Ruban Jaune pour les soldats du 8ème RPIMA

Comme nous le dit souvent sur ce blog une petite sœur de soldats, et fille de militaire, l’équipement militaire de base laisse fortement à désirer. Ceci est notamment confirmé par Jean-Dominique Merchet et Jean-Pierre Perrin, qui soulignent que, si « les militaires français sont équipés aussi bien que peuvent l’être de telles troupes« , « en revanche, leurs effets personnels (chaussures, sac à dos, couchage, etc.) sont souvent acquis à leurs frais, ceux en dotation n’étant pas de très bonne qualité« .

On peut bien sûr considérer que ce n’est pas aux citoyens français de subvenir directement à ces besoins et que c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités. C’est d’ailleurs ce que l’on fait souvent en France, l’Etat-Providence nous exonérant de notre solidarité individuelle. Ce débat – comme le débat sur le maintien de troupes françaises – sera sans nul doute d’un grand intérêt, mais il n’empêchera pas les soldats français de se cailler les miches.

Bref, les femmes du « 8 », qui n’ont pas le temps d’attendre que nous ayons fini de débattre pour agir, ont lancé une opération « rubans jaunes« , destinée à collecter des fonds pour les soldats engagés. Pour reprendre leur page, « les conditions de vie extrêmes, tant climatiques qu’environnementales, dans ce nouveau théâtre d’opération encore vierge de toute installation de confort, ont suggéré aux épouses d’entreprendre cette campagne de soutien qui permet, outre l’expression d’un message d’encouragement et de solidarité à leurs maris, d’améliorer leur vie quotidienne, ainsi que les communications avec les familles« .

Bien que je ne sois pas moi-même épouse de militaire, au-delà du financement d’un thermolactyl Damart (et autres plus consistantes installations de confort), il me semble au moins aussi important de manifester par là un soutien tangible à nos soldats.

Bref, vous pouvez adresser vos commandes1 et/ou dons à l’adresse suivante :

8°RPIMA/Rubans Jaunes,
CSA/Rubans jaunes
Quartier Fayolle
81100 Castres


  1. 2€ le ruban, prévoir enveloppe affranchie avec vos noms et adresse []

39 commentaires

  • En gros, l’Etat n’est même plus capable d’acheter des sacs de couchage et des chaussures…je ne pensais pas qu’on en était à ce point là

  • C’est une blague? Je l’ai vraiment cru un court instant…voilà la guerre version 2008, on verse des torrents de larmes pour des soldats parce que c’est là l’évènement spectaculaire: des soldats qui meurent. Et de convoquer « les mamans désespérées », mais c’est quoi ce délire? C’est pas ces « gosses » qui terrorisent le peuple afghan, déciment à coup de « bavures » des civils innocents? Et les 90 massacrées y’a pas longtemps ne font que s’ajouter à des centaines d’autres dans cette seule année 2008. C’est des soldats!!! Pas des « pauvres petits livrés à eux mêmes », ils ont fait le choix de participer à une guerre sous le commandement des gendarmes du monde habitués à foutre la m…partout où ils le peuvent. Je me marre à voir évoquer les statues détruites par les talibans, statues dont personne n’avait entendu parler avant que la propagande ne se mette en marche, mais qui se soucie des trésors de l’humanité en nombre infiniment supérieur détruits par les USA, leurs alliés (ou plutôt vassaux) dont la France?
    J’espère que vous n’allez pas me censurer. Je ne vous félicite pas et n’irais certainement pas filer mon fric à des soldats investis dans une guerre sale et qu’on prétend ériger, comble du comble, en victimes innocentes en lieu et place des civils qu’ils pulvérisent!

  • Quelques éléments de réponse :

    • – Ils ont fait le choix d’entrer dans l’armée, ce qui suppose la participation à n’importe quelle mission qu’on leur assigne. Ils n’ont pas fait le choix d’une mission en particulier;

    • – En ce qui concerne les Bouddhas de Bamyian, vous deviez être modérément attentive en 1999, 2 ans avec les attentats sur le WTC et que « la propagande se mette en marche« . Je comprends que, lorsque l’on baigne dans l’ignorance, la soudaine révélation du monde fasse l’effet d’un gigantesque complot international;

    • – Les 90 civils ont été tués par une frappe de l’aviation US. Personne ne prétend ériger les soldats tués « en victimes innocentes en lieu et place des civils« . Relisez le début de mon précédent billet. Cela dit, ils font leur boulot. Qui suppose de mourir pour ce que les politiques estiment être, parfois à raison et parfois à tort, l’intérêt de la France. Et en l’occurrence, ils meurent.

    • – « qui se soucie des trésors de l’humanité en nombre infiniment supérieur détruits par les USA, leurs alliés (ou plutôt vassaux) dont la France ? » Le problème, c’est que la machine de propagande néo-busho-conservato-atlanto-et-ses-vassaux-tous-des-salauds a occulté ce problème. Du coup, je ne suis pas au courant. Mais après que vous ayez étayé votre propos, je m’en porterai probablement mieux.

    Rassurez-vous, je ne vous ai pas « censurée ». Ce fut même un plaisir de vous lire et de vous répondre.

  • Lu sur le site qui décrit l’opération ruban jaune:

    Les fonds recueillis seront destinés à :
    – L’achat de matériel informatique et d’abonnements Internet haut débit pour mise en relation avec les familles,
    – L’achat de matériel de confort individuel et collectif (par exemple réfrigérateurs à gaz, cabanes en bois qui abriteront bornes internet, baby-foot,…

    Je ne vois pas mention de chaussures, sac à dos, couchage.

  • Quelle déception ! Voilà abattues les rêveries romantiques de soldats en guenilles, à l’image des valeureux combattants de Valmy!

    Ca ne pourrait même pas servir à un Thermolactyl ?

  • Très bien Koz. Ne croyez pas que ma colère soit dirigée contre vous, mais je suis complètement en désaccord avec votre analyse et atterrée par ce qui se passe en Afghanistan. Je ne suis certes pas experte mais je bouquine pas mal. J’ai assisté à une conférence de Gilles Dorronsoro il y a quelques mois, ce spécialiste de l’Afghanistan expliquait que la reconstruction n’avait pas du tout été à l’oeuvre contrairement aux promesses américaines. Le problème est qu’avec Sarkozy, nous nous plaçons directement sous le commandement de l’Otan, c’est à dire des USA, or, les Américains font montre d’une méconnaissance de la région désastreuse. Dorronsoro expliquait de quelle façon un chef militaire taliban ouvert aux négociations avec les Occidentaux pour faire cesser la guerre avait été assassiné par les Américains, juste avant qu’il ne se rende à un rdv de négociations avec les Anglais.
    Depuis le début 2008, ce sont environ 900 civils qui ont été décimés.
    Je me souviens très bien de journalistes français qui peinaient à prononcer les mots « Bouddha de Bâmiyân » parce que visiblement, ils n’en avaient jamais entendu parler plus tôt. Evidemment, cette destruction est un drame mais combien parmi ceux qui l’ont dénoncée se sont émus des destructions majeures de sites archéologiques inscrits au patrimoine mondial par l’Unesco en Irak? J’entendais Joanne Farchakh-Bajjaly une archéologue spécialiste des trésors archéologiques de l’Irak, berceau de la civilisation arabo-islamique, expliquer le drame absolu de la destruction d’un patrimoine entier: mais qui s’en est soucié?
    Le problème Koz, est double: d’abord, si le fait de mener une guerre pouvait amener l’Afghanistan à la modernité et à la paix, alors oui, je signerai des deux mains. C’est oublier la complexité de la situation mais aussi la mémoire meurtrie des Afghans. N’oublions pas que les mêmes Américains avaient érigé les talibans (et même Ben Laden) en « freedom fighters » quand il servaient leurs intérêts et depuis leur intervention, l’Afghanistan qui recelait des ressources humaines formidables est allé droit au chaos. Je me souviens d’avoir vu (pas sur les chaines publiques, sur TV5) un chef de village afghan expliquer qu’après un énième massacre « allié » (des dizaines d’enfants décimés dans une madrassa) la population autrefois opposée aux talibans prenait désormais fait et cause pour eux. Parce que pendant que nous on se gargarise de bons mots, les afghans n’en peuvent plus de crever et de vivre en état de guerre permanent.
    Comment penser après l’Irak qu’on va libérer les Afghans des talibans et les ouvrir à la liberté et aux droits de l’homme à coups de bombe?
    L’Irak c’était le pays le plus moderne du monde arabe, avec un potentiel de développement fabuleux. En 1982, ce pays avait reçu le prix d’éradication de l’analphabétisme, attribué par l’Unesco. En 2004 l’Unesco annonçait que le taux d’alphabétisme des adultes atteignait 74%. En 2007 l’Unesco toujours estimait que 37 % environ des femmes avaient accès à l’éducation, seulement! En gros, la guerre contre le mal a plongé un grand pays urbanisé et moderne dans l’inculture et la pauvreté extrême. Or, de quoi se nourrit le fanatisme précisément si ce n’est de l’ignorance, mais aussi la haine de l’occupant qu’on a vu détruire et briser les forces vives de son pays en un temps record?
    En Algérie, n’oublions pas que les colonialistes érigaient le droit et la liberté des femmes en devoir absolu et en justification de l’occupation, mais les femmes dont on enlevaient le foulard par la force le remettaient parce que ça devenait une forme de résistance à l’occupant et d’expression du refus face aux crimes massifs commis par eux!
    Mais pourquoi a t-on la mémoire si courte?
    Comment peut on en 2008 omettre des réalités si essentielles?

    ps: les fonds recueillis sont pour des baby foot? non je ne ferai aucun commentaire…

  • Comme liberal je ne vois aucune intention de suppléer quelque manque en terme d’équipement militaire…

    Juste une précision, le texte de ce blog des familles du 8 est daté de début aout, donc bien avant le 18. Ce n’est donc pas une utilisation des évènements qui l’aura généré…

    euh … il vient d’où le trollesque ?! 😉

  • Je ne vois pas mention de chaussures, sac à dos, couchage.

    Ah, les connes, je leur avais pourtant bien dit de mettre un astérisque « liste non limitative« .

    si le fait de mener une guerre pouvait amener l’Afghanistan à la modernité et à la paix, alors oui, je signerai des deux mains. C’est oublier la complexité de la situation mais aussi la mémoire meurtrie des Afghans.

    Outre le fait que cette discussion serait un peu mieux placée sous mon précédent billet, je ne suis pas certain que l’objectif premier en Afghanistan soit d’y apporter la paix et la modernité.

    Il m’a semblé que l’objectif était davantage de tenter de nous prémunir contre le terrorisme, émanant d’un pays qui fournissait asile à tous ceux qui voulaient s’y livrer contre les pays occidentaux… dont la France.

    Et même si c’est cynique/réaliste, l’instruction vient ensuite, comme le meilleur moyen, avec le développement économique, de contrer l’attirance du terrorisme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle a été organisée à Paris une conférence des donateurs pour l’Afghanistan.

    Pour le reste, je ne vois pas ce que les difficultés de prononciation des journalistes viennent faire dans la discussion. Ce que je note, en revanche, c’est que, selon vous, personne n’avait jamais entendu parlé de la destruction des Bouddhas de Bamyian, que l’on n’a évoquée que pour les besoins de la « propagande ». Pourtant, je me souviens parfaitement d’en avoir entendu parlé auparavant et le JT d’A2 en 1999 que je vous ai mis en lien en témoigne.

    Vous pouvez, aussi, aller sur le site de l’INA consulter les reportages consacrés au régime des talibans, extraites de JT bien antérieurs à l’intervention américaine en Afghanistan, et dont on peut difficilement déduire que c’était mieux avant. Qu’il y ait une persistance de comportements inacceptables, c’est un fait.

    Ensuite, j’admets volontiers des ignorances sur certains sujets. Mais je dois aussi avouer ma surprise de constater que la présence française en Algérie était justifiée par la liberté des femmes. Je crains que vous ne procédiez à un rapprochement un peu expéditif. Sans compter le fait que vous assimiliez l’opération en Afghanistan à du colonialisme.

    Pour finir, que les US creusent leur propre tombe avec leurs bavures, c’est assez probable. Il est vrai que je préfère quand les français agissent seuls. Mais il est vrai aussi que, dans l’esprit des islamistes, un français n’est de toutes façons jamais qu’un « un peu plus petit Satan ».

    Et pour reprendre le propos de mon billet, si le débat a tout lieu d’être – d’autant plus que j’estime, à la différence d’autres, qui ont des idées bien arrêtées, ne pas être véritablement en mesure d’avoir une opinion sûre sur l’engagement français – il ne change rien au fait que des soldats français sont là-bas, que les soldats français choisissent de défendre les intérêts français, de défendre la France, qu’ils ne choisissent pas les missions. Dès lors, je crains que ce débat ne soit quelque peu accessoire sous ce billet.

  • http://www.koztoujours.fr/?p=975#comment-82886
    Libéral, pas d’équipement mais uniquement du confort. De quoi joindre les familles. Quand on regarde le site en question, je ne crois pas que cette dame ait pensé avoir un écho dans la presse ni sur Koz. Il s’agit d’abord d’un appel aux « autres familles » du régiment, pour permettre à ceux qui sont restés là-bas d’avoir un soutien affectif supplémentaire.
    La liste qu’elle fait représente typiquement le genre d’achat qu’un militaire ne fait pas avant de partir. En revanche, le sac de couchage et le reste, il a fait un tour chez Décathlon avant de partir. Les familles envoient souvent sauciflard et chaussettes. Le reste, les abonnements internet et tout le bazar, c’est du lourd, des dépenses qu’on engage pas nécessairement pour trois mois… sauf dans le cas où tout à coup on prend conscience d’une urgence à pouvoir parler à ses proches.

    Et sinon, Gigi, il n’y a aucune guerre juste, jamais. Aucune vie humaine ne vaut qu’on la perde. Même pas celle des militaires, figure-toi. Tous cons qu’ils sont d’être militaires. On a aboli la peine de mort, même pour eux. Ensuite, la guerre, ça met TOUJOURS la population dans une situation pire que celle qu’ils connaissaient avant quelque dramatique qu’elle ait pu être avant.
    La guerre, c’est toujours dramatique, et boucher. Ca tue des gens, et parfois on l’oublie, c’est ce que donnent à penser les émotions de ces jours-ci : évidemment que des jeunes allaient mourir et que ça allait être atroce. Et ça le sera encore. Des deux côtés.

    Des fois, pourtant, il semble bien qu’on soit obligés de faire la guerre. Mais c’est au politique de dire pourquoi il se sent obligé… et Koz dit bien ici que pour le moment il ne considère pas que les explications officielles sont suffisantes.

  • Koz,
    Ne te méprends pas. Je n’écris ça pour ridiculiser l’initiative ruban jaune ou intervenir de quelque façon que ce soit à son encontre.
    Je faisais seulement référence à cette espèce de vague polémique selon laquelle nos soldats se verraient équipés de guenilles, pour reprendre l’expression de Guinea Pig.
    Nos soldats ont besoin de tout le soutien que nous voudrons bien leur apporter et je salue cette initiative. Mais il faut bien admettre que, selon leurs épouses, ils ont besoin de PC et de connections internet, pas de rangers et de duvets.

  • Un peu mon n’veu que je me suis mépris.
    Cela étant, l’explication de Lisette serait que le reste, ils l’achètent avant. Je crois que je vais aller interviewer en direct mes potes milis. Un capitaine et un commandant devraient pouvoir me renseigner.

  • J’arrive pas à poster, c’est bizarre.
    mais, comme je le disais à Libéral, il s’agit là des gens qui sont déjà partis : donc leurs duvets il l’ont déjà. Et les familles ont l’habitude d’envoyer des paquets avec sauciflard, caleçons et chaussettes.
    Là, il s’agit d’apporter plus de confort, et notamment de soutien affectif grâce au contact avec les familles, pour des choses qui coûtent vraiment cher individuellement, mais qu’on peut s’organiser pour offrir.

    Sinon, les rangers, ça va, ils en ont pas besoin. Les duvets un peu plus mais ils en prennent soin, et ils s’équipent rapidement pendant la période de formation, petit à petit. A leurs frais, donc. Ce qui fait toujours plaisir c’est la bouffe, une photo du fiston, les chaussettes (ça sent-y assez le vécu?). Ce genre de truc.
    Quand j’étais gamine, on envoyait des cassettes audio. Maintenant, on peut éventuellement faire de la vidéoconférence, c’est quand même vachement mieux, et ça vaut le coût de se mettre à plusieurs familles pour payer ça aux gars.

    Ca te va Libéral comme explication?

    On a pas dit guenilles non plus hein. Allez un autre exemple. Les treillis, ils sont anti-pluie. Trop bien, déperlants et tout.
    Mais 10 mn hein.
    Après c’est foutu, et le premier lavage bousille tout.
    Ca c’est la merde parce que le treillis c’est l’unif. Le duvet, tu peux prendre ton truc décathlon. Le treillis t’es obligé de ruser avec ce que tu mets en dessous.

    Ils sont pas en sucre les soldats, on est bien d’accord. Mais bon, quelque part, ça fait une fatigue supplémentaire, et ça limite la liberté de mouvement. Le soldat mouillé court moins vite que le soldat sec. Alors que moi, pour faire du vélib dans Paris, je me ris de la pluie. Tu vois…

  • Bon, d’abord moi j’ai fait mon service et j’ai pu juger qu’à l’époque le matériel qu’on nous filait n’était pas top. Je me souviens avec émotion du poncho qui semblait avoir été conçu pour faire ruisseler toute l’eau qu’on recevait sur les bas de pantalons et dans les rangers.

    Maintenant (i) c’était il y a bientôt 20 ans, (ii) on n’était qu’un régiment d’appelés qui n’avait pas vocation à être engagé dans une vraie guerre.

    Tout ce que tu dis est vrai, mais n’oublions pas que tout cela doit être utilisé pour fairer la guerre, la vraie. Alors ta tenue anti-pluie sexy que tu mets sur ton velib’, elle tient combien de temps quand tu rampes dans les épineux et fais des roulades dans la rocaille?

  • Libéral, j’te cause pas d’y a 20 ans et j’ai pas fait mon service. J’te cause de cet été, les treillis de gens qui sont tout ce qu’il y a de plus actifs (autant qu’ils le sont quand ils sont pas en opération, hum)
    Ma tenue anti-pluie elle convient pas on est bien d’accord. Mais tu seras d’accord avec moi qu’il existe des tissus imperméables et résistants plus de 10 mn, même dans les conditions que tu décris. Voire même des tissus légers capables de faire ça.
    Et qu’après on peut camoufler.

    J’aime bien prendre l’exemple des magasins de sport tu vois : c’est pas ce que la technique fait de mieux aujourd’hui pour les sportifs. Mais c’est quand même de la bonne cam, capable de résister jusqu’à une certaine limite, assez basse selon tes critères manifestement.
    Bon ben on a pas les sous pour faire ça à nos militaires.

    Dans certains régiments ils ont pas non plus les sous pour avoir les balles adaptées à leur arme. Donc ils modifient des trucs et ils s’entraînent avec un autre type de munition, ce qui réduit la portée. Ils s’entraînent donc pas à tirer à 50m, mais à 25m (je crois que l’ordre de grandeur c’est ça)

    Sinon, si tu trouves une tenue anti pluie sexy je veux bien le lien. J’ai dit que je me riais de la pluie, pas que le passant riait d’aise en me voyant, goujat.

    En même temps il faut que j’arrête. J’ai vraiment eu des moments difficiles à table cet été. Et quand même on doit pas avoir tant que ça une « armée de merde » sinon ils y seraient pas, tous…

  • Bon, n’achetez vous rien avec vos « sous » pour travailler?
    Des chaussures de marche pour ceux qui bossent toute la journée sur les chemins et les routes, des bleus de travail, des pulls, des blouses, des robes d’avocats aussi…
    Un ordinateur portable pour pouvoir travailler dans le train ou passer des ppt, un sac de voyage lorsqu’on se déplace souvent…
    Des crayons, des stylos, de l’encre, un pda..
    Et même parfois une voiture lorsqu’on a besoin de se déplacer et que l’entreprise n’a pas de voitures de fonction…
    Et qui paient leurs draps, couvertures, oreillers, coussins, matelas, etc…sauf ceux qui passent leur nuits à l’hôtel! Nous…

    Allons nous devoir faire un site pour se faire offrir le matériel et les vêtements nécessaires à notre travail?
    Non pas que je ne pense pas à nos militaires!
    Mais je crois qu’effectivement si le gros matériel et le matériel spécialisé doivent être fournis par l’entreprise France, il me paraît normal que ce soit les « travailleurs » qui financent leurs sous vêtements de jour et de nuit.

    Alors oui, critiquer le manque de moyens et de fiabilité des véhicules passant sur une bombe. Oui critiquer le fait que les balles ne soient pas adaptées à leur arme!

    Non, pas de critiques sur la qualité d’un duvet ou d’une paire de chaussettes.

    mais ce n’est qu’un point de vue!

  • Le gros matériel et le matériel spécialisé, c’est bien de ça qu’on parle.
    Des chars blindés sauf contre les mines, c’est du gros matériel. Pas terrible, voire indigne de la France, voire indigne aux missions que l’Etat confie à l’armée.
    Des armes que tous les régiments ne peuvent pas utiliser avec les munitions prévues pour : c’est du matos spécialisé.
    Des bateaux qui renoncent à des exercice faute de moyen : c’est spécialisé aussi.

    Et le treillis pas étanche, c’est tout autant du matériel spécialisé. Pas au niveau de ce qu’on pourrait attendre de notre pays. Idem pour le sac de couchage où on crève de froid. C’EST du matériel spécialisé. Autant que la combinaison du nageur olympique.

    Mais bon, tu as raison, ce genre de chose « de confort », ils se le payent. C’est juste que jamais on a dit que c’était le cas. Ca c’est fait insidieusement ces trucs là, avec la perte de tout un tas de moyens de logement, de ravitaillement… tous ces trucs qui expliquaient à une époque un niveau de salaire moyen malgré les risques encourus.
    Le statut militaire était associé à un certain prestige, grâce à tout un tas de services permis essentiellement par les appelés. C’était vraiment abusé, et du coup plus de service, plus rien.
    On est passé à une armée de pros.

    Sauf que aucune revalorisation.
    Que des dégradations, de tout, partout.

    Et c’est ça qu’on envoie se faire exploser pour des raisons pas très claires.
    Ca fait mal au coeur, quand même…
    Enfin, moi, qui suis sensible, ça me fait mal au coeur.
    Et je me demande ce qui leur a pris de vouloir servir la France, à ces cornichons qui auraient pu aller gagner des sous honnêtement comme tout le monde.

  • Nous voilà pris dans un tir croisé, Lisette. Entre ceux qui considèrent qu’il est malvenu de procurer des éléments de confort autres que chaussettes, duvet etc. et ceux qui estiment que c’est normal de se les payer.

    Je ferais juste remarquer qu’il est a priori logique que l’armée équipe les militaires. On appelle d’ailleurs ça, habituellement « l’équipement militaire ». A moins que l’on ne souhaite que l’armée française se ballade un jour avec 10 paires de chaussures de randonnée Quechua différentes etc…

    Bon, par ailleurs, l’opération vise aussi, au-delà de l’équipement, à manifester notre soutien. Et, là, merde alors, moi, je le manifeste, à des jeunes qui sont encore capables de considérer que les intérêts de la France peuvent valoir le sacrifice de leur vie, quand ça fait juste marrer certains autres.

  • On pourrait considérer qu’il y a des choses que les mecs peuvent se procurer normalement (d’ailleurs, y’a pas de chaussettes dans le pack normal). On pourrait dire que le duvet en fait partie, et avec les économies voire à payer un tissu un peu meilleur pour le treillis.

    On peut dire des tas de trucs hein.

  • Lisette,

    1. Ca fait des décennies que les unités qui connaissent le combat sont quasiment intégralement composées d’engagés. Bien avant l’abandon de la conscription, les régiments de paras, d’infanterie de marine, de chasseurs alpins etc… n’accueillaient déjà presque aucun appelé. Bref, le « confort » apporté par les appelés n’a jamais compensé les risques. Soit on avait les risques et pas les appelés, soit les appelés et pas les risques.

    2. Les chars ont toujours été vulnérables aux mines. La conception d’un blindé est un arbitrage : plus on met de blindage, moins on est mobile. Pour économiser du poids, on concentre le blindage sur la face et les cotés, là d’où vient l’essentiel de la menace. Si on mettait la même épaisseur de blindage partout (et notamment sur le plancher) le char serait deux fois plus lourd et perdrait toute mobilité, ce qui le rendrait plus vulnérable.

    3. En revanche, je suis très surpris par ce que tu dis sur les munitions inadaptées. J’ai vraiment peine à croire qu’on envoie en opérations des soldats avec des munitions de second ordre. Si tel est le cas, c’est un vrai scandale.

    Maintenant, là où je te rejoins, c’est que le paquetage de base de l’armée de terre est loin d’être top. Cela tient à plusieurs causes plus ou moins légitimes. D’abord, des considérations budgétaires. Ensuite, ce qui est lié, une exigence de solidité et de durabilité de l’équipement. Enfin, une culture un peu nietszchéenne : tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort; il est bon que le soldat s’habitue à « en chier », il sera mieux préparé à l’enfer de la guerre.

    Tout ceci couplé au fait que les militaires ont tendance à être disciplinés et à fermer leur gueule fait qu’on est sans doute allé trop loin et que le confort du soldat n’est pas une préocupation majeure.

    En résumé, l’opération ruban jaune mérite notre soutien. Pour ces raisons mais surtout pour celles résumées par Koz. Mais prenons garde à ne pas sombrer dans le misérabilisme. L’armée de terre ce n’est pas encore Zola.

  • Libéral :
    – sur les appelés et le confort : je parlais d’un « statut militaire », d’une certaine qualité de vie que l’armée assurait auparavant globalement à ses hommes (et femmes faut pas oublier). Pas seulement au combat. Comme Tara le suggère, on pourrait tout à fait considérer que certaines fournitures sont à la charge de chacun, notamment le duvet. Mais ça revient à prendre officiellement sur la solde de mecs à qui, par ailleurs, on a peu à peu supprimé tout un tas « d’avantages » en nature qui expliquaient des soldes plutôt médiocres. J’ai voulu prendre les choses un peu globalement.
    – attention, les munitions inadaptées, c’est dans certains régiments (j’ai entendu ça pour des régiments du train, la logistique, et peut-être pour les médecins). Et pas pour le terrain mais pour l’entraînement. Jamais dit qu’on envoyait des mecs tirer avec des balles inadaptées. En revanche, on flingue l’entraînement, oui. (ça c’est de l’amateurisme forcé)
    – concernant Nietzsche : bah, d’autres auraient dit Darwin. Moi, ça me fait penser plutôt à certains militaires qui ont complètement intégré une certains mythologie de l’armée, exactement dans le sens de ce que tu décris (le général qui commande là-bas en fait partie, pour le peu que j’en sais). C’est grâce à cet esprit là que les choses tiennent aujourd’hui. Il n’est pas question de réclamer un « confort » du combattant. Mais il me semble qu’en deçà d’un certain seuil de saleté de matériel, le combattant est moins bon. Des télécommunications des années 80, ça permet pas vraiment des stratégies correctes. Deux hélicos pour toute une zone dangereuse, ça fait que le général pèche par excès de confiance. Des treillis pas imperméables, ça fait que s’il pleut, les mecs, aussi bien entraînés et courageux qu’ils soient, ils sont comme des cons.
    – pour l’armement : je sais pas ce qu’ont les autres pays, mais manifestement c’est en les regardant que pas mal de gens de notre côté se sentent vachement démunis tu vois.

  • « Tout ceci couplé au fait que les militaires ont tendance à être disciplinés et à fermer leur gueule fait qu’on est sans doute allé trop loin et que le confort du soldat n’est pas une préocupation majeure. »

    Bien d’accord. Et je pense qu’il s’agit bel et bien d’un état d’esprit et d’une mauvaise gestion que d’une question de budget à proprement parler. Je n’ai pas une vue d’ensemble du problème, mais je peux dire par exemple que dans le domaine militaro-industriel, dans certains secteurs, il est dépensé (et surtout gâché, je veux dire), parfois en un mois, de quoi fournir des treillis dans le dernier gore tex à tous les soldats de l’armée française pour les 5 ans à venir.

    Là, il y règne un tout autre état d’esprit pour lequel l’argent n’appartient à personne, où rien n’est assez beau ni assez cher pour l’armée, là où le « oups, ça a merdé », n’est pas bien grave.

    Bref, ces histoires de chausettes me laisse un peu perplexe.

  • En être réduit à faire des appels aux dons pour nos militaires, c’est gravissime.

    Je ne conteste pas l’initiative mais l’idée même que les soldats n’ai pas tous le matériel de qualité dont ils ont besoin sur le terrain me sidère. Je n’osais pas imaginer jusqu’alors que le ministère de la défense baigne lui aussi dans la médiocrité inhérente à ce pays depuis quelques années. Cela semble être la cas.

    J’ai peur.

  • Pas assez d’impôts à la Défense,beaucoup trop pour une Education nationale confiée è des charlatans qui veulent apprendre aux gosses à « construire leur propre savoir »!

  • Même si je n’aime pas les comparaisons et que je n’ai rien d’un stratège, souvenons-nous de Dien Bien Phû. Un camp retranché et fortifié dans la jungle, équipé pour « casser » l’armée de l’adversaire VietCong.

    Aucune autre voie logistique que celle des airs, car l’adversaire tient 100% des voies d’approvisionnement terrestres. Tant que la voie aérienne est ouverte et que les hommes disponibles sont nombreux, tout va bien.

    Jusqu’au jour où la voie aérienne a été coupée, alors que les moyens engagés étaient insuffisants et les moyens disponibles aussi. Tout l’inverse de la situation de l’adversaire.

    Quand je lis cela :
    La Russie invite la crise afghane dans notre grande crise
    http://www.dedefensa.org/article-la_russie_invite_la_crise_afghane_dans_notre_grande_crise.html

    … la comparaison a fait son chemin dans ma petite tête. Même si je sais bien qu’elle est pleine de limites.

    Sans même se poser la question (archicruciale) des objectifs de la présence militaire occidentale là-bas, des moyens qu’elle peut aligner et de ses chances de les atteindre, force est de constater qu’aucun des pays qui entourent l’Afghanistan n’est favorable à ce que l’Occident y fait. Ca a même l’air de se dégrader à vitesse big V.

    L’Afghanistan, c’était déjà très loin, et ça le devient chaque jour un peu plus.

    Voilà. C’était uniquement un constat. Qui ne change rien au fait que les sombres zigotos qui ont commandé ce sondage ont commis une ignominie dé**********.

    Le Nonce

    PS : j’aime pas quand c’est nous qu’on perd à la fin.
    PPS : zutalors, qqn a eu l’idée avant moi.
    http://www.marianne2.fr/Le-spleen-etouffe-de-l-armee-francaise_a90448.html

  • @corbex:effectivement,dans une caserne,on pratique un entraînement qui permet d’acquérir des réflexes capables de vous sauver la vie.Diffcile d’être pacifiste après la deuxième guerre mondiale:ce sont les blindés de Patton et les cosaques de Boudienny qui ont libéré les morts-vivants des camps.

  • @Nonce:effectivement(détrompez-moi si c’est faux)l’Ouzbekistan est une base logistique pour les troupes de l’OTAN en Afghanistan.Mais après avoir reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud,Poutmedev s’est rendu chez les Ouzbeks.Et bien qu’il ait signé un joli traité sur le pétrole et patin-couffin,pas un mot du pouvoir ouzbek sur le cas géorgien,et sur la guerre afghanne.Même silence assourdissant des autres républiques « inféodées » à Mocou.

  • A tous ,je vous conseil de relire le discour de Amhad Shah Massoud le 8 Octobre 1998 adressé au peuple des Etats Unis et vous comprendrez je crois la necessité d’aider les Afghans face aux Talibans

  • bonjour, je suis une épouse de militaire présent en afghanistan, et je ne peut faire autrement que d’intervenir quand je lis les propos inadmissible, égoiste et irespectueux de certains.déja les rubans jaunes ont était mis en place bien avant le drame donc les critiqueur passer a autre chose quant au fait qu’ils l’on voulu et qu’ils ont signés c’est vrai mais ce n’est pas la peine de se montrer insensible et presque content qu’il y ai eu des mort et bléssés vous pourriez respecter les familles c’est inadmissible d’entendre des chose comme ca ils sont mort en héros ils ce sont battu pour le drapeux tricolores en aidant le peuple afghan a vivre en paix.Et ils continuent a ce battre pour cette cause juste, ils sont loin de leur famille, de leur femme, de leur enfants et vous devriez avoir honte de parler d’eux ainsi vous salissez leur honneur ainsi que les le drapeau francais ma fille est moi sommes très fière de mon mari et de son papa et je suis bien contente qu’elle ne sache pas lire pour lire de telle bétises sur son papa qui est loin et si sa ne plait pas a certains je m’en contre fou c’est que vous n’etes pas assez intélligent pour comprendre cela. croyez moi si les familles des défuns on lu certains des commentaires que je viens de lire et bien vous pouvez avoir honte d’avoir prononcé de telle choses!!!!!

  • je suis dacore avec toi mai ce nest pas que dans lequipement individuelle que les soldat francais sont mal equiper mai auci au niveau des vehicules comme les jeep
    qui son vraiment mal foutue

  • je me suis tromper g lue d coms et les perssone qui en on laché on vraiment une bonne pencé ils on cigner mai il ne faut pas nn plus les blamer il son quand meme bien equiper je resoi souvent du materielle individuelle d’un de mes cousin qui et en ce momen en afganistan et le materielle nest pas ci mauvai que ça

Les commentaires sont fermés