Un bon catholique

… est un catholique mort. Et, avec quelque ironie, le blog fromageplus, que je découvre via Polydamas, mon tradi à moi, poursuit ainsi : « Tant qu’il est en vie, c’est un rétrograde dogmatique et coincé, contre la capote et les homos. Une fois qu’il est mort, on découvre qu’il est pour le dialogue inter-religieux, l’amour du prochain, la paix civile et spirituelle, et que c’est un homme en quête de vérité et de beauté« .

Ce pourrait certes être une raison supplémentaire pour les croyants de voir sereinement arriver la mort. Non seulement ils rejoindront le Père, mais ici-bas, on vantera leurs qualités.

En attendant, ici-bas, on s’agace, parfois. Même si c’est fréquemment le cas des nécrologies : les journaux se couvrent de lignes subitement reconnaissantes et admiratives. Ainsi pour prendre un exemple récent, de Michel Serrault, dont j’ai découvert au passage qu’il était profondément croyant.

Mais un autre phénomène plus propre aux bons catholiques – morts, donc – s’est encore produit à l’occasion du décès du Cardinal Lustiger : leur appartenance à l’Eglise est traitée comme accessoire. C’est, avouez-le, une performance dans le cas du Cardinal. L’insistance sur sa spécificité de juif converti est, pour l’essentiel, bienvenue et même émouvante. On peut se réjouir que l’on insiste ainsi sur la continuité entre les juifs et les chrétiens, qu’il incarnait. On y décèle toutefois chez certains une tendance à souligner que, ma foi, ce n’était pas un catholique comme les autres…

Et l’on insiste, aussi, sur ses « coups de gueule« , dans l’espoir, pour certains de démontrer que ce « Prince de l’Eglise » aurait été un marginal en son sein.

C’est aussi le parfois ambivalent Figaro qui illustre sa Une (électronique) d’une seule réaction : « Le cardinal parlait d’abord la langue de l’humanité, et ensuite celle de l’Église« . Ah, si l’on pouvait s’assurer que l’émotion autour de son décès ne bénéficie pas aux calotins… Mais comment dissocier la vocation de l’Eglise du sort de l’humanité, si ce n’est sous l’effet d’un parti pris qui voudrait qu’elle s’en écarte ? Et comment dissocier un cardinal – et encore plus celui-ci – de l’Eglise ? La langue qu’il parlait, c’était celle du Cardinal Lustiger, membre de l’humanité, certes, mais ô combien membre de l’Eglise. Toute parole, tout acte de sa part était l’acte d’un membre de l’Eglise, « peuple rassemblé ». L’Eglise, dans sa diversité. Avec ses ses erreurs, et ses grandeurs. Bref, la bien humaine Eglise.

C’est bien le même phénomène qui avait marqué la disparition de l’Abbé Pierre. Souvenez-vous : il était abbé, Henri.

Cette fois non plus, il ne s’agit pas de « réclamer » un homme. Mais de ne pas occulter une dimension fondamentale de ces hommes qui, plutôt qu’atypiques, étaient exceptionnels.

Billets à peu près similaires

46 comments

  • Oui, étonnant comment cet homme assez détesté pour sa rigidité idéologique est devenu l’homme singulier d’un combat ouvert.

    Une preuve de plus que la réalité est toujours complexe. Et que le journaux ne le sont pas toujours.

  • [quote post= »422″]On y décèle toutefois chez certains une tendance à souligner que, ma foi, ce n’était pas un catholique comme les autres…[/quote]

    D’autant que ceux-là le savent rarement, mais les convertis sont parmi les cathos les plus intransigeants et les plus fermes qui soient, ce qui, d’après ce que j’ai pu entendre de certains témoignages de proches, était le cas du cardinal.

    Donc, il est clair que ça me fait bien rigoler que l’on tente de se réapproprier sa figure en oubliant qu’il était catholique.

  • Je ne comprends rien à ce billet Koz.

    Je ne comprends pas ce traitement de l’information -décès d’une personnalité- par ricochets d’autres traitements d’information. J’accepte cette règle non-dite que les lecteurs de ce blog sont censés être ‘au courant’. Mais, je regrette que tu ne développes pas plus ta pensée, à l’adresse de tous ceux qui ne sont pas au fait de la vie catholique française. Et le passage sur Michel Serrault me heurte. Et je voudrais savoir ce que tu as voulu dire. A moins que l’objet de ce billet soit de nous redire -et c’est tellement nécessaire- que non seulement nous sommes infichus de nous aimer vivants pour ce que nous sommes, mais qu’en plus, morts, d’autres continueront à nier ce que nous avons été, par simple facilité…

  • Rien à redire à ton article. En même temps, je me souviens que Lady Di a été propulsée du statut de pute frivole à celui de Sainte Nationale. Les derniers mots de Berlioz furent « Enfin on va jouer ma musique ! »

  • Je ne vois pas trop ce qui peut te heurter dans le passage concernant Michel Serrault. C’est un acteur que j’appréciais, vraiment, mais en lisant les nécros, je me disais (ce qui rejoint un peu ce que tu dis) qu’on ferait mieux de faire ces tartines d’éloges avant.

    Pour le reste, si tu me précises ce que tu ne comprends pas, je me ferais un plaisir de te l’expliquer.

    En bref, je trouve qu’il y a souvent une petite musique, lorsqu’une figure du catholicisme décède, qui consiste à vouloir montrer à quel point il était atypique, à quel point il était marginal… hors de l’Eglise. Parce que, comme le dit Fromage+ (bifluoré ?), un catholique, c’est avant tout un vieux con coincé qui casse de l’homo et préfère que les africains meurent du Sida plutôt qu’ils mettent une capote.

    Non seulement, il semblerait qu’il faille à certains relire Lusitger et d’autres, mais ce qui m’agace, c’est le fait de ne pas percevoir la diversité de l’Eglise, son humanité, et le fait qu’un personnage comme Lustiger, ou comme l’Abbé Pierre, ont eu à coeur d’y rester, dans cette Eglise.

    Et, bien évidemment, cette petite musique est spécialement ridicule lorsque l’on évoque le cas d’un cardinal.

    Est-ce plus clair ?

  • Oui…et non…. Dans un premier temps, pour Serrault, c’est ce voyeurisme dont nous sommes tous coupables. Il était bien vivant quand j’ai su qu’il était croyant et que ça l’avait ‘aidé’ à supporter le décès d’un de ses enfants. Et j’étais déjà partagée entre ‘l’espoir’ qu’il me procurait, lui, acteur très connu, à survivre à une situation atroce que tant de quidams connaissent, et une sorte de répulsion à savoir, en lisant un journal, ce qu’il vivait de plus intime et de plus douloureux.

  • Et pour ce qui est du Cardinal Lustiger, je ne comprends pas pourquoi tu n’uses pas plus de cette tribune que tu as fabriquée de tes blanches mains. Pourquoi perdre du temps à penser à ceux qui déforment, qui avilissent ? Pourquoi ne pas profiter de cet espace pour dire, expliquer. Ne serait-ce pas plus efficace ? Tout à l’heure, j’ai regardé C ds l’air sur ce sujet. Bon, c’est vrai, famille oblige, je n’ai pas pu être aussi attentive que je l’aurais voulu. Pourtant ce soir, en venant sur Koztoujours, j’avais plus envie d’une ‘nécrologie’ intelligente que d’une désespérance du système…

  • Eh tiens, je vais même aller encore plus loin… Est-ce que ce n’est pas l’audace d’assumer, de revendiquer qui fait que Sarko a été élu président ? Et contre combien de voix a-t-il eu à se battre pour obtenir la légitimité d’agir ainsi ? Bon d’accord, ce n’est pas immédiatement comparable. Mais finalement, est-ce si différent ?

    Je ne crois plus en Dieu. Tant pis pour moi. Pour autant, je veux qu’il y ait des propos argumentés qui s’opposent au grand n’importe quoi des guignols, de la presse, des médias. Et c’est là que je t’attends, toi et certains de tes bloggeurs !

  • [quote comment= »40439″]Et pour ce qui est du Cardinal Lustiger, je ne comprends pas pourquoi tu n’uses pas plus de cette tribune que tu as fabriquée de tes blanches mains. Pourquoi perdre du temps à penser à ceux qui déforment, qui avilissent ? Pourquoi ne pas profiter de cet espace pour dire, expliquer. Ne serait-ce pas plus efficace ?

    Pour autant, je veux qu’il y ait des propos argumentés qui s’opposent au grand n’importe quoi des guignols, de la presse, des médias. Et c’est là que je t’attends, toi et certains de tes bloggeurs ! [/quote]

    Ne demandez pas aux blogueurs de remplacer les médias de masse, ce n’est pas notre job, on est là pour critiquer, apporter un autre regard, une autre façon de voir, mais nous n’avons ni les moyens, ni le temps nécessaire pour (re)faire le travail des médias, en plus de celui qui est le nôtre dans la vie de tous les jours. Mais si vous êtes prête à payer, pourquoi pas ?

    Je savais que Serrault était un croyant mais je ne pensais pas à ce point. On aurait effectivement pu en parler et le faire discourir un plus dessus avant son décès.

    Et puis, m….. j’en ai marre de cette société hypocrite, de cette société qui ne retient que les mauvais côtés de l’Eglise, sans retenir un seul aspect positif.

    J’en ai marre de devoir être exemplaire parceque je suis catho, et de devoir tendre l’autre joue (ce à quoi j’ai l’impression que vous nous invitez) alors que la désinformation continue. Donc on gueule, on s’énerve et on se lâche, rien de plus normal.

    En outre, on pourra faire la bio la plus correcte qui soit, elle ne tiendra pas quinze secondes face à deux trois formules bien senties, envoyées par un athée. Permettez alors qu’on utilise les mêmes méthodes pour riposter…

    [quote]Je ne crois plus en Dieu. Tant pis pour moi.[/quote]

    Il ne tient qu’à vous de revenir. Un moine disait que la prière, c’était 10 minutes de surnaturel pour 60 ans d’ennui devant un mur blanc. C’est la volonté qui joue, rien d’autre.

  • @ Polydamas

    C’est probablement ce que je craignais le plus en m’exprimant sur ce blog qui vient de se produire : l’incompréhension vaine et irréelle ! Vous me reprochez des choses que je n’ai jamais pensées et vous imaginez ne pas pouvoir, ici, exprimer votre façon de voir, de concevoir votre foi

  • [quote comment= »40447″]STOP Si quelques secondes peuvent vous retenir, on s’est mal compris ![/quote]

    Quelques secondes ?

    Mais vous parlez de quoi ? Refaire une bio sérieuse ? C’est pas trente secondes qu’il faut, c’est un bouquin. On peut faire un travail dans ce sens, mais vous le trouverez aussi sur des médias cathos (la Croix ou Famille chrétienne).

    Se tenir au courant ? Il suffit de cliquer sur les liens que Koz a disposé et d’aller y lire les articles, ou même écouter la radio, c’est à vous de le faire, on ne va pas non plus vous mâcher le travail. Oui, en effet, on suppose que vous avez lu la presse et entendu ce qui se dit dans le petit monde médiatique en rédigeant certains articles. So what ?

    Car la plus-value des blogueurs par rapport aux journaux (cathos ou pas) est justement dans la confrontation, la mise en perspective de ces médias pour éclairer leur biais et leurs discours. Mais on n’est pas non plus là pour faire un journal de plus, sauf exception telle que Rue 89.

  • Bien évidemment que vous pouvez, et même peut-être devez exprimer votre vision des choses. Surtout sur ce site ! Dans le top ten ! Rendez-vous compte ! Et vous voudriez tout gâcher parce que d’une manière générale, les catholiques sont ridiculisés !!!! Je suis athée et la bio que vous accepteriez de me livrez occuperait mon esprit et toute ma reflexion pendant de nombreuses heures !

  • [quote comment= »40448″]@ Polydamas

    C’est probablement ce que je craignais le plus en m’exprimant sur ce blog qui vient de se produire : l’incompréhension vaine et irréelle ! Vous me reprochez des choses que je n’ai jamais pensées et vous imaginez ne pas pouvoir, ici, exprimer votre façon de voir, de concevoir votre foi[/quote]

    Ah ça, non, je n’ai jamais eu peur de témoigner de ma foi ici, Koz en est témoin. Ce que je reproche à votre discours, c’est votre présupposé, comme si Koz devait refaire le journal tous les jours seul, comme si sur chaque article, il devait donner la vérité, alors que nous ne sommes tous rien d’autres que des témoins, des individus donnant leur avis, pas des agences de presse.

  • [quote comment= »40450″] Je suis athée et la bio que vous accepteriez de me livrez occuperait mon esprit et toute ma reflexion pendant de nombreuses heures ![/quote]

    Allez sur les sites de cathos, il y en a, il y a des bios bien faites, on n’est pas là pour les remplacer, les linker, oui, refaire leur boulot, non.

  • A se haïr, ou ne pas se connaître, on va certainement droit dans le mur. Est-ce que je ‘demandais’ à Koz ? Certainement pas. La France est ce qu’elle est. Et c’est précisément parce que je sais très bien pourquoi je respecte la foi en général, et la foi catholique en particulier que je me permets de demander des arguments pour mieux réfléchir. Ne vous trompez pas d’adversaire, Polydamas !

  • [quote comment= »40453″] Et c’est précisément parce que je sais très bien pourquoi je respecte la foi en général, et la foi catholique en particulier que je me permets de demander des arguments pour mieux réfléchir. Ne vous trompez pas d’adversaire, Polydamas ![/quote]

    Et vous, arrêtez de nous demander d’être toujours parfaits, c’est humainement impossible. On essaye de faire du mieux qu’on peut, et ça demande déjà suffisamment de boulot et de sacrifice comme cela.

  • Je n’ai probablement pas su trouver les mots, mais si vous saviez à quel point ma démarche de départ -et c’est toujours le cas- allait dans le sens de l’échange, de la compréhension…

  • Et je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez sur moi pour ce qui est de la perfection qui vous serait demandée. Je me situe juste hors de tout cela. Jamais je n’ai demandé à quiconque d’être parfait…

  • [quote comment= »40458″]Et je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez sur moi pour ce qui est de la perfection qui vous serait demandée. Je me situe juste hors de tout cela. Jamais je n’ai demandé à quiconque d’être parfait…[/quote]

    Vous nous demandez de nous placer hors polémique. Mais c’est tout simplement trop demander parceque les cathos restent dans leur société, des acteurs qui combattent et luttent au quotidien. Donc pour la réflexion, l’approfondissement, tournez vous vers des prêtres, mais pas forcèment des cathos qui ne cessent d’être plongés dans la bataille.

    On ne peut tout simplement pas tout faire.

  • Je ne suis pas d’accord. Je ne vous demande rien d’infaisable. Juste de ne pas être uniquement sur la défensive. Vous savez bien qu’il n’y a pas autour de vous que de mauvaises personnes, mal intentionnées. Vous savez aussi que sur ce site, comme probablement sur tous les autres sites -mais bon, je débute-, vous bénéficiez du ‘qui se ressemble, s’assemble’. Alors m….. à mon tour, ne m’agressez pas quand je vous demande votre témoignage ! C’est si absurde de ne pas s’entendre !

  • [quote comment= »40463″] Vous savez bien qu’il n’y a pas autour de vous que de mauvaises personnes, mal intentionnées.[/quote]

    C’est ce que je dis, on ne peut pas écrire pour tous les publics, on ne peut pas avoir un billet parfait.

    Ensuite, c’est une habitude courante que de reprendre les bonnes phrases et citations entre blogueurs, que de se lâcher sur nos blogs (oui, on revendique le droit d’être parfois bête, méchant, vindicatif, parceque parfois, ça soulage), que de réagir à chaud, que d’avoir plus de choses à dire sur le traitement médiatique de l’objet que sur l’objet en lui-même (ce qui est ici le cas, en ce qui me concerne tout du moins, je n’ai jamais été touché par la personne de Mgr Lustiger).

  • Alors d’accord je comprends. Ce n’est pas ma façon de fonctionner, et peut-être que notre incompréhension vient delà. J’aime ce site parce qu’il me fait réfléchir. Et j’aime aussi ce site parce qu’il est ‘orienté’ et qu’on ne perd pas inutilement son temps à s’exprimer.

    Et même si c’est inutile, je tiens à vous dire à vous, Polydamas, que je ne suis en rien une ennemie.

    Avoir beaucoup de questions ne signifie pas en vouloir à l’autre !

  • [quote comment= »40470″]Alors d’accord je comprends. Ce n’est pas ma façon de fonctionner, et peut-être que notre incompréhension vient delà. J’aime ce site parce qu’il me fait réfléchir. Et j’aime aussi ce site parce qu’il est ‘orienté’ et qu’on ne perd pas inutilement son temps à s’exprimer.[/quote]

    Ouioui, notre incompréhension vient clairement de là. Mais on n’est pas là uniquement pour se triturer le cerveau, il faut parfois agir ou réagir. Ce qui est nécessairement moins apaisé que la discussion intellectuelle ou philosophique.

    [quote comment= »40470″] Et même si c’est inutile, je tiens à vous dire à vous, Polydamas, que je ne suis en rien une ennemie. [/quote]

    Rassurez-vous, je l’avais bien compris.

  • Certes, si ce n’est que se triturer le cerveau, c’est sans moi. Mais pour agir, ou réagir, il faut de la matière. En fait, peut-être est-ce moi qui depuis le début fait preuve de fainéantise à ne pas tout trouver par moi-même ! Mais, d’un autre côté, pas tant que ça puisque je regarde aussi une émission intelligente sur le sujet ! Bon, je veux bien reconnaître que j’attendais de ce site des réponses, des explications que je n’aurais jamais du chercher !

  • Ah, mais… Je vais prendre l’un pour taper sur l’autre si ça continue, ici, comme isait mon père.

    Cilia, vous avez raison, il serait nettement plus productif, et positif, que je sois en mesure de proposer une biographie du Cardinal Lustiger. Simplement, même si je vous remercie de le faire, vous présumez de mes capacités, et de mes connaissances. J’en suis moi-même étonné mais je m’aperçois que je ne sais que peu de choses sur le Cardinal Lustiger.

    Ce point m’a fait réagir, j’aurais pu faire mieux certes, mais c’est ainsi, mon blog recueuille parfois des réactions spontanées ou « viscérales » comme celle-ci.

    Et puis, au vu du nombre de biographies, qu’auras-je pu faire sinon un condensé de ce que d’autres ont écrit, et qui se trouve à quelques clics d’ici ? Je n’ai de « valeur ajoutée » que s’il y a un sentiment personnel sur le sujet.

    Le mieux que je puisse te propos, les yeux quasi fermés, c’est le dossier de La Croix, en hommage au Cardinal Lustiger.

    Ceci étant dit, j’accepte le coup de pied au cul.

  • Polydamas pousse une sainte colère contre Cilia, Je me demande bien pourquoi. Je souscris à la démarche de Cilia. Pour plusieurs raisons. Tout d’abord je crois à l’originalité et à l’avenir des blogs. On y trouve des réflexions sur l’actualité, des témoignages à chaud (Koz est plutôt balaise dans cet exercice), on y trouve aussi des réflexions sur le fond, sur des questions intemporelles (là encore Koz est plein de talent). Le problème de la religion, de Dieu, a bien sûr toute sa place sur un blog comme celui de Koz, aussi bien dans des commentaires sur l’actualité que dans des analyses plus philosophiques ou même théologiques. Je suis persuadé, contrairement à Polydamas, que les blogs vont de plus en plus compléter, voire supplanter la presse, dans beaucoup de domaines. Les blogs ont un avantage énorme sur la presse, c’est de permettre aux lecteurs de s’exprimer, de poser des questions, de demander des éclaircissements, de rectifier les erreurs, d’engueuler l’auteur du billet (je trouve d’ailleurs que c’est malheureusement trop souvent ce qui arrive, et c’est peu constructif). A mes yeux il n’y a donc aucune limite au champ d’action d’un blog. Pour revenir à la question posée par Cilia, elle souhaiterait, si j’ai bien compris, savoir ce que pense Koz du Cardinal. On me pose aussi la question autour de moi. Beaucoup de gens qui se sont retrouvés un peu en marge de l’Eglise, sans être hostiles, sont déroutés par ce qu’ils lisent dans les médias. On insiste sur l’autoritarisme de Lustiger, sur sa judaïté, sur son conservatisme etc… Et finalement on ne tarit pas d’éloges sur lui alors que, notamment à gauche, on n’avait pas de mots assez sévères pour décrire le divorce entre l’archevêque de Paris et une partie de son clergé. Ceci est presque banal. J’ai la chance d’avoir dans mes archives plusieurs collections de vieux journaux. Je regardais récemment les articles sur le président Coty. Vers 1956-57 on le dépeint comme un fort brave homme sans aucune envergure. On se retient pour ne pas dire tout haut qu’on le prend pour un minus habens tout juste capable d’inaugurer des expositions de chrysanthèmes. En 1958 à peine avait-il cédé la place à de Gaulle qu’on dit qu’il était bien. Et la presse de ne plus tarir d’éloges sur ce notable qui avait une envergure insoupçonnée, qui avait reçu la reine d’Angleterre avec une dignité parfaite, qui avait évité la guerre civile, qui avait maintenu la cohésion sociale… J’en passe et des meilleures. Un peu plus tard on lit que le président Coty avait eu un pouvoir d’influence remarquable, qu’il avait souvent réprimandé ses ministres (sur qui il n’avait pourtant aucun pouvoir, constitution de la IVe république oblige). Christian Pinault va jusqu’à révéler que lors de l’arrestation-kidnapping de Ben Bella et d’autres leaders algériens Coty morigène sévèrement Max Lejeune et/ou Bourgès-Maunoury (« vous avez fait une connerie »). C’est donc dans la nature de la presse d’adorer ce qu’elle a brûlé. Les blogueurs ne sont pas forcés de faire de même. Mon point de vue de blogueur de base sur Lustiger est que i) c’était un copain de JPII, ce qui me le rend sympathique, ii) il était traîné dans la boue par de nombreux petits curés de choc, ce qui me le rend encore plus sympathique. Qu’il ait eu un caractère difficile et autoritaire, cela est évident. Conservateur il l’était dans le sens où il ne voulait pas que l’Eglise devienne marxiste ou protestante. Il y a trop de gens qui, bien que n’étant pas ou plus catholiques, donnent des leçons à l’Eglise qu’ils souhaitent voir évoluer dans les sens qui est le leur.  » Ah si l’Eglise était un peu plus protestante », « ah si l’Eglise était plus permissive »… Pourquoi ces gens-là ne deviennent-ils pas protestants? Pourquoi reprochaient-ils au Cardinal et à JPII de soutenir des positions qui de toute façon n’étaient destinées qu’à un public qui se reconnaissait en eux? Tout cela est incohérent. Comme on l’a fait remarquer hier à « C dans l’air », l’oeuvre de Lustiger est immense. Maintenant était-il sympa ou pas, je n’en sais rien. Je l’ai aperçu deux ou trois fois, il m’a plutôt semblé froid, contrairement à JPII ou à dom Stanislas l’actuel archevêque de Cracovie et ancien secrétaire de JPII, tous rencontrés à la même époque. Mais ce n’est qu’une impression. Une constante toutefois : même les pires détracteurs de Lustiger reconnaissaient sa grande intelligence.

    Sur une affirmation qui ressemble à une question autrement plus importante posée par Cilia (« je ne crois plus en Dieu ») je pense que les blogs, et pourquoi pas ce blog sur lequel tant de chrétiens s’expriment, auraient des tas de choses à dire. Modestement je voudrais dire à Cilia que son apostrophe me fait penser à un psaume que j’ai entendu chanter une fois. Je ne le connaissais pas mais les protestants le connaissent très bien (il faudrait demander à Autueil) : en gros le psaume dit « reviens ». Si vous êtes intéressée Cilia je puis chercher la référence.

  • @ Dang,

    Je ne m’énerve pas, je suis juste agacé. Les blogs demandent déjà suffisamment de temps et de sacrifice. Tu comprends donc que venir nous dire ensuite « vous n’en faites pas encore assez » puisse mal passer. Je veux bien avoir l’humilité de reconnaitre que nous ne sommes pas parfaits, mais enfin, il y a tout de même des limites.

    Ça me fait un peu penser à des amis qui venaient reprocher à mon père son manque d’organisation alors qu’il ne cessait de s’investir à tout va dans de nombreuses associations, et c’était pas vraiment les plus actifs qui lui disaient cela (je ne vise pas cilia). La remarque passait mal.

    On le sait que l’on est n’est pas parfait, que nos sites sont largement perfectibles, et c’est légitime de souhaiter à ce que l’on tende vers le meilleur. Mais c’est difficile, et venir nous le reprocher à mots couverts, je trouve ça un peu limite.

    On fait ce qu’on peut, et c’est déjà pas mal.

    Sinon, sur les médias, je ne pense pas que les blogs parviendront à supplanter le 20h de TF1, il ne faut pas rêver. On aura la télévision à la carte, certes, mais les groupes, les poids lourds demeureront parceque je pense que la population n’a pas forcément envie de s’emmerder avec de l’info, elle la veut diluée et préparée au 20h.

    Les gens qui souhaitent approfondir se retrouvent sur les blogs, Internet, discutent, et lisent le journal. Il faut un effort intellectuel qui à mon humble avis, est rare aujourd’hui. Il suffit juste de comparer l’audience d’un gros blog politique et celui d’un journal ou même du 20h.

    [quote]En fait, peut-être est-ce moi qui depuis le début fait preuve de fainéantise à ne pas tout trouver par moi-même ![/quote]

    Je ne le dirais pas comme ça mais c’est en effet à chacun de se bouger en lisant tout ce qui se dit sur un sujet donné.

    Dernière remarque: vous voyez la part immergée de l’iceberg, mais vous ne vous rendez peut-être pas compte du boulot qu’il y a derrière, des forums, blogs, sites fréquentés, et du militantisme développés par certains. D’où les réactions à fleur de peau…

  • Je lis petit à petit les articles et je vois que la verve de certains commentateurs n’a pas faibli… 🙂 Je comprends la soif de comprendre de Cilia et je suis d’accord avec elle pour dire comme Dang que les blogs sont un merveilleux outil pour cela. En ce qui concerne Mgr Lustiger, je l’ai approché il y a bien longtemps lorsqu’il était curé. J’étais petite et je n’en ai pas spécialement un bon souvenir. Il était pour moi quelqu’un de froid et d’austère contrairement au père Vingt-trois très chaleureux et drôle (que j’ai eu au caté ). Je ne comprenais rien à ses sermons,(d’ailleurs je n’allais plus à la messe je gardais les enfants des parents qui eux y allaient) certains de ses écrits me semblaient et me semblent toujours hermétiques et j’avais l’impression que beaucoup de personnes l’aimaient car cela faisait bien, le côté intellectuel. J’ai connu des personnes qui n’ont pu travailler avec lui (y compris des prêtres)car invivable au quotidien. Maintenant il se trouve que j’ai partagé un repas avec lui juste après avoir passé mon bac de philo, nous avons échangé et j’avais apprécié cet échange à l’époque. Ils nous a envoyé un petit mot sympa lors de notre mariage, lors du déçès de ma mère avec laquelle il avait travaillé et il y a quelques semaines mon père malade a reçu un petit mot de lui oh combien chaleureux. J’ai trouvé aussi très émouvant son adieu à l’académie française il y a quelques semaines. Je sais aussi qu’il a fait beaucoup pour le diocèse de Paris (dont certaines choses que je n’ai pas vu évoqué dans le journal que je lisais en vacances comme l’école cathédrale, les formations pour laïcs dans les paroisses et la réorganisation du séminaire). Voila c’est plus un ressenti perso sur cet homme qui je crois comme JPII se laissait tout au long de sa journée, guider par la prière. N’étant pas une catho très engagée, ni très au fait comme certains sur ce blog, je n’en retiens que cela, c’est ce qui me semble le plus important.

  • Á mon avis Polydamas, et même si vous avez raison à plein d’égards, vous n’auriez pas dû vous montrer si virulent à votre interlocutrice. Je vous le rappelle, elle ne demandait, ouvertement, que quelques précisions, et ne vous reprochait rien. Elle était, de plus, parfaitement ouverte et compréhensive..

  • @Polydamas : vraiment je ne crois pas que Cilia faisait des reproches à qui que ce soit. Elle attend beaucoup des blogs et elle a raison car on trouve tellement plus sur les blogs qu’à la télé et même dans la presse. Tu sais aussi bien que moi que dès qu’on est compétent sur un sujet on se rend compte que les journalistes disent n’importe quoi. Si un blogueur dit des conneries il est vite repris par les autres. J’en sais quelque chose car bien qu’ayant l’impression de peser tout ce que j’écris dans mes billets il y a toujours quelqu’un pour me dire « tu n’as rien compris » ou « tu ne sais pas ». Mon billet sur l’Irlande par exemple s’appuyait sur une étude que j’avais faite il y a longtemps et qui fut publiée dans la revue des dominicains irlandais, qui l’avaient donc trouvée sérieuse et pertinente. Eh bien il y a quand même eu deux mecs pour me dire « tu n’as rien compris ». C’est agaçant mais cette intercommunication est l’avantage et la supériorité des blogs. Les blogs ont la même importance relative aujourd’hui que l’encyclopédie au XVIIIe siècle, j’en suis persuadé. Et c’est vrai qu’il y a un travail considérable derrière les blogs, loin de moi l’idée de le nier et je suis sûr que ce n’est pas Cilia qui le ferait. Bon je ne la connais pas, elle est assez grande pour se défendre, mais moi qui te reprochais sur ton blog de prendre des vacances, je pense que tu es encore bien fatigué pour prendre la mouche aussi facilement.

  • @Thaïs : très intéressant et émouvant ton témoignage sur Lustiger. Il recoupe un peu le souvenir qu’en ont des copains à moi qui l’ont connu au Centre Richelieu quand il était aumônier de la Sorbonne. Il était hyperactif mais faisait peur à beaucoup de gens par son contact un peu froid. Un ami me disait « ce n’est pas le genre de type à qui on aurait dit « Père j’ai perdu la foi » et on aurait eu tort car il aurait pris le temps de parler avec son interlocuteur.

  • N’accablons pas trop « Poly », tout de même. Le web, l’écrit, provoque facilement ce genre de malentendus : il nous manque toujours les expressions du visage pour mieux interpréter un propos. Il est combatif, parfois trop pour moi, et pas toujours dans les combats que je mènerais, mais il a lui aussi l’avantage, parce qu’il est là, d’être un coup de pied au cul virtuel.

    Et puis, si j’ai bien suivi, cet échange s’est produit vers les 3 h 00 du mat’ !!!

    [quote comment= »40529″]J’ai connu des personnes qui n’ont pu travailler avec lui (y compris des prêtres)car invivable au quotidien.[/quote]

    Je « rebondis », délicatement et brièvement, sur ce passage. J’aime bien l’idée que les hommes d’Eglise ne soit pas, « ipso ordino« , des saints. Ce sont des hommes. Avec leurs forces et leurs faiblesses. Qui ont aussi besoin de notre soutien. Et un catho, un prêtre, un cardinal, n’est pas nécessairement « éthéré ».

  • [quote comment= »40531″]Á mon avis Polydamas, et même si vous avez raison à plein d’égards, vous n’auriez pas dû vous montrer si virulent à votre interlocutrice. Je vous le rappelle, elle ne demandait, ouvertement, que quelques précisions, et ne vous reprochait rien. Elle était, de plus, parfaitement ouverte et compréhensive..[/quote]

    Ce n’est rien d’autre que mon style habituel, quoiqu’un peu irrité, c’est vrai. C’est tombé sur Cilia, ça aurait pu tomber sur n’importe qui d’autre, je ne la visais pas particulièrement. Je sais bien qu’elle ne me reproche rien.

    Je comprends que l’on ne partage pas un point de vue auquel cas la discussion est possible, que l’on se fasse traiter de tous les noms, etc . Mais j’ai un peu de mal avec la rhétorique « Vous êtes en dessous de votre niveau », « on en attendait un peu plus de vous ».

    Et bien oui, nous sommes humains, donc nécessairement imparfaits.

    [quote comment= »40533″]Elle attend beaucoup des blogs et elle a raison car on trouve tellement plus sur les blogs qu’à la télé et même dans la presse.[/quote]

    C’est un peu cela le problème, elle en attend peut-être un peu trop, d’après ce que j’ai compris.

    Les blogs sont un outil, à compléter, là encore.

    [quote comment= »40533″] Bon je ne la connais pas, elle est assez grande pour se défendre, mais moi qui te reprochais sur ton blog de prendre des vacances, je pense que tu es encore bien fatigué pour prendre la mouche aussi facilement.[/quote]

    Option des plus envisageables, en effet, avec les derniers jours éprouvants que j’ai eu… (si tu savais le montant de mes pertes… 😉 )

    Enfin, point de vue personnel, mais je pense que l’incompréhension classique homme/femme n’est pas non plus à exclure de ce débat.

    Quand cilia dit que « ce n’est pas sa façon de fonctionner » et souhaite savoir quels sont nos mots, notre ressenti, alors que je lui oppose ma manière peu sentimentale de voir les choses, je trouve que ça illustre bien ces différences de perception entre les sexes, à l’origine de ces incompréhensions.

  • Pour détendre l’atmosphère voici une petite hsitoire que l’on raconte au Vatican et qui bien sûr ne saurait concerner le grand Cardinal dont on sait qu’il fut une personnalité éminente avant et après avoir été remarqué par le nonce apostolique:

    Pourquoi utilise-ton l’expression « créer un cardinal? » Parce que l’on crée à partir du néant.

    Vous en voulez une autre?

    Un jour de Noël dans la crêche place Saint-Pierre un chanoine trouve un bébé, un vrai nouveau né. Et le pauvre chanoine de s’interroger : une naissance au Vatican! C’est impensable car pour procréer il faut un minimum d’amour entre deux êtres (ça ne c’est jamais vu au Vatican), il faut un minimum de collaboration entre deux personnes (ça ne c’est jamais vu au Vatican), et il faut neuf mois pour mener le projet à bien (du jamais vu au Vatican).

  • Pingback: "Toreador, un oeil noir ... dans l'arène politique !"

  • [quote comment= »40538″]

    Enfin, point de vue personnel, mais je pense que l’incompréhension classique homme/femme n’est pas non plus à exclure de ce débat.

    [/quote]

    Et tu l’as dit tout seul. Je n’osais pas auparavant mais… Il va falloir Poly, que tu apprennes à parler ou plutôt répondre délicatement aux femmes. Une femme si douce comme cilia enfin… Et puis tu devrais être fier que les femmes attendent autant de toi comme commentateur ou blogueur . 🙂 J’en ai usé et abusé car un tradi c’est une chose rare près de moi, et bien à l’occasion j’en redemanderai car finalement plein de choses m’échappent… Le principal c’est d’avoir compris qu’avec toi rien n’est jamais méchant et que tu es toujours ouvert à toute discussion.

    PS : toi qui a ta route toute tracée, bien droite, bien éclairée tu n’as pas senti la baisse de ton portefeuille ? Là, tu me déçois. Bof ce n’est que du matériel 🙂

  • [quote comment= »40560″]

    Et tu l’as dit tout seul. Je n’osais pas auparavant mais… Il va falloir Poly, que tu apprennes à parler ou plutôt répondre délicatement aux femmes. Une femme si douce comme cilia enfin… [/quote]

    C’est vrai que j’ai tendance à être assez entier, ici comme dans la vie sociale. Mais bon, avec un sourire, un regard appuyé, une mimique et un peu d’humour, on peut arriver à faire comprendre mieux les choses qu’en 100 commentaires. Sauf que c’est un peu difficile en rendez-vous mondain de traiter de tous les sujets dont on parle ici.

    [quote comment= »40560″] Et puis tu devrais être fier que les femmes attendent autant de toi comme commentateur ou blogueur . [/quote]

    Je le suis, mais nous sommes aussi imparfaits. Ne nous surestimez pas.

    [quote comment= »40560″] J’en ai usé et abusé car un tradi c’est une chose rare près de moi, et bien à l’occasion j’en redemanderai car finalement plein de choses m’échappent…[/quote]

    Mais non, tu n’as absolument pas abusé, loin de moi cette idée….

    [quote comment= »40560″] Le principal c’est d’avoir compris qu’avec toi rien n’est jamais méchant et que tu es toujours ouvert à toute discussion.[/quote]

    Exactement, enfin, j’essaye.

    [quote comment= »40560″] Bof ce n’est que du matériel [/quote] 😉

    Pas seulement, l’amour propre, il en prend un coup, aussi, de se planter aussi magistralement…

  • @ Polydamas, si je vous ai donné l’impression de vous reprocher quelque chose, je vous présente mes plus sincères excuses pour cette ‘agression’ bien involontaire.

    @ Koz, oui, tu n’as pas tort, je peux vite prendre le pli de te considérer comme un super héros du clavier, rédigeant plus vite que son ombre des billets passionnants, pertinents et délicieusement ironiques ! C’est la rançon du talent ça ! Et promis, j’essaierai de ne plus te donner matière à penser à cette expression de ton père… Quant au dossier de La Croix, merci, je m’y plonge très vite..

    @ Thaïs, quel joli témoignage ! Si le Cardinal n’était pour moi qu’une personnalité, il devient avec tes propos un homme bien réel, complexe, et si j’ose dire, vivant.

    @ Dang, je me permets une parenthèse pour vous dire tout l’intérêt que j’ai eu à lire votre billet sur l’Ulster et tous les commentaires. Pour ce qui est du psaume ‘reviens’, je ne peux pas vous demander de faire ces recherches pour moi, mais je peux vous dire qu’il y a dans vos propos, une bonté qui me va droit au coeur.

    @ Boulu, thanks, je commençais vraiment à douter 😉

  • Bien observé. J’ai été mal à l’aise pendant toute cette semaine qui a suivi le décès du cardinal ! Cette volonté de souligner qu’il était né juif avait parfois un coté « people ». Mais la cérémonie particulière qu’il avait demandée contribuait évidemment à cette réaction. Sans regretter son choix,( on a vu l’énergie qu’il a déployée pour réveiller l’église et canaliser des initiatives plus ou moins heureuses prises par certains après Vatican 2) je pense qu’au moment de la mort, l’on éprouve le besoin de se rapprocher de Sa vérité, de tous les siens.

    Ceci dit, il y a encore beaucoup de cathos vivants, dynamiques, constructifs dont beaucoup de disciples de AJM Lustiger et qui recevront sans doute les foudres de la presse, tant mieux !

  • Pingback: Fides et laïcitum (ou quelquechose comme ça) : FrednetickWorld

  • Bonjour tout le monde!

    Bronzés j’espère!

    Pour moi c’est une grande émotion, que de voir Mgr Lustiger mort. Je respecte beaucoup le fait qu’il ait converti, pas facile comme trajet. Mais pour l’Homme d’église, je n’aime pas. Il a re-célébré le mariage du frère de mon ami de l’époque (mi-80), en expliquant en plein cérémonie qu’il mourait du SIDA parce qu’il était comédien. On se serait cru au moyen âge.

    Je salue l’homme, qui, malgré ses idées bornées était sans doute très gentil. Mais …

  • [quote comment= »40771″]Il a re-célébré le mariage du frère de mon ami de l’époque (mi-80), en expliquant en plein cérémonie qu’il mourait du SIDA parce qu’il était comédien. On se serait cru au moyen âge.[/quote]

    J’ai lu parmi les bios qui lui ont été consacrées le rappel de ce que, en vertu de la doctrine chrétienne du moindre mal, il soulignait qu’il restait évidemment préférable d’utiliser un préservatif dans le cas de relations avec une personne touchée par le virus du Sida. Bref, ce que vous nous dites me surprend un peu. Etes-vous vraiment certain que c’est ce qu’il a voulu dire ?

    Sinon, c’est un détail mais qu’entendez-vous par « re-célébrer » ?

  • Dans le même ordre d’idées, j’ai failli gerber quand j’ai lu ça sur le blog des correcteurs du Monde:

    “Nous croyions ne rien ignorer de feu le dignitaire catholique Lustiger, que beaucoup s’obstinent à appeler ‘Monseigneur’, ce que les générations futures auront du mal à saisir.”

    D’ailleurs, j’ai un peu gerbé sur leur blog, en guise de réponse.

    Se donner tant de peine pour ne pas écrire le mot « cardinal » et pour récuser le mot « Monseigneur », de la part de prétendus professionnels du bon usage et du mot juste, oeuvrant dans le quotidien supposé de référence, s’adressant à des lecteurs majoritairement de culture catholique, c’est, comment dire… je ne trouve pas. Les mots me manquent.

Les commentaires sont fermés