça porte la poisse, mais j’en suis persuadé). L’enjeu, ce n’est que le nombre de sièges d’avance. Alors, penser qu’il utilise cette commémoration et cette lettre à des fins électoralistes me semble de courte vue. Dans quelques années, on aura complètement oublié cette campagne atone des législatives. En revanche, cette initiative de Sarkozy est peut-être l’amorce d’autre chose, le signe d’un changement plus profond, qui, lui, aura peut-être encore des répercussion dans plusieurs années.

  • Quand même, voilà le premier président de la République à ne pas avoir connu de guerre ( exception faite de celle d’Algérie ou alors vous la qualifiez d’évènements d’Algérie ) et il faut qu’il aille chercher en 1940-45 de quoi provoquer le débat …. Ca laisse rêveur !!

    De toutes manières, toutes vos arguties sont un peu vaines: communiste à 17 ans à l’époque, ça se concevait plutôt bien; seul parti de la résistance, dont le projet est de changer le monde…. Finalement, Guy Mocquet serait-il sarkozyste aujourd’hui ?

    Merci Koz, je m’amuse beaucoup sur ton blog, ça met du sel dans la vie.

  • Olivier A a écrit :

    [quote post= »315″]Sur Doriot et consorts, vous vous méprenez. Qu’ils soient issus de la “gauche” comme Besson, Kouchner et Tapie n’a pas d’importance. Ce sont les idées qui comptent. Ce qui caractérise la droite en 40 c’est certaines idées comme l’anti-communisme, l’anti-syndicalisme, la célébration du travail, de la famille, de la patrie, la désignation de bouc-émissaires, le culte de la personnalité…[/quote]

    J’avoue ne pas comprendre ce que vous voulez prouver. Doriot était député communiste et il se retrouve dans toutes les idées que vous dénoncez ci-dessus. Il revêt l’uniforme des waffen SS et combat sur le front russe avec la division Charlemagne. Il tombe les armes à la main à Berlin à la tête de pauvres types qu’il avait engagés dans cette aventure, alors que même les allemands avaient renoncé à se battre… S’il n’a pas été jusqu’au bout de la trahison qu’est ce que c’est? Et pourtant il n’était pas de droite.

  • C’est un peu barjot l’utilisation qui est faite d’une lettre d’un ado a ses parents..

    Tout le monde chiale, se vautre dans une déférence soudaine devant l’héroisme de ce jeune homme, et pourtant j’ai du mal à comprendre.

  • [quote comment= »22614″]Ah bon, parce que l’envahisseur Nazi, ils s’en tapaient? Je ne suis pas communiste, mais jamais je n’insulterai les Résistants communistes de la sorte. [/quote]

    Au moment où Môquet est arrêté, en octobre 40, les communistes et les nazis sont alliés, faut il le rappeler ?

    Les résistants communistes ne l’ont vraiment été qu’à partir de la rupture du pacte germano-soviétique, au moment de l’opération Barbarossa.

  • [quote post= »315″]Vouloir voir dans cette initiative une manoeuvre politicienne me semble être une véritable erreur d’analyse. Ces législatives sont gagnées d’avance (je ne devrais pas le dire, ça porte la poisse, mais j’en suis persuadé). L’enjeu, ce n’est que le nombre de sièges d’avance. Alors, penser qu’il utilise cette commémoration et cette lettre à des fins électoralistes me semble de courte vue. [/quote]

    Bon sang, mais relis-moi! Tu ne supportes pas que je suppose qu’il ait une technique de communication ou quoi? Il a pas gagné en murmurant ses idées, que je sache! Il a gagné en assumant une liberté de ton qui a pu aller jusqu’à la provocation. Législatives ou pas, il passera son temps à exploser ses adversaires. S’il y réussit complètement, c’est qu’il aura vraiment fait du bon boulot, et je serai contente! (peut-être)

    Et j’ai l’impression qu’il passera son mandat à exposer ses idées de la même façon… En l’occurrence, l’idée qu’il veut faire passer c’est : « quelle horreur la guerre » et « vive l’Europe, ça protège les jeunes gens ». Ce sera (peut-être) sa manière de président. Il va falloir éviter de réagir au quart de tour comme je l’ai fait. Et vérifier quel est le fond des idées avancées (et si à un moment il atténue effectivement la première formule de provocation)

    Je le redis, parce que tu n’as pas l’air d’entendre : 1. sur le fond : bien, bravo 2. Sur la forme : berk (mais je suis snob)

    Mais évidemment qu’elles sont gagnés les législatives. C’est même là-dessus qu’on comptait si on avait gagné : impossible de perdre les législatives 1 mois après les présidentielles. En revanche, peut-être qu’il veut aller au-delà des 365 sièges d’avant? De toute façon on s’en fiche : c’est sa façon d’annoncer ses idées, son style de présidence. de populariser un certain nombre de choses aussi, parmi lesquelles l’idée que l’Europe c’est fait pour les gens et pas pour les technocrates. Cette idée là passe mieux avec un texte chargé d’émotion comme celui de Guy Môquet qu’avec la rose et le réséda. Même si l’émotion ressentie à la lecture de la lettre n’est pas finalement liée à la grandeur du petit héros.

  • [quote post= »315″]Vouloir voir dans cette initiative une manoeuvre politicienne me semble être une véritable erreur d’analyse. Ces législatives sont gagnées d’avance (je ne devrais pas le dire, ça porte la poisse, mais j’en suis persuadé). L’enjeu, ce n’est que le nombre de sièges d’avance. Alors, penser qu’il utilise cette commémoration et cette lettre à des fins électoralistes me semble de courte vue. [/quote]

    Bon sans, mais relis-moi! Tu ne supportes pas que je suppose qu’il ait une technique de communication ou quoi? Il a pas gagné en murmurant ses idées, que je sache! Il a gagné en assumant une liberté de ton qui a pu aller jusqu’à la provocation. Législatives ou pas, il passera son temps à exploser ses adversaires.

    Et j’ai l’impression qu’il passera son mandat à exposer ses idées de la même façon… En l’occurrence, l’idée qu’il veut faire passer c’est : « quelle horreur la guerre » et « vive l’Europe, ça protège les jeunes gens ». Ce sera (peut-être) sa manière de président. Il va falloir éviter de réagir au quart de tour comme je l’ai fait. Et vérifier quel est le fond des idées avancées (et si à un moment il atténue effectivement la première formule de provocation)

    Je le redis, parce que tu n’as pas l’air d’entendre : 1. sur le fond : bien, bravo 2. Sur la forme : berk (mais je suis snob)

    Mais évidemment qu’elles sont gagnés les législatives. C’est même là-dessus qu’on comptait si on avait gagné : impossible de perdre les législatives 1 mois après les présidentielles. En revanche, peut-être qu’il veut aller au-delà des 365 sièges d’avant? De toute façon on s’en fiche : c’est sa façon d’annoncer ses idées, son style de présidence. de populariser un certain nombre de choses aussi, parmi lesquelles l’idée que l’Europe c’est fait pour les gens et pas pour les technocrates. Cette idée là passe mieux avec un texte chargé d’émotion comme celui de Guy Môquet qu’avec la rose et le réséda. Même si l’émotion ressentie à la lecture de la lettre n’est pas finalement liée à la grandeur du petit héros.

  • Allez, j’en rajoute un coup, parce que tu ne lis pas tout :

    J’ai beaucoup aimé sa première journée de président. C’est très bien. Ca a de la grandeur et de la simplicité, c’était parfait, on ne pouvait pas rêver mieux. Lecture de la lettre de Guy Môquet comprise.

    Qu’elle soit lue à chaque rentrée dans les lycées, c’est évidemment n’importe quoi, et d’ailleurs il ne le fera pas faire. Mais de le dire, ça aura permis de faire parler tout le monde de ce dont il voulait qu’on parle : la guerre.

  • Pingback: Guy si tu m’écoutes… : FrednetickWorld

  • Pingback: abimopectore

  • Il y a tant de commentaires que je n’ai peut-être pas noté si l’un d’entre eux rapporte ce que les journalistes de TF1 et A.2 ont souligné dans l’hommage que N. Sarkozy a tenu à rendre : les jeunes resistants venaient de tous les milieux et de tous les courants de la résistance : catholiques,communistes étudiants en médecine, jeunes ouvriers. La lettre de Guy Môquet est poignante mais j’en ai lu d’identiques au camp du Struthof en Alsace. De jeunes héros aussi, résistants. Il est bon pour des jeunes qu’ils sachent qu’ils doivent leur liberté et la paix à d’autres jeunes et qu’ils aient des exemples plus admirables que les gagnants de la star-ac. . Les jeunes ont besoin de se respecter eux-même. Heureusement ils n’ont pas pour l’instant dans notre pays des choix aussi terribles à faire mais ils doivent faire preuve de ce courage quotidien ,moins exaltants mais difficile qui consiste à prendre sa vie en main en réservant une place à tout ce qui honore la condition humaine. Je suis un peu pompeuse mais je trouve que l’on flatte les jeunes sans les respecter vraiment , sans les aimer en fait !

  • [quote comment= »22727″]Il y a tant de commentaires que je n’ai peut-être pas noté si l’un d’entre eux rapporte ce que les journalistes de TF1 et A.2 ont souligné dans l’hommage que N. Sarkozy a tenu à rendre : les jeunes resistants venaient de tous les milieux et de tous les courants de la résistance : catholiques,communistes étudiants en médecine, jeunes ouvriers. La lettre de Guy Môquet est poignante mais j’en ai lu d’identiques au camp du Struthof en Alsace. De jeunes héros aussi, résistants. Il est bon pour des jeunes qu’ils sachent qu’ils doivent leur liberté et la paix à d’autres jeunes et qu’ils aient des exemples plus admirables que les gagnants de la star-ac. . Les jeunes ont besoin de se respecter eux-même. Heureusement ils n’ont pas pour l’instant dans notre pays des choix aussi terribles à faire mais ils doivent faire preuve de ce courage quotidien ,moins exaltants mais difficile qui consiste à prendre sa vie en main en réservant une place à tout ce qui honore la condition humaine. Je suis un peu pompeuse mais je trouve que l’on flatte les jeunes sans les respecter vraiment , sans les aimer en fait ![/quote]

    Entièrement d’accord avec vous. Le sens de la chose c’est qu’il y en avait de toutes les origines sociales et politiques. Tous sans renier leurs engagements persos, ont travaillé ensemble pour le bien de la France.

  • Je rejoins Lisette sur un point: une certaine façon de Sarkozy d’avancer ces idées qui peut déranger. Oui, on retrouve ici des mécanismes qui ne sont pas nouveaux chez notre nouveau président: – première étape: je fais une proposition qui il le sait (il est pas con) va amener des réactions. – deuxième phase: il y a des réactions. – troisième phase il se défend (et un certain nombre de ses soutiens font de même) en ne parlant que d’une partie de la proposition de départ.

    Ici, ce qui peut déranger c’est bien d’imposer la lecture anuelle d’une lettre dans nos écoles (je suis à priori pas un fan des mantras et autres incantations, surtout quand elles sont imposées par l’Etat)… et je sais que si je le dis on va me répliquer que cc’est une belle lettre qui mérite d’être connue des jeunes français… blablabla…. sauf que ce n’était pas le reproche que j’avais fait….

    On appelera ça la méthode du ministère de l’immigration et de l’identité nationale….. une méthode qui a fait ses preuves durant la campagne.

    Le pire avec cette méthode, c’est que, j’ai beau le savoir, je n’arrive pas à ne pas réagir. Je sais que ce serait pris pour un assentiment.

    Sinon, il a bien fait de lire cette lettre, elle est très bien, l’idée de rendre hommage à la France Résistante pour débuter un mandat présidentiel me touche (le voyage immédiat en Allemagne également)… qu’on veuille demander aux enseignants de personnaliser l’histoire en s’appuyant sur des personnages qui pourront toucher les élèves, je n’ai à priori rien contre (même si je n’ai pas vraiment réfléchi au sujet, et que je ne sais pas comment l’Histoire de France est enseignée aujourd’hui) mais de grâce, laissez les enseignants (et les parents) choisir parmi les nombreux écrits de résistants lesquels faire lire aux enfants: on n’a pas besoin que l’Etat formate tout, qu’il donne des lignes serait déjà bien suffisant.

  • En y réfléchissant, JaK, je crois que tu as raison. Il faut nommer cette méthode. C’est un peu long ce que tu proposes. Que pourrait-on choisir? La valse sarkozienne? (à trois temps) Le moteur à réactions?

  • [quote comment= »22751″]En y réfléchissant, JaK, je crois que tu as raison. Il faut nommer cette méthode. C’est un peu long ce que tu proposes. Que pourrait-on choisir? La valse sarkozienne? (à trois temps) Le moteur à réactions?[/quote] Il me semble que « le moteur à explosion » est parfaitement adapté, en effet, les trois phases sont à peu près bien décrite: -Injection -Explosion -Echappement Les défenseurs de la méthode pourront même dire que c’est efficace puisque ça fait avancer… certains détracteurs pourront à loisir répondre « peut-être, mais ça pollue, le carburant n’est pas vraiment des plus propres ».

  • Moteur à explosion, moteurs à réactions… je crois que je préfère quand même moteur à réactions. Ca pollue aussi non? 😉

    Parce que dans les trois temps que tu décris, il manque la dernière étape : « j’assume » (et alors? t’as un problème avec la fierté nationale? ) Je n’aime pas faire ça, mais je t’engage à aller visiter mon blog, sur cette page : http://lejournaldelisette.hautetfort.com/archive/2007/05/11/legere-houle-dans-les-eaux-de-malte1.html

    J’envisage d’enrichir ce billet avec l’affaire Guy Môquet, et de baptiser la méthode Sarko. Si tu veux bien m’y aider…

  • Intéressant, ce débat, mais il me semble que l’on oublie les destinataires : les « enfants de France » ; beaucoup de ces réactions sont celles d’adultes un peu snob…(dont je suis !) qui n’acceptent l’expression de l’émotion qu’intellectualisée par plusieurs degrés…ce n’est pas du tout l’attitude des jeunes auxquels voulait s’adresser le président : regardez ce qu’ils regardent à la télé ! et avant de vous en affliger, revenez un peu (ou beaucoup, c’est selon!) en arrière sur ce qui vous faisait pleurer quand vous étiez ados… Est-il vraiement condamnable de proposer Guy Moquet comme modèle d’identification plutôt que les « héros » de la star ac ??? Avez-vous oublié à quel point vous aviez, à 17 ans, besoin de héros ??? Pour moi, ce n’est pas une « erreur » du président, mais un choix politique calculé, dans le cadre du réinvestissement de certaines valeurs, à destination, dans ce cas précis, des lycéens ; n’est-ce pas ce qu’avait réussi, pour les jeunes cathos, Jean-Paul II avec les JMJ ? Beau coup politique, enfin, de rappeler à la gauche qu’autrefois, une partie d’entre elle était porteuse d’un certain idéalisme, alors qu’aujourd’hui, elle court après le dernier relativisme à la mode.

  • je trouve audieu de ce servir de la  » fusillade de personnes » selectionnées par l’état, pour montrer dans quel état d’esprit il compte ouvrir les yeux aux jeunes.

    il y a tellement d’autre courrier a faire lire aux etudiants. celles des soldats sur le frond (toutes guerres confondus), celles des femmes de militaires, …….

    de toutes façon il n’y a pas plus de cours d’histoire dans les écoles.

    il devrait regardé un peu les cours des jeunes avant de parlé de données des leçons.

    avant de dire que l’on doit être fier de son pays il faudrais d’abord connaitre l’histoire de son pays.

    a savoir que la france a toujours était une terre d’accueil, depuis la nuit des temps.

  • je n’es que 32 ans. Mes pensées sont pour ces 27 ames sacrifiers. mon pére a fait la guerre d’Algérie et c’est pas pour autend qu’il maudissait ce peuple. Je ne comprends pas que l’on puissent faire un avenir meilleurs en dissant que que l’on veut nettoyé la france.

    pour faire plus simple il n’a qu’a faire partir les personnes avec des papiers francais et faire partir les personnes qui resteront sur le terrritoire francais.

    connerie sur connerie il faut assumé l’histoire de france et avensé avec son passé. pour l’instand il promet beaucoup de choses. Laissons le faire. Ce qu’il fait peur c’est comment monsieur SARKOZY va faire appliqué la loi.

    Je souhaite qu’il y arrive. Je voudrais un avenir meilleur pour nos enfants.

  • Parce qu’il était inutilement déplaisant envers corinne et que j’ai une patience très relative avec les correcteurs orthographiques et grammaticaux.

  • Oui, je sais bien qu’il était déplaisant mon message.

    Mais c’est quand même affligeant tant d’erreurs de grammaire et d’orthographe !

    Et, quelles que soient les idées qu’on défend, comment ne pas voir qu’elles sont desservies par ces erreurs ?

  • Dis comme ça, c’est déjà mieux. Mais à vrai dire, Corinne est probablement déjà au courant et, si elle pouvait faire autrement, elle le ferait sûrement. Alors, commenter l’orthographe et la grammaire des autres…

  • Merci d’apprécier mes commentaires.

    Chacun ses soucis manifestement : – j’ai du mal avec les gens qui expriment mal leurs pensées, – toi tu as du mal avec ceux qui le leur font remarquer.

    Tu trouves pleins d’excuses à Corinne qui ne peut pas aligner 3 mots sans faire 5 fautes, mais tu supportes mal qu’on leur fasse remarquer.

    On ne doit pas avoir les mêmes valeurs !

  • J’ai du mal avec ceux qui font passer l’orthographe ou la grammaire avant le fond. Cette même méticulosité de professeur imbécile qui arrive à convaincre l’authentique mouton d’élevage qu’il est le meilleur du troupeau.

    Quant à tes valeurs… si c’est montrer à tout prix ton « érudition » et écraser l’autre sans plus de générosité, je ne suis pas sûr en effet que nous ayons les mêmes valeurs.

    Merci à Corinne d’ignorer royalement l’obséquiosité de notre cher passant et de continuer à nous faire part de ses commentaires et de son histoire. Car ils sont, eux, loin d’être empruntés.

  • Je ne pensais pas remettre de com ici, mais allons-y puisqu’un certain london à qui je n’ai rien demandé me traite d’imbécile :

    Il n’a pas compris que le fond et la forme allaient quand même un peu de pair. D’ailleurs les messages de Corinne (qui a au moins le talent de se trouver des supplétifs !) ne sont pas clairs, tout juste peut-on discerner des grands sentiments faciles.

    Ce n’est pas faire preuve d’une grande « érudition » que de savoir s’exprimer correctement, c’est d’ailleurs le cas de pratiquement tous les intervenants ici !

  • Oui et il se demande ce que tu viens chercher sur ce blog sauf le besoin sadique de « terroriser orthographiquement » les commentateurs sans apporter une contribution intellectuelle à ce post, au sujet de ce post.

    Je te donne le contexte : on parle de Guy Moquet, à savoir si sa lettre est bien, si son combat est juste, si elle doit être lu par les lycéens et si Nicolas Sarkozy a eu raison de la mettre en valeur.

    Voilà, si ça te donne des envies d’écrire, c’est avec joie que je te lirais.

    P.S : le fait de ne pas me parler directement, cette figure littéraire destinée à montrer son mépris du contradicteur, cette ignorance feinte, ça fait un peu poussiéreux, tu ne trouves pas 😉 ?

  • London, je suis arrivé sur ce blog par le jeu des liens, en l’occurence à partir de 5YL.

    J’ai évidemment lu la lettre de Guy Moquet, je l’ai trouvée touchante bien sûr (oserais-je dire très bien rédigée ?). J’ai aussi lu les premières interventions. Le résistant m’est sympathique, le communiste nettement moins. Guy Moquet était les deux à la fois, comme beaucoup à l’époque. Je n’ai rien vu de constructif à rajouter. Quant à la propostion de Sarkozy de la lire à l’école, pourquoi pas ?

    J’avoue que les posts saturées de fautes m’ont agacé car ça allait au delà de quelques fautes de frappes (le PC y est propice d’ailleurs). Le fond est plein de naîvetés dignes des bisounours.

    Concernant mon « terrorisme orthographique », je dois dire que je suis atterré par l’effondrement de la maîtrise qu’ont les gens de leur propre langue. D’ailleurs on parlait récemment d’études ayant révélé que le niveau des élèves de 5ème actuel correspondait à celui des CM2 d’il y a 20 ans.

    Je maintiens qu’il y a corrélation entre pensée claire et expression claire.

    Mon « ignorance feinte » et « poussiéreuse » était la conséquence du même procédé que tu as employé dans les 1er et 3ème paragraphes de ton intervention précédente, même s’il est vrai que tu me tutoyais dans le 2ème paragraphe.

    Désolé, je me rends compte que j’ai plus parlé de ces histoires d’orthographe que de la lettre de Guy Moquet 😉

  • Pas de souci Proton Jovial ! Et merci !

    Je sais que j’ai l’air de mordre mais je suis pas méchant. Et je suis même prêt pour sceller ce nouveau départ à te concéder qu’il y a sans doute un léger relâchement, peut être du à l’usage du clavier, et peut être du aussi à moins d’attention des bambins au primaire (dixit ma maman institutrice qui sait plus quoi inventer pour que ça rentre !).

    Bonne soirée PJ ! Et bienvenu dans la bande !

  • [quote comment= »22521″]Mais j’y vois aussi une jeunesse française, qu’elle soit communiste, ou non. J’y vois aussi le sens de l’idéal d’une certaine jeunesse. De militants communistes. J’aurais plus de réserves (nettement) sur l’attitude des dirigeants (au moins) en 40-41.

    Bref, oui, Guy Moquêt était communiste. Et nul n’a jamais songé, je pense, à nier qu’il y ait des personnes admirables et courageuses parmi les communistes. Comme nul ne prétendra sérieusement que le communisme soit un gage de courage et d’honneur. Comme pour tout mouvement d’opinion.

    Je n’ignore pas le militant communiste, mais je vois surtout l’homme.[/quote] Exactement, je suis d’accord avec toi. Je pense qu’à ce niveau les convictions politique n’ont plus grandes importances. Cest une lettre poignante, courageuse et magnifique qui mérite d’être connue de tous et le fait d’etre cité a tout les jeunes scolarisés en debut d’année me parait une bonne iddée car le texte reste très accessible.

  • Je dis bravo,

    Lors des informations j’avais entendu parlée de cette lettre j’ai mis du temps à la trouver et là je dis bravo. Un gamin de 17 ans capable de surmonter une épreuve et adoucir la peine que ses proches vont avoir par la lecture des mots si fort . Je dis, sans être moraliste, qu’il faut se reveiller et respecter, qu’il faut :

    Aimer nos mères Adorer nos frères Vénérer nos pères

    Oui les gosses de nos jours doivent lire et comprendre cette lettre.

  • Oui oui cette lettre est belle et pathétique…

    Mais il y a un problème : on oublie tout simplement que Guy Môquet n’était pas résistant. Il était communiste.

    Or on a tendance à oublier (tendance encouragée par les médias de gauche mais la vérité est là) que jusqu’à la rupture du pacte germano-soviétique, les communistes collaboraient totalement avec l’ennemi, avec les Allemands.

    Guy Môquet n’a jamais été résistant car il a été arrêté avant la rupture du pacte germano-soviétique. Arrêté par la police française, car jamais les Allemands ne l’auraient arrêté !

    Il était contre la France, même s’il a crié « vive la France » en mourant dit-on, ce qui est d’ailleurs faux car il s’est évanoui et a été fusillé par terre, évanoui.

    Les communistes juqu’en juin 1941 avaient saboté l’armée française partout où ils avaient pu. Sabotage de matériel militaire dans les usines, par exemple. Des grenades qui exploseraient dans les mains de soldats français pour ne pas tuer d’allemands. Le père de Guy Môquet était en prison à cause de cela, c’est pourquoi Guy avait pris la relève dans certaines actions.

    Les communistes ont une large part de responsabilité dans la défaite de 1940. Pour parler franchement, ils ont trahi la France.

    Il faut savoir que les communistes russes ont toujours méprisé ces communistes français qui ont trahi la France.

    Guy Môquet est pour moi un héros dans son genre, malgré tout même s’il s’est trompé de combat, car cette lettre est belle, et sincère, et c’est affreux de mourir à 17 ans, mais il est aussi et surtout une victime de l’idéologie communiste. Il n’aurait jamais dû mourir.

    Sarkozy a mal choisi son héros à mon avis.

    Il ne manque pas de jeunes résistants morts pour la France sans jamais avoir collaboré avec les Allemands. Manque de compétence des collaborateurs de Sarkozy ?…

  • Pingback: Bon Voyage Pj

  • Pingback: Bon Voyage Pj

  • Pingback: Bon Voyage Pj

  • Je suis professeur certifié à l’Education Nationale, mais je ne suis pas Française. Je suis d’une autre nationalité européenne. La semaine prochaine, je dois (ordres du recteur) étudier la lettre de Guy Moquet en classe. Je suis génée car je trouve cela hypocrite de demander à un sujet de sa majesté Elizabeth II, d’expliquer la notion de patrie à un Francais!

    J’ai également une jeune fille dans la classe concernée qui vient de perdre sa mère après une longue maladie et je n’ai pas envie de la voir pleurer encore une fois.

    J’aimerais bien savoir votre point de vue.

    J’ai envie de demander d’être remplacée pour cette partie de mon cour – mais je crains que le proviseur réfuse.

  • je trouve que sarkosy a eu raison de faire lire cette lettre elle est magnifique. Cette lettre montre a quel point (un enfant) peut aimé ces parents. Mais elle montre aussi que nous pouvons faire de grande chose même quand on a 17 ans. Il paraît que avant que guy môquet et ces compagnons allaient mourir ils ont chanté la marseillaise je trouve sa trés trés beau !!!

  • cher lisette j’ai 16 ans je peux vous dire sans honte ou presque que jamais je n’aurais eu le courage de mourir pour un parti politique quel qu’il soit … pourquoi cette lettre? et bien tout simplement parce qu’elle touche.. pour montrer au jeunes « les horreurs de la guerre  » et pour les sensibiliser… croyez vous reellement que des recits de 200 pages ( car vous dites qu’il y en a plein d’autres ) touche? je ne pense pas … j’ai lu pour ma part plusieurs romans historiques et receuils divers de lettre sur le sujet.. AUCUNE ne m’a autant touché. Je pense que sarkozy a fait une bonne demarche et je trouve indecent de critiquer ainsi des choses visant à montrer aux jeunes la cruauté de certaines personnes envers d’autres …. voila pensez en ce que vous voulez…

  • Pingback: Bon Voyage Pj

Les commentaires sont fermés