Agitant le hochet du débat sous ma douche

Albig me demandait hier quelle était mon sentiment sur la proposition de débat sur le Net : intéressé, pas intéressé, souhaitable, pas souhaitable… Par volonté de concision et parce que n’était pas le sujet… du débat, je m’enquis de l’existence d’une option « rien à talquer ». Mais, sous ma douche, ce matin, je trouvais des raisons de développer le choix d’une telle option.

  • Cette proposition m’est, de prime abord, apparue comme une simple tentative de Bayrou d’attirer à lui les projecteurs, de s’offrir une visibilité, après avoir proposé la suppression de l’ENA, ce qui ne me porte pas à considérer cette proposition avec beaucoup d’indulgence;

  • Il me semble que, dans les trois dernières semaines de la campagne, il pourrait être envisagé d’occuper autrement le terrain médiatique. Cette proposition, qui me semble peu réaliste et peu sérieuse, va occuper les blogueurs et les médias pendant quelque temps – et Bayrou de s’assurer que le soufflé ne retombe pas en reprochant, ce matin, son refus à Nicolas Sarkozy – alors même que l’on pourrait utiliser ce peu de «temps de média disponible» à évoquer d’autres enjeux. Moi-même, à l’instant, je me prends à m’en vouloir de consacrer du temps à cette question, alors que j’ai d’autres sujets en tête;
  • Cette proposition m’est également apparue comme un hochet pour blogueurs. Certains, les plus favorables à Bayrou, s’en saisissent avec une certaine frénésie. Ca peut se comprendre, puisqu’ils lui sont favorables;
  • Cette proposition me semble peu sérieuse car elle suppose que «les blogueurs» s’organisent – et il faudrait déjà qu’ils se rapprochent – pour mettre au point les modalités d’un tel débat dans les trois semaines qui viennent. « Que tous les sites Internet se mettent ensemble pour organiser ce débat », nous dit-il… C’est une blague ? En outre, lorsque des chaînes de télévision, avec leur puissance, mettent des semaines à mettre au point les modalités précises d’un débat avec les états-majors des partis, les blogueurs, eux, y parviendraient en si peu de temps? Quand on voit les difficultés qu’a suscité l’organisation des débats au sein du PS – jusqu’au choix de l’emplacement des pupitres – pense-t-on vraiment que l’organisation d’un débat sur le Net pourra se faire si facilement?
  • François Bayrou me paraît particulièrement peu cohérent dans son approche: ainsi donc il faudrait organiser un débat entre Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, Jean-Marie Le Pen et lui ? Alors quoi, tout le discours sur le temps de parole, la visibilité médiatique, les grands candidats qui écrasent les petits, ça ne vaut que pour autant qu’il soit concerné ? Le CSA impose un règle d’égalité du temps de parole et ce, au nom du pluralisme, pluralisme que François Bayrou affirme avec force vouloir défendre à chaque intervention, en introduction comme en conclusion de son livre, mais il propose ni plus ni moins que de contourner cette règle ?! On fait plus citoyen, comme proposition, Monsieur Bayrou… Le pluralisme n’est donc bon que quand il lui profite ? Plus encore, comment justifie-t-il cette idée ? Par la volonté de créer un espace démocratique, puisque les medias seraient bouchés. Parce que le pluralisme, ce n’est pas la démocratie ?
  • Je vois qu’Agoravox tenterait d’organiser un débat qui rassemblerait, pour le coup, les douze candidats… Cela, au moins, va dans le sens du pluralisme et je reconnais bien là la marque du volontarisme de son fondateur, Carlo Revelli, sans pour autant lever vraiment les obstacles techniques… et démocratiques. Puis-je me permettre de confesser un certain scepticisme ? Je ne veux pas douter des grandes qualités et compétences de ceux qui animeraient la chose mais, si l’on ne veut pas tomber dans le populisme et la démagogie consistant à penser que les journalistes sont tous des cons, inutiles et néfastes, peut-on se permettre de penser que maîtriser 12 candidats à la présidentielle, c’est se poser un p… de challenge pour une première expérience ? Admettons que Nicolas Sarkozy y participe et affirme une chose, comment procède-t-on ? On sélectionne ceux qui auront le droit de lui répliquer ? Ce ne serait ni juste ni très envisageable, les candidats en question sachant s’imposer ? Alors, on permet à chacun de répliquer ? Vous avez 8 heures à consacrer à un tel débat, vous ? Et s’il doit s’agir, pour éviter ce problème, de douze prises de parole parallèles, cela vous semble-t-il véritablement souhaitable et intéressant ? Personnellement, j’écoute les medias, pour avoir des prises de position parallèles…
  • Enfin, on évoque le refus de Nicolas Sarkozy de participer au débat, ou de participer à un débat télévisé avant le premier tour. Alors, soyons complet. A cet égard, l’article consacré par Le Monde à ces questions me paraît plutôt bien balancé, puisqu’il comporte des «griefs» à l’encontre de Nicolas Sarkozy, mais aussi un élément qui mérite d’être relevé: «Jean-Michel Blier accorde un point à Nicolas Sarkozy : « Franck Louvrier m’a proposé un débat avec Ségolène Royal, avant la période d’égalité. Nous avons transmis à l’équipe de la candidate, mais nous n’avons jamais eu de retour.« » Le fait est qu’aujourd’hui, organiser un débat à deux, trois, ou quatre n’a pas de sens. Et si vous voulez organiser des débats entre tous, ce ne sont pas, comme l’évoque Jean-Michel Blier, trois débats à quatre qu’il faut organiser : pourquoi donc les quatre «grands» candidats débattraient-ils ensemble ? Pourquoi Philippe de Villiers devrait-il débattre avec Schivardi, Besancenot et Nihous? Ou Voynet avec Le Pen, Buffet, et Besancenot ? Chacun de ces candidats exigera avec quelque raison de débattre avec les «grands»… Bref, le respect du pluralisme n’est pas là où l’on croit, dans cette affaire.

Alors, « Qu’internet prenne ses responsabilités », nous dit François Bayrou ? Je m’adresse à lui et l’invite à prendre les siennes d’abord ! Qu’il s’engage à participer à un débat avec l’ensemble des douze candidats, au nom du pluralisme dont il s’est auto-proclamé le champion !

Voilà. J’ai donc agité le hochet pour blogueurs. Et j’ai consacré à ce sujet plus de temps que je n’ai consacré à évoquer une rencontre pourtant fort intéressante entre des blogueurs et Philippe Douste-Blazy la semaine dernière, pour évoquer la politique étrangère de la France, sujet bien trop absent de la campagne, alors qu’il se passe ces jours-ci des évènements majeurs, de la « crise des marins britanniques » aux espoirs – à relativiser certes, par habitude – de conférence de paix au Moyen-Orient.

Ce soir, pour la deuxième fois depuis le début de l’année, je me rendrai à une rencontre organisée par l’UMP avec des blogueurs. Ce sera avec Michèle Alliot-Marie. On y évoquera les questions de Défense… Alors, croyez-moi, quitte à fournir des sujets de discussion aux blogueurs, je préfère qu’on les occupe avec la politique internationale et la Défense, plutôt que les occuper avec des hochets futiles.

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

53 comments

  • je me demande même si SR avec son histoire de menteur ne se prépare pas à ne pas prendre part à un débat de second tour pour cause de manque d’impartialité du concurrent ou des journalistes…

  • ou à préparer le terrain en exacerbant l’atmosphère d’un tel débat pour qu’il ne soit qu’une suite de prises de positions stériles sans débat de fond contradictoire et abordant systématiquement et de manière constructive les différents sujets…

  • A qui profite le crime ? Je remarque que le bloggueur Koz, proche de l’UMP, n’est pas favorable (comme Sarko) au débat (au passage tes arguments sont bien meilleurs que ceux de ton candidat) alors que la bloggueuse Quitterie, proche de l’UDF, trouve ça formidable.

    Sur les aspects pratiques, c’est effectivement ridicule. Ne serait-ce que parce que si on a 12 candidats et 7 ou 8 bloggueurs c’est le bordel !

    Toréador

  • Ca me parait moi aussi difficile.

    Au delà du débat qui, pour exister, doit être pluriel, il faut bien aussi qu’il soit… audible. Réaliser, au moins, un débat sur les 4 premiers candidats revient à faire un débat entre les 4 « présidentiables », non – on aurait même pu limiter à 3… ? Bien sur, dans l’absolu, Buffet, de Villiers, etc, peuvent créer la surprise et devenir président… Mais au vu des résultats des sondages, est ce réaliste ?

    Il me semble ne pas me tromper en disant que Bayrou souhaitait une série de débats durant la précampagne, et qu’alors ce sont Ségo et Sarko qui ont refusé (pour ne pas lui/leur laisser de champ?).

    Au delà, par ailleurs, des intentions qu’on lui prête, Bayrou a aussi, et surtout, voulu faire remarquer que l’espace occupé sur internet, y compris audio et vidéo, n’était pas comptabilisé dans les temps de parole. Argument utilisé face à l’objection de « je ne sais plus qui » sur la quasi impossibilité de comptabiliser le temps de parole dans un débat à plus de 2.

  • [quote comment= »12132″]A qui profite le crime ? Je remarque que le bloggueur Koz, proche de l’UMP, n’est pas favorable (comme Sarko) au débat (au passage tes arguments sont bien meilleurs que ceux de ton candidat) alors que la bloggueuse Quitterie, proche de l’UDF, trouve ça formidable.[/quote]

    La blogueuse Quitterie est un petit peu plus que proche de l’UDF. Elle est « Responsable blogosphère de la Net campagne de François Bayrou« . Il ne manquerait plus qu’elle ne soit pas enthousiaste.

    Quant à moi, libre à vous de penser que ma position est partiale. C’est probablement vrai en partie : aurais-je eu la même si j’avais d’autres sympathies ? Mais, comme vous le dîtes, ce sont les arguments qui comptent. Sont-ils erronés ? S’ils ne le sont pas, ma sympathie compte-t-elle vraiment ?

  • C’est la gloire !

    Me voilà initiateur d’un billet, je n’en demandais pas tant, je suis confus d’avoir troublé la sereinité de ta douche Koz.

    Ceci dit, je regrette qu’il n’y ait pas eu de débats lors de la pré-campagne, comme je regrette le fait qu’il faudra attendre le deuxième tour pour en avoir un.

    Plutôt que nous bassiner avec des moignons contradictoires, pourquoi la télé ne peut pas organiser une soirée spéciale présidentielle dès 20 heures…jusqu’à minuit par exemple pour nous offrir un débat avec les douze candidats.

    Quand on est capable de le faire pour les soirées résultats, on peut le faire pour un débat.

    Alors ! serait-ce que nos « grands présidentiables » craignent la confrontation projet contre projet.

    Je précise que sur le net, ce n’est abordable qu’à un public restreint (moi même je n’ai pas l’adsl) donc l’intérêt me paraît limité.

    Tiens du coup, ma réponse vient de troubler le temps de l’apéro…dur dur la présidentielle !

  • Moi, je trouverais ça très chouette d’entendre nos candidats sur le fond, sans être obligés de minuter toutes les interventions en faisant des tours de table.

    A propos des journalistes : y’a un paquet de journalistes qui ont un blog et peuvent animer des débats.

    A propos d’Agoravox : il me semble avoir compris que Bayrou pensait à Agoravox depuis le début. Ce n’est pas Agoravox qui a réagit à la proposition du candidat Bayrou, c’est peut-être même le contraire.

    A propos du refus de Sarkozy : ça donne pas une bonne image. Mais c’est vrai qu’il n’a rien à gagner électoralement à ce genre de chose, alors que Bayrou si (vu les sondages il a rien à perdre et tout à gagner), Ségolène probablement (qui peut espérer récupérer encore sur Bayrou), et Le Pen de toute façon (vu son intelligence rhétorique et les thématiques récemment développées par Sarko à qui il peut espérer piquer bon nombre de voix).

    Sur le principe : une présidentielle, c’est fait pour débattre. Sinon, on tombe dans le cynisme le plus complet et on refuse d’admettre que l’usage de la raison, s’exprimant de façon contradictoire dans un dialogue, peut aussi guider nos concitoyens. Or, j’aime Habermas, et je crois en la politique.

  • Moi aussi, je trouve Habermas très chouette. Sur le rapport de Bayrou au pluralisme, Lisette, rien ? Sur les grands vs. les petits, rien ? Sur la cohérence de Bayrou, de la dénonciation du monopolisation du débat par deux candidats à la promotion du débat à quatre, rien ? Sur l’étrange idée qui lui vient de proposer un contournement de règles éminemment démocratiques visant au pluralisme dans les médias, rien ?

    L’amour de l’UDF pour le pluralisme est-il à géométrie variable, selon les intérêts du moment ?

  • Déjà, dans le temps d’avant, quand Internet n’existait pas (si si, je vous assure, ça a existé), le mythe du débat du premier tour occupait déjà quelques longues minutes de temps de parole.

    Rien de nouveau sous le soleil des nouvelles technos, donc.

  • Bayrou a d’abord demandé un débat à la télé, tu te souviens pas? La réponse a été que c’était pas possible de faire un vrai débat à 12, en respectant les temps de parole. (c’est vrai qu’on peut pas à la fois débattre et minuter, en tout cas pas sur 12 personnes)

    Du coup il propose de faire le débat ailleurs. Et Agoravox c’est quand même une garantie de respect du pluralisme. Ca aurait été pareil au Politic’Show ou à la télé libre…

    Je préfère m’en tenir au principe : une présidentielle, c’est fait pour débattre. Si on trouve un moyen de le faire, hé ben tant mieux.

    Même Habermas il discute avec Benoit 16, alors que chez nous Pena Ruiz raconte n’importe quoi dans son coin.

  • [quote comment= »12155″]Tout à fait d’accord. Je vais faire le lèche-cul, mais c’est étonnant la densité de post de haute qualité de réflexion et d’écriture sur ce blog ![/quote]

    Bien bien, puisqu’il en faut un (qui baisse la sus-mentionnée densité), ce sera donc moi.. 😉

    Cependant, il ne sera pas dit que ce sera hors sujet, puisque je reprends les mots du titre du billet…

    => Mais mon cher Koz, tu t’agites ce que tu veux sous la douche, quant à l’appellation ‘hochet’, et bien chacun est libre de choisir ce genre de surnom familier…

    Ahum ! Dirait-on ‘ailleurs’, je suis donc déjà parti et retourné dans mon plat pays… 😉

  • Inutile de lécher quoi que ce soit, hein, Corto ,-) En revanche, merci pour ton commentaire. Je le prends avec plaisir. Certains diront que ton éloge de me lucidité vient de ce que tu es d’accord avec moi. On dira que ça équilibre la dénonciation de ma mauvaise foi par ceux qui sont en désaccord…

    Quant à Aphatie, c’est un journaliste que j’apprécie. Il pointe, dans son billet, les critiques dont sont victimes les journalistes, affirmant les vivre sereinement. Et pourtant, il est vrai qu’ils sont souvent utilisés comme bouc-émissaires dans cette campagne. Et pas seulement par Bayrou…

    [quote comment= »12160″]Ahum ! Dirait-on ‘ailleurs’, je suis donc déjà parti et retourné dans mon plat pays… ;-)[/quote]

    Tu fais bien ! Mais je te remercie de ton intérêt, et de ta visite, Naja…

  • Ah non. Je trouve que tu es un peu de mauvaise fois parfois, Koz, mais j’aime beaucoup ton blog. Tu arrives à susciter des échanges, et c’est rare. Tu es habile, je n’aime pas quand tu critiques Bayrou, mais j’aime bien quand tu expliques Sarkozy, même si j’ai des doutes. Je me trompe peut-être, mais j’ai l’impression que tout ça te fait bien marrer, et que tu fais plus ou moins exprès de provoquer les réactions de tes interlocuteurs. Une certaine verve sarkozienne, avec une pointe de cynisme. Plutôt bienvenu dans mon pays de bisounours.

  • Toute cette mascarade autour d’hypothétiques débats m’amuse et me désole au plus haut point!

    Nos très chers canassons politiques embarque dans la course présidentielle nous abreuvent a longueur d’année de statistiques et de chiffres issus de tortueuses équations; mais ils semblent avoir oublier les cour de statistiques niveau lycée!

    Petit rappel donc pour ces étourdis:

    Nous avons douze candidats, une obligation légale d’égalité de temps de parole, un obligation morale de pluralisme, et un dispute autour de la faisabilité de débats de premier tour.

    En statistiques existe une superbe formule pour calculer le nombre de combinaison possible pour des débats a 2 (tête-a-tête), 3, 4, 5 , 6, etc. http://fr.wikipedia.org/wiki/Combinaison

    Si l’on choisi le tête-a-tête, il faut organiser 66 débats pour que toutes les confrontations aient eu lieu. Si l’on fait des configurations a trois, c’est 220 débats qu’il faut organiser. Si l’on choisi des les faire a quatre, c’est alors 495 débats qu’il faut organiser pour épurer toutes les configurations ( un débat lepen, devillier, sarko, bayrou ce n’est pas la même chose que lepen, sarko, bayrou, besancenot, ni même que sarko, royal, laguiller, nihous etc etc … les sujets abordes ne seraient pas les même!)

    Et ainsi de suite! (a 5 ou 6 c’est encore pire … ou comique tout dépend la façon de le voir) Alors maintenant, j’aimerais que l’on m’explique certaines choses:

    Comment se fait-il que des mathématiques de niveau première soient inconnus pour des personnes qui prétendent diriger le pays?

    Comment peut-on crier au refus de débatre lorsque l’on sait qu’il n’est matériellement pas possible de les organiser? prétendent-ils diriger la France ainsi?

    Si l’on prend comme base 30 minutes de temps de parole par candidat et par débat (ce qui est bien peu au regard de l’enjeu), et que l’on se place dans le cas  »favorable » des tète-a-tète; il faut tout de même trouver 66 heures de  »temps de cerveau disponible » pour que les citoyens puissent suivre ces débats (sauf a ce que les débats soient en off comme lorsque segolene parle des profs). Je pose la question : qui d’entre vous dispose de 66 heures de temps libre, dans les deux semaines a venir, pour pouvoir regarder ces débats?

    Enfin, il reste le cas le plus  »simple » : organiser un seul et unique débat avec les 12 candidats sur le plateau. Mais se figure-t-on la forme que prendrait une telle  »confrontation »? Imagine-t-on le joyeux merdier que cela serait, et le fait que le débat tournerait rapidement soit aux attaques personnelles soit a la langue de bois? Faut-il prévoir aussi un panel de 1200 français en face pour les obliger a aborder des sujets que le peuple trouve important? Imagine-t-on alors les invectives entre les partisans d’extrême gauche et ceux d’extrême droite?

    De toute cette bêtise crasse sur la  »volonté » d’organiser des débats (qui n’est en réalité qu’une posture), je retiens un enseignement : les lois mathématiques ne se votent pas au parlement … qu’elles concernent l’économie, les dettes, les centrales nucléaires, les biocarburants, …. ou les débats de premier tour! Et cela nos cher canasson feraient bien d’y penser avant de franchir la ligne d’arrivée.

    sam

  • J’ai failli faire le calcul et j’ai préféré m’abstenir en pariant sur le rapport difficile que j’entretiens avec les chiffres. Au vu de ce que tu annonces, j’ai bien fait.

  • [quote]Moi-même, à l’instant, je me prends à m’en vouloir de consacrer du temps à cette question, alors que j’ai d’autres sujets en tête; [/quote]

    Bingo ! Si c’est pour lui faire son coup de pub, je préfère encore que les « sites internet » se mobilisent pour demander à Bayrou de danser sur le pont d’Avignon, ce serait plus rigolo. Vu qu’il croit à leur influence ravageuse, il ne pourrait pas y couper.

    Pour les questions de défense, en effet plus fondamentales, si MAM évoque le cas des missiles américains en Pologne, ce ne serait pas mal. Surtout si elle peut expliquer pourquoi la Russie s’inquiète de voir des anti-missiles pas loin de chez elle, ce qui me laisse circonspect.

  • En passant outre le fait que Bayrou passe pour un clown en proposant un apartheid qui l’inclue cette fois dans les présidentiables, et que Sarko parait habile de refuser la distinction gros/petits dans une logique post-2002, on ne peut pas nier une différence entre les 4 premiers et les autres.

    Que penses-tu de http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21892

  • La proposition de Bayrou est un hochet d’une telle futilité que cela rejaillit sur le billet même de Koz (qui en convient lui-même). Mais j’ai bien ri du trait d’humour de Naja … 😉

  • Je persiste (Ségolène Royal avait proposé un débat, 3 jours après le début de la campagne officielle): c’est de la pure démagogie, et un moyen de faire passer Sarkozy pour le grand méchant. Oui, je regrette que ce débat n’ait pas eu lieu, mais il est trop tard. C’était avant, lorsque c’était possible qu’il fallait le faire. Ce qu’à la fois Bayrou et Royal ont refusé. Maintenant, le seul truc envisageable, c’est justement ce qu’on avait reproché à la campagne au PS: pas un débat, mais des mini-discours chacun son tour. Déjà à trois, c’était chiant, mais là, 12 candidats, débitant chacun son tour son petit texte sur un sujet précis, pendant 6 heures (pour 30 minutes seulement par tête), c’est irregardable, chiant au possible, et comme le dit Koz, exactement ce qui se passe actuellement quand les candidats passent à la télé ou à la radio.

  • [quote] »Mais, comme vous le dîtes, ce sont les arguments qui comptent. Sont-ils erronés ? S’ils ne le sont pas, ma sympathie compte-t-elle vraiment ? »[/quote]certains arguments sont à prendre en compte, je suis d’accord pour dire que Bayrou connait bien le buzz qu’une telle annonce peut générer sur Internet et sait qu’il peut lui être très favorable, le mythe(?) dit même que la blogosphère serait à l’orginie de sa « percée » c’est dire.

    Malgré tout je crois en la capacité des Internautes à se réapproprier l’idée pour créer une sorte d' »élan citoyen », Evidemment ce n’est pas facile, il faut agir vite, et ensemble, « en sommes-nous capables ? », une question qui a été posée chez Mémoire vive

  • Capable d’organiser autant de combinaisons de débats que l’exigerait le pluralisme ? Se poser la question, c’est déjà commencer à s’illusionner.

  • Tiens, c’était pas, en creux, ce que demandait l’Appel du Net?

    Ah non, parce que maintenant ya un candidat qui patine qui en a besoin et qui invoque la nouvelle démocratie sur internet…

    Une conception bizarre de la nouvelle démocratie, comme tu le soulignes justement.

    Et cette excitation de la « blogosphère » qui la décrédibilise gravement : il suffit qu’un candidat « antigros » demande en flattant pour que cette « sphère » s’empresse de réagir comme un seul toutou…

    Nicolas Voisin ou Thierry Crouzet pour ne pas laisser les candidats développer des mensonges, ça promet pour les votes éclairés!

  • Oups, j’ai quand même trouvé chez Toréador de croustillantes propositions (de Toréador) :

    « Tirage au sort aléatoire (je vous jure que c’est pas truqué) : 1er débat – Sarkozy, Royal, Le Pen, Besancenot 2ème débat – Schivardi, Buffet, Voynet, Nihous 3ème débat – Bayrou, Bové, de Villiers, Laguiller

    Imaginez : – le sang sur les murs au premier débat – la charge Voynet/Nihous au second et le coté cacophonique avec Schivardi en roue libre – Le thème européen et le règlement de comptes de la gauche anti-libérale au troisième! »

  • [quote post= »227″]Ce soir, pour la deuxième fois depuis le début de l’année, je me rendrai à une rencontre organisée par l’UMP avec des blogueurs. Ce sera avec Michèle Alliot-Marie. On y évoquera les questions de Défense… Alors, croyez-moi, quitte à fournir des sujets de discussion aux blogueurs, je préfère qu’on les occupe avec la politique internationale et la Défense, plutôt que les occuper avec des hochets futiles.[/quote]

    J’ai hâte de lire ton ou tes posts sur la politique étrangère et la défense car ces sujets m’intéresse.

    Par ailleurs, il y a un article sur les positions des grands candidats sur le sujet de la défense dans le magazine DSI (Défense et Sécurité Internationale) du mois de mars que l’on doit encore trouvé en kiosque pour ceux que cela intéresse. A noter que suel Ségolène Royale n’a pas répondu aux questions…..

  • Koz, au débat ump, tu pourras par exemple interpeller MAM sur les écarts de positions (que je suppose) entre sa vision de la politique étrangère et militaire (qui passe pour gaulliste) et celle de Lellouche (qui passe pour néoconservateur-sionniste). Lui demander si lors des négociaitons de ralliement elle a mis dans la balance cette différence de vue, et si le fait qu’elle est rallié Sarko avec la manière signifie que sa vision l’a emporté sur l’autre.

    Car c’est précisément cette question qui aiderait beaucoup à « penser » ce que serait le futur géopolitique de la France.

  • On verra, on verra… Mais je ne serai pas tout seul, loin de là. La semaine dernière, nous étions une quarantaine. J’ai une ou deux questions en tête mais bon, ce n’est pas tellement le sujet de ce billet. Tiens, justement, ça me donne une idée…

  • Pingback: » Vous avez deux heures…

  • Internet n’est pas un tracteur ! Il faudrait expliquer à Monsieur Bayrou, qu’internet ne fonctionne pas comme un tracteur. On organise pas des sites, sans avoir mesurer les difficultés techniques, juridiques, d’accessibilité et sûrement pas à 15 jours d’une élection ! La manipulation est grossière, même s’il est vrai que le contrôle du CSA à partir du 6 avril va imposer un relatif silence dont personne ne se plaindra d’ailleurs ! (car les temps de parole étant programmés, il est plus facile de zapper).

  • [quote comment= »12188″]Que penses-tu de http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21892%5B/quote%5D

    L’ayant lu, désormais, je pense qu’il met bien en lumière le caractère profondément irréaliste de la chose.

    On note déjà que les sympathisants de Bayrou semblent visiblement plus au fait que lui de ce qu’il est peu cohérent de proposer un débat à 4 quand on s’est posé en grand manitou du pluralisme. Probablement parce que eux, ils se les paient, les réactions, en commentaires…

    Ensuite, que penser de la proposition de Thierry Crouzet de mettre les quatre grands en studio et les 8 autres dans des pièces séparées pour commenter le débat, sinon que c’est ridicule, et à la limite de l’humiliation pour ces huit candidats !? Franchement, vous imaginez la scène ? Vous pensez que Voynet, Villiers, Bufet, Bové, pour ne citer qu’eux vont accepter d’être isolé de la scène et de se retrouver en commentateurs extérieurs d’un débat qui se jouerait sans eux ???

    Et l’internaute choisirait la séquence qu’il veut suivre : bref, les commentaires de l’un ou de l’autre. Les « petits » candidats seront ainsi assurés d’avoir une audience minime, voire que seuls leurs sympathisants se brancheraient sur le « canal » en question…

    Ce n’est pas sérieux, et ça confirme ce que je pensais.

  • Juste une remarque : cela fait depuis l’automne dernier que Bayrou demande l’organisation de débats, notamment avec Sarkozy ou Royal qui n’ont ni l’un ni l’autre jamais débatus avec les autres candidats, mais envoyés leur porte flingues (Montbourg ou Devedjian ).

    Pour mémoire, Bayrou avait débattu avec LePen en novembre : http://programmes.france2.fr/a-vous-de-juger/25903764-fr.php

    Il avait dit à Canal en Janvier et en Février qu’il était tout disponible pour des débats.

    Il faut arrêter de dire que c’est une posture. C’est une demande constante, rejeté par Royal et Sarkozy systématiquement depuis des mois. Je pense que les débats face à d’autres politiques ne sont pas des situations où ces 2 candidats peuvent « contrôler », donc ils esquivent.

    Qu’il propose de le faire sur le net est juste logique, puisque c’est le seul endroit où les règles du CSA ne s’appliquent pas depuis que la campagne officielle a commencée. Et tant qu’à faire à contourner les règles, autant faire quelque chose de réaliste à savoir un débat entre les qualifiables au second tour.

  • Contourner les règles démocratiques imposées par le CSA pour le respect du pluralisme ? Vous trouvez ça formidable ? Vous voulez qu’on reprenne les propos de Bayrou sur le temps de parole qui lui était consacré sur les divers chaînes ? Sa charge – mal ciblée – contre TF1 ?

    Et maintenant, le même qui a brandi le pluralisme propose de recourir au Net pour contourner les règles qui le garantissent ?

    Et proposer de « contourner les règles », ça ne vous fait pas sursauter un quart de seconde de la part d’un homme politique ?

    Ca ne vous fait pas rire ?

  • Certe, il l’avait propose a l’epoque. Bien. Maintenant, la fenetre temporelle de faisabilite est passée; donc le débat est clos … ce n’est plus organisable. C’est domage, c’est regrétable, c’est vraiment trop injuste si vous voulez … mais il reste que demander maintenant (je dit bien maintenant … pas a l’epoque) des débats, ce n’est plus une volonté démocratique; c’est une posture!

    Et tant qu’a parler d’internet, monsieur Bayrou ferait mieux d’intergrer les reseaux d’information et de communication a son programme plutot que de les invectiver pour qu’ils « prennent leur responsabilités ». Le jour ou les candidats (et a fortiori les citoyens) comprendront que la mondialisation est une conséquence des réseaux de communication; alors nous aurons fait un grand pas.

    sam

  • “Ouverture” Bayrou à sens unique…. On parle beaucoup ces jours derniers de ces fameux anciens “socialistes” ralliés à Bayrou….

    Outre que leur engagement socialiste reste à prouver puisqu’ils sont tous devenus très “libéraux”, ils ont quand même eu le bon goût de vouloir préciser les choses.

    1) Si Bayrou est présent au deuxième tour, ils militent pour que les Socialistes se rallient à lui. Bon…

    2) Si Bayrou n’est pas au second tour, ils militent pour que celui-ci se rallie à Mme Royal.

    Réplique de l’intéressé: “Je n’envisage pas cette hypothèse”.

    La réponse est claire.

    J’espère qu’elle fera réfléchir ceux de gauche qu’on nous dit tentés par le vote Bayrou !!!!

  • [quote comment= »12256″]Vous voulez qu’on reprenne les propos de Bayrou sur le temps de parole qui lui était consacré sur les divers chaînes ? Sa charge – mal ciblée – contre TF1 ? [/quote]

    Chiche : lorsqu’on lui demandait s’il se considérait défavorisé par les médias en temps de parole, en octobre il répondait quelque chose comme « Moi, non ça va. Ce n’est pas le temps de parole mais l’exclusivité donnée à N Sarkozy et S Royal et le fait que le second tour est déjà joué dans les médias ».

    C’est bien de pointer les mots que j’utilise de travers comme « contourner » pour mettre en exergue mes insuffisances, mais ce n’est pas fair play de les attribuer à François Bayrou. Marielle de Sarnez, la directrice de campagne de François Bayrou a déclaré hier qu’il était disposé à débattre avec n’importe quel candidat dans n’importe quel format de débat.

    Invoquer des règles du CSA qui ne s’appliquent pas (encore) sur le net pour rejeter une démarche de débat n’est pas à la gloire de N Sarcozy qui de toute façon ne veut surement pas jouer ce jeu là.

    A noter que ni N Sarkozy, ni S Royal n’ont honoré leur promesse de participer à l’interview du Politic’show. Surement trop risqué, et puis le net représente si peu… (attention laché de troll).

  • Excusez-moi, CedricA, mais je ne pars pas du principe que les commentateurs utilisent les mots de travers, ce qui compliquerait la réponse. Je lis votre commentaire, j’y lis le terme « contourner », point. Y voir une volonté de « mettre en exergue [vos] insuffisances », c’est un peu ridicule. Vous auriez préféré quoi ? Que je parte du principe que vous ne vouliez pas écrire ce que vous avez écrit ?

    Lorsqu’il propose d’aller sur le Net, c’est bien pour contourner les règles qui prévalent dans l’audiovisuel. Et c’est tellement cela que c’est ce que vous-mêmes, qui lui êtes favorable, avez compris.

    Lorsqu’il parle d’y faire un espace de démocratie parce que l’autre serait bouché, est-ce excessif de comprendre qu’a contrario » l’espace audiovisuel est insuffisamment démocratique ? Pourtant les règles du CSA visent expressément à la préservation du pluralisme.

    Et n’est-ce pas François Bayrou qui écrit :

    « Et je ferai respecter le pluralisme, le pluralisme, c’est le vrai nom de la démocratie » (Projet d’Espoir, page 21)

    ?

    Vous dîtes qu’il ne s’est jamais plaint du temps de parole qui lui était accordé. C’est une blague… Vous croyez que ses propos étaient purement « désincarnés » ? Que, s’il dénonçait le temps qui en revanche était consacré aux deux autres candidats, s’il a réservé le 1/3 de ses voeux à la presse à dénoncer cette situation, c’était juste « comme ça » et non pour exiger d’être plus présent ? Vous avez vraiment les yeux de Chimène.

    Et si vous me dîtes que ce qu’il dénonçait, c’était l’imposition d’un débat bipolaire, d’un deuxième tour joué d’avance, expliquez-moi donc la cohérence qu’il y a, aujourd’hui, à exclure du débat les huit autres candidats, parce qu’il serait tellement évident qu’ils ne peuvent atteindre le deuxième tour ?

    Son combat contre les grands perd singulièrement de sa pertinence, puisqu’il l’abandonne lorsque lui-même estime faire partie desdits grands.

  • [Supprimé : inutile de me remercier pour ma compréhension, je suis un ogre totalitaire. En l’occurence, je n’aime pas les copier-coller et je reste un peu braqué sur l’idée qu’un formulaire de commentaires a pour objet de commenter. Mon blog n’a pas vocation à héberger les appels partisans des uns et des autres.

    Koz]

  • [quote comment= »12361″]

    A noter que ni N Sarkozy, ni S Royal n’ont honoré leur promesse de participer à l’interview du Politic’show. Surement trop risqué, et puis le net représente si peu… (attention laché de troll).[/quote]

    Je me jette allègrement à la course au troll.

    Et si « la vie du rail et des transports » demande à Sarko une itw, on lui reprochera de ne pas l’accorder? C’est fou, certains blogueurs semblent véritablement vouloir constituer une corporation.

  • Décidemment, Koz vous avez trop de visiteurs et qui écrivent en plus ! Alors l’on se dit que tout a déjà été dit !

    Cela dit, une chose est sûre, cela fait djeune et ouvert ce genre de proposition, c’est très démago. FB connait les difficultées rencontrées par les professionnels MAIS IL aura fait la proposition !

    Une vérité première, la démocratie déjà à Athènes où ils n’étaient pas très nombreux, il n’y avait que les privilégiés – mâles qui votaient . Evidemment cela rappelle aussi les villages du Béarn où l’on palabre sous le porche de l’église,entre hommes .

    Après le djeune, le nostalgique, bien joué mais …ce n’est plus le temps du jeu !

  • Pingback: » MAM au QG de campagne

  • Indépendemment des contraintes temporelles, techniques et réglementaires invoquées ici ou là avec plus ou moins de bonne foi, on retiendra surtout que le challenger (en l’occurence Bayrou) a intérêt au débat pour tenter de bousculer une hiérarchie défavorable qui ne le qualifie pas pour l’instant pour le second tour et que le favori (Sarkozy) n’a pas intérêt à débattre alors qu’il est en tête de tous les sondages et qu’il risque d’être la cible n°1 de la plupart des autres candidats présents à cet éventuel débat. Quant à Ségolène Royal, je crois que, pour des raisons analogues, sa position serait assez mitigée, mais le fait d’accepter laisse la responsabilité du refus à Sarko.

    Et je souris en imaginant ce que notre hôte aurait pu écrire si Ségolène Royal avait été la seule des quatre grands candidats à refuser le débat…

  • Bah, j’ai déjà écrit ce que je pense à cet égard : elle a refusé tant que cela était possible et s’est empressée d’accepter dès lors que cela ne l’est plus. C’est à mon avis plus fin stratégiquement que l’attitude de Nicolas Sarkozy, plus sincère en revanche. Le débat n’ayant aucune chance de pouvoir se tenir, il aurait peut-être mieux fait de s’affirmer favorable au débat, mais à douze…

  • Moi qui pensait que FB relancerait l’interet et surtout le niveau de la campagne, c’est raté 🙁 Très très très décevant de sa part.

  • Faut bien faire du bruit quand on ne fait plus de buzzz… C’est un peu ce qu’est FB en ce moment.

  • Au delà de la simple révélation que FB est aussi un candidat tactique et l’examen par le menu de ses effectives contradictions on pourrait se demander comment les règles pleines de bonnes intentions et de bon sens (?) du CSA en arrivent à paralyser certaines formes du débat collectif ou comment les candidats s’en servent pour ne pas débattre (ou comment ils instrumentalisent ces règles … Ah oui c’est déjà illustré par koz) Tout en sachant que si elle n’existait pas ça serait bien pire.

    Et si on rendait les débats obligatoire ? Ou bien si on les interdisait complètement pendant la période d’égalité : difficile de mieux respecter ainsi ce principe ! On en profiterait pour réfléchir , ou pour avancer la date des élections . Parce que la vérité c’est qu’on est tous fatigué, à présent, de cette campagne qui va finir par déraper . Ah , j’oubliais : le français est aussi sado-maso.

  • Je suis en fin de compte assez d’accord, Oppossum : au-delà de ce qui relève de la seule posture pour cette échéance, relayée par les blogueurs bayrouistes, cela pose une question de fond sur l’organisation des débats, sur le traitement des médias, étant observé qu’effectivement, Internet commence seulement à bouleverser la donne, le meilleur étant à venir.

    Il y a notamment un vieux problème dans ce système : il oblige à accorder 5 fois plus de temps de parole à l’extrème-gauche qu’à la droite, ou à la gauche… A voir, veut-on un pluralisme intégral ou non ?

  • @ Paul Oui c’est vrai pour les « 5 fois plus de temps de parole à l’extrème-gauche ». Bon on dira que ça ‘compense’ une certaine injustice naturelle dans le traitement des médias ?

  • Comme dirait mon ancien patron « c’est un enculage de mouches tout ça » A) Pourquoi un débat : – sur la forme : ce sera pire que certains espaces internet ouverts au dialogue ou des personnes qui ont quelques fois les mêmes favoris s’affrontent. Et on y comprend plus rien… – sur le fond : les candidats ont « déposé » leurs programmes qu’ils commentent allègrement au gré de leur meetings et de leurs interviews, avec quelques ajustements en cours de route. Il reste des questions floues et des incohérences à pointer du doigt.

    B) Comment : – sur le fond :en pointant les incohérences ou imprécisions par des questions précises et assez fermées. – sur la forme :voici ma vision très béotienne mais qui me fait sourire. Ce serait bien que tout le monde y participe : journaux, journalistes, bloggeurs…sur les espaces dédiés existants. Chaque candidat serait le même jour, à la même heure installé dans un lieu différent, connu de tous les internautes et il répondrait aux questions précises des internautes. Il y aurait un modérateur pour éviter les questions injurieuses ou autres , un journaliste muet (histoire qu’ils fassent leur métier après), un bloggeur anonyme muet et un ou une secrétaire (pour aller plus vite dans les réponses). J’imagine au hasard : – Jean-Marie à Libé – Nicolas au Nobs – José à Agoravox – Gérard chez la Croix – Dominique chez Versac – François au Monde – Olivier au Figaro – Marie-george chez Eolas – Frédéric chez 20 mns – Arlette au Point – Philippe chez Jeune Afrique – Ségolène chez Koz… Il faudrait un tirage au sort pour être plus juste. Toutes les questions/réponses seraient bien sur restrancrites sur tous les journaux… Avec des si…Bon We de Pâques à tous

  • Pingback: » “On s’est bien fait avoir”. Vraiment ?

Les commentaires sont fermés