Femme de convictions

« Devant le choix de claquer la porte de l’UDF en criant « tous pourris » ou saisir la justice en référé pour que l’UDF, composée en majorité de personnes estimables, ait un représentant légal sans plus tarder, j’ai choisi cette option-ci<.« 

C’est du Marie-Christine Blin, et nous en déduirons de concert qu’il faut pas faire ch… l’juriste. Nous ne manquerons pas, non plus, de relever que les personnes estimables ne sont que majoritaires, sans solliciter d’éclaircissements déplacés sur les autres.

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

One comment

Les commentaires sont fermés