Faisons connaissance

C'est terriblement injuste : je partage davantage sur twitter et facebook à propos de ce passage au Jour du Seigneur que sur ce blog, alors que vous êtes les premiers concernés.

Alors, voici : à ce jour, vous saviez ce que je pensais. Désormais, vous connaîtrez également ma fiole.

Par la même occasion, vous bénéficierez d'une émission et d'un reportage équilibrés et pointus sur l'état de l'Eglise sur Internet, servis par des intervieweurs soucieux de comprendre et un journaliste, Aymeric Christensen, qui est sans aucun doute l'un des meilleurs connaisseurs du sujet. Je n'en dirai pas davantage. Mon quota de blog est tout de même limité, le jour du Seigneur.

Author

Tête de pont ®, résolument à mon compte, quand j'y réfléchis bien.

33 comments

  • Ca y est nous savons enfin … presque rien. Tu as d’une certaine manière gardée l’anonymat car ne te connaissant pas dans le vie réel je connais certes ton visage mais pas grand chose de plus, pour ceux qui ont le plaisir et l’honneur de te fréquenter oui cela va pouvoir les surprendre (y a t il certaines de tes connaissances qui ont regardé cette belle émission pour la 1ère fois de leur vie?). Sinon le café et les croissants (ou pains au chocolat) étaient t ils bons?

    Au fait garde l’image où l’on te vois de dos elle est très bien.

  • @ Gwynfrid: dis nous en plus :). Non je rigole, si Koz ne veut pas le dévoiler ce n’est pas grave et je n’irai pas le chercher comme un secret que Wikileaks devra dévoiler. Je comprend très bien qu’il n’ai pas envi de se cacher sans pour autant rechercher la vaine gloire médiatique de notre temps.

    @ Blaise: non pas frustré ni même déçu, j’en sais un peu plus sur quelqu’un dont je trouve le travail remarquable c’est déjà très bien mais n’en demandons pas trop.

  • Y cause presque aussi bien qu’il écrit, le Koz ! Quelle voix grave et sensuelle… ;) Heureux de faire votre connaissance. Je suis tout intimidé, maintenant, c’est malin !

  • @ Yogui: point. Ils ont choisi un lieu proche de mon taf. Ils envisageaient un café au pied du cabinet, mais je ne souhaitais pas voir passer tout le cabinet pendant qu’on m’interviewait. J’avais en tête un café plus simple avenue de Friedland, mais ils ont pris celui-ci, qu’ils ne semblaient pas connaître au demeurant. L’avantage, c’est qu’il n’y avait personne.

    @ Condé: cette sortie de pseudonymat a été plus rapide que prévue, mais je reste sur mon calendrier. Mon nom, je le sortirai davantage en juin. Discrètement, probablement. Inutile de faire « tambours et trompettes ».

    @ PMalo: une bonne nuit par-dessus tout ça et il n’y paraitra plus ! ;-)

    Et merci à tous

  • C’est vrai que ça fait bizarre. Un peu comme si on savait tout à coup qui est Eolas (oui, je fais partie des andouilles qui n’ont pas réussi à se procurer l’info). Comme l’apparence est démasquée sans le nom et puisque je suis élève avocate pour encore quelques mois, j’aurai sans doute la surprise de ma vie si, en postulant pour un stage ou au tribunal, je croisais ce visage sans que le nom m’ait, par définition, avertie!

  • C’est courageux de sortir de l’anonymat quand on est salarié, c’est bien que des jeunes n’aient pas peur d’affirmer leurs convictions et leur foi alors bravo Koz, continuez !

    Ceci dit, j’aurais aimé que l’émission nous fasse connaitre d’autres blogs chrétiens, animés aussi par des laïcs, et présentant d’autres sensibilités, notamment politiques, parce que l’église est riche de sa diversité. Mais peut-être n’en n’existe-t-il pas ou n’ont-ils pas la même qualité.

  • Cher Koz,Tu as laissé transparaitre ton identité il y a peu lors d’un RT de ton autre compte tweeter (je ne citerai pas le compte ici). Je sais ce n’est pas bien de vouloir chercher, mais j’avoue que j’étais un peu frustré de ne pas voir qui se cachait derrière cette tête fort bien construite. Il traine aussi une vidéo sur un site de partage ou tu expliques ta profession d’avocat.

    Tu peux bien entendu et je comprendrai fort bien que tu ne publies pas ce message qui peut donner quelques pistes pour te découvrir avant que tu ne le souhaites.

  • @ Hervé : je ne peux m’empêcher de tiquer au mot de « salarié ». A moins d’être dans une situation qui devient exceptionnelle (l’avocat salarié), Koz, en tant qu’avocat, exerce une profession indépendante, soit à titre de collaborateur, soit en tant qu’associé. Il est vrai que s’il est collaborateur, il faut du courage pour ainsi afficher ses convictions ; les associés ont un pouvoir comparable à celui d’un employeur. Ceci dit, en tout état de cause, vis-à-vis d’éventuels clients, c’est courageux d’afficher de telles positions. @ Bernard : si je comprends bien, il faut avoit Tweeter pour être mieux informé… dommage…

  • @ BrunoK: dingue, hein !

    @ LElfe: les associés d’un cabinet ont un pouvoir bien supérieur. Ils peuvent te jeter avec trois mois de préavis, sans aucune nécessité de justifier de quoi que ce soit, en sachant que tu ne bénéficies pas d’allocations-chômage ensuite. Bref, le rapport n’est guère équilibré, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, y compris lorsque l’on nous parle de clause de conscience. Quand le prix de la conscience, c’est : à la rue, avec trois enfants et un emprunt à rembourser, on l’exerce avec un discernement bien renforcé.

    Donc, oui, pour le moment, je suis encore collaborateur.

    Hervé a écrit : :

    Ceci dit, j’aurais aimé que l’émission nous fasse connaitre d’autres blogs chrétiens, animés aussi par des laïcs, et présentant d’autres sensibilités, notamment politiques, parce que l’église est riche de sa diversité.

    Si tu veux, y’a Le Salon Beige, E-Deo ou Chretiente.info, dont ils n’ont pas parlé…

    @ Bernard: je RT bien des choses. Ce RT peut être celui de mon autre compte twitter. Ou pas.

    Mais comme vous le voyez, je ne suis pas fondamentalement jaloux de mon anonymat. Je respecte juste autant que possible mon calendrier.

    Et, comme mon nom n’apportera pas grand-chose à grand monde, je le ferai a priori discrètement.

  • Le trou dans la raquette pour ton anonymat est plus gros que je ne le pensais… quelqu’un qui sait comment interroger google intelligement peut trouver en un heure. Fais gaffe si c’est vital pour toi.

  • J’ai certes moins attendu que les grands anciens de ce blog, mais c’est vrai que ça fait bizarre de voir Koz de face. Ravi d’avoir un peu plus fait ta connaissance, et bonne chance pour cette nouvelle phase dans ta gestion de ce blog.

    Sinon, le calendrier pour le Denier du Culte avec des photos de Koz nu, il est prévu pour quand, dans ton timing ? Ce serait bête de ne pas profiter de l’intensité dramatique qui monte suite à cette succession de révélations…

  • Ça fait plaisir de revoir, de face, une tête aussi sympathique que la tienne ! En espérant bientôt pouvoir te re-serrer la palme ;).

  • Tiens, tu m’as l’air plus jeune que d’habitude sur cette vidéo (demande à ta femme si ce n’est pas le cas). Pas mal l’interview et je pense que tu dois être assez content de ce qu’ils ont dit de toi.

  • Au-delà de la levée de l’anonymat visuel, cette émission était intéressante, et ta contribution tout autant… Donc bravo! Et bravo aussi pour tout ce que tu fais ici ou ailleurs.

  • et bien dis donc!! j’ignorais que vous aviez un tel succès, en entendant la dernière phrase!! Mabrouk! ah oui, aucun lien, mais … merci de votre réponse à Bryaxis, au fil des discussion sur « 96% » : c’était très clair, je n’arrivais pas à le formuler ainsi. Merci beaucoup!

  • @ Nikkos : ça ne me stresse pas trop. On trouve quand on cherche, et il faut avoir une raison de chercher. Et puis de toutes façons, je me suis fixé de lever définitivement tout anonymat début juin (les 6 ans).

    @ Pikpik: thanks et à une prochaine.

    @ Vivien: on arrive jamais à terminer la séance photo, avec ma femme.

    @ Pepito: je suis plus vieux que ça. L’éclairage me rajeunit.

    @ le chafouin : oui, c’est vrai, j’ai trouvé l’émission très bien foutue, les questions intéressantes, et Aymeric Christensen, didactique et pointu.

    @ loupiot : eh bien, je dirais que, moi-même, je ne pense pas avoir un tel succès. Ou alors, c’est surtout que notre porte-parole de la CEF est très discret. D’ailleurs, qui est vraiment capable de donner son nom sans le Googler ? Peut-être cela correspond-il à la conception que la CEF et/ou lui ont de son rôle, mais c’est un peu dommage.

  • Je ne comprends pas. Vous souhaitez garder l’anonymat jusqu’en juin mais il est extrêmement facile de retrouver votre nom (c’est encore possible)…

  • Pour trouver, il faut avoir une raison de chercher. Figurez-vous que la majorité des gens s’en moquent, ou ne se posent pas la question, en rencontrant une personne dans la vie quotidienne, de savoir si elle n’aurait pas un pseudonyme. N’est-ce pas votre cas, vous-même, avec votre entourage ?

    Et c’est extrêmement facile, quand on connaît au préalable l’existence de ce blog.

  • @ Koz: Je ne m’étais pas relue. J’ai dû paraître bien naïve… Je corrigeais juste salarié parce qu’après tout, comme on n’en a pas les avantages, je ne vois pas pourquoi on laisserait subsister l’illusion qu’induit l’étiquette. Ca ne change rien sur le plan du courage nécessaire à un affichage de ses convictions, au contraire. C’est ce que j’entendais par « pouvoir comparable à celui d’un employeur ». Et comme vous le soulignez, c’est même encore plus délicat dans ce contexte sans sécurité de l’emploi. Après pas mal de stages, j’ai pu mesurer la difficulté… Précision d’ailleurs : dans les cabinets que j’ai fréquentés, tout le monde affichait/affiche ses convictions sans complexe. Parce qu’elles sont rarement politiquement incorrectes, l’homogénéité du milieu étant sidérante. Quand la question se pose, je n’hésite pas à éclairer mes interlocuteurs sur les miennes, fort proche des vôtres, mais ce n’est pas évident. Alors avec charge de famille…

  • Monsieur le « presqu’autant que le porte-parole de la conférence des évêques de France », je suis très fier de toi. C’est sobre, c’est juste, c’est bien. On voit ta bouille, on on t’entend buter sur quelques mots, et on n’apprend rien de plus qu’on ne savait déjà : je suis rassuré, étant un partisan de la paix pour ta famille. Et puisque ni ta boulangère ni ton boucher ne regardent le Jour du Seigneur ni ne lisent ton blog, tu vas pouvoir continuer de vivre en paix entre les tiens le reste de tes (nombreux) jours. C’est très bien. T’es mon héros ! Dieu te garde ! Loin de revenir à mes moutons, je retourne à mes brebis…

  • Bonjour Monsieur l’Abbé ! Votre frère JP était mon chef scout, il y a une bonne dizaine d’années. Veuillez je vous prie le saluer bien bas de ma part -il me reconnaîtra à mon pseudo sans trop de problèmes, je présume-, surtout sans oublier de mentionner que je suis à mes moutons, biquettes, vache (au singulier) et autres bestiaux et végétaux (très) divers et variés. J’aimerais bien connaître sa réaction… ;)

    (Koztoujours deviendrait une plate-forme sociale, un nouveau copains-d’avant ?)

Comments are closed.

La publication d'un commentaire implique l'acceptation des conditions d'utilisation