Je débarque sur les aaaliens

aaaliensC’est une coquetterie. Mais vous le savez, je suis coquet. Et il ne me déplaisait pas d’en remontrer un peu aux aliens qui n’ont de cesse, depuis un petit siècle, de débarquer, comme ça.

Il n’y a pas de droit acquis des aliens à être ceux-qui-débarquent. Alors, je les ai laissés se poser, s’arrimer, et paf je leur tombe sur le râble.  C’était nécessaire. D’autant que ce truc est encore un nid de gauchistes, peut-être même anticléricaux. Après quelques pas sur Rue89, il fallait que j’y aille. Pas pour les dénoncer, y’a des endroits très bien pour ça, pour contribuer, seulement.

Pour vous faire une idée du truc, aaaliens, c’est un creuset, rempli par plein de gens. Ils secouent le web, ils voient ce qu’ils y trouvent d’intéressant, et ils le mettent en commun. En fait, si vous avez bien suivi votre blog préféré, vous aurez vu qu’il s’est doté d’une « revue de web« , là, en bas à droite, sous le chat. C’est le même principe, mais par une tétrachiée de contributeurs dans leurs domaines de plus ou moins spécialités.

En plus clair, encore, via delicious1 chacun sélectionne ce qu’il considère comme ses meilleures lectures ou trouvailles du jour, qui sont ensuite affichées sur aaaliens. Je vous laisse découvrir le site, sachant que vous aurez davantage de chances de retrouver mes contributions (outre ma barre latérale), sous l’onglet politique que sous l’onglet musique2. C’est, grosso modo, une initiative qui rentre dans ce que certains appellent du « journalisme de liens ».

Et non, maman, papa, ce n’est pas encore un truc qui va me prendre un temps fou et me détourner de mes obligations familiales et professionnelles, c’est totomatique et très rapide. Et puis merde après tout, je suis plus un gamin, enfin.

vendrediJ’ai inauguré ma contribution avec cet article de Newsweek, fort opportunément signalé par Olivier en chat, Europe follows the French Model. On ne se refait pas. Si vous voulez constituer un pool de veilleurs pour me signaler ce que je rate, d’ailleurs…

Bon, et puisque nous sommes dans les annonces, sachez que le billet que vous avez eu la joie de découvrir en avant-première, sur les saboteurs des lilas a été sélectionné par la rédaction de Vendredi, dans lequel je sers de contrepoint à l’article du gauchiste narvic. Une habitude à prendre.


  1. là, c’est mon compte, pour une meilleure illustration []
  2. vous retrouvez ici directement ma sélection []

Billets à peu près similaires

9 comments

  • Ils me demandaient de me définir, alors que je suis précisément en train de rédiger un billet dans lequel j’exprime ma difficulté existentielle à le faire ! Bon, j’ai trouvé ça…

  • Pas vraiment. Quand je dis « gauchiste« , c’est pour plaisanter et parce que j’ai lu un échange sur un blog où ils relevaient eux-mêmes qu’il faudrait qu’ils s’adjoignent les services de personnes plus « diverses ».

    Mais la plupart d’entre eux ne sont pas spécialement marqués politiquement. Agnès Maillard, du Monolecte, est clairement de gauche, ok, mais bon la couleur est annoncée. Et ça arrive à des gens très bien. Enfin, des gens bien, je veux dire.

    Par ailleurs, je ne pense pas que ma seule présence puisse être une caution, ni qu’ils aient vraiment besoin d’en avoir une.

    Enfin, quand tu es vraiment mordicus d’un bord donné, cela peut te donner des boutons plus qu’autre chose de voir un mec d’en face apparaître.

    Tout est une question de point de vue : pourquoi voir les choses négativement en se disant que l’on sert de « caution » ? Je préfère voir là l’occasion de m’exprimer autrement, auprès de personnes qui ne partagent pas forcément mes opinions – ce qui est ma démarche depuis l’ouverture de ce blog (les blogobulles dans lesquelles chacun renforce l’autre dans leurs convictions communes m’intéressent certes, mais modérément) – et je me réjouis qu’ils jouent la carte de la diversité en choisissant un blogueur blanc, marié, de droite et catholique.

    Enfin, si l’on prend les choses sous cet angle, autant dire que je suis la caution de droite d’Internet (en exagérant un peu, certes).

  • @ Polydamas

    Koz, une caution ? Quelle curieuse idée. Au contraire. Le seul but d’aaaliens est de croiser les revues de liens de blogueurs divers, pour faire apparaître leurs lectures diverses mais surtout communes. J’attends avec impatience de découvrir les lectures croisées de Koz et d’Agnès Maillard, et j’espère découvrir des lectures communes. Quand j’en tiendrai une, là je me dirai que ça doit vraiment valoir le coup et je m’y précipiterai. 😉

    @ Koz, Bienvenue.

  • narvic a écrit:

    Au contraire. Le seul but d’aaaliens est de croiser les revues de liens de blogueurs divers, pour faire apparaître leurs lectures diverses mais surtout communes.

    Du vent.

    Ose faire ça avec quelqu’un d’encore plus à droite que Koz, et on en reparle. Ils existent, Vendredi en parle, ils ont de la fréquentation, de la lecture, ils sont aussi impliqués à droite qu’Agnès à gauche, mais je suis certain que tu ne les prendras pas.

    C’est pour ça que ton adjectif « divers » est pour le moins trompeur.

  • Il faut noter que jusqu’à présent Aaaliens est surtout un repaire de spécialistes des médias, du web et des technologies. Autrement dit la plus grande partie des contributions qu’on y trouve ne sont pas à caractère politique mais dans les domaines que je viens de citer. L’arrivée de Koz va donc contribuer à « politiser » un peu plus l’endroit, sachant que jusqu’à présent la sensibilité de ceux qui taggaient des articles dans l’onglet politique portait plutôt à gauche.

    Donc oui l’arrivée de Koz à mon sens doit contribuer à diversifier les propositions de liens sur aaaliens. Quand à savoir si Aaaliens doit être « équilibré » et s’il l’est avec Koz, je n’en sais rien. Mais à noter : Agnès (Monolecte) signale (ou estime, si on veut) que les articles qu’elle choisit pour Aaaliens portent moins à gauche que ceux qu’elle choisit pour sa revue perso ou pour Rezo.

Les commentaires sont fermés