Gbagbo, dans "la famille socialiste"

Le Nouvel Obs’ confirme l’évidence : Lang et Le Guen étaient « mandatés par le Parti Socialiste ».

« Selon le Nouvel Observateur, ils étaient mandatés pour renouer des liens avec le sulfureux Laurent Gbagbo, comme le révèle une note interne du PS rédigée avant leur départ : «Jack Lang va rencontrer toutes les personnalités qui comptent, du président Gbagbo au Premier ministre Guillaume Soro, ainsi que les principales personnalités politiques, marquant ainsi le souhait du retour de la Côte d’Ivoire et de son président dans la famille socialiste.» »

J’aimerais assez qu’un député ou à défaut un journaliste interpelle à ce sujet le Parti Socialiste, qui s’affirme très soucieux des droits de l’homme, qui est en pointe lorsqu’il s’agit de dénoncer un brin de realpolitik dans la politique étrangère de Nicolas Sarkozy, qui ne manque pas de savoir mieux que quiconque comment traiter la Lybie, comment traiter la Chine1.

J’aimerais qu’on lui demande si, dans le mandat donné à Jack Lang et Jean-Marie Le Guen, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, il était prévu d’interroger Laurent Ggagbo sur quelques faits bien connus.

Le sort du concept d’ivoirité , conçu par Laurent Gbagbo pour écarter un opposant.

L’assassinat du journaliste français Jean Hélène, le 21 octobre 2003, dans lequel le régime ivoirien de Laurent Gbagbo semble avoir une part (Voir Libération, RSF, Amnesty International, qui évoque d’autres faits graves, et le climat de haine et de xénophobie entretenu par le régime de Gabgbo).

L’assassinat du journaliste français Guy-André Kieffer, disparu en avril 2004, dans lequel de récents éléments ont encore accrédité l’hypothèse d’une action directe de la présidence ivoirienne.

L’existence des « escadrons de la mort » et l’assassinat de centaines de civils. Si le Parti Socialiste souffre d’amnésie, on lui suggèrera la lecture de ce rapport de l’ACAT qui, au paragraphe « escadrons de la mort et exécutions extrajudiciaires » précise :

Beaucoup de cas de disparitions forcées, aussi bien dans le sud que dans le nord, ont été enregistrés depuis le début de cette crise. La disparition la plus médiatisée est celle de Guy-André Kieffer, journaliste franco-canadien, spécialiste des marchés des matières premières, enlevé le 16 avril 2004 par des inconnus à Abidjan ; malgré les enquêtes ivoiriennes et françaises, il n’a toujours pas été retrouvé. Personne n’a revendiqué son enlèvement ; aucune demande de rançon n’a été reçue. Ses articles gênaient certains hauts responsables du gouvernement. Cette affaire a suscité un intérêt en France car elle concernait un ressortissant français. Mais les disparitions de journalistes, d’opposants et d’étrangers sont courantes en Côte d’Ivoire et sont généralement l’oeuvre d’« escadrons de la mort ». En février 2003, une mission des Nations unies a conclu à l’existence « d’escadrons de la mort » dans le sud du pays, constitués d’éléments proches du gouvernement, de la garde présidentielle et d’une milice tribale de l’ethnie Bété du président Laurent Gbagbo. Ils ont pour cibles les partisans des Forces Nouvelles, les militants et sympathisants du RDR et les membres de l’opposition. Ils enlèvent et tuent également les proches (familles, amis) de leurs adversaires. (…) Une note de renseignement confidentielle française, de la Direction générale pour la sécurité extérieure (DGSE), datée du 24 janvier 2003, confirmait que les « escadrons de la mort » étaient responsables de la disparition de plusieurs dizaines, voire centaines de civils. »

Il faudrait encore mentionner les chasses aux français, organisées par les « Jeunes Patriotes » proches de Gbagbo, ou encore le bombardement des positions françaises à Bouaké par l’aviation ivoirienne, qui a fait 8 morts et 23 blessés…

Puisque le Parti Socialiste n’a pas l’excuse de la raison d’Etat, puisqu’il n’est pas beaucoup de pays dans lesquels le régime paraît impliqué dans l’assassinat de journalistes français, il ne semblerait pas excessif de savoir si les mandataires du Parti Socialiste (n’oublions pas jean-Marie Le Guen) ont ne serait-ce qu’interrogé Laurent Gbagbo à ce sujet ou si Jack Lang, qui en a dénoncé la « diabolisation », s’est contenté de saluer la popularité de Gbagbo lors de sa virée en boîte, et de célébrer… son « humanisme », et son « sens de l’Etat » !


  1. voir la très médiatique adresse de Jack Lang à Bernard Kouchner, qui ne semble guère, de fait, avoir de leçons à recevoir []

Billets à peu près similaires

48 comments

  • @ Koz,

    tout d’abord, je tiens à préciser que je n’apprécie ni Lang (usé et fatigué comme disait l’autre) ni Le Guen (je n’aime pas les éternels porte-flingues de manière générale, fut-il celui du dernier grand Ministre de l’Economie qu’on ait connu).

    Par ailleurs, je trouve que cette visite à Gbabgo est un scandale, compte tenu du passif de ce personnage.

    En revanche, je me pose deux questions : 1. Comment Lang peut-il être mandaté par le PS alors qu’il a démissionné de toutes les instances dirigeantes de ce parti et qu’il ne met plus les pieds rue de Solférino ? cf http://www.lefigaro.fr/elections-legislatives-2007/20070711.WWW000000288_jack_lang_demissionne_de_la_direction_du_ps.html

    L’article du Nouvel Obs n’est d’ailleurs pas très clair à ce sujet, je croyais d’ailleurs que vous mettiez parfois en doute les infos de ce journal…

    Par ailleurs, concernant Le Guen (qu’une fois de plus, je n’apprécie pas) quelle est sa légitimité pour y aller au nom du Parti ? Pour connaitre un petit peu le fonctionnement de ce parti, c’est Moscovici qui est secrétaire à l’international. Pourquoi Le Guen se serait substitué à lui ?

    Voilà pourquoi ce « mandat officiel » me laisse perplexe. Attendons donc d’en savoir plus.

    1. Je ne comprends pas très bien le sens de votre propos, surtout le deuxième paragraphe. Voulez-vous dire que vous êtes en désaccord avec cet agissement, et que du coup, vous condamnez ceux du Président de la République qui y correspondent tout à fait (je ne rappellerai pas le palmarès de Kadhafi) ou alors y a-t-il des gradations dans votre emportement sur ce genre de sujets ?

    Vous allez sans doute m’opposer la « raison d’Etat » en expliquant qu’elle absous Sarkozy de tout pêché de ce type. Votre raisonnement serait alors d’un cynisme assez étonnant, dans la mesure où il consisterait à dire que les principes ne valent que dans l’opposition… ou dans une campagne électorale. Vous me direz, vous avez voté Sarkozy 🙂

  • Je ne peux m’empêcher de relever que votre souci est manifestement davantage de ramener l’interrogation sur Nicolas Sarkozy que de vous indigner vraiment de ce que fait le Parti Socialiste. Vous n’en viendriez pas, vous, à excuser le comportement du Parti Socialiste en raison de celui que vous attribuez à Nicolas Sarkozy ? Je trouve votre raisonnement bien sinueux. Et bien militant, manifestement.

    Il est tellement commode de répudier à la fois Jack Lang, Jean-Marie Le Guen et le Nouvel Observateur, le tout en un seul commentaire !

    Jean-Marie Le Guen n’est pas une personnalité marginale au PS : il est vice-président de l’Assemblée Nationale. Quant à Jack Lang, pourquoi lui ? Revisionnez donc la vidéo et relisez l’article de rue89 : il a été professeur de droit à Abidjan et Gbagbo, nous dit-il, a « confiance en [lui] » (il y a des confiances dont on ne devrait pas trop s’enorgueillir).

    Avant de m’interpeller sur le comportement de Nicolas Sarkozy, préoccupez-vous donc de la cohérence de votre parti. Ce devrait être la première préoccupation d’un honnête homme. Quant à l’opposition, précisément, il me semble que, étant dans l’opposition, elle pourrait se garder de succomber à une realpolitik qui n’aurait même pas pour excuse de sauvegarder les intérêts français, mais seulement ceux du parti.

    Et gardez vos insinuations sur le sens des principes pour vous-même.

  • Je n’ai pas très bien compris ta réponse Koz : « est-ce que c’est le PS qui a mandaté Lang pour cette mission ? »

    En fouillant une petite minute sur google, je tombe sur ceci : Sur Mediapart, le Premier secrétaire du parti socialiste François Hollande indique « ne pas avoir été au courant de l’initiative » de Lang et Le Guen, « prise à titre personnel et en aucune façon mandatée par le PS. »

  • Je ne ramène en rien à Sarkozy, je vous en laisse la primauté : c’est vous qui le faites dès votre deuxième paragraphe.

    • Votre post explique grosso modo que la gauche (prononcez gôôche) ne devrait pas donner de leçons si elle se comporte de son côté de mauvaise manière. Vous avez raison.

    Sauf que votre indignation est à géométrie variable et que les mêmes agissements ne provoquent pas les mêmes conclusions chez vous quand il s’agit du chef d’Etat.

    • Quant à « mon » parti, manque de chance, si vous aviez lu certains de mes posts, vous auriez su que je l’ai quitté et qu’il me semble qu’il vous arrive aussi de « répudier » en une ligne certains membres de votre famille politique (Morano) fut-elle Ministre… Je n’apprécie pas Lang ni Le Guen, c’est un fait. Cela n’excuse pas le PS si c’est avéré qu’ils ont bien été mandatés par le Parti, même si je faisais par de mes doutes à ce sujet.

    Ou alors je vous rappellerai le fait que certains députés UMP (Didier Jullia, Thierry Mariani, quelques autres) s’étaient rendus à Bagdad pour soutenir Hussein. De là à dire que toute l’UMP était derrière lui, je crois qu’il y a un pas, que, personnellement, je ne franchirai pas.

  • Interview de Jack Lang :

    « Pourquoi vous êtes-vous rendu en Côte d’Ivoire?

    Ce sont des amis qui m’ont approché. Jean-Marie Le Guen [vice-président de l’Assemblée nationale, ndlr], qui est un ami, m’a parlé il y a quelques semaines de la situation en Côte d’Ivoire et m’a dit: « Voilà, Gbagbo aimerait te rencontrer. Il a été très blessé par la façon dont Hollande l’a traité au moment de la guerre civile. »

    Voilà, c’est donc ça l’info : pas de « mandat » (officiel ou officieux) du PS…

  • ah! quel bonheur fx perreti viens de nouveau nous éclairer, joie, bon comme je te l’ai signalé précédement, je ne donnerais aucun commentaire sur l’afrique dans la mesure où ceux-ci pourrait te mettre dans une position délicate en tant qu’éditeur, mais il est certain que le ps joue là un jeu des plus ambigüs; tu vois je mets des points virgules, 🙂 et que ce jeu-là il faudra bien qu’ils l’assument un jour.

  • @ effigy,

    je ne viens pas vous « éclairer », je viens donner mon point de vue. Il me semble que je mets en avant des arguments et ne dis pas que j’ai forcément raison, mais passons.

    Que le PS joue un rôle ambigu c’est sûr et Jean-Christophe Mitterrand en était un bon exemple. Charles Hernu également. Parce que le PS n’a fait que prolonger les agissements des Foccart et autres barbouzes. J’avais cru penser à un moment donné, très honnêtement, que Sarkozy allait y mettre un terme. Le limogeage récent de Bockel (précédé des visites de Bongo) a démontré que ce n’étaient que des illusions une fois de plus.

    Donc certes je ne suis pas aveugle et n’ai pas de conception bisounoursienne des relations internationales : il y a un vrai problème en Afrique avec l’arrivée massive des entreprises chinoises et les autres pays européens qui prendront notre place si nous partons. Toutefois, je suis précisément persuadé que la réussite des Chinois est lié aux rapports qu’ils ont réussi à bâtir avec certains pays africains, fondés sur le deal : « On fait des affaires avec vous mais on ne s’immisce pas dans votre vie politique ». La concrétisation de la renégociation des accords militaires annoncée en Afrique du Sud pourrait être l’occasion de bâtir cette nouvelle relation. Sauf, comme je le disais plus haut, que le limogeage de Bockel est arrivé quelque s semaines après cette déclaration pour le coup intéressante…

    Vous voyez Koz, je sais regarder ce qu’il se passe et ne pas être binaire.

  • Pingback: Gbagbo : “un humaniste”, un ami des socialistes français « Manif de Gauche

  • Pingback: Banderille n°215 : Poissons d’avril | “Toreador, un oeil noir … dans l’arène politique !”

  • Praxis, je vous propose d’envisager l’hypothèse, outre le fait que ce soit définitivement le bordel au PS, qu’Hollande et Lang ne souhaitent pas nécessairement dire toute la vérité sur le sujet. Ce sont des choses qui arrivent. Le Nouvel Observateur (et pis là, hein, c’est le journal qui est cité, hein, pas le site) n’est pas à proprement parler un journal de droite.

    Fx_Perreti, vous mettez pas mal d’énergie à défendre le parti que vous avez quitté. Quant à Julia, il me semble qu’il a été assez clair que son initiative n’avait pas véritablement été approuvée. Et que je sache, précisément, Mariani n’a jamais été mandaté. Khadafi, oui, c’était too much mais au moins cela intervenait-il après que l’ensemble de la communauté internationale ait souhaité sa réintégration dans « le concert des nations » et alors que l’on avait obtenu de lui cette libération des infirmières attendue. Au demeurant, vous vous souviendrez qu’après la France, il s’est rendu dans l’Espagne de Zapatero et l’Italie de Prodi. Pour le Tibet, j’ai justement peu apprécié la déclaration initiale de Sarko, employant toutefois le langage diplomatique usuel, avant que sa position évolue.

    Mais vous avez bien identifié l’un des problèmes, outre (i) le fait de vouloir réintégrer Gbagbo dans « la famille » et (ii) le fait que personne n’interpelle le PS à la hauteur du problème posé : la crédibilité de ce parti qui, pourtant, donne des leçons de politique étrangère à tort et à travers.

  • Franchement, je suis plus que sceptique… A ce stade là, on peut aussi concevoir une tractation cachée avec NS, et dans quelques semaines Lang héritera d’un ministère (genre celui de Bockel)… Je te rappelle que Hollande n’a pas arrêté de massacrer Gbagbo et que ce dernier ne peut se l’encadrer. Hors, Hollande est le premier secrétaire du PS… Bref, anyway tu as du lire Rue89 et l’interview de Lang, tu dois savoir qu’il ne dit à aucun moment être mandaté par le PS.

    Si tu as l’info et qu’elle est avérée, n’hésite pas à me donner des sources. Ça me ferait mal là où je pense…

  • Ben, en l’occurrence, la source, c’est le Nouvel Obs, qui évoque et cite une note écrite interne du PS, et j’ai tout de même un peu de mal à croire que le Nouvel Obs veuille s’emplafonner le PS.

    Je sais bien que tu as perdu toute confiance en eux depuis qu’ils ont bidonné cette histoire de sms, mais tout de même, on peut penser que le Nouvel Obs a aussi par le passé fait un travail correct et qu’il éviterait de se trouver pris une seconde fois à faire état de fausses infos.

    Evidemment, en ce qui me concerne, je ne dispose pas de la note sous la main mais j’imagine que ce n’est tout de même pas ce que tu me demandes.

    Quant à Lang, tu me permettras de ne pas accorder un crédit excessif à ses propos. Précisément, un mec qui se sent « en connivence » avec quelqu’un comme Gbagbo, je n’en fais pas une référence morale.

  • Dans ce cas, Koz, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi Lang n’arrête pas de tirer à boulets rouges sur le PS, en disant qu’il a « diabolisé Gbagbo »… Il dit même qu’aucune normalisation n’est possible après les propos de Hollande… That seems pretty weird…

  • On peut se livrer à toutes les interprétations que l’on veut. Le fait est que le Nouvel Obs’, journal de gauche, fait état d’une note écrite du PS.

    Ce n’est pas à moi d’expliquer comment cela est possible. C’est au PS. Encore faudrait-il que quelqu’un l’interroge à ce sujet.

  • L’ivoirité, c’est plutôt Henri Konan Bédié qui l’a inventé, non, pour éliminer son rival Alassane Ouattara ? Je n’apprécie pas particulièrement Gabgbo, mais lui attribuer l’ivoirité inventée par son ennemi me paraît erroné.

  • Je fais peut-être erreur sur l’origine du concept. A voir. En revanche, Gbagbo ne semble pas particulièrement au clair avec le concept :

    « Il y a deux Côte d’Ivoire. Celle des «jeunes patriotes» et du clan présidentiel, résolue à en découdre, tout comme les Forces nouvelles, acculées à la révolte et au désespoir par la politique de l’ivoirité conduite sous Henri Konan Bédié, puis Laurent Gbagbo. Et celle d’une société civile éprise de paix, désireuse de ressusciter l’esprit de coexistence, mais qui n’a plus voix au chapitre » Jean-François Bayart, Directeur de recherche au CNRS, pour L’Express
  • Eolas, après une nouvelle recherche, il semble, au vu de cette chronologie, que si, effectivement, le concept a été imaginé par Bédié, il a continué d’être exploité par Gbagbo à l’encontre de Ouattara, à d’autres fins… Mais effectivement, il n’en est pas le concepteur.

  • Ce qui est génial avec la pub, c’est son à propos.

    Actuellement s’affiche sur ton site :

    « Couple Sarkozy Cécilia et Nicolas Sarkozy : Retour sur une passion tumultueuse »

    et surtout

    « Téléphoner Côte d’Ivoire Le moins cher et le plus simple pour appeler en Côte d’Ivoire. »

    ah là là

  • @ Koz et Eolas,

    Pour être plus précis encore, la notion d’ivoirité en a été conceptualisé par un certain nombre d’idéologues (Benoït Sacanoud, Saliou Touré, Niamkey Koffi, Georges Niangoran-Bouah et d’autres), pour la plupart universitaires, regroupés, de 1995 à 1999, au sein de la « Curdiphe » (Cellule universitaire de recherche et de diffusion des idées et actions politiques du président Henri Konan Bédié). En 1996, ce collectif publie un livre intitulé « L’Ivoirité, ou l’esprit du nouveau contrat social du Président Henri Konan Bédié ». En 1998, sort un rapport explosif sur l’immigration en Côte d’Ivoire, dans lequel on estime que « le seuil du tolérable est largement dépassé ». En décembre 1999, le général Guéi fait le premier coup d’Etat. On murmure alors, dans les rues d’Abidjan, que Ouattara n’y est pas tout à fait étranger, ce que les mauvais esprits interprètent comme la preuve de sa nationalité ivoirienne.

    Et depuis, « le blanc manteau de l’Ivoirité », selon la formule de Bédié, s’est entaché de rouge.

  • « Et sinon, lang, gbagbo, le PS ? »

    Pas grand chose à dire. Scandaleux évidemment.

    Faut que la France dégage de l’Afrique et laisse la place à d’autres acteurs économiques, moins remplis de préjugés ….

  • @ Eviv « laisse la place à d’autres acteurs économiques, moins remplis de préjugés » … comme les chinois ? Cruels dilemmes en perspective … Que les éternels donneurs de leçons se prennent les pieds dans le tapis me réjouit infiniment mais là où je bois du petit lait c’est quand il s’agit de sa majesté bobo-caviar Lang, véritable emblème de cette gauche professorale qui s’imagine détentrice de savoir et de morale suprême et qui ne sont en vérité que des tartuffes fauchetons aux petits calculs politiciens.

  • @ margit,

    vous êtes pathétique avec votre loghorée apprise dans vos permanences UMP. Le plus drôle, c’est que si sa sainteté Sarkozy avait fait entrer Lang au gouvernement, vous aurez été la première à saluer ce fait d’arme, évidemment pas celui d’un « tartuffe faisant de petits calculs politiciens ».

    Par ailleurs, petit jeu : qui a dit : – « vous êtes du côté des voyous » – « vous êtes du côté des assassins » – « la gauche n’aime pas la France » – « la gauche était habituée à distribuer des caramels mous à la fin des kermesses »

    Le Pen ? Mégret ? de Villiers ? Non, Sarkozy, Morano et Fillon. Franchement, ne venez pas donner de leçons. Quand bien même la gauche a pu avoir tendance à être trop moralisatrice fut un temps, les tenants de la droite actuelle sont très mal placés pour donner des leçons. D’ailleurs la gauche s’est trompée plutôt que de diaboliser Sarkozy (une connerie), elle aurait du insister sur sa stricte incompétence, son absence de vision, qui se confirme chaque jour, l’épisode de Gandrange en étant un exemple flagrant.

    Par ailleurs, pour revenir au sujet du post, je crois qu’on a répondu aux deux questions que je posais :

    1. Ce n’est pas une initative du PS mais de deux individus. C’est d’autant plus vrai qu’ils viennent remettre en cause la position officielle du PS à ce sujet ! Par ailleurs, si vous ne voulez pas parler de Julia (réélu je vous rappelle..), rappelez-vous les visites de Pasqua à Badgad…

    2. Cette note n’était pas faite pour dénoncer de manière générale la politique africaine de la France (qui est restée effectivement la même de Mitterrand à Sarkozy) mais pour tenter de montrer que le PS ferait mieux de se taire quand il attaque – de manière juste – (écoutez Moscovici sur ce sujet) les pratiques de Sarkozy en matière internationale.

    Par ailleurs, je trouve assez cocasse votre analyse sur les « journaux de gauche ». Qui a révélé les différentes affaires de la Mitterrandie sinon le Canard enchaîné ? Qui produit des articles assassins souvent sur le PS sinon Libé ? La gauche est beaucoup moins caporalisée que vous ne le pensez et c’est parfois… son problème !

  • Fx, quelle que soit votre interprétation de l’attitude de Margit, je vous demande d’éviter de tenir les propos que vous avez tenus. A l’avenir, ils seront supprimés.

    Ensuite, j’aimerais comprendre ce qui, sinon votre intime conviction, vous permet de conclure de cette conversation que ce que rapporte le Nouvel Observateur est faux.

    Pour le reste, si le petit jeu consistant à tordre les propos tenus par votre interlocuteur vous amuse, vous jouerez tout seul. Je n’ai pas de temps à perdre avec ça.

  • Koz, Margit est une habituée de l’insulte, et tu n’interviens jamais, pourquoi ? C’est dommage car elle pollue ainsi beaucoup de posts et de commentaires et c’est extrêmement agaçant (cf. post sur « des économies à la rigueur »). L’intervention de FX, à côté, c’est presque de la politesse… Est-ce qu’il n’y aurait pas deux poids, deux mesures ?

  • Pourtant, Julia est un bon exemple : il avait emprunté l’avion de Gbagbo pour se rendre à Bagdad (ah, les joies de l’allitération) et il l’avait lui aussi traité d' »humaniste ». Alors, c’est vrai, son initiative n’avait pas été véritablement approuvée, mais après un certain délai tout de même… et puis on peut aussi envisager que l’on n’ait pas nécessairement souhaiter dire toute la vérité sur le sujet. D’ailleurs, on attend encore…

  • Praxis, relisez « Le Guide ». Je ne suis pas juge de paix, je suis subjectif. Peut-être tolère-je davantage de Margit (étant précisé (i) que je n’ai, au demeurant, guère lus les coms sous le billet que vous citez et (ii) qu’il est faux que je ne sois jamais intervenu avec Margit) que d’autres. Peut-être pas. C’est ainsi. Mais comme je suis ici chez moi, c’est moi qui dit comment on joue et, en l’occurrence, on joue pas comme ça. Donc, je confirme, la prochaine fois, je supprimerai. C’est dur, mais c’est la vie.

  • 🙂 Ohhh 🙂 Suis confuse d’être ainsi épinglée pour « insultes » … Etonnant que certains n’aiment pas qu’on leur tend un miroir …

    PS : Pour arrêter une fois pour toutes les insinuations diverses et variées :

    Je suis adhérente UMP parce que sarkozyste, mais non militante et totalement libre d’exprimer mon opinion, personne ne me dicte quoi que ce soit. Vous ne le savez peut-être pas, mais l’UMP ne fonctionne pas comme une secte, pas comme les « cellules » du PS avec leurs inquisitions et leur endoctrinements).

    Donc à ce titre j’affirme être totalement opposée à ce qu’un précieux ridicule comme Lang entre au gouvernement (question, qui à mon avis ne s’est jamais véritablement posée … sauf dans certaines têtes journalistiques en manque de scoop). Par contre Allègre, j’aimerais bien … 🙂

  • Bravo Margit, vous avez presque réussi à ne pas faire transparaître votre haine de l’autre, je note un progrès (bon, une petite vanne pour enfants en début de paragraphe, mais rien de sérieux ; ça dérape à « précieuse ridicule », mais heureusement Rome ne s’est pas faite en un jour). Continuez, vos efforts sont encourageants. Un jour, quelqu’un voudra bien discuter avec vous et sans vous agresser (de manière incompréhensible : comment peut-on vous agresser, vous si humaine, si nuancée, si juste, si respectueuse ? le monde est décidément bien injuste…).

  • @ Koz,

    j’aimerais bien savoir en quoi j’ai été insultant. Ceci dit, je concède que vous êtes maître chez vous et que vous faites ce que vous voulez en matière de « censure ».

    D’ailleurs, il se trouve que j’ai plutôt touché juste sur notre amie magrit qui continue d’ailleurs sur sa lancée avec ses « cellules » (issues du PCF et certainement pas du PS), ces « endoctrinements » et que sais-je encore…

    Enfin bref, revenons à votre critique Koz qui est plus intéressante et en quoi je déforme vos propos. Pour ma part, je reprends les faits :

    1. En novembre 2004, suite à différentes actions et paroles de Gbagbo, le PS a pris clairement position contre Gbagbo. Hollande à cette période avait envoyé une mission et s’était clairement désolidarisé de Gbagbo ;

    2. Lors de leur voyage en Cote d’Ivoire et après, Lang et Le Guen n’ont eu de cesse de critiquer Hollande et la position officielle du PS sur Gbagbo (voir l’article de Rue89 notamment où Jack Lang déclare, en substance que « Hollande ferait bien de voyager pour se rendre compte du procès en sorcellerie que l’on a fait à Gbagbo ».

    J’aimerais bien comprendre comment avec ces éléments je pourrais croire à cette info, fusse-t-elle de l’Obs, dont la crédibilité est à géométrie variable pour vous, en fonction du « camp » qu’il vise. Et j’aimerais bien savoir en quoi cela « tord vos propos ».

  • Merci, cher Praxis, pour votre extrême magnanimité … je vous conseille de lire l’article de P. Bilger que je viens de mettre en lien dans le fil de Koz « le plaisir ne fait pas le bonheur », notamment le passage qui parle de certains comportements …

  • Je reconnais que margit est parfois un peu sanguine, mais je crois savoir qu’elle est originaire d’Europe de l’Est ce qui l’a apparemment rendue assez sensible au marxisme et autres utopies imposées par des bienfaiteurs éclairés. Et à la différence des autres pays européens, la frontière entre le PS français et l’extrême gauche est très poreuse voire brumeuse (alliance systématique avec le PCF, nombreux cadres issus de mouvements trotskystes, meetings communs PS-LCR…)

    Pour mettre les choses au goût du jour, c’est un peu comme si on reprochait à un Tibétain d’être agressif quand on lui parle des bienfaits du maoïsme.

  • @Fx

    je tiens à souligner que je suis TOUJOURS militant socialiste et qu’il me semble que vous évacuer un peu facilement la question de la responsabilité du PS.

    Il y a clairement un double discours, qui confine souvent au double jeu.

    Au nom d’un vieux fétichisme marxiste on absout bien vite les « petites » conneries de ceux qui, par ailleurs, « pensent bien ». Le « on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeuf » est toujours d’actualité, et concernant un continent ravagés par les guerres, les tueries, la pauvreté et la corruption, on préférera toujours le sanguinaire de « gauche » à celui de « droite ».

    Précisément le fait de se dire de « gauche » devrait interdire toute forme de soutien à ces types. Quant on a le pouvoir, certes il y a une forme de realpoilitik qui prévaut. qu’on est dans l’opposition, inutile d’en faire trop pour ces gus.

  • Merci Liberal d’avoir si bien compris et résumé le fond de mon courroux. Quand on a passé sa jeunesse à voir l’application réelle de certaines « générosités égalitaires » qui n’hésitaient pas à supprimer des gens épris d’un peu de liberté et qu’on a connu la pauvreté généralisée que ces utopies ont entrainé on ne peut pas supporter qu’il y ait encore au début du XXIe siècle de soit disant « intellectuels » pour essayer de nous enfumer avec les mêmes théories fumeuses. Oui, je l’admets, j’en suis même fière, j’ai un mépris sans limites pour ces pourfendeurs de riches et autres endoctrinés. Les pires sont ceux qui n’ont sans arrêt que leur « humanisme pour gogos » dans la bouche mais dont les actes démontrent le froid calcul politicien.

  • @Margit,

    il ne manquait plus que l »anti-intellectualisme », vous frôlez le « droit-de-l’hommisme », encore un « isme » et vous êtes à nu.

  • Prends tes bonbons rourouges et tes pilules roroses Margit, comme te l’as conseillé le médecin dès que tu t’énerves, ça va passer…

    Libéral : on a toujours de l’affection pour les extrémistes de son camp…

    Et sur Lang, Le Guen et le PS, il y a peut-être double discours. Mais j’ai l’impression que Hollande, qui est à la tête du PS, déteste Gbagbo et le fait bien savoir. Je ne comprends pas le « mandat » du PS, ça me semble trop gros, trop énorme, trop risqué.

    Enfin, pour répondre à Eviv : personne ne soutient Gbagbo ni Lang et Le Guen, à mon avis. Mais en Afrique, quels sont les pays stables et exemplaires (pas de violences, pas de corruption ?)… Difficile… La politique est sans doute obligée de négocier avec ces despotes pour parvenir, petit à petit, à normaliser la situation… Pour l’heure, on a surtout vu comment ce système permettait à la corruption de s’étendre indignement.

  • Praxis, Ta réponse fleure bon le relativisme moral… Sinon, sur l’Afrique, il y a bien un pays qui correspond assez bien à ta description : l’Afrique du Sud. Mais pour une raison étrange, tout le monde semble toujours l’oublier. Si j’étais taquin, je dirais que c’est peut être parce que ça fait tache sur la thèse officielle qui explique tous les problèmes de l’Afrique par la colonisation. Au fait, vous étiez au courant que Thabo Mbeki avait félicité Sarkozy pour le discours de Dakar? C’est curieux, l’ensemble de notre presse qui ne cesse de répéter qu’elle est inféodée au pouvoir a « oublié » de mettre en avant cette nouvelle.

  • Je parlais de ton indulgence vis-à-vis de Margit mon cher Libéral… Je la connais depuis le débat sur le TCE, et sur le site Publius, bien que nous étions tous deux oui-istes, j’avais beaucoup de mal avec ses interventions, qui étaient déjà pleines de haine et de violence, et qui desservait la cause plus qu’autre chose… Sinon tu évoques le seul dirigeant africain qui n’a pas été courroucé par le discours de Sarko, le seul ! Mais j’étais au courant, merci. Et puis il y a le discours (très critiquable déjà) et les actes : genre la réception de Khadafi, le limogeage de Bockel…

  • Et encore un très bon article (interview de paul moreira et stéphane haumant de canal+) sur l’incroyable désinformation/censure des médias français pendant la crise: http://coupercoller.wordpress.com/2007/05/07/paul-moreira-et-stephane-haumant-parlent-de-novembre-2004/

    Et les responsabilités françaises pendant la crise ivoirienne: crime de guerre et mensonge d’état… à la vue de ces actes, critiquer uniquement Lang et Gbagbo sans s’interroger sur le rôle de la France me parait léger. Au contraire, la visite de Lang à Gbagbo qui se singularise du PS me parait saine (le PS qui a applaudit la réaction militaire de la France)

  • L’assassinat des journalistes français, il y a une responsabilité française ? Les escadrons de la mort, il y a une responsabilité française ? L’ivoirité, c’est un concept mis en place avec l’aval de la France ?

    Il y a, étonnamment, toujours des volontaires pour incriminer la France.

    Et John Bolton, c’est devenu une référence de la diplomatie internationale ?

  • Quand on se renseigne sur la françafrique, on n’est moins étonné du nombre de volontaires pour critiquer la france. Les ivoiriens ont une autre perception que toi de cette crise et il est intéressant de voir que tout n’est pas blanc ou noir

    Incriminer c’est pas le mot, quand les responsabilités viennent des 2 cotés (cf Alliot-Marie qui reconnait les tirs) c’est facile de donner des leçons aux ivoiriens

    Enfin, il se trouve que en Cote d’Ivoire, le nord et le sud ont fait la paix (sans la france ni l’onu), et que le climat est actuellement apaisé: souhaitons que cela continue!

  • Je te parle de l’assassinat de deux journalistes français, je te parle des escadrons de la mort, je te parle de l’ivoirité…

  • Je comprends tes arguments, en effet si ces faits sont avérés ils sont honteux et injustifiables. J’essaie juste de dire que les actes honteux apparaissent aussi du coté français. Egalement, il y a eu une énorme part de désinformation et de censure dans les médias

    Ainsi en ce qui concerne les escadrons de la mort, tu seras surpris d’apprendre que Le Monde a été condamné par la justice française: http://delugio.blogs.nouvelobs.com/archive/2006/08/22/apres-les-escadrons-de-la-mort-et-l%E2%80%99-ivoirite-le-charnier-de.html

    Sur le concept d’ivoirité, je ne suis pas spécialiste mais quelques articles aident à comprendre les malentendus franco-ivoiriens: http://delugio.blogs.nouvelobs.com/archive/2004/12/28/du-concept-d%E2%80%99-ivoirite-ii-ivoirite-et-francite.html http://delugio.zeblog.com/69115-ivoirite-et-francite/

    Bref, il serait peut-être temps de tourner la page de ce triste conflit et de se réconcilier avec les ivoiriens

  • Heu, Matthieu, je ne sais pas de quoi il retourne exactement de vos interventions, mais elles me paraissent des plus douteuses ou alors c’est que vous êtes vraiment très mal informé. Premièrement, les faits dont parlent Koz sont tous avérés, à l’exception de l’assassinat présumé de Guy-André Kieffer. Reste que sur ce point, de très forte présomption plane sur l’entourage de Simone Gbagbo.

    Concernant, les escadrons de la mort, je ne pense pas qu’il faille voir dans le démenti de Mamadou Coulibaly une preuve formelle, lui qui est l’un des purs et durs du régime Gbagbo (même s’ils sont en déliquescence, ces derniers temps).

    Sur le concept d’ivoirité, voyez ce que j’en dis plus haut et il ne saurait y avoir de malentendu franco-ivoirien sur ce point, le problème étant exclusivement ivoiro-ivoirien. Pour preuve, je vous invite à vous procurer les articles de Moriba Touré parus dans le journal Le jour en 1999.

    Après, il est effectivement temps de tourner la page de ce triste conflit, les ivoiriens, les premiers, sont exténués. Mais, malgré les accords de Ouagadougou, le climat est loin d’être apaisé… le désarmement tarde des deux côtés et les élections sont sans cesse repoussées.

  • Pingback: » Ana

Les commentaires sont fermés