Reviens, Nico, on a les mêmes à la maison !

mammouthJ'ai passé un excellent pont de l'Ascension dans le Jura, je vous remercie. Ensoleillé comme MétéoFrance ne l'avait pas prédit, et libre de tout embouteillage comme Bison Futé ne l'avait pas annoncé. Malgré cette déconnexion point intempestive, je reviens et nous en sommes toujours là : Claude Allègre entrera-t-il, ou non, au gouvernement ?

Puisque vous me lisez, c'est que vous attendez de moi des oracles fiables. Donc, de la même manière que j'avais été l'un des seuls à prédire qu'au bout du bout, les socialistes voteraient la révision constitutionnelle, je n'ai guère d'inquiétudes : il n'y entrera pas. Qu'est-ce qui m'en rend si sûr, me demandez-vous ? C'est assez simple : comme pour la révision constitutionnelle, je me fonde sur mon expérience politique et m'appuie sur un sens assez commun de la logique et de la responsabilité.

En l'occurrence, je ne peux retenir qu'une hypothèse : Claude Allègre est un leurre. Un leurre de poids, mais un leurre. Sûr qu'il y a une autre prise en vue. Julien Dray, c'est carbonisé. Jack Lang persiste à refuser. J'ai bien eu un espoir en lisant sur les Unes du Point que "Gérard Collomb se dévoile" mais l'absence de réactions me laisse penser que l'article ne tient pas ses promesses. Reste peut-être Manuel Valls, mais lui aussi semble réticent.

Il n'empêche : l'hypothèse Allègre est un gag. Aucune crédibilité. Elle n'enverrait que de mauvais messages.

Claude Allègre n'est pas divers. Il est très très blanc. Il n'emploie guère d'expressions pittoresques venant de nos quartiers. Aucun intérêt de ce côté.

Claude Allègre n'est pas une femme. Je me fie certes aux apparences, et ne me prononce bien évidemment pas sans une appréhension certaine de la réaction de l'Intersyndicale LGBT mais, aucune information fiable n'ayant jamais filtré à cet égard, je m'en tiendrai là.

Claude Allègre n'est pas jeune. Que mes parents me pardonnent mais il semblerait que, moi-même, je n'ai plus qu'un an de rab avant de cesser d'être considéré comme jeune1. Alors, si même moi, hein, Claude, pas davantage : 72 ans, tout de même. Si je ne m'abuse, cela en ferait le senior du gouvernement. Et puis il y a cette foutue association d'idées chez moi que je n'arrive pas à écarter : depuis qu'il a évoqué le Mammouth, Claude et ses sourcils généreux, je ne peux pas m'empêcher de les associer à la période de glaciation.

Claude Allègre n'est pas compétent. Je me montre certes là très affirmatif, mais je tiens à conserver un certain parallélisme dans ma formulation, la répétition étant une figure stylistique fort efficace vous m'en donnerez des nouvelles. Bon, modérons un peu notre jugement et disons que la compétence de Claude Allègre n'est pas unanimement saluée, loin de là. Et s'il en reste pour le soutenir dans sa négation du réchauffement climatique (ce sont d'ailleurs les mêmes qui le soutiennent dans sa négation de la disparition des mammouths : voilà certainement un sujet d'analyse), il en est peu qui contesteront que nier les effets néfastes de l'amiante sur la santé, c'était à tout le moins le signe d'une préférence manifeste pour l'hétérodoxie au détriment de la rigueur. C'est sympathique sauf quand c'est con.

Claude Allègre n'est pas populaire. Certes, il a un petit côté marrant, parce qu'il est rond et qu'il a pas peur de dire des conneries, comme nous. Cela étant, le coller à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche, c'est assurément présumer de la docilité des enseignants et des chercheurs que l'hypothèse d'être placé sous la tutelle d'un scientifique à la rigueur relative connu pour sa volonté de les dégraisser pourrait incommoder. J'entends bien, maman : on va tout de même pas leur demander leur avis. Non, certes, mais il y a certainement une manière de faire plus sournoise - ou plus habile ? Je m'y perds - non ?

Claude Allègre n'est pas écolo. Ce n'est pas une litote. La litote, c'est une figure de rhétorique consistant à dire moins pour laisser entendre beaucoup plus qu'il n'est dit. Aussi, même si j'aime bien "litote" comme mot, parce que c'est mignon et que ça me fait penser au poisson, ici, c'est plutôt un euphémisme. Inutile de développer : coller au gouvernement un type qui nie le réchauffement climatique, ce n'est pas à coup sûr une manière de démontrer son attachement viscéral à la cause écolo. Et l'on pourrait même dire que ce serait comme l'illustration d'un lent glissement. Après avoir sacrifié Juppé sans trop de regrets, avoir collé à sa place un Jean-Louis Borloo qui fait tout pour qu'on oublie jusqu'à son existence, avoir déplacé l'amazone rousse, choper Claude, c'est pas fin.

Claude Allègre n'est pas politique. Pour schématiser un peu, on pourrait imaginer nommer un vieux con blanc impopulaire et polluant si toutefois il était doté d'un sens politique inégalé. Il est vrai que les jeunes femmes noires populaires et bien roulées, c'est sympa, mais il en a soupé, Nicolas. On n'a pas assez salué l'empathie d'Allègre avec son ministère de l'époque, car Allègre a clairement l'habileté d'un Mammouth dans un musée de poteries antiques. Dans la série des bras cassés, on ne songe guère qu'à Alain Madelin clamant comme un con qu'il allait faire les faire bosser, ces fonctionnaires, alors même que tout le monde était convenu de le faire sans le dire2.

Claude Allègre n'a pas sa carte au PS. Je ne suis pas d'accord avec Raoul. Outre le fait que l'on ne peut pas évacuer sans analyse, comme il le fait, l'hypothèse que ce soit en tuant le PS que l'on puisse redresser le pays - sans vouloir préjuger de la conclusion, entendons-nous bien - je ne crois pas que son recrutement puisse réellement blesser le PS. Cela fait tout de même déjà deux ans que l'on sait qu'Allègre fricote avec Nicolas et le PS ne sera que ravi de s'en débarasser. Si Nicolas pouvait aussi embaucher Georges Frêche...

Là où, sincèrement, je me perds dans tout cela, c'est que l'ouverture, moi, je veux bien, pour piquer des perles. Si c'est pour aller chercher un vieux pachyderme incompétent impopulaire malhabile et industrialiste, franchement, c'est pas la peine de se farcir un mec de gauche ! Ne soyons pas manichéens : on en a, à droite, aussi. On a même mieux : dans le genre pas brillant, on a [ajout : eu] Christian Estrosi, le maire de Nice-sans-qui-Sarkozy-ne-peut-rien-faire. On a aussi son ancienne compagne, Nadine Morano qui, en plus d'être impopulaire et incompétente, a l'avantage d'être blonde, d'avoir le parler pittoresque, une paire de seins, et qui ne rechignerait certainement pas à nier le réchauffement climatique s'il le faut vraiment pour rafler un ministère. Malheureusement, ces deux-là ont un double inconvénient : ils sont de droite, et ils sont déjà [ajout : ou ont déjà été] au gouvernement .

Allègre c'est au mieux un coup dans l'eau, au pire une nuisance. Il va flinguer le gouvernement sans atteindre le PS.

Nicolas, retiens ton bras !

*

Ceci étant dit : mercredi se tient au Pachyderme (vous vous en souviendrez) la dernière République des blogs de l'heure européenne. Ce sera non seulement la dernière de cette campagne mais j'ai bien l'intention également d'en tirer prétexte pour fêter les 4 ans de mon blog. Je donne rendez-vous à toutes les têtes qui voudraient s'y montrer, et notamment à mes commentateurs anonymes, afin qu'ils s'outent sans scrupules. Le Pachyderme, c'est là.


  1. j'ai déjà perdu toute réduction à la SNCF depuis belle lurette []
  2. voir Je ne mangerai plus de cerises en hiver, Alain Juppé, page [à compléter] []

59 comments

  • Non, non, je ne peux pas vous rejoindre sur ce point. Pour n’évoquer que les ministres de gauche, Bockel et Hirsch sont pour moi assurément des gens de valeur. L’un comme l’autre seraient d’ailleurs bien très bien à la place que l’on promet à Allègre.

    Besson n’est pas mauvais non plus, même si j’ai un faible pour la cohérence des précédents, qui ne se sont pas répandus contre Sarko avant d’intégrer le gouvernement.

  • Hirsch est la plus grande réussite, d’autant qu’il montre ne pas avoir eu à renier ses idées pour rester à son poste. Bockel s’en tire assez bien également. Pour Besson… Euh, je ne veux pas croire que vous ètes sérieux. Du moins pas depuis le dernier remaniement. Même si l’on peut apprécier sa ligne politique, tracée dans la continuité de celle de son prédécesseur (ce qui n’est déjà pas mon cas), je ne vois pas comment on ne peut pas juger positivement sa manière de faire.

  • Tes arguments sont très convaincants. Ouverture pour ouverture, moi je verrais bien Bayrou à l’éducation et Royal à Bercy ;)

  • on a failli atteindre le consensus droite-gauche… jusqu’à ce que tu mentionnes … Besson. Incorrigible.

    A propos de Hirsh, il a fait une bonne intervention ce matin chez Aphatie http://bit.ly/osLUL

  • Nicolas B. a écrit:

    je ne vois pas comment on ne peut pas juger positivement sa manière de faire.

    Entendons-nous : vous êtes un contempteur ou un inconditionnel ?

    Liberal a écrit:

    Tes arguments sont très convaincants. Ouverture pour ouverture, moi je verrais bien Bayrou à l’éducation et Royal à Bercy

    Trop bourgeois.

    zeyesnidzeno a écrit:

    on a failli atteindre le consensus droite-gauche… jusqu’à ce que tu mentionnes … Besson. Incorrigible.

    Je l’évoque en deuxième ligne et pas vraiment pour sa politique mais parce que c’est un mec compétent. Un mercenaire, mais un mercenaire compétent.

  • Moi non plus je n’y crois pas. Attention, petite incorrection : il n’est pas « prévu » pour aller à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche, mais à la Recherche et à l’Innovation.

    Je peux ajouter d’autres raisons à ta liste, très juste :

    • la création d’un MESR de plein exercice date de 2007. Pour ça, il a fallu réunir deux directions générales qui ne travaillaient pas ensemble. Après la mise en place de la LRU (autonomie des universités), ce ministère s’est complètement restructuré. On a notre organigramme que depuis la mi-mars, et ça fait un mois environ qu’on commence à y voir plus clair, on pataugeait dans la semoule depuis l’été dernier. Maintenant, on sait à peu près qui fait quoi (au moins entre nous, l’Elysée et Matignon c’est une autre paire de manche). Un paquet de maladresses dans la gestion de la crise sont dues à la désorganisation du machin, on va pas tout recommencer.

    • tout le monde est à bout et a envie d’en finir. Allègre, c’est la certitude de remettre un coup de pied au fesses de ceux qui commençaient à se calmer. Y compris les plus droitiers, qui auront été l’élément à succès de ces manifestations.

    • si c’est comme ça, je me casse, ras-le-bol de pas pouvoir bosser. Au moins, dans les facs, quand c’est le bazar ont peut aller se promener en chantant des chansons avec les copains.

    Sinon, je t’accorde la valeur de Hirsch et Bockel, mais ce n’est pas parce qu’il est insupportable qu’il ne mérite pas l’ouverture, l’Allègre : cf Kouchner, quand même, et Lang qui a longtemps flirté. Ils sont horripilants.

  • NS a été élu en raflant, entre autres, la mise au FN. Est-il si sûr que cela de conserver ces voix ? La pêche aux ministres PS, c’est bien un temps, mais cela pourrait finir par les énerver les gars de chez Le Pen. Lang ! Pas grave, ils iront chez le facteur, déstabilisant encore plus le PS.

    Ne joue-t-on pas avec le feu ?

  • Allègre ira. Sarko aime les grandes gueules et les porte-flingues : quand on a Lefebvre en porte-parole, on peut bien avoir Allègre comme ministre. Si Besson ou Allègre focalisent l’impopularité, ça épargne l’image de Sarko en vue de 2012 et c’est la seule chose qui compte. C’est bien eux les fusibles les moins chers à faire sauter.

  • Allègre est un leurre, d’accord. L’ouverture, de façon générale, est un leurre : les ministres « de gauche » sont là pour faire la politique du patron. Il y a une semi-exception dans le cas de Hirsch, qui est là pour faire la politique qu’il a réussi à vendre au patron (bravo).

    Ce n’est pas une mauvaise chose: il est normal qu’il y ait un patron et une ligne politique claire – à supposer que l’actuelle ligne soit claire, mais c’est un autre sujet.

    Mais le leurre Allègre signifie-t-il qu’il y a « une autre prise en vue » ? Bof. D’abord je ne vois pas l’intérêt tactique de prétendre viser quelqu’un pour en prendre en réalité un autre: l’analogie avec un champ de bataille a ses limites.

    Non, le leurre porte sur autre chose: pendant qu’on discute de l’étiquette politique des exécutants, on n’a pas le temps d’analyser au fond la politique qu’ils mènent. Orienter le débat sur le nouveau dessin du maillot de l’équipe, les relations difficiles de l’entraîneur avec la presse, et la copine du gardien de but permet d’éviter que les commentateurs passent trop de temps sur le piètre classement du club à la fin de la saison.

  • T’as vu le clip lipp dub de l’UMP pour la campagne Européenne officielle? Y sont trop cool à l’UMP, ils sont jeunes et modernes et tout et tout! :-)

  • @ Koz:

    AÏe, ça m’apprendra de faire autre chose en même temps que je commente. Pour en finir avec Besson, c’est effectivement un très bon mercenaire : il fait ce pour quoi on l’engage sans état d’âme. Mais il est zèlé comme les méchants mercenaires des mauvais films.

  • Aristote a écrit:

    Ne joue-t-on pas avec le feu ?

    NS peut espérer déstabiliser un peu le PS mais ce n’est pas en débauchant Allègre qu’il va le faire. Peut-il espérer prendre des électeurs à gauche ? J’en doute. Reste le fait de modérer son image, briser par anticipation tout grief de « clanisme ». Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle.

    Yogui a écrit:

    Si Besson ou Allègre focalisent l’impopularité, ça épargne l’image de Sarko en vue de 2012 et c’est la seule chose qui compte. C’est bien eux les fusibles les moins chers à faire sauter.

    Soit, mais on peut tout de même espérer que les transfuges arrivent à tout le moins avec une popularité neutre. Avoir un fusible qui mériterait de sauter à peine arrivé, ça me laisse sceptique.

    Gwynfrid a écrit:

    Non, le leurre porte sur autre chose: pendant qu’on discute de l’étiquette politique des exécutants, on n’a pas le temps d’analyser au fond la politique qu’ils mènent.

    Mais même ça, est-ce vrai ? J’y ai un peu pensé mais crois-tu vraiment que cela empêche d’attaquer la politique de Sarko ?

    Blogblog a écrit:

    T’as vu le clip lipp dub de l’UMP pour la campagne Européenne officielle? Y sont trop cool à l’UMP, ils sont jeunes et modernes et tout et tout!

    Dis donc, petit canaillou, tu ne te serais pas gouré avec le chat ?

    Gemini a écrit:

    Pfou tu y vas quand même… je dis pas ça tellement sur le fond, plutôt sur la forme.

    J’avais peur de m’emmerder, sinon…

  • Par les temps qui courent, et vu l’état du PS, il me semble que dans le choix d’un ministre, l’impact possible sur le PS devrait être au mieux le 37è critère de sélection.

    Je crains qu’il ne soit pas aussi bas dans la liste perso de NS.

  • Ouahou!! Deux billets de suite avec lesquels je suis complètement d’accord. Record battu!

    On pourrait peut-être juste ajouter que lorsqu’il était ministre de la recherche, en bon mandarin, Allègre en a profité pour favoriser sa chapelle scientifique (celle des géophysiciens travaillant pour les pétroliers de l’IPG – ce n’est pas sans lien avec ses positions sur le réchauffement).

    Ce n’est pas une très grande preuve de responsabilité politique que d’utiliser son pouvoir pour se servir soi même (soi ou sa communauté).

    Je souhaite donc ardemment que Allègre soit recruté et constitue le boulet qu’il est pour Sarkozy.

  • Une fulgurance kozienne de plus :

    « Et s’il en reste pour le soutenir dans sa négation du réchauffement climatique (ce sont d’ailleurs les mêmes qui le soutiennent dans sa négation de la disparition des mammouths : voilà certainement un sujet d’analyse) »

    On aimerait des développements sur cette intuition qui semble toucher un point sensible !

    Sinon pour Allègre, il a choisi de se positionner en iconoclaste – poil à gratter de la science. Très bien, il en faut, mais ce n’est pas comme ça qu’on doit faire quand on veut être ministre. Toutes ses qualités de tracteur et d’innovateur seront entravées par des méfiances multiples. S’il est nommé, saura-t-il expliquer que ce n’est pas le ministre qui dit quelle est la bonne réponse scientifique, ou voudra-t-il avoir raison à tout prix ?

  • Koz a écrit:

    Mais même ça, est-ce vrai ? J’y ai un peu pensé mais crois-tu vraiment que cela empêche d’attaquer la politique de Sarko ?

    Ça ne bloque pas les attaques, mais ça les gêne, comme tout ce qui occupe du temps de parole pour des futilités. Imagine un député PS qui a décroché un créneau de 5 minutes le matin sur une radio. 1ère question: « alors, ces rumeurs sur Claude Allègre, qu’en pensez-vous ? » Une petite question de suivi sur Besson ou Hirsch, et hop, voilà 2 bonnes minutes consommées. On peut obtenir ce résultat sans pour autant donner le portefeuille en question à Allègre au bout du compte. Évidemment, quand le sujet aura été épuisé, il faudra trouver autre chose…

  • Il est compréhensible que vous n’ayez pas souffert d’embouteillages ce week-end si, pour vous rendre dans le Jura, vous êtes passé par Delphes. Et pour un E(u)rophile, cela peut se comprendre…

    Plus sérieusement, les raisons politiques objectives s’opposant à la désignation du camarade Allègre sont effectivement si nombreuses qu’on peine à trouver une justification suffisamment sérieuse à l’éventuelle nomination de l’intéressé à un poste ministériel. Les tentatives d’explications par le gag ou le leurre apparaissent un peu légères. Le fait du prince, peu convaincant, NS ne pouvant être capricieux au point d’en devenir sot. La régularisation d’une vieille promesse, non étayable sur des éléments probants. Mystère donc sur ce qui ne relève toutefois pour l’instant que du ballon d’essai.

    L’ironie serait toutefois que cette grande gueule iconoclaste, une fois ministrée, si elle l’est, nous sorte de sa manche un dossier d’action type MITI qui place la France dans 20 ans à la pointe de la recherche technologique…

    Concernant Christian ESTROSI, son appartenance annoncée à l’actuel gouvernement tient-elle à une nomination qui se serait opérée à l’insu du plein gré des Français ou relève-t-elle du domaine prédictif?

  • voituredupeuple a écrit:

    Concernant Christian ESTROSI

    Oh, ça va, hein, on va pas chipoter pour un ministre, tout de même. Et puis, il l’a été.

  • Ce qui est sûr, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche. Quand Falco et Morano s’épanchent dans la presse sur leurs envies ministérielles, Sarko leur passe un savon et les prive de dessert. Quand c’est Allègre qui vend la peau du mammouth avant de l’avoir tué (haha, personne n’a songé à la faire, celle-là), Sarko continuerait à vouloir le prendre.

    C’est sûr, Allègre est une non-prise. Trop vieux, trop peu important dans l’échiquier socialiste, c’est la Mikado tout seul sur la table : on le chope trop facilement sans faire s’écrouler l’édifice.

    Pourtant, Sherlock Koz, il y a encore quelque chose qui cloche : de quoi Claude Allègre est-il le leurre ? Je ne crois pas que s’il doit y avoir un leurre, il se situe au niveau du ministre, mais bien au niveau du portefeuille. Allègre pourrait être le mammouth-pilote de Richard Descoings pour le propulser à l’Education, mais stratégiquement, quel intérêt y a-t-il à annoncer Allègre à l’Industrie pour en mettre un autre à un autre poste ? Alors la question, c’est : qui à l’Industrie ? Et la question que je pose en corollaire, c’est : qui se soucie de l’Industrie ?

    Le fait même que le poste promis à Allègre soit moins qu’un maroquin, mais plus un porte-cartes, me fait douter de ta prédiction. Allègre n’entrera pas au gouvernement, parce qu’être ministre de l’Industrie, ce n’est pas être au gouvernement… Simplement, tout comme Rocard et Lang acceptent de jouer les ambassadeurs, qui chez les pingouins, qui chez les havaneros, parce qu’ils palpent sans se compromettre, Allègre lui n’a pas ces scrupules.

    Voilà où j’en suis. Au rapport.

  • @Koz

    Déjà, je ne m’appelle pas raoul! ;) Où vas-tu chercher ça???

    Et non, je ne suis pas convaincu que l’objectif d’un gouvernant soit de tuer le principal parti d’opposition. Je suis sans doute naïf, mais pour moi, la politique est plus noble que ça. Et puis, il peut tuer le PS (qui est déjà mort, de fait) en réussissant ses réformes, par exemple…

    Ensuite, sur l’ouverture, je suis d’accord avec toi pour dire qu’Allègre est une bien piètre proie. Mon propos consistait plutôt à dire qu’il s’agit de fausse ouverture, qui n’a donc en soi aucun intérêt. Cela ne s’appelle pas « s’ouvrir », mais faire de la tactique politicienne.

  • Quitte à vous surprendre j’adore Allègre. J’ai même quitté mon abonnement à l’Express en protestant contre son éviction, j’appréciais énormément ses articles. CA est au dessus des partis, en dehors de la pensée unique, c’est un penseur indépendant, c’est cela qui est important et non pas ce qu’en pensent les sectaires de tous bords. En plus il connait parfaitement le fonctionnement des grands campus et la recherche américains, il y est très connu et respecté. Je crains qu’il n’y a qu’en France où la pensée unique s’est acharnée à le démolir que l’on se pose la question sur ses compétences …

  • margit a écrit:

    il connait parfaitement le fonctionnement des grands campus et la recherche américains, il y est très connu et respecté

    Je crois que vous devriez creuser vos références : là-bas aussi on le prend pour un clown (la version française est également présente sur le site). Googlez les références scientifiques de CA et je crains que vos illusions ne s’effondrent. Il était un excellent expérimentateur en géophysique. Point.

  • margit a écrit:

    Quitte à vous surprendre

    Eh bien non, en fait, pas tant que ça ;-)

    le chafouin a écrit:

    je ne suis pas convaincu que l’objectif d’un gouvernant soit de tuer le principal parti d’opposition.

    Mais ce n’est pas ce que je prétends, pas plus que je ne prétends que ce serait ce que tu prétendrais.

    Nick Carraway a écrit:

    Le fait même que le poste promis à Allègre soit moins qu’un maroquin, mais plus un porte-cartes, me fait douter de ta prédiction. Allègre n’entrera pas au gouvernement, parce qu’être ministre de l’Industrie, ce n’est pas être au gouvernement…

    Alors là, mon colon, tu m’en bouches un coin. L’Industrie, pas un ministère ? Et ta sœur ? En plus de ça, il serait question de lui rajouter la recherche. C’est un porte-carte, ça, pour toi ? Tu serais pas un peu ambitieux, mon Nick ?

    Non, à l’évidence, je me gaussais. Et je ne sais pas trop ce que cette histoire cacherait. Peut-être seulement le fait qu’il n’y a plus de belles prises à faire et que faute de merles, on se cogne Allègre. Il remplit juste son rôle : décrédibiliser les conneries effarouchées de la gauche.

    pulp a écrit:

    Une fulgurance kozienne de plus : “Et s’il en reste pour le soutenir dans sa négation du réchauffement climatique (ce sont d’ailleurs les mêmes qui le soutiennent dans sa négation de la disparition des mammouths : voilà certainement un sujet d’analyse)” On aimerait des développements sur cette intuition qui semble toucher un point sensible !

    Je ne vous démentirai pas : je suis fulgurant.

    Cela étant, le lien entre le réchauffement climatique et le quaternaire ne me semble pas si logique. Il se trouve juste que j’ai trouvé chez les libéraux des types qui contestent le réchauffement… et qui, par nature, sont favorables au dégraissage du Mammouth.

  • Koz a écrit:

    Oh, ça va, hein, on va pas chipoter pour un ministre, tout de même.

    Je vous concède bien volontiers tous les ministres réels ou virtuels que vous voulez (sauf Jack Lang, qui me fait choper le virus A1BSV1XW rien qu’à l’écouter à la radio): vous êtes trop plaisant à lire quand vous vous lâchez comme dans ce billet.

  • Ah, et puis, j’ai complètement oublié de le dire tellement ça paraissait évident, mais j’aurais dû le dire quand même: je me suis bien marré en lisant ce billet. J’en veux encore, des vannes sur la glaciation ou les jeunes femmes noires populaires et bien roulées de Nico !

  • @Yogui, 25:

    « Il était un excellent expérimentateur en géophysique. »

    En fait, il n’etait ni experimentateur (plutot un theoricien), ni geophysicien (il est geochimiste, bien que ex-patron de l’institut de Physique du Globe, ou comme le nom ne l’indique pas, on fait de tout ce qui touche aux sciences de la Terre). Excellent, par contre, ca il l’est ou était, il fait sans doute partie des 4 ou 5 meilleurs de sa génération, à l’échelle mondiale. Il est d’ailleurs cité un nombre de fois absolument obscène (chez google scholar, je trouve 20 papiers avec plus de 100 citations, 40 ou 50 derriere avec entre 50 et 100 — une carriere bien remplie en sciences de la Terre, c’est 1500 citations…).

  • @ JF: Géochimiste, en effet, pardon. Pour le reste :

    Raoul Madariaga, ancien directeur du laboratoire de sismologie de l’Institut de physique du globe (IPG) qu’a dirigé Claude Allègre, souligne l’importance de ses découvertes : « Allègre a été un expérimentateur remarquable. Géochimiste, il a développé des techniques qui permettent de mesurer des éléments difficiles à détecter car apparaissant en quantité infinitésimale. »

    En d’autres occasions, Claude Allègre semble manifester une méfiance vis-à-vis de la théorie et de l’abstraction qui jure avec la culture scientifique. Pour le mathématicien Michel Broué « Claude Allègre est pour moi doublement a-scientifique : d’abord parce qu’il méprise la théorie, parce qu’il est totalement rétif à la dialectique du concret et de l’abstrait ». Edouard Brézin, physicien, ancien président de l’Académie des sciences, estime pour sa part que Claude Allègre « est capable d’écraser ses contradicteurs sous un argument d’autorité fondé sur son prestige scientifique. Il utilise même des arguments surprenants de la part d’un scientifique. Par exemple, dans ses prises de position sur le changement climatique, il dit : « Je ne crois pas aux modèles. »

    Source

  • Sur les positions scientifiques d’Allègre : il ne nie pas le réchauffement climatique, mais le fait que le réchauffement soit imputé à l’activité humaine. Cela pourrait faire partie de cycles climatiques « normaux » (comme, justement, la période de glaciation, que personne n’attribue à l’activité humaine de l’époque). Je ne dis pas que c’est vrai, mais c’est plus sérieux. Le nombre de citations peut aussi être dû à ses positions ultra-minoritaires : il doit y avoir un paquet de citations sur le modèle « contrairement à ce qu’écrit ce crétin de Claude Allègre… »

  • Si Allègre est nommé ministre de l’industrie et de la recherche, le point important n’est pas Allègre, mais le transfert de la recherche au ministère de l’industrie. Le leurre fonctionnerait-il déjà?

  • Gardons néanmoins ton hypothèse a l’esprit: Allègre, piètre prise à l’effet répulsif pour la majorité et les écolos, que Sarkozy n’a aucun raison objective de nommer au gouvernement.

    Il aurait déclaré en « avoir toujours envie ». Certes, ça n’exclut pas l’hypothèse, mais ça n’engage pas vraiment le chef de l’état non plus. Alors pourquoi cette insistance face à une telle levée de bouclier? Et si « brandir l’épouvantail » Allègre avait pour objectif de lui permettre de compter les siens au sein de la majorité? Une majorité qui bien que toujours suffisante, est de plus en plus hétérogène. Ces déclarations a « rebrousse poil » pourraient être de bons moyens de vérifier qui peut l’assurer de son indéfectible loyauté, à l’heure ou les petites phrases anti-Allègre pullulent dans la presse.

    A mon avis, ton hypothèse est toujours valide, il risque de continuer à brandir la menace Allègre le plus tard possible, voire jusqu’au jour du remaniement lui même. Si cette piste se confirme, ayons une pensée émue pour l’Allègre dindon de la farce a qui il ne restera peut être même pas l’île de Ré comme base de repli pour aller essuyer l’affront.

  • Koz a écrit:

    Morano maintenue, Boutin sortie, Allègre et Estrosi annoncés. Si ces bruits-là se confirment, c’est un remaniement qui va me plaire.

    Rassure moi: c’est bien ironique? En tout cas, sortir boutin ça risque de me l’aliéner pour le second tour, surtout qu’elle fait du bon boulot.

  • Yogui, au risque de m’enteter, je suis moi-meme geochimiste (pas de la meme classe…) et je me permets de pretendre que je sais de quoi je parle quand il est question de geochimie. Oui, comme tout les grands geochimistes, Allegre a ete aussi un analyste. Mais d’une part, dans les 20 dernieres annees peut etre, ce sont surtout ses etudiants et collaborateurs qui manipaient (et du coup ses articles « a lui » sont des articles de theorie); d’autre part si vous demandez a scholar.google.com (faute d’avoir acces a Web of Science de la ou je suis) vous voyez que les articles les plus cités sont des articles assez théorique. Le plus cité est intitulé « Quantitative models of trace element behavior in magmatic processes ».

  • Allez, soyons joueur, je parie ici, le plus officiellement du monde, qu’Allègre ne fera pas son entrée au gouvernement, cette fois ci en tout cas.

  • Pour l’invitation demain soir c’est très sympa, Koz ! Le problème c’est que je suis Dieu ; si je viens, ça va considérablement affaiblir mes prises de position sur ce blog. En plus demain j’ai piscine quelques univers à créer.

  • Yogui a écrit:

    En plus demain j’ai quelques univers à créer.

    Pourriez-vous trouver 5 minutes dans cet emploi du temps chargé pour interagir sur la composition du gouvernement à venir? S’il-vous-plaît.

  • NS peut avoir des raisons pour considérer Claude Allège pour un poste de ministre, mais sa position sur le réchauffement planétaire sera le seul point que l’opinion publique internationale va retenir. Ceci mettra la France dans une situation insoutenable tant au niveau européen que mondial. Ce serait une gaffe d’une telle ampleur que cela risque de coûter très cher à Sarko. Pour cette raison il ne le fera pas, à moins d’être kamikaze…

    Il y a quelques mois, j’étais à Paris pendant une période comportant un mercredi de République des blogs et j’ai été très tenté de venir faire un saut, mais je n’avais pas d’invitation pour les commentateurs anonymes. Demain, malheureusement, je n’y serai pas.

  • En ce qui concerne l’amazone rousse, je n’avais pas encore intégré qu’elle était rousse. C’est une info pour moi, je n’ai jamais été en mesure de le constater personnellement. Je précise, je n’ai rien contre les rousses ni les amazones, surtout les vraies.

  • Koz a écrit:

    Morano maintenue, Boutin sortie,

    Carla Bruni vous dis-je, Carla Bruni ou la Claude Chirac de Nicolas.

  • « Je voterai sans état d’ame pour l’UMP aux européennes »

    « D’abord j’aime bien Barnier, ensuite je pense que Sarkozy est la seule personne qui a fait bouger la Commission européenne et la présidence française de l’UE a été formidable. J’espère qu’il va continuer à la faire bouger. »

    http://www.lepost.fr/article/2009/05/27/1552114_claude-allegre-votera-sans-etat-d-ame-pour-l-ump.html#xtor=AL-235

    J’espère que vous connaissez aussi ce grand moment de politique :

    http://www.youtube.com/watch?v=h4dcqrW6bEw

  • Sarkozy est un virtuose exceptionnel de la politique. Il me fait penser à ces virtuoses du piano qui sont tellement bons techniquement qu’ils finissent par en oublier de jouer la musique. C’est dommage, j’avais trouvé que le programme du concert était pour une fois intéressant, j’avais même acheté un billet…

  • Oups, je suis complètement passé à côté du billet, moi qui dans un moment de présomption croyait avoir coincé Koz, me voilà justement puni :-)

    Enfin bon, on ne me tiendra pas gré d’avoir voulu profiter d’une occasion de rigoler précieuse par les temps qui courent.

    Et surtout j’encourage ceux qui croient sincèrement que Claude Allègre a des vrais arguments à 1) faire valoir à lire l’article de realclimate.org 2) revenir ensuite me dire si ça fait évoluer notre désaccord ou pas.

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/langswitch_lang/fr

  • Je n’ai pas apprécié Allègre en son temps…sauf sur sa prise de position sur le réchauffement climatique.

    De nombreux scientifiques (dont certains anciens GIEC) démentent les allégations de ce fameux GIEC, et ce dans tous les pays du monde.

    Sans doute ne suis je pas capable de tout comprendre des théories de ces scientifiques, mais leurs courbes et leur analyse des données me semble loin d’être idiote, malgré mes « niaiseries » habituelles. Et il me paraît tellement évident que les glaces fondent en hiver (de l’hémisphère nord) au pôle sud et inversement, que j’ai du mal à comprendre ceux qui voudraient me faire croire que l’épaisseur des glaces des pôles varient essentiellement selon la saison de l’hémisphère nord…entre autres!

    Je suis de ceux et celles qui pensent que le climat varie de façon naturelle et variera encore. La région dans laquelle j’habite ressemblait aux plages de Floride autrefois, au temps où les maillots de bains n’existaient pas!

    Ce qui n’empêche pas qu’il soit nécessaire de ne pas polluer, mais en étant conscient que l’homme n’est pas Dieu et donc incapable de maîtriser le climat, heureusement pour la paix des hommes.

    Ce réchauffement climatique soit disant humain me semble plutôt du domaine de la nécessité économique. Changer son vieux chauffe eau contre un chauffe eau solaire, absolument pas compétitif sur le plan du rendement et coûtant les yeux de la tête au niveau investissement permet de toute évidence de booster l’industrie et le commerce! Idem pour les systèmes photovoltaïques qui ne sont rentables -et encore!- que parce que EDF rachète le courant produit plus cher qu’il ne le vend, et qui sont bons à changer quelques mois après la fin de l’amortissement du matériel!

    Ce qui n’empêche pas que je sois dubitative sur la possibilité de l’entrée de CA au gouvernement. Une mission scientifique, pourquoi pas!

    Quant à ceux qui estiment qu’il ne doit pas entrer au gouvernement pour ne pas effaroucher tous les tenants de la thèse hypothétique du réchauffement climatique du au CO2 en excès, je trouve que le raisonnement qui aboutit à ramper devant un groupe de scientifiques (parmi d’autres)sans tenter de discerner le vrai du faux est surprenant! Et en plus N Hulot m’insupporte (mais peut être est ce lui qui va entrer au gouvernement, hélas!)

    ce qui fait que :

    1-je ne soutiens pas à priori la thèse du réchauffement climatique

    2- je suis écolo mais m’efforce de ne pas tout gober. Je souris doucement, par exemple, lorsque je vois le prix d’un composteur, avec nécessité d’acheter un bouquin, voire prendre des cours, pour faire du compost tandis que nos parents et arrières grands parents l’ont toujours fait sans cette mise de fond qui remplit les poches de certains!

    3-je ne soutiens pas CA dans sa négation de la disparition des mammouths,encore que tout dépend de quels mammouths il est question ;-)

    4- il n’a pas été un très bon ministre de l’EN, mais il avait de bonnes idées et dégraisser le mammouth en était une, que NS a tenté de faire? avec les difficultés que l’on connaît. Et puis sa sous secrétaire était belle…pour le reste….elle préconisait des portiques de surveillance à la porte des lycées pour limiter la violence et voulait interdire le string à l’école. Finalement, étaient ce de si mauvaises idées?

    Claude Allègre n’est pas divers : OK

    Claude Allègre n’est pas une femme: OK

    Claude Allègre n’est pas jeune :OK

    Claude Allègre n’est pas populaire : OK

    Claude Allègre n’est pas politique.et n’a pas sa carte du PS. (en plus il va voter UMP aux Européennes) : OK, mais est ce rédhibitoire?

    Claude Allègre n’est pas compétent : ça dépend dans quel domaine (car oui, l’amiante pose problème!)

    Claude Allègre n’est pas écolo : j’ignore s’il trie ses déchets, s’il roule en 4×4 ou avec une voiture électrique, s’il se chauffe au bois, s’il mange des tomates en hiver ou des pommes de terre produites près de chez lui…. je ne puis trancher dans ce domaine!

    (il ne faudrait pas confondre écolo et écologiste!)

  • Ah chic, j’ai un sceptique sous la main. Ce n’est pas ironique, je préfère discuter avec les gens qui ne sont pas d’accord avec moi, c’est moins ennuyeux.

    Tara, je te propose un marché : si tu fais l’effort de lire l’article que j’évoque plus haut et de me dire sincèrement si ça te fait changer d’opinion ou non, je ferais le même effort de regarder de près les arguments que tu avances dans ton commentaire et que ton article anti- »pensée unique » développe.

  • @jmfayard promis, je vais essayer de trouver un moment pour le lire et y réfléchir. mais je dois aller travailler (je suis déjà en retard et ne sais pas à quelle heure je reviens (les malades se fichent en général de l’heure pour tomber malades)

  • @jmfayard : j’aurais tendance à partager l’avis te Tara… mais n’ai fait que parcourir votre lien faute de temps. Si j’ai bien compris, CA ne se contente pas de nier que le réchauffement climatique est du au CO2, mais il il nie les problèmes que pourrait causer ce réchauffement ?

    Je ne sais pas si Claude Allègre a de bons arguments. Visiblement, il est un peu léger…

    Ma « position » sur le climat vient d’un livre de S. Galam : « les scientifiques ont perdu le nord », qui a pour thèse le fait que la présomption que le CO2 soit à l’origine du réchauffement n’est pas une preuve… et qui critique le fait que les chercheurs soutenant une autre thèse soient mis à l’écart et gênés dans leurs recherches.

  • @Tara

    « l’homme n’est pas Dieu et donc incapable de maîtriser le climat, heureusement pour la paix des hommes. »

    Vous pensez aussi que l’homme n’est pas capable de faire disparaître la couche d’ozone stratosphérique avec des CFC, ni de faire exploser de la sorte le nombre de cancers de la peau au Chili? Vous regrettez les accords internationaux sur ce sujet?

    Vous pensez qu’il est difficile de trouver des scientifiques qui ont dit que l’amiante n’était pas dangereuse, que ont nié la disparition de la couche d’ozone, ou son origine humaine?

    A chaque fois, ils étaient minoritaires et dénoncaient le complot pour les faire taire.

    Bizzarement, les uns sont financés par des producteurs d’amiante, les autres par des fabriquants de CFC, et Allègre par les pétroliers.

    Ca ne prouve rien évidemment. Donc, effectivement, lisez! :)

  • Ajoutons que la production d’amiante relève du domaine minier, qui, comme le domaine pétrolier, est un bon « client » de la géophysique.

  • @ jmfayard :Excusez moi pour ce retard à vous répondre. Je ne suis rentrée que d’hier. Il y a depuis trois billets, et ma réponse n’est plus d’actualité, mais je ne voulais vous laisser penser que j’oublierais ma promesse de lire votre lien et d’y répondre !

    Cet article émane de Ray Pierre Humbert qui est un activiste reconnu. La technique de Pierre Humbert est simple : elle consiste à déformer –comme c’est la mode à notre époque- ce qu’a dit ou écrit Allègre pour le contredire.

    En ce qui concerne le Kilimandjaro, par exemple, Allègre (qui se basait sur la littérature scientifique déjà bien connue à l’époque) a rappelé que le découronnement du Kili était du à la variation d’humidité due à la déforestation alentour et non pas au réchauffement climatique. Plusieurs articles scientifiques confirment absolument ce point de vue et ont donné raison à Allègre. Il n’y a actuellement plus de doutes à ce sujet , semble t il..

    Pierre Humbert attribue à Allègre des propos qu’il n’a pas tenus. D’autre part, je trouve cet article peu argumenté et fort « généralisant »…. Alors si on veut analyser les propos d’Allègre sur ce sujet, il vaudrait mieux aller à la source c’est à dire aux propos d’Allègre lui-même sans passer par le filtre déformant de Pierre Humbert…

    Quelques extraits du site « pensée unique »

    Dans sa chronique de l’Express du 21/09/2006, Claude Allègre ose remettre en doute le fait que le Kilimandjaro se découronne du fait du réchauffement climatique. Ceci est considéré comme une attaque frontale au dogme en vigueur… Claude Allègre subit alors une véritable bronca de la part des activistes du réchauffement climatique dont les journalistes du Monde ( le journal de référence ! ) et de Libération ainsi que des « climatologues » de l’establishment français qui protestent et dénoncent le « crime » d’Allègre auprès des grandes Institutions Nationales comme l’Académie des Sciences, le CNRS, le Ministre etc. Bref selon ces derniers, Allègre serait un dangereux irresponsable (lettre ici). Et bien entendu, les nombreux sites réchauffistes se déchaînent à l’unisson.. En octobre 2007, la Haute Cour de Justice anglaise chargée de se prononcer sur l’opportunité et les conditions de la projection du film d’Al Gore dans les écoles, cite, parmi 9 erreurs ou exagérations, les affirmations d’Al Gore liant le Kilimandjaro au réchauffement climatique.

    En effet, voici ce que disait la littérature scientifique à ce sujet : Dans l’International Journal of Climatology, 24, 329-339, doi: 10.1002/joc.1008, March 15, 2004 (source accessible) « Une baisse considérable de l’humidité atmosphérique à la fin du XIXème siècle qui a conduit à des conditions climatiques plus sèches ont sans doute provoqué la diminuation du glacier du Kilimandjaro. »

    Journal of Geophysical Research – Atmospheres, 109, D16104, doi:10.1029/2003JD004338, August 25, 2004 (source accessible), sensiblement les mêmes conclusions que dans l’article précédent.

    Bulletin of the American Meteorological Society, 84, S48, June 2003 (source accessible) : La température du sommet est restée très basse, ce qui empêche la fonte par contact avec l’air ambiant. « Les glaciers du Kilimandjaro sont extrêmement sensibles aux variations de précipitation. Le climat du sommet est constant au cours de l’années avec une moyenne annuelle de -7,1°C. » Nature, November 24, 2003 « Bien qu’on soit tenté de faire porter la responsabilité de la perte de la glace (NDT du Kilimandjaro) au réchauffement climatique global, les chercheurs pensent que c’est la déforestation des parties basses de la montagne qui en est responsable. Sans l’humidité apportée par la forêt, les vents qui autrefois étaient chargés d’humidité sont desséchés. N’étant plus rechargée en eau, la glace s’évapore sous l’effet de puissant soleil équatorial. » Bref, toutes les dernières observations convergent pour démontrer que le Kilimandjaro a perdu une partie de ses glaces éternelles, et ceci depuis plus de cent ans, à cause de la déforestation alentour qui réduit l’humidité ambiante, et donc les chutes de neige. L’ablation du sommet résulte de la sublimation de la glace (cad le passage direct de l’état solide à l’état gazeux) provoquée par le soleil sans aucune fonte. Tout ceci n’a strictement rien à voir avec le réchauffement global, ni avec l’effet de serre. Même le Professeur Philip Mote (source) qui n’est pas du tout un « sceptique du climat » l’a reconnu publiquement : « Le Kilimandjaro est un mauvais exemple, grossièrement sur-médiatisé, des effets du changement climatique ». Georg Kaser, glaciologue et professeur à l’Université d’Innsbruck, en Autriche. Philip Mote, professeur au Département de sciences atmosphériques de l’Université de Washington, aux États-Unis. « Le recul des glaciers du Kilimandjaro n’est pas imputable au réchauffement global de la Terre. Des chutes de neige moins fréquentes et moins abondantes en sont responsables. » Quant à l’état actuel du Kilimandjaro, voici ce que dit une dépêche de l’AFP du 13/02/07 :  » Le sommet du Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique (5.895 mètres), n’a jamais été aussi enneigé depuis une quinzaine d’années à la suite des très fortes précipitations de ces derniers mois, a affirmé mardi un expert. « C’est assez unique. Il n’y a jamais eu autant de neige depuis quinze ans », a déclaré Toni Tschank, le directeur de l’agence Kibo Slopes Safari qui organise des ascensions sur le Kilimandjaro depuis 1991″….

    http://www.pensee-unique.fr/liens.html#livres

    Ceci dit, je ne suis pas une fana d’Allègre pour autant. Simplement, je suis convaincue que le changement climatique n’est pas le fait exclusif des activités humaines comme on tente de nous le faire croire!

    En ce qui concerne l’ozone, vous devez savoir que depuis les premières polémiques, le fameux trou s’est bouché, puis s’est à nouveau élargi, puis a changé de localisation…

    Quant aux cancers de la peau, le soleil y est certes pour quelque chose, mais la manie de s’exposer sans protection et la manie de trouver beau tout ce qui n’est pas blanc n’a pas arrangé les choses, et je ne suis pas certaine que les CFC soient les seuls coupables de l’augmentation des cancers de la peau aussi bien au Chili qu’en Australie, voire en France.

    Etant écolo dans l’âme (et non pas écologiste!), bien sûr que j’approuve les accords internationaux permettant de diminuer la pollution. je le dis d’ailleurs dans mon com N°50

    @ Pimprenelle Je ne sais pas vraiment si C A nie les conséquences que pourraient provoquer un réchauffement climatique. Comme il part du principe que ce réchauffement existe peu, forcément, il ne s’étend pas sur une possibilité qu’il juge quasi improbable. Si nous avions eu le réchauffement prévu par nos Cassandre, La Rochelle devrait déjà être sous l’eau.

    En ce qui me concerne, je suis dubitative sur le réchauffement. j’attends de voir les preuves d’un changement climatique (cela se fait au niveau mondial et non au niveau de la météo sur mon jardin), mais surtout je crois que la nature dépasse l’homme et m’appuie pour cela sur les différences climatiques qu’ a subit la Terre depuis des millions d’années. Qui plus est, si l’homme disparait, je pense que c’est dans la nature des choses. Je ne pleure pas davantage sur sa disparition éventuelle (et même très probable un jour ou l’autre) que sur la disparition des dinosaures.

    @Gatien Contrairement à vous, semble t il, je pense que nous pouvons tous nous tromper, Allègre le premier, sans pour autant perdre toute crédibilité sur d’autres sujets.

  • @Tara : A lire vos extraits, Allègre a changé d’angle d’attaque sur le Kilimandjaro. En effet son article dans l’Express du 21 septembre 2006 qui avait provoqué une levée de boucliers scientifiques disait «des chercheurs français ont montré que cette désertification (responsable de la disparition des glaces du Kilimandjaro) était largement due à des mouvements tectoniques responsables de la remontée progressive du continent africain, modifiant la circulation météo. L’effet de serre n’a aucun rôle majeur là-dedans».

    Passer ainsi de la tectonique des plaques, explication qui a unanimement paru absurde, à une référence à la déforestation, ça ressemble bien à du pilotage à vue et à de la polémique à la petite semaine, pas à de la rigueur scientifique. Surtout quand on escamote ensuite le sujet sur son site.

Comments are closed.

La publication d'un commentaire implique l'acceptation des conditions d'utilisation